Page 1

Politique PS : Claude Bartolone accueilli à bras ouverts le 25/11/2012 par Laure-Hélène Mazuir

Le président de l’assemblée national s’est prêté à une grande séance photo à la permanence du député socialiste. Photo L.-H. M.

Après un après-midi passé à découvrir la Saône-et-Loire, le président de l’assemblée nationale, Claude Bartolone, a fait une escale attendue à Mâcon. Ils étaient près d’une centaine, vendredi soir, à attendre l’arrivée de leur hôte, Claude Bartolone. Réunis au 78, rue Dinet pour inaugurer la permanence de Thomas Thévenoud, les militants socialistes lui ont réservé un accueil des plus chaleureux. Élus locaux et sympathisants ont même joué des coudes pour immortaliser le moment. Et c’est avec beaucoup de plaisir que le président de l’assemblée nationale s’est prêté au jeu des photos. Puis ce fut le moment des discours. Dans son intervention, le député Thomas Thévenoud a affiché toute sa volonté « de gagner d’autres échéances ». « Pas en tant que candidat puisque 1/2


je suis contre le cumul des mandats, a-t-il précisé. Mais je souhaite aider ceux qui vont prendre part à cette reconquête. La reconquête de Mâcon est en route. Et elle va continuer ». Puis c’est Claude Bartolone qui a pris le relais. Le socialiste a commencé par dénoncer « la dette exorbitante de la France, l’industrie ravagée, la société et l’Europe en panne… », le tout dû selon lui « à la politique de Sarkozy ». « Nous n’avons pas tardé à montrer que nous étions des ouvriers irréprochables pour reconstruire la République », a-t-il martelé dans ce discours rassembleur. Le président de l’Assemblée a ainsi motivé les troupes en insistant pour que « chacune et chacun participent à cette reconstruction ». Pour finir, Claude Bartolone a salué tout le travail réalisé par Thomas Thévenoud depuis que ce dernier a pris ses fonctions.

2/2


Viré L’État à l’écoute des viticulteurs le 25/11/2012 par Sabine Cerasoli (CLP)

Vendredi 23 novembre la Cave Coopérative de Viré, était le terrain de rencontre de divers institutions et acteurs du monde viticole. Claude Bartolone continuait sa visite dans le Mâconnais répondant à l’invitation de Thomas Thévenoud, député de Saône-et-Loire et d’André Peulet, conseiller général. C’est accompagné de François Philizot, Préfet de Saône-et-Loire et de Rémi Chaintron, président du Conseil général de Saône-et-Loire, qu’il s’est rendu à la cave de Viré pour participer au débat découlant de l’exposé de Gérard Maitre, président des caves coopératives de Bourgogne, et de Danièle Jaillet, vice-présidente de la FDSEA 71. C’est avec attention que le président de l’Assemblée nationale a écouté puis réagi face aux inquiétudes des viticulteurs du Mâconnais concernant la libération des droits de plantation ou le fléau que sont les maladies des vignes, concluant « qu’il transmettrait rapidement ces préoccupations au ministre de l’Agriculture ». Michel Gaillard, président de la cave de Viré, exprimait le ressenti général « Claude Bartolone connaissait les dossiers, il a été très réceptif. Espérons que ce rendez-vous entraîne une prise conscience des collectivités et de l’État. »

Jean-Pierre Frontoni présentant la cave de Viré à Claude Bartolone. Photo DR

1/1


Politique Claude Bartolone reçu en mairie le 25/11/2012 à 05:01 par Laure-Hélène Mazuir

Jean-Patrick Courtois, vice-président du Sénat et maire de Mâcon, a reçu le président de l’assemblée nationale lors de la visite de ce dernier en Mâconnais. Vendredi en fin de journée, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a été reçu à l’hôtel de ville de Mâcon par le sénateur-maire de Mâcon et vice-président du Sénat ainsi que quelques élus de la municipalité. « C’est la première fois que j’accueille un président de l’Assemblée nationale, confiait JeanPatrick Courtois. C’est un honneur pour nous tous ». Accompagné du préfet de Saône-etLoire, François Philizot et du député Thomas Thévenoud, Claude Bartolone a tenu pour sa part à souligner que « la démocratie doit laisser de la place à des moments républicains comme ceux-là ». Le président de l’Assemblée nationale a également précisé pour l’anecdote, que l’un de ses « anciens directeurs de cabinet avait été happé par Mâcon » puisqu’il y avait été aussi directeur de cabinet et qu’il y exerçait aujourd’hui le métier d’avocat.

1/1


le 23/11/2012

Politique Mâcon : le président de l'assemblée nationale en visite dans la cité lamartinienne En visite en Saône-Loire, sur l'invitation du député Thomas Thevenoud, Claude Bartolone a fait une escale à Mâcon ce vendredi soir. Accompagné du préfet François Philizot, le président de l'assemblée nationale a été reçu avec les honneurs à l'hotel de ville par le sénateur maire et quelques élus municipaux. Puis il a traversé le centre-ville pour inaugurer la nouvelle permanence de Thomas Thévenoud, au 78 rue Dinet. La centaine de militants et de sympathisants présents ont réservé un accueil chaleureux à leur invité de marque.

Claude Bartolone accueilli à l'hotel de ville.

1/4


le 23/11/2012

Le président de l'assemblée nationale Claude Bartolone reçu par le sénateur maire JeanPatrick Courtois

Thomas Thévenoud et Claude Bartolone traverse le centre ville de Mâcon. 2/4


le 23/11/2012

Arrivée de Claude Bartolone à la permanence de Thomas Thévenoud.

Séance photo pour le président de l'assemblée nationale.

3/4


le 23/11/2012

Thomas Thévenoud rend hommage à son invité Claude Bartolone.

Nicole Clément, responsable de la section mâconnaise du parti socialiste et Claude Bartolone. 4/4


Bourgogne

Le président de l'Assemblée nationale en visite en Saône-et-Loire Claude Bartolone était sur le terrain vendredi 23 novembre 2012. Au programme : visite d'entreprise, rencontre avec les viticulteurs, découverte d'un quartier de Mâcon et divers contacts politiques. B.L. Publié le 23/11/2012

Claude Bartolone est en Saône-et-Loire où il visite l'entreprise "Parquets Protat", qui fabrique des parquets haut de gamme en chêne.

Ce déplacement a eu lieu à l'initiative de Thomas Thévenoud, le jeune député de la 1re circonscription. Ce dernier connaît bien Claude Bartolone, qui l'avait félicité en octobre dernier

1/2


Bourgogne

lors de la présentation de son rapport sur la TVA dans la restauration. Thomas Thévenoud avait préconisé un relèvement de la TVA, jugeant cet avantage fiscal onéreux pour les finances publiques et inefficace.

Le président de l'Assemblée nationale avait alors salué "l'engagement d'un jeune député de terrain qui sait s'emparer d'un sujet concret et qui, sans sectarisme, propose plusieurs hypothèses de travail". Pour Claude Bartolone, cette méthode est "parfaitement adaptée au dialogue que le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif doivent inlassablement entretenir". Il avait d'ailleurs souhaité que l'Assemblée nationale puisse, "à chaque fois que cela est pertinent, travailler à l'évaluation et à la pertinence des politiques publiques et participe ainsi à la parfaite information du gouvernement".

C'est un programme chargé qui attendait le patron de l'Assemblée nationale. Sa visite a débuté l'après-midi à Saint-Gengoux-de-Scissé, où il s'est rendu à l'entreprise "Parquets Protat", qui fabrique des parquets haut de gamme en chêne. Ensuite, direction la cave coopérative de Viré pour une rencontre avec les représentants régionaux de la viticulture, puis au quartier de la Résidence à Mâcon, ainsi qu'à l'Hôtel de ville. Son déplacement devait se terminer par un tour à la permanence du député Thomas Thévenoud.

2/2

Revue de presse Saone et loire  

Revue de presse Saone et loire

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you