Page 1

_-_-_-_-_-_-_-_-_

[

INFO-GRÈVE AC TUALITÉ ÉTUDIANTE - UNIVERSITÉ LIBRE

]

No.1 6 Fév. 2012

Pourquoi_la_grève? [Paul-Émile Auger_étudiant à la maîtrise en sociologie] Depuis quelques semaines, on entend parler de la grève. Dans plusieurs programmes, des mandats de débrayage ont été votés. Ailleurs, on discute du quand et du comment. C’est un grand mouvement qui appartient à chacun d’entre vous.

Leurs revendications principales tournaient autour de la coupure des 103 millions de dollars en prêts et bourses, ce qui aurait grandement affecté le système d’éducation post-secondaire québécois. Face aux divers moyens de pression rendus possibles grâce à la grève, les principaux décideurs politiques avaient été contraints à revenir sur leur décision. _Un moyen judicieux Toutes les tentatives des étudiant-e-s pour renverser la décision de hausser les frais de scolarité ont échoué. Les pétitions, manifestations, rencontres entre représentant-e-s étudiant-e-s et le gouvernement, coups d’éclat, communiqués médias, blocages, manifestations monstres : tout a frappé le mur du silence des Libéraux. La grève est donc le seul moyen possible, raisonnable et efficace pour faire reculer le gouvernement.

_Contexte Le 15 mars dernier, le Gouvernement du Québec a décrété l’augmentation des frais de scolarité de 1625$, soit 325$ cumulatif, sur 5 ans. Après avoir coupé les ponts avec les étudiant-e-s, malgré une opposition marquée au sein de la société civile, Charest a confirmé ne pas vouloir retourner en négociations. La hausse des frais de scolarité en est-elle pour autant inéluctable? En 2005, les étudiant-e-s avaient fait reculer le gouvernement en bâtissant un rapport de force énorme par le moyen d’une grève qui a duré, en moyenne, 6 semaines.

Ainsi, dans le contexte actuel, la grève est inévitable pour faire plier Charest sur un enjeu central de notre société. La grève montre que la cause est sérieuse, que les étudiant-e-s sont prêt-e-s à se rendre jusque-là, parce que c’est une action responsable qui est nécessaire. La grève n’est pas sans conséquences potentielles, mais nous assumons ce risque devant l’importance de l’enjeu. C’est un moyen qui a de l’impact dans les médias et qui fait parler. Elle provoque des débats. Chacun doit se positionner et se politiser en période de grève. Cette dernière libère les étudiant-e-s en leur permettant de mettre en place des actions de contesta-

tion. Toute la grève appartient en soi aux étudiant-e-s: elle sera à l’image de ceux et celles qui y mettront des efforts La ministre de l’éducation, Line Beauchamp, a répété maintes fois que rien ne la ferait changer d’avis. C’est pour cette raison que la grève générale est la seule solution pour mettre fin à l’injustice que nous imposent les Libéraux. Cet hiver, les étudiant-e-s de partout au Québec vont se lever et faire plier le gouvernement.

_Une Grève Général Illimitée? Mais encore? Les trois termes de GGI peuvent faire peur, surtout lorsqu’on ne comprend pas nécessairement ce qu’ils peuvent impliquer. Tentons d’abord de les définir. Grève : Arrêt volontaire d’une activité par revendication et par protestation. Générale : Généralisée à l’ensemble des différents cégeps et universités au Québec. Illimitée : La grève est illimitée au sens où sa fin n’est pas définie. Donc, à la différence d’une seule journée de levée de cours, son but est de perdurer tant et aussi longtemps que le gouvernement ne répond pas favorablement aux revendications des grévistes. Toutefois, la décision de poursuivre ou non la grève se prend lors des assemblées générales de reconduction de la grève.


Actions_à_venir 8 février _Action symbolique au pavillon Bonenfant (Université Laval) 9 février _Manifestation lors du Rassemblement des Libéraux (Victoriaville) 16 février _Action de la Coalition Opposée à la Tarification des Services Publics (COTSP) (Centre de Commerce Mondial de Montréal) 23 février _Manifestation nationale «En grève pour bloquer la hausse des frais! » (Montréal) 1er mars  _Manifestation nationale de la CLASSE (Québec) 22 mars  _Manifestation nationale de la FECQ-FEUQ (Montréal) Tous les jeudis de cet hiver _Jeudis Rouges (portez du rouge pour montrer votre appui à la lutte) Si vous souhaitez que votre évènement local soit ajouté à la liste, écrivez au cmgul2012@gmail.com

État_de_la_Grève

L’INFO_GRÈVE

_Sur le campus de l’Université Laval Associations membres de la CLASSE -Philosophie -Histoire -Anthropologie -Théâtre -Service social -Sociologie

_Quoi?

Associations - mandat de GGI -Anthropologie -Service social -Économie -Littérature -Sociologie

_Qui?

Associations -mandat de consultation de GGI -Histoire -Philosophie -Théâtre

L’INFO-GRÈVE tient informés les étudiante-s du campus de l’Université Laval de la grève de l’hiver 2012

Rédaction, Photographie, mise en page: Paul-Émile Auger, Marie Christine Trottier et Guillaume Fortin _Contact: cmgul2012@gmail.com avec la collaboration de l’AÉSS-UL

_Ailleurs au Québec 13 000 étudiant-e-s en mandat de GGI 52 000 étudiant-e-s en mandat de consultation de GGI

«Parfois l’impossible arrive» - Slavoj Zizek

_Qu’est-ce que la CLASSE? La CLASSE est la Coalition Large de l’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ). Elle regroupe plus de 65 000 membres dans plus de 35 associations étudiantes collégiales et universitaires. Les buts de cette coalition temporaire sont de coordonner la GGI et de permettre aux associations étudiantes désirant avoir une représentativité nationale (via un principe de démocratie directe) de s’y joindre dans le cadre de la lutte contre la hausse des frais de scolarité de l’hiver 2012.

_13 000 étudiant-e-s ont un mandat de GGI à ce jour

INFO_GRÈVE (01_06_fev)  

Publication no.1 de l'INFO_GRÈVE du CMGUL2012