Issuu on Google+

0,50 e - Bimestriel

2

Sois jeune et tais-toi ! Cette maxime est obsolète aujourd’hui dans la mesure où le jeune est un acteur citoyen de plus en plus actif. Des jeunes responsables qui savent se prendre en main sans pour autant se prendre la tête ! Des jeunes apprentis conducteurs qui estiment que les campagnes publicitaires de la prévention routière ne sont pas assez pertinentes et poignantes pour que les usagers de la route prennent réellement en considération les dangers associés à leur conduite. Roulez jeunesse ! Des jeunes qui communiquent, se renseignent sur la sexualité. Sortons couverts ! Des jeunes majeurs ou bientôt qui ont un comportement de citoyen responsable : - Des jeunes électeurs qui savent faire part de leurs doléances auprès de leurs élus. - Des éco citoyens qui sont conscients des ravages de l’homme sur la planète. Des jeunes apprentis solidaires qui font partager le fruit de leur expérience en devenant prof de méca en herbe au Burkina. Vous êtes la génération qui va construire l’avenir. On compte sur vous !

Rencontre région Centre P A G E

3 Info du FASE

P A G E

4 Free Fight

P A G E

5

Damien Redouin

Crise économique

6 Énigme

MARS / AVRIL 2009

L’édito

P A G E

P A G E

N°37

Le baobab à toutes les sauces La commission européenne vient d’autoriser cette saveur acidulée venue d’Afrique. Le goût « Baobab » va bientôt arriver dans nos commerces. En effet, nous allons le trouver sous forme de céréales, de sauce, de biscuits, de glace, de confiture et en boisson énergisante. Il faut savoir que le Baobab a une grande qualité nutritionnelle : la pulpe de Baobab renferme deux fois plus de calcium et contient quatre fois plus de vitamine C qu’un jus d’orange. Il a une très bonne capacité antioxydante (permet de lutter contre les cellules cancéreuses). Pour finir, le Baobab contient plus d’énergie qu’une banane (soit 346 kcal pour 100g contre 87 kcal). Donc une chose est sûre, le Baobab donne la pêche.

Journal-atelier des apprentis du CFA de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre-et-Loire Z.I. n° 2 • 2, rue Philippe-Lebon • 37300 Joué-lès-Tours • Tél. 02 47 78 47 00 Avec le soutien financier du Conseil Régional du Centre


P A G E

2

Rencontre Jeunes O Centre

Le mercredi 11 février 2009, huit apprentis du CFA de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre-et-Loire sont allés au Conseil régional à Orléans, pour débattre dans le cadre de 4 ateliers sur les thématiques suivantes : • Étudier et se former en région Centre. • Les conditions de vie des jeunes en région Centre (santé, transport, logement). • L’emploi des jeunes en région Centre. • Vie sociale, sportive et culturelle en région Centre. Pour commencer, le président de la région (François Bonneau) nous a accueillis puis nous a présenté le programme de la journée ainsi que ses attentes lors des débats. Il était accompagné de Jean-Luc BURGUNDER, Isabelle GAUDRON, Patrick RIEHL (Vice-présidents), des représentants des associations Cemea, Francas, la Ligue de l’Enseignement et de quatre jeunes qui ont présidé les ateliers. François Bonneau pense que le regard des jeunes sur le monde est différent, que cette génération est la génération de la mondialisation alors que tant de choses autour d’eux sont incertaines. «Vous devez penser à des réponses face à la crise. Demain sera différent d’hier». De quoi a-t-on parlé lors des 4 ateliers : • Étudier et se former en Région Centre. L’orientation n’est pas assez accompagnée, la bascule entre formation et vie active n’est pas toujours simple, il faudrait plus de stages dans les lycées. Puis la mobilité en France et dans l’Europe, les jeunes ne savent pas toujours comment partir. • Les conditions de vie des jeunes en région Centre (santé, transport, logement), le manque de médecins dans les petites communes ainsi que d’infirmiers dans les lycées et CFA. Les dé-

SOUVENIR, SOUVENIR d’un projet pour le Burkina Faso

marches administratives ne sont pas toujours bien expliquées aux jeunes. Nous avons aussi parlé du SIDA, des préservatifs qui pourraient être donnés gratuitement dans les centres de formation. Il y a aussi un manque d’harmonisation dans les transports qui sont aussi trop chers. Le permis à 1 E, il faut étendre ce projet. L’accès aux gares pas facile. Prix des bus différents d’une région à l’autre. Le logement est trop cher surtout pour les apprentis qui se retrouvent souvent avec un logement près de leur entreprise et un autre près du centre de formation. La collocation n’est pas souvent acceptée par les bailleurs. Les jeunes pensent qu’ils manquent d’informations. • L’emploi des jeunes en région Centre. Nous avons beaucoup parlé de l’apprentissage, du manque de formations sur la création ou la reprise d’entreprise. La formation par la voie générale ne prépare pas toujours à la vie active. Manque de connaissances sur certains métiers. Peut-être trop de théories et pas assez de pratiques. • Vie sociale, sportive et culturelle en Région Centre. Il faut que les jeunes s’impliquent plus. Être citoyen c’est l’engagement. Il apporte une prise de responsabilité et la confiance des adultes. Il n’y a pas assez d’associations dans les lycées et CFA. On ne sait pas créer une association. Pas assez d’argent dans les milieux ruraux pour les projets des jeunes. Tout le monde a eu la possibilité de s’exprimer et de proposer des solutions, des idées. Le président de la région a conclu la journée en précisant que cette journée a été remarquable, les propos des jeunes très intéressants et véritablement formateurs. La région Centre a

de meilleures informations pour prendre des décisions. Elle doit se mettre à l’heure de la jeunesse. Pour finir, François Bonneau a dit une belle phrase : La crise financière ne doit pas nous écraser mais nous souder les uns contre les autres. Mot d’un jeune qui a participé à la journée : «La journée fut très intéressante, le forum s’est très bien passé. Les thèmes abordés étaient importants. On a pu échanger nos points de vue avec des personnes importantes et ayant de l’influence. Ce fut très enrichissant. On a vraiment eu l’impression d’être écouté, compris, ce qui montre que la région s’intéresse vraiment aux jeunes. Pour finir nous avons fortement apprécié de découvrir un endroit tel que le Conseil régional». Maxime LEBOURGEOIS, Cyprien HAUDEBOURD, François COPIN, Mathieux MARCADET, Rémi AUDO, Yohan PRÉVOST, Nicolas POTREAU.


Infos FASE

P A G E

3

Le Barroco Théâtre Des draps noirs ? Interdiction de rentrer dans le hall du foyer ? Que se passe-t-il? UN THÉÂTRE ?!? Le Barroco Théâtre vient nous montrer dans sa pièce «La lingère est une peau de vache» ce qu’est la dépendance. L’interview de l’équipe : Rédacteurs : Pourquoi avoir choisi comme nom le Barroco Théâtre ? Barroco Théâtre : Eh bien en portugais «barroco» veut dire «perle imparfaite» ce qui s’allie bien avec notre description et on a trouvé cela assez beau ! R : Quel est votre parcours ? Êtes-vous tous des comédiens professionnels ? B.T. : Oui, nous sommes tous des professionnels et nous avons entre 2 ans et 18 ans d’expérience. R : Pourquoi avez-vous choisi de faire une pièce sur les dépendances ? B.T. : Nous avons préparé cette idée avec des lycéens du lycée Balzac à Tours,c’est ça qui nous a donné le départ de cette pièce ! R : Êtes-vous vous-mêmes sensibles à ce sujet ? B.T. : Oui comme tout le monde d’ailleurs, on défend une idée et on y adhère pour faire de la prévention et pour sensibiliser le public, mais on ne parle pas que d’une seule dépendance, d’autres sont humoristiques ! (Caramel mou) R : Où est-ce que l’on peut vous voir le plus souvent ? B.T. : A la télé ! Sur ARTE ! (Rires) Le plus souvent c’est dans les écoles ! R : Réalisez-vous des pièces plus communes (Comédie, Drame…) ? B.T. : Oui, mais dans ce spectacle nous avons mélangé tous les genres. Il est bien également de mettre de l’humour sur un thème assez grave ! Autant dire que le spectacle était entraînant et intéressant ! Vivement qu’ils reviennent, nous sommes devenus accros ! Richard Doineau, Morgane Beccavin, teven Robin, Quentin Guinefolleau.

L’écriture fait son cirque au CFA ! Viens découvrir l’écrit sous ses différentes formes à travers plusieurs manifestations au foyer : Mardi 3 mars : Laurent Devime, conteur. Mardi 17 mars : LXIR la troupe, vient slamer pour le FASE. Si toi aussi, tu veux t’essayer à l’écriture (slam, conte, chanson, etc.), inscris-toi aux ateliers de Léa Toto auprès des animateurs. «J’écris, parce qu’il suffit d’une feuille et d’un stylo Comme le dernier des cancres peut s’exprimer pas besoin de diplôme de philo J’écris surtout pour transmettre et parce que je crois encore au partage A l’échange des émotions, un sourire sur un visage On changera pas le monde on est juste des chroniqueurs D’un quotidien en noir et blanc qu’on essaie de mettre en couleurs Mais si on ne change pas le monde, le monde ne nous changera pas non plus On a du cœur dans nos stylos et la sincérité comme vertu.» Je M’écris (Grand Corps Malade & Zaho) de Kery James L’équipe d’animation

Studio Le FASE a fait l’acquisition de matériel d’enregistrement musical. Un vrai studio. Si toi aussi tu as envie de créer et d’enregistrer tes chansons, n’hésite pas à venir voir Piéric ou Aurélie qui pourront t’aider dans tes créations. L’équipe d’animation


P A G E

4

Nous apprentis, avons du talent

Free Fight ou Combat Libre Origine : C’est une base du judo et du ju-jitsu brésilien ; ce sport a été créé en 1914 par Mae Déa Déroulement d’un combat : Un combat se compose de 3 rounds de 5 minutes. Le but est de finaliser une prise de soumission (ex. : étranglement) ou mettre l’adversaire KO. Coup permis : Tous les coups sont permis, sauf coups dans les parties génitales, dans la colonne vertébrale, dans les yeux. Les coups de coude, de genoux, de pieds et de tête sont autorisés. Les équipements : Les combattants sont munis de gants spéciaux pour le free fight et une coquille. Opinion : Ce n’est pas un sport de brutes comme certains le disent mais un sport comme les autres. Où pratiquer ce sport : Je pratique ce sport au Centre Éducatif Sportif de Tours, rue du Rempart (à côté de la gare) à Tours, le lundi de 19 h à 21 h et le samedi de 15 h à 17 h. Il y a une fédération dans les pays autres que la France (u.f.c.) Ultimate Fighting Championship (UFC) ou Mixed Martial Arts (MMA). Je fais ce sport pour me défouler, pour libérer la rage, l’énervement que j’ai pu accumuler dans la semaine. Je n’ai pas encore assisté à des combats car le free fight vient d’être légalisé en France il y à peine 5 mois.

Portrait

L’action durable

ion durable avec notre Nous avons participé à la journée de l’act née du 4 décembre  : établissement*. Au programme de la mati ge d’espaces verts, erba nettoyage, débroussaillage, fauchage, désh eau. Encadrés par une d s plan et es fleuv de ds abor des et boisés 9 communes de la de ux toria quarantaine de techniciens terri , des apprentis, des lycommunauté d’agglomération Tours Plus 10 établissements céens, des étudiants, des jeunes adultes de trouvé beaucoup de s avon s ont œuvré sur 12 sites différents. Nou des cartons, des obers, papi des bouteilles en verre, des canettes, bles, etc. Durant cette jets, tels que des jouets pour enfants, meu matinée on a bien rigolé. sommes retrouvés à A l’issue de cette active matinée, nous nous ue convivial. l’Hôtel de Ville de Tours pour un pique-niq ités réalisées et des déPuis à 13 h 30, un premier bilan des activ rs, en présence notamacteu les tous à chets collectés est présenté , M. GALLIOT, Prément des deux Vice-Présidents de Tours Plusnt, et M. GARRIDO, sident de la Commission Déchet Environneme ble, et d’élus des Dura Président de la Commission Développement villes participantes. sur grand écran, Salle Une présentation imagée a été proposée cocktail a été servi en un et s des Fêtes de l’Hôtel de Ville de Tour souvenir place Jeano phot la t avan clôture de la manifestation Jaurès. déchets ramassés Par ailleurs, une «exposition» des différents ic. publ d gran le par le le matin même était visib Ce que cela nous a apporté : la nature pour les Il ne faut pas jeter les déchets par terre dans pour la nature bon animaux, pour les végétaux car ce n’est pas nts et pour cela enfa nos et pour les personnes futures tels que Il faut les jeter dans évitons de jeter nos déchets n’importe où. certaines choses pour ies etter déch des des poubelles ou dans l’huile de vidange, comme les mauvaises herbes, les gravats, et dans toutes les ts obje s l’huile de friture et toutes sortes d autre déchetteries, c’est la même chose. Les apprentis du *CFA Propreté INHNI

Nom et prénom : Cédric Jouvet Son parcours : ceinture noire de karaté. Il a pratiqué le de jiujitsu brésilien. Son dernier combat lors du GOW III (gods of war 3), il a battu son adversaire en 46 secondes par guillotine (étranglement). Il a déjà été sélectionné deux fois en équipe de France. Au mois de décembre il va combattre pour une ceinture mondiale. Il a déjà combattu à Genève en Suisse, en Croatie, en Allemagne, à Paris. Photos et vidéos disponibles sur le site http://tourstopteam.blogspot.com/ - Combat au GOW III le 20 septembre, Cédric Jouvet vs Armando Galaviz. Mathieu 1MA1 Dans l’ensemble, les apprentis de la section 1MA1 ne pensent Vous aussi, vous avez une passion, un pas que les messages publicitaires soient assez efficaces et sport qui vous intéresse, les pages de pertinents pour réduire le nombre d’infractions et rendre les la gazette vous sont ouvertes. Un artiautomobilistes plus responsables. cle vous interroge, vous choque, vous Même si le nombre d’accidents et de victimes de la route a intéresse, alors vous pouvez réagir et diminué, de nombreux conducteurs sont aussi inconscients. nous faire part de vos idées ou réponEn effet cela n’empêche pas les jeunes de conduire sous l’emses à certains articles publiés. prise de stupéfiants qui peuvent leur donner une sensation La rédaction d’invincibilité à tel point qu’ils considèrent la route comme

La Pub, gendarme de la route ?

un circuit. D’autre part, les messages publicitaires, même s’ils sont choquants, sanguinaires, c’est plus la peur du gendarme qui incite les gens à avoir un comportement ou une attitude plus civique. Enfin, des idées émergent pour limiter les incivilités sur la route : - Accroître les mises en situation comme les crashs test. - Plus de messages mettant en avant les cyclomotoristes. - Une publicité avec des personnes d’âges différents pour sensibiliser toutes les classes d’âge.


Crise financière : pourquoi ?

Crise financière : Explications du phénomène Ça n’aura échappé à personne, une inquiétante crise économique et financière mondiale se profile. En effet, ce phénomène sans précédent depuis près de 30 ans est en voie de perturber la croissance mondiale et d’avoir des effets négatifs sur l’emploi, la consommation et l’investissement des ménages et entreprises, ce qui risque d’appauvrir le monde entier. 1) La crise des «subprimes» Ce fut le premier pas vers la crise financière avec un effondrement du marché immobilier américain. Pour comprendre, il est nécessaire de rappeler que la société américaine est une société de consommation et non une société d’épargne, le taux d’épargne y est le plus faible du monde. Vu la hauteur des taux d’endettement, les ménages américains mettent leurs biens immobiliers en gage en guise de garantie ; ce bien sera revendu par les banques si la dette ne parvient pas à être payée. Les «subprimes» sont des crédits qui ont été lancés par la banque centrale américaine en 2002 pour permettre aux foyers modestes de devenir propriétaires. Ce sont des crédits à taux très variable, plus la valeur de la maison augmente, plus le taux d’intérêt baisse et inversement plus la valeur de la maison baisse, plus le taux d’intérêt augmente. Ces crédits ont très bien fonctionné pendant la période dorée américaine (2002-2006) car ils ont facilité l’accès à la propriété et entraîné des plus-values importantes pour tous ceux qui ont revendu leur bien. Malheureusement, la baisse de la croissance américaine a entraîné une baisse des prix de l’immobilier, ce qui a fait augmenter très fortement les taux d’intérêt des crédits «subprimes» contractés par les ménages. Ceux-ci n’ayant plus les moyens de rembourser leurs crédits se sont faits saisir leurs biens par les établissements de crédits, mais au vu de la très forte baisse des prix du marché, ces

derniers se sont retrouvés en faillite car ils n’ont jamais pu récupérer l’argent prêté aux ménages ! Cette crise a donc contaminé les grandes banques car elles ont prêté de l’argent aux établissement de crédits (ceux qui prêtaient les subprimes), ces derniers en faillite n’ont pu honorer leur dettes et les grandes banques furent obligés de vendre leurs actions sur la place boursière pour compenser leur pertes, ce qui a entraîné une baisse de l’indice boursier américain. 2) Propagation de la crise hors des frontières américaines Certains sont intrigués par cette contagion. Pourquoi nous, Européens, devrions-nous subir les crises immobilières et financières américaines ? La réponse est simple : de nombreuses grandes banques françaises et européennes ont prêté des sommes d’argent aux établissements de crédit «subprimes» américains et y ont même monté leurs propres filiales, comme par exemple la BNP PARIBAS. Ce qui a entraîné une vraie crise de confiance car les banques européennes refusaient de se prêter de l’argent entre elles, soupçonnant toujours l’autre banque d’être impliquée dans les marchés américains de crédit. En conséquence, les banques ont manqué de liquidité pour honorer leurs dettes ou investir. Elles furent donc obligées de vendre leurs actions sur la place boursière pour retrouver de l’argent frais. Toutes l’ont fait en même temps sur un laps de temps très court, ce qui a provoqué un effondrement boursier des indices du monde entier. 3) L’intervention des banques centrales Les banques centrales sont en quelque sorte «les banques des banques». Ce sont elles qui prêtent de l’argent aux banques privées et qui les restructurent. Néanmoins, à chaque restructuration d’une banque privée ou à chaque prêt de la banque centrale, il y a une «création monétaire» et, pour reprendre une expression populaire, «elle fait tourner la planche à billet». Lorsque la banque centrale injecte de fortes sommes, il y a une augmentation générale des prix (inflation) et un risque pour l’investissement.

P A G E

5

La banque centrale européenne et celle des États-Unis (réserve fédérale) ont injecté 300 milliards de dollars dans les banques en crise ; celles-ci devront bien sûr les rembourser et c’est à ce moment là que les ménages, les entreprises vont en souffrir. Les banques seront donc obligées d’adopter une politique de crédit beaucoup plus restrictive, les taux seront revus à la hausse, les échéances de remboursement seront réduites ce qui découragera l’investissement des entreprises, des ménages et aura donc un effet négatif sur la croissance. Qui dit effet négatif sur la croissance dit effet négatif sur chaque individu. Les entreprises pourront moins investir donc créeront moins d’emploi (en supprimeront même), les prix devront être augmentés pour rembourser des crédits devenus plus coûteux et à des échéances plus courtes. Ce qui aura un effet sur la consommation de chacun. Les ménages consommeront moins, investiront eux-mêmes moins, ce qui ne permettra pas aux entreprises et aux banques de se relancer. En bref, c’est le serpent qui se mord la queue ! Voilà comment la politique de crédit américaine a réussi à déstabiliser toute l’économie mondiale malgré de nombreuses mises en gardes de certains économistes depuis une dizaine d’années. Le système actuel a perduré et a aujourd’hui démontré ses failles. On nous vend la mondialisation comme le meilleur des systèmes économiques. Elle devrait permettre à chacun de consommer au prix le plus bas possible, c’est ce qu’on nous raconte depuis 30 ans ! On a simplement oublié de dire qu’au moindre problème économique d’une grande puissance, c’est le monde entier qui devra la payer et c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui. M. Sarkozy a au moins eu l’honnêteté de dire la vérité et de reconnaître son impuissance face à cette crise. Voilà dans quel monde nous vivons. L’homme politique n’a plus aucune marge de manœuvre, c’est la finance qui décide de tout et n’importe quoi et c’est le consommateur qui paie. M. Caraty, J. Bonamy, J. Bourasse, A. Cardoso


P A G E

6

En bref Horoscope

BÉLIER (23 mars-19 avril) : Vous faites preuve d’une générosité naturelle, mais elle va finir par vous trahir car quelques bons copains pourraient vous décevoir ! Affinités : Femme Poissons, Homme Lion TAUREAU (20 avril-20 mai) : Tel le taureau avec son anneau vous vous faites mener par le bout du nez ! Mais un jour vous vous vengerez ! Affinités : Femme Gémeaux, Homme Poissons GÉMEAUX (21 mai-20 juin) : Vous avez un esprit vif et pouvez rapidement vous adapter à toutes les situations. Ce qui perturbe votre entourage. Affinités : Femme Verseau, Homme Cancer CANCER (21 juin-22 juillet) : Votre vivacité et vos ambitions n’ont d’égal que votre gentillesse ! Mais ne soyez pas trop généreux ! Affinités : Femme Gémeaux, Homme Scorpion LION (23 juillet-22 août) : Vous aimez être considéré comme un leader donc vous êtes téméraire et entrepreneur ! Affinités : Femme bélier, Homme Taureau VIERGE (23 août-22 septembre) : Faite attention, votre confiance envers les autres vous jouera un tour car vous ne correspondrez plus à votre signe ! Affinités : Femme capricorne, Homme capricorne BALANCE (23 septembre-22 octobre) : Vous adorez la vie d’artiste car vous avez une grande imagination et avec cela vous êtes souvent tête en l’air ! Affinités : Femme Taureau, Homme sagittaire SCORPION (23 octobre-21 novembre) : Votre sens des affaires est assez aiguisé ce qui impressionne vos amis ! Vous irez loin ! Affinités : Femme cancer, Homme poisson

SAGITAIRE (22 novembre-21 décembre) : Vous êtes un éternel optimiste ce qui enchante votre entourage et vous évitera des déprimes inutiles ! Affinités : Femme balance, Homme verseau CAPRICORNE (22 décembre-19 janvier) : Vous êtes d‘un penchant assez timide ce qui vous empêchera de faire des rencontres utiles ! Ressaisissez-vous ! Affinités : Femme vierge, Homme vierge VERSEAU (20 janvier-18 février) : Vous êtes strict et juste ! Vous n’aimez pas les menteurs et c’est bien mieux comme ça car vous n’aimez que les gens comme vous ! Affinités : Femme sagittaire, Homme gémeaux POISSONS (19 février-20 mars) : Votre savoir vivre et votre loyauté n’ont aucune limite ! Mais ne soyez pas trop réservé sur vos connaissances ! Affinités : Femme scorpion, Homme bélier Richard Doineau 1PA1, Quentin Guinfollo 1PA2, Steve Robin 1PA2

Énigme

Trouve la réponse de cette énigme. Le premier qui se présentera avec la bonne réponse aux animateurs gagnera un magnifique sac à dos. Je fais trembler les gens. Depuis la nuit des temps, L’homme me combat. Chez toi, je suis en boîte. Je crains le soleil. Que suis-je?

Directeur de publication : Hervé Hureau • Mise en page : CVL, Siège social : 19, rue Armand-Rivière - 37000 Tours - RCS TOURS N° 724 800 339 • Photographie : F.A.S.E. • Rédacteur en chef : Piéric Rouge • Rédacteurs : Piéric, Damien Redouin, Maxime Lebourgeois, Cyprien Haudebourg, François Copin, Mathieux Marcadet, Rémi Audo, Yohan Prévost, Nicolas Potreau, l’équipe d’animation, Richard Doineau, Morgane Beccavin, Steven Robin, Quentin Guinefolleau, Les apprentis du CFA Propreté INHNI, M. Caraty, J. Bonamy, J. Bourasse, A. Cardoso • N°ISSN : 1956-7448 • Dépôt légal : 06/00074 • Imprimerie : Imprimerie de la Liodière, , La Grange - ZAC de la Liodière - 37300 Joué-lès-Tours - 02 47 67 04 43 • Direction, Rédaction : Centre de Formation d’Apprentis de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre-et-Loire, tél. 02 47 78 47 00, fax 02 47 80 07 55 • Abonnement : 1,80 euro pour les 4 numéros de la «Gazette», frais d’envois compris. • Contact : Piéric Rouge, animateur


gazette n° 37