Page 1

Note de conjoncture de l’Artisanat en Poitou-Charentes 2nd semestre 2014 - N°5 - Novembre 2014 33 895*

entreprises

1 974

créations ou reprises d’entreprise

36 698

chefs d’entreprise artisanale

4 810

61 013

apprentis dans les campus des métiers

Les tendances

salariés

Evolution générale - Les entreprises contraintes de s’adapter Alimentation - Stabilisation Bâtiment - Confirmation des tensions Production - Perspectives favorables ? Services - Statu quo

Cette note de conjoncture résulte de l’analyse d’une enquête semestrielle menée auprès d’un panel représentatif de plus de 600 chefs d’entreprise artisanale. L’échantillon de répondants a été construit selon la méthode des quotas, avec un souci de représentativité du tissu artisanal en Poitou-Charentes selon les critères suivants : secteur d’activité et département d’implantation. Région Poitou-Charentes

* Données arrêtées au 30 juin 2014


Evolution générale - Les entreprises contraintes de s’adapter Situation générale - Regards résignés sur la situation économique Avec une progression de 0,1 point, il faut noter que 49,5 % des chefs d’entreprise jugent la situation économique de mauvaise à très mauvaise. A contrario, les entreprises qui estiment que la situation économique est moyenne représentent 38,8 % du secteur des métiers. Enfin, 11,7 % des dirigeants considèrent que la situation économique est bonne à très bonne, tendance qui s’effrite à nouveau pour le prochain semestre.

Appréciation de la situation économique par les artisans : 0,6 % 8%

23,9% 42 %

15,4 %

1,2 % 10,5 %

0,7 % 9,2 %

16,6 %

18,9 %

Très bonne Bonne

34 %

38,8 %

32,9 %

37,8 % 33,4 %

Moyenne Mauvaise Très mauvaise

1er semestre 2014

2nd semestre 2014

1er semestre 2015 (prévisions)

Vers un avenir incertain… 21 % des entreprises envisagent de cesser leur activité dans les 18 mois à venir. Cependant, notons que 28 % des dirigeants partent à la retraite ; aussi, force est de constater que 39,8 % des dirigeants envisagent de stopper leurs activités face aux difficultés économiques ; 24,6 % des dirigeants sont dans l’incertitude.

Activité - Ajustement permanent Au cours du 2nd semestre 2014, la part des artisans qui maintiennent leurs activités est en hausse par rapport aux six mois précédents. Cependant, 40,8 % des entreprises interrogées constatent une baisse de leur activité au cours de ces six derniers mois, contre près de 49 % au 1er semestre 2014. L’alimentation est le secteur d’activité le plus touché par cette baisse d’activité, plus de 43,8 % des entreprises sont concernées. La production est le secteur le plus optimiste pour le prochain semestre puisque 18,6 % de ces entreprises prévoient une hausse d’activité contre 8,2 % pour tous les secteurs confondus. Aussi, 70 % des entreprises dans l’artisanat ont pris des mesures particulières pour essayer de consolider leurs activités (-2,8 points par rapport au semestre précédent). Ces mesures reposent principalement sur la diminution des investissements (25 %), la prospection de nouveaux clients (16 %), l’optimisation de l’organisation du travail (15,1 %) et la diversification de l’activité (13,7 %).

Niveau d’activité 14,5 %

14,5 %

8,2 %

Hausse Stable

36,7 %

48,8 %

44,7 %

44,9 %

40,8 %

46,9 %

1er semestre 2nd semestre 2014 2014

Baisse

1er semestre 2015 (prévisions)

Notons que la majorité des entreprises (57,5 %) compte toujours mettre en place des stratégies particulières pour le semestre à venir. Pour l’ensemble des secteurs, la prospection des nouveaux clients demeure la principale orientation choisie par les artisans. Pour le semestre précédent, 43,3 % des entreprises interrogées prévoyaient une activité en baisse. En réalité, celle-ci a concerné 40,8 % des artisans.


Evolution générale - Les entreprises contraintes de s’adapter Trésorerie - Tensions persistantes malgré un léger frémissement La trésorerie des entreprises artisanales semble s’améliorer au cours de ce semestre. Avec une baisse de 4,6 points par rapport au 1er semestre 2014, 49,7 % des entreprises déclarent toujours connaître une diminution de trésorerie au cours de ces six derniers mois. Les raisons principales de cette situation, indiquées par les artisans, sont l’augmentation des charges (24,7 %), la diminution de l’activité (19,7 %), la hausse du coût des matières premières (14,1 %) et l’accroissement des délais de paiement des clients (11,4 %). En conséquence, les entreprises envisagent principalement de limiter leurs investissements, diminuer leurs prélèvements et les salaires. Spontanément, 3,6 % des dirigeants ont mentionné la vente ou la cessation de leurs activités. A contrario, 6,4 % des entreprises ont connu une amélioration de leur trésorerie (+0,9 points par rapport au semestre précédent). Enfin, 51 % des dirigeants anticipent toujours une trésorerie en diminution pour les six mois à venir (ensemble des secteurs).

Trésorerie 5,5 %

Solutions envisagées 6,4 %

4,6 %

Hausse

Limitation des investissements

6,8 %

Stable 40,2 %

43,9 %

44,4 %

Diminution des prélèvements / salaires personnels

11,6 %

Baisse

27,4 %

Négociations d’échéanciers

7,9 %

Apport personnel en trésorerie

11,4 % 54,3 %

49,7 %

Solutions bancaires (découverts, emprunts...)

17,2 %

51 %

Licenciements

9,8 %

Ne sait pas

7,9 % 1er semestre 2nd semestre 2014 2014

Autre

1er semestre 2015 (prévisions)

Investissements - Tendance à l’arrêt pour 2015 Avec 77,5 % des entreprises déclarant ne pas vouloir investir au 1er semestre 2015, les prévisions d’investissements semblent s’effondrer par rapport aux deux semestres précédents. Ce constat confirme les éléments distingués sur la trésorerie des entreprises. Cependant, au cours du 2nd semestre 2014, les entreprises artisanales ont plus investi que ce qu’elles envisageaient (29,8 % contre 21,8 % en prévision), notamment pour les secteurs de l’alimentation et des services. Notons enfin que 22,5 % des dirigeants envisagent d’investir durant le prochain semestre, de façon égale ou supérieure pour 66,4 % d’entre eux. 31,3 % 68,7 %

1er semestre 2014

29,8 %

Oui Non

70,2 %

22,5 %

Oui

77,5 %

Non

2nd semestre 2014

Oui Non

1er semestre 2015 (prévisions)

Emploi salarié - Une stabilité semble se confirmer Emploi salarié Avec des évolutions similaires au semestre précédent, 7,2 % des entreprises ont augmenté leurs effectifs, soit +0,6 points par rapport au semestre précédent. Cette tendance tend à se confirmer pour les mois à venir car 79,3 % des dirigeants envisagent une stabilité les six prochains mois. Aussi, 17,7 % des entreprises ont cherché à recruter au cours des six derniers mois (similaire au semestre précédent) et ce particulièrement pour le secteur de l’alimentation (34,4 % des entreprises). Les difficultés de recrutement sont persistantes pour 71,3 % des entreprises. Les principales raisons sont un personnel non qualifié (34 %), un défaut de candidature (31 %), confirmées par l’inadéquation entre l’offre et le besoin. En synthèse, 29 % des entreprises du secteur des métiers confirment toujours leurs souhaits à recruter.

6,6 %

7,2 %

4,1 %

8,5%

Hausse Stable Baisse

74,5 %

74,7 %

79,3 %

18,9 %

18,1 %

16,6 %

1er semestre 2014

2nd semestre 2014

1er semestre 2015 (prévisions)


Alimentation - Stabilisation Tendances 2nd semestre 2014 14,1 %

18,8 %

17,2 %

Prévisions 1er semestre 2015

28,1 %

Hausse

39,1 %

37,4 %

60,9 %

4,7 %

11 %

29,7 %

3,1 %

12,5 %

40,6 %

40,6 %

48,4 % 84,4 %

Stable Baisse

43,8 %

46,8 % 21,9 %

54,7 %

48,4 %

42,2 %

39,1 % 12,5 %

Activité

Trésorerie

Emploi

Activité

Chiffre d’affaires

Trésorerie

Emploi

Chiffre d’affaires

Activité L’activité du secteur de l’alimentation se stabilise progressivement au second semestre 2014. Aussi, 37,4 % des chefs d’entreprise déclarent connaître une activité stable, soit une augmentation de 2,7 points. La part des entreprises dont l’activité est en hausse est similaire au premier semestre 2014. Notons que les principaux métiers concernés par la baisse de l’activité sont ceux des filières farine et viande. Enfin 35,9 % des entreprises constatent une baisse de la fréquentation de leurs établissements (-4,1 points). 73,4 % des entreprises du secteur de l’alimentation ont mis en place des mesures particulières pour consolider leurs activités.

Trésorerie

Solutions envisagées 1,8 %

La trésorerie semble s’être améliorée dans le secteur de l’alimentation. En effet, 14 % des entreprises ont connu une hausse de leur trésorerie ces six derniers mois, soit +10 points par rapport au semestre précédent. La part des entreprises connaissant une dégradation de trésorerie diminue également de 13,2 points. Les professionnels de ce secteur expliquent leurs difficultés par l’augmentation des charges (30,7 %), la hausse du prix des matières premières (23 %) et la diminution de leurs activités (18,7 %).

Diminution des prélèvements / salaires personnels

8,7% 4,9% 12,5 %

Négociations d’échéanciers

5,8% 8,9 %

33,9 %

11,7% 5,3 %

28,6 % 4,9%

18,4%

2%

Prévisions 1er semestre 2015

64,1 %

Non

Stratégie commerciale (plaquette, site web, publicité,...) Informatique / bureautique

6,1 % 8,2 % 28,6 %

35,9 %

Ne sait pas

Nature des investissements

Oui

Licenciements

Autre

Investissements Tendances 2nd semestre 2014

Apport personnel en trésorerie Solutions bancaires (découverts, emprunts...)

5,4 % 13,6% 3,6 %

Limitation des investissements

8,2 %

28,1 %

Acquisition ou renouvellement de véhicule (s) Renouvellement du matériel Acquisition ou agencement de locaux

71,9 %

24,5 %

16,3 %

Mise aux normes Nouveaux équipements

6,1%

Autre

35,9 % des entreprises du secteur de l’alimentation ont déclaré avoir investi au cours des six derniers mois, soit une augmentation de 2,7 points par rapport au 1er semestre 2014. Notons que pour le semestre précédent comme pour le prochain semestre, les prévisions d’investissements sont supérieures aux constats effectués pour l’ensemble du secteur des métiers. Tout en étant supérieures, les prévisions du 1er semestre 2015 seront en diminution par rapport à la période précédente.

Emploi Avec +13 points, l’emploi augmente dans ce secteur. 34,4 % des entreprises ont cherché à recruter ces six derniers mois, particulièrement dans la petite industrie de l’agroalimentaire. Près de deux entreprises sur trois ont rencontré des difficultés pour leurs recrutements.

Recrutement

Difficultés à recruter

Raisons des difficultés 29,2 %

34,4 %

36,4 % 63,6 %

65,6 %

37,5 %

8,3 % 25 %

Oui Non

Personnel non qualifié Inadéquation entre votre besoin et l’offre Difficultés à trouver où s’adresser Défaut de candidature Autre


Bâtiment - Confirmation des tensions Tendances 2nd semestre 2014 3,9 %

11,2 %

5%

Prévisions 1er semestre 2015

12,3 %

45,9 % 46,3 %

73 %

42,5 %

Hausse

5,8 %

4,3 %

42,5 %

43,2 %

5%

2,7 %

47,5 % 74,5 %

Stable Baisse

50,2 %

42,5 %

51,7 %

45,2 %

52,5 %

22 %

Activité

Trésorerie

Emploi

47,5 % 22,8 %

Activité

Chiffre d’affaires

Trésorerie

Emploi

Chiffre d’affaires

Activité Malgré une diminution de 9,2 points par rapport au 1er semestre 2014, l’activité semble avoir connu une légère amélioration sur le 2nd semestre 2014. Cependant, 42,5 % des entreprises connaissent toujours une diminution de leurs activités, diminution confirmée pour le 1er semestre 2015. 60 % des entreprises déclarent un carnet de commandes supérieur à 1 mois, 24,7 % à plus de trois mois. Deux entreprises sur trois ont mis en place des plans d’actions spécifiques reposant sur la diminution des investissements pour 27,8% d’entre elles, mais aussi par une baisse des tarifs pratiquée pour 16,6 % d’entre elles.

Trésorerie

Solutions envisagées

Une entreprise sur deux connait une diminution de sa trésorerie. Les artisans de ce secteur expliquent principalement cette dégradation par l’augmentation des charges (23 %) et la diminution de l’activité (18,6 %). Aussi 46 % des entreprises déclarent une trésorerie stable (+6 points) et moins de 4 % affirment la progression de leur trésorerie.

Limitation des investissements Diminution des prélèvements / salaires personnels

7,9 %

Négociations d’échéanciers

11,2 %

26,7 %

10,5 %

Apport personnel en trésorerie Solutions bancaires (découverts, emprunts...)

16,6 %

10,9 %

Licenciements Ne sait pas

9,8 % 6,4%

Autre

Nature des investissements

Investissements

1,9 % 8,4 %

Tendances 2 semestre 2014

Prévisions 1 semestre 2015

nd

er

3,7 %

74,5 %

Oui Non

Informatique / bureautique Acquisition ou renouvellement de véhicule (s)

30,8 % 25,5 %

Stratégie commerciale (plaquette, site web, publicité,...)

17 %

19,6 %

Renouvellement du matériel Acquisition ou agencement de locaux

83 %

2,9%

8,4 %

Mise aux normes

24,3 %

Nouveaux équipements Autre

Une entreprise sur quatre déclare avoir investi sur le 2nd semestre 2014 (diminution de 4 points par rapport au semestre précédent). Signe d’inquiétude, 83 % des dirigeants déclarent ne pas prévoir d’investissements au 1er semestre 2015 et seuls 17 % d’entre eux envisagent investir.

Emploi Comme pour la période précédente, la diminution des effectifs apparait récurrente, 22 % des entreprises déclarant moins de salariés. 5 % des entreprises déclarent une hausse. Nonobstant, parmi les 15,1 % d’entreprises qui ont cherché à recruter durant les 6 derniers mois, deux tiers d’entre elles ont connu des difficultés, principalement dans les métiers de la maçonnerie, de la couverture/plomberie et de la menuiserie.

Recrutement

Difficultés à recruter

Raisons des difficultés 2%

15,1 % 33,3 % 84,9 %

66,7 %

Oui Non

35,3 %

37,3 %

5,8 % 19,6 % Personnel non qualifié Inadéquation entre votre besoin et l’offre Difficultés à trouver où s’adresser Défaut de candidature Autre


Production - Perspectives favorables ? Tendances 2nd semestre 2014 10,2 %

18,6 %

8,5 %

Prévisions 1er semestre 2015

Hausse

49,1 % 42,4 %

79,6 %

42,4 %

6,8 %

10,2 %

20,3 %

3,4 %

15,3 %

42,4 %

45,7 %

49,1 %

81,4 %

Stable Baisse

40,7 %

39 %

50,8 %

44,1 %

37,3 %

35,6 % 15,2 %

11,9 %

Activité

Trésorerie

Emploi

Activité

Chiffre d’affaires

Trésorerie

Emploi

Chiffre d’affaires

Activité Après des incertitudes, l’activité tend à se stabiliser dans le secteur de la production. En effet, la part des entreprises connaissant une diminution de leurs activités représente 39 %, soit -7,1 points par rapport au semestre précédent. De plus, la part des entreprises déclarant une stabilité et une hausse progresse de 7,1 points. Cependant, 76,3 % des entreprises ont toujours un carnet de commandes inférieur à un mois et 40,7 % inférieur à deux semaines. Enfin, 83 % des entreprises ont mis en place des mesures particulières recherchant la consolidation des activités (+1,5 points). Solutions envisagées

Trésorerie

4,3 %

La stabilité de l’activité se répercute sur la trésorerie de ce secteur. En effet, 40,7 % des entreprises déclarent toujours une baisse contre 50 % pour la période précédente, soit quasiment 10 points de moins. De plus, 10,2 % déclarent avoir connu une hausse de leur trésorerie, soit +4,9 points par rapport à la période précédente. Comme pour les autres secteurs, la baisse de trésorerie a pour causes principales une diminution de l’activité (23,2 %) et l’augmentation des charges (18,8 %).

Négociations d’échéanciers

29,8 %

7,4 % 10,6 %

14,9 % 17 %

Licenciements

Stratégie commerciale (plaquette, site web, publicité,...) Informatique / bureautique

8%

Prévisions 1er semestre 2015

Non

Solutions bancaires (découverts, emprunts...)

Autre

8% 4%

36 %

74,6%

Apport personnel en trésorerie

Ne sait pas

6,4%

Nature des investissements

Oui

25,4 %

Diminution des prélèvements / salaires personnels

12,8 %

Investissements Tendances 2nd semestre 2014

Limitation des investissements

8%

25,4 %

Acquisition ou renouvellement de véhicule (s) Renouvellement du matériel Acquisition ou agencement de locaux

74,6%

8%

20 % 8%

Mise aux normes Nouveaux équipements Autre

Fait marquant, les investissements ont diminué de 15,4 points par rapport au 1er semestre 2014. Aussi, les futurs équipements pour le 1er semestre 2015 ne semblent pas devoir progresser.

Emploi Après un premier semestre 2014 plutôt favorable à l’emploi, le secteur de la production prévoit pour 81,4 % des entreprises interrogées une stabilité des effectifs pour le prochain semestre (+5 points), avec aussi une baisse des effectifs pour 15,2 % des entreprises (12 % au 2nd semestre 2014). Parmi les 20,3 % d’entreprises qui ont cherché à recruter, 83,3 % ont connu des difficultés à recruter un salarié.

Recrutement

Difficultés à recruter

Raisons des difficultés 11,1 % 22,2%

16,7 %

20,3 %

27,8 % 33,3 %

83,3 %

79,7 %

5,6 %

Oui Non

Personnel non qualifié Inadéquation entre votre besoin et l’offre Difficultés à trouver où s’adresser Défaut de candidature Autre


Services - Statu quo Tendances 2nd semestre 2014 6,2 %

15,9 %

6,6 %

Prévisions 1er semestre 2015

20,8 %

41,6 % 45,6 %

Hausse 79,2 %

39,4 %

9,7 %

4,4 %

48,7 %

47,4 %

Stable

6,2 %

10,2 %

48,2 % 82,7 %

Baisse 52,2 %

38,5 %

14,2 %

Activité

Trésorerie

Emploi

48,2 %

41,6 %

39,8 %

41,6 % 11,1 %

Activité

Chiffre d’affaires

Trésorerie

Emploi

Chiffre d’affaires

Activité L’activité s’améliore légèrement au cours de ce semestre dans le secteur des services. Ainsi, 38,5 % des entreprises connaissent une baisse de leurs activités, soit une baisse de 7,8 points par rapport au 1er semestre 2014. De plus, les entreprises ayant une activité stable augmentent de 7,7 points. Enfin, 70 % des dirigeants ont mis en place des mesures particulières avec notamment la diminution des investissements (24,7 %), l’optimisation de l’organisation du travail (17,8 %) et la prospection de nouveaux clients (17,1 %) Limitation des Solutions envisagées investissements

Trésorerie

Diminution des prélèvements / salaires

7,2 %

La trésorerie sur ce semestre poursuit sa dégradation. En effet, plus d’une entreprise sur deux connait une baisse de sa trésorerie (+0,8 points). Les causes identifiées sont principalement l’augmentation des charges (26,6 %), la diminution de l’activité (20, 8%) et l’accroissement des délais de paiement des clients (13 %).

11,4 %

Négociations d’échéanciers

26,3 %

5,5 % 13,6 %

15,7 %

9,3 % 11 %

Apport personnel en trésorerie Solutions bancaires (découverts, emprunts...) Licenciements Ne sait pas Autre

Nature des investissements

Investissements

4,9 %

Tendances 2nd semestre 2014

Prévisions 1er semestre 2015

Oui 34,1 % 65,9 %

Non

Informatique / bureautique

9,8 % 24,5 %

26,5 % 6,3 % 73,5 %

Stratégie commerciale (plaquette, site web, publicité,...)

Acquisition ou renouvellement de véhicule (s)

8,4 %

Renouvellement du matériel

9,1 %

Acquisition ou agencement de locaux

10,5 %

Mise aux normes

26,5 %

Nouveaux équipements Autre

Le secteur des services est l’unique cluster connaissant une augmentation de ses investissements (+3,2 points par rapport au semestre précédent). Pour le 1er semestre 2015, il faut distinguer que la part des entreprises envisageant d’investir est en diminution de 7,5 points, proche de la tendance de l’ensemble du secteur des métiers.

Emploi L’emploi est globalement stable. Toutefois il est constaté une augmentation de la part des entreprises dont les effectifs salariés sont en baisse (+3,6 points). 15,5 % des chefs d’entreprise ont cherché à recruter, avec pour 77,1 % des difficultés.

Recrutement

Difficultés à recruter

15,5 %

22,9 %

84,5 %

77,1 %

Oui Non

Raisons des difficultés 7,1 %

28,6 % 9,5 %

33,3 % 21,5 %

Personnel non qualifié Inadéquation entre votre besoin et l’offre Difficultés à trouver où s’adresser Défaut de candidature Autre


Répartition des actifs de l’artisanat en Poitou-Charentes Total Vienne 6 735 entreprises 6 877 dirigeants 12 568 salariés

Total Deux-Sèvres 5 932 entreprises 6 237 dirigeants 13 543 salariés

Total Charente-Maritime 14 534 entreprises 15 477 dirigeants 23 425 salariés

Total Charente 6 694 entreprises 8 107 dirigeants 11 477 salariés

Etablissements dans l’Artisanat

Répartition des salariés dans l’artisanat

Non employeurs

Alimentation

Production

Employeurs

Bâtiment

Services

Carte réalisée avec Cartes et Données - © Articque

Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat du Poitou-Charentes 13 place Charles de Gaulle - 86000 POITIERS Tél. 05 49 88 70 52 - Fax. 05 49 60 72 80 - crma-poitou-charentes@orange.fr

Région Poitou-Charentes

CMA 16 68, avenue Gambetta 16021 Angoulême cedex Tél. 05 45 90 47 00 Fax. 05 45 90 47 29 cma16@cma-charente.fr www.cma-charente.fr

CMA 17 107, avenue Michel Crépeau 17024 La Rochelle cedex 1 Tél. 05 46 50 00 00 Fax. 05 46 50 00 09 contact@cm-larochelle.fr www.cm-larochelle.fr

CMA 79 22, rue des Herbillaux BP 1089 79010 Niort cedex 9 Tél. 05 49 77 22 00 Fax. 05 49 77 22 19 cma79@cma-niort.fr www.cma-niort.fr

CMA 86 19, rue Salvador Allende BP 409 86010 Poitiers cedex Tél. 05 49 88 13 01 Fax. 05 49 88 34 60 info@cm-86.fr www.cm-86.fr

Note conjoncture de l'artisanat en Poitou-Charentes n°5  
Note conjoncture de l'artisanat en Poitou-Charentes n°5  

Les chiffres clés et la conjoncture pour l'artisanat en Poitou-Charentes, sur la période du deuxième semestre 2014.

Advertisement