Issuu on Google+

COMMUNIQUÉ  Volume 2 | Numéro 1

Le Réseau Canadien de forêts modèles et ses forêts modèles membres : font de grands progrès collectivement et individuellement Les six premiers mois de 2009 ont été une période à la fois stimulante et productive pour le RCFM et ses 14 forêts modèles membres à travers le Canada. Notre poursuite des huit initiatives stratégiques nationales a solidifié l'engagement de nos membres, avec les directeurs généraux de différentes forêts modèles menant chacun de ces efforts méritants. La capacité de collaborer avec des collègues et tirer parti des centaines de partenariats soutenus par les différentes forêts modèles à travers le pays, y compris le gouvernement, l'industrie, les Premières Nations, les ONG, les universitaires et les entreprises permet à ces Champions de faire des progrès constants. Dans ce numéro: (Merci à tous les membres du RCFM d’avoir contribués des articles sur vos forêts modèles.)

Le modus operandi partagé tant par le RCFM collectivement que par ses membres individuellement est la recherche, le développement, l’essaie et le partage des pratiques qui conduisent à l’aménagement durable du paysage qui bénéficie nos forêts, nos intervenants et nos communautés forestières en difficulté.

Initiative stratégique du RCFM RCFM: initiatives stratégiques et forêts modèles

1

Forêt modèle de TerreNeuve-et-Labrador

2

Alliance forestière Nova

2

Forêt modèle de Fundy

3

Forêt modèle de l’Est de l’Ontario

3

Forêt modèle du Lac-StJean

4

Projet Le Bourdon

4

Institut de recherche et développement Crie

5

Communauté forestière du Nord-Est du lac Supérieur

5

Forêt modèle du lac Abitibi

6

Forêt modèle du Manitoba

6

Forêt modèle de Prince Albert

7

Institut de recherche Foothills

7

Association RessourcesNord

8

Collectivité forestière de Clayoquot

8

6 mois d’activités du RCFM

9 10

Champion

Transition et développement économique communautaire Nairn Hay, Forêt modèle de Fundy Rehaussement de la réputation internationale du Canada

Sean Dolter, FM Terre-Neuve-et-Labrador

Changements climatiques et séquestration de carbone

Clara Lauziere, Communauté forestière du Nord-Est du lac Supérieur Daniel Arbour, Collectivités forestières de Clayoquot

Programme canadien circumboréale

Sue Parton, Forêt modèle du lac Abitibi

Biens et services écologiques

Nairn Hay, Forêt modèle de Fundy

Éducation et formation des jeunes

Brian Kotak, Forêt modèle du Manitoba Susan Carr, Forêt modèle de Prince Albert

Création de richesses : produits forestiers non ligneux

Dave Sutherland, Alliance forestière Nova

Bioénergie

Mark Richardson, Forêt modèle de l’Est de l’Ontario

Pour de plus d’information sur les initiatives stratégiques du RCFM ou toutes autres activités, contacter : Dave Winston, président, au 613.258.8240

Les 14 forêts modèles membres à travers le Canada Ce numéro de COMMUNIQUÉ mettra en évidence certaine des activités, initiatives et travaux effectués individuellement par les 14 membres à travers le Canada ainsi que le RCFM au cours des six derniers mois...


COMMUNIQUÉ  Forêt modèle de Terre-Neuve-et-Labrador www.wnmf.com

Les coordonnateurs dirigent les réseaux de communautés locales La Forêt modèle de Terre-Neuve-etLabrador (FMTL) travaille avec les communautés rurales afin d’introduire des initiatives d’aménagement forestier durable dans le cadre du Programme des collectivités forestières (PCF) lancé en 2008. Les initiatives du PCF seront perpétrées par le biais des Réseaux de communautés locales (RCL) composés de groupements de communautés à travers la province. Malgré que chaque RCL ait des besoins et des capacités uniques, leur objectif commun est de construire et de maintenir la capacité des collectivités forestières par l’entremise du développement d’utilisations alternatives des ressources forestières.

Les coordonnateurs des RCL élaborent des activités de collaboration pour renforcer les capacités développement-ales des ressources humaines dans les collectivités rurales et régionales. Ces activités comprennent la promotion des valeurs économiques, environnementales et esthétiques des écosystèmes forestiers à travers la recherche, le développement de plan d'affaires, les activités de formation et les ateliers, et en offrant une assistance technique.

Visite en Argentine Sean Dolter, directeur général de la forêt modèle de Terre-Neuve-et-Labrador, a récemment voyagé en Argentine pour leur venir en aide afin de faire progresser le processus d’indicateurs locaux, également connus sous le nom de critères et indicateurs d’aménagement durable des forêts. Les indicateurs locaux sont une mesure utilisée à travers le Canada pour

mesurer les progrès accomplis dans l’aménagement durable des forêts. Dolter et Dr. John Hall, un conseiller scientifique du Service canadien des forêts, ont facilité le troisième d'une série d'ateliers sur le développement de processus organisés en Argentine. Le premier atelier a défini ce que le processus devrait être. Le deuxième atelier s'est concentré sur l’identification d’une série d'indicateurs pour l'Argentine alors que le dernier atelier a porté sur le filtrage de la série d’indicateurs vers un ensemble utilisable. La prochaine étape pourrait être l'introduction du processus aux restes de l'Amérique latine, en utilisant l'Argentine comme exemple.

Sean Dolter, directeur général seandolter@mfnl.ca 709.637.7300 x:202

Alliance forestière Nova www.novaforestalliance.com

C’est pour la communauté Par Alain Belliveau, Institut Mersey Tobeatic

L’Alliance forestière Nova collabore avec l'Institut de recherche Mersey Tobeatic sur trois projets de recherche communautaire dans la réserve de la biosphère de Southwest Nova. Agroforesterie Ce projet combine la technologie forestière à l'agriculture pour aider les intendants des forêts et des fermes à devenir plus diversifiés, productifs et rentables en utilisant les ressources naturelles à leur pleine capacité. Les données de cartographie SIG, ainsi que des renseignements connexes, seront mis à la disposition des propriétaires fonciers et la communauté par l’entremise d’ateliers et de matériels pédagogiques. Renforcement Ce projet vise à former les dirigeants de

demain à l’intérieur des communautés de la réserve de la biosphère de Southwest Nova en donnant aux jeunes des connaissances, des compétences et des aptitudes. Une conférence aura lieu où les jeunes pourront travailler en réseau et partager des idées. Histoire naturelle et culturelle La diversité de la biosphère est une occasion pour les propriétaires fonciers de s’éduquer entres eux sur une série de sujets d'histoire naturelle et culturelle.

Les jeunes en forêt L’Alliance forestière de Nova a assisté à la journée annuelle « Les jeunes en forêt » le 13 mai au camp forestier amusant Barrett T. Harold à Beaver Bank. Tout au long de la journée, des spécialistes ont présenté une vaste gamme de sujets, notamment l'ours noir, le maintien

2

de l’ordre, la qualité des eaux, l'exploitation forestière et la régénération, l'éclaircie précommerciale, les roches et les minéraux, les ravageurs forestiers, la sécurité à la chasse et laprévention et répression des incendies forestiers. L'événement, dirigé par le MNR, est une collaboration entre plusieurs organisations dont des étudiants d'été, le personnel de Barrett Lumber, le ministère de l'Environnement, le musée de la Nouvelle-Écosse, le ministère des Pêches et des Océans et quelques exploitants du secteur forestier de la région. L’Alliance forestière de Nova a été ravie de jouer un rôle dans cette journée d’information bien remplie.

Dave Sutherland, directeur général david@novaforestalliance.com 902.639.2945

RÉSEAU CANADIEN DE FORÊTS MODÈLES


COMMUNIQUÉ  Forêt modèle de Fundy http://fundymodelforest.net vraient être enrichies, comment les enrichir et ce qu’on peut faire avec ces nouvelles capacités enrichies.

Des villages au NouveauBrunswick créent des plans de durabilité

En plus du financement de la Forêt modèle de Fundy, ce projet a reçu un appui financier de trois sociétés de développement économique provin-ciales : Entreprise Miramichi, Entreprise Fundy et Entreprise Région Grand-Sault.

Lorsque Fawcett’s Lumber a fermé sa scierie à Petitcodiac, N.-B. en 2007, la petite communauté a perdu 90 emplois. La forêt modèle de Fundy soutient les efforts de remise sur pied en aidant le village à rehausser ses capacités et ses ressources locales.

Lancement du répertoire de produits forestiers non ligneux par un partenaire en Atlantique

Un effort similaire est entamé dans le village de Plaster Rock. Les deux communautés sont dans la deuxième phase du projet de renforcement des capacités qui est mené par le Pro-gramme Rural and Small Town de l’Université Mount Allison.

Les Canadiens de l'Atlantique qui sont intéressés de vivre naturellement et acheter localement ont maintenant un accès facile aux produits et services provenant des ressources forestières.

Le projet travaille avec les communautés pour qu’elles puissent identifier plus facilement quelles capacités peuvent et de-

De nos boisés atlantiques est un nouveau répertoire qui identifie et encourage

les entreprises du Canada atlantique et du Maine à développer et à vendre des produits et des services forestiers non ligneux. Les vins de baies sauvages, le miel, les arbres de Noël, les tournées d’ornithologie, les meubles en bois, les produits de beauté et autres sont à portée de main. La Forêt modèle de Fundy est l'une des nombreuses agences et organisations forestières et agricoles qui ont travaillé ensemble à l'élaboration du répertoire. Celui-ci a fait son introduction avec audelà de 260 annonces de produits et de services forestiers. INFOR Inc, un partenaire de la Forêt modèle de Fundy, a mené ce projet.

Nairn Hay, directeur général nairn@fundymodelforest.net 506.432.7563

Forêt modèle de l’Est de l’Ontario www.eomf.on.ca

Options d’aménagement pour les espèces envahissantes L’information la plus récente sur les plantes envahissantes, les ravageurs et les maladies qui menacent la santé des forêts, des terres, des eaux et du bétail en Ontario est maintenant disponible sous forme de guide coloré et informatif de 60 pages. Rédigé par le directeur général de la Forêt modèle de l’Est de l’Ontario (FMEO), Mark Richardson, et Peter Neave, « Invasive Species: Management Options for the Ontario Landowner » est destiné à être un guide utilisé par les propriétaires qui sont intéressés de la façon dont les espèces exotiques impactent leur propriété. Le guide a été développé en partenariat avec l'Ontario Woodlot Association et le Programme de partenariat sur les espèces exotiques envahissantes (GoC) dans le cadre de la série d’ateliers de la

FMEO « Caring for Your Land », qui est un effort concerté impliquant la FMEO, l’Intendance environnementale Ontario et la Conservation Ontario.

Le réseau FSC prend de l’ampleur Le Réseau de forêts certifiées dans l’Est de l'Ontario a été renforcé par l’ajout de la certification forestière des forêts du comté de Renfrew par le Forest Stewardship Council (FSC) par l’entremise du programme de certification forestière de la FMEO. Le certificat de la FMEO comprend aussi deux groupements de propriétaires de boisés privés, des forêts communautaires et des forêts urbaines totalisant près de 40 000 hectares. La FMEO considère ce programme comme un précepte qui peut être transféré et adapté par d'autres parties de l'Ontario ayant des paysages similaires. Les forêts

3

appartenant au comté de Renfrew, totalisant 6 400 hectares, comprennent 51 secteurs incluant des zones humides, des forêts naturelles, et un réseau de plantations aménagées. Le comté gère la « forêt opérationnelle » pour offrir des avantages économiques, sociaux et récréatifs pour les résidents du comté de Renfrew. La certification a été obtenue grâce à SmartWood, un vérificateur indépendant. Le FSC est une organisation internationale sans but lucratif basée sur l’adhésion. Elle privilégie un aménagement environnemental approprié, socialement bénéfique et économiquement viable des forêts du monde.

Mark Richardson, directeur général mrichardson@eomf.on.ca 613-258-8424

RÉSEAU CANADIEN DE FORÊTS MODÈLES


COMMUNIQUÉ  Forêt modèle du Lac-Saint-Jean www.foretmodeledulacsaintjean.ca

La fièvre des champignons Plus de 1000 personnes ont participé à la récolte de champignons sauvages aux Jardins de Normandin qui fut organisée par la Forêt modèle du Lac-Saint-Jean (FMLSJ). Le vaste territoire de la FMLSJ contient plus de 10 espèces de champignons procurant un fort potentiel de commercialisation. Le développement de cette ressource émergente représente une occasion unique pour le développement rural et la diversification de l'économie du milieu forestier. Selon Marie-France Gévry, biologiste responsable de l'inventaire des ressources du territoire de la FMLSJ, il y a 78 kg/ha de champignons comestibles dans les forêts d'épinettes blanches, 46 kg/ha dans les forêts d'épinettes noires et 34 kg/ha dans les forêts de pins.

La FMLSJ prévoit plusieurs activités de formation pour le printemps et l'été prochains. Selon Stéphane Turcot, directeur général de la FMLSJ, des efforts sont également en cours pour structurer la commercialisation de cette ressource abondante, peut-être sous la forme d'une coopérative de cueilleurs.

Bleuet/forêt La FMLSJ dirige deux projets visant à évaluer le concept bleuet/forêt. Initié il y a près d'une décennie à Normandin, au nord du Lac-Saint-Jean, ce concept favorise plusieurs critères de développement durable, incluant la production de plus de ressources par hectares tout en préservant la biodiversité et les paysages. La Corporation d'aménagement forêt Nomandin mène également un projet de recherche pour mesurer les avantages agronomiques, forestiers, environnementaux et fauniques découlant de ce

concept. Les résultats préliminaires montrent qu'il y a des avantages indéniables pour l'utilisation de ce modèle. Le réseau organisé de communautés ayant des champs de bleuets ferait la promotion de la recherche, tout en maintenant une tenure publique des terres. Les résultats préliminaires de l'un des deux projets de la FMLSJ indiquent que le concept bleuet/forêt pourrait également fournir un habitat favorable pour la paruline à gorge grise, un oiseau peu connu au Québec.

Stéphane Turcot, directeur général stephane.turcot@foretmodeledulacsaintjean.ca

418.275.5386 x:718

Projet Le Bourdon www.notreforet.ca/projetlebourdon.aspx Lors de cette journée, tous les participants ont été invités à faire part de leur opinion en ce qui concerne différentes questions d’intérêt relatives à la forêt.

Journée d’information et d’échanges sur le projet Le Bourdon Le projet Le Bourdon, Collectivité forestière des Hautes-Laurentides à tenu en mars dernier une journée d’information et d’échanges à l’Érablière Boisclair au Mont-Laurier. Cet évènement, initié par ses partenaires, avait pour but de recueillir la plus vaste adhésion possible aux travaux de concertation du projet Le Bourdon.

Parmi les sujets discutés au cours de la journée, citons : l’accessibilité au territoire forestier relatif au réseau routier, la consolidation et l’accroissement de l’économie liée aux ressources du territoire forestier, le maintien et la protection de la biodiversité, et les avantages socioéconomiques découlant de la mise en valeur des ressources du territoire forestier.

C’est donc dans cette intention que l’invitation a été lancée non seulement aux membres des organisations associées directement au projet, mais également, aux intervenants liés de près ou de loin à la forêt.

Monsieur Jocelyn Séguin, président du projet Le Bourdon a mentionné que les acteurs concernés ont été appelés à se concerter afin de maximiser la capacité de production de toutes les ressources de ce territoire et d’accroître les retombées économiques liées à leur mise en œuvre. « L’adhésion des partenaires est essentielle à l’élaboration d’une stratégie d’aménagement qui intègre les objectifs communs et qui permet de garantir à la fois la pérennité des approvisionnements pour les industries forestières et la pérennité des habitats et des sites qui sont nécessaires au secteur récréotouristique.» Le projet Le Bourdon, des ressources à partager pour faire grandir notre collectivité.

4

Raymond Barette, directeur général rbarrette@mrc-antoinelabelle.qc.ca 819.623.5398

RÉSEAU CANADIEN DE FORÊTS MODÈLES


COMMUNIQUÉ  Institut de recherche et de développement Crie www.modelforest.net/cmfn/en/forests/waswanipi

l’Association des trappeurs cris, l'industrie, les universités et le gouvernement.

Forum de l’IRDC sur le programme de recherche commune Une séance de planification stratégique organisée par l’Institut de recherche et de développement Crie (IRDC), en avril, était la première étape d'un processus visant à concevoir un programme de recherche Cri portant sur l’aménagement des ressources et l'utilisation des terres pour le territoire. Des informations ont été recueillies auprès de plusieurs représentants Cris, de l’industrie, du domaine universitaire; du Conseil Cris-Québec sur la foresterie et du ministère des Ressources naturelles et Faunes du Québec. Cette initiative s'inscrivait dans le cadre du projet de recherche commune mis en place pour identifier les perspectives communes des cris et des non-cris quant à leurs enjeux et priorités afin de bâtir un programme de recherche à moyen et à long terme qui inclut les points de vue de toutes les parties prenantes. Ce processus a abouti au Forum sur le programme de recherche commune à Val-d'Or. Ce forum a reçu la participation des parties prenantes cris et non-cris, le GCCE/CRA, les communautés cries concernées par la foresterie,

Harmonisation des points de vue interculturels L’Institut de recherche et de développement Crie dirige une initiative visant à améliorer le dialogue entre les Cris, l'industrie forestière, les repré-sentants provinciaux et les chercheurs. L'objectif du projet d’harmonisation des points de vue interculturels est de partager l'information et bâtir une compréhension mutuelle des activités et des valeurs liées aux forêts. L'objectif est d'harmoniser les activités Cris tradition-nelles et l'industrie forestière grâce à une communication accrue, la compréhen-sion et la participation des Cris dans la planification et le développement des ressources forestières. Un atelier à Val-d'Or a fourni un lieu de rencontres pour améliorer la conception culturelle et le réseautage; et ce, pendant que les intervenants débattaient des questions communes liées à la foresterie. Le résultat a été une meilleure compréhension des points de vue culturels envers la forêt et par les entreprises. Les participants aux diverses consultations ont identifié 16 domaines prioritaires nécessitant de la recherche.

Lexique forestier Crie L’Institut de recherche et de développement Crie mène une initiative visant à favoriser une meilleure communication entre les groupes de travail et les utilisateurs des terres Cris. L'objectif du lexique forestier Cri est de développer un lexique de termes forestiers qui permettra d’obtenir une expression plus détaillée et pertinente des préoccupations et des besoins des utilisateurs des terres lors des consultations pour les plans d’aménagement forestier généraux et annuels. Le projet permettra de capturer les connaissances linguistiques et la terminologie des trappeurs cris et des aînés dans les cinq communautés concernées par la foresterie. La phase 1 du projet a été achevée en 2009, avec un financement supplémentaire prévu pour l’initiative finale de la phase 2. Le résultat du projet sera un lexique forestier Cri qui sera distribué dans les cinq communautés participantes et parmi les intervenants.

Jonathan Sutherland, directeur général jonathan@waswanipi.com 819.753.7116

Communauté forestière du Nord-Est du lac Supérieur www.nsfc.ca

Centrale bioélectrique de Chapleau Le projet de la centrale bioélectrique de Chapleau, annoncé par le comté de Chapleau, donnera un essor majeur à l’économie locale et aidera l'Ontario avec ses quotas d'énergie renouvelable. Le maire, Earle J. Freeborn, également président de la Communauté forestière du NordEst du lac Supérieur (CFNS), dit que

« Les petites communautés comme Chapleau peuvent profiter des emplois de qualité et les nombreux autres avantages associer au secteur de l'énergie renouvelable. » La future centrale bioélectrique de dix mégawatts utilisera de la biomasse provenant du bois en tant que matière première pour la production d'électricité qui sera vendue au réseau provincial. Ce système a été choisi en raison de sa

5

Lancement du site Web CFNS La CFNS est fière d'annoncer le lancement de son nouveau site Web entièrement dynamique. Pour des nouvelles et mises à jour régulières sur la Communauté forestière du Nordest du lac Supérieur visitez nous au: www.nsfc.ca. Clara Lauzière, directrice générale clara.lauziere@nsfc.ca 705.864.2031 x:221

RÉSEAU CANADIEN DE FORÊTS MODÈLES


COMMUNIQUÉ  Forêt modèle du lac Abitibi www.modelforest.net/cmfn/en/forests/abitibi

d'Iroquois Falls et, possiblement, le Canton de Black River-Matheson.

Forêt modèle du lac Abitibi et FireSmart La forêt modèle du lac Abitibi (FMLA) a été engagée pour mener le programme FireSmart dans la ville de Timmins, qui possède l'une des plus grandes étendues de terre des municipalités nordaméricaines. Il existe de nombreuses zones de lotissements de chalets à l’intérieur des limites de la ville, ainsi que des subdivisions dans des zones forestières à même le centre-ville. L'objet principal du contrat avec le ministère des Richesses naturelles (MRN) de l’Ontario est de créer des comités FireSmart dans chacune des subdivisions rurales qui auront la responsabilité de planifier de façon à réduire le risque d’incendie de forêt dans leur région. La FMLA travaillera également avec les services de sapeurs-pompiers de la Ville

Un comité FireSmart mis en place l'an dernier près du lac Fredrickhouse travaille cet été sur l'élaboration d'un plan de secteur.

Conférence “Paving the Way” II Plus de 50 dirigeants municipaux, personnes d'affaires, universitaires et citoyens des communautés du Nord de l'Ontario ont assisté à une conférence organisée par la Forêt modèle du lac Abitibi en mars dernier. Visant à promouvoir de nouvelles entreprises forestières et agricoles dans la région de la ceinture d'argile, « Paving the Way: Stabilizing Local Resource Based Boom and Bust Economies » a examiné un large éventail d'idées, notamment l'approvisionnement en bois dans le Nord-Est, le développement d’industries secondaires à valeur

ajoutée, prise en possession par les travailleurs pour sauver une entreprise, et ce qui peut être fait pour maintenir les profits dans le Nord. La FMLA travaille en partenariat avec le Northern College, le MRNO, le ministère du Développement du Nord et des Mines de l’Ontario, Agriculture et Agroalimentaire Canada, les universités du nord-est de l'Ontario et les municipalités locales afin d’organiser des conférences futures pour poursuivre ces discussions. Une conférence sur les effets des changements climatiques sur l’économie locale est prévue plus tard cet automne ou cet hiver.

Sue Parton, directrice générale parton.sue@gmail.com 705.272.6295

Forêt modèle du Manitoba www.manitobamodelforest.net

FMM organise un atelier d’introduction aux PFNL Une série de six ateliers organisés par la Forêt modèle du Manitoba (FMM) au printemps dernier, fait partie d'un plan à plus long terme visant à renforcer les capacités et l'expertise dans les produits forestiers non ligneux (PFNL) des entreprises dans la région de la forêt modèle. Un nouveau curriculum pour un cours de formation intensif sur les PFNL sera développé par l'Université Royal Roads et Dave Buck, ancien directeur du Northern Forest Diversification Centre à The Pas, au Manitoba. Le cours sera mis à l'essai dans la région de la FMM à l'automne 2009. Les ateliers, qui ont réuni plus de 150 personnes, représentent une collabora-

tion entre la FMM, le Centre for Nontimber Resources at Royal Roads University (Victoria, C.-B.), l’Association forestière du Manitoba et l'Association des boisés du Manitoba. Les conférenciers étaient : Tim Brigham (Royal Roads), Dave Buck, Ken Fosty (Association Forestière du Manitoba) et le Dr Brian Kotak (Forêt modèle du Manitoba).

Programme de gardesforestiers juniors Après une saison 2008 couronnée de succès, le bureau de direction de la FMM a décidé de continuer à agir en tant que gérant du programme de gardes forestiers juniors cet été et à l'avenir. Au cours de l'été 2008, 30 étudiants ont participé à ce programme de trois semaines sur le

6

terrain dans l'est du Manitoba. Ceci leur a permis d'obtenir des certificats provinciaux dans plusieurs domaines liés à l’aménagement des ressources naturelles. Le but du programme de gardesforestiers juniors est d'intéresser les élèves du secondaire à poursuivre une carrière en aménagement des ressources naturelles. La FMM a le soutien de plusieurs partenaires financiers, y compris Programme forestier des Premières nations, Service canadien des forêts, Tembec, HydroManitoba et Louisiana Pacific. Au cours des dix dernières années, aucun organisme central n’a été responsable du programme, subséquemment, il y a eu plusieurs années où il n'était pas offert.

Brian Kotak, directeur général miette@xplornet.com 204.367.5232

RÉSEAU CANADIEN DE FORÊTS MODÈLES


COMMUNIQUÉ  Forêt modèle de Prince Albert www.pamodelforest.sk.ca

FMPA au Chili L’Association de la forêt modèle de Prince Albert (FMPA) et le ministère de l'Énergie et des Ressources de la Saskatchewan ont complété un échange de science et de technologie de deux semaines ainsi qu’une quête d'information au mois de mars avec le Bosque Modelo Araucarias del Alto Malleco (BMAAM) du Chili, la Corporación Nacional Forestal (CONAF) – la société forestière nationale du Chili au sein du ministère de l'Agriculture, le peuple indigène Mapuche du centre et du sud du Chili, et un certain nombre d'exploitations forestières à but non lucratif et commercial. Conçue comme une extension du programme des relations internationales de la FMPA qui implique déjà la Suède, la Russie et d'autres pays circumboréales, la mission au Chili a été la première collaboration officielle de la FMPA dans l'hémisphère sud.

En vertu de l’Accord de coopération signé entre la FMPA et BMAAM, et avec l’aide du Réseau international de forêts modèles (RIFM), les ambassades canadiennes et chiliennes et le Centro Agronómico Tropical de Investigación y Enseñanza (CATIE), la FMPA et le ministère d'énergie et des ressources de la Saskatchewan ont été capable d'entreprendre des discussions et observations élargies dans les domaines de la gouvernance, la production forestière à valeur ajoutée, la participation des Autochtones dans le secteur forestier, les développements de bioénergie chilienne, les plantations forestières durables et la nouvelle loi de forêts indigènes (Ley de Recuperacion del bosque y natif fomento forestal ). La loi de forêts indigènes vise le développement durable des ressources forestières indigènes, et ce, en équilibre avec le progrès social et économique des communautés rurales.

Au cours de cette mission de deux semaines, un certain nombre d'accords d'échanges d'informations ont été faits. Tant la FMPA et le ministère de l’Énergie et des Ressources de la Saskatchewan seront en mesure de bénéficier d'échanges d'idées et de méthodes impliquant de petites et moyennes entreprises de transformations à valeur ajoutée au sein du secteur forestier. Différentes caractéristiques du bois et d’espèces limitent la concurrence entre la Saskatchewan et le Chili pour les mêmes niches sur le marché mondial, quoique ce chevauchement limité de niches offre d'excellentes opportunités pour l'innovation et le développement similaire de technologies et d’ingénieries pour l’obtention de produits à valeur ajoutée.

Susan Carr, directrice générale susan.carr@sasktel.net 306.953.8921

Institut de recherche Foothills www.foothillsresearchinstitute.com

Système de classification des cours d’eau basé sur les processus Les technologistes forestiers trouvent que l’application constante des règles de base de classification des cours d'eau est ardue. Le classement des cours d'eau est le fondement de l’aménagement riverain, donc les incohérences peuvent se propager tout au long du processus de planification et de récolte. Le programme de poissons et bassins versants de l’Institut de recherche Foothills a abordé cette question en organisant une visite de terrain ce printemps pour présenter aux partenaires un nouveau système de nomenclature pour les cours d’eau. Pendant la visite, les participants ont été formés pour reconnaître et mesurer les

caractéristiques des cours d’eau utilisés dans le système de classification avant de visiter plusieurs sites où le diagramme a été utilisé pour compléter la classification. À la fin de la visite, les participants ont caractérisé le nouveau système comme « simple et sain », trouvant le juste équilibre entre la simplicité requise pour les applications d’aménagement et la rigueur scientifique.

Cours sur les perturbations naturelles L’intérêt envers l’utilisation de modèles de perturbations naturelles pour aider la prise de décisions envers l’aménagement forestier et des terres est en croissance rapide. Pour répondre à ce be-

7

soin, le programme de perturbations naturelles de l'Institut de recherche Foothills a élaboré un cours de trois jours qui fournira une fondation commune pour la compréhension des concepts d'une approche par perturbations naturelles. Le cours sera offert à Hinton du 6 au 8 octobre 2009 au Centre de formation ASRD Hinton. L'équipe d'instructeurs possède de vastes connaissances et expériences prévisionnelles envers la planification de l’aménagement des terres forestières reliée aux activités de recherche à travers le Canada. Les commentaires des participants qui ont assisté au cours inaugural en juin 2007 étaient très positifs.

Tom Archibald, directeur général tom.archibald@gov.ab.ca 780.865.8332

RÉSEAU CANADIEN DE FORÊTS MODÈLES


COMMUNIQUÉ  Association Ressources-Nord www.resourcesnorth.org/rna

Ateliers en agroforesterie et bioénergie

L'objectif général de ce projet est de démontrer aux agriculteurs, aux éleveurs, aux propriétaires/gestionnaires, aux aménagistes, aux gestionnaires forestiers et aux gérants forestiers des Premières Nations les raisons pour lesquelles ils pourraient envisager l'agroforesterie comme option de diversification; pour améliorer les revenus agricoles et des Premières Nations, et stabiliser le flux de la fibre de bois.

L’Association Ressources-Nord a obtenu des fonds de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada pour offrir une série d'ateliers sur l'énergie de la biomasse et de l'agroforesterie comme options de diversification économique pour les collectivités touchées par l'épidémie de dendroctone du pin ponderosa. La technologie de conversion de la biomasse devient plus viable pour de nombreuses collectivités qui bénéficieraient également d'une source d’énergie alternative plus accessible et rentable que celle des combustibles fossiles. Il y a une émergence accablante de nouvelles technologies, d’initiatives de financement et d’études de cas qui doivent être examinées par ces collectivités avant de se lancer dans l'établissement de systèmes d'énergie de la biomasse.

Profils des gens en action dans le changement climatique Les conséquences du changement climatique sont une préoccupation croissante pour les gouvernements et les citoyens. Plusieurs particuliers, représentant un large éventail de champs d'intérêt, d’origines et d’organisations de la société font preuve de leadership sous forme d’activités liées au changement

climatique dans le centre et le Nord de la Colombie-Britannique. Ressources-Nord a créé une page Web qui fournit le profil de ces individus et de ces groupes, et le travail qu'ils font dans leurs communautés. Visitez le site Web à http://www.resourcesnorth.org/rna/431/ profiles pour plus d'information. En plus du projet des profils, Ressources -Nord administre le Northern Climate Change Network, publiant régulièrement des bulletins d'information électroniques informant les abonnés avec des articles favorisent la sensibilisation accrue des impacts et de l'adaptation au niveau communautaire envers le changement climatique.

Kathi Zimmerman, directrice générale Kathi@resourcesnorth.org. 250.612.5844

Collectivité forestière de Clayoquot www.ecotrust.ca/clayoquot/fcp

Contexte Le programme de Collectivité forestière Clayoquot a été lancé en 2008 lorsque Ressources naturelles Canada a attribué des fonds au Conseil de gestion Nuuchah-nulth de la région centrale et Ecotrust Canada. Cette initiative fait partie d'une stratégie nationale visant à aider les collectivités tributaires des forêts de relever les défis de la transition économique à la suite de l'effondrement des pêcheries et de l’industrie forestière dans les années 1990. Avec un chômage aussi élevé que 70 pour cent dans certaines des communautés les plus reculées de la région, on doit prendre un second regard sur l'économie forestière comme un moyen de diversifier l'activité économique et éviter de s'appuyer exclusivement sur le tourisme.

En tant que partenaire, le Conseil de gestion Nuu-chah-nulth de la région centrale représente les intérêts de développement économique des cinq Premières nations de Clayoquot Sound, alors que Ecotrust Canada apporte de l'expertise en gestion d'entreprise, en développement économique communautaire et en gestion financière.

Les idées recherchées auprès des propriétaires d’entreprises de Clayoquot Le programme des Collectivités forestières Clayoquot et le Clayoquot Biosphere Trust ont sollicité la participation des entreprises dans une analyse économique exhaustive couvrant la région de la réserve de la biosphère de Clayoquot Sound et les communautés avoisinantes.

8

Le rapport fournira aux intervenants et aux décideurs un aperçu actuel et crédible de l'économie régionale et comment elle est influencée par les développements économiques plus larges à l'échelle provinciale, nationale et internationale. Il fournira également un aperçu économique des collectivités individuelles et des secteurs clés de l'économie régionale. Jackie Godfrey, directrice du programme des Collectivités forestières Clayoquot et des chefs de la région centrale, souligne le besoin critique d’être en mesure d'évaluer la situation économique des deux communautés; premières nations et nonautochtones, « alors que nous cherchons des moyens novateurs pour émerger de la récession avec une économie plus écologique et socialement inclusive ». Daniel Arbour, directeur général daniel@ecotrust.ca 250.725.2536

RÉSEAU CANADIEN DE FORÊTS MODÈLES


COMMUNIQUÉ  Réseau canadien de forêts modèles : Points culminant 2009 www.modelforest.net

Conférence sur l’intendance Le RCFM s’est engagé dans la création d’un guide stratégique pour l’intendance qui exposera l’avenir souhaité des activités d'intendance au Canada ainsi que les mesures pour atteindre cet objectif. Un guide stratégique pour l’intendance a été développé au cours de la 4e Conférence nationale de l’intendance et de la conservation tenue du 8-12 juillet 2009 à Calgary, Alberta. Le RCFM a participé à la conférence et a également doté un kiosque, informant les délégués des activités du RCFM et des forêts modèles dans tout le pays. La conférence de cette année, intitulée « Renforcer l’intendance – S’investir à tous les niveaux » comportaient un certain nombre de présentations discutant de la théorie de l'intendance du Canada et des activités de base. Les sujets couverts : dépenses excessives de notre capital naturel, l’intendance peut aider à résoudre le problème, notre monde changeant et les tendances émergentes, ainsi que les actions et les obstacles au progrès. Les présentations et les délégués à la conférence constituaient de représentants autochtones, des gouvernements, des communautés agricoles et d'industrie, des organisations non gouvernementales ainsi que des particuliers. Il y avait un certain nombre de thèmes récurrent tout au long de la conférence, tels que : la définition et la quantification des activités d'intendance, la détermination d'une valeur et le dépistage de marchés pour les biens et services écologiques, et la description d’activités actuellement établies dans le paysage canadien. Pour de plus amples renseignements et pour obtenir des copies des présentations, visitez le site de la conférence : www.stewardship2009.ca.

Projet conjoint sur les biens et services écologiques Les biens et services écologiques (BSE) sont les avantages résultant du fonctionnement d’un écosystème sain. Ils peuvent inclure une grande variété de choses, comme la qualité et la quantité d'eau, la biodiversité, l'esthétique du paysage et la séquestration du carbone. Le RCFM, en partenariat avec la Fédération canadienne des propriétaires de boisés et la Fédération canadienne de l’agriculture, travaille à trouver des incitations pour encourager les propriétaires fonciers à protéger les BSE. Les incitations possibles comprennent un paiement pour les actions, la reconnaissance des participants ou une aide en nature pour l’aménagement forestier. En mars 2009, un atelier a été organisé avec les représentants du gouvernement et non gouvernementaux afin de recueillir la perspective canadienne sur les BSE. Depuis, une proposition a été rédigée pour une série de projets pilotes à travers le Canada afin de tester différents mécanismes d'incitation et d'élaborer un guide pour aider les gouvernements et les collectivités à aborder les questions politiques et les enjeux liés aux BSE pour l'utilisation des terres.

Le caribou et les forêts modèles Les membres du RCFM sont impliqués dans une variété d’activités de base axée sur le caribou des bois (Rangifer tarandus). Les projets comprennent : la recherche sur les pratiques d’aménagement forestier et leurs effets sur la population, l'étude de l’habitat favorisé, la surveillance et la modélisation de populations ainsi que le suivi de troupeaux et des études de distribution. Ceux impliqués dans ce travail : Association Ressources-Nord (Prince George, C.-B.), Institut de recherche Foothills (Hinton, AB), Forêt modèle de Prince Albert (Prince Albert, SK), Forêt modèle du Manitoba (Pine Falls, Man.) et Forêt modèle du lac Abitibi (Cochrane, Ont.). Le

RCFM et les forêts modèles membres travaillent de concert afin d'aider les gouvernements, l'industrie et autres intervenants pour préciser de nouvelles politiques, des méthodes de gestion et d'incitations pour protéger cette espèce sensible.

Bourse commémorative des forêts modèles J. Michael Waldram La bourse commémorative des forêts modèles J. Michael Waldram sera attribuée pour la seconde fois par le Réseau canadien de forêts modèles et l'Institut forestier du Canada (IFC) au cours de l'assemblée générale annuelle de l’IFC à Nanaimo, Colombie-Britannique, le 2123 septembre 2009. « Nous avons reçu un excellent éventail de candidats cette année avec des nominations de différentes régions du Canada et représentant divers domaines d'études dans les ressources naturelles », a déclaré le président du RCFM, Dave Winston. « Nous sommes très heureux d’être en mesure d’aider annuellement des étudiants qui contribueront à la gestion de nos forêts dans leur future carrière. » La bourse est accordée annuellement à un jeune autochtone canadien qui est inscrit à un programme universitaire ou technique en gestion des ressources naturelles dans une université canadienne ou un collège reconnu. La bourse rend hommage à Mike Waldram, directeur général de la Forêt modèle du Manitoba de 1993 à 2006. En tant que directeur général, Waldram cherchait à accroître la participation des peuples autochtones au sein de la forêt modèle et dans la gestion des ressources forestières. La bourse est administrée conjointement par l’IFC et le RCFM.

David Winston, président dwinston@cmfn-rcfm.ca 613.258.8240

9 RÉSEAU CANADIEN DE FORÊTS MODÈLES


COMMUNIQUÉ  Volume 2 | Numéro 1

Réseau canadien de forêts modèles Points culminant de 2009 Le RCFM dans le Forestry Chronicle Recherchez les nouvelles du RCFM et de ses membres dans chaque numéro du Forestry Chronicle, un journal national publié par l’institut forestier du Canada/Canadian Institute of Forestry. Nos membres sont reconnaissants pour cette occasion, gracieusement offerte par l'Institut, de communiquer avec leurs membres, gestionnaires forestiers, praticiens et chercheurs. Plus d'informations sur l’IFC/CIF et les avantages de l’adhésion sont offerts à www.cif-ifc.org ou en communiquant avec l'Institut admin@cif-ifc.org

COMMUNIQUÉ est une publication du Réseau canadien de forêts modèles, un fier membre du Réseau international de forêts modèles. www.imfn.net Prière de faire parvenir vos commentaires et questions à : Melanie Williams, éditrice COMMUNIQUÉ a/s RCFM 10 Campus Drive, C.P. sac 2150 Kemptville, Ontario, K0G 1J0 Téléphone : (613) 258-8240 Courriel : mwilliams@cmfn-rcfm.ca Site Web : www.modelforest.net Le Réseau canadien de forêts modèles reconnaît avec gratitude le soutien de Ressources naturelles Canada par l'entremise du Programme des collectivités forestières du Service canadien des forêts.

Le RCFM a entamé sa deuxième année d'opération et continue, à la fois, de créer et de participer à un large éventail d'activités axées sur la forêt. Voici un aperçu de l'année 2009 à ce jour:

Conférences et ateliers auxquels nous avons participé :  Conférence du réseau de gestion durable des forêts, Gatineau, QC  Conférence nationale sur l'intendance, Calgary, AB  Atelier sur les BSE et les présentations du RCFM, Université de Toronto, ON

Les rapports publiés sont maintenant offerts au www.modelforest.net :  Produits forestiers non ligneux - Qu'est-ce qui se déroule dans les forêts modèles du Canada? Ce rapport résume les travaux effectués sur les PFNL au sein du RCFM, y compris des suggestions d'activités futures. C’était le premier résultat lors de l'élaboration de l'Initiative stratégique des PFNL qui est dirigée par l’Alliance forestière Nova.  Guide d’identification des avoirs pour les communautés Il s'agit d'un guide facile à utiliser que les petites communautés peuvent suivre afin d’impliquer les résidents dans la détermination des avoirs (culturels, physiques et géographiques) de leurs communautés, dont ils peuvent tirer parti pour créer un plan de développement durable. Ce guide a été produit par le Centre Falls Brook par l’entremise d’un projet appuyé par la Forêt modèle de Fundy.

Nouveaux projets :  Indicateurs communautaires : En partenariat avec le programme des collectivités forestières de RNCan, le RCFM collabore avec plusieurs partenaires incluant les universités de Dalhousie et Mount Allison pour identifier un ensemble d’indicateurs communautaires. Le document de discussion, Indicators for Forest Communities, fournit le fondement pour les attributions de cette initiative stratégique, et il est offert au www.modelforest.net. Dr. David Bruce, Université de Mount Allison, a préparé ce rapport.

Évènements à venir:  Conférence de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) : Dave Winston du RCFM a accepté l’honneur de parlé au sujet de la valorisation du potentiel de développement rural fondé sur les ressources forestières. La FMEO a reçu une invitation d’apporter un kiosque. Le 13 au 15 Octobre 2009 à Québec.


http://www.modelforest.net/media/k2/attachments/RCFM_Communiqu_Vol_2_Issue1_French_FINAL