__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 6

ÉTAT DES LIEUX

enquête

La culture bouge sur les campus La fac, on y vient seulement pour assister aux cours et manger au RU ? Et si l’enseignement supérieur était aussi un lieu de culture ? Clutch vous donne les clés pour croquer l’art et la culture entre deux amphis.

D

es textes de Michel Foucault lus sur le campus, une expo d’art contemporain dans un hall... La programmation culturelle des facs toulousaines donne le tournis ! Pourtant, il fut un temps où tout cela n’existait pas. En 1983, Jack Lang décrit même l’enseignement supérieur comme étant « un désert culturel ». Le ministre de la culture décide de faire bouger les choses et encourage la création de services culturels dans les facs. « Pour autant, alors que le service des sports a été rendu obligatoire par décret, ça n’a jamais été le cas de la culture. Un président d’université peut donc encore réduire ou fermer un service culturel », explique Philippe Sarrade, de l’association nationale Art + Culture + Université. Souvent fragile, parfois menacé (notamment par la fusion des universités), le service culturel s’est tout de même généralisé. On en compte aujourd’hui autour de 95 dans l’hexagone. Chacun a son identité propre, sa politique et

Souvent fragile, parfois menacé, le service culturel s'est tout de même généralisé 6•

| HORS-série 2018

ses moyens (13 salariés à Jean-Jaurès contre 1,5 à l’UT1 Capitole). Mais tous sont mus par une même volonté : « notre objectif est de contribuer à la formation du citoyen en ouvrant les esprits et en invitant les étudiants à regarder le monde sous un autre angle », définit Paule Géry, responsable du service culturel de l’UT1. Cette mission prend plusieurs formes : une programmation culturelle in situ, des ateliers de pratiques artistiques et de l’accompagnement de projets, via une aide financière, technique ou matérielle.

Do it yourself

Les services culturels ne sont pas les seuls à s’intéresser à l’art sur les campus. De nombreuses associations étudiantes prennent aussi les choses en main (ateliers théâtre, programmation musicale...). Ces initiatives peuvent bénéficier du soutien d’Animafac : ce réseau national propose notamment des formations et oriente les étudiants vers les partenaires adéquats. D’autres acteurs se sont donnés pour mission d’accompagner les étudiants de l’autre côté du rideau. Ainsi, chaque année, la Semaine de l’étudiant organise un appel à projet artistique. « Il est très ouvert, que ce soit pour un projet collectif ou individuel », assure Marie Hermenier, de la Semaine de l’étudiant. « Une trentaine de projets sont retenus chaque année et programmés dans des lieux professionnels, comme le théâtre du Grand-Rond ».

Fréquentation : peut mieux faire !

Si l’offre est pléthorique, qu’en est-il de la fréquentation ? Une enquête réalisée en 2016

Profile for Clutch Toulouse

Clutch Toulouse | Hors-série | 2018  

Spécial Etudiant | #2 | 2018 | Hors-série gratuit du magazine Clutch. Culture / Sorties / Formations

Clutch Toulouse | Hors-série | 2018  

Spécial Etudiant | #2 | 2018 | Hors-série gratuit du magazine Clutch. Culture / Sorties / Formations

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded