Page 1

Note de conjoncture de l’Artisanat en Poitou-Charentes 2nd semestre 2015 – N°7 – novembre 2015 34 724 entreprises artisanales 2 130 créations ou reprises d’entreprises 38 728 chefs d’entreprise artisanale

Les tendances

61 401 salariés

4 696 apprentis dans les campus des métiers

Evolution générale – Vers une timide reprise Alimentation – Perspectives favorables qui se confirment Bâtiment – Des tensions qui tendent à s’apaiser Production – Indicateurs à la hausse Services – Vers une reprise

Cette note de conjoncture résulte de l’analyse d’une enquête semestrielle menée auprès d’un panel représentatif de plus de 900 chefs d’entreprises artisanales. L’échantillon de répondants a été construit selon la méthode des quotas, avec un souci de représentativité du tissu artisanal en Poitou-Charentes selon les critères suivants : secteur d’activité et département d’implantation.


Evolution générale – Vers une timide reprise Situation générale - Regards relativement favorables sur la situation économique La part des entreprises qui estime la situation très mauvaise ou mauvaise continue de diminuer ce semestre, -13,1 points sur un an. Fin 2015, 17,6% des entreprises jugent la situation bonne ou très bonne (+5,6 points par rapport au semestre précédent). Près d’une entreprise sur 2 estime la situation économique moyenne. En revanche 14% des entreprises interrogées envisagent toujours de cesser leur activité dans les 18 mois à venir, même si cette part d’entreprises diminue de 4 points en 6 mois. Parmi elles, 29% des dirigeants partent à la retraite; 36% des dirigeants envisagent de stopper leurs activités face aux difficultés économiques, 19% sont dans l’incertitude.

Appréciation de la situation économique par les artisans 0,6% 11,4%

1,3%

0,6%

11,4% 12,4%

12,4%

16,3%

0,8%

0,8%

9,5%

15,9%

7,3%

15,9%

30%

11,4%

12,4%

26,2%

26,2%

26,9% 45,6%

0,6%

7,3%

30%

45,6%

1er semestre 1er semestre 2015 2015

30%

46%

2nd semestre 2015

Très mauvaise

Bonne

Mauvaise

Très bonne

49,8%

45,6%

49,8%

1er semestre 2015

Prévisions Prévisions 1er semestre1er semestre 2016 2016

Moyenne

Activité - Une relative amélioration du niveau d’activité Ce semestre confirme les tendances des mois précédents, l’activité montre de timides signes de reprise dans le secteur de l’artisanat. Près d’une entreprise sur deux a une activité stable. Plus d’une entreprise sur cinq a connu une hausse de l’activité. Les entreprises touchées par la baisse d’activité continuent de diminuer, elle représente 31% aujourd’hui contre 43,8% il y a un an. L’alimentation reste le secteur d’activité le plus concerné par cette augmentation d’activité, avec 23,2% de ses entreprises. C’est dans le secteur des services que l’on retrouve le plus d’entreprises touchées par la baisse d’activité, 33% des entreprises sont concernées. Aussi 35,7% des entreprises dans l’artisanat ont pris des mesures particulières pour essayer de consolider leurs activités. Ces actions spécifiques reposent principalement sur la prospection de nouveaux clients pour 90% des entreprises, la limitation des investissements (73%), la diversification de l’activité (55,7%) et l’optimisation de l’organisation du travail (54%).

Niveau d’activité Activité 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 2nd semestre 2013

1er semestre 2014 Baisse

Hausse

2nd semestre 2014 Stable

Stable

43,3% des entreprises comptent toujours mettre en place des stratégies particulières pour le semestre à venir. Ces prévisions sont en hausse pour l’ensemble des secteurs. Pour le semestre prochain, l’activité devrait continuer à se stabiliser pour trois entreprises sur cinq.

1er semestre 2015 Hausse

Baisse

2nd semestre 2015


Evolution générale - Vers une timide reprise Trésorerie – Une inversion des tendances Les courbes s’inversent ce semestre. L’évolution positive de l’activité depuis un an semble avoir un effet direct sur la trésorerie des entreprises artisanales. Près de 10% des entreprises ont connu une amélioration de leur trésorerie le semestre dernier (+3,2 points en un an). La part des entreprises avec une trésorerie stable est supérieure à celle des entreprises avec une trésorerie en baisse. Cette tendance pourrait se confirmer début 2016, selon les prévisions des dirigeants. Les raisons principales indiquées par les artisans qui connaissent une dégradation de leur trésorerie ce semestre sont l’augmentation des charges pour 72,5% d’entre eux, la diminution de l’activité (60,7%), la hausse du coût des matières premières (35%) et l’accroissement des délais de paiement des clients (28%). En conséquence, les entreprises envisagent principalement de limiter leurs investissements, diminuer leurs prélèvements et les salaires. 12,6% des dirigeants ne savent pas quelles solutions envisager.

Solutions envisagées Solutions envisagées

Trésorerie

Trésorerie

Limitation des investissements

Limitation des investissements Diminution des prélèvements/

60,0%

Diminution des salaires personnels prélèvements/salaires personnels Négociations d'échéanciers d’échéanciers Négociations

6%

50,0%

11,3%

40,0% 30,0%

29,7%

Apport personnel personnel en Apport entrésorerie trésorerie

5,8%

20,0%

Solutions bancaires (découverts, Solutions bancaires (découverts, emprunts...) emprunts...) Licenciements Licenciements

11,5%

10,0% 0,0% 2nd semestre 2013

1er semestre 2014 Baisse

Hausse

2nd semestre 2014

1er semestre 2015

Stable

Stable

Hausse

2nd semestre 2015

17,7%

11,2%

Ne Nesait saitpas pas

6,8%

Baisse

Autre Autre

Investissement - Tendance à la stabilité Sur ces deux dernières années, l’investissement évolue de façon similaire pour les entreprises de l’artisanat. Près d’une entreprise sur trois investit chaque semestre. 44,2% ont investi entre 1 000 et 10 000€, 36,7% plus de 10 000€. Ces investissements concernent essentiellement l’achat de nouveaux équipements (28,6%), le renouvellement du matériel (19%) et l’acquisition ou le renouvellement de véhicule(s). 26,4% des dirigeants envisagent d’investir durant le prochain semestre, prévision la plus haute depuis ces deux dernières années. Ils prévoient d’investir de façon supérieure pour 42,4% d’entre eux.

Investissement

Investissements

35%

31,1%

31,3%

30%

33,3%

29,8%

29,8%

25% 24%

20% 15%

26,4% 21,8%

22,5%

21,2%

10% 5% 0% 2nd semestre 1er semestre 2nd semestre 1er semestre 2nd semestre 1er semestre 2013 2014 2014 2015 2015 2016 Prévisions Tendances TendancesPrévisions

Emploi salarié - Une stabilité qui s’inscrit dans le tempsHausse L'emploi salarié

Stable

L’emploi salarié 100% 6,8%

7,6%

4,8%

76,3%

80%

81,5%

16,9%

12,4%

13,7%

80%

60%

40%

20%

0% 1er semestre 2015

2nd semestre 2015

Hausse

Prévisions 1er semestre 2016

Stable

Baisse

La tendance à une stabilité des emplois se confirme dans l’artisanat. 12,4% Baisse des entreprises ont diminué leurs effectifs, contre 18,1% il y a un an. Quatre entreprises sur cinq ont un effectif salarié stable. 18,6% des entreprises ont cherché à recruter au cours des six derniers mois (+2,7 points par rapport au semestre précédent) et ce, particulièrement pour les secteurs de l’alimentation et de la production (respectivement 33,7% et 22,3% des entreprises). Les difficultés de recrutement sont persistantes pour 63% des entreprises. Les principales raisons sont un défaut de candidature pour 54,8% des dirigeants, un personnel non qualifié pour 52%, confirmées par l’inadéquation entre l’offre et le besoin (42%). 32,7% des entreprises du secteur des métiers confirment toujours leurs souhaits de recruter, notamment dans le secteur de la production (51,7%).


Alimentation - Perspectives favorables qui se confirment 50%

Activité

45%

Niveau d’activité

40%

L’activité du secteur de l’alimentation continue de se stabiliser au second semestre 2015 avec 45,3% des chefs d’entreprise qui déclarent un maintien de leur activité. C’est le secteur de l’artisanat qui connaît la plus forte hausse du nombre d’entreprises avec une activité en hausse, soit près d’une entreprise sur quatre. Les filières de la viande et de plats à emporter sont les premières concernées. 31,6% des entreprises connaissent toujours une baisse de leur activité (-12,2 points sur un an). Les principaux métiers concernés par la baisse de l’activité sont ceux de la filière alimentation traditionnelle (restauration). Plus d’une entreprise sur quatre constate une fréquentation de son établissement en hausse.

35% 50% 30% 45% 25% 40% 20% 35%

Baisse

Stable

15% 30% 10% 25%

Hauss Baisse

5% 20% 0% 15%

Stable 2nd semestre 2013

10% 5% 0%

1er semestre 2014

Hausse 1er 2nd semestre semestre 2014 2013

1er semestre 2015

2nd semestre 2015

Stable 1er 2nd semestre semestre 2015 2014

Baisse 2nd

2nd semestre 2014

semestre 2015

Trésorerie

Investissement

La trésorerie continue de s’améliorer dans le secteur de l’alimentation, notamment pour 14,7% des entreprises. C’est le secteur de l’artisanat qui connaît la plus forte hausse de trésorerie. La part des entreprises qui connaît une dégradation de trésorerie continue de diminuer (-5,7 points en un an). Les professionnels de ce secteur expliquent toujours leurs difficultés par l’augmentation des charges (31%), la diminution de leurs activités (20%) et la hausse du prix des matières premières (18%).

La part des entreprises qui investit continue d’augmenter depuis 2 ans (+10,4 points), les prévisions des entreprises confirment cette tendance. L’alimentation est le secteur qui investit le plus en part d’entreprises. Les deux premiers postes d’investissements sont le renouvellement du matériel et l’achat de nouveaux équipements. Près d’une entreprise sur deux (49%) a investi plus 50% de 10 000€ au cours du 2nd semestre 2015.

70%

Hausse

60%

Stable

50%

Baisse

40%

Baisse

30% 20%

Stable

10%

Hausse

0% 1er semestre 2014

2nd semestre 2013

2nd semestre 2014

Investissement

24%

2nd semestre 2015

Prévisions

25% 40% 20% 35%

Tendances Prévisions

15% 30% 10% 25%

Tendances Prévisions

10%

Négociations d’échéanciers

13,3%

22,6%

14,7%

Tendances

5% 20% 0% 15%

Diminution des prélèvements/ salaires personnels

6,7%

6,7%

35% 50% 30% 45%

1er 2e 1er 2nd 1er 2nd semestre semestre semestre semestre semestre semestre 5% 2016 2015 2015 2014 2014 2013 0% 1er 2e 1er 2nd 1er 2nd investissements Nature des Nature des investissements semestre semestre Limitation des investissements semestre semestre semestre semestre Autre 100% 2016 2015 2015 2014 2014 2013

1er semestre 2015

Solutions envisagées 5,3%

45% 40%

Trésorerie

Hauss

Apport personnel en trésorerie

60%

Solutions bancaires (découverts, emprunts...)

40%

Licenciements

6,7%

80%

12,4%

Autre

10,8% 5,0% 7,4%

publicité sur(plaquette, véhicules...) site web, publicité...) Stratégieweb, commerciale Informatique/bureautique Informatique/bureautique Acquisition ou renouvellement de véhicule(s) Acquisition ou renouvellement de véhicules Renouvellement du matériel Renouvellement de matériel Acquisition ou agencement de locaux Acquisition ou aménagement de locaux Mise aux normes Mises aux normes Nouveaux équipements Nouveaux équipements

22,3%

20%

Ne sait pas

11,6% 10,7% 19,8%

0%

Autre

Stratégie commerciale (plaquette, site

Emploi Nature des investissements Emploi Le niveau des effectifs salariés continue de gagner en stabilité ce semestre. 90% 1,2% Près de 3 entreprises sur 4 connaissent un effectif stable. L’alimentation est le secteur qui 80% Autre 11,7% a connu la plus forte augmentation d’emplois, 14,7% des entreprises sont concernées.6,8% 70% Stratégie commerciale (plaquette, site web, publicité...) 1 entreprise sur 3 a cherché à recruter ces six derniers mois, particulièrement dans la6,2% 60% Informatique/bureautique 50% 18,5% filière de l’alimentation traditionnelle (boulangerie, charcuterie…). Baisse Difficultés à recruter

Raisons des difficultés

Raisons des difficultés 23,9%

34,4%

23,9%

65,6%

17,4%

Non

13,0%

Personnel non Inadéquation entre le besoin et la qualifié demande 30,9% Difficultés à trouver où s’adresser

30,4%

Oui

Personnel non qualifié

11,7%

4,3%

Inadéquation Défaut candidature entredevotre besoin et l'offre Autre

40% Acquisition ou renouvellement de véhicules 30% 20% 10%

Renouvellement de matériel

Hausse

Acquisition ou aménagement de locaux

0% Mises aux normes 2nd 1er 2nd Nouveaux équipements semestre semestre semestre 2014 2014 2013

Hausse

1er semestre 2015

Stable

Stable

2e semestre 2015

Baisse


Bâtiment – Des tensions qui tendent à s’apaiser Activité

Niveau d’activité

Le bâtiment est le secteur de l’artisanat dont la part des entreprises avec une activité stable est la plus forte. Cela concerne plus d’une entreprise sur deux. 30,5% des entreprises connaissent une diminution de leurs activités (-13 points par rapport au 1er semestre 2015). 42% des chefs d’entreprise ont mis en place des plans d’actions spécifiques reposant sur la diminution des investissements pour 69% d’entre elles, mais aussi sur la prospection de nouveaux clients pour 67% d’entre elles.

60% 50% 40% Baisse

30%

Stable

20%

Hausse

10% 0% 2nd semestre 1er semestre 2nd semestre 1er semestre 2nd semestre 2013 2014 2014 2015 2015

Hausse

Stable

Baisse

Trésorerie

Investissement

Le bâtiment reste le secteur de l’artisanat qui connaît le plus de difficultés de trésorerie. 45% des entreprises sont encore aujourd’hui confrontées à une baisse de trésorerie. Les principales filières concernées par ces difficultés de trésorerie sont le terrassement, la maçonnerie et l’installation électrique. Les artisans de ce secteur expliquent ces difficultés par l’augmentation des charges et la diminution de leurs activités. Aussi 47,5% des entreprises déclarent une trésorerie stable (+4,7 points en 6 mois) et seulement 7,5% une légère hausse de leur trésorerie.

Le bâtiment connaît un regain des investissements depuis un an. 37,7% des entreprises déclarent avoir investi sur le 2nd semestre 2015 (augmentation de 12,2 points sur un an). 39% des entreprises ont investi plus de 10 000€. Cette progression semble se confirmer pour les mois à venir puisque 1 dirigeant sur 4 envisage investir pour le prochain semestre, dont 39% de façon supérieure. 40% 35%

Tendances

Trésorerie 60%

Prévisions

Hausse

50% 40%

Stable

30%

Baisse Baisse

20%

Stable

10%

Hausse

0% 2nd semestre 2013

2nd semestre 2014

1er semestre 2014

1er semestre 2015

2nd semestre 2015

Solutions envisagées Solutions envisagées 12,9%

Limitation desdes investissements Limitation investissements

3,7% 34,7%

5,2%

Diminution prélèvements/salaires personnels Diminution desdes prélèvements/salaires personnels Négociations d’échéanciers Négociations d'échéanciers Apportpersonnel personnel en trésorerie Apport en trésorerie

11,3% 9,8% 5,5%

16,9%

Te

Pré

Te

Pré

1er 2nd 1er 2nd 1er 2nd 5% semestre semestre semestre semestre semestre semestre 2016 2015 2015 2014 2014 2013 0% 1er 2nd 1er 2nd 1er Nature des investissements 2nd semestre semestre semestre semestre semestre semestre 100% 2,2% 2016 2015 2015 2014 2014 2013 13,6% Autre

80%

60%

Solutions bancaires (découverts, emprunts...) Solutions bancaires (découverts, emprunts...) Licenciements Licenciements Ne sait pas Ne sait pas Autre Autre

Investissement

30% 40% 25% 35% 20% 30% 15% 25% 10% 20% 5% 15% 0% 10%

8,9%

Stratégie commerciale (plaquette, site web, publicité...)

17,7%

Informatique/bureautique Acquisition ou renouvellement de véhicules

18,1%

40%

Renouvellement de matériel

4,8% 3%

Acquisition ou aménagement de locaux

20%

Mises aux normes

31,7%

Nouveaux équipements

0%

Emploi Même si le bâtiment est toujours le secteur qui connaît la plus forte perte d’emplois salariés ce semestre, il tend vers une stabilité de ses effectifs pour 79,6% des entreprises interrogées. 7% des entreprises déclarent une hausse (+2 points en un an). Sur les 15,5% entreprises qui ont cherché à recruter durant les 6 derniers mois, 38,3% ont connu des difficultés, principalement dans les métiers de couverture, plomberie, chauffage. Difficultés à recruter

Raisons des difficultés

Emploi 90% 80% 70% 60% 50%

Baisse

40%

Stable

30%

Hausse

20% 4,7%

Personnel non qualifié

38,3%

32,8% 61,7%

31,3%

Inadéquation entre le besoin et la demande

10% 0% 2nd semestre 2013

1er semestre 2014

2nd semestre 2014

1er semestre 2015

2nd semestre 2015

Difficultés à trouver où s’adresser

Oui Non

6,2%

25%

Défaut de candidature Autre

Hausse

Stable

Baisse


Production – Indicateurs à la hausse Activité

60%

La part des entreprises connaissant une diminution de leurs activités diminue de 13 points par rapport au semestre précédent. La part des entreprises avec une activité stable augmente de 10,3 points. Ainsi c’est dans le secteur de la production que l’on retrouve le moins d’entreprises touchées par une baisse d’activité. En revanche, 2 entreprises sur 5 ont toujours un carnet de commandes inférieur à 2 semaines (-10 points). Enfin, 27% des entreprises ont mis en place des mesures particulières visant à consolider leurs activités de production.

40% 50%

Niveau d’activité

50% 60%

30% 40%

Baiss

20% 30%

Stabl Baiss Haus Stabl

10% 20%

Haus

0% 10%

1er 2nd semestre semestre 1er 2nd 2014 2013 semestre semestre Hausse 2014 2013

0%

2nd semestre 2nd 2014 semestre Stable 2014

2nd 1er semestre semestre 2nd 1er 2015 2015 semestre semestre Baisse 2015 2015

Trésorerie

Investissement

Après un dernier semestre synonyme de dégradation, la trésorerie du secteur de la production semble s’améliorer ce semestre. En effet, 41,5% des entreprises déclarent une baisse, soit 7,1 points de moins qu’au 1er semestre 2015. 45,4% déclarent avoir connu une stabilité de leur trésorerie, et 13% une hausse, contre 7,8% le semestre dernier. Comme pour les autres secteurs, la baisse de trésorerie a pour causes principales une diminution de l’activité (62,9%) et l’augmentation des charges (59,2%).

Après une année 2014 faible en investissements, le secteur de la production semble se remobiliser depuis début 2015. Les investissements ont augmenté de 14,6 points en un an. Ce sont les filières de la fabrication d’articles divers et du textile, habillement, cuir qui ont le plus investi ce semestre. La part la plus importante de leurs investissements concerne 45% l’achat de nouveaux équipements. 40% 36,2% envisagent d’investir au 1er semestre 2016, dont 42,5% 35% de façon supérieure. 30%

Trésorerie

Investissement

45% 25%

60% 50%

Hausse

40%

Stable

40% 20%

Ten

35% 15%

Pré

30% 10%

30%

Baisse

20%

Stable

25% 5%

10%

Hausse

20% 0%

Baisse

1er 2nd 1er 2nd 1er 2nd semestre semestre semestre semestre semestre semestre 10% 2016 2015 2015 2014 2014 2013 5% 15%

0% 2nd semestre 2013

1er semestre 2014

2nd semestre 2014

1er semestre 2015

2nd semestre 2015

Solutions envisagées

7,7%

100%

Diminution des prélèvements/salaires personnels 25%

Solutions bancaires (découverts, emprunts...) 14,4%

15,4% 9,6%

10,6%

2,2% 13,6%

80%

Négociations d’échéanciers Apport personnel en trésorerie

6,7%

Prévisions

1er 2nd 1er 2nd 1er semestre semestre semestre semestre semestre semestre 2016 2015 2015 2014 2014 2013

2nd Nature des investissements

Limitation des investissements 10,6%

Tendances

0%

Ten

Pré

Licenciements

60%

8,9% 17,7%

18,1%

40%

4,8% 3%

Ne sait pas 20%

Autre

31,7%

0%

Autre

Stratégie commerciale (plaquette, site web, publicité...) Informatique/bureautique Acquisition ou renouvellement de véhicules Renouvellement de matériel Acquisition ou aménagement de locaux Mises aux normes Nouveaux équipements

Emploi Aujourd’hui, 4 entreprises sur 5 déclarent maintenir leurs emplois. Avec 10% qui déclarent une baisse de leurs effectifs, la production est le secteur qui connaît le moins de difficultés. Parmi les 22,3% des entreprises qui ont cherché à recruter, 65,5% ont connu des difficultés à recruter un salarié et 52% cherchent toujours à recruter. Difficultés à recruter

Emploi 90% 80% 70% 60% 50%

Bais

40%

Raisons des difficultés

Stab

30%

Hau

20% 7,2% 34,5% 65,5%

25%

Personnel non qualifié 28,6%

Inadéquation entre le besoin et la demande Difficultés à trouver où s’adresser

Oui Non

7,1%

31,1%

Défaut de candidature Autre

10% 0% 2nd semestre 2013

1er semestre 2014

Hausse

2nd semestre 2014

Stable

1er semestre 2015

2nd semestre 2015

Baisse


Services – Vers une reprise Activité

Niveau d’activité 50% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0%

Le niveau d’activité des entreprises du secteur des services continue de s’améliorer au cours de ce semestre. Cette progression positive depuis un an se traduit par une augmentation par 3 de la part des entreprises en hausse d’activité. Cependant, 34% des entreprises interrogées relèvent toujours une baisse d’activité. Plus d’une entreprise sur deux déclare la fréquentation de son établissement stable. Enfin, 36% des dirigeants ont mis des mesures particulières en place, comme la prospection de nouveaux clients pour 87% des entreprises, la diminution des investissements (62%) et la diversification de l’activité (61%).

Baiss

Stab

Haus

2nd semestre 2014

1er semestre 2014

2nd semestre 2013

Hausse

2nd semestre 2015

1er semestre 2015

Stable

Baisse

Trésorerie

Investissement

Après des difficultés de trésorerie ressenties depuis 2 ans, le secteur des services semble respirer à nouveau. Plus d’une entreprise sur deux connaît une trésorerie stable ce semestre (+9,5 points en un an). Il faut noter que 39,9% des dirigeants connaissent toujours des problèmes de trésorerie. Les métiers du transport, de la coiffure et de la photographie sont les plus concernés par ce constat. Les causes identifiées restent principalement l’augmentation des charges (74,7%) et la diminution de l’activité (60,8%).

L’investissement semble bien repartir à la hausse dans ce secteur. La part des entreprises ayant investi a augmenté de 4,4 points en deux ans. Cependant, les prévisions demeurent pessimistes. Notons que seuls 22,1% envisagent investir le semestre prochain, dont 73% de façon 40% égale ou supérieure. 48,8% des chefs d’entreprise déclarent ne pas avoir le projet d’investir en raison 35% d’une trésorerie insuffisante. 30% 25%

Trésorerie 60%

Hausse

50%

Stable

40%

Tendances

40% 20%

Prévisions

35% 15%

Baisse

30% 20%

Stable

10%

Hausse

15%

2nd 1er 2nd 1er 2nd 1er semestre semestre semestre semestre semestre semestre 2013 2014 2014 2015 2015 2016 10%

0% 2nd semestre 2014

1er semestre 2015

2nd semestre 2015

0%

100%

Limitation des investissements Diminution des prélèvements/salaires

26,8%

11,4% 5,3%

personnels des prélèvements/salaires personnels Diminution Négociations d'échéanciers

Négociations d’échéanciers Apport personnel en trésorerie

80%

60%

Apport personnel en trésorerie Solutions bancaires (découverts, emprunts...)

Solutions bancaires (découverts, emprunts...) Licenciements

10,1% 18,4% 12,7%

7%

Prév

Nature des investissements 2nd

Limitation des investissements

8,3%

Ten

5%

Solutions envisagées Solutions envisagées 6,6%

Prév

30% 10%

20% 0%

1er semestre 2014

Ten

25% 5%

Baisse

2nd semestre 2013

Investissement

Licenciements Ne sait pas

40%

3% 13,6%

1er 2nd 1er 2nd 1er semestre semestre semestre semestre semestre semestre 2013 2014 2014 2015 2015 2016 Autre

12,1%

Stratégie commerciale (plaquette, site web, publicité...)

10%

Informatique/bureautique

17,6%

Acquisition ou renouvellement de véhicules

10,1% 6%

20%

NeAutre sait pas

27,6%

Autre

0%

Renouvellement de matériel Acquisition ou aménagement de locaux Mises aux normes Nouveaux équipements

Emploi Le secteur des services est celui qui connaît la plus grande stabilité de ses effectifs salariés depuis un an, avec 82% des entreprises ce semestre. Mais c’est aussi le secteur le moins créateur d’emplois avec 5,2% de ses entreprises au 2nd semestre 2015. 15,3% des chefs d’entreprise ont cherché à recruter avec pour 61%, des difficultés.

Emploi 90% 80% 70% 60% 50%

Bais

40%

Difficultés à recruter

38,6%

Inadéquation entre le besoin et la demande

61,4 %

28,6%

32,7%

Oui Non

Difficultés à trouver où s’adresser 22,4%

Hau

20%

Personnel non qualifié

10,2%

Stab

30%

Raisons des difficultés

Défaut de candidature

6,1% Autre

10% 0% 2nd semestre 2013

1er semestre 2014

Hausse

2nd semestre 2014

1er semestre 2015

Stable

2nd semestre 2015

Baisse


Evolution de l’Artisanat en Poitou-Charentes au cours des 5 dernières années Evolution des entreprises artisanales par NAR4 Services

16 000 14 000

Production

Bâtiment

13 925

13 345

 +13% pour les Services  +10% pour la Production  +9% pour l’Alimentation  +7% pour le Bâtiment

Alimentation

14 044

14 307

9 775

9 986

12 000 10 000

9 261

8 843

8 000 6 000 4 000

4 922

5 029

5 240

5 413

4 167

4 343

4 364

4 539

31-déc.-11

31-déc.-12

31-déc.-13

31-déc.-14

Evolution des entreprises artisanales en Poitou-Charentes

2 000 0

4000

4000 627

3500 3000

2487

568 2500

 Solde qui tend à se stabiliser depuis 2013  Part des reprises qui diminue dans les immatriculations, au profit des créations

661

493

3325

2748

2500 2000

3205

3252

1500

3120

1000

1000

500

500 0 31-déc.-10

31-déc.-11 Radiations

31-déc.-12 Créations

31-déc.-13 Reprises

31-déc.-14 Solde

Evolution des entreprises sous régime micro-social/micro-fiscal

1800 1600 1400

 + de 46% des immatriculations sont sous régime micro-social/micro-fiscal en 2014  16% des entreprises artisanales sont des micro entreprises

1200 1000 800 600 400 200 0 31-déc.-11

31-déc.-12 Immatriculations

31-déc.-13 Radiations

31-déc.-14

Evolution de l'emploi salarié dans l'Artisanat picto-charentais

Solde 70 000

60 000

66 492

67 070

65 493 61 150

14 123

14 300

60 570

14 179 13 377

13 449

13 400

13 249

22 690

22 194

11 678

50 000 14 686

14 521

13 885

40 000

30 000

 Baisse annuelle moyenne de 1,8% des effectifs salariés depuis 2012

1500

2459

0

2000

3500 3000

2880

2518

2282

2000

450

25 377

26 010

25 164

12 306

12 239

12 265

11 683

01/01/2010

01/01/2011

01/01/2012

01/01/2013

20 000

10 000

0 Charente

Charente-Maritime

CMA 16

CMA 17

CMA 79

CMA 86

68, avenue Gambetta 16021 Angoulême Cedex Tél. 05 45 90 47 00 Fax : 05 45 90 47 29 cma16@cma-charente.fr www.cma-charente.fr

107, avenue Michel Crépeau 17024 La Rochelle Cedex 1 Tél. 05 46 50 00 00 Fax : 05 46 50 00 09 contact@cm-larochelle.fr www.cm-larochelle.fr

22, rue des Herbillaux BP 1089 - 79010 Niort Cedex 9 Tél. 05 49 77 22 00 Fax : 05 49 77 22 19 cma79@cma-niort.fr www.cma-niort.fr

19, rue Salvador Allende BP 409 - 86010 Poitiers Cedex Tél. 05 49 88 13 01 Fax : 05 49 88 34 60 info@cm-86.fr www.cm-86.fr

CHAMBRE DE METIERS ET DE L’ARTISANAT DU POITOU-CHARENTES 13 Place Charles De Gaulle - 86000 Poitiers - Tél. : 05 49 88 70 52 - Télécopie : 05 49 60 72 80 Internet : www.artisanspoitoucharentes.fr - Courriel : crma-poitou-charentes@orange.fr

Deux-Sèvres

Vienne

01/01/2014 Régional

Note conjoncture de l'artisanat en Poitou-Charentes : n°7  
Note conjoncture de l'artisanat en Poitou-Charentes : n°7  

Les chiffres et prospectives l'artisanat en Poitou-Charentes pour le deuxième semestre 2015.

Advertisement