Page 1

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis Phase Il

par:

Joanne Marchesseault, biologiste Éric Gosselin, biologiste

BAS-SAI NT-

LAURENT

[~~

~tir.

Février 2002

MSFAU DI; ~~ODJ:LES

MODJ:LFOREST NFI'WORK


ÉQUIPE DE TRAVAIL

La Forêt modèle du Bas-Saint-Laurent inc. Joanne Marchesseault, biologiste

Chargée de projet Équipe de terrain Rapport final : planification, rédaction et photographies

Éric Gosselin, biologiste - techn. faune

Planification des opérations Équipe de terrain Compilation et analyse Rédaction du rapport final

Pourvoirie de la Seigneurie du Lac-Métis Martin Reid. technicien de la faune

Assistant dans l'équipe de terrain

Michel Généreux, métayer

Frai artificiel

Romain Chénard, métayer

Frai artificiel

Lucien Boucher

Frai artificiel

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d"omble de fontaine du lac Métis - Phase II

11


TABLE DES MATIÈRES LI STE 0 ES TAB LEA UX

v

LISTE 0 ES FIGURES

vi

LISTE DES ANNEXES

vii

INTRODUCTION 1.

1

CAPTURE DE REPRODUCTEURS D'OMBLE DE FONTAINE DANS LA RIVIÈRE RIVIÈRE JEAN-LÉVESQUE

7

1.1. Mise en situation

7

1.2. Objectifs (automne 2001)

7

1.3. Matériel et méthode

7

1.4. Résultats

'"

1.5. Observations 2.

3.

8 8

RECHERCHE DE NOUVEAUX SITES ET CAPTURE DE REPRODUCTEURS D'OMBLE DE FONTAINE DANS LE LAC MÉTIS

12

2.1. Mise en situation

12

:

2.2. Objectifs (automne 2001)

12

2.3. l\flatériel et méthode

12

2.4. Résultats

13

2.5. Observations

13

INSTALLATION DE MINI-INCUBATEURS DEUX TRIBUTAIRES DU LAC MÉTIS

PORTATIFS DANS 16

3.1. Mise en situation

16

3.2. Objectifs

16

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac \-létis - Phase II

111


4.

5.

6.

7.

3.3. Matériel et méthode

16

3.4. Résultats

17

3.5. Observations

17

FRAI ARTIFICIEL ET CHARGEMENT DES MINI-INCUBATEURS

PORTATIFS ..... 19

4.1. Mise en situation

19

4.2. Objectifs

19

4.3. Matériel et méthode

19

4.4. Résultats

20

4.5. Observations

20

ESSAI D'ÉLEVAGE D'OMBLES DE FONTAINE INDIGÈNES CHEZ UN PISCICULTEUR

20

5.1. Mise en situation

20

5.2. Objectifs

20

5.3. Matériel et méthode

20

5.4. Résultats

20

5.5. Observations

20

DISCUSSION ET RECOMMANDATIONS

20

6.1. La capture de reproducteurs d'omble de fontaine en lac et dans les tributaires

20

6.2. Le frai artificiel

20

6.3. L'installation et la mise en charge des mini-incubateurs terrain

20

6.4. Élevage d'omble de fontaine indigène chez un pisciculteur..

20

BILAN FINANCIER

20

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

IV


LISTE DES TABLEAUX Tableau 1 :

Tableau 2 :

Capture de reproducteurs d'omble de fontaine dans la rivière Jean-Lévesque à l'automne 2001

9

Comparaison des captures d'omble de fontaine de 1999 à 2001 dans la rivière Jean-Lévesque

10

Capture de reproducteurs d'omble de fontaine au filet-trappe dans le lac Métis - automne 2001

14

Données biologiques des reproducteurs d'omble de fontaine utilisés pour le frai artificiel

22

Tableau 5 :

Données biologiques pour la mise en charge des mini-incubateurs portatifs

24

Tableau 6 :

Données biologiques de la mise en charge pour la pisciculture

28

Tableau 7 :

Revenus 2001

33

Tableau 8 :

Dépenses 2001

33

Tableau 9 :

Détail des dépenses

34

Tableau 3 :

Tableau 4 :

Alternatives la population

visant à compenser d'omble

les etfets du marnage sur

de fontaine du lac Métis - Phase II

v


LISTE DES FIGURES Figure 1 :

Localisation des sites de capture 2001 avec le filet-trappe au lac Métis

3

Figure 2 :

Localisation du site de capture dans la rivière Jean-Lévesque

4

Figure 3 :

Localisation des mini-incubateurs portatifs

5

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

VI


LISTE DES ANNEXES Annexe 1 -

Album de photos

Annexe 2 -

Guide planification, d'installation et d'utilisation des mini-incubateurs

Annexe 3 -

Anesthésie basée sur l'huile de clou de girofle

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

vn


INTRODUCTION Le lac Métis est 1"un des plans d"eau qui contribuent à régulariser la production des centrales hydroélectriques de Mitis-l et de Mitis-2. Deux fois l'an, Hydro-Québec doit remplir et vidanger le réservoir. Le printemps et l'automne sont les périodes où l'on remplit le réservoir alors que l'été et l'hiver sont les périodes où 1"onvidange le plan d'eau. Une étude initiée par la Forêt modèle du Bas-Saint-Laurent à l'automne 2000 confirme que le marnage affecte la reproduction de l'omble de fontaine dans le lac Métis. Le principal objectif de cette étude est la recherche d'alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis. Les alternatives retenues sont: 1. la capture de reproducteurs d'omble de fontaine indigène en lac et dans les tributaires; 2. la réalisation du frai artificiel avec les reprod'lcteurs indigènes; 3. la production d'alevins indigènes en utilisant des incubateurs portatifs installés dans les principaux tributaires et la production d'ombles de fontaine indigènes 1+ en partenariat awc une pisciculture. La recherche de solution d'approvisionnement en ombles de fontaine indigènes demeure une priorité pour les gestionnaires du territoire. Des études scientifiques démontrent que l'omble de fontaine indigène possède une bien meilleure faculté d'adaptation à long terme que l'omble domestique provenant des piscicultures. En effet, l'omble indigène est moins vulnérable à la prédation, il possède un meilleur instinct de reproduction et présente un meilleur taux de survie à long terme.

À l'automne 2001, toutes ces alternatives mentionnées ont été expérimentées et réalisées sur le territoire de la Seigneurie du Lac-Métis' (voir Carte 1). Le suivi et l'analyse des résultats permettront aux gestionnaires du territoire de prendre des décisions éclairées et judicieuses sur l'approvisionnement futur de l'omble de fontaine dans le lac Métis.

Alternatives visant à compenser les etTets du marnage sur la populanon d'omble de fontaine du !ac \létis - Phase II


---

~,

-

.j'

.

.- ;,.J-:-.". '""

___ o. .'

166Ô-<_ .~-:_"':;·J;.'Jjc.ÙJ

__

.•..

./

·\tunidn~lirn ~f

l'rim>ira

2000 i-t 99~:

Cartel:

Scc:ond>ire

5 000 i 9 999:

la 000 il91'99:

20 000 Ct .• :

ÈccJc: . sca>ndain:

E

CÉGEI'

c u

Tr:I.\"a1icr

Localisation de la Pourvoirie de la Seigneurie du lac Métis

d~

!T'::Indbrm:uinn

~ l'jœs et p.tpi=

so.gc

Voie rem!.

Part ck mer H

----

Tertiaire

Aéroport

H6piaJ

UnÎ\-mÎté

Urin~

Ro=:

pnpt.tl:lrion·

!tainou

F

....- ..• - ...•-

c; + II.

FeWllus

B",~w:

T

C~II

0

Ur=.

1'>1=

0

HuiI •• cn.n<ÎdJ ••

4

,-


Figure 1: Localisation des sites de capture 2001 avec le filet-trappe au lac MĂŠtis


Figure 2: Localisation

du site de capture dans la rivière Jean-LÊvesque


igure 3: Localisation des mini-incubateurs portatifs


PREMIÈRE ÉTAPE Capture de reproducteurs d'omble de fontaine dans la rivière Jean-Lévesque Seigneurie du Lac-Métis - Automne 2001


1.

CAPTURE DE REPRODUCTEURS D'OMBLE DE FONTAINE DANS LA RIVIÈRE RIVIÈRE JEANLÉVESQUE 1.1 .

Mise en situation

Automne 2001. La Forêt modèle du Bas-Saint-Laurent réalise une étude sur l'accessibilité des reproducteurs d'omble de fontaine aux principaux tributaires du lac Métis. La rivière Jean-Lévesque est le plus important tributaire utilisé pour la montaison des reproducteurs d'omble de fontaine.

1.2.

1.3.

Objectifs (automne 2001)

Capturer des reproducteurs pour le frai artificiel.

Matériel et méthode

Date de capture: du 21 septembre au 28 octobre 2001.

Localisation du site de capture: Figure 2).

Effort de pêche: l'effort de pêche a représenté 38 nuits/verveux.

Temps alloué: 12 jours/personne pour l'entretien et le suivi du verveux.

Engin de capture: 1 verveux artisanal avec une boîte en grillage de 60 cm X 90 cm X 90 cm avec des mailles de 1 X 2,5 cm. Cette boîte comporte deux ailes en filet de 1,2 m de haut X 12 m de long avec des mailles de 2 cm.

Taille des reproducteurs conservés: les reproducteurs conservés avaient longueur supérieure à 300 mm. Tous les autres spécimens ont été relâchés.

Site de contention des reproducteurs: les reproducteurs capturés étaient gardés sur place dans une cage de rétention près du verveux. Une fois par semaine, ces reproducteurs étaient transportés par camion, dans un bassin oxygéné, au poste d'accueil situé à l'entrée du territoire. À cet endroit, ils étaient gardés en contention dans un bassin suédois, et ce, jusqu'au frai artificiel.

à l'embouchure

Alternatives visant à compensèr les èffets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

de la rivière Jean-Lévesque

(voir

une

7


1.4.

Résultats

Rivière Jean-Lévesque (verveux) •

En 2000, le nombre total de captures d'omble de fontaine représente 259 individus. De ce nombre, 31 (12 %) reproducteurs sont conservés pour le frai artificiel.

En 2001. le nombre total de captures d'omble de fontaine représente 68 individus et seulement 15 (22 %) reproducteurs sont conservés pour le frai artificiel (voir les Tableaux 1 et 2).

1.5.

Observations

Dans le lac Métis, la rivière Jean-Lévesque est le plus important tributaire utilisé pour la montaison des reproducteurs d'omble de fontaine. Cependant, en 200 1, peu de reproducteurs sont capturés comparativement aux deux dernières années.

À l'automne, le marnage du lac Métis influence la montaison des reproducteurs d'omble de fontaine. Dans la semaine du 26 septembre 2001, la diminution de l'eau dans le lac Métis a ralenti dramatiquement la montaison des reproducteurs.

En 2001, l'engin de capture s'est avéré beaucoup moins efficace comparativement l'année précédente. Plusieurs facteurs peuvent être reliés à cet insuccès:

à

1) des débits de pointe importants; 2) des trous causés par des rongeurs (rat musqué); 3) le manque d'entretien. Cela démontre que la visite quotidienne et l'entretien des engins de capture sont déterminants dans le succès de capture des reproducteurs en montaison.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d"omble de fontaine du lac \!étis - Phase II

8


Tableau 1 : Capture de reproducteurs d'omble de fontaine dans la rivière Jean-Lévesque

GÉNITEURS

NOMBRE DE

NOMBRE

AUTRES

'l'VEAU

TEMPÉRATURE

DE

POUR FRAI

SPÉCIMENS

DE

ESPÈCES

DE L'EAU

DEL 'EAU

CAPTURES

ARTIFICIEL

RELÂCHÉS

MORTALITÉS

CAPTURÉES

(CM)

(0C)

32,S

10,0

35,0

10,0

NOMBRE DATE

à l'automne 2001

21-09-2001

--

--

--

--

24-09-2001

25

3

22

--

---

27-09-2001

27

6

21

--

--

35,0

10,0

29-09-2001

9

0

9

--

34,S

8,5

04-10-2001

0

0

0

3 (cage)

---

34,S

8,4

05-10-2001

0

0

0

--

34,0

10-10-2001

2

1

1

---

--

36,6

13-10-2001

2

2

0

--

36,0

16-10-2001

1

1

0

38,0

7,8

19-10-2001

1

1

0

---

----

41,0

6,2

22-10-2001

0

0

0

--

--

40,0

6,2

24-10-2001

1

]

0

--

44,0

6,1

26-10-200 ]

0

0

0

--

---

49,0

5,7

27-10-2001

0

0

0

--

4 PRCY

50,0

5,7

28-10-2001

0

0

0

--

10 PRCY

50,0

5,5

68

15

53

3

TOTAUX

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase Il

n

n

..

REMARQUES

Installation du vervcux

PRCY = ménomini rond (4 mortalités/4) Fin de l'étude et PRCY = ménomini rond (7 mortalitésll 0)

= Ménomini rond (11 mortalités/14)

PRCY

9


Tableau 2 : Comparaison des captures d'omble de fontaine de 1999

à 2001 dans la rivière Jean-Lévesque GÉNITEURS CONSERVÉS ( >300MM)

DATE

Automne 2001

EFFORT (HUITS/VERVEUX)

NOMBRE TOTAL

LONGUEUR

DE CAPTURES

MOYENNE

(N)

(MM)

GÉNITEURS CONSERVÉS (rI)

FEMELLES

POIDS

LONGUEUR

MOYEN

MOYENNE

(G)

(MM)

(N)

POIDS

LONGUEUR

MOYEN

MOYENNE

(G)

(MM)

38

68

253

53 (44 % immatures)

15 (22 % de la mOlltaison)

8 (53 %)

534,2

381,6

7 (47 %)

576,6

380,5

56

259

285

228 (64% immatures)

1] 31 (12 %. de la 1l101l1aisol1) (35 %)

484,5

380,4

20 (65 %)

573,0

371,0

42

161

---

86 (3H %. ilIImalures)

75 (47 '% de la IIlOl1laisol1)

382,0

3 ]7,0

36

393,0

323,0

(13 septembre au 8 novcmbrc) Automne 1999 (20 septcmbre au 1 cr novembre)

CAPTURES RELÂCHÉES

MÂLES

Nor1BRE DE

(N)

(21 septembre au 28 octobre) Automne 2000

NOMBRE DE

A]ternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase Il

39 (52 '%)

(48 %)

10


"

1

DEUXIEME ETAPE Recherche de nouveaux sites et capture de reproducteurs d'omble de fontaine dans le lac Métis Seigneurie du Lac-Métis - Automne 2001


Z.

RECHERCHE DE NOUVEAUX SITES ET CAPTURE DE REPRODUCTEURS D'OMBLE DE FONTAINE DANS LE LAC MÉTIS Z.1.

Mise en situation

Automne 2000. Le filet-trappe est un engin de capture efficace en lac. Sur 3 sites d'essai, seulement la baie de Gaspé (site # 1) a permis de capturer des reproducteurs d'omble de fontaine. En tout, 27 reproducteurs ont été capturés dans la baie de Gaspé avec le filet-trappe.

Z.Z.

Objectifs (automne Z001)

Rechercher de nouveaux sites pour capturer des reproducteurs d'omble de fontaine dans le lac Métis.

Utiliser ces reproducteurs pour le frai artificiel.

Z.3.

Matériel et méthode

Date de capture: du 4 octobre au 1er novembre 2001.

Localisation des sites de capture: l'étude a été réalisée principalement dans le secteur du lac Supérieur. En tout, 5 sites de capture ont été inventoriés (voir Figure 1).

Effort de pêche: l'effort de pêche pour les 2 filets-trappes a représenté 55 nuits/filet: • • • • •

28 nuits/filet pour le site de capture # 1 (baie de Gaspé); 10 nuits/filet pour le site de capture # 2; 4 nuits/filet pour le site de capture # 3; 4 nuits/filet pour le site de capture # 4; 9 nuits/filet pour le site de capture # 5.

Temps alloué: 16 jours/personne pour l'installation et la levée des filets-trappes: • • • • •

8 jours/personne 2 jours/personne 2 jours/personne 2 jours/personne 2 jours/personne

pour pour pour pour pour

le le le le le

site site site site site

de de de de de

capture capture capture capture capture

# 1 (baie de Gaspé); # 2; # 3; # 4; # 5.

Alternatives visant J. compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

12


Engin de capture: 2 filets-trappes de 3,65 m X 3,65 m X 14,63 cm avec un guideau de 46 m X 3.65 m et des mailles < 2,5 cm.

Taille des reproducteurs conservés: les reproducteurs conservés avaient longueur supérieure à 300 mm. Tous les autres spécimens ont été relâchés.

Site de contention des reproducteurs: à chaque levée du filet-trappe, les reproducteurs capturés furent transportés par camion, dans un bassin oxygéné, au poste d'accueil, situé à l'entrée du territoire. Ils furent gardés en contention dans un bassin suédois, et ce, jusqu'au frai artificiel.

2.4.

une

Résultats

La recherche de nouveaux sites est concentrée dans la troisième partie du lac Métis (lac Supérieur).

En tout, 4 nouveaux sites sont inventoriés et retenus pour capturer des reproducteurs d'omble de fontaine dans le lac Métis.

En 2001, 39 reproducteurs sont capturés avec le filet-trappe dans le lac Métis. La baie de Gaspé (site de capture # 1) a permis de capturer 26 reproducteurs comparativement à 13 reproducteurs dans les 4 autres sites expérimentés (voir Tableau 3).

2.5. •

Observations

Toutes les baies situées dans le tac Supérieur offrent de bons potentiels pour capturer des reproducteurs d'omble de fontaine. Cependant, la baie de Gaspé (site de capture # 1) est le meilleur site de capture dans le lac Métis.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

13


Tableau 3 : Capture de reproducteurs d'omble de fontaine au filet-trappe dans le lac Métis - automne 2001

SnE DE CAPTURE

Filet

Baie de Gaspé (# 1)

# t

Totaux

DATE 4 au 15 octobre (1 1 jours) 15 au 19 octobre (4 jours) 19 au 25 octobre (6 jours) 25 oct. au 1er nov. (7 jours)

OMBLEDE FONTAINE ..-------. TEMPÉRATUREDE AUTRESESPÈCESCAPTURÉES SPÉCIMEtlS GÉNITEURS TOTALDES L'EAU (0C) RELÂCHÉS CONSERVÉS CAPTURES 26

21

5

2 touladis

3

3

0

1 ménomini 8 touladis

1

0

1

4 touladis

8,0

4 touladis 2 2 4 --------------------------------------------------------.-----------------

7,0

pour le filet # 1

#2 #3 # 2

#4

#5

Totaux

pour le filet # 2

Totaux

pour le lac Métis

Alternatives la population

5 au 15 octobre (10 jours) 15 au 19 octobre

(4 jours) 19 au 23 octobre

(4 jours) 23 oct. au 1er nov.

(9 jours)

34

26

8

t ménomini 18 touladis

10

8

2

4 touladis 7 lottes

9

2

7

4 lottes

6

3

3

3 ménominis 1 tOllladi 2 lottes

0

0

0

REMARQUES

13,8

rond

----

rond

13,5

1 mortalité

touladi

8,0

1 mortalité

tOllladi

ronds

----

7,0

- - - - - - - - - - -. - ..- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -3 ménominis ronds 25 13 12 13 lottes 5 touladis

visant à compenser les effets du marnage sur d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

59

39

20

4 MÉNOMINISRONDS 13 LOTTES 23 TOULADIS

14


TROISIÈME ÉTAPE Installation de mini-incubateurs portatifs dans deux tributaires du lac Métis Seigneurie du Lac-Métis - Automne 2001


3.

INSTALLATION DE MINI-INCUBATEURS LACMÉTIS 3.1.

PORTATIFS DANS DEUX TRIBUTAIRES DU

Mise en situation

Automne 2000. L'étude menée par la Forèt modèle du Bas-Saint-Laurent démontre que le recrutement de l'omble de fontaine est très tàible dans le lac Métis. Une des alternatives choisies est l'installation de mini-incubateurs portatifs dans les tributaires du lac Métis. Une visite terrain a eu lieu le 23 septembre avec M. Gaétan Soucy afin d'évaluer la faisabilité des tributaires vers us les sites potentiels d'installation des miniincubateurs portatifs. À la suite de cette visite, la Forèt modèle du Bas-Saint-Laurent a fait l'acquisition de deux mini-incubateurs portatifs.

Automne 2001. Le 30 juillet, installation d'un mini-incubateur portatif dans le ruisseau Castor (avec l'aide d'un spécialiste, M. Gaétan Soucy de la compagnie Incubatech). Le 18 septembre, installation du deuxième mini-incubateur portatif dans le ruisseau Fiola (voir Figure 3).

3.2.

Objectifs

Acquérir des connaissances et de l'expertise dans l'installation portatif.

Évaluer si le mini-incubateur portatif est une bOlliie alternative pour augmenter le recrutement de l'omble de fontaine dans le lac Métis.

Mettre en place un suivi scientifique pour évaluer le talLXd'éclosion et de survie des jeunes alevins d'omble de fontaine dans la section des tributaires retenus.

3.3.

d'un mini-incubateur

Matériel et méthode

Installer le mini-incubateur quelques semaines ayant sa mise en opération et le chargement des œufs. Ce délai permet à r incubateur de s'adapter aux conditions du milieu.

Voir Annexe incubateurs.

2 -

Guide planification,

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

d'installation

et d'utilisation

des mlnI-

16


3.4.

Résultats

Les mini-incubateurs portatifs sont l'utilisation de machinerie lourde.

Le temps alloué 2 jours/personne.

3.5.

pour

faciles

l'installation

d'un

d'installation

et ne requièrent

mini-incubateur

portatif

pas

représente

Observations

Lors du choix d'un site: •

Le site choisi doit être composé d'un substrat excavable, mais stable dans le cours d'eau. Aussi, il est important que les conditions hydrologiques du cours d'eau évitent le phénomène de sédimentation.

La distance entre l'incubateur et l'unité dénivellation d'environ 25 centimètres.

Le site doit avoir un écoulement pennanent, sans étiage de façon à ne pas exonder et provoquer la mortalité des œufs fécondés. Par contre, éviter les endroits avec trop d'eau à l'automne, au moment où il faudra mettre en charge l'incubateur.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

de sortie des alevins doit pennettre

une

17


QUATRIÈME ÉTAPE Frai artificiel et chargement des mini-incubateurs portatifs Seigneurie du Lac-Métis - Automne 2001


4.

FRAI ARTIFICIEL ET CHARGEMENT DES MINI-INCUBATEURS PORTATIFS 4.1.

Mise en situation

1996 à 2000 : les métayers de la Seigneurie du Lac-Métis et les biologistes de la Forêt modèle du Bas-Saint-Laurent capturent, chaque année, des reproducteurs indigènes d'omble de fontaine pour le frai artificiel. Ces géniteurs sont utilisés pour le chargement en œufs indigènes de l'incubateur à courant ascendant situé à l'entrée du territoire.

2001: une partie des œufs fécondés indigènes sont utilisés pour charger les deux miniincubateurs portatifs installés dans les tributaires du lac Métis. L'autre partie sert à expérimenter l'incubation et l'élevage chez un pisciculteur (voir Cinquième étape).

4.2.

Objectifs

Chargement de deux mini-incubateurs Fiola.

Augmenter le recrutement en omble de fontaine indigène dans le lac Métis.

4.3.

portatifs situés dans les ruisseaux Castor et

Matériel et méthode

Date du frai artificiel: 15 novembre 2001.

Date et site de remise en liberté des reproducteurs: Les reproducteurs retournés en milieu naturelle 15 novembre au débarcadère # 1 du lac Métis.

Identification des reproducteurs: les reproducteurs furent marqués avec une étiquette de type spaghetti numérotée et identifiée au nom de la Forêt modèle du BasSaint -Laurent.

Anesthésie des reproducteurs: de girofle.

Transport des œufs fécondés : les œufs fécondés sont transportés dans un thermos afin de maintenir une température constante et équivalente à celle du frai artificiel. Chaque mini-incubateur a son thermos d'attitré.

Capacité de charge d'un mini-incubateur:

ont été

voir Annexe 3 - Anesthésie basée sur 1'huile de clou

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

la capacité est de 20000 œufs.

19


Méthodologie pour la mise en charge des mini-incubateurs sur le terrain: voir Annexe 2 - Guide planification, d'installation et d'utilisation des mini-incubateurs.

4.4. •

Résultats

Nombre de reproducteurs Tableau 4) :

capturés et utilisés pour le frai artificiel 2001 (voir

Total : 54 2:éniteurs -

4 immatures (4 femelles) 5 femelles pas prêtes 4 mâles sans laitance 8 mâles en surplus

Sous-total: 33 2:éniteurs utilisés ( 20 mâles et 13 femelles)

Poids et longueur des reproducteurs (voir Tableau 4) : Mâles :

Nombre (n) Longueur moyenne (mm) Poids moyen (g)

20 455,0 549,2

Femelles:

Nombre (n) Longueur moyenne (mm) Poids moyen (g)

13 424,3 561,0

Nombre d'œufs prélevés: 18300.

Nombre d'œufs incubés dans les incubateurs (voir Tableau 5) : -

Incubateur du ruisseau Castor: Incubateur du ruisseau Fiola :

5 902 œufs; 5 487 œufs.

Une partie des œufs est conservée pour l'élevage en pisciculture (voir la Cinquième partie). •

Succès d'incubation:

à venir (fin juillet 2002).

Mortalité des reproducteurs:

aucune.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

20


4.5.

Observations

Lors de la mise en charge d'un mini-incubateur: •

Ouvrir l'incubateur quelques minutes avant de déposer les œufs afin de laisser sortir le substrat accumulé dans l'incubateur.

Bien se préparer pour affronter le froid et la neige, car la mise en charge des incubateurs a lieu à la mi-novembre.

Éviter que les œufs ne se touchent trop sur les claies. Déposer les œufs en faisant des cercles avec la louche.

Ne pas transporter d'œufs pour rien, utiliser un thermos pour chaque incubateur et prendre le plus grand soin lors du transport.

Prévoir la mise en charge des incubateurs pour le lendemain du frai afin de bénéficier suffisamment de temps et de clarté.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

21


Tableau 4 : Données biologiques des reproducteurs d'omble de fontaine utilisés pour le frai artificiel

Date

Poids avant (g)

1092

Longueur (mm)

Numéro étiq uette

Femelle

Mâle

# Plat

Notes

X

575

500 380

95 94

320

310

93

390

92

X

2

300

91

X

2

535

380

90

X

:2

585

385

89

X

:2

460

88

420

87

X

3

Pas prêt

86

X

3

Pas prêt

780

325 430

85

X

355

330

84

X

3 ~

01-11-15

645

960

500

775

X X

X

Pas prète

3

.)

1260

1 115

500

83

X

4

400

362

350

82

X

4

500

410

81

X

4

925

470

80

X

4

1 010

470

79

X

5

Pas prête

385

390

78

X

5

Immature

505

370

77

X

5

Pas prète

390

76

X

5

585

390

75

X

5

920

470

74

X

5

475

370

73

X

5

575

400

72

X

5

675 01-11-15

Poids après (g)

540

250

230

320

71

X

6

570

450

390

70

X

6

760

430

69

X

6

235

310

68

X

6

400

67

X

7

500

380

66

X

7

340

340

65

X

7

375

340

64

X

7

430

370

63 62

X

7

X

8

61

X

8

740

580 385

565

450 290

380 330

Pas prête

Pas prête

Immature

Pas prèt

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

22


Date

Poids avant (g)

Poids après (g)

250 760

198

820 370

01-11-15

Longueur (mm)

Numéro étiq uette

Femelle

Mâle

X

# Plat

Notes

310

60

430 410

8

59 58

X X

8

330

18 19

X

8 8

Pas prêt

X

8

350 400

330 340

20

X

16

Immature

340

320

21

X

16

Immature

450

360

360

22

X

16

360

300

330

23

X

16

400

350

24

560

380

420

340

X

16

25

X

16

X

410

26 27

520

28

X

390

29

X

320

30

X

400

31

X

370

32

X

360

33

X

X

•••.•• ""'.iI'f·~·-""'l Total:

Donc:

54 géniteurs 4 immatares (4 femelles) 5 femelles pas prêtes 4 mâles sans laitance 8 mâles en surplus

1

33 géniteurs utilisés ( 20 mâles et 13 femelles)

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase Il

23


Tableau 5 : Données biologiques pour la mise en charge des mini-incubateurs portatifs

INCUBATEUR

Date

01-11-15

TOTAL:

Numéro claie

flb œufs verts

INCUBATEUR

DU RUISSEAU CASTOR

Nb œufs piqués

fJb œufs incubés

1

1000

23

977

2

1 000

16

3

1000

4

5

Remarques

Numéro Date claie ------------.----01-11-16

Nb œufs verts

DU RUISSEAU FIOLA

Nb œufs piqués

Nb œufs incubés -

..

1

1000

68

932

984

2

1000

102

898

23

977

3

1000

87

913

1000

]8

982

4

1000

67

9JJ

2000

18

1982

5

1000

94

906

6

1000

95

905

5902

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase 11

TOTAL:

Remarques

----.---.----

5487

24


CINQUIÈME ÉTAPE Essai d'élevage d'ombles de fontaine indigènes chez un pisciculteur Seigneurie du Lac-Métis - Automne 2001


5.

ESSAI D'ÉLEVAGE D'OMBLES DE FONTAINE INDIGÈNES CHEZ UN PISCICULTEUR 5.1. •

Mise en situation

1996 à 2000 : les métayers de la Seigneurie du Lac-Métis et les biologistes de la Forêt modèle du Bas-Saint-Laurent capturent chaque année des reproducteurs indigènes d'omble de fontaine pour le frai artificiel. Ces géniteurs sen'em au chargement en œufs de l'incubateur à courant ascendant situé à l'entrée du territoire, Le suivi de la gestion annuelle de l'incubateur à courant ascendant (1996 à 2000) à mis en évidence d'importantes problématiques: 1)

l'eau est trop froide pour le développement des œufs et des alevins;

2)

la période de la première alimentation des alevins cause d'importantes mortalités.

2001: essai d'incubation d'œufs et d'élevage d'alevins indigènes chez un pisciculteur dans des conditions optimales d'eau (environ 10°C).

5.2.

Objectifs

Évaluer le succès d'incubation conditions optimales.

Si l'expérience est positive, évaluer les coûts nécessaires pour permettre l'élevage de truites indigènes chez ce piscicultem.

Augmenter le recrutement en omble de fontaine indigène dans le lac Métis (entre 10 000 et 20 000 individus 1+ annuellement).

5.3. •

d'œufs

indigènes

chez un pisciculteur

avec des

Matériel et méthode

Date: le 15 novembre 2001, transport d' œufs fécondés indigènes chez un pisciculteur de la région (Pisciculture de la ferme Relait).

5.4.

Résultats

Nombre d'œufs incubés: 6231 œufs fécondés ont été transportés chez le pisciculteur (Tableau 6).

Date de l'éclosion:

première semaine du mois de janvier.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

26


Succès de l'incubation:

Date du premier nourrissage:

5.5.

le taux d'éclosion représente 99 %. 28 janvier 2002

Observations

L'essai d'incuber des œufs d'omble de fontaine indigène en pisciculture est donc concluant. Le taux d'éclosion est très impressionnant et le comportement alimentaire des alevins indigènes est similaire à celui des alevins domestiques. Néanmoins, nous devrons assurer un suivi sur la croissance des jeunes alevins jusqu'à une longueur souhaitable de 15 centimètres.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

27


Tableau 6 : Données biologiques

de la mise en charge pour la pisciculture

PISCICULTURE

DATE

DE LA FERME RE LAIT

NUMÉRO

NOMBRE

NOMBRE

NOMBRE

PLAT

ŒUFS VERTS

ŒUFS PIQUÉS

ŒUFS INCUBÉS

1

2000

10

1990

2

2000

14

1 986

3

1 000

4

996

4

1 300

3

1 297

01-11-15

REMARQUES

------Total des œufs transportés

chez la pisciculture

Œufs repiqués sur place

Total des œufs incubés

6271

40

6231

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase II

28


DISCUSSION ET RECOMMANDATIONS


6.

DISCUSSIONET RECOMMANDATIONS 6.1.

La capture de reproducteurs d'omble de fontaine en lac et dans les tributaires

La rivière Jean-Lévesque est le plus important tributaire du lac Métis pour la capture de reproducteurs d'omble de fontaine en montaison. Cependant, la baisse du volume d'eau en raison du marnage automnal ralentit la montaison des reproducteurs. Ainsi, il est recommandé de débuter la capture au début du mois de septembre. De plus, la visite quotidienne et l'entretien de l'engin de capture sont déterminants dans le succès de capture des reproducteurs en montaison.

Toutes les baies du lac Supérieur sont à fort potentiel et recommandées pour capturer des reproducteurs d'omble de fontaine en lac. Cependant, la baie de Gaspé (site de capture # 1) est le meilleur site de capture du lac. Il est recommandé de débuter la capture de reproducteurs en circulation à partir de la mi-septembre.

Pour assurer l'apport en œufs fécondés (40 000 à 50 000) annuellement, la capture d'au moins 80 géniteurs annuellement (45 mâles et 35 femelles) est nécessaire.

6.2.

le frai artificiel

À l'automne, prévoir une seule séance de fIai artificiel en fonction de la période de maturité des œufs. Aussi, il est préférable d'attendre le moment où la majorité des reproducteurs sont prêts.

Le transport des œufs fécondés chez le pisciculteur doit être effectué la même journée que le frai artificiel. Par contre, la mise en charge des mini-incubateurs portatifs peut être réalisée le lendemain pour s'assurer de bénéficier de suffisamment de temps et de la clarté du jour.

6.3.

l'installation et la mise en charge des mini-incubateurs terrain

Présentement, il y a un mini-incubateur portatif d'installé dans les ruisseaux Castor et Fiola. La capacité de ces mini-incubateurs est de 20000 œufs. Par contre, il est préférable de se limiter à 15000 œufs. Ces mini-incubateurs demandent peu de suivi et d'entretien. Les œufs indigènes fécondés artificiellement sont apportés et déposés dans les mini-incubateurs une fois par année. Au printemps suivant, les alevins émergent et se dispersent naturellement dans le milieu.

Il est préférable de charger les incubateurs en œufs le plus tôt possible à l'automne afin de réduire les difficultés occasionnées par le climat difficile à cette période de l'année.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac \1étis - Phase II

30


Les résultats sur le succès d'éclosion seront confirmés seulement à la fin du mois de juillet. La mise en place d'un suivi afin d'évaluer le succès de l'éclosion, de la dispersion et le taux de survie des alevins est donc essentielle. Une des étapes de ce sui\"i est le décompte des œufs morts dans l'incubateur après que l'émergence des alevins ait eu lieu durant l'été. Aussi, dans la mesure du possible, il est recommandé de faire une pêche scientifique (électrique) de contrôle ou même un simple repérage visuel dans le cours d'eau afin d'évaluer la présence d'alevins dans la section du cours d'eau visé.

6,4.

Élevage d'omble de fontaine indigène chez un pisciculteur

La possibilité d'élever des ombles de fomaine indigènes en pisciculture est réaliste. Cette année, 99 % des alevins ont émergé et le comportement alimentaire des alevins indigènes est le même que les alevins domestiques. Néanmoins, nous devrons assurer un suivi sur la croissance des jeunes alevins jusqu'à une longueur souhaitable de 15 centimètres.

L'objectif des gestionnaires de la Seigneurie du Lac-Métis est de produire annuellement 10 000 ombles de fontaine indigènes de 15 cm. Les constats et les suivis réalisés depuis 1996 démontrent : 1) 2)

l'importance d'avoir une eau de qualité avec une température optimale; une saine gestion structurée et efficace dans l'incubation et l'élevage.

C'est à cause de ces raisons que la Seigneurie du Lac-Métis a opté, en 2001, pour confier l'élevage à un pisciculteur local expérimenté. Cene approche permettra d'une part, d'avoir une garantie d'appro\"Îsionnement en ombles de fontaine indigènes et d'autre part, d'optimiser et rentabiliser l'activité.

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac \-1etis- Phase II

31


BILAN FINANCIER


7.

BILAN FINANCIER Tableau 7 : Revenus 2001 CONTRIBUTIONS FINANCIÈRES

SOURCES DE FINANCEMENT La Forêt modèle du Bas-Saint-Laurent

9 500,00 $

Hydra-Québec

9 500, 00 $

La Pourvoirie de la seigneurie du lac Métis

4 000, 00 $

23 000,00 $

TOTAL DES CONTRIBUTIONS

Tableau 8 : Dépenses 2001 DESCRIPTION Salaire biologiste et avantags sociaux (Jomme Marchesseault) Salaire biologiste-technicien et avantages sociaux (Éric Gosselin) Salaire technicien (Martin Reid) Frais de déplacemcnt (Jomme Marchesseault ct Éric Gasselin) Matériel et équipement Location dc matériel Service technique aux métayers Service professionnel (frais d'élevage) Rapport final (photographies et photocopies)

Total du projet

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase Il

Forêt modèle 3 696,00 $ 3 000,00 $ ] 000,00 $ ] 000,00 $ 542,00 $

BUDGET Hydro-Québec

Pourvoirie

---3 070,00 1 600,00 67,00 3 505,00 458,00 200,00 600,00

----

$

----

$ $ $ $ $ $

4 000,00 $ -----

-----

-----

--------

262,00 $ ----------------

----

-----

----------------

9500,00 $

9 500,00 $

---------------4 000,00 $

TOTAL 3 696,00 6 070,00 5 600,00 1 067,00 4 505,00 1 000,00 200,00 600,00 262,00

$ $ $ $ $ $

$ $ $

---------------23 000,00 $

33


Tableau 9 : Détail des dépenses BIOLOGISTE DESCRIPTION

.

AOUT

SEPTEMBRE

OCTOBRE

NOVEMBRE

DÉCEMBRE JANVIER FÉVRIER

Salaire

Avantages

BIOLOGISTE- TECHNICIEN Déplacement

Salaire

sociaux

Salaire Joanne Avantages sociaux Compte dépenses Joanne Salaire Eric Avantages sociaux Salaire Joanne Bénéfices marginaux Salaire Eric Avantages sociaux Compte dépenses Eric Salaire Joanne Avantages sociaux Salaire Eric Avantages sociaux Compte dépenses Salaire JOaIme Avantages sociaux Compte dépenses JOaI1l1e Salaire Eric Avantages sociaux Compte dépenses Eric Permis extraction œufs Matériel acheté par Eric Filet, cage, bobine fil, etc. Fabrication ancres Matériel acheté par Eric Nettoyant pour les œufs Remb. par UQCN Salaire Joanne Avantages sociaux Salaire Eric Avantages sociaux Salaire Eric Avantages sociaux Salaire Joanne Location filets-trappes Contrat Pourvoirie

Déplacement

sociaux

MATÉRIEL Achat

SERVICE location

Métayers

Professionnel

210,53$ 32,24 S 215,10 $ 120,89 S 12,61 $ 526,33 $ 56,01 $ 362,67 $ 36,11 $ 100,41 $ 210,53 $ 21,46 $ 664,90 $ 65,98 $ 271,99 $ 421,06 $ 40,14 $ 174,11 $ 876,38 $ 89,70 $ 341,46 $ 53,80 167,29 334,69 231,16 100,37 18,14

$ $ $ $ $ $

-35,86 $ 52,63 $ 4,90 $ 362,67 $ 39,37 $ 846,24 $ 91,96 $ 1 736,92 $

--------------

TOTAL

Avantages

SALAIRE TECHNICIEN POURVOIRIE

3 158,00 S

383,25 $

-------------538,00 $

Alternatives visant à compenser les effets du marnage sur la population d'omble de fontaine du lac Métis - Phase Il

-------------353,35 $

2 500,00 $

--------------

5 733,75 $

1 600,00 $

-----------.--

335,73 $

--------------

713,86 $

--------------

1 600,00 $

3 600.00 $ --------------

4 505,45 $

600,00 $ 400,00 $

200,00 $

--------------

--------------

1 000,00 $

200,00 $

600,00 S -----------.--

600,00 $

34


ANNEXE 1 Album de photos Seigneurie du Lac-MĂŠtis - Automne 2001


Capture de reproducteurs Haut et bas:

d'omble de fontaine en rivière

le vervcux installé à l'embouchure

de la rivière Jean-Lévesque.


Capture de reproducteurs d'omble de fontaine en lac Haut et bas: vue d'ensemble du filet-trappe installĂŠ dans la baie de GaspĂŠ (site #1).


Installation des mini-incubateurs

portatifs

Haut: en 2001, installation d'un mini-incubateur ruisseaux Fiola et Castor. Bas: le choix du site pour l'installation

portatif de type « SOUV AK » dans les

d'un mini-incubateur

est une étape très importante.


Installation des mini-incubateurs

portatifs

Haut: l'excavation du site d'emplacement lourde. Bas: mise en place de l'incubateur

de l'incubateur

demande aucune machinerie

et de son unitĂŠ filtrante dans le lit du cours d'eau.


Installation des mini-incubateurs portatifs Haut: le gravier déposé sur la crépine assure la filtration de l'eau qui alimente l'incubateur. Bas: installation de la conduite de sortie où les alevins sortent après l'éclosion.


Installation des mini-incubateurs

portatifs

Haut: installation de l'unitĂŠ d'acclimatation et le milieu naturel Bas: une fois l'installation environnement.

qui assure la transition entre l'incubateur

terminĂŠe, l'incubateur

se dissimule parfaitement

avec son


Élevage d'omble de fontaine indigène en pisciculture Haut et bas: œufs fécondés indigènes en incubation dans une auge d'alevinage.


ANNEXE 2 Guide planification, d'installation et d'utilisation des mini-incubateurs Seigneurie du Lac-MĂŠtis - Automne 200 1


fian des minl-incubateurs

Guide de p/anification,d'installation et d'utilisation des mini-incubateurs

1. A propos de ce guide ... Ce guide décrit un nouveau type d'incubateur d'oeufs de salmonidés. le mini-incubateur. De plus petit gabarit que l'incubateur usuel à courant ascendant, son installation et son utilisation est plus versatile. Ce guide explique le fonctionnement de l'incubateur et des photographies illustrent les principales étapes de sa mise en place. Le matériel et les équipements nécessaires à son operation font aussi partie de la description technique du mini-incubateur. Rédigé dans un langage simple, ce guide s'adresse à un large éventail d'utilisateurs (administrateur, technicien, pêcheur. etc.) et permettra à ceux qui le consulteront d'être en mesure d'opérer correctement ce nouveau type d'incubateur. Toutefois, le guide ne saurait à lui seul remplacer l'expérience et les conseils judicieux d'un professionnel de la faune.

2. Qu'est-ce que le mini-incubateur

à courant

ascendant? Le mini-incubateur est une version réduite et modifiée d'un modèle plus volumineux (l'incubateur à courant ascendant), dont on trouvera une description dans Dallaire, Millot. Raby et Soucy (1995). Il a été conçu de façon à répondre aux exigences suivantes. formulées par un groupe d'experts: •

Capacité de charge à courant ascendant;

inférieure

Gabarit facilement tout terrain;

Installation

Fonctionnant avec le moins de contraintes site et d'hydraulique .

transportable

à

l'incubateur

manuellement

réalisable sans l'aide de machinerie

traditionnel ou en véhicule

lourde;

possibles en terme de

RH: Dallaire. L.• L. :\1i11ot. D. Raby et G. Soucy. 1995. Incubatcur :i courant asccndant: Guide de planification. d'installation et d'utilisation. ~:dilé pllr Ic :\1inistère de l'Environnement et de III Faune et la Fondation de la faune du Qnébec 174 p.

•• ~,

-A

JONDl\nON [)( LA JAUNE DU Qume

..,

Bllre8U

fédéfal

de

dévrncpperoont répioMI {Québoc)


~ Guide de planification,d'installation

Le mini-inclIhaleurse

et d'utilisation

des mini-incubateurs

Guide de p/anification,d'installation

et d'utilisation

des mini-incubateurs

compose de qllatre parties:

Les résultats obtenus avec le modèle actuel sont •

(A)

L'unité filtrante, qui filtre l'eau d'alimcntation

(8)

L'unité d'incubation,

(C)

La conduite de sortie, par laquelle les alevins sortiront l'incubateur proprement dit:

+

(0)

imjJressiolllllllltS:

de l'incubateur;

qui abrite les oeufs en développement:

L'unité d'acclimation, le milicu naturel.

chambre

de transition

Taux d'éclosion se situant entre 80 et 90% des oeufs vivants lors de la mise en charge de l'incubateur;

Taux d'émergence

Dispersion

Migration d'alevins sur un à deux kilomètres en aval de l'incubatcur et jusqu'à une centaine de mètres en amont de l'incubateur. un mois après l'émergence,

de

entre l'incubateur

et

naturelle

supérieur

à 95% des éclosions;

des alevins;

4. Choisir

le 1llÙli-incubateur technique?

Oll

une autre

Le mini-incubateur n'est pas la réponse simple et finale ci lous les problèmes qui peuvent survenir dans un cours d'eau. Avant de penser à installer WI mini-incubateur, on doit procéder à un inventaire du cours d'eau afin d'en établir la diagnose écologique. Si on juge que l'ensemenccment d'alevins apportera, en tout ou en partie, la réponse au problème, alors on pourra utiliser avantageusement le miniincubateur de préférence à bien d'autres méthodes de peuplement artificiel du milieu. On instlllle le mini-incubateur directement dllns le lit d'Ill cours d'eau d'oÙ il puise son eau d'alimentation. L'unité c!'incublltion fonctionne selon le principe du courant ascendant et permet l'incubation de 20,000 oeufs de saumon et un peu plus dans le cas d'autres salmonidés de plus petite taille. L'ensemble du dispositif peut être installé en quelques heures par une équipe de deux ou trois personnes.

Qualld est-il souhaitable d'utiliser le milli-incubateur? •

Le mini-incubateur est biologiquement plus avantageux que l'incubateur de type «panier» ou de type «tapis» ou encore que les boîtes d'éclosion Whitlock- Vibert parce qu'il protège mieux les oeufs contre les risques de sédimentation, les risques de gel et les risques de bouleversements du lit du cours d'eau en période de crue. Par contre son coût est un peu plus élevé que celui de ces autres dispositifs.

L'emploi du mini-incubateur est préférable à celui de usuel à courant ascendant, s'il n'est pas nécessaire de alevins à l'émergence. En effet la dispersion des alevins d'elle-même, comme pour un nid de fraye naturelle, au pour ('insertion dans le milieu naturel.

3. Quels résultats peut-ol1 el1attelldre ? Le mini-incubllieur Il courant ascendant a fait j'objet d\~ssals cn laboratoire et Cil milieu nalun.:) depuis 1<)<)4. Le modèle actuel constitue la troisième génération depuis le prototype expérimental.

==========::::::====-=:::::::===-=-..:.--~-=--

---<--.

page

~ 1

_.n. n

•..•

_.

_

_

-

--

DaRe

3

['incubatcur contrôler les s'effectuera bon moment

-----=======


.....--

Guide de alanification,d'installation

Guide de planification,d'installation

et d'utilisation

+ Le coût d'achat moindres

du mini-incubateur et son coût d'opération que ceux de l'incubateur usuel à courant ascendant.

+ Il est plus facile d'installation requiert

pas l'utilisation

+ Il n'entraîne est facilement

que de machinerie

pratiquement relocalisable

l'incubateur lourde.

pas de perturbations à coût modique.

traditionnel

sont et ne

à l'environnement

sa capacité de charge correspond à 20,000 oeufs soit 40% de celle de l'incubateur à courant ascendant.

6. Faire l'acquisition du matériel et de l'équipement .. Le mini-incubateur est une innovation d'une entreprise québécoise "lncubatech", qui en fait la commercialisation sous le nom d'incubateur "SOVV AK". Toutefois pour fins de compréhension. nous illustrerons ci-après les différentes composantes de ce nouveau dispositif d'incubation.

et de

Outre les quatre composantes de base que nous avons décrites à la section 2, l'incubateur comprend également les éléments suivants:

5. Consulter et obtenir les llutorisations nécessaires ... Bien que le présent

guide devrait constituer

un instrument

En outre, la mise en place d'un incubateur à courant ascendant et les opérations qui y sont reliées (implantation de l'incubateur dans le milieu naturel, cueillette de reproducteurs, transport et ensemencement d'oeufs, etc.) sont assujetties à la réglementation provinciale et fédérale en matière faunique. Il est donc indispensable de soumettre votre projet au bureau régional du ministère de l'Environnement et de la. Faune. Vous devrez entreprendre vos démarches auprès de ce ministère plusieurs mois (deux ou trois) avant la date prévue du début de votre projet afin d'obtenir en temps voulu toutes les autorisations requises . Le responsable du ministère pourra sans doute vous donner de bons conseils ou vous diriger vers un spé.cialiste de la faune pour l'élaboration et la mise en place de votre projet. C'est également avec les représentants de ce ministère que vous devrez discuter et faire approuver votre choix d'une souche appropriée d'oeufs de salmonidés et la façon de les obtcnir(directement du milieu naturel ou d'un piscicultcur).

page 4

Petit gravier de 1116 à 118 po. de diamètre ( 1.5 pieds cube qui servira à créer un champ de pré-filtration autour de l'unité filtrante.)

~

Gros gravier de 1 à 1 ]/2 po. de diamètre (0.8 pieds cube qui servira de substrat profond où se réfugient les alevins naissants jusqu'au moment de la résorption de leur vésicule vitelline).

•.

Deux tiges d'ancrage cours d'eau.

utile pour

celui qui veut se familiariser avec le fonctionnement du miniincubateur, il est recommandé de se faire conseiller par un spécialiste de la faune, technicien de la faune, technicien en pisciculture ou biologiste, avant d'investir argent et effort.

--== --=============--

des mini-incubateurs

L'i1lcubateur

+ Par contre, saumons,

et d'utilisation

des mini-incubateurs

qui servent

à fixer l'incubateur

dans le lit du

L'outillage L'outillage requis pour procéder à la mise en place du mini-incubateur est fort simple. On en trouvera ci-après la liste. • ~

Bêche Pelle ronde

+

Pompe à eau à essence (2 po.)

+

Adaptateur

de jet

.•. Masse +

Coille

+

Bottes pantalon

+

Grand gants de caoutchouc

Clinomètre

à outils

(niveau

de précision

sur trépied)

Vérifier votre liste avant de partir pour le terrain afin de ne rien oublier

page 5 ======== =================


"

.-.-..

~ Sd.!!!QgslflJ1l.él!1 i ([(~:JJ!.9. 'lA :!ŒS,~éJ-'Jil(iQ(L.f}.t..sÜ:!Jjli~~J[~ ILCI~Ji,mjll

t,

'(;;I(/IlI"'P/I'flT j~/\I'T

fJis/.'f('lIif'I1','

l!i'

"1, P!Pt.'!1\.'

1\11111

"

( \ 1 i Il',1,,,, ~'r;1dlll' d"

"

Ph,

:i

!{;.\c

d'i::!11

...

·)I\Ur.

JI' 111/\1' ,'/1 ('//il/X('

r'01l1'

; 1111"

-·:ill'.St'dl: i

hll

!':JI

plu..; de <lvt:t!! ",\:

IIh:tII!:t!'.;tII

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

!'1c\I\;H!"

\,

!V!Ul,'r

PI /IJtdt:

a'.~.I..:ndalj\

:1 \:nl1!:HH

~:IH

"1\

,l'Lt/nn

\~

t,'111\

'.k~ j'liUlltic<ll,] ..'II. \1'!:L,-;wlla[:'l1l '1 ",

i.!\,dlanl..·. \1i11.'1.

I_ClllI]t-;'J1Hi;.J,k

'~I

!~:li~~rl

\1

'U~'.~

l'Iq" '

:"'.Cl1o;,\'i,. 1111 ,-ife d'inst"II(1fiofl ... ,':', 111'1111.'1""1\,TIIt'r'.", 'Ill

111ini"II1l'III'a\l:1!r

"., 't-

!!Icl.lhal<'lll

" lillliv'I

'''111 "'"

1'1'1,,;,,\,'(:11('1111,"

,1'i1l11'1<\111;ttli'l1

:;111\':\111,:

,'111<;\:1111: ~,:cl1n:lkll1['I1[

.1'1:1111 d(' I;,ible

,';dibn:

! ,ka"'"I<'I1'

,;,.','11<111 "II

';1

1.1" 'JI"

; n!<\1n~: d,:

,,,.-:d ,k

d:III:;

l,

dl:

!lICII',',

1":1111.":J'I\'icl'c';

<III ',,'III"

dl' 1t1r!è"!fr\

lïl1'']lb:11l'111

111~ :'PIIH','111

pa~

'.'11

PCI!

de !'I\'I.·l\ii,.~~.. ,~

: ,;1 '''.'\'I!o!' habllal'

••

i".' [\t)llr

'"

!:'\",rahk,

',1[1.'

t'

1,<,: ,lIv

Id'-.~:d '.'l;P!;Ct'

,:iI"I:;'

1111 ,:IIrir<lil ">

;.a

ilI1J11,'<ii:ilvl1';'111 ,'11 :1'::.11d,'

di,I:III'"

"II

,""

111\":l1ik,

,:':IPpro,'1I' i '(

i

'111'" l if~'I'!,'

dl"

I~r;l\!\'r

l;

'.':lrl\cteJ'l~'iquL'·,

""111<: Irm l'rI'

l1aturelk

t~' •

Ill'

',1'

',:1111'"ïil1,_':m:IICllr

.-il:,I!'!!" !'\'<lr"lliiqll\,

I.k

<'Il \I"aI1111<.',ullï~:"1!'-',

';"11 ',;'1'" 1111'.'llIlrnli j.-

d,'11 \1rl·~tjl1l{"

"il1':I1"al('llr

i1\'dr:llliJ'iII'~I11c'1I1

dl'I'j;\('e

pa"

',:1 l'ulli't:

1.1'11'('

d,'

.d"f1I\.', ..!h'H'111 d".'II\I1'!!!

..:Ai

•.. ,~ .- .•.

j)n~~('('

.;!ahl(,', \."C'I-:'I-dire

:\11Il ce :1 1';Ullre,

-;111'111' d"11 I1l'l'!1l1'!tre ,,-

'111 Il'hPI"

':, i)

11111'

ulJa rew s

Quide de p/anifj.f,BtiqU, gJ!.!~tallatiQ1L~Ld.)JJili~?ljQlui.f!.§'Jll1!li),!c

Î- i ItÇ.J!,ilf.JlgY1"S~

.(:t

I.c

"Île

dl.lil

l'xtll;!llL'

.•••

I,~

substral

pfoliHldelil pour (>,

dll

1'il1cubatL'III'

...-e ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ _ ---5"

all--t.!essus

,.\ l;\'iter:

ail

du

site

a

lIive:JI1

s': kla

11I'~1!\'

("II

/'1':1"

lill'<\

:11'

Ii,

;'''l'!

': "

,I~'

""1 '\,

:liI

1"'111 1:1['",,,llIill'

1'(.'1' .• 1(',

l'II;lè;l:Jhlcll1"'1'

i!

;:\ll(lla

Il'1.'11'''

"l'

"1,,,,1."

l'Ii

11'''1' l'!Kais<;!':,.

1'11t'Il;

'l'n>fè1l1d'.'111 pl

L'\'::P :1;'1"

dl'

:11'1',;

;j'{';'

\

'o'ill'SS"!

il,!

,it,.'

'1

1,-,

:1 ''l'.'"''

';JI"

,-:",""':'i"'i

!'.'''

id''::11el1i!.'I1!

'('1''':\1

1'"

"'1111'''-''

l' " ..

l'al1l1ée,

fiJlIl

illstaller

1'''lIT' la

prt'\,le systt'1IIe étapes

é

''l')

111<'1111.'111 "II

lilihlc:

8.lnstaller/·incubafeur Il

1s

dll

I:Wi!c'l1L'l!\

la '1Irl:h'('

les elldroits

La sélcctinl1

hydrnlogiqll(,S

l'Pl'

smls

L't ~:ur cII\'ir"lI

d'l'ail

e[

d"it

,~o l'Ill

111"~'ell

tOlite

t;l'Pllk~'n~'lli ['!'IP);1I1I.'i1I.

d'e:l!1

~(I l'Ill,) a l'allfOI'1J1e,

1'il1cubatellr. ~

,-,'III',

d'efll'in'l1

La hal1teur

à

!lfl

l'n:'~clll~'1

,

lïl1cl'halclI' !llis('

('II

l'ral1,porlcr

L'st a\'allt

{(l'II

11111.' liste de partir

:111111";11' !'\11.' ,,,,,,,:'il1"

iIlCllh;1til'lI

di"; '''.'!lls,

:!lin

sr'l1! Il"

Il'

de "/ltrl'

=======",==-"':,-,-:-'O'-:-:'-'-:':-'-.c

,l",

1"'1""'1'"

.. " .. "

'lIi\':JII!C'::

111 (1\(;ri\'1 ;111 "Itl'

de tnlll

!"

:", ""1

',k

el de ",' ,1(\11111." 1'11" 111:!'~," de """"

dc s'aillsle, de ce tra\'~lil

d'établir

...

dïl1"lall;lli"I',

il' I11Hfé,i('1 Il'I)',i' ell,rel',,11:

...- l':I!'''

1pl)«I,"

il,,:,

.', ,le "':Iili",

:<,1 ,,' ,'~ ::

1

,'""" 'l'Y'

",' 1:""


'~

-

•••. ~~_-.'"\~.~~_~.~.-.ua.?'-'L.;!_.

tJ)

__

~

••.

.g ..

-,

•.

~,

'0 aJ'

1.I.:rIL.......".

-,

.2

.•.

-'. ~.

.,.

-'

~:

.~. '0:

~;

u ~:

.::~ -'

.!:

.,Ji'. ,,,

,t'

.

_--~.-

...

.••..••

.r

-

"'t"IEI"'.••• J..'41;

,.t~,- 21·

"'"

t. ~;~;~ .~~. ~4~:;·r~·:1

'M~~t:."·~~::· ::"

.~i":.~

i

"

-

.,..' -; aJr

~ 'S: ~:

i 1 1 1 1 1

i

, 1

Q:

aJ'

'"

.'.,'1~t· _-::r:/"

.

-.

~·Io&."-"'~_"'·I.I

~~>~;i~~~lill~ ";"~~,~J~~:~_

.2:

~,

I.~~~_

~

or

i

..

1

1

i

t\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\~ ~

1

~

~

OJ

~.-

-

.Q :::

OJ

U

:;

••.

~

~

-

-

~

'::: I "0 •_

.•...

-

~I

. ,

,-

_ ; -=.

~

aJ "0

l

aJ ~

~:::

l'

~

1 1

i

'~'j•. -

t

:-:Jt.,....

)I

.f

~~

f.~.,:.,.~<~.\:

JI; .•

:~'

>~-!,

,i~·, ;!'J'~'" 1 ~ 'r'5.c:

~

~.

i 1 j !

.

i

!

':x:

-

:?, ~

~~

'!tl '~I ••••

if,

,·t"

• '!}<; ••. ~,~~.~~ >. 'i,.;-c".••··· ~ ,- ~ .W~ ~ t-1 '4 'f''''''\~' '' " !éi'~'. "",; ,71.~ '!1~.P .< .•-.J" 'f') , ~~ ,

:.

"

.;;tIt.Ïi.:t'~·-. -~

,.

-'. :=~

_

:i~ ' , ~ _\1,;,,- ' .

-.2; ~j

'.

=ë .:: ".t~~-

':::1 ~

- .•

:.::

.-

1"):

,

'0,;

~t

;

~. -

"'[

.,,,~>~11~,

- ~. -,

~!:L;

\:·6i~~)~t ..

1

"-';;;C

~i

'O

j

'':J'

-.

.êi

~ •

~

Qil1

""""

.'

.re

Q)

~~1

x-

-,::: _

c:;

1':!ir . \1.- ..••. .::"" :f.. ~ r,.'t'ff,"'l'i'",,:;>;'t:<I\."~ .~ ••

.i ~ ~

'01 _ 0

1

0;

.\

.~

(.-

'~'.'

~:,?,\.. :

_

.:;-

~ =: :: ;;. ••

~ X

'-

-

.

" .~

~~~ po.

~

..~ ~ ~= ;::::

.

:.J

-

X

'

1

~'~ ,

a

'1

.~.~

i~ .

~~-:=: """..,",'_-."' .~;~ ." ~L".'"

.•.••.

"'-' ~_.-

.•..• ~'.,,_

..... )

~r..•

.•

!1 1

1 1

i

!

.. 1


-f}uide

<>

de plallific_ation,d'insiallatioll

et d'utilisation

\1e!IIT l'Il 1'1;]«( l'iI1CIII1"II.'111l't '''Il unite liltrélnlc. (~tapes suiv:llllcs: 1. photo 8.h 1

1)-

cc

qUI cl'l11prend les

I\JII:':lèr l'incllbatcur clans le lit dll cours d'cali panallèlemcnt à ]a rive et ]a sortic plac0c (IJ aval:

.? 1- \kttre;]

31- Garder v nlcllie ,11_ '\ppu)'er

fJ_uide de p.lanif;c<1i!on.,Q';nsta!L~Jjon

<1>

Remhlaver couveiTle:

et

lïnCllhatcl1J (photo

8.8

a\'('('

eLf[Y1Ul§;Hf.!!lLC!.!!.2.._mil1i~i"Gubalell/ s

l,'

1]1:11'.;'

i-,'·I

,i

1",':1\

:1/;.",

::II1!

i

ce

niveall lïncubatelJr: une proj(1Ildeur suffisante

sous l'unité filtrante pour

le petit ~Iavier: deux grosscs plerTTS sur les parois latérales

de lïncllbatcur :' 1-

des mini-incubateurs

pour le stabiliser:

l'oser les deux tiges d'ancrage

de chaque c6tés dans les trous

perccs il la basse Je j'incubatcur:

1>

<>

<>

Excaver d'une profondeur d'cnl'irr'n 1.' l'nl, l'espacc rl:<1"j,; "{1'" ,. conduite de sortie, de l'incuhateur ,ers 1':ll'al et cc pal'l:I",~k'!l('111 " l, rive: (photo !Lo)

Excaver d'uilc prol()l1denr cf'ellvirc)!l Ji) C111, l'e,pare !l'qll!' 1"'111 j'UIPI,: d'acclimatation et ce toujours parrallèlell1ent ~ la rive,

Déposer le petit ~ravier de IÜçon il cc que la crépinc soit cOl11p!èlcnlcnl rc(ouverte Illlininlulll dc -' POIICCS tout autour dc la crcpine): (photo 8.7)

::::.:-:-':;:::-.=-=::==-::-.'~:.: -~--:-:::::.:===-:.-:;_-:::_~'=:

:::::.:-:::-:=~=::.--=--

=-:-=====-:=:::::=::.=::=::::-

--

-~. -----

-----

flrlW-'

, 1


----Guide de p/allificatio'!.s!.'instalfation

<>

Connecter

la ,:onduite de sortie

et d'utilisation des mini-incubateurs

Ù

l'incuhatl'uJ';

'"" Guide de p/~nification.d'instalfation

(photo 8.10) <>

~ '"

Positionner

__n.==::::--~

--

la conduite

- ---

de sortie dans le canal

.u."'"" page

12

et d'utiliséItioll des mi.!.1J.:i.J.!ç.!!llf!Jf!Y/§

excavé: (photo 8.11)

7:':::;:-----;;:::::::::-:::..-

.-:::::-:-.:::=--:=::;:-::::::::~_-=:::::::=::-::====

~~

Remblaler

la conduite

au IiI!' ct a lllesll'"C: : l'h''ll'

:-;,1.'!

Fermer le couvercle de l'incubateur et lèrifier le débit. ;1 "<:\1<TI'II" aval du tuyau de sanie, il l'aide cI'un 'l'an rt d'une 111l'nlrl' ,-,il ,":1 insuffisallt. procéder ,i 1111retour d'eau "hack·lla,h', :', l';lidl' ,1 '!II' pompe, il y a peut-être de l'air diil1' la ('('nduite de sl'nie: r l'h,'!,,,: : ;!

====:::::=======:

=::-.:::::

=====--=====-:::=:::::

.:...--=:: ==

page I?


-.Guide dfUJlfi!!!.([Ç,.'!.Ji.QL!,çfJJ.!.§.!!illa1&UJJ.Jl..llljJiSéJ.!jgll...~!1l!)i:JIIc;,ybaJ!ill!.§,

'"

Bien localiser l'extrél11itéde la conduite de sortie p~lr rapport à la rive, afin quel soit fÜcilc à retrouver l'été suivant:

Ouvrir

<>

I\-1ettre le gros gravier (photo 8.1'1)

le couvercle

Guide de IJlallificatioll,d'illstallatioll

et d'u(iJl:?f!tioll....QliLSmill!Jm:ylJJJ.l.epls

9. A1ettre en cltarfi?e j·incu!Jaleul' ...

de l'incubateur:

\Iellre ell charge l'incuhateur est !lIle cxpressil11l ICl'IlIliqll'.' ',l'" signifie: charger l'incuhateur de la t1uantité d'ncuf" :\ ;nl:uhl" A vam d'en arriver là. tOlite la qlleqion dc l'apJlro\'isi!'I1I1t'l11cIQ .'1' oeufs. de l'origine de la souche. de l'extraction et 1:1 fëCt'lHi:JtÎ"ll des oeufs devra avoir été réglée au l'oms de l'étapc CÏ;IIIt'1JIS;Jt"'" du projet. Idéalement les oeufs serollt lines par le piSC!Cl"!CIII: mais comme il s'agit d'une opératil1n nnrl11alement sim pic, il ,,'\ .> pas d'inconvénient à la faire soi-mème.

( ] à ] ] /2 po.) dans le fond de l'incubateur;

Quelques précautions élémentaires. cOlllme éviter les chocs !JI) 1"'" trop forts. éviter les variations hrusqucs de temperature, ,Utlisl'IH habituellement à assurer le succès d'une opération de trnl1spnrt. l ,',. oeufs peuvent être manipulés et transportés sur line peri"de de ~1\ 36 heures après leur fécondation. Par aprés, il 'H' f;nlt plus le', manipuler. Le développement emhrvonnaire des poissPl1s 1"'IIII;ii; en être affecté, l'ol!LD.[!!,LrJuJ~.!mL5.c;_.!.çfj:IÇ,U!.lLgIÜde_d_e .."hnlliçatll'!!, ,d~IJ1'Ia}I,1tl"" ..CI !t:upl l'a!" or, Je Ji!!f.~I!!~r à COl!I)lJ1L]!gendafl! ..5,-c_~i~)n i'}' Qullalre" ~lill"L Ral'.\ <:!''',,>,\

<>

1995)

Fermer le couvercle de l'incllbateur (placer quelques grosses pierres sur le couvercle s'il on des ire camoufler sa présence). (photo 8.15) ~

<>

Laisser

fonctionncr

Ù

vide pendant

====================

A l'arrivée des oeufs vérifier récepteur: (photo Q.] )

leur tempèratme

au moins une semaine.

page 14 ===================

,,==-

=======:::::==::=:-:-:_-===:::~

::::'-::::::_"7.:="

~

:.--=--=~-.-- --.

pa!2e

1 ~

et celle dl! 'nilicl!


--QJJJ{.le clJLPjE.!7ifi~~é!.Jig!JJ!1!1§lfJ1La1iQ.l.lf~!J-S!~lJJjlL§illfQ!LcI.?~.Jnini-ilJCLIQfJteurs

Guide de D/anification,d'installation

4> f'ranstërcr. ~

S'il \. ;\ plu'; de .: ik!!r(', 'l'ion

le,

('el,iu,

I1J"lH;edllrc'; lkcritcs

d'(~can. ;lcl:li!1lilICr la !1lasse d'oeufs

dan, Uailairl?

\Iillot.

I~ah\ et Soucv.

1 t)(j":

~.\

chaque all\Oll1l1l?I\n doit vérifier

k débit de l'incubateur.

et d'utilis..ation d~.§'J.J!Lr]l:f.r!ç.uJJJHgUls

a l'aide d'I1I1C l!fo<;se cuillt'r('

si le débit

cst intclrieur a !"' li1fT' !l1ll11lte on dtJit I;\ire un retour cI'eau «baek. waslm: i photo S.I 3 1

\ IIJ:NTIUN

Un doit vérifier le débit -_._._---.---------~_._-en J~Jla_'.!Lk._2~~IJ~E!!.!~ pres possil:Jl~A!.!J.1_~'è.eal! dl' I~~~!2~~I!~_~l~_J2,!0

11_~~~lJll~da_~L~_'_H<;, ~j.ü~llI~"

~

Enlevcr IpiqlHlI!el

les ()cuts !1l()rls, les dén()!1lbrer et garder Ics

(lecoll1ptes en do"ier:

1pholo 11.::)

j~îttjC~~r.j:;i~t\ .t

page Ih

ti<' clli,<;;,,,· l''-ri.,,,-

oeufs sur les clnics d'incubation. el1 pI"-'nanl snin ri<' le', 1'(1';11';' plus unifC1rmcmcut po,sihle "tir le ,uhqrar d'inclIh,Hj'_\I1: :;1 iJ," doubler les couches d'ocuf~: 1photo 0 ..' ct (j.-lr

========--=:::::::-::=:-:.:::::::=:"

:===::=------

page 17


--Guide de p/anification,d'installation

<>

et d'utilisation des mini-incubateurs

L:mpilcr les claies d'incubation les unes par-dessus un bac d'cau et ks lixer ensemble: (photo 9,5)

les autres dans

Guide de p.,la.!.!ification,d}nstallatio/J et d·utili.§.fltiQ~Lcf.ê..J.!li/Jl:i~I,CJ!l],éJJf}I!r8

.(>

Refermer

le couvercle

<?

Installer

le thermographe

de !'incul'ateur:

~

Couvrir 8.] 5)

l'incubateur

(optionnel):

de gravier,

cailloux et blocs en\'ir()nn~\l1!S: ! ph,'I"

"" Marquer l'emplacement de l'incubateur sa position dans le cours d'eau: ~

sur la rive. garder en d,."s!'"

Repérer l'extrémité de la conduite de sl1rtie :.-t :- fi\('r 'u"i,'. d'acclimatation des alevins, après l'avoir rempli à moitié de grenicr'; grossiers qui serviront de sites de repos !wur les alevins 'l'an! 1"", émergence finale vers le milicu naturel: (pl1OtO (7) Note: Il n'est pas recommandé de tilire plw;iems mises ':11 ':h;1Ii.'" successives dans un même mini-incubateur. Si 011 n'as pas le chpi\. np devrait toujours avoir une claie vide sur chacun des lots. 111" d'empécher les oeuf.s de s'échapper. Le premier lot devrnit ';!rr ';P!!1':" au fond de l'unité d'incubation, à l'aide de petite CIlies pn bpi::,

<?

\·!cttre les claies d'incubation

dans l'incubateur:

(photo 9,6)

10. E1fectuer le suivi de rillfen'elltÎou." L'éclosion

des oeufs et l'émergence

des 8!e\'ÎIlS SOllt drs

pl1r1101111'p,:,

régis principalement jJ(Jr la ternpératme de l'eml. Il ("st 1'(1sSihk d'évaluer la date théorique de "éclosioll et celle di? "/'111emew'",

.-------------------------------_.~----------_.- page

]8

--------------------~---------_._----------

=================c-,

p(1~!f.? 1 ()


--Guide de D/anification.d'installation

et d'utilisation des mini-incubateurs

Guide de D/anification.d'installation

et d'utilisation des mini-incubateurs

1. Introduction A cette fin on doit procéder au calcul du nombre de degrés-jours auxquels les oeufs et les alevins ont été exposés à une date donnée. Ce calcul permettra de savoir quand on peut aller faire le suivi du travail amorcé l'automne précédent. Selon les tableaux 1 et II (pagc 22) on peut évaluer qu'à 100% de développemcnt se produit l'éclosion et qu'à 150% c'est l'émergence, soit la sortie des alevins du mini-incubateur. ATTENTION: ne pas ouvrir l'incubateur avant que l'émergence des alevins aient eu lieu. Si vous n'êtes pas certain que l'émergence s'est produite ou s'il ne vous est pas possible de procéder au calcul théorique de la date d'émergence. ne pas intervenir avant la fin juillet ou le début du mois d'août.

• •

Repércr l'unité d'acclimation conduite de sortie;

des alevins

V érifier dans l'unité d'incubation morts et noter vos observations;

et la désaccoupler

la présence

d'alevins

l'unité d'acclimatation

de la

vivants ou

Mesurer le débit et garder en note pour fins de comparaison vos données de l'automne précédent;

Replacer

Ouvrir l'incubateur et retirer les claies d'incubation; dénombrer oeufs morts sur chacune des claies et garder en note:

avec

des alevins;

Retirer le thermographe laboratoire;

fins d'analyse

au

Replacer le couvercle et ramener les claies d'incubation laboratoire pour désinfection et utilisation ultérieure;

au

Si la chose est possible, faire une pêche scientifique de contrôle ou même un simple repérage visuel dans le cours d'eau afin d'évaluer le seul vrai résultat de votn:: intervention, soit la présence d'alevins dans la section du cours d'eau visé.

Faire un rapport de vos observations. éléments suivants:

-

Localisation

• • • •

Nombre

de l'intervention

d'oeufs

incubés . '

Origine des oeufs Transport

des oeufs

Manipulation

••••

_.

_ uu

••

....

, o

..

.,

~

•••••••••

des oeufs

~

.

Mise en charge de l'incubateur

Débits et température

Calcul des dates probables

Mortalité calculée à la mise en charge

Mortalité

Calcul des taux de succès d'éclosion

et d'émergence

Évaluation

des alevins

d'éclosion

estimée à l'éclosion

et d'émergence

et à l'émergence

de survie et de dispersion

11. Assurer l'entretien de ['incubateur ...

-

4. Conclusion et recommandations

V érifier s'il reste des alevins morts ou vivants sur les claies ou dans le fond de l'incubateur et noter vos observations; pour

2. Matériel et méthodes

les

du couvercle

Raison de l'intervention

3. Résultats

Au moment jugé approprié, procéder aux étapes suivantes: •

Ce rapport pourra inclure les

--page 20 ============--==--===

Le mini-incubateur, construit de matériaux résistants à l'eau, ne requiert pratiquement pas d'entretien, à moins d'un accident: dommages causés par les glaces, déplacement de l'incubateur ou de l'unité d'acclimation dû à l'érosion, etc. Ces dégâts majeurs peuvent nécessiter la relocalisation du mini-incubateur. On évite normalement ce genre de dommages par une installation bicn planifiée. Une bonne connaissance de l'hydrodynamique des lieux constitue la meilleure garantie de succès de l'opération. Autrement tant que le mini-incubateur demeure sous l'eau, il ne requiert pas vraiment d'entretien. S'il s'accumule des sédiments au fond de l'incubateur, il est bon de les dégager une semaine avant la mise en charge. C'est pratiquement la seule forme d'entretien qui peut s'avérer nécessaire.

page 21 =======--


ANNEXE 3 Anesthésie basée sur l'huile de clou de girofle Seigneurie du Lac-Métis - Automne 2001


Concentration d'huile de clou de girofle utilisée pour l'anesthésie de l'omble de fontaine lors de la reproduction artificielle en 2000 Dans une bouteille opaque de 250 ml, une préparation a d'abord été effectuée, soit 16 ml d'huile de clou de girofle dans 160 ml d'éthanol non dénaturé. Par la suite, 4 ml de ce mélange ont été utilisé dans 6 litres d'eau pour l'anesthésie des ombles de fontaine ce qui correspond à une concentration de 60 mg / litre. Pour un bassin d'anesthésie de 50 litres, 33 ml du mélange ont été utilisé. En général, il faut ajuster la concentration pour que l'anesthésie des poissons ne se fasse pas en moins de trois minutes. Le nombre de poissons anesthésiés varie de trois à quatre individus à la fois, de manière à ce qu'ils ne restent pas trop longtemps dans le bassin d'anesthésiant. Enfin, la température de l'eau dans le bassin d'anesthésie doit être la même que celle du bassin suédois contenant les reproducteurs. Plus la température est élevée, plus les poissons sont anesthésiés rapidement. Dans notre cas, la température du bassin suédois était très froide (environ 4,5°C) Voici la démarche de calcul: 176 ml de mélange contient 16 ml d'huile de clou et 160 ml d'éthanol donc 4 ml de mélange contient 0,36 ml d'huile de clou 0,36 ml X 1000 = 60 mg d'huile de clou par litre d'eau 6 litres Où se procurer les ingrédients : 1. Huile de clou: dans une pharmacie ou autres. Huile de clou (analgésique pour le soulagement des maux de dents. Boutei1l~ de 8 ml. Manufacturé par le Laboratoire Valmo, Division de Rougier. Numéro de produit 554816 455UN. Prix: 5.09$/ unité. 2. Éthanol non-dénaturé: alcool 94% provenant de la régie. Prix 37,75$/ 750 ml. Références: Cette méthodologie est adapté au protocole de M. Guy Verreault, biologiste Société de la Faune et des Parcs de Rivière-du-Loup. Tél. 418-862-8649

http://www.modelforest.net/media/k2/attachments/AlternativesMarnageOmbleFontaine_phase2_1  

http://www.modelforest.net/media/k2/attachments/AlternativesMarnageOmbleFontaine_phase2_1.pdf

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you