Page 1

PRÉVISIONNEMENT

Graines d'Images et le cinéma Zoom ont le plaisir de vous inviter à la journée de prévisionnement

JEUDI 24 JANVIER 2013 au cinéma Zoom Place de l'Hôtel de Ville – 72120 Saint-Calais tél : 02 43 35 48 60

9h – Accueil

9h30 – Hiver nomade de Manuel von Stürler Meilleur documentaire – European Film Awards 2012 Soutien ACID

11h – Ici et là-bas d'Antonio Mendez Esparza Grand Prix Semaine de la Critique – Festival de Cannes 2012 Soutien GNCR 13h – Déjeuner

14h30 – Elefante Blanco de Pablo Trapero Sélection Un Certain regard – Festival de Cannes 2012

16h30 – Syngué Sabour – Pierre de patience d'Atiq Rahimi 18h15 – Discussion sur les films et questions diverses

Merci de confirmer votre présence par téléphone ou retour de mail avant le 21/01/2013 à Graines d'Images

Graines d'Images – 28, avenue Jean Jaurès – 72000 Le Mans Tel : 02 43 78 25 01 – Email : graines.dimages@wanadoo.fr


HIVER NOMADE

ICI ET LÀ-BAS

de Manuel von Stürler

d'Antonio Mendez Esparza

Suisse – 2012 – 1h25 - Documentaire Sortie le 6 février 2012 – KMBO

Mexique – 2011 – 1h50 Sortie le 13 février 2013 – ASC Distribution Avec Teresa Ramirez Aguirre, Pedro de los Santos Juarez...

Meilleur documentaire – European Film Awards 2012 Soutien ACID

Grand Prix Semaine de la Critique – Festival de Cannes 2012 Soutien GNCR

Carole et Pascal partent pour leur transhumance hivernale avec trois ânes, quatre chiens et huit cents moutons. Pour la nuit, une bâche et des peaux de bête comme seul abri. près avoir travaillé aux États Unis, Pedro revient dans Une odyssée hivernale au coeur des montagnes, de la son petit village dans les montagnes du Guerrero, au nature et du monde rural. Mexique. Il y retrouve sa femme et ses filles. Avec ses économies accumulées, il aspire enfin à mener une vie (...) Tout ce petit monde rural périurbain, croqué avec une meilleure avec les siens, et même à réaliser son rêve : infinie bienveillance, est habité en profondeur par une former un petit groupe de musique, les Copa Kings. Mais nature dont l’omniprésence étincelante et somptueuse ne les opportunités de travail sont rares et la frontière entre ici et là-bas ne cesse d’occuper l’esprit et le quotidien de cesse de nous éblouir. Et c’est en compagnie des bêtes – filmées dans une Pedro et de ceux qui l’entourent. proximité évidente avec les humains – que se rejoue, dans la simplicité de gestes ancestraux réinventés dans la modernité du quotidien, une scène primitive ancrée dans Une des raisons qui motivent la présence régulière de films mexicains à Cannes et dans d’autres festivals tient au l’histoire de l’espèce. renouvellement perpétuel du thème de la frontière. La consistance du film repose ainsi sur ce fil ténu sur (…) Ici et Là-bas est une nouvelle proposition, délicate et lequel il déambule gracieusement en équilibre. Mais si attachante, dans un registre intimiste et quasi nous sommes pris presque en apesanteur devant ce documentaire. Ici, pas de frontière physique, pas de spectacle, c’est aussi qu’y règne à chaque instant un barbelés et de minutemen fachos. (…) L’enjeu de ce premier long métrage tient dans la véritable amour du cinéma. Légère et précise, réactive et composante, la caméra de combinaison de deux exigences. En premier lieu, un Camille Cottagnoud se renouvelle en permanence, travail documentaire mené pendant plusieurs années sur débusquant avec respect et tendresse, pudeur et humour, des habitants du sud du Mexique, avec lequel il a nourri le toute la poésie du vivant. Fort de l’exceptionnelle qualité film. A intervalles réguliers, il fait intervenir des formelle de ces images – qu’agrémente un son riche et pur personnages dont on n’a aucun mal à croire qu’ils ne –, le montage, tout en harmonie et hardiesse, allie avec jouent aucun rôle autre que le leur. (…) L’autre contrainte bonheur les scènes captées dans la longueur avec des que le film s’est imposée repose sur sa part de fiction qui, séquences haletantes au tempo parfait ; le tout, au service à petites touches impressionnistes, évoque la fragilité extrême de la notion de quiétude. Chaque imprévu, chaque d’un récit d’une très grande maîtrise narrative. trébuchement, est susceptible de faire voler en éclats cette illusion d’un bonheur aussi dérisoire que chèrement Ce bel alliage artisanal fait de ce singulier documentaire acquis. de création une œuvre de cinéma aussi audacieuse (…) Dans un passé récent, d’autres films, dont le qu’apaisante, aussi généreuse qu’envoûtante. saisissant Los Bastardos d’Amat Escalante en 2008, montraient l’enfer qui attendait les clandestins dans l’exil. Laurent Bécue-Renard Ici et Là-bas confirme que leur point de départ est loin Extrait du texte de soutien de l'ACID d’être un paradis. Bruno Icher, Libération

A

Graines d'Images – 28, avenue Jean Jaurès – 72000 Le Mans Tel : 02 43 78 25 01 – Email : graines.dimages@wanadoo.fr


ELEFANTE BLANCO de Pablo Trapero Argentine – 2012 – 1h45 Sortie le 20 février 2013 – Ad Vitam Avec Ricardo Darin, Jérémie Renier, Martina Gusman,... Sélection Un Certain regard – Festival de Cannes 2012

SYNGUE SABOUR – PIERRE DE PATIENCE d'Atiq Rahimi Afghanistan – 2012 – 1h42 Sortie le 20 février 2013 – Le Pacte Avec Golshifteh Farahani, Hamidreza Javdan, Hassina Burgan,... D'après le roman d'Atiq Rahimi Syngué Sabour, Prix Goncourt 2008.

Le "bidonville de la Vierge" dans la banlieue de Buenos Aires. Julian et Nicolas, deux prêtres et amis de longue date, œuvrent pour aider la population. Julian se sert de ses relations politiques pour superviser la construction d'un hôpital. Nicolas le rejoint après l'échec d'un projet qu'il menait dans la jungle, où des forces paramilitaires ont assassiné les habitants. Profondément choqué, il trouve un peu de réconfort auprès de Luciana, une jeune assistante sociale, athée et séduisante. Alors que la foi de Nicolas s'ébranle, les tensions et la violence entre les cartels dans le bidonville augmentent. Quand le ministère ordonne l'arrêt des travaux pour l'hôpital, c'est l'étincelle qui met le feu aux poudres. Trapero filme la déshérence avec une acuité documentaire, décortique avec équanimité et limpidité les processus divers qui aboutissent à la misère : incurie étatique, rôle trop faible ou duplice de l’église, corruption, violence policière, lassitude des assoces et des bénévoles. (…) C’est du bon cinéma politico-social, incarné par des acteurs au top, des figurants crédibles et des décors forts, ce qu’on peut faire de mieux dans la catégorie « filmdossier ». Serge Kaganski – Les Inrocks

Au pied des montagnes de Kaboul, un héros de guerre gît dans le coma ; sa jeune femme à son chevet prie pour le ramener à la vie. La guerre fratricide déchire la ville ; les combattants sont à leur porte. La femme doit fuir avec ses deux enfants, abandonner son mari et se réfugier à l'autre bout de la ville, dans une maison close tenue par sa tante. De retour auprès de son époux, elle est forcée à l'amour par un jeune combattant. Contre toute attente, elle se révèle, prend conscience de son corps, libère sa parole pour confier à son mari ses souvenirs, ses désirs les plus intimes... Jusqu'à ses secrets inavouables. L'homme gisant devient alors, malgré lui, sa "syngué sabour", sa pierre de patience - cette pierre magique que l'on pose devant soi pour lui souffler tous ses secrets, ses malheurs, ses souffrances... Jusqu'à ce qu'elle éclate ! « L’adaptation cinématographique pose d’emblée un problème moral, éthique. L’idée de me répéter était évidemment exclue. Je suis persuadé que chaque art révèle une dimension particulière d’une histoire. Ce que le cinéma peut raconter, un roman ne peut le faire. Un verre selon qu’il est photographié, dessiné, décrit ou filmé n’a pas la même réalité. Le cinéma est avant tout une affaire de temps. Dans TERRE ET CENDRES, je filmais l’attente durant le deuil. Pour SYNGUÉ SABOUR – PIERRE DE PATIENCE, j’ai dit à Jean-Claude Carrière dès le début de l’écriture du scénario: “ Je veux filmer la parole ! ”Jean-Claude m’a tout de suite répondu par cette phrase magnifique d’Ingmar Bergman : “ Une histoire racontée n’est pas celle qui est entendue. ” Le champ des possibles est donc énorme. » Atiq Rahimi – Extraits du dossier de presse

Graines d'Images – 28, avenue Jean Jaurès – 72000 Le Mans Tel : 02 43 78 25 01 – Email : graines.dimages@wanadoo.fr

Graines d'images | 24 janvier 2013 à Saint-Calais (72)  

prévisionnement régional