Page 1

portfolio clĂŠment bonin

paysagiste concepteur - DPLG


clément boniN

paysagiste DPLG - ENSAP Lille clement.bonin@orange.fr Paysagiste dplg - E cole N ationale S upérieure d ’A rchitecture et de P aysage de L ille 2012 - 2016 MASTER arquitectura del paisaje - E scuela T écnica S uperior de A rquitectura de B arcelona - erasmus 2014 - 2015 bts aménagements paysagers - L ycée H orticole L yon - D ardilly 2009-2011

de


sommaire


1/

ExpĂŠriences & formations

2/

travaux ĂŠtudiants

3/

travaux professionnels


expériences PAYSAGE & aménagement even conseil - citadia (groupe SCET) - Lyon (emploi actuel) 2016/... Chargé d’étude - Paysagiste - Agence de Lyon [Rhône Alpes Auvergne] Even Conseil (urbanisme et environnement), filiale de Citadia Conseil • Diagnostics et études paysagères des documents de planification (SCoT, PLU(i), évaluation environnementale, étude d’impacts, RLP(i), ...) // Projet de territoire (PADD des documents de planification, élaboration d’AVAP, ...) • Urbanisme pré-opérationnel (études urbaines et paysagères, revitalisation de centres-villes / centres-bourgs, requalifications d’entrées de ville et zones d’activités, développement de ligne de transport en commun, ...)

2015

2014

CAUE de l’Isère - Grenoble (stage - 5 mois) • Analyse et diagnostic paysager - Balcon de Belledonne, organisation d’ateliers avec les élus Mise en oeuvre du programme européen RURBANCE - activité pilote « paysage » : Massif de Belledonne (projet de PNR). En partenariat avec Grenoble-Alpes Métropole et l’Espace Belledonne (porteur du PNR Belledonne). • Participation aux missions courantes du CAUE (conseil aux collectivités, plan de paysage, médiation scolaire, ...) FoLiA Urbanisme & Paysage - lyon (stage - 2 mois) Agence de Paysage • Insertion d’une ligne de tramway Liège, Belgique. Conception paysagère et réalisation des pièces graphiques (plans, coupes) des espaces publics • Participation axu missions courantes de l’agence (maîtrise d’oeuvre, conceptions espaces publics, élaboration PLU.)

2014

Médiateur projet d’urbanisme Gare Saint Sauveur - lille (emploi - 2 mois) Association des Pieds à la Tête & spl euralille . Projet d’urbanisme sur l’ancienne gare de marchandises, 23ha.

2014

guide conférencier - lille (emploi - 2 mois) Association des Pieds à la Tête & spl euralille Organisation de visites des espaces publics, parcs et jardins du quartier Euralille,

2013

2011

2008

Parc naturel Urbain de la FEYSSinE - VilleUrBanne (stage - 1 mois) Stage botanique. Gestion & relevés floristiques Bureau d’Études Urbanisme Ville de Beaune - BeaUne (stage - 3 mois) Bureau d’études paysage. • Études sur l’accessibilité de la ville aux personnes à mobilité réduite. • Avant Projet Détaillé jardin des rives de la Bouzaize. Services Techniques Ville de neuville/S. - neUVille / saône (stage - 2 mois) Missions : élaboration d’un plan de Gestion différenciée des espaces publics et naturels. Gestion et entretien des espaces.


Associatif

2012/14

UFEP - Union française des étudiants du paysage Représentant de l’ENSAP Lille et membre actif

bmx neuville - club affilié FFC - Fédération Française de Cyclisme vice-président - Responsable technique 2008/11 entraîneur - Préparation physique et mentale des jeunes compétiteurs 2016/... initiation, encadrement des groupes loisirs 2009/11

animation 2012/13 2011 2009 2008

Village Vacances aeC forgeassoud - saint Jean de siXt (74) Colonie UfoVal - plateaU des Glières (74) Centre social et Culturel de montessuy - CalUire (69) Colonie UfoVal - saint Jeoire en faUCiGny (74) Colonie UCpa ski - Val Cenis (73)

formations Paysagiste dplg - E cole N ationale S upérieure d ’A rchitecture et de P aysage de L ille MASTER arquitectura del paisaje - E scuela T écnica S uperior de A rquitectura de B arcelona - erasmus cpge écoles supérieures du paysage - L ycée H orticole d ’A ntibes bts aménagements paysagers - L ycée H orticole de L yon - D ardilly bac stav - S ciences T echniques de l ’A gronomie et du V ivant . opt .: aménagements et valorisation des territoires , L ycée H orticole de L yon - D ardilly BF1 - Diplôme d’Entraîneur - Fédération Française de Cyclisme BAFA Animateur - spécialisation Neige - Glisse (encadrement des activités en montagne, principalement hivernale)

2012/16 2014/15 2011/12 2009/11 2007/09

2010 2009


compétences développées pilotage de projets EVEN CONSEIL - pilotage technique : AVAP (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine) Mairie de Cuiseaux, Orientation d’Aménagement et de Programmation - OAP Patrimoine CC. du Pays de Gex - en lien avec le CAUE 01 et l’UDAP 01, RLPi (Règlement Local de Publicité intercommunale) Saint-Etienne Métropole, CC. du Pays de Gex Gestion de projets CAUE de l’Isère (gestion et organisation de la mission paysage Rurbance sur le territoire du Massif de Belledonne) : mobilisation de personnes ressources, élus et acteurs locaux (chambre d’agriculture, département, gestionnaire forestier, ONF, associations environnementales, habitants, ...), présentation des constats et enjeux, organisation de rencontres et d’ateliers sur le territoire entre les différents acteurs (élus de Grenoble-Alpes Métropole et de l’Espace Belledonne, techniciens, acteurs locaux, ...) EVEN CONSEIL : Urbanisme et de planification sur des territoires variés (urbain ou rural) et d’échelles différentes (site, commune, territoire, intercommunalité) Mobilisation de personnes ressources, présentation et animations aux différentes phases (constats, enjeux, projet, règlement) devant différents publics (techniciens, élus, habitants) - cf. partie 3 : travaux professionnels Parcourir un territoire, l’analyser et traduire spatialement une intention Echelle du site : Missions pré-opérationnelles EVEN CONSEIL - cf. partie 3 : travaux professionnels Projets d’études - cf. partie 2 : travaux étudiants Echelle communale : AVAP de Cuiseaux et PLU EVEN CONSEIL - cf. partie 3 : travaux professionnels Projet de master ETSABarcelona : Montcada i Reixac- cf. partie 2 : travaux étudiants Echelle territoriale : TPFE : La route des Balcons de Belledonne, Projet final de master ETSABarcelona : agir sur les franges - Gava - cf. partie 2 : travaux étudiants Missions EVEN CONSEIL - cf. partie3 : travaux professionnels Travail sur les enjeux paysagers et leur traduction dans le zonage agricole et naturel du PLUi de Chambéry Métropole - Coeur de Bauges (EVEN CONSEIL) Connaissances botaniques Reconnaissance de végétaux et botanique (Parc Naturel Urbain de la Feyssine, BTS Aménagements Paysagers, ENSAP Lille) Flore méditerranéenne (ETSABarcelona, Lycée Horticole d’Antibes) Médiation & concertation Animations scolaires autour de l’architecture et du paysage vernaculaire (CAUE de l’Isère, plaine de la Bièvre), médiation de projets urbains auprès de jeunes publics (Association des Pieds à la Tête - SPL Euralille), organisation de balades urbaines (Assocation des Pieds à la Tête - SPL Euralille), réunions publiques et ateliers insitu (Even Conseil + CAUE de l’Isère)


logiciels Photoshop / Illustrator Elaboration de schémas d’intentions et de cartes de diagnostic (EVEN CONSEIL + travaux étudiants) Réalisation de plans masses, perspectives et coupes d’ambiances (Folia Urbanisme et Paysage + travaux étudiants) Autocad Réalisation de plans et coupes techniques (Folia Urbanisme et Paysage + Bureau d’études paysage de la Ville de Beaune), projets d’étudiant (ENSAP Lille, ETSABarcelona, BTS Aménagements Paysagers) SIG (système d’information géographique) - QGIS Récolte de données, création de données, mise en forme de cartes (EVEN CONSEIL, CAUE de l’Isère, ETSABarcelona, TPFE) INDESIGN - SUITE OFFICE (Word, PowerPoint, Excel) Mise en page - traitements statistiques (tableaux de croisées dynamiques - Excel)


portfolio

t r a v a u x

ĂŠ t u d i a n t s


LA ROUTE DES BALCONS : SEUIL ENTRE VILLE ET SOMMETS massif de belledonne (isère) projet de territoire TPFE - Travail Personnel de Fin d’Etudes Janvier - juillet 2016 Le territoire d’exploration est celui du massif de Belledonne qui porte un projet de création de Parc Naturel Régional - plus spécifiquement les «Balcons de Belledonne» intimement liés à la dynamique métropolitaine de Grenoble, comme espace d’extension de l’agglomération et de récréation avec ces hauts sommets. Belledonne est l’image identitaire de Grenoble. Cette réflexion de diplôme part d’un constat simple : le territoire de vie de moyenne montagne de Belledonne est un territoire d’entre deux - entre ville et sommets -, une situation subit plus qu’exploitée. Le territoire est marqué par un fonctionnement vertical de connexions vers la vallée, le projet prend le contre-pied en affirmant un lien horizontal autour d’une route traversant l’ensemble du territoire. Autour de ce nouveau lieu d’interface et à la croisée des chemins se développent des espaces publics, en parallèle d’une analyse fine de situations à préserver, favorables à la découverte et la contemplation au bord de la route. L’enjeu est de passer d’un paysage décor à un paysage vécu.


Propos introductifs Cette réflexion de TPFE part d’un postulat simple : quelle montagne voulons-nous ? Aujourd’hui les dynamiques en place dans les Alpes du Nord tendent vers une haute montagne à vocation sportive et une moyenne montagne dortoir avec comme décor sublime les hauts sommets. Dans une logique durable des territoires de montagnes l’enjeu est de développer une politique territoriale, de la vallée aux sommets en se servant des ressources du territoire comme support de projet et de développement. L’enjeu est de passer d’un paysage décor à un paysage vécu. Dans le massif de Belledonne, porté par une dynamique de création d’un Parc Naturel Régional, les acteurs locaux cherchent à affirmer cette montagne comme un territoire de vie et à faire valoir son patrimoine comme moteur de développement. Belledonne par sa situation d’entre-deux, entre espace urbain et haute montagne, est un territoire d’usages importants, de fait un territoire de passage où générer l’arrêt, est l’essence même du projet. La Route des Balcons traversant le massif du nord au sud est une interface horizontale entre espace urbain et haute montagne - dans un territoire de verticalité. La route sinueuse peu fonctionnelle aujourd’hui trouve sens dans la découverte; devenant un lien fédérateur du territoire, parallèle aux courbes de niveau - à l’Isère et au GR549 d’altitude - et offrant la possibilité d’un chaînon manquant du territoire. L’exercice du TPFE oblige à délaisser le chemin de l’itinérance pour celui de la transformation spatiale. Après l’identification et l’analyse de plusieurs sites, le choix d’action s’est porté sur le site de Prabert. Ce site offre un environnement paysager d’exception, au pied du Pas de la Coche, profitant des vues sur le Ferrouillet. Malgré cette qualité le traitement de l’espace public est absent. Au cœur du village, à l’intersection entre la Route des Balcons et celle menant au Pas de la Coche un espace d’enrobé de 400m2 trouve place. C’est de là que part le projet, par sa requalification tout en agissant sur l’ensemble du hameau. Le projet propose la reconversion d’une grange en continuité directe avec cet espace qui devient place, permettant de profiter de la vue et d’inciter à l’arrêt. Un programme innovant sur la grange complète le projet. Elle se transforme en un lieu polyvalent accueillant un espace d’informations touristiques - café bar (sur le modèle de la Gelinotte à Freydières ou de la Marmite des Adrets - existants sur le massif), un espace de travail partagé (afin de recréer une offre tertiaire sur le massif), le verger devant la grange se transforme lui en jardin public. Si le cœur du projet se trouve autour du dessin de la place, les autres intentions sont elles toutes aussi importantes. Pour mettre en avant la richesse paysagère et le petit patrimoine de Belledonne, la qualité des cheminements depuis les cœurs de villages est essentielle. Le projet valorise les parcours piétons à l’intérieur du hameau, en en créant de nouveaux et les maillant avec le réseau existant permettant ainsi de mettre en avant le patrimoine (fontaines, lavoir, Chapelle, vergers, …). Enfin le projet propose une densification en entrée de village sur une parcelle déjà bâtie, permettant ainsi de cadrer l’entrée du hameau. Un alignement des façades sur la rue permet à la fois de marquer l’entrée de hameau tout en jouant avec la pente pour faciliter l’accès et créer l’intimité des parties privées (bâti et jardin).


belledonne, quand l’urbain rencontre la montagne

topographie : faire d’une contrainte un potentiel agglomération de grenoble

massif de la chartreuse

massif de belledonne

vallée du grésivaudan

un schéma géographique qui se répète. une succession de combes et balcons suspendus

allevard les bains uriage les bains

grenoble Le territoire du Balcon Le Balcon habité

une route séquencée Séquence 1 Allevard - Col du Barioz

Séquence 2 col du Barioz - col des mouilles

Séquence 3 col des mouilles - st Jean le Vieux

Séquence 4 revel - saint martin d’uriage

route des balcons 60KM dénivelé + 2027 m - 2133 m alt. min 420 m (uriage les bains) alt. max 1038 m (col du barioz)

Séquence 1 : Allevard - Col du Barioz Vue plongeante sur le lac d’Allevard. Mise à distance des sommets.

col du barioz

Séquence 2 : Col du Barioz - col des mouilles Grand paysage ouvert, relief doux, hauts sommets en toile de fond

col des ayes

Séquence 3 : Col des mouilles - st Jean le Vieux Alternance de paysages ouvert - fermé, intérieur - extérieur. Route suspendue alterne entre dominance de la vallée et domination des sommets.

Séquence 4 : revel - uriage Grand paysage ouvert, relief doux, hauts sommets en toile de fond

profil topographique de la route des balcons

col des mouilles

1000m 750m 500m

allevard les bains

10km

20km

30km

40km

50km

uriage les bains


belledonne, une moyenne montagne aux paysages d’exceptions

de l’espace de transit au paysage de la lenteur Un territoire de moyenne montagne agglomération de grenoble

où s’organise l’activité agricole

et la vie de village En arrière plan la chartreuse

Le balcon de belledonne : territoire de vie projet de reconquête agricole réouverture

GR Pays du balcon des 7 laux -

hameau de prabert

itinéraire de st françoise d’assise; «sentier des bergers» [randonnée à la journée]

dynamiques locales

intersection : 400 m2 d’enrobé

- projet de parc naturel régional

« place » de Prabert - centralité fonctionnelle du hameau

[stationnement, accueil centre aéréé, etc.]

- requalification du GR 549 : grande traversée de belledonne (du nord au sud, de vizille à aigueblle)

etat des lieux - fonctionnel

- projet de valorisation du vallon de prabert - pas de la coche (création de refuge en lien avec le pastoralisme)

des espaces jardinés transition espace rural - espace habité

- projet de reconquête agricole - prabert site porteur et pilote (loi montagne ii)

Pré-vergers et potagers

une architecture patrimoniale Maison en toit de chaume

chapelle de prabert lavoir - fontaine

- pas de la coche : départ de randonnée majeur été/hiver point bas de la chaine de belledonne

muret en pierres

état des lieux des structures paysagères

mettre en valeur le petit patrimoine (bati et végétal)

qualifier l’intersection remettre la chapelle au coeur du hameau créer un nouveau cheminement le long du ruisseau de prabert sécuriser le cheminement piéton

intentions préserver les structures végétales existantes (haies, potagers, arbres isolés

marquer l’entrée du hameau préserver les hauts sujets de la haie , implanter de nouveaux logements en limite de voirie déconstruction de deux bâtiments vacants rénovation et reconversion d’une grange, espace multifonctionnel : accueil pnr, bar, lieu de travail partager, ...

éléments de programme


prabert, densifier et intensifier le village

à la croisée des chemins, orienter et informer grange, - espace multifonctionnel : accueil pnr, bar, lieu de travail partager, ... place - coeur du village pierre naturelle granite mélange terre pierre pour le passage des engins agricoles

0

5

stationnement privé (logement)

plateau - place : Béton (résistant au gel)

25m

« jardin - verger » public

stationnement durée limitée (et pmr)

lavoir valorisé par une placette cheminements piétons cœur de hameau: pierre naturelle granite - opus incertum Bâtiment de 250m2 sur 2 niveaux 3 logements

Bâtiment, toit plat pour maintenir les vues, de 250m2 sur 2 niveaux 3 logements

15m

nouveaux logements

12m

13m

nouveaux logements toit plat

grange rénovée

place « belvédère », 300m2 centralité du hameau jardin public 500m2 23m

grange reconvertie, 500m2 sur 2 niveaux 35m

grange rénovée

10m place

1,2m 5m route des balcons

jardin-verger public

fontaine remise en eau et valorisée par une placette

15m pâture agricole

cheminements piéton - lien parking centre village / pierre naturelle granite et joints enherbés - opus romain rue du hameau : enrobée

jardin privatif

13m nouveaux logements

1,2m 2m 5m route des balcons

5m

1,3m

rue du hameau cheminement piéton pierre enrobé


plaça calvo dessiner l’espace public barcelona

espaces publics Place de quartier 3000m2 - Espace public et dessin urbain Enseignants: Maria Rubert de Ventós, Aquiles González Raventós Février-mai 2015 Petite place de quartier sur les hauteurs de Barcelone bordée de pins et marquée par une pente importante. La mairie de Barcelone souhaite requalifier cette place pour apporter à cet espace de nouveaux usages, en faire un lieu de sociabilité à l’échelle du quartier. Le parti-pris est de conserver les pins existants, qui dessinent aujourd’hui la place. Pour générer de nouveaux usages le « vide » au centre de la place est affirmé par un jeu de nivellement permettant la création d’un espace plat, dont les différences topographiques avec le sol existant dessinent des assises à l’ombre de pins. Ainsi le plat offre la possibilité de jeux de ballon, pétanque et autres activités, un espace isolé de la circulation environnante. La place devient un espace de jeux et de repos. Un banc, légèrement rehaussé par rapport à la place afin de ne pas obstruer l’écoulement des eaux pluviales, marque l’angle sud de celle-ci et permet de gérer la différence de niveau entre la rue et la place.


plaça calvo clément bonin // opt. espacio publico / diseno urbano

1/200e 0

2

6

10m N

s

B

E e secciones 1/200 seccionnes 1/200

A A’

B’ AA’

seccionnes 1/200

e

BB’

C

D

C’

D’

detalle 1/50e CC’

DD’


agir sur les franges pour construire le territoire gava (barcelona)

projet de territoire Equipe: Anna Cavallero (architecte - paysagiste - ITALIE); Elise Desmeule (paysagiste - FRANCE) Enseignants: Anna Zahonero, Ioana Spanou Février-mai 2015 Entre montagne et mer, un territoire aux dynamiques multiples et complexes. L’organisation historique et géographique a, avec le temps, été bouleversée par les dynamiques métropolitaines (développement balnéaire, autoroute, Jeux Olympiques, zones d’activités) aboutissant à une division de l’espace et générant des délaissés. La réponse est d’intégrer ces dynamiques pour construire le territoire et relier de nouveaux les espaces entre eux à partir de ces limites. L’objectif est de faire territoire, de la montagne à la mer, en s’appuyant sur les traces historiques toujours présentes, support du projet contemporain (lutte anti feu, lutte contre l’avancée de l’ensablement, maintient agriculture, qualité spatiale, ...).


Recoudre le paysage

Ag i r s u r le s f ran g e s p o u r c o n str u i r e le te r r ito i r e

P l a n

d i r e c t e u r

recoser el paisaje

actualizar las franjas para reencontrar un territorio

Un espace au contact de deux masses urbaines - un vide à combler ?

G é n é r e r d e nouveaux usages

Les franges urbaines = des délaissés

Support des connexions écologiques

Conforter la valeur agricole du territoire, favoriser les circuits courts


la f o r mati o n d u paysag e trad u cti o n s patiale d ’ u n e m étr o p o li sati o n

l e s t r a c e s d e l’ h i s t o i r e

Une dynamique de fermeture du paysage par l’avancée de la forêt et de l’urbanisation

évolution du paysage

le parcellaire, mémoire d’un lieu s’appuyer sur les traces du passé pour construire le projet

propuesta

2015

1994 1956

utiliser les dynamiques du temps pour conforter les usages

Cami de valencia paseo del parc agrari

1930 - développement balnéaire

propuesta

2015

1994 1956

propuesta

2015

1994

1956

mONTANA Y RIERA DEL CANYARS

Pineda / avenida de castelldefels

1993 - arrivé des Jeux olympiques, bouleversement du parcellaire

2015 - entremêlement de l’agriculture et des pinèdes, mémoire du territoire


D e s paysag e s d ’ exc e pti o n s mar q u é s par une succession de barrières

a f f i r m e r Les continuités


montcada + besòs retrouver le rio besòs

montcada i reixac (barcelona) reconversion urbaine Equipe: Juan-Pablo Ramirez (architecte - paysagiste MEXIQUE); Marisa Silva (ingénieur paysagiste - PORTUGAL) Enseignant: Victor Tenez Ybern Ocotobre-Décembre 2014 Coincée entre les collines de la Cordillera Littoral Catalana, la ville de Montcada i Reixac se trouve au fond de la vallée du Besòs qui concentre les infrastructures pour rejoindre Barcelone et de nombreuses zones industrielles. La vallée du Besòs est un trait d’union de l’agglomération Barcelonaise entre la ville centre et le Valles. La ville de Montcada s’est petit à petit détournée du fleuve pour se protéger des crues en le canalisant. L’enjeu est de retrouver un lien ville-fleuve, tout maintenant le système de dépollution du fleuve par les végétaux. La stratégie s’organise autour d’une redéfinition des espaces publics du centre ancien afin de réinscrire le lit naturel du fleuve dans la masse urbaine.


re donner une inscription géographique a la rivière besòs

favoriser les accès à la rivière

le besòs : un parc au cœur d’un réseau d’espace public

intégrer les dynamiques naturels d’inondation

état des lieux / projet

faire de la rivière naturelle un élément de composition urbaine


zoom plaça de l’institut renforcer la place du piéton créer une continuité visuelle et végétale par les pins, du besòs à la montagne Ouvrir le fleuve sur la ville, permettre un accès à montcada i reixac depuis le rio besòs axe de loisirs métropolitain

évolution des usages et de l’occupation de l’espace : jour de semaine

jour de marché

jour de week-end


nouveau quartier projeté

schéma topographique Décomposition de mur de canalisation au profit de l’espace public Utiliser la topographie pour fixer les plantes et permettre la phytoépuration


développement urbain, une opportunité pour le paysage

chenevières / marne (grand paris) projet urbain

40ha - insertion ligne TCSP, logements, commerces Enseignants: Serge Koval, Thomas Boucher, Anne Gaillard, Ville de Chenevières sur Marne Février-Avril 2014 Projet d’extension du Grand Paris, dans le coteau de l’est parisien à l’interface de la ville et la campagne. Le programme était d’insérer une ligne de transport en commun structurante à l’échelle du Grand Paris tout en développant un programme d’extension urbaine. Le projet tire profit du projet d’infrastructure pour connecter les espaces du grand paysage entre eux et apporte une logique de proximité faisant défaut dans la commune. Il s’inscrit dans son contexte en apportant des espaces publics du quotidien venant relier les grands espaces naturels et de loisirs existants à proximité.


ĂŠtat des lieux & intentions

Projet Affirmer les connexions avec le grand paysage


affirmer la centralité, réveler les espaces w a t T e n ( n o rd )

espaces publics ruraux Village de 2500 habitants - reflexion et stratégie globale des espaces publics Enseignants: Philippe Thomas, Claude Franck Novembre-janvier 2014 Village des Flandres, à la limite entre la Flandre maritime et la Flandre occidentale (Mont des Flandres). Le projet tire profit de la déclivité naturelle pour dessiner les espaces publics et les affirmer dans le tissu urbain. Tout en cherchant à recréer un lien avec le fleuve et les extensions pavillonnaires, les espaces redonnent une large place au piéton en conciliant l’usage de la voiture. Le projet s’inscrit dans la linéarité géographique nord/sud en se concentrant autour de la rue commerçante, accompagné d’un maillage avec les microcentralités locales (mairie, église, bibliothèque, Poste communale, ...). Par ce projet Watten sort du dessin infrastructurel et offre les conditions d’une vie de centre rythmée par les rues et les places. La réorganisation du stationnement laisse place à de larges trottoirs agrandis afin de renforcer l’activité commerciale du centre bourg.


WATTEN // De l’infrastructure au village

WATTEN plan masse

prolonger la campagne dans le tissu urbain par le végétal et marquer le bourg par la minéralité


zoom sur les places Place de la république

Grand place

A

A’

B

Schémas de fonctionnement

AA’

BB’

Place de la République

B’


zoom sur la rue - traversée urbaine

coupes de principes

schéma d’éclairage nocturne

entrée de bourg (nord)


PLACE CAULLIER, PLACE DU MARCHé l i l l e ( n o rd )

espaces publics 6000 m 2 Redessiner la place accueillant un marché bihebdomadaire et la station de métro Ligne 1 Enseignants: Pauline Way, Amélie Fontaine Mai - juin 2014 (workshop en anglais) La place Caulier est un espace au cœur de la métropole lilloise dans le quartier dynamique de Five-Caulier, à proximité directe d’Euralille. L’absence de qualité dans le traitement de la place ne met pas en valeur la situation et ce vide dans une ville dense aux espaces libres rares. Pour valoriser cette situation le dessin de fait une large place au vide. Les végétaux viennent habiller les façades et mettre à distance les espaces de l’ordre de l’intime avec le coeur de la place publique. Organisés en bande ils offrent la possibilité d’espaces de récréation du quotidien s’insérant dans cette linéarité. Ils permettent aussi d’organiser les flux lors des jours de marché, tout en dégageant une surface suffisante pour favoriser les commerces et restaurants existants sur les espaces les mieux exposés.


vegetal structure

market organisation

car park


projet technique a u x e rr e ( b o u r g o g n e ) projet urbain Projet d’urbanisme : 180 logements, 90 jardins partagés, 1 espace associatif, 1 salle de réunion, ateliers municipaux Enseignants: Jean Michel Merchez, Didier Sachy Novembre 2013 Projet d’étude situé à Auxerre visant à traiter les questions techniques dans le projet de paysage sur une zone à fortes contraintes naturelles (terrain argileux : retrait-gonflement d’argile, sol imperméable, terrain en pente), la problématique de ce projet d’urbanisme est d’apporter une valorisation d’ensemble en répondant aux questions techniques. Le parti-pris est de construire en frange de la ville existante, de manière dense afin de limiter les terrassements et préserver une qualité paysagère agricole péri-urbaine. L’urbanisation s’installe en haut de la pente pour limiter la gestion de l’eau dans celle-ci, l’eau est récoltée dans des noues et des bassins afin d’apporter une qualité paysagère et d’usage en favorisant la biodiversité. Le programme de jardins s’installe dans la pente pour offrir un piédestal aux logements et instaurer une relation contemplative ville campagne.


se réapproprier la somme, entre centre ancien et hortillonages Amiens

projet urbain Projet d’aménagement de quai - Port Amont Enseignants: Jean Michel Merchez, Catherine Grout Juin 2012 Le quai se situe à proximité du boulevard, axe structurant à l’échelle de l’agglomération, et marque l’entrée dans le centre d’Amiens tout en formant un trait d’union entre deux éléments phares de l’agglomération amiénoise : son centre historique et les hortillonnages. Aujourd’hui occupé par le stationnement l’enjeu est de redonner un espace à vivre sur ce quai, qui occupe une position centrale en entrée de ville mais aussi entre deux ponts renforçant sa visibilité et face au principal parc d’Amiens : le Parc Saint Pierre. Un jeu de seuils topographiques est dessiné parallèlement au fleuve afin d’éloigner le quai des espaces de circulation et de permettre la création d’assises. Ce nivellement a également l’avantage de baisser le niveau du quai progressivement et de rapprocher celui-ci de l’eau, permettant un lien direct entre la ville et l’eau. Au niveau du pont du boulevard traversant la Somme un espace de belvédère est créé offrant une visibilité du quai et de la Somme depuis l’axe traversant.


Situation lien entre centre historique et hortillonnages

Projet affirmer l’espace public comme lien ville - fleuve

coupe longitudinale

Matérialité

coupe transversale


portfolio

t r a v a u x p r o f e s s i o n n e l s


Urbanisme - environnement // Groupe citadia compétences développées : travail en équipe pluridisciplinaire (urbanistes, architectes, paysagistes) - droit de l’urbanisme - droit de l’environnement - relation avec les commanditaires (élus et techniciens) - outils cartographiques (sig) Localisation des projets /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ETUDES SPECIFIQUES Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) : élaboration de l’AVAP de Cuiseaux (71) Règlement Local de Publicité : RLP intercommunal du Pays de Gex (01), RLP intercommunale de Saint-Etienne métropole (42) Étude de l’application locale de la loi Littorale et de la loi Montagne : détermination des coupures d’urbanisation, des espaces remarquables du littoral, des espaces proches du rivage, recensement des éléments de patrimoine montagnards - Syndicat du Chablais (74)

ÉTUDES PRÉ-OPÉRATIONNELLES Revitalisation de centres-villes : d’Agglomération d’Annemasse (74), Riom (63)

Cœur

Études urbaines et paysagères : Site des îles d’Annemasse Agglomération (74), Aménagement des abords de gare : RER Sud Leman (74), Annemasse Agglomération cœurs de bourgs et cœurs de villages (74), ligne TCSP Annemasse-Bonne (74)

Noyau écclésiastique (Vème - XIIème siècle)

Ville neuve (XIIIème - XVIIème siècle)

Boulevard planté (XVIIIème - XIXème siècle)

Noyau écclésiastique (Vème - XIIème siècle)

Ville neuve (XIIIème - XVIIème siècle)

Boulevard planté (XVIIIème - XIXème siècle)

Approche historique - centre ville de Riom - secteur PSMV // Citadia

PLANIFICATION ET URBANISME RÉGLEMENTAIRE ÉTUDES PAYSAGÈRES (état initial de l’environnement,

PADD, zonage/règlement, évaluation environnementale)

PLUi : Grenoble-Alpes Métropole (38), Chambéry Métropole  – Cœur des Bauges (73), Pays de Gex (01), Montluçon Communauté (03), Communauté de communes Jura Nord (39), Communauté de communes du Canton de Pont de Veyle (01) PLU : Beaune (21), Pont de Chéruy (38), Chaponost (69), Rivière Salée (972), Fort de France (972) SCoT : Pays du Velay (43), Fier-Aravis (74), Syndicat mixte de la Dombes et du Val de Saône Dombes (01), Moulins Communauté (03), Boucle du Rhône en Dauphiné (38), Pays Graylois (70), Annemasse Agglomération (74) PDU : Grenoble Alpes Métropole (38)

Illustration des rapports d’échelles dans le grand paysage - PLUi de Pont de Veyle


PROJET EURopéen rurbance rural urban governance

activité pilote paysage - belledonne

THéMATIQUES et objectifs ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// diagnostic paysager, en vue d’une restitution aux élus de Grenoble Alpes Métropole - et ceux de l’Espace Belledonne à travers l’organisation d’ateliers de paysage. Objectifs : Construire une vision partagée d’un territoire divisé sur le plan politique. Mettre en projet deux collectivités distinctes, pour s’engager vers un projet commun, requestionner nos pratiques et les mettre en perspective des enjeux métropolitains pour les années à venir lettre du caue de l’isère LE PAYSAGE PEUT-IL CONTRIBUER À REFONDER LES RAPPORTS ENTRE VILLE ET MONTAGNE ? Les relations entre ville et montagne constituent sans aucun doute un fondement essentiel de l’identité du territoire métropolitain, pourtant ces évidences méritent sans doute d’être réinterrogées pour devenir réalité. Un partenariat entre Grenole-Alpes Métropole et l’Espace Belledonne, accompagné par le CAUE de l’Isère, s’est mis en place en 2015 pour réfléchir ensemble à la question des relations métropole/massif à travers le projet européen « Rurbance ». Le travail de synthèse de l’ensemble des études sur Belledonne, réalisé par Clement Bonin, paysagiste stagiaire au CAUE en été 2015, a permis de dégager les grandes problématiques du territoire support de la matière pour la tenue de 2 ateliers au printemps 2016, à destination des élus de la métropole et de l’espace Belledonne. L’intérêt de ces ateliers était d’initier un échange entre les élus, en mettant le paysage au cœur du sujet, afin de requestionner nos pratiques et les mettre en perspective des enjeux métropolitains pour les années à venir… Le premier atelier avait comme aspiration de confronter le regard lointain avec la réalité du terrain par une approche plus fine des éléments qui composent le paysage. L’atelier, calqué sur un parcours emblématique entre le territoire métropolitain (Domène) et un point d’accès à la haute montagne (Freydières, Revel), avait pour ambition d’identifier les éléments caractéristiques de Belledonne énoncés dans les différentes analyses et de s’interroger sur leurs lisibilités et mise en scène dans le paysage. Les échanges ont porté sur la perception du massif depuis la vallée, la qualité de l’espace public, la qualité du parcours, les liens entre la vallée, les balcons et le bout de route… Le deuxième atelier, s’est concentré sur la question de l’agriculture qui a une importance cruciale dans ce territoire sur le plan de la qualité paysagère, de l’économie, de l’attractivité et de sa valorisation… L’enjeu était de mettre en lumière des initiatives locales innovantes, publiques ou privées : - l’installation d’un magasin de producteurs dans un bâtiment communal à Herbeys, - la maîtrise communale de 15ha de foncier agricole, au Pinet d’Uriage, - la réalisation de la ferme intercommunale du Mûrier à Saint-Martin d’Hères, - le projet de reconquête agricole mené la commune

Publication des synthèses et conclusions du diagnostic paysager. Document de 49 pages

de Laval, avec le soutien et l’engagement fort de l’Espace Belledonne, l’ADABEL et la Communauté de Communes Le Grésivaudan, qui agit sur la réouverture du paysage. (...) Le format des ateliers proposés s’organise autour de thématiques dont la matière existe à travers la synthèse des études : Belledonne est une figure emblématique du paysage grenoblois. La qualité paysagère des balcons n’est pas à prouver. Comme dans tout territoire de montagne, les relations haut-bas sont fortes. Elles sont d’autant plus marquées en Belledonne par une succession de combes, perpendiculaires à l’organisation de la chaîne, qui jouent un rôle de trait d’union entre l’espace métropolitain et la haute montagne récréative, en traversant le territoire de vie des balcons de Belledonne. (...) Le territoire d’étude proposé concerne la partie sud de l’Espace Belledonne, sous influence directe de la métropole et du phénomène de métropolisation. Il s’étend à la fois sur des communes de la Communauté d’Agglomération Grenoble-Alpes Métropole comme de la Communauté de Communes du Grésivaudan. Cette activité pilote s’inscrit dans le contexte particulier d’un territoire sous pression urbaine, menant actuellement une démarche de classement en Parc Naturel Régional (PNR). L’enjeu énoncé par Grenoble-Alpes Métropole – porteur du projet – concerne la conciliation entre paysage, développement urbain et valorisation/ préservation des espaces naturels.

Présentation des conclusions aux élus et techniciens. Animation d’un temps d’échange autour de la question : Le paysage lien entre métropole et Belledonne: construire les coopérations de demain. Mardi 12 avril 2016

Atelier 1 - Le paysage, lien entre Métropole et Belledonne, construire les coopérations de demain Les enjeux d’aménagement et de planification par un circuit de Domène à Freydières Mardi 17 mai 2016

http://www.caue-isere.org/article/le-paysage-peutil-contribuer-a-refonder-les-rapports-entre-ville-etmontagne/ photos caue de l’isère


.

.

Je soussigné, M. Nussbaumer Gilles, Agissant en qualité de président de la société FOLIA SAS N° SIRET : 505 242 123 00022 Code APE : 7111Z Certifie que Clément BONIN a effectué un stage dans notre entreprise pendant la période du : 30 06 2014 au 14 08 2014 Contenu du stage : Accompagnement des projets de maîtrise d’œuvre de paysage menés par l’agence Par sa rigueur et ses qualités professionnelles et humaines, Monsieur Clément BONIN a su trouver sa place au sein de l'équipe. Sa présence a été satisfaisante à tous points de vue. Fait à Lyon, le 14 août 2014 Pour servir et valoir ce que de droit. Gilles Nussbaumer

SAS FOLIA capital de 37000€ - SIRET : 505 242 123 00022 - N° TVA FR16505242123 - Siège social : 19 Bd Eugène Deruelle, 69003 LYON - tel: 04 72 61 17 83


reprĂŠsentations

& e x p r e s s i o n s p l a s t i q u e s


Plaรงa del pedrรณ - barcelona

campo San geremia - venise

couleur du vignoble du penedes - catalunya


pavé du moulin - Lille

quartier d’annaPpes - villeneuve d’ascq

Quai des trois dents - pnr du pilat


clĂŠment boniN

paysagiste concepteur - DPLG

p o r t f o l i o

Portfolio Clément Bonin // Paysagiste-Concepteur DPLG  

Quelques travaux étudiants et professionnels effectués ces dernières années. Paysagiste DPLG // Paysagiste Concepteur

Portfolio Clément Bonin // Paysagiste-Concepteur DPLG  

Quelques travaux étudiants et professionnels effectués ces dernières années. Paysagiste DPLG // Paysagiste Concepteur

Advertisement