Page 54

Comédie musicale

Comédie d’action

Thriller

Polar, drame

vidéo club Une Vie violente

Thierry De Peretti (Pyramide)

Repéré avec Les Apaches, Thierry De Peretti dépeint la société corse de l’intérieur sans chercher à occulter ses réalités les plus sombres. Dans Une Vie Violente (clin d’œil au livre de Pier Paolo Pasolini), le réalisateur retrace l’histoire (vraie) d’un militant nationaliste d’extrême gauche fatalement connecté au banditisme, ses trahisons et jeux d’ego, au risque d’une mort brutale. Tourné à l’économie mais brûlant de réalisme, le film contient son lot de coups de pression ! Un travail de casting impressionnant : ce sont bien des comédiens amateurs qui maintiennent la tension dans des dialogues parfois improvisés ! | P.M.

WIND RIVER

TAYLOR SHERIDAN (Metropolitan)

Dernier volet d’une trilogie traitant de la « nouvelle frontière américaine » à laquelle appartiennent Sicario et Comancheria, Wind River voit le scénariste Taylor Sheridan passer à la réalisation, pour orchestrer une tragédie moderne qui prend pied au cœur d’une réserve indienne oubliée de tous. En découle un thriller faussement classique (il est question de résoudre un meurtre) qui lorgne plus qu’à son tour vers le drame pur et dur, parfaitement écrit, mis en scène et interprété. Un film déchirant, au discours cruellement actuel, qui ne relâche son étreinte que longtemps après le générique de fin. | G.R.

LOGAN LUCKY

Steven Soderbergh (ARP)

James Bond, Kylo Ren et Magic Mike s’associent pour monter au fin fond de la Caroline du Nord le braquage du siècle : attention, ceci a tout d’un futur film culte. Pour faire simple, Logan lucky c’est un peu Ocean’s eleven chez les Rednecks. Derrière la caméra, le jeune retraité Steven Soderbergh s’amuse en dirigeant une ribambelle de canards boiteux dans un divertissement cinématographique somme toute fort appréciable. Scénario bien ficelé, tirades loufoques et casting quatre étoiles mené par un Daniel Craig plus siphonné que jamais, le réalisateur de Traffic est bel et bien de retour aux affaires courantes. | M.L.

The Office

Johnnie To (Carlotta)

Considéré à une époque comme la meilleure relève de John Woo et Tsui Hark (et qui a fait tourner feu notre Johnny national dans l’improbable Vengeance), Johnnie To fait un grand pas de côté. Situé à la veille de l’entrée en bourse d’une société de cosmétiques - et juste avant la crise de 2008 -, The Office passe la critique du capitalisme au filtre d’une comédie musicale ! Si les numéros chantés ne sont pas toujours mémorables, le réalisateur déploie à nouveau son implacable sens de la mise en scène, enchaînant plans séquences et mouvements de caméra virtuoses dans une folie jubilatoire. Stylé ! | B.O. 54 •

Clutch Toulouse - fév. 2018  

La griffe culturelle | # 60 |fév. 2018 | Magazine culturel gratuit Toulouse & Occitanie

Clutch Toulouse - fév. 2018  

La griffe culturelle | # 60 |fév. 2018 | Magazine culturel gratuit Toulouse & Occitanie

Advertisement