Page 1

NICO

GALERIE ELIZABETH COUTURIER


© Schlomoff

Pascale LE THOREL Critique d’art. Est notamment l’auteur du Dictionnaire des artistes contemporains (Larousse). Art critic. She wrote, among others, the Dictionary of contemporary artists (Larousse).


à YB.


Cet ouvrage est publié à l’occasion de l’exposition des œuvres de Nico à ARTVILNIUS’09 (1ère Foire Internationale d’Art des Pays Baltes), avec la Galerie Elizabeth Couturier en juillet 2009. This book is published for the exhibition of the works by Nico at ARTVILNIUS’09 (1st International Art Fair in the Baltic States), with the Galerie Elizabeth Couturier in July 2009.

Toutes les œuvres sont des résines laquées, à l’exception de celles des pages 10/11 (acier laqué), 12/13, 34/35 (bois laqué), 36/37 (aluminium laqué). All the lacquer-coated sculptures are made of resin except for those on pages 10/11 (steel), 12/13, 34/35 (wood), 36/37 (aluminium).


NICO

GALERIE ELIZABETH COUTURIER


elle 01, 47 x 24 x 10 cm, 2006. Coll. particulière

4


Preface Les sculpteurs nous fascinent surtout si ce sont des hommes et qu’ils sont bruns... A cause du mythologique Vulcain ? A cause de Phidias qu’on se représente dominant un monde de bronze et de pierre ? A cause de César dont le visage farouche nous est si familier ? Certes Nico est brun, mais au royaume des travailleurs de la matière, inventeur ludique, il fait figure d’adolescent. Pourtant il a pas mal roulé sa bosse, en plusieurs coins du monde il a fait, défait, refait sa valise... En Asie il a perfectionné ses intuitions... « C’est toujours par hasard qu’on se forge un destin ». Retour au pays : entre rigueur et fantaisie, il sculpte des objets monochromes d’une délicate absurdité. On y voit une géométrie ; on y voit de drôles de formes, de drôles de têtes, de drôles de bêtes ; on y voit de très singuliers assemblages, d’une simplissime complication. On y voit également des couleurs, franchement vives ou franchement pastelles, qui nous laisseraient croire que ces « jeux de l’esprit » sont un « jeu d’enfant ». Absurde ? Pas sûr du tout tant Nico est sérieux dans l’exécution de son œuvre. On peut parler de code, d’éléments mis en scène, de géniale déclinaison. On évoquera Rimbaud et ses couleurs alphabétiques, Fernand Léger ou Miro ; les « stabiles » de Calder surgiront fugacement à l’esprit, et Nico soufflera que c’est de Keith Haring qu’il tient la première inspiration. Un charme concret nous surprend... On y trouve son conte ! On choisit une pièce plutôt qu’une autre, pourquoi nous plaît-t-elle autant ? On promène ses yeux de l’une à l’autre, on revient toujours à celle-là... C’est celle-là qui parle à notre inconscient. Pourquoi nous plaît-elle autant ? Dieu seul le sait… Et Nico aussi dans son obstination. Elizabeth Couturier-Bardin Directrice de la Galerie Elizabeth Couturier




Sans titre (réf.010), 58 x 58 x 15 cm, 2007. Coll. particulière

6


FOREWORD Sculptors tend to fascinate us especially male sculptors and even more so when they are darkhaired... Because of the Vulcan mythology? Because of Phidias that we picture overlooking a world of bronze and stone? Because of Cesar whose sullen face is so familiar? Admittedly Nico is dark-haired, but in a world where laborers toil with matter, ever playful creator, he emerges somewhat as a youngster. He has however been all around the world, has repeatedly packed and unpacked his bags... He developed his intuitive techniques in Asia... « There is no striving against fate ». Back home, between meticulous concern and fantasy, he sculpts monochrome objects of delicate absurdity. There is certain geometry in his work; we can make out odd shapes, bizarre heads and peculiar creatures in very unusual sculptural structures of unsophisticated complexity. Nico’s art incorporates a broad range of colours, distinctly luminous or utterly subdued; these would have us believe that the « light hearted displays » are « child’s play ». Absurd? Probably not! Nico is determined to bring his sculptures to fruition. We can talk about codes, sculptural forms, and inspired outlook. We can bring up Rimbaud and his alphabet in colour, Fernand Léger or Miro; Calder’s « stabiles » also fleetingly come to mind but Nico hints that the initial revelation came from Keith Haring’s work. We are captivated by the sculptural structures and are spellbound as if caught up in a fairy tale! One shape in particular captures our imagination, why do we like it so much? Our eyes dart from one sculpture to another but we always go back to our first choice: the shape that appeals to our subconscious. But really, why do we like it so much? God only knows... And so does Nico in his stubborn determination!

Elizabeth Couturier-Bardin Manager of the Elizabeth Couturier Gallery




Sans titre (réf.032), 125 x 102 x 20 cm, 2008. Coll. particulière 8


J’arrive, 88 x 50 x 12 cm, 2008 9


10


Sans titre ref.044, 200 x 100 x 1 cm, 2009

11


Sans titre (réf.038), 45 x 9,5 x 4,5 cm, 2008 12

Sans titre (réf.039), 41 x 8 x 8 cm, 2008


Sans titre (réf.040), 57 x 12 x 8 cm, 2008

Sans titre (réf.041), 48 x 10 x 8 cm, 2008 13


Sans titre (réf.033), 50 x 21 x 10 cm, 2008. Coll. particulière 14


Le rêveur, 81 x 40 x 17 cm, 2007. Coll. particulière 15


16

Sans titre (réf.036), 52 x 13 x 7 cm, 2007.

accumulation 02, 152 x 25 x 8 cm, 2007.

Coll. particulière

Coll. particulière


Tête red, 53 x 42 x 11 cm, 2007. Coll. particulière

17


Il, 71 x 42 x 14 cm, 2007. Coll. particulière 18


Je marche sur la tête, 39 x 35 x 12 cm, 2007. Coll. particulière 19


Je marche sur la tête, titre d’une œuvre en résine colorée de Nico pourrait être l’annonce d’un programme. Issu du monde du design, Nico se consacre à la sculpture depuis le début des années 2000 et développe un travail très personnel, ludique et fantaisiste, mais ancré dans l’histoire de l’art. Ses formes en résine laquée ou ses dessins à l’acrylique sur papier de riz évoquent les grands modernes (Arp, Brancusi, Calder, Etienne-Martin, Moore, Smith, etc.), rappellent les Disney de Bertrand Lavier ou pourraient être rapprochées à la fois du minimalisme, du pop art et de la figuration libre. Libre et singulière est, en effet, son adaptation, sa manière de jeter un pont entre toutes ces références, entre abstraction et figuration, concept et expression. Formes matricielles, géométriques, biomorphiques, totémiques, emboîtées les unes dans les autres, ses constructions évoquent des personnages, des animaux, des habitats, des architectures. Elles sont constituées de modules ou ont des formes pleines et courbes, lisses en surface. Elles se révèlent par l’usage du monochrome et l’emploi de couleurs vives, éclatantes : jaune, rouge, bleu, vert... Ces couleurs artificielles, industrielles, ces couleurs de bonbons paraissent aussi synthétiques que la résine qu’il utilise pour les former, que les objets produits en série par la société de consommation, dont ces pièces uniques peuvent prendre l’aspect. Presque toujours percées de trous, trous/œils (on marche sur la tête, mais on regarde, on voit, on donne à voir), trous/sexes (on pense au symbolisme de l’anneau), élévations ou rondeurs, elles évoquent cependant des histoires non révélées (pas de titres la plupart du temps). Avec Nico, il faut aller au-delà de l’apparence lisse de ses objets tridimensionnels, passer de l’autre côté de la frontière et essayer de marcher sur la tête.

Pascale Le Thorel

20


« Je marche sur la tête » (Walking on my head) is the title of a sculpture in coloured resin by Nico which speaks for itself. Having first studied graphic design, Nico turned his attention to sculpture in the year 2000 and has since developed his own personal style, both playful and unconventional, but nevertheless part of art history. His lacquer-coated resin sculptures or acrylic drawings on rice paper bring to mind celebrated contemporary artists such as Arp, Brancusi, Calder, Etienne-Martin, Moore, Smith, etc... They are also reminiscent of Bertrand Lavier’s Disneys or could relate to minimalism, pop art and free figuration. Nico’s inventiveness, his way of opening doors between these different paths, between abstraction and figuration, concept and expression, stands for creative and outstanding art. Matrix, geometric, biomorphic and totemic forms all encased within each other, the sculptures are reminiscent of individuals, animals, habitats and architectures. The sculptural elements consist of modules or solid and curved forms with smooth surfaces. They are brought to light with monochrome and vivid, luminous colours: yellows, reds, blues, greens... These artificial, industrial colours, similar to those of sugared sweets, appear as synthetic as the resin Nico uses to build the structures and as the objects mass-produced by our consumer society which are similar to these unique sculptures. Nearly always pierced with holes, holes/eyes (we walk on our head but we look, see, and can be seen), holes/sexual (we are reminded of the symbolism of rings), elevations or rounded forms, the sculptures are reminiscent of untold stories (most of the time they don’t have a title). With Nico’s sculptures, you have to go beyond the evenness of his three-dimensional art, look through the other side and try to walk on your head.

Pascale Le Thorel

21


cube 02, 30 x 30 x 30 cm, 2008 22


Sans titre (réf.026), 28 x 32 x 7 cm, 2007. Coll. particulière 23


Tête, 32 x 24 x 7 cm, 2007. Coll. particulière 24


chien bleu 04, 48 x 66 x 13 cm, 2007. Coll. particulière 25


accumulation 04, 58 x 36 x 15 cm, 2008. Coll. particulière 26


cube 01, 30 x 30 x 30 cm, 2008. 27


28


Welcome to the station 02, 110 x 120 x 60 cm, 2008

29


Sans titre (rĂŠf.035), 63 x 27 x 18 cm, 2008 30


accumulation 03, 152 x 26 x 15 cm, 2008 31


Sans titre (réf.037), 105 x 22 x 12 cm, 2008 32

Sans titre (réf.024), 24 x 32 x 5cm, 2007


Tête 03, 92 x 30 x 18 cm, 2008 33


Sans titre (rĂŠf.042), 57 x 43 x 4 cm, 2009 34


Sans titre (rĂŠf.045), 22 x 30 x 10 cm, 2009 35


Sculpture murale 001, 108 x 100 cm, 2009 36


Sculpture murale 002, 174 x 130 cm, 2009 37


Après des études de communication visuelle à Bordeaux, Nico part à Dublin en 1999 où il travaille pour une compagnie de whisky. Passionné de dessin, il découvre le travail de l’argile en Nouvelle-Calédonie. Il s’installe ensuite à Milan en 2002 où il se consacre pleinement à la céramique. Après un nouveau voyage en Asie, il retrouve la France en 2004 ; il travaille désormais la résine, puis le bois laqué et très récemment l’acier et l’aluminium. Nico expose en permanence à la Galerie Elizabeth Couturier à Bourgoin et à la Galerie Talbot à Paris. After studying graphic design in Bordeaux, Nico moves to Dublin in 1999 where he works for a Whisky company. Mad about drawing, he discovers the work of clay in New Caledonia. He then settles in Milan in 2002 where he fully dedicates to ceramics. After another trip to Asia and since returning to France in 2004, he has gradually given up clay to work with resin and more recently with lacquered wood, steel and aluminium. His works are currently on display in the Galerie Elizabeth Couturier in Bourgoin and in the Galerie Talbot in Paris.

38


Principales expositions 2009 ARTVILNIUS’09 (avec la Galerie Elizabeth Couturier)

Salon de la Sculpture,

Roquebrune sur Argens

Galerie EBC, Paris

Galerie Talbot, Paris

GMAC, Paris

2008 Galerie Talbot, Paris

Galerie Etats d’Arts, Cap Ferret

ARTéNÎM, Nîmes

(avec la Galerie Elizabeth Couturier)

GMAC, Paris

2007 Galerie Daudet, Toulouse

Château du Castel, Floirac

GMAC, Paris

GMAC, Valbonne

2006 SIAC, Marseille

GMAC, Paris

2005

Galerie Daudet, Toulouse

Galerie Condillac, Bordeaux

Galerie Atalante, Bayonne

SIAC, Marseille

2004

Galerie Daudet, Toulouse

2003

Spazio Culturale Frida, Milan

39


Photographies : Yannick Ribeaut Traduction : Véronique Wagner Création graphique : www.clara-chambon.fr ISBN : 978-2-9532927-1-8 Achevé d’imprimer en avril 2009 sur les presses de Ott imprimeurs à Wasselonne (67)


NICO Nicolas Dubreuille Né à La Réole en 1975. Etudes de communication visuelle à Bordeaux. Vit et travaille dans le Sud Ouest de la France depuis 2004. Born in La Réole in 1975. Graduated in graphic design in Bordeaux. Lives and works in South West of France since 2004.


www.galerie-elizabethcouturier.com

15 â‚Ź ISBN 978-2-9532927-1-8

Profile for clara chambon

Nico, sculpteur  

Nicolas Dubreuille Né en 1975. Vit et travaille dans le Sud Ouest de la France depuis 2004.

Nico, sculpteur  

Nicolas Dubreuille Né en 1975. Vit et travaille dans le Sud Ouest de la France depuis 2004.

Advertisement