Page 1

p O R l

i o

O


Clara halioua ecole nationale superieure d'architecture de paris Val De seine

L2


sommaire Projets d'etude

l1 l2

Arts-Plastiques

Curriculum vitae


Le but de ce projet Êtait d’imaginer une poutre en cure-dents avec pour seul technique de fixation de la ficelle et de la colle.

l1


l2

Fabriquer l’espace urbain Transparence Strates

Réinventer la place d’ nous avons été confro maines. Ce projet a été mener mairie du 13ème. A travers une superstru haiter redonner un circ en préservant le libre a parence atténue la mas

Circularité e


’Italie. Voilà ce à quoi onter durant cinq seen partenariat avec la

ucture, nous avons soucularité à la place tout accés au sol. La transssivité


habiter les bords de seine

l2

A l’heure actuelle, la ZAC de Boulogne-Billancourt

n’accueille

pas

d’espace favorisant la convivialité et la proximité spatiale. Par ailleurs, elle ne dispose pas non plus de comPrincipaux axes de circulations rythmés par les différents complexes sportifs

plexes sportifs. (le plus proche étant à plus de 4km). Notre projet vise à donner à cet espace quai-berges une dimension dynamique et conviviale porté vers la Seine et l’île Seguin à travers un parc sportif ouvert à tous.

Flux et densité


Coupe du comp

L’enjeu du projet est de créer un espace ouvert, librement traversable, qui rassemblerait dans un même lieu des personnes aux volontés

et

envies

différentes.

Afin de rendre cet espace fluide et attractif, nous avons décidé de travailler sur le rapport entre les différents bâtiments entre eux et avec la nature.


Cette

interaction

ins-

taure plusieurs questions : les transitions entre l’intérieur et l’extérieur, le parcours et son rythme dans la parc et les ensembles et le dialogue crée entre les bâtiments.

lexe de volley-ball

Plan RdC

Plan R+1


academie des danses entre découverte du corps et expériences au sein d’un paysage

l2

Le corps est immergé dans le paysage de la forêt

Au long du parcours qui mène à découvrir le bâtiment, le corps établi un rapport étroit avec un nouvel environnement, la forêt. Trois séquences se mettent en place; - le corps est à l’extérieur du bâtiment; il est immergé dans le paysage de la forêt

Le corps dialogue avec le paysage entre intérieur et extérieur

- le corps est entre intérieur et extérieur au sein de coursives transparentes; il dialogue avec le paysage -le corps est à l’intérieur des salles de danses, il s’extériorise à lui-même et devient paysage

Elévation

Le corps est à l’intérieur, le corps devient paysage


Chaque

salle

est

traitée

Plan Rdc

Plan R+1

comme une expérience; les qualités d’ambiances qu’elles donnent à voir sont diverses et permettent alors au corps de

s’exprimer

de

manière

unique selon son ressenti. La

danse

est

donc

vécue

telle une recherche qui pourrait aboutir à une expression propre.

"Le corps est un paysage à dééecouvrir" Frederic Flamand

Coupe longitudinale


Coupe transversale


Habiter l’eau

Ce temple raconte l’eau sous sa forme la plus essentiel. Elle est la principale source de vie sur Terre. Les qualités formelles de l’installation découlent à la fois de l’imagi-

La flore puise dans l’eau pour se développer

vitale et indispensable.

différents

offrent

pact d’une goutte d’eau. Mais aussi de son ampleur; totale,

l2 Les

naire collectif, celui de l’im-

portiques

plusieurs

points

de vues. D’une part, l’un donne à voir le tableau dans sa totalité. D’autre perspectives visent à faire prendre

conscience

promeneurs

de

aux

l’impact

grnadissant de l’eau.

Coupe longitudinale

Elevation


En quoi le retour de la nature dans l’habitat peut-il modifier le climat et comment donne t’il de nouveau mode d’habiter ?


l2

Habiter les serres, est-ce une expérience sensitives ?

L’alternance

de

diffé-

rents climats influe t’elle sur notre ressenti ? Oui. L’humidité dilate.

Peu

oppresse

ou

importe

car

elle affecte directement le L’alternance de climats et de niveau se conjuguent pour rythmer le parcours.

rythme de nos respirations.

Habiter le climat

Notre souffle varie , il agit sur notre confort.

Le rythme de notre respiration peut-il nous permettre de percevoir l’espace de maniere differentes ? Plan schématique

Coupe transversale

Le corps humain doit s’adapter à son nouveau milieu, la lourdeur de l’espace, l’essouflement générés par le changement de serres et de niveau. Ces sensations sont intimement liées à la notions de confort. L’écoute de soi est né-

Coupe longitudinale

cessaire dans ce lieu de vie, seule nos sensations nous guideront vers le lieu le plus adapté à nos besoins présents.


le corps en mouve


ement


Clara halioua

Formati Etudiante

architecture

L2

2012-2014 : é t u d Pari Juin 2012 : B a c c a

experien

2013 - 2014: B é n é

Juillet 2013 : S t a C o n s

Avril-Juillet 2010 Février 2009: S t

Depuis 2008: B a b

Compete

Logiciels: A u t o c a Suite M Langues : A n g l a i s 55 rue Didot

Permis : p e r m i s B

75014 Paris 06 52 26 32 07

Centres

clarahalioua@gmail.com

Sports : Semi-marat

Arts : Dessin, arts p


on

d i a n t e à L ' E c o l e N a t i o n a l e S u p é r i e u r e d ' A r c h i t e c t u r e d e s Val de Seine lauréat Scientifique option européenne Anglais, mention Bien

nces professionnelles

évole à la cafet' de l'ENSAPVS

age de chantier chez E.R.C. Harranger La Rochelle,

struction d'un bâtiment d'habitation R+4 - phase gros oeuvre

0: F r a n c o r e p o r t e r , d a n s l e c a d r e d e s F r a n c o f o l i e s d e L a R o c h e l l e age chez le luthier Olivier Flajollet

bysitting, garde d'enfants de 2 à 12 ans, soir et journée

nces

ad, Sketchup, Artlantis, Photoshop, Illustrator, InDesign, Microsoft. , lu, écrit et parlé, Espagnol, bonnes notions, Italien, débutante

B

s d'interet

thon de La Rochelle, Volley-ball, championne 2014 des ESP

plastiiques, Musique violoncelle pendant 11 ans et piano ammatrice

Portfolio clara halioua2