Page 1

Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul

PLAN D’ACTION 2017 « Renforcer le système de santé »


HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 1


Pour toute information relative à ce document, veillez nous contacter à l’adresse suivant :

HOPITAL PSYCHIATRIQUE SAINT VINCENT DE PAUL DE YAMOUSSOUKRO B.P : 2473 YAMOUSSOUKRO COTE D’IVOIRE

TELEPHONE : +225 05-30-61-09 E-MAIL : ngendahimanafeli@yahoo.fr SITE : www.hpsvp.org

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 2


REMERCIEMENTS L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro tenu par la congrégation des Frères de la Charité, par la voix du Fr. Félicien NGENDAHIMANA, Directeur Général, tient à remercier tout le personnel pour la disponibilité, le savoir-faire et le savoir être accordés au bien être des malades qui sont les premiers bénéficiaires de nos activités. Nous exprimons, ensuite, notre profonde gratitude à nos partenaires nationaux et internationaux pour l’appui technique et financier qu’ils ne cessent de nous octroyer. Enfin, nous continuons à remercier Monsieur Jean-Clément ISHIMWE, M.S.N, RN, conseiller technique, pour son appuie endurante dans l’élaboration de ce plan d’action malgré la distance. Equipe d’élaboration et de suivi : o Frère Félicien NGENDAHIMANA, Directeur Général de l’Hôpital Psychiatrique St Vincent de Paul ; o M. YEO Nanga Gérard, coordinateur de l’équipe du plan d’action, responsable du service de réhabilitation et du service d’ergothérapie ; o Mme. KOUA Marie Claire, Infirmière Major a.i ; o M. KOFFI Owochi René, Responsable du service social ; o M. KOFFI Amani Mathieu, Aide-infirmier

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 3


SOMMAIRE Remerciements…………………………………………………………………..……………. 3 I. Avant-propos………………………………………………………………….………..5 II. Sigles et acronymes……………………………………………...…………….……….7 III. Introduction………………………………………. …………………...……………....8 IV. Epidémiologie……………………………………………………………………….. 10 V. Présentation de l’hôpital psychiatrique saint Vincent de Paul de Yamoussoukro…... 14 1. Situation Géographique………………………………………………………..… 14 2. Mission………………………………………………………………………....... 14 VI. Plan d’action 2017………………………………………………………….………...15 1. Objectif du plan d’action 2017…………………………...………………………15 2. Les principes directeurs………………………………………..............................16 A. Les soins et les services orientes et renforces….....................................…16 B. Les soins et les services sont diversifies et sont offerts en temps opportun………………………………......................................................17 C. La prestation des soins et des services se fonde sur des pratiques collaboratives………………………..……………………………….…...17 3. Méthodologie d’intervention………………………………………….…………..17 A. Renforcer le leadership et gouvernance………………………………..…18 B. Offrir des services de santé mentale et d’aide sociale .......…………….....18 C. Promouvoir la santé mentale et mettre en place les stratégies de prévention des troubles mentaux…...............................................................................19 D. Consolider le système d’informations…………………………..…..…….20 4. Objectifs spécifiques…………………………………………………….………..21 5. Moyens utilisés pour conduire le plan d’action 2017…………………………….22 A. Ressources humaines……………………………………………………..22 B. Matériels…………………………………………………………………..22 a. Bâtiments………………………………………………………....22 b. Matériel roulant et logistique……………………………………..23 c. Matériel de bureau……………………………………………..…23 6. Analyse des forces, faiblesses, opportunités, point à améliorer…………………..23 A. Forces …………………………………………………………………….23 B. Faiblesses ………………………………………………………………...23 C. Opportunités ……………………………………………………………...24 D. Points à améliorer ………………………………………………………...24 7. Recommandations…………………………………………………...………..…..24 8. Perspectives 2017…………………………………………………………...…….24 VII. Tableau du plan d’action 2017………………………………………………………..25 VIII. Estimation du budget du plan d’action 2017 ………………………...........................39 IX. Conclusion………………………………………………………………………...….40 X. Références……………………………………………………………………….........41

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 4


I. AVANT-PROPOS Dans le domaine de la santé mentale, il existe des situations cliniques très diverses, qui vont du trouble mental caractérisé et sévère aux troubles plus fréquents mais beaucoup moins invalidants, à des états de souffrance mentale, parfois réactionnels à des situations difficiles qui peuvent évoluer ou non vers un trouble constitué. La psychopathologie de l’enfant est très évolutive et les troubles peuvent être fluctuants, rendant leur appréciation difficile car elle doit tenir compte du milieu et d’éventuels facteurs déclenchants. La santé mentale recouvre aussi des aspects positifs : les sentiments de bonheur, de bien-être, les ressources de la personnalité et la résilience face aux difficultés grâce à la mise en place des mécanismes d’adaptation. Schématiquement, on distingue les troubles du développement dits envahissants (autisme), les troubles extériorisés (troubles des conduites, de l’attention, oppositionnels, hyperactivité) et intériorisés (angoisse de séparation, anxiété généralisée, phobies, troubles dépressifs), bien caractérisés, et les symptômes ne constituant pas un syndrome avéré mais qui sont le signe d’une fragilité. Pour ces différents types de troubles, les possibilités de prévention et d’éducation à la santé ne sont pas les mêmes et méritent d’être diversifiés et explicités. Pour les troubles bien avérés, il s’agit de faciliter le diagnostic précoce afin de mettre en place une prise en charge rapide et de prévenir les handicaps secondaires dans le cadre du système de soins spécialisés. Pour les groupes à risque (situations familiales à risque ou enfants présentant des signes de fragilité), il s’agit de développer des interventions ciblées en évitant toute stigmatisation. La collaboration de tous les intervenants de proximité et la durée de l’intervention pour qu’une relation de confiance puisse s’établir, y compris avec les parents, sont deux éléments essentiels. Les actions de prévention destinées à des groupes à risque ont montré des résultats encourageants, notamment en ce qui concerne la prévention des troubles anxiodépressif des sujets jeunes. Enfin, la prévention généralisée s’adresse à tous les enfants. Cette prévention sollicite les intervenants de l’enfance au sens large et l’utilisation de méthodes socio-éducatives de développement des capacités chez les enfants. Il s’agit de créer un réseau de collaborations entre tous les intervenants de l’enfance et de proposer des programmes d’éducation pour la santé validés et opérationnels animés par des intervenants formés. HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 5


L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro insiste sur la prévention et l’éducation des enfants tenant compte du bilan d’une des populations des bénéficiaires de soins reçus, qui est celle des usagers de drogues. Le bilan de l’année 2016 montre que sur cent soixante-dix (170) usagers de drogues reçus, quatre-vingt-dix (90) sont des élèves et étudiants dont l’âge est compris entre 14 et 25 ans. A cet effet, en partant de stratégies et interventions qui sont mis en place par nos équipes de soins pour palier à ce défi, nous invitons les Ministères de l’Intérieur, de la Santé, de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Protection Sociale et de la Famille et de l’Enfant ainsi que les parents et les structures spécialisées en matière de prise en charge de la toxicomanie à élaborer des programmes spéciaux pour la prévention et la prise en charge efficace de ces jeunes à risque et en état d’abus de drogues. Le plan d’action de cette année vise à renforcer toutes les équipes de soins qui forment un système de soins au sein de l’hôpital enfin d’accroitre leurs capacités pour la meilleure prise en charge des malades. Frère Félicien NGENDAHIMANA Directeur Général

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 6


II. SIGLES ET ACRONYMES CILAD :……………………………………

Comité Interministériel de Lutte AntiDrogue

CHR :………………………………………

Centre Hospitalier Régional

CSSU :……………………………………...

Centre de Santé Scolaire et Universitaire

DDS :……………………………………….

Direction Départemental de la Santé

DRHS :……………………………………..

Direction des Ressources Humaines de la Santé

DRS :……………………………………….

Direction Régionale de la Santé

DRSFFE : …………………………………. Direction Régionale de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de L’Enfant. DREPS :……………………………………

Direction Régionale de l’Emploi et de la Protection Sociale.

GSPM :…………………………………….. Groupement des Sapeurs-Pompiers Militaires HPSVP :……………………………………

Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro

IDE :………………………………………..

Infirmier(e) Diplômé(e) d’Etat

IDES :……………………………………… Infirmier(e) Diplômé(e) d’Etat Spécialisé(e) MESP : …………………………………….

Maître d’Education Spécialisée

MSP :………………………………………. Maison de Soins Psychiatriques Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro (HPSVP) PNLTA : …………………………………... Programme Nationale de Lutte contre le Tabagisme, l’Alcoolisme, la Toxicomanie et autres Addictions PNSM :…………………………………….. Programme National de la Santé Mentale OMS :………………………………………

Organisation Mondiale de la Santé

ONUDC :…………………………………... Office des Nations Unis contre la Drogue et le Crime ONG :………………………………………

Organisation Non-Gouvernementale

SIDA :……………………………………… Syndrome Immunodéficitaire Acquis VIH :……………………………………….. Virus d’Immunodéficience Humaine

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 7


III. INTRODUCTION L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) décrit la santé mentale comme une composante essentielle de la santé, qui correspond à un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. La santé mentale est déterminée par des facteurs biologiques, socioéconomiques et environnementaux. Elle est un état de bien-être qui permet à une personne de surmonter les obstacles de la vie, de se réaliser, d’être productif et de participer à la vie communautaire. Le concept de mieux-être mental est utilisé dans les communautés des Premières Nations. Il réfère à un équilibre entre les aspects mental, physique, spirituel et émotionnel. Le mieux-être mental est appuyé par différents facteurs, dont la culture, la langue, l’apport des aînés, les familles et la création. Pour atteindre leur but de favoriser le mieux-être mental, les programmes et les services destinés aux Premières Nations doivent prendre en compte la notion de sécurité culturelle. Quand cet équilibre n’arrive pas à être établi (ou s’il est dérangé), il peut avoir une survenue des troubles (ou dérangement) d’ordre mental. L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro, en classifiant les troubles mentaux, regroupe les affections et pathologies en quatre (04) types : les troubles de l’humeur, les troubles psychotiques, les troubles organiques et d’autres pathologies non liées à la maladie mentale. Avec objectif de soigner les troubles mentaux pour des personnes dont leur équilibré a été destituée, l’hôpital établie chaque année des lignes stratégiques dont s’orientent ses activités de prévention et de soins. A cet effet, le plan d’action 2017 dont l’objectif est de renforcer le système de santé de l’hôpital, oriente sa stratégie sur quatre (04) axes pour le bien-être des malades : o AXE 1 : Leadership et gouvernance o AXE 2 : Offrir des services de santé mentale et d’aide sociale de qualité complets et intègres. o AXE 3 : Promotion et prévention dans le domaine de la santé mentale o AXE 4 : Consolider le système d’information HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 8


Le plan d’action 2017 budgétisé sera élaboré pour la mise en œuvre de cette Stratégie. La Stratégie elle-même sera revue après l’évaluation de la première phase d’opérationnalisation en fin du premier semestre 2017.

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 9


IV. EPIDEMIOLOGIE L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro est dans sa quinzième (15ième) année d’expérience dans l’offre des soins de santé mentale aux personnes vulnérables. Notre mission dans une certaine mesure étant de contribuer au bien-être des personnes atteintes de troubles psychiatriques, il est nécessaire en plus de la mission de charité, d’offrir aux patients des services agréables et accessibles. L’accès aux soins de santé mentale au niveau national reste un défi étourdissant qui limite l’accomplissement des objectifs de l’hôpital dans la qualité de soins aux malades. La capacité d’accueil de l’Hôpital Psychiatrique St Vincent de Paul de Yamoussoukro reste à quarante-quatre (44) lits dont trente-deux (32) lits pour les hospitalisations et douze (12) lits réservés aux usagers de drogues qui suivent le programme de désintoxication et de réhabilitation. Les données recueillies sur les affections et pathologies ont permis de faire des comparaisons de l’année 2015 et 2016. Tableau 1. CONSULTATION Type

Année 2015

%

Année 2016

%

Troubles de l’humeur

603

22.13%

570

20.65%

Troubles psychotique

1.811

66.46%

1.875

67.93%

Troubles organique

285

10.46%

272

09.86%

Autres

26

0.95%

43

01.56%

Total des Malades reçus au cours de l’année

2.725

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

2.760

Page | 10


Tableau 2. ACCEUIL Année 2015

Données

Année 2016

Venus au rendez-vous

1.882

2.059

Rechutes

194

200

Evasion

27

17

Tableau 3. MALADES VENUS AVEC UNE REQUISITION Année 2015 Année 2016 Nationaux

33

25

Etrangers

04

00

Total

37

25

Tableau 4. REINSERION FAMILIALE ET PROFESSSIOONNELLE DES MALADES VENUS AVEC UNE REQUISITION Année 2015 Année 2016 Famille

20

12

Accompagné par l’hôpital en famille

10

07

Encore à l’hôpital

07

06

Total

37

25

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 11


Tableau 5. REALISATIONS D’ACTIVITES DU PLAN D’ACTION Année 2015

Année 2016

Nombre d’activités retenues Activités réalisées

45

33

30

31

Activités non réalisées

15

02

En fin de l’exercice 2016 : ➢ 556 souffrent des troubles de l’humeur (dépression, maladies bipolaire et état maniaques) : 20.65% ➢ 1.803 souffrent des troubles psychotiques et pharmaco-psychose et comportement dus à l’usage des substances adductives), soit 65.76%. ➢ 326 souffrent des troubles organiques (épilepsies, troubles confusionnels, débilités et syndromes démentiels) : 11.9% ➢ 47 dont les pathologies ne sont pas classifiées parmi les trois (03) catégories citées en haut : 01.71%. Figure 1.

La communauté scientifique s’accorde pour dire que la santé mentale d’une population est indispensable à sa santé globale et intimement liée à son développement économique, social et humain. HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 12


Il est démontré qu’intervenir en promotion de la santé mentale, en prévention des troubles mentaux et en prévention du suicide s’avère un investissement de premier choix pour réduire l’incidence des troubles mentaux et du suicide et, par le fait même, les coûts importants pour le système de santé et la société. Les facteurs, souvent appelés déterminants de la santé, qui ont une influence sur la santé mentale d’une population peuvent être regroupés dans les 3 catégories suivantes : o Les facteurs structurels : tels que le milieu de vie, le logement, l’emploi, le niveau de revenu, les transports, l’éducation, les politiques favorables, les services sociaux et les services de santé ; o Les facteurs sociaux, tels que le sentiment d’appartenance à une communauté, le soutien social, le sens de la citoyenneté et la participation dans la société ; o Les facteurs individuels, tels que les habitudes de vie, le patrimoine génétique, le sexe, la résilience émotionnelle, l’organisation de sa vie et la capacité de faire face au stress ou aux circonstances défavorables et la consommation à la drogue. La santé mentale résulte de l’interaction dynamique entre les individus, les groupes et l’environnement en général, tout au long de la vie. Les approches en promotion de la santé mentale et en prévention des troubles mentaux et du suicide devraient porter sur toute la durée de la vie des individus, qu’ils présentent ou non des signes avant-coureurs de trouble mental ou de détresse psychologique.

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 13


V. PRESENTATION DE L’HOPITAL PSYCHIATRIQUE SAINT VINCENT DE PAUL DE YAMOUSSOUKRO 1. SITUATION GEOGRAPHIQUE L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro est dans le District Sanitaire de Yamoussoukro, la Région Sanitaire du Bélier, quartier Kokrénou, sur l’axe Yamoussoukro-Oumé, juste après le Collège Moderne-I. Il est bâti sur un terrain de 7 ha.

2. MISSION L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul a pour mission de : o Accueillir les malades mentaux errants dans les rues de Yamoussoukro et les accompagner ; o Offrir les soins de santé mentale aux malades mentaux chroniques et aigus sans distinction de races, d’origine, de religion ou d’opinion publique ; o Contribuer à la réinsertion socio-familiale et professionnelle des malades stabilisés ; o Contribuer à la promotion de la santé mentale et la prévention des troubles mentaux ; o Contribuer à la formation des agents de santé dans le domaine de la santé mentale par l’accueil des stagiaires, etc. o Renforcer la capacité du personnel médical et paramédical dans le domaine de la santé mentale. o Contribuer à la prise en charge des usagers de drogues.

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 14


VI. PLAN D’ACTION 2017 1. OBJECTIF DU PLAN D’ACTION 2017 L’objectif du plan d’action 2017 vise à renforcer le système de santé de l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro. Cela doit se percevoir à travers un certain nombre d’éléments que l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul utilisera pour atteindre son objectif en fin de l’exercice 2017. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), c’est à travers le développement des capacités de chacun de ses six éléments clés afin d’améliorer de façon durable et équitable des services.

A. Politique : Définir les stratégies du secteur de la santé, clarifier les rôles des uns et des autres et gérer les différents besoins.

B. Le financement : Garantir un financement juste et durable.

C. Les ressources humaines : Mettre en place des effectifs suffisants et productifs.

D. Les systèmes d’approvisionnement : Assurer l’approvisionnement, l’entretien, l’utilisation correcte des médicaments et l’équipement.

E. La gestion des services : Améliorer l’organisation, la gestion et la qualité des services.

F. La gestion d’information et de suivi : Basés sur les informations venant des institutions ou des enquêtes de population. HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 15


Le développement des capacités peut connaître des actions à un ou plusieurs niveaux allant de celui des ménages aux niveaux nationales et internationales. Ceci peut impliquer des ajustements dans les compétences et les connaissances dans les systèmes d’appui clés ou dans les institutions, les structures et les politiques. De nombreux et divers acteurs sont presque toujours concernés. L’appropriation nationale est un élément clé dans le développement des capacités.

2. LES PRINCIPES DIRECTEURS L’hôpital psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro tient à ce que la planification, l’organisation et la prestation des soins et des services en santé mentale soient orientées par les principes directeurs décrits ci-après.

A. LES SOINS ET LES SERVICES SONT ORIENTÉS ET RENFORCES. L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro fonde les soins de la santé mentale sur l’approche orientée vers le rétablissement, le redressement, la resocialisation et la restructuration. Elle réaffirme ainsi la capacité des personnes utilisatrices de services à être à l’écoute des malades et d’être accueillant dans tous les services. L’approche orientée vers le rétablissement, le redressement, la resocialisation et la restructuration est axée sur l’expérience de la personne et sur son cheminement vers une vie qu’elle considère comme satisfaisante et épanouissante, et ce, malgré la maladie mentale et la persistance de symptômes. Au-delà de l’intervention sur la maladie et sur les incapacités qui en découlent, les intervenants suscitent de l’espoir, soutiennent la personne et sont animés par la conviction que celle-ci peut agir dans : o La reprise de pouvoir sur sa vie ; o La détermination de ses besoins et de ses forces ; o Le développement de ses habiletés ;

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 16


o La responsabilisation ; o L’utilisation des ressources disponibles qu’elle juge pertinentes pour répondre à ses besoins.

B. LES SOINS ET LES SERVICES SONT DIVERSIFIÉS ET SONT OFFERTS EN TEMPS OPPORTUN Les personnes atteintes d’un trouble mental ou qui présentent un risque de l’être et présentant une toxicomanie doivent bénéficier, en temps opportun, de soins et de services qui répondent à leurs besoins afin de pouvoir maintenir leurs rôles sociaux et une vie active. A ce titre, le protocole est élaboré impliquant tous les services dans la prise en charge des malades ainsi que les familles, la communauté et les partenaires.

C. LA PRESTATION DES SOINS ET DES SERVICES SE FONDE SUR DES PRATIQUES COLLABORATIVES Les soins de collaboration sont dispensés par des intervenants de spécialités, de disciplines, de secteurs (public, communautaire et privé) ou de réseaux différents, qui travaillent ensemble à offrir des services complémentaires. Les pratiques collaboratives impliquent la mise en place d’objectifs communs, d’un processus décisionnel bien défini et équitable ainsi que d’une communication ouverte et régulière.

3. METHODOLOGIE D’INTERVENTION L’analyse de la situation s’intéresse au contexte dans lequel se déroule l’action sanitaire, le développement du système de santé et l’organisation des services, afin d’établir le lien entre la problématique sanitaire : le leadership et la gouvernance ; offrir des services de santé mentale et d’aide sociale de qualité complets et intègres, la promotion et la prévention dans le domaine de la santé mentale et la consolidation du système d’information. Cette analyse est faite selon un tableau élaboré en fonction des activités proposées dans le calendrier 2017. Dans un premier temps, elle fait état des réalités de l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro, en mettant en évidence les facteurs qui influencent la situation sanitaire et la performance du système de santé de notre institution de la congrégation des Frères de la Charité. HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 17


Dans un deuxième temps, elle présente les données relatives à l’état de santé de nos malades, et la réponse que le système apporte aux besoins de santé exprimés. Cette démarche méthodologique propose un certain nombre d’innovations au processus de planifications des axes stratégiques :

A. RENFORCER LE LEADERSHIP ET LA GOUVERNANCE La planification de nos programmes mensuels permet à l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de tenir dans le délai les actions et les activités afin d’aboutir au résultat attendu. A cette étape, le personnel de tous les services doit se rendre compte de leur action et de leur implication dans la prise en charge des malades afin de renforcer les relations soignants et soignés et les relations interpersonnelles en se basant sur la doctrine de l’Eglise. Ce que nous verrons à travers les critères de performances : o Atteindre la qualité des soins et des services o Assurer un bon séjour aux malades o Promouvoir le bien-être des malades o Rehausser la confiance du public et des malades Pour ce faire, chaque membre du personnel doit se demander quel rôle il joue afin de : o Créer un climat qui favorise l’innovation et la prise de risque o Bâtir une équipe cohérente et motivée o Partager le pouvoir et l’information tout en demeurant responsable o Améliorer ses aptitudes au leadership.

B. OFFRIR DES SERVICES DE SANTE MENTALE ET D’AIDE SOCIALE DE QUALITE COMPLETS ET INTEGRES L’offre de services de qualité en santé mentale est indispensable dans l’équilibre de vie. Cela demande une équipe pluridisciplinaire pour un meilleur suivi des activités de soins psychiatriques, de prévention, de sensibilisation pour toute la population. Le renforcement du

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 18


système de santé de l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro permettra d’offrir des soins de qualité, d’assurer une bonne relation entre soignant (e) s et soigné (e)s. Pour cette année, les activités dans ce chapitre seront élaborées pour viser les objectifs tels que l’implication de tous les services de santé mentale de qualités, complètes et intégrés à l’hôpital, la prise en charge des malades venus avec une réquisition, la prise en charge efficace des usagers de drogues, la contribution à la réinsertion familiale et professionnelle des malades stabilisés en renforçant nos relations avec les autorités, les communautés et la chambre des rois. La situation démographique de l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro révèle que de plus en plus les personnes souffrant des troubles mentaux et surtout pour le sevrage de la toxicomanie sollicitent de plus en plus nos services de soins. Il faut noter que ces personnes proviennent de toutes les régions du territoire ivoirien, voir même des pays de la sous-région (Burkina Faso, Ghana, Mali, etc.). Pour ce, il est impératif pour notre institution sanitaire de renforcer notre système sanitaire pour répondre efficacement aux exigences de toutes ces personnes en besoin.

C. PROMOUVOIR LA SANTE MENTALE ET METTRE EN PLACE LES STRATEGIES DE PREVENTION DES TROUBLES MENTAUX Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : « Les compétences psychosociales sont la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. Elles (capacité et aptitude) ont un rôle particulièrement important à jouer dans la promotion de la santé dans son sens le plus large. Quand les problèmes de santé sont liés à un comportement, et ce comportement lié à une incapacité à répondre efficacement au stress et aux pressions de la vie, l’amélioration des compétences psychosociales pourrait être un élément influent dans la promotion de la santé et du bien-être, les comportements étant de plus en plus impliqués dans l’origine des problèmes de santé. »

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 19


Ces compétences sont au nombre de dix et présentées par deux : o Savoir résoudre les problèmes et savoir prendre des décisions ; o Avoir une pensée créative et avoir une pensée critique ; o Savoir communiquer efficacement et être habile dans ses relations interpersonnelles ; o Avoir conscience de soi et avoir de l’empathie pour les autres ; o Savoir gérer son stress et savoir gérer ses émotions. Pour notre structure, la promotion va continuer à avoir place importante dans nos activités. Cet exercice 2017, nous allons continuer à mener les activités qui mettent en évidence les facteurs protecteurs du bien-être au niveau individuel, social et environnemental (estime de soi, confiance, capacité de résoudre les problèmes, la sécurité financière, encourager l’interaction familiale, la justice sociale, etc.). La prévention et la promotion visent à exploiter la source du problème afin de réduire la morbidité des affections psychiatriques. C’est aussi l’identification précoce des troubles mentaux pour encourager le début des soins à temps dans le but d’éviter que la personne malade tombe dans un statut chronique. Nos actions visent à informer la population au renforcement de la promotion et la prévention d’une santé mentale à travers les activités seront choisies en tenant compte des problèmes qui ont été identifiés dans la population fréquentant la Maison de Soins Psychiatriques Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro (MSP) comme étant prioritaires : la sensibilisation contre l’abus d’alcool et de la consommation de la drogue, la communication sur les affections psychiatriques fréquentes, l’élection des groupes d’entraide entre les personnes malades en état de stabilisation et le suivi régulier des malades stabilisées afin d’éviter les rechutes.

D. CONSOLIDER LE SYSTEME D’INFORMATION Il est toujours indispensable que toutes les activités qu’elles soient de prévention ou de prise en charge puissent être basées sur les données scientifiques et fiables. La collecte scrupuleuse de données sur les activités de soins selon les indicateurs de base de la santé mentale est l’un des activités la plus importante. Ces données sont des éléments essentiels qui aident dans l’élaboration des politiques visant à améliorer la santé mentale des populations. La MSP va continuer à former son personnel dans les activités de collecte et d’enregistrement de données. Le personnel de la MSP veillera à ce que la collecte de données soit une activité qui doit accompagner toute action

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 20


menée dans la prise en charge des malades parce qu’une bonne évaluation se base sur les faits mesurables et objectifs.

4. OBJECTIFS SPECIFIQUES a) Appliquer le système de coordination dans les services. b) Accroître les services de santé mentale de qualité complète et intégrée à l’hôpital. c) Faciliter la réinsertion familiale et professionnelle des malades stabilisés. d) Gérer la prise en charge des malades venus avec une réquisition en collaboration avec les autorités. e) Evaluer l’évolution de patient pendant son séjour à l’hôpital. f) Impliquer tous les services de l’hôpital dans la prise en charge des malades hospitalisé(e)s. g) Réformer le programme de formation pratique de soins des stagiaires. h) Promouvoir l’offre de soins à travers l’encadrement spirituel et moral individualisé des personnes souffrant des troubles mentaux. i) Informer la population des actions visant à promouvoir la santé mentale. j) Collecter les données des services selon les indicateurs de base de la santé mentale de l’hôpital. k) Collecter les données indiquant la prévalence de VIH SIDA des personnes souffrant de la maladie mentale qui fréquentent la MSP. l) Identifier les raisons indiquant le non-respect des rendez-vous pour la postcure des malades stabilisés qui fréquentent la MSP.

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 21


5. MOYENS UTILISES POUR CONDUIRE LE PLAN D’ACTION 2017 A. RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES A L’HOPITAL PSYCHIATRIQUE SAINT VINCENT DE PAUL. EFFECTIF : Décembre 2016 Personnel médical/soignant : 18

Equipe sociale : 4

o Un (01) médecin psychiatre o Un (01) assistant social DE vacataire o Un (01) maître o Un (01) médecin généraliste d’éducation spécialisée o Deux (02) infirmiers spécialisés (MESP) en psychiatrie (IDES) o Deux (02) assistants o Une (01) sage - femme permanents spécialisée en psychiatrie (SFS) o Un (01) infirmier spécialisé en exploration fonctionnelle (IDES) o Un (01) aide-infirmier o Quatre (04) aides-soignants o Trois (03) auxiliaires de pharmacie o Trois (03) filles de salles o Un (01) technicien de laboratoire

Equipe administrative : 14 Un Directeur Une Secrétaire-comptable Un (01) magasinier-coursier Trois (03) cuisiniers Trois (03) gardiens Deux (02) personnels du service d’entretien o Un (01) jardinier o Un (01) fermier o o o o o o

TOTAL : 36 PERSONNELS

B. MATÉRIELS a. BÂTIMENTS TYPES DE BATIMENTS

CAPACITE

Bâtiment A : Hommes

16 lits

Bâtiment B : Femmes

16 lits

Maison PECUD : Usagers de Drogues (UD)

12 lits

TOTAL

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

44 lits

Page | 22


L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro a un besoin de salle polyvalente, bloc de laboratoire adapté, salle d’accueil, salle d’archives et des chambres de catégorie. b. MATERIEL ROULANT ET LOGISTIQUE L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul dispose d’un seul véhicule d’un âge avancé. IL manque un véhicule de liaison. c. MATERIEL DE BUREAU L’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro dispose de onze (11) ordinateurs, une (01) photocopieuse en mauvais état, donc à remplacer, un (01) vidéoprojecteur et sept (07) imprimantes.

6. ANALYSE DES FORCES, FAIBLESSES, OPPORTUNITE, POINT A AMELIORER. A. FORCES o Bâtiments en état encore acceptable o Amélioration de l’accessibilité : quartier viabilisé, habité, ce qui facilite la circulation de transport en commun o Renforcement de la prise en charge des Usagers de Drogue par ONUDC-OMS et CILAD, nouveaux partenaires o Existence du personnel qualifié et fonctionnaire

B. FAIBLESSES o Non-respect des rendez-vous entrainant des rechutes, o Taux d’évasion reste encore un défi à relever. o Augmentation des malades mentaux dans la ville de Yamoussoukro o Long séjour des malades venus avec une réquisition. o Calendrier non respecté et perturbé par d’autres urgences o Visites à domiciles réduites par manque de moyen et véhicule de liaison o Outils de collecte de données mal utilisé ou ignoré o Non existences de véhicule de liaison HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 23


C. OPPORTUNITES o Appui des autres organisations et ONG o Appui des Autorités Administratives, politiques, militaires, religieuses et Sanitaires o Collaboration effective avec la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique

D. POINT A AMELIORER : o La propreté de l’hôpital o Renforcer la capacité du personnel dans les séances d’accueil et d’écoutes

7. RECOMMANDATIONS o Implication de la famille et la communauté dans la prise en charge des malades o Que la police nous donne le minimum d’informations sur le malade venu avec une réquisition. o La prise en charge des malades venus avec une réquisition assurée par l’Etat de Côte d’Ivoire ou ambassade pour les expatriés

8. PERPECTIVES 2017 Notre objectif est de renforcer le système de santé de l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro à travers les activités retenues dans notre plan d’action 2017 en matière de prévention, de traitement et de réhabilitation pour le bien-être des malades. Priorités en 2017 : o La Propreté de l’hôpital. o Renforcer la qualité des soins. o Renforcer la capacité d’accueil et d’écoute. o La prise en charge des malades en impliquant tous les services. o Renforcer la prise en charge des usagers de drogues et du VIH. o Renforcer la gestion des médicaments. o Equipement des Infrastructures de l’hôpital.

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 24


VII. TABLEAU RECAPITUTATIF DU PLAN D’ACTION 2017

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 25


Axe 1 : Leadership et Gouvernance Actions

Activités

Indicateurs de performanc e

Moyens utilisés Humains

Matériel s

Budget FCFA

Source de Financeme nt

Calendrier J F M A M J

J A S O N D

Résultat attendus

Objectif : Faire appliquer le système de coordination dans les services Organiser 30 réunions de services

30 procèsverbaux de réunions sont disponibles

Equipe administrati ve, chefs des services

Kit, salle de réunion

02 procèsverbaux de réunions de bilan sont disponibles

Equipe administrati ve, équipe de suivi du plan d’action, personnel

Kit, salle de réunion, projecteu r

Organiser une réunion de présentation du plan d’action

Un procèsverbal de réunion est disponible

Equipe Kit, salle administrati de ve, équipe réunion, de suivi du ordinateu plan r, d’action, projecteu personnel r

Appliquer le protocole du déroulement

Le protocole pour le déroulement du staff

Organiser 02 réunions de bilan Consolider le système de coordination dans les services de l’hôpital

Equipe de coordinatio n, équipe de suivi du

Kit

HP-SVP

10.000

5.000

5.000

5.000

MSP

*

* *

*

*

MSP

*

MSP

MSP

* *

* *

*

*

*

*

*

02 réunions de bilan sont organisées

01 réunion de présentation du plan d’action est organisée

*

*

*

30 réunions de services sont organisées

*

*

* *

« Renforcer le système de soins »

Le staff matinal se déroule selon le protocole élaboré Page | 0


du staff matinal Faire le staff de sécurité avec les membres du service de sécurité en présence d’un frère de la charité Organiser (04) réunions entre les services de consultation, la pharmacie et l’infirmerie visant à assurer une bonne prise en charge des malades. Organiser la fête du travail à l’hôpital

matinal existe

Comptes rendus sont disponibles

Comptes rendus disponibles

Rapport de la fête disponible

plan d’action

*

Le staff des gardiens se déroule en présence de l’équipe du jour et ceux de la garde.

*

04 réunions sont organisées et les besoins en médicaments sont identifiés.

MSP Direction, , gardiens

Direction, personnel soignant

Tout le personnel de l’hôpital

Kit

Kit

5000

5000

Logistiq ue, Restaurat 150.000 ion Transpor t

HP-SVP

*

MSP

* *

*

*

*

* *

*

1er

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

*

La fête du travail est organisée par le personnel de l’hôpital.

Page | 1


Axe 2 : Offre de services de santé mentale et d’aide sociale de qualités complets et intégrés Actions

Activités

Indicateurs de performanc e

Moyens utilisés Humains

Matériel s

Budget FCFA

Source de Financeme nt

Calendrier J F M A M J

J A S O N D

Résultat attendus

Objectif : Accroitre les services de santé mentale de qualités complètes et intégrés à l’hôpital

Consolider les activités de soins et de capacité d’accueil de l’hôpital

Accroitre la capacité d’équipements mobiliers pour

Réfectionner l’abri de la pompe à clore

Le document de décharge disponible

Direction et l’équipe du plan d’action

Matériel outillage

Faire un hangar de stockage de charbon.

Le document décharge disponible

Direction et l’équipe du plan d’action

Matériel outillage

Le document décharge disponible

Direction et l’équipe du plan d’action

Matériel outillage

Personnel disponible

Personnel de la MSP et des résidents

Matériels d’hygièn 150.000 e

Construire un dépôt pour bruler les ordures. Organiser l’opération « hôpital propre » visant à améliorer la propreté de l’hôpital Réaménager l’accueil en augmentant les étagères

Archives disponibles

Personnel accueil et pharmacie

Etagères

Direction, 400.000 International , Partenaires 150.000

300.000

50.000

HP-SVP

* *

Direction, partenaires

* *

MSP, , partenaires

* *

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

* *

*

*

*

*

*

1 2

MSP

MSP,

*

*

* *

*

*

*

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

*

*

*

*

*

L’hôpital a réfectionné l’abri de la pompe à clore.

*

La cuisine a un hangar de stockage de charbon.

*

L’hôpital dispose un lieu pour bruler les ordures.

0 6

L’hôpital est propre.

*

L’accueil a été réaménagé pour un meilleur

*

*

Page | 2


faciliter les activités de l’hôpital Assurer un meilleur accueil et une bonne écoute des usagers de l’hôpital

Actions

pour le rangement des dossiers.

rangement des dossiers.

Renforcer la capacité du personnel aux activités de l’accueil.

Comptes rendus disponibles

Activités

Indicateurs de performanc e

Equipe de consultation Kit et le didactiqu 20.000 personnel e soignant.

Moyens utilisés Humains

Matérie ls

MSP

*

* *

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Le dossier du malade est rempli correctement.

Calendrier Source de Budget Financement J F M A M J J A S O FCFA

N

D

Résultat attendus

Objectif : Faciliter la réinsertion familiale et professionnelle des malades stabilisés.

Renforcer la réinsertion des malades stabilisés

Renforcer la collaboration avec le 01er arrondisseme nt, la gendarmerie et la préfecture de police. Renforcer la collaboration avec certains chefs ethniques locaux (baoulé, sénoufo et

Comptes rendus sont disponibles

Comptes rendus sont disponibles

Direction et l’équipe de suivie

Direction et l’équipe de suivie

Kit, transport

Kit, transport

20.000

20.000

HP-SVP

Direction

Direction

*

*

*

*

*

*

*

*

* *

* *

*

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

L’hôpital renforce la collaboration avec la police et la gendarmerie.

*

*

*

L’hôpital renforce la * collaboration avec les communautés. Page | 3


Gouro), des pays voisins (Burkina Faso, Mali, Nigéria) et des chefs des villages environnants (Apkessekro, Soubiakro et Djokro) Etablir un partenariat avec la chambre des rois Communiquer sur le changement de comportement avec les parents des malades. Intéresser les patients stabilisés à travers la technique de l’élevage de poulets de chairs.

Comptes rendus sont disponibles

Direction et l’équipe de suivie

Organiser les séances avec les parents des malades mentaux et les usagers de drogues

Directives pour l’animation des séances sont disponibles

L’équipe sociale de la MSP

Organiser la formation aux patients sur le processus d’élevage de poulets de chairs et de

Protocole de formation disponible, le poulailler est fonctionnel

Réhabilitatio n, Techniciens de la ferme

Kit, transport

Kit didactiq ue, salle de conféren ce

Poulaille r et enclos des cabris

30.000

Direction

*

*

*

*

* *

*

*

*

*

*

20.000

MSP

*

*

*

*

* *

*

*

*

*

*

700.000

MSP

* *

*

*

*

* *

*

*

*

*

*

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

L’hôpital établit un partenariat avec la chambre des rois. Les parents des malades mentaux et des usagers de drogues encouragent leur enfant au processus des soins Les techniciens de la ferme intéressent les patients aux activités de la ferme pendant leur séjour. Page | 4


l’élevage des cabris. Intéresser les patients stabilisés à la technique des cultures maraichères

Organiser la formation aux patients sur le processus des cultures maraichères Installer un robinet d’eau pour faciliter l’arrosage des légumes

Deux (02) hectares de terres cultivables disponibles

Robinet disponible

Réhabilitatio n, jardinier

Plombier et jardin

Produits maraich ères, jardin, matériel s de champêt res

150.000

Matériel de plomber ie

50.000

*

Le jardinier intéresse les patients aux cultures maraichères.

*

La prise en charge des malades venus avec une réquisition est assurée.

MSP * *

MSP

*

*

*

* *

*

*

* *

*

Objectif : Gérer la prise en charge des malades venus avec une réquisition en collaborations avec les autorités.

Assurer les soins de santé mentale aux malades venus avec une réquisition en collaboration avec les autorités politique, militaire ; religieuses et des communautés.

Organiser les activités de prise en charge des malades mentaux venus avec une réquisition.

Les fiches d’évaluation des patients récupérés sont disponibles

Personnel de la MSP, GSPM, Police, Centre sociaux.

Véhicul e de liaison, produits hygiéniq ues, produits médica menteux .

20.000.000

HP-SVP

MSP ET PARTEN AIRES

* *

*

*

*

* *

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

Page | 5


Actions

Activités

Indicateurs de performanc e

Moyens utilisés Humains

Matériel s

Budget FCFA

Source de Financeme nt

Calendrier J F M A M J

J A S O N D

Résultat attendus

Objectif : Evaluer l’évolution du patient pendant son séjour à l’hôpital Evaluer l’évolution du patient dans le domaine médical et social.

Organiser des séances d’entretiens avec la famille et le patient.

Dossier du patient

Equipe médicale et sociale.

Kit didactiqu e

10.000

MSP

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Chaque patient(e) est évalué(e) selon son séjour à l’hôpital

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Le référent suit le patient.

*

Tous les services participent au staff.

*

Les usagers de drogues sont sensibilisés.

Objectif : Impliquer tous les services de l’hôpital dans la prise en charge efficace des malades hospitalisés.

Renforcer le protocole de soins pour une prise en charge efficace des malades hospitalisés

Redynamiser le rôle du référent dans la prise en charge Intéresser les services techniques, cuisine, sécurité et agropastorale à la prise en charge du malade.

Renforcer le suivi des usagers de drogues à l’hôpital

Sensibiliser les usagers à adhérer au sevrage et au

Dossier du patient

Staff matinal les mercredis

Examen de toxicologie et dépistage VIH,

Equipe de la Kit consultation didactiqu et le e référent

Tout le personnel de service

Equipe social Equipe médicale

Kit

Laborato ire HP-SVP

10.000

MSP

*

10.000

MSP

*

10.000

MSP CILAD ONUDC

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

*

*

*

*

Page | 6


dépistage VIH Organiser des séances de communicati on sur le changement de comportemen Fiches t en matière d’activités de disponibles prévention, traitement et réhabilitation avec les usagers de drogues

Equipe de suivi des usagers de drogues

Kit didactiqu e project eur.

1.000.000

MSP CILAD ONUDC

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

L’équipe évalue le stade de changement de l’usager de drogue.

Objectif : Réformer le programme de formation pratique de soins des stagiaires

Coordonner l’encadrement des stagiaires pour les soins de qualité

Evaluer les stagiaires dans tous les services.

Un programme d’évaluation disponible

Direction Equipe de coordinatio n, les stagiaires

Kit didactiqu e

HP-SVP

10.000

MSP STRUCTU RE DU STAGIAIR E

*

*

*

*

*

*

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

*

Le stagiaire est formé selon le programme de formation établi

Page | 7


Actions

Activités

Indicateurs de performanc e

Moyens utilisés Humains

Matériel s

Budget FCFA

Source de Financeme nt

Calendrier J F M A M J

Résultat attendus

J A S O N D

Objectif : Promouvoir l’offre de soins individualisés à travers l’encadrement spirituel et moral aux personnes souffrant des troubles mentaux Organiser les activités de Le plan partage d’encadreme autour des nt spirituel valeurs est spirituelles et disponible morales Evaluer la La fiche Renforcer les participation d’évaluation activités visant du malade du malade à la dans les est consolidation activités disponible de la vie pastorales morale des Accompagner personnes les personnes malades souffrant des troubles Le plan mentaux qui d’accompagn souhaitent ement accéder à la spirituel est vie disponible sacramentelle de la foi chrétienne

Equipe pastorale, Les malades hospitalisés

Equipe pastorale (encadreur)

Equipe pastorale, Les malades hospitalisés

Kit

Kit

Kit

HP-SVP

5.000

10.000

5.000

MSP

MSP

MSP

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Les activités de partage spirituel se déroulent selon le calendrier

*

Le malade est évalué à chaque activité pastorale

*

Les malades accèdent à la vie sacramentelle de la foi chrétienne

Page | 8


Axe 3 : Promotion et prévention dans le domaine de la santé mentale Actions

Activités

Indicateurs de performanc e

Moyens utilisés Humains

Matériel s

Budget FCFA

Source de Financeme nt

Calendrier J F M A M J

J A S O N D

Résultat attendus

Objectif : Informer la population des actions visant à promouvoir la santé mentale Organiser la Journée Mondiale de la Santé Mentale (JMSM) Informer le public sur les actions visant à la promotion de la santé mentale Organiser la Journée Mondiale des Malades

Le plan d’activités pour la JMSM 2017 est disponible

Le plan des activités de la cérémonie disponible

Matériel d’installa Direction tion, MSP ET Personnel sonorisat 4.500.000 PARTENAI de la MSP, ion, RES Malades transport, restaurati on

Aumônier des Salle, malades Le sonorisat personnel ion, de la MSP, transport, Malades, restaurati Parents et on amis

228.980

HP-SVP

MSP

*

*

« Renforcer le système de soins »

La journée mondiale de la santé mentale est Organisée le 10 octobre 2017 La journée des malades est organisée le 12 février 2017 à l’hôpital psychiatrique Saint Vincent de Paul

Page | 9


Axe 4: Système d’ information Actions

Activités

Indicateurs de performanc e

Moyens utilisés Humains

Matériel s

Budget FCFA

Source de Financeme nt

Calendrier J F M A M J

J A S O N D

Résultat attendus

Objectif : Collecter les données dans les services de la MSP selon les indicateurs de base de la santé mentale

Recueillir correctement les données selon les indicateurs de la santé mentale identifiés

Collecter mensuelleme nt les données selon les indicateurs de la santé mentale identifiés dans chaque service

Les fiches de collecte des données des services sont disponibles

Direction Personnel MSP

Former le personnel sur la gestion et la collecte des données selon les indicateurs identifiés dans chaque service

Les fiches d’évaluation des données sont disponibles, le plan de formation est disponible

Equipe du plan d’action, Le personnel, DDS

Ordinate ur, bureau, fiche de collecte de données, registres d’enregis trements de données, transport Ordinate ur, bureau, fiche de collecte de données, registres d’enregis trements de données

HP-SVP

10.000

5.000

MSP

MSP

*

* *

* *

*

*

*

*

*

*

*

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

*

*

*

*

Les données sont disponibles chaque mois

Le personnel est formé aux renseigneme nts de fiches de données

Page | 10


Renforcer l’équipe de centralisation de données pour la collecte efficace et régulière

Actions

Activités

Le manuel de centralisation de données des services est disponible

Indicateurs de performanc e

Direction Responsabl e de service

Kit didactiqu e

5.000

MSP

Budget FCFA

Source de Financeme nt

Moyens utilisés Humains

Matériel s

* *

*

*

*

*

*

*

*

*

*

La coordination a les données des services

Calendrier J F M A M J

Résultat attendus

J A S O N D

Objectif : Collecter les données indiquant la prévalence du VIH-SIDA des personnes souffrant de la maladie mentale qui fréquentent la MSP

Dépister les personnes présentant de troubles mentaux

Proposer le dépistage à toute personne qui vient pour la 1ère consultation psychiatrique

Le laboratoire est fonctionnel

MSP RSB

Kit de dépistage Laborato ire, transport

HP-SVP

15.000

MSP DDS

*

*

*

*

*

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

*

Le dépistage est fait à tout patient

Page | 11


Actions

Activités

Indicateurs de performanc e

Moyens utilisés Humains

Matériel s

Budget FCFA

Source de Financeme nt

Calendrier J F M A M J

J A S O N D

Résultat attendus

Objectif : Identifier les raisons de non-respect de rendez-vous pour la postcure dans la population des malades qui fréquentent la MSP

Interroger les malades qui viennent à l’hôpital dans le non-respect de leurs rendez-vous de postcure

Collecter les informations concernant le non-respect de rendezvous pour la postcure à travers une « fiche de collecte de données rendezvous »

La fiche de collecte des données est disponible

Le personnel de la MSP

Kit didactiqu e (stylo, papier lame, cartouch e)

HP-SVP

20.000

MSP

*

*

* *

*

*

« Renforcer le système de soins »

*

*

*

*

*

Les données expliquant les causes de non-respect du rendezvous sont connues

Page | 12


VIII. ESTIMATION DU BUDGET DU PLAN D’ACTION 2017

AXES STRATEGIQUES

BUDGET

AXE 1 :

Cent quatre-vingt-cinq mille

Leadership et Gouvernance

(185.000) FCFA

AXE 2 :

Vingt-trois -millions trente mille

Offre de services de santé mentale et d’aide

(23.030.000) FCFA

sociale de qualités complets et intégrés AXE 3 :

Quatre millions sept cent vingt-huit mille

Promotion et prévention dans le domaine de

neuf cent quatre- vingt mille

la santé mentale

(4.728.980) FCFA

AXE 4 :

Cinquante-cinq mille

Système d’ information

(55.000) FCFA Vingt-sept millions neuf cent quatre-vingt

TOTAL

-dix-huit mille neuf cent quatre-vingt mille (27.998.980) FCFA.

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 13


IX. CONCLUSION En Côte d’Ivoire, tous les hôpitaux partagent non seulement une valeur fondamentale qui est de disposer de systèmes de santé soucieux de la personne, efficaces et équitables, mais aussi les mêmes défis comme le vieillissement, la croissance rapide des coûts de santé et le fardeau croissant des maladies chroniques. Pour s’attaquer à ces problèmes et ne pas perdre de vue les buts communs, l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro s’emploie à apporter des améliorations au système de santé qui ont des retombés sur la santé et au bien-être des populations Ivoirienne, en mettant en œuvre des initiatives qui renforcent la viabilité du système de santé et en conséquence, améliorer l’accessibilité, la qualité et la réactivité des services. De nouvelles approches de prestations de service (comme des approches axées sur l’implication de tout le personnel des services dans la prise en charge du malade) et des initiatives globales de gestion. Au nombre d’autres initiatives, mentionnons les travaux en amont pour accroître le bienêtre des malades en accordant la priorité à la promotion de la santé mentale et la prévention de la toxicomanie. Enfin, des séances de partages de connaissances et d’expériences amélioreront la qualité relationnelle et notre Maison de Sons Psychiatriques Saint Vincent de Paul obtiendra un foisonnement d’idées et de mesures novatrices qui permettent d’imposer la transformation du système de santé à travers des recommandations aux autorités pour le bien-être de la population Ivoirienne.

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 14


X. REFERENCES •

Plans d’actions de 2015 et 2016 de l’Hôpital Psychiatrique Saint Vincent de Paul de Yamoussoukro

Plan Stratégique National pour le Renforcement du Système de Santé du Mali (200-2015)

Recherche du Docteur Juliette Arnal du Centre National de la Recherche Scientifique (Paris) en avril 2004

Renforcement des systèmes de santé : quelles perspectives mondiales pour la santé (OMS) 2006.

HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 15


HP-SVP

« Renforcer le système de soins »

Page | 16


HOPITAL PSYCHIATRIQUE SAINT VINCENT DE PAUL DE YAMOUSSOUKRO B.P : 2473 YAMOUSSOUKRO COTE D’IVOIREHP-SVP www.hpsvp.org

« Renforcer le système de soins »

Page | 17

PLAN D'ACTION MSP 2017  

Plan stratégique de l'Hôpital Psychiatrique St Vincent de Paul pour l'orientation de ses activités pour l'année 2017.

PLAN D'ACTION MSP 2017  

Plan stratégique de l'Hôpital Psychiatrique St Vincent de Paul pour l'orientation de ses activités pour l'année 2017.

Advertisement