Issuu on Google+

UN P R O JET QUI TOU R NE COU R T ? Commu n i q u é - 28 s eptembre 201 1

Le Président du CNC a déclaré le 21 septembre dernier à Lyon au Congrès de la FNCF : « Le jour le plus court » se tiendra le 21 décembre, qui est le jour le plus court du calendrier, et que nous souhaitons dédier au film court. J’espère pouvoir compter sur votre participation massive à cette fête de l’image. (…) Oui je sais, le 21 décembre tombe un mercredi, et vous avez plein de films familiaux à sortir ce jour là. Mais l’avantage du film court… c’est qu’il est court ! Donc on peut en mettre partout, à midi, à minuit, et ça ne prend pas beaucoup de place, tout en apportant beaucoup de plaisir…” Depu i s pl u s d’u n a n, la S R F tra va i l l e à u n e Fête d u court métrage afin de réunir l’ensemble des acteurs du court métrage autour d’une initiative partagée, fondée sur la diversité des œuvres et des lieux de diffusion, la garantie du droit d’auteur, l’accès aux œuvres et la promotion de la vitalité du court métrage. Ce sont ces objectifs et ces principes qui ont permis de réunir rapidement l’adhésion des principaux acteurs de la filière du court métrage, puis le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication et celui du CNC. En ma i 201 1, l e CNC s’est e nt ho u s i a sm é pour ce projet - mais pour en fa ir e quoi ? Contre l’avis de l’ensemble des acteurs de terrain du court métrage, la date du 21 décembre a été imposée pour des raisons uniquement symboliques. Cette date rend improbable la participation des acteurs associatifs, culturels et éducatifs. Elle inscrit cette manifestation à une période de l’année où les écrans sont surchargés et les programmes forcément thématisés. Nous regrettons qu’un projet qui se voulait partenarial et participatif ait été détourné et prenne ainsi le risque de s’organiser dans la précipitation, devenant une opération de communication impraticable pour la plupart des acteurs du court. Ne r econ n a i s s a nt pl u s l e u r i n it i ati v e da n s c ette Fête portée par l e CNC, les réa l i s at eu r s de la S R F s e ret ir ent d u « comité de pi lotage » de cette ma n i f estatio n. Enfin, la SRF s'inquiète des méthodes de partenariat et de mise en œuvre qui ont présidé au lancement de ce projet. Elles seraient d’autant plus inquiétantes si le CNC s’en inspirait désormais comme mode de gouvernance.

CONTACT : contact@la-srf.fr - 01 44 89 99 65


Le jour le plus court • communiqué de la SRF