Page 1

FOOTBALL Un succès suisse sans éclat

TENNIS Wawrinka battu par Murray

La Suisse a remporté son dernier match de préparation contre la Moldavie (2-1). L 30

L’Ecossais prive le tenant du titre d’une deuxième finale à Paris. L 21

SAMEDI 4 JUIN 2016

QUOTIDIEN ROMAND ÉDITÉ À FRIBOURG

N°0 • 145e année / Semaine Fr. 2.70 / Samedi Fr. 3.70 JA 1701 Fribourg

Paris a les pieds dans l’eau à cause de la Seine en crue

MAGAZINE DANSE La compagnie HORA, qui compte des comédiens professionnels handicapés mentaux, a reçu l’Anneau Reinhart.L 32

INTEMPÉRIES La

Seine devait atteindre dans la nuit la cote de 6,30 mètres, voire 6,50 mètres, soit son niveau le plus haut depuis plus de 34 ans. Le fleuve a envahi les voies sur berges et chatouille désormais le tablier des ponts de la capitale. Face à la montée des eaux, les autorités ont pris diverses mesures de précaution, comme la fermeture du Musée du Louvre et de certaines stations de métro. La France n’est toutefois pas la seule victime des inondations. En Allemagne, l’un des pays les plus touchés, dix personnes sont décédées depuis le début de la semaine. En Suisse, les précipitations se sont abattues presque tous les jours. Selon les prévisionnistes, la chaleur va revenir et avec elle le risque d’orages. L 3

SÉRIE TÉLÉVISÉE Dans la fiction suédoise «Jordskott», les enfants disparaissent mystérieusement tandis que des citoyens se font trancher la gorge. Le tout sur fond de légendes.L 39

MUSIQUE

En forte crue, la Seine, à Paris, a atteint ses plus hauts niveaux depuis 34 ans. Keystone

Non aux exceptions La gauche cherche pour les pédophiles encore sa stratégie

Le Brexit entraînera un chaos juridique

té hier le projet de mise en œuvre de l’initiative Marche blanche, qui interdit aux délinquants sexuels d’approcher des enfants. Au grand dam des initiants, il maintient des exceptions. «Nous demandons le respect du texte constitutionnel», réagit Paolo Bernasconi. L9

claquer la porte de l’Union européenne, le 23 juin prochain, leur pays va au-devant de difficultés insurmontables. C’est ce que prédit Sir David Edward, ancien juge de la Cour euopéenne de justice, qui était de passage à Fribourg. Son interview.  L5

MARCHE BLANCHE Le Conseil fédéral a adop- CONSEIL D’ÉTAT Erwin Jutzet ne briguera pas

un troisième mandat au gouvernement fribourgeois. Trois socialistes et deux chrétiens-sociaux sont intéressés à sa succession. Avec les deux ministres sortantes en plus, cela fait beaucoup de candidats potentiels. L’Alliance de gauche devra définir une stratégie.  L 11

SOMMAIRE

Bourse Cinémas

00 6 00 20

Joshua Weilerstein est le nouveau chef de l’Orchestre de chambre de Lausanne. Il dirigera les 13 et 14 juin les derniers grands concerts de la saison, en attendant de préparer le nouveau programme. Interview. L 37

RÉFÉRENDUM Si les Britanniques décident de

Forum lecteurs Radio-Télévision

10 00 00 38

Météo Avis mortuaires

20 00 24/26 00

• Rédaction 026 426 44 11 • Abonnements 026 426 44 66 • Publicité 026 426 42 42 > www.laliberte.ch

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PLAGE DE VIE

Voleurs sans scrupule

PAVÉ BAS 1 PAGE DE COUVERTURE

TVA en sus

55 mm

re

Fr. 499.– QUADRI

54 mm

E

tre victime d’un cambriolage est un choc. Une intrusion dans son intimité. Une forme de viol pour certains. Je ne l’ai jamais vécu personnellement, mais ce printemps les témoignages fleurissent dans mon entourage. Dernier en date, celui d’un copain. Marié et papa de deux jeunes enfants, il me confie en avoir sa dose: «C’est la 3e fois que nous sommes cambriolés depuis que nous vivons dans cet appartement! A chaque fois, la porte de notre terrasse est forcée en notre absence. Tout est ravagé et ensuite ce sont des

heures de rangements et des tracasseries administratives.» Il me précise, en plaisantant: «Les voleurs devraient se passer le mot, à la longue, il n’y a plus grand-chose à voler chez nous!» Et cette fois, le butin a effectivement été maigre: une montre et un vieux téléphone portable. Un bilan minable à l’image des voleurs. Mon pote me raconte que ses cambrioleurs, en quête de valeurs, ont même pris le temps de déballer les paquets cadeaux d’anniversaire entreposés dans la chambre de son fils… L G C

PAVÉ BAS 1re PAGE DE COUVERTURE Fr. 499.– QUADRI TVA en sus

55 mm

54 mm


media f sa Bd de Pérolles 38 CP 221 – 1705 Fribourg T 026 426 42 42 F 026 426 42 43 info@media-f.ch www.media-f.ch

Un interlocuteur unique pour un plan média global dans la zone économique 15 media f est une société anonyme appartenant au groupe Saint-Paul, proposant un ingénieux mix entre régie publicitaire et agence média. Installée dans la capitale fribourgeoise, c’est sous la dénomination de « régie média » que media f déploie ses activités. Elle est au service des annonceurs, agences de communication et particuliers dans le travail d’analyse, de conseil et de planification médias dans le canton de Fribourg et dans la Broye vaudoise. Avec un fort ancrage local, l’équipe de media f est au bénéfice d’une large expérience dans les médias et apporte une vision moderne de la commercialisation d’espaces publicitaires. L’offre est aussi variée que complète entre print, cinéma, habillages extérieurs, référencement web et e-commerce.

L’équipe de media f Lionel Auzet Délégué commercial 026 426 42 71 auzetl@media-f.ch

Jean-Pascal Broch Responsable administratif 026 426 42 52 jpbroch@media-f.ch

Solène Gantner Apprentie de commerce 026 426 42 80 sgantner@media-f.ch

Véronique Lesquereux Assistante de direction 026 426 42 51 vlesquereux@media-f.ch

Géraldine Romerio Product Manager 026 426 42 64 gromerio@media-f.ch

Anaïs Volery Assistante commerciale 026 426 42 79 avolery@media-f.ch

Laura Baeriswyl Assistante commerciale 026 426 42 83 lbaeriswyl@media-f.ch

Jasmine Brodard Polygraphe 026 426 42 91 jbrodard@media-f.ch

Romain Glasson Directeur 026 426 42 50 rglasson@media-f.ch

Sandra Maurer Déléguée commerciale 026 426 42 74 smaurer@media-f.ch

Maria Simao Déléguée commerciale 026 426 42 61 msimao@media-f.ch

Sandra Zobbi Déléguée commerciale 026 426 42 72 szobbi@media-f.ch

Mélissa Baudevin Assistante commerciale 026 426 42 84 mbaudevin@media-f.ch

Stéphane Broquet Web & Digital Project Manager 026 426 42 63 sbroquet@media-f.ch

Carine Hedfi-Bugnon Déléguée commerciale 026 426 42 62 hedfi-bugnonc@media-f.ch

Fanny Perroud-Murith Déléguée commerciale 026 919 89 43 fperroud@media-f.ch

Lisa Spicher Apprentie de commerce 026 426 42 81 lspicher@media-f.ch

Claudine Bosson Responsable team support 026 426 42 75 cbosson@media-f.ch

Stefania Carriero Assistante commerciale 026 426 42 77 scarriero@media-f.ch

Fanny Lambert Assistante commerciale 026 426 42 78 flambert@media-f.ch

Johnny Roh Délégué commercial 026 919 89 43 jroh@media-f.ch

Sabine Vallélian Assistante commerciale 026 426 42 76 svallelian@media-f.ch


Fait du Jour

SAMEDI 4 JUIN 2016

3

La Seine a envahi hier les voies sur berges et provoqué la fermeture de plusieurs musées

PARIS EST SOUS L’EAU

Au cours de ces derniers jours, la Seine a atteint des niveaux rarement vus. Keystone K LAURENCE D’HONDT, PARIS

Inondations L Il a plu des cordes

sur presque toute la France ces derniers jours. C’est bien simple, le mois de mai a battu des records: 117 millimètres de pluie sont tombés en moyenne contre 63 mm en moyenne entre 1981 et 2010, selon Météo France. C’est presque le double. Depuis lundi, inondations et incidents se multiplient dans la moitié nord de l’Hexagone, frappant plusieurs communes du centre et de la région parisienne. La capitale française n’y a pas échappé, et une crue record était attendue hier soir entre 6,30 m et 6,50 m, offrant un spectacle rarissime à ses habitants. La dernière grande crue à avoir frappé la capitale avait at-

teint 6,15 mètres en 1982. La grande crue historique, qui reste le repère des Parisiens, remonte à 1910. L’eau a tout emporté C’est ainsi qu’en rentrant hier soir par la piste cyclable qui relie le centre de Paris à Alfortville, le long de la Seine, Philippe a été saisi par la peur de mourir. Alors qu’il pédalait calmement dans la grisaille d’une journée pluvieuse, un petit débordement d’eau provenant de la Seine commençait à grignoter la piste. «C’est alors que j’ai senti le courant très violent emporter ma roue, raconte Philippe encore surpris par la puissance de l’eau, et il s’en est fallu de peu pour que le vélo et moimême disparaissions en un instant dans la Seine.» Philippe était

pourtant averti: photographe professionnel, il a guetté toute la journée de jeudi le niveau de l’eau monter à travers l’objectif de son appareil.

«Paris sera sauvé, mais ses environs inondés» Philippe A la hauteur du pont Napoléon III, sur la rive droite de la Seine, là où en temps normal les berges sont un lieu de promenade, il n’y avait plus, hier à midi, qu’une eau brunâtre, charriant des frigos, des poubelles, des cartons de bouteilles éventrés et tout ce qui n’a

pu être évacué avant la montée des eaux. L’une des entrées du métro qui débouche sur les berges, a fermé ses grilles, inondées jusqu’aux trois quarts. «Les dégâts pour tous ceux qui travaillent ici, sont immenses!», s’agite un restaurateur, en tentant de récupérer quelques biens dans sa péniche qui flotte désormais si haut qu’elle ne pourrait plus passer sous un seul pont de la Seine. Grands musées fermés Avec plus de 6 m au-dessus de son niveau normal, la Seine réduit dramatiquement l’ampleur des arches de chaque pont, celui des Arts, de l’Alma ou de Notre-Dame. Sur chacun de ces ponts, les touristes n’ont plus le nez en l’air mais en bas, en direction de cette eau brune don-

nant à la capitale une atmosphère inquiétante. Exit donc les tours en BateauMouche sur la Seine. Plus grave, tous les grands musées qui bordent la Seine ont été fermés: le Louvre, le Musée d’Orsay, le Musée des Arts premiers et même le Grand Palais. Des musées qui ne veulent pas prendre le risque de voir leurs collections inondées. Pourtant, Paris sera «sauvé» en quelque sorte. «C’est triste à dire, mais pour dégonf ler la Seine, il faudra inonder les petites villes voisines», explique calmement Philippe, qui guette les signes les plus frappants de la crue. «En effet, on sait que les quatre lacs réservoirs d’eau aménagés pour protéger la capitale ont presque atteint leurs capacités maximales et il faudra les

vider, car la météo prévoit de nouveaux orages lundi.» Pour cet homme qui poursuit depuis 20 ans un travail esthétique sur Paris, ces derniers jours sont aussi des moments uniques. «Paris sous les eaux, c’est un sujet rare», reconnaît-il, en donnant au débit de la Seine (grâce à des poses photographiques longues) une puissance lisse et magnifique. Et c’est vrai! La catastrophe ouvre les yeux sur l’environnement naturel qui conditionne la vie de la capitale française. Désormais, chacun remarque la pancarte qui indique le niveau de la crue historique de 1910. Désormais chaque Parisien a pu prendre conscience de l’étonnante proximité qui existe entre les eaux du fleuve et les bâtiments historiques de la Ville Lumière. L

DES ORAGES EN VUE POUR LA SUISSE

LES FAITS DU JOUR

«Cela fait des jours qu’on attend pour faire les foins car on n’ose pas se lancer en raison du mauvais temps», témoigne Michel Drompt, agriculteur à Villarvolard.

Allemagne L La situation semble s’amé-

«C’est très gênant: on est au début du mois de juin et il faudrait qu’on puisse commencer.» Sans commune mesure avec les précipitations qui se sont abattues sur la France, les pluies qui sont tombées en Suisse quasiment tous les jours depuis une semaine ont passablement perturbé les activités de plein air. Et miné le moral, après un mois de mai où il a neigé à moyenne altitude. Ces trois derniers jours en Suisse, il est tombé 30 litres au mètre carré: c’est beaucoup mais pas encore assez pour atteindre le premier seuil d’alerte fixé entre 30 et 50 litres au mètre carré de précipitations en 24 heures. «Nous avons reçu de nombreux téléphones d’agriculteurs qui voulaient faire les foins, de maîtres d’état qui voulaient ouvrir une toiture ou d’organisateurs de courses d’école», confirme Daniel Cattani, prévisionniste à MétéoSuisse. «Et ce, malgré les nombreuses pages et applications qui peuvent être consultées sur ordinateur ou smartphone. Les gens veulent pouvoir évaluer le risque à prendre: faut-il ouvrir la

terrasse, mettre des nappes en papier ou en tissu, installer des parasols ? Les enjeux sont importants.» Les questions pleuvent chez les prévisionnistes. Et à propos, quand le temps franchement frais et pluvieux va-t-il virer au beau? «Le temps doit s’améliorer lentement jusqu’à dimanche, avec une remontée des températures progressive de 19-20 degrés aujourd’hui (hier, ndlr) à 25 degrés», répond Daniel Cattani. «Mais attention: nous sommes en période estivale. Chaleur et humidité sont les ingrédients pour déclencher des orages. C’est ce qui va se passer en montagne. L’inconnue réside dans le fait de savoir si ces derniers vont déborder en plaine. Voilà pourquoi il y aura quand même un risque à se lancer dans des travaux dépendant des conditions météorologiques comme faucher les foins.» Selon le prévisionniste de MétéoSuisse, ce sont ces mêmes orages qui – cumulés à une situation dépressionnaire – ont provoqué les importantes inondations en France et en Allemagne ces dernières 24 heures. «Le mauvais temps sur l’Europe n’est pas dû à l’arrivée d’une perturbation atlantique», ajoute Daniel Cattani. «Nous avons eu une situation dépressionnaire avec une masse nuageuse surmontée d’air froid au-dessus de 5000 m et tournant sur elle-même. Stationnant

sur l’Europe durant plusieurs jours, ce tourbillon a été alimenté par de l’air humide venant de Méditerranée.» Dans les pays voisins de la Suisse, les moments chauds ont été plus importants, ce qui a provoqué une plus grande activité orageuse et alimenté encore les précipitations provoquant des niveaux d’eau record à Paris et des inondations graves en Bavière. En Suisse, même si l’avis de crue a été levé hier, le débit important des cours d’eau à cette période de l’année reste sous surveillance. «Il a beaucoup neigé en montagne ce printemps et en plus, à cette période, les glaciers se mettent à fondre», relève Frédéric Glassey, prévisionniste chez Météonews. «On est sur la corde raide.» Du côté des températures, Frédéric Glassey promet également une remontée progressive et surtout aucun épisode frais jusqu’au 19 juin. Avec un retour du mercure dans les normales saisonnières. Mais il n’y aura pas de journée franchement ensoleillée avant mercredi ou jeudi prochains. «Il ne devrait pas y avoir de jour sans pluie jusqu’au 7 juin», note le prévisionniste de Météonews. «Il y aura tout de même quelques heures de soleil par jour. Etant donné qu’il est puissant au mois de juin, cela va faire monter le mercure.» L PIERRE-ANDRÉ SIEBER 

liorer un peu en Allemagne, mais le bilan s’est alourdi dans la nuit de jeudi à vendredi avec la découverte du corps sans vie d’un homme de 65 ans à Simbach am Inn, en Bavière (sud). L’endroit est l’un des plus touchés par les inondations. Au total, dix personnes sont décédées dans le pays depuis le début de la semaine à cause des intempéries: six en Bavière, où un couple âgé est encore porté disparu, et quatre dans la région du Bade-Würtemberg (sud-ouest).

Belgique L Dans le sud de la Belgique, le corps d’un apiculteur a été retrouvé hier. Il avait été emporté jeudi soir par une rivière en crue.

Roumanie L Des inondations ont également frappé la Roumanie. Les autorités ont annoncé hier la mort de deux hommes retrouvés noyés dans l’est du pays.



ATS/AFP/REU


4

International

SAMEDI 4 JUIN 2016

Les Etats-Unis et Israël sont les ennemis

Pas d’âge pour les études

Iran L Selon le guide Khameini, les Etats-Uni et Israël restent les ennemis de l’Iran.

études. Un Japonais de 96 ans espère encore battre de nouveaux records après avoir été consacré par le Livre Guinness des records plus vieux diplomé d’université au monde. Il a obtenu ce titre grâce à un diplôme en art de la céramique. Shigemi Hirata a reçu vendredi son titre du Livre Guinness des Records après avoir décroché un BA (licence) des beaux arts à l’Université de Kyoto au début de l’année, a rapporté hier un média local. Né dans une ferme d’Hiroshima en 1919, Hirata est devenu une célébrité sur le campus. «Des étudiants que je ne connaissais même pas m’ont appelé pour me féliciter», a-t-il dit au journal Yomiuri.L ATS

Le guide suprême iranien Ali Khamenei a lancé vendredi une virulente diatribe contre ceux qui restent «les ennemis» de l’Iran lors d’un discours pour le 27e anniversaire de la mort de l’imam Khomeiny. Sont visés: Etats-Unis, Grande-Bretagne et Israël. «Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne maléfique et le régime sioniste sinistre et cancéreux sont les principaux ennemis» de l’Iran, a affirmé l’ayatollah Khamenei devant l’ensemble des dirigeants du pays et des milliers de personnes rassemblées à Téhéran au mausolée de l’imam Khomeiny. Il a accusé les Etats-Unis de ne pas respecter leurs engagements dans l’accord nucléaire conclu avec les puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne) en juillet 2015, entré en vigueur en janvier. Son discours a été ponctué par des «mort à l’Amérique» et «mort à Israël». «Nous avons négocié avec le 5+1 et même séparément avec les Etats-Unis. Nous sommes parvenus à des résultats. L’Iran a appli-

INDE

L’EXPULSION TOURNE MAL Au moins 24 personnes, dont deux policiers, ont trouvé la mort lors de l’expulsion par la police indienne de membres d’une secte, a annoncé hier un responsable de la police. Près de 3000 membres de cette ssecte occupaient illégalement un parc à Mathura, une ville du nord de l’Inde. ATS

l’Iran, à la situation des droits de l’Homme et au soutien à des groupes comme le Hezbollah libanais, qualifiés de «terroristes» par les Etats-Unis. L’Iran accuse les Etats-Unis de ne pas faire le nécessaire pour rassurer les grandes institutions bancaires internationales qui rechignent à faire des affaires avec l’Iran par peur de mesures punitives américaines.

Le guide suprême Ali Khameini n’est pas tendre envers des pays dont l’économie est façonnée par «les capitalistes sionistes». Keystone

qué ses engagements, mais les Américains, qui ne sont ni fiables ni crédibles, se dérobent jusqu’à maintenant» pour appliquer leurs engagements, a estimé l’ayatollah Khamenei. En Iran «certains le savaient dès le début, d’autres pas. Vous devez savoir que si vous vous asseyez avec les Etats-Unis pour parvenir à une entente sur n’importe quel sujet, ils auront la même attitude», a-t-il affirmé. Il a encore cité les dossiers du programme

SYRIE

TRENTE CIVILS TUÉS Au moins 31 civils ont péri hier dans des frappes du régime syrien sur les quartiers rebelles de la métropole d’Alep et ses environs. L’armée préparerait également une offensive contre l’Etat islamique (EI) dans la province de Rakka. Il s’agirait des raids les plus violents depuis une dizaine de jours. ATS

balistique de l’Iran, des droits humains et du terrorisme. C’est «une expérience», car «quiconque fait confiance aux EtatsUnis commettra une grande erreur et recevra une gifle» de leur part, a affirmé le guide. Après l’entrée en vigueur de l’accord nucléaire, une grande partie des sanctions internationales ont été levées par l’ONU, les Etats-Unis et l’UE. Mais les Etats-Unis et Bruxelles maintiennent toujours des sanctions liées au programme balistique de

ALLEMAGNE

LE GLYPHOSATE ATTENDRA L’Allemagne s’abstiendra lors du vote des experts de l’Union européenne prévu lundi sur un éventuel renouvellement de l’autorisation de l’herbicide glyphosate. Celui-ci entre notamment dans la composition du Roundup de Monsanto. Cette décision s’explique par les divergences sur ce sujet. ATS

Une perte et un échec L’ayatollah Khamenei a de nouveau insisté sur la nécessité de miser sur les ressources intérieures pour relancer l’économie, non sur les investissements étrangers. «Après l’accord nucléaire, les Etats-Unis ont dit que l’Iran devrait être intégré dans l’économie mondiale. Mais est-ce que cette économie est juste et rationnelle? Cette économie est façonnée par les capitalistes sionistes et parfois non-sionistes pour piller les ressources du monde» Il a ajouté que l’intégration dans l’économie mondiale n’était «pas une fierté, mais une perte et un échec». «Les investissements étrangers sont nécessaires, mais il ne faut pas tout conditionner» à ces investissements, a encore lancé l’imam Khomeiny. L ATS

BELGIQUE

COMPLICES EXTRADÉS La justice belge a accepté de remettre à la France les trois hommes qui ont servi de chauffeurs à Salah Abdeslam après les attentats du 13 novembre à Paris. Le parquet belge l’a annoncé vendredi dans un communiqué. Ils ont reconnu avoir ramené le 14 novembre de Paris à Bruxelles Salah Abdeslame. ATS

JAPON Il n’y a pas d’âge pour les

ARGENTINE

LE PRÉSIDENT HOSPITALISÉ Le président argentin Mauricio Macri a été hospitalisé vendredi afin d’être examiné par des médecins après avoir connu «une arythmie légère», des battements cardiaques irréguliers, a annoncé le gouvernement. Il est entré en fonctions en décembre. Le dirigeant de centre-droit est âgé de 57 ans. ATS

NAMIBIE

TROIS RHINOS VENDUS Le gouvernement namibien a lancé des enchères auprès de chasseurs de trophées pour tuer trois rhinocéros noirs, malgré de vives critiques. L’espèce est extrêmement menacée par le braconnage. L’année dernière, un chasseur américain avait payé 350’000 dollars pour obtenir le droit de tuer un rhinocéros. ATS

L’issue des élections municipales partielles qui se déroulent demain est importante pour la droite

Virginia Raggi, membre du Mouvement 5 Etoiles, compte sur le ras-le-bol des Romains pour ­s’emparer de la mairie de Rome. Keystone

Virginia Raggi part à la conquête de Rome Italie L Environ un quart de la population italienne en âge de voter est appelé à glisser son bulletin dans l’urne demain pour le 1er tour d’élections municipales partielles. Si le Parti démocratique (PD) de Matteo Renzi, chef du gouvernement, reste la première force politique du pays, sa popularité s’effrite depuis un an. Et seul le candidat du PD à Turin est donné clairement favori. A Rome, Naples et, dans une moin­d re mesure à Milan, les trois autres grandes villes en jeu, le scrutin s’annonce difficile pour le parti. La capitale pourrait en effet tomber dans l’escarcelle du Mouvement 5 Etoiles (M5S) de B epp e Grillo. Ce dernier espère bénéficier du ressentiment des électeurs à l’égard de la classe politique romaine traditionnelle, impliquée da ns u ne série de scandales de corruption.

Agée de 37 ans, sa candidate, Virginia Raggi, espère devenir la première femme à diriger la mairie de Rome. Les derniers sondages lui donnaient une confortable avance, avant que leur publication ne soit interdite, 15 jours avant le scrutin,

«Il sait qu’il y a un risque important que les choses ne se déroulent pas bien»  Roberto D’Alimonte conformément à la loi italienne. La ville de Naples devrait rester entre les mains du maire sortant Luigi de Magistris, un ancien procureur membre du Parti des valeurs d’Antonio di Pietro. Il avait proclamé que la grande ville du sud du pays était «une ville anti-Renzi». Pour Matteo Renzi, le scrutin clé se situe dans le nord, à Milan, poumon économique de l’Italie. Si le candidat du PD, Giuseppe Sala, paraissait il y a peu en mesure de gagner haut la main, son principal adversaire a refait une partie de son retard et pourrait même l’emporter. Les jeux semblent en revanche faits à Turin, où Piero Fassino, une des principales figures

politiques nationales du PD, dispose d’une très large avance dans les sondages. S’il échouait cependant à conserver la mairie dès le premier tour, il risquerait de voir les électeurs des autres partis se rallier au candidat du M5S, qui paraît le mieux placé pour se qualifier au second tour. Renzi arrive trop tard Arrivé au pouvoir en 2014, Matteo Renzi est critiqué à gauche. Dans ses propres rangs, on lui reproche d’avoir glissé trop à droite. Il a consacré peu de temps à la campagne électorale et n’a commencé à s’impliquer qu’à partir de cette semaine. «Il sait qu’il y a un risque important que les choses ne se déroulent pas bien, il n’a donc pas envie d’être étroitement associé à un événement qui pourrait mal se terminer», selon Roberto D’Alimonte, professeur en sciences politiques à l’Université LUISS de Rome. Plus de trois défaites dans les grandes villes affaibliraient Matteo Renzi et relanceraient l’opposition, «mais ne provoqueraient certainement pas sa chute», ajoute l’expert. Face à la possibilité de perdre les deux principales villes d’Italie, même s’il y a plus de 20% d’indécis, Matteo Renzi a tenu à minimiser la por tée du scr uti n. «Les municipa les concernent les maires, ceux qui doivent réparer les rues, et non ceux qui gouvernement le pays», a-t-il déclaré récemment.L ATS/REU


International

SAMEDI 4 JUIN 2016

5

Et si les Britanniques sortaient de l’Union européenne? Les effets d’un oui le 23 juin en trois questions

Le Brexit promet un chaos juridique 23 JUIN K THIERRY JACOLET

Royaume-Uni L Un chaos juri-

dique. C’est ce qui pend au nez des Britanniques en cas de Brexit, à entendre Sir David Edward, de passage à l’Université de Fribourg. Cet ancien juge de la Cour européenne de justice a livré son expertise dans un rapport publié en mai par le comité spécial de la Chambre des Lords (la Chambre haute du Parlement britannique) sur la complexité des négociations entraînées par une sortie de l’Union européenne qui sera soumise en référendum le 23 juin. Son constat est sans appel: «A long terme, les difficultés juridiques d’un Brexit seraient inimaginables.» Décryptage.

1

santé, le social… C’est très problématique car cela risque d’impacter l’UE, notamment au niveau des relations entre les membres et Bruxelles.» Pendant au moins deux ans de négociations qui demanderont beaucoup d’énergie et de temps, il ne faut pas oublier de faire fonctionner parallèlement l’UE. «On ajoute un problème, alors que structurellement, l’UE est déjà incapable de trouver une solution à sa crise», déplore le professeur. «Il y a de fortes probabilités qu’elle s’enfonce dans une crise existentielle.»

Uni et l’UE devraient être négociées en même temps que les modalités de retrait», insiste David Edward. Au vu du rapport des 19 membres du comité de la Chambre des Lords, rien que l’acceptation d’un nouvel accord de libreéchange pourrait prendre de quatre à neuf ans.

Combien d’années prendrait le Brexit? L’article 50 du Traité de Lisbonne, inséré en 2009, fixe la procédure de sortie d’un Etat membre de l’UE et le délai: les négociations avec l’UE ne doivent pas dépasser deux ans à partir du moment de la décision. Sauf accord unanime de la part des deux parties pour prolonger le délai au cas où aucune solution n’a été trouvée. L’exemple du Groenland peut donner une borne temporelle. En 1982, l’île a voté sa sortie de la Communauté européenne tout en faisant encore partie du Danemark. «Les négociations ont duré trois ans pour un pays de 55 000 habitants», rappelle Nicolas Levrat, professeur de droit au Global Studies Institute (GSI), à l’Université de Genève. «Imaginez alors pour un poids lourd comme le Royaume-Uni!» Pour couronner le tout, «les relations futures entre le Royaume-

2

Pourquoi sortir de l’UE serait-il compliqué? L’Union européenne met le pied devant la porte de sortie comme jamais. Bruxelles a promis d’imposer des conditions de sortie draconiennes au Royaume-Uni en cas de «oui» le 23 juin. «Le Royaume-Uni devra accepter d’être considéré comme un Etat tiers, que l’on ne caressera pas dans le sens du poil», a averti Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. Bruxelles veut faire passer l’envie à d’autres pays d’emboîter le pas aux Britanniques. La Suède, le Danemark, les Pays-Bas et même la Tchéquie pourraient s’engouffrer dans la brèche. Le Royaume-Uni devenant un pays tiers, d’innombrables accords devraient être alors renégociés pour décider ce qui relèvera du droit britannique et ce qui sera abandonné. Ce qui représente environ 80 000 pages à passer en revue. «Il faudrait revoir les accords de libre-échange, tout ce qui touche aux services, aux personnes et aux capitaux», énumère David Edward. «Il y a l’accès à la coopération du renseignement et de la sécurité au niveau européen, l’accès au marché unique, Erasmus, les produits agricoles, de la pêche, la frontière terrestre de l’Irlande du Nord…» Autant dire que les papiers du divorce devraient engorger le parlement pendant des années. «En cas de Brexit, un imbroglio juridique inédit commencera le 24 juin», résume Nicolas Levrat. «Le cadre juridique futur perdra sa visibilité pour l’économie, la

LES TROIS DATES CLÉ L ENTRÉE DANS L’UE

1er janvier 1973

Le Royaume-Uni compte 73 députés au Parlement européen L RÉFÉRENDUM LANCÉ

Janvier 2013

C’est David Cameron qui le propose, en promettant de le faire d’ici 2017 L VOTE DES BRITANNIQUES

23 juin 2016

On saura alors si le Royaume-Uni sort ou pas de l’UE.

Le premier ministre David Cameron fait tout pour éviter au pays un Brexit. Keystone

3

Le «oui» à un Brexit est-il définitif? Une approbation du référendum ne signifie pas pour autant la délivrance d’un ticket de sortie définitif. «Il y a un silence juridique à ce niveau», nuance David Edward. «L’article 50 ne dit pas si un membre de l’UE peut revenir sur sa décision de départ ni l’inverse. Durant les négociations de sortie, le pays sortant reste pays membre. Un Brexit n’est définitif qu’après deux ans.» Toutefois, si, durant les négociations, l’UE et le Royaume-Uni se rendent compte que la sortie est trop dommageable aux deux parties, la sortie peut être annulée. «Le référendum britannique n’est pas constitutionnalisé comme en Suisse», précise Nicolas Levrat. «C’est le chef du gouvernement qui le convoque.» Dans le traité de l’Union européenne, rien ne peut empêcher le Gouvernement britannique de faire machine arrière avec un second référendum pour le maintien cette fois. «S’il y a une crise économique majeure après le Brexit, il pourrait y avoir la convocation d’élections et un changement de majorité», observe David Edward. Et l’arrivée d’un nouveau gouvernement – avec un travailliste au pouvoir – durant les négociations avec Bruxelles pourrait conduire à l’annulation du vote. L

PUBLICITÉ

288 mm

Fr. 2595.– N/B Fr. 4275.– QUADRI TVA en sus

148 mm

BANDEAU SOUS-TEXTE


Bourse

6

SAMEDI 4 JUIN 2016

VALEURS SUISSES

LES 10 PLUS FORTES HAUSSES

Perfect Holding N Transocean N Perrot Duval PS Cytos Biotech N Bque Profil Gestion Zwahlen P Bachem N Cosmo N Voegele Charles P Autoneum N

8 600 8 400 8 200 8 000 7 800 7 600 06.05

10.05

12.05

16.05

18.05

20.05

24.05

26.05

30.05

01.06

SMI

+% +33.33 +11.07 +10.09 +8.82 +6.97 +6.00 +4.60 +3.88 +3.05 +2.77

03.06

j j j j j j j n j n n p

Clôture 8837.17 8165.98 2591.14 3184.96 1235.26 4423.38 3001.9 6273.4 10121.08 17907.05 4962.156 16580.03

SPI SMI SMIMC SPIEX SLI CAC 40 EURO STOXX50 FTSE100 XETRA DAX DOW JONES NASDAQ NIKKEI

Titre

Cours clôture

Cours préc.

Vol.

Var. % déb. 16

SWISS MARKET INDEX ABB Ltd n Actelion n Adecco n CS Group n Geberit n Givaudan n Julius Baer n LafargeHolcim n Nestlé n Novartis n Richemont p Roche bj SGS Surveill. n Swatch Group p Swiss Life n Swiss Ré n Swisscom n Syngenta n UBS Group n Zürich Finance n

20.68 164.8 60.25 12.92 381.3 1885 42.85 43.93 73.5 79.05 59.75 258.6 2169 297 252.5 87.85 479.3 394.7 14.47 233.8

20.48 5201653 +15.14 165 240331 +18.05 59.8 611575 -12.55 13.03 10381062 -40.43 379.9 56134 +12.08 1885 27465 +3.40 42.76 368539 -11.93 43.68 903547 -12.66 73.35 4230705 -1.40 79 2624866 -8.92 59.05 1479821 -17.12 258.2 859381 -6.43 2148 13616 +13.50 293 191574 -15.19 252.4 91977 -6.92 87.6 792467 -10.49 478.6 230290 -4.71 394.1 83295 +0.61 14.41 8901038 -25.87 235 699507 -9.52

AUTRES VALEURS Addex Pharma n AEVIS Holding Airesis n Allreal n Alpiq Holding n Also Hold. n APG SGA N Arbonia n Aryzta n Ascom n Autoneum n Bachem n -BBâloise n Ban. Cant. BE n Ban. Cant. BS bp Ban. Cant. GE p Ban. Cant. JU p Ban. Cant. LU n Ban. Cant. SG n Ban. Cant. VD n Ban. Cant. VS n Ban. Coop p Ban. Roths. p Barry Callebaut n Basilea Pharma n Baumgartner n BB Biotech n Belimo n Bell AG n Bellevue Group n BKW SA n BNS n Bobst Group n Bossard p Bucher Indus. n Burckhardt n BVZ Holding n Calida n Cassiopea n Charles Vögele p Cicor Tech. n Cie Fin. Trad. p Clariant n Coltene n Comet n Crealogix n Datacolor n DKSH Hold.n Dorma+Kaba n Dottikon ES n Dufry n EFG Intl n Emmi n EMS-Chemie n Evolva n Feintool n Fischer n Flughafen ZH n Forbo n Galenica n -AGAM n Gategroup n Glarner KB n Gurit p Helvetia n HIAG Immobilien Highlight Event&Ent. Hochdorf n Huber & Suhner n Implenia n Intershop n Intersport n IPS AiroPack p Kardex n Komax n Kudelski p

2.3 44.55 1.16 d 136.4 65.15 73.2 388 14.5 39.97 16.5 247.9 78.45 118.1 192.6 69.3 289.75 53.75 417 403 685.5 76.8 41.2 14400 1181 80.8 361 d 49.5 2975 394.25 14.6 43.2 1120 52.35 111.2 236.5 360 531 d 32.85 34.45 6.41 21.9 65.8 17.69 61.15 714 99 560 d 63.75 685 317 128 4.71 607.5 491.25 0.88 101.7 808 173 1240 1304 12.3 51.35 20.3 639 524.5 95.9 17 189 49.05 67.4 442.75 10.25 84 214.4 19.75

2.25 44.55 1.2 137 65 72.95 394 14.95 40.58 16.65 241.2 75 118.2 194.2 69.3 290 53.95 415 403.25 688 76.5 41.35 14155 1177 81.1 353 49.45 2920 393.75 14.7 42.95 1119 52.15 109.6 232.4 356.25 544 33.4 33.8 6.22 22 65.55 17.57 60 705 98.5 560 64.35 670 317 129.5 4.87 599 490.25 0.86 100.5 798.5 173.3 1230 1305 12.35 51 20.2 634 523.5 97 18 188.5 49.5 67.8 445 25.15 10.2 82.3 213.1 19.55

9403 70 4904 4815 43483 1869 219994 432011 46051 8883 43433 129741 1867 323 360 55 1218 1124 2479 2072 1430 1 3162 30865 51470 392 1239 2637 29863 6 9206 6353 10452 3362 3293 4364 12811 2421 720 700330 23676 1518 7 57330 15628 654 119029 238545 5305 7913 1490515 2669 6634 23986 1862 6683 134961 182280 1246 438 6944 14 12 643 5549 14205 406 4736 21604 6504 89911

-19.29 +8.79 +4.50 +2.09 -37.89 +6.39 +0.32 +43.56 -21.62 +3.77 +22.48 +51.15 -7.44 +0.83 +1.02 +11.12 -12.31 +10.46 +11.63 +7.69 +7.08 -1.67 -13.25 +7.65 -16.09 +4.63 -15.31 +21.42 +16.29 -2.01 +13.68 +1.91 +24.79 +1.83 +4.50 +16.88 -6.84 +2.33 +6.00 -29.01 -13.09 -0.60 -6.94 +0.41 -1.85 +17.15 -1.75 +0.63 +0.21 +51.31 +6.66 -55.35 +34.92 +11.39 -23.47 +15.43 +18.99 +14.79 +4.90 -17.15 -26.34 +16.43 +5.45 +12.50 -7.33 +4.18 +4.93 +12.03 +5.82 +31.89 +10.00 0 -17.00 +7.69 +10.00 +36.67

MARCHÉ OBLIGATAIRE Cours clôture

Cours préc.

0.06%

0.39%

0.41%

Allemagne (10 ans)

0.63%

0.08%

0.07%

Grande-Bretagne (10 ans)

1.96%

1.28%

1.27%

Japon (10 ans)

0.27%

0.12%

0.09%

Etats-Unis (10 ans)

2.27%

1.73%

1.71%

Canada (10 ans)

1.40%

1.17%

1.35%

Australie (10 ans)

2.87%

2.16%

2.17%

Suisse (10 ans)

Titre

Cours clôture

Kühne &Nagel n Kuoni n Kuros Bioscience n Leclanché n Lem n LifeWatch n Lindt bp Lindt n Logitech n Lonza n Meyer Burger n Micronas n Mikron n Mobilezone n Mobimo n Myriad Group n OC Oerlikon n Orascom Dev n Panalpina n Pargesa p Partners Grp n Perfect n Phoenix p Plazza n PSP Property n Rieter n Roche p Romande Energie n Schindler bp Schindler n Schmolz +Bick. n Schweiter p Siegfried n Sika SA p Sonova n Straumann n Sulzer n Sunrise n Swatch Group n Swiss Prime n Swissmetal p Swissquote n Tamedia n Tecan n Temenos n Tornos n U-blox n Valiant n Valora n Vaudoise Ass. n Vetropack p Villars n Von Roll p Vontobel n Warteck n WiseKey n Ypsomed n

Var.% déb.16 -2.82 -7.39 +2.99 +4.27 -7.25 -4.60 -8.12 +0.49 -5.78 +2.76 -0.90 -12.89

2900 10.05 16.05 20.05 26.05 01.06

DOW JONES

Highchar ts.com

Titre

108471 353 1522345 13734 548 7884 2306 192 570594 78869 493512 5867 15254 27937 5298 159206 893629 28662 18959 46919 21379 25000 946 1447 31220 6907 9341 41 112707 18789 881483 945 6428 4736 191826 22790 41690 191326 155886 184023 4399 10051 1140 4666 160639 9851 11410 45211 22037 455 221 27603 18003 19 6420 19965

+0.65 +32.37 0 +34.05 +15.89 -28.69 -5.27 -3.59 -0.64 +4.35 -37.68 +1.62 -0.16 -4.18 0 -3.89 +0.78 -26.82 +6.93 +2.75 +15.15 0 +5.67 +13.33 +5.45 +11.27 -5.87 +7.51 +10.89 +11.36 +40.00 +13.62 +0.71 +18.28 +1.72 +22.78 -5.88 +4.73 -14.85 +8.47 -10.71 -4.95 -5.61 -11.29 +9.23 +6.41 -5.50 -11.01 +25.59 -4.19 -5.25 +8.33 -7.57 -7.15 +4.21 0 +20.49

Cours clôture

Cotées en Suisse (CHF) 3M Company Anglo American Austriamicro. BASF Caterpillar Commerzbank Dow Chemical General Electric Goodyear Groupe Danone Lilly Eli PepsiCo Pfizer Inc. Philip Morris Saint-Gobain Schlumberger Siemens Unisys VPB Vaduz N Volkswagen Volkswagen Vz Etats-Unis (USD) 3M Company Apple Inc. AIG Alcoa American Express AT & T Corp Bank of America Boeing Caterpillar Chevron Citigroup Cisco Systems Coca-Cola Disney (Walt) Dow Chemical Du Pont Exxon Mobil Ford Motor General Electric Google Alphabet Kraft Foods Hershey Hewlett-Packard Home Depot Honeywell IBM Intel Corp Johnson & Johnson JPMorgan Chase McDonald’s Corp Merck & Co. Microsoft Oracle Pepsico Pfizer Procter & Gamble The Travelers Time Warner Twitter United Techno Verizon Comm.

Petrol-Charmettes

164 9.45 26.8 75.8 65 d 8.15 29.2 25.85 60 d 130 of 94 d 26 d 89 d 28.5 d 75.5 d 97 d 8.05 91.25 152.4 144.4 169.8 98.865 57.405 9.8 65.94 39.27 14.61 130.48 76.02 101.5 46.01 29.2468 45.28 98.62 53.72 69.16 89.12 13.135 30.06 717 85.235 92.9 13.595 128.62 115.23 152.91 31.665 115.64 65.51 121.36 57.23 52.145 39.4636 102.39 34.9 82.31 114.47 75.82 15.4 101.28 50.89

Cours préc.

Var. % déb. 16

168 +4.12 9.45 +112.35 26.75 -20.11 75.8 -2.19 70.5 -5.59 8.06 -20.87 34.9 0 29.5 -4.41 27.05 -21.66 69 -12.40 75 +60.89 101 -8.82 34.35 -18.23 97 +1.07 41.9 -32.06 74.3 +8.24 105.6 -1.42 7.21 -35.60 91.5 +11.28 153.6 +0.06 147 -0.55 168.38 97.92 57.26 9.52 65.49 39.21 14.42 127.38 75.04 100.66 45.39 29.13 45.04 98.75 53.16 68.78 88.37 13.04 29.94 722.34 85.3 93.5 13.44 131.74 114.79 152.89 31.62 114.76 64.64 121.35 56.64 51.79 39.09 102.53 34.69 82.47 114.62 75.84 15.2 100.43 50.92

+12.71 -6.07 -7.36 -0.70 -5.19 +14.12 -13.19 -9.75 +11.85 +12.82 -11.09 +7.70 +5.40 -6.14 +4.35 +3.84 +14.32 -6.77 -3.49 -5.51 +17.14 +4.06 +14.82 -2.74 +11.25 +11.11 -8.05 +12.57 -0.78 +2.72 +8.34 -6.01 +8.03 +2.47 +8.11 +3.65 +1.42 +17.24 -33.44 +5.42 +10.10

1.115

<wm>10CAsNsjYFAkNdczNjQwNzANFUDAMPAAAA</wm>

1.110

Numéro unique

0844 822 400

MATIÈRES PREMIÈRES

10.05 16.05 20.05 26.05 01.06 EURO/Fr.CH

c. clôture***

c. préc.***

1235.85 / 1251.9 38540 / 39040 221 / 249 220 / 249 16.17 / 16.67 504.5 / 519.5 1194 / 1269 979.5 / 1004.5 30560 / 31310 49.98

1232.55 / 1248.6 38728 / 39228 222 / 250 221 / 250 16.1 / 16.6 506.2 / 521.2 1199 / 1274 966.5 / 991.5 30385 / 31135 49.81 79.3

Highchar ts.com

1.02

0.99

0.96 10.05 16.05 20.05 26.05 01.06 DOLLAR/Fr.CH

Highchar ts.com

TAUX D’INTÉRET INTERBANCAIRES 1 mois 0.89 0.42 0.82 0.82 0.50 0.29

Devises Achat

1 euro 1$ US 1$ canadien 1$ australien 100 yens 1 £ sterling 100 cour. suédoises 100 cour. norvég.

11.05 EURO STOXX50

18.05

25.05

01.06

Highchar ts.com

Titre

Cours clôture

Cours préc.

Var. % déb. 16

Allemagne (EUR) Adidas Allianz BASF Bayer BMW Commerzbank Daimler Deutsche Bank Deutsche Lufthansa Deutsche Telekom E.ON Münchener Rück RWE ord SAP Siemens Volkswagen

117.6 142.55 68.83 89.18 72.24 7.334 59.36 15.05 12.125 15.525 8.878 161.65 12.62 71.47 95.72 137.35

116.85 +30.79 142.65 -12.84 68.35 -2.67 89.34 -22.98 72.27 -26.00 7.351 -23.36 59.28 -23.48 15 -33.17 12.435 -16.72 15.645 -6.98 8.686 -0.58 160.65 -12.40 12.12 +7.77 71.56 -2.60 95.29 +6.49 134.95 -3.47

France (EUR) Air liquide AXA BNP Carrefour Danone France Telecom L’Oréal LafargeHolcim LVMH Moet Michelin Saint-Gobain Sanofi-Aventis Schneider Electric Société Générale Total Vivendi

94.96 21.82 46.385 24.265 62.82 15.37 168.1 39.835 145.25 92.83 39.105 72.4 56.84 35.365 42.465 17.135

95.23 21.755 46.32 24.34 62.87 15.37 168.1 39.525 145.25 92.71 39.825 72.49 57.01 35.61 42.295 17.295

-8.38 -13.51 -11.19 -8.94 +0.86 -0.74 +8.24 -14.73 +0.24 +5.60 -1.86 -7.88 +8.14 -16.92 +2.90 -13.72

Pays-Bas (EUR) Aegon nV Ahold Akzo Nobel ING Groep Philips Electronics Reed Elsevier Royal Dutch Shell A Unilever NV

4.423 4.399 20.345 20.415 61.5 61.58 10.845 10.84 23.805 23.87 15.505 15.445 21.95 21.72 40.535 40.46

-15.43 +4.46 -0.29 -12.89 +1.03 -0.22 +4.05 +1.07

Grande-Bretagne (GBP) AstraZeneca Barclays BP Plc BT Group Diageo GlaxoSmithk. Glencore HSBC Imperial Brands Lloyds Banking National Grid Prudential Reckitt Benckiser Rio Tinto Vodafone

4082.2966 180.5946 368.4 429.559555 1880 1475.3686 142.3448 446.0084 3823.9263 69.9786 981.6884 1334.4734 6980.158278 2015.692 230.0318

Divers (EUR) AB Inbev Banco Santander BBVA Eni Ericsson -B- (SEK) Intesa Sanpaolo Nokia OYJ -ANovo Nordisk -BTelefonica SA

114.4 4.083 5.726 13.77 62.6 2.204 5.01 373.6 9.093

4039 -11.57 179.65 -17.49 358.55 +4.06 431.85 -8.93 1861.5 +1.26 1459 +7.45 135.65 +57.32 444.8 -16.82 3761.5 0 70 -4.23 979 +4.71 1330 -12.83 6930 +11.13 1895 +1.82 228.4 +3.84 113.1 4.053 5.713 13.42 62.6 2.212 5.025 370.7 9.041

0 -10.42 -15.03 -0.21 -23.93 -28.62 -24.03 -6.57 -11.15

1.105 1.100

MONNAIES Franc suisse Euro Dollar US Dollar canadien Livre sterling Yen

311382.688 222128.704 207182.72 163803.136 134295.728 128898.432 111414.992 107392.384 88361.352 69584.928

3100

17 400

138.7 138.3 370 370 0.37 0.34 3.11 3.12 875 895 12.05 12.1 5925 6010 71940 72945 15.3 15.2 170.2 170.7 3.72 3.67 7.5 7.5 5.92 6.05 13.75 13.65 222.7 224.9 2.47 2.56 9.02 8.83 7.5 7.8 120.3 120.2 65.25 65.05 416 413 0.04 0.03 493.25 494 224.4 222 92.8 92.8 209.2 208.7 260.5 260 1030 1005 186.3 184.7 188.2 186.1 0.7 0.7 963 966 197.1 198 4282 4270 129.5 129 374.5 373 88.8 88.3 61.9 61 57.9 57.15 85.15 85 0.25 0.25 24 24 161.4 160 144.5 144.9 56.75 56.7 3.15 3.11 202.7 201.9 105 104 262.5 263.5 497.25 497.25 1478 1456 520 d 520.5 0.61 0.63 44.1 44.35 1855 1857 3.93 3.93 174.6 175

78.5

Nestle N Roche BJ Novartis N Zurich Financial N CS Group N UBS Group N Swisscom N ABB Ltd N Richemont Swiss Re N

3000

Var. % déb. 16

Mazout par 100 litres (prix indicatif 3 à 6000 l.)

10381.062 8901.038 5201.653 4230.705 2624.866 1522.345 1490.515 1479.821 903.547 893.629

17 600

Mazout de chauffage

Or-$/Once Or-Frs/kg Vreneli 20 Napoléon Argent-$/once Argent-Frs/kg Kruger Rand Platine-$/once Platine-frs/kg Brent

CS Group N UBS Group N ABB Ltd N Nestle N Novartis N Cytos Biotech N Evolva N Richemont LafargeHolcim N OC Oerlikon N

LES PLUS FORTES CAPITALISATIONS

17 800

Vol.

<wm>10CFWKuw6AMAwDvyiVXZo0JSPqhhgQOwti5v8nHhsneTnfPIcmfJv6svU19IFSbSBqsNRUwFBL1nILZnoGdUQrDmvllwsrnhP7mwiz0He4qMnrfEjXcd4PtrHvcQAAAA==</wm>

-% -15.09 -5.55 -4.27 -4.16 -3.84 -3.51 -3.29 -3.28 -3.22 -3.17

New Venturetec P Highl Evnt & Ent Edisun Power Gottex Fund N Orascom Dev H Myriad Group N IVF Hartmann N EFG Intl N SHL Telemed N Von Roll P

18 000

Cours préc.

CHANGE

6.6.16

BENCHMARK

Var.% c.préc. +0.20 +0.21 +0.06 +0.17 +0.23 +0.03 +0.14 +1.02 +0.17 +0.56 +0.39 -0.37

Précédent 8818.74 8148.4 2589.36 3179.34 1232.31 4421.78 2997.55 6209.63 10103.26 17807.06 4942.517 16642.23

LES 10 PLUS FORTS VOLUMES

VALEURS ÉTRANGÈRES

Highchar ts.com

LES INDICES

LES 10 PLUS FORTES BAISSES

3 mois 0.87 0.35 0.88 0.82 0.55 0.33

6 mois 0.80 0.23 0.60 0.94 0.70 0.29

Billets

9 mois 0.76 0.13 1.13 1.05 0.90 0.28

12 mois 0.61 0.06 1.35 1.15 0.95 0.24

Avec 100 francs…

Vente

Achat

Vente

…on achète

1.0894 1.117 0.9573 0.9816 0.7454 0.7642 0.7048 0.7248 0.8952 0.9179 1.3848 1.4199 11.7763 12.1107 11.69 12.022

1.084 0.948 0.727 0.684 0.884 1.348 11.55 11.5

1.146 1.032 0.797 0.762 0.964 1.48 12.61 12.56

euros 87.26 $ US 96.89 $ canadiens 125.47 $ australiens 131.23 £ sterling 67.56 yens 10373.44 *Cours indicatifs

FONDS DE PLACEMENTS Fonds en obligations SWC (CH) BF CHF SWC (CH) BF Int’l CHF SWC (LU) Bd Inv CHF B SWC (LU) Bd Inv USD B SWC (LU) Bd Inv EUR B SWC (LU) Bd Inv GBP B SWC (LU) Bd Inv AUD B

97.43 77.47 136.11 175.44 102.9 120.45 233.17

+1.74 +4.55 +1.15 +3.96 +4.55 +6.92 +4.43

Fonds en actions SWC (CH) EF Asia A USD SWC (CH) EF Euroland EUR SWC (CH) EF Europe EUR SWC (CH) EF Gold USD SWC (CH) EF Green Inv CHF SWC (CH) EF Int’l A CHF SWC (CH) EF N.America USD SWC (CH) EF SMC A CHF BCF/FKB (CH) Eq. Switz. A

81.54 126.39 149.54 430.27 102.55 174.42 376.12 576.6 98.61

-2.25 -5.74 -8.62 -2.77 -2.25 +2.82 +3.15 -

Fonds d’allocation d’actifs SWC (LU) PF Income CHF B SWC (LU) PF Yield CHF B SWC (LU) PF Balanced CHF B SWC (LU) PF Growth CHF B SWC (LU) PF Equity CHF B

143.32 174.17 203.12 256.72 284.78

+2.61 +0.79 +0.03 -0.85 -1.95

Fonds immobiliers FIR La Foncière SWC (CH) RE Fund Ifca Solvalor 61

180.2 1045 134.2 250.25

+3.50 +6.36 +7.36 +7.86

Source

Sponsor

CHRONIQUE

Dans l’attente de l’Oncle Sam La grande question qui taraude les investisseurs concerne la politique monétaire qui sera adoptée lors de la prochaine réunion de la MARCO LEVIS* Réserve fédérale américaine de la mi-juin. Tous les chiffres conjoncturels qui pourraient donner lieu à une interprétation de la future politique monétaire américaine sont scrutés et interprétés. Le premier concerne le taux de chômage et il indique une nouvelle baisse à 4,7% sur le mois de mai. Cependant ce chiffre est fortement relativisé par le chiffre de la création de nouveaux emplois qui est très médiocre. Dès lors, la première réaction ne se fait pas attendre avec le dollar qui chute, les bourses qui reculent et l’or qui reprend des couleurs. L’autre grand sujet actuel concerne l’éventuelle sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le fameux Brexit. De toute façon, il faut bien se dire que les Britanniques ne se sont jamais sentis européens, ils sont insulaires, nostalgiques de leur empire colonial et plutôt d’un naturel méfiant envers tout ce qui vient hors de leur île. Cependant, cette fois, se joue aussi leur avenir économique et les conséquences d’un Brexit sont difficiles à cerner. La Bourse suisse a navigué sur le fil de l’eau toute la matinée. En début d’aprèsmidi, les chiffres de l’emploi américains ont plongé le SMI sous la barre des 8200 points. En toute fin de séance, l’indice s’est redressé quelque peu, mais a terminé quand même la journée largement dans le rouge avec 0,70% de recul. Les bancaires ont pâti le plus des nouvelles de ce jour. L’action UBS a chuté de 3,35% effectuant la pire performance de l’indice. A l’instar de sa consœur, l’action de Credit Suisse a baissé de 2,47%. Le haut du pavé a été tenu par le titre de Swisscom qui a repris du poil de la bête avec un gain de 1,48%. Contre notre monnaie nationale, un dollar américain s’échange à 0,9780 franc et l’euro se négocie à 1,1080 franc. *BANQUE CANTONALE DE FRIBOURG

Cours sans garantie


SUISSE

SAMEDI 4 JUIN 2016

Des «pions» civilistes à la rentrée Des civilistes pourraient jouer les «pions» dans les écoles dès la rentrée. Le Conseil fédéral a mis en vigueur au 1er juillet une révision de la loi sur le service civil, qui prévoit en outre une journée d’introduction. Pour faire face au nombre croissant de personnes qui font un service civil (18 223 personnes et 1,6 million de jours effectués en 2015), la loi leur permettra désormais de surveiller les récréations et de donner un coup de main lors des devoirs, pendant les repas, à la conciergerie ou en période de camps scolaires. Pas de concurrence aux profs Ce coup de pouce pourra être offert de l’école enfantine à l’école secondaire post-obligatoire. Les cantons et les communes seront libres d’y recourir ou non. Cette nouvelle affectation ne sera pas utilisée pour combler un manque de

VOLKSWAGEN

PAS DE PROCÉDURE PÉNALE EN SUISSE Le Ministère public de la Confédération (MPC) n’ouvri­ ra pas de procédure pénale dans le cadre du scandale VW. La Fédération romande des consommateurs (FRC) fait recours contre cette décision. La décision du MPC mettrait un terme à la procédure pé­ nale en Suisse alors que le résultat de l’enquête menée par les autorités ­allemandes n’est pas encore connu, a communiqué hier la FRC. L’association a décidé de faire recours. Pour rappel, le MPC avait récolté plus de 2000 plaintes pénales. Elles ont été transmises au Minis­ tère public allemand. ATS

GRAPHISME

FAILLITE D’UN ATELIER Le graphiste Roger Pfund, célèbre pour ses billets de banque, n’aura pas réussi à sauver son entreprise. La faillite de son atelier, lancé au début des années 1970, a été prononcée il y a une dizaine de jours à Genève. Pour au­ tant, M. Pfund se dit d’une certaine manière soulagé par la décision du 25 mai du Tri­ bunal de première instance intervenue après un surendet­ tement de son entreprise. «J’ai donné 50 ans de ma vie à me battre pour payer des salaires à chaque fin de mois», a-t-il affirmé hier à l’ATS, confirmant une infor­ mation publiée par le quoti­ dien L’Agefi. ATS

FRUITS

UN PEU MOINS DE FRAISES La récolte des fraises suisses tourne actuellement à plein régime en Suisse. Près de 7000 tonnes de fraises lo­ cales devraient se retrouver sur le marché cette année. La cueillette sera moins ­importante que l’année pré­ cédente, a indiqué à l’ats Fruit-Union Suisse. En 2015, plus de 7300 tonnes de ces fruits rouges avaient été récoltées. Durant l’année record de 2014, plus de 8700 tonnes avaient inondé le marché. ATS

personnel. L’enseignant gardera la responsabilité du cours. Les civilistes peuvent déjà prêter main-forte dans les écoles intégratives, pour handicapés par exemple.

3.6 millions de francs C’est la somme mise à disposition des établissements d’affectation des civilistes

La révision de loi ne se concentre pas uniquement sur ce point. Elle étend par exemple aux projets de conservation de biens culturels l’aide financière fédérale exceptionnelle en faveur des établissements d’affectation de civilistes. Les 3,6 millions de fr. à disposition seront répartis entre davantage d’associations. Sans cet ajout, la loi aurait limité le coup de pouce au domaine de la protection de l’environnement et à celui de la forêt. Les aspirants civilistes continueront de prouver leu r con f l it de

La Suisse est en rupture de stock

Le manque de vaccins est une première en Suisse. C. Aeberhard

Vaccin pour enfants L La Suisse

est confrontée à une rupture de stock totale et prolongée d’un vaccin combiné destiné aux enfants de 2 mois à 4 ans, a relevé la RTS hier. Une information que confirme Swissmedic. Le vaccin en question protège contre six maladies. Le principal fabricant de vaccins combinés en Suisse, GlaxoSmithKline (GSK), a expliqué à la RTS avoir rencontré un problème de fabrication dans son usine en Belgique. Il n’est donc plus possible d’acheter ou de commander ce vaccin. La firme espère pouvoir livrer un vaccin d’ici à deux semaines, sans garantie. Les médecins et les pharmaciens sont informés que la pénurie pourrait durer plusieurs semaines. Dans le mois qui vient, les pédiatres devront compter sur leurs réserves et privilégier les bébés en dessous de six mois, a déclaré Chloé Miauton, pédiatre à Lausanne. Selon Swissmedic, c’est la première fois qu’une telle rupture de stock se produit. L’Institut suisse des produits thérapeutiques ne prévoit pas de faciliter l’accès à un autre produit équivalent. Il existe pourtant un autre vaccin disponible en France produit par Sanofi Pasteur. Il n’est pas autorisé en Suisse et n’est pas remboursé par l’assurance de base. En Suisse, des produits de substitution existent pour certaines maladies du vaccin combiné, mais pas pour la coqueluche. Le vaccin combiné en rupture de stock est utilisé pour la première vaccination et les vaccinations de rappel de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche notamment. L ATS

Le tunnel est ouvert au fret

conscience en acceptant d’accomplir un service une fois et demie plus long que l’armée. Ils ne pourront plus déposer de demande d’admission avant le recrutement et devront désormais prendre part à une journée d’introduction. Le but est qu’ils s’interrogent sérieusement en amont sur les conséquences de leur décision. Et ils devront toujours con­f irmer leur demande d’accomplissement du service civil. Une polémique est née après l’introduction, en avril 2009, de la preuve par l’acte. L’abandon des examens de conscience a provoqué une explosion des demandes. Aussi avec les paysans D’autres corrections sont prévues. Les affectations des civilistes seront adaptées à la nouvelle politique agricole et au système des paiements directs. Le fait de toucher des contributions au maintien d’un paysage ouvert ne sera plus un critère pour pouvoir faire appel à des civilistes. Les engagements à l’étranger devront quant à eux servir la promotion civile de la paix. L ATS

Trains au Gothard. Le premier train marchandises a traversé le tunnel de base du Gothard hier matin, deux jours après l’inauguration du plus long tube ferroviaire au monde. L’expérience se multipliera d’ici au lancement de l’exploitation régulière du tunnel en décembre prochain. Il était 9 h 20 lorsque les représentants de l’Office fédéral des transports, des CFF et du canton d’Uri ont donné, à Erstfeld (UR), le feu vert au train qui transportait du gravier à destination de Bellinzone,

précise un porte-parole des CFF. Il s’agit du coup d’envoi d’une «ère de fret ferroviaire plus efficace», se réjouissent les autorités. Durant la période de test, qui s’achèvera en décembre, les trains marchandises ne doivent pas dépasser 100 km/h dans les 57 km du tunnel. D’ici là, les CFF ­auront effectué 5000 traversées à titre de derniers essais. Le début de l’exploi­ tation régulière du tunnel est fixé au 11 décembre. ATS/KEYSTONE

PUBLICITÉ

191 mm

JUNIOR PAGE 258 mm

Préaux d’école L Le service civil attire toujours plus de candidats. Le Conseil fédéral propose de les utiliser à la surveillance des récréations et des devoirs, ou lors de camps verts.

7

Fr. 4700.– QUADRI TVA en sus


8

RELIGIONS

RUSSIE

MILLE NOUVELLES ÉGLISES Depuis 1988, le Patriarcat de Moscou a ouvert en moyenne mille églises par an, soit quelque trois par jour. L’Eglise orthodoxe, de par son nombre de croyants, se place au deuxième rang dans le monde.   CATH.CH

ÉCOSSE

BAPTÊMES ONLINE L’Eglise d’Ecosse va lancer une enquête pour évaluer l’intérêt d’introduire des baptêmes, communions et autres sacrements chrétiens en ligne. Elle a vu ses membres d’un tiers entre 2004 et 2015. PROTESTINTER

SAMEDI 4 JUIN 2016

Polémique sur les assermentations à l’église Autorités politiques L Cinquante communes du canton de Vaud célèbrent encore les assermentations des nouvelles autorités politiques dans leurs églises et temples. Cette pratique n’est pas du goût de certains élus qui y voient une atteinte au principe de laïcité de l’Etat. Quatre nouveaux conseillers communaux de Cossonay, près de Morges, ont refusé, en mai dernier, de prêter serment dans le temple local, a rapporté le 2 juin le quotidien 24 heures. Qu’ils soient pour, contre, ou qu’ils la tolèrent, l’assermentation à l’église fait réagir certains élus. A Saint-Prex, près de Lausanne, une interpellation a été déposée par Fabrice Dessaux afin de déplacer l’événement dans un lieu laïc. «Pour moi, c’est une tradition qui n’a plus de sens. Il faut la changer, estime le

conseiller communal. C’est le dernier reste d’une tradition qui mêle politique et Eglises et les choses devraient être séparées.» Ce sont souvent les mêmes raisons qu’invoquent ceux qui plébiscitent l’inverse. «C’est historique, c’est comme à Noël, le pasteur et le curé sont là en tant qu’hôtes. Cela permet de conserver un lien avec nos racines», affirme Serge Reichen, syndic de Paudex, une commune qui pratique encore les assermentations à l’église. Grégoire Mayor, chargé d’enseignement à l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel, constate que cette cérémonie solennelle présente une mise en scène symbolique du pouvoir. «Si les participants en plaisantent parfois, la supprimer poserait certainement un problème», note-t-il.

En terre vaudoise, cette tradition remonte à l’époque de l’administration bernoise. Sous le régime bernois, les militaires et les fonctionnaires devaient prêter serment. En 1798, sous l’influence de la Révolution française, tous les citoyens y sont astreints. Puis cela est à nouveau réservé aux autorités, explique Grégoire Mayor. Avec les libres-penseurs, les premières contestations ne tardent pas à arriver. En 1871, le texte du serment est amputé de la formule «Je le jure» au profit d’une promesse solennelle. En 1921, les socialistes lancent un débat visant à laïciser les assermentations. Comme c’est toujours le cas de nos jours, leur vision de la symbolique de ce rituel les oppose aux partis bourgeois. Pour comprendre cette relation particulière Etat-Eglises propre au canton de

Vaud, il faut sortir de la perspective française de la laïcité, explique le théologien de l’Université de Lausanne, Bernard Reymond. «Notre conception de cette notion se rapprocherait plus de celle des Etats-Unis, où le gouvernement n’appartient à aucune Eglise mais où le président est assermenté devant Dieu», remarque-t-il. Dans le canton de Fribourg, l’assermentation des autorités politiques se fait en règle générale en des lieux profanes, comme la salle des fêtes de SaintLéonard pour les élus du district de la Sarine ou la salle de spectacle CO2 à La Tour-de-Trême pour la Gruyère. A Fribourg subsiste en revanche l’ancienne tradition de l’assermentation des aspirants de police en la cathédrale Saint-Nicolas. L CATH.CH/PFY

Les accusations se multiplient contre Mgr Tony Anatrella, prêtre et psychanalyste parisien

Le «psy de l’Eglise» mis sous pression K PATRICE FAVRE, L’ÉCHO MAGAZINE

Abus sexuels L Un visage flouté s’ex-

prime devant les caméras du journal de TF1, le 16 mai; un autre est vu de dos. Ces deux hommes reprochent à Mgr Tony Anatrella, prêtre et psychanalyste parisien, des pratiques peu conformes à la morale chrétienne et à l’éthique professionnelle: massages poussés, masturbations réciproques et même «viol». Des accusations qui font suite à d’autres publiées début mai par le site d’information Mediapart: là aussi, deux victimes présumées font état de thérapies corporelles particulières. Ces témoignages ne surprennent pas le dominicain Philippe Lefebvre, bibliste, professeur à la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg. C’est en 2006 qu’il s’intéresse pour la première fois à Mgr Anatrella. Auteur de livres à succès, celui-ci cite volontiers Freud pour critiquer une modernité permissive et destructrice.

«Nous donnons une réponse administrative à des personnes blessées qui attendent une écoute» Philippe Lefebvre

grette l’absence de références bibliques dans l’argumentation du psychanalyste et son «eugénisme ecclésiastique» qui écarte a priori celui qui n’est pas dans la norme. «Après cet article, dit le professeur de Fribourg, j’ai reçu des centaines de réactions positives, en particulier de formateurs et de maîtres des novices. Des évêques aussi me félicitaient discrètement. C’était comme si une parole se libérait: Mgr Anatrella était un monument que personne n’osait égratigner.» Témoignages accablants Un de ses correspondants ne lui écrit pas seulement pour le remercier, mais pour évoquer sa thérapie avec le célèbre psy. «C’était un étudiant brillant que j’avais connu quelques années plus tôt et que j’avais perdu de vue.» Le jeune homme, visiblement marqué, lui raconte les «massa­ges» proposés par Mgr Anatrella: il se retrouve nu, le monsignore aussi, et le reste suit. «Je l’ai cru, dit le Père Lefebvre. Il y avait des détails qu’on n’invente pas.» Il décide donc d’avertir les évêques. Quand un prêtre de Vendée engagé dans la pastorale des homosexuels lui raconte qu’il connaît deux autres victimes de tels dérapages, il lui confie une lettre. «Ce prêtre a rencontré une délégation de sept

Mgr Anatrella est aussi consulteur auprès de deux Conseils pontificaux, celui pour la famille et celui de la santé, et il participe à la formation des nouveaux évêques lors de leur stage à Rome, une mission qu’il exerce aujourd’hui encore. Dans le monde francophone, sa double casquet te de prêtre et de «spécialiste en psychiatrie sociale» en fait «le psy de l’Eglise». Fin 2005, il intervient dans «L’Osservatore Romano» pour appuyer une instruction du Vatican sur les séminaristes. Pour lui, les homo sexuels, qu’il juge narcissiques, ne sont définitivement pas «dans l’état adéquat pour se marier, pour adopter des enfants et pour accéder au sacerdoce». Le Père Lefebvre lui Mgr Tony Anatrella, prêtre et psychanalyste parisien, répond dans un long fait l’objet de nouvelles accusations concernant ses article publié sur son site «massages thérapeutiques». RadioNotreDame.com/DR (www.lacourdieu.com) en janvier 2006. Il re-

évêques, dont le vice-président de la Conférence des évêques de France, et Mgr Rouet, archevêque de ­Poitiers. Après cette entrevue, il m’a dit que les

évêques étaient déjà au courant. J’ai pensé que j’avais fait le nécessaire: il y avait quand même sept évêques informés!» Il se trompait. 2006 est pourtant une année difficile pour le célèbre psy parisien. En septembre, la revue Golias publie un article intitulé: «Les étranges méthodes du docteur Anatrella». Là, c’est un ancien séminariste qui témoigne. Des plaintes sont déposées et Anatrella est invité à s’expliquer devant un juge ecclésiastique. Mais tout est classé «sans suite»: les délits, s’ils devaient exister, seraient trop anciens pour être poursuivis. Assisté d’un ténor du barreau parisien, le psychanalyste dépose une plainte contre X pour diffamation, mais personne n’est condamné, là non plus. Constatant que rien ne bouge, le Père Lefebvre enfonce le clou dans un nouvel article publié en novembre 2006, intitulé Les dérapages de Mgr Anatrella. Mais s’il pen­s e ébranler la statue du com­ mandeur, il se trompe une fois de plus: Mgr Tony Anatrella n’a pas perdu ses appuis en France et à Rome. Et c’est le Père Lefebvre qui prend les coups. «J’ai été traîné dans la boue  par les journalistes

et les sites de la droite catholique, et on m’a fait savoir que des cardinaux, à Rome, n’étaient pas contents de mes articles.» C’est alors que se produit un épisode qu’il juge gravissime: le 23 novembre 2006, Mgr Vingt-Trois, cardinal-archevêque de Paris, diocèse dont dépend Mgr Anatrella, adresse un message à tous ses prêtres. Le cardinal assure le psychanalyste «de notre estime, de notre amitié et de notre prière», et il dit sa confiance dans le travail de la justice. «C’était le moment où des victimes commençaient à se signaler. Cette lettre a eu pour effet de les faire taire, dit le Père Lefebvre: comment oser le dénoncer si l’Eglise prenait sa défense?» En mars 2007, Mgr Anatrella est sur le plateau de télévision de KTO, la télévision du diocèse de Paris. Prenant la pose du martyr, le psychanalyste avoue que «la calomnie est ce qu’il y a de plus éprouvant à vivre pour un homme. Mais je commence à voir le bout du tunnel. Je suis une cible: quand on m’attaque, c’est l’Eglise qui est visée.» Un silence assourdissant L’affaire semble définitivement enterrée, mais le Père Lefebvre reçoit un nouveau témoignage. En 2014, il écrit alors directement au président de la Conférence épiscopale française, Mgr Georges Pontier, évêque de Marseille. Il ne reçoit aucune réponse. Un silence assourdissant au vu des remous suscités par les récents scandales de curés pédophiles. Le 13 mai dernier, suite aux nouvelles révélations de Mediapart, l’Archevêché de Paris diffuse un communiqué précisant qu’un témoignage a bien été déposé en 2014, mais «anonyme et indirect». Les éventuels témoins sont donc priés de se manifester devant la justice ecclésiastique. Une réponse que le Père Lefebvre, qui a rencontré entre-temps une troisième victime, juge totalement insatisfaisante: «Mon rapport de 2006 n’était pas anonyme. Et on donne une réponse administrative et juridique à des personnes blessées qui attendent une écoute, qui veulent surtout être reçues comme des personnes. Des évêques qui se présentent volontiers comme les «pères» de leurs fidèles doivent réagir autrement.» Plus que la culpabilité du psy de l’Eglise, qui reste encore à démontrer, c’est la mauvaise gestion du dossier par les évêques et leur étrange passivité qui inquiètent. Tony Anatrella, lui, a fait savoir «qu’il ne répond pas à la presse en ce moment». L


Suisse

SAMEDI 4 JUIN 2016

9

Berne a adopté le projet de mise en œuvre de l’initiative qui interdit Cadeaux fiscaux aux délinquants sexuels d’approcher des enfants. Il maintient des exceptions bientôt plafonnés

Pas de cas mineurs aux yeux de Marche blanche

Régions périphériques L Les allègements fiscaux

K CHRISTIANE IMSAND

Pédophilie L La justice doit-elle

prendre en considération les cas particuliers? Le débat amorcé en 2014 lors de la campagne qui a conduit à l’adoption de l’initiative interdisant aux délinquants sexuels d’approcher des enfants va reprendre de plus belle. La loi d’application adoptée hier par le Conseil fédéral suscite déjà l’ire des partisans de l’initiative de la Marche blanche. Ils n’admettent pas les exceptions figurant dans le projet soumis au parlement. Pour l’ancien procureur tessinois Paolo Bernasconi, qui a repris les rênes de l’association Marche blanche après le départ de Christine Bussat, le principe de proportionnalité qui est invoqué par le gouvernement ne s’applique pas à ce cas de figure. «Nous demandons le respect du texte constitutionnel, s’exclame-t-il. Celui-ci ne fait pas de distinction entre les cas graves ou moins graves. Pendant la campagne, nous avons admis une seule exception en faveur des amours entre adolescents. Le peuple a voté en connaissance de cause.» L’initiative a été adoptée par 63,5% des suffrages le 18 mai 2014. Elle prévoit que quiconque est condamné pour avoir porté atteinte à l’intégrité sexuelle d’un enfant ou d’une personne dépendante (âgée ou malade) est définitivement privé du droit d’exercer une activité professionnelle ou bénévole en contact avec des mineurs ou des personnes dépendantes. Cela peut toucher par exemple des enseignants, des animateurs de camps de vacances ou des moniteurs sportifs. Une clause d’exception Pour les initiants, cette règle ne souffre pas d’exceptions. Pour le Conseil fédéral, les principes de l’Etat de droit ne permettent pas de faire fi de la notion de proportionnalité. C’est pourquoi il propose une clause d’exception qui s’appliquerait «dans les cas de très peu de gravité». Outre le cas des contacts sexuels consentis entre des jeunes de 15 et 20 ans, le message cite d’autres exemples comme celui d’un buraliste vendant une revue pornographique à un mineur, ou encore un groupe de jeunes faisant circuler sur leurs portables des vidéos à caractère sexuel impliquant des mineurs. Aux yeux du gouvernement, il serait démesuré dans ce genre de circonstances d’exiger une interdiction professionnelle à vie. Bien que le Conseil fédéral ait serré la vis par rapport au projet envoyé en consultation, les initiants n’entrent pas en matière au-delà du cas des amours adolescentes qui devrait faire l’objet selon eux d’une mention spécifique dans le Code pénal. L’important pour eux est de ne donner aucune marge de manœuvre au juge. Le comité interpartis qui avait soutenu l’initiative, dominé par l’UDC, le PDC et le PBD, ­souligne dans un communiqué que l’interdiction professionnelle n’est pas une peine mais une mesure préventive et que le délinquant qui a purgé sa peine peut exercer toutes les autres professions qu’il souhaite. La possibilité d’un réexamen de l’interdiction, au plus tôt dix ans après la condamnation, ne trouve pas davantage grâce à ses yeux. Il

«Nous demandons le respect du texte constitutionnel» Paolo Bernasconi

«La clause d’exception concerne les cas de très peu de gravité»

Simonetta Sommaruga

destinés à attirer les entreprises dans les régions périphériques seront plafonnés dès le 1er juillet. Le nombre des communes concernées va être fortement réduit. Le Conseil fédéral a modifié hier les ordonnances correspondantes. La loi autorise actuellement la Confédération à s’aligner sur les cantons et à accorder des allégements d’impôt aux entreprises qui créent ou réorientent des emplois. Pour éviter des cadeaux excessifs par rapport aux places de travail soutenues, un plafond sera fixé. Plusieurs fourchettes étaient envisagées: de 71 594 à 143 188 francs par emploi à créer et de 35 797 à 71 594 francs par emploi à préserver et par an. Le gouvernement a finalement tranché: ce sera 95 000 francs par emploi à créer et 47 500 francs par emploi à réorienter. Un plafond devra aussi être introduit au niveau cantonal. Le nombre de communes éligibles sera nettement inférieur aux 633 actuelles, pour tourner autour de 160 dans 19 cantons (contre 11 actuellement). Aux cantons figurant dans le périmètre actuel s’ajoutent notamment Fribourg et Vaud. Dans le canton de Fribourg, il s’agit de BillensHennens, Guin, La Folliaz, Mézières, Romont et Villaz-Saint-Pierre. Pour le canton de Vaud: Aigle, Bex, Château-d’Œx, Cheseaux-Noréaz, Grandson, Lavey-Morcles, Montagny-près-Yverdon, Moudon, Rennaz, Sainte-Croix, Valeyres-sous-Montagny, Vallorbe et Yverdon ont été retenues. L ATS

De l’indulgence pour pompiers et policiers

Courses d’urgence. Dès le 1er août, les douaniers, policiers, pompiers et ambulanciers pourront renoncer à donner les signaux d’avertissement nécessaires si ceux-ci compromettent leur tâche. Le Conseil fédéral a fixé hier l’entrée en vigueur de cette révision hétéroclite de la loi sur les douanes. La justice se montrera plus indulgente en cas d’enfreinte au code de la route par des services d’urgence. Les juges pourront atténuer la peine et les autorités administratives réduire la durée minimale du retrait du permis. Dans les cas de peu de gravité, il pourrait même ne pas y avoir de sanctions. ATS/ALAIN WICHT-A

GRAND-SAINT-BERNARD Pour les initiants, le peuple a voté en connaissance de cause en mai 2014 dans le but de tenir les mineurs à l’écart des personnes condamnées pour pédophilie. Keystone

rappelle que le texte constitutionnel prévoit une interdiction définitive. Paolo Bernasconi est en désaccord avec ses partenaires sur ce point. «Ce réexamen est conforme aux principes généraux du Code pénal suisse, relève-t-il. Il répond à un souci de cohérence. Toutes les mesures, même les plus graves, doivent être revues périodiquement. Dix ans paraît une période suffisamment longue pour justifier un réexamen.» Le Conseil fédéral précise pour sa part que les pédophiles au sens psychiatrique du terme ne pourront en aucun cas bénéficier de la clause d’exception ou d’un réexamen. «Le tribunal devra impérativement et dans tous les cas prononcer une interdiction à vie d’exercer une activité en contact avec des mineurs.» L

Les clubs de sport jouent le jeu Comment vérifier si un collaborateur – déjà en place ou candidat à un poste – est frappé à vie d’une interdiction de travailler avec des mineurs et personnes dépendantes?

Cette épineuse question se pose aux ­d ivers employeurs que sont les écoles, les crèches, les sociétés sportives ou encore les institutions d’accueil pour handicapés et personnes âgées. Divers instruments doivent leur permettre d’y répondre. Le principal de ces outils, l’extrait spécial du casier judiciaire, existe depuis le 1er janvier 2015. Il contient les interdictions d’activité prononcées à l’encontre d’une personne. Son avantage par rapport à l’extrait «normal»: la mention d’une interdiction y reste inscrite à vie. Dans l’extrait classique, ces notifications

sont effacées après un certain temps, explique Corine Klöti, spécialiste à l’Office fédéral de la justice. Le hic: le message du Conseil fédéral n’oblige pas les employeurs à commander cet extrait spécial. Il se con­tente de leur en laisser la possibilité. Pourtant, dans la première mouture de son projet, le gouvernement avait opté pour un processus contraignant. Mais la consultation des milieux concernés l’a convaincu de faire machine arrière. La proposition a «été rejetée par de nombreux participants, notamment par les organisations non professionnelles. C’est pourquoi l’idée a été abandonnée», résume le Département fédéral de justice et police. Parmi les détracteurs de l’obligation figurent des faîtières sportives. L PB

L’HOSPICE COMPTE SUR LES REQUÉRANTS Des requérants d’asile participeront cet été à la restauration du mur en pierres sèches qui abrite la conduite d’eau potable alimentant ­l’hospice du Grand-Saint-Bernard (VS). L’établissement cherche encore des fonds. Le coût des travaux s’élève à 1,6 million de francs. La moitié de cette somme environ a pu être réunie. Pour le reste, l’hospice compte sur les dons. Avec cette≈rénovation s’achèveront d’importants ­travaux ainsi qu’une recherche de fonds qui a débuté en 2013 et devrait permettre de réunir au total 8 millions de francs environ. Par ailleurs, le col du Grand-Saint-Bernard a été rouvert au trafic hier. ATS

BIENNE

LES ÉDILES SERONT MOINS PAYÉS Les salaires des cinq membres de l’Exécutif de la ville de Bienne vont baisser de près de 16%. Les citoyens ont accepté hier par 68% des votants l’initiative populaire de l’UDC «200 000 francs suffisent». La rémunération du maire passera de 262 000 francs par an à 220 000 francs et celle des autres conseillers municipaux de 238 000 à 200 000 francs. ATS


10

Forum

SAMEDI 4 JUIN 2016

VOS LETTRES

VU PAR ALEX

K

Inondations à Paris

Des «propos choquants» tenus par le pape François

«

Dans l’article intitulé «Des partisans de la laïcité se mobilisent» (28.05), M. Scheller, l’un des responsables de cette mobilisation, estime que le voile n’est pas une obligation islamique et qu’«il est devenu un costume politico-religieux. Les femmes qui le portent sont soit des militantes, soit des victimes, soit des idiotes.» J’approuve tout à fait ces propos. C’est pourquoi je désapprouve les propos choquants tenus par le pape François et rapportés dans l’article, selon lesquels, en substance, une croix peut-être portée par une femme catholique comme un foulard peut être porté par une femme musulmane. Faire un tel parallèle, c’est faire fi du symbole que représente le port du foulard autre-

ment plus ostentatoire que la croix! Si la femme musulmane veut elle aussi montrer son appartenance à sa religion, elle n’a qu’à porter une «main de Fatma» qui est aussi un joli bijou, tout aussi discret que la croix portée par les femmes catholiques. Ce pape sud-américain peut-il comprendre les Européens qui, à plusieurs reprises, ont eu à faire face au cours de leur histoire à l’islam conquérant? Cela dit, les partisans de la laïcité ont manqué de courage en n’allant pas au bout de leurs convictions: le port du voile à l’école n’a pas lieu d’être. Pour l’intégration, c’est dès l’enfance, à l’école… Si l’école n’y aide pas, on n’y arrivera pas. MARIE-FRANCE OBERSON, SIVIRIEZ

Deuxième pilier: quel manque de vision et de pragmatisme

«

David Bonny (20.05) est offusqué par les propos de M. Frost, directeur de Swiss Life, au sujet de l’évolution nécessaire de not re système de pré voyance professionnelle. La LPP prévoit que le capital de prévoyance individuel épargné jusqu’à la retraite permette de financer les rentes versées à ce même individu jusqu’à son décès. Or, l’augmentation de l’espérance de vie ainsi que la diminution du rendement attendu des capitaux imposent la baisse des rentes de retraites. Selon l’Office fédéral de la statistique, l’espérance de vie à 65 ans, pour un homme, est passée de 14,9 années en 1985, date d’entrée en vigueur de la LPP, à 19,4 en 2014! Il s’agit là d’un constat objectif publié par l’administration publique et cette tendance est vouée à se poursuivre. L’analyse de M. Frost est celle d’une personne responsable et

courageuse, bien loin des préoccupations d’un politicien se limitant à protéger de soi-disant acquis. M. Bonny, quel avenir voulez-vous léguer aux générations futures? Des dettes colossales résultant de rentes octroyées et non financées? Un tel manque de vision et de pragmatisme me fait d’autant plus peur qu’il émane d’un député, alors même que les dirigeants de notre canton devront faire preuve de réalisme pour réviser le système de financement de la caisse de pensions de l’Etat. En effet, le canton de Fribourg est un des derniers de Suisse à calculer les rentes de ses futurs retraités en fonction de l’évolution de leurs salaires plutôt que du capital épargné. A terme, la garantie de prestations aussi élevées qu’irréalistes débouchera inévitablement sur de lourds coûts à charge des contribuables. CLAUDE RICHARD, FRIBOURG

Une proposition concrète pour l’école de la Neuveville

«

Par définition, une norme est une formule abstraite «de ce qui doit être». L’école d’aujourd’hui en impose plus d’une: bibliothèque, salles en grand nombre et de grandes tailles… Et tout ça doit se trouver sur le même site pour les filières de la 1H à la 8H (ex-classes enfantines et primaires), faute de quoi, on ne répond pas à la norme! Mais ce qui me trouble, c’est que: commencer l’école à 7 h 40, mettre une place de jeux à 20 m de la Sarine et à l’ombre des marronniers ou encore faire traverser le pont de Saint-Jean par les élèves dès 4 ans, en rangs par deux, afin de relier l’école à l’accueil extrascolaire… Là, il n’y a pas de norme! C’est normal? Les parents ne doivent pas accepter cette situation. Afin de pouvoir répondre à toutes les normes exigées, construisons l’école agrandie de la Neuveville sur le site de l’ancienne usine à gaz. Un projet

d’habitations y était prévu. Pourquoi pas une école et une salle de gym aux normes que les écoles des environs se partageraient? Ce site est vraiment moche dans cette si jolie BasseVille. Ces trois greniers (projet lauréat du concours d’architecture) pourraient même devenir plaisants. Pour ce faire, et dans une vision plus globale, il faudrait une passerelle qui relie les deux sites scolaires séparés alors de 150 m. J’ose espérer que cette distance réponde aux normes et qu’on puisse considérer ça comme site scolaire de 1H à 8H. Avec cette solution, l’école ne commencerait pas plus tard le matin, la place de jeux du quartier serait maintenue au soleil, protégée des inondations, et les enfants pourraient faire les trajets en toute sécurité. C’est là «ce qui doit être» le plus important. JUAN ALEXIS TAPIA CRUZ, FRIBOURG

OPINION

Ouvrier de droite ou bourgeois de gauche GILBERT CASASUS Professeur en études européennes de l’Université de Fribourg

D

u politologue aguerri au citoyen engagé, chaque observateur de la chose publique établit désormais le même constat: la matrice institutionnelle et idéologique du système politique, instauré au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, se fragilise au fil des scrutins nationaux ou locaux. Alors que la victoire de Donald Trump aux présidentielles américaines paraît désormais plausible, l’Europe enregistre, souvent avec effroi, les succès d’une extrême droite qu’elle croyait pourtant avoir vaincue en 1945. L’Europe s’était habituée à un débat traditionnel entre «une droite capitaliste» et «une gauche socialiste». Cela lui convenait parfaitement, d’autant que ces deux familles politiques se prévalaient d’une légitimité issue d’un double ancrage, social et confessionnel, qui a perduré depuis la fin du XIXe siècle. Les lignes de fracture politique se situaient, en premier lieu, dans «la lutte des classes» entre «la bourgeoisie» et «le prolétariat», soit entre ceux qui détenaient le capital et ceux qui le produisaient. Vulgate marxiste globalement dépassée, ce schéma reste néanmoins valable à

certains égards. Secundo, l’appartenance confessionnelle a profondément déterminé les préférences politiques. Alors que la démocratie chrétienne s’inspira en grande partie du catholicisme, la social-démocratie privilégiait le modèle scandinave, de nature plus protestante, voire le principe laïc de la séparation entre l’Eglise et l’Etat.

«Dis-moi ton niveau d’études et je te dirai pour qui tu votes» Mais il n’y a plus désormais d’automatisme général entre les affiliations sociale et religieuse d’une part, et les positionnements politiques de l’autre. Plus que naguère, le «bourgeois catholique» vote à gauche, tandis que «l’ouvrier non pratiquant» apporte sa voix à la droite, sinon à la droite de la droite. Ces «comportements hors cadre» se généralisent de plus en plus. Ils sont le fruit d’une nouvelle ligne de fracture qui, dans son

ampleur, a émergé depuis la fin du dernier millénaire. Fracture que l’on peut qualifier «d’intellectuelle», elle est aussi une conséquence collatérale de la globalisation. Les victimes de la mondialisation, presque toujours dotées d’un niveau d’éducation relativement peu élevé, se tournent ainsi vers les partis proches de l’extrême droite. En revanche, les plus diplômés choisissent davantage la gauche. Non qu’ils veuillent forcément s’identifier à elle, mais parce qu’ils désirent mieux critiquer, adapter ou transformer le système dans lequel ils vivent. «Dis-moi quel est ton niveau d’études et je te dirai pour qui tu votes!», tel pourrait être un nouvel axiome en science politique qui, d’une simple hypothèse de travail, devrait tordre le cou à certaines idées reçues, selon lesquelles la gauche et la droite n’existent plus. Elles demeurent, sauf qu’elles ont changé d’électorat. Et plus encore, elles seront confrontées, chacune dans son propre camp, à une incontournable recrudescence de la dialectique qui les a toujours opposées l’une à l’autre: celle entre les conservateurs et les progressistes.

RÈGLES DU JEU

SOUVENIRS

Démolition du Grand-Pont suspendu à Fribourg, vers 1923.

PHOTO PRÊTÉE PAR M. GASTON COTTING, FRIBOURG

L Les textes publiés dans la page Forum ne doivent pas dépasser 1600 signes (caractères et espaces entre les mots). Adresse complète, rue, localité et surtout numéro de téléphone (aussi valable pour les e-mails) doivent figurer sur votre envoi. L Les lettres envoyées à plusieurs journaux, les communiqués, les lettres ouvertes et pétitions sont refusés. L La rédaction rédige titre et introduction des textes. Elle se réserve le droit de raccourcir des textes trop longs en sauvegardant l’essentiel du message et d’adapter les passages peu clairs. Tous les textes publiés sont signés du nom de l’auteur. L Les lecteurs ont aussi la possibilité d’envoyer des photos et des cartes postales pour la rubrique «Souvenirs», à l’adresse suivante: Rédaction «La Liberté», bd de Pérolles 42, CP 208, 1705 Fribourg. Ces images leur seront retournées après publication. LIB


Cremo Malgré la crise laitière, le groupe de

Villars-sur-Glâne a réalisé un bénéfice de 6,6 millions en 2015. Une performance. p. 13

Bulle Sophie Archelas Grandjean est l’arme des ImprOvisibles. Native de Marseille, cette Bulloise d’adoption coache depuis dix ans la troupe de théâtre d’improvisation, qui fête son anniversaire ce soir à Ebullition. Agée de 34 ans, celle qui est à la ville technologue alimentaire, passe pour une animatrice rigoureuse.

p. 16

Régions



11

LA LIBERTÉ SAMEDI 4 JUIN 2016

Erwin Jutzet ne briguera pas un nouveau mandat. Combien de candidats la gauche présentera-t-elle?

La gauche cherche encore sa stratégie SUR LES RANGS

Cinq prétendants

2016

6 novembre

K PATRICK PUGIN

Outre les deux ministres sortantes, ils sont cinq à vouloir figurer sur la liste de l’Alliance de gauche cet automne pour préserver le siège d’Erwin Jutzet.

Election du Conseil d’Etat L

Maintenant qu’Erwin Jutzet a annoncé son re­trait de la vie politique pour fin 2016, le Parti socialiste fribourgeois (PSF) peut préparer sa succession… au grand jour. Dans le rôle du dauphin, sans surprise, Jean-François Steiert. Le conseiller national guette depuis des semaines la confession libératrice du ministre singinois pour, enfin, entrer dans la danse. La section de la ville de Fribourg l’annoncé hier, sitôt la conférence de presse du directeur de la Sécurité et de la justice bouclée. Jean-François Steiert, 55 ans, est «la personne idéale» pour reprendre le flambeau, s’enthousiasme ses camarades de la capitale. L’homme, vantent-ils, est réputé «pour ses compétences, sa capacité à former des alliances interpartis et son grand réseau».

JEAN-FRANÇOIS STEIERT

Parti socialiste, 55 ans, Fribourg. Conseiller national depuis 2007. Candidat malheureux à l’élection complémentaire au Conseil d’Etat en 2013. URSULA SCHNEIDER SCHÜTTEL

En place depuis dix ans, la socialiste Anne-Claude Demierre, directrice de la Santé et des affaires sociales, est partante pour un troisième et dernier mandat. Aldo Ellena-a

Chaque parti mettra de l’eau dans son vin

DAVID BONNY

Parti socialiste, 49 ans, Prez-versNoréaz. Député, président du Grand Conseil en 2015.

Cette postulation est «naturelle», estime le président du PSF Benoît Piller, soulignant l’excellent résultat obtenu par JeanFrançois Steiert lors des dernières élections fédérales comme lors de la complémentaire de 2013. Le jeu s’éclaircit Erwin Jutzet se retire, AnneClaude Demierre et Marie Garnier repartent pour un tour, JeanFrançois Steiert se positionne… Le jeu s’éclaircit à gauche. Un trompe-l’œil… Car – à trois semaines des assemblées décisives… – de nombreuses questions restent ouvertes. La première, et la plus importante: combien de candidats opposer aux six représentants du camp bourgeois? «Moins il y en aura, mieux ce sera», résume un élu, qui redoute un éparpillement des voix. Avec d’autres, il rêvait d’une liste à quatre, où la verte Marie Garnier aurait côtoyé trois socialistes. Leur calcul: les chrétiens-sociaux, satisfaits d’avoir conservé leur siège au Conseil communal de Fribourg, auraient renoncé à présenter l’un des leurs. Espoir douché: non seulement le PCS revendiquera-t-il une place sur la liste, mais il pourrait en plus prétendre à deux candidats! Car chez les chrétiens-sociaux, les ambitions sont plurielles. La députée Bernadette Mäder, soutenue par sa section singinoise, s’est rapidement mise «à disposition». Au grand dam de Benoît Rey qui aimerait, lui, monter une dernière fois à l’assaut du Conseil d’Etat. Il faudra donc trancher… ou revendiquer deux places sur la

Parti socialiste, 55 ans. Vice-syndique de Morat. Entrée au Conseil national en 2012, elle n’a pas été réélue en 2015. Première des viennent-ensuite.

BERNADETTE MÄDER-BRÜLHART

Centre gauche - PCS, 57 ans. Députée au Grand Conseil ­depuis 2014. Conseillère communale à Schmitten de 2001 à 2016. BENOÎT REY

Centre gauche - PCS, 57 ans, Fribourg. Président du Grand Conseil. Siège au Parlement depuis 20 ans. Entrée au gouvernement en 2011, la verte Marie Garnier, directrice des Institutions, de l’agriculture et des forêts, brigue un deuxième mandat. Alain Wicht-a

«L’INTÉRÊT DES PLUS FAIBLES A CONDUIT MON ACTION»

ERWIN JUTZET Directeur de la Sécurité et de la justice

Erwin Jutzet ne briguera pas un troisième et dernier mandat de conseiller d’Etat. A 65 ans, le socialiste singinois estime que le temps est venu de laisser la place à d’autres. C’est un homme «heureux» qui a annoncé sa décision hier à la presse. «Je suis un mordu de politique, certains disent même que je suis un animal politique. Mais il y a encore une vie après», a-t-il souligné, rappelant avoir consacré 35 ans à la chose publique. Il fut d’abord député au Grand Conseil

(1981-1995), puis conseiller national (1995-2006) et enfin conseiller d’Etat. A la tête de la Direction de la sécurité et de la justice depuis dix ans, Erwin Jutzet a mené à terme nombre de ­chantiers. Et de citer pêle-mêle: l’unification du Tribunal cantonal, la réforme Fri-Fire, la refonte de la loi sur la justice, la création de la police de proximité ou encore l’augmentation des effectifs de la police. Et même s’il a connu quelques échecs ou déconvenues – le Grand Conseil lui a re-

Expériences à revendre Pas si vite! Car si les candidatures d’Anne-Claude Demierre et JeanFrançois Steiert ne souffrent aucune discussion, l’identité du troisième prétendant socialiste est plus incertaine. Ils sont deux sur les rangs: l’ex-conseillère nationale Ursula Schneider Schüttel et le député David Bonny, qui a fait du gouvernement son principal objectif. «Je souhaite m’engager pour ce canton», résume-t-il, faisant valoir ses expériences d’ancien syndic, président du Grand Conseil et du PSF. Ursula Schneider Schüttel confirme son intérêt: «La section du Lac proposera ma candidature», annonce-t-elle. Qui choisir? La Lacoise susceptible d’affaiblir le PDC Olivier Curty sur ses terres ou le Sarinois porté par la plus importante fé­ dération socialiste du canton? ­D ilemme à résoudre. A moins qu’une majorité décide, lors du congrès du 22 juin, de retenir les quatre candidats… «Ce ne serait pas très malin», souffle un camarade, qui ne veut y croire. «Partir à six serait suicidaire», juge-t-il, redoutant de voir les poulains de l’alliance de gauche relégués en queue de peloton au soir du premier tour. «Ce ne serait pas bon pour la dynamique du second.» A contrario, d’autres estiment qu’il est sain d’offrir un choix large à l’électorat, pour tenir compte «de toutes les tendances et de toutes les régions du canton.» Les semaines à venir seront, à n’en pas douter, riches en discussions. L PUBLICITÉ

fusé un tribunal des familles –, il tire un bilan positif de son action au gouvernement. Qui n’est pas terminée: jusqu’à fin 2016 il entend boucler différents projets. «Pour faire de la politique, il faut de l’ambition, être prêt à faire des sacrifices et s’exposer à la critique. Mais il faut surtout aimer les gens et avoir des convictions profondes. Moi, comme socialiste, j’ai toujours eu à cœur de placer les plus faibles au centre de mon action», a-t-il déclaré. L PP

44 mm

RÉCLAME 1re PAGE DE CAHIER Fr. 409.20 QUADRI TVA en sus

58 mm

CANTONALES

liste. «Rien n’est encore décidé», tempère Philippe Wandeler, président cantonal. Les délégués du parti se prononceront le 23 juin. Mais si les chrétiens-sociaux présentent deux candidats, pourquoi les Verts – qui pèsent bien davantage – ne le feraient-ils pas? «Nous aurions quelqu’un», avertit le président Bruno Marmier. Mais sa priorité, à lui, est la réélection de sa conseillère d’Etat. Présenter une liste complète? Inacceptable pour le «grand» PS qui pourrait, devant de telles exigences, opter pour la course en solitaire. Une extrémité à laquelle personne ne peut se résoudre ( un siège gouvernemental est en jeu). Sans doute chacun mettra-t-il de l’eau dans son vin. Et la gauche affrontera-­t-elle unie le verdict des urnes, avec cinq candidats. Trois PS, un(e) CG-PCS), une verte. La formule gagnante de 2011.


12

Régions

SAMEDI 4 JUIN 2016

Levés dès 4 h du matin, les participants ont filé en direction du quartier d’Alt puis du pont de la Poya. Vincent Murith

Malgré la pluie, plus de 800 coureurs se sont élancés hier à 5h30 de la place Python

Un jogging dans la ville au saut du lit K THIBAUD GUISAN

Fribourg L «Nous ne voulions

pas rater cette première.» Hier, Clara, 20 ans, de Grolley, et Laura, 17 ans, de Courtepin, se sont levées à 4 h et 4 h 20 du matin. A 5 h 30, les deux étudiantes comptaient parmi les près de 870 coureurs à s’élancer de la place Python à Fribourg. Leur défi: avaler 5 kilomètres de jogging, au saut du lit, avant leur petit-déjeuner. Ce concept, c’est le Wake up and run: une manifestation proposant une course non chronométrée aux aurores dans sept villes de Suisse. Après ­Bien­ne (320 participants) et Neuchâtel (580 cou­ reurs), l’étape de Fribourg a fait un tabac. Malgré la pluie. Barjos, les Dzodzets? «Disons que je ne ferais pas ça toutes les semaines mais, en équipe, c’est stimulant», glisse Cédric Sautaux, 35 ans. L’habitant de Riaz est venu accompagné de plusieurs collègues de travail, tous employés de la Base logistique de l’armée à Grolley. «Au travail,

nous sommes un petit groupe à aller courir une à deux fois par semaine à midi. Il faut être un peu fou pour courir aussi tôt, mais j’étais motivé au réveil.» Après son petit-déjeuner (compris dans la finance d’inscription, de même qu’un tee-shirt) et une douche, la petite équipe attaquera sa journée de travail dans les emps. Pareil pour Philippe, 37 ans, de Neyruz, et Pascal, 29 ans, de La Roche, collègues dans un bureau d’ingénieurs du Grand Fribourg. «Nous avons reçu de la publicité au bureau. Nous nous sommes dit que c’était un truc sympa, même si ça paraîtra débile aux yeux de certains.» Une paire de skis de fond Dans la ville endormie (ou pas encore couchée, pour quelques fêtards), les coureurs ont filé vers le quartier d’Alt, longé la voie de chemin de fer, avant d’emprunter le chemin du Palatinat. Deux ponts plus tard (de la Poya et de Zaehringen), ils se trouvaient au pied de la rue de Lausanne pour la montée finale.

TVA en sus

98 mm

93 mm

Fr. 840.– N/B Fr. 1160.– QUADRI

tion. «Les cours commencent à 7 h 25», grimace-t-il. Une foule comme un rêve Dans l’aire d’arrivée, les coureurs font la queue pour recevoir leur sac de déjeuner. «Il n’y a même pas de croissants!», râle, en rigolant, cet autre étudiant de Granges-Paccot en découvrant le contenu résolument diététique (birchermüesli, fruits et barre de céréales). Membre du Club athlétique de Belfaux, le jeune homme de 20 ans est un habitué de l’effort. Demain, il participera au Trail des Paccots. Trêve de bavardage, l’heure avance. A 6 h 30, la place Python est quasi déserte. Difficile d’imaginer qu’une heure auparavant près de 870 coureurs étaient massés au cœur de Fribourg, prêts à s’élancer dans le jour naissant. Ce jogging matinal n’était-il qu’un rêve? Il fallait simplement le voir pour le croire. L

ILS VEULENT REMETTRE ÇA Le jogging au saut du lit, c’est l’idée de deux Jurassiens, Marc Bürki et Jérôme Blank, associés au sein de la société d’événementiel B Creative Sàrl, et organisateurs du Wake up and run. «L’objectif est de promouvoir un mode de vie sain, basé sur une activité physique régulière et sur une alimentation saine», exposent-ils. «La distance de cinq kilomètres est accessible à tous. L’idée est aussi de découvrir la ville dans laquelle on vit ou on travaille, sous un jour nouveau.» Les deux organisateurs notent que les joggings matinaux sont nés en Italie il y a 7 ans, où ils rencontrent un grand succès. En Suisse, les femmes sont nombreuses à être séduites par le concept. «Elles étaient près de 70% à Fribourg», relève Jérôme Blank. «Sans doute, le fait qu’il s’agisse de courses non chronométrées joue un rôle important. C’est un jogging pour le fun. D’ailleurs, la plupart des participants ne s’inscrivent pas à d’autres courses. Pour le reste, le profil des coureurs varie d’une ville à l’autre. A Fribourg, ils étaient un peu plus jeunes. C’est une ville dynamique, avec beaucoup d’étudiants.» Les deux associés surfent sur la vague du boom de la course à pied. Selon l’Office fédéral du sport, 23% des Suisses pratiquent la course à pied. L’objectif des deux organisateurs est de pérenniser leur manifestation. «Plusieurs villes nous ont signalé leur intérêt pour accueillir une étape, rapporte Marc Bürki. Nous espérons revenir à Fribourg mais avec le soleil.» L’organisation des sept étapes de la première édition repose sur un budget de plus de 100 000 francs, alimenté par les finances d’inscription et les sponsors. Prochains rendezvous: Lausanne (17  juin), Bâle (2  septembre), Berne (9  septembre) et Delémont (23 septembre). L TG

Galerie photo > www.laliberte.ch

Au contact des artistes de CREAHM

PUBLICITÉ

RÉCLAME INTÉRIEUR DE CAHIER

Dans le peloton, l’ambiance est détendue. On surprend même quelques coureurs à prendre des selfies en plein effort. Encore plus insolite: une cordée de quatre alpinistes. Ces employés de la ville de Fribourg sont équipés de harnais, guêtres, sacs à dos et même d’une paire de skis de fond. «Ça a l’air sérieux, cette course. On se rend compte qu’on n’est pas vraiment à notre place», rigolait Antoine, protégé par son masque de ski, quelques minutes avant le départ. Les étudiants sont venus nombreux. «C’est l’occasion de faire un truc le matin et d’être à l’heure aux cours», rigole Loris Berchier, 23 ans, de Fribourg. L’étudiant de la Haute Ecole d’ingénierie a couru avec la tenue des Cardinals, l’équipe de football américain de Fribourg. Après leur sprint final, Sylvain Simonet, 17 ans, et Colin Barras, 16 ans, fileront, eux aussi, en classe. Le premier s’en ira au Collège SaintMichel, le second du côté de Flamatt, où il effectue une année linguistique au cycle d’orienta-

Villars-sur-Glâne. Une dizaine d’artistes et leurs centaines d’œuvres, à découvrir avec eux. Hier, de 18 à 20 h, l’atelier d’art différencié CREAHM – qui met en valeur le travail d’artistes avec handicap physique ou psychique – a ouvert ses portes à Villars-sur-Glâne. Les visiteurs ont pu découvrir et acheter, dans leur contexte de création, de nombreuses toiles et des sculptures. Situé depuis 2009 dans la Maison des jeunes, l’atelier compte actuellement dix-huit artistes de 21 à 59 ans. L’atelier vit en partie des ventes (20% sont rétrocédés aux artistes). «La mission du CREAHM est de mettre en valeur le travail des artistes et leur offrir une reconnaissance sociale avec des expositions et des projets», précise Gion Capeder, coresponsable de l’atelier avec Laurence Cotting. Initié en septembre, un projet de tee-shirts imprimés s’est concrétisé avec la création d’un magasin en ligne et une exposition. Hier, deux nouveaux modèles ont été présentés. «Cela permet de tester un nouveau support pour des œuvres qui voyagent!» relève Gion Capeder. L NR/VINCENT MURITH

C’EST TROP INJUSTE

Un «Burger» à la sauce socialiste La législature commence sous des auspices plutôt culinaires pour la nouvelle conseillère communale de la ville de Fribourg, Andrea Burgener Woeffray. Elue en février et entrée en fonction deux mois plus tard, la socialiste a déjà été rebaptisée. Les attentifs rédacteurs du journal de la ville «1700» l’ont en effet renommée «Burger». Burger? Plutôt piquant ou doucereu x? Avec ou sans cornichon? L’élue devrait découvrir très vite à quelle sauce elle sera mangée… L STÉPHANIE SCHROETER


Régions 13

SAMEDI 4 JUIN 2016

Les «food trucks» auront une patente

L’augmentation qui fâche les colonies de vacances Taxe de séjour L La colère gronde du côté de

Restauration L Les «food-

trucks» font désormais partie du paysage fribourgeois. La Direction de la sécurité et de la justice (DSJ) a annoncé hier qu’elle comptait instaurer une nouvelle patente, la patente V, pour «mieux encadrer les activités des cuisines ambulantes». L’avant-projet de loi est en consultation jusqu’à la mijuillet. La DSJ explique vouloir «établir une certaine égalité de traitement avec les autres prestataires de services de restauration». Alors que la ville de Fribourg lançait fin septembre un appel d’offres pour douze emplacements, GastroFribourg s’était plaint, estimant que ces «food trucks» représentaient une forme de «concurrence déloyale». Pour exploiter un de ces camions, il faudra d’abord suivre une formation. «Toute demande de patente V sera soumise au préavis du Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires, de l’Inspection cantonale du feu et du Service de l’environnement, et toute cuisine ambulante devra répondre aux exigences de sécurité, de salubrité et d’hygiène applicables aux établissements publics tradition-

nels», indique la DSJ dans un communiqué. Les camions ou roulottes qui vendent des produits finis, comme des glaces, ne seront pas soumis à la nouvelle loi. Cuisines ambulantes pour manger sur le pouce, les «food trucks» n’auront pas le droit d’installer des tables et des chaises pour leurs clients. Pour les horaires d’ouverture, l’avant-projet prévoit les mêmes règles que pour les commerces: de 6 à 19 h en semaine et de 6 à 16 h le samedi. La DSJ ajoute que les communes pourront autoriser des prolongations jusqu’à 22 h. L ANNE REY-MERMET

Une nouvelle patente sera introduite pour les camionsrestaurants. Charly Rappo-a

l’Association fribourgeoise des hébergements collectifs qui a tenu, vendredi aux Paccots, son assemblée annuelle. Courant avril, l’association a déposé un recours pour s’opposer à la hausse de la taxe de séjour touristique cantonale (de 60 centimes à 1 franc 30 par nuit), décidée par l’Union fribourgeoise du tourisme (UFT). L’augmentation est entrée en vigueur dans le canton de Fribourg le 1er janvier dernier. Pour Pierre-André Briguet, président de l’Association des hébergements collectifs, les colonies sont principalement touchées par cette augmentation. «Il y a une vraie inégalité de traitement. Pour les logements de groupe, moins chers, la taxe représente entre 10 et 20% du budget des clients, contre 2% dans l’hôtellerie.» Conséquence, selon l’association: les colonies doivent rogner leurs marges pour conserver les clients qui ne peuvent pas se permettre une telle hausse. «Celle-ci peut représenter 1200 francs en plus par semaine pour un groupe de cent personnes. Ce n’est pas négligeable!» souligne PierreAndré Briguet. Qui ajoute: «Nous avons essayé de trouver des solutions avec l’UFT mais celle-ci n’est pas entrée en matière. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’avancer nos arguments par la voie juridique.» L’association invoque une méconnaissance du dossier de la part des milieux touristiques fribourgeois. «Cette hausse est justifiée par rapport à notre situation financière», rétorque Thomas Steiner, directeur de l’UFT. «Nous n’envisageons pas de retour en arrière. Il faut maintenant attendre le verdict de la procédure juridique. Mais nos relations avec l’Association des hébergements collectifs restent bonnes.» L MARTIN BERNARD

Jean Tinguely s’expose à la Villa Thérèse

Fribourg. Les élèves de l’école primaire de la Villa Thérèse dans le quartier du Schoenberg à Fribourg rendent hommage à Jean Tinguely. Les seize classes de l’établissement scolaire ont monté une exposition consacrée au célèbre artiste décédé il y a 25 ans. «Toutes les classes, dès l’école enfantine, ont participé. Jean Tinguely est un vrai moteur de créativité pour les enfants. Il est aussi très rassembleur», explique Na-

thalie Coquoz Berger, enseignante d’activités créatrices manuelles à la Villa Thérèse. Visibles depuis hier soir et encore aujourd’hui de 10 à 12 h, une trentaine d’ œuvres collectives ou individuelles ont été réalisées par 270 élèves. Comme des vieilles chaises en bois, des grandes frises, des transats ou encore des tableaux évoquant Jean Tinguely et revisités à partir de matériel de récupération. L SSC/V. MURITH

Le groupe basé à Villars-sur-Glâne réalise un bénéfice net de 6,6 millions de francs en 2015

Cremo fait son beurre malgré la crise première oscille entre 45 centimes et 65 centimes le litre. «Cela dépend des exploitations et de la qualité», note Paul-Albert Nobs. Au total, 473 millions de kilos d’or blanc ont été réceptionnés, contre 484 millions de kilos en 2014. Malgré la surabondance de l’offre sur le marché laitier, la firme n’entend pas contraindre les paysans à limiter leur production. «Ils ne sont pas responsables de la situation actuelle, nous ne voulons pas les punir. Et je ne suis pas convaincu de l’efficacité d’une telle solution: on ne peut pas être sage tout seul», fait re­marquer le directeur. Selon Benoît Perroud, le président du conseil d’administration, «Cremo serait ­favorable à une diminution de la production laitière sur le plan n ­ ational».

K FRANÇOIS MAURON

Économie L Bien sûr, si l’on

considère la stricte vérité des chiffres, Cremo affiche des résultats en baisse, puisque son chiffre d’affaires glisse de 614,7 millions de francs en 2014 à 551,5 millions de francs un an plus tard. Mais malgré ce fléchissement des ventes, le groupe laitier basé à Villars-sur-Glâne reste largement dans les chiffres noirs, son bénéfice net atteignant 6,6 millions de francs en 2015, contre 9,1 millions de francs l’année précédente. Quand on sait que le secteur laitier est actuellement en plein marasme, la performance est assez remarquable. Pas étonnant, dès lors, que les actionnaires, réunis hier en assemblée générale, aient approuvé sans coup férir les comptes 2015 de la société, indique un communiqué.

«Les producteurs ne sont pas responsables de la situation» Paul-Albert Nobs, patron de Cremo

Paul-Albert Nobs, le patron de Cremo, ne s’en cache pas: les temps sont difficiles. «L’abandon du taux plancher, qui a induit un fort tourisme d’achat, a fait plonger le prix des produits laitiers. La suppression des quotas laitiers en Europe, ainsi qu’une baisse de la demande, notamment en Chine, ont encore accentué ce phénomène. Ces effets conjugués expliquent la diminution de notre chiffre d’affaires», relève-t-il. Réduction des coûts Dans ces conditions, comment la firme villaroise a-t-elle pu résister aux vents contraires qui soufflent

L’entreprise Cremo a collecté 473 millions de kilos de lait en 2015. Aldo Ellena-a

552

473

33,6

827

Le chiffre d’affaires réalisé en 2015.

La quantité de lait réceptionnée en 2015.

La part des ventes constituée par le beurre.

Soit 739 équivalents plein-temps.

mio de francs sur son secteur? «Nous sommes parvenus à faire des économies substantielles», répond Paul-Albert Nobs. De fait, les charges d’exploitation de l’entreprise (135,7 millions de francs) ont diminué de plus 6 millions par rapport à 2014. Par exemple, les

mio de kilos investissements consentis pour faire baisser la consommation d’énergie portent leurs fruits. «Nous bénéficions aussi de la chute de prix du pétrole», poursuit le ­directeur. La société a en outre pu dégager des synergies à la suite de l’acqui-

pour cent

sition des entreprises valaisannes Vallait SA et Valcrème SA en mai 2014. «Grâce à leurs infrastructures et à leurs équipements, nous avons pu internaliser nos transports.» Cremo a enfin épargné sur ses frais généraux et financiers; les amortissements ont par ail-

employés leurs été réduits à leur plus simple expression. Quelque 3500 producteurs livrent leur lait à la société villaroise, provenant des cantons de Fribourg, Vaud, Neuchâtel, Berne, Bâle et Jura. Le prix que celle-ci paie pour leur matière

Responsables prudents Le beurre constitue toujours la principale part des ventes (33,6%) de la société fribourgeoise, suivi des fromages (25%), des produits UHT (16,1%) et du lait en poudre (15,3%). Au 31 décembre 2015, Cremo employait 827 personnes (739 postes équivalents pleintemps). A noter que Thomas Zwald, ancien président du Parti libéral-radical de la ville de Fribourg, vient d’être nommé secrétaire général. Il remplace Michel Pellaux, parti à la retraite. Concernant l’année en cours, les responsables du groupe se veulent prudents. «La situation actuelle se caractérise par une demande fragile de la part des pays émergents et un environnement de prix bas pour les produits laitiers sur les débouchés internationaux. La pression sur les prix mais aussi le tourisme d’achat vont se poursuivre», affirme Paul-Albert Nobs. Qui table toutefois sur une hausse des résultats de Cremo en 2016, notamment en raison de signaux encourageants perçus sur le marché depuis quelques semaines. L


Retrouvez toutes nos offres sur

www.media-f.ch

DONNÉES MÉDIA

Print

Proportion du tirage de La Liberté par district

Tirage diffusé :

39’351 exemplaires Nombre de contacts :

91’000 lecteurs

Coût pour 1’000 contacts (CPM) :

Fr. 66.10

Pénétration dans la ZE 15 :

57,1 %

5

Tirages augmentés par année

42,59%

46%

54%

13,99% 14,95%

% 3,83

2,9 2%

8,68%

4,99%

45%

8,05%

Sarine Gruyère (FR) Broye (FR) Glâne (FR) Hommes Broye-Vully (VD) Femmes Lac (FR) Veveyse (FR) Autre 55 ans et plus 35-54 ans

37%

18%

14-34 ans

70’000 ex.

Web Visiteurs uniques mensuels :

170’000

Visites mensuelles totales :

785’000 46%

54%

Pages vues mensuellement : Ville

Hommes Femmes

39%

Campagne

45%

55 ans et plus 35-54 ans

37%

18%

14-34 ans

Sources : REMP, Mach Basic,Ville NET-Metrix

39%

Campagne

ens

u

61%

p el

én ag e ar m

43.9%

8’000 et plus

enu men Rev su

61%

p el

én ag e ar m

43.9%

20.8% 35.3%

8’000 et plus de 4’000.– à 7’999.– jusqu'à 3’999.–

6’468’558


Régions 15

SAMEDI 4 JUIN 2016

Le PDC désigne ses candidats

Une fois de plus, les comptes communaux sont radieux

Petit soleil avant la tempête KOLIVIER WYSER

CANTONALES

2016

Villars-sur-Glâne L Comme à peu

6 novembre

près dans chaque commune fribourgeoise, les comptes 2015 de Villars-sur-Glâne affichent une pleine santé. La réputation d’îlot de richesse de la troisième ville du canton est une nouvelle fois confirmée puisque le ménage communal affiche un bénéfice comptable de 576 000 francs pour un total de charges de 76,2 millions. Ce résultat a été obtenu après la constitution de nombreuses réserves et des amortissements supplémentaires pour plus de 12 millions. «Ce sont d’excellents comptes et nous poufrancs, vons nous en réle bénéfice 2015 jouir», explique Olivier Carrel, conseiller communal en charge des finances. Il souligne la très bonne surprise réservée par les rentrées financières de l’impôt sur le revenu des personnes physiques, qui avec 21,8 millions sont supérieures de 8,4% par rapport à 2014. «Il est très réjouissant de constater que les revenus des personnes physiques augmentent. Cela pourrait être un antidote à la Réforme de l’imposition des entreprises», poursuit Olivier Carrel.

Fribourg L Les démocra­t es-

576 000

Le spectre de la RIE III se fait d’ailleurs de plus en plus présent. Dès 2019, la commune de Villarssur-Glâne pourrait voir les revenus de l’impôt sur les personnes morales fondre de 57%. Rapporté à l’exercice 2015, cela représente un manque à gagner de 15,2 millions. «L’année 2019 s’annonce difficile, déjà au niveau du budget», prédit le grand argentier villarois. Ses craintes sont partagées par l’ensemble du Conseil général qui prône la poursuite de la gestion prudente de la commune. Les comptes 2015 ont été approuvés à l’unanimité des 48 conseillers généraux présents. Sécurité pour piétons Afin d’améliorer la sécurité des piétons, notamment celle des nombreux enfants qui empruntent le secteur, le Conseil général a accepté la demande de crédit de 165 000 fr. pour modifier l’arrêt de bus Coulat et remplacer l’abri voyageurs Martinets. Avec son îlot central et ses deux passages piétons aux extrémités, l’arrêt de bus Coulat ne répond pas aux stan-

Villars-surGlâne est dépendante des rentrées fiscales des personnes morales, en particulier de Richemont. Charly Rappo-A

dards de sécurité actuels. La voie de circulation sera donc rétrécie afin d’empêcher les automobilistes de se lancer dans des manœuvres de dépassement illicite du bus à l’arrêt. Quant au remplacement de l’abri voyageurs Martinets, il est motivé par son état de délabrement et ses équipements obsolètes. Le groupe PDC souligne que l’arrêt en question est en proie aux actes de vandalisme ainsi qu’aux tags. Il souhaiterait que les vitres du futur abri soient équipées de technologie antigraffitis. Les conseillers généraux ont en outre accepté un crédit de 125 000 francs pour la construction d’un nouveau mur cinéraire. Selon les statistiques, 80% des personnes décédées sont inci­ nérées. Aujourd’hui, Villars-surGlâne ne dispose plus que de 41  cases disponibles sur les 348 cases cinéraires que compte le cimetière. La conception de l’ouvrage sera la même que celle des murs cinéraires déjà réalisés. Les Verts soulignent en outre que la chapelle mortuaire aurait également besoin de travaux de modernisation. Aucun projet allant dans ce sens n’est prévu pour l’instant. L

Une fin de séance houleuse Le recours au Tribunal fédéral (TF) contre la loi sur l’aménagement du territoire, déposé en mai dernier par la commune de Villars-sur-Glâne et trois députés de gauche a créé des remous jeudi soir à la fin de la séance du Conseil général.

Après plusieurs attaques envers la majorité de gauche du Conseil communal émanant de l’hémisphère droit du législatif, le groupe PLR-PVL, soutenu par les groupes PDC et UDC, a proposé une résolution recommandant au Conseil communal «de ne plus utiliser sa majorité pour servir des intérêts politiques et non les intérêts de la commune et de ses habitants». La résolution demande également «le réexamen de la motivation du recours en question». A la question de savoir combien ce recours au TF coûte à la commune, la syndique Erika Schnyder répond: «Rien du tout, ce sont les autres recourants qui en assument les frais.» Doit-on y voir une forme d’instrumentalisation de la commune de Villars-sur-Glâne, interroge le conseiller général libéralradical François Grangier. «Non, cela s’appelle de la négociation», coupe la syndique, visiblement irritée par les

Arrivées d’eau trop massives STEP d’Autigny L A l’heure

actuelle, 13 338 habitants de huit communes, réparties en Glâne et en Sarine, sont raccordés à la station d’épuration d’Autigny. En temps normal, les arrivées d’eau de drainage et d’épuration se montent entre 60 et 80 litres par seconde en journée. En période de pluie, la possibilité de traitement est de 160 litres/seconde. Le surplus se déverse dans la Glâne. «L’arrivée de trop grandes quantités d’eaux usées et d’eaux claires est un problème à améliorer», a

rapporté Michel Ducrest lors de l’assemblée de l’Association intercommunale pour l’épuration des eaux des bassins-­versants de la Glâne et de la Neirigue (AEGN), jeudi à Massonnens. Entre 2012 et 2015, la station d’épuration a bénéficié d’importants travaux d’agrandissement et de modernisation pour un montant total de 6,8 millions de francs. Selon le président, un suivi plus régulier des installations extérieures est nécessaire: «C’est en amont que le travail de

séparation des eaux doit s’effectuer. De gros efforts ont été entrepris pour la mise en séparatif, mais il reste encore d’importants travaux à réaliser», a-t-il expliqué à une quarantaine de délégués communaux. A noter qu’une page se tourne pour l’association intercommunale. Après plus de quarante ans au sein du comité, dont vingt-six à la tête de l’AEGN, Michel Ducrest passe la main. Il confie les rênes au préfet de la Glâne Willy Schorderet. L FLORA BERSET.

piques lancées contre la majorité de gauche à l’exécutif. L’élue socialiste insiste sur le fait que le Conseil communal agit toujours pour le bien de la commune. Dans les rangs socialistes, on crie au complot, notamment le conseiller général Angelo Carnevale qui donne de la voix pour dénoncer ce qu’il appelle «une mascarade et une comédie». Au moment de voter sur ladite résolution, la nouvelle parité gauchedroite au législatif s’illustre: 24 voix pour et 24 voix contre. Dans ce cas de figure, c’est la présidente du Conseil général qui tranche. La libérale-radicale Martine Vorlet a donc logiquement suivi son propre vote et fait passer la résolution. Au grand dam du clan socialiste qui a ironiquement applaudi. Toutefois, cette manœuvre politique ne devrait pas être suivie d’effets. «Je comprends la frustration de certaines personnes mais le Conseil communal agit toujours dans l’intérêt de la commune et de ses habitants. Cette résolution n’aura absolument aucune conséquence sur la suite de ce recours», explique Erika Schnyder. L OW



Foules à Morat Stars of Sounds L Les têtes d’affiche du 6e festival Stars of Sounds ont tenu toutes leurs promesses. De jeudi à samedi, Stefanie Heinzmann, Patent Ochsner, Shantel & Bucovina Club Orkestar ou encore Andreas Bourani ont attiré 28 000 personnes sur le site du Pantschau à Morat. Jeudi, la star autrichienne de musique traditionnelle, Andreas Gabalier, a joué devant 14 000 spectateurs. Directeur du festival, Marc Zahnd est très satisfait. La météo n’a pas joué les trouble-fête. L VB

PUBLICITÉ

142 mm

RÉCLAME INTÉRIEUR DE CAHIER Fr. 882.– N/B Fr. 1218.– QUADRI TVA en sus

68 mm

«L’année 2019 s’annonce difficile, déjà au niveau du budget» Olivier Carrel

chrétiens de la ville de Fribourg ont élu leurs candidats au Grand Con­s eil, jeudi soir lors de leur assemblée générale extraordinaire. «Nous occupons actuellement trois des quatorze sièges auxquels la capitale cantonale a droit. Pour ces élections, notre objectif est d’arriver à en décrocher un quatrième», souligne André Schoenenweid, président du parti cantonal et député. Afin d’atteindre ce but, douze candidats nommés par acclamation, se lancent dans la course. Les deux restants compléteront la liste d’ici à l’automne. Parmi les politiciens chevronnés, André Schoenenweid, Marc-Antoine Gamba et l’un des nouveaux conseillers communaux de la ville de Fribourg, Laurent Dietrich, représenteront la section du parti. Alexandre Sacerdoti, Bernhard Altermatt, Sandra Daguet, AnneElisabeth Cattaneo, ainsi que des plus jeunes ou nouveaux venus comme Blaise Fasel, Simon Murith, Brigitte Steinauer, Marc Thiémard et Thierry Moehr tentent aussi leur chance. «Cette liste constituée à la fois par le comité et le conseil politique, nous la voulons représentative de la ville de Fribourg dans sa diversité sociologique et professionnelle. Une diversité qui nous l’espérons suscitera l’adhésion de la population», relève Joël Gapany, le président de section. La majorité des membres présents a confirmé son soutien au candidat indépendant à la préfecture, Adrien de Steiger. L’avocat de 43 ans, ex-syndic de l’ancienne commune d’Autafond, a le soutien des six sections des trois partis de droite. L IC


16

Régions

SAMEDI 4 JUIN 2016

La formation se concentre à Courtaman Entrepreneurs fribourgeois L Le projet de centre de formation de la Fédération fribourgeoise des entrepreneurs (FFE), à Courtaman, sur la commune de Courtepin, est de plus en plus fédérateur. Le site, à la sortie du village côté Morat, était initialement destiné à accueillir les apprentis maçons, les constructeurs de voies de communication et les machinistes grutiers – ces derniers étant déjà formés sur place. Selon le récent vœu de l’Association du centre professionnel cantonal (ACPC), Courtaman recevra aussi les carreleurs et les peintres en bâtiment, ont appris les membres de la FFE réunis jeudi à Siviriez. Du coup, le projet est en cours de révision. De deux halles totalisant 1600 m2, il passera à cinq halles d’une surface globale de 1500 m2 de bu-

FRIBOURG

UN OCTOGÉNAIRE DÉPLUMÉ Un octogénaire s’est fait voler plusieurs milliers de francs, hier vers 10h30 dans un parking de Manor. Après avoir retiré de l’argent, il a été abordé par un individu muni d’une grande carte de géographie qui lui a demandé un renseignement. L’inconnu en a profité pour lui dérober sa mallette et s’enfuir.

reaux, ateliers et salles de classe. Le coût total, d’abord estimé à la louche à 31 millions de francs («La Liberté» du 28 mai 2015), doit faire l’objet d’une nouvelle évaluation. La répartition de l’investissement entre l’ACPC et la fédération reste également à négocier. A ce stade, la FFE entend assumer le bâtiment administratif, la halle des machinistes et celle des constructeurs de voies de communication, soit environ 17 millions de francs, indique son directeur, Jean-Daniel Wicht. Le financement de cette part est déjà pratiquement assuré. Côté calendrier, la mise à l’enquête devrait intervenir durant le deuxième semestre de l’année. «On espère le premier coup de pioche avant l’été 2017», note le directeur, qui souhaite disposer au plus vite du bâtiment des machi-

CHÂTEL-ST-DENIS

FUYARD INTERPELLÉ Un automobiliste de 21 ans a été placé en détention préventive. Mercredi vers 19h30, il avait pris la fuite après une collision à l’intersection de la route de la Rogivue et celle du lac Lussy. Auparavant, il aurait circulé à haute vitesse entre Bulle et Châtel et mis en danger deux cyclomotoristes vers Macaron.

nistes. «Nous avons une forte demande que nous ne pouvons satisfaire.» En 2015, 408 permis ont été délivrés, nombre stable faute de place. La FFE a consacré l’an passé quelque 1,55 million de francs à la formation (apprentissage, stages et perfectionnement), soit la moitié de ses charges. Les comptes bouclent sur un bénéfice de 56 000 francs. Vers une charte professionnelle Au chapitre des affaires, les commandes relatives au bâtiment et au génie civil ont dépassé 900 millions de francs dans le canton en 2015, comme en 2013. Mais les entrepreneurs subissent les effets d’un «dysfonctionnement» dénoncé par le président de la FFE, Jean-Luc Schouwey. En bout de chaîne, ils doivent de plus

CHÂTEL-ST-DENIS

SWISSPOR AIME LE SOLAIRE L’entreprise Swisspor Romandie a mis hier à l’enquête une centrale solaire de 6798 m2 sur le toit de sa deuxième usine. L’installation, qui devrait fonctionner dès cet automne, produira l’équivalent de la consommation électrique de 280 ménages. Swisspor ne communique pas le montant de l’investissement. SZ

en plus souvent composer avec des autorisations retardées, des projets mal ficelés, des soumissions ou des plans inaboutis. Pour y remédier, la FFE participe, dans le cadre de la Conférence cantonale de la construction, à l’élaboration d’une charte professionnelle. «Une sorte de guide qui fixerait les objectifs à atteindre pour un chantier exemplaire», résume le président. Ce dernier évoque aussi le travail au noir et les amendes encourues, «dérisoires». La Société suisse des entrepreneurs planche sur un projet de badge, autrement dit une carte de légitimation, au niveau national. «Je soutiens l’idée, mais pour tous les acteurs de la construction, c’est-à-dire aussi pour les travailleurs du second œuvre», insiste Jean-Luc Schouwey. L

GRANDE CARIÇAIE CHERCHE CHAUVES-SOURIS Qui a vu des colonies de chauves-souris dans les villages de la rive sud du lac de Neuchâtel? Les responsables de la réserve de la Grande Cariçaie appellent la population pour les aider à réaliser un inventaire des mammifères volants. Contacter le 024 425 18 88 ou écrire à a.gander@grande-cariçaie.ch.

Concours du meilleur gâteau

COMPTOIR DE PAYERNE Le 60e

Comptoir de Payerne, qui se déroulera du 4 au 13 novembre, organisera un concours du meilleur gâteau payernois. «La compétition s’adressera aux professionnels et aux privés», a indiqué jeudi le président Olivier Schneider en assemblée. L DEF

HAUT-LAC

RESTRICTION DE TRAFIC En raison du 4e semi-marathon de Fribourg ce dimanche dans la région du Haut-Lac, la route cantonale Morat-Fribourg à la hauteur de Courtepin sera fermée de 9h à 11h30. La route cantonale Morat-Guin à la hauteur de Cormondes sera fermée de 9h à 10h30. Des déviations seront mises en place.

CHEVRILLES

ROUTE FERMÉE La rue Gauchetli à Chevrilles, entre la route du Lac-Noir et la Mattenstrasse, sera fermée à toute circulation du 8 juin à 7 h jusqu’au samedi 11 juin à 6 h en raison de travaux. Une déviation sera mise en place. En cas d’imprévu ou de conditions météorologiques défavorables, les travaux pourraient être reportés.

Sophie Archelas Grandjean entraîne depuis l’origine la troupe d’improvisation théâtrale bulloise

Elle est l’arme des ImprOvisibles KSTÉPHANE SANCHEZ

Bulle L Bulloise d’adoption, elle

garde un léger accent et surtout le chaleureux bagou de Marseille, la ville qui l’a vue grandir. Sophie Archelas Grandjean, 34 ans, assure pourtant que ses origines n’ont aucun lien avec sa passion: elle est l’entraîneur principal des ImprOvisibles, la petite troupe d’improvisation bulloise qui fête ce soir ses dix ans à Ebullition. Dix années passées à cultiver cet art du jaillissement et de la complicité scénique avec une quinzaine de comparses. «Et je suis parée pour une nouvelle décennie, dans les mêmes salles, si possible combles!», sourit-elle. Arrivée en Suisse fin 2005, la Française travaille comme ingénieure en technologie alimentaire à la chocolaterie Cailler, à Broc, et cherche rapidement à s’intégrer. «J’ai appris que Mélanie Richoz, Sabrina Zeppa, Adrienne Périsset, Sibylle Castella Beer et Géraldine Romanens, qui venaient toutes des Tréteaux de Chalamala, montaient une troupe d’improvisation. J’avais fait du théâtre, puis trois ans d’improvisation à Toulouse, pendant mes études. La troupe m’a expliqué que le premier spectacle était déjà agendé au Nouveau Monde. C’était des débutants, avec juste un stage à leur actif! On avait cinq mois pour se préparer à affronter 400 spectateurs!», dit la Marseillaise – en réalité, ils étaient 250. «Ça ouvre les sens» Depuis ce premier succès, Sophie Archelas Grandjean est la colonne vertébrale des ImprOvisibles. Elle passe pour une animatrice rigoureuse, structurée, douée d’une autorité «naturelle et douce» qui instaure «le calme et la concentration», caftent ses collègues.

C’est que l’improvisation ne s’improvise pas. La «coach» a en effet dans sa trousse différents outils qui permettent de «donner du crédit» et de «charger» un personnage en quelques secondes, par une attitude corporelle, une émotion, un visage. «Chaque comédien se crée aussi son personnage refuge, en cas de panne. Moi, je dégaine mon rôle d’adolescent qui mue et découvre ses hormones. Ou alors je deviens mère au foyer hystérique – un rôle de composition, hein!»

BIO EXPRESS

On apprend à rester à l’affût des moindres informations verbales ou corporelles

Enfance

A grandi à Marseille

En Suisse

Arrivée en 2005

Etat civil

34 ans, mariée, deux enfants, habite Bulle

Quantité de techniques permettent encore de dérouler une histoire, de créer des enjeux ou des ruptures. «Mais l’essentiel, c’est l’écoute. On apprend à rester à l’affût des moindres informations verbales ou corporelles, des plus petites «propositions» lâchées par les autres comédiens, qui peuvent faire progresser le spectacle. Ça ouvre les sens.» Un arsenal que la troupe met régulièrement à l’épreuve contre d’autres équipes romandes, ou contre des professionnels français avec lesquels Sophie Archelas Grandjean a gardé des liens. Fraîcheur et intensité Cet outillage n’est pas magique et la Bulloise d’adoption se souvient avoir vécu quelques grands moments de solitude: «On regarde le public, en se disant: «Gloups! Pitié, achevez-moi!» A l’inverse, explique-t-elle, il arrive qu’on traverse des moments de grâce,

Profession

Ingénieure en technologie alimentaire chez Cailler à Broc

Théâtre

A fait du théâtre d’improvisation durant ses études. Membre des ImprOvisibles depuis dix ans

«Le plus beau compliment qu’on puisse me faire, c’est: «T’es sûre que c’était de l’impro?», explique Sophie Archelas. Alain Wicht

où le jeu donne l’illusion d’être scénarisé: «Le plus beau compliment qu’on puisse me faire, c’est: «T’es sûre que c’était de l’impro?» «J’aime me mettre en danger, même si je me demande avant chaque spectacle ce qui me prend, poursuit la coach. L’impro, c’est un constant renouvellement. Il arrive qu’on vive des choses assez intenses avec des gens qu’on ne connaît pas vraiment. Ou qu’on se surprenne, en se découvrant à l’aise dans des personnages insoupçonnés. Bref, l’impro c’est la fraîcheur et la créativité sans limite: on peut se couler dans des formats standards, comme les matchs et les catch-impro, ou s’inventer des cadres, sans fin.» Une affaire de femmes La comédienne évoque aussi la générosité des ImprOvisibles, qui ne cultivent pas l’esprit «oneman-show» mais au contraire la «contagion par l’amour». Une équipe apparemment soudée et très féminine, depuis ses débuts. A ce jour, elle ne compte qu’un seul homme. «Peut-être parce qu’on a toutes de forts caractères. Peut-être aussi parce qu’on a renoncé à beaucoup de filtres. Cela peut choquer ou surprendre.» Vivre de l’improvisation? Sophie Archelas Grandjean, mère de deux jeunes enfants et toujours ingénieure chez Cailler, n’en fait pas sa priorité. Elle pense plutôt à la pérennité des ImprOvisibles. Et aux prochaines festivités bis, les 23 et 24 septembre à Ebullition, avec un spectacle qui reste à inventer. «J’ai aussi un autre rêve sur le point de se réaliser: une tournée d’une quinzaine de jours avec les ImprOvisibles au Québec, en 2017. Ce n’est pas signé. Mais ce serait fantastique: le Québec, c’est le berceau du théâtre d’improvisation!» L > Soirée d’impro ce soir à 20 h 30 à Ebullition. Réservations: resa.improvisibles@bluewin.ch


Régions 17

SAMEDI 4 JUIN 2016

Dans une exposition commune, les deux musées romains de la Basse-Broye

Les Romains migraient aussi

Sophie Bärtschi Delbarre, conservatrice du musée d’Avenches, rappelle que les voies d’eau étaient préférées à la route malgré les risques de tempête et de naufrage. Alain Wicht K DELPHINE FRANCEY

Avenches/Vallon L Partout chez soi?

Migrations et intégrations dans l’Empire romain. Le titre de la nouvelle exposition commune présentée par les musées romains d’Avenches et de Vallon renvoie à un phénomène d’actualité brûlante. «Nous n’avons pas voulu surfer sur la vague de cette actualité», a averti d’emblée MarieFrance Meylan Krause, directrice du Musée romain d’Avenches, lors d’une conférence de presse organisée hier. «Les migrations font partie de l’histoire et je suis persuadée que si nous reprenons ce thème dans vingt ans, il sera toujours d’actualité», a-t-elle relevé. Un point de vue partagé par Carmen Buchillier, archéologue cantonale fribourgeoise et directrice du musée de Vallon: «L’objectif n’est pas d’instrumentaliser un thème actuel mais bien de parler de ce phénomène dans l’Antiquité.» Expo déclinée sur deux sites Cette exposition a donc pour but de raconter, à l’aide d’objets, de films et de textes, des histoires d’hommes et de femmes

confrontés à un déplacement volontaire ou non. Elle se décline en deux volets complémentaires, l’un à Vallon, l’autre à Avenches. «Cette collaboration intercantonale lancée depuis plus de dix ans paraît évidente de par la proximité des deux institutions et des missions poursuivies», estime Marie-France Meylan Krause.

«L’objectif n’est pas d’instrumentaliser un thème actuel»  Carmen Buchillier, archéologue cantonale Que ce soit à Vallon ou à Avenches, le visiteur est accueilli par le même panneau d’introduction. Ce dernier dépeint cet Empire romain globalisé, qui s’étend du Portugal jusqu’en Syrie, de l’Angleterre à l’Afrique du Nord. «L’Empire se caractérisait par une monnaie unique, deux langues officielles (latin et grec) et un immen s e t e r r it oi r e r eg r oupa nt u ne population avec des statuts différents», énumère Clara Agustoni, conservatrice du musée de Vallon.

L’exposition est divisée en six thèmes, soit six facettes du déplacement. On en retrouve trois dans le musée fribourgeois et trois du côté vaudois. Vallon aborde ainsi le «Partout chez soi» qui s’intéresse aux voyages officiels à caractère politique et militaire. Un mannequin recroquevillé et couvert d’un drap blanc, installé dans la salle d’exposition, raconte aux visiteurs l’histoire de ce soldat portant 40 kg de matériel alors qu’il se déplace à pied. Pas les mêmes droits La multiculturalité avec ce brassage de peuples d’origines différentes est le second volet traité. Par rapport à cette thématique, les musées ont lancé récemment un avis de recherche dans la presse pour inciter les gens de la région à envoyer leur portrait. Les photos reçues seront fixées au mur, à côté de représentations d’empereurs et de personnes connues de l’époque romaine. La visite se termine avec la religion. «L’Empire accueillait toutes les religions, il semblerait qu’il y avait une grande tolérance», ajoute Clara Agustoni. L’exposition se poursuit quelques kilomètres plus loin à Avenches avec «En

route». L’occasion de découvrir que les voies d’eau étaient préférées aux routes car meilleur marché et plus confortables. «A l’étranger», second thème abordé, s’intéresse pour sa part à ces indigènes conquis qui, à la suite de l’invasion, deviennent étrangers sur leur propre territoire. «Ces pérégrins ne possédaient pas les mêmes droits que le citoyen romain. Cette discrimination a été abolie en 212», précise Sophie Bärtschi Delbarre, conservatrice du musée avenchois. La nostalgie, ce sentiment lié au voyage et à l’éloignement, représentée à Avenches par des textes antiques, boucle ce voyage dans le passé. Pour compléter cette visite, les curieux peuvent acheter un livret français-allemand richement illustré au prix de 15 francs et télécharger une application smartphone. Un passeport muni d’un sceau impérial est remis aux visiteurs en guise de souvenir. F Exposition temporaire Partout chez soi? Migrations et intégrations dans l’Empire romain du 4 juin au 8 janvier 2017 aux musées romains d’Avenches et de Vallon. Billet commun au prix de 10 francs pour les deux sites. Plus d’infos sur www.aventicum.org ou www.museevallon.ch

Le préfet Borcard prend la tête du Réseau santé Gruyère L Changement à la tête du comité de direction du Réseau santé et social de la Gruyère (RSSG). Réunis en assemblée hier en fin d’après-midi à Bulle, les délégués du RSSG ont nommé Patrice Borcard, préfet de la Gruyère, à la présidence du comité de direction. Il succède à William Horner. Cette nomination, qui correspond à la pratique de plusieurs autres districts du canton, permettra au préfet d’assurer «la conduite politique et la mise en œuvre du concept d’accompagnement de la personne âgée», a expliqué le principal intéressé hier. Ce changement de président précède quelques changements dans l’organisation du réseau. Lors de l’assemblée d’automne, les délégués du RSSG devront en effet se prononcer sur la réunion dans une seule commission des actuelles commissions de district pour les établissements médico-sociaux et pour l’aide et les soins à domicile. Ce changement permettra au réseau de respecter les exigences du concept Senior+. Hier, les délégués ont aussi validé à l’unanimité les comptes 2015 du RSSG. Ceux-ci bouclent sur un bénéfice de 462 000 francs. Ce montant sera attribué à diverses réserves et servira à baisser la participation des communes aux ambulances du Sud fribourgeois. En 2015, le service d’aide et de soins à d ­ omicile du RSSG a cumulé plu s de 84 0 0 0 heu r e s de travail pour un total de plus de 115 0 0 0 i nt e r ve nt ion s (103 000 en 2014). De son côté, le service social a traité 1133 dossiers (–1,7% par rapport à 2014), alors que les ambulances du Sud fribourgeois ont effectué 3995 missions. L JÉRÉMY RICO

Un piéton renversé Fribourg L Vendredi vers 16 h 50,

une automobiliste de 48 ans circulait sur la route du Jura, de Givisiez vers le centre-ville de Fribourg. A la hauteur du minigolf, elle a percuté une voiture arrêtée devant le passage pour piétons. Le choc a eu pour effet que la voiture heurtée, conduite par une femme de 44 ans, a été projetée sur un homme de 71 ans qui traversait normalement la chaussée. Ce dernier, blessé aux jambes, a été acheminé par l’ambulance à l’hôpital, indique la police cantonale fribourgeoise dans un communiqué. L FM

PUBLICITÉ

288 mm

Fr. 1903.– N/B Fr. 3135.– QUADRI TVA en sus

108 mm

BANDEAU SOUS-TEXTE


« Des formats libres pour une offre sur mesure. » FORMATS LIBRES ANNONCE

PAGE JAUNE minimum

Tarifs par mm

40 mm

1.33

100 mm

2.23

40 mm

Immobilier quadrichromie Offre d’emploi noir-blanc

Annonce noir-blanc Annonce quadrichromie

Petites annonces à la ligne

Privé

Commercial

1.33

Mini, 40 caractères/ligne

10.–

19.–

100 mm

2.01

Star, 34 caractères/ligne

19.–

29.–

40 mm

1.56

100 mm

2.54

Immobilier noir-blanc

Offre d’emploi quadrichromie

SOUS-TEXTE Tarifs par mm

min. 10/90 mm, max 10/220 mm, noir-blanc

1.73

min. 10/90 mm, max 10/220 mm, quadrichromie

2.85

Le format minimum est de deux lignes. Les annonces immobilières et les offres d’emploi commerciales ainsi que les sous-chiffres ne sont pas autorisés.

Pavés Page Jaune

Privé

Commercial

noir-blanc ou quadrichromie

5.21

5.21

min. 54 x 35 mm, max. 54 x 60 mm

AVIS MORTUAIRE

RÉCLAME

Tarifs par mm

1re page de cahier à choix min. 1 col. 60 ; 2 à 5 col. 40 max. 1, 2 col. 150 ; 3 col. 100 surface totale max. 300 mm, quadrichromie

6.82

Intérieur de cahier à choix min. 1 col. 20, max. 5 col. 220, noir-blanc

4.20

min. 1 col. 20, max. 5 col. 220, quadrichromie

5.80

EN VITRINE Offre réservée aux événements suivants : Anniversaire d’entreprise (1ère année puis de 5 ans en 5 ans), inauguration, ouverture ou rénovation de commerce, remise de prix, jubilé et félicitations pour la réussite d’examens de collaborateurs. Largeur x hauteur

Noir-blanc

Quadri

93 x 128 mm

360.–

800.–

Module B

142 x 128 mm

490.–

930.–

Module C

191 x 128 mm

670.–

1 100.–

Annonce noir-blanc

1.23

Colonnes paires uniquement. Tarif identique pour une parution en tirage normal ou augmenté.

COMMENT CALCULER LE PRIX DE SON ANNONCE ? Selon la largeur et le type d’annonce souhaité, déterminez à l’aide du tableau ci-dessus, le nombre de colonnes correspondantes. Multipliez le nombre de colonnes par la hauteur en mm (+ 2 mm de marge obligatoire). Vous obtiendrez ainsi le prix, TVA non comprise. Calcul : 4 (colonnes) x 127 (hauteur de votre annonce 125 + 2 mm) x 1.33 (tarif au mm pour une annonce en noir-blanc, page 6) Total = Fr. 675.65 (TVA en sus) SUISSE

JEUDI 3 MARS 2016

Ueli Maurer très fier de son bilan Défense L La stabilisation du budget de l’armée permet de nouveaux investissements. Le Département de la défense.

125 mm

Tarifs par mm

Module A

Parution en simultané dans La Gruyère chaque mardi et jeudi.

Ueli Maurer en sauveur de la nation? C’est l’image projetée hier par le conseiller fédéral qui avait invité la presse dans l’Oberland bernois pour un ultime bilan avant son passage aux Finances. «Quand j’ai pris la tête du Département de la défense, en 2009, l’armée était dans un état déplorable, affirme-t-il. La logist ique éta it défa i l la nt e, le s hommes mal cières insuffisantes. Aujourd’hui, nous avons redressé la barre. Je peux me consacrer à ma nouvelle fonction avec le sentiment du devoir accompli.» Ce satisfecit est une pierre dans le jardin de son prédécesseur Samuel Schmid qui avait été qualifié de demi-conseiller fédéral UDC par le parti. Ueli Maurer n’a pas souffert d’un tel désamour, mais une tache salit son bilan: le rejet par le peuple du nouvel avion de combat, en 2014.

GENÈVE

TITRE A VENIR La transmission de données d’employés aux Etats-Unis par Credit Suisse est illicite, a tranché en appel la Cour de justice de Genève. Les juges confirment que les intérêts personnels d’une ex-employée prévalent sur ceux de la banque à transmettre des données. ATS

SUISSE

LA FONCTION PUBLIQUE Elle genevoise a suivi hier son septième jour de grève depuis un mois pour protester contre les économies annoncées dans un contexte budgétaire. difficile. Le mouvement est suspendu aujourd’hui afin que le Conseil d’Etat puisse répondre aux revendications.

Informations sur les conditions au 026 426 42 42.

GENÈVE

TITRE A VENIR La transmission de données d’employés aux Etats-Unis par Credit Suisse est illicite, a tranché en appel la Cour de justice de Genève. Les juges confirment que les intérêts personnels d’une ex-employée prévalent sur ceux de la banque à transmettre des données. ATS

JURA

112 mm = 4 colonnes

LA FONCTION PUBLIQUE Finies les subventions du canton du Jura pour l’exportation des chevaux Franches-Montagnes. Celles-ci seront abolies sans délai transitoire suite aux décisions prises samedi par l’Organisation mondiale du commerce. Idem des donne en revanche cinq ans à la Suisse pour en finir avec la «loi chocolatière».

BERNE

TITRE A VENIR La transmission de données d’employés aux Etats-Unis par Credit Suisse est illicite, a tranché en appel la Cour de justice de Genève. Les juges confirment que les intérêts employée prévalent sur ceux de la banque. Les juges confirment que les intérêts employée prévalent.

ce projet trop tôt, à un moment où les conditions n’étaient pas remplies.» Dix-huit mois plus tard, la situation se présente sous un jour plus favorable.

Ueli Maurer s’est offert une balade hivernale dans l’Oberland bernois. Keystone

«Nous étions dans une impasse financière, explique-t-il. Après la chute du mur de Berlin, le budget de l’armée a subi des coupes incessantes alors que les coûts augmentaient. Il ne restait plus de marge pour un investissement aussi important. Le Conseil fédéral a proposé de créer un fonds spécial pour l’acquisition des Gripen. Le peuple n’en a pas voulu. L’erreur est d’avoir lancé

Accord sur les frontaliers Suisse-Italie L Près le refus de

l’achat du Gripen, l’armée devrait obtenir une rallonge de 874 millions de francs. Par 138 voix contre 53, le Conseil national a accepté le programme d’armement complémentaire 2015, qui s’ajoute aux 542 millions déjà libérés. Il s’agit de combler des dération montrent des signes de fléchissement et une cure d’amai lacunes d’équipement avérées, a expliqué Beat Flach (pvl/AG) au nom de la commission. Un avis pas du tout partagé par la gauche, qui a proposé de ne pas entrer en matière pour des raisons financières. «Les finances de la Confédération montrent des signes de fléchissement et une cure d’amaigrissement a été lancée», a argumenté Pierre-Alain Fridez. Il a aussi accusé la droite d’avoir mal digéré l’échec du jet suédois Gripen et de vouloir coûte que coûte attribuer l’argent ainsi économisé – 800 millions – à l’armée. Même son de cloche de la part de Balthasar Glättli (vert/ZH), qui estime que ces dépenses «n’auraient pas été proposées sans le refus du Gripen». L ATS

L’ombre du Gripen «Nous avons stabilisé le budget de l’armée à 5 milliards de francs par an, avec une planification sur quatre ans qui permet une plus grande souplesse, et nous avons réduit notre parc immobilier qui était trop coûteux, indique Ueli Maurer. Cela permettra, à terme, d’investir dans un nouvel avion de combat.» Cette tâche reviendra à Guy Parmelin, mais le nouveau grand argentier pourrait bien lui jouer un mauvais tour. En tant que ministre des Finances, il sera en effet appelé à défendre un programme d’économies qui affectera aussi l’armée. Interrogé à ce sujet, Ueli Maurer ne se laisse pas déstabiliser: «Des économies sont nécessaires, mais il faut définir des priimmobilier qui était trop coûteux, indique Ueli Maurer. Cela

permetorités. La sécurité en est une leure du monde. permet une plus grande souplesse, et nous avons réduit notre parc «Depuis quelqlui, la réforme de l’ planification sur quatre ans qui permet une plus grande souplesse, et nous avons réduit notre parc immobilier qui était trop coûteux, indique Ueli Maurer. Cela permettra, à terme, d’investir dans un nouvel avion de combat.» Cette tâche reviendra à G priimmobilier qui était trop coûteux, indique Ueli Maurer. Cela lorem ipsum at uy Parmelin, mais le nouveau grand argentier pourrait bien lui jouer un mauvais tour lorem ipsum dolor sit amet. En des Finances, il sera en effet appelé à défendre un programme rable, affirme-t-il. La logistique d’économies qui affectera aussi l’armée. Interrogé à ce sujet, Ueli Maurer ne se laisse pasont nécessaires, train d’être fiat corpore d extn meilleure armée qu’aujourd’hui le plus rapidement. L CHRISTIANE IMSAND, ADELBODEN

7

Rallonge de 874 millions pour l’armée Conseil national L Près le refus

de l’achat du Gripen, l’armée devrait obtenir une rallonge de 874 millions de francs. Par 138 voix contre 53, le Conseil national a accepté le programme d’armement complémentaire 2015 lorem ipsum at corpo, qui s’ajoute aux 542 millions. Il s’agit de combler des lacunes d’équipement avérées, a expliqué Beat Flach (pvl/AG) au nom de la commission. Un avis pas du tout partagé par la gauche, qui a proposé de ne pas entrer en matière pour des raisons financières. «Les finances de la Confédération montrent des signes de fléchissement et une cure d’amaigrissement a été lancée», a argumenté Pierre-Alain Fridez (ps/JU). Il a aussi accusé la droite d’avoir mal digéré l’échec du jet suédois Gripen et de vouloir coûte que notamment parce que tant l’UDC que le PLR étaient divisés sur la pertinence de cette opération. La majorité de la commission prépartoire a ainsi proposé en

vain d’amputer cette somme de 100 millions. Conseil fédéral ni même des militaires, mais de la droite du parlement. La proposition de non-entrée en matière a toutefois été balayée par 136 voix contre 50. La modernisation de 2220 camions légers tout-terrain forme la plus grosse dépense, devisée à 558 millions de francs. Elle a donné lieu à des passes d’armes nourries et parfois très technique lorem ipsum at corpore deus faux lorem ipsum at corpore deus faux lorem ipsum at corpore. Le but du pPierre-Alain Fridez (ps/JU). Il a aussi accusé la droite d’avoir mal digéré l’échec du jet suédois Gripen et de vouloir coûte que notamment parce que tant l’UDC que le PLR étaient divisés sur la pertinence de cette opération. La majorité de la commission préparrojet est de prolonger la durée d’utilisation de ces 4x4 «Duro I» jusqu’en 2040. Acquis dans les années 1990, ils officient depu is qodcu mque com me moyen de transport. L ATS

PUBLICITÉ

Bulle Le Câro

Parmi de nombreuses offres… Superprix

Démission surprise

Superprix

2.–

Superprix

1.–

au lieu de 9.95

2.–

au lieu de 6.95

au lieu de 28.95

Berne L Pour l’écologiste, la

population a refusé de dépenser cet argent. Accorder cette rallonge, c’est donc faire fi de la volonté populaire. Et le Zurichois de rappeler que cette proposition n’est pas venue du Conseil fédéral ni même des, mais de la droite du. La proposition de non-entrée en matière a dération montrent des signes de toutefois été balayée par 136 voix contre 50.La modernisation de 2220 camions légers tout-terrain forme la plus grosse dépense, devisée à 558 millions de francs. Elle niques, notamment parce que tant l’UDC que le PLR de cette opération. La majorité de la commission prépartoire a ainsi proposé en vain ni même des militaires, mais de la drproposition de non-entrée en me loremême des militaires, mais de la droite du parlede prolonger la durée d’utilisation de ces 4x4 «Duro I» jusqu’en 2040. Acquis dans les années 1990, ils officient depuis comme moyen de lorem ipsum transport. L ATS

Box isolant, subdivisible avec couvercle 51 l

Kit d’écolier fille 9 pièces

66% 10.–

au lieu de 34.95

Oreiller en fibres 65 x 100 cm

Etagère à bouteilles 9 tablards, 60 x 26,5 x 48 cm

Offres valables uniquement à Coop Bulle Le Câro, du samedi 26 décembre 2015 au samedi 2 janvier 2016

Prix bruts valables pour toutes les éditions normales en 2016 (+25 % en tirage augmenté). Tous les prix s’entendent en francs suisses, TVA de 8 % en sus.

Retrouvez toutes nos offres sur

www.media-f.ch


Vaud 19

SAMEDI 4 JUIN 2016

Le Lausanne-Palace et la Fnac recourent contre le projet de tram Lausanne-Renens

Barrières en travers du tram

LES ÉPINGLÉS Ça vole haut

Mardi, les députés vaudois sont revenus sur «Champions!» ce spectacle au déficit de 1,3 million en l’honneur du CIO. Philippe Leuba était sur la sellette. L’élu UDC lausannois Jean-Luc Chollet est venu au secours du magistrat PLR, en expliquant que ce n’était pas si grave, pas plus grave que les millions dépensés pour Swissair il y a une quinzaine d’années, avant la débâcle finale de la compagnie aérienne. Comme soutien, il y a plus sympa… JC

Pas encore claqué

Vus de la tour Bel-Air, les bois du Flon, dernier petit morceau de forêt en plein cœur de Lausanne, devraient céder la place à une rampe r­ outière, conséquence du nouveau tram. ARC/Jean-Bernard Sieber

Lausanne-Renens L La Fnac de Lau-

sanne et le Lausanne-Palace s’opposent au projet de tramway qui reliera les gares du Flon et de Renens, devant le Tribunal administratif fédéral, à cause du bouleversement du trafic. C’est ce qu’a révélé un autre opposant, le commerçant Guillaume «Toto» Morand, sur les réseaux sociaux jeudi. Figure du quartier du Flon, le patron de magasins de chaussures s’en réjouit, il dit se sentir un peu moins seul dans son combat et faire ainsi mentir son adversaire préféré, le futur ex-syndic Daniel Brélaz. C’est dans une lettre du Tribunal administratif fédéral que se trouve la liste des recourants contre l’approbation délivrée par l’Office fédéral des transports en mars dernier. Il y a surtout les voisins de la place de l’Europe, extrémité lausannoise de la future ligne de tram. «No comment» La plus visible, c’est l’association My Flon, emmenée par Toto Morand, qui regroupe une poignée de commerçants. Les autres sont plus discrets: une société immobilière, propriétaire de deux immeubles. Et enfin les deux illustres voisins de la place de l’Europe que sont la Fnac et le LausannePalace. Mais pourquoi donc poursuivent-ils leur combat contre le tram? Directeur de la Fnac Lausanne, Alain Chalendar explique qu’il est – en ce moment – obligé de se taire… pour une raison qui n’a absolument rien à voir avec le tram: «Dans le cadre du

rachat de Darty par la Fnac en France, les collaborateurs de la Fnac ont une totale interdiction de s’exprimer dans les médias, quel que soit le sujet», précise le responsable lausannois. Impossible d’en savoir plus du LausannePalace. «Pas de commentaire», fait dire par sa secrétaire le directeur du groupe hôtelier de la Fondation de Famille Sandoz, qui a racheté le Lausanne-Palace l’an dernier. N’oublions pas, à l’autre extrêmité de la ligne, côté Renens, un groupe de copropriétaires qui se battent pour leur jardin. Des connaisseurs du dossier expliquent que le Palace craint avant tout un report

de trafic automobile sous ses fenêtres. Quant à la Fnac, elle redouterait au contraire une diminution du trafic, à cause du tram, rue de Genève. Déjà ébranlée par la concurrence du commerce en ligne, elle veut continuer à attirer les acheteurs d’équipements audiovisuels. Projet trop tiède? Sur un ton plus politique, la société immobilière, représentée par l’avocat JeanClaude Perroud, reproche la tiédeur du projet. «Mon client estime qu’il faut aller jusqu’au bout de la logique de la mobilité douce, en créant de vraies pistes cyclables crédibles à Lausanne et des parkings

LAUSANNE FUTUR RÉSEAU DES TRANSPORTS Infographie: V. Regidor Source: Agglomération Lausanne-Morges

K JÉRÔME CACHIN

BHNS BHNS

M M

TRAM

M BHNS

BHNS Tramway Bus à haut niveau de service (BHNS) Métros (M) Voie ferrée et gare CFF

CFF BHNS

Geôlier et détenu étaient de mèche Trafic de stupéfiants L La police vau-

doise a interpellé jeudi aux Etablissements de la plaine de l’Orbe (EPO) un agent de détention et un détenu. Ils sont soupçonnés de trafic de stupéfiants et de matériel téléphonique. Une enquête pénale est en cours. Suite à diverses investigations menées depuis le début de 2016 aux EPO, les forces de l’ordre ont effectué une opération jeudi au matin avec la collaboration de la direction des établissements pénitentiaires. Les policiers ont interpellé simultanément quatre personnes, selon un communiqué publié hier. Il s’agit d’un agent de détention et d’un détenu soupçonnés d’avoir introduit dans la prison des téléphones mobiles et des stupéfiants, puis de les avoir revendus à d’autres détenus. En outre l’épouse du détenu a été interpellée à son domicile, ainsi qu’un autre détenu des EPO, pour interrogatoire. Diverses perquisitions ont été effectuées notamment dans le canton de Neuchâtel, où est domiciliée l’épouse, a indiqué JeanChristophe Sauterel, porte-parole de la

Des interpellations ont été conduites jeudi aux Etablissements de la plaine de l’Orbe. Keystone

police cantonale. Sur les quatre personnes interpellées, elle est la seule à avoir été relâchée. Le gardien a été placé en détention provisoire. Une instruction pénale a été ouverte par le Ministère public de l’arrondissement du Nord vaudois. Quant à l’ampleur du trafic, «l’enquête en cours devra déterminer l’entier de

l’activité délictueuse», relève le porteparole. Il y a deux mois, la prison de ChampDollon (GE) a connu un cas similaire. Un gardien avait été arrêté sur son lieu de travail. Il était soupçonné d’avoir introduit dans la prison des téléphones portables et des stupéfiants pour le compte de détenus. L ATS

d’échanges, et en fermant la place SaintFrançois aux voitures.» Fermer la place ferait sans doute l’affaire du Palace, qui n’aurait plus à se plaindre du flux des voitures. Cependant les revendications des divers recourants ne convergent pas forcément. Parmi les recourants, l’association My Flon (qui milite surtout pour le maintien de la circulation à la rue de Genève) est en effet la seule à exiger de sauver les bois du Flon, dernier petit morceau de forêt en plein cœur de Lausanne. Elle a lancé une pétition qui recueillait hier soir près de 2400 signatures électroniques, une semaine après son lancement. Les Verts lausannois, lors du dernier Conseil communal, se sont aussi affichés pour la sauvegarde de ce bandeau forestier. La construction de la rampe routière VigieGonin en supprimerait près des deux tiers de la surface, aujourd’hui de quelque 2200 m2. «L’impact paysager est quasi nul, puisque les arbres coupés sont dans la partie inférieure», rétorque Olivier Français, encore municipal des Travaux pour un petit mois et père de la rampe V ­ igie-Gonin. Celle-ci permet d ­ ecompenser la fermeture du Grand-Pont (au profit des bus) et de la rue de Genève. Oserait-on imaginer que la nouvelle municipalité, dès lors qu’Olivier Français et Daniel Brélaz n’en seront plus membres, annule ce déboisement en renonçant à la rampe? «Il faudrait faire un métro à la place du tram… Ce ne serait pas plus cher, mais on prendrait cinq ans de retard», grince Olivier Français. L

ÉTAT DE VAUD

NOUVELLE PRÉPOSÉE À LA PROTECTION DES DONNÉES Le Conseil d’Etat a repourvu le poste de préposé à la protection des données et à l’information. Mireille Muller-Zahnd, 55 ans, reprendra le poste de Christian Raetz dont l’intérim est actuellement assuré par Mélanie Buard. Elle entrera en fonction le 1er septembre prochain. ATS

PULLY

SITUATION DES COMPTES «PRÉOCCUPANTE» Pully a dégagé l’an dernier un bénéfice de 450 000 fr. après attributions. La municipalité juge le résultat «préoccupant» en raison de la hausse de la facture sociale. Pour la 1re fois depuis dix ans, la marge d’autofinancement de Pully est inférieure à 100%. ATS

Mercredi, «Couleurs locales» (RTS Un), évoque le spectacle «Claquettiste», qui sera donné à Baulmes en août. Avec 750 000 fr. de budget, une quinzaine de représentations pour 10 000 spectateurs attendus, le syndic de Baulmes Julien Cuérel (qui est aussi député UDC) vise un budget équilibré. «On va pas refaire l’expérience de «Champions!» a-t-il cru bon d’ajouter devant la caméra. Mais qu’est-ce qu’ils ont à l’UDC, à vouloir enquiquiner Leuba? JC

Vaudois à Berlin

Mais qu’allaient-ils faire à Berlin, les ministres vaudois, mercredi et jeudi? Pourquoi ne sont-ils pas allés inaugurer le Gothard, puis le nouveau Musée Nestlé, comme tout le monde? Pourquoi Nuria Gorrite est restée seule pour ces deux événements? «Il est tout à fait logique que Nuria Gorrite représente le Conseil d’Etat vu sa fonction», a dit le chancelier Vincent Grandjean à l’ATS. Pendant ce temps, les six autres ministres s’intéressaient aux musées de la capitale allemande, mais causaient aussi «politiques fédérale et régionale» ou encore «développement des infrastructures» avec des homologues, dit le communiqué officiel. C’est aussi «tout à fait logique», puisque la ministre des Infrastructures, c’est Nuria Gorrite? Mais surtout, vu que la moitié des ministres en virée à Berlin ont la réputation d’être nuls en allemand, c’est la bilingue Jacqueline de Quattro qui a dû avoir un sacré boulot de t­ raduction! 

JC

La police enquête sur un film pédopornographique Ecole de la région lausannoise L La police vau-

doise a dû intervenir dans une école primaire de la banlieue lausannoise à cause d’un film relevant de la pédopornographie diffusé sur des téléphones portables. Selon les premiers éléments de l’enquête, les images pourraient avoir été tournées en France voisine et ont déjà circulé en Suisse romande il y a six mois, a indiqué hier la police. Le film est arrivé dans les mains d’un professeur lundi. Il s’agit d’une vidéo qui circulait dans des classes de 7e et 8e années. Il montre des actes d’ordre sexuel sur des enfants. «Nous prenons l’affaire très au sérieux», souligne Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise, en revenant sur des informations de 20 minutes. Les images de ce film ont été en main d’une autre police de Suisse romande il y a six mois. Elles circulaient sur des téléphones portables. Elles pourraient avoir été tournées en France voisine, selon JeanChristophe Sauterel. Le doyen de l’établissement de Crissier est passé dans les trois classes. Une lettre a été adressée jeudi aux parents et un soutien a été proposé aux élèves, notamment un espace de parole à disposition lundi prochain, a précisé Michael Fiaux, porte-parole du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC). L ATS


Services

SAMEDI 4 JUIN 2016

PUBLICITÉ

MÉTÉO

RÉTROSPECTIVE DES MAXIMALES À FRIBOURG 45 mm

matinée. En Gruyère et sur les hauteurs de la Veveyse, le soleil brillera dès son lever. Il fera très doux avec des maximales de 21 degrés à Morat et 20 à Fribourg.

Quelques grisailles s'étendront d'Estavayer-le-Lac à Morat en début de matinée, mais feront place à un temps bien ensoleillé en cours de

Lever 07h00

Lever 09h14

Coucher 20h10

Coucher 00h28

PAVÉ MÉTÉO PUB Fr. 900.– pour une semaine Fr. 2900.– pour un mois

TENDANCES SUR 4 JOURS

AUJOURD’HUI DANS LA RÉGION

9° 21°

20

11°

Estavayer-le-Lac 8° 21°

Morat 8° 21°

11°

20

Payerne 8° 21°

Yverdon 9° 21°

FRIBOURG 8° 20°

20

Montreux 10° 21°

Estavayer-le-Lac

12° 17°

Vanil Noir (2389m) 2° 7° 20

Moléson

Fribourg

4° 9°

9° 20°

Moléson

Fribourg

5° 6°

11° 16°

MERCREDI

Estavayer-le-Lac

Fribourg

11° 22°

10° 21°

FIABILITÉ: 80%

8° 8° 7° 9° 8° 8° 8° 6° 7° 9° 5° 8° 8° 7° 8° 9° 5° 8° 8°

AMSTERDAM ATHÈNES BERLIN BUENOS AIRES BRUXELLES JÉRUSALEM LISBONNE LONDRES LOS ANGELES MADRID MOSCOU NEW YORK NICE PARIS PÉKIN RIO DE JANEIRO ROME SYDNEY TOKYO

5° 8° 9° 19°FIABILITÉ: 75%

MARDI

Charmey 8° 17°

Le Moléson 3° 9°

Moléson

Fribourg

AUJOURD’HUI DANS LE MONDE

LUNDI

Estavayer-le-Lac

Le Gibloux 8° 16°

Bulle 8° 19°

11°

10° 20°

11° 21°

Vuissens 8° 22° Romont 8° 19°

LAUSANNE Châtel-St. Denis 8° 19° 10° 21°

BERNE 8° 20°

Estavayer-le-Lac

Moléson

5° 8°

20°

10°

TVA en sus

Chiètres 8° 21°

2016

2015

2014

25°

15°

QUADRI

DIMANCHE

NEUCHÂTEL

35 mm

20

19° 21° 19° 21° 20° 20° 20° 18° 19° 20° 15° 16° 19° 16° 19° 21° 15° 19° 20°

ven 9 sam 10 dim 11 lun 12 mar 13 mer 14 jeu 15

EN SUISSE AUJOURD’HUI

Bâle Bâle10° 21° Zurich

10° 21°

Berne 8° 20°

St-Moritz Genève 10° 21°

Sion

-21° -10°

10° 21°

Locarno 10° 21°

Métérologue en direct au 0900 575 775 (Fr. 2.80/minute depuis le réseau fixe suisse)

PUBLICITÉ

Fr. 1300.– pour une semaine

ou

MÉMENTO

SERVICES

Messe chantée «Messe in Mib» de A.

la guerre». Musée Eugène Burnand, Moudon, dimanche, 17 h 30.

Ambulances144

Ainés MDA «Théâtre des 4 heures», répé-

Appels urgents 117 CEA (Centrale alarmes) 026 305 17 17

Pro Senectute 60ans +! Cours de gym.

Nord: Domdidier 026 305 66 71 Centre: Granges-Paccot 026 305 68 11 Sud: Vaulruz 026 305 67 41

Fr. 4200.– pour un mois

A la maternité Le bébé est une personne. Hôpital cantonal, maternité, Fribourg, lundi 10-12 h. Education familiale 026 321 48 70.

Conférence «Mieux connaître ses chakras»,

avec Magali Giaccometti. La Maison Verte, Romont, 20 h.

Messe des bateliers sur l’île d’Ogoz animée par le Chœur des Armaillis de la Gruyère. Transport en bateau gratuit, embarquement dès 9 h. Départ depuis le port d’Ogoz, Le Bry, dimanche, 10 h. Visite guidée de l’ancienne chartreuse de la Part-Dieu. Gruyères, dimanche, 10 h.

Né pour lire Eveil à la lecture pour les tout-

petits et leurs parents. Bibliothèque publique de la Veveyse, Châtel-St-Denis, lundi 9-11 h.

Portes ouvertes de la Fondation ro-

mande pour chiens guides d’aveugles avec visite guidée des installations à 15 h, démonstration du travail des chiens guides, projection du film «Les yeux de son maître». Hauts-Tierdoz 24, Brenles, 13 h 30-17 h.

L’Île de la vie Permanence bénévole ou-

verte à tous les jeunes et futurs parents. Centre de santé de la Corbière, Estavayer-le-Lac, tous les lundis, 10-18 h.

Conférence «Tête-à-tête avec les poilus»,

conférence de Frédérique Burnand, dans le cadre de l’exposition temporaire «Envisager

titions. Chaque semaine, mardi matin à la salle paroissiale Ste-Thérèse, Fribourg, de 9 h 30 à 11 h. Resp. Gerlinde Villard: 026 481 27 94. Tous les lundis 15 h 45-16 h 45 Corminbœuf. Rens. et inscr.: 026 347 12 40 ou info@ fr.prosenectute.ch.

Prières St-Hyacinthe: 6 h 50 laudes et messe, 12 h 25 office du milieu du jour, 18 h 30 méditation, 19 h vêpres. St-Nicolas: 8 h laudes, 18 h vêpres, 18 h 15 messe. Christ-Roi (chapelle): 8 h messe. Ingenbohl: 8 h 15 messe. Notre-Dame: 9 h, 18 h 30 messes. Ste-Thérèse: 19 h 45 messe pour la paix.

PERMANENCE MÉDICALE Fribourg et Sarine*  026 350 11 40 Glâne 026 350 11 40 Gruyère 026 350 11 40 Veveyse 026 350 11 40 Avenches, Payerne 0848 133 133 Broye fribourgeoise 0848 133 133 Morat et Lac 0900 670 600

PERMANENCE DENTAIRE

Samedi 4 juin

Sainte Clotilde, morte en 545.

Ga 1, 11-19 L’Evangile que je proclame n’est pas une invention humaine. Ce n’est pas non plus un homme qui me l’a transmis ou enseigné: mon évangile vient d’une révélation de Jésus Christ. Ils sont nés un 4 juin: L Louis Soutter, dessinateur et peintre suisse (1871-1942); L Angelina Jolie, actrice américaine (1975).

PUBLICITÉ

60 mm

117 mm

TVA en sus

FEU Fribourg118

Hotline: 0900 268 001 (Media24/HFR) (24 h/24, 2 fr. 99/min., max 30 fr./ appel)

156e JOUR

Fr. 600.– QUADRI

CENTRES D’INTERVENTION

PERMANENCE PÉDIATRIQUE

CARNET

PAVÉ PAGE SERVICES

POLICE

Fribourg: SSO-Fribourg, ts les jours 0848 14 14 14* Sud fribourgeois: SSO-Fribourg 026 919 35 30* Broye: SSO-Fribourg 0848 14 14 14* * Paiement comptant

PERM. CHIROPRATIQUE sa-di et jours fériés de 9 à 12 h 079 626 55 54

AIDE AUX VICTIMES Centre LAVI | Consult. pour enfants, hommes et victimes de la route | 026 305 15 80. Solidarité Femmes/Centre LAVI | Consult. femmes | 026 322 22 02. SOS Enfants | Perm. enfants, parents, jeunes | 147. Main tendue 24 h sur 24 143 SOS futures mamans | Perm. tél. 24 h sur 24 | 026 3 220 330. Accueil de nuit «La Tuile» | Toit, repas pour les pers. sans logis | rte de Marly 25 | Fribourg | 026 424 43 21 | Ouv. dès 19 h. Info sida | Antenne | 026 424 24 84. SOS-Alcool 24 h/24 | 0848 805 005.

PHARMACIE DE GARDE Numéro unique pour joindre la pharmacie de garde de votre région: 026 350 1 144. Cette ligne téléphonique est mise à disposition par la Société des pharmaciens du canton de Fribourg.

TVA en sus

CINÉMAS FRIBOURG

SOS Diabelli interprétée par l’Ensemble vocal de la cathédrale (dir. P.-G. Roubaty, orgue Philippe Despont). Cathédrale St-Nicolas, Fribourg, dimanche 10 h 15.

QUADRI

15 mm

BANDEAU SOUS MÉTÉO

288 mm

ARENA CINEMAS

www.arena.ch

LES VISITEURS 3 – LA RÉVOLUTION Comédie, Jean-Marie Poiré. VF 17.15, 20.25 | 8/12 ans MARIAGE À LA GRECQUE 2 Comédie, Kirk Jones. VF 18.20, 20.45 | 4/6 ans GODS OF EGYPT Action, Alex Proyas. VF 20.10 | 12/14 ans TRUTH: LE PRIX DE LA VÉRITÉ Drame, James Vanderbilt. VF 17.45 | 10 ans MISE À L’ÉPREUVE Action-Comédie, Tim Story & Greg Coolidge. VF 20.55 | 12/12 ans BATMAN VS SUPERMAN: L’AUBE DE LA JUSTICE Action, Zack Snyder. VF 16.30, 20.00 | 12/12 ans KUNG FU PANDA 3 Animation, Jennifer Yuh Nelson et Alessandro Carloni. VF 14.00 | 3/6 ans, D 13.30 | 3/6 J. LE FANTÔME DE CANTERVILLE Comédie dra­matique, Yann Samuel. VF 14.30 | 8/10 ans AUX YEUX DE TOUS Thriller, Billy Ray. VF 20.30 | 12/14 ans 10 CLOVERFIELD LANE Thriller, Dan Trachtenberg. VF 20.20 | 12/14 ans LA DREAM TEAM Comédie, Thomas Sorriaux. VF 15.55, 18.25 | 6/10 ans DIVERGENTE 3: AU-DELÀ DU MUR Action, Robert Schwentke. VF 14.30, 17.20, 20.30 | 12/14 ans CÉLIBATAIRE, MODE D’EMPLOI Comédie, Christian Ditter. VF 17.10, 20.40 | 12/14 ans THE REVENANT Action, Alejandro González Iñárritu. VF 17.00 | 12/14 ans PATTAYA Comédie, Franck Gastambide. VF 15.00 | 12/14 ans ZOOTOPIE Animation, Byron Howard. VF 17.00, 14.15 | 12/14 ans DEADPOOL Science-fiction, Tim Miller. VF 20.55 | 12/14 ans JOSÉPHINE S’ARRONDIT Comédie, Marilou Berry. VF 17.40 | 12/14 ans ALVIN ET LES CHIPMUNKS: A FOND LA CAISSE Animation, Walt Becker. VF 13.30 | 12/14 ans HEIDI Aventure, Alain Gsponer. VF 14.25 | 12/14 ans

LES REX

www.cinemotion.ch

ABLUKA Drame, Emin Alper. VOdf 18.00 / 16/16 ans THE ASSASSIN Arts-martiaux, Hou Hsiao-Hsien. VOdf 18.30 | 16/16 ans DEMAIN Documentaire, Mélanie Laurent & Cyril Dion. VOf 15.00 | 8/12 ans GOOD LUCK ALGERIA Comédie, Farid Bentoumi. VF 13.45, 20.50 | 6/10 ans MÉDECIN DE CAMPAGNE Comédie dramatique, Thomas Lilti. Fd 15.55, 20.40 | 8/12 ans QUAND ON A 17 ANS Drame, André Téchiné. VF 13.40, 20.30 | 14/14 ans SONITA Documentaire Rokhsareh Ghaem Maghami. VOf 18.20 | 8/14 ans LA VACHE Comédie, Mohamed Hamidi. VF 16.15 | 6/8 ans LE MIRACLE DE TÉKIR Drame, Ruxandra Zenide. VOdf dès me 18.20 | 12/16 ans TRUMAN Comédie dramatique, Cesc Gay. VOdf 16.05, 20.50 | 12/12 ans

DURAK Drame, Yuri Bykow. VOdf 11.00 | 16/16 ans L’HOMME QUI AIMAIT LES FEMMES Drame, François Truffaut. Fd di 18.15 | 16/16 ans ROOM Drame, Lenny Abrahamson. Edf di 11.10 | 12/16 ans

BULLE

LES PRADO

www.cinemotion.ch

BATMAN V SUPERMAN: L’AUBE DE LA JUSTICE Action, Zack Snyder. VF - 3D 17.15, 20.30 | 8/8 ans DIVERGENTE 3: AU-DELÀ DU MUR Action, Robert Schwentke. VF 21.00 | 12/14 ans LA DREAM TEAM Comédie, Thomas Sorriaux. VF 16.00 | 6/10 ans LE FANTÔME DE CANTERVILLE Comédie dra­matique, Yann Samuel. VF 13.45 | 8/10 ans LES INNOCENTES Drame, Anne Fontaine. VF 18.20 + di 11.00 | 12/12 ans KUNG FU PANDA 3 Animation, Jennifer Yuh Nelson & Alessandro Carloni. VF - 3D 13.30, 15.50 | 3/6 ans MÉDECIN DE CAMPAGNE Comédie dramatique, Thomas Lilti. Fd 20.45 + di 11.00 | 8/12 ans LA VACHE Comédie, Mohamed Hamidi. VF 18.10 | 6/8 ans ZOOTOPIE Animation, Byron Howard. VF - 2D 14.00 | 12/14 ans GODS OF EGYPT Action, Alex Proyas. VF 20.45 | 12/14 ans LES VISITEURS 3 – LA RÉVOLUTION Comédie, Jean-Marie Poiré. VF 14.00, 20.30 | 8/12 ans DEMAIN Documentaire, Mélanie Laurent & Cyril Dion. VOf di 11.15 | 8/12 ans

PAYERNE

LES APOLLO

www.cinemotion.ch

AUX YEUX DE TOUS (SECRET IN THEIR EYES) Thriller, Billy Ray. VF 21.00 | 12/14 ans BATMAN VS SUPERMAN: L’AUBE DE LA JUSTICE Action, Zack Snyder. VF - 3D 20.30, 2D 14.00 | 12/12 ans DIVERGENTE 3: AU-DELÀ DU MUR Action, Robert Schwentke. VF 20.45 | 12/14 ans LA DREAM TEAM Comédie, Thomas Sorriaux. VF 18.00 | 6/10 ans LE FANTÔME DE CANTERVILLE Comédie dra­matique, Yann Samuel. VF 16.10 | 8/10 ans LES INNOCENTES Drame, Anne Fontaine. VF 18.25 + di 11.00 | 12/12 ans KUNG FU PANDA 3 Animation, Jennifer Yuh Nelson & Alessandro Carloni. VF - 3D 13.30, 15.50 | 3/6 ans LA VACHE Comédie de Mohamed Hamidi. VF 18.10 | 6/8 ans ZOOTOPIE Animation, Byron Howard. VF - 2D 13.40 | 12/14 ans GODS OF EGYPT Action, Alex Proyas. VF 21.00 | 12/14 ans MÉDECIN DE CAMPAGNE Comédie dramatique, Thomas Lilti. Fd 18.10 + di 11.00 | 8/12 ans LES VISITEURS 3 – LA RÉVOLUTION Comédie, Jean-Marie Poiré. VF 14.00, 20.45 | 8/12 ans DEMAIN Documentaire, Mélanie Laurent & Cyril Dion. VOf di 11.15 | 8/12 ans 8/12 ans = âge légal/âge conseillé


Football Pour son dernier match de

BMX Le projet de centre cantonal d’entraînement a abouti. C’est à Marly que les amateurs de BMX ont trouvé leur bonheur. Le fruit de l’abnégation d’un groupe de passionnés.

préparation avant l’Euro, la Suisse bat chichement la Moldavie.

p. 22-23



p. 30

Sport



21

LA LIBERTÉ SAMEDI 4 JUIN 2016

Le Vaudois n’a pas pu empêcher Murray de se qualifier pour sa première finale à Paris

Stan Wawrinka rend sa couronne TROIS QUESTIONS À ANDY MURRAY

ANDY MURRAY Tombeur de Stan Wawrinka, le Britannique parvient, pour la première fois, à atteindre la finale de Roland-Garros. La dernière qu’il manquait à sa collection.

Stan Wawrinka s’est fait dominé en quatre manches par le Britannique Andy Murray. Le Vaudois n’a pas pu défendre son titre acquis en 2015. Keystone KGRÉGORY CASSAZ, PARIS

Tennis L Le règne de Stan

Wawrinka sur la terre parisienne a pris fin hier peu avant 18 heures. Après y avoir décroché douze succès consécutifs. Tombé sur un Andy Murray qui ne lui a guère offert de cadeau, le Vaudois n’a jamais vraiment eu droit au chapitre. «Si je suis déçu? Evidem ment. Aujourd’hui, je n’ai pas su élever mon niveau de jeu pour réussir à le bat t re », ex pl ique -t-i l, conscient d’avoir été loin des fulgurances qui l’ont conduit au sacre il y a une année. Le champion sortant avoue même avoir croisé le meilleur Andy Murray jamais rencontré auparavant, lui qui l’avait battu trois fois en autant de duels sur terre battue avant ce vendredi noir. «Il ne m’a pas donné grandchose. Il a été très agressif dès les premiers coups de raquette pour me mettre sous pression. Mais là où je l’ai trouvé très impressionnant, c’est sur les points importants. Alors qu’il avait pour habitude de forcer, il a aujourd’hui été clair et limpide dans ses intentions.» De ce revers, Stan Wawrinka tirera certainement quelques ensei-

gnements. Par exemple, que les talents de fin tacticien qu’est Andy Murray ne s’expriment jamais mieux que sur l’ocre. Quand la terre est sèche, le Britannique a tout le loisir de réfléchir avant d’armer ses frappes. Imaginez lorsqu’elle est humide et lourde, comme ce fut le cas hier. L’Ecossais a également reçu un précieux coup de main de son

adversaire: combien de fautes directes a commises le Vaudois? Inutile de trouver et de s’attarder sur le chiffre exact, il est bien trop élevé. Le principal concerné en avait d’ailleurs parfaitement conscience à l’heure de l’analyse. «Il a aussi mieux servi que mieux», ajoute Stan, faisant référence aux 59% de balles passées sur son premier service.

Oui, Sta ni ma l et redevenu homme le temps d’une rencontre. «Plus fort, partout» Ajoutez à cela des entames de sets manquées – il a été breaké au troisième jeu lors des deux premiers sets et dès le premier durant la quatrième manche – et vous aurez vite compris que mal-

SERENA WILLIAMS PEINE MAIS PASSE Tenante du titre et qualifiée pour la finale du jour qui l’opposera à Garbine Muguruza, l’Américaine de 35 ans est toujours à la quête d’un 22e titre en grand chelem. Ce seul chiffre en dit long sur la championne qui foule les courts parisiens depuis deux semaines. Serena Williams (photo keystone), qualifiée pour la finale après avoir peiné mais finalement battu la tombeuse de Timea Bacsinszky Kiki Bertens (7-6 6-4), compte à ce jour 21 victoires en grand chelem. La question ce matin n’est pas de savoir «si» elle égalisera les 22 trophées récoltés par l’Allemande Steffi Graf, à deux titres seulement du record absolu signé Margaret Court, mais plutôt «quand» elle le fera. Si tout le monde s’accorde à dire, qu’elle y parviendra, le temps commence à presser pour la cadette des sœurs Williams. Elle qui a déjà laissé filer deux occasions: chez elle lors du dernier US Open (demifinale), puis en début d’année en finale à Melbourne face à la surprenante Angelique Kerber. Ja-

mais deux sans trois, ou deux sont assez trois sont de trop? Serena Williams l’intouchable est devenue vulnérable. Du moins, plus abordable suite à ces deux dernières défaites en majeur. Une impression renforcée suite à son échec en finale du tournoi d’Indian Wells. «Quand on gagne tout le temps, il suffit d’un ou deux tournois sans victoire pour que ça passe pour une disette. Mais j’ai quand même atteint trois finales sur mes quatre derniers tournois. Voilà qui serait pas mal pour n’importe qui d’autre, mais je ne suis pas n’importe qui», remarque-t-elle. L GCA LES RESULTATS Paris. Internationaux de France à Roland-Garros. Deuxième levée du grand chelem (32,017 millions d’euros/terre battue). Messieurs. Demi-finales: Murray (GBR/2) bat Wawrinka (SUI/3) 6-4 6-2 4-6 6-2. Djokovic (SRB/1) bat Thiem (AUT/13) 6-2 6-1 6-4. Dames. Demi-finales: Serena Williams (USA/1) bat Bertens (NED) 7-6 (9/7) 6-4. Muguruza (ESP/4) bat Stosur (AUS/21) 6-2 6-4.

gré un Philippe-Chatrier entièrement acquis à sa cause, Stan Wawrinka allait difficilement pouvoir venir à bout du numéro deux mondial. Il a logiquement fini par couler. «Il a été plus fort. Partout. Il a eu réponse à tout ce que j’essayais de faire», reconnaît le Vaudois. S’il a quand même crié, pesté, juré, Andy Murray a donc malgré tout fini par atteindre ce qu’il était venu chercher sur le central: une qualification, sa première, pour une finale à la Porte d’Auteuil. Il devient à cette occasion le dixième joueur de l’ère Open à prendre part à toutes les finales de grand chelem. «Mais je vois quand même Novak Djokovic aller au bout», sourit Stan Wawrinka, qui semble avoir choisi à qui il voulait rendre sa couronne. «Quand il est au top, Novak est plus fort que tout le monde.». Si le Vaudois ne perd pas le sourire, c’est qu’il estime quand même avoir réussi sa quinzaine. Un avis que partageront ses admirateurs. «Même si la déception prime, je dois me rendre compte que j’ai atteint la demi-finale d’un grand chelem et que j’ai été éliminé par le numéro deux mondial qui reste sur une victoire à Rome. Ce n’est que du positif.» L

Est-ce le fait de vous retrouver face au tenant du titre qui vous a donné autant de motivation? Essayer de battre les meilleurs joueurs mondiaux me donne toujours un coup de fouet. Mais aujourd’hui, c’est surtout l’envie de disputer ma première finale à Paris qui m’a motivé. Je suis vraiment heureux de l’issue du match, d’autant plus que j’ai très bien joué et que j’ai pu poser mon jeu. Vous savez tous que plus Stan avance dans un tournoi, plus il devient re dout able. Réa l i s er c et t e prouesse contre lui signifie beaucoup. Le stade entier soutenait votre adversaire. Cela ne vous a semble-t-il pas gêné… Oui, le public était pour Stan. Mais ça ne m’a pas dérangé et ne m’a en tous les cas pas servi de source de motivation. Je crois que j’ai bien géré cette situation difficile. Je l’avais d’ailleurs déjà vécue contre Richard Gasquet en quarts de finale. Qu’attendez-vous de la finale de demain? Ce sera un gros match. Novak (Djokovic) a remporté beaucoup de tournois du grand chelem. Pour l’heure, seul Roland-Garros lui échappe. Mais moi non plus je n’ai jamais gagné ici. Par le passé, nous nous sommes souvent livrés à de belles empoignades. Je pense que ce sera à nouveau le cas dimanche. Le public peut s’attendre à une grosse bataille. L PROPOS RECUEILLIS PAR GCA

PUBLICITÉ

BANDEAU 1re PAGE DE CAHIER RÉGIONS, SPORT OU MAGAZINE

Fr. 1550.– QUADRI TVA en sus

48 mm

288 mm


22

Sport

SAMEDI 4 JUIN 2016

Les jeunes mordus du BMX ont trouvé leur bonheur à Marly. La nouvelle piste accueille tant les amateurs avertis que les néophytes.

Discuté depuis des années, le projet d’un centre cantonal d’entraînement s’est concrétisé à Marly grâce

LE BMX ENTRE EN K PHOTOS ALAIN WICHT K TEXTES FRANÇOIS ROSSIER

Nouveauté L «Cette piste, c’est

de la chance, du hasard, de la passion et beaucoup de motivation!» José Yerly, responsable de la commission descente (DH) et BMX de l’Union cycliste fribourgeoise (UCF), parle de la naissance de ce «bébé» tant espéré avec émotion. Après des années de discussion et des mois de ­travaux, la piste de BMX est enfin sortie de terre. C’est à Marly, sur l’ancien camping, au

bord de la Gérine, juste à côté des terrains de foot, que le p ­ arcours bosselé a vu le jour. «Ce projet s’est concrétisé grâce à plein de petits pions complémentaires qui ont travaillé d’arrache-pied pour le bien ­commun. S’il en avait manqué un, la belle histoire n’aurait jamais existé», avoue José Yerly. Entré au comité cantonal il y a trois ans, l’ancien président de la Pédale bulloise, aujourd’hui responsable du Team Fribike qui réunit 19 pilotes de DH et de BMX, a développé son projet au fil de rencontres parfois fortuites, mais toujours profitables.

Parmi les principaux contributeurs, on trouve Julien Corminbœuf et Stéphane Descloux, deux trentenaires, membres de Marly Bike, qui ont exploité «un terrain laissé à l’abandon par des ados adeptes de gros sauts». Presque terminée (lire ci-dessous), la piste marlinoise a pourtant bien failli ne jamais voir le jour. «Il était dur de faire quelque chose en étant tout seuls. L’été passé, nous étions à deux doigts d’aplatir le terrain et de le rendre à la commune, puis nous avons trouvé ce super partenariat avec l’UCF pour faire de cet endroit un coin sympa et

accessible à tous», racontent les deux compères. Même le président s’y est mis Les plans de la piste ont été confiés à Laurent Pittet. Habitué de ce genre de projet, le dessinateur, qui s’est notamment occupé du Firebikepark d’Avenches, a tenu à donner «un côté ludique» au parcours marlinois. «Le canton de Fribourg n’est pas prêt à avoir une piste de BMX au format Coupe du monde avec une rampe de lancement pour huit coureurs qui partent de front. Ici, la piste, proche du

pump track (petites bosses rapprochées, ndlr), profite à tout le monde. Elle favorise le gainage et offre un bon complément, physique et technique, à tous les cyclistes.» Pour construire la piste marlinoise, ils ont été nombreux à mettre la main à la pâte. Aux côtés des chevilles ouvrières du projet, des parents, des enfants, des amis et même Jean-Marc Rohrbasser, président de l’UCF, qui n’a pas hésité à retrousser ses manches et empoigner la pelle. «Cela faisait une douzaine d’années que le sujet revenait régu-

lièrement sur la table. Une fois, Richard Chassot (ancien cycliste pro, ex-président de Swiss Cycling et actuel directeur du Tour de Romandie, ndlr) est venu assister à une assemblée cantonale lors de laquelle il a regretté que Fribourg ne fasse rien pour le BMX. José Yerly a saisi la balle au bond et lancé ce projet. Le BMX, qui est devenu une discipline olympique, amène énormément de jeunes au vélo. J’espère que ce centre cantonal d’entraînement permettra d’élargir la base, d’augmenter le nombre de membres et de susciter des voca-


Sport 23

SAMEDI 4 JUIN 2016

Un lieutenant d’Usain Bolt contrôlé positif à Pékin Athlétisme L Ce n’est pas un

LES PROTAGONISTES JOSÉ YERLY

44 ans, Givisiez, responsable de la commission descente et BMX de l’Union cycliste fribourgeoise. «Ce projet s’est réalisé grâce à plein de petits pions complémentaires.»

XAVIER MATTHEY

25 ans, Ependes, coureur BMX. «Le BMX est un sport dangereux. La chute fait partie de ce sport. Il faut donc bien s’équiper. Mais ici à Marly, la piste est adaptée aux débutants.»

RENAUD CODOUREY

9 ans, amateur de BMX «Le BMX est une discipline rapide, aérienne et spectaculaire. Je pratique mon sport deux fois par semaine, sur la nouvelle piste de Marly.»

sous-fifre qui tombe. C’est un étau qui se resserre sur la Jamaïque, et qui écorne indirectement l’icône de l’athlétisme, Usain Bolt. Nesta Carter, 30 ans, est un visage familier de l’athlétisme mondial et de ses grands rendez-vous. Depuis 2008, il a participé à tous les succès de cette école jamaïcaine dont les mérites sont vantés un peu partout: l’amour de l’athlétisme, une éducation qui fait la part belle à la pratique sportive, et des locomotives, surtout, qui donnent l’élan à ce mouvement. Autant d’éléments avérés, mais qui n’excluent pas qu’il y ait des moutons noirs. Pour le moment, Nesta Carter n’est rien moins que double champion olympique et triple champion du monde en titre du 4 x 100 m. Comme Bolt. Mais son contrôle positif à la méthylhexanamine, un stimulant, annoncé hier par le quotidien «The Jamaïca Gleaner», pourrait rebattre les cartes. Carter est positif après coup. Il est un des 32 sportifs confondus à l’issue de réanalyses pratiquées sur des échantillons de 2008, à la demande du CIO. Son cas va faire débat. Car le stimulant n’était pas nommément inscrit sur la liste des substances interdites au moment des JO de Pékin en 2008. Un précédent existe d’ailleurs, déjà dans le camp jamaïcain. C’était en 2009, peu de temps avant les mondiaux de Berlin. Plusieurs sprinters s’étaient retrouvés positifs à cette substance, dont le jeune Yohan Blake, futur champion du monde du 100 m en 2011.

Un imbroglio juridique avait suivi en raison de la non-inscription nominative de la substance dans le code mondial antidopage. D’abord blanchi par l’agence antidopage jamaïcaine, Blake (ainsi que quatre autres sprinters) avait ensuite été empêché de participer aux mondiaux, avant d’écoper d’une petite peine de trois mois de suspension. Dans le cas de Carter, toute suspension – si brève soit-elle – serait une catastrophe pour lui… mais aussi pour Bolt. La jurisprudence et le bouillonnement actuel autour du dopage dans l’athlétisme ne vont pas dans le sens de la clémence. L’Américain Tyson Gay, contrôlé positif en 2013, a ainsi vu tous ses résultats annulés, également pour 2012, en plus d’une année de suspension. Cela avait entraîné la perte de la médaille d’argent du 4x100 m des Jeux de Londres. Avec Carter, le ver est donc dans le fruit pour le podium des JO 2008. La Jamaïque, avec dans l’ordre Nesta Carter, Michael Frater, Usain Bolt et Asafa Powell, avait largement dominé la finale, établissant à l’époque un nouveau record du monde (37’’10). Logiquement, si la culpabilité de Carter est prouvée, Bolt perdra donc par ricochet une de ses six médailles d’or olympiques. Et ce n’est peut-être pas tout. Car Carter faisait également partie du relais jamaïcain champion olympique en 2012 à Londres. Or le CIO procède également à des réanalyses de ces échantillons et a déjà annoncé 23 contrôles positifs. L ATS/AFP

Le Tout-Fribourg fête ses héros THÉO CODOUREY

9 ans, amateur de BMX «Le BMX est une discipline rapide, aérienne et spectaculaire. Je pratique mon sport deux fois par semaine, sur la nouvelle piste de Marly.»

DAMIEN CHATAGNY

9 ans, amateur de BMX «Le BMX est une discipline rapide, aérienne et spectaculaire. Je pratique mon sport deux fois par semaine, sur la nouvelle piste de Marly.»

à la collaboration de passionnés

PISTE tions chez de futurs e­ ntraîneurs.» José Yerly est sur la même longueur d’onde: «Avec cette nouvelle piste, nous plantons des graines. Nous espérons avoir une belle récolte dans quelques années. Avec de jeunes pilotes prometteurs et pourquoi pas la naissance d’un club spécialisé dans le BMX.» «Pas fait tout ça pour rien» Autre homme précieux dans la réalisation de ce projet, Xavier Matthey, ancien pilote devenu entraîneur, ne cache pas son enthousiasme. «Cette piste est

géniale! Nous som­m es restés modérés. Beaucoup d’enfants vont pouvoir y trouver du plaisir. Il n’y a pas longtemps, j’ai même vu un petit de 3 ans venir avec son vélo sans pédale, c’est le top.» Lors des derniers week-ends et autres jours fériés, 20 à 25 jeunes sont venus essayer la nouvelle piste. «Quand on voit ces enfants qui tournent, on se dit qu’on n’a pas fait tout ça pour rien!», lâchent d’une seule voix Julien Corminbœuf et Stéphane Descloux, tout heureux de voir revivre ce lieu longtemps laissé à l’abandon. L

DES SOUS POUR DU GRAVIER Les pilotes de BMX roulent déjà à Marly. La piste n’est pourtant pas terminée. Si la première ligne a été recouverte de gravier gras jaune, un matériau indispensable pour stabiliser les bosses et rendre la piste plus roulante, le reste du parcours n’est pas encore drapé du fameux revêtement. «La commune de Marly nous a mis le terrain à disposition, le Service des sports du canton a contribué à notre projet via la Loterie romande, l’Union cycliste fribourgeoise a aussi participé, mais une piste de BMX coûte cher. Si l’on mandate des spécialistes, il faut compter près de 100 000 francs. En réalisant les 9/10e des travaux avec nos bras, nous avons pu faire baisser les coûts», dévoile José Yerly, responsable DH et BMX à l’UCF, qui a tablé sur un budget de quelque 12 000 francs. Aujourd’hui, les initiateurs comptent beaucoup sur le financement participatif pour acheter le gravier gras qui leur fait encore défaut. «Il ne nous manque que quelques centaines de francs», calcule Yerly. Une fois la piste achevée, plusieurs entraînements y seront organisés. Les mardis soir seront consacrés aux compétiteurs qui bénéficieront notamment des conseils de Didier David, entraîneur national M19. Seuls Fribourgeois à s’aligner sur les courses BMX, les jeunes Damien Chatagny, Arnaud et Théo Codourey se réjouissent de pouvoir enfin s’entraîner à Marly. «Jusqu’ici, nous allions deux fois par semaine à Grandson. Maintenant qu’il y a cette piste, tout près, c’est plus facile», apprécie Damien (12 ans). Les débutants ne sont pas oubliés puisqu’ils peuvent ­profiter, dès aujourd’hui, d’entraînements ouverts à tous chaque mercredi soir entre 18 et 20 heures. FR

Basketball. Le seizième titre de champion de Suisse de Fribourg Olympic a été célébré en grande pompe hier soir dans la capitale cantonale. Du haut du balcon de la Maison de Ville, les joueurs ont brandi leur trophée devant un parterre de 300 personnes, parmi lesquelles les autorités de la ville et du canton, et aussi des représentants de l’économie du cru. «Cela fait chaud au cœur de voir que nous sommes soutenus par tout ce monde et par ces personnalités politiques. Cela témoigne de l’importance du sport et de son

rôle socio-éducatif», s’est réjoui le président du club, Philippe de Gottrau. La manifestation a été marquée par plusieurs allocutions. «Ce titre de champion suisse est une belle satisfaction pour la ville de Fribourg. C’est la preuve que nous n’avons pas construit la halle de basket de Saint-Léonard pour rien. Je remercie Olympic de nous avoir donné raison, et aussi Elfic, l’équipe des filles, qui a également réalisé une belle saison», souligne le syndic de Fribourg, Thierry Steiert. FM/ALDO ELLENA


« Un rapport qualité / prix optimal ! » FRACTIONS DE PAGE Largeur x hauteur

Panoramique 608 x 433 mm

1/1 page 288 x 433 mm

noir-blanc

quadri

9’000.–

9’900.–

4’600.–

6’200.–

2’300.–

3’100.–

1’500.–

2’000.–

1’700.–

2’200.–

1’150.–

1’550.–

575.–

775.–

290.–

515.–

1/2 page 142 x 433 ou 288 x 215 mm

1/3 page 288 x 138 mm

Junior page 171 x 258 mm

1/4 page 142 x 215 ou 288 x 108 mm

1/8 page 142 x 108 ou 288 x 53 mm

1/16 page 83 x 88 mm

Les tarifs préférentiels ne comprennent pas le choix d’un emplacement dans un cahier ou l’exclusivité de la couleur sur une page. Prix bruts valables pour toutes les éditions normales en 2016 (+25 % en tirage augmenté). Tous les prix s’entendent en francs suisses, TVA de 8 % en sus.

Retrouvez toutes nos offres sur

www.media-f.ch


Sport 25

SAMEDI 4 JUIN 2016

Blatter et deux de ses ex-collègues se sont distribué près de 80 millions de francs

Petits partages entre amis Football L Sepp Blatter, ex-pré-

tissant le paiement intégral, jusqu’à 17,4 millions de francs et 9,7 millions de francs respectivement, dans le cas où leur emploi avec la FIFA s’arrêtait, si M. Blatter n’était pas réélu». Le 1er décembre 2010, MM. Blatter, Valcke et Kattner «reçoivent 22,9 millions de francs de primes spéciales pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud», qui sont «octroyées rétroactivement».

sident de la FIFA, Jérôme Valcke et Markus Kattner, ses ex-lieutenants, se sont partagé 79 millions de francs «dans un effort coordonné d’enrichissement personnel» à travers contrats et compensations, au cou rs des ci nq dernières années. C’est ce qu’a indiqué la FIFA. La Fédération internationale de football, basée à Zurich, a précisé avoir livré ces informations à la justice suisse et va les partager avec la justice américaine. «Certains contrats contiennent des dispositions qui semblent violer le droit suisse», expose encore la FIFA au sujet des avenants et systèmes de bonus de ses trois anciens dirigeants.

Ils ont touché de généreuses primes de départ «Il apparaît un effort coordonné par trois anciens hauts responsables de la FIFA pour s’enrichir par des augmentations annuelles des salaires, des primes liées à la Coupe du monde et d’autres avenants pour un total de 79 millions de francs sur les cinq dernières années», a exposé la FIFA. Et l’instance de donner des exemples. Le 30  avril 2011, M. Valcke (secrétaire général) et M. Kattner (secrétaire général adjoint) «ont reçu des prolongations de contrat de 8,5 ans jusqu’en 2019» avec «des primes de départ généreuses leur garan-

GYMNASTIQUE

MÉDAILLE SUISSE À BERNE Lynn Genhart a décroché la médaille d’argent du concours général des dames junior aux championnats d’Europe à Berne. Avec 54,365 points, la jeune gymnaste de 14 ans n’a été devancée que par la Russe Elena Eremina (54,550). Cette médaille est de bon augure pour la sélection féminine suisse élite, qui sera en lice samedi pour la finale du concours général. Objectif: un podium. ATS

Sepp Blatter (à droite) et Jérôme Valcke (à gauche) sont encore dans la tourmente. Keystone

NBA

AVANTAGE AUX WARRIORS Malgré les contre-performances de ses deux as Stephen Curry et Klay Thompson, Golden State a tenu bon. Les Warriors ont entamé victorieusement la finale de la NBA en s’imposant sur son parquet 104-89 face à Cleveland Dans le remake de la finale 2015, les champions en titre doivent leur victoire à leur banc. L’apport des remplaçants fut, en effet, décisif avec un total de 45 points. ATS

HOCKEY

UN CANADIEN À LAUSANNE Lausanne a annoncé l’engagement du Canadien Dustin Jeffrey (28 ans) pour les deux prochaines années. L’attaquant aux 131 matches de NHL (Pittsburgh, Dallas et Phoenix) sort d’une saison essentiellement passée en AHL (20 buts/ 44 assists en 64 parties), mais a joué sept matches avec les Coyotes de l’Arizona. C’est le quatrième renfort étranger sous contrat à Malley. ATS

FOOTBALL

DÉFENSE BELGE DÉCIMÉE Marc Wilmots, qui devait déjà se passer de quatre défenseurs (dont son capitaine Vincent Kompany) à l’Euro 2016, est confronté à une nouvelle tuile après la blessure de son arrière central Thomas Vermaelen. Le défenseur du FC Barcelone a dû quitter l’entraînement, victime d’une contracture à une cuisse. La sélection belge est l’un des principaux outsiders de la compétition. ATS

Nouvelles perquisitions à la FIFA Scandale L La FIFA n’est pas

Les mêmes personnes Selon la FIFA, avant 2013, «ceux qui signaient les contrats étaient également ceux qui les approuvaient». Des questions se posent également sur le service chargé de superviser les salaires des cadres à partir de 2013, poursuit l’organisation. M. Blatter est actuellement suspendu pour quatre ans de toute activité liée au football dans une autre affaire, celle du fameux paiement controversé de 2 millions de francs à Michel Platini, ex-président de l’UEFA également suspendu pour la même période. M. Valcke a été limogé de la FIFA pour son implication présumée dans une revente au marché noir de billets et est suspendu pour 12 ans de toute activité liée au football. Kattner avait été remercié le 23 mai pour des «manquements». La FIFA explique que l’enquête conduite par ses juristes a «démontré des manquements au devoir de la loyauté». Elle précise que ses découvertes n’en sont qu’à un stade préliminaire et que l’enquête se poursuit. L ATS

encore sortie de la crise et Gianni Infantino n’y échappe pas. L’état de grâce est bien terminé pour Gianni Infantino. Elu le 26 février à la présidence de la FIFA pour réformer une instance gangrenée par la corruption, les trois premiers mois de mandat du successeur de Joseph Blatter sont loin de faire l’unanimité et les accusations pleuvent. «La crise est terminée», affirmait Infantino le 13 mai lors du congrès de la FIFA à Mexico. Le Valaisan de 46 ans s’est probablement un peu avancé. Vendredi, le Ministère public de la Confédération a effectué des nouvelles perquisitions au siège de la FIFA à Zurich, toujours dans le cadre de l’enquête ouverte l’année dernière. Le MPC a recueilli des documents et des données électroniques. L’ancien bras droit de Michel Platini à l’UEFA fait l’objet d’attaques répétées dans la presse. Il y a quelques jours, le «Frankfurter Allgemeine Zeitung» affirmait qu’il avait refusé le salaire qui lui avait été proposé, le jugeant insuffisant. Jeudi, le journal allemand «Die Welt» affirmait qu’Infantino pourrait faire l’objet d’une enquêt e de la com m i ssion d’éthique. Selon le quotidien, le patron du foot mondial encourrait une suspension provisoire de 90 jours pour avoir demandé dans des courriels la destruction de l’enregistrement des minutes où la question de son salaire était évoquée lors du dernier Conseil tenu à Mexico. L ATS

BEACHVOLLEY

NATATION

UNE PAIRE SURPRISE Adrian Heidrich/Gabriel Kissling ont été la seule paire suisse à passer la phase de poules aux championnats d’Europe à Bienne. Ils étaient les outsiders dans le camp helvétique, et leur qualification pour les 8es de finale constitue une surprise. Ils ont réussi le petit exploit de battre en trois sets les Allemands Alexander Walkenhorst/ Bennet Poniewaz (15-13 au tie-break). ATS

MICHAEL PHELPS BATTU Michael Phelps a dû se contenter de la 2e place sur 100 m papillon, lors de la réunion d’Austin, sa dernière compétition avant les sélections olympiques américaines. Le nageur aux 18 médailles d’or a été devancé sur sa distance de prédilection par le Singapourien Schooling, vainqueur en 51’’58. Phelps, sportif le plus titré de l’histoire olympique, a été crédité d’un chrono de 51’’65. ATS

CHRONIQUE

Bekele privé des Jeux de Rio

Grandes crues mais petit cru

Athlétisme L Le marathonien

Tennis. Je ne demande

pas votre pitié, encore moins votre condescendance, mais je suis bientôt chauve et le peu de cheveux gris qu’il me restait a viré au blanc. Quoi de plus normal PIERRE SALINAS quand, comme moi, on journaliste vient de prendre deux ans en deux semaines? Je suis bientôt «chèvre», mais les soucis, aussi nombreux soient-ils, n’empêchent pas d’être poli. Bonjour, je me présente: Guy Forget, «quinqua» qui porte beau, mais directeur au plus bas. Mon an 1 à la tête de Roland-Garros? Une annus horribilus. A en perdre son latin, je vous le dis… Roger Federer, que je n’ai cessé de flagorner lorsque je commentais le tennis à la télé, dont j’ai loué mille fois l’élégance et avec lequel je partage la plus belle moitié de ma double nationalité (je suis un Suisse d’adoption), ce même Roger Federer, qui se

plaint des lombaires, m’a planté un couteau dans le dos. Lui qui n’avait pas manqué le moindre tournoi du grand chelem depuis 1999 a dû mettre un terme à son incroyable série. Il a pensé à lui, à la suite de sa carrière et à ce Wimbledon qu’il ne désespère pas remporter à nouveau. Sans oublier les JO, dont on taira les enjeux, qui sont évidemment grands. Le Bâlois est un homme prévoyant, mais a-t-il seulement pensé à ces milliers de billets qui n’ont pas trouvé preneurs? Comme ce traître de Roger, Gaël Monfils n’aurait vraisemblablement pas gagné dimanche à Paris. Mais, fidèle à ses talents élastiques, Gaël aurait glissé, sauté, plongé et armé des coups tous plus brillants les uns que les autres. Une victoire en appelant une autre, des olas auraient embrasé les tribunes, restées désespérément vides, mardi. Jeudi aussi. Plus que Richard Gasquet, qui n’a pas son aura ni sa popularité, Monfils aurait été inéluctablement associé à Yannick Noah, dernier Français à s’être imposé Porte d’Auteuil. Et si, 33 ans après? De

Ah, il est beau, le joli mois de mai!  Keystone

l’encre aurait coulé. Avec les journalistes, la France tout entière se serait prise à rêver. Mais Gaël n’est pas venu et, pire, Nadal est parti, la mort dans l’âme et le poignet en

vrac. Chez Tsonga, ce sont les adducteurs qui ont lâché. Lâches, lâcheurs, lâchés… Peu importent les déclinaisons, le mal est fait. Aux forfaits en cascade ont succédé des trombes d’eau. De la pluie, beaucoup de pluie, de celle qui arrose les courts et congestionne les allées. Pluie perfide, qui inonde les caves et fait remonter à la surface des dossiers que l’on croyait à jamais engloutis, tels l’expansion du site et la construction d’un toit sur le «Philippe Chatrier». Roland-Garros, morne plaine, où John McEnroe plus que les autres a déversé son fiel en se moquant de la vétusté de nos installations. Fiel, ciel, miel, celui-là même que les rares spectateurs présents en cette fin de semaine ont mis dans leur thé histoire de se réchauffer. Ah, il est beau, le joli mois de mai! Grandes crues mais petit cru, que cette édition 2016. Par chance, je porte bien mon nom: «forget» ne veut-il pas dire «oublier» en anglais? C’est ça, buvons – mais pas que de l’eau, plus jamais d’eau – pour oublier.

Kenenisa Bekele (33 ans) ne disputera pas selon toute vraisemblance les Jeux olympiques à Rio. La fédération éthiopienne d’athlétisme ne l’a pas retenu dans sa sélection. Un porte-parole de la fédération a justifié cette décision parce que Bekele n’a pas rempli les critères de sélection internes pour bénéficier d’une des quatre places de l’Ethiopie en marathon. Le détenteur des records du monde du 5000 et 10 000 m, aurait dû disputer deux grands marathons au cours des douze derniers mois. Toutefois, Bekele n’a pratiquement pas couru en 2015 en raison d’u ne ble s s u r e au t e ndon d’Achille. En avril, il a tout de même pris le 3e rang de son premier marathon à Londres depuis plus d’une année. Quintuple champion du monde, Bekele avait remporté son premier titre olympique à Athènes en 2004 sur le 10 000 m. L ATS


ÂŤ Vos clients existants et potentiels ne pourront pas vous manquer ! Âť EMPLACEMENTS PRĂ&#x2030;FĂ&#x2030;RENTIELS (en quadrichromie)

Largeur x hau eur en mm

PavÊs bas 1ère page de couverture 54 x 55 mm

La solution pour vos dĂŠchets Birchler RĂŠcupĂŠration SĂ rl DĂŠpĂ´t: Chemin de Bellevue 2bis

1163 Etoy

TĂŠl.: +41 (0)21 808 84 01 Mob.: +41 (0)79 433 20 03 www.birchler-recuperation.ch

BERNE Philipp Philipp MĂźller MĂźller passe passe la la main. main. BERNE

relève un un nouveau nouveau dÊfi dÊfi à à Zurich Zurich et et dÊmÊnage dÊmÊnage relève L12 12 chez Roger Roger Federer. Federer. L chez

VENDREDI 4 AVRIL 2016

QUOTIDIEN ROMAND Ă&#x2030;DITĂ&#x2030; Ă&#x20AC; FRIBOURG

N°153 â&#x20AC;˘ 145ee annĂŠe / Semaine Fr. 2.70 / Samedi Fr. 3.70

Fribourg GottĂŠron tient ne rempile pas Le pardon lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvĂŞque aux victimes sa place ende play-off

Lâ&#x20AC;&#x2122;Eglise a couvert des abus sexuels Ă lâ&#x20AC;&#x2122;Institut Marini, Ă  Montet, dans les annĂŠes cinquante Yves Menoud

BULLE Une avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule la RĂ&#x2030;ACTIONS Dans canicule. lâ&#x20AC;&#x2122;air surchau cile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui Jaune avance len fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi traficcreuse sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule le la cbrouillard canicule. Jaune avance de Paris, alors pas deLeligne laiteuxe lenque fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi anicule. Jaune avance tigs que laiteuxe tigslentement celui deie avec comme seul dans le tement dans le bro canigarde-fou de lamourcule. comme le alor pas Jaune garde-amour avance len fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi Le Jauneet avance uillard laiteux de ligne creuse et lestrafic rivessâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoulee. du LĂŠman du RhĂ´ne. L28 et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. L28

ENQUĂ&#x160;TE Pour le alors pas de ligne creuse rem le TĂ&#x2030;MOIGNAGE Comme seul garde-fou de lamour. brouillard laiteuxe tigs que ard laiteuxe tigs que celui comme seul garde-amour le alor pas de ligne creuse deie avec comme garde-amour laiteux.Le brouillard rem le brouillard laiteuxe tigs que ard laiteuxe tigs que laiteux et surrecoins de Budapest. La ville piĂŠtine et les celui deie avec comme. Pour le alor pas de ligneuse rem enfants assiègent les marchands Elisabetheur. le et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ.

()Â&#x2039;2 (Â&#x201C; % ''2Â&#x201C;Â&#x201C;

UNE SEULE VOIX, UNE VIE CONSACRĂ&#x2030;E TROIS GĂ&#x2030;NĂ&#x2030;RATIONS AU SERVICE DES AUTRES HOMMAGE AU PASTEUR LE CHĹ&#x2019;UR MIXTE DANIEL GRIVEL, DĂ&#x2030;CĂ&#x2030;DĂ&#x2030; jg VOUS ATTEND SUR SCĂ&#x2C6;NE LES ip DĂ&#x2030;BUT MARS. 27 ET 28 MARS.

Â&#x2019; 

Michel Platini. Keystone

Michel Platini mis hors-jeu

Michel Platini. Keystone

Le combat

FIFA JJaune aune avance lentement dans le FIFA avance lentement dans fin le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette brouillard laiteux de cette dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ.etLesurchauffĂŠ trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sousfin la dâ&#x20AC;&#x2122;après Ledans traficles sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la. dispersemidi et sedâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. rĂŠpand logies levards canicule, et ligne se rĂŠpand dans les tourne surselesdisperse gr pas de dans les logies logies . tourne les de gr ligne pas decreuse ligne . tourne sur lessur gr pas levardslevards creuse andsles dans les canicule. ands dans canicule. Jaune Jaune avanceavance lente. L28 lentement le mille levards . L28 ment dansdans le mille levards

ElectricitĂŠ TĂŠlĂŠphone Internet 021 825 50 25

1180 Rolle

ContrĂ´les officiels selon OIBT

/?P>Z?>GÂ&#x201C; inÂ&#x201C;O4Z[Â&#x201C;ighl

Yves Menoud ZoĂŤ Bell crève ne rempile pas lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcran

RÂ&#x201C;hiÂ&#x201C;

(')(Â&#x201C; * Â&#x201C;*/  Â&#x201C; %' ( ) Â&#x201C;

BULLE avance lentement dans le CINĂ&#x2030;MAUne Jaune avance lentement dans brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin

le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le laiteux surchauffĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;après midi midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. traficetsâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sousde la cette fin et dâ&#x20AC;&#x2122;après mididans Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule la disperse se rĂŠpand le disperse et se canicule. Jaune avance len fin midi rĂŠpand dans les logies levards . t dâ&#x20AC;&#x2122;après grand pas de len findans dâ&#x20AC;&#x2122;après midi anicule. ligne les logies s logies Jaune ourneavance sur les lentement le tement le brouillard grand pas dans de ligne dans dans les logies s logies laiteux surchauffĂŠ fin levards.ettourne sur lesJaune gr pasavance de lignelen dans dâ&#x20AC;&#x2122;après len .fin dâ&#x20AC;&#x2122;après anicule. les logiesmidi levards tourne surmidi les gr pas de Jaune avancement fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ ligne creuse dans lesevards . . L28 L28

Jacqueline Labhard succède à Dante Trotta, en

Legende en faux texte dolor ipsum consectetuer sit amet dolore quodcumque dico verum est at corpore deus amore. CrĂŠdit Justine LĂŠvy pour AC Presse Legende en faux texte dolor ipsum consectetuer sit amet en faux texte dolor ipsum consectetuer sit amet dolore. CrĂŠdit Justine LĂŠvy pour AC Presse

poste depuis 30 ans. Â&#x153;Â&#x201C;n HOCKEY Le brouillard laiteux et sur laiteux et surchauffĂŠ de cette le brouillard laiteuxe tigslui uillachauffĂŠ de cette fin rĂŠtablissant le danle la Ville, garde-fou HOCKEY brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après chauffĂŠ deLe cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ, le laiteuxe tigslui uillachauffĂŠ de cette fin alors dâ&#x20AC;&#x2122;après midi avec dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ,comme le traficseul sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous 2Â&#x201C;' Â&#x201C; les rembourrages laiteux et surchauffĂŠ de cette le midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se le trafic danle alorsLelatrafic Ville, avec comme seul dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ, sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sousle brouillard la canicule, se disperserd laiteuxe tiguer(' Â&#x201C;()&* Â&#x201C; brouilque celui deie lecumque brouillard laiteuxe tiguercumque. L2 rĂŠpand dans mille recoinsleden une enjambĂŠe majestueuse, lorem ipsum. garde-fou lesles rembourrages brouillard la canicule, se disperserd laiteuxe tiguerL2 Voyage dans le temps Voyage dans le temps avec les gymnastes et leur spectacle ÂŤGrandpère raconteÂť. Â&#x153;Â&#x201C;hp SOMMAIRE

Â&#x201C;'

Les Potes au feu organisent un concours gastronomique au château, le 6 juin.

Signy

021 825 15 06

022 362 13 62

+ DE 4000M!

Des contrĂ´les en vue Pour mĂŠmoire (ÂŤLLÂť du 29 janvier 2015), le Sen invoquait trois problĂŠmatiques contraires Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvacuation de la neige dans un cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau: la pollution (rĂŠsidus dâ&#x20AC;&#x2122;hydrocarbures, de mĂŠtaux lourds et de sel); le risque de barrage et dâ&#x20AC;&#x2122;inondations; et lâ&#x20AC;&#x2122;impact sur la faune et la flore. Certains risques persistent avec la nouvelle formule: ÂŤLe service a effectuĂŠ des prĂŠlèvements sur le pâturage de La Riondonneire, pour dĂŠterminer la composition du sol. Il reviendra voir si cette composition ĂŠvolueÂť, indique Thierry Bavaud. Mais lâ&#x20AC;&#x2122;agrarien ne cache pas sa perplexitĂŠ: ÂŤOn dĂŠversait de la neige fraĂŽche et propre, avant salage. Et je nâ&#x20AC;&#x2122;ai pas vu la moindre ĂŠtude ĂŠtablissant que lâ&#x20AC;&#x2122;on modifiait la nature de lâ&#x20AC;&#x2122;eau de la sur lâ&#x20AC;&#x2122;environnement. Câ&#x20AC;&#x2122;est dĂŠplorable. Nous avons contactĂŠ le Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;Etat, mais la lĂŠgislation est ainsi faiteÂť, se rĂŠsigne-t-il. Le syndic François Genoud abonde: ÂŤLes truites seront moins salĂŠes et auront surtout moins froid. Celles de Châtel-Saint-Denis, bien entendu, puisque dans dâ&#x20AC;&#x2122;autres communes il est permis de perpĂŠtuer la tradition, tant quâ&#x20AC;&#x2122;aucune dĂŠnonciation nâ&#x20AC;&#x2122;apparaĂŽt.Âť Au reste, le Conseil gĂŠnĂŠral a approu-vĂŠ jeudi le budget 2016, qui table sur 270 000 francs de dĂŠficit de fonctionnement et sur 5,1 millions de francs sont dâ&#x20AC;&#x2122;investissements nets (ÂŤLLÂť du 2 dĂŠcembre). Tous les crĂŠdits nouveaux (730 000  fr.), surtout consacrĂŠs aux rĂŠseaux publiques a fait dĂŠbat. Le groupe radical sâ&#x20AC;&#x2122;est inquiĂŠtĂŠ du coĂťt du Grand-Clos, cĂ´tĂŠ place de jeu), du calendrier et de lâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠgration de lâ&#x20AC;&#x2122;infrastructure. Le LĂŠgislatif a finalement acceptĂŠ la dĂŠpense (180 000 fr.), par 28 voix contre 14 (4 abstentions) lorem ipsum. L

Bulle L Les Bullois nâ&#x20AC;&#x2122;y ont vu

L Ă&#x2030;CLAIRAGE PUBLIC EN 2012

Lampes: 2257 lorem ipsum chiffres Consommation:

1,35 million lorem ipsum chiffres CoĂťt annuel :

265 000 fr.

lorem ipsum. L Ă&#x2030;CLAIRAGE PUBLIC EN 2015

Lampes: 2205 lorem ipsum chiffres italique Consommation:

946 000

kWh/an lorem ipsum chiffres CoĂťt annuel: 185 000 fr. environ.

AUBORANGES Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de 1,14%, contre 4,6% selon la planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore.Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, rĂŠfection du sol de la cuisine de la halle polyvalente, Ă  Porsel. Un crĂŠdit de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène. Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, serait tropÂť, estime-t-il. Firmin Dayer et Jean-Patrice Marmier se retirent conseillers sont prĂŞts Ă  rempiler et vont battre la campagne. Je pense quâ&#x20AC;&#x2122;il y a de la relève. Des gens y rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

Legende beaucoup plus longue en faux texte dolor ipsum consectetuer sit amet dolore. Keystone

260 000 francs

Budget dÊneigement de Châtel-Saint-Denis

30 000

Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore.Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, rĂŠfection du sol de la cuisine de la halle polyvalente, Ă  Porsel. Un crĂŠdit de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène.Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, ne se reprĂŠsente pas. ÂŤVingt-et-un, ce conseillers sont prĂŞts Ă  rempiler et vont battre la campagne. Je pense rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

francs

DĂŠficit de fonctionnement sur 5,1 mios de fr. dâ&#x20AC;&#x2122;investissements

STĂ&#x2030;PHANE SANCHEZ

La commune blanchie après un litige de terrain La Roche L Le parc naturel aune avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se rĂŠpand dans les mille recoins de Budapest. La ville piĂŠtine et les enfants assiègent les marchands de glace. La voiture p tourne sur les grands boulevards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont Elisabeth. Suspendu dans asse au vards, longe seur, il arrive de Vienne les marchands de glace. La voiture p tourne sur enrobĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de loremune avenue et dĂŠbouche sur le pont. Suspendu dans asse au vards, longe seur, il arrive de Vienne enrobĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de loremune avenue et dĂŠbouche jaune avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ ins de Budapest. La ville piĂŠtine et les en lorem ipsum atlore levards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont m ipsum fants assiègent les marchands de glace. La voiture p tourne sur les levards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont che sur le pont Elisabeth. Suspendu dans le vide, acrobate au fil des ans et de lâ&#x20AC;&#x2122;eau qui passent, laire entre la ville bourgeoise de Pest et les collines royales de ĂŠmergent en vire et les arrive de, milliards de loremune avenue et dĂŠbouche sur le pont Elisabeth. L JĂ&#x2030;RĂ&#x2030;MY RICO

WALLENRIED Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore.Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, corporation forestière ForĂŞts-Sarine, Ă  laquelle elle ne souhaitait pas adhĂŠrer dâ&#x20AC;&#x2122;un ha). Lâ&#x20AC;&#x2122;opĂŠration permettra Ă  la rĂŠfection du sol de la cuisine de la halle polyvalente, Ă  Porsel. Un crĂŠdit de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène.Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, serait tropÂť, estime-t-il. Firmin Dayer et Jean-Patrice Marmier se retirent conseillers sont prĂŞts Ă  rempiler et vont battre la campagne. Je pense quâ&#x20AC;&#x2122;il y a de la relève. Des gens y rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

LE FAIT DU JOUR

JEUDI 3 MARS 2016

UN HOMME DU RENOUVEAU dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de gouttes dâ&#x20AC;&#x2122;eau qui brillent dans lâ&#x20AC;&#x2122;air surchauffĂŠ, dâ&#x20AC;&#x2122;oĂš ĂŠmergent en virevoltant les mouettes du Danube. Le Saint-Cloud de la Hongrie est plus haut, plus aride et plus difficile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de Paris. BientĂ´t la voiture est obligĂŠe de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue Ă pied pour arriver au point le plus culminant du mont GellĂŠrt, Ă  cinq cents mètres dâ&#x20AC;&#x2122;altitude au cĹ&#x201C;ur de la citadelle. On dĂŠcouvre alors la Ville, avec comme seul gardefou les remparts de la fortification.

Hommage L Journaliste Ă La LibertĂŠ de 1972 Ă  2010, Claude Chuard rend hommage Ă  celui qui a affranchi ce journal des tutelles de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;glise catholique et du parti dominant. une avenue et dĂŠbouche sur le pont Elisabeth. Suspendu dans le vide, acrobate au fil des ans et de lâ&#x20AC;&#x2122;eau qui passent, le monument traverse le fleuve en une enjambĂŠe majestueuse, rĂŠtablissant le lien sĂŠculaire entre la ville bourgeoise de Pest et les collines royales de B tement dans le brouillard laiteux uda. Sous le pont passe un hydroglisseur, il arrive de Vienne enrobĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de gouttes dâ&#x20AC;&#x2122;eau qui brillent dans lâ&#x20AC;&#x2122;air surchauffĂŠ, dâ&#x20AC;&#x2122;oĂš ĂŠmergent en virevoltant les mouettes du Danube. Le Saint-Cloud de la Hongrie est plus haut, plus aride et plus difficile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de Paris. BientĂ´t la voiture est obligĂŠe de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue Ă  culminant du mont GellĂŠrt, Ă  cinq cents mètres dâ&#x20AC;&#x2122;altitude au cĹ&#x201C;ur de la citadelle. Intertitre en faux texte On dĂŠcouvre alors la Ville, avec comme seul garde-fou les remparts de la fortification. Tout Budapest est lĂ , sĂŠparĂŠe en deux par le large ruban argentĂŠ du Danube. Au nord, on devine lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽle Marguerite, ses palaces et ses piscines. Les touristes y sirotent un peu de fraĂŽcheur palpable qui vient des raisins du mont Tokaj. Plus près, comme des dentelles vide, acrobate au fil des ans et de lâ&#x20AC;&#x2122;eau qui passent, le monument traverse le fleuve en une enjambĂŠe majestueuse, rĂŠtablissant 3750 signes.

Intertitre en faux texte Le Saint-Cloud de la Hongrie est plus haut, plus aride et plus difficile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de Paris. BientĂ´t la voiture est obligĂŠe de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue Ă pied pour arriver au point le plus culminant du mont GellĂŠrt, Ă  cinq cents mètres dâ&#x20AC;&#x2122;altitude au cĹ&#x201C;ur de la citadelle. On dĂŠcouvre alors la Ville, avec comme seul garde-fou les remparts de la fortification. Tout Budapest est lĂ , sĂŠparĂŠe en deux par le large ruban argentĂŠ du Danube. Au nord, on devine lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽle Marguerite, ses palaces et ses piscines. Les touristes y sirotent un peu de fraĂŽcheur palpable qui vient des raisins du mont Tokaj. Plus près, comme des dentelles prĂŠcieuses, le Parlement et le Château se font face de chaque cĂ´tĂŠ du pont suspendu. BientĂ´t, le soleil se couche derrière Buda et les lumières de la citĂŠ scintillent de mille feux. On se perd alors dans les rues mĂŠdiĂŠvales du Château, Ă  la rencontre de lâ&#x20AC;&#x2122;inconnu, du vin qui enivre, de la musique qui enchante, et de la cuisine parfumĂŠe au paprika. Les violons jouent en sourdine autour des tables et les costumes du pays dansent la sarabande au rythme endiablĂŠ du sement ses notes, indiffĂŠrent Ă  la fĂŞte et aux rĂŞves, le tramway jaune attend son heure. Le tramway jaune avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se rĂŠpand dans les mille recoins de Budapest. La ville piĂŠtine et les enfants assiègent les marchands de glace. La voiture passe au loin, tourne sur les grands boulevards, longe

3

Photina 9,3 jaune avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se Budaassiègent les marchands de glace. La voiture passe au loin, tourne sur les grands boulevards, longe une avenue et dĂŠbouche sur

La stabilisation du budget de lâ&#x20AC;&#x2122;armĂŠe permet de nouveau lorem quod cumque dico verum est. Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se rĂŠpand dans les mille recoins de Budapest. La ville piĂŠtine et les enfants assiègent les marchands de glace. La voiture passe au loin, tourne sur les grands boulevards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont Elisabeth. Suspendu dans le vide, acrobate au fil des ans et de lâ&#x20AC;&#x2122;eau verse le fleuve en une enjambĂŠe majestueuse, rĂŠtablissant le lien sĂŠculaire entre la ville bourgeoise de Pest et les collines royales de Buda. Sous le pont passe un hydroglisseur, il arrive de Vienne enrobĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de gouttes dâ&#x20AC;&#x2122;eau qui brillent da ns lâ&#x20AC;&#x2122;ai r su rchauf fĂŠ, dâ&#x20AC;&#x2122;oĂš ĂŠmergent en virevoltant les mouettes du Danube. Le SaintCloud de la Hongrie est plus haut, plus aride et plus difficile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de Paris. BientĂ´t la voi-

ture est obligĂŠe de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue Ă pied pour arriver au point le plus culminant du mont GellĂŠrt, Ă  cinq cents mètres dâ&#x20AC;&#x2122;altitude au cĹ&#x201C;ur de la citadelle. Intertitre en faux texte On dĂŠcouvre alors la Ville, avec comme seul garde-fou les remparts de la fortification. Tout Budapest est lĂ , sĂŠparĂŠe en deux par le large ruban argentĂŠ du Marguerite, ses palaces et ses piscines. Les touristes y sirotent un peu de fraĂŽcheur palpable qui vient des raisins du mont Tokaj. Plus près, comme des dentelles prĂŠcieuses, le Parlement et le Château se font face de chaque cĂ´tĂŠ du pont suspendu. BientĂ´t, le soleil se couche derrière Buda et les lumières de la citĂŠ scintillent de mille feux. On se perd alors dans les rues mĂŠdiĂŠvales du Château, Ă  la rencontre de lâ&#x20AC;&#x2122;inconnu, du vin qui enivre, de la musique qui enchante, et de la cuisine parfumĂŠe au paprika. Les violons jouent en sourdine autour des

tables et les costumes du pays dansent la sarabande au rythme endiablĂŠ du CsĂĄrdĂĄs. Dans la nuit chaude, chargĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlectricitĂŠ, dans la ville devenue fĂŠerie illuminĂŠe, pendant quâ&#x20AC;&#x2122;un cymbalum ĂŠgrène prĂŠcieusement ses notes, indiffĂŠrent Ă la fĂŞte et aux rĂŞves, le tramway jaune attend son heure. Le tramway jaune avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le traf ic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se rĂŠpand dans les mille recoins de Budapest. La ville piĂŠtine et les enfants assiègent les marchands de glace. La voiture passe au loin, tourne sur les grands boulevards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont Elisabeth. Suspendu dans le vide, acrobate au fil des ans et de lâ&#x20AC;&#x2122;eau qui passent, le monument traverse le fleuve en une enjambĂŠe majestueuse, rĂŠtablissant le lien sĂŠculaire entre la ville bourgeoise de Pest et les collines royales de B tement dans le

LOUIS RUFFIEUX

ANCIEN RĂ&#x2030;DACTEUR EN CHEF DE LA LIBERTĂ&#x2030;

L e s v iolon s jouent en sont eum sourdine autou r des tables et les costumes du pays dansent la sarabande au rythme endiablĂŠ du CsĂĄrdĂĄs. Dans la nuit chaude, chargĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlectricitĂŠ, dans la ville devenue fĂŠerie illuminĂŠe, pendant quâ&#x20AC;&#x2122;un cymbalum ĂŠgrène prĂŠcieusement ses notes, indiffĂŠrent Ă la fĂŞte et aux rĂŞves, le tramway jaune attend son heure. Le tramway jaune attend son heure. Le tr attend son heure. Le tramway jaune avance lentement dans le amway jaune avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ. ance lentement dans le brouillard.

brouillard laiteux uda. Sous le pont passe un hydroglisseur, il arrive de Vienne enrobĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de gouttes dâ&#x20AC;&#x2122;eau qui brillent dans lâ&#x20AC;&#x2122;air surchauffĂŠ, dâ&#x20AC;&#x2122;oĂš ĂŠmergent en virevoltant les mouettes du Danube. Le Saint- Cloud de la Hon^plus difficile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de Paris. BientĂ´t la voiture est obligĂŠe de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue Ă pied pour arriver au point le plus culminant du mont GellĂŠrt, Ă  cinq cents mètres dâ&#x20AC;&#x2122;altitude au cĹ&#x201C;ur de la citadelle.

9° 21°

11°

Yverdon 9° 21°

Estavayer-le-Lac

7° 14°

4° 6°

Le Gibloux 8° 16°

Fribourg

3° 5°

MolĂŠson

2° 8°

SAMEDI

Estavayer-le-Lac

Vanil Noir (2389m) 2° 7°

Le MolÊson 3° 9°

www.gemen.ch

MolĂŠson

5° 11° 5° 13°FIABILITĂ&#x2030;: 75%

Charmey 8° 17°

Bulle 8° 19°

Montreux 10° 21°

Fribourg

VENDREDI

Estavayer-le-Lac

Vuissens 8° 22° Romont 8° 19°

LAUSANNE Châtel-St. Denis 8° 19° 10° 21°

BERNE 8° 20°

20

FRIBOURG 8° 20°

4° 5°

Fribourg

2° 3°

MolĂŠson

0° 1°

DIMANCHE

20

FIABILITĂ&#x2030;: 80%

Estavayer-le-Lac

Fribourg

2° 8°

1° 6°

MolĂŠson

-2° 1°

Rika. Les violons jouent en sourdine autour des tables et les costumes du pays dansent la saraba nde au rythme endiablĂŠ du CsĂĄrdĂĄs. Dans la nuit chaude, chargĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlectricitĂŠ, dans la ville devenue fĂŠerie illuminĂŠe, pendant quâ&#x20AC;&#x2122;un cymbalum ĂŠgrène prĂŠcieusement ses notes, indiffĂŠrent Ă la fĂŞte et aux rĂŞves, le tramway jaune attend son heure. Le tramway jaune avance lentement dans le brouillard lai otes, indiffĂŠrent Ă  la lard laiteux et surchauffĂŠ. Le fĂŞte et aux rĂŞves, le tramway jaune attend son heure. Le tramway jaune avance lentement.

RĂ&#x2030;TROSPECTIVE DES MAXIMALES Ă&#x20AC; FRIBOURG

Av. du Mont-Blanc 2, Gland 022 354 05 05

AMSTERDAM ATHĂ&#x2C6;NES BERLIN BUENOS AIRES BRUXELLES JĂ&#x2030;RUSALEM LISBONNE LONDRES LOS ANGELES MADRID MOSCOU NEW YORK NICE PARIS PĂ&#x2030;KIN RIO DE JANEIRO ROME SYDNEY TOKYO

8° 8° 7° 9° 8° 8° 8° 6° 7° 9° 5° 8° 8° 7° 8° 9° 5° 8° 8°

2016

2015

2014

20° 15° 10° 5°

AUJOURDâ&#x20AC;&#x2122;HUI DANS LE MONDE

Morat 8° 21°

11° Payerne 8° 21°

25°

PUB

AGENCEMENTS DE CUISINES DRESSINGS ET SALLES DE BAINS

TENDANCES SUR 4 JOURS JEUDI

Chiètres 8° 21°

NEUCHĂ&#x201A;TEL

20

Estavayer-le-Lac 8° 21°

19° 21° 19° 21° 20° 20° 20° 18° 19° 20° 15° 16° 19° 16° 19° 21° 15° 19° 20°

0°

ConfĂŠrence avec Mikhail Chatillon, de Microsoft Switzerland sur le thème de convictionsÂť, ÂŤactive sur tous les frontsÂť, explique le quotidien, manifestement sous le charme de lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne syndique de Morges. Uni PĂŠrolles 2, salle A230, 17h15.

Papoter Groupe de discussion

pour pratiquer le français manifestement sous le charme de lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne syndique de Morges. Centre Ste-Ursule, rue des Alpes 2, 15h30.

408 x 268 mm

12â&#x20AC;&#x2122;000.â&#x20AC;&#x201C; Bandeau 1ère page de cahier

Bâle Bâle10° 21° Zurich

10° 21°

Berne 8° 20°

St-Moritz Genève 10° 21°

Sion

10° 21°

-21° -10°

Locarno 10° 21°

MĂŠtĂŠrologue en direct au 0900 575 775 (Fr. 2.80/minute depuis le rĂŠseau fixe suisse)

PavĂŠ MĂŠtĂŠo 45 x 35 mm

RĂ&#x2030;GIONS 11

Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore.Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, rĂŠfection du sol de la cuisine de la de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène.Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, ne se reprĂŠsente pas. ÂŤVingt-et-un, ce vont battre la campagne. Je pense quâ&#x20AC;&#x2122;il y a de la relève. Des gens y rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

900.â&#x20AC;&#x201C;

Legende beaucoup plus longue en faux texte dolor ipsum consectetuer sit amet dolore. Keystone

260 000 francs

Budget dÊneigement de Châtel-Saint-Denis

30 000 m3

Transport de neige

270 000 francs

DĂŠficit de fonctionnement sur 5,1 mios de fr. dâ&#x20AC;&#x2122;investissements

La commune blanchie après un litige de terrain

1,35 million lorem ipsum chiffres CoĂťt annuel :

265 000 fr.

lorem ipsum. L Ă&#x2030;CLAIRAGE PUBLIC EN 2015

Lampes: 2205 lorem ipsum chiffres italique Consommation:

946 000

185 000 fr. environ.

Bandeau sous MĂŠtĂŠo

1â&#x20AC;&#x2122;800.â&#x20AC;&#x201C; 1 sema ne

1â&#x20AC;&#x2122;300.â&#x20AC;&#x201C;

1 mo s

1 mo s

2â&#x20AC;&#x2122;900.â&#x20AC;&#x201C;

4â&#x20AC;&#x2122;200.â&#x20AC;&#x201C;

Monolithe 2 col.

Monolithe 3 col.

93 x 433 mm

142 x 433 mm

4â&#x20AC;&#x2122;500.â&#x20AC;&#x201C;

5â&#x20AC;&#x2122;600.â&#x20AC;&#x201C;

AUBORANGES

La Roche L Le parc naturel aune avance lente-

kWh/an lorem ipsum chiffres CoĂťt annuel:

288 x 56 mm

Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de 1,14%, contre 4,6% selon la planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore.Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, rĂŠfection du sol de la cuisine de la halle polyvalente, Ă  Porsel. Un crĂŠdit de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène. Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, serait tropÂť, estime-t-il. Firmin Dayer et Jean-Patrice Marmier se retirent conseillers sont prĂŞts Ă  rempiler et vont battre la campagne. Je pense quâ&#x20AC;&#x2122;il y a de la relève. Des gens y rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

Bulle L Les Bullois nâ&#x20AC;&#x2122;y ont vu

L Ă&#x2030;CLAIRAGE PUBLIC EN 2012

L

Ă&#x2030;CHARLENS

Le coĂťt de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage public a fondu Lampes: 2257 lorem ipsum chiffres Consommation:

COMMUNES EXPRESS

LE FLON

Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de 1,14%, contre 4,6% selon la planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore. Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, rĂŠfection du sol de la cuisine de la halle polyvalente, Ă  Porsel. Un crĂŠdit de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène. Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, serait tropÂť, estime-t-il. Firmin Dayer et Jean-Patrice Marmier se retirent conseillers sont prĂŞts Ă  rempiler et vont battre la campagne. Je pense quâ&#x20AC;&#x2122;il y a de la relève. Des gens y rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

gonflĂŠ son budget dĂŠneigement de 260 000Â francs (en 2016). ÂŤMais lâ&#x20AC;&#x2122;hiver passĂŠ, le poste a ĂŠtĂŠ mangĂŠ en 23 joursÂť, relativise Thierry Bavaud lorem ipsum.

EN CHIFFRES

2â&#x20AC;&#x2122;950.â&#x20AC;&#x201C;

288 x 15 mm

Papoter Groupe de discussion pour pratiquer le français manifestement sous le charme de lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne syndique de Morges. Centre Ste-Ursul

Comme ça, les truites seront moins salÊes

ÂŤque du feuÂť, selon lâ&#x20AC;&#x2122;expression du conseiller communal Pierre Pythoud, hier devant la presse. Entre 2012 et ce jour, la commune labellisĂŠe CitĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠnergie a massivement assaini son ĂŠclairage public, ÂŤsans que le confort des utilisateurs ne soit touchĂŠÂť. Le jeu en valait la chandelle: la consommation ĂŠlectrique liĂŠe Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage des 60 km de rues du chef-lieu a baissĂŠ de 30%. La facture de la ville aussi (lire repères). Comment ce rĂŠsultat ÂŤpositif et encourageantÂť, selon Pierre Pythoud, a-t-il ĂŠtĂŠ atteint? Dâ&#x20AC;&#x2122;abord en remplaçant par des LED la grande majoritĂŠ des lampes Ă  mercure de la ville. InstallĂŠes dès 1982 et quatre fois plus gourmandes en ĂŠnergie que les LED (410 kWh/an contre 107), ces lampes seront dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs dâ&#x20AC;&#x2122;ici peu interdites Ă  la vente. Elles auront totalement disparu des rues bulloises en 2018. La commune a en

1 sema ne

Forum elle avec Mikhail Chatillon, de Microsoft Switzerland sur le thème de convictionsÂť, ÂŤactive sur tous les frontsÂť, explique le quotidien, manifestement sous le charme de lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne syndique. Uni PĂŠrolles 2, salle A230, 17h15.

RĂŠsignĂŠe, la commune sâ&#x20AC;&#x2122;apprĂŞte Ă ĂŠvacuer son trop-plein de neige sur un pâturage, au lieu de le dĂŠverser comme aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui dans la Veveyse

Phase de test Le conseiller communal avoue que la phase de test qui sâ&#x20AC;&#x2122;ouvrira cette annĂŠe comporte quelques flous: ÂŤDifficile dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvaluer quelle quantitĂŠ de neige devra ĂŞtre ĂŠvacuĂŠe sur le site. Lâ&#x20AC;&#x2122;hiver dernier, les chutes ont ĂŠtĂŠ importantes et concentrĂŠes sur de courtes pĂŠriodes: nous avons dĂť transporter environ 30 000Â m3. Mais on ignore le nombre de camions (lĂ  encore, des prestataires externes, ndlr) qui seront nĂŠcessaires cette saison. Ce sera entre quatre et six, pour assurer une cadence assez rapide. Lorsquâ&#x20AC;&#x2122;on dĂŠversait dans la Veveyse, deux camions suffisaient. En termes de bilan ĂŠcologique, câ&#x20AC;&#x2122;est vraiment tristeÂť, peste lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlu. Sur le plan financier, lâ&#x20AC;&#x2122;impact paraĂŽt modeste: la commune a

ou

½

Bonjour ça va ? avec Mikhail Chatillon, de Microsoft Switzerland sur le thème de convictions, active sur tous les fronts, explique le quotidien. Centre Ste-Ursule, rue des Alpes 2, 15h30.

Des contrĂ´les en vue Pour mĂŠmoire (ÂŤLLÂť du 29 janvier 2015), le Sen invoquait trois problĂŠmatiques contraires Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvacuation de la neige dans un cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau: la pollution (rĂŠsidus dâ&#x20AC;&#x2122;hydrocarbures, de mĂŠtaux lourds et de sel); le risque de barrage et dâ&#x20AC;&#x2122;inondations; et lâ&#x20AC;&#x2122;impact sur la faune et la flore. Certains risques persistent avec la nouvelle formule: ÂŤLe service a effectuĂŠ des prĂŠlèvements sur le pâturage de La Riondonneire, pour dĂŠterminer la composition du sol. Il reviendra voir si cette composition ĂŠvolueÂť, indique Thierry Bavaud. Mais lâ&#x20AC;&#x2122;agrarien ne cache pas sa perplexitĂŠ: ÂŤOn dĂŠversait de la neige fraĂŽche et propre, avant salage. Et je nâ&#x20AC;&#x2122;ai pas vu la moindre ĂŠtude ĂŠtablissant que lâ&#x20AC;&#x2122;on modifiait la nature de lâ&#x20AC;&#x2122;eau de la sur lâ&#x20AC;&#x2122;environnement. Câ&#x20AC;&#x2122;est dĂŠplorable. Nous avons contactĂŠ le Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;Etat, mais la lĂŠgislation est ainsi faiteÂť, se rĂŠsigne-t-il. Le syndic François Genoud abonde: ÂŤLes truites seront moins salĂŠes et auront surtout moins froid. Celles de Châtel-Saint-Denis, bien entendu, puisque dans dâ&#x20AC;&#x2122;autres communes il est permis de perpĂŠtuer la tradition, tant quâ&#x20AC;&#x2122;aucune dĂŠnonciation nâ&#x20AC;&#x2122;apparaĂŽt.Âť Au reste, le Conseil gĂŠnĂŠral a approu-vĂŠ jeudi le budget 2016, qui table sur 270 000 francs de dĂŠficit de fonctionnement et sur 5,1 millions de francs sont dâ&#x20AC;&#x2122;investissements nets (ÂŤLLÂť du 2 dĂŠcembre). Tous les crĂŠdits nouveaux (730 000  fr.), surtout consacrĂŠs aux rĂŠseaux publiques a fait dĂŠbat. Le groupe radical sâ&#x20AC;&#x2122;est inquiĂŠtĂŠ du coĂťt du Grand-Clos, cĂ´tĂŠ place de jeu), du calendrier et de lâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠgration de lâ&#x20AC;&#x2122;infrastructure. Le LĂŠgislatif a finalement acceptĂŠ la dĂŠpense (180 000 fr.), par 28 voix contre 14 (4 abstentions) lorem ipsum. L

288 x 108 mm

P

½ Bandeau der

CINĂ&#x2030;MAS

JEUDI 3 MARS 2016

Bandeau der

1â&#x20AC;&#x2122;550.â&#x20AC;&#x201C;

Forum elle avec Mikhail Chatillon, de Microsoft Switzerland sur le thème de convictionsÂť, ÂŤactive sur tous les frontsÂť, explique le quotidien, manifestement sous le charme de lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne syndique. Uni PĂŠrolles 2, salle A230, 17h15.

K STĂ&#x2030;PHANE SANCHEZ

m

288 x 48 mm

Bonjour ça va ? avec Mikhail Chatillon, de Microsoft Switzerland sur le thème de convictions, active sur tous les fronts, explique le quotidien. Centre Ste-Ursule, rue des Alpes 2, 15h30.

Châtel-Saint-Denis L Le bal du dĂŠneigement continue Ă ChâtelSaint-Denis. La valse des camions va mĂŞme prendre une nouvelle dimension, indiquait jeudi soir le syndic François Genoud lors de la sĂŠance du Conseil gĂŠnĂŠral. La commune sâ&#x20AC;&#x2122;est vu notifier lâ&#x20AC;&#x2122;hiver passĂŠ dĂŠjĂ  une interdiction de dĂŠverser son trop-plein de neige dans la rivière â&#x20AC;&#x201C; la Veveyse. Elle a eu provisoirement recours Ă  une route proche de lâ&#x20AC;&#x2122;A12, Ă  800 mètres du centre-ville, pour stocker ces encombrants surplus. Elle tient dĂŠsormais un nouveau plan de dĂŠneigement, exigĂŠ par le Service de lâ&#x20AC;&#x2122;environnement (SEn). Ce plan consiste Ă  utiliser un pâturage communal, au lieu dit La Riondonneire, en amont du camping Le Bivouac, sur la route des Paccots. Soit Ă  environ deux kilomètres du centre-ville. ÂŤOn doit fonder un chemin vĂŠgĂŠtalisĂŠ au milieu du prĂŠ, pour que les camions puissent venir dĂŠverser la neige. Un prestataire externe lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠparpillera sur le champ Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;aide dâ&#x20AC;&#x2122;une chenilletteÂť, dĂŠtaille le responsable des routes Thierry Bavaud, en marge de la sĂŠance.

SPORT

rĂŠg ons | sport | magaz ne

ven 9 sam 10 dim 11 lun 12 mar 13 mer 14 jeu 15

EN SUISSE AUJOURDâ&#x20AC;&#x2122;HUI

PUBLICITĂ&#x2030;

MĂ&#x2030;MENTO

mm m

LARA GROSS

JOURNALISTE, PETITE FILLE DE FRANĂ&#x2021;OIS GROSS

Intertitre en faux texte On dĂŠcouvre alors la Ville, avec comme seul garde-fou les remparts de la fortification. Tout Budapest est lĂ , sĂŠparĂŠe en deux par le large ruban argentĂŠ du Danube. Au nord, on devine lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽle Marguerite, ses pa dansent la sarabande au rythme endiablĂŠ du CsĂĄrdĂĄs. Dans la nuit chaude, chargĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlectricitĂŠ, dans la ville devenue fĂŠerie illuminĂŠe, pendant quâ&#x20AC;&#x2122;un cymbalum ĂŠgrène. L

PUBLICITĂ&#x2030;

Quelques grisailles s'Êtendront d'Estavayer-le-Lac à Morat en dÊbut de matinÊe, mais feront place à un temps bien ensoleillÊ en cours de matinÊe. En Gruyère et sur les hauteurs de la Veveyse, le soleil brillera dès son lever. Il fera très doux avec des maximales de 21 degrÊs à Morat, 20 à Fribourg et 19 à Bulle.

Lever 09h14 Coucher 00h28

AUJOURDâ&#x20AC;&#x2122;HUI DANS LA RĂ&#x2030;GION

11°

Rika eum Les violons jouent en eumsourdine autour des tables et les costumes du pays dansent la sarabande au rythme endiablĂŠ du CsĂĄrdĂĄs. Dans la nuit chaude, chargĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlectricitĂŠ, dans la ville devenue fĂŠerie illuminĂŠe, pendant quâ&#x20AC;&#x2122;un cymbalum ĂŠgrène prĂŠDans la nuit chaude, chargĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠle c - quâ&#x20AC;&#x2122;u n c y mba lu m ĂŠgrène prĂŠcieusemen ĂŠgrène prĂŠcieusemet ses notes otes, indiffĂŠrent Ă la fĂŞte et aux rĂŞves, le tramway jaune attend son heure. Le tramway jaune avance lentement dans lorem ipsum le brouillard laiteux.

UN JOURNALISTE ENGAGĂ&#x2030;

MĂ&#x2030;TĂ&#x2030;O Lever 07h00 Coucher 20h10

FRANĂ&#x2021;OIS PYTHON

Tout Budapest est lĂ , sĂŠparĂŠe en deux par le large ruban argentĂŠ du Danube. Au nord, on devine lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽle Marguerite, ses palaces et ses piscines. Les touristes y sirotent un peu de fraĂŽcheur palpable qui vient des raisins du mont Tokaj. Plus près, comme des dentelles prĂŠcieuses, le Parlement et le Château se font face de chaque cĂ´tĂŠ du pont suspendu. BientĂ´t, Sous le pont passe un hydroglisseur, il arlus aride et plus difficile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui la Ville, avec comme seul garde-fou les remparts de la fortification. Tout Budapest est lĂ , sĂŠparĂŠe en deux par le large ruban argendes dentelles prĂŠcieuses, le Pet ses pisle BientĂ´t, Sous le pont passe un lles rues mĂŠdiĂŠvales du Château, Ă  la rencontre de lâ&#x20AC;&#x2122;inconnu, drika. Les violons jouentMargueris pis en sourdine autou peu de fraĂŽcheur palpable qui vient r des tables et les costumes du suspendu. BientĂ´t, le soleil se couche derrière lorem ipsumBuda et les lumières de la citĂŠ scintillent de mille feux. On se perd alors. L

le pont Elisabeth. Suspendu dans le vide, acrobate au fil des ans et de lâ&#x20AC;&#x2122;eau qui passent, le monument traverse le fleuve en une enjambĂŠe, rĂŠtablissant le lien sĂŠculaire entre la ville bourgeoise de Pest et les collines royales de Buda. Sous le pont passe un hydroglisseur, il arrive de Vienne enrobĂŠ

RĂ&#x2030;ACTIONS

PROFESSEUR Ă&#x2030;MĂ&#x2030;RITE DE Lâ&#x20AC;&#x2122;UNIVERSITĂ&#x2030; DE FRIBOURG

Ă&#x20AC; ses dĂŠbuts, il doit faire avec une rĂŠdaction vieillissante.

En 1990, François Gross sâ&#x20AC;&#x2122;apprĂŞte Ă quitter avec le sourire du devoir parfaitement accompli un journal quâ&#x20AC;&#x2122;il a dirigĂŠ durant 20 ans. Alain Wicht-A

Panoramique centrĂŠe

VILLENEUVE

270 000

m3

Transport de neige

ĂŠvaluation Ă la fin du programme, pour voir sâ&#x20AC;&#x2122;il est opportun de couper lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage dans certains quartiersÂť, indique Pierre Pythoud, bien conscient q utilisateurs ne soit touchĂŠÂť. Le jeu en valait la chandelle: la consommation ĂŠlectrique liĂŠe Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage des 60 km de rues du chef-lieu a baissĂŠ de 30%. La facture de la ville aussi (lire repères). Comment ce rĂŠsultat ÂŤpositif et encourageantÂť, selon Pierre Pythoud, a-t-il ĂŠtĂŠ atteint? Dâ&#x20AC;&#x2122;abord en remplaçant par des LED la grande majoritĂŠ des lampes Ă  mercure de la ville. InstallĂŠes dès 1982 et quatre fois plus gourmandes en ĂŠnergie que les LED (410 kWh/an contre 107), ces lampes seront dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs dâ&#x20AC;&#x2122;ici peu interdites Ă  la vente. Elles auront totalement disparu des rues bulloises. La commune a en outre rĂŠduit son ue le sentiment dâ&#x20AC;&#x2122;insĂŠcuritĂŠ devra ĂŞtre pris compte. L

CARNET NOIR François Gross sâ&#x20AC;&#x2122;est ĂŠteint hier Ă lâ&#x20AC;&#x2122;âge de 84 ans des suites dâ&#x20AC;&#x2122;une longue maladie.

Mikhail Chatillon, de Microsoft Switzerland sur le thème de convictionsÂť, ÂŤactive sur tous les frontsÂť, explique le quotidien, manifestement sous le charme de lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne syndique de Morges. Centre Ste-Ursule, rue des Alpes 2, 15h30.

Monolithe 1 col.

Ă&#x2030;CHARLENS

outre rĂŠduit son parc de lampes Ă sodium, un peu moins voraces (355 kWh/an) et plus rĂŠcentes (2001) que les lampes Ă  mercure. Dernière mesure: la puissance dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage des LED a ĂŠtĂŠ abaissĂŠe de 30% durant les heures creuses, de 23 h 30 Ă  5 h 30 â&#x20AC;&#x201C; sauf près des passages piĂŠtons et des routes. CoĂťt de cet assainissement: près de 750 000 fr., dont 360 000 fr. Ă  la charge de la commune. Gruyère Energie SA (Gesa) a participĂŠ Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;effort Ă  raison de 300 000 francs, le solde provenant du programme ProKilowatt (85 000 francs). Le crĂŠdit allouĂŠ par le lĂŠgislatif en dĂŠcembre 2012 tablait sur une dĂŠpense globale de 935 000 fr. Cette stratĂŠgie se prolongera jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe prochaine par des abaissements de la puissance dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage (de 30 Ă  50%) et par le remplacement de lampes Ă  sodium. A moyen terme, lâ&#x20AC;&#x2122;installation dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairages avec dĂŠtecteurs sera ĂŠtudiĂŠe. ÂŤNous ferons une

EN CHIFFRES

ÂŤque du feuÂť, selon lâ&#x20AC;&#x2122;expression du conseiller communal Pierre Pythoud, hier devant la presse. Entre 2012 et ce jour, la commune labellisĂŠe CitĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠnergie a massivement assaini son ĂŠclairage public, ÂŤsans que le confort des utilisateurs ne soit touchĂŠÂť. Le jeu en valait la chandelle: la consommation ĂŠlectrique liĂŠe Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage des 60 km de rues du chef-lieu a baissĂŠ de 30%. La facture de la ville aussi (lire repères). Comment ce rĂŠsultat ÂŤpositif et encourageantÂť, selon Pierre Pythoud, a-t-il ĂŠtĂŠ atteint? Dâ&#x20AC;&#x2122;abord en remplaçant par des LED la grande majoritĂŠ des lampes Ă  mercure de la ville. InstallĂŠes dès 1982 et quatre fois plus gourmandes en ĂŠnergie que les LED (410 kWh/an contre 107), ces lampes seront dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs dâ&#x20AC;&#x2122;ici peu interdites Ă  la vente. Elles auront totalement disparu des rues bulloises en 2018. La commune a en

L

Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de 1,14%, contre 4,6% selon la planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore. Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, rĂŠfection du sol de la cuisine de la halle polyvalente, Ă  Porsel. Un crĂŠdit de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène. Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, serait tropÂť, estime-t-il. Firmin Dayer et Jean-Patrice Marmier se retirent conseillers sont prĂŞts Ă  rempiler et vont battre la campagne. Je pense quâ&#x20AC;&#x2122;il y a de la relève. Des gens y rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore.Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, rĂŠfection du sol de la cuisine de la de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène.Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, ne se reprĂŠsente pas. ÂŤVingt-et-un, ce vont battre la campagne. Je pense quâ&#x20AC;&#x2122;il y a de la relève. Des gens y rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

Le coĂťt de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage public a fondu

Se relever dâ&#x20AC;&#x2122;un deuil avec

600.â&#x20AC;&#x201C;

COMMUNES EXPRESS

LE FLON

gonflĂŠ son budget dĂŠneigement de 260 000Â francs (en 2016). ÂŤMais lâ&#x20AC;&#x2122;hiver passĂŠ, le poste a ĂŠtĂŠ mangĂŠ en 23 joursÂť, relativise Thierry Bavaud lorem ipsum.

Châtel-Saint-Denis L Le bal du dĂŠneigement continue Ă ChâtelSaint-Denis. La valse des camions va mĂŞme prendre une nouvelle dimension, indiquait jeudi soir le syndic François Genoud lors de la sĂŠance du Conseil gĂŠnĂŠral. La commune sâ&#x20AC;&#x2122;est vu notifier lâ&#x20AC;&#x2122;hiver passĂŠ dĂŠjĂ  une interdiction de dĂŠverser son trop-plein de neige dans la rivière â&#x20AC;&#x201C; la Veveyse. Elle a eu provisoirement recours Ă  une route proche de lâ&#x20AC;&#x2122;A12, Ă  800 mètres du centre-ville, pour stocker ces encombrants surplus. Elle tient dĂŠsormais un nouveau plan de dĂŠneigement, exigĂŠ par le Service de lâ&#x20AC;&#x2122;environnement (SEn). Ce plan consiste Ă  utiliser un pâturage communal, au lieu dit La Riondonneire, en amont du camping Le Bivouac, sur la route des Paccots. Soit Ă  environ deux kilomètres du centre-ville. ÂŤOn doit fonder un chemin vĂŠgĂŠtalisĂŠ au milieu du prĂŠ, pour que les camions puissent venir dĂŠverser la neige. Un prestataire externe lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠparpillera sur le champ Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;aide dâ&#x20AC;&#x2122;une chenilletteÂť, dĂŠtaille le responsable des routes Thierry Bavaud, en marge de la sĂŠance.

20

117 x 60 mm

www.gemen.ch

RĂ&#x2030;GIONS 11

Photina 9,3 jaune avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se rĂŠpand dans les mille recoins de Budapest. La ville piĂŠtine et les de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on c du Danube. Le enfants assiègent les marchands tourne sur les grands boulevards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont Elisabeth. Suspendu dans le vide, acrobate au fil des ans et de lâ&#x20AC;&#x2122;eau qui passent, le monument traverse le fleuve en une enjambĂŠe majestueuse, rĂŠtablissant le lien sĂŠculaire entre la ville bourgeoise de Pest et les collines royales de Buda. Sous le pont passe un hydroglisseur, il arrive de Vienne enrobĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de gouttes dâ&#x20AC;&#x2122;eau qui brillent dans lâ&#x20AC;&#x2122;air surchauffĂŠ, dâ&#x20AC;&#x2122;oĂš ĂŠmergent en virevoltant les mouettes du Danube.

PavĂŠ page services

Av. du Mont-Blanc 2, Gland 022 354 05 05

JEUDI 3 MARS 2016

K STĂ&#x2030;PHANE SANCHEZ

7â&#x20AC;&#x2122;200.â&#x20AC;&#x201C;

AGENCEMENTS DE CUISINES DRESSINGS ET SALLES DE BAINS

Comme ça, les truites seront moins salÊes

K CLAUDE CHUARD

3â&#x20AC;&#x2122;500.â&#x20AC;&#x201C;

â&#x20AC;˘ RĂŠdaction 026 426 44 11 â&#x20AC;˘ Abonnements 026 426 44 66 â&#x20AC;˘ PublicitĂŠ 026 426 42 42 > www.laliberte.ch

31 20

surchau cile celui cile de Paris souffĂŠ, le alors midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Ledâ&#x20AC;&#x2122;accès tilliardsque surchau dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de la Ville, avec comme garde-fou rem le pasgardede ligne Paris souffĂŠ, le alorsseul la Ville, avec les comme seul creuse que celui deie lelaiteuxe brouillard fou les brouillard rem le paslaiteuxe de lignetigs creuse brouillard laiteuxe deie avec laiteuxe comme seul tigs que tigs celuique deiecelui le brouillard tigs garde-fou que celui de eum lamour chau seul cile dâ&#x20AC;&#x2122;accès quede celui delamour Paris lorem deie avec comme garde-fou eum chaupas de c surchauffĂŠ cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midicreuse dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le lorem pas de ligne cileligne dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui dede Paris tilliards reuse brouillard laiteuxe celui deie le brouillard laiteuxe tigs que celui tigs deieque le brouillard brouillard laiteuxe tigs que avec dâ&#x20AC;&#x2122;accès comme dâ&#x20AC;&#x2122;accès laiteuxe tigs que celui deiecelui avecdeie comme que que de Paris lorem ipsum . L SIGNATURE celuicelui de Paris lorem ipsum . L SIGNATURE

RĂŠsignĂŠe, la commune sâ&#x20AC;&#x2122;apprĂŞte Ă ĂŠvacuer son trop-plein de neige sur un pâturage, au lieu de le dĂŠverser comme aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui dans la Veveyse

Phase de test Le conseiller communal avoue que la phase de test qui sâ&#x20AC;&#x2122;ouvrira cette annĂŠe comporte quelques flous: ÂŤDifficile dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvaluer quelle quantitĂŠ de neige devra ĂŞtre ĂŠvacuĂŠe sur le site. Lâ&#x20AC;&#x2122;hiver dernier, les chutes ont ĂŠtĂŠ importantes et concentrĂŠes sur de courtes pĂŠriodes: nous avons dĂť transporter environ 30 000Â m3. Mais on ignore le nombre de camions (lĂ  encore, des prestataires externes, ndlr) qui seront nĂŠcessaires cette saison. Ce sera entre quatre et six, pour assurer une cadence assez rapide. Lorsquâ&#x20AC;&#x2122;on dĂŠversait dans la Veveyse, deux camions suffisaient. En termes de bilan ĂŠcologique, câ&#x20AC;&#x2122;est vraiment tristeÂť, peste lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlu. Sur le plan financier, lâ&#x20AC;&#x2122;impact paraĂŽt modeste: la commune a

288 x 108 mm

MĂŠtĂŠo Avis mortuaires

PUBLICITĂ&#x2030;

es jeunes ne nous croient pas Saint-Cloud de la Hongrie es jeunes ne nous croient pas Saint-Cloud de la est Hongrie plus haut, plusaride difficile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que est plus plusaride haut,etplus et plus difficile celui de Paris. voiture est obligĂŠe de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et dâ&#x20AC;&#x2122;accès queBientĂ´t celui delaParis. BientĂ´t la voiture est obligĂŠe on continue Ă pied pour arriverĂ au point plus culminant de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue pied pourlearriver au point du mont de du sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue Ă  pied et pour le plusGwellĂŠrt. culminant mont GwellĂŠrt. de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter on arriver au point le pour plus culminant du mont GellĂŠrt. chau continue Ă  pied arriver au point le plus culminant cile du dâ&#x20AC;&#x2122;accès celuichau de Paris. ffĂŠ, le alors la Ville, avec montque GellĂŠrt. cile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de Paris. comme les comme rem le seul brouillard laiteux et ffĂŠ, leseul alorsgarde-fou la Ville, avec garde-fou les rem surchauffĂŠ de cette fin etdâ&#x20AC;&#x2122;après mididedâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. le brouillard laiteux surchauffĂŠ cette Le fin tilliards dâ&#x20AC;&#x2122;après

2

DE PLAISIR

CH. DES FONTENAILLES 23 ¡ CH-1196 GLAND TĂ&#x2030;L 022 364 31 45 ¡ WWW.ATLANTIDE-FITNESS.COM

Bandeau page 3

10 30

On revient dede loin titre plus long câ&#x20AC;&#x2122;est mieux On revient loin titre plus long câ&#x20AC;&#x2122;est mieux

LL Rolle

4â&#x20AC;&#x2122;700.â&#x20AC;&#x201C;

Forum lecteurs Radio-TĂŠlĂŠvision

PLAGE DE VIE PLAGE DE VIE

St-Prex 021 806 12 72

191 x 258 mm

18 26

16# 16# PUBLICITĂ&#x2030;

GMARCHOU Â&#x153;Â&#x201C;oÂ&#x2039;p

Junior page

Bourse CinĂŠmas

000{ '({ Â&#x201C; '  )¤ '({ 

16# 16#

3â&#x20AC;&#x2122;200.â&#x20AC;&#x201C;

UN HOMME DU RENOUVEAU

Michel Platini mis hors-jeu

Les Bulls renouent avec le succès

des Chefs

44 x 433 mm

288 x 433 mm

Â&#x201C;hhogÂ&#x201C;'

'(Â&#x201C; )Â&#x201C;*(

499.â&#x20AC;&#x201C;

1/1 page 2

FOOTBALL Christian Christian Schneuwly Schneuwly FOOTBALL

Lâ&#x20AC;&#x2122;Argovien ne ne se se reprĂŠsentera reprĂŠsentera pas pas Ă Ă  la la prĂŠsidence prĂŠsidence du Parti Lâ&#x20AC;&#x2122;Argovien L6 libĂŠral-radical. L6 du Parti libĂŠral-radical.

outre rĂŠduit son parc de lampes Ă sodium, un peu moins voraces (355 kWh/an) et plus rĂŠcentes (2001) que les lampes Ă  mercure. Dernière mesure: la puissance dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage des LED a ĂŠtĂŠ abaissĂŠe de 30% durant les heures creuses, de 23 h 30 Ă  5 h 30 â&#x20AC;&#x201C; sauf près des passages piĂŠtons et des routes. CoĂťt de cet assainissement: près de 750 000 fr., dont 360 000 fr. Ă  la charge de la commune. Gruyère Energie SA (Gesa) a participĂŠ Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;effort Ă  raison de 300 000 francs, le solde provenant du programme ProKilowatt (85 000 francs). Le crĂŠdit allouĂŠ par le lĂŠgislatif en dĂŠcembre 2012 tablait sur une dĂŠpense globale de 935 000 fr. Cette stratĂŠgie se prolongera jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe prochaine par des abaissements de la puissance dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage (de 30 Ă  50%) et par le remplacement de lampes Ă  sodium. A moyen terme, lâ&#x20AC;&#x2122;installation dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairages avec dĂŠtecteurs sera ĂŠtudiĂŠe. ÂŤNous ferons une

ĂŠvaluation Ă la fin du programme, pour voir sâ&#x20AC;&#x2122;il est opportun de couper lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage dans certains quartiersÂť, indique Pierre Pythoud, bien conscient q utilisateurs ne soit touchĂŠÂť. Le jeu en valait la chandelle: la consommation ĂŠlectrique liĂŠe Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠclairage des 60 km de rues du chef-lieu a baissĂŠ de 30%. La facture de la ville aussi (lire repères). Comment ce rĂŠsultat ÂŤpositif et encourageantÂť, selon Pierre Pythoud, a-t-il ĂŠtĂŠ atteint? Dâ&#x20AC;&#x2122;abord en remplaçant par des LED la grande majoritĂŠ des lampes Ă  mercure de la ville. InstallĂŠes dès 1982 et quatre fois plus gourmandes en ĂŠnergie que les LED (410 kWh/an contre 107), ces lampes seront dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs dâ&#x20AC;&#x2122;ici peu interdites Ă  la vente. Elles auront totalement disparu des rues bulloises. La commune a en outre rĂŠduit son ue le sentiment dâ&#x20AC;&#x2122;insĂŠcuritĂŠ devra ĂŞtre pris compte. L STĂ&#x2030;PHANE SANCHEZ

ment dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se rĂŠpand dans les mille recoins de Budapest. La ville piĂŠtine et les enfants assiègent les marchands de glace. La voiture p tourne sur les grands boulevards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont Elisabeth. Suspendu dans asse au vards, longe seur, il arrive de Vienne les marchands de glace. La voiture p tourne sur enrobĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de loremune avenue et dĂŠbouche sur le pont. Suspendu dans asse au vards, longe seur, il arrive de Vienne enrobĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un cocon dâ&#x20AC;&#x2122;argent, milliards de loremune avenue et dĂŠbouche jaune avance lentement dans le brouillard laiteux et surchauffĂŠ ins de Budapest. La ville piĂŠtine et les en lorem ipsum atlore levards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont m ipsum fants assiègent les marchands de glace. La voiture p tourne sur les levards, longe une avenue et dĂŠbouche sur le pont che sur le pont Elisabeth. Suspendu dans le vide, acrobate au fil des ans et de lâ&#x20AC;&#x2122;eau qui passent, laire entre la ville bourgeoise de Pest et les collines royales de ĂŠmergent en vire et les arrive de, milliards de loremune avenue et dĂŠbouche sur le pont Elisabeth. L JĂ&#x2030;RĂ&#x2030;MY RICO

VILLENEUVE Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore.Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, rĂŠfection du sol de la cuisine de la halle polyvalente, Ă  Porsel. Un crĂŠdit de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène.Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, ne se reprĂŠsente pas. ÂŤVingt-et-un, ce conseillers sont prĂŞts Ă  rempiler et vont battre la campagne. Je pense rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

WALLENRIED Budget 2016: Charges de fonctionnement de 3,8 millions de francs. DĂŠficit prĂŠvu: 42 000 francs. Les charges dĂŠpassent les produits de planification financière prĂŠsentĂŠe en mai dernier lorem ipsum at corpore.Investissements: DĂŠpenses de 600 000 fr. bruts (et nets), constituĂŠs 425 000 francs pour la route du Clos, corporation forestière ForĂŞts-Sarine, Ă  laquelle elle ne souhaitait pas adhĂŠrer dâ&#x20AC;&#x2122;un ha). Lâ&#x20AC;&#x2122;opĂŠration permettra Ă  la rĂŠfection du sol de la cuisine de la halle polyvalente, Ă  Porsel. Un crĂŠdit de 30 000 fr. permettra dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier polyvalente pour y loger une scène.Elections: Raymond DĂŠvaud, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif et syndic depuis seize ans, serait tropÂť, estime-t-il. Firmin Dayer et Jean-Patrice Marmier se retirent conseillers sont prĂŞts Ă  rempiler et vont battre la campagne. Je pense quâ&#x20AC;&#x2122;il y a de la relève. Des gens y rĂŠflĂŠchissent, en tout casÂť, indique Raymond DĂŠvaud. Participation: 40 citoyens, jeudi. Source: Raymond DĂŠvaud, syndic. SZ

Les ar s prĂŠ ĂŠren e s ne comprennen pas e cho x d un emp acemen dans un cah er Pr x bru s va ab es pour ou es es ĂŠd ons norma es en 2016 +25 % en rage augmen ĂŠ Tous es pr x s en enden en rancs su sses TVA de 8 % en sus

Retrouvez toutes nos offres sur

www.media-f.ch


SAMEDI 4 JUIN 2016

PUBLICITÉ

FOOTBALL 27

93 mm

Les finales cantonales sont une tradition à laquelle les clubs ne dérogeraient pour rien au monde. Même les Vaudois s’y sont remis

Ils tiennent à leur fête L PATRICK BIOLLEY

Finales de promotion L Ce week-

end, les fêtes de village se déplacent au bord des terrains de foot. De la troisième à la cinquième ligue, la saison se termine en beauté pour les formations finalistes. «C’est l’apothéose d’une saison réussie», s’exclame Benoît Spicher, président de l’Association fribourgeoise de football (AFF). Si, dans d’autres cantons, comme Genève ou Neuchâtel, ces finales n’existent pas, ici elles sont restées une tradition. «Les clubs les demandent. Si nous en parlons régulièrement lors des assemblées, leur existence n’est pas remise en cause. L’important est de vivre quelque chose de particulier et de rassembleur. Les équipes ont besoin de cet enjeu particulier», explique Benoît Spicher. Parmi les heureux élus: le FC Cudrefin, qui vise la troisième ligue. La particularité du club du Vully est qu’il n’est pas sur territoire fribourgeois, mais fait pourtant partie de l’AFF. Transvasé de l’association vaudoise en 2004, il a déjà connu les finales en 2008 et 2014, sans succès. «C’est une fête, tant pour les joueurs que pour le public venant en nombre», sourit Christophe Kaufmann. L’entraîneur vivra sa troisième finale, la première avec le costume de coach après deux comme joueur. «Dans le canton de Vaud, l’ascension était alors automatique. Ceux qui l’ont vécue sont d’accord, c’était plus facile.» Une fois le championnat fini, la tension s’évaporait. Ce n’est plus le cas aujourd’hui pour Cudrefin. Fêter le travail accompli «C’est un minichampionnat très intense et très festif», confirme Victorio Quercia, le président du club. «L’équipe doit avoir une mentalité conquérante sur les cinq derniers matches.» Forts de ce constat, les dirigeants du canton de Vaud ont d’ailleurs fait machine arrière. «Ils ont remis en place les finales depuis 2013», explique le président de l’AFF. «Les clubs ont fait pression pour les récupérer.» Une position que comprend Victorio Quercia:

433 mm

MONOLITHE 2 COL.

Comme Ursy et Bastien Panchaud en 2013, le FC Cudrefin espère soulever la coupe à l’issue des finales.  Charles Ellena-a

«Sportivement, c’est un plus. Il y a aussi une affluence supplémentaire et des animations. C’est vraiment une fête.» L’équipe de Cudrefin a terminé l’exercice à la première place, elle aura donc l’avantage de jouer trois matches à domicile. Le premier, aujourd’hui, contre Courtepin (18 h). «Il y a deux ans, nous avions

affronté des équipes qui venaient de plus loin dans le canton (Cottens et Cressier, ndlr). Avec la venue de Courtepin, il devrait y avoir plus de monde déjà lors du premier match», souffle Victorio Quercia. Cantine supplémentaire, menu spécial, animation des juniors, «il ne manquerait plus que les fumigènes pour qu’on ait notre kop

d’ultras», rigole Christophe Kaufmann, l’entraîneur. La fête sera donc totale au stade communal. «Il faut que cela soit une célébration. Le travail accompli tout au long de la saison doit être remercié. Que l’ascension soit au bout ou non, la fête du football doit rester la priorité», conclut le président du FC Cudrefin. L

Fr. 4500.– QUADRI

Ependes/Arconciel rate le coche 2e ligue L Il manquait un point aux «Orange» et à leur nouvel entraîneur pour assurer le maintien. Battus 2-1 à Matran, ils ne sont pas sortis de l’auberge. Le Team AFF est relégué. Mario Sena s’empresse de réconforter ses joueurs qui, mains sur les genoux ou couchés sur le gazon, ressassent déjà leur défaite. Mario Sena? Le nouvel entraîneur d’Ependes/Arconciel, un Fribourgeois d’origine portugaise qui, arrivé lundi en lieu et place de Christian Monney, avait pour mission d’offrir le point qui manquait aux «Orange» pour assurer leur maintien. De déclic, il n’y a pas eu, puisque Ependes/Arconciel s’est incliné 2-1 sur le terrain de Matran, qui lui aussi se bat pour ne pas tomber. Petit coup d’œil au classement de 2e ligue, histoire d’en avoir le cœur net. Disputée hier, la 23e et avant-dernière journée a enterré le Team Fribourg/AFF, battu 3-2 à Morat. Demeure une inconnue: Estavayer, qui n’a pas commencé le championnat, et le Team AFF

emmèneront-ils un 3e malheureux dans leur chute? La réponse dépend de Farvagny/Ogoz, qui joue sa place en 2e ligue inter ce soir à Echichens. Une victoire giblousienne et tout le monde serait content. Une défaite et, suivant comment, Matran, Ependes/Arconciel mais aussi Haute/Gruyère et Gumefens/Sorens seraient sommés de sauver leur peau vendredi prochain. Vous avez dit suspense? Ependes/Arconciel, qui couche sur sept défaites, a grillé un énième joker. «J’en suis persuadé: les gars ont les qualités pour jouer à ce niveau. Ce soir (hier soir), le résultat ne parle pas en notre faveur, mais je suis content de l’attitude», souffle Mario Sena, qui s’est attelé à «travailler les transitions et la conservation du ballon.» Et d’ajouter: «J’ai surtout demandé beaucoup d’intensité.» Ce qui a été le cas lors d’une première mi-temps que les visiteurs, emmenés par leur capitaine Yannick Joye, de retour dans le groupe, ont entamé pied au plancher. S’ils sont arrivés à leurs fins (31e, 0-1), Joye et ses coéquipiers

auraient pu ouvrir le score beaucoup plus tôt. «C’est vrai, mais il y a bien longtemps qu’Ependes/ Arconciel n’avait plus inscrit le 1er but d’un match…», reprend Mario Sena, dont l’équipe n’a – logiquement – pas tenu le rythme. Ependes/A rconciel pa r- ci, Ependes/Arconciel par-là. Et Matran? Matran n’a jamais paniqué. Pris à froid, il s’est créé à son tour bon nombre d’occasions, avant de voir Pinto égaliser peu avant la pause (39e). De retour de s vestiaires, Morgan Zube et ses potes prenaient l’avantage grâce à un pointu de Denli (52e). Un but qu’ils défendaient jusqu’au bout, malgré un coup franc puissant de Folly et une tête de Joye, encore lui, dans les arrêts de jeu. Bien que victorieux, Matran reste moins bien loti que ses trois compagnons d’infortune. Mais après avoir gagné la Ligue des champions (succès étriqué sur le Team A F F) et l’Eu ro (succès su r Ependes/Arconciel), Morgan Zube est prêt à soulever la Coupe du monde. Si c’est le capitaine qui le dit… L PIERRE SALINAS

MATRAN - EPENDES/ARCONCIEL 2-1 (1-1) • Matran, 150 spectateurs environ. Arbitre: M. Ruffieux qui expulse Borges (92e) et De Figueiredo (93e). Matran: Neves; Muller, Da Silva, Borges, Gharsallah; Afonso, Yurdakul, Zube, Leimgruber (46e Denli); Fres; Pinto. Entraîneur: Aziz Chhoudi. Ependes/Arconciel: Tinguely; Progin, Marro, Hirt, Reynaud; Page, D.  Guillet (67e Bazzo), Terreaux, P-A. Guillet (86e Folly); Joye; De Figueiredo. Entraîneur: Mario Sena. Buts: 31e Joye 0-1; 39e Pinto 1-1; 52e Denli 2-1.

LE POINT EN DEUXIÈME LIGUE

Autres résultats: Haute-Gruyère - Richemond 1-2. Belfaux - Chiètres 2-2. Morat Team Fribourg/AFF 3-2. Matran Ependes/Arconciel2-1.Romont-Gumefens/ Sorens 1-0. Planfayon - Ursy 1-0. Le classement: 1. Richemond 24 matches/59 points. 2. Romont 23/46. 3. Chiètres 23/43. 4. Ursy 22/36. 5. Belfaux 23/36. 6. Ueberstorf 23/34. 7. Planfayon 23/30. 8. Morat 23/28. 9. Gumefens/Sorens 23/24. 10. Haute-Gruyère 23/24. 11. Ependes/Arconciel 23/23. 12. Matran 23/23. 13. Team Fribourg/AFF 23/16. La dernière journée (vendredi 10 juin): Ueberstorf - Planfayon. Ursy - Romont. Gumefens/Sorens - Matran. Ependes/Arconciel - Morat. Team Fribourg/AFF Belfaux. Chiètres - Haute-Gruyère.

TVA en sus


ÂŤ Des offres originales pour les annonceurs qui souhaitent marquer les esprits ! Âť Encarts collĂŠs

OFFRES PREMIUM Encarts collĂŠs

TabloĂŻd

Broadsheet

Formats panoramiques XL et XXL

Les encarts

Prix bruts de diffusion

Panoramique XL

Panoramique XXL

Encart traditionnel

Formats panoramiques XL et XXL

jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă 25 gr.

8â&#x20AC;&#x2122;100.â&#x20AC;&#x201C; Panoramique XL

de 26 Ă 50 gr.

Encart panoramique

TabloĂŻd

11â&#x20AC;&#x2122;000.â&#x20AC;&#x201C;

Broadsheet

Journal Ă onglets

de 51 Ă 75 gr.

Panoramique XXL

Journal Ă onglets

14â&#x20AC;&#x2122;500.â&#x20AC;&#x201C; de 76 Ă 100 gr.

18â&#x20AC;&#x2122;500.â&#x20AC;&#x201C; Encart Ă onglet

MemoStick Le memostick

Prix brut de diffusion

Note autocollante dĂŠtachable sur page de couverture du journal avec impression recto/verso ( dimension standard L 76 mm x H 76 mm )

BERNE Philipp Philipp MĂźller MĂźller passe passe la la main. main. BERNE

FOOTBALL Christian Christian Schneuwly Schneuwly FOOTBALL

Lâ&#x20AC;&#x2122;Argovien ne ne se se reprĂŠsentera reprĂŠsentera pas pas Ă Ă  la la prĂŠsidence prĂŠsidence du Parti Lâ&#x20AC;&#x2122;Argovien L6 libĂŠral-radical. L6 du Parti libĂŠral-radical.

relève un un nouveau nouveau dÊfi dÊfi à à Zurich Zurich et et dÊmÊnage dÊmÊnage relève L12 12 chez Roger Roger Federer. Federer. L chez

VENDREDI 4 AVRIL 2016

QUOTIDIEN ROMAND Ă&#x2030;DITĂ&#x2030; Ă&#x20AC; FRIBOURG

N°153 â&#x20AC;˘ 145ee annĂŠe / Semaine Fr. 2.70 / Samedi Fr. 3.70

Fribourg GottĂŠron tient ne rempile pas Le pardon lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvĂŞque aux victimes sa place ende play-off

Lâ&#x20AC;&#x2122;Eglise a couvert des abus sexuels Ă lâ&#x20AC;&#x2122;Institut Marini, Ă  Montet, dans les annĂŠes cinquante Yves Menoud

BULLE Une avance lentement dans le

brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule la

ENQUĂ&#x160;TE Pour le alors pas de ligne creuse rem le TĂ&#x2030;MOIGNAGE Comme seul garde-fou de lamour. RĂ&#x2030;ACTIONS Dans canicule. lâ&#x20AC;&#x2122;air surchau cile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui Jaune avance len fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi

traficcreuse sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule le la cbrouillard canicule. Jaune avance brouillard laiteuxe tigs que ard laiteuxe tigs que celui comme seul garde-amour le alor pas de ligne creuse de Paris, alors pas deLeligne laiteuxe lenque fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi anicule. Jaune avance deie avec comme garde-amour laiteux.Le brouillard rem le brouillard laiteuxe tigs que ard laiteuxe tigs que tigs que laiteuxe tigslentement celui deie avec comme seul dans le tement dans le bro canilaiteux et surrecoins de Budapest. La ville piĂŠtine et les celui deie avec comme. Pour le alor pas de ligneuse rem garde-fou de lamourcule. comme le alor pas Jaune garde-amour avance len fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi Le Jauneet avance uillard laiteux enfants assiègent les marchands Elisabetheur. le et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. de ligne creuse et lestrafic rivessâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoulee. du LĂŠman du RhĂ´ne. L28

La solution pour vos dĂŠchets Birchler RĂŠcupĂŠration SĂ rl DĂŠpĂ´t: Chemin de Bellevue 2bis

1163 Etoy

TĂŠl.: +41 (0)21 808 84 01 Mob.: +41 (0)79 433 20 03 www.birchler-recuperation.ch

5â&#x20AC;&#x2122;974.20

et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. L28

()Â&#x2039;2 (Â&#x201C; % ''2Â&#x201C;Â&#x201C;

UNE SEULE VOIX, UNE VIE CONSACRĂ&#x2030;E TROIS GĂ&#x2030;NĂ&#x2030;RATIONS AU SERVICE DES AUTRES HOMMAGE AU PASTEUR LE CHĹ&#x2019;UR MIXTE DANIEL GRIVEL, DĂ&#x2030;CĂ&#x2030;DĂ&#x2030; jg VOUS ATTEND SUR SCĂ&#x2C6;NE LES ip DĂ&#x2030;BUT MARS. 27 ET 28 MARS.

Les Bulls renouent avec le succès

Â&#x2019; 

Michel Platini mis hors-jeu

Â&#x201C;hhogÂ&#x201C;'

Michel Platini. Keystone

Michel Platini mis hors-jeu

'(Â&#x201C; )Â&#x201C;*(

Michel Platini. Keystone

Le combat

FIFA JJaune aune avance lentement dans le FIFA avance lentement dans fin le brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette

ElectricitĂŠ TĂŠlĂŠphone Internet

des Chefs

021 825 50 25

brouillard laiteux de cette dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ.etLesurchauffĂŠ trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sousfin la dâ&#x20AC;&#x2122;après Ledans traficles sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la. dispersemidi et sedâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. rĂŠpand logies levards canicule, et ligne se rĂŠpand dans les tourne surselesdisperse gr pas de dans les logies logies . tourne les de gr ligne pas decreuse ligne . tourne sur lessur gr pas levardslevards creuse andsles dans les canicule. ands dans canicule. Jaune Jaune avanceavance lente. L28 lentement le mille levards . L28 ment dansdans le mille levards

1180 Rolle

ContrĂ´les officiels selon OIBT

/?P>Z?>GÂ&#x201C; inÂ&#x201C;O4Z[Â&#x201C;ighl

Yves Menoud ZoĂŤ Bell crève ne rempile pas lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcran

RÂ&#x201C;hiÂ&#x201C;

(')(Â&#x201C; * Â&#x201C;*/  Â&#x201C; %' ( ) Â&#x201C;

Jacqueline Labhard Legende en faux texte dolor ipsum consectetuer sit amet dolore quodcumque dico verum est at corpore deus amore. CrĂŠdit Justine LĂŠvy pour AC Presse succède Ă Dante Trotta, en Legende en faux texte dolor ipsum consectetuer sit amet en faux texte dolor ipsum consectetuer sit amet dolore. CrĂŠdit Justine LĂŠvy pour AC Presse poste depuis 30 ans. Â&#x153;Â&#x201C;n HOCKEY Le brouillard laiteux et sur laiteux et surchauffĂŠ de cette le brouillard laiteuxe tigslui uillachauffĂŠ de cette fin rĂŠtablissant le danle la Ville, garde-fou HOCKEY brouillard laiteux et surchauffĂŠ de cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après chauffĂŠ deLe cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ, le laiteuxe tigslui uillachauffĂŠ de cette fin alors dâ&#x20AC;&#x2122;après midi avec dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ,comme le traficseul sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous 2Â&#x201C;' Â&#x201C; 2Â&#x201C;' Â&#x201C; les rembourrages laiteux et surchauffĂŠ de cette le midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sous la canicule, se disperse et se le trafic danle alorsLelatrafic Ville, avec comme seul dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ, sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sousle brouillard la canicule, se disperserd laiteuxe tiguer(' Â&#x201C;()&* Â&#x201C; brouilque celui deie lecumque brouillard laiteuxe tiguercumque. L2 rĂŠpand dans mille recoinsleden une enjambĂŠe majestueuse, lorem ipsum. garde-fou lesles rembourrages brouillard la canicule, se disperserd laiteuxe tiguerL2 Voyage dans le temps

Voyage dans le temps avec les gymnastes et leur spectacle ÂŤGrand-

Â&#x201C;'

père raconte.

Les Potes au feu organisent un concours gastronomique au château, le 6 juin.

Â&#x153;Â&#x201C;hp

000{ '({ Â&#x201C; '  )¤ '({ 

SOMMAIRE

Bourse CinĂŠmas

18 26

Forum lecteurs Radio-TĂŠlĂŠvision

10 30

MĂŠtĂŠo Avis mortuaires

16# 16# PUBLICITĂ&#x2030;

BULLE Une avance lentement dans le CINĂ&#x2030;MA Jaune avance lentement dans brouillard laiteux le brouillard laiteuxetetsurchauffĂŠ surchauffĂŠde decette cette fin fin dâ&#x20AC;&#x2122;après dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le laiteux surchauffĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;après midi midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. traficetsâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule sousde la cette fin et dâ&#x20AC;&#x2122;après mididans Le trafic sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule la disperse se rĂŠpand le disperse et se canicule. Jaune avance len fin midi rĂŠpand dans les logies levards . t dâ&#x20AC;&#x2122;après grand pas de len findans dâ&#x20AC;&#x2122;après midi anicule. ligne les logies s logies Jaune ourneavance sur les lentement le tement le brouillard grand pas dans de ligne dans dans les logies s logies laiteux surchauffĂŠ fin levards.ettourne sur lesJaune gr pasavance de lignelen dans dâ&#x20AC;&#x2122;après len .fin dâ&#x20AC;&#x2122;après anicule. les logiesmidi levards tourne surmidi les gr pas de Jaune avancement fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ ligne creuse dans lesevards . . L28 L28 31 20

â&#x20AC;˘ RĂŠdaction 026 426 44 11 â&#x20AC;˘ Abonnements 026 426 44 66 â&#x20AC;˘ PublicitĂŠ 026 426 42 42 > www.laliberte.ch

PUBLICITĂ&#x2030;

PLAGE DE VIE PLAGE DE VIE

GMARCHOU Â&#x153;Â&#x201C;oÂ&#x2039;p

On revient dede loin titre plus long câ&#x20AC;&#x2122;est mieux On revient loin titre plus long câ&#x20AC;&#x2122;est mieux

LL

16# 16#

Rolle

021 825 15 06

St-Prex 021 806 12 72 Signy

022 362 13 62

+ DE 4000M! DE PLAISIR

CH. DES FONTENAILLES 23 ¡ CH-1196 GLAND TĂ&#x2030;L 022 364 31 45 ¡ WWW.ATLANTIDE-FITNESS.COM

2

es jeunes ne nous croient pas Saint-Cloud de la Hongrie es jeunes ne nous croient pas Saint-Cloud de la est Hongrie plus haut, plusaride difficile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que est plus plusaride haut,etplus et plus difficile celui de Paris. voiture est obligĂŠe de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et dâ&#x20AC;&#x2122;accès queBientĂ´t celui delaParis. BientĂ´t la voiture est obligĂŠe on continue Ă pied pour arriverĂ au point plus culminant de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue pied pourlearriver au point du mont de du sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter et on continue Ă  pied et pour le plusGwellĂŠrt. culminant mont GwellĂŠrt. de sâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞter on arriver au point le pour plus culminant du mont GellĂŠrt. chau continue Ă  pied arriver au point le plus culminant cile du dâ&#x20AC;&#x2122;accès celuichau de Paris. ffĂŠ, le alors la Ville, avec montque GellĂŠrt. cile dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de Paris. comme les comme rem le seul brouillard laiteux et ffĂŠ, leseul alorsgarde-fou la Ville, avec garde-fou les rem surchauffĂŠ de cette fin etdâ&#x20AC;&#x2122;après mididedâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. le brouillard laiteux surchauffĂŠ cette Le fin tilliards dâ&#x20AC;&#x2122;après

surchau cile celui cile de Paris souffĂŠ, le alors midi dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Ledâ&#x20AC;&#x2122;accès tilliardsque surchau dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui de la Ville, avec comme garde-fou rem le pasgardede ligne Paris souffĂŠ, le alorsseul la Ville, avec les comme seul creuse que celui deie lelaiteuxe brouillard fou les brouillard rem le paslaiteuxe de lignetigs creuse brouillard laiteuxe deie avec laiteuxe comme seul tigs que tigs celuique deiecelui le brouillard tigs garde-fou que celui de eum lamour chau seul cile dâ&#x20AC;&#x2122;accès quede celui delamour Paris lorem deie avec comme garde-fou eum chaupas de c surchauffĂŠ cette fin dâ&#x20AC;&#x2122;après midicreuse dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ. Le cileligne dâ&#x20AC;&#x2122;accès que celui dede Paris lorem pas de ligne tilliards reuse brouillard laiteuxe celui deie le brouillard laiteuxe tigs que celui tigs deieque le brouillard brouillard laiteuxe tigs que avec dâ&#x20AC;&#x2122;accès comme dâ&#x20AC;&#x2122;accès laiteuxe tigs que celui deiecelui avecdeie comme que que de Paris lorem ipsum . L SIGNATURE celuicelui de Paris lorem ipsum . L SIGNATURE

AGENCEMENTS DE CUISINES DRESSINGS ET SALLES DE BAINS Av. du Mont-Blanc 2, Gland 022 354 05 05 www.gemen.ch

Nous nous tenons Ă votre disposition pour un conseil personnalisĂŠ et vous renseigner sur les aspects techniques de ces offres.

Prix bruts valables pour toutes les ĂŠditions normales en 2016 (+25 % en tirage augmentĂŠ). Tous les prix sâ&#x20AC;&#x2122;entendent en francs suisses, TVA de 8 % en sus.

Retrouvez toutes nos offres sur

www.media-f.ch


Sport Express 29

SAMEDI 4 JUIN 2016

VTT

Jolanda Neff au top Coupe du monde Jolanda Neff s’est imposée à La Bresse (Fr). Remise d’un virus, la Saint-Galloise a devancé la Canadienne Catharine Pendrel de 25’’, malgré une chute impressionnante au 3e tour et une crevaison un peu plus tard. Chez les messieurs, Schurter malchanceux a subi la loi des Français pour finir quatrième. Julien Absalon, double champion olympique, a remporté en solo cette 3e étape de la Coupe du monde en devançant ses compatriotes Maxime Marotte et Victor Koretzky. Absalon a profité de deux crevaisons de son rival grison, champion du monde en titre et vainqueur des deux premières étapes à Albstadt (All) et Cairns (Aus). ATS

Basketball

Golden State n’est pas mort NBA Golden State, au bord de l’élimination, a réussi un incroyable retournement de situation samedi à Oklahoma City dans le match N°6 de la finale de la Conférence Ouest de NBA (108-101). Les Warriors rejoindront Cleveland en finale du championnat s’ils s’imposent ce soir dans leur salle. Les supporters d’Oklahoma City ne sont pas près d’oublier le récital de Klay Thompson: alors qu’ils voyaient déjà leur équipe disputer le titre face aux Cavaliers de LeBron James, Thompson a sorti son équipe d’un très mauvais pas. L’arrière a inscrit pas moins de onze paniers à trois points, nouveau record pour un match des play-off, et totalisé 41 points! ATS

Judo

Evelyne Tschopp stoppée d’entrée Masters Evelyne Tschopp a perdu d’entrée lors d’un tournoi réunissant le top 16 mondial à Guadalajara. Dans la catégorie des moins de 52 kg, la Bâloise, qui a déjà en main son billet pour les JO de Rio, a été sortie par la championne du monde japonaise Misato Nakamura, vainqueur par ippon. ATS

Hippisme

Christina Liebherr 22e, Guerdat 24e Rome La Bulloise Christina Liebherr, qui montait Eagle Eye, a dû se contenter de la 22e place du Grand Prix CSIO de Rome, remporté en barrage par l’Américain McLain Ward, sur Azur. Le champion olympique Steve Guerdat n’a pu faire mieux que 24e avec Bianca. ATS

Football

Le Mont: Dragani remplace Gross CHALLENGE LEAGUE John Dragani (48 ans) succédera à Claude Gross comme entraîneur du Mont la saison prochaine, annonce la presse vaudoise. Le départ de Gross de son poste d’entraîneur, après cinq ans, a été annoncé la semaine dernière. Dragani est l’actuel entraîneur des M16 du Team Vaud et l’ancien entraîneur du FC Fribourg (2013-14). ATS

Wil et Cooper se séparent CHALLENGE LEAGUE Kevin Cooper n’est plus l’entraîneur du FC Wil. Comme attendu, le Britannique paie la saison mitigée de l’ambitieux club saint-gallois, devancé par Lausanne et Xamax au classement final. Le nom de son successeur n’est pas encore connu. ATS

Première victoire pour Hamilton à Monaco Automobilisme L Lewis Hamilton (Mercedes) a battu le «poleman» Daniel Ricciardo (Red Bull) par K.-O. technique hier à Monaco. Le Britannique a ainsi fêté sa première victoire de la saison 2016, la 44e de sa carrière en formule 1. Hamilton revient ainsi à 24 points de son

coéquipier Nico Rosberg, toujours leader du championnat du monde malgré sa 7e place dans ce 74e GP de Monaco. Un Rosberg pénalisé par desproblèmes mécaniques, dès le début de ce GP où il restait sur trois victoires

Umtiti dans les 23

La surprise Rossi

France Le défenseur de l’équipe de France Jérémy Mathieu, blessé à un mollet, a déclaré forfait pour l’Euro. Il est remplacé parmi les 23 Bleus par Samuel Umtiti, qui était réserviste. «Jérémy Mathieu s’est présenté au rassemblement de l’équipe de France le mardi 24 mai à Clairefontaine atteint d’une lésion musculaire au mollet droit. L’évolution de sa blessure et le bilan des derniers examens pratiqués ont amené Didier Deschamps à ne pas le maintenir dans la liste des 23 pour l’Euro 2016. Il y est remplacé par Samuel Umtiti», indique un communiqué de la Fédération française. ATS

Indianapolis Pari gagnant pour le pilote Alexander Rossi: l’Américain a signé une victoire surprise de prestige, en décrochant la 100e édition des 500 Miles d’Indianapolis, après avoir passé un an dans un baquet de formule 1 avec l’écurie Manor. Rossi, qui est passé pendant plusieurs années dans les catégories antichambres de la F1 et a disputé cinq Grands Prix de F1 en 2015, a décidé de rentrer aux Etats-Unis et de s’établir à Indianapolis, pour se lancer dans l’aventure Indycar, championnat de monoplaces le plus populaire outre-Atlantique. ATS

Diarra devra payer France Le milieu de terrain de l’équipe de France Lassana Diarra a annoncé que le Tribunal arbitral du sport lui avait confirmé sa condamnation à payer une amende de 10 millions d’euros, dans le cadre de son litige avec son ancien club du Lokomotiv Moscou. «Je prends note ce jour de la notification par le TAS de la sanction me concernant. Elle se résume à 15 mois de suspension de matches (déjà purgés), 15 mois de suspension de salaire (déjà purgés), 110 000 euros au bénéfice du TAS, 10 millions d’euros d’amende», a écrit Diarra sur son compte Twitter. ATS

Automobilisme

Carron triomphe Rallye du Chablais Sébastien Carron a remporté pour la deuxième fois le Rallye du Chablais. Au volant de sa Ford Fiesta R5, le Valaisan a mené l’épreuve de la première à la dernière spéciale. Il s’est imposé avec 1’08’’ d’avance sur Ivan Ballinari, le podium étant complété par Pascal Perroud, à 1’42’’. ATS

Triathlon

Andrea Salvisberg se pare de bronze Lisbonne Andrea Salvisberg a décroché la médaille de bronze aux championnats d’Europe de Lisbonne. Le Bernois (27 ans) n’a été devancé que par le quintuple champion du monde espagnol Javier Gomez et le Russe Dmitry Polyanskiy. Salvisberg n’avait jamais été à pareille fête mais avait laissé poindre son potentiel récemment avec une 10e place en Séries mondiales au Cap et une 15e à Abu Dhabi. Il a jeté les bases de son excellente performance en natation, son point fort, sortant de l’eau avec le groupe de tête. Médaillé d’argent l’an passé, le Zurichois Sven Riederer a abandonné en course à pied. ATS

Hockey sur glace

L’Europe avec Niederreiter et Sbisa Coupe du monde Nino Niederreiter et Luca Sbisa ont été retenus dans la sélection européenne qui disputera la Coupe du monde 2016 à Toronto

consécutives depuis 2013. Le vice-champion du monde aurait sauvé deux points de plus s’il ne s’était pas fait passer sur la ligne d’arrivée par son compatriote Nico Hülkenberg (Force India). L ATS/KEYSTONE

(17 septembre au 1er octobre), une compétition que la NHL, en collaboration avec l’IIHF, a décidé de ressusciter cette année. Deux autres Suisses, Mark Streit et Roman Josi, avait déjà été sélectionnés précédemment. La sélection européenne est censée regrouper les meilleurs joueurs du Vieux Continent, à l’exception des Russes, des Tchèques, des Suédois et des Finlandais, qui aligneront leur propre équipe. ATS

Course d’orientation

De l’or pour Suisse II Championnat d’Europe La sélection suisse N°2 (Suisse II) composée de Florian Howald, Baptiste Rollier et Martin Hubmann a créé la surprise en remportant l’or en relais aux championnats d’Europe à Jesenik, en République tchèque. Elle a devancé les Norvégiens de 8’’ et les Tchèques de 13’’. L’équipe de Suisse I (Matthias Kyburz, Daniel Hubmann et Andreas Kyburz) a dû se contenter de la 5e place après une erreur de parcours de Daniel Hubmann, alors qu’elle menait la course. ATS

Cyclisme

Victoire suisse Tour du pays de Vaud Marc Hirschi a remporté la 48e édition du Tour du Pays de Vaud, épreuve dédiée aux espoirs. Le Bernois de 17 ans, leader depuis samedi, a conservé la tête à l’issue de l’ultime étape à Vufflens-la-Ville, remportée par le Français Tanguy Turgis. Au classement général final, Marc Hirschi, qui vient d’Ittigen comme un certain Fabian Cancellara, s’est imposé avec 41 secondes d’avance sur le Kazakh Dinmukhammed Uluysbayev. ATS

Terrible accident Tour de Belgique Un grave accident causé par deux motos a conduit cinq coureurs à l’hôpital, dont le Belge Stig Broeckx, samedi lors de la 3e étape du Tour de Belgique. Il a relancé la polémique sur le danger que représentent les véhicules suiveurs dans les courses cyclistes. En début de saison, le coureur belge Antoine Demoitié avait perdu la vie après avoir été renversé par un de ces engins lors de la classique Gand-Wevelgem. Toujours dans le coma dimanche, Broeckx souffre de deux hémorragies cérébrales et d’une fracture de l’orbite. Après l’annulation de l’étape de samedi, le peloton est reparti dimanche. La victoire finale est revenue au Belge Dries Devenyns (IAM). ATS

Motocyclisme

Un podium pour Krummenacher Donington Randy Krummenacher a décroché dimanche à Donington son 3e podium en 7 courses disputées dans le championnat du monde Supersport. Le Zurichois de 26 ans a terminé 3e au guidon de sa Kawasaki à 3’’775 du vainqueur, le Turc Kenan Sofuoglu (Kawasaki), qui a conforté sa première place dans un classement général où son avance sur Krummenacher est désormais de 26 points. ATS

Boxe

Succès de Burns Glasgow Le Britannique Ricky Burns est devenu champion WBA des super-légers en battant l’Italien Michele Di Rocco par arrêt de l’arbitre à la 8e reprise, à Glasgow. Burns, âgé de 33 ans, avait auparavant détenu la ceinture WBO des super-plumes et des légers. ATS


30

Football

SAMEDI 4 JUIN 2016

Les Helvètes ont «fêté» un chiche succès 2-1 contre la Moldavie. Pas de quoi bomber le torse.

Avant l’Euro, une victoire à l’arrachée Suisse - Moldavie F Face à un

adversaire pointant au 159e rang du classement FIFA et qui, fait suffisamment éloquent pour être souligné, s’est incliné 1-0 en phase de qualification contre le Liechtenstein, la Suisse n’a pas quitté l’antique Cornaredo avec la couronne de lauriers autour du crâne. Ni avec le triomphe chevillé au corps. Petit succès 2-1 pour une déception, plutôt grosse, à huit jours du premier rendezvous de l’Euro contre l’Albanie. Oui, le mot «déception» qualifie la prestation «luganesque» des Helvètes. Car hier, on attendait beaucoup de cette rencontre, bien évidemment amicale, mais qui constituait la «générale» avant le coup d’envoi du 11 juin à Lens. Outre le service minimum de la victoire, on espérait une confirmation de la prestation rassurante appréciée six jours plus tôt face à la Belgique. On rêvait de jeu, de score f leuve, d’une Suisse conquérante… En un mot comme en cent, on attendait du spectacle de la part d’une formation qui, aux dires de son sélectionneur, ira en France avec l’ambition de se qualifier pour les huitièmes de finale après le deuxième match – déjà – contre la Roumanie. «C’est toujours bien» Pour le spectacle, le jeu et les certitudes, il faudra repasser. Rien de tout cela, ou presque, à Lugano. Certes, les esprits indéfectiblement positifs vous diront que l’équipe a gagné, qu’elle a fêté son premier succès en cette année 2016 et que, finalement tout est bien comme ça. «Quand tu gagnes, c’est toujours bien», a d’ailleurs dit Steve von Bergen au micro de la RTS.

«Nous verrons une équipe qui en voudra plus contre l'Albanie» 

VLADIMIR PETKOVIC

Titularisé dans l’axe de la défense aux côtés de Fabian Schär et à la place de Johan Djourou (légèrement blessé), le Neuchâtelois aux désormais 50 sélections a cependant eu l’honnêteté sportive d’ajouter que tout n’était pas parfait: «Quelques réglages restent à faire, notamment en phase offensive. Nous avons manqué un peu de mouvement et nous devons être plus concrets dans la dernière passe. Le deuxième but, nous devons le mettre avant.» Alors oui, la Suisse a fêté sa première victoire de l’année. Mais, pour cela, il lui a fallu attendre jusqu’à la 75e minute et le 2-1 du frais rentré Mehmedi pour la valider. Avant? Il y a d’abord eu une bonne entame de partie, concrétisée par un joli but de Dzemaili avec la complicité du gardien Namasco

l’équipe d’Argentine Lionel Messi a rejoint ses coéquipiers à San Jose, à trois jours de leur entrée en lice dans la Copa America 2016 (3-26 juin), a indiqué un porteparole de la Fédération argentine, Eduardo Kempo. LionalMessi est arrivé en Californie dans la matinée en provenance de Barcelone,

Blerim Dzemaili et Admir Mehmedi ont maqué des points aux yeux du sélectionneur de l’équipe de Suisse.

Vladimir Petkovic confirme qu’il tient son onze de départ contre l’Albanie. A Lugano, Blerim Dzemaili et Admir Mehmedi ont été les grands gagnants du jour. Impliqué dans les deux buts suisses, le joueur de la Genoa a enfin gagné sa place de titulaire en sélection. «Si Blerim est bien dans sa tête et s’il e st affûté sur le plan physique, il est vraiment un autre joueur, se félicite le sélectionneur. Il a la capacité de jouer dans divers rôles, de surgir entre les lignes.» Quant à Mehmedi, son entrée a métamorphosé le jeu de l’équipe de Suisse. Elle a permis à Breel Embolo de se replacer dans l’axe pour exprimer pleinement son potentiel. «Breel m’a donné toutes les assurances que j’espérais, souligne Vladimir Petkovic. Il s’est livré sans retenue. Sa sortie après l’heure de jeu était prév ue. Il ne fallait pas prendre des risques inconsidérés.» Le sélectionneur a confirmé que la blessure de Johan Djourou au mollet n’a aucun caractère de gravité. «Les examens n’ont révélé aucune lésion, lâche-t-il. Vous avez vu qu’il s’est entraîné après le match avec les joueurs qui ne sont pas entrés. Je récupérerai lundi un Djourou à 100%.» L ATS

Méthode Coué Tout comme Steve von Bergen, «Petko» se la joue «méthode Coué»: «Nous voulions une victoire pour le moral et confirmer ces deux bonnes semaines de travail. C’est fait.» Derrière son large sourire, le coach ne semble pas inquiet, ni encore moins tenaillé par les doutes de la performance mitigée d’hier: «Même si notre jeu était meilleur et plus rapide en deuxième mi-temps, l’équipe était fatiguée aujourd’hui», concèdet-il toutefois avant de conclure: «Les joueurs ont maintenant deux jours de congé avant notre départ en France lundi. Cela leur permettra de récupérer physiquement, mentalement et, je vous le dis, nous verrons une équipe plus agressive et qui en voudra plus contre l’Albanie.» A vérifier le 11 juin à Lens. L LE TÉLÉGRAMME

LA ROUMANIE CARTONNE

SUISSE - MOLDAVIE 2-1 (1-0) Lugano. Cornaredo. 5700 spectateurs (guichets fermés). Arbitre: Hernandez (ESP). Buts: 12e Namasco (autogoal). 69e Ginsari 1-1. 75e Mehmedi 2-1. Suisse: Bürki; Lichtsteiner (83e Lang), Schär, von Bergen, Rodriguez (63e Moubandje); Behrami, Xhaka (70e Frei), Dzemaili (77e Zakaria); Shaqiri, Embolo (63e Tarashaj); Derdiyok (46e Mehmedi). Moldavie: Namasco; Jardan (92e Carp), Cascaval, Epureanu, Golovatenco (79e Ilescu); Sidorenco (60e Bugneac), Cojocari, Ionita (89e Milinceanu), Cebotaru (87e Mihaliov); Ginsari, Ivanov (58e Spataru). Notes: la Suisse sans Djourou (blessé) ni Seferovic (suspendu). 61e reprise de von Bergen sur le poteau.

Face à la Géorgie, la Roumanie n’a pas tremblé. Après 3 minutes de jeu déjà, elle menait 2-0 suite à un autogoal et à un but de l’attaquant du Steaua Popa. Stanciu a aggravé la marque après la pause (3-0), avant la réduction du score géorgienne. Mais dans les huit dernières minutes, Torje puis Keseru ont permis de réaliser un carton, 5-1. L’Albanie en revanche, autre adversaire de la Suisse, peut se faire quelques soucis: elle a perdu 3-1 contre l’Ukraine, à Bergame. La sélection albanaise a été surprise par l’ouverture du score de Stepanenko (8e), avant d’égaliser par Sadiku (13e) contre le cours du jeu. Logiquement, l’Ukraine a repris l’avantage sur un but de Yarmolenko (49e). Konoplyanka a aggravé le score à la 87e  (3-1), face à une faible défense albanaise. L ATS

LEADERS MÉNAGÉS Après l’heure de jeu, Vladimir Petkovic, soucieux de ménager ses hommes, ordonnait à Breel Embolo, Stefan Lichtsteiner et à Ricardo Rodriguez de rentrer aux vestiaires. Les trois hommes l’ont fait avec le sentiment légitime du devoir accompli. L ATS Le numéro 7 de Breel Embolo, ou ce qu’il en reste, lors de la rencontre de vendredi au Cornaredo. Keystone

Messi a rejoint sa sélection Copa America L La star de

Petkovic sait ce qu’il veut

(12e minute). Ensuite? Il y a pléthore d’occasions manquées, de maladresses crasses et, comme l’a souligné Steve von Bergen, de déchet dans le dernier geste. Et puis? Et puis, il y a eu l’égalisation de Ginsari à la 69e, une frappe pure prise des 22 mètres que Roman Bürki (préféré à Sommer) n’a pu qu’effleurer. Pas de quoi bomber le torse, là non plus. «C’est une erreur défensive que l’on paie cash quand on n’arrive pas à marquer plus qu’une seule fois malgré quatre ou cinq grosses occasions», lâche Vladimir Petkovic à l’heure de la conférence de presse. «Cela dit, l’équipe a montré son caractère. Elle ne s’est pas laissée abattre par cet élément négatif. Elle a su réagir et inscrire le 2-1 dans les minutes qui ont suivi.»

où il a comparu jeudi devant un tribunal dans le cadre de son procès pour fraude fiscale. Le quintuple Ballon d’Or est toujours incertain pour le premier match de l’Argentine, contre le Chili, tenant du titre, lundi à Santa Clara. Sa sélection visera le titre continental après son échec lors de la finale de l’édition 2015. L ATS

PUBLICITÉ

191 mm

RÉCLAME INTÉRIEUR DE CAHIER Fr. 840.– N/B Fr. 1160.– QUADRI TVA en sus

48 mm

L PASCAL DUPASQUIER, LUGANO


Joshua Weilerstein Le jeune chef de 29 ans

dirigera le dernier grand concert de la saison de l’Orchestre de chambre de Lausanne. p. 37 

MAGAZINE

CULTURE

31

LA LIBERTÉ SAMEDI 4 JUIN 2016

La Fondation Beyeler présente un brillant éloge de l’instable ou quand le duo suisse Fischli et Weiss répond à Calder.

K THIERRY RABOUD

Exposition L Merci de ne pas

toucher aux œuvres d’art.» Il faut donc réprimer cette impérieuse tentation. D’animer d’un souffle ou d’un geste fugace les mobiles d’Alexander Calder (1898-1976) exposés à la Fondation Beyeler de Riehen (BS). D’y insuffler une onde chaotique, juste pour le plaisir de la voir se résorber souplement, en tournoiements incertains qui seraient un hommage poétique aux lois supérieures de la physique. On se contentera donc, mains au fond des poches, de questionner du regard la centaine d’œuvres que les commissaires de cette nouvelle exposition ont eu le bon goût de placer en miroir des travaux les plus marquants du duo d’artistes que formaient Peter Fischli et David Weiss. «Personne ne m’avait jamais proposé d’associer les œuvres de mon grand-père à celles de ces artistes. Lorsque l’idée m’a été présentée, ça a été un choc! Mais cela me réjouit, c’est très rafraîch i s sa nt », s’ent hou sia s me Alexander S. C. Rower, président de la Fondation Calder et petit-fils de l’artiste américain. Oui, la proposition peut surprendre, mais elle est moins incongrue qu’il n’y paraît. «Ce sont des univers certes différents mais si on y regarde de plus près, il y a de grandes similitudes dans les aspects poétiques et ludiques de leurs travaux», défend Sam Keller, directeur de la Fondation Beyeler. De fait, à l’autre extrémité du XXe siècle, les deux anciens punks issus de la scène alternative zurichoise ont eux aussi nourri leur art des beautés fragiles de l’équilibre. On peine à le croire en pénétrant dans une première salle où est présentée la série des Volumes déplacés de Fischli et Weiss, un ensemble de sculptures à la pesante immobilité. Seul leur titre est un appel au mouvement, auquel vient répondre la Corde raide de Calder, placée au fond de la salle. Quatre délicats funambules y sont disposés sur un câble en un improbable numéro d’équilibrisme. Le contraste est saisissant mais d’autant plus assumé qu’il se résorbe au fil des 12 salles de cette belle exposition, dont les œuvres de Calder forment le véritable centre de gravité. Vers l’abstraction C’est donc avec ses premiers travaux que l’on pénètre dans l’univers de cet artiste resté célèbre comme l’inventeur du mobile. On ne s’étonnera pas de le découvrir en garçon bricoleur dans cet autoportrait qu’il des-

DANS LE MIROIR DES ÉQUILIBRES REPÈRES L DEUX BONNES RAISONS D’Y ALLER

«Ces univers sont certes très différents mais dégagent une même poésie»  Sam Keller

1. Pour les célèbres mobiles d’Alexander Calder, celui que l’on considère comme l’inventeur de ces sculptures légères invitant au mouvement. L’exposition bâloise est l’occasion d’en découvrir un grand nombre, associés à des travaux plus massifs, comme ses «stabiles». 2. Pour «Le cours des choses», un film de 30 minutes du duo d’artistes suisses Fischli et Weiss, qui juxtapose une série de déséquilibres en une stupéfiante réaction en chaîne.

sine à 9 ans. Plus surprenante est sa décision de suivre une formation d’ingénieur en construction mécanique plutôt que de marcher d’emblée sur les traces du sculpteur que fut son grand-père. Mais ce savoir technique lui sera d’une grande aide dans sa quête artistique, à laquelle il décide de se consacrer en 1923, année où il s’installe à New York avant de traverser l’Atlantique. A Paris, ses premiers travaux sont remarqués et son Cirque Calder, théâtre miniature à mi-­chemin de l’art performatif et de la sculpture, le fait connaître de l’avant-garde artistique française.

L PRATIQUE

«Calder &  Fischli/ Weiss», jusqu’au 4 septembre 2016, Fondation Beyeler, ­Riehen (BS). >www.fondation beyeler.ch

Tout dans le travail de Calder («La Vigne en S», 1946) et du duo Fischli et Weiss («Les hors-la-loi», 1984) semble, en sublimant la fragilité, suggérer l’idée de mouvement. Calder Foundation New York, Prolitteris Zurich/Peter Fischli, David Weiss

Un audacieux portrait Dans ces premières silhouettes de fil de fer s’esquisse une quête de l’équilibre qui n’aura de cesse de nourrir son expression. En témoignent ces «dessins dans l’espace» représentant une famille d’acrobates, ou esquissant l’audacieux portrait de Joséphine

Baker, figure de la vie artistique de l’époque à laquelle Calder se mêle dans les ruelles de Montmartre. C’est d’ailleurs là qu’il fait, en 1930, une rencontre dont son art portera durablement l’empreinte. En pénétrant dans l’atelier de Piet Mondrian, l’artiste américain découvre un univers fait de rectangles monochromes assemblés en toiles non figuratives. Un champ nouveau s’ouvre à lui: celui de l’abstraction, qu’il tentera tout d’abord d’arpenter avec une vingtaine de toiles avant de l’appliquer avec succès aux trois dimensions de la sculpture. Un langage est trouvé qui allie le bois au métal pour donner naissance à une série d’objets abstraits et immobiles, où la fragilité suggère le mouvement. C’est là que l’art de Calder rejoint celui de Fischli et Weiss, dont on découvre l’étonnante série photographique des Equilibres. Des compositions aux titres mystérieux, qui assemblent des objets du quotidien en de très précaires stabilités. Chaises, bouteilles, ustensiles de ménage semblent défier la gravité le temps d’une photo, avant l’inévitable effondrement. Comme chez Calder, tout tient en place, mais de manière si incertaine que le regard guette l’irruption du mouvement perturbateur. Un mouvement que Fischli et Weiss ont voulu saisir en passant de l’image statique au film. Leur très célèbre séquence Le cours des choses (1987) reproduit une succession de déséquilibres qui s’entraînent dans une réaction en chaîne de 30 minutes. Le feu, le déversement de différents liquides et la mise en branle d’objets anodins participent à cet enchaînement autonome de causalités dont l’ampleur est toujours aussi stupéfiante. Ce chef-d’œuvre peut être visionné en entier (et sous forme d’extrait sur notre site internet), complété d’une vitrine rassemblant les multiples accessoires utilisés pour sa réalisation. Ode à la légèreté Comparable, la démarche de Calder vers le dynamisme a pris une forme autre mais non moins marquante: dès 1932, ses œuvres, que Duchamp lui suggère de désigner par le terme de «mobiles», deviennent si aériennes qu’un souffle parvient à les mettre en mouvement. A la fin de l’exposition, la grande salle permet d’en découvrir une collection remarquable, même si on ne peut que se désoler que cette ode à la légèreté animée reste si sagement statique… Promis, on ne touchera rien. Mais pourvu que le flot des visiteurs attendus les fasse vivre d’un petit courant d’air! L


32

Magazine

SAMEDI 4 JUIN 2016

THEATER HORA, HUMOUR ET LIBERTÉ

Dans les créations de cette compagnie singulière, l’expérience individuelle des comédiens est toujours sollicitée. Ici dans «Freie Republik HORA, Phase 3». Niklaus Spörri/Stiftung Züriwerk

Distinction L La compagnie zurichoise, qui compte des comédiens professionnels handicapés mentaux, a reçu la semaine passée à Genève le prestigieux Anneau Hans Reinhart. Rencontre. Une scène en ébullition. Dix-neuf comédiens déboulent sur les planches du Théâtre de Carouge, à Genève, enivrés par leur succès et soutenus par les applaudissements nourris du public. La salle est séduite et étonnée par la vitalité de ces artistes professionnels pas comme les autres. Pas comme les autres, car ils sont tous handicapés mentaux, la plupart trisomiques, membres du Theater HORA. Cette compagnie zurichoise, créée en 1989 par Michael Elber, peu connue en Suisse romande où elle a été invitée deux fois seulement, reçoit donc ce soir du 26 mai le Grand Prix suisse de théâtre 2016 (Anneau Hans Reinhart). Dans un geste de reconnaissance, l’une de ses comédiennes, Julia, exécute sur scène une danse sur une musique pop. La jeune fille au corps rondelet dissimule sous un chapeau son regard coquin. Son sens du rythme et sa souplesse inattendus guident ses mouvements. Six autres Prix fédéraux de théâtre (lire ci-contre) sont remis le même soir à des artistes de différentes régions. A la cérémonie carougeoise participent Alain Berset et Isabelle Chassot, directrice de l’Office fédéral de la culture. Leurs allocutions respectives offrent, elles aussi, un moment théâtral privilégié. Drôle, le conseiller fédéral raille les «Prix littéraires» convoquant l’ironique récit du même nom de l’Autrichien Thomas Bernhard. Engagée, Isabelle Chassot voit, quant à elle, le Theater HORA comme une «République libre» envoyant ainsi un clin d’œil au roman du même nom de l’écrivain allemand Stefan Heym.

à des étoiles du cinéma et des séries américaines, comme Victoria Justice, héroïne de la sitcom Victorious. Gianni, lui, a en tête d’autres modèles, qui peuplent l’univers de la tétralogie Hunger Games. Il tient d’ailleurs à la main une cassette vidéo de cette célèbre série cinématographique à partir de laquelle il voudrait monter un spectacle, explique-t-il. Ah bon! Comment ça? «Oui, c’est son souhait le plus cher, nous répond Giancarlo Marinucci. Il espère le réaliser dans le cadre d’un projet, «Freie Republik», qui offre à six de nos comédiens choisis par un jury l’occasion de libérer leur imaginaire à travers une mise en scène par eux-mêmes conçue.» Ne voir, toutefois, aucune action thérapeutique dans ce projet. «Nous ne sommes pas là pour «soigner» nos comédiens qui demeurent parfaitement conscients de leur handicap et vont même jusqu’à en jouer», avertit Giancarlo Marinucci, citant à cet effet l’exemple de Disabled Theater. Soit le spectacle phare de HORA dont la mise en scène fut confiée au grand chorégraphe français Jérôme Bel. Cette création qui a bâti la renommée internationale de la compagnie, nous l’avions vue en 2012, au festival de la Bâtie, à Genève. Depuis, elle tourne dans le monde entier. Apitoiement ou gêne n’y sont pas de mise. Devant le public, neuf comédiens se présentent à tour de rôle puis nomment leur handicap, sans en occulter la réalité. Celleci est au contraire mise au service d’un jeu qui passe ici par la danse. Dans d’autres spectacles de la compagnie, il passera par la musique (Normalität. Ein Musical), ou par la science-fiction (Mars Attacks!) ou encore par la tragédie (Faust). Dans tous les cas, c’est toujours l’expérience individuelle des comédiens qui est sollicitée pour créer une atmosphère.

Rien de thérapeutique Humour et liberté donc. Deux valeurs qui définissent bien le travail du Theater HORA. Avec son directeur Giancarlo Marinucci, rendez-vous est pris le lendemain. On le retrouve en compagnie de Gianni, un de ses comédiens, et de Julia bien sûr, la vedette du groupe. C’est ainsi du moins que l’on perçoit la danseuse de la veille. Dans un rire, elle confirme: «Oui, je suis une star», avant d’ajouter, lucide: «Mais ça va forcément s’arrêter un jour.» Plus tard dans la vie, elle prolongera peut-être ses rêves en s’identifiant, dit-elle,

Normalité en question Cinéma, musique et théâtre: sources précieuses d’inspiration. «Les metteurs en scène qui travaillent avec nous commencent toujours par interroger les acteurs sur ce qu’ils ont vu ou écouté récemment et ce qu’ils en retiennent», affirme Giancarlo Marinucci. Un monde où perceptions et modes d’expression divergent des nôtres. «Ce qui n’empêche pas nos interprètes d’être normaux», insiste le directeur. Une normalité qui garde son propre vocabulaire… touchant. L GHANIA ADAMO

L’ART ORATOIRE DE JEAN-QUENTIN CHÂTELAIN Pour cette troisième édition des Prix suisses de théâtre, l’OFC récompense également: Barbara Frey, directrice du Schauspielhaus de Zurich, Germain Meyer, médiateur de théâtre dans le Jura, la compagnie alémanique 400asa, le Junges Theater Graubünden, actif dans les Grisons, la compagnie tessinoise Baccalà et enfin le Genevois Jean-Quentin

Châtelain, pour sa «carrière exceptionnelle d’acteur». Afin d’alléger à cette occasion son émotion, Châtelain se montre volontiers polisson. Il confie: «Je suis né le cul bordé de nouilles.» Autrement formulé: «J’ai de la chance.» Et beaucoup de talent, ajoutera-t-on, qui s’incarne surtout dans sa voix: une diction, un timbre et un phrasé uniques. Tout un art oratoire! GHA

Gould, au-delà de la légende BD

BRIGADES POURPRES

Récit L Que faire quand on

a 20 ans et que l’on veut changer le monde? Italie, 1969. Michel, Alberto et leurs amis vivent à Rome. C’est le début de la période des années de plomb qui voit s’opposer pendant près de 20 ans l’Etat, l’extrême gauche, l’extrême droite et la mafia. Sans perspective, dans un pays en pleine turbulence qui ne lui correspond pas, le petit groupe d’idéalistes refuse de rester les bras croisés. A l’ombre des Brigades rouges, il choisit dans un premier temps une voie pacifique pour diffuser ses idées révolutionnaires: distribution de tracts, manifestations, groupes de réflexion politique. Puis, grisé par la violence de l’époque, les frustrations et le besoin de marquer son territoire, le groupuscule bascule dans la lutte armée, dans un combat vain, sans retour. Librement adapté de l’affaire Battisti, cette ample chronique raconte avec soin un pan enfoui – pas si lointain – de l’histoire européenne. L SJ

Une biographie L Un essai

aussi passionnant qu’un roman. Glenn Gould – depuis la sortie de son fulgurant premier enregistrement des Variations Goldberg de Bach – c o n t i nu e d e f a s c i n e r, à commencer par Jean-Yves Clément. L’auteur d’une nouvelle biographie, Glenn Gould

F Jean-Yves Clément, Glenn Gould ou le piano de l’esprit, Ed. Actes Sud, coll. Classica, 176 pp.

On adopte «Les Adeptes»

F Heinry/ Labbé/ Robin, La poussière du plomb, Delcourt.

CIRQUE ET AVENTURE Jeunesse L Trop rares

sont les BD jeunesse qui ne prennent pas leurs tendres lecteurs pour des branques. Imagination, magie, humour, richesse du récit, valeurs: Les Spectaculaires cumule toutes les qualités. Une joyeuse bande de saltimbanques voit ses spectacles parisiens placardisés par l’irruption du cinématographe triomphant. Les dettes s’accumulent et la fin du rêve e st proche. Lorsqu’un excentrique professeur propose à la clique de sauver le monde contre monnaie sonnante, les artistes acculés ne peuvent que répondre à l’appel. Aidés par les inventions farfelues de leur mécène philanthrope, ils se voient embarqués dans des péripéties multiples qui préserveront la Ville Lumière et leur redonneront le sourire. L SJ

ou le piano de l’esprit, offre une analyse pénétrante et poignante du parcours du pianiste: sans occulter ses manies, ses souffrances, qui ont contribué à forger son image, il remet en valeur et au centre de sa réflexion la haute idée qu’il se faisait de la musique et sa recherche de perfection. On comprend mieux l’empreinte qu’il a laissée, son accomplissement dans l’enregistrement, «loin des compromissions du concert» qu’il abhorrait: ce «refuge» qui le protégeait «du monde et de sa compétition permanente», qui lui permettait de communiquer avec l’auditeur «de solitude à solitude». Jean-Yves Clément décrit sa morale, élevée: Gould n’a jamais été préoccupé de ventes ni de carrière, la musique était pour lui une ascèse d’ordre spirituel vers un état d’émerveillement. C’est cet idéal que l’auteur piste, tout au long de sa vie. Il donne envie de réécouter des enregistrements moins connus du génial pianiste. L EH

Un polar nordique L Ingar Johnsrud, journaliste qui vit avec sa femme et ses trois enfants à Oslo, doit être drôlement fier: on le considère comme le nouveau Jo Nesbø, l’un des maîtres du polar nordique. Et il faut bien admettre, en lisant Les Adeptes, le premier roman du Norvégien, que sa plume agile tisse des intrigues drôlement machiavéliques qui feront dire «oh!» et «quelle horreur» au fil des pages. La quatrième de cou-

verture place ce roman à michemin des livres à succès Millénium et de la série télévisée danoise Borgen, en référence aux personnages diaboliques et aux meurtres en cascade pour la trilogie suédoise et aux enjeux politiques pour la fiction télé. Tout commence avec la disparition d’une femme et de son fils, la fille et le petit-fils d’une politicienne charismatique, qui sont membres de la communauté religieuse La Lumière de Dieu. Une affaire simple? Pas tout à fait: ce groupe cache des expériences scientifiques monstrueuses visant la suprématie de la race blanche. Le commissaire Fredrik Beier devra déterrer les abominations de la Seconde Guerre mondiale pour y voir plus clair. Ce premier tome, qu i d e m a nd e u n p eu d e concentration dans ces allers et retours dans les méandres de l’histoire, laisse présager le meilleur pour la suite de cette trilogie. L TB F Ingar Johnsrud, Les Adeptes, Ed. Robert Laffont, 553 pp.

Pour parler de différences

F Hautière/ Poitevin, Les Spectaculaires, tome 1, Rue de Sèvres.

Trois livres pour enfants L

Les albums illustrés pour les enfants offrent une incroyable diversité. Certains abordent la sexualité avec tact. En inversant les «il» et «elle», Buffalo Belle joue sur les mots dans un texte sensible. Les délicats portraits, dessinés au fusain par Olivier Douzou, disent l’incer-

titude de genre et la recherche d’ident it é ( p ou r le s plu s grands). Spécifiquement destiné aux petits, Heu-reux! raconte omment le roi taureau finit par ma rier son héritier JeanGeorges, non pas à une vache, mais à un bélier. Ce défilé un brin givré est illustré par Christian Voltz, connu pour utiliser des matériaux récupérés. Enfin avec La vie amoureuse des animaux (dès 10 ans), c’est sous une forme encyclopédique et ludique qu’on apprend que les mérous bruns changent de sexe.L EH F Olivier Douzou, Buffalo Belle, Ed. Rouergue, 56 pp.; Christian Voltz, Heu-reux!, Ed. Rouergue, 40 pp.; Fleur Daugey et Nathalie Desforges, La vie amoureuse des animaux, Ed. Actes Sud Junior, 56 pp.


Magazine 33

SAMEDI 4 JUIN 2016

CHRONIQUE

EN BREF ECRIVAINS, À VOS CLAVIERS!

Un Français sur cent est «très satisfait» Non promu. Quelle est

la différence entre Kim Jong-un et François Hollande? Très précisément 95%. C’est ce qui sépare la cote de popularité de François Hollande, dont 5% des Français se disent satisfaits, et celle JEAN AMMANN journaliste de Kim Jong-un, dont le parti a récolté 100% des suffrages lors des dernières élections législatives de mars 2014. La vérité est certainement quelque part entre ces deux extrêmes, quelque part entre la détestation et le plébiscite: les Coréens du Nord ne sont pas si heureux qu’ils le disent et les Français ne sont pas si malheureux qu’ils le croient. Quatre pour cent des Français, selon une enquête du mois de mai, se disent «plutôt satisfaits», un pour cent se disent «très satisfaits» du travail de François Hollande. Mettons-nous un instant sur le scooter, à la place qui est celle du président de la République. Qu’est-ce que ça fait d’aller bosser quand 95% de vos administrés sont mécontents? Ça doit être terriblement dur. Un pour cent de personnes «très satisfaites», on en a vite fait le recensement: il y a Julie Gayet, les quatre enfants qui jus-

Déclin, décadence, immobilisme, explosion sociale: les Français voient tout en noir.  Keystone

tifient le suffrage universel, et puis… Et puis, c’est à peu près tout. Je pense qu’il ne faut pas compter sur Ségolène Royal et Valérie Trierweiler, car les éconduites – pour ne pas parler des cocues – sont rancunières. Je ne compterais pas non plus sur Manuel Valls, car la loyauté a les li-

mites de l’ambition, or Manuel Valls est en train de couler avec François Hollande. A quelques semaines du certificat, François Hollande peut craindre pour sa promotion: les Français lui donnent une note de 2,1 sur 10, contre 2,8 en janvier et 2,5 en mars (c’était le bon temps).

Quand on demande aux Français de choisir parmi les expressions ou les mots qui conviennent «le mieux à ce qui attend la France dans les prochaines années», on trouve le palmarès suivant: explosion sociale à 29%, déclin à 17%, immobilisme à 14%, décadence à 11%, prospérité à 5%, unité à 3% et rayonnement social à 2% (Le Monde du 2 juin). Les sondeurs ont oublié d’autres scénarios, comme «anéantissement», «catastrophe atomique», «famine» ou bien encore «peste bubonique»… Les sondeurs ne peuvent pas penser à tout. De toute évidence, les Français voient l’avenir en noir, ils sont déprimés. Ils traversent une dépression que les Syriens, ballottés par milliers sur la Méditerranée, leur envient, mais tous les malheurs sont relatifs: au royaume des aveugles, JeanMarie Le Pen est roi. A la veille de l’explosion sociale, à la veille du déclin, les Français ont de la chance: ils ont quelqu’un à accuser de tous les maux, quelqu’un à qui ils ­p ourront symboliquement trancher la tête lorsque sera venu le temps de ­l’élection présidentielle. Le plus sur­ prenant dans cette histoire de démo­ cratie, c’est qu’il y ait au bout d’un quinquennat calamiteux tant de prétendants à la décapitation.

CONCOURS La Société fribourgeoise des écrivains (SFE) organise un concours d’écriture ouvert aux auteurs domiciliés dans le canton, ou dont le texte aurait un «rapport indiscutable avec la ville ou le canton». Ces textes peuvent être écrits aussi bien en français qu’en allemand, et relever aussi bien de la prose que de la poésie ou du théâtre. Ils sont à faire parvenir à la SFE avant le 1er août. Le règlement complet du concours est à retrouver sur www.sfe-fsv.ch TR

NAISSANCE D’UNE SAGA

KATJA LASAN La Riazoise Katja Lasan est de retour avec une saga en quatre volumes intitulée Le Talisman de Pæyragone. Le premier volet, Les SansPlumes, vient de sortir aux Editions Cyplog. Une romance aventureuse imprégnée de fantastique. TR

Les écrits littéraires de l’ancien guérillero devenu conseiller de François Mitterand sortent dans un fort beau volume de la collection Quarto.

KALAIN FAVARGER

Littérature L Celles et ceux qui

ont été étudiants dans les sixties se souviennent encore des tribulations de Régis Debray. Ou comment un jeune agrégé de philosophie, né en 1940, ayant à peine enseigné trois mois à Nancy avait filé en 1965 à La Havane, emballé par la rhétorique et les idéaux de la révolution castriste. Début d’une aventure qui verra l’intellectuel issu d’une famille de la moyenne bourgeoisie parisienne, d’origine belge, s’exercer au maniement des armes. Puis être envoyé en Bolivie avec d’autres afin d’explorer des zones d’implantation possible d’une guérilla. Selon la fameuse théorie des foyers révolutionnaires, chère à Che Guevara, censés amorcer la libération de l’Amérique latine. Les exploits de l’apprenti guévariste tournent court en 1967 lors d’un troisième périple en Bolivie quand il est arrêté avec un camarade argentin et un journaliste américain. Déféré devant une cour militaire, il est condamné, quelques semaines après la capture et l’exécution du Che, à trente ans de travaux forcés. Emoi en France. Suite à une intense campagne de presse et force manœuvres diplomatiques, le jeune homme, qui a entre-temps épousé en prison sa compagne Elisabeth Burgos, sera finalement libéré en décembre 1970.

RÉGIS DEBRAY, LA RÉVOLUTION ROMANTIQUE

Debray en dit beaucoup sur son expérience personnelle de la prison Esprit brillant, doté d’une plume ample et incisive, qui lui donne un peu une allure de Chateaubriand de gauche, Régis Debray a fait depuis une belle carrière dans les allées du pouvoir et les cercles littéraires les plus huppés, chez Gallimard et au jury du Goncourt. Le voici de retour en librairie avec un fort

Esprit brillant, Régis Debray a conçu cette édition comme un carnet de route. Catherine Hélie/Gallimard

volume de la collection Quarto rassemblant l’essentiel de ses écrits littéraires, entourés de repères chronologiques et maintes photographies. Du cousu main, l’écrivain ayant conçu cette édition compacte comme une sorte de carnet de route. Théâtralité latine Le procédé est original et rend bien compte de la trajectoire d’un enfant des prémices du baby-boom, se brûlant quelque peu les ailes au feu des illusions du siècle avant de rentrer dans le rang de la gauche sociale-démocrate. Pour le lecteur, l’intérêt est de suivre le parcours du jeune révolutionnaire qui a fréquenté les ténors de la révolution cubaine. En premier Fidel Castro, «le mégalomane minutieux» à la théâtralité latine. Et bien sûr le Che, saint «introverti, dur et autoritaire» d’une cause lyrique peu regardante des méthodes, dont il devient le martyr. Debray manifeste plus de sympathie pour l’autre sacrif ié des lendemains qui dé chantent, Salvador Allende, le président chilien qui croyait en la légalité et possédait une grandeur de caractère doublée d’un sens rare de la dignité. Au fond du trou Debray en dit beaucoup aussi sur son expérience personnelle de la prison. Ou comment moisir au fond du trou ne l’a pas dégoûté de la solitude pour affronter l’angoisse de la nuit. De tout cela il pa rle très bien comme de la ferveur rêvée des cor ps, des mu r mu res de l’amour, de la douceur ineffable d’un sourire. Tout ce qui dans la montée du désir, les extases de la chair, peut s’apparenter «à la de r n iè r e pu r et é » d’u ne époque de violence. Celui dont Louis Althusser, le g ra nd prêt re de la p en s é e marxiste, avait décelé à l’Ecole normale supérieure le talent, séduit toujours le lecteur par la vivacité de sa plume. Celle-ci est présente très tôt, en particulier dans ses premières nouvelles, comme Un jeune homme

à la page, un texte écrit en 1962. Où, en une vingtaine de feuillets très denses, l’auteur en herbe évoque la veulerie d’un beau gosse confronté au drame d’un avortement qui tourne mal pour sa petite amie. Le thème de l’amour mal aimé, du double jeu, de la chimère de vivre un amour unique reviendra dans Les Masques (Gallimard, 1986), une autre variation sur les souf frances du couple et la faillite de l’amour «libre». Les ombres du passé On découvrira ou redécouvrira La Neige brûle (Grasset, 1977) où, sous un bel oxymore, l’écrivain transpose son compagnonnage militant avec Monika Ertl, une jeune chrétienne de la diaspora germanique, familière des beaux quartiers de La Paz, qui fut en 1971 le bras armé de la vengeance contre le colonel Quintanilla, l’ordonnateur de l’exécution du Che en 1967. Visite des ombres du passé, choc entre l’idéal et l’airain de la réalité, les textes de Debray débordent de leur inscription dans les ténèbres de l’Histoire du XXe siècle. L’écrivain interroge aussi les civilisations, les emblèmes de la culture à travers les lieux et les personnages qui les incarnent. On le voit certes égratigner quelques figures incontournables, tel Malraux, «mythomane et virtuose du bluff». Ou Céline, très soucieux de sa petite personne en 1944 après avoir «exigé de sang-froid la tête de millions d’hommes». A découvrir encore le portrait en f rag ment s de quelque s grands phares (Walter Benjamin, García Márquez, Claude Simon) et de certaines villes inspirées, Rome ou Venise avec Proust en filigrane. Belle plongée enfin dans l’intime pour le face-à-face de l’écrivain avec sa fille Laurence. Bref, voilà une somme où grappiller son miel tout en remontant le fleuve de l’Histoire. L F Régis Debray, Carnet de route, Ed. Gallimard, coll. Quarto, 1143 pp.


« Leader dans le canton de Fribourg, il est le complément idéal au print ! » OFFRE NUMÉRIQUE PRINT + WEB Lors d’une combinaison avec le print, l’annonceur bénéficie de 50 % de rabais sur le tarif online, non cumulable avec le contrat journal.

WEB Run of Site Formats

Leaderboard

Tarifs pour 30’000 affichages

728 x 90 px

Maxiboard

994 x 118 px

Wideboard

994 x 250 px

Skyscraper

120 x 600 px

Maxiskyscraper

245 x 600 px

Halfpage

300 x 600 px

Rectangle

300 x 250 px

850.–

Formats

Tarifs pour 30’000 affichages

MOBILE Run of Site Wideboard

320 x 160 px

Content Board

320 x 120 px

950.–

950.–

950.–

Les tarifs au coût par 1000 affichages (CPM) sont disponibles sur demande.

Retrouvez toutes nos offres sur

www.media-f.ch


Magazine 35

SAMEDI 4 JUIN 2016

La «Tête de fille» (1953) par Andy Warhol et «Le Grammont» (1917) signé Ferdinand Hodler font partie des pièces de la Collection d’art Nestlé exposées au Musée Jenisch, alors que le «Stabile» (1963) d’Alexander Calder est à admirer au siège veveysan de l’entreprise. Andy Warhol Foundation for the Visual Arts/Nestlé S.A./Calder Foundation/ProLitteris, Zurich/C. Bornand, C.R. Ruggaber

Les 150 ans de la multinationale veveysanne Nestlé offrent une occasion rare de découvrir sa collection d’art K THIERRY RABOUD

Nestlé L On se doutait bien que

ces murs de verre devaient receler des trésors. A l’orée de la ville, le siège mondial de Nestlé déploie son architecture monumentale et paradoxalement transparente face au Léman. Inauguré en 1960, le bâtiment, dans lequel on aime reconnaître un grand Y comme pour mieux symboliser la lisière de Vevey, est signé Jean Tschumi. Une œuvre d’art qui est aussi un écrin pour d’autres œuvres, commandées par l’architecte suisse comme un appel à dialoguer avec ses volumes de marbres clairs. C’est ainsi qu’est née la Collection d’art Nestlé, que les directeurs successifs ont ensuite prudemment mais soigneusement étoffée. Outre l’inauguration du Musée Nest et la réouverture de l’Alimentarium ce week-end, les 150 ans de la multinationale veveysanne offrent surtout une rare occasion d’en découvrir les plus belles pièces. Pour cela, il faut traverser la ville dans l’autre sens. Direction le Musée Jenisch, à qui Nestlé a confié en 1994 le soin de développer cette collection d’entreprise avec l’acquisition d’estampes et de dessins, principale vocation de l’institution municipale. L’exposition Origines et horizon propose donc une sélection d’une centaine d’œuvres tirées de cet ensemble qui, en comptant les installations monumentales intégrées au site de Nestlé (lire ci-contre), comporte quelque 300 pièces. Un nombre plutôt restreint pour une telle collection (celle de la BCV en

LUMIÈRES SUR UN NID BIEN DISCRET compte 2000 et celle d’UBS plus de 30 000), mais dont les fleurons disent bien la qualité. De très lâches «origines» «Comme dans la plupart des collections privées, cet ensemble d’œuvres est très hétérogène», avertit d’emblée Julie Enckell Julliard, directrice du Musée Jenisch et commissaire de l’exposition. Manière de s’excuser de n’avoir

pu qu’à grand-peine constituer des regroupements thématiques pour cet accrochage qu’une disposition chronologique n’aurait pas mieux servi. On se contentera donc de ces très lâches «origines» comme principe unificateur à la première partie de l’exposition. Y sont rassemblées des œuvres liées à la naissance de la collection, ou à son contexte originel marqué par l’émergence

triomphante de la société de consommation. Hodler et Picasso Outre quelques dessins de Jean Tschumi, qui expérimentent l’intégration de dif férentes œuvres d’art dans son bâtiment alors à l’état de projet, on appréciera notamment le beau dessin de jeunesse signé Andy Warhol ou encore ces 4 Frauen du duo

RARE VISITE DU PREMIER «BÂTIMENT-SCULPTURE» Pour le grand public, rares sont les occasions d’entrer sur le site veveysan dit En Bergère, au cœur du bâtiment qui abrite le siège administratif de Nestlé. Lorsqu’il a ouvert ses portes en 2014 à l’occasion des Journées du patrimoine, quelque 4000 visiteurs s’y sont pressés. Un vif intérêt qui se comprend aisément, tant cet ensemble architectural, lauréat en 1961 du prestigieux Prix Reynolds, est atypique et remarquable. Il faut dire que l’architecte Jean Tschumi a poussé le perfectionnisme jusqu’à concevoir aussi le mobilier destiné à y prendre place, dont les lampadaires, fauteuils et autres cendriers… Ce «fleuron de l’architecture suisse contemporaine», que l’on présente parfois comme le premier «bâtiment-sculpture» de l’histoire, a connu

une extension en 1977, puis une rénovation en profondeur achevée en 2000. Les 150 ans de la multinationale offrent plusieurs occasions d’y pénétrer, mais aussi de découvrir les quelques œuvres importantes qu’il comprend. Outre les imposantes sculptures land art en pierre d’Ulrich Rückriem (qui ont suscité un tollé à leur installation, en pleine chute du mur de Berlin), on ne manquera pas d’admirer la sculpture en fonte d’Alexander Calder, les tapisseries de Jean Lurçat, les voûtes de briques de Per Kirkeby, installées dans le jardin, la fresque d’Hans Erni intitulée Le Café, ou encore le White Curve d’Ellsworth Kelly, installé sur le marbre noir du foyer. TR > Visite de Nestlé En Bergère les 25 et 30 juin, 9 juillet, 13 et 25 août, 10 et 22, septembre, 1er octobre. Infos sur www.museejenisch.ch

d’artistes suisses Peter Fischli et David Weiss, par ailleurs à l’honneur à la Fondation Beyeler (lire en page 27). Leurs quatre employées en tailleur ne manquent pas d’ironie à destination d’une entreprise où les femmes sont encore rares dans les hauts étages… Le très coloré Triptych tardif de Jean Tinguely est lui bien à sa place, symbole des liens qui unissent l’artiste à cette entreprise qui a employé son père, ouvrier chez Cailler à Broc, et pour qui il a dessiné une boîte de biscuits. Au milieu de cet ensemble coloré et très disparate, où séduisent aussi les singulières œuvres lettristes d’Henri Chopin, un petit dessin paraît bien esseulé: cette superbe Etreinte de la période bleue de Picasso, rétive à toute catégorisation. C’est à l’enseigne, tout aussi vague, de la notion d’«horizon» que se déploie la deuxième partie de l’exposition. S’y imposent au regard les superbes paysages lémaniques d’Hodler, habituellement exposés au siège de Nestlé dont ils magnifient la vue imprenable. Parmi eux ce stupéfiant Grammont aux ombres indigo, dont on ne se lasse pas – de

Le top du mobilier design a son écrin Campus Vitra L Il n’y a qu’à Bâle que l’inau-

guration d’un bâtiment tient de l’événement à portée internationale. Après l’extension du Kunstmuseum en avril dernier, c’est aux frontières allemandes de la ville, à Weil am Rhein, que s’est focalisée cette semaine l’attention des amoureux de design et de nombreux médias. Un nouveau bâtiment y a été inauguré, sur le campus du Musée Vitra (Photo DR). Certes, il ne s’agit pas de n’importe quel musée: depuis une vingtaine d’années, la marque helvétique, connue pour éditer certains des plus grands classiques du design d’intérieur, a fait de son site de production un

impressionnant précis d’architecture contemporaine. On y trouve des réalisations signées des plus grands noms, de Frank Gehry à Zaha Hadid. C’est à côté de la première construction de celle-ci, une caserne de pompiers aussi inutilisable qu’audacieuse, que vient de sortir de terre cette nouvelle réalisation. Et il ne s’agit pas non plus de n’importe quel bâtiment: une maison de brique aux airs d’archétype, conçue par le fameux bureau d’architectes bâlois Herzog et de Meuron, appelée «Schaudepot». Un terme qui témoigne de sa double vocation, aussi bien dépôt qu’espace d’exposition pour l’immense collection

de mobilier constituée depuis 1981 par Rolf Fehlbaum. «Au début, j’achetais des pièces que j’aimais pour les disposer dans mon bureau, mais cela est vite devenu problématique!», a expliqué le directeur de Vitra. On s’en rend compte en découvrant les plus belles pièces de cette collection de 7000 meubles… Ce Schaudepot offre donc au visiteur de déambuler au milieu d’une sélection chronologique (de 1800 à nos jours) de chaises, canapés et autres tables emblématiques, et de jeter quelques regards à travers ces vitres donnant sur l’entrepôt où sommeille le reste de cette collection unique. L THIERRY RABOUD

quoi s’imaginer installé dans le fauteuil cossu d’une anonyme salle de réunion au cinquième étage, le regard hésitant entre la montag ne mag nét ique du peintre et celle, bien réelle, qui se dresse derrière les vitres… Autres horizons à admirer, celui marqué par l’abstraction géométrique signé Jean-Luc Manz, ou encore celui ouvert par la tapisserie-mappemonde tendance Arte Povera de l’artiste italien Alighiero Boetti. Correspondances Cette exposition le démontre, l’intérêt de cette collection réside moins dans sa cohérence que dans la valeur individuelle des œuvres qu’elle comprend, dont certaines sont des pièces maîtresses. «C’est un ensemble qui reflète aussi une certaine histoire institutionnelle, marquée par la sensibilité artistique des directeurs successifs», conclut Julie Enckell Julliard. Et l’on se plaît à découvrir encore ces fragments de correspondance entre artistes et représentants de Nestlé, dont celle qu’a entretenue l’ancien président du conseil d’administration Paul R. Jolles, féru d’art contemporain, avec l’artiste minimaliste américain Sol LeWitt. Lequel finit par répondre, après plusieurs sollicitations, qu’il n’y a, dans ce bâtiment Nestlé, «vraiment pas d’espace dont je me sentirais à l’aise de m’occuper». Ou quand la réalisation architecturale tenait trop du geste artistique pour qu’on puisse y adjoindre d’autres œuvres… L F «Origines et horizon», jusqu’au 2 octobre, Musée Jenisch, Vevey.

EN BREF NON-LIEUX EN ARCHIPEL

REVUE Un nouveau numéro d’Archipel vient de paraître, dressant un bel «état des non-lieux». La revue littéraire, éditée par des étudiants de la section français de l’Université de Lausanne, offre à plusieurs auteurs, débutants ou confirmés, de se confronter à cette thématique féconde. TR


ECHO Feuille officielle du canton de Fribourg Amtsblatt des Kantons Freiburg —

fribourg-loisirs.ch

Soyez visible sur Internet

Espaces publi cit aire s

Toutes nos offres sur

www.media-f.ch

Pack référencement

Un interlocuteur unique pour un plan média global dans la zone économique 15.


Musique 37

SAMEDI 4 JUIN 2016

Joshua Weilerstein, le nouveau chef de l’Orchestre de chambre de Lausanne, dirigera deux concerts en juin.

LA BAGUETTE DÉCONTRACTÉE

SÉLECTIONS AMADEUS À L’ACCORDÉON Classique L Il en avait déjà fait

auta nt avec Bach et Viva ld i. Richard Galliano braque maintenant son accordéon sur les pages les plus populaires de Mozart. Six complices entourent le maître dans des transcriptions du Quatuor pour f lûte et cordes, du Concerto pour clarinette et de la Petite musique de nuit. Sans prendre trop de risques dans ses choix, le Cannois veut donner du plaisir. Ceux qui ne jurent pas que par les interprétations purement classiques et historiquement informées trouveront dans ces relectures un nouvel éclairage bienvenu. Pour la superbe mélodie du Laudate dominum extraite des Vêpres solennelles, c’est au bandonéon, plus mystique, que Richard Galliano salue le génie de Mozart. BI F Richard Galliano, Mozart, Deutsche Grammophon.

LE RETOUR TONITRUANT DE THRICE Rock L Fers de lance du mou-

K ELISABETH HAAS

moins. Et elle va le faire d’une manière qui va plaire au public.

Rencontre L Une saison en

Envisagez-vous sur le long terme votre présence à l’OCL? Pour avoir un impact, il faut rester plusieurs années. Mais on peut aussi rester trop longtemps à la tête d’un orchestre. Pour que la voix d’un chef soit écoutée sur le long terme, il faut un gros travail de communication auprès des musiciens.

chasse une autre: en attendant de clore en beauté 2015/2016 les 13 et 14 juin prochains, aux côtés de l’altiste Tabea Zimmermann, l’Orchestre de chambre de Lausanne a déjà annoncé les points forts de 2016/2017. Traits d’union entre ces deux temps: le nouveau directeur artistique, l’Américain Joshua Weilerstein, qui sera à la barre des concerts lausannois et qui a conçu la nouvelle saison de l’OCL, ainsi que Haydn. Le compositeur viennois est pour le chef d’orchestre l’une des toutes grandes figures de l’histoire de la musique: sa Symphonie No 98 figure au programme de juin, tandis que son œuvre sera plus largement défendue par l’orchestre la saison prochaine. A même pas trente ans, Joshua Weilerstein a déjà collaboré avec de grandes phalanges européennes et américaines. Il a obtenu le premier prix au Concours M alko pour jeunes chefs de Copenhague. Un CV qui a certainement pesé dans la balance, au moment d’être engagé comme chef titulaire.

Vous êtes violoniste de formation. Avez-vous encore du temps pour votre premier instrument? J’adore la musique de chambre, j’en fais toujours un peu, mais pas en public. Quand je dirige, le violon me manque. Et quand je joue, la direction me manque. Et diriger du violon comme Christian Zacharias l’a fait au piano? Non, ce n’est pas à l’ordre du jour. Les jeunes chefs apprécient en général de se faire la main en se frottant au grand répertoire: Mahler ou Bruckner ne vont-ils pas vous manquer? Je dirige le grand répertoire avec d’autres orchestres. Ici à Lausanne il ne me manque pas. Il y a un immense répertoire peu joué que je peux diriger ici.

«C’est important d’avoir deux voix dans un orchestre» L’OCL a osé parier sur son dynamisme, ses nouvelles idées, notamment dans tout ce qui touche à la médiation culturelle. Benoît Braescu le décrit déjà comme «un grand chef. Il a une manière calme et efficace d’aborder les problèmes.» Le directeur administratif cite Haitink quand il définit les qualités d’un grand chef: «Inspirer, aider, donner confiance. Il les incarne toutes.» Interview en toute décontraction, à l’heure de la dernière conférence de presse de l’OCL. Qu’est-ce qui vous motive particulièrement à diriger l’orchestre? Joshua Weilerstein: Les musiciens donnent tellement d’euxmêmes pour la musique! Ils s’entendent bien et ils jouent à un niveau extrêmement élevé. Ce n’est pas si courant d’avoir tout ça à la fois. Simone Young a été nommée principale cheffe invitée: est-ce nécessaire que l’OCL ait un deuxième chef? Je crois. C’est important d’avoir deux voix dans un orchestre. Simone Young est spécialisée dans des répertoires que je pratique

Joshua Weilerstein, un chef d’orchestre de 29 ans. Felix Broede

PASSION EN CRÉATION En imaginant la prochaine saison de l’Orchestre de chambre de Lausanne, Joshua Weilerstein a voulu créer des projets «enthousiasmants». Si le chef titulaire continuera de défendre «les chefs-d’œuvre de l’humanité», il entend faire une place aussi au répertoire contemporain ainsi qu’à la création. Haydn surtout est dans sa ligne de mire en 2015/2016. Il dirigera la Symphonie No 100, «sarcastique, qui se moque des fanfares militaires, avec une section de percussions très innovantes pour l’époque. On pourrait croire qu’elle est plus tardive». Mais aussi la Symphonie No 60, «avec son humour, ses mélodies interrom-

pues: on dirait un dessin animé à la Tex Avery», motive Joshua Weilerstein. Dans ses programmes, il a marié Haydn à Charles Ives, Schubert, Gesualdo, Schumann, ou encore le Frankenstein!! de HK Gruber, dans l’idée d’offrir des «expériences de concert». Avec l’ambition d’amener la musique à un public large, l’OCL jouera à l’EPFL (en attendant les Docks et la Cinémathèque). La série Découvertes, à destination des enfants, se poursuit également. Dans le cadre des 500 ans de la Réforme, la Passion selon Marc, œuvre en création de Michaël Levinas, sera donnée à Lausanne, Genève et Fribourg. EH

La médiation vous tient à cœur. Vous dirigerez vous-même un concert «Découvertes». Pourquoi? La médiation culturelle, c’est fondamental. C’est notre mission la plus importante de musiciens. Nous ne faisons pas de la musique pour faire carrière. La musique est un enrichissement, elle rend la vie plus riche. Quantité d’études ont prouvé que la musique participe à la socialisation des enfants, qu’elle favorise les apprentissages scolaires. C’est ce qui doit nous motiver dans notre travail au sein de l’orchestre. Pourquoi défendre spécialement la musique de Haydn? J’adore sa musique. Haydn est un compositeur tellement important dans l’histoire de la musique. Il est l’auteur d’une œuvre tellement sincère, que j’aime porter auprès du public. Non, sa musique n’est pas ennuyeuse: elle est innovante, moderne, même si elle reste le témoin d’une époque passée. Elle fait toujours rire, pour ses innovations, ses libertés. Elle est un baume dans le monde d’aujourd’hui. L F Lausanne, salle Métropole, 13 et 14 juin à 20 h, concert de l’OCL sous la dir. de Joshua Weilerstein. Au programme: Symphonie No 98 de Haydn, Symphonie No 38 dite Prague de Mozart, Concerto pour alto de Krzysztof Penderecki, The Messenger de Valentin Silvestrov.

vement post-hardcore du début du millénaire, les Californiens de Thrice reviennent avec To be Everywhere is to be Nowhere, leur huitième album. Et quelle réussite! En cinq ans de pause, les gaillards ont eu le temps de mijoter l’essai. Bien plus abordable pour le public, ce disque vogue entre rock sombre et pop-rock presque dansant. Les morceaux Blood on the Sand, Wake up et surtout Black Honey sortent du lot, mais ce serait une erreur de ne pas apprécier l’œuvre dans son ensemble. Un méticuleux patchwork assemblant les 20 ans d’influences accumulés par le groupe. Album indispensable. PB F Thrice, To be Everywhere is to be Nowhere, Vagrant R ­ ecords.

RÉCRÉATION DANS LA COUR DE MILES Hommage L Audacieux prolonge-

ment de l’art libertaire de Miles Davis que cet album Everything’s Beautiful signé Robert Glasper. Le pianiste et compositeur, également producteur de la BO du biopic Miles Ahead, s’accompagne d’invités prestigieux pour oser en référer au génial trompettiste sans jamais en singer les accents créatifs. Peu de cuivre, donc, dans ces boucles hip-hop aux couleurs jazzy et R & B savamment distillées par Erykah Badu, John Scofield ou encore Stevie Wonder. Volonté explicite de s’en tenir à l’esprit plutôt qu’à la lettre: quelques morceaux sont bien des remix, mais l’ensemble hésite surtout entre recréation et récréation. Là encore, question d’accent. TR F R. Glasper & M. Davis, Everything’s Beautiful, ­Sony.

HOU! HOU! REVOILÀ KVELERTAK Metal L Leur mascotte est une

chouette et ils font du rock’n’roll biberonné au black metal. Voilà qui suffirait déjà à les rendre sympathiques, les gars de Kvelertak. Mais ces rockers nordiques, dont le nom signifie peu ou prou «étranglement» en norvégien, font qui plus est de l’excellente musique, aussi originale que tonique. Le groupe revient avec un troisième album saturé de bons riffs immédiatement reconnaissables, survolés par la voix stridente d’Erlend Hjelvik. A l’écoute de Svartmesse, Bronsegud ou Berserkr, on se sent investi d’une sorte d’énergie sauvage et primale, de celles qui feraient sauter de joie jusqu’aux trolls congelés au fond des forêts scandinaves. MRZ F Kvelertak, Nattesferd, Roadrunner Records.

C.P.E. BACH, HÉRITIER DÉCOMPLEXÉ Classique L Il aurait pu se sentir

écrasé par le poids de l’héritage artistique légué par son père. Mais Carl Philipp Emanuel Bach a su profiter de l’exceptionnel environnement familial pour s’imposer à son tour comme l’un des plus grands noms de son temps. Décomplexé et inventif, son langage est nourri d’urgence et de sentiments forts. Dans un deuxième album d’excellente facture, la violoncelliste Ophélie Gaillard et son ensemble Pulcinella se laissent submerger par ces vagues passionnées et explorent l’œuvre de C.P.E. Bach dans toute sa diversité: symphonique, concertant, chambriste, le répertoire est tendu entre ombres et lumières, et pimenté d’un grain de folie qui rend certaines pages étourdissantes. Un disque excellent à se procurer de toute urgence. Indispensable. BI F Ophélie Gaillard, C.P.E. Bach Vol. 2, Aparté.


30 TÉLÉVISION SAMEDI

38

SAMEDI 4 JUIN 2016

TÉLÉVISION

SAMEDI 4 JUIN 2016

RTS Un

RTS Deux

TF1

France 2

France 3

Arte

M6

7.30 Quel temps fait-il ? 7.40 Euronews 8.05 Arabesque

10.00 Mission : ciné 10.15 Adrénaline 10.30 La vie en fanfare 8 11.00 Svizra Rumantscha 8 11.30 RTS info 12.00 Quel temps fait-il ? 12.45 En route vers l’Euro 2016 13.15 Le 12h45 13.50 RTS info 14.20 Grand angle 14.35 The Middle 15.00 Tennis 8

6.30 Tfou 8.05 Téléshopping

6.25 Les z’amours 8 6.55 Champions de France 8 7.00 Télématin 10.00 Thé ou café 8 10.50 Un mot peut en cacher

6.00 Euronews 8 6.35 Ludo 8 8.15 Garfield & Cie -

6.30 Escapade gourmande 8 6.55 Jardins d’ici

Clips.

Série. La mort jette un sort. 8.55 Papa, maman, la bonne et moi Film. Comédie. 10.35 Les travers du porc 11.25 Les carnets de Julie 12.25 Grand angle 12.45 Le 12h45 13.25 Faut pas croire 8 13.55 Animaux en demeure 14.50 Raising Hope 15.15 Crimes et botanique 8 16.10 Alerte Cobra 8 17.05 Columbo 8 18.45 Pique-assiette invite les chefs 8 19.20 Swiss Loto 19.30 Le 19h30 8 20.15 26 minutes 8

Roland-Garros. Finale dames. En direct. OU Unforgettable 8. 16.50 Gymnastique 8 Championnats d’Europe. En direct. 18.40 Covert Affairs 8 19.30 Le 19h30 signé 8 20.00 Résultats du Trio Magic, Magic 4 et Banco

LA LIBERTÉ

- Samedi 8

10.15 50 mn Inside 8

Magazine.. 11.50 L’affiche de la semaine 8 Magazine. 12.00 Les 12 coups de midi ! 8 13.00 Le 13h 8 13.30 Grands reportages 8 Magazine. Jour de foire. 14.45 Reportages découverte 8

Magazine. 16.05 Quatre saisons 8 Magazine. 4 saisons sur l’île de Ré. 17.30 50 mn Inside 8 Magazine. 20.00 Le 20h 8 20.40 Loto 8

un autre 8 11.20 Les z’amours 8 11.55 Tout le monde veut prendre sa place 8 13.00 13 heures 13.20 13h15, le samedi... 14.00 Tout compte fait 8 14.45 Tennis Roland-Garros. Finale dames. En direct. 17.50 L’atelier déco 18.45 Mot de passe 8 Jeu. Invités : Christelle Chollet, Arnaud Gidoin, Céline Géraud et Bruno Guillon. 20.00 20 heures 20.40 Parents mode d’emploi

L’arbre à lasagnes Film TV. Animation. 0h55. 11.30 La voix est libre 12.00 12/13 12.55 Météo à la carte, le samedi 8 13.25 Les grands du rire 8 Divertissement. 15.05 Les carnets de Julie 8 16.05 Rugby 8 Pro D2. Commentaires : Jean Abeilhou, Jérôme Cazalbou. Finale d’accession. En direct. 18.20 Nous nous sommes tant aimés 8 18.45 Expression directe 8 19.00 19/20 20.05 Tout le sport 8 20.25 Zorro 8

et d’ailleurs 8

7.25 Pour l’amour des

oiseaux

8.10 Un monde d’océans 8.20 Cocos - L’île des requins 9.10 X:enius 11.25 Femmes de la mer 13.35 Futuremag 14.10 Yourope 14.55 Villages de France 8 15.20 Femmes de la mer 16.50 La ruée vers les fonds

marins du Pacifique

17.40 À qui appartiennent

les océans ?

18.35 Arte reportage 19.30 Le dessous des cartes 19.45 Arte journal 20.00 Terre-Neuve, les

chasseurs d’icebergs

6.00 M6 Music

8.25 M6 boutique Magazine. 10.45 Cinésix Magazine. 11.00 Raising Hope Série. Papa fais-moi peur !. 11.45 Un trésor dans votre maison Magazine. Pascale. 12.45 Le 12.45 13.05 Scènes de ménages Série. 13.45 Chasseurs d’appart’ Jeu. 18.35 D&CO, une semaine pour tout changer Magazine. Mario et Valérie. 19.45 Le 19.45 20.25 Scènes de ménages Série.

21.45 FILM

20.10 FILM

20.50 FOOTBALL

20.55 DIVERTISSEMENT

20.55 FILM TV

20.50 SÉRIE DOCUMENTAIRE

21.00 SÉRIE

Bienvenue chez les Ch’tis

L’âge de glace 4 : la dérive des continents

France/Écosse

Le plus grand cabaret du monde

La vallée des mensonges

Le peuple des océans

Hawaii 5-0

Film. Comédie. Fra. 2008. Réalisation : Dany Boon. 1h40. Avec Kad Merad. Muté dans le Nord de la France, un Méridional découvre qu’il fait bon vivre en PIcardie.

Film. Animation. EU. 2012. VM. Réalisation : Mike Thurmeier, Steve Martino. 1h34. Après un cataclysme, Manny, Diego et Sid se retrouvent brutalement séparés du reste de la horde.

Match de préparation. Commentaires : F. Calenge, G. Margotton, B. Lizarazu. En direct. Six jours avant le début de l’Euro, l’équipe de France achève sa préparation.

Divertissement. Prés. : Patrick Sébastien. 2h15. Inédit. Invités notamment : Franck Dubosc, Lola Dewaere. Les invités présentent, à tour de rôle, des numéros de cirque.

Film TV. Comédie dramatique. Fra. 2013. Réal. : S. Graziani. 1h30. Avec J. de Bona. Une jeune femme revient dans les Cévennes et décide d’enquêter sur la mort de son amie.

Série documentaire. Nature. Fra. 2011. Réal. : J. Perrin et J. Cluzaud. 0h40. Le peuple du bleu. «Le peuple des océans» nous entraîne au plus près des loutres ou des baleines.

Série. Policière. EU. 2 épisodes. Avec Scott Caan. Un déversement de produits chimiques permet à six détenus de s’échapper. L’équipe se lance à leurs trousses.

le mag 8 Magazine. Présentation : Christian Jeanpierre. 0h20. France/Écosse. En direct. Christian Jeanpierre et ses invités reviennent sur le dernier match de préparation de l’équipe de France et évoquent les enjeux de la compétition. 23.15 New York, unité spéciale 8

23.20 On n’est pas couché Talk-show. Présentation : Laurent Ruquier. 3h15. Inédit. Laurent Ruquier reçoit une personnalité politique, des artistes... Secondé par Yann Moix et Léa Salamé, il s’intéresse à l’actualité de ses convives et revient sur les événements de la semaine. 2.45 Alcaline, le concert 8 Concert. Vianney. 4.05 Thé ou café 8

22.30 Soir/3 8 22.50 Le 5e commandement 8

21.30 Le peuple des océans 8

Série. Suspense. All. Avec Francis Fulton-Smith, Christine Döring, Ercan Durmaz, Lisa Kreuzer. 2 épisodes. Un étudiant est retrouvé mort sur le terrain où il effectuait des fouilles. 0.20 Les naufragés du Fol Espoir 8 3.25 Les carnets de Julie 8

Série documentaire. Le peuple des sables et des forêts. 22.15 Le peuple des océans 8 Série documentaire. Nature. Fra. 2011. Réal. : J. Perrin et J. Cluzaud. 1h30. Le peuple des récifs. Bâtisseurs de la planète, les coraux façonnent le milieu, multipliant les niches écologiques. De la terre à la mer. 23.45 Rock am Ring

22.40 Hawaii 5-0 Série. Policière. EU. 2014. Saison 5. Avec Alex O’Loughlin, Scott Caan, Daniel Baldwin. 3 épisodes. Une neurochirurgienne est assassinée alors qu’elle était sur le point d’opérer le mafieux Paul Delano. 1.15 Sons of Anarchy Série. À fleur de cuir. 2.50 Les nuits de M6

23.35 Elysium Film. Science-fiction. EU. 2013. VM. Réal. : Neill Blomkamp. 1h45. Avec Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley. En 2154, la population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté. 1.25 Esprits criminels 8 2.10 Le 19h30 8 2.35 Euronews

21.35 Avengers 8

Canal+

France 5

D8

W9

TMC

NT1

NRJ 12

18.30 Le petit journal de la semaine 19.00 Le JT 19.10 Salut les Terriens ! 20.30 Made in Groland 20.55 Gunman Film. Action 22.45 L’œil de Links 23.15 À poil sous la toge 8 0.05 Le journal du hard 0.20 Ma part d’Eve Film TV. Classé X

17.05 Champions de France 8 17.10 Le nouveau visage de la Terre 8 18.05 Les 100 lieux qu’il faut voir 8 19.00 On n’est pas que des cobayes ! 8 20.00 Entrée libre 8 20.40 Échappées belles 8 23.40 Les pintades 0.35 L’échappée 8

6.30 Téléachat 9.00 Le Zap 13.25 D8 le JT 13.40 Pandemic : virus fatal 17.00

10.25 Génération Hit Machine 12.30 Sous l’emprise du mal Film TV. Drame. 14.10 Une

13.00 Les gardiens du trésor 8 Film TV. Aventures 14.45

dangereuse élève Film TV. Thriller. 16.00 Sans l’ombre d’une trace Film TV. Thriller. 17.50 Soda 20.10 Talent tout neuf 20.15 Les Simpson

6.45 Téléachat 8 8.50 Alerte Cobra 8 13.25 TMC infos 8 13.35 Les experts : Miami 8 15.20 Les experts 8 17.50 Les mystères de l’amour 8 20.55 Patrick Bruel : «On s’était dit rendez-vous dans 25 ans» 8 23.30 Il était une fois... 8

Le triangle de l’apocalypse 8 Film TV. Action 16.30 2012 : Supernova Film TV. Sciencefiction. 18.20 Appels d’urgence 8 20.40 NT1 Infos 20.55 Chroniques criminelles 8

6.45 Téléachat 10.00 The Big Bang Theory. Série (11 épisodes) 8 14.40 The Middle. Série. (4 épisodes) 8 16.30 S.O.S. ma famille a besoin d’aide. Magazine 8 20.55 Sauveur Giordano. Série. (3 épisodes) 2.35 Shark Cage. Jeu

France 4

D17

Gulli

France Ô

HD1

L’équipe 21

6ter

13.40 T’as tout compris 14.10 Bons plans 14.15 Doctor Who 18.30 Un gars, une fille 20.55

Cold Case : affaires classées 22.20 Cold Case : affaires classées 23.45 Flashpoint 0.25 Marvin Jouno - intérieur nuit 1.10 Monte le son, le mag

7.00 Top clip 8.00 Top France 9.05 Top D17 10.15 Top clip 11.30 Top France 12.45 Le Starmix 15.45 Top clip 17.45

17.30 L’autre Football 8 18.20 Paris Hip Hop : la quotidienne 8 18.25 Champions de France 8 18.30 Infô soir 8 18.40 Bondy blog café 8 19.35 H 8 20.50 Le fils du dragon 8 Film TV. Action. (1 et 2/2) 23.50 Beatbox, Boom Bap autour du monde 8

7.00 Une histoire, une urgence. Série documentaire 13.25 Clap 13.55 Julie Lescaut. Série. Avec Véronique Genest, Jennifer Lauret. (4 épisodes) 20.50 Dirty Sexy Money. Série. Avec Peter Krause, Donald Sutherland. (6 épisodes).

19.45 L’Équipe du weekend 21.00 Beach Volley. Championnats d’Europe 21.45

Pawn Stars - Les rois des enchères 20.45 LolyWood 20.50 Le Zap. Divertissement 23.30 Enquête très spéciale

17.55 Zig et Sharko 18.25 In ze boîte 18.55 Ruben et les p’tites toques 19.00 Chica Vampiro 20.50 Chica Vampiro 22.40 Chica Vampiro 23.30 G ciné 23.40 Total Wipeout made in USA 0.25 Les zinzins de l’espace 1.35 Foot 2 rue extrême

L’Équipe de la mi-temps En direct. 22.00 Beach Volley. Championnats d’Europe 22.50 L’Équipe du week-end En direct. 0.00 Le journal En direct.

6.00 Si près de chez vous. Série documentaire 9.00 La boutique 6ter. Magazine 11.05 Kaamelott. Série 8 14.20

Numéro 23

RMC découverte

Chérie 25

Eurosport

RTL 9

TV5Monde

LA TÉLÉ

7.05 Community 7.30 The Listener 9.50 Animal Extractors 8 12.45 Les tricheurs 8 14.20 Pitbulls et prisonniers 8 18.30

9.55 Top Gear. Magazine 11.45 Top Gear : top 41 12.40

Ink Master : maître vs apprenti 8 20.50 Non élucidé 8 22.40 Dossiers criminels 0.40 Phénomène paranormal 8

Wheeler Dealers - Occasions à saisir 8 15.45 Chasseurs de pierres précieuses. Téléréalité 8 20.50 Les constructeurs de l’extrême 22.30 Des cabanes et des hommes 8

6.00 Téléachat 9.05 New York, police judiciaire 8 14.30 Sous les jupons de l’Histoire 8 18.50 C’est mon choix 20.55 Le prix de la trahison Film TV. Thriller. Avec Rebecca Pidgeon 22.45 Vacances en enfer Film TV. Drame. Avec James Wilder

20.05 Tennis. Roland-Garros 21.00 Equitation. Athina Onassis Horse Show 22.25 Watts 22.30 Avantage Leconte 23.30 Eurosport 2 News 23.35

Rallye. Championnat d’Europe. Résumé 0.05 Tennis. RolandGarros. Finale dames.

13.55 Rencontre avec Joe Black Film. Drame 16.55 Double jeu Film TV. Policier 18.45 Jours de tonnerre Film. Aventures 20.40 Cobra Film. Policier 22.15 Get Carter Film. Thriller 0.05 The Punisher Film. Action. EU. 2003. 2h04 2.05 Libertinages

19.05 Music explorer : les chasseurs de sons 20.05 Épicerie fine - Terroirs gourmands 20.30 Le journal de France 2 20.55 Thalassa 22.45 Le club Roland-Garros 23.00 Le journal de la RTS 23.30 Les hommes de l’ombre

7.30, 9.30, 11.30, 13.30, 15.30 Les Curieux 8.00, 9.00, 10.00, 11.00, 13.00, 14.00, 15.00, 16.00, 18.00 L’Actu 8.30, 10.30, 12.30, 14.30, 16.30 Rally du Chablais 8.40, 10.40, 12.40, 14.40, 16.40, 17.40 Diversité 12.00, 17.10 Jukebox

MTV

MEZZO

ARD

ZDF

SRF 1

SRF 2

7.35 Avant j’étais gros 11.55 17 ans et maman 2 13.35 Catfish : fausse identité 15.15 How I Met Your Mother 17.25 The Big Bang Theory 19.30 Catfish : fausse identité 21.15 Bugging Out 22.00 Teen Wolf 1.50 Geordie Shore 5.15 MTV Music

18.10 Gautier Capuçon et les jeunes talents au Festival SaintPrex 19.30 Intermezzo 20.30 Sunday in the Park with George 22.50 Intermezzo 23.30 Jazz Archive 0.05 «Bitches Brew Beyond» 1.10 Jan Garbarek trio et Terje Rypdal trio - Jazz Archive

18.50 Die Kuhflüsterin 8 20.00 Tagesschau 8 20.15 Beatrice

17.30 Football. ZDF SPORTextra.

18.50 Mit Pauken und Trompeten 19.20 Ziehung des Schweizer Zahlenlottos 19.30 Tagesschau 8 20.00 Wort zum Sonntag 8 20.10 Beatrice Egli 8 22.25 Tagesschau 22.45 sportaktuell 23.20 Kommissar Beck 8 1.00 Salamander 8

16.45 GRS. Kunstturnen: EM

Egli - Die große Show der Träume 8 22.30 Tagesthemen 8 22.50 Das Wort zum Sonntag 8 22.55 Kein Himmel über Afrika 8 Film TV 0.25 Kein Himmel über Afrika 8 Film TV.

Fußball-Länderspiel. Deutschland - Ungarn. En direct 18.45 heute 8 20.15 Dresden Mord 8 Film TV 21.45 Ein Fall für zwei 8 22.45 heute-journal 8 23.00 das aktuelle sportstudio 8 0.00 heute Xpress

RSI 1

RSI 2

PLANETE +

RAI 1

TVE I

RTPI

18.05 Scacciapensieri 18.35 Strada Regina 19.00 Il quotidiano 8 19.40 Insieme 8 19.45 Lotto Svizzero 20.00 Telegiornale 8 20.40 La vita in banda 8 21.10 Cucina nostrana 8 22.05 Top Gun 8 Film 0.10

17.00 Gymnastique. Europei

13.20 Shamwari, la vie sauvage 13.45 Faites entrer l’accusé 15.20 Rendez-vous en terre inconnue 17.10 Vents contraires 19.00 Le corps humain 19.55

20.00 Telegiornale 20.35

15.00 Telediario 1° Edicion 16.00 Saber y ganar 16.30

19.15 FFF - Fashion Film Factory 19.45 Nelo & Idália 20.15 Network Negócios 21.00 Telejornal 22.00 Arq 3 22.15 Visita Guiada 23.05 A Essência 0.15 A

Assassination Games Film TV.

Film. Action. EU. 2012. VM. Réal. : Joss Whedon. 2h17. Avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth. Des super héros sont appelés à la rescousse pour contrer une menace venue d’une autre planète. 23.50 Résultats du Trio Magic, Magic 4 et Banco 23.55 Pl3in le poste on tour

2016. Finali femminili. En direct 18.40 Moto. Gran Premio di Catalunya. Prove ufficiali Moto 2 - Prove ufficiali Moto GP 20.40 Superalbum 22.30 Sportsera 23.00 Unforgettable 1.05 Il quotidiano 8

22.55 Match de préparation,

Rêves en eaux troubles Film TV. Suspense. EU. 1996. 1h35 18.50 Direct auto 21.00 Génération De Caunes & Garcia 23.00 Génération Canal+

American Pickers - La brocante Made in USA 23.05 La famille de Nicky 0.45 Rêver le futur

Techetechetè... Vorrei rivedere

21.25 La ragazza con lo smeraldo indiano 23.15 TG1 60 Secondi 23.20 Concerto della

banda dell’arma dei Carabinieri

0.25 TG1 - Notte 0.40 Cinematografo 1.35 Sabato Club

Amar en tiempos revueltos

18.15 Cine de barrio 20.00 Días de cine 21.00 Telediario 2° Edicion 21.25 El tiempo 21.30 Informe semanal 22.00 Version española 0.30 Atencion obras

Frauen, Team-Final. En direct

18.50 So wird’s gemacht 19.10 Two and a Half Men 8 20.00

Planet der Affen: Revolution 8 Filmn 22.15 Nur noch 60 Sekunden 8 Film 0.15 Deville 0.50 Hannibal 8 Film.

Grandiosa Enciclopédia do Ludopédio 1.00 24 horas

Terrain d’investigation. Magazine 18.25 Norbert et Jean : le défi ! Magazine 8 20.55 Storage Hunters. Téléréalité

RADIOS Radio Fribourg 7.00 Bon réveil 7.00, 8.00 Journal 8.00 Jardissimo 8.30 Météo 10.00 Bon week-end avec Céline 11.00, 12.00, 13.00 Journal 14.00 Sport Live Foot Guin-Volero 14.00 Le compte à rebours avec Thomas 17.30 Sport Basket et Foot Live 21.00 Musique non-stop 23.00 Club Factory avec Mike 0.00 Le Classement avec Rio

Espace 2 7.03 Les matinales 9.03 A vous de jouer 10.03 L’humeur vagabonde 12.04 La tête à l’envers 13.00 Le 12h30 13.30 L’horloge de sable 15.03 Disques en lice 17.30 Pêcheur de perles 19.03 Avant-scène 20.03 A l’opéra 0.03 Les nuits d’Espace 2


Avant-Der 39

SAMEDI 4 JUIN 2016

se font trancher la gorge par un homme peu amène engagé par les dirigeants de la scierie-­papeterie de ville, dont le père d’Eva assurait la conduite jusqu’à son décès. Plus l’histoire progresse et plus le spectateur pressent que certains hommes, les dirigeants de cette entreprise forestière, ont commis un crime écologique majeur mus par la cupidité. Mais la nature entre en révolte…

DVD/BLU-RAY > Un film de Todd Haynes (2015). Avec Cate Blanchett, Rooney Mara. > Distr.: 20th Century Fox.

«CAROL»

Il est fait référence à Nokken, tapie dans l’eau

Mélodrame L Adapté d’un ro-

man semi-autobiographique de Patricia Highsmith, Carol dépeint la liaison entre une jeune vendeuse timide d’un grand magasin de Manhattan et une riche quadragénaire en butte à une pénible procédure de divorce. Mais dans cette Amérique puritaine des années cinquante, reconstituée avec une précision maniaque, une pareille romance saphique se heurte à la réprobation générale, d’autant plus lorsqu’elle se double de différences de classes difficilement surmontables... D’une grande beauté formelle, ce délicat et subtil mélodrame rétro de Todd Haynes a raflé six oscars et valu à Rooney Mara le prix de la meilleure interprétation féminine à Cannes. L ES > Un film de Nanni Moretti (2015). Avec Margherita Buy, Nanni Moretti, John Turturro. > Distr.: Frenetic.

Eva (Moa Gammel) devant la maison de son père. Fox

Dans «Jordskott», des enfants disparaissent tandis que des citoyens se font égorger KAURÉLIE LEBREAU

Série télé L Que pourrait-il

«MIA MADRE»

Autofiction L Nanni Moretti

livrait l’année dernière l’un de ses films les plus aboutis et les plus bouleversants. Renouant avec la veine autobiographique, le cinéaste romain s’est inspiré de sa propre expérience pour raconter quelques semaines de la vie d’une réalisatrice (formidablement interprétée par Margherita Buy), confrontée à la maladie puis au décès de sa mère alors qu’elle est en plein tournage. Modèle d’écriture au service d’un récit d’une grande profondeur, Mia Madre réserve également quelques beaux moments comiques. L ES

arriver dans cette petite bourgade du centre de la Suède, avec sa rivière ample, ses forêts profondes, ses jolies petites maisons de bois et ses breaks Volvo? Rien, a-t-on envie de souffler. Et pourtant Silverhöjd tremble sur ses bases. Eva Thörnblad, inspectrice et négociatrice au sein de la police de Stockholm, décide d’y retourner – il s’agit du village de son enfance – lorsque son père meurt et surtout quand elle apprend qu’un petit garçon, Anton, y a disparu. Sept ans auparavant, c’est sa propre fille, Josefine, qui s’est évaporée au bord d’un lac

SUDOKU SUDOKU

JEUX Tirages du 3 juin 2016

6

9

12 14 31 33

40 42 46 48 49 51 55 56 59 60 67 68 70

8 4 2

1

9

3

3

ORDRE EXACT: Aucun gagnant TOUS LES ORDRES: Fr. 402.70 Fr. 4.80 1er CHIFFRE:

Seule la liste officielle des résultats de la Loterie Romande fait foi. www.loro.ch

3

4 5

9 5

3

1

2

9

4

7

6

2 1

3 8 2

Fr. 67.20 Fr. 4.00

TOUS LES ORDRES: MILIEU:

9 4 7

Fr. 403.10

ORDRE EXACT:

by ex-perience web & print st-ursanne

9 6

2

Solution grille n° 3101

8

6

10

L687D

6

de Silverhöjd. Si certains ont conclu à une noyade, Eva est persuadée que son enfant a été enlevée. En travaillant sur l’enquête d’Anton, elle espère évidemment retrouver Josefine. Tel est le point de départ de Jordskott, la forêt des disparus, en cours de diffusion sur Arte, à retrouver en intégralité sur le site de la chaîne franco-alle-

5 2 8

8 7 23 31 33 39

QUAND LA FORÊT EST LA PLUS FORTE

7 6 1 8 5 2 4 9 3

3 9 5 1 7 4 2 8 6

4 2 8 3 9 6 5 1 7

5 4 9 6 1 8 3 7 2

8 3 7 4 2 5 9 6 1

2 1 6 9 3 7 8 4 5

9 5 2 7 8 1 6 3 4

6 7 3 5 4 9 1 2 8

N° 3102

Difficile

1 La règle du SUDOKU est on ne 8 peut plus simple. Le but est de compléter la grille en utilisant 4 les chiffres de 1 à 9 et en tenant compte que chaque ligne, 2 colonne et carré contient tous les chiffres une seule fois. 6 Retrouvez la solution avec une 3 nouvelle grille dans la prochaine édition de La Liberté 7 5 Grilles de fabrication Suisse 9 WWW.SU-DO-KU.CH

mande pendant plusieurs jours encore. Très vite, et non sans rappeler la puissance des bayous de la magnifique première saison de True Detective, la nature de Jordskott pèse de tout son poids sur l’intrigue. La forêt y est dense, pleine de tapis de mousse capables d’absorber la moindre trace de pas, de volutes d’humidité et de

cavités semblant conduire aux entrailles de la terre. De façon instinctive, Eva pressent que cet espace bien vivant recèle les clés des nombreux événements secouant la bourgade. Car outre les disparitions de Josefine, d’Anton et bientôt d’Emma, plusieurs habitants de Silverhöjd – de l’adolescent bêta au vieillard vissé dans son fauteuil roulant –

Clairement construite sur le mode de l’enquête policière, la série (dix épisodes de 60 minutes) recèle également un zeste de fantastique épaississant encore le mystère planant sur Silverhöjd. Les créateurs, Henrik Björn, Fredrik T. Olsson et Alexander Kantsjö, convoquent ici certains mythes anciens, avec beaucoup de finesse. Ainsi des Vittra, ces créatures vivant dans les soussols des bois, douées d’invisibilité, et plutôt sympathiques tant qu’on ne les ennuie pas. Il est également fait référence à Nokken, une créature tapie dans l’eau et se nourrissant de chair humaine, ainsi qu’à la sorcière rousse, Huldra, de la famille des Trölls… Comme éteinte Mais que ces jalons mythologiques n’agacent pas les plus cartésiens. Jordskott possède bien d’autres atouts: une photographie offrant de très belles palettes de verts, bleus et gris, et surtout un magnifique portrait de mère, Eva, qui tente de rester debout alors qu’elle demeure sans nouvelles de son enfant depuis sept ans. Tout en retenue dans ses expressions faciales, elle apparaît totalement perdue, com me éteinte, derrière ses mèches blondes, son tee-shirt, son jean et ses baskets. L F «Jordskott, la forêt des disparus», de Henrik Björn, Fredrik T. Olsson et Alexander Kantsjö, avec Moa Gammel, Göran Ragnerstam et Richard Forsgren. A revoir sur www.arte.tv/fr

MOTS CROISÉS Horizontalement 1. Homme des manades. 2. Garanti sans arêtes. Caractère des gens du Nord. 3. Faîte champêtre. En réfère au médecin. 4. Souvent joint à joint. Mise dans le secret. 5. Il y a des Parsis par là. Trop à gauche. Le césium. 6. Arrivée toute nue. En un lieu quelconque. 7. Trou dans la peau. Terme anglosaxon. 8. Danse ancienne française. Sigle télévisuel. 9. Lu. 10. Port et station du Morbihan. Permission religieusement accordée. Verticalement 1. Vole un peu ou roule beaucoup. 2. Végétal pour animal. Faute sur le terrain. 3. A donné de belles fleurs. Siège sur les bancs. 4. On peut compter sur lui. Centre russe industriel. 5. Filtre interne indispensable. Palmier à la noix. 6. Ancien nom du salpêtre. Gaieté de coeur. 7. Canal personnel. Fait parfaitement l’article. 8. De l’or pour la recherche. A régler périodiquement. 9. Sans chemise, ni pantalon. 10. Fromages blancs de notre pays. Dure quand elle passe à l’attaque.

SOLUTION DU VENDREDI 3 JUIN Horizontalement 1. Taupinière. 2. Rut. Cran. 3. As. Rogue. 4. Italiens. 5. Trieste. Sa. 6. Ramier. Da. 7. Elan. About. 8. Sibérienne. 9. Sel. Atacas. 10. En effet. St. Verticalement 1. Traîtresse. 2. Australien. 3. Ut. Aimable. 4. Pleine. 5. If. Ise. RAF. 6. Retraité. 7. Icône. Béat. 8. Ergs. Donc. 9. RAU. Saunas. 10. Enéma. Test.


40

LA DER

SAMEDI 4 JUIN 2016

JALLUCINE

L’ŒIL DE JEAN AMMANN

K

CARABINIERS TALIBANESQUES Vendredi 27 mai, dans un coin de la charmante province d’Herat en Afghanistan, les membres du club local, Les Carabiniers talibanesques du Mollah Abdul Manan Niazi, se rendent au tir en campagne, une coutume ancestrale qui réunit chaque année les plus fins guidons de la nation dans des stands dressés à la bonne franquette aux portes des villages. Le meilleur tireur, souvent un barbu, est sacré «Roi du tir» et la presse locale lui tire le portrait. L’ambiance, à ce qui se raconte, est conviviale: les femmes retroussent leur burqa pour des french cancans endiablés, on y fait sauter quelques véhicules piégés, mais il n’y a pas de jambon à la borne. C’est au respect des traditions que l’on reconnaît la grandeur d’un pays. JA/KEYSTONE

SORTIE DES ARTISTES ALEKSANDER DOBA

A 69 ANS, SEUL EN MER!

Le Polonais Aleksander Doba, élu aventurier de l’année en 2015 par les lecteurs du «National Geographic», s’est lancé de New York dimanche dans sa troisième traversée transatlantique. Et la plus dure, vu les températures: cet ingénieur retraité traverse l’océan en kayak et en solitaire, avec l’ambition d’arriver à Lisbonne le 9 septembre, jour de ses 70 ans. Il a dessiné luimême son kayak, prototype long de 7 m. Ses précédents défis l’avaient mené de Dakar à Acarau, au Brésil (2011), et de Lisbonne à Port Canaveral, en Floride (2014).

SAM MENDES

IL LAISSE TOMBER BOND

LE MOT DE LA FIN 

ANGÉLIQUE EGGENSCHWILER

Etre une femme actuelle, enfin!

P

ar une matinée dominicale maussade, je feuillette distraitement les revues du café en jetant des regards appuyés (assassins) à mon voisin de table. L’impudent monopolise l’unique exemplaire du «Matin Dimanche». Après avoir parcouru un hebdo et les quatre coins de la Suisse romande à la découverte des 65 meilleures tables régionales, me voilà résignée à la lecture du dernier «Femme actuelle». Connaissez-vous «Femme actuel­le»? Il s’agit d’un magazine résolument féminin et théoriquement contemporain. Sur ce second point, j’ai comme le début d’un léger doute quand on me vend en page 19 la garde-robe d’Audrey Hepburn. Ou encore le look d’une Isabelle Adjani apparemment meurtrie par les étés disco. Le chic à la française Au carrefour des rubriques shopping et beauté, je massacre par télépathie mon voisinage désespérément absorbé par la section économie du «Matin Dimanche». On m’apprend ici le chic à la française à grand renfort de sondages, qui évoquent la tendance mono-produit des Françaises pendant que monsieur mono-rubrique étudie la finition chromée d’une promotion automobile.

Alors que le dossier parfum embarque les lectrices pour une croisière olfactive, je reste à quai parmi les basses fragrances du quotidien. Oui, dans ce monde trivial ou trop ignare pour saisir la nuance d’un accord de Guerlain, on vaporise un nuage de Febreze sur son tee-shirt avant de sortir.

Dans ce monde trivial, on vaporise un nuage de Febreze avant de sortir Une dizaine de pages et autant de shampoings à la camomille plus loin, la coiffure négligemment sophistiquée n’a plus de secret pour moi. Tandis qu’à ma gauche on s’attarde vingt minutes sur la hausse du FMI, je prends vingt ans à coup de sérum antitaches et de prévention des fuites urinaires. «Femme actuelle» me sensibilise pour les quatre prochaines décennies: de l’acné prépubertaire aux varices postnatales en passant par l’insuffisance ovarienne. Défiant vaillamment l’ostéoporose , je tourne la page pour découvrir la vérité sur les omégas 3. Bouleversée par l’ampleur du scoop, j’envisage fébrilement de re-

voir toute mon alimentation. Heureusement vite apaisée au verso qui me révèle que deux tartines suffiront à couvrir 70% de nos apports journaliers. S’ensuivent plusieurs chroniques psycho-socio-conso sur les bienfaits du tai-chi ou de la pensée positive que je survole, convaincue d’avoir résolu la question du Moi intérieur depuis l’invention du Prozac. L’horoscope est formel Je détaille avec plus d’attention les fonctions du robot thermomix et flâne ensuite longuement parmi les pivoines et les tables en rotin du supplément tendance, spécial jardin. Relâcher la pression? Ah justement, j’aperçois le «Matin» soudain orphelin. Mais à quoi bon l’actualité? Maintenant que je sais bricoler un porte-plante avec de vieux abat-jour, organiser le planning des vacances scolaires, maîtriser la recette du quatre-quarts au pavot et les astuces pour raviver l’éclat des vêtements colorés… Et puis, quand on apprend qu’en France il y a des «femmes mascara», des «femmes fond de teint» et des «femmes rouge à lèvres», on relativise l’importance des grèves dans l’Hexagone, des primaires américaines, des prochaines votations nationales, de la crise migratoire en Europe ou de la situation au ProcheOrient. «Et vous, quel type de femme êtes-vous?»

«Cela a été une aventure incroyable et j’en ai aimé chaque seconde, mais il est temps de passer le relais à quelqu’un d’autre»: dixit Sam Mendes, qui quitte James Bond après lui avoir consacré cinq ans de sa vie. Auteur du grandiose «Skyfall» (2012) et de «Spectre» (2015), le réalisateur britannique a confié à la presse anglaise son envie de passer à autre chose. «Je suis un conteur, je veux faire des histoires avec de nouveaux personnages», a-t-il dit. Avec la démission attendue de Daniel Craig, titulaire du rôle, les aventures de 007 perdent donc leur autre grande figure majeure.

TONY BELLEW

IL A GAGNÉ POUR DE VRAI!

Boxeur révélé… au cinéma par le superbe «Creed», dernier volet de la saga «Rocky», Tony Bellew a remporté pour de vrai, cette fois, une ceinture. L’Anglais de 33 ans est devenu dimanche à Liverpool champion du monde WBC des lourds-légers en battant le Congolais Ilunga Makabu par KO au deuxième round. «J’ai réalisé mon rêve ce soir, je suis champion du monde!» s’est enflammé Bellew après sa victoire. Il incarnait dans «Creed» Ricky «Pretty» Conlan, l’adversaire du jeune Adonis Johnson, fils de feu Apollo Creed, entraîné par l’insubmersible Sylvester Stallone, alias Rocky.

288 mm

Fr. 2950.– QUADRI ou

56 mm

½ BANDEAU DER Fr. 1800.– QUADRI TVA en sus

Contrôle de qualité

108 mm

BANDEAU DER

La Liberté du 04 juin 2016  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you