Issuu on Google+

Dossier de presse

Festival international du film d’histoire

Cinéma Jean Eustache - Pessac Centre Place de la Ve République 33600 Pessac - Tramway terminus ligne B tel : 05 56 46 25 43 / fax : 05 56 45 82 81 www.cinema-histoire-pessac.com Contact presse

Julie Fauchie presse.festival.pessac@wanadoo.fr tel : 05 56 46 69 82 / 06 86 70 82 53


Sommaire Le thème 2013 : l’Inde et la Chine, les géants de l’Asie

Les éditos

Edito de Jean-Noël Jeanneney, président d’honneur du Festival Edito d’Alain Rousset, président du Festival Edito de Pierre-Henri Deleau, délégué général du Festival

5 6-7 8

En bref...

9

Soirée d’ouverture

10

Les films sur l’Inde et la Chine

Les débats et rencontres jour par jour

Lundi 18 novembre / Mardi 19 novembre Mercredi 20 novembre Jeudi 21 novembre Vendredi 22 novembre Samedi 23 novembre Dimanche 24 novembre

Le Programme Pédagogique

Balzac et la petite tailleuse chinoise,

président du Jury fiction

de Dai Sijie,

11-18

19 20 21 22 23 24 25-26


Sommaire

(suite)

Les compétitions du Prix du film d’Histoire

Les jurys Les films

Le Panorama du documentaire

28-29 30-33 35-36

Les Séances Spéciales

Chine, le nouvel empire/My sweet pepper land 38

(avec France Télévisions, l’ECPAD et la DMPA)

(avec ARTE Actions Culturelles)

La guerre d’hollywood (avec France Télévisions) La cicatrice / 14-18 Refuser la Guerre

Images d’Orient, archives sur grand écran (avec l’ECPAD) / The lunch box (Film de clôture)

38 39 40

Autour du Festival Les expositions Côté livres Liste des personnalités invitées de a à z Informations pratiques L’équipe du festival

d’Andrzej Wajda Compétition - catégorie fiction

Walesa. L’homme du peuple,

42 43 44 45 46


Le Monde d’Apu,

Le thème 2013 : l’Inde et la Chine, les géants de l’Asie

de Satyajit Ray

Les éditos p. 5-8 En bref... p. 9 Soirée d’ouverture p. 10 Les films sur l’INde et la chine P. 11-18 Les débats et rencontres jour par jour P. 19-24 Le programme pédagogique p. 25-26

La Cité interdite ,

de Zhang Yimou


L’Inde et la Chine, LES géants de l’Asie par Jean-Noël Jeanneney, président d’honneur du festival

Toutes les statistiques du monde ne pourront rien, cette année, contre le rêve. Les courbes du développement, les vertiges de la démographie, les concurrences sauvages, tout cela est d’une présence forte et rugueuse et nous allons en parler beaucoup, à Pessac, naturellement. Parce que les défis portés de la sorte à la vieille Europe méritent d’être relevés, ô combien, selon un équilibre bouleversé du monde, et parce que le cinéma contemporain, si créatif désormais en Orient, reflète, souvent magnifiquement, les tensions multiformes qui sont là-bas au travail. Soit. Il n’empêche que nous gardons Baudelaire à l’oreille… « Le vert paradis des amours enfantines (…), Est-il déjà plus loin que l’Inde et que la Chine ? » Il n’empêche que l’onirisme se mêle sans relâche aux sécheresses du plus concret. Il n’empêche que les palpitations de l’imagination et de la mémoire nous renverront toujours vers « l’enfer du jeu », à Macao, vers les fumeries d’opium de Shanghai, vers les tombeaux hindous et le prestige suranné des maharadjahs. Qui s’en plaindrait ? Nous allons vérifier, cette année plus que jamais, le poids des représentations dans les relations entre les peuples, la vitalité des curiosités et des incompréhensions croisées, la puissance des stéréotypes. Le cinéma excelle pour les refléter. Mais en même temps il s’appuie sur les clichés afin d’en démontrer l’inanité, ou pour le moins d’en utiliser les ridicules. Par quoi, une fois de plus, il crée une complicité spontanée avec le monde des historiens, puisqu’il y a belle lurette que ceux-là (et c’est pourquoi ils aiment tant être ici, en dialogue avec les gens de cinéma, devant ce public fervent) savent qu’une bonne part de leur bonheur consiste à promouvoir la réflexion sur la dialectique qui s’installe toujours entre la complexité des faits et la déformation des regards. Or, nul ne niera que depuis bien longtemps (voyez Alexandre, déjà…) l’Inde et la Chine offrent un champ inépuisable à l’envol des imaginations, du côté des paysages fabuleux, de la littérature et des arts, des rituels de la religion et de la politique, des formes de l’esprit guerrier, des hiérarchies sociales, de la situation des femmes, de l’administration contrastée des êtres et des choses. Et voilà bien pourquoi, à l’aube de cette nouvelle édition de notre cher Festival – insubmersible – nous jubilons.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 5


L’Inde et la Chine

par Alain Rousset, Président du Festival

Tous les festivaliers ont en mémoire la conférence inaugurale, délivrée l’an dernier, par Michel Rocard, et consacrée au grand tournant économique, énergétique, social, que furent les années 70. Pour cette 24e édition du Festival international du Film d’Histoire, nous avons le plaisir d’accueillir Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, qui nous dira si « Le XXIe siècle sera indien et chinois ? ». Une question essentielle pour notre avenir car ce n’est plus un tournant mais bien un basculement auquel nous assistons depuis plusieurs décennies. Le centre névralgique du monde moderne s’est déplacé de l’Occident vers l’Asie, de l’océan Atlantique vers le Pacifique. La Chine et l’Inde, ces deux géants démographiques, se sont imposés comme des nouveaux géants économiques, par conséquent incontournables sur la scène géopolitique. A la fin de la révolution culturelle, la Chine paraissait exsangue, et pourtant, en seulement trois décennies, elle est devenue la deuxième puissance mondiale. Reconnaissons-le, nous avons tardé à prendre la mesure de cette mutation, une forme d’ethnocentrisme doublé d’une méconnaissance des cultures asiatiques explique sans doute en bonne partie cela. C’est dans ce sens que cette 24e édition a toute sa pertinence, en particulier auprès de la jeune génération. L’édition 2013, sans doute plus que toute autre, sera placée sous le signe de la découverte et de la connaissance. La vie en Inde et en Chine s’appuie sur des cultures, des religions, des langues, des traditions, des philosophies et des Histoires qui nous sont le plus souvent étrangères, méconnues ou incomprises, voire ignorées. Le cinéma, comme la littérature, a d’ailleurs longtemps véhiculé, pour ces pays asiatiques, une image exotique de pacotille écrite sous le prisme déformant du colonialisme. Mais grâce à la sélection pléthorique de Pierre-Henri Deleau (87 films !), le festivalier pourra rectifier ces clichés et naviguer vers une Asie racontée avec maestria par des fresques occidentales (Gandhi, Le Dernier empereur), chantée et dansée par Bollywood ou encore peinte sans concession par les plus grands cinéastes indiens et chinois, de Satyajit Ray à Jia Zhangke (auteur du film d’ouverture A Touch of Sin), de Mira Nair à Dai Sijie, fameux écrivain et réalisateur de Balzac et la petite tailleuse chinoise, président de notre jury fiction. En contrepoint, les nombreuses rencontres évoqueront le temps des colonies et des guerres de l’opium, reviendront sur les bilans des grandes figures politiques (Mao, Gandhi et Nehru) pour ouvrir sur les enjeux géopolitiques contemporains (La domination de la Chine en Asie orientale avec Les amis du Monde diplomatique, le Match Chine-Amérique avec Le Monde). Loin de prétendre à l’exhaustivité, tant le sujet est immense, nous ne manquerons pas, néanmoins, d’essayer d‘approcher les particularités et les complexités des sociétés asiatiques, qu’il s’agisse de la place des femmes, de celle des migrants ou des minorités en Chine, ou bien de la puissance des mouvements civiques en Inde avec P.V. Rajagopal (invité par la Semaine de la solidarité internationale) ou encore des mystères de la civilisation indienne décryptés pour nous par l’immense scénariste et écrivain Jean-Claude Carrière, dans le cadre du Forum de Pessac. Notre manifestation s’approche du quart de siècle, et nous ne dérogerons donc pas à la formule qui a fait son succès et sa pérennité : à savoir une véritable constance dans l’esprit citoyen, dans la rigueur historique et l’exigence artistique, mâtinés d’une convivialité et d’une simplicité appréciées aussi bien par nos invités que par les festivaliers. 24 e festival international du film d’histoire / le thème · 6


Je voudrais ici, en ma qualité de Président du Festival, remercier sincèrement tous les partenaires privés et médiatiques, qui malgré des temps difficiles, ont renouvelé, année après année, leur fidélité et leur implication sans faille à la préparation de la manifestation. Et pour conclure, je me réjouis, pour l’avenir, de constater, qu’en sus des 10 000 scolaires qui seront présents pendant cette semaine de novembre, la participation des étudiants à l’élaboration du programme est croissante, qu’ils nous viennent de Bordeaux I ou de Sciences Po Bordeaux, des classes prépas du Lycée Camille Jullian ou encore de l’Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine, qu’ils soient issus du Master pro documentaire ou bien du département des langues orientales de Bordeaux III. Et si en parcourant le copieux programme, il vous vient, par anticipation, un sentiment de frustration face aux nombreux films et débats que vous ne pourrez suivre, n’oubliez pas que, via l’université populaire d’Histoire, depuis cette saison, le festival se prolonge tout au long de l’année. Je souhaite, à tous les invités ainsi qu’aux festivaliers, une très belle édition 2013.

Gandhi,

de Richard Attenborough Sélection thématique

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 7


Le Grand voyage par Pierre-Henri Deleau, délégué général du Festival

L’Inde et la Chine, deux pays de plus d’un milliard d’habitants chacun dont la croissance économique ne cesse de surprendre, voire d’inquiéter, le reste du monde. Deux pays aussi qui sont les plus grands producteurs de cinéma : plus de 1 000 films par an en Inde, plus de 850 en Chine ! Autant dire que le spectateur occidental n’en connaît qu’une infime partie (combien de films indiens ou chinois sortis commercialement en France ?). Il ne s’agit donc pas ici de dresser un panorama complet de toutes les tendances ou courants de pensée de ces deux cinématographies, une année entière n’y suffirait pas, mais en y regardant de près, de montrer une sélection de films qui justement, rendent compte le mieux de l’histoire et de l’évolution économique, sociale ou politique de ces deux pays. Choix forcément arbitraire et restreint puisque la place et le temps nous sont comptés, mais qui prend tout son sens face aux nombreux films occidentaux qui, dans le passé, n’ont souvent utilisé l’Asie en général que comme toile de fond exotique quand ce n’était pas pour faire l’apologie de la civilisation occidentale au détriment de cet Orient toujours menaçant (on pense, évidemment, au cinéma britannique glorifiant la conquête de l’Inde !). Toutefois, il faut souligner que quelques grands cinéastes européens, attirés par ces mondes inconnus ou presque, par amour et fascination pour ces cultures si anciennes, quelquefois aussi par conviction politique, ont tenté de s’en approcher et de nous en dévoiler les mystères. Ainsi de Peter Brook (avec la collaboration de Jean-Claude Carrière), Malle, Renoir, Rossellini pour l’Inde, Antonioni, Joris Ivens et Marceline Loridan pour la Chine. Mais leur regard, si respecteux de la réalité qu’ils tentaient d’expliquer, ne pouvait être que fragmentaire et limité dans le temps. C’est pourquoi il est indispensable de rapprocher ces témoignages avec la vision directe des réalisateurs indiens et chinois qui rendent compte aujourd’hui de la réalité et de l’histoire de leur pays. Satyajit Ray, Guru Dutt, Mira Nair, Deepa Mehta, Ritwik Ghatak, Goutam Ghose, Adoor Gopalakrishnan, Shyam Benegal, Anand Patwardhan entre autres pour l’Inde, Wang Xiaoshuai, Ning Ying, Zhang Yimou, Zhao Ming, Wang Bing, Ann Hui, Lu Chuan pour la Chine, nous ouvrent les portes d’immenses territoires. Il est grand temps d’aller à leur rencontre : nous avons encore tout à apprendre.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 8


En bref... « Nul ne niera que depuis bien longtemps l’Inde et la Chine offrent un champ inépuisable à l’envol des imaginations, du côté des paysages fabuleux, de la littérature et des arts, des rituels de la religion et de la politique, des formes de l’esprit guerrier, des hiérarchies sociales, de la situation des femmes, de l’administration contrastée des êtres et des choses. Et voilà bien pourquoi, à l’aube de cette nouvelle édition de notre cher Festival – insubmersible – nous jubilons. » Jean-Noël Jeanneney, président d’honneur

Parmi les 85 films sur le thème - Sélection Pierre-Henri Deleau A l’Ouest du rail (Wang Bing) - Balzac et la petite tailleuse chinoise (Dai Sijie) - Le Dernier empereur (Bernardo Bertolucci) - Fengming, chronique d’une femme chinoise (Wang Bing) - Gandhi (Richard Attenborough) - Gangs of Wasseypur (Anurag Kashyap) - Lagaan (Ashutosh Gowariker) - La Grande famine de Mao (Patrick Cabouat et Philippe Grangereau) - Khamosh Pani (Sabiha Sumar) - Le Monde d’Apu (Satyajit Ray) - Le Narcisse noir (Michael Powell et Emeric Pressburger) - Salaam Bombay ! (Mira Nair) - Le Tigre du Bengale (Fritz Lang)...

soirée inaugurale Lundi 18 nov. à 18h30 : Conférence LE XXIE SIÈCLE SERA-T-IL INDIEN ET CHINOIS ? par Hubert Védrine, diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères, suivie du film A TOUCH OF SIN de Jia Zhangke

les débats et rencontres Tables rondes avec l’histoire

• • • • •

Mardi 19 nov. : La longue marche des femmes animée par Séverine Nikel, avec Anne Kerlan, Caroline Puel, Danielle Elisseeff et Martine Van Woerkens Mercredi 20 nov. : Colonisation et guerres de l’opium : quand l’Occident dominait l’Asie animée par Ariane Mathieu, avec Pierre Singaravélou, Xavier Paulès et Marie-Claire Bergère Jeudi 21 nov. : Les Années Mao : une catastrophe pour la Chine ? animée par Michel Winock, avec Jean-Luc Domenach et Lucien Bianco Vendredi 22 nov. : Gandhi : l’Inde et la non-violence animée par Valérie Hannin, avec Claude Markovits, Max-Jean Zins, Mira Kamdar et Rajagopal P.V. Samedi 23 nov. : Le défi du nombre : croissance et développement de deux Etats géants animée par Valérie Hannin et Eric Bonhomme, avec Sylvie Brunel , Thierry Sanjuan et Jean-Joseph Boillot

grand oral sciences po-sud ouest

Jeudi 21 nov. à 17h : Dai Sijie, réalisateur et écrivain Forum de la ville de pessac

Vendredi 22 nov. à 15h15 : La civilisation indienne avec Jean-Claude Carrière, écrivain et scénariste avec Le Monde :

Dimanche 24 nov. à 16h : Le match Chine-Amérique, l’Europe hors jeu ? Et un entretien dégustation avec un invité du festival, du mardi au vendredi à 18h45. Avec Le POiNT :

Avec Le Point et l’IJBA - Mercredi 20 nov. à 20h : entretien avec Caroline Puel, correspondante du Point à Pékin, prix Albert Londres Avec france télévisions :

Vendredi 22 nov. : séance spéciale : avant-première La Guerre d’Hollywood de Michel Viotte Avec Arte :

Mercredi 20, jeudi 21 et vendredi 22 nov. : Chine, le nouvel empire, de jean-michel carré

Deux premières françaises en compétition Walesa. L’homme du peuple, d’Andrzej Wajda / Le cinquième pouvoir, de Bill Condon

ils seront également à pessac Rajkumar Bhan, Florence Bretelle-Establet, Martine Bulard, Bernard Debord, Agathe Keller, Christine Lévy, Jean-Louis Margolin, Murali Nair, Luisa Prudentino, Anne Soëtemondt, Annette Wieviorka...


Soirée d’ouverture Lundi 19 novembre 18H - OUVERTURE DU FESTIVAL En présence de : Jean-Noël Jeanneney,

président d’honneur du Festival Alain Rousset, président du Festival Jean-Jacques Benoît, maire de Pessac Danielle Le Roy, adjointe déléguée à la culture de la ville de Pessac 18H30 - CONFÉRENCE INAUGURALE « LE XXIE SIÈCLE SERA-T-IL INDIEN ET CHINOIS ? » Par HUBERT VÉDRINE, diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères. entre à l’Elysée en 1981 en tant que conseiller diplomatique, aux côtés de François Mitterrand. Il devient porte-parole de l’Elysée en 1988 et secrétaire général en 1991. En 1997, Lionel Jospin le nomme ministre des Affaires étrangères, une fonction qu’il occupera cinq années. Spécialiste des relations internationales, Hubert Védrine écrit pour la presse française et internationale, participe à des colloques. Il anime une émission sur France Culture chaque vendredi : «  Le Monde selon Hubert Védrine ». Depuis 2003, il préside l’Institut François Mitterrand. Hubert Védrine

Parmi ses publications : L’Atlas du Monde global, éd. Armand Colin / Fayard, 2008 L’Atlas des crises et des conflits, éd. Armand Colin / Fayard, 2009 Continuer l’Histoire, éd. Fayard, 2008 Dans la mêlée mondiale : 2009-2012, éd. Fayard, 2012 Mitterrand, un dessein, un destin, éd. Découvertes Gallimard, 2006 20H - FILM D’OUVERTURE A TOUCH OF SIN

Pr i x

Réalisé par Jia Zhangke . Chine, 2013, 133’ Avec Wu Jiang, Wang Baoqiang, Zhao Tao...

du s cén a

rio

2013

à Ca nne s

Dahai, mineur exaspéré par la corruption des dirigeants de son village, décide de passer à l’action. San’er, un travailleur migrant, découvre les infinies possibilités offertes par son arme à feu. Xiao Yu, hôtesse d’accueil dans un sauna, est poussée à bout par le harcèlement d’un riche client. Xiao Hui passe d’un travail à un autre dans des conditions de plus en plus dégradantes. Quatre personnages, quatre provinces, un reflet de la Chine contemporaine : celui d’une société au développement économique brutal peu à peu gangrenée par la violence.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 10


Tous les films sur le thème 1ère partie : la chine Sélection de Pierre-Henri Deleau. 87 longs-métrages classés par ordre alphabétique.

La chine 11 fleurs Wang Xiaoshuai, France/Chine, 2011, 110’ 1974. Au crépuscule de la Révolution culturelle chinoise, un petit garçon de onze ans observe l’agitation du monde des adultes sans y comprendre grand-chose. Sa rencontre avec un meurtrier en fuite l’initie au mensonge et au secret.

A l’Ouest des rails Wang Bing, Chine, 2004, 551’, doc De 1999 à 2001, Wang Bing a filmé l’agonie de Tie Xi, vaste complexe industriel bâti au cœur de la Chine durant l’occupation japonaise. Un site démesuré, symbole d’un système totalement obsolète, qui comptait un million d’ouvriers avant 1990…

Ai Weiwei : Never Sorry Alison Klayman, Etats-Unis, 2012, 91’, doc Portrait de Ai Weiwei, artiste dissident de l’ère numérique et adversaire résolu de l’État chinois, dont l’œuvre protéiforme a marqué l’opinion publique internationale, tout en brouillant les frontières entre les sphères de l’art et du politique…

Balzac et la petite tailleuse chinoise Dai Sijie, France/Chine, 2002, 110’ Chine, durant la Révolution culturelle. Dans un « camp de réhabilitation », Luo et Ma découvrent l’amour en la personne d’une jeune tailleuse, de même qu’un trésor interdit : une valise remplie de romans des plus grands écrivains occidentaux…

Beijing Bicycle Wang Xiaoshuai, France/Chine, 2001, 113’ Venu de la campagne, Guei, 16 ans, trouve un travail dans une entreprise de coursiers, qui lui prête un magnifique vélo, moyennant finances. Mais Guei se fait voler son bien. Commence un long périple à travers la ville pour retrouver la bicyclette…

La Canonnière du Yang-Tsé Robert Wise, Etats-Unis, 1966, 193’ Chine, 1926. Alors que la guerre civile opposant les forces nationalistes de Tchang Kaï-chek aux com-

munistes fait rage, le « San Pablo » patrouille sur le Yang-Tsé. La situation s’aggravant dans le pays, l’équipage ne pourra rester neutre longtemps…

Chine, le nouvel empire (avec ARTE) Jean-Michel Carré, France, 2012, 177’, doc L’histoire contemporaine chinoise, de la révolte de Sun Yat-sen (1911) à l’avènement de Xi Jinping, premier homme d’État chinois à ne pas avoir été directement imposé par Mao Zedong ou Deng Xiaoping.

Chine, ma douleur Dai Sijie, Chine/France/RFA, 1989, 86’ Chine, 1966. Alors que débute la Révolution culturelle, Tian Ben, un garçon de treize ans, est envoyé en camp de redressement pour avoir écouté une romance sentimentale. Malgré un âpre quotidien, il trouve réconfort auprès de deux autres détenus.

Chung Kuo Michelangelo Antonioni, Italie, 1972, 207’, doc Durant la Révolution culturelle, le cinéaste est invité par le gouvernement de Pékin à réaliser un documentaire sur la « Nouvelle Chine ». Il explore les villes et les campagnes chinoises et se fait l’observateur du quotidien des habitants.

La Cité Interdite Zhang Yimou, Chine, 2006, 114’ Chine, vers la fin de la dynastie Tang. L’Empereur Ping est de retour dans la Cité interdite. Tandis que l’empereur empoisonne progressivement l’impératrice, celle-ci fomente un complot contre lui avec l’aide de son fils aîné, le prince Jai…

City of Life and Death Lu Chuan, Chine, 2009, 133’ 1937, Seconde Guerre mondiale. Le massacre de la population chinoise par l’armée impériale japonaise, à travers les destins croisés d’un soldat japonais, d’une jeune enseignante chinoise et d’un homme d’affaires allemand…

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 11


Tous les films sur le thème 1ère partie : la chine (suite) Le Dernier empereur Bernardo Bertolucci, Ch/Fr/It/GB, 1987, 163’

Le Fossé Wang Bing, Fr/Belg/Hong-Kong, 2010, 113’

Le destin de Pu Yi, dernier empereur de Chine, contraint d’abdiquer après l’instauration de la république. Livré aux communistes chinois, il subit une « rééducation politique », avant d’être amnistié et embauché au Jardin botanique de Pékin…

Fin des années 1950. Le gouvernement chinois expédie aux travaux forcés des milliers d’hommes considérés comme dissidents. Déportés en plein désert de Gobi, ils sont confrontés à un dénuement total et à de mauvais traitements quotidiens…

L’Est rencontre l’Ouest : sur la route de la soie Serge Losique, Canada/Chine, 2004, 3x43’, doc

Frontière chinoise John Ford, Etats-Unis, 1966, 87’

Une invitation au voyage, sur les traces de ceux qui arpentèrent jadis la mythique « Route de la Soie », ayant permis de mettre en relation les peuples et civilisations des lointaines contrées de l’Orient avec le monde occidental…

L’Eunuque impérial Tian Zhuangzhuang, Chine, 1991, 110’ Au cœur de la Cité interdite, Li Lianying, eunuque impérial, servit durant cinquante-deux ans l’impératrice douairière Cixi (ou Tseu-Hi), jusqu’à la disparition de cette dernière en 1908…

Fengming, chronique d’une chinoise Wang Bing, Chine, 2007, 192’, doc

femme

Dans son modeste appartement, une vieille femme fait le récit de sa vie. Ses confidences nous ramènent au triomphe des communistes chinois, en 1949. S’égrènent alors trente ans de souvenirs de cette Nouvelle Chine…

Dans la Chine troublée des années 1930, une mission laïque américaine accueille le Dr. Cartwright, femme aux idées très libres. Au sein de cette communauté exposée à tous les périls, la doctoresse va faire preuve d’un courage exemplaire…

La Grande famine de Mao Patrick Cabouat et Philippe Grangereau, France, 2011, 52’, doc De mai 1958 à janvier 1962, la politique économique du « Grand Bond en avant », instaurée à marche forcée par le président Mao Zedong, précipite plus d’un demi-milliard de Chinois en enfer.

Une Histoire de vent Joris Ivens et Marceline Loridan-Ivens, France/ Chine/Pays-Bas/GB/RFA, 1988, 80’, doc Un petit garçon s’envole pour la Chine dans un avion qu’il a fabriqué… Un vieil homme, assis sur une chaise dans le désert, a décidé de découvrir en Chine le secret du vent. Malgré sa santé précaire, il persévère.

Les Filles du botaniste Dai Sijie, France/Canada, 2006, 105’

Ju Dou Zhang Yimou et Yang Fengliang, Chine/Japon, 1990, 95’

Chine, années 1980. Min Li, jeune orpheline, entre en stage chez un botaniste réputé et autoritaire qui vit reclus avec sa fille, An. Min et An se lient d’une profonde amitié, qui se transforme bientôt en amour.

Chine, années 1920. Un vieux teinturier, Jin-shan, s’achète une jeune et belle épouse, Ju Dou. Battue et humiliée par ce dernier, Ju Dou s’éprend du neveu de son mari, Tian-qing. De leur union naît un fils, Tian-bai, que le vieillard croit être le sien…

Les Fleurs de Shanghai Hou Hsiao-hsien, Taiwan/Japon, 1998, 130’

Kekexili, la patrouille sauvage Lu Chuan, Chine, 2004, 98’

XIXe siècle. Dans la concession britannique de Shanghai, plusieurs « maisons des fleurs » accueillent l’élite masculine, venue fumer de l’opium et rencontrer des courtisanes. Haut fonctionnaire, Wang fréquente deux d’entre elles…

Afin d’empêcher le massacre des dernières antilopes du Tibet, une patrouille de volontaires – accompagnée par un jeune journaliste – se lance à la poursuite d’un groupe de braconniers au cœur du plateau du Kekexili.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 12


Tous les films sur le thème 1ère partie : la chine (suite) Little Cheung Fruit Chan, Hong Kong, 2000, 118’

Raining in the Mountain King Hu, Taiwan/Hong Kong, 1979, 120’

Hong Kong. Little Cheung, petit garçon de neuf ans, travaille comme livreur pour son père restaurateur. Il se lie un jour d’amitié avec Fan, une fillette dont la famille, venue de Chine, a immigré clandestinement…

Dans la Chine de la dynastie Ming, le bonze supérieur d’un monastère bouddhiste doit désigner son successeur. Parmi les hauts dignitaires qu’il invite afin de prendre conseil, certains convoitent le parchemin inestimable abrité au sein du temple…

Living with Van Gogh Cheng Xiaoxing, Chine, 2008, 26’, doc

Red Corner Jon Avnet, Etats-Unis, 1997, 122’

À Dafen, en Chine du Sud, des milliers d’artistes se sont spécialisés dans la reproduction à la chaîne des chefs-d’œuvre de la peinture occidentale, dont les fameux « Tournesols » de Van Gogh.

Avocat américain en voyage d’affaires en Chine, Jack Moore est accusé de meurtre et emprisonné. Il est défendu par une avocate commise d’office qui découvre l’existence d’un véritable complot contre son client…

Macao, l’enfer du jeu Jean Delannoy, France, 1939, 90’ Macao, années 1930. Deux trafiquants, Krall et Ying Tchaï, s’affrontent autour de la livraison d’un important stock d’armes. La fille de Ying Tchaï, Jasmine, découvre les activités criminelles de son père et se réfugie sur le yacht de Krall...

Macao, le paradis des mauvais garçons Josef von Sternberg, Etats-Unis, 1952, 81’ Sur un bateau reliant Hong Kong à Macao, un voyageur de commerce, une chanteuse de cabaret et un ancien GI en cavale font connaissance. Le commerçant est en réalité un policier new-yorkais venu coffrer le gangster Vincent Halloran…

Minsk World Cheng Xiaoxing, France, 2006, 48’, doc À Shenzhen, au nord de Hong Kong, le principal loisir consiste à visiter le « Minsk », ancien porteavions soviétique ayant servi de 1978 à 1994, désormais transformé en vaste parc d’attractions par des hommes d’affaires chinois…

Qiu Ju, une femme chinoise Zhang Yimou, Chine, 1992, 100’ Qinglai, époux de Qiu Ju, a été publiquement humilié par le chef du village. Qiu Ju, qui exige des excuses publiques, dépose plainte. Malgré sa grossesse, elle remonte tous les échelons de la justice chinoise, afin d’obtenir réparation…

Retour Place Tian’anmen Bernard Debord et Jean-Claude Guidicelli, France, 1990, 45’, doc 4 juin 1989. Après des semaines de manifestations étudiantes, le régime de Pékin ordonne la répression. Les chars envahissent la place Tian’anmen, faisant plusieurs centaines de victimes. Un an plus tard, les lieux demeurent surveillés par la police…

Ronde de flics à Pékin Ning Ying, Chine, 1995, 102’ Deux policiers de quartier parcourent leur secteur à bicyclette. Leur quotidien : bagarres de rues, querelles conjugales, chasse aux chiens errants, enquêtes, arrestations et interrogatoires…

San Mao, le petit vagabond Zhao Ming et Yan Gong, Chine, 1949, 74’ Orphelin à Shanghai, le jeune San Mao subit le froid et la faim au quotidien. Il tente de gagner de l’argent en effectuant de petits travaux, en vain. Après avoir tenu tête à une bande organisée, il rejoint un groupe d’enfants exploités par un adulte…

Shanghai Dreams Wang Xiaoshuai, Chine, 2005, 123’ Chine, années 1960. Sur ordre du gouvernement, des familles acceptent de déserter les villes du pays au profit de régions pauvres. Dans le Guizhou, une jeune fille vit son premier amour, alors que son père désire partir au plus vite à Shanghai…

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 13


Tous les films sur le thème 1ère partie : la chine (suite) Shanghai Express Josef von Sternberg, Etats-Unis, 1932, 80’ En pleine guerre civile, à bord du Shanghai Express, l’aventurière Shanghai Lily est convoitée par le capitaine Harvey, son ancien amant, et le négociant chinois Chang. Lors d’une halte, le convoi est capturé par des rebelles, dont Chang est le chef…

Shanghai Gesture Josef von Sternberg, Etats-Unis, 1941, 98’ Shanghai. La jeune « Poppy » se ruine et s’enivre dans la maison de jeu tenue par « Mother Gin Sling ». Quand l’établissement est menacé de fermeture par le père de Poppy, la tenancière invite ce dernier, pour lui montrer la déchéance de sa fille…

Les Trois Sœurs du Yunnan Wang Bing – France/Hong Kong, 2012, 153’, doc Trois jeunes sœurs de dix, six et quatre ans, vivent seules dans un hameau des montagnes de la province du Yunnan. Abandonnées par leur mère, les fillettes subsistent péniblement. Leur père est parti chercher du travail en ville…

Une Vie simple Ann Hui, Hong Kong, 2011, 118’ La domestique Ah Tao a passé sa vie au service d’une famille bourgeoise et continue de veiller sur Roger, le dernier héritier. Celui-ci n’a guère le temps de lui en être reconnaissant. Les choses changent quand la santé de Ah Tao se dégrade…

Le Sorgho rouge Zhang Yimou, Chine, 1987, 91’

Vivre ! Zhang Yimou, Chine, 1994, 125’

Années 1930. Vendue par son père à un vieux lépreux, la jeune Jiu Er finit par hériter de sa propriété à la mort de ce dernier. Lorsque l’armée impériale japonaise envahit le pays, la jeune femme entreprend de résister…

Joueur invétéré, Fugui perd tous ses biens, provoquant la mort de son père et le départ de son épouse, Jiazhen. Celle-ci revient finalement. Ensemble, ils traversent les épreuves du temps : le « Grand Bond en avant », la Révolution culturelle…

Un Taxi à Pékin (I love Beijing) Ning Ying, Chine, 2001, 97’

The World Jia Zhangke, Chine/Japon/France, 2004, 143’

En instance de divorce, le jeune Feng De reprend son travail de chauffeur de taxi. Mais les temps ont changé. Sa clientèle traditionnelle, aisée, a de moins en moins besoin de ses services, et la réglementation s’avère de plus en plus tatillonne…

Banlieue de Pékin. Tao est danseuse dans un parc d’attractions composé de répliques des monuments célèbres. Son petit ami, Taisheng, y est également employé. Celui-ci semble attiré par Qun, jeune styliste dont le mari vit en France…

Tian’anmen - La Porte de la paix céleste Carma Hinton et Richard Gordon, EtatsUnis, 1995, 144’, doc Au lendemain du massacre de la place Tian’anmen, le gouvernement chinois réécrit l’histoire et certains étudiants donnent une version dramatisée des événements. Ce documentaire tente, par un véritable travail d’enquête, de rétablir une vérité historique sur le Printemps de Pékin.

Tibet : le mensonge chinois ? Bernard Debord – France, 2009, 52’, doc Retour sur l’histoire mouvementée du Tibet depuis les années 1940 jusqu’aux émeutes de Lhassa en mars 2008, à travers des images d’archives et les témoignages de Tibétains exilés… 24 e festival international du film d’histoire / le thème · 14


Tous les films sur le thème 2ème partie : l’inde

L’Inde L’Adversaire Satyajit Ray, Inde, 1970, 110’ À la mort de son père, Siddharta est contraint d’arrêter ses études et de chercher du travail. Calcutta est alors en proie à une intense agitation politique qui complique ses démarches.

L’Assoiffé Guru Dutt, Inde, 1957, 146’ Le cœur de Vijay, poète tourmenté dont les écrits sont refusés partout, hésite entre deux femmes : Gulab, une prostituée qui admire son œuvre, et Meena, un amour de jeunesse.

Bose, le héros oublié Shyam Benegal, Inde, 2005, 208’ Deuxième Guerre mondiale. Bose, leader indépendantiste arrêté par les Britanniques à Calcutta, parvient à s’évader et à fuir le pays. En Allemagne, il met sur pied l’Armée Nationale Indienne, 80 000 hommes, afin de délivrer l’Inde des Anglais.

Charulata Satyajit Ray, Inde, 1964, 117’ 1879. Charulata se sent seule, son mari Bhupati se consacrant à son journal. Bhupati, persuadé des talents littéraires de Charulata, invite son cousin Amal, un fin lettré, à venir habiter chez eux. Une tendre complicité l’unit bientôt à la jeune femme…

Chatrak Vimukthi Jayasundara, France/Inde, 2011, 90’ Dans une forêt, un jeune Bengali qui vit en ermite et un soldat européen sont amenés à se côtoyer. Au même moment à Calcutta, Rahul, un architecte, part avec son amie Paoli à la recherche de son frère disparu, qui semble avoir sombré dans la folie…

Les Cinémas indiens du Nord au Sud Hubert Niogret, France, 2008, 167’, doc Comment définir une cinématographie organisée autour de grands bassins linguistiques, avec leur histoire, leurs cultures, et leurs structures sociales propres ? Un état des lieux « des » cinémas indiens et de leurs créateurs essentiels, des années 1950 à aujourd’hui…

La Déesse Satyajit Ray, Inde, 1960, 93’ 1860. Kalikinkar Roy est un homme très pieux. Une nuit, sa belle-fille Doya lui apparaît en rêve sous les traits de la déesse Kali. Après la miraculeuse guérison d’un enfant, un véritable culte se développe autour de Doya.

L’Etoile cachée Ritwik Ghatak, Inde, 1960, 120’ Les années 1950. Une famille de réfugiés venus s’installer à Calcutta après la partition survit misérablement, portée à bout de bras par l’abnégation de Nita, la fille aînée. Prisonnière de ce quotidien, celle-ci rêve de retourner dans les montagnes…

Le Fleuve Jean Renoir, Etats-Unis, 1951, 99’ Aux environs de Calcutta. Trois jeunes filles dont les familles expatriées vivent le long du fleuve, tombent amoureuses d’un capitaine de l’armée américaine blessé durant la guerre …

Gandhi Richard Attenborough, Inde/GB, 1982, 189’ Le 30 janvier 1948, le Mahatma Gandhi est assassiné par un brahmane à New Delhi. Retour sur la vie du « père de la nation indienne », qui conduira le pays vers l’indépendance en 1947…

Gangs of Wasseypur Anurag Kashyap, Inde, 2011, 320’ Des années 1940 à aujourd’hui, dans la ville de Wasseypur. L’affrontement de deux clans de gangsters, sur plusieurs générations, entre luttes de pouvoir et revanches musclées…

L’Homme qui voulut être roi John Huston, Etats-Unis/GB, 1975, 129’ Dravot et Carnehan, deux anciens soldats britanniques, se rendent au Kafiristan pour y faire fortune. Après une lutte contre une cité voisine, ils jouissent d’un prestige tel que Dravot est révéré comme un dieu par les autochtones…

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 15


Tous les films sur le thème 2ème partie : l’inde (suite) Inde, terre mère Roberto Rossellini, France/Italie, 1958, 95’

Komal Gandhar Ritwik Ghatak, Inde, 1961, 134’

Quatre histoires dressent un panorama de la vie et des habitants de l’Inde : les amours et le mariage d’un conducteur d’éléphant ; un ouvrier travaillant à l’édification d’un barrage ; un couple âgé absorbé dans la contemplation du présent ; un singe se réfugiant en ville après la mort de son maître…

Les conséquences de la partition de l’Inde, à travers le parcours d’Anusuya, un leader de l’IPTA (Indian People’s Theatre Association), entre idéalisme, corruption, vie et vocation artistique mêlées, amour…

L’Invaincu Satyajit Ray, Inde, 1956, 127’ 1920. La famille d’Apu, un petit garçon de dix ans, vit misérablement à Benarès. Mais lorsque le père meurt, c’est le retour vers le village natal. Apu, qui n’a pas la vocation religieuse que sa mère envisage pour lui, est décidé à aller étudier à Calcutta…

Les Joueurs d’échecs Satyajit Ray, Inde, 1977, 120’ En 1856, à Lucknow. Alors que se joue le destin du royaume musulman d’Oudh, Mirza et Meer, deux notables, indifférents au climat politique qui perturbe la ville, s’affrontent au cours d’interminables parties d’échecs…

Jusqu’à mon dernier souffle Yash Chopra, Inde, 2012, 176’ Brisé par son échec amoureux avec Meera, Samar Anand s’engage dans l’armée indienne. Alors qu’une jeune reportrice, Akira, s’éprend de lui, Samar est ramené des années en arrière, vers Meera et la promesse faite de ne jamais la revoir…

Kathapurushan - L’Homme de l’Histoire Adoor Gopalakrishnan, Inde, 1995, 107’ Influencé par les idées politiques de son oncle, un ancien disciple de Gandhi, Kunjunni, embrasse l’idéologie communiste. De la ferveur aux désillusions, il va tout connaître du cheminement, parfois amer, vers l’idéal révolutionnaire…

Khamosh Pani Sabiha Sumar, Pakistan/All/Fr, 2003, 99’ 1979. Une famille pakistanaise est déchirée par des tensions religieuses nées de la partition avec l’Inde en 1947. Le fils, Salim, est endoctriné par des intégristes musulmans, tandis que la mère, Ayesha, tente de préserver son indépendance…

Lagaan Ashutosh Gowariker, Inde, 2001, 224’ En Inde, à la fin du XIXe siècle. Ne pouvant payer un impôt inique, le lagaan, aux armées coloniales anglaises, un village indien relève un impossible défi  : l’emporter sur les Anglais au cours d’un match de cricket…

La Lutte des castes Florence Martin-Kessler, France, 2008, 52’, doc L’Inde, dont la société repose sur le principe des castes depuis 5 000 ans, se lance dans une ambitieuse politique d’égalité des chances. La position sociale de chacun fait l’objet d’une évaluation, alors que la caste Gujjar manifeste pour mieux bénéficier des quotas de la discrimination positive…

Le Mahâbhârata Peter Brook, France/GB, 1990, 170’ Aux origines de l’humanité, deux familles, les Kauravas et les Pandavas, dont la rivalité va provoquer une guerre atroce à laquelle se trouvent mêlés les Dieux. À commencer par Lord Khrishna, incarnation du dieu Vishnu.

La Maison et le Monde Satyajit Ray, Inde, 1984, 140’ 1905. Dans un contexte troublé, Sandip et Bimala, un couple de la bourgeoisie, reçoit Nikhil, un leader nationaliste dont les prises de position vont peu à peu séduire Bimala…

The Making of the Mahatma Shyam Benegal, Inde/Afrique du sud, 1996, 145’ Jeune avocat en Afrique du Sud, Mohandas Karamchand Gandhi s’oppose à l’injustice et au racisme, se forgeant les armes de la non- violence. A son retour en Inde, il devient le Mahatma (« Grande âme »), plaçant Satyagraha (« la Vérité ») au centre de son combat pour l’indépendance de son pays.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 16


Tous les films sur le thème 2ème partie : l’inde (suite) Le Monde d’Apu Satyajit Ray, Inde, 1959, 117’

Salaam Bombay ! Mira Nair, Inde/GB/France, 1988, 113’

1930, à Calcutta. Apu doit renoncer à ses études et chercher du travail – sans succès. Il se lance dans un roman autobiographique. Au cours d’un séjour à la campagne, il rencontre et épouse Aparna, dans des circonstances rocambolesques…

Krishna, dix ans, est abandonné par le cirque qui l’employait. Il tente sa chance à Bombay, afin d’économiser l’argent qui lui permettra de regagner son village natal. Livreur de thé, Krishna peut ainsi tout voir, pour le meilleur et pour le pire…

Mukhamukham Adoor Gopalakrishnan, Inde, 1984, 107’

Le Salon de musique Satyajit Ray, Inde, 1958, 100’

Sreedharan, un charismatique syndicaliste, soutient une grève de longue haleine au sein d’une tuilerie. Quand le propriétaire de l’usine est tué, Sreedharan devient le principal suspect. Recherché par la police, il disparaît…

Biswambhar Roy, un aristocrate désargenté, est ulcéré par la fortune de l’usurier Ganguli Mahim, son voisin. Il s’obstine à rivaliser avec lui en donnant de somptueuses réceptions, sans se douter de leurs tragiques conséquences sur sa propre famille…

Le Narcisse noir Michael Powell et Emeric Pressburger, GB, 1947, 100’

Le Tigre du Bengale / Le Tombeau hindou Fritz Lang, RFA/France/Italie, 1958, 97’&101’ Le Tigre : L’Inde, première moitié du XXe siècle.

Des religieuses se voient confier la fondation d’un couvent en plein Himalaya. Elles se font une place dans cet environnement inhospitalier, mais l’atmosphère du lieu et les relations imprévisibles avec les autochtones entament leur volontarisme…

L’architecte allemand Harald Berger, venu travailler pour le compte de Chandra, maharadjah d’Eschnapur, s’éprend de la belle Seetha, une danseuse sacrée. Il s’attire les foudres du souverain, que ses proches cherchent secrètement à renverser… Le Tombeau : Leur amour démasqué, Berger et Seetha se sont enfuis. Mais ils sont rattrapés et, alors que Berger est victime d’une chute fatidique, Seetha est ramenée à Eschnapur où elle doit épouser Chandra. Celui-ci lui révèle que le somptueux tombeau en cours d’édification lui est destiné.

Paar – La Traversée Goutam Ghose, Inde, 1984, 141’ Un village de dalits, des Intouchables, politisés sous l’influence d’un nouvel instituteur, entre en conflit avec un propriétaire terrien. Du meurtre de l’instituteur aux représailles des dalits, la violence s’abat sur le village, qui est incendié…

Le Petit Peintre du Rajasthan Rajkumar Bhan, Inde/France, 2005, 88’ Anirudh vient vivre chez sa grand-mère paternelle, qui habite Shekhawati, cité désertique du Rajasthan réputée pour ses fresques traditionnelles. Fasciné par ce lieu, le garçon se découvre une vocation pour l’art des peintres-bâtisseurs d’antan…

Ram Ke Naam - In the name of God Anand Patwardhan, Inde, 1991, 76’, doc La campagne menée en 1991 par l’organisation Vishwa Hindu Parishad, visant à détruire une mosquée du XVIe siècle, considérée comme lieu de naissance du Dieu hindou Ram…

Tonnerres lointains Satyajit Ray, Inde, 1973, 101’ 1942. Un brahmane vient s’installer avec sa femme dans un petit village du Bengale. Alors que le riz est rationné, les privilèges dont bénéficie le couple sont remis en cause par les villageois…

Train to Pakistan Pamela Rooks, GB/Inde, 1998, 111’ 1947, peu avant la partition entre l’Inde et le Pakistan. La rumeur parvient aux Sikhs de massacres orchestrés par les Musulmans à leur encontre. Décidés à se venger, ils projettent de faire exploser un pont traversé par un train bondé de Musulmans…

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 17


Tous les films sur le thème 2ème partie : l’inde (suite) Le Trône de la mort Murali Nair, Inde, 1999, 61’ Dans le Kerala, Krishnan, ouvrier agricole, est arrêté pour vol de noix de coco et accusé d’un meurtre non élucidé. Il est condamné à mort – peine en théorie atténuée par une chaise électrique importée des États-Unis, lui garantissant une mort indolore.

Vidheyan – L’Homme servile Adoor Gopalakrishnan, Inde, 1993, 112’ Thomma, un ouvrier agricole du Kerala, est sous la coupe d’un propriétaire tyrannique, Bhaskara Pattelar. Il abuse sexuellement de la femme de Thomma, et oblige ce dernier à tuer sa propre femme, Saroja. Mais le propriétaire est rattrapé par les conséquences de sa malhonnêteté.

Water Deepa Mehta, Inde, 2005, 117’ 1938. Chuyia, 7 ans, perd son mari et se voit placée dans une maison où les veuves hindoues vivent recluses. L’arrivée de cette enfant curieuse et innocente va affecter la vie des autres résidentes.

Le Tigre du Bengale , 24 e festival international du film d’histoire / le thème · 18

de Fritz Lang


Les débats et rencontres jour par jour Lundi 18 novembre 18h30 : Conférence inaugurale avec L’Histoire LE XXIE SIÈCLE SERA-T-IL INDIEN ET CHINOIS ? Par Hubert Védrine, diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères.

Mardi 19 novembre 11h15 : Café historique 1868-1911 : DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL BRITANNIQUE : L’ENTREPRISE TATA Avec Louise Savri, étudiante en histoire.

INDIEN

À

L’HEURE

DE

L’EMPIRE

14h : Café historique avec l’Université Bordeaux I HISTOIRE DES SCIENCES ET DES MÉDECINES CHINOISES ET INDIENNES Animé par Allain Glykos, maître de conférences en philosophie des sciences. Avec Florence Bretelle-Establet, chercheuse en histoire et philosophie des sciences, et Agathe Keller, chercheuse spécialiste de l’histoire des mathématiques en Inde. 17h : Table ronde avec L’Histoire LA LONGUE MARCHE DES FEMMES Animée par Séverine Nikel, éditrice au Seuil. Avec Anne Kerlan, chercheure au CNRS, Institut d’histoire du temps présent, Danielle Elisseeff, membre statutaire du Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine à l’EHESS, Caroline Puel, correspondante du Point à Pékin, prix Albert Londres, et Martine Van Woerkens, historienne. 18h45 : Entretien-dégustation avec Le Monde et les Vignobles Michel Gonet Animé par Thomas Wieder, journaliste au Monde. Invitée : Luisa Prudentino, historienne du cinéma chinois. 19h15 : Université populaire d’Histoire CRIMES DE GUERRE DU JAPON EN CHINE Avec Jean-Louis Margolin, historien spécialiste de l’Asie. 20h : Café-débat avec la Semaine de la solidarité internationale CONTRE-POUVOIR ET SOCIÉTÉ CIVILE, L’EXEMPLE DE EKTA PARISHAD EN INDE Avec Rajagopal P.V., disciple de Gandhi, fondateur et président du mouvement civique Ekta Parishad.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 19


Les débats et rencontres jour par jour (suite) mercredi 20 novembre 11h15 : Entretien de l’IJBA Avec Anne Soëtemondt, journaliste à RFI et auteur du livre J’AI TRAVAILLÉ POUR LA PROPAGANDE CHINOISE. 14h : Université populaire du cinéma (à l’Auditorium de la médiathèque Jacques Ellul) INTRODUCTION AU CINÉMA INDIEN, avec Michèle Hedin, administratrice du Jean Eustache, suivie d’un entretien avec Rajkumar Bhan, réalisateur du film Le Petit Peintre du Rajasthan et Murali Nair, réalisateur du film Le Trône de la Mort. 14h : Café historique L’HISTOIRE DE LA CHINE AU XXE SIÈCLE RACONTÉE PAR SES LIEUX DE MÉMOIRE Avec Jean-Louis Margolin, historien spécialiste de l’Asie. 14h15 : Film Une Histoire de vent suivi de l’Entretien de la SCAM Avec Marceline Loridan-Ivens, co-réalisatrice du docu-fiction Une Histoire de vent. Animé par Esther Hoffenberg, réalisatrice et productrice de films documentaires. 15h30 : Café historique ROME ET LA CHINE ANTIQUE : UN AMOUR DE SOIE Avec Claude Aziza, professeur honoraire à la Sorbonne Nouvelle-Paris III 17h : Table ronde avec L’Histoire COLONISATION ET GUERRES DE L’OPIUM : QUAND L’OCCIDENT DOMINAIT L’ASIE Animée par Ariane Mathieu, journaliste à L’Histoire, spécialiste de l’Asie. Avec Pierre Singaravélou, historien et maître de conférences, Xavier Paulès, chercheur et maître de conférences à l’EHESS, Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine, et Marie-Claire Bergère, historienne et professeur honoraire des universités à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales. 18h45 : Entretien-dégustation avec Le Monde et les Vignobles Michel Gonet Animé par Thomas Wieder, journaliste au Monde. Invitée : Marie-Claire Bergère, historienne et professeur honoraire des universités à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales. 20h : Entretien de l’IJBA et du Point Animé par Nastasia Haftman, étudiante à l’IJBA. Avec Caroline Puel, correspondante du Point à Pékin, prix Albert Londres.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 20


Les débats et rencontres jour par jour (suite) Jeudi 21 novembre 11h30 : Conférence avec Sciences Po Bordeaux NEHRU ET L’INDE POLITIQUE MODERNE Avec Max-Jean Zins, historien spécialiste de l’Inde. 14h : Café-débat avec la Semaine de la solidarité internationale LA RÉFORME AGRAIRE EN INDE Avec Rajagopal P.V., disciple de Gandhi, fondateur et président du mouvement civique Ekta Parishad. 15h-16h : Enregistrement de l’émission LA VOIX EST LIBRE, diffusée sur France 3, animée par Pascal Cagnato. 15h15 : Grande leçon avec L’Histoire LES ANNÉES MAO, UNE CATASTROPHE POUR LA CHINE ? Animée par Michel Winock, historien et membre fondateur de la revue L’Histoire. Avec Jean-Luc Domenach, professeur de sciences politiques, spécialiste de l’Asie, et Bianco, historien et directeur de recherche émérite à l’EHESS.

Lucien

17h : GRAND ORAL SCIENCES PO-SUD OUEST Avec Dai Sijie, réalisateur (Les filles du botaniste, Balzac et la petite tailleuse chinoise, Chine ma douleur) et écrivain. 18h45 : Entretien-dégustation avec Le Monde et les Vignobles Michel Gonet Animé par Thomas Wieder, journaliste au Monde. Invité en attente. 19h30 : Café-débat avec Sciences Po Bordeaux QUAND MAO AVEUGLAIT LES INTELLECTUELS FRANÇAIS Animé par Jean Petaux, politologue. Avec Bernard Debord, réalisateur des documentaires Tibet, le mensonge chinois ? et Retour place Tian’anmen, Jean-Luc Domenach, professeur de sciences politiques, spécialiste de l’Asie, et Annette Wieviorka, historienne. 21h : Café-débat avec le département Langues orientales de l’Université Bordeaux III GÉNÉRATION TIAN’ANMEN : QUELLE MÉMOIRE, QUEL AVENIR ? Animé par Shipin Sheng, étudiante chinoise. Avec Caroline Puel, correspondante du Point à Pékin, prix Albert Londres, Claude Martin, ancien ambassadeur de France en Chine, Bo Dong et Liang Si, étudiants d’origine chinoise. Suivi d’un cocktail chinois.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 21


Les débats et rencontres jour par jour (suite) vendredi 22 novembre 9h05-10h : Avec France Culture : enregistrement en direct et en public de l’émission LA FABRIQUE DE L’HISTOIRE Invitée : Mira Kamdar, directrice de recherche au World Policy Institute, auteur du livre Planet India. Animée par Emmanuel Laurentin, journaliste à France Culture, producteur de l’émission. 10h30-11h30 : Avec France Culture : enregistrement en public de l’émission CONCORDANCE DES TEMPS Invité : Claude Aziza, professeur honoraire à la Sorbonne Nouvelle-Paris III. Animée par Jean-Noël Jeanneney, producteur de l’émission, président d’honneur du Festival. 11h15 : ENTRETIEN AVEC ARTE ET LE MASTER PRO DOCUMENTAIRE de l’Université Bordeaux III Avec Jean-Michel Carré, réalisateur du documentaire Chine, le nouvel empire. 14h : Conférence avec l’UFR Langues et civilisations, département des études des mondes anglophones de l’Université Bordeaux III LES DIASPORAS INDIENNES Avec Jean-François Baillon, enseignant, spécialiste de la civilisation britannique, et anthony goreau-ponceaud, maître de conférences en géographie. 15h15 : Forum de la ville de Pessac LA CIVILISATION INDIENNE Avec Jean-Claude Carrière, scénariste (notamment du film Le Mahâbhârata avec Peter Brook), écrivain, auteur du Dictionnaire amoureux de l’Inde. 16h30-19h : Avec France Bleu Gironde : enregistrement de l’émission Vu d’ici, animée par

Jean-Michel Plantey

17h : Table ronde avec L’Histoire GANDHI : L’INDE ET LA NON-VIOLENCE Animée par Valérie Hannin, directrice de la rédaction de L’Histoire. Avec Claude Markovits, directeur de recherche émérite au CNRS, centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud, Max-Jean Zins, historien spécialiste de l’Inde, Rajagopal P.V., disciple de Gandhi, fondateur et président du mouvement civique Ekta Parishad et Mira Kamdar, directrice de recherche au World Policy Institute, auteur du livre Planet India. 18h45 : Entretien-dégustation avec Le Monde et les Vignobles Michel Gonet Invité : Serge Avédikian, réalisateur du film Paradjanov (en compétition fiction) 20h : Café-débat avec Sud Ouest et Les Amis du Monde Diplomatique LA DOMINATION DE LA CHINE EN ASIE EST-ELLE IRRÉSISTIBLE ? Animé par Christophe Lucet, journaliste à Sud Ouest. Avec Martine Bulard, rédactrice en chef adjointe du Monde Diplomatique, et Claude Martin, ancien ambassadeur de France en Chine. 24 e festival international du film d’histoire / le thème · 22


Les débats et rencontres jour par jour (suite) Samedi 23 novembre 10h15 : Le Petit déjeuner de France Culture DOCUMENTAIRE : COMMENT RACONTER 14-18 ? Animé par Anaïs Kien, journaliste a France Culture. Avec Laurent Véray, réalisateur (La Cicatrice) et Fanny Glissant, productrice. 11h15 : Café historique « FEMMES DE RÉCONFORT », UN CONTENTIEUX HISTORIQUE ENTRE LE JAPON ET L’ASIE ORIENTALE Avec Christine Lévy, maître de conférences et chercheuse, spécialiste du Japon. 14h15 : Débat avec Sud Ouest CHINE, LE NOUVEL ELDORADO POUR LE VIN DE BORDEAUX ? Avec Georges Haulshalter, ex-président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB), Christophe Château, responsable communication du CIVB, et Jean-Baptiste Thial de Bordenave, spécialiste du droit du vin, cabinet Inlex, Guy Boiron, médecin, prépare une thèse sur l’histoire du vin français en Chine, et Valérie Signe, viticultrice. 14h30 : Café historique avec l’UFR Langues et civilisations de l’Université Bordeaux III LES MINORITÉS CHINOISES : OUÏGHOURS ET TIBÉTAINS Avec Rémi Castets, enseignant spécialiste de la Chine à Bordeaux III, et Françoise Robin, maître de conférences à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, spécialiste du Tibet. 16h : Table ronde avec L’Histoire et l’Association des professeurs d’Histoire et de géographie (APHG) LE DÉFI DU NOMBRE : CROISSANCE ET DÉVELOPPEMENT DE DEUX ÉTATS GÉANTS Animée par Eric Bonhomme, président de l’APHG, et Valérie Hannin, directrice de la rédaction de l’Histoire. Avec Thierry Sanjuan, sinologue et professeur de géographie, Sylvie Brunel, géographe et économiste, et Jean-Joseph Boillot, économiste et co-président de Euro-India Economic and Business Group. 19h30 : Café économique de Pessac 60 ANS APRÈS BANDUNG, LA REVANCHE DU SUD ? Animé par Michel Cabannes, professeur en sciences économiques. Avec Jean-Joseph Boillot, économiste et co-président de Euro-India Economic and Business Group.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 23


Les débats et rencontres jour par jour (suite) dimanche 24 novembre 11h15 : Conférence LA CUISINE CHINOISE Avec Françoise Sabban, directrice d’études à l’EHESS, Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine. 14h : Café cinéma ÊTRE ACTEUR DE CINÉMA EN CHINE Avec Boris Orgogozo, acteur français en Chine. 15h : Conférence LES TRAVAILLEURS MIGRANTS : DES CHINOIS DE SECONDE CLASSE ? Avec Chloé Froissart, sinologue et politologue, chercheuse à l’EHESS, Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine. 16h10 : Débat avec Le Monde LE MATCH CHINE-AMÉRIQUE, L’EUROPE HORS-JEU ? Animé par Gérard Courtois, directeur de la rédaction du Monde. Avec Alain Frachon, journaliste au Monde, Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la Recherche Stratégique, et Caroline Puel, correspondante du Point à Pékin, prix Albert Londres. 16h15 : Café historique avec l’UFR Langues et civilisations de l’université Bordeaux III INDE-PAKISTAN : PARTITION OU FRACTURE ? Avec Paul Veyret, enseignant-chercheur à l’université Bordeaux III. 18h : Cérémonie de clôture et palmarès.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 24


Le programme pédagogique Programme pédagogique complet a télécharger sur www.cinema-histoire-pessac.com

Ce programme est préparé par une équipe d’enseignants et de passionnés de cinéma, qui propose aux enseignants des 1er et 2e degrés, une exploitation pédagogique au plus près des programmes académiques. Ce programme est soutenu par des dossiers pédagogiques et offre de belles opportunités de rencontres avec des cinéastes, des historiens, des journalistes. Le festival donne également une dimension participative à sa proposition pédagogique et laisse les élèves s’exprimer : classe citoyenne, débat lycéen, jury lycéen, festizine. Pour cette 24e édition, 10 000 scolaires sont inscrits à l’un des dispositifs en place.

La décentralisation

du 7/11 au 15/11 dans 16 cinémas de proximité en région

Le Festival propose également des séances décentralisées en région qui permettent aux élèves et aux enseignants de participer au Festival, sans avoir à se déplacer. Sur une trentaine de séances décentralisées en Aquitaine, le nombre de scolaires s’élève à plus de 3000. La plupart des élèves participent à des ateliers d’analyse filmique ou sur le thème du film Bergerac (24), Périgueux (24), Bazas (33), Blanquefort (33), Blaye (33), Créon (33), Langon (33), La Réole (33), Pauillac (33), Saint André de Cubzac (33), Saint Médard en Jalles (33), Biscarrosse (40), Saint Vincent de Tyrosse (40), Aiguillon (47), Marmande (47), Monsempron-Libos (47)

Le débat lycéen

avec France Culture

Des lycéens assistent à l’enregistrement en direct de La Fabrique de l’Histoire diffusée sur France Culture et rencontrent Emmanuel Laurentin, journaliste et producteur de l’émission. Le 22 novembre de 10h30 à 12h.

le jury lycéen 9 lycéens de la CUB sont invités à découvrir une compétition de documentaires inédits à sujet historique. Encadrés par Frédéric Fièvre, membre du groupe pédagogique, accompagnés par Laurence Attali, présidente de ce jury, les lycéens décerneront leur propre prix.

Le festizine 15 lycéens alimentent chaque jour, en direct, le site internet du Festival avec des interviews, des analyses de films, les coulisses du festival, des comptes-rendus de débat. Un fanzine réalisés par ces lycéens, immergés dans la manifestation et encadrés par un journaliste et un webmaster. Les 23 et 24 novembre sur www.cinema-histoire-pessac.com/festizine

les dispositifs La classe passeport permet à des classes de collège et de lycée de passer une journée sur le Festival et de profiter de la projection de deux films et de l’intervention d’un spécialiste du cinéma et/ou historien. La classe citoyenne donne l’opportunité aux élèves d’assister à la projection d’un film sur le thème, suivie d’une conférence, dans la salle du Conseil municipal, par une personnalité sensible aux questions de citoyenneté. La classe philo développe les questions abordées par le film proposé d’un point de vue philosophique. La classe cinéma consiste à développer les questions abordées par le film proposé d’un point de vue cinématographique. 24 e festival international du film d’histoire / le thème · 25


L’Inde et la chine, les géants de l’asie programme pédagogique par François Aymé, Commissaire général du Festival

Kong Dongmei, 41 ans, a été classée par le magazine cantonais New Fortune au 242e rang des 500 personnalités les plus riches de Chine. Elle serait à la tête d’une fortune de 5 milliards de yuans. Le grand-père de Kong Dongmei a pour nom… Mao Zedong. Début 2013, au cœur d’une actualité rythmée par les plans de licenciement, c’est avec l’industriel indien Lakshmi Mittal que l’État français a tenté de négocier le maintien en activité des hauts fourneaux de Florange. Ces deux exemples illustrent à eux seuls la transformation radicale, sur les plans politique, idéologique et économique, de l’Inde et de la Chine en l’espace de 30 ans. Une fois encore, le Festival de Pessac s’attache donc à entrer en résonance avec l’actualité. La 24e édition a pour ambition d’expliciter, dans une perspective culturelle et historique, le déplacement du centre névralgique de l’activité mondiale de l’océan Atlantique vers l’Asie. Est-ce le poids du colonialisme, une vision atavique et ethnocentrée de la marche du monde ? Toujours est-il que l’Occident a longtemps été dans le déni face à la fantastique progression économique de l’Inde et de la Chine. L’expression « pays émergent », encore utilisée il y a peu de temps à propos de la Chine, devenue la 2e puissance mondiale, est à cet égard révélatrice. Il faut dire que les fortes croissances enregistrées simultanément par les « géants » de l’Asie sont inédites par leur ampleur (notamment démographique) et la rapidité de leur développement. On mesure là les enjeux du présent programme pédagogique qui, à son échelle, peut permettre aux élèves de mieux appréhender les transformations des décennies passées et à venir. Pour cela, nous proposons une programmation accessible, porteuse de sens et de connaissances, qui ne sacrifie pas à la qualité esthétique des œuvres. Par ailleurs, nous insisterons sur la pertinence du cinéma au regard d’un tel sujet. La confrontation des points de vue occidentaux et orientaux est souvent éloquente. La découverte de l’Inde passe également par Bollywood. Cette usine à rêves fabrique chaque jour, pour des centaines de millions de spectateurs, une Inde colorée, chantée, aux antipodes d’une réalité ô combien contrastée. De son côté, le pouvoir chinois soumet de manière drastique toute production à une censure politique quand il ne l’assujettit pas à un discours propagandiste. Ainsi, une fois encore, le Festival offrira l’opportunité de mieux comprendre les ressorts historiques d’un sujet d’actualité et, dans le même temps, d’aiguiser chez les élèves un regard averti et critique sur le cinéma.

24 e festival international du film d’histoire / le thème · 26


Paradjanov,

de Serge Avedikian Compétition - catégorie fiction

les jurys

Les compétitions du Prix du film d’histoire

Catégorie fiction p. 28 Catégorie documentaire p. 29

les films Catégorie fiction p. 30-31 Catégorie documentaire p. 32-33

L’irrésistible ascension de Moïse Katumbi,

Compétition - catégorie documentaire

de Thierry Michel


les jurys : catégorie fiction Le Jury officiel

Parrainé par la Caisse des Dépôts et Consignations et le Domaine Clarence Dillon (Château HautBrion - 1er Grand Cru Classé 1855, Château Mission Haut-Brion - Cru classé des Graves)

Président : Dai Sijie, cinéaste (Les filles du botaniste, Balzac et la petite tailleuse chinoise, Chine ma douleur...) et écrivain Rajkumar Bhan, cinéaste (Le Petit Peintre du Rajasthan) Luisa Prudentino, historienne du cinéma chinois Caroline Puel , correspondante du Point à Pékin, prix Albert Londres Jean-Marie Tixier, président de l’association du cinéma Jean Eustache Boris Orgogozo, acteur en Chine

Le Jury étudiant : Prix du Jury étudiant Parrainé par le Crédit Mutuel du Sud-Ouest

Président : Thomas Lacoste, cinéaste (Notre Monde) et 5 étudiantes des Universités de Bordeaux : Aurélie Ferrasse (Master Urbanisme - Université Bordeaux III) Charline Gachie (Licence Culture humaniste et scientifique - Bordeaux III) Cécile Pochard (Master - Sciences Po Bordeaux) Mélanie Sargeac (Licence Sociologie - Université Bordeaux II) Manon Séval (Licence Culture humaniste et scientifique - Université Bordeaux III).

Prix Pape Clément Décerné à une personnalité de l’Histoire ou du cinéma, en hommage à son parcours professionnel.

Prix du public Parrainé par l’Histoire

24 e festival international du film d’histoire / les compétitions · 28


Les jurys : Catégorie documentaire Le Jury officiel Parrainé par le Syndicat Viticole de Pessac-Léognan

Président : Lam Lê, cinéaste (lauréat 2012 du prix du jury pour Công Binh - La longue nuit indochinoise) Martine Allaire, éditrice Patrick Cabouat, cinéaste (La Grande Famine de Mao) Clara Ott, cinéaste (lauréate 2012 du prix du jury IJBA pour Adios Muchachos) Clément Puget, responsable du Master Pro Documentaire à l’université Bordeaux III

Le Jury lycéen : Prix Bernard-Landier du Jury lycéen en hommage à l’ancien conseiller cinéma du Rectorat de Bordeaux

Présidente : Laurence Attali, réalisatrice et productrice (lauréate 2012 du prix du jury lycéen pour Président Dia) et 9 lycéens des établissements de l’agglomération bordelaise : Timothé Barjou (Lycée Pape-Clément - Pessac) Mélanie-Alexine Benoît (Lycée Fernand Daguin - Mérignac) Jean Briot (Lycée Montesquieu - Bordeaux) Bastien Gilles (Lycée Pape-Clément - Pessac) Samuel Gleyze (Lycée Montesquieu - Bordeaux) Chloé Gondat (Lycée François Mauriac - Bordeaux) Elsa Goulley (Lycée Max Linder - Libourne) Anaïs Morin-Larrieux (Lycée Montesquieu - Bordeaux) Marjorie Seignier (Lycée Pape-Clément - Pessac). Le Jury lycéen est encadré par Frédéric Fièvre, enseignant et membre du groupe pédagogique du Festival.

Le Jury IJBA des jeunes journalistes Président : Jean-Michel Carré, cinéaste (Chine, le nouvel empire) et 5 étudiants de l’IJBA (Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine). Ambroise Ducher Léa Gasquet Frédéric Leclerc-Imhoff Mélanie Lelion Jennifer Stenton

Prix du public Parrainé par la revue l’Histoire

24 e festival international du film d’histoire / les compétitions · 29


La compétition fiction Les films Sélectionnés par François Aymé, commissaire général du Festival. Compétition de longs métrages de fiction, indépendants du thème, présentés en avantpremière. Projections au cinéma Jean Eustache du mardi 19 au samedi 23 novembre. 25 novembre 1970, le jour où Mishima a choisi son destin Koji Wakamatsu, Japon, 2011, 119’ Yukio Mishima, un des écrivains japonais les plus respectés, figure de l’extrême-droite japonaise, s’est donné la mort, en commettant le seppuku, le suicide rituel du samouraï, dans le quartier général du commandement de l’armée japonaise à Tokyo. Il souhaitait renverser le régime et restaurer le pouvoir de l’Empereur. Film d’ouverture

A Touch of Sin Jia Zhangke, Chine, 2013, 133’ Avec Jiang Wu, Wang Baoqiang, Zhao Tao, Luo Lanshan... Un mineur exaspéré par la corruption, un travailleur migrant meurtrier, une hôtesse d’accueil harcelée par un riche client, un jeune ouvrier en quête de solution à ses problèmes d’argent. Quatre personnages, quatre provinces, un seul et même reflet de la Chine contemporaine : celui d’une société au développement économique brutal peu à peu gangrenée par la violence. Première française

Le Cinquième pouvoir Bill Condon, États-Unis, 2013, 128’ Avec Benedict Cumberbatch, Daniel Brühl, Laura Linney… L’histoire d’un site Internet et de son fondateur, Julian Assange. En révélant des informations ultra-secrètes explosives, WikiLeaks a fait vaciller les plus grands pouvoirs de la planète et a changé la donne à jamais.

D’une vie à l’autre Georg Maas, All/Norvège, 2012, 100’ Avec Juliane Köhler, Liv Ullmann, Sven Nordin, Ken Duken...

sance, elle fut placée dans un orphelinat réservé aux enfants aryens, elle a collaboré avec la Stasi. Pour cacher la vérité à ses proches, elle se trouve contrainte d’affronter ses anciens collègues.

Le Grand Cahier Janos Szasz, All/Hongr/Fr/Autr, 2013, 109’ Avec Laszlo Gyemant, Andras Gyemant, Piroska Molnar, Ulrich Thomsen... Pendant la Seconde Guerre mondiale, des jumeaux sont envoyés chez leur grand-mère à la campagne. Dans un pays dévasté, confrontés au froid, à la faim et à la cruauté de cette femme, ils apprennent à faire face. Leur seul refuge est un grand cahier. Première française

L’Homme du peuple Andrzej Wajda, Pologne, 2013, 124’ Avec Robert Wieckiewicz, Agnieszka Grochowska… De la révolte ouvrière des années 70 aux grandes grèves de Gdansk et à la naissance de Solidarnosc, jusqu’à la fin des années 80, une évocation de la vie du leader syndical Lech Walesa, Prix Nobel de la paix, et légende vivante du mouvement qui a contribué à l’effondrement du bloc soviétique.

Mandela : long walk to freedom Justin Chadwick, GB, 2013, 145’ Avec Idris Elba, Naomie Harris… Une évocation spectaculaire et intime du parcours exceptionnel de Nelson Mandela, de son enfance en milieu rural à son investiture comme premier président de la République d’Afrique du Sud, élu démocratiquement en 1994. Le destin passionnant d’un homme ordinaire qui sut s’insurger contre l’ordre établi et faire triompher ses convictions.

Europe 1990, le mur de Berlin est tombé. Katrine mène depuis vingt ans une vie heureuse en Norvège quand elle est subitement confrontée à son passé. Pour s’échapper de la RDA où, à sa nais24 e festival international du film d’histoire / les compétitions · 30


La compétition fiction Les films (suite)

Le Long chemin vers la maison Alphan Eseli, Turquie, 2013, 133’ Avec Usur Polat, Nergis Öztürk, Serdar Orçin Au cours de la bataille de Sarikamis, opposant l’Empire russe à l’Empire ottoman au cours de la Première Guerre mondiale, un groupe composé de sept individus de différentes classes sociales réussit à fuir la zone de combat et à trouver un chemin hors de danger pour permettre à chacun de retourner à la maison. Ils arrivent pourtant dans un village abandonné, en plein hiver et bientôt, la nourriture vient à manquer... En présence du réalisateur

avec France Télévisions

La Marche Nabil Ben Yadir, France, 2013, 110’ Avec Olivier Gourmet, Tewfik Jallab, Vincent Rottiers, Lubna Azabal, Hafsia Herzi, Charlotte Le Bon, Jamel Debbouze… En 1983, trois jeunes, aidés par le prêtre du quartier des Minguettes à Lyon, se lancent dans une grande marche pacifique entre Marseille et Paris pour l’égalité et contre le racisme. Malgré les difficultés et les résistances rencontrées, leur mouvement va faire naître un véritable élan d’espoir.

Avec Arte actions culturelles

My Sweet Pepper Land Hiner Saleem, Fr/All/Irak, 2013, 100’ Avec Golshifteh Farahani, Korkmaz Arslan… Au carrefour de l’Iran, l’Irak et la Turquie, dans un village perdu, lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, tente de faire respecter la loi. Cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit lutter contre Aziz Aga, caïd local. Il rencontre de Govend, l’institutrice du village, jeune femme aussi belle qu’insoumise.

Paradjanov Serge Avedikian, Olena Fetisova, Ukr/Fr/ Géorg/Arménie, 2013, 95’ Sergei Paradjanov a réalisé quelques films cultes dont Les Chevaux de Feu. Son non-conformisme lui a valu des années d’emprisonnement dans les geôles soviétiques. Mais cela ne lui a jamais enlevé son indéfectible sens de l’humour, son excentrisme et surtout sa passion pour la beauté. En présence du réalisateur

Le Long chemin vers la maison,

24 e festival international du film d’histoire / les compétitions · 31

d’Alphan Eseli


La compétition documentaire Les films 10 documentaires sélectionnés par Pierre-Henri Deleau, délégué général du Festival. Compétition de films documentaires inédits à la télévision française (indépendants du thème et présentés en avant-première). Projections au cinéma Jean Eustache du mardi 19 novembre au samedi 23 novembre. Rediffusion à l’auditorium de la Médiathèque Jacques Ellul.

Le Chant des tortues Jawad Rhalib, France/Belg/GB, 2013, 85’ Les murs ont des oreilles... Dès mon enfance j’entendais ce proverbe chaque fois qu’on parlait de la vie politique du Maroc. Les revendications sociales ont toujours été timides, souvent tuées dans l’œuf. Et voilà qu’arrive le 20 février 2011 et le début de la révolution marocaine. Des jeunes qu’on disait dépolitisés, mous, sans idéaux, vont, sous la bannière du « mouvement du 20 février », réussir à faire sortir dans la rue plusieurs centaines de milliers de Marocains, tous habités par l’exigence de de la liberté, de la justice et le refus de la peur.

Détroit, mes fantômes Steve Faigenbaum, France, 2013, 86’ Détroit, Michigan. Ville symbole de la puissance de l’industrie américaine, au développement économique rapide, mais aujourd’hui cité dévastée par la crise, la criminalité et saignée de ses habitants. La ville d’une famille, celle du narrateur, venue d’Europe au début du siècle dernier, Juifs polonais aspirant eux aussi à une part du rêve américain. Entre recherche des causes d’une chute spectaculaire et retour sur une mémoire familiale, une histoire subjective d’une ville au destin fascinant et dramatique. En présence de Steve Faigenbaum

Hélène Berr, une jeune fille dans Paris occupé Jérôme Prieur, France, 2013, 88’ Etudiante, Hélène Berr est promise à un bel avenir. Le Paris de l’occupation est celui de sa jeunesse. Hélène vient de fêter ses 21 ans quand elle commence à écrire son journal intime, qu’elle tiendra entre avril 1942 et février 1944. Le récit d’Hélène Berr montre au jour le jour, dans la splendeur de Paris, une jeune femme juive, brillante, à la sensibilité à vif, qui décrit sans s’appesantir, en même temps que les joies et les tourments de sa jeunesse, l’ombre qui gagne, les ténèbres qui montent… En présence de Jérôme Prieur

L’Irrésistible ascension de Moïse Katumbi Thierry Michel, Belgique, 2013, 83’ Le parcours de Moïse Katumbi, homme singulier et controversé. Richissime homme d’affaire, président d’un club de football, gouverneur de la très convoitée province du Katanga au Congo, il affiche ses ambitions : moderniser le pays et mettre fin à la corruption qui le gangrène. Mais tout ne semble pas si simple avec ce personnage, qui navigue astucieusement entre business et politique… En présence de Thierry Michel

24 e festival international du film d’histoire / les compétitions · 32


La compétition documentaire Les films (suite)

Nous filmons le peuple Ania Szczepanska, France, 2012, 58’

Portugal, l’Europe de l’incertitude François Manceaux, France, 2012, 52’

De 1948 à 1989, la plupart des cinéastes polonais ont dû exercer leur métier dans un système politique complexe, qui maniait efficacement le contrôle et la sanctification du septième art. Or c’est pourtant bien à cette époque-là que le cinéma polonais a connu son âge d’or. Comment des cinéastes, formés et financés par l’Etat, ontils réussi à mener une critique ouverte du système communiste jusqu’à filmer la chute d’un régime qu’ils étaient censés servir, tout en produisant certains des grands films de l’histoire du cinéma ? En présence de Ania Szczepanska

L’histoire récente du Portugal, marquée par la crise, les plans successifs d’austérité, la dérégulation et ses conséquences sociales. Un pays qui, comme d’autres en Europe, voit s’effondrer ses rêves de croissance économique, fragilisant l’idéal européen lui-même. Comment réagir, quel chemin suivre lorsque l’on sait que la rigueur imposée ne résoudra rien ? Et quel avenir pour l’Europe, quand la crise économique semble à ce point distendre les liens entre pays du nord et du sud ? En présence de François Manceaux

L’Ombre de Staline Thomas Johnson, France, 2013, 90’ En Russie, un inquiétant regain d’intérêt pour Staline et une certaine négation de ses crimes se sont développés ces dernières années. Alors que Vladimir Poutine entame son troisième mandat de président de la Russie en tentant de museler ses opposants, le mouvement qui avait vu s’ouvrir les archives de l’ex-URSS et la reconnaissance des crimes passés du régime semble remis en cause. Les victimes de la terreur stalinienne essayent elles de se battre pour que cette mémoire ne disparaisse jamais. En présence de Thomas Johnson

Opération Anthropoïde, éliminer le SS Heydrich Jarmila Buzkova, France, 2013, 78’ Le 27 mai 1942, à Prague, un attentat vise l’un des hommes les plus influents du régime nazi, Reinhard Heydrich, chef des services secrets SS. Au péril de leurs vies, un Tchèque et un Slovaque viennent de réaliser l’un des faits majeurs de l’histoire de la résistance au nazisme. L’histoire de Jan Kubis et Jozef Gabcik et de cette « Opération Anthropoïde ». En présence de Jarmila Buzkova

Le Procès du viol Cédric Condon, France, 2013, 52’ Le 2 mai 1978 s’ouvre à Aix un procès qui va marquer un tournant dans le sort réservé jusque-là aux affaires de viol en France. Un procès rendu possible par la ténacité de deux femmes refusant d’abdiquer devant les pressions d’une société et d’une justice qui préfèrent détourner les yeux. Et le combat d’une avocate - Gisèle Halimi - et des mouvements féministes, qui entendent désormais briser le tabou et changer le regard de la société sur le viol. En présence de Cédric Condon

Mur de Berlin, décompte fatal Bertrand Delais, France, 2013, 52’ Le 6 octobre 1989, la République démocratique allemande célèbre ses 40 années d’existence. Erich Honecker accueille le grand frère soviétique dans une liesse et des célébrations bien orchestrées. Mais derrière les embrassades de circonstance et les sourires, pointe une réalité que tous ignorent encore. Dans à peine un mois, le Mur de Berlin et le régime est-allemand auront été balayés. Le récit d’une chute aussi rapide qu’imprévue, vue du côté est-allemand. En présence de Bertrand Delais

24 e festival international du film d’histoire / les compétitions · 33


Seuls contre Hitler ,

Le panorama du documentaire

de MichaĂŤl Gaumnitz

p. 35-36

Beat generation,

de Xavier Villetard


Le panorama du documentaire en partenariat avec l’espace histoire-image de la ville de pessac

15 films sélectionnés par Pierre-Henri Deleau, délégué général du Festival. Florilège de films documentaires d’histoire récents, déjà diffusés à la télévision. Projections à l’auditorium de la médiathèque Jacques Ellul du mardi 19 au dimanche 24 novembre. 1940, l’or de la France a disparu Olivier Hennegrave, France, 2012, 52’ La guerre pour le trésor de la Banque de France pendant la Seconde Guerre mondiale ou l’incroyable odyssée de l’or français de juin 1940 à 1944. Ou comment la France libre a réussi à protéger son or à la barbe des Nazis, de Vichy, des Américains et des Anglais... En présence de Thibaut Chatel, producteur

Afghanistan, le prix de la vengeance Alberto Marquardt et Eric de Lavarène, France, 2012, 86’ Il y a onze ans, les États-Unis et d’autres pays occidentaux, dont la France, lançaient la guerre en Afghanistan. Sans débats. Sans l’ombre d’un doute. Comme un acte de légitime défense, face aux attaques du 11 septembre 2001. Aucun discours officiel n’a résisté à l’épreuve des faits. L’Afghanistan fut une cible idéale. C’est devenu un volcan.

Argentine, les 500 bébés volés de la dictature Alexandre Valenti, France, 2012, 93’ Trente ans après la fin de la dictature militaire qui, pendant huit ans, a écrasé l’Argentine, ce film retrace le combat acharné des Grands-mères de la place de Mai pour retrouver leurs petits-enfants disparus. Un combat exemplaire et universel.

Asiatiques de France Laurence Jourdan, France, 2013, 104’ Vietnamiens, Cambodgiens, Laotiens, Chinois… De la France coloniale à nos jours, Asiatiques de France traverse un siècle d’histoire d’une communauté discrète, hétérogène et fascinante, qui compte aujourd’hui près d’un million de personnes. En présence de Laurence Jourdan

Au nom de la race et de la science, Strasbourg 1941-1944 Sonia Rolley, Axel Ramonet et Tancrède Ramonet, France, 2013, 55’ Entre 1941 et 1944 en Alsace, sous la direction d’Himmler, scientifiques et soldats ont imaginé une collection anatomique visant à prouver l’existence des races et à conserver une trace de la « race juive » après sa disparition... En présence de Sonia Rolley

Aung San Suu Kyi, un rêve birman Manon Loizeau, France, 2013, 56’ Dans une Birmanie où le gouvernement semble multiplier les signes d’ouverture, le film retrace le parcours d’Aung San Suu Kyi, figure légendaire de la résistance birmane, et l’incroyable ferveur qu’elle suscite auprès d’un peuple engagé sur le long chemin de la démocratie.

Beat Generation Xavier Villetard, France, 55’ Le film raconte la formidable et durable amitié entre Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William Burroughs, qui a donné naissance au mouvement littéraire de la « Beat Generation ». Avec une dizaine d’autres écrivains, ce trio infernal a dynamité la littérature, posé les germes de la contre-culture et influencé les modes de vie et les mentalités à venir. En présence de Xavier Villetard

Ce qu’ils savaient, les alliés face à la Shoah Virginie Linhart, France, 2012, 68’ Les informations dont disposaient les Alliés sur l’holocauste pendant la Seconde Guerre mondiale auraient-elles pu sauver une partie des juifs européens de la folie meurtrière nazie ? Sur la base des révélations issues de documents déclassifiés, le film dévoile les choix et les motivations qui guidèrent Roosevelt, Churchill, Staline et De Gaulle pour sauver le monde du désastre tout en négligeant la question juive. En présence de Virginie Linhart

24 e festival international du film d’histoire / le panorama du documentaire · 35


Le panorama du documentaire (suite) en partenariat avec l’espace histoire-image de la ville de pessac

Dallas, une journée particulière Patrick Jeudy, France, 2013, 90’ 22 novembre 1963, Dallas, États-Unis. À 11h33, Air Force One atterrit sur l’aérodrome de Dallas. John Fitzgerald Kennedy pose le pied sur le sol texan, accompagné de sa femme, Jackie. Dans moins d’une heure, il sera abattu en pleine rue, face à l’objectif de dizaines de caméras et sous les yeux du peuple américain... En présence de Patrick Jeudy

Les Enfants otages de Bergen-Belsen Teri Wehn Damisch, France, 2013, 52’ Le périple d’un petit contingent de femmes et de jeunes enfants de prisonniers de guerre français juifs, en principe protégés par la convention de Genève. Ils furent néanmoins déportés en 1944, à un mois seulement de la libération de Paris. Au camp de Bergen-Belsen près de Hanovre, ils seront détenus comme « otages » en vue d’un échange contre des civils allemands bloqués dans des pays alliés ; un échange qui n’aura pas lieu. En présence de Teri Wehn Damisch

Fabrique d’un Etat Florence Martin-Kessler et Anne Poiret, France, 2012, 75’ En 2011, la république du Soudan du Sud est devenue la plus jeune nation du monde. Après une guerre civile de 50 ans qui a fait plus de 2 millions de victimes, les enjeux et les attentes sont importants. Mais comment construit-on un pays à partir de rien ? Fabrique d’un État suit une représentante déterminée de l’ONU et le nouveau vice-président alors qu’ils tentent de mettre la théorie en pratique pour façonner cette jeune démocratie. En présence de Florence Martin-Kessler

Hygiène raciale Guillaume Dreyfus, France/All, 2012, 85’ « Hygiène raciale » fut le nom donné à l’eugénisme, en Allemagne, dans les années 1930. Ce film raconte l’histoire de cette idéologie, en se concentrant sur l’eugénisme « négatif » : son but était d’empêcher la propagation de certaines maladies, que la science de l’époque estimait alors héréditaires. L’eugénisme fut l’un des piliers idéologiques

du nazisme. Toutefois, cette idéologie n’a pas seulement été appliquée dans l’Allemagne nazie, mais aussi, à une moindre échelle, dans d’autres pays occidentaux, comme la Suède et les Etats-Unis – avant 1933 et après 1945. En présence de Guillaume Dreyfus

Seuls contre Hitler Michaël Gaumnitz, France, 2013, 52’ Entre 1940 et 1943, si la majorité de la population allemande se montre complaisante avec le régime, la guerre n’enthousiasme personne. Longtemps fidèles aux nazis, Otto et Elise Hampel décident, un jour de septembre 1940, après la mort au front du frère d’Elise, de combattre l’Etat nazi. Ils se mettent à écrire des cartes postales dénonçant les activités criminelles d’Hitler et les déposent à divers endroits de Berlin… (Télérama - Sophie Bourdais) En présence de Michaël Gaumnitz

Tonnerre roulant sur Bagdad Jean-Pierre Krief, France, 2012, 65’ Le 20 mars 2003, à l’aube, débute la guerre en Irak. Cinq cents blindés et cent soixante-dix mille hommes d’une coalition menée par les Etats-Unis participent à l’opération Iraki Freedom. Ils déferlent par le Koweït. L’objectif vise à renverser le régime de Saddam Hussein. L’engagement américain durera plus de huit ans. L’année 2003 sera l’épicentre d’un long et profond séisme qui n’en finira pas, jusqu’aujourd’hui, d’ébranler la société irakienne de même que les pays voisins. En présence de Jean-Pierre Krief

Violette Leduc, la chasse à l’amour Esther Hoffenberg, France, 2013, 60’ « Si on entreprend une autobiographie, il faut y aller à fond » affirme Violette Leduc. L’homosexualité, l’avortement, la bâtardise, elle aborde chacun des sujets tabous des années 50 sans aucune hypocrisie. Sa « sincérité intrépide » lui apporte l’admiration et le soutien de Simone de Beauvoir. Presque 50 ans après le succès public de La Bâtarde, la force des livres de Violette Leduc reste intacte... En présence d’Esther Hoffenberg

24 e festival international du film d’histoire / le panorama du documentaire · 36


Chine, le nouvel empire ,

de Jean-Michel Carré

Les séances spéciales

Chine, le nouvel empire (avec ARTE) / La guerre d’hollywood (avec France Télévisions) p. 38 la cicatrice (avec le Ministère de la Défense - DMPA) p.39 IMages d’orient, archives sur grand écran (avec l’ECPAD) / The lunch box (Film de clôture) P. 40 La cicatrice ,

de Laurent Véray


Les rendez-vous particuliers d’arte chine, le nouvel empire en partenariat avec ARTE Actions Culturelles Jean-Michel Carré, France, 2012, 3x52’, doc Mercredi 20 nov. à 11h15 : 1. La Chine s’éveille, suivi d’un entretien avec Jean-Michel Carré et Xavier Paulès, chercheur et maître de conférences. Jeudi 21 nov. à 11h15 : 2. La Chine s’affirme, suivi d’un entretien avec Jean-Michel Carré et Caroline Puel , correspondante du Point à Pékin. Vendredi 22 nov. à 11h15 : avec le Master Pro Documentaire de l’université Bordeaux III, entretien filmé avec Jean-Michel Carré, suivi à 12h15 du volet 3. La Chine domine Une fresque en trois volets, passionnante et dense, qui retrace un siècle et demi de l’histoire de la Chine pour comprendre l’ascension fulgurante d’une superpuissance en devenir. Archives inédites à l’appui, Jean-Michel Carré décrypte et met en perspective les étapes qui mènent la Chine vers une place de future première puissance économique mondiale, à l’horizon 2017. Délaissant toute vision ethnocentrique, l’auteur analyse le discours chinois « de l’intérieur » et restitue la complexité de l’irrésistible et paradoxale ascension d’un pays politiquement verrouillé, économiquement ultralibéral et socialement inégalitaire. Un pays qui n’est donc pas à l’abri des écueils du capitalisme mondialisé…

Séance spéciale avec Arte My sweet pepper land Hiner Saleem, France/Allemagne/Irak, 2013, 100’. Avec Golshifteh Farahani. Avant-première en compétition fiction (voir p. 31) mercredi 20 novembre à 19h30 au cinéma Jean Eustache - salle Fellini.

avant-première avec france télévisions La guerre d’Hollywood Vendredi 22 novembre au cinéma Jean Eustache Michel Viotte, France, 2013, 2x75’, noir et blanc, doc Cette fresque documentaire raconte comment Hollywood, capitale mondiale du divertissement, va jouer un rôle unique durant la Seconde Guerre mondiale, en mobilisant à la fois ses talents et ses outils de production et de distribution pour servir les objectifs du gouvernement américain. Un regard original sur la Seconde Guerre mondiale, mais aussi sur l’histoire de l’Amérique et du cinéma.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les grands studios hollywoodiens se mobilisent pour soutenir la politique du gouvernement et de l’état-major américains. Des milliers de films sont produits : longs et courts métrages de fiction, dessins-animés, documentaires, films de formation pour les troupes ou les ouvriers des usines d’armement… Les plus grands talents de l’usine à rêves endossent l’uniforme : les réalisateurs filment l’évolution du conflit, tandis que les stars tournent à travers le pays pour vendre des bons de guerre, partent divertir les troupes sur les différents fronts et même participent aux combats. 24 e festival international du film d’histoire / les séances spéciales · 38


Avant-premières avec France Télévisions, l’ECPAD et le ministère de la défense (dmpa) la cicatrice

Samedi 23 novembre à 18h15 au cinéma Jean Eustache Laurent Véray, France, 2013, 52’, doc Ce documentaire se propose de retracer l’existence d’une famille française (quatre frères, deux sœurs et leurs parents) durant la guerre de 1914-18, en se fondant sur la correspondance authentique et exceptionnelle que ses membres, dispersés aux quatre coins de la France, entretiennent tout au long du conflit. Le destin des Résal, tel qu’il apparaît dans leurs échanges épistolaires et leurs photographies, est particulièrement romanesque. Cette famille hors du commun va se voir en effet marquée à tout jamais par l’irruption de la guerre, pour le meilleur et pour le pire : malgré la mort d’un des leurs, Younès, dès septembre 1914, deux des frères, notamment, vont devenir des pionniers de l’aviation tandis que l’une des sœurs s’engage dans une formation d’infirmière pour venir en aide aux soldats blessés… Le récit s’engage ainsi sur les traces de leur histoire tout en embrassant, dans un mouvement plus ample, l’Histoire, avec un H majuscule, de la Grande Guerre – sur le front comme à l’arrière.

14-18, refuser la guerre Georgette Cuvelier, France, 2013, 55’, doc Samedi 23 novembre En présence de Fanny Glissant, productrice Calomniées et réprimées, la désobéissance militaire et la mutinerie pendant la Première Guerre mondiale s’apparentent à un mythe silencieux. Pourtant, de toute l’Europe, se sont élevées les voix de Français, Allemands, Anglais, Russes qui ont dit non. Ce film, intégralement composé d’archives relie et décrypte les mots et les actes de ceux qui refusèrent la Grande Guerre.

24 e festival international du film d’histoire / les séances spéciales · 39


Séance spéciale avec l’ECPAD Images d’orient, archives sur Grand écran Samedi 23 novembre au cinéma Jean Eustache Archives tournées entre 1917 et 1950, présentées par audiovisuel à l’ECPAD Durée totale : 51’

Olivier Racine,

documentaliste

L’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) présente une sélection de 14 films issus de ses fonds, pour découvrir l’Inde et la Chine, en deux temps historiques : la Grande Guerre et la Seconde Guerre mondiale. La Première Guerre mondiale voit ainsi les Chinois contribuer au remplacement des hommes mobilisés sur le front, comme l’attestent des images prises au chantier naval de La Seynesur-Mer, et les Indiens renforcer les troupes britanniques dans la Somme. Après un témoignage rapporté par un officier-canonnier sur l’aviso colonial Dumont d’Urville, qui filme l’effervescence des artères de Shanghai en 1934, les images du second conflit mondial montrent le débarquement des troupes japonaises en Chine, la contribution de l’armée indienne à la libération de la Birmanie occupée par les troupes japonaises et la célébration de la victoire des Alliés à Delhi.

Film de clôture The lunch box Avant-première dimanche 24 novembre à 20h au cinéma Jean Eustache Ritesh Batra, Inde/France/Allemagne, 2013, 104’, couleur Chaque matin, Illa cuisine et se met en quatre pour préparer des plats variés et savoureux pour le déjeuner de son mari. Elle confie ensuite sa « lunchbox » au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Chaque soir, elle attend de son mari des compliments qui ne viennent jamais. Ce qu’elle ignore, c’est que ses « lunchbox », sont remises accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Conscient de la méprise, Saajan laisse, un jour, un mot dans la « boîte repas ». Illa lui répond. Débute alors une relation épistolaire où l’excitation de dialoguer avec un inconnu se transforme en une amitié inattendue… The Lunch Box ,

de Ritesh Batra

24 e festival international du film d’histoire / les séances spéciales · 40


Autour du festival

Les expositions p. 42 Côté livres P. 43 liste des personnalités invitées de a à z P. 44 Informations pratiques P. 45 L’équipe P. 46

Exposition « Portraits du Rajasthan »


Les expositions Les 100 ans du cinéma indien

A L’espace Histoire-Image de la Médiathèque Jacques Ellul de Pessac

Les 100 ANS du CINEMA INDIEN

Pour son 100e anniversaire, le cinéma indien s’expose à Pessac, à travers des affiches originales de films indiens, des documents publicitaires originaux, des extraits de films ou des interviews... Un parcours complet au sein d’un médium qui a contribué à façonner l’identité de l’Inde et à faire de Bombay l’une des capitales mondiales du cinéma. L’exposition reviendra sur les origines, les influences, les genres, les figures du cinéma indien (Satyajit Ray, Ritwik Ghatak, Guru Dutt, Raj Kappoor...), ou encore les rapports Hollywood/Bollywood. Visites assurées par un guide-conférencier.

J’ai fait un beau voyage (1955-1958)

Photographies de jean vautrin Au cinéma jean eustache de pessac en partenariat avec la galerie arts et regards

Une série de photos réalisée par l’écrivain, réalisateur et scénariste Jean Vautrin, en Inde sur le tournage du documentaire Inde, Terre Mère de Roberto Rossellini, où il fut assistant-réalisateur de 1955 à 1958. Les images, retrouvées miraculeusement dans une mallette rouillée par la mousson, sont la mémoire du temps. Elles racontent à un demi-siècle de distance que les gestes de l’homme sont éternels et traduisent cette euphorie étrange d’aller à la rencontre des visages et de voir la vie devant soi au travers du viseur d’une caméra.

Portraits du Rajasthan Photographies de Jean-Christian Cottu Place de la V e République - pessac

Photographe et voyageur passionné, Jean-Christian Cottu parcourt le monde depuis 1989 à la rencontre des populations. L’Inde est le premier de ses nombreux voyages en Asie. Ces portraits ont été réalisés avec un studio portatif afin de capter l’essence même de la dignité et de garder la trace d’une humanité en dehors de la civilisation.

24 e festival international du film d’histoire / autour du festival · 42


Côté livres Le Prix du Livre d’Histoire du cinéma Créé en 2010, le Prix du Livre d’Histoire du Cinéma est un prix décerné par des représentants du Conseil d’Administration du Festival du Film d’Histoire visant à récompenser le meilleur livre d’histoire de cinéma paru dans l’année. La remise du prix aura lieu dimanche 24 novembre, lors de la cérémonie de clôture. Le Jury François Aymé,

commissaire général du Festival secrétaire général du Festival Michèle Hedin, administratrice du Jean Eustache Pierre Pommier, réalisateur Julien Record, documentaliste à l’Espace Histoire-Image Claude Aziza ,

Le lauréat Pierre Lherminier : Annales du cinéma français : Les voies du silence 1895-1929, Nouveau Monde éditions, décembre 2012. « Cette somme sans précédent reconstitue l’évolution du cinéma français dans toutes ses dimensions. On ne peut bien connaître le cinéma français, et le comprendre, sans connaître l’intégralité de son histoire. C’est pourquoi cet ouvrage remonte aux origines, avant de reconstituer, année après année, la période extraordinairement animée et féconde, quoique méconnue, qui va de l’invention de la Cinématographie aux premiers films sonores et parlants. Ce livre d’une conception originale suit pas à pas, presque au jour le jour, l’actualité de la vie professionnelle du cinéma sous ses divers aspects, avec ses aléas, ses crises, ses débats, en mettant l’accent sur la vie et le travail de ceux qui l’ont fait, et les œuvres majeurs qui en sont nées. Il en résulte un récit vivant, richement documenté et abondamment illustré, grâce auquel c’est au cœur même de l’histoire du cinéma français en train de se faire, et dans le contexte de son temps, que le lecteur est invité à pénétrer. En marge de ce récit, une chronologie continue, une sélection des films les plus marquants, et parfois un « Plan rapproché » sur un moment, un sujet ou un film particulier, apportent un éclairage complémentaire. De précieuses annexes et des index font en outre de cet ouvrage une référence indispensable. C’est toute la mémoire du cinéma français qui est ainsi remise au jour. »

Et toujours... Librairie Encre Blanche, partenaire du Festival Des séances de dédicaces auront lieu tous les jours avec les invités présents. Place de la Ve République - Pessac Centre Le catalogue du Festival C’est le guide indispensable du festivalier. Il présente en détail le thème, les rencontres d’Histoire, les débats, les invités, les films et les documentaires du Festival. Chaque film programmé fait l’objet d’une analyse détaillée, accompagnée de photographies inédites. Édition en noir et blanc ou en couleur. En vente à 10 € à Pessac (Jean Eustache) et à Bordeaux (Librairie Mollat, rue Porte Dijeaux) dès le 13 novembre, puis sur le site du Festival. 24 e festival international du film d’histoire / autour du festival · 43


Liste des personnalités invitées de a à z martine ALLAIRE, éditrice

jean-pierre KRIEF, réalisateur

laurence Attali, productrice et réalisatrice

thomas Lacoste, réalisateur

serge Avédikian, réalisateur et comédien

Emmanuel Laurentin, journaliste à France Culture

claude Aziza, professeur honoraire

LAM Lê, réalisateur

jean-françois Baillon, professeur de civilisation britannique

Christine lévy, chercheuse et maître de conférences

marie-claire Bergère, historienne et professeur

Liang si, étudiante d’origine chinoise

rajkumar Bhan, réalisateur

Virginie Linhart, réalisatrice

lucien Bianco, historien et directeur de recherche

marceline Loridan-Ivens, réalisatrice

Bo Dong, étudiant d’origine chinoise

Christophe lucet, journaliste à Sud Ouest

jean-joseph Boillot, économiste

François Manceaux, réalisateur

GUY BOIRON, médecin et doctorant

Jean-Louis margolin, historien

eric Bonhomme, président de l’APHG

claude Markovits, directeur de recherche émérite

florence Bretelle-Establet, chercheuse

Claude martin, ancien ambassadeur de France en Chine

Sarah Brucker, productrice

florence Martin-kessler, réalisatrice

sylvie Brunel, géographe et économiste

ariane Mathieu, journaliste à l’Histoire

martine Bulard, rédactrice en chef adjointe du Monde

Thierry Michel, réalisateur

diplomatique

Murali nair, réalisateur

Jarmila Buzkova, réalisatrice

Séverine Nikel, éditrice au Seuil

michel Cabannes, professeur en sciences-économiques

valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la fondation pour la

patrick Cabouat, réalisateur

Recherche Stratégique

jean-michel Carré, réalisateur

Boris orgogozo, acteur en Chine

jean-claude Carrière, écrivain et scénariste

Clara ott, réalisatrice

rémi Castets, enseignant spécialiste de la Chine

Angélique Oussedik, responsable Actions Culturelles ARTE

christophe Château, responsable de la communication au CIVB

Xavier Paulès, chercheur et maître de conférences

Thibaut Chatel, producteur

JEan petaux, politologue

Cédric Condon, réalisateur

Jérôme Prieur, réalisateur

Gérard courtois, directeur de la rédaction du Monde

luisa Prudentino, historienne du cinéma chinois

DAI SIJIE, réalisateur et écrivain

Caroline puel, journaliste au Point

bernard debord, réalisateur

Clément puget, responsable Master Pro Documentaire

Bertrand Delais, réalisateur

Rajagopal p.v., président d’Ekta Parishad

jean-luc Domenach, professeur de sciences politiques

Olivier racine, documentaliste audiovisuel

Guillaume Dreyfus, réalisateur

Françoise robin, maître de conférences

Danielle elisseeff, historienne

sonia rolley, réalisatrice

Alphan Eseli, réalisateur

Françoise sabban, directrice d’études

Steve Faigenbaum, réalisateur

Thierry Sanjuan, sinologue et professeur de géographie

alain Frachon, journaliste au Monde

Louise savri, étudiante en histoire

chloé Froissart, sinologue et politologue

Shipin Sheng, étudiante chinoise

michaël GAUMNITZ, réalisateur

Pierre Singaravélou, historien

Fanny Glissant, productrice

anne Soëtemondt, journaliste à RFI

Allain glykos, maître de conférences en philosophie

Ania Szczepanska, réalisatrice

anthony goreau-ponceaud, maître de conférences

jean-baptiste THIAL de Bordenave, spécialiste droit du vin

Nastasia haftman, étudiante à l’IJBA

Jean-Marie Tixier, président du Jean Eustache

valérie Hannin, directrice de la rédaction de l’Histoire

Martine Van Woerkens, historienne

georges HAULSHALTER, ex-président du CIVB

Hubert Védrine, diplomate et ancien ministre

michèle Hédin, administratrice du Jean Eustache

Laurent Véray, réalisateur

esther Hoffenberg, réalisatrice

Paul Veyret, enseignant-chercheur

Jean-Noël Jeanneney, président d’honneur

Xavier Villetard, réalisateur

Patrick Jeudy, réalisateur

Michel Viotte, réalisateur

Thomas Johnson, réalisateur

Teri Wehn Damish, réalisatrice

Laurence jourdan, réalisatrice

Thomas Wieder, journaliste au Monde

mira Kamdar, directrice de recherche et auteur

Annette Wieviorka, historienne

agathe Keller, chercheuse

Michel Winock, historien

Anne Kerlan, chercheure au CNRS

Max-Jean Zins, historien

Anaïs Kien, journaliste à France Culture


Informations pratiques Renseignements

Les partenaires

www.cinema-histoire-pessac.com 05.56.46.25.43 contact@cinema-histoire-pessac.com

La Ville de Pessac, La Communauté Urbaine de Bordeaux, Le Conseil Général de la Gironde, Le Conseil Régional d’Aquitaine, Aquitaine en Scène, Centre National du Cinéma et de l’Image Animée, Le Ministère de la Culture et de la Communication, Le Ministère de la Défense / DMPA, Le Rectorat de Bordeaux, La Caisse des Dépôts et Consignations

Tarifs : Toutes les rencontres et tous les débats d’histoire sont gratuits et accessibles à tous. Films à la séance : 6,50 € Etudiants et moins de 18 ans : 5 € Séance scolaire : 3 € Carte 20 films (non nominative) : 58 € Carte 5 films (non nominative) : 25 € Les lieux du Festival : Le cinéma Jean Eustache (Place de la Ve République à Pessac Centre) : projections dans les cinq salles du cinéma, débats dans les salles de cinéma ou dans l’Espace Jacques Ellul au 3e étage. La médiathèque Jacques Ellul (21, avenue de Camponac à Pessac) : projections des sections documentaires dans l’auditorium de la médiathèque, exposition à l’Espace Histoire-Image. Accès Rocade sortie 13 SNCF : TER Bordeaux/Pessac (5 mn) / Alouette-France/Pessac centre (2 mn) Tramway ligne B - terminus Pessac centre Bus 4, 23, 24, 35, 36, 42, 44, 48, 87 - arrêt Pessac centre / Pessac Gare Station VCUB près du cinéma www.infotbc.com Allô TBC : 05 57 57 88 88 Se garer à Pessac Parking souterrain en centre-ville. Parking gratuit près de la Poste.

Remerciements Merci à Jean-Christian Cottu, à l’association Balade Photographique et au maire de la ville de Moncoutant pour l’exposition « Portraits du Rajasthan ».

avec la participation de : ARTE Actions culturelles, France Télévisions, France 3 Aquitaine, France Culture, France Bleu Gironde, FIP, L’Histoire, Sud Ouest, Le Monde, Ambassade de l’Inde, Association des Professeurs d’Histoire et Géographie d’Aquitaine, Café économique de Pessac, Centre de documentation sur le cinéma chinois, Cinéma Jean-Eustache, Cinémas de proximité de la Gironde, Cinémas de proximité en Aquitaine, Collectif Pessac SSI, ECPAD, Espace Histoire-Image, Galerie Arts & Regards, Gana Pati, Goethe Institut de Bordeaux, IJBA, INA, Le Point, Les Amis du Monde diplomatique, Librairie Encre Blanche, Librairie Mollat, Lycée PapeClément, Médiathèque Jacques Ellul, SCAM, SCEREN, Sciences Po Bordeaux, Universités Bordeaux 1, Michel-de-Montaigne Bordeaux-III et Montesquieu Bordeaux IV

et le soutien de : Air France, Aquitanis, Centre social et d’animation de la Châtaigneraie, Château Pape Clément*, Château Smith Haut Lafitte*, CIJA, Cofely, Crédit Mutuel du Sud Ouest, Domaine Clarence Dillon* : Château Haut-Brion et Château La Mission HautBrion, Domofrance, Gaz de Bordeaux, Géant Pessac, Holiday Inn, iConcept, Orange, Peugeot SIASO, PROCIREP – Société des Producteurs, Le Bœuf sur la place, SNCF, Syndicat Viticole de Pessac-Léognan, TBC – tram et bus de la Cub, Thales, Triaxe, Vignobles André Lurton* : Château La Louvière*, Château Couhins-Lurton*, Château Coucheroy*, Vignobles Michel Gonet* : Château Haut-Bacalan*, Château Haut L’Evêque* *L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

24 e festival international du film d’histoire / autour du festival · 45


L’ÉQUIPE DU FESTIVAL L’association du Festival Président d’honneur : Jean-Noël Jeanneney Président : Alain Rousset Vice-président : Jean Labib Secrétaire général : Claude Aziza Trésorier : Allain Glykos Membres : Anne-Marie Cocula, professeur émérite

à l’université Bordeaux III, vice-présidente du Conseil

Régional d’Aquitaine / Marcel Desvergne, président d’Aquitaine Europe Communication / Jean-Marie Dupont, président de Biarritz Festivals / Alexandre Fernandez, professeur d’histoire contemporaine à l’université Bordeaux III / Valérie Hannin, directrice de la rédaction et rédactrice en chef de l’Histoire / Michèle Hedin, membre du groupe pédagogique / Stéphane Khemis, historien et fondateur de l’Histoire / Jean Lacouture, écrivain, historien / Danielle Le Roy, adjointe déléguée à la cuture de la ville de Pessac / Pierre Pommier, réalisateur / Jean Rozat, ex-directeur général d’Arte / Jean-Marie Tixier, président de l’association du Jean Eustache / Thomas Wieder, journaliste au Monde / Michel Winock, historien et membre fondateur de l’Histoire

L’équipe du Festival 2013 Délégué général, sélection du prix du Film d’Histoire, catégorie documentaire, du Panorama et des films sur le thème Pierre-Henri Deleau

Commissaire général, sélection du Prix du Film d’Histoire, catégorie fiction François Aymé - 05 56 46 69 81 - ayme.festival.pessac@wanadoo.fr assisté de Julia Pereira - julia.festival.pessac@orange.fr Organisation générale - 05 56 46 25 43 - bs.festival.pessac@wanadoo.fr

Bruno Scheurer

Relations publiques Anne-Marie Recurt 05 56 46 69 82 - presse.festival.pessac@wanadoo.fr assistée de Julia Pereira - julia.festival.pessac@orange.fr Programme pédagogique Virginie Franceschinis - 05 56 46 69 86 - scolaire@cinema-histoire-pessac.com Caline Oscaby - 05 56 46 69 85 - scolaire2.festival.pessac@orange.fr Documentation, catalogue et programme Boris Barbiéri - barbieri.festival.pessac@orange.fr assisté de Alexandre Milhat - assistant.festival.pessac@wanadoo.fr Relations presse, communication et site web Julie Fauchie - 05 56 46 69 82 - presse.festival.pessac@wanadoo.fr Invités et logistique Marie-Laure Sagardiluz

- 05 56 46 69 83 - accueil.festival.pessac@wanadoo.fr

Stagiaire Shipin Sheng

Régie générale François Daguisé

- 06 08 67 49 59

Logistique chauffeurs Isabelle Pauly 24 e festival international du film d’histoire / autour du festival · 46


Dossier presse email inde et chine film histoire de pessac