Page 1

Ce portfolio réunit certains de mes travaux, réalisés dans le cadre de mon école ou dans un cadre plus personnel, entre 2015 et 2019. Certains de ces travaux ont été réalisés en groupe. Ce portfolio présente, d’abord de manière chronologique les cours et studios, puis les activités que j’ai pratiqué parallèlement.

CLARA SALAUN

PORTFOLIO


Une Cour Partagée Studio Maisons associées Licence 2 Ecole Nationale Superieure de Paris-Belleville Prof. Nicolas André

Sur une parcelle théorique de 16 mètres par 16, ce projet regroupe trois logements et une salle commune pour les habitants de ce condo. Mon intention principale était de créer une cour commune aux habitations, au centre du projet. Les trois logements s’adossent en limites de parcelle. Cette cour surélevée laisse apparaître par un jeu de sol, un espace de distribution desservant chacun des logements. Les espaces communs occupent une place importante au sein du condo : la salle commune est placée en porte à faux au dessus de l’accès à la rue. Cela permet d’avoir un espace aux qualités lumineuses particulières en façade. Le rendu de ce projet a été déssiné à la main. Il m’a permis, aussi bien pour la première phase d’analyse que par la mise en place du programme, l’acquisition de bases indispensables.


Coupe détaillée à l’encre


Faรงade au lavis


La Fabrique d’un Lieu Studio La Fabrique d’un Lieu, St Etienne Licence 3 Ecole Nationale Superieure de Paris-Belleville Prof. Pascale Richter, François Brugel, Eric Babin

D’abord à petite échelle, je dessine les plans d’un logement T3 idéal, à partir du thême du jardin. A partir de ce plan aquarellé, j’adapte les espaces afin de former un T2, un T4 et un T5. A Saint-Etienne, je choisis une parcelle où implanter mon projet et propose un bâtiment qui ne clôt pas tout à fait l’îlot. Par un jeu de sol et de vues, le passant est invité à pénétrer au coeur de l’îlot dans un jardin caché, qui tient lieu d’espace public et profite aux habitants.

Analyse de site à Saint-Etienne


Plan aquarellĂŠ du T3


Analyse du Lycée Jean Mermoz Cours de construction: climat et enveloppe Licence 3 Ecole Nationale Superieure de Paris-Belleville Prof.Christine Simonin

Par groupe de cinq, nous analysons un bâtiment et ses méthodes constructives, d’abord de manière théorique, puis en représentant un détail en maquette au 1/20ème. Ce bâtiment situé à Dakar au Sénégal présente des techniques de construction innovantes. L’agence Terreneuve en charge du projet, propose un système de double murs en façade nord qui permet l’aération des salles de classes. Sur la façade sud, des coursives permettent d’éviter que le soleil tape directement sur le mur. Des systèmes simple d’isolation par le froid permettent l’aération naturelle de tous les corps de bâtiment.


Maquette au 1/20 ème


The public Revenge Studio Political Spaces Master 1 Technische Universität Berlin Prof. Charlotte Malterre-Barthes

Un sujet totalement d’actualité qui aborde l’architecture sous un angle critique nouveau. Le premier exercice est un manifeste illustré d’un collage, sur le sujet de notre choix. J’ai choisi de parler du droit à la ville en m’engageant contre « la stérilisation de l’espace ». Par la suite, nous analysons des « architectures de résistance », qui ont suscitées des polémiques et subies des critiques. Finalement, nous partons en quête d’un lieu de projet qui provoque ce genre de réactions actuellement à Berlin. Dans une ville où les loyers étaient très bas (voir inexistants, certains squats survivent encore), les habitants doivent faire face à des augmentations subites de loyers. Leur quartiers changent totalement de visage. Mais beaucoup prennent les choses en main à leur façon et manifestent vigoureusement. C’est le cas du site sur lequel nous

avons choisit de concevoir un centre culturel ainsi que des logements aux loyers modérés. Ce sujet était totalement d’actualité et m’a permis de voir la ville de Berlin sous un angle un peu moins historique, un peu plus novateur et engagé. C’est un angle d’attaque qui m’a passionné et m’a fait remettre en question tout ce que j’avais pu acquérir auparavant, que ce soit en terme de méthode de travail, mais aussi en terme de représentation et de dessin.

Vues de la maquette «The Public Revenge»


Guest Professorship Charlotte Malterre-Barthes

A new street Clara SalaĂźn Katarzyna Obarzanowska Laura Dandrada de Almeida


Guest Professorship Charlotte Malterre-Barthes

intensive development C. Gröner

KWD

demolition of the monument

CG Gruppe

no affordable housing high rents (11-13€)

invasion in the sidewalk taking advantage of legal loopholes

false marketing

street blockage no transparency

false experts

demolition of the monuments

lack of zoning

stronger sense of community

intransparent building permission

local associations

inconsistent legislation

ignorance

loss of the profit transparency

rasing awareness of rights

Local businesses

Neighbours

lack of support

K. Lompscher association‘s seat lost illicitly

City council

squatters

Senate violent protests

F. Schmidt

police interventions inefficiency of the actions actors local actors apparent power of the group of actors relation relation: friction outreach of the relation

Friction diagram

xyz events & practices

Clara Salaün Katarzyna Obarzanowska Laura Dandrada de Almeida


Flying, Floating Structures Cours Flying, floating Structures Master 1 Technische Universität Berlin Prof. Ignacio Borrego - Colaborative Design Laboratory

Ce cours atypique de fabrication d’un cerf-volant a pour but de nous familiariser à d’autres méthodes de maquettes et d’autres formes et échelles d’architectures. Au cours du semestre et après plusieurs essais, notre groupe décide de faire un cerf-volant porteur d’une petite camera et capable d’être démonté et transporté facilement. Il est composé de cubes et de prismes triangulaires. J’ai beaucoup appris des méthodes de conception de ce cerf-volant : cela m’a permis de découvrir des logiciels que je n’avais pas envisagé utiliser. C’était une bonne manière de découvrir l’impression 3D et une bonne entrée en matière en terme de conceptualisation digitale. A la fin du semestre, nous avons tous rendezvous à Tempelhof pour essayer de les faire voler, avec grand succès.

AXONOMETRY FLYING STRUCTURES GROUP RinGB 1:10

Clara Salaun Guilherme Gaspar Leonard Zweck Mathilde Pagneux Naz Özkan Pablo de Britto

Planches récapitulatives des pièces et prototype final en plein vol TU Berlin | FG Borrego Colaborative Design Laboratory Flying Structures


Kombiniere, Kombiniere Studio RE:Düppel Master 1 Technische Universität Berlin Prof. Eike Roswag-Klinge - Natural Building Lab

Un studio proposé par la chaire de professeurs Natural Building Lab. Leur approche de l’architecture est écologique et ils sont très actifs au sein de l’université. Nous commençons le semestre par des activités militantes : d’abord un événement afin de promouvoir un nouveau type de déplacement vert : les « cargobikes », de vélos-cargos que l’on peut emprunter gratuitement partout à Berlin. Nous encadrons de petits ateliers sur le parking de l’université afin de faire tester ces vélos aux étudiants et passants. La deuxième initiative du studio est d’organiser un « critical mass ». C’est une manifestation très populaire en Allemagne. On manifeste pour le droit de circuler librement à vélo dans la ville. Le projet consiste à travailler avec un musée du sud-ouest de Berlin, le musée Düppel. Ce musée a été fondé MARIEKE LENÉÜN, CLARA SALAÜN,

406421 404692

dans les années 80 par des étudiants architectes qui voulaient expérimenter des techniques médiévales pour construire eux-mêmes de petites habitations. Petit à petit, une communauté c’est mise en place. Les gens du club passent leur week-end dans le musée et vivent comme au moyen-âge.

MIRANDA RIGBY, 405586 ANGELINA THIERER, 401199

VERTICAL LOAD TRANSFER

RE:DÜPPEL

-

FACHGEBIET

NATURAL

BUILDING

THE VERTICAL LOAD IS THE ADDITION OF THE SNOW LOAD, THE VERTICAL PART OF THE WIND LOAD AND THE OWN LOAD BEARING OF THE ROOF (THATCH + BATTENS). BUT IT INCLUDES ALSO THE FUNCTION LOAD BEARING ON THE FIRST FLOOR. WE DREW ON THE AXONOMETRY THE TWO EXAMPLES OF THESE TRANSFERS WHICH ARE REPETATED ON THE WHOLE BUILDING.

THE FIRST ONE BEGINS FROM THE RIDGE BEAM SUPPORTED BY A RAFTER. THE LOAD IS LATER TRANSFERED BIDIRECTIONALY BY THE HORIZONTAL BEAM UNTIL HERE ON THE EXAMPLE THE CENTRAL PLOTS. THE PLOTS THEN TRANSFER THE LOAD TO THE FOUNDATIONS. ON THE SECOND EXAMPLE, WE SEE AN USAGE LOAD : IT GOES BY ALL DIRECTIONS BY THE FLOOR UNTIL IT CROSSES HORIZONTAL BEAMS THAT LEADS BY OTHER HORIZONTAL BEAMS TO THE PLOTS AND THEN TO THE FOUNDATIONS.

LAB

PROF. EIKE ROSWAG-KLINGE + MATTHEW CRABBE + NINA PAWLICKI

N

Carte sensible de la phase d’anayse et structure


C’est dans ce contexte que nous devons imaginer un nouveau bâtiment pour le musée, qui soit aux normes et promette un minimum de confort pour les visiteurs, mais qui utilisent des techniques de construction non polluantes avec des matériaux locaux. Ce projet aura été exactement la formation dont j’avais besoin à Berlin. Il m’a paru essentiel et m’a donné envie de poursuivre ma formation en prenant en compte cet aspect écologique de la construction, que j’avais jusqu’alors négligé.

Coupe longitudinale


the journey of a fresh rose Cours Architecture of Circulation Master 1 Technische Universität Berlin Prof. Elke Beyer, Lucas Elsner

Ce cours m’a permis d’aborder un sujet qui m’étais inconnu, l’architecture des infrastuctures dédiées aux flux de marchandises de chaînes de production. Nous étudions le parcours des roses depuis leur lieu de production, le lac Naivasha au Kenya jusqu’à Berlin. Un des lieux de passage essentiel est le marché de fleurs international Floraholland à Aalsmeer, près d’Amsterdam. Nous analysons les étapes de ce parcours par le biais de cinq sujets: le produit, le réseau de production, le réseau d’infrastructure, l’architecture et enfin l’urbanisme. Cette typologie d’architecture a été une découverte et cet exercice une bonne porte d’entrée sur un sujet encore peu abordé: les chaines de production à l’échelle mondiale, et l’architecture qu’elles engendrent dans les paysages que nous connaissons.

Deux des cinq posters finaux


Architectures of Circulation Seminar SoSe 2019

Amanda Clara Kristina Mathilde

the journey of a fresh rose

Greenhouses: -44 hectares of culture -22-26°C

Pumping stations: Most of the water used for plants irrigation comes from the lake Naivasha.

Cycle of Water: More growers are harvesting rainwater, using drip irrigation.

FILTER Harvest/Selection: Pesticides/Fertigation:

colors (reds, whites, yellows, oranges, pinks, cerises and bi-colours).

IPM products are insect parasitoids; insect predators; insect killing nematodes; insect-killing fungi; soil health products; and sticky traps.

20

Delivery:

90

Packing:

30

3°C before being delivered by plane, a maximum of 48 hours later, to Europe. -The rose costs around 8 cents when it leaves the farm.

packed in standard sized boxes -20-24 bouquets per box -cooled at 5°C

Roses Production

It is in Kenya, in the Rift Valley, on the shores of Lake Naivasha, that most of the roses that adorn the vases of European custumers are cultivated today. At Nini Farm, a.e., 550 workers work six days a week, picking and packing 15 varieties of roses, grown soilless or under hydroponics under huge greenhouses. Roses are packed at source in packhouses on the farm. They are sorted by size and color and then a machine removes the leaves and thorns from the stems. Arranged in standardised

Flowers production

As the roses are very water-intensive, pumping stations, have multiplied along the Lake. In theory,

indicate a decline in lake level since the increase of components, assembly intensive horticulture. transport: cool trucks Now, growers are experimenting with modern technics of growth, and deploying biological pest teperature : 22-26 °C in the greenhouses control measures known (Integrated Pest Managetypical mode of sale : package ment), partly as a result of pressure from European durability : 48H buyers and retailers. IPM involves using bio-control infrastructural requirements: Greenhouses, products and bio-pesticides. pipes, trucks, machines to remove thorns from The farms replace 25% of crops each year to keep room before being delivered by plane, a maximum up to date with the latest varieties and to maintain the stems economic and physical viability of plants. of 48 hours later, to Europe.

PRODUCT

Architectures of Circulation Seminar SoSe 2019

Amanda Clara Kristina Mathilde

Auction Room

0m

85

4

5 Digital Tagging

8 Departure to Berlin

1 2

23.00 Arrival from Schipol

00.00 Unpacking of Flowers The truck docks at one of the 523 loading platforms. Flowers are taken out of their packaging and put into containers. The containers are then put into auction trolleys.

Cooling Champer

3

Unpacking of Flowers

3

2

01.00 - 05.30 Cooling Chamber The auction trolley is then sent to a cool chamber where it stays until auction time. Regular quality checks on all flowers are done during this time.

7 Repackaging

4

06.00 - 10.00 Auction Room The auction begins at 6.00 and usually takes about 4 hours. Trolleys slowly roll in and out of the auction room via an extensive internal rail system.

1 Arrival from Schipol

5

06.00 - 12.00 Digital Tagging As the trolleys roll out of the auction room they get digitally tagged with the transaction information resulting from the auction. If several buyers bought from one trolley, the flowers get redistributed onto new trolleys owned by the buyers. Otherwise, the complete trolleys are transfered to their new owners.

6

7

3 Cooling Champer

FloraHolland, Aalsmeer Loading docks: 523 Transactions per day: 43.860 Trolleys: 135.000 Clocks: 13 Area: 1.103.000 m2

ARCHITECTURE

encouraged by the government, has an impact on the environment and the population of this area.

The bulk of flowers are first transported by airplane to Schipol Airport and then by truck for the last strech to FloraHolland in Aalsmeer.

700m

4 Auction Room

We can observe that even if some regulations are

the journey of a fresh rose

6 Ceiling Rail

space for key

Nini exports an average of 110 million stems a year of varying lengths depending upon market demand (special events like the valentine’s day have a huge impact on the production). 80% of these are sent directly to major supermarkets across Europe such four in France, as well as stores in Russia and Japan. The remaining stems are transported directly to the

6 Ceiling Rail

Ceiling Rail Trolleys bought by large wholesale merchants with their own premises on the south side of Legmeerdijk get their trolleys automatically transported to their building via the Aalsmeer Shuttle - a ceiling rail system specifically made for this.

12.00 - 14.00 Repackaging On the premises of the wholesale merchant, the bought flowers are repackaged for transportation and loaded into trailers headed to their end destination. Most trucks are loaded with flowers bound inland to locations within and beyond the borders of the Netherlands. Other trucks loaded with flowers for overseas head towards Schiphol Airport in time to catch the routes to their end destinations.

FloraHolland in Aalsmeer, the Netherlands, is buildings, where they are able to prepare their the world’s largest international trade platform purchased products for transport. Flowers between growers and clients have to be transferred quickly after purchase to enplants who bring their supply together to form sure minimum time waste. This large complex poses a problem in regard to travel distances. a single international trade platform. FloraHolland’s membership consists of thousands The solution: go airborne. The customers residing south of the N231 highway receive of growers representing approximately 60 their products via the Aalsmeer Shuttle. This such as Kenya, Ethiopia, Colombia, Ecuador shuttle is a 15 km-long overhead runway system that operates at a speed of around along with the Netherlands. Most traders 11km/hour. It is able to transport 2600 trolleys have a handling area in or near the auction

per hour and reaches the southern area via a covered bridge. This streamlined method of transport ensures the fast and timely delivery of products. Thus, the average client receives their product 90 min after purchase.


Au fil du Croult Studio Interfaces métropolitaines, transformations urbaines et approches environnementales Master 2 Ecole Nationale Superieure de Paris-Belleville Prof. Frédéric Bertrand, Solène Guevel, Arnold Pasquier, Phillipe Simay

Ce studio débute par une analyse d’un territoire qui fait face à de grands enjeux: la ville de Gonesse. Par groupe de cinq, nous analysons les ressources et les contraintes d’une ville quelque peu oubliée, qui est le théâtre de grand bouleversements et de débats. En effet, Gonesse est le lieu choisi pour le projet de la grande métropole de Paris Europacity. Dans un terriroire déjà pollué, non pas seulement en son sol mais aussi par les aéoports qui l’encadre, ce projet de villes de loisirs propose de s’implanter dans le triangle de Gonesse en investissant des sols très fertiles, qui nourissaient autrefois toute la ville de Paris. Nous choissisons d’analyser les ressources sous trois angles: l’air, les sols et l’eau. En cartographiant ces trois éléments, la pollution revient comme un thême transversal. Nous décidons de nous concentrer sur

quelques sites pollués et d’y proposer un phasage jusqu’en 2050, date programmée de neutralité carbone. Les problématiques de chaque sites permettra un phasage d’implantation de différents projets, plus ou moins pérennes, en prenant en compte quand c’est nécessaire la dépollution des sols.

Cartes d’analyse des sous-sols, de l’air et des sites pollués centré sur Gonesse


Photographie

J’ai commencé la photographie dans un cours proposé par l’école, à la fois pour débuter l’argentique et le numérique. Cet apprentissage m’a permis d’avoir une telut nouvelle approche de la représentation de l’architecture. Dans cette discipline, il faut définir un cadrage, voir autrement l’espace. J’ai par la suite développé la photographie argentique. Berlin à été un bon terrain pour m’entrainer à cette pratique.

de et mon la une de tte un ent de la le et Négatif noir et blanc

Pellicule et ancien hôtel, Syros


La fĂŞte du travail

Te


echnische Universität

Logements de Oscar Niemeyer, Hansaviertel


Dessin J’ai commencé la pratique du dessin et des arts plastiques avant mon cursus à l’ENSAPB. Cela m’a en partie donné envie de faire ces études. J’ai pu expérimenter plusieurs techniques lors de cours, telles que la gouache, l’aquarelle, le fusain ou la gravure. Cela m’a permis de mieux appréhen-

der l’architecture lorsque j’ai commencé mes études. J’ai pu alors expérimenter de nouvelles techniques qui m’ont par la suite aidé à représenter mon projet ou exprimer mes idées. Le dessin est l’un des prérequis pour entrer à l’ENSAPB. La première année est presque consacrée à l’apprentis-

Carnet de voyage


sage du dessin et tout se fait uniquement à la main. Cette première année à été pour moi une excellente base Par la suite, j’ai continué à participer à des cours, mais j’ai surtout dessiné dans mon temps libre: lorsque je pars en voyage par exemple.


Nu à la gouache


Carnet de voyage


Autres activités Depuis quelques années, je participe à des évenements ou manifestations qui me tiennent particulièrement. J’ai d’abord été au Chili, près de Santiago, prendre part quelques jours à deux chantiers de l’agence Surtierra: cette agence à pour matériau de prédilection la terre. J’ai aidé d’abord à la confection de panneaux préfabriqués en adobe, déstinés à servir de prototypes. J’ai aussi construit une maquette du stade de Santiago, destinée à être exposée au pavillon du Chili lors de la Biennale de Venise de 2018. Lors de mon année à Berlin, j’ai également organisé une manifestation

pour promouvoir les cargo-bikes, des vélos permettant de transporter des charges lourdes, gratuitement en ville. Plus tard, je participerai également à un des nombreux ««, un évenement pour affirmer la place du vélo en ville, qu’il devienne un mode de transport valorisé, à l’instar de la voiture. Le droit à la ville est également un principe que j’ai exprimé dans un manifeste.

Manifeste «Right to the city» Guest Professorship Charlotte Malterre-Barthes

Guest Professorship Charlotte Malterre-Barthes

Guest Professorship Charlotte Malterre-Barthes

When Henri Lefebvre talks about the « Right to the city », he is asking us, citizens, to make decisions about the space surrounding us. More and more rules and laws are trying to sterilize this space. However, the city begins after the threshold of the Home: our building’s garden or our balcony. To shape the city is also to acquire this space . As architects, to respond to the real demand of the users, we have to, as citizens, take part in the space that belongs to us. We are city’s users, let’s become actors of it.

Right to the city AGAINST URBAN SPACE’S STERILIZATION

Right to the city

Right to the city

Against urban space’s sterilization

Against urban space’s sterilization

Clara Salaün

Clara Salaün

Clara Salaün


Surtierra, Santiago du Chili

Cargo bikes, Berlin


Formation 2015-2020: cursus à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Belleville 2018-2019: année d’erasmus à la TU de Berlin 2015: Baccalauréat Scientifique mention Bien et mention Européenne Allemand

Experience 2019: participation au chantier de l’agence Surtierra 2017: stage à l’agence SCAU 2016: stage dans la société Dumez Île-de-France 2012: stage à l’agence Valode & Pistre

Compétences Niveau C1 en anglais Niveau B2 en allemand Niveau B1 en italien Bonne gestion des logiciels: AutoCAD (mac et PC), Photoshop, InDesign, Illustrator, QGis En cours d’apprentissage des logiciels:Revit, ARCHICAD, Rhinoceros, Sketchup, 3DS Max et Blender


CLARA SALAUN

09/07/1997 clara.salaun@orange.fr +336.33.72.20.92

Profile for clara.salaun

PORTFOLIO2019  

PORTFOLIO2019  

Advertisement