Page 1


SOMMAIRE 1.

La lithotritie par ondes de choc pour les calculs rénaux 2.

4

Principe de la lithotritie extra-corporelle 3.

5

Les limitations de la lithotritie par ondes de choc

4.

7

Avant votre traitement

7

Votre traitement

9

5. 6.

Votre sortie

7.

11

Après votre traitement

12

8.

Risques de la lithotritie par ondes de choc

14

9.

Pour accéder à la clinique

15

3


La Lithotritie Par Ondes De Choc Pour Les Calculs Rénaux La lithotritie par ondes de choc est un traitement non chirurgical. Elle vise la destruction de votre calcul rénal ou urétral pour le réduire en fragments qui seront éliminés facilement et sans douleur par les voies urinaires naturelles. Cette brochure a pour objet de vous présenter la lithotritie extracorporelle ainsi que les différentes étapes de votre prise en charge. Elle est complémentaire aux informations fournies par votre médecin urologue et au livret d’accueil du service ambulatoire qui vous a été remis lors de votre pré-admission. Ce document ne remplace pas le dialogue avec les équipes de l’établissement mais vous offre un support écrit auquel vous pourrez vous référer. Nous restons à votre écoute.

L ‘équipe du Centre des pathologies de l’arbre urinaire. Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter la clinique au 02 43 775 775 ou sur www.clinique-du-pre.fr .

4


Principe De La Lithotritie Extra Corporelle La lithotritie est une technique permettant de casser les calculs urinaires à l’aide d’un appareil appelé lithotripteur. Cet appareil va pulvériser le calcul en lui envoyant des ondes de choc, depuis l’extérieur du corps. Ces ondes de choc sont produites par un générateur et sont dirigées sur le calcul par un système de visée à repérage radiographique et échographique. Il ne s’agit ni d’un laser ni d’ultrasons qui nécessitent quant à eux un abord direct du calcul. Les fragments s’élimineront ensuite par voie naturelle. Durant le traitement vous serez couché sur le dos ou sur le ventre en fonction de la localisation du calcul. La séance dure de 30 à 60 minutes, en fonction de la facilité de repérage et de la dureté du calcul. Pour votre confort et afin d’éviter toute douleur, et aussi pour que nous puissions effectuer l’examen avec un maximum d’efficacité, le médecin anesthésiste vous proposera une anesthésie adaptée (générale, rachidienne, péridurale ou sédation). Les fragments du calcul seront éventuellement recueillis dans vos urines afin d’être analysés.

5


La lithotritie extracorporelle est le traitement de référence de tous les calculs urinaires. Cette technique est non invasive (pas d’ouverture chirurgicale), vous permettant une récupération rapide de votre activité normale. Le traitement est de courte durée et réalisable dans la majorité des cas en ambulatoire (hospitalisation inférieure à 24 heures). L’entrée et la sortie se font le même jour, vous évitant ainsi de passer une nuit à l’hôpital. Cependant, la durée de votre hospitalisation sera déterminée en fonction du type de calcul, de votre état général et des douleurs postopératoires. Le taux de complications est faible.

Pourquoi cette intervention ? Le ou les calculs situés dans votre rein ou votre uretère justifient d’être traités car ils sont à l’origine de troubles tels que douleur, saignement et infection. L’absence de traitement vous expose à la persistance ou à la récidive de ces troubles. Certains calculs peuvent détériorer le rein et au maximum entraîner sa destruction.

6


Les Limitations De La Lithotritie Par Ondes De Choc La lithotritie peut être impossible ou inefficace dans certains cas tels que : Un calcul urinaire trop gros ou très dur ; L’obésité (difficultés de repérage et problèmes de positionnement sur la table chez les patients de plus de 150 kg – les ondes de choc n’atteignent pas le calcul) ; Durant la grossesse ; Patients avec des troubles de la coagulation ou qui prennent des anticoagulants. D’autres options de traitement peuvent être envisagées pour ces patients. Des précautions spéciales peuvent être nécessaires chez les patients porteurs d’un pacemaker cardiaque. Si vous avez un pacemaker, merci d’en aviser votre médecin à l’avance. Certains calculs nécessiteront plus d’un traitement de lithotritie par ondes de choc pour obtenir de bons résultats.

Avant Votre Traitement Votre urologue a fait le choix de traiter votre calcul par lithotritie parmi les autres moyens (endoscopiques ou chirurgicaux) existants. L’indication de chaque technique dépend de la taille, du nombre, de la situation et de la dureté du(es) calcul(s). N’hésitez pas à solliciter votre urologue afin qu’il vous présente les avantages et les inconvénients de chaque méthode et la raison pour laquelle il vous propose une lithotritie extracorporelle.

7


La lithotritie nécessite habituellement une anesthésie générale légère, pour améliorer le confort du patient pendant l’acte, sans l’endormir complètement. De ce fait, avant votre hospitalisation, une visite préanesthésique est obligatoire. Un bilan sanguin et urinaire ainsi qu’un électrocardiogramme sont généralement requis. Un examen cytobactériologique des urines (ECBU) doit être réalisé une semaine avant l’hospitalisation. Le résultat doit être communiqué à votre urologue qui, en cas d’infection, vous prescrira un traitement antibiotique adapté. L’intervention ne sera réalisée qu’avec des urines stériles. La veille de votre hospitalisation, une radiographie d’abdomen sans préparation doit être réalisée. En effet, les calculs sont souvent mobiles et peuvent se déplacer, gênant leur repérage. Dans certains cas, il peut être utile de mettre en place une sonde interne, dans l’uretère, avant la lithotritie.

Médicaments : La plupart de vos médicaments peuvent être pris comme d’habitude. Apportez avec vous une liste de vos médicaments actuels pour votre rendez-vous avec le médecin anesthésiste et votre urologue. Si vous prenez des médicaments pour fluidifier votre sang (aspirine et/ou anticoagulant), pour éviter tout risque de saignement, il est impératif de l’arrêter 10 jours avant l’intervention. En cas de doute, contactez votre urologue pour recevoir des instructions.

8


Votre Traitement Prévoyez d’arriver au moins une heure avant l’heure fixée pour votre traitement. Le jour de votre hospitalisation, vous devez être à jeun (ne pas avoir bu, mangé ou fumé depuis une durée d’au moins 6 heures). Vous devez prendre une douche avant de vous rendre à l’hôpital. N’oubliez pas d’emporter avec vous tous les résultats de vos examens et vos clichés d’imagerie. Pour en savoir plus : Merci de vous reporter au livret d’accueil du service ambulatoire et d’endoscopie. Dès votre arrivée, vous serez pris en charge par l’infirmière du service ambulatoire, installé dans votre chambre puis conduit vers le Centre de Lithotritie.

9


Après avoir été accueilli en salle de préparation par l’infirmier et/ ou l’anesthésiste, un brassard à tension artérielle vous sera apposé sur le bras et des électrodes autocollantes sur la poitrine pour la surveillance de votre rythme cardiaque. Une perfusion sera posée qui servira à vous donner une prémédication et des calmants contre une douleur éventuelle pendant la séance. En salle d’intervention, vous serez installée en position confortable sur la table de lithotritie. Des appareils de surveillance sont à nouveau branchés : scope, tensiomètre et oxymètre (petite pince installée à l’extrémité d’un doigt pour mesurer le taux d’oxygène dans le sang.) Le médecin procèdera ensuite au repérage du calcul par une radiographie en temps réel couplée à une échographie.

10

Si le repérage ne pose pas de difficulté, le médecin anesthésiste injectera les produits nécessaires à votre sédation et la séance pourra débuter. La tête de traitement est alors installée au contact de votre peau, en regard du calcul. En pratique, il s’agit d’un ballon en caoutchouc qui se remplit progressivement d’eau au contact de votre peau. Un gel de contact est appliqué entre le ballon et votre peau. Il est important de ne pas bouger durant le traitement pour que les ondes de choc puissent être dirigées avec précision sur le calcul. Lorsque les tirs débutent, vous pouvez ressentir comme des claques sur votre peau et vous allez entendre des bruits secs.


La douleur ressentie par le patient pendant le traitement est variable et différente selon les patients. En général, elle est bien tolérée. Lorsqu’elle n’est plus supportée, le médecin anesthésiste présent, profitera de la perfusion pour vous injecter des calmants permettant ainsi le bon déroulement de la séance. Il est exceptionnel qu’une anesthésie plus profonde soit nécessaire. Le but du traitement est de casser votre calcul en fragments assez petits pour pouvoir ensuite être éliminés. Le nombre de coups est limité et dépend de l’organe visé (rein ou uretère). La séance dure entre 30 et 60 minutes. Une fois terminée, vous serez réinstallé dans votre lit et placé sous surveillance avant d’être reconduit dans votre chambre au sein du service ambulatoire. La perfusion sera maintenue pendant quelques heures.

Votre Sortie Votre sortie s’effectuera quelques heures après. Celle-ci nécessite l’accord de votre urologue et de l’anesthésiste.

Il est déconseillé de voyager de longues distances dans les heures qui suivent la lithotritie.

Vous ne pourrez pas repartir seul. En effet, la législation impose qu’une tierce personne puisse accompagner tout patient ayant été traité en chirurgie ambulatoire.

Si vous habitez loin de la clinique, il est préférable de passer la nuit à proximité pour pouvoir traiter tout problème éventuel qui pourrait subvenir à la suite de votre intervention.

Vous recevrez un document d’information ainsi que les ordonnances nécessaires à votre traitement.

Vous devriez pouvoir rentrer à la maison dès le lendemain.

11


Après Votre Traitement

Si la séance s’est avérée efficace, votre calcul s’est fragmenté et vous allez probablement en éliminer des fragments en urinant. Il est nécessaire de filtrer vos urines pendant quelques jours. Les fragments récupérés seront analysés pour en connaître leur composition chimique et éventuellement les causes. Voici les symptômes que vous pouvez présenter dans les suites de la lithotritie:

12

Présence de sang dans les urines (hématurie) Le plus souvent, vous urinerez du sang pendant quelques jours. C’est un signe habituel n’entraînant, le plus souvent, pas de conséquences. Une urine claire et l’évacuation des fragments de pierre sont favorisées en buvant au moins deux litres d’eau par jour. Douleurs Des simples douleurs de même qu’une rougeur au niveau de la peau sont habituelles. Des antalgiques simples suffisent en général.


La plupart des personnes retournent au travail et reprennent leurs activités normales dès qu’elles se sentent confortables, habituellement une journée ou deux jours après le traitement de lithotritie. Vous devez reprendre rendez-vous en consultation avec votre urologue 3 à 4 semaines après votre traitement. A votre sortie, il vous prescrira une échographie rénale et une radiographie de l’abdomen sans préparation (ASP). Ces examens lui permettront de juger de l’efficacité de la lithotritie que vous avez subie. Un régime alimentaire et un traitement médicamenteux pourront dans certains cas vous être prescrits afin de diminuer le risque de récidive des calculs. Si la fragmentation du calcul n’a pas été suffisante à cause de sa taille initiale ou de sa dureté (fragments résiduels), il est possible qu’une ou plusieurs séances supplémentaires vous soient proposées. Elles doivent être réalisées à au moins un mois d’intervalle pour diminuer le risque de lésion du rein.

13


Risques De La Lithotritie Par Ondes De Choc Les complications de ce traitement sont exceptionnelles. Risque d’obstruction de l’uretère par les fragments en cours d’élimination ; Risque de contusion interne dans ou autour du rein (très rare). Exceptionnellement peut survenir un hématome important, dans le rein ou autour du rein, qui peut nécessiter un geste de ponction ou une opération par voie ouverte, et parfois une transfusion.

Vous devez contacter votre urologue ou notre accueil médico-chirurgical H24 en cas de douleurs non calmées par les traitements antalgiques et/ou en cas de frissons et/ou de fièvre (T°> 38,5°C) en vue d’une probable hospitalisation. (Tél : 02 43 775 775)

14


Pour Accéder à La Clinique Du Pré

Autoroute A11, sortie Le Mans Nord, puis direction Angers sortie Université, Clinique du Pré. Autoroute A11, sortie Le Mans Ouest direction Le Mans, puis Clinique du Pré.

Rocade du Mans, sortie Université - Clinique du Pré. Tramway : Ligne Haute Venelle - Clinique du Pré

Clinique du Pré 13, avenue René Laënnec - 72018 Le Mans Cédex 2 Tél : 02 43 775 775 - SIREN : 305 776 262 00027

www.clinique-du-pre.fr

15


NOTES


NOTES


NOTES


L’équipe de la Clinique du Pré vous remercie pour la confiance que vous lui avez accordée.


Des parcours de soins fluides et organisés Une prise en charge globale et personnalisée Une équipe pluridisciplinaire au service de votre santé www.clinique-du-pre.fr Clinique du Pré - 13, avenue René Laennec - 72000 LE MANS Tél : 02 43 775 775 - Fax : 02 43 775 700 E-mail : contact@clinique-du-pre.fr SIREN : 305 776 262 00027

Livret lithotritie  
Livret lithotritie  
Advertisement