Page 22

...”Massimo Ghiotti a décidé qu’il devait inventer son propre monde, en renonçant aux solutions les plus faciles… Aller vers cette direction signifiait devoir résoudre un problème difficile, mais Ghiotti l’a affronté avec méthode, patience, persévérance et surtout intelligence. Il a tout de suite compris qu’il devait faire coïncider entre eux la matière et la forme, la brutalité et l’essentiel de la matière y compris son ingénuité, avec la plus grande connaissance de la forme. Dans les œuvres de Ghiotti la matière envahit la forme et la forme l’accueille avec la grande sagesse d’un superbe dragon… Tout ce travail a été immense, mais a ses raisons et sa logique… Ghiotti partant de cet immense et hétérogène matériau a construit avant tout une œuvre poétique, mais surtout, a accompli des opérations que les artistes et les littéraires ont toujours privilégié : la reconstruction mentale de la forme”.

JANUS Extrait de: Massimo Ghiotti « Métaux rêveurs », Exposition Rocca Malatestiana et Centre historique de Cesena, 2003.

TRIADE DIALETTICA 2006 fer et acier cm 403 x 139 x 40

Ghiotti a Bayonne  

Catalogue exposition