Page 1

PORTFOLIO

CLARISSE BOULLET Architecte HMONP


PROJETS PROFESSIONNELS

V.BIRMAN Rénovation appartement, Paris

ROLINET & ASSOCIES Plan urbain, Saint Paul, Ile de la Réunion Programme: Master plan MOA: SEMADER Surface terrain: 85 ha Surface de projet: 144 000 m² Coût des travaux: 37 000 000€

ROLINET & ASSOCIES Logements, Chessy

ROLINET & ASSOCIES Campus HES-VO Valais, Sion, Suisse

ROLINET & ASSOCIES Plan urbain, Bienne, Suisse

Programme: Compétition pour le Masterplan d’une Université MOA: Canton du Valais Surface de projet: 43 125 m²

Programme: Concours d’idées pour le Masterplan MOA: «Agglolac» Project Society Surface de projet: 122 500 m²

ROLINET & ASSOCIES Université de Fribourg, Fribourg, Suisse Programme: Masterplan d’une Université MOA: Etat de Fribourg Surface de projet: 16 025 m²

ROLINET & ASSOCIES Technopôle de la Mer, Ollioules

SCHWAB ARCHITECTES Résidence, Strasbourg

Programme: Plan urbain d’une base terrestre MOA: Cogedim Provence, Icade Promotion

Programme: Résidence pour étudiants et jeunes actifs MOA: Amytel et Batigère Nord-Est Surface de projet: 4 250 m²

Programme: Rénovation appartement MOA: Privé Surface de projet: 120 m² Coût des travaux: NC

Programme: Logements collectifs et intermédiaires MOA: SNC Marignan Surface de projet: 3 048 m²


PROJETS D’ETUDES

PFE «Il’eaux urbains»

Plan urbain et Cité de l’eau, Villeneuve le Roi Programme: Plan urbain et équipement public Enseignants: A. Liebard - L. Penisson

Licence 3 «La Canopée »

Gare multimodale , Créteil Programme: Gare multimodale Enseignants: P. Pumain - I. Grifo

Master 1 « Faille de verre»

Master 1

Programme: 21 Logements et Verrerie d’Art Enseignants: P. Virnot - M. Fenker

Programme: Masterplan Enseignants: A. d’Orazio - A. Tufano

Logements et Verrerie d’Art, Pantin

Plan urbain, Montreuil


Perspec tive de l ’espace cuisine -salle à manger | maquette 3D

Ancienne chambre devenant la cuisine

Perspec tive de l ’espace cuisine -salle à manger | en cours de travaux

QUAI DE JEMMAPES

Rénovation d ’un appar tement | Paris | Freelance

01

Phase suivie: M ission complète (Chantier en cours) Maître d’ouvrage: Privé Maître d’oeuvre: V.BIRMAN Localisation: Paris Programme: Rénovation complète d’un appar tement Sur face: 120m² Coût travaux: nc

Venant d ’acquérir cet appar tement de 120m² , les propriétaires ont souhaité faire des travaux avant d ’y emménager. L’occasion pour nous de repenser avec eux l ’intégralité de l ’appar tement dont la répar tition et la multiplication des petites pièces étaient loin d ’être optimums et pratiques pour la vie quotidienne de

la famille. Le nouveau plan redonne aux espaces communs toute leur impor tance en créant un grand espace ouver t. Les espaces privées des deux enfants du couple, et la suite parentale sont quant à eux transférés de l ’autre côté de l ’appartement et leur permet d ’avoir chacun leur tranquilité.


Futur espace parental

02


Perspec tive depuis le par vis de l ’école | Nouveau centre d ’attrac tivité

M aquette d ’étude au 1000ème

ZAC SANS SOUCI

M asterplan | Saint- Paul, I le de la Réunion | Agence Rolinet Phase suivie: APS au PRO Maître d’ouvrage: SEMADER Maître d’oeuvre: Agence Rolinet Localisation: S aint-Paul, Ile de la Réunion Programme: Masterplan Sur face: 85ha Coût travaux: 37M € HT Calendrier: 2012 -2017

03

qualités environnementales et paysagères de ce site naturel détérioré.

La Zac Sans S ouci a fait l ’objet à plusieurs reprises de projets visant à restruc turer cette por te d ’accès du cirque de M afate.

En effet l ’installation anarchique d ’une population pauvre dans des habitations faites de bric et de broc, qui plus est ne bénéficiant pas des réseaux d ’eaux et d ’élec tricité à entraîné une pollution du site, d ’autant plus dangereuse qu’elle est à l ’origine de l ’amoncellement de déchets dans les ravines débordant alors vers les habitations lors de crues et charriant les déchets jusque dans la mer.

En 2012 l ’agence Rolinet rempor te le concours de maîtrise d ’oeuvre urbaine grâce à sa proposition visant principalement à restaurer les

Le projet tend à répondre et concilier ces deux problématiques sociales et écologiques impor tantes et instaurer un équilibre entre urbanisme et

environnement sauvage. Le projet s’appuie sur 4 principes direc teurs: - Construire le quar tier autour et le long d ’un axe majeur unique qui parcours l ’ensemble de la ZAC et où viennent s’ar ticuler des micro - quartiers. - M ettre en valeur l ’habitat vernaculaire en reprenant ses codes dans les construc tions neuves - Définir un master plan paysager avec la création d ’axes ver ts et de noues paysagères accueillant l ’eau pendant les périodes d ’inondations et créant des corridors ver ts pour les espèces sauvages endémiques. - Créer des pôles d ’attrac tivités diversifiés afin de faire entrer la ZAC dans une dynamique économique.


Plan masse opération de logements «Bibasse»

Plan masse de la ZAC

04


Perspec tive depuis l ’ex térieur de l ’ilôt

HABITAT COLLEC TIF E T INTERMEDIAIRE 46 Logements | Chessy | Agence Rolinet Phase suivie: APS au DCE Maître d’ouvrage: SNC Marignan Maître d’oeuvre: Agence Rolinet Localisation: Chessy Programme: 46 logements collectifs et intermédiaires Sur face: 3 048m² Coût travaux: 5 289 000 € HT Calendrier: 2011 -2015 Le projet consiste en la création de 46 logements mêlant logements collec tifs et intermédiaires, le par ti est de créer un bâti morcelé s'insérant par coûtures dans l'existant.

05

La composition prévoit des ouvertures visuelles vers le cœur de l ’îlot pour le piéton parcourant l ’espace

public. Le découpage se fait en plusieurs entités reprenant la morphologie des fermes de Chessy coiffés d'une toiture métallique ajourée à deux versants. Les volumes des logements sont basés sur une géométrie simple et constituent des boîtes étanches thermiques. Le site est perçu comme un ensemble paysager, grâce au traitement végétalisé des espaces publics et à l'implantation de pare -vues permettant au végétal d ’escalader la façade jusqu’à la toiture.


Plan de niveau RDC | Bâtiment C

Plan masse de la ZAC

06


07

Coupe technique sur les menuiseries


Vue du coeur d ’ilôt ver t

Coupe technique sur les balcons

08


Perspec tive depuis le par vis de l ’école | Nouveau centre d ’attrac tivité

MASTERPLAN D ’UNE UNIVERSITE

Université HES -VO Valais | Sion, Suisse | Agence Rolinet Phase suivie: Concours Maître d’ouvrage: Canton du Valais Maître d’oeuvre: Agence Rolinet Localisation: Sion, Suisse Programme: Masterplan Sur face: 43 125m² S'inscr ivant dans un projet global universitaire en tant qu'infrastructure exemplaire en ter mes de développement durable, le projet consiste en la réhabilitation d ’un bâtiment et la définition d'un programme neuf.

09

Le par ti de ce projet est de placer le campus dans un nœud topographique en créant un jeu de

pentes : entre la gare et la rue créée, entre la passerelle et l'accès du campus, au sein du bâtiment par une rampe aménagée en lieu d'exposition. Ces espaces de circulations sont prévus pour accueillir des événements ur bains. La vie du campus et les habitants de Sion sont ainsi imbr iqués dans ce qui sera l ’opposé du modèle du campus universitaire autarcique. La pente per mettant d ’accéder depuis la rue vers la passerelle est soutenue par un mur en pier res sèches du Valais. Le bâtiment est habillé d ’une vêture bois ajourée, br isant le soleil du sud.


Plans de niveaux

Coupes

Faรงade Sud

10


Vue aérienne de la zone de projet, Bienne

S chémas de principes

MASTERPLAN URBAIN

Concours d ’idées urbaines | Bienne, Suisse | Agence Rolinet Phase suivie: Concours Maître d’ouvrage: S ociété de projet «Agglolac » Maître d’oeuvre: Agence Rolinet Localisation: Bienne, Suisse Programme: Masterplan Sur face: 22 500m² Situé sur un site exceptionnel le long du lac de Bienne, le projet tire profit de sa situation proche du Château de N idau. En effet sur ce site isolé et délaissé, le projet propose de créer une « île » ouver te à la fois sur le lac et l ’agglomération.

11

C ’est au sein de l ’île que se concentre l ’ac tivité du futur quar tier, notamment de par t et d ’autre du grand mail

central proposant une animation urbaine et une cer taine densité. Le rappor t au paysage est mis en valeur par l'aménagement des rives du canal, permettant également aux habitants de se ré -approprier le site et de favoriser le développement économique grâce à des installations por tuaires qui s’entremêlent pour créer une synergie. Dédié aux mobilités douces, le projet se compose d ’un parc urbain faisant le lien entre la G are de Bienne et l'Erlenwäldi, rétablie une continuité piétonne publique le long du lac par la création d'un deck en bois ainsi que la constitution d'une réser ve de biodiversité.


S chÊma global d ’intentions architec turales et ur baines

Plan masse

12


13


14


Perspec tive depuis le mail piéton qui traverse le site

EX TENSION DU SITE DE LA MISERICORDE

Ex tension d ’une Université | Fribourg, Suisse | Agence Rolinet Phase suivie: Concours Maître d’ouvrage: Etat de Fribourg Maître d’oeuvre: Agence Rolinet Localisation: Fribourg, Suisse Programme: Masterplan pour l’ex tension d’une Université Sur face: 16 025m²

droite pour le transit sur le campus et donnant un accès direc t à la G are.

Le projet repose sur la topographie du site pour créer un lieu de connaissance fonc tionnel ouver t sur la ville.

Par un jeu de transparence et de vides, une covisibilité est créée entre piétons-lec teurs, espace public - espace universitaire. Un panorama s’ouvre ainsi vers la ville, son histoire et le grand paysage de Fribourg.

La place du Campo est aménagée à la fois comme une promenade paysagère et une «rotule urbaine» mettant en valeur la Tour Henri.

15

La rue au coeur de l ’Université est pensée comme une ar tère de circulation offrant une trajec toire en ligne

Le projet est construit sur un axe EST/OUEST est entrecoupé de respirations végétales créant des percées visuelles NORD/SUD.


Coupe sur les ar ticulations des vides: respirations végétales et perspec tives

Coupe sur les pleins Axonométrie éclatée des niveaux

Plan d ’inser tion dans le site

16


17


18


Perspec tive de l ’ilôt Crêche | Restaurant inter- entreprise | Bureaux

Technopôle de la M er

Plan urbain d ’une base terrestre | Ollioules | Agence Rolinet Phase suivie: APS à PC Maître d’ouvrage: Cogedim Provence, Icade Promotion Maître d’oeuvre: Agence Rolinet Localisation: Ollioules Programme: M ix te et urbain Sur face: 8 880m² (terrain: 92 ha) Coût travaux: 16 671 000€ HT Le Technopôle de la M er est un site dédié au développement durable et aux hautes technologies marines et sous-marines. La base terrestre d'Ollioules s'étend sur 92 ha et accueillera le DCNS (pôle civil de la marine nationale), bâtiment phare du programme.

19

Ce sont entre 5000 et 6000 emplois

et 210000m² qui seront créés à terme. Prenant place sur l'ancien marché floral de la ville d ’Ollioules, le projet propose donc d ’aller à la reconquête urbaine d ’un site abandonné que ce soit pour les futurs employés sur le site que pour les riverains. Outre le bâtiment du DCNS, le projet comprend 3 bâtiments de bureaux-ac tivités, un restaurant inter- entreprises et un park ing silo de 800 places. La notion d ’espace multiple vise à favoriser la coopération et la circulation des idées in situ de par une planification urbaine qui réinterprête

le concept de campus pour ce pôle ter tiaire en offrant une fonc tionnalité adaptée aux besoins des usagers (travailleurs, promeneurs, habitants) et permettant leur libre circulation grâce à la multiplicité des parcours proposés tant dans leur nature que dans leur nombre.


20


Vue intérieure d ’un studio | Axonométrie de la maquette 3D

RESIDENCE POUR E TUDIANTS & JEUNES AC TIFS Strasbourg - K rutenau | Agence S chwab Architec tes

Phase suivie: PC Maître d’ouvrage: AMITEL et BATIGÈRE Nord-Est Maître d’oeuvre: Schwab Architec tes Localisation: Strasbourg - Krutenau Programme: 99 appar tements | Halte -garderie | Restaurant Sur face: 4 250m² Labellisation: BBC EFFINERGIE Habitat et environnement, option Per formance

21

avec les immeubles à gauche et à droite en front de rue. La façade traitant l ’angle entre la rue de Lucerne et la rue de l ’Hôpital est affinée par une grande césure vitrée et le par vis d ’entrée, largement ouver t, crée un élargissement visuel de cette entrée de rue.

Le nouveau bâtiment est implanté dans le «continuum» urbain de façon à recréer un front de rue sur la rue de l ’hôpital militaire.

La liaison avec les immeubles plus anciens et plus petits des rues voisines est assurée par deux petits immeubles de hauteur à la sablière comparables et à toitures très pentues compor tant des lucarnes.

Le bâtiment compor te sur son rez de chaussée, 4 niveaux courants et un attique afin de créer la transition

Les studios et appar tements ont fait l ’objet d ’un choix d ’équipements novateurs permettant de moduler

facilement et rapidement l ’aménagement intérieur s’adaptant par ticulièrement aux situations de handicap.


Plan d ’étage Plan d ’un studio t ype

22


IL’EAUX URBAINS

Planification urbaine et Cité de l ’eau | Villeneuve le Roi | PFE De l'exploitation des sols, constitués de sable destiné à la construc tion, sont nées les Darses. Représentant désormais un patrimoine industriel majeur, elles ont d'autant plus de valeur qu'elles sont parmi les quelques rares Darses à avoir subsisté jusqu’ici et où la Nature a commencé à reprendre ses droits. Cependant le site industriel des Darses de Villeneuve le Roi est une zone en cours de défrichement qui por te les stigmates d'une longue exploitation industrielle et notamment de pollution de son environnement. Zone soumise aux crues de la S eine et des nappes phréatiques, ce site possède également une problématique for te liée à la gestion des eaux.

23

INTEGRATION ENVIRONNEMENTALE Plutôt que d'aller contre cet environnement naturel très for t notamment du fait d'un paysage hydrographique impor tant et fac teur d'inondations

majeures, le projet s'appuie dessus pour créer une nouvelle forme d'urbanisme en symbiose avec la Nature voire à en exacerber les caractéristiques pour recréer un site économiquement, socialement et écologiquement dynamique et connec té à l ’eau. PRINCIPE D’ILOTS URBAINS Le plan d ’urbanisme repose sur l ’étude des différents t ypes de flux hy droliques naturels et propose de recréer des ilôts prenant en considération la topographie ac tuelle et les évolutions hydrographiques. Ainsi l ’on voit «émerger » des ilôts urbains, chacun composé de plusieurs strates pouvant être immergées selon l ’impor tance des phénomènes de crues. MIXITE | PROXIMITE | CIRCUIT COURT Chaque ilôt propose une mixité ver ticale et horizontale de programmes afin de créer une synergie entre les différents programmes et un urbanisme dynamique. Ainsi les

bureaux et logements reposent sur des socles bâtis d ’ac tivités, de commerces ou d ’équipements de proximité. CORRIDORS | MOBILITES | AT TRACTIVITE Un des principes majeurs du projet est la multiplication et à la diversification des mobilités douces. Cette multiplicité découle notamment des différents besoins de circulations afin d ’assurer une dynamique sociale et économique viable: travail, loisirs, économie fluviale, plateformes d ’échanges entre les différents t ypes de transpor ts: fleuve/train/route, et la réappropriation du site par les habitants, etc. Cependant l ’impor tance de créer des circulations douces repose également sur la volonté de recréer une trame ver te et bleue en étroite relation, non seulement pour les usagers mais également pour la faune et la flore, qui retrouvent ainsi la possibilté de circuler et de se redévelopper le long de ces corridors.


Perspec tive de la Cité de l ’eau depuis la prairie humide

Ex tension des Darses & émergence d ’ilots urbains

M obilité Douces

Corridors ver ts

Créer un plan urbain en harmonie avec son environnement D évelopper les mobilités douces pour contribuer à l’attrac- La trame ver te rétablie les corridors ver ts de par t et hydrographique. d’autre de la S eine tivité du site. Ilots urbains denses au dessus des crues majeurs Trame Ver te Lignes de bus existantes, prolongées pour le projet Ex tensions des Darses Ligne de bus interne D éblais pour expansions des crues Tramway Voies naviguables internes

24


25

Coupe transversale

TRAME VERTE NATURELLE

NOUE D’EXPANSION DES CRUES

ROUTE INTERMEDIAIRE

TRAME VERTE NATURELLE

NOUE D’EXPANSION DES CRUES ROUTE INTERMEDIAIRE

TRAME VERTE NATURELLE

TRAME VERTE ROUTE INTERMEDIAIRE

TRAME INTERMEDIAIRE VERTE ROUTE

AXE MOBILITE DOUCE

EXTENSION DE LA DARSE ROUTE INTERMEDIAIRE QUAI URBAIN

AXE MOBILITE VOIE FLUVIALE:DOUCE

QUAI URBAIN

QUAI URBAIN

EXTENSION DE LA DARSE

AXE MOBILITE DOUCE VOIE FLUVIALE:

QUAI URBAIN

AXE MOBILITE DOUCE

AXE MOBILITE DOUCE

TRAME VERTE

VOIE FERREE EXISTANTE

TRAME VERTE

AXE MOBILITE DOUCE

TRAME VERTE

VOIE FERREE EXISTANTE

TRAME VERTE DOUCE AXE MOBILITE Soft mobilities Axis

AXE MOBILITE DOUCE Soft mobilities Axis

Plan urbain


Plan masse ilôt Les intentions urbaines se prolongent à l ’échelle du bâtiment avec la création d ’une Cité de l ’Eau au coeur du site. L’inter face nature / milieu ur bain qu’elle incarne s’exprime au travers de sa matér ialité mais aussi en mettant en valeur la symbiose de ces deux milieux en créant des continuités visuelles grâce au traitement en transparence des façades du bâtiment et des continuités physiques de par le mouvement du terrain qui plonge sous le bâtiment semblant flotter au dessus du sol. Les visiteurs ont alors la possibilité d ’entrer dans la Cité par la passerelle piétonne ou de passer en dessous pour accéder aux pontons de la prairie humide.

URBAIN

SEINE

VOIE NAVIGUABLE:

SEINE

VOIE NAVIGUABLE:

BASSIN D’EXPANSION

RESERVE NATURELLE

AXE MAJEUR

AXE MAJEUR

AXE MOBILITE DOUCE

ROUTE INTERMEDIAIRE

AXE MOBILITE DOUCE

AXE TRAME VERTE

QUAI URBAIN ROUTE INTERMEDIAIRE

DARSE

AXE TRAME VERTE VOIE FLUVIALE:

DARSE

QUAI URBAIN BERGE NATURELLE ET RIPISYLVES

VOIE FLUVIALE:

BASSIN D’EXPANSION

BARRIERE PHYSIQUE & PERSPECTIVE VISUELLE

INTERFACE NATURE / URBAIN

RESERVE NATURELLE

DARSE PRAIRIE HUMIDE

26


Coupe longitudinale

Confor t d ’été Façades mobiles et libre circulation de l ’air dans le plan: Les panneaux en façades sont escamotables laissant circuler l ’air et rafraichir naturellement les espaces d ’expositions tout en créant des casquettes les protégeant de la lumière direc te du soleil. La circulation de l ’air d ’un plancher à l ’autre côté façade permet d ’évacuer l ’air chaud par la toiture dont la végétalisation accroit également le refroidissement du bâtiment.

Confor t d ’hiver Système double peau: circulations en périphéries et noyaux d ’ac tivités: Les panneaux déployés en façades captent la chaleur et la lumière direc te du soleil en hiver permettant de chauffer et éclairer naturellement les circulations qui sont entre les deux couches de la double peau en verre. Les espaces «utiles» comme les salles d ’expositions sont enfermés dans des noyaux de verre qui constituent la seconde couche de la paroi double peau, permettant entre autre de réduire les sur faces à chauffer et de profiter de la chaleur emmagasinée dans les circulations.

27


Faรงade de nuit

Plans de niveaux

R+3

R+2

R+1

RDC haut

RDC bas

28


Façade Nord MUR COMMUN LOGEMENTS/VERRERIE VERRERIE D ’AR T

LOGEMENTS COLLEC TIFS

FAILLE

LOGEMENTS INTERMEDIAIRES

RUE INTERIEURE

Accessibilités et implantations

«Faille de verre»

21 logements et une Verrerie d ’Ar t | Pantin | M aster 1 Le projet introduit une homogénéité dans un contex te de for te hétérogénéité. I l crée à la fois un lien entre les deux programmes spécifiques au travers d ’un mur commun, de perspec tives visuelles et des matériaux utilisés.

PASSAGES VERS LE COEUR D ’ILOTS

ESPACE COMMUN JARDIN-POTAGER ESPACE VER T COMMUN LOGEMENTS

29

L’objec tif de ce projet est double: - M ettre en avant le savoir-faire de la Verrerie d ’Ar t. - Préser ver à la fois l ’intimité des habitants et créer des espaces de convivialité et d ’appropriation: en élargissant les circulations horizontales sur la faille, créant un jardin familial pour les résidents sur le toit des logements intermédiaires en coeur d ’ilot.

Cependant le coeur d ’ilot est connecté à la rue grâce aux deux percées visuelles au travers du front bâti sur rue : au niveau de la faille de circulations ver ticales et de la rue intérieure. Côté façades, deux traitements se distinguent: - Au nord la façade des logements possède peu d ’ouver tures et des panneaux ver ticaux en verre et métal per foré viennent à la fois préser ver l ’intimité de la rue et créer des jeux de transparence. - Au sud, les panneaux horizontaux en métal per foré jouent sur leurs capacités à protéger des rayonnements solaires tout en valorisant les vues lontaines.


Coupe de détail | Façade Nord

Coupe de détail | Façade Sud

Façade Sud

30


Plan de deux appar tements t ypes | Relation Ă la circulation commune

31

R+3

R+4

AT TIQUE

RDC

R+1

R+2


RDC de la Verrerie d ’Ar t

Coupe longitudinale connexions visuelles entre le showroom et l ’atelier

R+1 de la Verrerie d ’Ar t

32


Bâtiments existants

Voies principales

TR AM

Autoroute

Bâtiments projetés

Voies secondaires

Arrêt TR AM

Trame ver te

REMAILLAGE

COULEE VER TE / TR AME VER TE

MOBILITES / PASSAGES

LE BOULE VARD / LE TR AM

Planification urbaine des Hauts de M ontreuil Plan urbain | M ontreuil | M aster 1

M ontreuil est une ville limitrophe de Paris et bénéficie donc de son rayonnement. Cependant la zone étudiée est non seulement en périphérie de la ville de M ontreuil mais elle se retrouve en outre scindée en deux par une voie rapide formant une véritable frac ture dans le tissu urbain qui isole la par tie nord du site d ’étude.

33

Cette voie rapide étant désormais peu utilisée, elle fait l ’objet d ’un projet de transpor t de grande ampleur à l ’échelle régionale, visant à la conver tir en ligne de Tram qui relierait Paris.

L’idée de ce projet est donc de s’appuyer sur cette position stratégique pour transformer le site en une nouvelle centralité urbaine. Pour cela il crée de nouvelles connexions intra et ex tra communales visant à renforcer l ’attrac tivité du projet: - transversales en recréant le maillage qui avait été interrompue et dont les amorces sont encore visibles, mais aussi en l ’étayant d ’axes supplémentaires de par t et d ’autre de la voie rapide - longitudinales: l ’ensemble de ces axes développent et jux taposent

différents t ypes de mobilités le long de l ’axe du futur TR AM: mobilités piétonnes, coulée ver te, etc. Afin de renforcer cet axe majeur, une place publique est dessiner au centre du site, accueillant un équipement majeur donnant sur un espace minéral côté circulations et d ’un espace végétal qui vient y répondre de l ’autre côté. Un front bâti vient également l ’encadrer de par t et d ’autre, percé ponc tuellement pour donner accès aux coeurs d ’ilôts ver ts qui se trouvent en arrière et ménager des respirations ver tes.


Bâtiments existants Bâtiments projetés TR AM Arrêt TR AM

HIER ARCHIE RESEAU VIAIRE

LE BOULE VARD LE FRONT BATI

PLACE C ADREE

CONTR ASTE VEGETAL/MINER AL

REMAILLAGE TR AME VER TE

Coupe BB ’

Coupe CC ’

34


Vue aérienne de la gare et de son par vis | maquette 3D

Perspec tive depuis la circulation R-1 | Entrée Est

«La Canopée»

G are multimodale, multiplex et bureaux | Créteil | Licence 3

35

Le site de projec tion de la gare multimodale est un emplacement stratégique. En effet le site est au milieu d ’une zone urbaine attrac tive et la station de métro «Créteil l ’Echat» accueillira le réseau de transpor t à échelle régional «Orbival».

A l ’échelle architec turale, la gare s’ouvre sur son environnement et crée des continuités vers les espaces publics ex térieurs: le parc urbain et la coulée ver te se prolongent à l ’intérieur de la gare jusqu’au niveau le plus bas des quais de l ’Orbival qui sont végétalisés.

A l ’échelle urbaine, le par ti du projet est donc de créer une nouvelle centralité à la jonc tion des axes majeurs piétons et routiers qui l ’entourent. I l répond ainsi à l ’accroissement futur de l ’attrac tivité, de la fréquentation et du rayonnement de la gare avec l ’arrivée de l ’Orbival et à son besoin en circulations multiples et connec tées.

La jux taposition de trois toitures triangulaires quant à elle permet de hiérarchiser les espaces intérieurs et les entrées par leurs formes et leurs altimétries. Leurs prolongements au delà des limites de la gare et leur transparence donnent également l ’impression d ’une continuité absolue entre l ’intérieur et l ’ex térieur et permet d ’inonder de lumière la gare jusqu’au

niveau le plus bas tout en protégeant ces espaces des intempéries comme le ferait la canopée d ’une forêt. La gare devient alors un espace transitoire pour les voyageurs mais également un lieu de flânerie pour tous les usagers.


S chéma de répar tition programmatique

Tour de bureaux Accès par parvis: Multiplex Multiplex Multiplex Gare «Orbival»

Métro aérien Accès par parvis: Boutiques et circulations Boutiques et circulations: horizontales et verticales Boutiques et circulations: horizontales et verticales Gare «Orbival»

Coupes longitudinale

Plan programmatique

36


RDC - N iveau d ’accès depuis l ’esplanade et la coulée ver te et accès au métro aérien

R-1 - Commerces et Multiplex

R-2 - Multiplex

R-3 - Orbival

37


S chéma de principe des toitures

+

+

Entrée du multiplex et entrée

Entrée principale de la gare depuis le

Entrée Est de la gare par la Coulée

Ouest de la gare

par vis et métro aérien

Ver te et galerie

Perspec tive depuis le par vis de la coulée ver te plongeant dans la gare

38


CLARISSE BOULLET clarisseboullet@yahoo.fr

Portfolio Clarisse Boullet  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you