Issuu on Google+

y-so www.clich

us-bois.fr

février-mars 2011 n° 82 Le MesnilAmelot

RoissyPicardie

Orry-la-Ville–Coye Barr Goneau de esse

C

Triangle de Gonesse

Parc des Expositions RER B

Tangentielle Nord

Le BlancMesnil

Le Bourget Aéroport elle P a r i ouv en gn i L

andie orm s-N

Les Agnettes

Sevran-Beaudottes Aulnay

Le Bourget RER B

Saint-Denis Pleyel

Ça bouge côté emploi et formation

ess xpr

E DG

C

Sevran-Livry

La Courneuve e Tang

Bois-Colombes

ntiell

Les Grésillons

e No

Bécon-lesBruyères

Bobigny

Saint-Ouen RER C Eo le

Clichy-Montfermeil

rd

Mairie de Saint-Ouen

Porte de Clichy

La Défense

Aéroport Charles de Gaulle

Pont Cardinet

Chelles

Saint-Lazare Suresnes Centre

Madeleine Pyramides Val de Fontenay

Châtelet Gare de Lyon Boulogne Pont de Sèvres

Olympiades

Issy RER

Clamart / Issy / Vanves

Maison Blanche KremlinBicêtre Hôpital

Châtillon - Montrouge Bagneux M4 Arcueil - Cachan

Bercy Cour St-Emilion Bibliothèque François Mitterrand

M.I.N Porte de Thiais

De nouveaux agents de proximité

Champigny Le Plant Bry / Villiers / Champigny

St-Maur

Villejuif Louis Aragon

nt-Lyon Clermo éanss-Orl Pari

Chevilly 3 Communes

A Noisy-Champs

Vitry Centre

Villejuif Institut Gustave Roussy

Noisyle-Grand

Les Ardoines

Créteil l’Echat Le Vert de Maisons

A

Un square dans le bas Clichy Aéroport d’Orly

Massy - Palaiseau

Tra m -t rain M

Inte rco nn ex ion as s

Su d

y-

l’événement

Le Grand Paris Express sur les rails C

L’agenda de mars-avril


envie d’avenir

Ce début d’année a été marqué par une avancée essentielle pour notre territoire en matière de transports. Dans le cadre du projet de métro automatique autour de la capitale, l’État et la Région ont entériné le principe non seulement d’une station à Clichy/Montfermeil mais aussi d’un maillage renforcé pour notre département. C’est une décision déterminante pour notre ville, notamment en termes de lien économique, social et culturel avec Paris et le reste de la région. L’emploi et le développement économique de Clichy-sous-Bois figureront parmi les grands gagnants de ce projet d’envergure. La communauté d’agglomération de Clichy-sous-Bois et Montfermeil, qui les compte parmi ses compétences, se mobilise pour améliorer son offre de service en direction des personnes en recherche d’emploi ou de formation. Les services de la Direction de l’emploi, de la formation et de l’insertion (DEFI) et l’antenne de Montfermeil de la Mission locale pour l’emploi (MLE) vont prochainement s’installer dans de nouveaux locaux au 59-61 boulevard Bargue, à Montfermeil, en attendant une installation définitive dans un nouveau bâtiment issu du programme de rénovation urbaine. En janvier, plusieurs réunions d’information sur le dispositif des zones franches urbaines (ZFU) ont été organisées et marquent la volonté des deux villes de renforcer l’attractivité de leur territoire et de défendre les zones franches afin de pérenniser les entreprises qui s’y installent. La Communauté d’agglomération vient également de mettre en place des réunions mensuelles d’information afin d’accompagner les candidats à la création d’entreprise. D’autres actions sont menées pour favoriser l’emploi des jeunes. La convention Jeunesse signée avec la ville de Paris ouvre des perspectives intéressantes en termes d’échanges entre jeunes et professionnels. D’autre part, la journée jobs d’été, qui permet de faire un premier pas dans le monde du travail, aura lieu le 27 avril prochain. J’invite tous les jeunes Clichois à la recherche d’une expérience professionnelle à s’y rendre. Les contacts concrets établis avec les professionnels présents y sont chaque année plus nombreux et permettent parfois de poursuivre une mission bien au-delà de la période estivale.

Le maire de Clichy-sous-Bois

l’événement 60 jours ça parle c’est ­­­pour vous c’est chez vous ça change ça marche ça bouge ça m’intéresse clichy sans cliché 2

3 4 6 7 8 10 13 14 15 16

­Clichy-sous-Bois Magazine n°82 Bulletin d’informations municipales février - mars 2011 • Directeur de la publication : Claude Dilain • Adjoint à la publication : Stéphane Testé • Rédactrice en chef : Lamya Monkachi • Rédaction : Fabrice Neddam • Photographies : Fabrice Neddam • Conception graphique : Atelier des Giboulées • Conception - réalisation : IDcommunes • Service communication : 3 allée Fernand Lindet - 93390 Clichy-sous-Bois - Tél : 01 41 70 10 32 Internet : www.clichy-sous-bois.fr • Impression : sur papier recyclé Cyclus, Barbou Impressions - RCS Bobigny B 572 188 357 Tél : 01 48 02 14 14 - Tirage : 12 000 exemplaires

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011


© E. Morency

l’événement

ZOOM

Le métro automatique sur les rails

L’État et la Région ont signé un protocole d’accord pour la création d’une double ligne de métro automatique à l’est de Paris. Il y avait le RER. À l’horizon 2025, il y aura aussi le Grand Paris Express. Un nouveau réseau de transport issu de l’accord trouvé entre l’État et la Région Île-de-France sur les tracés du futur métro automatique autour de la capitale. « Une grande date » Clichy-sous-Bois a pesé le plus possible dans le débat, notamment via l’association Paris Porte NordEst créée avec Montfermeil, Sevran, Livry-Gargan et Aulnay-sous-Bois (lire encadré). « C’est une grande date pour le département », a souligné le maire Claude Dilain. La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne bénéficieront en effet d’une double ligne de métro automatique : la première entre Champigny et Le Bourget via Clichy-Montfermeil, la seconde entre

Champigny et Saint-Denis via Bobigny et/ou Val-de-Fontenay. Nouvel engagement sur le T4 Le protocole signé entre l’État et la Région prévoit également la modernisation des RER A, C et D. Par ailleurs, l’État s’engage à nouveau sur le débranchement du T4 vers Clichy-Montfermeil ainsi que sur l’extension du RER  E entre SaintLazare et La Défense. Valorisation de notre territoire « La future gare de ClichyMontfermeil, en interconnexion avec le T4, contribuera à l’attractivité et à la valorisation de notre territoire, s’est réjoui Claude Dilain. Ce projet de métro nous permet aussi de penser aux équipements structurants pour nos villes de demain. » l

Paris Porte Nord-Est : cette nouvelle association a été créée en novembre dernier par Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Aulnay-sous-Bois, Livry-Gargan et Sevran. Rassemblant plus de 240 000 habitants, les cinq communes entendent ainsi défendre ensemble les intérêts du quart nord-est de la Seine-SaintDenis dans le cadre du projet du Grand Paris, afin que ce secteur devienne un pôle de développement décisif en Île-de-France. Avec l’État, les cinq villes travaillent à l’élaboration d’un contrat de développement territorial pour accompagner le Grand Paris. À cet effet, elles lancent une série d’études (déplacements, emploi/ développement économique, logement, culture…) dans le but de parvenir à un développement cohérent de leur territoire.

© Ville de Livry-Gargan

Une gare du futur métro Grand Paris Express est prévue à Clichy-sous-Bois/Montfermeil.

Les maires de Clichy-sous-Bois, Aulnay-sous-Bois, Livry-Gargan et Sevran (de gauche à droite).

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

3


60 jours

• Noël

Mi-décembre, la municipalité et les associations ont gâté les enfants et les seniors clichois. Le centre communal d’action sociale (CCAS) a offert 1 170 colis de fête aux aînés de la ville. Des centaines d’enfants de la nouvelle maison de la petite enfance et des écoles maternelles, ainsi que ceux gardés par les assistantes maternelles de l’association Les Lutins ont également eu droit à ce Noël avant l’heure.

Le Secours populaire a organisé sa propre distribution de cadeaux, le 15 décembre à l’Espace 93. Agnès Martin, maire adjointe déléguée aux solidarités, y a participé.

© J. Cordani

Des cadeaux pour petits et grands

• Déplacements

Clichy sous la neige

• Conservatoire et service Jeunesse

Noël talentueux

Cet hiver encore, les conditions climatiques ont mis les services techniques de la Ville à rude épreuve. Sur le seul mois de décembre, les agents municipaux ont déversé quelque 50 tonnes de sel et 15 tonnes de sable dans les rues afin d’améliorer la circulation. Les opérations de salage endommageant les revêtements de sol, des travaux de réfection de trottoirs et de chaussées sont d’ores et déjà programmés, pour un coût estimé à 500 euros par tonne de sel déversé.

4

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

Les 17 et 18 décembre, le conservatoire MauriceRavel et le service municipal de la Jeunesse ont fêté, comme il se doit, le changement d’année. Par des spectacles très divers allant du théâtre à la danse hip-hop en passant par un mini-concert de harpe, ils ont démontré une fois de plus l’étendue des talents clichois.

• Vœux 2011

Confiance en l’avenir S’inspirant des réussites et des réalisations de l’année 2010, le maire Claude Dilain a affiché un franc optimisme pour l’année 2011 lors de la traditionnelle soirée des vœux de la municipalité, le 4 janvier. « La ville se transforme, j’ai donc les moyens d’être optimiste », a-t-il insisté. Cette soirée fut également l’occasion de remettre la médaille de la ville à trois personnalités qui œuvrent à sa vitalité : Messaouda Jaafar pour sa longue action au sein de l’association Parcours ; Pierre Poupi, pour ses trente-six années passées au service du Domaine de la Pelouse ; et Marcel Henriet, pour son rôle moteur au sein de nombreuses associations clichoises.


• Ballet

La Belle équilibriste Le 12 janvier, le ballet national de Kiev a offert au public de l’Espace 93 une Belle aux bois dormant tout en pointes et en couleurs – un peu trop pour certains. Magnifiquement interprété, ce chef d’œuvre de Tchaïkovski avait rempli deux Zénith de Paris quelques jours auparavant.

• Rencontre

L’évêque de Saint-Denis à Clichy-sous-Bois Le 4 février, l’évêque de Saint-Denis a rendu visite aux représentants de la paroisse de Clichy-sous-Bois. Pascal Delannoy a profité de ce déplacement pour rencontrer également le maire, Claude Dilain, ainsi que quelques élus dont Gilbert Klein, maire adjoint délégué à la culture et Mohamed Bellahcène, conseiller municipal et président de l’association cultuelle qui gère la mosquée Bilal de la ville.

• Sport et handicap

Journée d’activités et d’échanges Le 5 février, une centaine d’adolescents et d’adultes handicapés psychiques et mentaux se sont retrouvés au gymnase ArmandDesmet pour le 10e « Défi sports adaptés » organisé par l’association estudiantine Human’ISC de l’Institut supérieur de commerce de Paris, en partenariat avec la Ville et des associations locales. Cette journée d’activités, tout en partage et en défis, leur a permis de se défouler sur un terrain de sport.

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

5


ça parle

Les élus ont la parole

Conformément à la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, Clichy-sous-Bois magazine ouvre ses colonnes aux groupes politiques représentés au conseil municipal. Ensemble pour Clichy Des vérités bonnes à répéter… « Mais que font-ils de leurs millions ? », ironisaient le député M.  Raoult et son suppléant. La meilleure réponse provient d’organismes indépendants. Notée sur ses finances par une agence internationale, notre ville a vu la qualité de sa gestion reconnue, avec une note en progression. Une autre enquête récente, parue dans la presse, a classé Clichy « commune la mieux gérée du département », la plaçant seule dans le 1er groupe noté entre 16 et 20. Avec de nouveaux équipements (maison de la petite enfance, école, gymnase, squares) et de nouveaux services (animations de quartier, recrutement d’agents de surveillance de la voie publique), la majorité municipale prouve que « bien gérer », ce n’est pas « ne rien faire » mais au contraire être ambitieux et volontariste. La ville change, cela se voit chaque jour davantage. Que les élus UMP clichois cessent d’en attribuer les mérites à un gouvernement qui n’a pas placé les banlieues au cœur de ses préoccupations. Deux chiffres : • Le commissariat  ? Financé à 60 % par la Région Île-de-France, gérée par une majorité de gauche ! • L’argent du renouvellement urbain ? L’État ne met pas un centime de son propre budget dans ces opérations car il puise dans les fonds du pourcent patronal. Si certains aiment polémiquer, d’autres préfèrent agir et avancer pour réussir le Clichy de demain. Les élu-e-s de la majorité

Ensemble pour un autre Clichy-sous-Bois

Il est temps d’agir

Clichy Vérité En 2011, la ville de Clichy-sous-Bois va toucher plus de 10 millions d’euros d’aides directes de l’État (Dotation de Solidarité Urbaine). Le gouvernement de François Fillon apporte donc une aide financière massive à notre ville. Que fait la commune de Clichy-sousBois de tout cet argent ? Comment dépense-t-elle ces sommes pour qu’elles soient directement utiles aux habitants de notre commune ? La municipalité socialiste vous masque la vérité ! Les changements intervenus depuis quelques années, nous les devons principalement à l’État. Le maire socialiste vous le cache ! Rêvé par Jospin et Dilain, promis par Chirac, construit par Sarkozy, le nouveau commissariat de police est enfin arrivé. L’État a décidé de réaliser de nouveaux logements en construisant et en réhabilitant grâce au programme de rénovation urbaine : merci Borloo ! L’État a décidé de construire une station de métro à Clichy-sous-Bois : merci Sarko ! Mais, côté mairie, où sont les transformations décidées par le maire pour le mieux-vivre au quotidien ? Où sont les espaces verts dans notre ville ? Où sont les lieux de loisirs pour les enfants et les adolescents (piscine, cinéma…)  ? Où est donc notre centre-ville, lieu d’échange et de rencontre ? Où sont les mesures municipales prises pour notre sécurité ? Voilà les questions à poser, après des années et des années de gestion de gauche ! Si la population clichoise veut que sa ville change, elle devra nous faire confiance.

Ce groupe n’a pas souhaité s’exprimer.

Le groupe UMP de Clichy-sous-Bois

Les comptes-rendus des conseils municipaux sont en ligne sur www.clichy-sous-bois.fr 6

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

Les textes publiés dans cette page n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.


c’est pour vous

Soutien aux victimes au commissariat

ASVP : de nouveaux agents dans les rues

Quatre – et bientôt six – agents de surveillance de la voie publique (ASVP) viennent d’être recrutés par la Ville. Objectifs : complémentarité et proximité. Leur uniforme ressemble à celui des policiers municipaux mais ce ne sont pas des policiers municipaux. Leur titre, largement affiché sur leur uniforme : ASVP, pour agent de surveillance de la voie publique. Leurs missions : surveillance des voies publiques et prévention de la délinquance (lire ci-dessous). Suite à l’ouverture du commissariat de Clichy-sous-Bois et Montfermeil, la municipalité a doté la ville d’agents complémentaires aux policiers nationaux. « La plus-value d’une police municipale n’était plus

avérée », explique Samira Guerrouj, maire adjointe déléguée à la sécurité et à la tranquillité publique. Proximité quotidienne Ces quatre agents, qui travaillent en partenariat étroit avec le commissariat et les autres services municipaux, ont un rôle essentiel de proximité quotidienne : sécurisation du marché et des abords des lieux publics, réduction des nuisances sonores, repérage des véhicules ventouses ou épaves, contacts réguliers avec les acteurs locaux et

Alexandra Depaule est intervenante sociale au sein du commissariat de Clichy-sous-Bois/Montfermeil. Éducatrice spécialisée de formation, cette salariée de la Communauté d’agglomération offre un soutien aux victimes de violence comme aux plaignants pris dans des difficultés sociales (différends familiaux, séparation conflictuelle, enfance en danger, conflit de voisinage, etc.). Les victimes sont reçues à leur demande, généralement sur proposition du personnel du commissariat. Alexandra Depaule les oriente ensuite vers les services ou professionnels compétents pour les accompagner dans la durée. Alexandra Depaule - Commissariat de Clichy/Montfermeil 1 carrefour des Libertés Tél. : 01 82 46 60 09 (ligne directe)

les relais d’information, prévention routière, etc. Dès qu’ils seront agréés par le procureur de la République, ils auront également le pouvoir de verbaliser les manquements aux règles de stationnement et de propreté des voies et espaces publics. « Les riverains croisés jusqu’à présent sont plutôt contents de nous voir sur le terrain », constate l’un des quatre ASVP. « Ils doivent faire preuve de pédagogie afin de sensibiliser les habitants et de faire changer certains comportements », indique Fanny Dupuy, directrice du service Prévention, Sécurité et Tranquillité publique de la ville.  ●

Les ASVP de Clichy-sous-Bois

Les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) > Contact Service Prévention, Sécurité et Tranquillité publique Place du 11 Novembre 1918 (derrière l’Espace 93) Tél. : 01 43 88 96 04 Courriel : asvp@clichysousbois.fr > Missions Les ASVP sont compétents sur l’ensemble de la commune, sur les espaces publics et ouverts au public, à l’exception des parties privées.

1. Surveillance des voies publiques et présence dissuasive : constatation, par procès verbal des infractions aux règles relatives au stationnement des véhicules, aux règles sanitaires relatives à la propreté des voies et espaces publics et aux règles relatives à la lutte contre les bruits de voisinage. Seul le procureur de la République a le pouvoir d’apprécier l’opportunité des poursuites.

2. Proximité et prévention de la délinquance : sécurisation aux abords des bâtiments publics, des établissements scolaires et du marché Anatole France, proximité avec la population et les acteurs locaux (relevés d’incidents), action de prévention routière en lien avec les partenaires locaux. Les ASVP n’ont pas vocation à intervenir physiquement en cas de situation de danger. Ils sont en lien direct avec le commissariat.

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

7


c’est chez vous 4 Aménagement

Bientôt un square allée Maurice-Audin En mai prochain, l’ancien terrain de bowling situé allée Maurice-Audin, face à l’école Paul-Vaillant-Couturier, cédera la place à un nouvel espace de loisirs pour petits et grands. Suite à la concertation menée par et auprès des associations du bas Clichy, notamment la Régie de quartiers et le centre social de l’Orange bleue, au sujet des attentes sur l’usage de ce terrain, il comprendra des jeux pour enfants, un jardin pédagogique et un espace de détente. Les travaux entrepris par la Ville pour un coût d’environ 400 000 euros ont commencé mi-janvier. Six autres squares, inscrits dans le programme de rénovation urbaine, devraient être ouverts au public au printemps.

1

2 Cadre de vie

3 Équipements

Plan de prévention du bruit

L’orangerie reprend des couleurs

Clichy-sous-Bois a désormais son Plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE). Répondant à une directive européenne, le PPBE vise à préserver, améliorer ou rénover la situation sonore des zones urbaines, notamment au moyen d’outils de planification, de projets d’aménagement et de mesures de police. Découpé en trois parties (rapport de présentation, mesures de prévention, résumé non technique), ce document sera consultable, pour avis, en mairie et au service Urbanisme pendant deux mois à compter du 14 mars.

D’importants travaux de rénovation ont commencé dans l’orangerie de Clichysous-Bois, construite dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et inscrite à l’inventaire des monuments historiques depuis 1972. Dans un an, ce bâtiment aura retrouvé son aspect du début du XXe siècle grâce à une collaboration étroite entre les services techniques de la ville et les architectes des bâtiments de France. Après que les espaces intérieurs et extérieurs auront été restaurés et restructurés, l’orangerie accueillera les séances du conseil municipal, les mariages civils et les festivités officielles.

Plan local d’urbanisme Le Plan local d’urbanisme (PLU) de la ville, qui remplacera le Plan d’occupation des sols (POS), est en cours d’élaboration. Le PLU définit le projet global d’aménagement de la commune dans un souci de développement durable et fixe en conséquence les règles générales d’utilisation du sol. Objectif : se doter d’un outil de planification urbaine actualisé et permettant la mise en œuvre efficace des grands projets en cours (programme de rénovation urbaine et projet de centre-ville). Un cahier d’observations est à la disposition des habitants en mairie et au service Urbanisme afin de recueillir leurs attentes en matière d’aménagement du territoire communal. Service Urbanisme Centre administratif et technique 58 allée Auguste Geneviève Tél. : 01 41 70 39 32 Ouvert le lundi de 13h30 à 17h et du mardi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

8

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

5 Réhabilitation

Les fresques du parking Partage, respect, échange : ce sont les thèmes choisis par une dizaine d’enfants de la résidence des Cosmonautes pour décorer le parking de ces logements sociaux gérés par le bailleur Toit et Joie, actuellement en cours de réhabilitation. En l’espace de huit mercredis, ils ont réalisé deux fresques dans les sous-sols de leur résidence, en partenariat avec le centre social CGMB et avec l’aide de deux grapheurs professionnels. Magnifiques, les deux ouvrages ont été dévoilés le 25 janvier.


1

*

projets concernant l’ensemble de la ville

* Télévision

Passage au tout numérique À partir du 8 mars, la réception de la télévision par une simple antenne « râteau » ou intérieure ne sera plus possible. Il faudra disposer d’un mode de réception numérique (tuner ou adaptateur TNT, satellite, câble, ADSL, fibre optique) pour recevoir les 19 chaînes gratuites de la TNT. Des aides financières sont prévues, ainsi qu’une assistance technique gratuite à domicile pour les personnes de plus de 70 ans ou souffrant d’un handicap de plus de 80 %.

2

3

4

5

Pour plus d’informations : 0 970 818 818 ou www.tousaunumerique.fr Aucun démarchage à domicile n’est prévu.

Gare au monoxyde de carbone L’intoxication au monoxyde de carbone (CO) en milieu domestique touche chaque année plus d’un millier de foyers, causant une centaine de décès. Particulièrement dangereux car invisible, inodore et non irritant, ce gaz provient d’une mauvaise combustion au sein des installations de chauffage (chaudières, chauffe-eau, chauffages d’appoint, poêles, etc.). Des précautions doivent être prises pour éviter tout accident grave : faire ramoner les conduits et cheminées au moins une fois par an, entretenir régulièrement les appareils de chauffage, bien aérer le logement (même par temps froid) et ne pas utiliser de chauffage d’appoint en continu. Pour en savoir plus : www.prevention-maison.fr

6 Rénovation urbaine

45 logements en chantier Le 13 janvier, le bailleur Opievoy a lancé officiellement un nouveau chantier de construction au niveau du carrefour des Libertés (face au commissariat). Le programme de rénovation urbaine offrira ainsi, au printemps 2012, 45 nouveaux logements sociaux ainsi que trois locaux médicaux afin d’apporter aux habitants les services indispensables à leur quotidien. Par ailleurs, 90 logements neufs seront livrés par le bailleur I3F au printemps prochain.

© F. Vernevaut

* Prévention

6

Des représentants de l’État, de la Région, du Département et de la Ville étaient présents aux côtés du bailleur Opievoy pour lancer ce nouveau chantier de logements sociaux.

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

9


ça change

1 Forum sur les métiers du droit en décembre dernier 2 Réunion sur l’avenir de la zone franche urbaine 3 La MLE, dans ses locaux clichois 4 Hicham a ouvert son salon grâce à l’Adam

1

Emploi, formation, création d’entreprise : des initiatives convergentes En ce début d’année 2011, la Ville, la Communauté d’agglomération et les entrepreneurs multiplient les initiatives pour stimuler l’emploi et le développement économique. Déménagement des services locaux de l’emploi L’antenne de Montfermeil de la Mission locale pour l’emploi (MLE) de la Dhuys quitte la tour Utrillo en prévision de la démolition ou de la réhabilitation de cet immeuble de bureaux et la Direction emploi, formation et insertion (DEFI) abandonne son préfabriqué du boulevard Bargue. À partir de la fin mars, ces deux acteurs de l’emploi et du développement économique

10

local poursuivront leurs missions ensemble, dans de nouveaux locaux. Bien que provisoire, dans l’attente de la construction d’un nouvel immeuble allée Romain Rolland, cette installation est un réel progrès pour les usagers. Dynamisme et création d’entreprise en ZFU Les zones franches urbaines (ZFU) permettent aux entreprises (50 salariés maximum) qui y sont

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

installées, qui s’y implantent ou qui s’y créent de bénéficier d’avantages fiscaux et d’une exonération de cotisations sociales. Dans le cadre de la réévaluation de ce dispositif Un réel voulue par le progrès pour gouvernement, les usagers deux réunions ont eu lieu à Clichysous-Bois entre élus et entrepreneurs locaux afin de réfléchir à l’avenir de la ZFU de Clichy-sous-Bois/


Emploi-formation-insertion

2

© M. Saadi

> DEFI La Direction emploi, formation et insertion (DEFI) de la Communauté d’agglomération est divisée en deux pôles : le pôle Emploi/Formation, qui propose aux demandeurs d’emploi clichois et montfermeillois des services de proximité similaires à ceux de Pôle Emploi ; et le pôle Insertion, dédié aux bénéficiaires du RSA. 59-61 boulevard Bargue (Montfermeil) Tél. : 01 41 70 32 80 - Fax : 01 41 70 32 99 Le lundi de 8h30 à 12h, du mardi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h, le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30 > La Mission locale pour l’emploi (MLE) de la Dhuys - Antenne de Clichy La Mission locale reçoit les jeunes de 16 à 25 ans non scolarisés, quel que soit leur niveau d’étude ou de formation. Son équipe pluridisciplinaire (conseillers, référent social, médecin, psychologue) leur propose un suivi personnalisé afin de définir, construire et réaliser leur projet professionnel. 3-5 allée Étienne Laurent et 59-61 boulevard Bargue (à partir du 28 mars) Tél. : 01 43 88 99 10 Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30

3

> La Maison de la formation La Maison de la formation abrite un centre du Greta-Geforme 93, qui dispense de la formation continue pour adultes. Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) s’y installera également en septembre 2011. Pour bénéficier d’une formation, les demandeurs d’emploi doivent d’abord s’adresser à leur conseiller emploi (Pôle Emploi, DEFI ou MLE). Centre commercial du Chêne Pointu 6 allée Victor Hugo - Tél. : 01 43 32 11 11 > Association Énergie Mise en relation entre demandeurs d’emploi et particuliers pour divers travaux d’entretien, grâce à des CDD d’usage. 225 allée de Montfermeil - Tél. : 01 43 51 86 91 > Régie de quartiers « La rose de vents » Prestations complètes (entretien de voirie, de bureau ou d’espace vert) à travers des postes d’insertion pouvant durer jusqu’à deux ans.

4

4 avenue Jean Moulin - Tél. : 01 43 30 01 80

Aide à la création d’entreprise

Montfermeil. Les maires des deux villes ont alors mis en garde contre « la grave régression » qui frapperait le territoire si ce dispositif – le plus fructueux du département – venait à disparaître. Au premier semestre 2010, sur les 241 entreprises nouvellement répertoriées dans les 8 ZFU de la Pérenniser Seine-Saint-Denis, les nouvelles 91 étaient à Clichy/ entreprises Montfermeil, soit 38 %. Si ce secteur affiche un vrai dynamisme en matière de création et d’installation d’entreprise, Willy Sarrazin, président du club des entrepreneurs de Clichy/Montfermeil, a tenu à souligner « le besoin de pérenniser les nouvelles entreprises » et d’accompagner davantage les jeunes créateurs. ...

Partenaires de la Communauté d’agglomération, les associations Adam et Adie accompagnent les créateurs d’entreprise : conseil et aide pour la recherche de financements, le business plan, le choix de la structure juridique, la gestion administrative et comptable. > Adam (Association de détection et d’accompagnement des microentrepreneurs) 103 allée de la Chapelle Tél. : 01 43 51 07 14 > Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) 2 allée de Coubron Tél. : 0800 800 566

Aide à la création d’entreprise : réunions d’information mensuelles Afin de développer l’initiative économique, la Direction emploi, formation et insertion (DEFI) de la Communauté d’agglomération organise des réunions mensuelles pour informer et orienter les candidats à la création d’entreprise. Celle du 3 mars se tiendra à partir de 17h30 au centre social intercommunal de la Dhuys (13bis allée Anatole France) en partenariat avec l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), l’Association de détection et d’accompagnement des microentrepreneurs (Adam) et le cabinet Premier Conseil spécialisé dans la création et le développement d’entreprise.

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

11


ça change ... Suite de la page 11 La charte d’insertion : ça marche ! Trois ans après sa mise en place, la charte locale d’insertion permet l’embauche de toujours plus de Clichois et de Montfermeillois sur les chantiers du programme de 159 Clichois rénovation urbaine embauchés (PRU). Signée entre les deux villes, l’État et les organismes HLM, cette charte réserve aux habitants 5 % des heures travaillées. Au 3 février 2011, elle avait permis à 309  habitants, dont 159 Clichois, de participer, sous différents statuts, à la transformation urbaine de la ville. Des forums emploi Deux forums des métiers ont eu lieu à la maison de la jeunesse en décembre dernier. Le 8, l’association « Nango juridique et social » et de nombreux partenaires, dont la Ville, ont informé les élèves et étudiants clichois sur les métiers du droit. Le 9, grâce à la convention Jeunesse signée avec la ville de Paris, le premier forum des métiers de l’Est parisien s’est tenu autour des emplois de la plateforme aéroportuaire de Roissy. À cette occasion, une convention a été signée entre ERDF et l’association clichoise d’insertion Énergie afin de renforcer la surveillance des chantiers de distribution publique d’électricité. Un nouvel acteur de la formation Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) s’installera à Clichy- sous- B ois Une demande en septembre 2011, dans la Maison assez forte des habitants de la formation (au-dessus du centre commercial du Chêne Pointu). Les réunions d’information organisées début janvier par ce grand établissement public de formation ont témoigné d’une « demande assez forte des habitants, qui vient renforcer celle des élus », a souligné Yannick Berthou, qui dirige plusieurs centres dans l’Est parisien. Le Cnam proposera aux salariés et aux demandeurs d’emploi des parcours de formation modulaires et individualisés. ●

12

Journée jobs d’été La troisième journée jobs d’été, organisée par le service Jeunesse en partenariat avec DEFI, la MLE, A4e et Pôle emploi, aura lieu le 27 avril. Elle permettra d’accompagner les jeunes Clichois dans leur recherche d’emploi saisonnier, grâce à l’organisation d’ateliers pédagogiques et la participation d’employeurs potentiels. L’an dernier, 47 Clichois, sur environ 300 présents, avaient bénéficié des contacts noués lors de cette journée. Renseignements : Maison de la jeunesse 105 allée de la Chapelle Tél. : 01 43 88 84 66

Entretien avec Faiçale Bouricha, membre du bureau de la Communauté d’agglomération, délégué à l’emploi, la formation et l’insertion

Faiçale Bouricha sur le chantier du futur groupe scolaire, allée Romain Rolland, avec Othman, un jeune Clichois recruté grâce à la charte locale d’insertion.

Quelle est la situation de l’emploi à Clichy-sous-Bois ? Il y a un peu plus de dix ans, la communauté d’agglomération de Clichy-sous-Bois/Montfermeil a créé la Direction emploi, formation, et insertion (DEFI). C’est devenu le service local de référence dans ce domaine, en l’absence d’agence Pôle Emploi sur le territoire. Nous avons également permis l’installation de la Mission locale pour l’emploi, dédiée aux jeunes de moins de 25 ans. Plus récemment, la Ville et la Communauté d’agglomération ont su convaincre les entreprises intervenant sur les chantiers de la rénovation urbaine de s’engager pleinement dans la charte locale d’insertion (lire ci-contre). Enfin, la ligne de bus numéro 100 a été ouverte l’an dernier afin de desservir la zone d’emploi de Roissy. Les chiffres du chômage ne sont pas encore réjouissants mais ils

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

suivent dorénavant la courbe du département. Nous revenons de loin et nous avons des raisons d’espérer. Quelles sont les avancées prévues à plus ou moins long terme ? L’installation du Cnam prévue en septembre (lire ci-contre) est une avancée essentielle dans le domaine de la formation. Cela va permettre à ceux qui le souhaitent d’élargir le champ de leurs possibilités professionnelles. D’autre part, le maire et les élus locaux vont continuer à faire pression pour que Pôle Emploi s’installe à Clichy-sousBois. Enfin, le désenclavement de notre territoire par des transports modernes va inévitablement encourager les entreprises à venir s’y implanter. Il ne peut pas en être autrement vu notre situation géographique, entre Paris, Marnela-Vallée et Roissy.


ça marche

Du théâtre contre les idées reçues

Ce soir-là à l’Espace 93, la compagnie du Grand soir joue La vie de Galilée de Bertolt Brecht. Cinq comédiens sont sur scène, parmi lesquels Régis Vlachos, professeur de philosophie et animateur de « À la fois drôle l’atelier théâtre et politique  » du lycée AlfredNobel. La pièce raconte l’histoire d’un homme éclairé, qui se bat contre les idées reçues. Le personnage a inspiré les élèves de l’atelier théâtre : ce sont eux qui ont assuré la première partie du spectacle. Les Noirs, les Arabes, les Juifs, les

Sur scène, Marion critique avec humour les comportements machistes.

profs, les vieux et même Clichy-sousBois : tous les clichés ont été passés à la moulinette dans une succession de saynètes inventées, écrites et jouées par les élèves, qui ont travaillé pendant deux mois. « Comme Brecht, ils ont voulu que ce soit à la fois drôle et politique », souligne leur professeur. Marion par exemple,

mue par une sensibilité féministe, a imaginé un dialogue grinçant à partir de certains archaïsmes masculins… Le plus frappant ? Chacun a écrit sa part du spectacle de son côté mais tous sont parvenus à la même conclusion : « Toutes les emmerdes du monde sont dues aux idées reçues. » l

jeunesse

En première partie de la représentation de La vie   de Galilée, les élèves de l’atelier théâtre du lycée Alfred-Nobel ont enchaîné des saynètes écrites par leurs soins pour dénoncer toutes sortes de clichés.

Action musicale

Banlieues bleues et caribéennes Deux classes en Isère

Dédé Saint-Prix (à droite) fait répéter les collégiens en vue de leurs deux représentations en mars.

Le 18 mars à Villepinte et le 26 à Bobigny, trois classes des collèges Robert-Doisneau et Louise-Michel, accompagnées d’autres collégiens du département, monteront sur scène avec le chanteur, percussionniste et flûtiste martiniquais Dédé Saint-Prix. Pour préparer cette performance, ils répètent chaque semaine avec l’artiste dans le cadre des actions

musicales du 28e festival de jazz Banlieues bleues. « Respect de l’autre et du rythme » Ces huit séances de percussions vocales et corporelles visent à travailler « la synchronisation, le respect de l’autre et du rythme, l’écoute et la concentration », explique

Entre le 31 janvier et le 11 février, une quarantaine d’élèves des écoles Jean-Jaurès et Joliot-Curie ont goûté aux plaisirs des sports d’hiver grâce à la fondation Total et aux subventions octroyées par la Ville. Ski alpin, randonnées en montagne, luge et visite d’une ferme ont alterné avec les temps de classe et ravi les enfants.

Dédé Saint-Prix, fervent gardien de la tradition orale caribéenne. Le jour venu, la parade scénique des 150 élèves devrait être d’autant mieux coordonnée qu’ils suivent également un atelier de danse avec la chorégraphe Marlène Maryse Myrtil. l

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

13


ça bouge • Aïkido

Un grand maître à Clichy © M. Tourabaly

Pour la troisième année, le grand maître japonais Yamashima Sensei a fait l’honneur à l’Amitié Aïkido Clichy-sous-Bois de venir diriger un « keiko » (cours en japonais). Cette légende vivante de l’aïkido a été accueillie dans le dojo tout neuf du gymnase Armand-Desmet, baptisé récemment « Daniel Hourdeaux » en hommage à ce pilier de l’office municipal des sports (OMS) et membre très actif du club de judo. Amitié Aïkido Clichy-sous-Bois Tél. : 06 13 49 52 65

• Droits des femmes

• Associations et bailleurs

Pack première urgence

Douze visions de la rénovation « Regards d’enfants de Clichy-sous-Bois et Montfermeil sur les transformations de leur quartier en 201 0 » : c’est le sous-titre du calendrier 2011 réalisé par une vingtaine de photographes en herbe grâce à l’association Images buissonnières, le centre social intercommunal de la Dhuys et les bailleurs I3F et Opievoy. En cadrant les nouveaux logements et bâtiments publics, ils proposent une approche originale et pédagogique pour mieux comprendre le programme de rénovation urbaine. Tiré à trois mille exemplaires, le calendrier a été distribué par les enfants eux-mêmes aux locataires des deux bailleurs sur les deux villes.

Engagés dans la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes, la ville de Clichysous-Bois et son centre communal d’action sociale (CCAS) proposent un pack première urgence aux victimes de violences conjugales. Disponible en mairie, il contient des produits de première nécessité (dentifrice, serviette de toilette, couches pour enfant, etc.) pour les femmes qui doivent quitter précipitamment leur domicile. Une initiative unique en Seine-Saint-Denis. Renseignements auprès du CCAS Tél. : 01 43 88 96 04

• Éducation et informatique

Des ordinateurs à Pasteur Quatorze ordinateurs viennent d’être installés par la Ville dans la nouvelle salle informatique de l’école Pasteur, suite aux travaux réalisés par les services techniques municipaux. Toutes les écoles élémentaires de Clichy-sous-Bois sont désormais dotées d’une salle informatique.

Citoyenneté Élections 2011

Club de randonnée Les randos santé

Centres sociaux L’anglais : un jeu d’enfants

Les élections cantonales permettent de désigner, par le suffrage universel direct, les conseillers généraux qui siègent à l’assemblée départementale et qui sont renouvelés pour moitié tous les trois ans. Les 20 et 27 mars prochains, de 8h à 20h, les Clichois sont appelés à élire leur conseiller général, dont le mandat durera trois ans au lieu de six en raison de la réforme territoriale qui prendra effet en 2014.

Les 2e et 4e mercredis de chaque mois, le club clichois Les pieds agiles organise une « rando santé ». Ce nouveau label de la Fédération française de randonnée consiste à marcher « moins loin, moins vite et moins longtemps ». Longue de cinq kilomètres, la prochaine « rando santé » est prévue le 9 mars. Renseignements : 01 43 32 26 90 ou 06 09 69 78 27

Le centre social de l’Orange bleue accueille les enfants de 7 à 11 ans tous les samedis matin, de 10 heures à midi, pour une initiation ludique à l’anglais. Apprendre en s’amusant la langue de Shakespeare avant l’entrée en sixième, what an excellent idea ! Centre social de l’Orange bleue 22 allée Fernand Lindet Tél. : 01 45 09 77 30

14

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011


ça m’intéresse

AGENDA

La Fontaine de jouvence Hauts les cœurs, la création 2011 de la compagnie de la Fontaine aux images, narre les tribulations de deux quinquagénaires en quête d’un second souffle. Geronimo et Lucien partagent la même chambre d’hôpital. C’est leur cœur qui flanche. Et, avec lui, tout le système de santé. Coincés dans ce huis clos Retrouver le imposé, ces deux sens de la vie quinquagénaires sont forcés d’explorer leurs certitudes et leurs égoïsmes, d’affronter leurs angoisses, de confronter leurs visions. Pour se débarrasser de tout ce qui encombre et finalement retrouver le sens de leur vie. Réfléchir sur soi-même pour être à

Espace 93-Victor Hugo

Place de l’Orangerie

Calogero : chanson (complet) Jeudi 3 mars > à 20h30 Ballet national de Mexico : danse Jeudi 10 mars > à 20h30

nouveau capable d’aller vers l’autre, c’est le message de cette nouvelle création de la Fontaine aux images. « La remise en question de ces deux hommes les amène à retrouver leur esprit de solidarité », indique André Valverde directeur de la compagnie et auteur du texte. Allégories de notre système de santé actuel, ils dévoilent « leur petite histoire dans   la grande histoire », précise Thierry Jozé, le metteur en scène. « Haut les cœurs ! » Du 18 mars au 2 avril , les vendredis et samedis

Carnet de voyage  Du haut des airs » : chanson « Mardi 8 et mercredi 9 mars > à 14h30 et 20h30 Desjardins, symphonique : musique classique Samedi 12 mars > à 20h30 Luc de Larochellière et Stéphane Côté : chanson Mercredi 16 mars > à 20h30 Souad Massi : musique du monde Vendredi 18 mars > à 20h30 Zachary Richard, Geneviève Toupin et Dany Boudreau : chanson Samedi 19 mars > à 20h30 Damien Robitaille et Catherine Major : chanson Mardi 22 mars > à 20h30

Découvertes

Paris Jeunes : quels talents !

Vent du Nord : musique du monde Samedi 26 mars > à 20h30 « Quel cirque » : danse Mardi 29 mars > à 20h30 Paris Jeunes Talents : chanson Vendredi 1er avril > à 20h30

Bibliothèque Cyrano de Bergerac Lisa Portelli sera en concert le 1er avril à l’Espace 93, tout comme Namasté et Twin-Twin, les autres lauréats des Paris Jeunes Talents 2010.

58 allée Auguste-Geneviève

  Émile, papa, la lune et moi » : conte « Mercredi 16 mars > à 9h30 et 10h30 (Maison de la Jeunesse)   Les voix du large » : guitare et poésie « Samedi 26 mars > à 15h30

Jeunes artistes confirmés, ils ont participé aux Prix Paris Jeunes Talents afin de passer professionnels : Namasté, groupe aux résonances funky-pop, Lisa Portelli, au registre ironique et sensuel, et Twin-Twin, formation déjantée pétrie d’électro, de slam et de rock. Lauréats de l’édition 2010, ils se succéderont sur la scène de l’Espace 93 le 1er avril prochain.

la prochaine édition de ce concours organisé par la mairie de Paris. Quant à ceux qui ont juste besoin d’un coup de pouce financier pour acheter du matériel, des costumes, des décors ou encore louer une salle ou un studio d’enregistrement, la convention signée entre les villes de Clichy-sous-Bois et Paris leur permet de solliciter à tout moment une Aide Paris Jeunes Talents (de 500 € à 1 500 €).

  Abeille protégée, humanité en bonne « santé » : exposition Du 29 mars au 16 avril

Un concours et des aides Cette soirée devrait donner envie aux chanteurs et musiciens clichois qui aspirent à la professionnalisation de déposer leur candidature pour

Renseignements Paris Jeunes Talents À la Maison de la jeunesse : 01 43 88 84 66 et sur www.jeunes.paris.fr

  Entrez, entrez… et vous verrez » : « théâtre Jeudi 7 avril > à 14h Vendredi 8 avril > à 14h et 20h30 Samedi 9 avril > à 20h30

 rix des lecteurs : remise du prix P Samedi 2 avril > à 15h

Chapiteau de la Fontaine aux images Avenue de Sévigné

  Haut les cœurs » : théâtre « Du 18 mars au 2 avril , les vendredis et samedis > à 20h30

Clichy-sous-Bois magazine février - mars 2011

15


clichy sans cliché

LE SAVIEZ-VOUS ?

« Mieux vivre ensemble »

La Forestière, fragment identitaire

Six jeunes filles travaillent sur un recueil de souvenirs de la Forestière. Pour que la résidence, et une part de leur identité, survivent après la démolition programmée.

 e 1er janvier 2010, l’Agence nationale L de rénovation urbaine (Anru), la Région et la Ville ont mis en place, au cœur de la résidence de la Forestière, une maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (Mous) baptisée « Mieux vivre ensemble ».  on rôle : accompagner les habitants S d’une copropriété vouée à la démolition avant, pendant et après leur réinstallation dans des logements sociaux neufs issus du programme de rénovation urbaine.  n partenariat avec les acteurs locaux, E une équipe pluridisciplinaire de sept personnes informe les résidents sur les droits et obligations de chacun, les avancées du projet urbain, les relations avec le bailleur et le rôle des structures sociales locales.  a Mous sensibilise également les L habitants au bon usage des espaces communs et à la maîtrise des charges. Enfin, elle leur propose de les aider dans leurs démarches en effectuant une veille sociale et administrative.

De jeunes habitantes de la Forestière recueillent la mémoire de leur résidence.

Les premiers bâtiments de la Forestière seront bientôt démolis dans le cadre du programme de rénovation urbaine. Face au bouleversement annoncé, les habitants éprouvent généralement des sentiments contradictoires, pris entre des conditions de logement très difficiles, la nostalgie d’un temps révolu et l’appartenance à une communauté solidaire. Témoignages d’habitants Très attachées à la Forestière, Fatouma, Aminata, Kartoum, Goundo, Fily et Fatoumata souhaitent perpétuer la mémoire de leur résidence. En collaboration avec la maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (Mous) « Mieux vivre ensemble » (lire ci-contre), elles recueillent

actuellement des témoignages d’habitants en vue d’éditer un livre de souvenirs. L’objectif des jeunes filles : laisser une trace après la démolition. « Pour montrer que la Forestière a eu une histoire, affirment-elles, et pour la faire connaître à ceux qui ne la connaissent pas. » Elles se disent « tristes à l’idée de partir » et de quitter la « grande famille » de la Forestière. Comme l’explique Hélène Malengana, chef de projet de la Mous, « il ne s’agit pas simplement d’un déménagement mais de la destruction de leur lieu de vie ». Franchir le cap Dans cette résidence, les habitants se sont serrés les coudes. La difficulté les a rapprochés, créant

Parole de Clichoise :

« On veut montrer le côté positif de la Forestière. C’est comme une famille ici. » Fatouma, 14 ans, habitante de la résidence

Mous « Mieux vivre ensemble » Appartements 5001 et 12002 Résidence de la Forestière Tél. : 01 43 30 24 16

de la solidarité, renforçant leur combativité et façonnant, sans doute, une part de leur identité. C’est tout cela qu’ils craignent de perdre aujourd’hui. Ces adolescentes, par exemple, n’ont connu que la Forestière pour la plupart et appréhendent le « dehors », l’inconnu. L’ouvrage qu’elles préparent devrait les aider à franchir le cap, sans rien oublier ni rien renier.  ●


Mag 82