Page 1

N°3

VENDREDI 21 AVRIL 2017 2,50 EUROS

PORTRAIT. Le fromage passionnément P. 48

Philippe Olivier, maître fromager régional, vient d’être décoré de la Légion d’honneur.

L’HEBDOMADAIRE DU NORD-PAS DE CALAIS

BREXIT. QUELS IMPACTS POUR LA RÉGION ? P. 4-5 Un rapport dédié au futur du secteur alimentaire au Royaume-Uni dresse la liste des gagnants et des perdants. La région des Hauts-de-France qui exporte pour 1,3 milliard d’euros outreManche se retrouve en première ligne.

ÉLECTIONS. 47 millions d’électeurs sont appelés aux urnes ce week-end P. 9 Retrouvez l’information immédiate sur terres-et-territoires.com

Terres et Territoires, journal issu de la fusion du Syndicat Agricole et de Horizons Nord-Pas de Calais


2 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

panorama AGROÉQUIPEMENT EN 2016.En France, la production des industriels de l’agroéquipement a suivi une tendance baissière en 2016.

–2,9 % –6 %

Matériel de fenaison Matériel de travail du sol Matériel de transport et de manutention

–6,7 %

Matériel de semis, de plantation et de fertilisation

–11,7 %

POINT DE VUE

JÉRÔME VOLLE VICE-PRÉSIDENT DE LA FNSEA

 epuis 2010, l’Observatoire de la D formation des prix et des marges des des produits alimentaires voulu par la FNSEA et les JA montre qu’il y a un problème dans la répartition de la valeur au sein de la chaîne alimentaire. Le rapport 2017 ne fait pas exception. »

REPRISE PRÉVUE DU COMMERCE MONDIAL en 2017 et 2018

+2,1% à 4%

+2,4 % +1,3%

FNSEA, DANS UN RAPPORT DU 11 AVRIL

2016

2017

– 6,3 % C’EST LE RECUL DE LA COLLECTE DU LAIT DE VACHEen février 2017 par rapport à février 2016 en France.

2018

AUSTRALIE | TERRITOIRE DU NORD

RÉCOLTE DE MANGUES. Dans les régions tropicales du Nord de l’Australie, des exploitations produisent du coton, des bananes, des avocats, ou encore des mangues. Les cueilleurs, munis de perches, doivent faire attention aux éventuels serpents qui se baladent dans les vergers, à la

chaleur qui atteint souvent 40 °C à l’ombre pendant la période de cueillette, mais aussi à la sève des mangues, qui provoque brûlures et irritations. Une fois détachées de l’arbre, les mangues sont d’ailleurs tout de suite plongées dans l’eau afin qu’elles ne soient pas abîmées.

« PRÉSIDENTIELLE 2017, DERNIÈRE CHANCE POUR REDONNER DE LA COMPÉTITIVITÉ AUX EXPLOITATIONS » À moins d’une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, rappelons l’enjeu de la compétitivité des exploitations agricoles françaises. Il y va de l’avenir de notre secteur, de l’avenir des territoires ruraux, de l’avenir de l’emploi dans notre pays. Depuis des années, la FNSEA appelle nos gouvernants à agir, alerte sur les distorsions de concurrence insupportables, dénonce les pratiques déloyales mises en œuvre chez nos voisins, y compris européens. Depuis des années, les réponses sont partielles et temporaires. Qu’il s’agisse des baisses de charges pour les salariés saisonniers ou le CICE, les solutions ne rétablissent pas des règles équitables et laissent les entreprises françaises faire la course, plombées par des boulets aux pieds. Les cinq années qui arrivent seront capitales. Capitales, car après il sera trop tard. Trop tard pour tous les secteurs de production qui reposent sur un besoin de main-d’œuvre important. Nous attendons du futur président de la République qu’il sorte de l’idéologie et prenne dans les 200 jours suivant son élection, des mesures pragmatiques et courageuses : – La TVA sociale, pour adapter le financement de notre protection sociale à l’environnement économique des entreprises. Inversons la logique actuelle qui taxe la production française et favorise les importations. C’est du bon sens ! – L’augmentation du taux du CICE, car il faut accélérer et accentuer les baisses de charges pour retrouver une capacité à gagner des marchés. C’est une nécessité pour l’emploi dans notre pays ! – La suspension du compte pénibilité, parce qu’une telle usine à gaz est inapplicable dans nos métiers. C’est du respect pour les agriculteurs qui tentent de vivre de leur métier !  

EN BREF PRÈS DE CHEZ VOUS LA MEL. Première

métropole française en termes d’entreprises exportatrices. La

Métropole européenne de Lille affiche des performances contrastées. Si elle ressort 1re métropole française en termes d’entreprises exportatrices pour 10 000 entreprises (devant Strasbourg et Paris) et 3e métropole de province en termes de population avec 1,1 million d’habitants, elle reste

Siège social : 64, boulevard de la Liberté BP 643 – 59024 Lille Cedex Terres et Territoires L’hebdomadaire du Nord-Pas de Calais Publié par la SARL Société de presse rurale et des territoires SARL au capital de 351 000 €

Tél. 03 20 30 42 30 Fax 03 20 30 42 31 contact@terresetterritoires.com Dépôt légal à parution CPPAP 0420 T 79535 ISSN en cours

en revanche en milieu de peloton en matière d’emplois créés depuis le début de la crise et se situe en avant-dernière position en matière de taux de chômage. + 8 POINTS. Hausse

record des prévisions des dirigeants pour l’activité du deuxième trimestre.

Le climat des affaires s’est tassé en début d’année. Par conséquent, l’emploi flanche, l’investissement

continue de stagner et les trésoreries sont en souffrance. Il s’agit toutefois d’un trou d’air pour la conjoncture régionale. En effet, les prévisions d’activité repartent nettement à la hausse ce printemps, le solde d’opinion des dirigeants atteignant un record. Idem pour les perspectives d’emplois. RECONVERSION.

Signature des actes de

Gérant : Jean-Bernard Bayard Directeur-délégué : André Dremaux Rédacteur en chef : Virginie Charpenet Rédacteur en chef web : Gauthier Clausse

Publicité régionale : Au journal Éric DOUTRIAUX 64 boulevard de la Liberté BP 643 59024 Lille Cedex Tél. : 03 20 30 42 32 Fax 03 20 30 42 31

Légales : legales@terresetterritoires.com Abonnement : abonnement@terresetterritoires.com Petites annonces : petite-annonce@terresetterritoires.com

Publicité extra-régionale : SAS Réussir 4/14, rue Ferrus – CS 41442 75683 PARIS Cedex 14 Tél. 01 49 84 03 30

cession de l’ancienne base aérienne 103. Michel

Lalande, Fabien Sudry, François-Xavier Villain et Pierre Georget ont signé les actes de cession de l’ancienne base aérienne (BA) 103 de CambraiEpinoy ce mardi 18 avril, en présence de Xavier Bertrand. Cela permettra de mettre à disposition les terrains pour un projet de e-commerce pouvant accueillir, à terme, environ 1 300 employés.

Terres et Territoires : issu de la fusion du Syndicat Agricole et d’Horizons Nord-Pas de Calais

Conception et réalisation de la maquette : Rampazzo et associés

Imprimé par Corelio Printing A. Gossetlaan 30 B-1702 Groot-Bijgarden


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

3

temps fort LA CHIMIE DU VÉGÉTAL EN FRANCE

Selon François Monnet, président de l’ACDV, « pour garantir la compétitivité de la filière chimie du végétal et de la France dans ce domaine, l’accélération de la dynamique de recherche et d’innovation est indispensable ». © SYNGENTA SEEDS ET N. OUVRARD

32 MÉTIERS CLÉS

23 000 EMPLOIS DIRECTS

63 000 EMPLOIS INDIRECTS

VÉGÉTAL. L  ILLE, CAPITALE DES MATÉRIAUX BIOSOURCÉS

La cité nordiste accueille le Sommet du biosourcé. À juste titre, puisque la région fait figure de leader en matière de chimie du végétal. Plus de 700 professionnels sont attendus à Lille Grand Palais les 25 et 26 avril pour cet événement biennal et international. SIMON PLAYOULT

Les modèles industriels sont en pleine mutation avec la chimie du végétal. Le développement de nouvelles molécules provenant des agro-ressources permet de proposer des innovations majeures aux propriétés physicochimiques différenciées. Cette réalité s’appuie aussi sur l’émergence des biotechnologies industrielles issues de matières premières et de la biomasse pour la fabrication de composants chimiques. Parallèlement, l’émergence de cette filière dans les Hauts-de-France permet de voir apparaître de nouveaux débouchés pour l’agriculture régionale. Pendant deux jours, l’écosystème de la chimie du végétal, l’un des secteurs les plus porteurs de la bioéconomie, est réuni au Sommet du biosourcé pour échanger sur les enjeux, les perspectives, les utilisations et les bénéfices de ces marchés récents. « Pour garantir la compétitivité de la filière chimie du végétal et de

la France dans ce domaine, l’accélération de la dynamique de recherche et d’innovation est indispensable », explique François Monnet, président de l’association chimie du végétal (ACDV) qui organise l’événement.

CINQ PISTES D’AVENIR L’association identifie cinq marchés d’aval moteurs de la chimie biosourcée. Tous sont développés en région par diverses entreprises. Il s’agit premièrement de la construction, avec des isolants de lin et de chanvre, des peintures à base de liant végétal issues d’huiles végétales ou d’algues, des biosolvants extraits du bois ou d’acides gras. Arrive ensuite l’automobile, avec des fibres mélangées à des biopolymères pour alléger le poids des tableaux de bord et des renforts de portière. La cosmétique dont l’objectif est surtout d’intégrer davantage de produits biosourcés pour un meilleur équilibre entre produits de synthèse et produits végétaux. « ll faut favoriser l’industrialisation de ces solutions nouvelles sur notre ter-

1C’estre la place de leader

qu’occupent les Hauts-deFrance pour la valorisation de la biomasse dans l’Hexagone. La région est la plus dynamique économiquement en chimie du végétal, à travers ses industries, ses pôles de compétitivité et bien sûr, à travers ses exploitations agricoles.

La chimie du végétal est une industrie en essor. Née dans les années 1990, elle a été propulsée par la flambée des prix du pétrole dans les années 2005-2010. Depuis, un autre leitmotiv a pris le relais, « celui de l’innovation, qui a su extraire les propriétés irremplaçables qu’apporte le végétal », indique François Monnet. Une multitude de découvertes sont à prévoir dans les années à venir, du fait de nouvelles recherches et de projets sur des gisements de ressources,

comme la betterave. D’autres possibilités apparaissent aussi avec la valorisation des coproduits de matières premières alimentaires (paille de céréales, résidus de la transformation des fruits et légumes) ou de l’industrie du bois (lignine). Par la suite, de nouvelles cultures, tel que le miscanthus, pourraient être amenées à pousser plus densément dans la plaine. À ce jour, la chimie du végétal et les biocarburants réunis n’utilisent que 1 % de la SAU française. 

« Un congrès de débats et de réflexion » ritoire », affirme François Monnet. Le marché de la détergence attire également les industriels qui recherchent une biodégradabilité accrue et à élever la part de carbone renouvelable. Enfin, le secteur de l’emballage pour remplacer par exemple le film en aluminium par une barrière biosourcée, ou un plastifiant par de la fécule de pommes de terre.

La filière chimie du végétal est un assemblage peu commun d’agroindustriels, de chimistes et d’opérateurs de l’aval appliqués à l’augmentation de la part du renouvelable dans les plastiques, peintures, solvants, tensio-actifs, fibres ou pneus. François Monnet souligne « qu’un des points forts de la chimie du végétal est sa forte valeur ajoutée ». Un emploi dans le secteur génère 400 000 € de chiffre d’affaires, contre 350 000 € dans l’industrie agroalimentaire, selon lui. Forts de cette dynamique, les professionnels de cette filière se retrouvent tous les deux ans au Sommet du biosourcé, un carrefour « qui n’est pas un congrès de marketing, car nous ne sommes pas là pour vendre des produits », mais « un congrès de débats et de réflexion, pour apprendre », tient à préciser le président de l’ACDV.


4 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

focus

47,50 milliards de livres sterling (environ 56 milliards d’euros) de produits alimentaires et agricoles sont importés au Royaume-Uni chaque année, ce qui représente 60 % de l’alimentation des Britanniques, en fait un pays très dépendant, et surtout de l’Union euro péenne (UE) puisqu’elle lui fournit 71 % de ses importations. À cela s’ajoutent 17 % de travailleurs immigrés dont 7 % d’Européens. Cette proportion d’étrangers atteint 41 % dans l’industrie alimentaire. Dépendant de l’UE en ce qui concerne son approvisionnement en nourriture et en maind’œuvre, le Royaume-Uni l’est aussi à l’égard du reste du monde, et en particulier de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) avec laquelle il doit, dans un premier temps, définir le calendrier auquel devront être pris les futurs accords en matière de taxes douanières. Reviendra ensuite au gouvernement de Theresa May (Première ministre britannique) de développer sa propre politique commerciale. Les taxes douanières pesant sur les secteurs alimentaire et agricole étant assez élevées, leur négociation est particulièrement sensible et s’ajustera en fonction de trois variables : la clause de la nation la plus favorisée (NPF) qui sera appliquée aux échanges entre Union européenne et Royaume-Uni, le potentiel à remplacer les importations européennes par la production britannique et la possibilité à substituer de nouveaux partenaires aux clients européens.

Quel Brexit ? RaboResarch a imaginé trois issues extrêmes dont la solution réside probablement, néanmoins, en leur combinaison.

TROIS SCÉNARII POUR UN ACCORD La première option consiste à geler les flux commerciaux actuels. Ainsi, les quotas de libreéchange seraient réservés temporairement aux échanges actuels tandis que tout nouveau mouve-

Le lait, la viande ou encore les pommes de terre surgelées, sont largement importés en GrandeBretagne. Actuellement, la plupart des produits sont fournis par les pays européens comme c’est le cas pour quasiment 100 % des produits laitiers et de la viande de porc importés.

ment commercial se verrait imposer des taxes supplémentaires. Les agriculteurs britanniques pourraient sortir gagnants de ce scénario en bénéficiant d’une livre dévaluée et d’une croissance britannique dopée. Le rapport estime en effet que la dévaluation de 1 % de la livre correspond à une hausse de 100 millions d’euros de valeur ajoutée à l’agriculture britannique. Une dévaluation de 15 % étant attendue, les agriculteurs peuvent tabler sur un gain de 15 milliards d’euros à la valeur de leur production. Néanmoins, le remplacement encore incertain des 3,2 milliards alloués par la PAC laisse peser un sérieux doute

Le centre de recherches en économie RaboResearch présente un rapport dédié au futur du secteur alimentaire au Royaume-Uni post-Brexit, en dressant la liste des perdants et des gagnants pour trois scénarii possibles.

56 milliards d’euros Les importations de produits alimentaires et agricoles par le Royaume-Uni représentent environ 56 milliards d’euros chaque année, soit 60 % de l’alimentation britannique. L’Union européenne étant son principal fournisseur (71 % des produits importés).

Infographie : Terres et Territoires

BREXIT. Q  UELLES CONSÉQUENCES POUR LE SECTEUR ALIMENTAIRE ?


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

MASSON PRÉDATEURS VOLANTS ?

5

focus

Chassez pigeons, corbeaux de vos semis avec le canon à gaz « ZON » Réglages cadence et détonation 59 WARGNIES-LE-GRAND

Tél. 03 27 49 91 75 - Fax : 03 27 49 84 36

TROIS QUESTIONS À…

LE POIDS DU ROYAUME-UNI DANS LES EXPORTATIONS AGROALIMENTAIRES ET AGRICOLES RÉGIONALES

JEAN-BERNARD BAYARD PRÉSIDENT DE LA CHAMBRE D’AGRICULTURE DU NORD-PAS DE CALAIS

12 %

1,3

MILLIARD D’EUROS

280

MILLIONS DE TONNES

des exportations agricoles et agro­ alimentaires des Hauts-de-France.

« NOUS RISQUONS DE PERDRE UN CERTAIN NOMBRE DE CONSOMMATEURS »

de chiffre d’affaires

de produits agricoles et agro­ alimentaires exportés.

Le Brexit pose la question de ses conséquences sur le marché de l’agroalimentaire. © DIDIER CARETTE, NAI

sur les exploitants britanniques. D’autre part, les secteurs dont la croissance est tributaire des échanges internationaux seraient profondément fragilisés. La deuxième perspective envisagée par RaboResearch est le protectionnisme. Les quotas de libre-échange seraient drastiquement réduits et de nouvelles taxes douanières apparaîtraient parallèlement. Les agriculteurs pourraient également être favorisés, car héritant du bénéfice d’une plus grande protection face aux importations. De l’autre côté de la balance, les grands perdants seraient les pays européens qui se priveraient d’un débouché de taille, perte partagée par les exportateurs britanniques, l’industrie alimentaire outreManche mais aussi les consommateurs anglais qui verraient leur pouvoir d’achat baisser en raison de l’inflation de l’alimentation combinée à une dévaluation de la monnaie et à une hausse des prix. Troisième régime possible : « The Great Global Britain Scenario » c’est-à-dire le libreéchange dont les principaux bénéficiaires deviendraient les consommateurs britanniques ainsi que leur industrie alimentaire tandis que les pays non européens se trouveraient également favorisés. Le revers reviendrait par contre aux agri-

culteurs anglais et aux exportateurs européens, alors exposés à une compétition accrue sur le marché britannique.

CONSÉQUENCES SUR LES DIFFÉRENTES PRODUCTIONS Fruits, légumes, fleurs et huile d’olive continueront de cheviller le Royaume-Uni à l’Union européenne puisqu’ils n’ont pas de fournisseurs alternatifs. Néanmoins, l’apparition de taxes nou-

velles, notamment en cas de scénario protectionniste, générerait une augmentation des prix et aurait donc un impact négatif sur la consommation. Quant au lait, à la viande ou encore aux pommes de terre surgelées, ils sont largement importés. Actuellement, la plupart sont fournis par les pays européens comme c’est le cas pour quasiment 100 % des produits laitiers et de la viande de porc importés. L’hypothèse pro-

Royaume-Uni : Destination privilégiée des exportations régionales En captant 9 % des exportations régionales, le Royaume-Uni est une destination privilégiée des exportations des Hauts-de-France : il est son 3e client avec 4,2 Md€ en 2015. Les flux en valeur sont en croissance sur les trois dernières années alors qu’ils ont diminué vers la Belgique et l’Allemagne. De par leur position géographique, les Hauts-de-France commercent davantage avec le Royaume-Uni que la moyenne des régions françaises. Le poids britannique dans le commerce régional est encore plus important dans la filière agricole et agroalimentaire : 12 % des exportations des Hauts-de-France partent outre-Manche. Les échanges commerciaux avec le Royaume-Uni pèsent près de 17 % de la valeur ajoutée de la filière et représentent 1,3 Md€. En outre, certaines filières dépendent plus du partenaire britannique que d’autres. C’est le cas notamment des pâtes alimentaires (56 % des exportations régionales partent vers le Royaume-Uni) ou des condiments et margarines (27 %), de la bière (22 %) ou du sucre (21 %). Au total, 280 millions de tonnes de produits agricoles et agroalimentaires y sont exportées par la région.  HÉLÈNE GRANDCLAUDON SERVICE AFFAIRES ÉCONOMIQUES ET PROSPECTIVE CHAMBRE D’AGRICULTURE DU NORD-PAS DE CALAIS

tectionniste verrait les importations en provenance de l’UE chuter au profit des non-Européens qui pourraient réaliser des profits à l’occasion de l’ouverture d’un nouveau marché. Le RoyaumeUni s’éviterait par exemple de payer des taxes à deux reprises sur les produits exotiques en contournant l’UE, point de transbordement, et en devenant le nouveau client direct des pays tiers. D’autre part, le scénario libre-échangiste mettrait l’Europe et les autres pays en compétition, les tarifs préférentiels cessant d’exister. Enfin, les taxes douanières étant appliquées à la fois sur les matières premières, les produits semi-transformés et transformés, le Royaume-Uni post-Brexit aura tout intérêt à assembler ces produits sur son territoire, et non plus dans les pays de l’UE. Se posera alors le problème de la main-d’œuvre car les travailleurs européens risquent d’être découragés devant les nouvelles démarches administratives exhaustives couplées à la baisse des salaires, conséquence elle-même de la dévaluation de la livre. L’agriculture rencontrera également des problèmes de valorisation puisque la réduction de ses débouchés rendra ses produits à la fois plus chers et plus difficiles à vendre. 

Peut-on parler de dépendance des Hauts-de-France envers le Royaume-Uni en ce qui concerne ses exportations dans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire  ? J e ne parlerais pas de dépendance car cela sousentend que l’on est toujours en train de subir. Il y a en tout cas une proximité et une histoire entre la région et le Royaume-Uni, il y a la construction européenne qui s’est faite dans la douleur et qui continue ainsi. Cette proximité avec le tunnel sous la Manche, ces échanges perpétuels sont des éléments importants et le Brexit n’est en ce sens pas une bonne situation, tout comme le fait de vouloir sortir la France de l’Europe. Selon vous, quelles vont être les conséquences du Brexit pour le secteur, à moyen et long termes ? Les acteurs en région semblent-ils inquiets ? Notre région est située au cœur d’un bassin de consommation de 80 à 100 millions de consommateurs dans un rayon de 300 kilomètres. Le Brexit peut donc engendrer la perte d’une partie de ces consommateurs. Ensuite, il y a l’organisation d’élections législatives anticipées qui entrent en jeu ; je pense qu’il s’agit de tactiques politiciennes et qu’il n’y a pas forcément de réflexion stratégique pour l’avenir. Les acteurs du secteur sont pour l’instant très interrogatifs visà-vis des conséquences du Brexit, ils ne savent pas ce qui les attend, tout comme avec la présidentielle en France. Pour répondre à cette situation, les différentes filières vont-elles devoir aller chercher de nouveaux débouchés, et où ? L es commerciaux sont toujours en quête de nouveaux marchés, c’est leur situation au quotidien. Il va certes falloir rebondir, mais partir sur d’autres territoires, d’autres payss ne se décrète pas comme ça, ne s’improvise pas. Il faut regarder les opportunités, créer du lien… Cela va se faire au fil du temps.  PROPOS RECUEILLIS PAR LAURA BÉHEULIÈRE


6 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’actualité

RÉGION

RICA. R  EVENUS DES GRANDES ET MOYENNES EXPLOITATIONS Agreste vient de publier les résultats 2015 des informations comptables des exploitations agricoles des Hauts-de-France. ponsabilité des services statistiques des Directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf).

AGRESTE HAUTS-DE-FRANCE

Parmi les 7 615 comptabilités françaises suivies par le Réseau d’information comptable et agricole (Rica), les Hauts-de-France en comptent 543. Cet échantillon est choisi parmi les quelque 20 700 exploitations agricoles de taille moyenne et grande de la région. Seuls les résultats concernant les principales filières sont significatifs. Dans les Hauts-de-France, les orientations technico-économique représentatives (Otex) sont : céréales, oléoprotéagineux, autres grandes cultures, bovins lait, et polyculture polyélevage. L’exercice comptable, de douze mois, correspond, en règle générale, à l’année civile (clôture au 31 décembre), sauf pour quelques exploitations viticoles ou d’élevage bovin. La collecte des données est effectuée principalement par les centres de gestion et d’économie rurale sous la res-

L’ANNÉE AGRICOLE 2015 L’hiver a été doux et relativement pluvieux, mais sans excès. Il a favorisé les cultures d’hiver. Au printemps, les températures ont été supérieures à la normale et, à part en mai, les précipitations ont été plus faibles qu’à l’accoutumée. La pression en maladies a été plutôt faible. L’été a été chaud, mais particulièrement humide en août. Les rendements ont été très bons en céréales, avec une qualité présente, mais les prix ont été plutôt en baisse. Le rendement a été décevant en betteraves sucrières, et le prix du sucre blanc a été à la baisse. En pommes de terre, le rendement a été très moyen, mais la qualité satisfaisante, et les prix ont été en hausse. La collecte de lait a été stable, mais les prix en forte baisse (- 12 % entre 2014 et 2015). 

Revenu courant avant impôts par travailleur non salarié en Hauts-de-France selon l’orientation technico-économique (OTEX) des exploitations

Autres grandes cultures

Hauts-de-France Toutes Otex

Données physiques pour les principales OTEX des moyennes et grandes exploitations régionales en 2015 Toutes OTEX France

Hauts-deFrance

296 800

20 601

Principales OTEX Hauts-de-France Céréales, oléo-­ Autres grandes protéagineux cultures nombre d’exploitations extrapolées

4 594

Bovins lait

Polyculture polyélevage

7 131

2 839

3 867 2,1

Moyennes pondérées par exploitation 2,1

2,0

nombre total d’UTA

1,3

2,2

1,9

1,4

1,4

non salariés (UTANS)

1,2

1,3

1,6

1,7

90,2

106,7

surface agricole utilisée (SAU) en hectares

107,4

125,7

87,2

121,5

32,9

55,0

céréales

70,5

66,9

26,1

57,1

11,0

24,4

cultures industrielles

26,8

39,8

3,6

20,4

0,7

3,2

légumes

0,1

8,0

0,5

1,7

38,4

21,6

surface fourragère principale

7,5

7,1

56,6

40,3

10,4

5,8

SAU en faire valoir direct en hectares

10,6

4,7

3,7

4,3

87,4

66,6

animaux (UGB)

6,0

16,0

124,3

118,2

67,6

63,5

bovins (têtes)

6,6

20,7

162,4

137,4

13,8

17,1

dont vaches laitières (têtes)

0,1

0,2

63,3

39,6

5,9

18,2

81,9

83,8

dont vaches allaitantes (têtes) 47,4 39,8 Source : Agreste - RICA 2015

Données financières pour les principales OTEX des moyennes et grandes exploitations régionales en 2015 Toutes OTEX France

Hauts-deFrance

207 561

253 664

496

748

77 153

Moyenne pondérée par exploitation Valeurs en euros courant 2015

Principales OTEX Hauts-de-France Céréales, oléo- Autres grandes protéagineux cultures

Bovins lait

Polyculture polyélevage 302 004

Résultats économiques production de l’exercice (nette achats animaux)

152 791

295 376

229 730

+ rabais, remises, ristournes obtenues

1 006

776

285

659

100 356

- charges d’approvisionnement

66 458

107 579

95 578

133 514

55 703

59 812

- achats et charges externes

37 379

65 138

65 897

72 492

75 200

94 244

= valeur ajoutée hors fermage

49 959

123 435

68 540

96 657

1

0

30 253

34 564

+ remboursement forfaitaire TVA + subventions d’exploitation

0

0

0

0

32 749

38 913

32 809

40 876

1 735

1 866

+ indemnités d’assurances

1 036

3 308

1 202

1 462

14 760

23 137

- fermage, métayage

18 113

29 119

16 930

23 395

2 306

3 371

- impôts et taxes

2 560

4 664

2 262

3 498

15 197

12 599

- charges de personnel

3 225

19 444

6 061

10 164

74 927

91 567

= excédent brut d’exploitation (EBE)

59 846

112 431

77 298

101 937

328

425

730

463

381

183

33 380

44 712

- dotation amortissements

30 507

50 530

44 868

59 145

41 875

47 280

= résultat d’exploitation

30 069

62 364

32 810

42 976

780

1 286

+ produits financiers

1 064

1 893

705

1 333

4 905

5 999

- charges financières

3 707

7 369

6 617

7 181

37 751

42 567

= résultat courant avant impôt (RCAI)

27 426

56 889

26 898

37 128

11 391

15 010

- charges sociales de l’exploitant

12 136

17 223

13 577

16 219

33 380

44 712

+ amortissement

30 507

50 530

44 868

59 145

28 430

38 731

- remboursement du capital emprunté LMT

24 678

46 389

38 347

51 381

31 309

33 539

= revenu disponible

21 118

43 806

19 842

28 674

1 246

1 613

produit brut végétal/ha SAU*

1 305

2 130

512

1 177

994

1 032

produit brut animal/UGB

806

742

1 433

1 252

335

324

subvention d’exploitation/ha SAU

305

310

376

336

346

519

subvention d’exploitation/UGB

5 472

2 425

264

346

80

81 %

des subventions dans le RCAI

119

68

122

110

40

38 %

des subventions dans l’EBE

55

35

42

40

26 330

30 362

résultat courant avant impôts/UTANS

23 201

42 323

16 921

22 311

418

399

résultat courant avant impôts/ha SAU

255

453

309

305

16

15 %

du RCAI dans le produit brut total

14

17

10

11

21 837

23 922

revenu disponible/UTANS

17 865

32 590

12 482

17 230 1 436

+ produits de gestion courante et transfert de charges

Ratios technico-économiques France Toutes Otex

Céréales Oléoprotéagineux

Polyculture, polyélevage

Bovins-lait

0

10

20

30

40

50

En milliers d’euros Infographie : Terres et Territoires Source : Agreste – RICA 2015.

2015

Moyenne 2012-2014

60

1 820

1 994

revenu disponible/UTANS/mois

1 489

2 716

1 040

27

29 %

taux d’endettement (LMT)

27

33

30

30

140

208

engrais/ha SAU

234

218

142

198

119

201

produits de traitement/ha SAU

210

244

92

175

321

370

aliments du bétail/UGB

350

275

400

448

36

36

frais produits vétérinaires/UGB

21

25

49

44

199

233

loyers/ha loué (fermage+métayage)

191

246

207

201

37

40 %

des appro. dans les charges totales

40

37

40

42

2 287 2 377 total charges/ha SAU 1 530 2 291 2 775 2 585 * Produit brut = production de l’exercice (nette d’achats d’animaux) + subventions d’exploitation + indemnités d’assurance + remboursement forfait TVA + produits de gestion courante. Source : Agreste – RICA 2015.


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

SUR LE WEB Consultez l’intégralité du plan bio Hauts-de-France 2017-2021 et donnez votre avis.

7

terre d’actualité

Sur www.terres-et-territoires.com

© DR

BIO.UN PLAN RÉGIONAL EN PRÉPARATION La Région et la Draaf veulent bâtir une stratégie commune de développement du bio en Hauts-de-France pour les quatre années à venir.

Le bio trace son sillon dans la région. Le nombre d’exploitations qui ont une partie de leur production conduite en agriculture biologique a augmenté de 20 % en l’espace d’un an (entre 2015 et 2016), selon les dernières données de l’Agence bio. Les terres de 738 agriculteurs biologiques représentent aujourd’hui une surface de 25 273 ha. Le Conseil régional et la Draaf Hauts-de-France souhaitent consolider cette dynamique en élaborant un plan bio 2017-2021.

UN NOUVEAU PLAN BIO POUR UNE NOUVELLE RÉGION La fusion des anciennes régions Nord-Pas de Calais et Picardie nécessite la mise en place d’une nouvelle gouvernance de la bio en région. Depuis septembre 2016, le rapprochement entre les différents financeurs et les opérateurs historiques de l’agriculture bio a permis l’impulsion d’une nouvelle dynamique et l’écriture d’un nouveau plan. « Le but n’est pas de tout réécrire mais de s’appuyer sur l’existant », indique la Draaf dans un communiqué. L’idée est de s’inspirer du Plan bio Nord-Pas de Calais (le seul qui a été signé et validé par tous

Le Nord compte désormais plus de 4 % de sa SAU en agriculture biologique, constituée essentiellement de surfaces fourragères. © LUC DELABY

les partenaires) et en écrire une adaptation à l’échelle des Hauts-de-France.

DES MUTATIONS À PRENDRE EN COMPTE Un des chantiers prioritaires identifié est la prise en compte de l’évolution des surfaces. Le paysage de la bio a en effet évolué rapidement depuis la fusion des régions. « Les dynamiques constatées posent donc la question de la représentation des territoires au sein du plan bio régional », souligne le document. En effet, deux départements se démarquent fortement au niveau de la production : le Nord qui compte désormais plus de 4 % de sa SAU en agriculture biologique, constituée essentiellement de surfaces fourragères (en lien avec la forte activité d’élevage qui y est présente, notamment dans le Parc naturel régional de l’Avesnois), et l’Oise avec plus de 3 % de sa SAU, en majorité des grandes cultures. Un travail sur les filières est également à mettre en place et devrait faire l’objet d’un groupe de travail. DERNIÈRE SEMAINE DE CONSULTATION Étape préalable à l’entrée en vigueur du plan, une grande consultation est ouverte aux acteurs du territoire. Les agriculteurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs ainsi que l’ensemble des organisations portant un intérêt au développement de l’agriculture biologique (organismes de développement, organismes publics, collectivités locales, établissements d’enseignement agricole...) sont encouragés à apporter leur contribution sur la totalité ou sur une partie de la consultation. Elle servira à définir les axes et sous actions du nouveau plan. Les réponses sont à envoyer avant le vendredi 28 avril au plus tard.  SIMON PLAYOULT

ÉLEVAGE. «   C’EST UNIS QUE NOUS SOMMES EFFICACES » Le GDS France a tenu son assemblée générale à Lille, le 14 avril. Ses représentants appellent à consolider les mesures de lutte contre les épizooties en 2017. SIMON PLAYOULT

Hémicycle comble pour cette assemblée décentralisée au siège de la région Hauts-de-France. Plus de 270 participants, venus de tout le pays, ont échangé et débattu sur la politique sanitaire à mener dans les élevages français, notamment sur trois maladies qui touchent notre région.

UN DISPOSITIF NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA BVD Pour faire face aux enjeux commerciaux et compte tenu de la rémanence de la BVD (diarrhée virale des bovins) dans les cheptels, une stratégie nationale collective en matière d’éradication est en cours de finalisation. « Elle prévoit la détection et l’élimination des IPI (avec un dépistage individuel virologique systématique à la naissance) ainsi que la mise en place d’une surveillance et d’une protection des cheptels à faible risque », indique Christophe Moulin, secrétaire général de GDS France. Le programme complet doit être décliné au sein d’un cahier des charges attendu pour le premier semestre 2017. LA RECONNAISSANCE DU PLAN IBR PAR L’UE La publication, en 2016, de l’arrêté IBR fixe désormais des mesures de prévention et de lutte

contre la rhinotrachéite infectieuse bovine. Il vise à mieux protéger les troupeaux qualifiés et à séparer les flux d’animaux de statuts sanitaires différents lors de transactions. « C’est une grande victoire pour le réseau dans la perspective d’un devenir indemne, déclare Michel Combes, président de GDS France. La reconnaissance de ce plan par l’Union européenne est maintenant indispensable afin de pouvoir demander des garanties pour tout bovin importé ». En Belgique

Michel Combes, président de GDS France, souhaite que le plan IBR soit « reconnu par l’Union européenne afin de pouvoir demander des garanties pour tout bovin importé ». © GDS FRANCE

et en Allemagne, une quarantaine de trente jours avant export avec un résultat négatif en sérologie IBR à 21 jour est dorénavant exigée.

FCO : « INADMISSIBLE QUE L’ÉTAT SE COMPORTE AINSI » En un an, 731 élevages français ont été déclarés infectés par le virus FCO de sérotype 8, avec une forte augmentation depuis septembre dernier. La maladie continue donc de s’étendre, malgré l’incitation à vacciner les animaux, et à causer des pertes économiques dans les exploitations. Ainsi, 12 214 dossiers bovins ont été déclarés sur la plateforme dédiée au Fonds national agricole de mutualisation sanitaire et environnementale (FMSE) dont le but est d’indemniser les agriculteurs lorsqu’ils subissent des préjudices à cause des maladies animales. « Nous dénonçons le retard très important pris dans le cofinancement public des indemnisations, proteste Michel Combes. Il est inadmissible que l’État se comporte ainsi ». Joël Limouzin, président du FMSE, s’est engagé devant l’assemblée à porter rapidement le dossier auprès de l’administration. « La sécurité sanitaire animale du territoire doit s’assurer collectivement, conclut Michel Combes. C’est unis que nous sommes efficaces ». 


8 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’actualité

« Je veux travailler pour la défense de notre secteur », indique la nouvelle présidente de la FNSEA. © G. PERRIN, LA MARNE AGRICOLE

FRANCE

INTERVIEW. «  MON OBJECTIF : MONTRER LA DIVERSITÉ DE L’AGRICULTURE FRANÇAISE » Élue présidente de la FNSEA le 13 avril, Christiane Lambert nous livre sa vision de l’agriculture et fait le point sur les chantiers à poursuivre au cours de cette mandature.

Originaire du Cantal mais agricultrice en Anjou avec son mari, cette éleveuse de porc de 55 ans, mère de trois enfants, entend s’appuyer sur le collectif pour porter la voix des agriculteurs français qui viennent de vivre plusieurs crises et sont régulièrement victimes de critiques sociétales. Au-delà des dossiers strictement syndicaux, comme l’amélioration du revenu, la baisse des charges ou l’harmonisation des normes, la reconstruction du lien entre agriculteurs et société sera ainsi l’un des axes forts de son action.

Vous reprenez la présidence dans une période difficile. Quels sont les chantiers prioritaires ? Je veux travailler pour la défense et la promotion de notre secteur qui connaît des crises économiques, sociales, morales et vit une véritable mutation. Au plan européen, il s’agit de réaffirmer notre attachement à une Politique

agricole commune ambitieuse et protectrice, pour répondre aux nombreux défis et marchés qui s’offrent à nous, mais en retrouvant un cadre d’action plus lisible et sécurisé pour les agriculteurs. Ce sera l’un des premiers chantiers avec le nouveau gouvernement auquel nous affirmerons que nous voulons « plus et mieux d’Europe ».

Et au plan national ? Le premier chantier vise à améliorer le revenu des agriculteurs, dont beaucoup souffrent de crises chroniques. Il est temps de redonner à la production agricole la place qu’elle mérite en termes de retour de valeur au producteur et de rôle dans la chaîne de décision avec plus de dialogue interprofessionnel. Il faut remettre la construction du prix en marche avant comme nous l’avons initié dans la loi Sapin II, en revoyant la LME s’il le faut ! Nous devons expliquer que les agriculteurs ont besoin de retour de valeur et de revenus décents pour réussir les

La nouvelle équipe dirigeante Les 69 membres du conseil d’administration ont élu les nouveaux administrateurs du bureau. Le « G7 » est constitué : Jérôme Despey, devient secrétaire général, Henri Brichart, 1er vice-président, Henri Biès-Péré, 2e vice-président. Les secrétaires généraux adjoints sont Daniel Prieur, Éric Thirouin et Patrick Bénézit.

mutations techniques, humaines et sociétales indispensables à notre secteur. Le dossier de la baisse des charges est à poursuivre après la baisse historique de 10 points de cotisations sociales pour les exploitants obtenue en 2016. Le coût du travail en France est l’un des plus élevé de l’Union européenne, ce qui créé des distorsions de concurrence, notamment pour les productions très employeuses de main-d’œuvre. Il faut réorganiser le financement de la protection sociale, pour conserver les garanties, mais les financer différemment. Nous continuons à revendiquer une TVA emploi, un prélèvement sur les produits pour se retrouver dans une compétition plus égale avec les produits importés. Le deuxième chantier, c’est celui des normes réglementaires qui brident l’envie d’entreprendre, tout comme les délais administratifs trop souvent les plus longs d’Europe !

Vous estimez important également de « redorer le blason de l’agriculture »… Oui, c’est le troisième chantier. Il faut travailler pour stopper l’agriculture bashing dans lequel nous sommes enfermés en France. Nous avons un gros effort de pédagogie à faire car nos concitoyens sont fortement marqués par les émissions ou repor-

tages qui restent vissés sur une conception manichéenne de l’agriculture. D’un côté, une grosse agriculture qui pollue, maltraite les animaux et produit de « l’industriel », de l’autre, une petite agriculture qui fait de la qualité, du bio mais qui n’est pas assez soutenue… sous-entendu

par la FNSEA ! Nous ne pouvons pas accepter qu’une telle vision perdure sur notre profession et influence les décideurs politiques qui ne parlent d’agriculture que sous l’angle des scandales et votent des lois sous le coup de l’émotion suscitée par les vidéos militantes.


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

SUR LE WEB  Retrouvez le programme agricole de tous les candidats.

9

terre d’actualité

Sur www.terres-et-territoires.com

PRÉSIDENTIELLE. T  OUS AUX URNES Dans le Nord et le Pas-de-Calais, près de 3 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales.

Près de 47 millions d’électeurs sont appelés à se rendre aux urnes ce dimanche 23 avril pour le premier tour de l’élection présidentielle. On compte ainsi 45,678 millions d’inscrits en France, soit 88,6 % des Français majeurs résidant sur le territoire national, et 1,3 million de Français établis hors de France. Entre les scrutins présidentiels de 2012 et de 2017, le nombre d’électeurs a progressé de 2,7 %, ce qui correspond à peu près à la croissance de la population. Le nombre d’électeurs inscrits sur les listes électorales a quant à lui augmenté de 824 000 personnes, soit une hausse de 1,8 %.

LES HAUTS-DE-FRANCE PÈSENT PRÈS DE 10 % SUR LE CORPS ÉLECTORAL FRANÇAIS Partout, le nombre d’inscrits sur les listes électorales est en augmentation mais pas forcément dans les mêmes proportions qu’en 2012. D’après les données de l’Insee, les Hautsde-France et ses 4 225 000 électeurs représentent presque 10 % du corps électoral français, derrière l’Île-de-France (6,9 millions d’électeurs), l’AuvergneRhône-Alpes (5,2 millions) et la Nouvelle-Aquitaine (4 227 000) ; mais juste devant l’Occitanie (4 millions). Dans le Nord-Pas de Calais, on recense 2 940 744 électeurs inscrits sur les listes électorales. Ils sont 1 820 344 dans le Nord et 1 120 400 dans le Pas-de-Calais.

NOMBRE D’ÉLECTEURS INSCRITS SUR LES LISTES ÉLECTORALES

Le scrutin aura lieu dans chaque commune qui, selon le nombre d’électeurs, peut avoir un ou plusieurs bureaux de vote.

LES BUREAUX DE VOTE FERMERONT À 19 H Petite particularité, celui-ci sera organisé un jour avant (le samedi 22 avril pour le premier tour et le samedi 6 mai pour le second tour), dans les bureaux de vote situés en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Saint-­

Dans le Nord-Pas de Calais, on recense 2  940 744 électeurs inscrits sur les listes électorales. Ils sont 1  820 344 dans le Nord et 1 120  400 dans le Pas-de-Calais.

46,978 MILLIONS POUR TOUTE LA FRANCE

4,225 MILLIONS DANS LES HAUTS-DEFRANCE

1,820 MILLION

DANS LE NORD

1,120 MILLION

DANS LE PAS-DE-CALAIS

© MARIE-ANNICK CARRÉ

Barthélemy, à Saint-Martin, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Polynésie française et dans les ambassades et postes consulaires situés sur le continent américain, y compris à Hawaï pour le territoire des États-Unis. À noter, le nouvel horaire de clôture du scrutin : si les bureaux de vote continueront d’ouvrir leurs portes à 8 h, les électeurs peuvent à présent voter jusqu’à 19 h au lieu de 18 h (loi organique du 25 avril 2016). Dans les grandes métropoles, comme Paris, Lyon, Lille ou Marseille, la fermeture des bureaux de vote est fixée à 20 h. 

N’oubliez pas votre pièce d’identité Afin de pouvoir voter dans le bureau de vote indiqué sur sa carte électorale, chaque électeur doit obligatoirement présenter un titre justifiant de son identité. Il peut s’agir d’une carte nationale d’identité (valide ou périmée), d’un passeport (valide ou périmé), d’un permis de conduire (valide), d’une carte vitale avec photo (valide), d’une carte de famille nombreuse (valide) délivrée par la SNCF, d’un permis de chasser avec photo délivré par le représentant de l’État (valide), d’un livret de circulation (valide), d’une carte du combattant de couleur chamois ou tricolore (valide), d’une carte d’identité ou carte de circulation avec photo délivrée par les autorités militaires (valide), d’une carte d’identité de fonctionnaire de l’État, de parlementaire ou d’élu local avec photo (valide), d’une carte d’invalidité civile ou militaire avec photo (valide), ou encore d’un récépissé valant justification de l’identité, délivré en échange des pièces d’identité en cas de contrôle judiciaire (valide).


10 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’action

SYNDICAL. L  E SOUS-PRÉFET A REÇU LA FDSEA DE CALAIS PAS-DE-CALAIS 62

À la demande d’Antoine Peenaert, président de canton FDSEA de Calais, une rencontre a été organisée à la sous-préfecture de Calais pour faire un point sur différents sujets. CHRISTELLE MAILLARD ANIMATRICE FDSEA DU CALAISIS

Un des sujets principaux abordés lors de la rencontre a été la problématique des migrants. La situation n’est plus du tout la même que l’an dernier mais il existe toujours une pression migratoire sur le secteur. Il est estimé qu’environ 200 migrants sont sur Calais et les alentours. Il n’y pas d’augmentation pour le moment. M. Berton, le sous-préfet et le commissaire de police de Calais, M. Bonnerre, ont rappelé qu’il était capital de prévenir la police (téléphone 17) dès que « vous constatez du passage de migrants ou si vous avez des campements sauvages de migrants dans vos parcelles culturales». La police doit avoir des éléments précis sur les parcours et les lieux pour organiser au mieux leurs patrouilles. «Il est judicieux de porter plainte si vous êtes concernés par des dégâts aux cultures». L’administration et l’État ont un suivi et une trace des dégâts occasionnés par les migrants. Nous avons appris également que les déchets

DÉPARTEMENT 62 LES PERMANENCES Pôle FD Conseils (sur présentation de la carte syndicale) Droit rural, droit privé, successions : Permanences assurées par Dorothée Decayeux et Pascaline Rotger. Saint-Pol : lundi 24 avril (9 h à 12 h), Chambre de commerce (face à la gare) – Après-midi sur rendez-vous à prendre à Saint-Laurent-Blangy au 03 21 60 57 13. Desvres : chaque jeudi (9 h à 12 h), Maison de l’agriculture et de la ruralité (3, rue de l’Église) – Après-midi sur rendez-vous au 03 21 10 01 60. Saint Laurent Blangy : sur rendez-vous, Cité de l’agriculture (rue R. Salengro) au 03 21 60 57 13. Droit du Travail – Droit Social – Bourse à l’emploi : Permanences assurées par Caroline Bonczyk. Desvres : jeudi 27 avril Maison de l’agriculture et de la ruralité (3, rue de l’Église) - sur rendez-vous au 03 21 10 01 60. Expropriation/Affaires foncières/ Urbanisme : Édouard Coletti reçoit à Saint-LaurentBlangy (si nécessaire, déplacement possible chez l’adhérent).

déposés par les migrants dans vos cultures peuvent être ramassés par les services techniques de la commune de Calais ou de Marck. Vous pouvez contacter la police pour que le nécessaire soit effectué. L’objectif premier étant d’éviter un campement de migrants de longue durée sur le Calaisis. Des solutions de placement en centre d’accueil en France ou des demandes d’asiles sont proposées systématiquement. Cette rencontre a également été l’occasion de soumettre nos inquiétudes face à quelques dossiers locaux. La mairie de Calais prévoit la création d’une structure équestre sur l’ancienne jungle de Calais, les agriculteurs se sont diversifiés et certains l’ont fait en créant des pensions ou des centres équestres. Ils sont nombreux dans le secteur du Calaisis, quel va être leur avenir ? La pression foncière est aussi un sujet préoccupant pour le monde agricole, l’expropriation du foncier devient de plus en plus courante, que va-t-il rester aux agriculteurs ? Une exploitation agricole est une entreprise comme

À VOTRE SERVICE Service animation Saint-Laurent-Blangy : 03 21 60 57 10. Desvres : 03 21 10 01 60. AFA (conseil, gestion, comptabilité) Desvres :03 21 10 01 60. Béthune : 03 21 01 00 81. Saint-Laurent-Blangy :03 21 60 57 00. Saint-Pol : 03 21 03 17 05. ADPL Audruicq : 4e mardi du mois de 14 h 30 à 17 h, Sivom. Beaurainville : 1er mardi du mois, de 9 h à 12 h, antenne agricole Canche-Authie, 184 rue de la Canche.

Antoine Peenaert et Pierre Lavalee, président et vice-président de canton FDSEA de Calais, sont reçus à la sous-préfecture par M. Vincent Berton. © DR

une autre, qui fait vivre cinq emplois indirects lié à l’agriculture ! La gestion de l’eau a également été abordée, le sous-préfet a été attentif et a confirmé qu’il était capital pour le territoire qu’il y ait une meilleure coordination entre les différents acteurs de l’eau. Un autre point traité est la problématique des rats musqués et la maladie qui en découle pour certains, la leptospirose. Nous apprenons par M. Dewas, directeur de la DDTM présent à la ren-

Béthune : 3e mardi du mois, de 9 h à 12 h, antenne AFA, 38 rue de la Ferme du Roy. Desvres : 2e et 4e mardis du mois, de 9 h à 12 h, Maison de l’agriculture et de la ruralité. Fruges : 1er mardi du mois, de 14 h 30 à 17 h, GRDA, 17 bis rue du Marais. Saint-Laurent-Blangy : sur rendez-vous au 03 21 60 57 22, à la Cité de l’agriculture (56 avenue Roger Salengro). Saint-Pol-sur-Ternoise : 3e mardi du mois, de 14 h 30 à 17 h, antenne AFA, Chambre du commerce.

contre, qu’un protocole est en cours d’élaboration pour le rat musqué avec la Fédération des chasseurs, nous allons prendre contact pour que le monde agricole soit impliqué dans l’élaboration de ce document. La crise de l’élevage de notre région a aussi été soulevée lors de nos échanges, M. Dewas nous informe que plus de 19 millions d’uros ont été mis en place pour aider les agriculteurs sur le NordPas de Calais (FAC, FASS, TFNB, Aide des 1 000 €, etc.), il précise

Service PAC - Conditionnalité Pour être assisté par téléphone en cas de contrôle PAC, ou si vous souhaitez un appui lors du remplissage de votre cahier d’épandage, contactez Christian Gomet au 03 27 74 02 72. À VOTRE SERVICE Animateurs Section laitière : Virginie Tellier, sur rendez-vous au 03 27 09 19 33. Autres productions animales : vos animateurs sont disponibles au 03 27 09 19 25.

Avesnes : Virginie Tellier au 03 27 09 19 33. Douai, Valenciennes : Claire Dufrénois, sur rendez-vous au 03 27 09 99 42. Cambrai : Mathieu Latapie, sur rendez-vous au 03 27 09 19 29 Dunkerque, Valenciennes : Jean-Baptiste Griffon, sur rendez-vous au 03 27 09 19 30. Hazebrouck : Amandine Traché, sur rendez-vous au 03 28 49 56 61.

que c’est un montant important par rapport aux autres régions de France ! C’est un budget conséquent, oui, mais il est sûrement insuffisant pour répondre à l’ensemble des situations compliquées que rencontrent nos éleveurs. Cette enveloppe dédiée au monde agricole de notre région est le fruit d’un travail syndical quotidien et acharné de vos responsables départementaux, le réseau FDSEA est présent tous les jours pour défendre votre métier. 

Lille : Amandine Traché, sur rendez-vous au 03 27 09 19 29. AFA (conseil, gestion, comptabilité) Sars-et-Rosières : tous les jours au 03 27 43 68 86. Hazebrouck : tous les jours au 03 28 48 96 83. Avesnes-sur-Helpe : permanences les mardis, mercredis et jeudis matin. Tél. : 03 27 57 13 79. Neuville-Saint-Rémy : permanences le mardi matin. Tél. : 03 27 70 91 85.

DÉPARTEMENT 59 VOS ACHATS DE FUEL 62 Pour la prochaine commande groupée, les groupements concernés sont ceux de FrugesFauquembergues. Merci de passer commande auprès de votre responsable local jusqu’au 5 mai pour une livraison du 15 au 19 mai.

LES PERMANENCES Service juridique Neuville-Saint-Rémy : Marie Vagniez*. Avesnes : Marie Vagniez*. Douai, Valenciennes, Lille : Marie Vagniez*. Dunkerque : Paul Debaisieux. Hazebrouck : Paul Debaisieux. Le service juridique est réservé aux adhérents à jour de leur cotisation syndicale. * Sur rendez-vous au 03 27 09 19 26. Service emploi, droit social Sur rendez-vous avec Guillaume Seneschal au 03 27 09 19 26.

VOS ACHATS DE FUEL 59 Cantons de Bavay, Berlaimont, Hautmont et Maubeuge : commande groupée tous les 5 du mois. Marc Rousseau Tél./fax : 03 27 67 22 51 ou après de votre responsable local. Cantons de Solre-le-Château et Avesnes Nord : commande groupée tous les 5 du mois. Bruno Deltour : gaec-lesnielles@orange.fr, 06 82 49 10 33 ou Benoit Pouillard : benoit.pouillard@orange.fr Cantons d’Avesnes Sud et Trélon : commande groupée tous les 15 du mois. Jean Fontaine au 03 27 59 73 74.

Arrondissements de Dunkerque et Hazebrouck : commande groupée chaque semaine avant le mardi soir auprès de Sophie Degrave au 03 28 49 56 61. Arrondissements de Lille, Douai-Valenciennes et Cambrai : commande groupée tous les 1er et 15 du mois (ou jour ouvrable suivant) avant 10 h. Commande minimum de 1 000 litres. Contact : 03 27 09 19 25. Cantons de Landrecies et Le Quesnoy : commande groupée tous les 5 du mois. Marie et Olivier Carpentier, par SMS au 06 84 69 69 75 ou mail delaplaineearl@orange.fr, Tél./fax 03 27 77 42 05.


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

MASSON PROTÉGER VOS CULTURES

11

terre d’action

Filet anti-lapins-clôture électrique FOURNITURES pour l’INDUSTRIE et l’AGRICULTURE

59144 WARGNIES-LE-GRAND – Tél 03.27.49.91.75

POINT DE VUE

FRANCIS VERMERSCH PRÉSIDENT DE L’ARRONDISSEMENT DE DUNKERQUE

LA SAGA DES SNA CONTINUE

Dans le Pas-de-Calais, les exploitants ont été touchés par les intempéries de 2016. © DR

LÉGUMES : LES PRODUCTEURS RENCONTRENT LE DÉPUTÉ BÉTHUNE 62

Vendredi 7 avril, Christian Durlin, Michel Brief et Anne Coupet ont été reçus par Stéphane Saint-André, député de la 9e circonscription du Pas-de-Calais, à Béthune, pour un bref entretien. ANNE COUPET PRÉSIDENTE DE LA SECTION LÉGUMES HORS CONTRAT FDSEA DU PAS-DE-CALAIS

Le premier sujet abordé est celui de la baisse des crédits, jusqu’alors accordés par FranceAgrimer et le ministère de l’Agriculture à la recherche et l’expérimentation de la filière légumes. « La station du pôle Légumes de Lorgies est l’unique centre de recherches au nord de Paris. C’est une référence pour les professionnels de la filière ; elle fonctionne avec peu de moyens et les producteurs mettent la main à la poche », explique Christian Durlin, président de la station. Cette décision de réduire les subventions à hauteur de 30 % risque de mettre à mal les projets engagés et pénalisera toute la filière à moyen terme, alors même que chacun sait que la recherche doit s’intensifier pour faire évoluer les pratiques agricoles, trouver des solutions alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques,

et répondre de cette façon aux attentes environnementales et sociétales actuelles. Christian Durlin est revenu sur le dossier de l’indemnisation des exploitants touchés par les intempéries de 2016, expliquant au député que l’éligibilité au plan « Calamités » repose sur deux critères : un minimum de 30 % de perte de récolte (sur des cultures non assurables). Ces pertes doivent représenter 13 % du produit brut théorique de l’exploitation. C’est ce deuxième critère qui pose problème puisqu’il ne prend pas en compte la mesure de la perte sur l’ensemble des cultures impactées de l’exploitation. Les exploitations du Pas-deCalais ont un assolement très diversifié. Bon nombre d’entre elles situées dans les zones sinistrées de 2016 peuvent se trouver écartées de l’indemnisation, à cause de ce critère des 13 %. Christian Durlin précise qu’il s’agit d’une double peine puisque, dans ce dossier, les

valeurs du barème théorique des indemnisations ont pour référence les chiffres des produits bruts par production de l’année 2014. Ils sont donc erronés. Le député s’est dit sensibilisé aux problématiques et s’est

30% L’éligibilité au plan

« Calamités » repose sur deux critères : un minimum de 30 % de pertes de récolte ; ces pertes doivent représenter 13 % du produit brut théorique de l’exploitation. engagé à relayer les requêtes des professionnels à Paris. Il a conclu l’entretien en émettant le souhait de visiter la station du pôle Légumes. Les agriculteurs se sont dits prêts à l’accueillir dans les plus brefs délais.

L’année dernière, les agriculteurs avaient dû vérifier leurs SNA et apporter de nombreuses modifications sur leurs positions et sur leurs caractéristiques qui devaient être prises en compte. Quelle surprise, lorsque j’ai reçu un appel d’un agriculteur ce weekend qui m’expliquait son problème de déclaration PAC. Il a une SNA qui empiète sur son champ. Déjà l’année dernière, le même problème était arrivé. Il avait effectué les modifications, mais l’administration ne les avait pas prises en compte ! On nous dit cette année, que le dossier sera simple… mais dès que l’on met le nez dedans, on trouve des anomalies. Il y a les haies qui n’en sont pas et qui, cette année encore, apparaissent sur le dossier PAC comme des haies, avec la réglementation BCAE7 qui les accompagne et qui nous bloque pour tout ! Je redoute que ce ne soit pas des cas isolés, surtout dans notre secteur qui est une région à wateringues. Les agriculteurs n’ont pas de temps à perdre avec ces contraintes administra-

tives, au détriment de notre travail. Cette année, les agriculteurs doivent en plus être méfiants pour les 5 % de SIE notamment pour une haie mitoyenne entre deux agriculteurs, qui n’est plus comptée que pour 50 % de sa longueur, pour l’un et pour l’autre. Cette année, la clôture se fait le 15 mai, et avec les nombreux jours fériés, il est nécessaire de faire son dossier PAC rapidement car nous ne savons pas quelles surprises nous attendent dans nos dossiers. Par exemple, des SNA, comme les wateringues, peuvent apparaître dans les dossiers sur toutes leurs longueurs même lorsqu’elles bordent les champs des voisins. Cela peut paraître étrange, mais c’est normal. Le beau temps nous a permis d’avancer dans les champs, alors ne prenons pas de retard sur nos dossiers PAC. Attention, le broyage des bandes enherbées devrait être interdit du 4 mai au 4 juillet, l’arrêté est en cours de signature, pour l’ensemble du département et des contrôles auront lieu.  


12 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’action

ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

2 MAI | 9 H 30

AG de la SDAE, les retraités actifs 62 Lieu : R  ue d’Ostreville à SaintMichel-sur-Ternoise. Thème : À  la découverte des médecines douces.

SALON

6 MAI | 15 H

FOIRE DE PARIS L’Union agricole du canton de Cassel organise un déplacement à la Foire de Paris, Porte de Versailles, le samedi 6 mai. Départs : - Salle des sports d’Arnèke à 5 h précises ; - Cassel, arrêt de la Cornette (Siden) à 5 h 10 ; - Place de Saint Sylvestre Cappel à 5 h 25 précises. Prix : 35 € par personne (entrée + transport en bus). Règlement obligatoire à l’inscription. Inscription avant le vendredi 28 avril par téléphone ou par mail auprès de : - Patrick Wexsteen : 03 28 42 41 04 ou

AGENDA

06 76 43 80 65 – patrick.wexsteen@ orange.fr - Laurence Barrois : 03 28 48 46 82 ou 06 16 13 70 41 – laurence. barroisgoblet@sfr.fr

JOURNÉE D’INFORMATION

3 MAI

Journée régionale dédiée à l’installation et la transmission JA Lieu : À  Hermies. Thème : L e colloque régional à l’installation sur le thème de la coopération. Émergence du projet – Comment devenir agriculteur ? Vivre le métier d’agriculteur – Quels outils de travail en commun sont à ma disposition ? Transmettre son exploitation – Pourquoi et comment transmettre mon exploitation ? La mise en pratique : avec la visite de la Cuma « Endicourt ».

FORMATIONS

27 AVRIL | DE 9 H À 17 H SÉCURISER SA RÉCOLTE : CONTRACTUALISATION ET ASSURANCES Organisation : FDSEA 62 Lieu : Le à Saint-Laurent-Blangy.

Durée : 7 h. Financement Vivea. Participation aux frais de formation (30 € repas inclus). Inscription auprès de la FDSEA 62 au 03-6261-42-01. Animation : André Pruvost, conseiller d’entreprise AFA et Pascaline Guerlain, juriste FDSEA 62. RÉALISER SA TÉLÉDÉCLARATION PAC SUR TÉLÉPAC Organisation : AFA et FDSEA 62 Durée : 3 h (matin ou après-midi au choix) Objectif : Réaliser sa télédéclaration PAC sur Télépac. Ces formations auront lieu tous les jeudis : 27 avril : Maison familiale de Samer, cyber-espace à Frévent, Cité de l’agriculture à Saint-Laurent-Blangy, lycée Sainte-Marie à Aire-sur-la-Lys. 4 mai : Maison familiale de Samer, cyber-espace de Saint-Pol-surTernoise, Cité de l’agriculture à Saint-Laurent-Blangy, lycée Sainte-Marie à Aire-sur-la-Lys. 11 mai : Maison familiale de Samer, cyber-espace de Saint-Pol-surTernoise, Cité de l’agriculture à Saint-Laurent-Blangy, lycée Sainte-Marie à Aire-sur-la-Lys.

L’AFA | VOUS INFORME

LES ÉCHÉANCES ÉCONOMIQUES

05.05

X Intempéries 59 – juin 2016 – perte de fonds et de récolte : Date limite de dépôt de la demande sur TELECALAM pour les communes éligibles.

15.05

X Déclarations PAC – Bovins, MAE et Surfaces et Transfert de DPB : D  ate limite de dépôt des dossiers sur TéléPAC et d’envoi des clauses à la DDTM.

LES ÉCHÉANCES SOCIALES ET FISCALES

02.05

X Entreprises clôturant un exercice le 31/01/2017 : d ate limite de dépôt de la déclaration de résultats n° 2065 et ses annexes (IS) ; ainsi que de la déclaration annuelle CA12 E (TVA – régime simplifié).

03.05

X TVA Régime Simplifié Agricole : D  ate limite de souscription de la télédéclaration de régularisation n° 3517 AGR CA12A. Date limite de dépôt de l’acompte trimestriel n° 3525 bis. X Contrats de prêts réalisés en 2016 : D  épôt de la déclaration n° 2062 par les débiteurs. X TVA Régime Général Simplifié (exercice année civile) : D  ate limite de souscription de la télédéclaration de régularisation n° 3517 CA 12. X SCI non soumises à l’IS : D  ate limite de dépôt de la déclaration n° 2072 (18.05 si téléprocédure).

15.05

X TVA – Opérations intracommunautaires – DEB - DES : D  ate limite de dépôt des déclarations d’échanges de biens et européennes de services de avril 2017.


MASSON

TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

PROPRETÉ ?

NETTOYEURS HP MAS 200 / 200 bars 14 L/M Démo • SAV • Reprise

13

terre d’initiatives

59144 WARGNIES-LE-GRAND

Tél. 03 27 49 91 75 • Fax : 03 27 49 84 36

MÉTHANISATION.LA VOIE SOLIDE : UN FORT POTENTIEL Les Journées de la recherche et de l’innovation sur le biogaz et la méthanisation étaient organisées par UniLaSalle et ATEE-club Biogaz les 11, 12 et 13 avril, à Beauvais. DOMINIQUE LAPEYRE-CAVÉ

La matinée du 11 avril était consacrée à un état des lieux de la méthanisation par voie sèche et solide, méthode peu développée en France. En effet, actuellement, les méthaniseurs agricoles fonctionnent principalement avec des substrats liquides tels que les lisiers de porcs ou de bovins. Mais ce modèle paraît insuffisant pour répondre aux objectifs chiffrés. D’autres substrats sont mobilisés tels que résidus de cultures et fumiers. Tel était le message délivré par André Pauss, de l’université de technologie de Compiègne. Son propos dressait un état comparatif entre la France et l’Allemagne. Tandis que l’Allemagne compte 9 000 unités de méthanisation pour une production de 4 000 MW, la France ne recense que 463 unités pour une production de 380 MW. Il y a de nombreuses raisons à cette différence : antériorité en Allemagne, aides financières, standardisation des procédés... En France, seulement 9 % des unités de méthanisation sont par voie sèche (ou solide) alors que le gisement de fumier est largement supérieur à celui des lisiers. Autant dire qu’il y a une inadéquation entre le potentiel et le développement des installations. Avec un objectif affiché de 1 500 unités et l’ambition du plan

Table ronde lors de cette première matinée des Journées de la recherche et l’innovation sur le biogaz et la méthanisation à Beauvais. © D. L.-C.

Emaa (énergie, méthanisation, autonomie, azote), la méthanisation par voie sèche devrait se développer. Actuellement, sur le territoire national, seulement 57 unités utilisent ce procédé. Et elles sont très mal réparties sur le territoire, sans que l’on sache expliquer pourquoi. Par exemple, six installations en Vendée, et aucune dans la Somme. Dans les Hauts-de-France, une seule fonctionne. Deux sont en projet sur les 69 unités en service, la majorité étant

Les verrous techniques et scientifiques des procédés de méthanisation voie sèche

MENACES

FAIBLESSES

OPPORTUNITÉS

FORCES

• Rentabilité • Restrictions budgétaires • Contre-références • Accidents/Risques • Peu ou pas de constructeurs français • Temps Retour Investissement élevé • Pas de briques technologiques standardisées • Faible valorisation énergétique • Capitalisation des connaissances • Plan EMAA transition énergétique • Feuille de route ADEME 2050 • Observatoire ADEME • Recherche académique et industrielle • Levée des verrous technologiques et scientifiques • Initiatives : plateforme SOLIDIA, SITA Grand Narbonne, GIS Solimétha

située dans le Nord et le Pas-deCalais.

DES PROCÉDÉS DIFFÉRENTS En méthanisation solide, le procédé peut se faire en discontinu, c’est la majorité des cas. Le substrat (paille, fumier...) est chargé dans des silos, container, un couvercle est disposé et la méthanisation se fait sur une quarantaine de jours environ avant d’effectuer la vidange. C’est le cas de l’installation du Gaec du Bois Joly, en Vendée, présentée en exemple lors de la table ronde. Sur cet élevage de bovins et de lapins, quatre digesteurs fosses ont été installés, recouverts d’une membrane caoutchouc. Le biogaz est amené vers un cogénérateur et la chaleur est récupérée pour le chauffage de l’élevage de lapins, la maison, l’eau chaude sanitaire et pour sécher bûches et plaquettes de bois. Après quelques années de fonctionnement et amélioration de l’existant (mécanisation de la fermeture des digesteurs), l’exploitant a dressé le bilan : installation simple, facile à maîtriser, rémunératrice, bonne image du grand public et des agriculteurs et redynamisation du milieu de l’élevage (permet de sécuriser l’avenir). De quoi ouvrir des perspectives et permettre le dévelop-

pement d’un potentiel auquel chercheurs, constructeurs et conseillers œuvrent en commun

VERROUS TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES Parmi les verrous identifiés dans les travaux de thèse de plusieurs chercheurs, le potentiel méthane figure en tête. En effet, ce potentiel, évalué pour chaque substrat possible (fumier, paille) en laboratoire, correspond-il à la réalité d’une installation ? Laura André, chercheuse à UniLaSalle Beauvais, a mené des travaux qui aboutissent

tantôt à une surévaluation, tantôt à une sous-évaluation, qui rendent difficile le bon dimensionnement des méthaniseurs. Les constructeurs proposent à l’agriculteur des tests pilotes sur des quantités plus importantes que celles utilisées en laboratoire, avec les substrats envisagés. On approche alors des résultats observés ensuite lors du fonctionnement de l’installation. Autre verrou : la production d’acides gras volatils pendant la méthanisation, qui font baisser le pH et réduisent la production de biogaz. 

Mobiliser les ressources Dans un premier temps, il faut évaluer les gisements des matières sèches qui sont potentiellement réparties sur l’ensemble du territoire dans les élevages. Et, en premier lieu, les effluents bovins. L’analyse et le croisement de données (recensement agricole, base de données de l’identification nationale...) permettent d’évaluer à 87 millions de tonnes par an la production d’effluents bovins. Par ailleurs, la répartition géographique des effluents, et donc le regroupement possible pour alimenter des méthaniseurs par voie sèche, avec toute la logistique et les coûts que cela entraîne, sont un autre point à considérer. Pour ce qui est des pailles, le potentiel est à relativiser. En effet, une partie de la production est utilisée par les éleveurs, une autre pour la construction et une partie doit être retournée au sol pour la préservation de la matière organique et le stockage du CO2. Enfin, même si les pailles présentent un potentiel bio-méthanogène certain, elles présentent aussi des inconvénients (forte capacité de rétention d’eau, faible teneur en azote) à prendre en compte.


14 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 SUR LE WEB  Les 17 propositions de l’organisation Saveurs Commerce pour le commerce de proximité sont à lire

terre d’initiatives

sur www.terres-et-territoires.com

ALIMENTATION. U  N LIVRE VERT POUR LE COMMERCE DE PROXIMITÉ L’Union nationale des syndicats de détaillants en fruits, légumes et primeurs interpelle les candidats aux prochaines élections sur l’importance du commerce alimentaire de proximité.

Épouse d’agriculteur et ancienne conseillère en environnement d’un centre régional de gestion, Céline Schryve rêvait « depuis longtemps » d’une reconversion dans la vente de fruits et légumes. © DR

PRIMEUR.DES BOX QUI SENTENT LA FRAÎCHEUR Pour sa reconversion professionnelle, Céline Schryve a opté pour la vente de fruits et légumes depuis un magasin installé au cœur des Flandres et un système de paniers livrés au bureau.

« Saveurs Commerce » regroupe quelque 14 300 détaillants spécialisés dans les fruits et légumes, l’épicerie ou les produits issus de l’agriculture biologique. © DR

VINCENT FERMON

La période pré-électorale est propice à voir nombre de corporations attirer l’attention des candidats sur leur situation. L’Union nationale des syndicats de détaillants en fruits, légumes et primeurs ne fait pas exception en publiant un « Livre vert » dans lequel elle expose ses propositions pour soutenir le commerce de proximité. « Saveurs Commerce » – c’est l’autre nom de l’organisation professionnelle –, regroupe quelque 14 300 détaillants spécialisés dans les fruits et légumes, l’épicerie ou les produits issus de l’agriculture biologique. Le secteur d’activité représenterait pas moins de 28 000 emplois, pour un chiffre d’affaires de six milliards d’euros. Pour l’organisation Saveurs Commerce, « il est important que le futur gouvernement et la prochaine législature mettent en place un environnement favorable pour les cinq prochaines années afin que les Français puissent toujours trouver la diversité alimentaire qui caractérise le pays ». Le commerce de proximité « participe à l’attractivité des territoires, contribue au lien social, au maintien des populations et constitue une importante source d’emplois ». Une enquête réalisée par Saveurs Commerce auprès de ses adhérents montre leurs principales

préoccupations. 2 000 commerçants se sont ainsi prêtés au jeu.

LES DÉTAILLANTS DÉBALLENT LEURS CRAINTES Ce sont aussi les résultats de cette consultation qui ont permis à l’organisation de rédiger ses dixsept propositions pour le commerce de proximité. Sans vraiment de surprise, le soutien à l’activité des entreprises apparaît en première ligne (51,3 %). Baisse des charges et simplifications administratives seraient les bienvenus. La redynamisation des centres-villes apparaît en seconde position (24,3 %) avec « un développement commercial raisonné à dimension humaine ». Si pour nombre de commerces de proximité, la concurrence est bien souvent saine et stimulante, elle est en revanche malvenue quand elle s’exerce par d’autres formes de distribution. PRIMEUR, UN « VRAI » MÉTIER Le régime des ventes au déballage, par exemple, agace un certain nombre de commerçants. Autorisée depuis 2011 tout au long de l’année sur les parkings pour les fruits et légumes, ces ventes créeraient une concurrence déloyale : « Le recours massif aux ventes au déballage pour écouler directement certaines productions de fruits et légumes a des conséquences immédiates sur les territoires concer-

nés », regrettent les responsables de Saveurs Commerce. La thématique « emploi » se trouve en troisième position (2,8 %) des préoccupations des commerçant interrogés avec un souhait de mieux former les professionnels et de faciliter les transmissions d’entreprise. S’installer en tant que « primeur » et plus généralement commerçant de détail ne s’improvise pas. Elle recommande ainsi la mise en place d’un stage préalable et obligatoire à l’installation des candidats. Enfin, le renforcement de la sécurité des marchés et des centresvilles intéresse 2,7 % des commerçants de détail. Lesquels demandent aussi que l’élargissement de la période d’ouverture des marchés hebdomadaires. Contraints jusqu’à présent de libérer leurs emplacements « entre 13 et 15 h selon les villes », les commerçants ambulants demandent à bénéficier de plages horaires plus larges ; ce qui leur permettrait de ne plus refuser un certain nombre de ventes à des clients qui leur rendent visite de plus en plus tard. Un marché qui s’installe dans un village ou dans une ville, un commerce de centreville qui rouvre ses portes, c’est un peu de dynamisme retrouvé, un nouveau service rendu à des consommateurs en quête de plus de proximité et des emplois à la clé. 

Une envie de fraises ? « En ce moment, c’est possible, sourit Céline Schryve. Et elles sont françaises, du Lot-et-Garonne ». La barquette de fraises est depuis quelques jours le produit-phare que la gérante de « Couleurs et Saveurs de Céline » propose à ses clients via une distribution de « Box ». La Box de Céline, c’est une cagette en bois dans laquelle elle glisse un nombre équivalent de fruits et légumes, pour environ deux personnes et un budget de huit euros. La composition du panier change chaque semaine pour suivre le rythme des saisons. En prime, une recette « maison » accompagne chaque livraison, tenant de l’offre. Les étiquettes affichées sur les rayonnages sont fidèles à la volonté de la commerçante de privilégier les produits locaux : les pommes proviennent d’un verger de Sercus, dans le Nord ; les laitues, butternut et autres endives sont cultivées dans une exploitation de SainteMarie-Cappel ; les céleris viennent de Clairmarais.

DES FRUITS ET LÉGUMES AU TRAVAIL Son passé de conseillère en environnement dans un centre de gestion guide forcément Céline dans son sourcing : « J’ai tendance à privilégier les fournisseurs locaux, qu’ils soient artisans ou agriculteurs. Cela demande forcément un peu plus de temps, mais les retours des consommateurs sont très positifs. », explique Céline, dont l’époux est agricul-

teur à Ochtezeele. Entre clients « abonnés » et d’autres plus opportunistes, l’éventail est varié : « J’ai des clients qui achètent la box les yeux fermés, et d’autres qui la prennent en fonction de sa composition. Les livraisons au sein d’entreprises se développent aussi très bien ». Les commandes s’effectuent quant à elles au comptoir du magasin, mais également de plus en plus via le site web de Céline et sa page Facebook. La prochaine étape pour « Couleurs et Saveurs de Céline » est d’ailleurs la refonte de ses outils numériques.

UN SOURCING PROCHE DE 100 % LOCAL En novembre 2016, lorsqu’elle reprend l’activité de l’ancienne boutique « Fleurafruit », le service de box n’existait pas encore. L’espace fleuristerie est quant à lui resté, à l’entrée du magasin. Des produits d’épicerie fine sont également en bonne place. « L’avantage, explique la commerçante, c’est que l’on peut proposer des paniers garnis avec des produits fabriqués à 100 % de la région. Certains clients sont surpris que l’on puisse trouver des confiseries fabriquées dans le village de Steenwerck ». À quelques pas de « Couleurs et saveurs de Céline », d’autres commerces de proximité (CaféPMU, boucherie-charcuterie, boulangerie-pâtisserie, pharmacie) permettent à la clientèle de faire un maximum d’emplettes en un minimum de temps.  VINCENT FERMON PRATIQUE Couleurs et saveurs de Céline 40, rue Paul Gosset 59285 Arnèke www.couleursetsaveursdeceline.com et sur Facebook


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

PORTES-OUVERTES

CAPRIN. U  N MORCEAU DE PASSION À PARTAGER L’opération « Tous en bottes » du réseau Civam est l’occasion de partir à la rencontre de Philippe Besset, éleveur de chèvres depuis une trentaine d’années à Marchiennes (59). VINCENT FERMON

C’est à croire que le fait de ne plus accueillir de public sur sa ferme lui a manqué. La centaine de visiteurs qui participaient avec bonheur aux portes-ouvertes de la Chèvrerie du Cattelet vont pouvoir en retrouver le chemin, les 29 et 30 avril. Pour Philippe Besset, l’éleveur qui s’est installé il y a une trentaine d’années dans le Douaisis, ouvrir les portes de son exploitation est l’occasion de partager une passion : celle de l’élevage de chèvres, mais aussi de la transformation de leur lait en différents fromages. « Ses chèvres, ce sont ses bébés. L’éleveur les reconnaît toutes, chacune ayant pour lui sa particularité », explique-t-on du côté du Civam, qui assure la promotion et l’accompagnement de l’événement. L’emploi du temps de Philippe Besset est partagé entre l’entretien du troupeau, la traite quotidienne et la fabrication de fromages. Depuis ses débuts, en 1987, l’atelier a bien progressé, passant d’un troupeau de 20 chèvres à plus de 200 aujourd’hui. Les animaux sont principalement de race Alpine, même si l’on trouve quelques sujets de race Saanen ou Poitevines.

DU CROTTIN AU FLINOIS Originaire de Sologne et fils d’agriculteur, Philippe Besset entend conduire son troupeau selon une philosophie qu’il résume en trois points : « Respect de l’animal, de la tradition et du savoir-faire ». La tradition et le

Au cours des visites commentées de son exploitation, Philippe Besset présente l’élevage de ses chèvres jusqu’à la fabrication des différents fromages. © DR

respect, c’est dans sa manière d’élever ses animaux qu’on les retrouve tandis qu’il exprime son savoir-faire dans la transformation laitière. Les fromages peuvent ainsi être aromatisés à la ciboulette, à l’ail et aux fines herbes, au poivre, aux échalotes, à la tomate séchée… ou aux fruits secs (raisins, figues, ananas, papaye, citron…). La fabrication est artisanale et fait appel aux techniques de moulage à la louche et de pré-égoutté. Il est ensuite laissé frais, ou affiné « pour gagner en goût ». Différents formats sont en outre pro-

18 fermes à découvrir avec « Tous en bottes » les 29 et 30 avril Les journées portes-ouvertes de la Chèvrerie du Cattelet s’inscrivent dans l’événement « Tous en bottes » proposé par le Centre d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural (Civam). Cet organisme s’engage à travers différentes actions pour le développement d’une agriculture durable, le respect des terroirs et des aliments de qualité, ainsi que la défense du monde rural. Avec l’opération « Tous en bottes », le Civam invite à la découverte ou à la redécouverte en toute simplicité des métiers de l’agriculture, des savoir-faire et des produits qui en sont issus. Rendez-vous annuel, il se déroule à l’échelle de la France entière en partenariat avec les Civam de chaque région. Plus d’infos sur www.civam-nordpasdecalais. fr/tous-en-bottes/

15

terre d’initiatives

posés, du crottin à la buchette. La spécialité de la Chèvrerie du Cattelet a un nom : le Flinois, « un petit fromage frais nature ». En fonction des saisons, tommes de chèvre, faisselles et fromages blancs peuvent aussi être préparés.

DES ANIMATIONS FAMILIALES La fromagerie est quant à elle – on n’ose pas écrire « évidemment » – aux normes européennes avec sa salle de fabrication, une pièce de préparation des commandes, un hâloir pour l’affinage des fromages secs, des pièces frigorifiques pour la conservation des fromages frais et une salle de nettoyage. Les visites de la fromagerie s’effectuent depuis un couloir vitré, permettant de découvrir les différentes étapes de fabrication. Lors de ses journées portesouvertes, Philippe Besset entend proposer une journée familiale et conviviale. Au programme, les visiteurs pourront participer à des visites commentées de l’élevage, déguster les fabrications de la Chèvrerie du Cattelet, découvrir « le chèvre dans tous ses états » ou encore « tout savoir sur la fabrication fromagère » via une exposition photos.  PRATIQUE Chèvrerie du Cattelet Route de Flines-les-Râches (D35) 59870 Marchiennes


16 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’initiatives

ACTEURS DE DEMAIN

GAËTAN SAVARY. UN COUP DE JEUNE À L’ACHAT EN LIGNE La plateforme Mange Malin développée par un jeune entrepreneur de l’Arrageois entend bien ne pas être seulement un outil de plus pour la commercialisation de produits fermiers. VINCENT FERMON

À 20 ans, Gaëtan Savary entre dans sa vie de jeune entrepreneur à pleines dents. Fils d’agriculteurs installés à Farbus, dans l’Arrageois, il a lancé il y a quelques semaines la plateforme mangemalin.fr. Le site mangemalin.fr propose d’être l’intermédiaire entre magasins de produits fermiers et des consommateurs de plus en plus attentifs à l’origine des aliments. Ses premières commandes ont été passées « il y a trois semaines », et l’engouement pour ce nouveau service de distribution de produits fermiers serait croissant.

J e mise sur la proximité en insistant sur le fait que les produits viennent d’un rayon maximum de 80 kilomètres autour du point de retrait. »

DES PRODUCTEURS MIS EN AVANT Après avoir obtenu son Bac à l’Institut Saint-Éloi de Bapaume, Gaëtan suit un BTS Productions agroalimentaires à l’Institut d’Anchin, à Pecquencourt. C’est là que l’idée de créer une plateforme de mise en relation des magasins de produits fermiers et les consommateurs lui vient. « Comme tout le monde, une fois diplômé, j’ai d’abord cherché un

emploi dans une entreprise avant de me décider à être mon propre patron », explique Gaëtan Savary, attentif à ce qui se passe autour de lui. L’idée de Mange Malin est de permettre à des consommateurs de se géolocaliser sur une carte interactive afin de trouver le magasin de produits fermiers le plus proche de chez eux, pour ensuite effectuer une commande. Le site Mange Malin ne se contente pas de proposer une liste de produits puisqu’il met en avant les producteurs en proposant une description de chacun. Pour l’heure, un point de vente de produits fermiers installé à Gavrelle, les Fermiers de l’Artois, a choisi de faire confiance à Mange Malin.

AUTONOMIE DES UTILISATEURS Pour rémunérer son service, Gaëtan Savary prélève une commission de 13 % sur le montant final du ticket. Les fournisseurs sont réglés à la fin de chaque mois et sont tenus par un contrat renouvelable chaque année. Pour c e s m ê m e s p r o d u c t e u r s -­ fournisseurs, le jeune chef d’entreprise a voulu une utilisation simple et autonome : « Chaque producteur a accès à la plateforme pour indiquer lui-même les quantités disponibles et les prix auxquels il souhaite vendre ». Chaque produit est rangé par catégories. Côté clients, le règlement des paniers s’effectue en ligne, via un service de paiement sécurisé. Les commandes s’effectuent jusqu’au mercredi, minuit, pour une livraison au choix, le vendredi ou le samedi. Le service est accessible depuis un ordinateur portable, un Smartphone ou une tablette. UN CONTEXTE CONCURRENTIEL Pour faire connaître son entreprise, il mise d’abord sur le bouche-à-oreilles et les outils numériques : « On est très présent sur Facebook, Twitter, Instagram ». L’avantage de ces nouveaux outils ? « On arrive à toucher un large public, sans for-

GAËTAN SAVARY EN 3 DATES 1996. Naissance de Gaëtan Savary à

2014. Lycéen à l’Institut Saint-Éloi à

2017. La plateforme Mange Malin est

cément investir beaucoup d’argent », assure-t-il. Les cibles privilégiées de ces canaux de communication sont bien évidemment les jeunes consommateurs, quitte à bousculer quelques idées reçues : « Finalement, on est loin des clichés sur l’alimentation des jeunes. On se rend compte qu’ils s’intéressent aussi à ce qu’ils mangent ». Dans un contexte concurrentiel et surfant sur la vague du « consommer local », le site Mange Malin est forcément observé par les promoteurs d’autres types de plate-

formes, déjà bien implantées. « J’ai dû me lancer rapidement pour trouver une place, mais je mise sur la proximité en insistant sur le fait que les produits proviennent d’un rayon maximum de 80 kilomètres autour du point de retrait », assure M. Savary. Le jeune homme ne manque pas d’idées pour développer son entreprise, entre élargissement de l’offre produits et services aux consommateurs : « On devrait bientôt pouvoir proposer des cours de cuisine avec des produits Mange Malin », imagine Gaëtan.

Qui entend bien développer la vente de produits fermiers de manière « conviviale ». Un point-relais pour le retrait des commandes pourrait être installé dans l’Audomarois, ainsi qu’à Farbus. Un service de livraison des paniers à domicile pourrait également être mis en place, avec une structure locale de l’Arrageois, dans un rayon de 15 kilomètres. Enfin, parmi les autres (nombreuses) nouveautés, les clients devraient pouvoir prochainement donner leur avis sur les produits et le site. 

Arras, avant de grandir dans l’exploitation familiale de ses parents, agriculteurs, à Farbus.

Bapaume, il décroche son Bac avant de poursuivre en BTS à l’Institut d’Anchin, à Pecquencourt.

officiellement lancée sur le Web après deux tentatives pour « mûrir » le projet.


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

17

cours et marchés Productions végétales

CÉRÉALES

18 avril N : nominal ; C : camion ; TC : train complet ; P : péniche ; A : acheteur ; V : vendeur ; T : traité BLE TENDRE Rendu Rouen Fob Moselle

Spécifications 76/220/11 Spécifications 76/220/11 fourrager 70 kg/hl mini fourrager 68 kg/hl mini Départ Spécifications Eure/Eure-et-Loir BPMF 74 kg/hl fourrager 68 kg/hl mini Marne BPMF éthanol fourrager 70 kg/hl Aisne meunier 76 kg/hl fourrager 70 kg/hl Aube meunier fourrager 70 kg/hl ORGE FOURRAGERE Rendu Spécifications Rouen 62-63 kg/hl Fob Spécifications Moselle sans limit. d'orgettes 60 kg/hl mini sans limit. d'orgettes 58 kg/hl Départ Spécifications Eure/Eure-et-Loir 60 kg/hl 58 kg/hl Marne fourrager 62 kg/hl fourrager 58 kg/hl Aisne fourrager 58 kg/hl Aube fourrager 58 kg/hl MAIS Rendu Spécifications Bordeaux Fob Rhin

Spécifications

Départ Eure/Eure-et-Loir Marne Aisne/Ardennes Aube

Spécifications

Échéance avr.-juin Échéance avr.-juin avr.-juin avr.-juin Échéance avr.-juin avr.-juin

avr.-juin

€/t 159,50 €/t 154,50 145,00 140,00 €/t 152,00 139,00 inc. 144,00 139,50 inc. 140,50 à 141,50 inc. 137,50 à 138,50

Échéance avr.-juin Échéance avr.-juin avr.-juin Échéance avr.-juin avr.-juin avr.-juin avr.-juin avr.-juin avr.-juin

€/t 138,00 €/t 125,00 120,00 €/t 126,00 115,00 125,00 118,00 119,00 à 120,00 116,00 à 117,00

Échéance avr.-juin juil.-sept. Échéance avr.-juin juil.-sept. Échéance avr.-juin avr.-juin avr.-juin avr.-juin

€/t 162,00 164,00 €/t 165,00 167,00 €/t 161,00 171,00 172,00 à 173,00 169,00 à 170,00

avr.-juin avr.-juin avr.-juin

RECOLTE 2016 Observations T Observations N N N Observations V C N C C N C T C C N C C N C RECOLTE 2016 Observations T Observations N N Observations N C N C T C T C N C N C RECOLTE 2016 Observations N T Observations N N Observations T C T C N C N C

OLÉO-PROTÉAGINEUX COLZA Rendu Spécifications Rouen Huningue/Ottmarsheim Fob Spécifications Moselle POIS Rendu Spécifications Rouen Pois jaune fourrager Départ Spécifications Eure/Eure-et-Loir Pois jaune fourrager Aisne fourrager Marne fourrager Yonne fourrager Aube fourrager

PRIX

DU

LIN TEILLÉ

mois de : Février 2017 Récolte complète

Échéance avr.-juin avr.-juin Échéance mai-juin

€/t 392,00 397,00 €/t 401,00

Échéance avr.-juin

€/t 226,00 n.p. €/t inc. 200,00 210,00 210,00 210,00 210,00

avr.-mai avr.-mai avr.-mai avr.-mai avr.-mai

RECOLTE 2016 Observations N N Observations A RECOLTE 2016 Observations N Observations C N C N C N C N C N C

FRANCE

(source Cipalin)

Récolte 2016 Récolte 2015 224,6 Mini : 100 251,0 (+3,5) Maxi : 314 (-20,6) 223,2 Mini : 90 257,4 (+0,6) Maxi : 314 (=) Prix en Euros/100 kg de Fibres longues - base Comptabilités Matières Mini/maxi fibres longues classées - base Ventes hebdomadaires

Echéance 07/04/17 Mai 2017 - € 163,25 Sept. 2017 - € 169,25 Déc. 2017 - € 173,25 Mars 2018 - € 176,5 Mai 2018 - € 179 Sept. 2018 - € 178,25 Déc. 2018 - € 180,5 Mars 2019 - € 180,5 Mai 2019 - € 180,5 Sept. 2019 - € 180,5 Volume 35937

10/04/17 162,5 170,75 174,50 177,5 180 179 181,25 181,25 181,25 181,25 47699

11/04/17 162,25 169,5 173,50 176,5 178,5 178 180,5 180,5 180,5 180,5 51253

ORGE DE MOUTURE : DEGRADATION DES CULTURES Les prix de l’orge fourragère sur le marché physique français se raffermissent, soutenus par une demande à l’international. Les prévisions d’exportations d’orges vers les pays tiers sur 2016-2017 sont de fait révisées, par FranceAgriMer, « à la hausse à 2,4 Mt, soit 400 000 tonnes de plus que le mois dernier, en raison d’achats substantiels de l’Arabie saoudite ». Dans ce contexte, «le stock de fin de campagne s’allège nettement à 1 Mt (- 600 000 t)». Selon Céré’Obs, le taux d’orges d’hiver évoluant dans des conditions bonnes à très bonnes régressent de 85 % à 82 % entre les semaines 13 et 14 (91% en 2016). Le stade «épi 1cm» s’achève et celui de «2 nœuds» prend le relais, passant de 11 % à 53 % (38 % en 2016).

PAILLES ET FOURRAGES 14 avril

PAILLES DE BLE Centre Bassin Parisien : A titre indicatif ✔ Balle rectangulaire sous abri 300-400 kg :....................................50 €/t ✔ Balles pickup (départ champ) 25 kg : ................................................ n.p. Nord-Est : ✔ Balles de 20-25 kg à l'abri : ..............inc. ✔ Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg sans abri :............................................inc. ✔ Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg sous abri : ................................50-55 €/t

ORGES DE BRASSERIE : LES ORGES DE PRINTEMPS PENALISEES PAR LE DEFICIT HYDRIQUE Les prix des orges de brasserie ont évolué dans des marges très étroites cette semaine, quelle que soit la variété ou la campagne. Le marché est inactif, les opérateurs sont attentifs quant à l’évolution de la météorologie. Côté champs, selon Céré’Obs, le stade « levée » évolue de 91 % à 98 % entre les semaines 13 et 14 (91 % en 2016). Les conditions de culture «bonnes à très bonnes» évoluent de 87 % à 86 % (95 % en 2016).

SUCRE (Londres)

18 avril

MAIS : RENCHERISSEMENT Les prix du maïs sur le marché physique français ont progressé cette semaine, dans le sillage des marchés à terme européen et américain. Les précipitations pourraient retarder les semis aux Etats-Unis et perturber la récolte argentine. Côté fondamentaux, FranceAgriMer n’a pas opéré de bouleversement majeur concernant le bilan français du maïs pour 20162017, « exception faite d’une légère diminution des prévisions de ventes vers l’Union européenne à moins de 4,4 Mt. Celles de stock à la fin de la campagne « avoisinent 2 Mt ». Selon le département américain à l’Agriculture (USDA), la production mondiale est estimée à 1 053 Mt en avril contre 1 049 Mt en mars. Le marché n’est guère actif sur les places hexagonales. On notera quelques affaires de la part des fabricants d’aliments pour animaux. Selon Céré’Obs, les semis progressent de 6 % à 31 % en semaine 14. Le stade « levée » débute à 2 % (0% en 2016).

CHEZ NOS VOISINS 14 avril PAYS-BAS CAF Rotterdam Blé tendre (en euro/tonne) : avr., 174,00 mai-juin, 174,00 sept-dec., 171,00 janv.-juin, 176,00 Orge UE CAF Hollande (en €/tonne) : mai-juin, 155,00 juil., 148,00 août-sept., 155,00 janv.-juin, 159,00

COLZA : CULTURES PENALISEES PAR LE MANQUE D’EAU Les prix du colza sur le marché physique français se sont légèrement raffermis dans le sillage du marché à terme européen. Terres Inovia confirme un déficit hydrique sur la plupart des régions de l’Hexagone. Ainsi, en région Centre-Val de Loire, « des soucis de floraison sont observés avec une floraison qui n'arrive pas à s'épanouir ». Une des raisons invoquées par l’institut technique de la filière oléagineuse française consiste en « des défauts d'enracinement qui, dans un contexte de sécheresse plus ou moins marquée, pénalisent l'alimentation des plantes ». Dans ce contexte de fermeté, les vendeurs font de la rétention de marchandise, espérant que la tendance haussière se poursuivent. Les cours des tourteaux de colza s’apprécient, sur un marché désespérément calme.

12 avril

BELGIQUE En euro/tonne CAF Belgique Blé meunier (76/220/11,5) : ............175 Blé fourrager (70kg/hl) : ..................162 Orge (58kg/hl kg) : ..........................141

MATIF BLÉ MEUNIER

MATIF COLZA - PARIS 1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

11 avril

SONS ET ISSUES €/T Sons fins - départ région parisienne ......97-99 TOURTEAUX Soja Lorient ..................................................340 Tournesol Saint Nazaire ..............................158 Colza - Rouen ................................................224 PULPES BETTERAVES Aisne ....................................................................Somme - Oise ....................................................Marne ............................................................160 LUZERNE DESHYDRATEE Départ Marne ................................................172 PSC Manioc Lorient ..................................................Corn gluten feed - Lestrem ..........................152

TERME AOÛT 2017 : 511,83 €/T

Échéance

EN

BLE TENDRE : COURS EN PROGRESSION Les prix du blé tendre sur le marché physique français gagnent du terrain cette semaine, à l’image du marché à terme européen. Et ce, contrairement à celui de Chicago, qui se déprécient sur la période. L’activité se concentre sur le portuaire. Dans les champs hexagonaux, les conditions de cultures sont bonnes à très bonnes dans 89 % des cas en semaine 14, en baisse de 1 % par rapport au précédent chiffre, selon le dernier rapport de Céré’Obs. Entre les semaines 13 et 14, le stade « épi 1 cm » se termine à 99 % (98 % en 2016) et le stade « 2 nœuds » évolue de 6 % à 29 % (34 % en 2016). Sur le marché français, FranceAgriMer indique que « les prévisions d’utilisations de blé tendre en 2016-2017 par la meunerie (4,2 Mt), l’amidonnerie (2,7 Mt) et les fabricants d’aliments du bétail (5,5 Mt) restent pratiquement inchangées par rapport au mois dernier ». Les prévisions de ventes de blé vers nos partenaires européens sont, elles, « maintenues à 5,75 Mt et les prévisions d’exportations vers pays tiers à 5 Mt ». Les prévisions de stock de fin de campagne s’allègent toutefois à 2,6 Mt (- 0,4 Mt par rapport au mois dernier), «en raison de la révision à la baisse des prévisions de collecte en régions».

ALIMENTATION ANIMALE

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne. Echéance 07/04/17 10/04/17 Mai 2017 - € 163,25 162,5 Sept. 2017 - € 169,25 170,75 Déc. 2017 - € 173,25 174,5 Mars 2018 - € 176,5 177,5 Mai 2018 - € 179 180 Sept. 2018 - € 178,25 179 Déc. 2018 - € 180,5 181,25 Mars 2019 - € 180,5 181,25 Mai 2019 - € 180,5 181,25 Sept. 2019 - € 180,5 181,25 Volume 35937 47699 PO 307356 311762

12/04/17 13/04/17 164,75 165,75 171 171,75 174,75 175,25 177,5 178 179,5 180 178,5 179 180,5 181 180,5 181,25 180,5 181,25 180,5 181,25 41624 45390

> Evolution du cours du blé

11/04/17 162,25 169,5 173,5 176,5 178,5 178 180,5 180,5 180,5 180,5 51253 318007

TOURNESOL : PRIX STATIONNAIRES Les cotations du tournesol sur le marché physique français n’ont pas bougé d’un iota d’une semaine sur l’autre. Le marché est animé par de petites affaires sur le rapproché et la période estivale. Les tourteaux de tournesol sont stationnaires alors qu’on enregistre une activité en toutes qualités.

12/04/17 13/04/17 164,75 165,75 171 171,75 174,75 175,25 177,5 178 179,5 180 178,5 179 180,5 181 180,5 181,25 180,5 181,25 180,5 181,25 41624 45390 319593 323074

SOJA : HAUSSE DES COURS SUR CHICAGO Les cours de la graine de soja sur Chicago ont grimpé cette semaine. Des précipitations pénalisent la récolte de soja en Argentine et les semis de la fève aux Etats-Unis. La demande internationale, et spécialement chinoise, reste élevée. Les douanes chinoises estiment les importations de soja à 6,33 Mt en mars, contre 5,54 Mt le mois précédent et 6,1 Mt en mars 2016. Les cours du tourteau de soja sur les ports bretons ont renchéri. Les fabricants d’aliments pour animaux de la région se sont couverts sur toutes les périodes.

STÉPHANE LEITENBERGER

STÉPHANE LEITENBERGER

> Evolution du cours du maïs

> Evolution du cours du sucre

CHRISTIAN GLORIA

> Evolution du cours du soja et du colza

P. FORGET

DESHYDRATES : MARCHE GUERE ACTIF Les prix de la luzerne déshydratée sur le marché physique français sont reconduites par rapport à notre précédente mercuriale. Quelques affaires sporadiques se concluent. PAILLES ET FOURRAGES : COURS STATIONNAIRES En pailles, les prix sur le marché physique français sont sans changement d’une semaine sur l’autre. L’inactivité règne, maintenant que les bêtes sont quasiment toutes au pré. SUCRE : COURS EN BAISSE Les prix du sucre sur les marchés à terme anglo-saxons ont régressé d’une semaine sur l’autre, alors qu’ils avaient gagné du terrain jusqu’à la veille du week-end pascal. En cause, les problèmes rencontrés notamment par l’Inde en termes d’approvisionnement. Le pays aurait décidé de recourir aux importations pour faire face à la demande. COPRODUITS : PETITE HAUSSE EN DRECHES ET EN CORN GLUTEN FEED Les cours des poudres de lait et de lactosérum sont stables, sur fond de marché atone. En corn gluten feed, les prix progressent légèrement, soutenus par la fermeté des cours des tourteaux. Ceux de drêches de maïs connaissent la même tendance, sauf sur Saint-Malo. L’usine locale a dû baisser ses prix pour s’aligner sur la concurrence.


18 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

cours et marchés Fruits et légumes

POMME DE TERRE Le commerce extérieur est irrégulier et les opérateurs se recentrent davantage sur le marché national. L’activité est en « dents de scie » selon les destinations ; plus régulière vers l’Espagne, aléatoire vers les pays de l’Est. Mais, globalement les volumes exportés diminuent avec quelques problèmes de litige. La pression est moindre sur les variétés à épiderme rouge chair normale mais on constate un tassement des cours sur l’ensemble de la segmentation et une diminution des volumes exportés. L’arrivée des pommes de terre primeur d’origines diverses (Israël, Égypte, Chypre) complique l’exportation de pommes de terre de conservation. Le marché national est étroit avec les vacances scolaires. Pour autant, le commerce est sensiblement plus dynamique avec un regain d’intérêt pour la consommation de pommes de terre notamment sur le haut de gamme vendu en 2,5 kg, à l’approche du week-end pascal. En direction de l’industrie, les transactions restent mesurées dans un contexte d’offres limitées y compris sur les achats contractualisés. Peu de producteurs sont disponibles avec les travaux dans les champs. On note quelques transactions vers l’Angleterre mais cela concerne davantage un marché de niche pour les «fish and chips» et sur des lots de très bonne qualité.

MIN DE RUNGIS Prix au kg sauf précision Carottes cat. 1 (sac 10 kg) Choux verts cat. 1 - colis 6 Choux-fleur cat. 1 - colis de 6 Champignons de Paris cat. 1 - plateau Epinards Laitue - Batavia cat. 1 - colis de 12 Navets violet rond Charlotte cat. 1 Chérie cat. 1 Poireaux France cat. 1 Radis - la botte Endives extra Nord-Picardie colis de 5 kg Endives Nord-Picardie colis de 5 kg Pommes Granny Smith cat. 1 201-270 g Pommes Golden cat.1 201-270 g plateau 1 rg Pommes Golden cat.1 170-220 g plateau 2 rg

MARCHÉ À TERME DE LA POMME DE TERRE 13 avril

18 avril Moyen € 0,43 5,50 8,00 1,90 1,60 5,20 1,30 0,70 0,90 0,80 0,65 1,00 1,30 1,20 1,00

€ / 100 kg avril 2017 juin 2017 novembre 2017 avril 2018

Source : FranceAgriMer - Réseau des nouvelles des marché (RNM) centre de Lille

les prix sont en «Euro/kg» (sauf indications contraires)

CAROTTE : FIN DU SUD-OUEST La campagne de carotte de conservation du Sud-Ouest est quasiment terminée (1 536 t, commercialisées en semaine 15). Celle de la primeur est attendue aux alentours des semaines 19/20.

POMME DE TERRE DE CONSOMMATION AGATA France lavée cat. I 50-75 mm carton 12,5 kg France lavée cat. I 50-75 mm filet 2,5 kg

CONCOMBRE : DES VENTES SOUTENUES Le marché est resté actif, avec l’approche du long week-end de Pâques et la persistance de conditions climatiques favorables à la consommation. Les volumes mis en marché ont été rapidement écoulés, sur une base de prix très ferme. La prudence restera de mise, cette semaine, avec la gestion des stocks en sortie du long week-end de Pâques, face à des besoins attendus plus réduits, se limitant probablement à des achats de complément. POIREAU : DECLIN Les cours ont été relativement stationnaires, ces derniers jours. La campagne décline, dans toutes les régions. La consommation aussi. SALADE : BONNE TENUE Les ventes sont restées soutenues, à la veille de Pâques, contribuant au maintien de cours fermes. Un contexte favorisé par la fin de la campagne du Sud-Est. TOMATE : DES PRIX ELEVES Les mises en marché, bien qu’en léger développement, notamment en Bretagne (600t/j), sont restées mesurées, accentuant la tension sur le marché. Les écoulements ont en effet affiché un rythme très soutenu, en vue du week-end pascal, favorisant le maintien de cours haussiers et élevés.

S. LEITENBERGER

J.-L.C

18 avril Prix Prix Prix moyen mini maxi «Euro»

■ Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme de terre au stade expédition ou industrie : - sur le site internet : www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement directement sur ce site, - Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprés du centre de Lille au03 62 28 40 49. ■ Vous pouvez également obtenir la cotation quotidienne de la pomme de terre au stade expédition par un simple coup de téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).

18 avril Cours hors taxe en euro Bas Haut Moy. Var. 550 500

600 600

BINTJE France non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg France non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg

CHARLOTTE France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

Salades CHICORÉE frisée France cat.I : la pièce ......................................................1,60 2,00 1,80 CHICORÉE Scarole France cat.I : la pièce ..................................................1,60 2,00 1,80 LAITUE Batavia blonde France cat.I colis de 12 : la pièce .........................0,50 0,55 0,50 LAITUE Feuille de chêne blonde France cat.I colis de 12 : la pièce ...........0,50 0,60 0,55 LAITUE Feuille de chêne rouge France cat.I colis de 12 : la pièce ............0,50 0,60 0,55 LAITUE pommée France cat.I colis de 12 : la pièce ....................................0,50 0,60 0,55 MÂCHE Coquille France : le kg .....................................................................3,50 4,00 3,80 Légumes et herbes aromatiques ÉCHALOTE demi-long France cat.I : le kg ..................................................1,30 1,50 1,35 OIGNON jaune France cat.I 60-80mm : le kg ..............................................0,20 0,25 0,23 PERSIL frisé France : la botte .......................................................................0,50 0,60 0,55 Légumes fruits et graines CONCOMBRE France cat.I 400-500g colis de 12 : la pièce ........................0,65 0,70 0,65 CONCOMBRE France cat.I 500-600g colis de 12 : la pièce ........................0,70 0,80 0,75 COURGETTE verte France cat.I plateau : le kg ...........................................1,50 1,60 1,55 TOMATE allongée coeur de boeuf France cat.I 67-82mm : le kg ...............3,80 4,30 3,90 TOMATE anciennes Noire de Crimée France cat.I colis 3kg : le kg ...........3,50 3,80 3,60 TOMATE côtelée aumônière France : le kg ..................................................3,50 3,80 3,60 TOMATE ronde France grappe extra : le kg .................................................2,40 2,90 2,70 Légumes tubercules, racines CAROTTE France cat.I botte : la botte .........................................................1,10 1,20 1,15 CAROTTE France cat.I sac 10kg : le kg ........................................................0,40 0,45 0,42 CAROTTE France extra colis 12kg : le kg .....................................................0,50 0,70 0,60 CÉLERI-RAVE France : le kg ........................................................................0,80 1,00 0,90 NAVET rond primeur Nantes : le kg .............................................................0,90 1,20 1,05 POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée cat.I +35mm carton 12,5kg : le kg .........................................................................0,90 1,00 0,95 POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée cat.I grenaille carton 12,5kg : le kg ........................................................................1,15 1,25 1,20 POMME DE TERRE CHAIR NORMALE Agata France lavée cat.I 50-75mm carton 12,5kg consommation : le kg .............................................................0,70 0,80 0,75 POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons de conservation Bassin Nord non lavée cat.II 50-75mm filet 25kg consommation : le kg ........................0,40 0,50 0,45 POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons de conservation France non lavée cat.II +60mm filet 25kg consommation : le kg .............................................0,45 0,55 0,50 POMME DE TERRE div.var.cons France cat.I +50mm sac 10kg : le kg ....0,60 0,60 0,60 RADIS France botte : la botte ........................................................................0,50 0,75 0,65 Légumes verts, tiges ARTICHAUT Calico France cat.I +13cm colis de 12 : le kg .........................2,10 2,50 2,30 ASPERGE blanche France cat.I 22+ mm plateau : le kg .............................5,00 6,00 5,50 ASPERGE blanche-violette France cat.I 16-22mm plateau : le kg .............3,70 4,50 4,05 ASPERGE verte France cat.I 16-22mm : le kg .............................................6,50 7,50 7,00 CHOU FLEUR France cat.I gros : la pièce ...................................................1,40 1,60 1,50 ENDIVE Nord-Picardie cat.I colis 5kg : le kg ..............................................0,75 0,90 0,85 ENDIVE Nord-Picardie extra colis 5kg : le kg .............................................0,90 1,05 0,95 ÉPINARD France cat.I : le kg ........................................................................1,40 2,00 1,70 POIREAU France cat.I : le kg ........................................................................0,70 0,85 0,80 POIREAU Nord-Picardie cat.I botte 1kg : le kg ...........................................0,90 1,00 1,00

CHOU-FLEUR : CONSOLIDATION Après un net recul en début de semaine 15, lié à la fin d’engagements sur l’Hexagone, les prix bretons ont eu tendance à se consolider, sous l’effet du plus faible niveau confirmé des volumes (2,17 millions de têtes, en semaine 15) et d’une demande export bien présente. Cette semaine, le déclin des productions bretonnes devrait se poursuivre et favoriser une relative tenue des niveaux de prix.

21,20 22,80 11,00 14,10

Source : FranceAgriMer - Réseau RNM

MIN DE LOMME Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

Francfort industrie (25 t) 40 mm +

VARIETES DE CONSERVATION Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg Bassin Nord non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg France lavée cat. I 40-75 mm filet 10 kg France lavée cat. I 40-75 mm filet 5 kg France lavée cat. I 50-75 mm filet 10 kg France lavée cat. I 50-75 mm filet 5 kg EPIDERME ROUGE France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

680 580

770 700

585 560

= =

300 290

= =

720 675

= =

285

=

230

360

290

=

280 600 600 330 340 340 350

400 770 750 360 370 370 380

325 685 650 340 350 350 360

= = = = = = =

650 580

770 700

730 695

= =

POMME DE TERRE INDUSTRIE Les prix constatés concernent une marchandise livrable au plus tard dans la quinzaine qui suit sa publication initiale. Vrac départ Hors Taxes.

18 avril

ATTENTION : Les prix sont affichés en Euro/Tonne, pour toutes les cotations en pommes de terre. Les prix sont en EUROS

Prix mini

Prix maxi

Prix moyen

Varia. moy.

220,00

210,00

=

240,00

230,00

=

220,00

215,00

=

BINTJE Bassin Nord non lavée 360g sous eau +35mm Fritable : la tonne 200,00 CHAIR NORMALE div.var.cons Bassin Nord non lavée 360g sous eau industrie Tout venant 35mm et + Fritable : la tonne 200,00 FONTANE +35mm vrac Fritable : la tonne

200,00

VOUS POUVEZ CONSULTER LES COTATIONS DE LA POMME DE TERRE INDUSTRIE AU 08 92 68 67 82

CRONENBERGER

ENDIVES Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros. Date

Cat.I 2 x 500 g : Cat.I 6/9 fruits le kg sachet 1 kg : le kg

Cat.I colis 5 kg : le kg

Cat.I sachet 1 kg : le kg

Extra colis 5 kg : le kg

Extra plateau 1 rg : le kg

10/04

1,07

0,85

0,76

0,75

0,94

1,10

11/04

1,06

0,80

0,73

0,72

0,92

1,07

12/04

1,06

0,80

0,71

0,70

0,90

1,06

13/04

1,06

0,80

0,73

0,72

0,92

1,07

14/04

1,06

0,85

0,76

0,75

0,93

1,08

Moyenne

1,06

0,82

0,74

0,73

0,92

1,08

Debut de semaine calme Le marché de l’endive en début de semaine est calme. Mercredi, un léger regain d’activité se fait sentir, mais les cours fléchissent encore. En fin de semaine le commerce est à la relance et les prix s’orientent à la hausse. Après des semaines, au cours desquelles les opérateurs ont mis en œuvre tous les moyens pour adapter l’offre (dons aux banques alimentaires, non -récolte, transformation), le volume de la production semble en toute fin de semaine correspondre aux besoins du marché. Les pays voisins producteurs d’endive qui connaissaient les mêmes difficultés, relèvent également leurs prix. Source : FranceAgriMer Réseau des nouvelles des marché (RNM) centre de Lille

■ Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de

l’endive Nord Picardie au stade expédition : - sur le site internet : www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement directement sur ce site, - Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprés du centre de Lille au 03 62 28 40 49.

■ Vous pouvez également obtenir la cotation quoti-

dienne de l’endive Nord Picardie au stade expédition par un simple coup de téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

19

cours et marchés Productions animales

GROS BOVINS ENTREE-ABATTOIR JEUNES BOVINS 12 A 24 MOIS

En €/ kg net

Viande hors Bl/Parth.

Bl. Aqu. Parth.

Mixte

BASSIN NORD-EST

BŒUFS

Lait

Viande

Mixte

Lait

+ 350 kg

Viande mixte lait

Viande

GROS BOVINS VIFS

du 10 au 16 avril VACHES

GENISSES Viande hors Bl/Parth.

Bl. Aqu. Parth.

Charolaise

Limousine

- 10 ans + 350 kg

- 10 ans + 350 kg

- 10 ans + 350 kg

- 10 ans + 350 kg

Mixte

Lait

COTATION EUROP

Au kg net : RETHEL 10 avril Bœufs R 3,35 (=) - Génisses U 4,00 (=) ; R 3,60 (=) - Vaches U 3,68 (=) ; R 3,35 (=) ; O 2,90 (=) - Jeunes bovins U 3,79 (-0,01)

E

4,53 (+0,24)

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

ARRAS 6 avril Bœufs E 4,95 (=) ; U 3,75 (=) ; R 3,45 (+0,05) - Génisses E 5,45 (-) ; U 3,95 (=) ; R 3,70 (+0,02) - Vaches E 5,35 (=) ; U 3,80 (=) ; R 3,60 (+0,05) ; Jeunes bovins U 3,83 (=)

U+

3,92 (-0,01)

4,19 (=)

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

SANCOINS 5 avril Génisses U 4,00 (=) ; R 3,80 (=) - Vaches R 3,60 (+0,05) ; 0 - (-)

-

-

U=

3,89 (-0,02) 4,15 (+0,01)

-

-

-

-

-

4,68 (-0,56)

-

-

-

-

-

U-

3,83 (-0,02)

3,97 (-0,06)

-

-

3,93 (=)

-

-

4,33 (=)

-

3,96 (-0,03) 4,52 (-0,05)

3,90 (-0,02)

-

-

-

R+

3,80 (-0,02)

-

-

-

3,78

-

-

3,99 (+0,05)

-

3,84 (-0,01)

4,05

3,82 (-0,01)

-

-

-

FORGES 13 avril Bœufs U 3,84 (=) ; R 3,48 (=) - Génisses U 4,10 (=) ; R 3,64 (=) ; O 3,34 (+0,02) – Vaches U 3,95 (=) ; R 3,58 (=) - Jeunes bovins U 3,81 (=) ; R 3,65 (=) LE CATEAU 19 avril Vaches U 3,60 (=) ; R 3,45 (=) - Génisses U 3,80 (=) ; R 3,45 (=) - Bœufs R 3,25 (=)

R=

3,68 (-0,02)

-

3,45 (-0,01)

-

-

-

-

3,77 (=)

-

3,77 (=)

-

3,78 (+0,02)

-

-

-

R-

3,49 (+0,01)

-

4,43 (+0,99)

-

-

-

-

-

-

3,61 (+0,01)

-

-

-

-

-

3,40 (=)

-

-

3,36 (+0,03)

-

-

-

-

-

-

-

3,29 (+0,01)

-

-

3,35 (+0,04) 3,00 (-0,02)

-

-

-

-

-

-

3,28 (+0,04) 2,94 (=)

O+

-

-

O=

-

-

O-

-

-

3,38 (+0,04) 3,20 (=) -

3,18 (=)

-

-

2,97 (+0,01)

-

-

-

-

-

-

-

2,91 (+0,01)

P+

-

-

-

3,17 (+0,02)

-

-

2,97 (+0,02)

-

-

-

-

-

-

-

2,90 (+0,02)

P=

-

-

-

-

-

-

2,93 (+0,01)

-

-

-

-

-

-

-

2,84 (=)

P-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

CHOLET 10 avril Bœufs U - (-) ; R - (-) - Génisses E 5,80 (=) ; U 4,37 (=) ; R 3,79 (=) - Vaches E 4,85 (=) ; U 4,22 (=) ; R 3,77 (=) ; O 3,45 (=) - Jeunes bovins E 4,12 (=) ; U 3,84 (=) ; R 3,64 (=) Blondes d’Aquitaine : Génisses plus de 350 kg : U 3,98-5,07-4,37 (=) ; R 3,70-4,15-3,79 (=) Vaches plus de 350 kg moins de 10 ans : E 4,77-5,02-4,85 (=) ; U 4,12-4,72-4,47 (=) ; R 3,70-4,10-3,74 (=) Jeunes bovins : E 4,12-4,55-4,18 (=) ; U 3,83-4,05-3,90 (=)

BROUTARDS < 200 kg : 200-250 kg : 250-300 kg : 300-350 kg : 350-400 kg : 400-450 kg : 450-500 kg :

Légende : Niveaux d’engraissements retenus pour les jeunes bovins, bœufs, génisses et vaches : conformations E et U : niveaux 2 et 3 ; conformations R, O et P : niveau 3 Vaches limousines : l’insuffisance des effectifs ne permet pas d’effectuer des cotations selon les critères de France Agrimer L’ensemble des cotations nationales et régionales est disponible sur le site de France Agrimer à www.RNM.franceagrimer.fr

VOLAILLES MARCHÉ

DE

Commentaires FNB de la situation et des perspectives de marché

DEINZE

Bovins finis ATTENTION : pas de

12 avril Evolution

Prix €/100 kg

Poulets (belplume y compris) 88 Poules brunes 7/9 Poules blanches 0/2 Reproductrices 44 / 46

commentaire FNB de la situation et des perspectives de marché gros bovins finis cette semaine. INFORMATION : les éleveurs dénoncent toujours les modalités de formation des prix qui ont pour seul objectif de conserver des niveaux de cotations les plus bas possibles. Ces modalités consistent à déterminer un prix de base (communiqué à FranceAgriMer pour les cotations) puis un complément de prix versé plusieurs semaines après l’abattage (non communiqué à FranceAgriMer). Elles s’appliquent tout particulièrement aux bovins valorisés «Eleveur & Engagé». Les cotations publiées par FranceAgriMer ne reflètent donc pas la réalité de la valorisation des bovins à l’entrée abattoir

= = = =

(poids vivant moins 2%)

Tous les prix sont côtés hors TVA

MIN

DE RUNGIS

prix HT kg/net

14 avril

Pintades label France Poulets entier France standard prêts à cuire Poulets entier France label Poules France standard Coqs France standard Canards entier de Barbarie 3 kg et +

Mini € 4,70

Maxi € 5,70

2,20 3,70 1,90 2,20

2,50 4,70 2,20 2,50

3,40

Bovins maigres (au 18 avril) Le marché est tendu pour les moins de 350 kg et reconduit pour les 400 kg. Il est plus difficile pour les sujets lourds destinés à l'Algérie.

3,90

VEAUX DE 8 JOURS A 4 SEMAINES MOYENNE

HEBDOMADAIRE

du 10 au 16 avril

Moyennes nationales constatées sur le Foirail • Mâle type viande : 206 (-2) ; Femelle type viande : 111 (-4) • Mâle type lait 40-45 kg : 71 (+1) ; 45-50 kg : 114 (=) ; 50-60 kg : 148 (+1) • Femelle type lait 40-45 kg : — ; 45-50 kg : — ; 50-60 kg : — Mâles

€/Tête supérieur 466 487 — 430

> 70 kg 369 408 — 360

< 60 kg 207 217 — 260

60-70 kg supérieur 287 400 323 407 — — 310 380

> 70 kg 293 326 — 295

< 60 kg 60-70 kg 164 219 161 236 — — 195 245

Croisé race à viande

supérieur 430

< 60 kg 260

70-80 kg 60-70 kg supérieur 360 310 380

< 50 kg 195

60-70 kg 50-60 kg 295 245

Mixte Montbéliard Mixte Normand

supérieur 244 171

50-65 kg 45-50 kg 40-45 kg supérieur 50-65 kg 45-50 kg 40-45 kg 218 136 47 — — — — 149 118 79 — — — —

Croisé race laitière

supérieur

< 40 kg

458 166

— —

supérieur 339

50-60 kg 45-50 kg 40-45 kg supérieur

> 60 kg 228

338 148

208 114

< 50 kg 66

70 71

298 —

< 40 kg 50-60 kg 45-50 kg 40-45 kg

— —

50-60 kg supérieur 141 196

199 —

> 60 kg 132

120 —

— —

< 50 kg 50-60 kg 70 73

PORCELETS du 10 au 14 avril

Les quantités sont exprimées en têtes. Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne des prix qui nous sont communiqués.

Les prix sont en «€/kg», les quantités sont en «la pièce» (sauf indications contraires)

PORCELET 25 KG Nord-Picardie : le kg PORCELET POST SEVRAGE 7 kg Nord-Picardie “pièce”

M OYENNE

HEBDOMADAIRE

F RANCE A GRI M ER du 10 au 16 avril (€/Kg/carcasse)

Prix moyen pondéré aux 100 kg net : 582,6 (+6) BLANC

ROSE TRES CLAIR U

R

O

ROSE CLAIR

E

U

R

O

P

E

Nord

-

-

-

-

-

-

Sud

-

-

-

-

-

9,24 8,34 6,52 5,72 4,80

Cotation nationale

-

8,90

-

-

-

9,24 8,27 6,64 5,69 4,73

8,02 6,77 5,65

U

R

O

P

Apport

Prix mini €

Prix maxi €

Prix moyen €

Var. moy. €

NC

NC

NC

NC

-

-

NC

NC

E

E

-

-

7,24 6,48 5,67 4,58

-

7,67 6,56 5,78 4,85

-

6,03 5,38 5,06 4,31

-

-

8,72 7,50 6,51 5,71 4,70

-

5,87 5,01 4,54 3,89

-

-

-

U

R

ROUGE

P

LE CATEAU EN CAMBRESIS

O

P

5,44 4,73 4,20 3,37

E

U

R

O

P

-

-

-

3,31

-

-

4,69 3,87

4,45 3,98 3,60

MARCHÉ AU CADRAN 19 avril

Effectif total : 32 Tendances - observations : cours reconduits. CROISÉ MIXTE MIXTE/MIXTE MIXTE/VIANDE Mâles Standard 50 à 60 kg 340-380-350 ; 40 à 45 kg NC Femelles Standard 50 à 60 kg 200-250-225 ; 40 à 45 kg 50-150-120. LAITIER Mâles Standard

ROSE

50 à 60 kg 100-110-100 ; 40 à 45 kg 55-155-50 ; 50 à 60 kg 20-40-30 ; < 40 kg inc.

-

Cotation des veaux de plus de 10 jours VEAUX ENGRAISSEMENT 59 - AVESNES-SUR-HELPE - DESVRES

45 à 50 kg 160-220-200 ; 45 à 50 kg 100-150-120 ;

S

U RVEN

ON PA Amenés 147 à Haut Lieu. N OURS C

45 à 50 kg 60-70-75 ; < 40 kg 10-40-30. 45 à 50 kg 10-20-15 ;

A la pièce Veaux race Bleue et Croisés ..........................200-420 Gros veaux indemnes IBR ............................110-140 Très bons veaux non indemnes ....................100-130

CROISÉ LAITIER LAIT/LAIT LAIT/VIANDE LAIT/MIXTE Mâles Standard 50 à 60 kg NC ; 45 à 50 kg NC ; 40 à 45 kg NC ; Femelles Standard > 60 kg NC ; 50 à 60 kg NC ; < 50 kg NC.

Bons ..................................................................80-100 Moyens................................................................30-60 Petits ......................................................................inv.

MOYENNE

HEBDOMADAIRE

FRANCEAGRIMER du 7 au 13 avril

€/Kg/Carcasse

NC

-

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

La grande majorité des informations contenues dans ces pages sont réalisées avec le concours du quotidien «Les Marchés» et l’hebdomadaire «La Dépêche». Toutes reproductions et communications sont interdites

Classe E

Classe S

1,61 1,69 1,67

1,69 1,77 1,76

Bretagne Centre, Haute et Basse-Normandie, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Ile-de-France, Lorraine, Alsace, Champagne, Ardennes

Cotations régionales du porc charcutier classe E - Entre parenthèses, évolution par rapport à la semaine précédente. Classe E (nouvelle définition) : teneur en viande maigre (TMP) de 55% à moins de 60% (antérieurement : TMP de 55% et plus). Classe S (introduite comme classe obligatoire par le réglement (UE) n°1308/2013) : teneur en viande maigre (TMP) supérieure ou égale à 60%.

COTATIONS RÉGIONALES PORC-DÉCOUPE NORD-PICARDIE Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

du 3 au 9 avril

Prix net de ristourne, départ salle de découpe, hors taxes aux 100 kg. Pièces provenant de carcasses de porc dont le pourcentage de muscle oscille entre 49 et 60 pour cent. Quantités exprimées en tonnes.

Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne pondérée des prix relevés

Région : Nord - Picardie Note de conjoncture Tendance

11 avril R 2,63-3,10 ; R-; R 2,59-2,77 ; R 2,43-2,68 ; R 2,38-2,63 ; R-; R 2,31-2,520.

UUU 2,77-3,04 U 2,72-2,98 U 2,68-2,84 U 2,59-2,79 U 2,45-2,58

PORCS

Femelles

Charolais Limousin Blond d'Aquitaine Rouge des Prés

Croisé mixte Lait

EEEEEEE-

VEAUX DE BOUCHERIE

Femelles Standard

FRANCEAGRIMER

Prix moyen national constaté sur le Foirail

MOULIN-ENGILBERT

Les prix sont en «euro/kg», les quantités sont en «tonne» (sauf indications contraires)

Apport

Prix Mini €

Prix maxi €

Prix moyen €

Variations moyennes €

Epaule : Ronde, sans gorge, brute non élaborée poids compris entre 5,5 et 6,5kg

-

2,06

2,64

2,13

+0,11

Jambon : Sans mouille, sans crosse, poids 10kg environ

-

2,68

2,92

2,69

+0,08

MARCHÉ

DU PORC BRETON

22 - Plérin

13 avril

Présentés : 30 312 Base 56 TMP : ......................1,546 € (+0,003) Base 56 TMP + charte qualité régionale (T) : ........1,566 € Vendus au classement de ....1,540 à 1,552 €, prix départ élevage Moyenne mobile 12 mois : ................1,374 € Coches 252 vendues. Moyenne départ élevage......1,340 € (+0,002) Fourchette départ élevage ....1,336 à 1,348 € Moyenne transportées ........1,333 € (+0,009) Fourchette transportées ......1,328 à 1,3376 € Le 18 avril

Présentés : 5 868

Longe : sans palette, sans travers, avec pointe, poids compris entre 9,5 et 10,5kg

-

3,20

3,49

3,44

+0,25

Poitrine : Brute de coupe avec mouille, sans plat de côtes d’épaule, poids compris entre 5,5 et 6,5kg

-

2,51

3,28

2,57

+0,16

base 56 TMP : ............................1,546 € (-) base 56 TMP + charte qualité régionale (T) : ......1,566 € Vendus au classement de 1,543 à 1,547 € prix départ élevage Moyenne mobile 12 mois : ................1,376 €


20 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre pratique

MAÏS. L  UTTER DÈS LE SEMIS CONTRE LES CORVIDÉS

Le corbeau freux et la corneille noire sont les deux principales espèces de corvidés à l’origine de dégâts significatifs sur les semis de maïs. Face à ce risque difficilement prévisible et maîtrisable, certaines précautions sont recommandées lors de l’implantation de la culture. NATHALIE ROBIN, ARVALIS - INSTITUT DU VÉGÉTAL

Les principales espèces de corvidés déprédatrices sont la corneille noire et le corbeau freux. La première est une espèce sédentaire et territoriale entièrement noire (y compris le bec), présente sur tout le territoire. Le corbeau freux, revêt également un plumage noir mais reconnaissable par son bec blanc grisâtre, il nidifie essentiellement dans les deux tiers nord du pays et la basse vallée du Rhône.

DES DÉGÂTS POSSIBLES JUSQU’À 7-8 FEUILLES Ces corvidés consomment les graines de maïs dès le semis et jusqu’au stade 4-5 feuilles, voire exceptionnellement jusqu’au stade 7-8 feuilles. En suivant la ligne de semis, ils sont capables de faire des dégâts importants, pouvant conduire à un resemis. L’intensité des attaques dépend des besoins alimentaires de ces volatils (en lien avec leur reproduction) et de l’offre alimentaire présente dans l’environnement (semis de maïs et autres ressources). Les corvidés sont fortement présents dans les vallées avec des refuges à proximité (bois, grands arbres, nidification dans les parcs…). Ils n’apprécient pas d’être dérangés. Ainsi, les parcelles les plus à risque sont celles où la présence humaine est moindre (grandes parcelles, parcelles en hauteur avec vue dégagée, parcelles isolées). Par ailleurs, une zone avec seulement quelques parcelles de maïs est davantage exposée au risque corvidés qu’un secteur où les semis seraient simultanés sur de larges surfaces (dilution de l’offre). C’est pourquoi leur présence est fréquemment signalée dans des régions où la culture de maïs est minoritaire. ÉVITER LES SEMIS EN DÉCALÉ ET SUR DES SOLS MOTTEUX La présence des corbeaux dans un secteur géographique est souvent peu maîtrisable mais cer-

En suivant la ligne de semis, les corvidés sont capables de faire des dégâts importants, pouvant conduire à un resemis. © J.C. GUTNER

Facteurs favorables – Semis décalés (précoces, tardifs) – Présence de résidus en surface (couvert végétaux, graines...) – Sol motteux – Vitesse de levée lente

tains facteurs peuvent limiter partiellement les dégâts occasionnés. Dans la mesure du possible, il est préférable de ne pas semer les parcelles trop en décalé – c’est-à-dire trop précocement ou trop tardivement – par rapport à l’environnement proche. Le semis superficiel (2-3 cm) est aussi une pratique à risque favorisant la préhension des graines : il est préférable de respecter une profondeur de semis de 4 à 5 cm. De plus, un lit de semence trop motteux avec présence de nombreux résidus peut faciliter les déprédations de plantules par les corbeaux.

Facteurs défavorables – Semis simultanés dans un même secteur géographique – Roulage du lit de semence – Profondeur de semis adaptée (4-5 cm) – Passage humain régulier sur la parcelle

Des traitements de semences sont disponibles sur le marché pour un usage répulsifs corbeaux. Ces spécialités chimiques autorisées appartiennent à la famille des carbamates. Elles ont fait l’objet d’expérimentations depuis plusieurs années.

L’EFFICACITÉ DES TRAITEMENTS DE SEMENCES DÉPEND DE L’INTENSITÉ DE L’ATTAQUE Face à des attaques modérées et tardives, essentiellement sur plantes au stade 1-2 feuilles, les traitements de semences Gustafson 42 S (160 g thirame/q) et Korit 420 FS (250 g zirame/q)

permettent de préserver une bonne partie des plantes avec une efficacité de l’ordre de 45 %. En situation exposée à des attaques plus précoces (avant la levée) et plus intenses, Korit 420 FS permet de conserver un nombre de plantes légèrement supérieur à Gustafson 42 S. Si les attaques sont très fortes, au point de faire disparaître toutes les plantes du témoin (situation correspondant à une présence prolongée des oiseaux sur les parcelles d’essai), aucun des produits ne s’avère satisfaisant : le taux de plantes restantes est quasiment nul.

ALERTER POUR UNE RÉGULATION AU NIVEAU DU TERRITOIRE Face à une efficacité partielle et variable des traitements, il est primordial de tout mettre en œuvre pour éviter les fortes attaques de corvidés. Il convient

d’abord de ne pas semer en décalé par rapport aux parcelles environnantes pour essayer de diluer les dégâts, et de favoriser – si possible – une levée rapide. De nombreux systèmes d’effaroucheurs existent (épouvantails, canons…). Leur efficacité peut parfois être décevante suite à une accoutumance souvent rapide des oiseaux. Un passage humain régulier reste souvent le plus efficace pour éviter une installation des corbeaux dans la parcelle. Mais tout ne se joue pas à l’échelle de la parcelle. Il est important de déclarer les éventuels dégâts de corvidés (DDT, mairie, chambre d’agriculture, fédération de chasse…) afin que des actions de régulation puissent être conduites par des chasseurs ou piégeurs agréés et limiter ainsi le risque pour les années suivantes. L’efficacité de ces actions s’inscrit dans le temps. 


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

SUR LE WEB L es photos du matériel utilisé par Nicolas et Pierre Dalleré pour la régulation des corvidés par le tir, ainsi que leurs conseils. En téléchargement, les demandes d’autorisation de destruction des espèces nuisibles.

21

terre pratique

Sur www.terres-et-territoires.com

© DR

La régulation des corvidés par le tir présente l’avantage d’être peu onéreuse, même si elle demande un équipement minimum.

PRÉVENTION. D  ES GARS À CORBEAU La régulation par le tir apparaît comme une solution efficace et peu onéreuse pour limiter les dégâts causés par les corvidés sur les semis.

VINCENT FERMON

L’exercice est plutôt réservé aux lève-tôt, mais pour qui sait être à l’heure au rendez-vous et se montre habile au tir, il devient ludique et très utile. Pierre et Nicolas Dalleré en savent quelque chose. Pratiquant la régulation des corvidés pour le compte d’agriculteurs, ils sont régulièrement sollicités. Comme eux, d’autres chasseurs profitent de l’intersaison pour « rendre service aux agriculteurs et se faire plaisir », dixit Pierre Dalleré. Le bouche-àoreille fonctionne à merveille pour la fratrie qui propose ses services « depuis cinq à six ans ». Depuis le début du mois de mars, ils comptabilisent déjà une dizaine de sorties.

UN MATÉRIEL SPÉCIFIQUE ET DE L’ADRESSE Les tableaux réalisés sont variables et restent fortement dépendants des conditions météo. Trop de brume matinale, du vent en rafale ou des averses de pluie perturbent le bon déroulement d’une opération qui ne durera que quelques heures. Quelques tirs parfaitement ajustés plus tard suffisent à rendre la

plaine inhospitalière et à éloigner les corvidés pour quelques semaines. La première étape consiste à repérer les parcelles les plus vulnérables et la proximité de corbeautières où se cantonne l’oiseau noir. Ensuite, reste à trouver un emplacement où positionner un affût fait de main d’homme. Sur la commune d’Herly, où Nicolas et Pierre Dalleré officiaient fin de semaine dernière, le choix s’est porté sur une haie arbustive. Plusieurs piquets et filets de camouflage sont installés en forme de rectangle, dos à la haie. Ensuite, reste à installer les blettes de corbeaux – des formes qui imitent l’oiseau –,

 epuis le début D du mois de mars, Pierre et Nicolas Dalleré, en sont déjà à une dizaine de sorties. »

deux carrousels (trio) sur lesquels sont posés des blettes et attendre en toute discrétion que les oiseaux viennent « fondre » sur le dispositif. Ce dernier est placé à une dizaine de mètres seulement du poste d’affût. De temps à autres, trois coups dans un appeau imitent le croassement des corvidés, les attirant irrésis-

tiblement sous le feu de tireurs aguerris.

DES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES SIMPLES Le plus difficile serait en définitive de convaincre les agriculteurs de laisser un libre accès sur leurs parcelles à ces chasseurs de corvidés : « Il faut bien expliquer que l’on vient uniquement pour les corvidés. Le reste, on s’en moque et on regarde passer… », sourit Pierre Dalleré. Pour pratiquer la chasse des corvidés en dehors des périodes d’ouverture et de fermeture traditionnelles, il est demandé de faire remplir un formulaire au propriétaire/ détenteur du droit de chasse de

la parcelle sur laquelle on souhaite l’exercer. Une fois complété, ce formulaire devra être adressé complété à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), pour validation. Avec les semis qui se poursuivent, « le meilleur est à venir pour nous », s’enthousiasme Pierre Dalleré. Et le pire aussi pour les agriculteurs, à moins d’user de méthodes préventives.  PRATIQUE Plusieurs sites web et pages ou groupes sur Facebook donnent des conseils pour pratiquer la régulation des corvidés : La chasse des corvidés (groupe) Les Chasseurs de Corvidés (page) https://toutpourlahutte.fr/blog/


22 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre pratique

CULTURES

STRIP-TILL. U  NE TECHNIQUE CULTURALE DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ DU SOL Le strip-till, encore peu développé en France, est une technique qui travaille le sol sur la future ligne de semis en laissant l’inter-rang intact.

LUDOVIC JÉZÉQUEL GRANDES CULTURES, SERVICE PRODUCTIONS VÉGÉTALES CHAMBRE D’AGRICULTURE DU NORD-PAS DE CALAIS

Le strip-till ou, traduit en français, « travail en bande » est le nom donné à une technique agronomique provenant des ÉtatsUnis. Celle-ci consiste à travailler le sol uniquement sur la future ligne de semis, en laissant l’inter-rang intact. Particulièrement intéressant pour les cultures à large écartement telles le colza, le maïs, la betterave ou encore la féverole, le strip-till apporte des éléments de réponse à certaines problématiques économiques auxquelles les exploitations sont confrontées.

Avec le strip-till, les coûts du gasoil et de maind’œuvre sont diminués, car seulement un tiers de la surface d’une parcelle est travaillé. Si cette technique reste encore peu développée sur le territoire français, elle est déjà bien utilisée dans certains pays voisins, comme la Suisse. Les associations de conservation du sol, les chambres d’agriculture et les centres de recherche en agronomie multiplient les essais afin de mesurer l’apport de cette technique. Ses atouts : sécuriser l’implantation avec le maintien de la productivité de la culture et limiter l’intervention mécanique afin de réduire le coût de l’implantation et des passages herbicides. Par rapport au labour, un tiers seulement de la surface d’une parcelle est travaillé. Les coûts du gasoil et de

MASSON

la main-d’œuvre sont donc logiquement diminués. Sur le plus long terme, le strip-till, en ne touchant pas au sol dans les inter-rangs, permet de conserver sa structuration avec, à la clé, une activité biologique du sol moins perturbée, le maintien de la matière organique en surface et une meilleure portance.

DÉTAIL DE LA TECHNIQUE Pour cette méthode de semis, l’outil peut être combiné à un semoir pour implanter la culture en un seul passage. Cependant, afin d’obtenir une levée régulière des semis, il est souvent préférable d’intervenir de la même manière qu’avec une charrue : un passage automnal et une reprise printanière de la parcelle. Le sol aura alors eu le temps de se réchauffer entre le passage du strip-till et le semis. L’architecture d’un outil de strip-till standard se compose de deux disques à étoiles chargés de chasser les débris végétaux dans l’inter-rang, suivis d’un disque ouvreur préparant l’entrée en action d’une dent, et enfin, de deux disques crénelés qui terminent le travail tout en empêchant les projections de terre dans l’inter-rang. L’objectif est un travail du sol circonscrit au rang, où ni la puissance requise (20 à 25 ch par élément), ni le poids total de l’outil ni la vitesse d’exécution (optimum de 8 à 10 km/h) ne constituent des facteurs limitants. Le principe de la dent travaillant en profondeur (jusqu’à 25 cm) et d’un inter-rang non travaillé est conservé. Mais il adjoint le travail de fraises rotatives chargées de détruire le puissant système racinaire des ray-grass et d’affiner simultanément la structure du

MONO - TRI ?

Partout et toujours – Groupes électrogènes thermiques ou p.d.F tract. 59144 WARGNIES-LE-GRAND

Tél. 03 27 49 91 75 - Fax : 03 27 49 84 36

Les atouts du strip-till : sécuriser l’implantation avec le maintien de la productivité de la culture et limiter l’intervention mécanique afin de réduire le coût de l’implantation et des passages herbicides. © DR

sol, toujours sur une bande de 35 cm de large. Une roue plombeuse achève le travail en rappuyant le sol, le tout préparant idéalement le terrain au semoir. Dans le cas d’un passage combiné, sans autres façons culturales, cette technique permet donc d’implanter la culture en un seul passage quand un itinéraire traditionnel en réclame deux voire trois supplémentaires (cover-crop, labour). Intérêt supplémentaire, avec le matériel adéquat, l’apport d’engrais ou de lisier peut être effectué en dessous de la zone d’implantation dans la ligne de semis. Cette technique permet de rassembler quelques-uns des intérêts des techniques culturales simplifiées (TCS) et, en l’occurrence, de conserver également la sécurité d’un travail du sol traditionnel.   

Démonstration de strip-till, le 26 avril à Bellaing par le Geda Scarpe-Hainaut Le 26 avril, à Bellaing (Nord) en association avec la FRCuma des Hauts-de-France, le strip-till sera à la fête. Pas moins de trois strip-tillers de marques différentes seront présentés au public à l’occasion d’un semis de maïs en différentes conditions (sol avec couvert trèfle sain, couvert trèfle après récolte, sol nu). La volonté du Geda (groupe d’études et de développement agricole) est de représenter du matériel de travail innovant dans un modèle d’exploitation local, afin que chacun puisse repartir de cette visite en ayant une meilleure connaissance des innovations transposables sur son exploitation. Des explications et des témoignages sur la technique permettront d’en savoir plus. Cette journée technique sera suivie de plusieurs visites pendant la campagne culturale et constituera une base de références locales pour les cultivateurs souhaitant utiliser cette technique. D’autres expérimentations sur le colza ou la betterave notamment seront également entreprises cette année. Depuis maintenant une trentaine d’années, le Geda de Scarpe-Hainaut accompagne ses adhérents dans les évolutions techniques. Pour en savoir plus sur leurs actions, n’hésitez pas à participer à la démonstration du matin ou de l’après-midi. Entrée libre et gratuite de 10 h à 16 h 30 (contact : 03 27 21 46 80).


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

terre pratique

HIGH-TECH

SATELLITES. M  IEUX CULTIVER LES TERRES DEPUIS L’ESPACE Les nouvelles générations de satellites doivent permettre de relever de nouveaux défis agricoles et environnementaux. MARC DE SOUSA

« Les satellites sont porteurs de solutions pour les agriculteurs », affirme Patrick Houdry. Pour le responsable des ventes « solutions agriculture et forêt » chez Airbus Defence and Space, les technologies liées aux satellites se développent de plus en plus rapidement : observation des terres, autoguidage, évaluation de l’état des cultures et de leurs besoins... Les utilisations sont nombreuses et sont encore amenées à se multiplier d’ici la prochaine décennie, avec l’essor de l’agriculture de précision. D’ailleurs, un nouveau satellite, Sentinel 2B, a été mis en orbite autour de la Terre le 7 mars depuis Kourou, en Guyane, avec pour principal objectif de doubler la capacité de collecte de données agricoles.

UN DÉLAI DE MISE À JOUR DES DONNÉES DIVISÉ PAR DEUX Lancé par l’Agence spatiale européenne (ESA), Sentinel 2B fait partie du programme européen de surveillance de la Terre baptisé Copernicus. Il a ainsi rejoint les 780 satellites opérationnels en orbite basse autour de la Terre, parmi lesquels son jumeau Sentinel 2A à 800 km d’altitude. Il va permettre de doubler la capacité de collecte de données agricoles utilisées par le service Farmstar d’Airbus. Développé en partenariat avec Arvalis-Institut du végétal, cet outil d’aide à la décision, qui permet de raisonner les apports d’intrants en déterminant précisément les besoins de la plante (azote, régulateurs de croissance), est aujourd’hui utilisé par 18 000 agriculteurs français pour un coût qui varie de 12 à 15 euros par hectare et par an. « Un second satellite Sentinel 2, ça va changer la donne », souligne David Hello, cofondateur de la start-up toulousaine Terranis (service de géoinformation en agriculture et en environnement). De fait, la fréquence de couverture de la surface du globe va augmenter. Le Sentinel 2A, seul, mettait dix jours pour repasser au-dessus d’un même point. Avec son jumeau, Sentinel 2B, l’intervalle ne sera plus que

23

Développé en partenariat avec Arvalis-Institut du végétal, le service Farmstar d’Airbus est aujourd’hui utilisé par 18 000 agriculteurs français pour un coût qui varie de 12 à 15 euros par hectare et par an. © CNES

Innovation : optimiser les couverts végétaux grâce à l’imagerie satellite Quatre étudiantes de l’ISA de Lille ont remporté l’édition 2016 du concours européen « Farming by Satellite », qui récompense un projet d’utilisation des technologies satellitaires dans l’agriculture. Geneviève Baumann, Louise Vernier, Charlotte Lejoyeux et Marie Rolloy se sont ainsi distinguées grâce à leur concept qui vise à optimiser l’utilisation des couverts végétaux. L’idée étant de réaliser, à partir des données satellites sur le niveau d’azote et sur le compactage du sol (humidité), la cartographie précise d’une parcelle agricole. À partir de cette carte, il est ensuite possible de sélectionner les variétés de couverts les plus adaptées pour chaque zone, et de donner aux agriculteurs des conseils sur la composition de leur mélange pour maximiser les avantages liés à chaque espèce végétale. MDS

1Selon 4l’association 19 Union

of Concerned Scientists, on dénombrait l’an dernier 1 419 satellites opérationnels en orbite terrestre. Parmi eux, 780 sont sur des orbites basses (quelques centaines de kilomètres d’altitude), 96 sont à 20 000 km d’altitude et 540 à 36 000 km.

de cinq jours. Ainsi, « la mise en orbite de ce deuxième satellite va augmenter nos chances d’avoir des images sans nuages aux stades clés de la croissance des cultures », indique Amanda Veloso, agronome chez Airbus Defense and Space en charge du service Farmstar. En clair, il s’agit de maximiser les volumes et la fréquence d’acquisition des données, afin de pouvoir fournir des images ou des informations sur l’état des cultures au bon moment et au bon endroit. Plusieurs start-up, le plus souvent américaines, se sont aussi lancées dans le projet d’accélérer la mise à jour des images satellitaires, en envoyant en orbite des « constellations » de nanosatellites. Celles-ci ambitionnent, à un horizon de trois à cinq ans, de ramener le délai de rafraîchissement des images à un jour, voire moins.

DES IMAGES DE PLUS EN PLUS « RICHES » Toujours est-il que les images collectées depuis l’espace devraient être de plus en plus précises. Début mars, Airbus indiquait avoir élargi sa gamme de capteurs utilisés pour Farmstar et pour son indice de production fourragère (utilisé pour les assurances prairies), grâce aux satellites Sentinel 2A et Sentinel 3A. Ce dernier, opérationnel depuis janvier 2017, « offre des images d’une richesse plus importante » que celles acquises par le satellite Modis, précédemment utilisé mais arrivé en fin de vie. Ces données pourront ensuite être croisées avec des modèles de croissance, des prévisions météorologiques et d’autres paramètres agronomiques, afin d’améliorer les pratiques agricoles dans le but d’augmenter les rendements tout en préservant l’environnement. 


24 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre pratique

RÉGLEMENTATION. C  ALAMITÉS AGRICOLES Le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a reconnu le caractère de calamité agricole aux dommages suivants à la suite des excès d’eau du printemps 2016.

Les pertes de la culture sinistrée doivent représenter au moins 30 % et 13 % du chiffre d’affaires global de l’exploitation. L’outil de télédéclaration des demandes d’indemnisation au titre des calamités agricoles ci-dessus mentionnées est ouvert jusqu’au 21 mai 2017.

L’INDEMNISATION AU TITRE DES PERTES DE FONDS Cette reconnaissance permettra aux exploitants agricoles ayant subi des pertes de fonds au printemps 2016 de bénéficier de l’indemnisation à hauteur de 30 à 35 % :

- du coût de re-semis de prairies - de la remise en état de leur sol (décompactage, réactivation biologique…). Pour bénéficier d’une indemnisation, le demandeur doit être assuré pour la campagne 2016 contre l’incendie des bâtiments par une assurance multirisque. Aucun autre critère d’éligibilité n’est appliqué pour la perte de fonds. Le seuil minimal des dommages indemnisables est de 1 000 euros.

L’INDEMNISATION DES PERTES DE RÉCOLTE EN PRODUCTION FOURRAGÈRE Sous réserve de critères d’éligibilité, cette reconnaissance per-

mettra aux exploitants agricoles ayant subi des pertes de récolte sur les prairies permanentes et prairies temporaires de bénéficier d’une indemnisation pouvant aller jusqu’à 112 euros par équivalent vache laitière (EVL).

L’INDEMNISATION EN PRODUCTION MARAÎCHÈRE Sous réserve de critères d’éligibilité, cette reconnaissance permettra aux agriculteurs ayant subi des pertes de récolte sur les cultures reconnues sinistrées (salade, tomates, choux et oignon) dans le périmètre, cidessus, mentionné de bénéficier d’une indemnisation à hauteur de 25 %.

Culture sinistrée

Périmètre de reconnaissance

Perte de récolte sur prairies

Arrondissement de Lille.

Perte de fonds sur prairies

Les communes constituant le périmètre sont : Anstaing, Bachy, Baisieux, Bondues, Bourghelles, Bousbecque, Bouvines, Camphin-en-Pévèle, Cappelle-en-Pévèle, Chéreng, Cobrieux, Comines, Croix, Cysoing, Deulemont, Ennevelin, Forest-sur-Marque, Frelinghien, Fretin, Genech, Gruson, Halluin, Hem, Houplines, Lannoy, Leers, Linselles, Lompret, Louvil, Lys-lez-Lannoy, Marquette-lez-Lille, Mouchin, Neuville-en-Ferrain, Pérenchies, Péronne-en-Mélantois, Prémesques, Quesnoy-sur-Deûle, Roncq, Roubaix, Sailly-lez-Lannoy, Sainghin-en-Mélantois, Templeuve, Toufflers, Tourcoing, Tressin, Verlinghem, Villeneuve d’Ascq, Wambrechies, Wannehain, Warneton, Wattrelos, Wervicq-Sud, Willems.

Perte de récolte sur productions maraîchères Salades, oignons, carottes et choux.

– Arrondissement de Lille. – Arrondissement de Douai. – Les communes de Banteux, Déhéries et Saint-Phyton dans l’arrondissement de Cambrai.

LES DEMANDES D’INDEMNISATION Les demandes d’indemnisation devront être effectuées sur le site Télécalam. Des informations concernant la procédure sont disponibles sur le site : mesdemarches. agriculture.gouv.fr/ Pour davantage d’information, il convient de consulter le site inter-

net de l’État dans le Nord à l’adresse suivante : www.nord.gouv.fr/  Vous pouvez également contacter le service de l’agriculture durable et de l’économie de l’exploitation agricole (Sadeea) de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Nord : 62 Boulevard de Belfort 59000 LILLE. ddtm-sadeea@nord.gouv.fr.


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

25

terre pratique

ALIMENTS. L  ES SOLUTIONS POUR COMPLÉMENTS.LIMITER LES RISQUES DE GRAVELLE JOINDRE LES DEUX BOUTS L’ajout de chlorure d’ammonium à raison de 0,5 % dans la ration est une solution pour la prévenir.

Plusieurs solutions sont possibles si vos stocks de céréales ne sont pas suffisants pour faire la soudure avec la prochaine récolte. LAURENCE SAGOT INSTITUT DE L’ÉLEVAGE CIIRPO MÉLISANDE CARPENTIER CHAMBRE D’AGRICULTURE DES HAUTS-DE-FRANCE

Les principales solutions consistent à acheter des céréales ou bien des aliments complets. Pour les brebis, acheter des céréales (orge, triticale, blé ou maïs) se traduit par une économie d’environ 2 € par brebis par rapport à l’achat d’un aliment complet (pour une ration à base de

foin de graminées au cours des quatre dernières semaines de gestation et les dix semaines de lactation).

FAIRE LE CALCUL AVANT DE COMMANDER Pour les agneaux finis en bergerie, l’écart est de l’ordre de 4 à 5 € par agneau sur toute la durée de finition entre l’achat d’un aliment complet et celui de céréales. En conséquence, si vous avez l’habitude d’utiliser vos céréales dans la ration de

vos animaux, il est dans la plupart des cas plus économique d’acheter une céréale à la coopérative avec un complément azoté que de l’aliment complet. Muni des valeurs alimentaires des aliments et de leur coût, il suffit de faire le calcul pour le vérifier. Cependant, si vous avez l’habitude de finir vos agneaux à l’aliment complet, l’année est mal choisie pour essayer le mélange fermier compte tenu de la variabilité de la valeur des céréales.  

Les rations riches en phosphore (céréales, protéagineux…) favorisent la formation de minuscules cristaux dans l’urine. Ces cristaux sont transportés par le flot urinaire et peuvent bloquer l’urètre. Cette maladie est appelée lithiase urinaire ou gravelle. L’ajout de chlorure d’ammonium à raison de 0,5 % dans la ration est une solution pour la prévenir. Depuis 2013, le chlorure d’ammonium est de nouveau considéré comme un additif pour l’alimentation des ruminants. Car entre 2009 et 2013, la délivrance d’une ordonnance vétérinaire était devenue obliga-

toire pour utiliser ce composé sous la forme de pré-mélange médicamenteux. Désormais, il suffit de vérifier qu’il figure bien sur la liste des additifs de l’aliment « agneaux » pour les préserver des lithiases urinaires. Le chlorure d’ammonium est en effet un acidifiant puissant qui permet d’abaisser le pH des urines. La formation des calculs est ainsi fortement réduite. Philippe Dubois, vétérinaire au GDS de Charente indique toutefois que « la ration ne doit pas contenir de produits tampons (bicarbonate ou magnesie par exemple) qui s’opposeraient à l’acidification recherchée ».  LAURENCE SAGOT INSTITUT DE L’ÉLEVAGE CIIRPO MÉLISANDE CARPENTIER CHAMBRE D’AGRICULTURE DES HAUTS-DE-FRANCE


26 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre pratique

VÉGÉTAL

PRAIRIES. S  UIVEZ LA POUSSE DE L’HERBE ET SON STADE VÉGÉTATIF Parmi les paramètres qui vont déterminer les valeurs alimentaires de l’herbe, il en est un essentiel : la proportion de feuilles et de tiges qui dépend surtout du stade végétatif. BRUNO OSSON GNIS

Au réveil de la végétation, les parties aériennes de la plante sont constituées essentiellement de feuilles de l’année précédente. Très vite, de nouvelles feuilles naissent, de façon cyclique, environ tous les 20 jours. En même temps, la plante multiplie son nombre de talles dans la mesure de l’espace disponible et de l’accès à la lumière de la partie basse des gaines. Il s’agit de la phase végétative. Puis succède la phase reproductive : un épi va naître de cette partie de la gaine, puis va monter pour sortir et être visible.

OPTIMISER LA PRODUCTION FOURRAGÈRE : DES REPÈRES SIMPLES Six stades à la fois simples et précis ont été déterminés pour permettre de se repérer, de comparer des espèces ou des variétés entre elles, mais aussi d’estimer la valeur alimentaire des plantes. Le premier stade est le stade tallage-feuillu. On parle aussi de stade « départ en végétation ». La plante est constituée uniquement de feuilles. On a donc une haute valeur alimentaire et une bonne appétence. On prend pour hauteur d’herbe 25 centimètres (20 pour le ray-grass anglais) pour pouvoir comparer espèces, variétés mais aussi des zones géographiques, car ce sont surtout les sommes de température qui déterminent la pousse de l’herbe. C’est le stade idéal pour un bon pâturage. Le second stade est la montaison. L’épi est formé dans la base de la tige dont les entre-nœuds s’allongent. Pour voir l’épi à ce stade, il faut couper la gaine dans la longueur. Le fourrage est également de très bonne qualité à ce stade car il est constitué de feuilles jeunes. En pâturage, il pourrait déjà y avoir beaucoup de pertes par les animaux. Il faut donc privilégier le pâturage au fil. Le troisième stade est le stade épi à 10 cm. L’épi est en train de monter dans la tige et on mesure 10 cm entre la base de cet épi et

Il faut optimiser l’exploitation de vos surfaces prairiales. © DR

le plateau de tallage. Les tiges constituent une partie non négligeable de la biomasse, la valeur du fourrage diminue et l’encombrement augmente. D’autre part, il est important de surveiller ce stade car il conditionne la remontaison. Une exploitation avant ce stade donnera des repousses avec des tiges et épis, une exploitation après ce stade donnera des repousses essentiellement feuillues.

ET POUR CONSTITUER DES BONS STOCKS EN FOURRAGES ? Le quatrième stade est le stade début épiaison, 10 % des épis sont visibles. La proportion de tiges a encore augmenté, mais

aussi la quantité de fourrage par hectare. C’est souvent le compromis entre coût de récolte et qualité du fourrage pour constituer des stocks en ensilage ou en enrubannage. En effet, le coût de récolte est surtout lié à la surface plutôt qu’à la quantité.

Le cinquième stade est le stade pleine épiaison qui est atteint lorsque 50 % des épis sont visibles. La proportion de tiges augmente encore, de même que l’encombrement alors que les valeurs fourragères continuent de diminuer. C’est le bon stade

Herbe-Book : un site pour l’éleveur pour bien choisir les espèces et les variétés Les dates de réalisation de ces phases reproductives sont liées à la plante elle-même, c’est-à-dire à sa précocité mais aussi à la longueur du jour et aux sommes de température. Pour les variétés inscrites au catalogue officiel français, l’information est accessible sur www.herbe-book.org.

pour optimiser les récoltes de foin. Le sixième stade est la floraison qui est atteinte lorsque les étamines apparaissent. À ce stade, toutes les talles qui ont donné un épi vont mourir. Les repousses seront constituées de nouvelles talles végétatives. La repousse après une telle exploitation sera plus lente, la plante ayant vu ses réserves glucidiques migrer vers l’épi pour constituer les amandes des graines.  

PRATIQUE : Tél. : 03 20 61 28 64 Mail : bruno.osson@gnis.fr


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

27

terre pratique

RÉGLEMENTAIRE

FONCIER. D  IFFÉRENCIER LES TYPES DE CHEMINS Les chemins ruraux doivent fondamentalement être distingués des chemins d’exploitation, et ce précisément en raison de leurs affectations respectives.

POINT DE VUE

KAREL LESAFFRE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL FDSEA 62

« LA VOCATION PREMIÈRE DES CHEMINS EST DE SERVIR LES PARCELLES AGRICOLES » Les chemins ruraux, ouverts à tous, font partie du domaine privé de la commune et sont publics alors que les chemins d’exploitation, affectés à l’usage exclusif des propriétaires riverains, font l’objet d’une propriété privée.

AFFECTATION ET APPARTENANCE Aux termes de l’article L. 161-1 du Code rural et de la pêche maritime, « les chemins ruraux sont les chemins appartenant aux communes, affectés à l’usage du public, qui n’ont pas été classés comme voies communales. Ils font partie du domaine privé de la commune ». Le Code rural poursuit en prévoyant que les chemins d’exploitation créés par les associations foncières peuvent être incorporés à la voirie rurale par délibération du conseil municipal prise sur la proposition du bureau de l’association foncière. Les chemins et les sentiers d’exploitation servent exclusivement à la communication entre divers fonds, ou à leur exploitation. Ils sont présumés appartenir aux propriétaires riverains mais l’usage en est commun à tous les intéressés. L’usage de ces chemins peut être interdit au public (article L. 162-1 du Code rural). ENTRETIEN La commune n’a pas d’obligation légale d’entretien d’un chemin rural, elle a uniquement en charge la police et la conservation de ces chemins. Cependant, une obligation jurisprudentielle d’entretien à la charge de la commune a progressivement été dégagée dans les cas où la commune assumait de manière régulière cet entretien. Quant aux chemins d’exploitation, ce sont les propriétaires dont les chemins desservent les fonds qui sont tenus de contribuer aux travaux nécessaires à leur entretien et à leur mise en état de viabilité. PLANTATIONS ET CHEMINS L’article D. 161-14 du Code rural et de la pêche maritime fait défense de nuire aux chaussées des chemins ruraux et à leurs dépendances ou de compromettre la sécurité ou la commodité de la circulation sur ces voies, notamment de faire sur

La région Hauts-de-France lance un appel à projets visant à garnir les chemins ruraux en y plantant haies et fruitiers, ceci dans un objectif de protection de la biodiversité. La biodiversité, étymologiquement, c’est la diversité de la vie sur la terre. Certes les chemins demeurent un de ses supports mais c’est aussi bien plus largement les champs de nos campagnes qui en sont le support. N’oublions pas que les agriculteurs sont de réels acteurs en matière de biodiversité. À titre d’exemple, lorsque l’on présente les chemins comme un moyen d’offrir des ressources alimentaires vitales aux espèces sauvages, les résidus de

cultures céréalières après récolte ne permettent-elles pas elles aussi de nourrir notre faune sauvage ? Nos surfaces d’intérêt écologique sont elles aussi destinées à améliorer la performance environnementale de l’agriculture en termes de biodiversité. À l’heure où les chemins font l’objet de tant de convoitises, il faut tout de même rappeler que leur vocation première est bien de desservir les parcelles agricoles. Ainsi, les engins agricoles doivent accéder aux parcelles sans encombre. Les chemins peuvent être un nouveau vecteur favorable à la biodiversité mais nous veillerons à ce que leur fonction originelle soit toujours préservée. 

Les chemins d’exploitation, affectés à l’usage exclusif des propriétaires riverains, font l’objet d’une propriété privée. © VÉRONIQUE RYCHEMBUSCH

VALEURS MOBILIÈRES DU CRÉDIT AGRICOLE l’emprise de ces chemins des plantations d’arbres ou de haies. Les plantations privées déjà existantes dans l’emprise du chemin peuvent être conservées lorsqu’elles ne troublent pas la sûreté ou la commodité du passage mais elles ne peuvent en aucun cas être renouvelées. Le long des chemins ruraux, les plantations d’arbres et de haies vives peuvent être faites sans conditions de distance, sous réserve que soient respectées les servitudes de visibilité et les obligations d’élagage. Les haies doivent être conduites à l’aplomb de la limite des chemins ruraux. Dans le cas où les propriétaires riverains négligeraient de se conformer à ces prescriptions, les travaux d’élagage peuvent être effectués d’office par la commune, à leurs frais, après une mise en demeure restée sans résultat. Le long des chemins d’exploitation, des plantations d’arbres et de haies vives, peuvent être réalisées à condition de respecter les distances prescrites par le Code civil, soit un espace de deux mètres de large si la hauteur de la plantation dépasse deux mètres de haut ou de 0,50 mètre si la hauteur est inférieure à deux mètres. Il n’est pas question de servitude de visibilité à respecter mais d’élagage et de suppression en cas de gêne. Par ailleurs, d’autres pro-

priétaires ou l’association foncière peuvent obliger un propriétaire à élaguer ses arbres quelle que soit l’ancienneté de l’arbre.

FINANCEMENT DES CHEMINS D’EXPLOITATION ISSUS D’UN AMÉNAGEMENT FONCIER Les dépenses relatives à la réalisation des travaux connexes à l’occasion d’un aménagement foncier agricole ne sont pas à la charge du département. Toutefois, celui-ci participe à leur financement en subventionnant l’association foncière ainsi que les communes qui créent ou améliorent des chemins ruraux. Le financement de l’association foncière est principalement assuré par les contributions versées par les propriétaires au titre des taxes syndicales, dites « taxes de remembrement ». LARGEUR DES CHEMINS L’article D. 161-8 du Code rural prévoit que : « Sauf circonstances particulières appréciées par le conseil municipal dans une délibération motivée, aucun chemin rural ne doit avoir une largeur de plateforme supérieure à 7 mètres et une largeur de chaussée supérieure à 4 mètres ». En règle générale, les chemins du Pas-de-Calais ont une emprise de 6 mètres : 3 mètres pour la bande de roulement et 1,50 mètre pour chaque bande d’accotement. 

Cotations au 17/04/2017 ou derniers cours connus ACTION ET CERTIFICAT COOPERATIF D’INVESTISSEMENT CREDIT AGRICOLE S.A.

FR0000045072

11,905

CRCAM NORD FRCE CCI

FR0000185514

20,07

SICAV

Valeur de :

souscription

liquidative

5 AMUNDI CONV EUROLAND

FR0010188136

658,11

645,21

5 AMUNDI PATRIMOINE PEA C 3D**

FR0011649029

107,64

105,01

2 AMUNDI SMALL CAP EUROPE - P***

FR0000288185

746,21

728,01

6 AMUN.TRESO CT EC3D****

FR0011220342

1 000,71

1 000,71

Valeur de :

souscription

liquidative

FCP 1 ATOUT EUROLAND 3DEC

FR0010106880

175,39

171,11

2 ATOUT EUROPE C 3DEC

FR0010101972

704,74

687,55

2 ATOUT EUROPE MONDE

FR0010093682

43,45

42,39

1 ATOUT FRANCE C 3DEC

FR0010093716

319,1

311,32

1 ATOUT FRANCE D 3DEC

FR0010106864

185,12

180,6

5 ATOUT MODERACTIONS

FR0010251736

109,04

106,39 71,17

2 ATOUT MONDE C 3DEC

FR0010101980

72,95

5 ATOUT VERT HORIZON

FR0010036962

18,11

17,67

3 AMUNDI ACT FONCIER

FR0000972655

181,06

176,65

4 CAPITOP EUROBLIG C

FR0010093724

190,45

188,57

4 CAPITOP EUROBLIG D

FR0010107169

89,7

88,82

6 CAPITOP MONETAIRE C

FR0000439614

223,92

223,92

6 CAPITOP MONETAIRE D

FR0000439622

172,93

172,93

4 CAPITOP REVENUS

FR0000983330

145,95

144,51

6 AMUN.TRES.COR.E 3D*

FR0011630557

9 988,32

9 988,32

6 SEQUIN C

FR0010114108 10 464,65

10 464,65

COMPOSITION DES FCP ET DES SICAV 1 ACTIONS DE PAYS DE LA ZONE EURO 2 ACTIONS INTERNATIONALES 3 ACTIONS PAYS COMMUNAUTE EURO 4 OBLIG ET TITR.CREANCES EN EURO 5 OPCVM DIVERSIFIE 6 OPCVM MONETAIRE EURO

* FUSION CAPITOP TRESORERIE C AVEC AMUNDI TRES, COR, E 3D ** FUSION AMUNDI INDICIA MEDIAN AVEC AMUND PAT PEA C 3D *** EX AMUNDI MIDVA EUROPEP **** FUSION CA MONE CASH C AVEC AMUN.TRESO CT EC3D


28 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre pratique

GESTION

JURIDIQUE. T  RANSFERTS DE DPB : LA CAMPAGNE 2017 EST LANCÉE  Une fois n’est pas coutume, les formulaires de transfert des Droits à paiement de base (DPB) sont téléchargeables sur le site TéléPac avant que les portefeuilles 2016 ne soient notifiés aux agriculteurs. FANNY GODART FDSEA 80

Cette année, le cédant des terres n’a plus l’obligation d’être agriculteur actif pour pouvoir transférer ses DPB à son repreneur. Le transfert ne peut s’opérer qu’au sein de la même zone PAC où les droits ont été créés (distinction Corse et autres départements). Par exemple, un DPB créé dans le département de la Somme pourra être transféré dans le département de l’Orne. Ou alors, un DPB créé dans le département de la Somme ne pourra pas être transféré en Corse. Une exception subsiste à ce principe : les DPB hérités ou reçus dans le cadre d’une donation pourront être activés dans une zone PAC autre que celle de création.

DES CLAUSES EN BONNE ET DUE FORME Comme tous les ans, un panel de clauses de transfert s’offre aux agriculteurs. Les clauses A, B, C, D, E et F sont adaptées aux différents cas de transferts. Pour la clause A, avec transfert de foncier, le cédant est propriétaire des DPB. Concernant le transfert de DPB avec du foncier, il n’y a pas de prélèvement sur la valeur des droits. En cas de vente du foncier, on parle de cession définitive de DPB, alors que la cession des DPB est temporaire (bail de DPB) si le transfert de terres résulte d’un contrat de bail rural, d’une convention de mise à disposition de terres ou d’une autre convention temporaire. La clause B, sans transfert de foncier, est à utiliser dans le cadre d’un transfert de DPB sans accompagnement de foncier, définitif ou temporaire (au choix). Ce transfert de DPB, sans terre agricole, donne alors lieu à un prélèvement définitif de 50 % de la valeur des DPB transférés. Deux cas se distinguent pour les clauses C : le transfert indirect de foncier et « C estive collective ». Pour le transfert indirect de terres, deux types de formulaires sont à distinguer cette année. Dans le cas de la clause C concernant le transfert de DPB, celui-ci est définitif dans le cas d’une fin de bail, d’une fin de mise à disposition et/ou d’une reprise

Les agriculteurs ont le choix cette année entre quinze formulaires de transferts et de demandes de dotation réserve. © F.G.

de bail (ou mise à disposition). De plus, la clause « C estive collective » concerne les changements dans l’utilisation des surfaces collectives. Les parcelles transférées doivent être identifiées sur la clause, et être clairement dessinées dans le registre parcellaire graphique du repreneur. Les clauses D concernent, quant à elles, cette année, soit le changement de statut juridique, soit l’héritage, soit la donation. Force est de constater que seuls les DPB détenus en propriété sont cédés aux héritiers, donataires ou à la résultante. Ainsi, les DPB à bail (location temporaire) doivent faire l’objet d’une fin de bail (clause E), et, le cas échéant, d’une nouvelle clause de transfert avec le propriétaire des DPB. Pour ce qui est de l’héritage ou la donation, la date d’effet de l’héritage ou de la donation doit être comprise entre le 16 juin

2016 et le 15 mai 2017. En remplissant la clause, les parties ont la possibilité de choisir une répartition des DPB entre les différents héritiers ou donataires selon un prorata au lieu d’identifier les DPB un par un. Dans le cadre d’un changement de statut juridique réalisé entre le 16 juin 2016 et le 15 mai 2017, il faut procéder au transfert des DPB lorsque le changement de statut juridique a nécessité un changement de numéro Pacage, à savoir : transformation d’une exploitation individuelle en société, transformation d’une société en une exploitation individuelle, changement de forme juridique d’une société vers un Gaec, changement de forme juridique d’un Gaec vers une autre forme sociétaire. Quant à la clause E, elle est à utiliser dans les situations de fin de bail ou de fin de mise à dispo-

Cas pratique Romain, jeune agriculteur, détient cinquante DPB : 25 DPB d’une valeur de 100 € et 25 DPB d’une valeur de 200 €. Sur ses déclarations PAC de 2016 et 2017, Romain a déclaré 48 hectares. Par conséquent, il n’a pas pu activer deux DPB pendant deux années. Ses DPB inactivés remontent en réserve en partant de ceux de plus faible valeur, à savoir deux DPB d’une valeur unitaire de 100 € remontent en réserve. Selon la date d’installation de Romain, celui-ci pourra faire une demande d’attribution de DPB par la réserve avec la clause « Jeune agriculteur » ou « Nouvel installé ».

sition de foncier lorsque les DPB associés aux terres avaient été donnés à bail par le cédant. Enfin, la clause F est utilisable dans le cas de renonciation volontaire à des DPB au profit de la réserve. L’agriculteur peut renoncer uniquement à des DPB détenus en propriété. En cas de non-activation d’un nombre de DPB pendant deux années successives, les DPB remontent à la réserve, et en priorité ceux de plus faible valeur.

DEMANDES À LA RÉSERVE 2017 Plusieurs programmes sont accessibles au travers de la réserve : quatre programmes prioritaires et deux programmes facultatifs. Concernant les attributions prioritaires par la réserve « Jeune agriculteur », pour toucher des DPB, l’exploitant doit avoir moins de 40 ans au 31 décembre 2017, et être installé entre le 1er janvier 2012 et le 15 mai 2017. Il doit également détenir un diplôme de niveau IV ou équivalent, et n’avoir jamais bénéficié d’une attribution par la réserve JA ou NI (nouvel installé) lors des campagnes PAC précédentes. À savoir, si le jeune est installé en société, il doit en avoir le contrôle en termes de décisions liées à la gestion, aux bénéfices et aux risques financiers (détention de la qualité d’associé).

Concernant le programme « Nouvel installé » (NI), l’exploitant doit s’être installé à la tête d’une exploitation agricole obligatoirement entre le 1er janvier 2015 et le 15 mai 2017. Deux clauses sont à distinguer : l’installation à titre individuel et l’installation en société. Pour la clause relative à l’installation en société (hors société unipersonnelle), le jeune remplit la clause NS, et peut faire la demande à la réserve, si l’ensemble des associés de la société répondent à la définition réglementaire de nouvel installé, à savoir : début d’activité agricole par tous les membres entre janvier 2015 et le 15 mai 2017 ; et ne pas avoir eu le contrôle d’une exploitation dans les cinq années précédant le lancement de leur activité agricole. À noter que la société qui souhaite bénéficier de la dotation ne doit jamais avoir bénéficié d’une attribution par la réserve JA ou NI lors des campagnes PAC précédentes. Enfin, concernant l’installation individuelle, ou en société unipersonnelle, le jeune doit déposer à la DDTM la clause NI. Les critères sont les mêmes que pour la clause relative à l’installation en société. À savoir également que la date d’installation prise en compte par l’administration est la date de la première ou nouvelle affiliation à la Mutualité sociale agricole (MSA) en tant qu’exploitant agricole, cotisant solidaire ou au titre du suivi parcellaire MSA. Autre programme : celui de force majeure ou circonstance exceptionnelle 2015-2016. Ce programme de réserve concerne les agriculteurs touchés lors de la campagne 2015 et 2016 par un cas de force majeure ou de circonstance exceptionnelle : incapacité professionnelle de l’agriculteur, catastrophe naturelle, destruction accidentelle des bâtiments d’élevage, épizootie, expropriation… De surcroît, il faut ajouter deux programmes facultatifs, sous réserve d’enveloppe satisfaisante, sans garantie de financement : le programme « Grands travaux DPU », et, nouveauté 2017, le programme « Grands travaux DPB ». Pour ce qui est du programme « Grands travaux DPB », il concerne les agriculteurs qui justifient d’une occupation temporaire des terres par des grands travaux à compter du 16 mai 2014, et qui ont récupéré les terres objets de l’occupation temporaire entre le 16 juin 2016 et le 15 mai 2017. L’attribution des DPB se fera à la valeur moyenne sur les hectares ayant fait l’objet de l’emprise. 


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

29

terre pratique

GESTION ET FINANCES

FINANCIER Épargne

Créances des personnes Autres physiques n’agissant pas pour créances des besoins professionnels

Taux d’intérêt légal

Depuis le 1/08/2016 Taux

Plafond

0,75 % net

22 950 € 12 000 €

1 semestre 2015

4,06

0,93

Livret A ou livret bleu

2e semestre 2015

4,29

0,99

Livret de développement durable 0,75 % net 1,25 % net

7 700 € 1 600 € (12/25 ans)

er

1 semestre 2016

4,54

1,01

Livret d’épargne populaire

2e semestre 2016

4,35

0,93

Livret Jeune (Taux plancher)

0,75 % net

0,90

Plan d’épargne logement

1,50 % brut 61 200 €

Compte épargne logement

0,50 % brut 15 300 €

er

4,16

1 semestre 2017 er

Prêts bonifiés Taux bonifiés

Plafond

Prêt bonifié JA

2,5 %

11 800 € de subvention équivalente

Prêts MTS GAEC

3,5 %

110 000 € de réalisation

FISCAL

SOCIAL

Barème des frais kilométriques 2014 (d : représente la distance parcourue) Puissance fiscale

Plafond de sécurité sociale

En 2016

En 2017

Année

38 616

39 228

jusqu’à 5 000 km

De 5 000 km à 20 000 km

Au-delà de 20 000 km

d x 0,41

d x 0,41 + 824

d x 0,286

Trimestre

9 654

9 807

Mois

3 218

3 269

3 CV 4 CV

d x 0,493

d x 0,41 + 1 082

d x 0,332

5 CV

d x 0,41

d x 0,41 + 1 188

d x 0,364

6 CV

d x 0,568

d x 0,41 + 1 244

d x 0,382

7 CV

d x 0,595

d x 0,41 + 1 288

d x 0,401

SMIC au 01/01/2017 XTaux horaire : 9,76 €/heure XValeur brute mensuelle (151,67 heures) : 1 480,30 €

PATRIMOINE Indice des fermages (en euros) Indice ÉquivalentBlé départemental fermage 2009 2009 en €/ql

Indice National 2014

Équivalent Blé fermage 2014 en €/ql

Indice National 2015

Équivalent Blé fermage 2015 en €/ql

Nord

118,10

22,42

24,28

24,67

Pas-de-Calais

130,90

24,84

26,90

27,33

Aisne

119,70

22,72

Somme

139,35

26,45

108,30

24,61

110,05

25,00

28,64

Indice National 2016

ÉquivalentBlé fermage 2016 en €/ql 24,57

109,59

29,11

27,22 24,90 28,99

Suite à la loi de modernisation agricole, l’indice d’actualisation du montant des fermages est national. Il s’applique aux baux en cours et fermages à compter du 1er octobre 2010. Indice national : base 100 en 2009. L’arrêté du 13 juillet 2016 fixe l’indice national à 109,59 soit une baisse par rapport à l’année 2015 de 0,42 %. Exemple : Fermage payé en 2009 = 2 400 €. Fermage dû en 2016 = 2 400 x (109,59/100) = 2 630,16 €

ÉCONOMIQUE A) Indice du coût de la construction (ICC) et Indice de Révision des Loyers d’habitation (IRL) ICC

Variation sur un an

Révision trenale

Plafonnement au renouvellement

ICL

Variation sur un an

Révision trenale

Plafonnement au IRL bail Variation renouvelle- d’habitation sur un an ment

T3 2013

1 617

–2,18 %

+6,05 %

+26,73 %

108,47

+0,28 %

+5,97 %

124,66

+0,90 %

T4 2013

1 615

–1,46 %

+5,35 %

+27,27 %

108,46

+0,11 %

+5,38 %

124,83

+0,69 %

T1 2014

1 648

+0,12 %

+6,05 %

+29,76 %

108,50

–0,03 %

+4,67 %

+17,74 %

125,00

+0,60 %

T2 2014

1 621

–0,98 %

+1,76 %

+27,04 %

108,50

0

+3,89 %

+17,35 %

125,15

+0,57 %

T3 2014

1 627

+0,93 %

+0,19 %

+27,31 %

108,52

+0,05 %

+3,05 %

+16,86 %

125,24

+0,47 %

T4 2014

1 625

+0,62 %

–0,79 %

+22,00 %

108,47

+0,01 %

+2,06 %

+16,05 %

125,29

+0,37 %

T1 2015

1 632

–0,97 %

+0,97 %

+19,82 %

108,32

–0,17 %

+1,22 %

+14,98 %

125,19

+0,15 %

T2 2015

1 614

–0,43 %

–3,12 %

+18,16 %

108,38

–0,11 %

+0,68 %

+14,08 %

125,25

+0,08 %

T3 2015

1 608

–1,17 %

–2,42 %

+16,44 %

108,38

–1,13 %

+0,19 %

+13,13 %

125,26

+0,02 %

T4 2015

1 629

+0,25 %

–0,61 %

+15,86 %

108,41

–0,06 %

+0,06 %

+12,46 %

125,28

0 %

T1 2017

1 615

–1,05 %

–1,88 %

+16,61 %

108,40

+0,07 %

–0,12 %

+11,97 %

125,26

+0,06 %

T2 2017

1 622

0,49 %

–0,55 %

+13,03 %

108,40

+0,02 %

–0,12 %

+11,24 %

T3 2017 Comptes courants d’associés (taux maximal d’intérêt déductible) Exercice de 12 mois clos 31 mars 2016 30 avril 2016 31 mai 2016 30 juin 2016 30 juillet 2016 31 août 2016 30 septembre 2016 31 octobre 2016 30 novembre 2016 31 décembre 2016 31 janvier 2017 28 février 2017

Taux maximum 2,13 % 2,14 % 2,15 % 2,13 % 2,12 % 2,12 % 2,09 % 2,08 % 2,07 % 2,03 % 2,00 % 1,97 %

En partenariat avec

contact@5962.cerfrance.fr

03 28 82 21 21

125,25

0 %

125,33

+0,06 %

DÉCLARATION PAC 2017. N’ATTENDEZ PAS POUR VOTRE TÉLÉDÉCLARATION Toutes les demandes d’aides PAC-ABA et ABL devront être télédéclarées et signées sur le site TéléPAC. Pour la déclaration PAC, cela comprend les Droits à Paiement de Base (DPB), les aides au verdissement, la surprime, les aides couplées à la surface... Le site TéléPAC (www.telepac. agriculture.gouv.fr) fermera le lundi 15 mai 2017 à 23 h 59. Toute demande faite entre le 16 mai 2017 et le 9 juin 2017 fait l’objet d’une réduction du paiement de 1 % par jour ouvré de retard. Si le dépôt intervient après le 9 juin 2017 la demande est irrecevable.

QUI PEUT BÉNÉFICIER DES AIDES PAC ? Pour être éligible, le demandeur doit être agriculteur actif et avoir une exploitation et exercer une activité agricole. La qualité du demandeur s’apprécie au jour du dépôt de la demande. Sont exclus l’exploitation d’aéroports, de services ferroviaires, de société de services des eaux, de services immobiliers et de terrains de sports et de loisirs permanents. Les centres équestres, clubs d’équitation, poneysclubs, et en général tout établissement ayant pour vocation la pratique de l’équitation, comportant des aménagements assimilables à des terrains de sport et de loisirs permanents (par exemple, corral, manège, carrière, piste de course, parcours de cross, etc.) relèvent de la liste négative. Par contre, les exploitations agricoles qui élèvent des équidés, quelle que soit la taille de l’élevage et la destination des chevaux, les exploitations agricoles qui donnent à louer des

boxes ou une écurie et qui ne disposent pas d’aménagement caractéristique des centres équestres, sont éligibles. Seules peuvent être prises en compte les surfaces présentes sur le territoire français. Ainsi les surfaces situées dans un autre pays ne peuvent pas recevoir de soutiens directs, même si le siège social est situé sur le territoire français.

QUELQUES RAPPELS UTILES Pour bénéficier de l’aide au verdissement ou paiement vert, trois conditions à respecter : - La diversité d’assolement avec trois cultures au minimum. La principale devant représenter moins de 75 % de la surface arable et les deux principales moins de 95 % surface arable ; les 5 % de surface d’intérêt écologique (5 % de la surface arable + particularités topographiques en SIE* ou pas en SI). Les SIE sont localisées sur la surface arable sauf les éléments topographiques (haies, alignements d’arbres, bosquets…) qui sont adjacents aux terres arables de l’exploitation ; les taillis à courte rotation sans ferti/phyto et les surfaces boisées aidées. - Le maintien des prairies permanentes. Le retournement de surfaces herbacées en place depuis plus de cinq ans est interdit en zones vulnérables. Le retournement des pairies sensibles est strictement interdit.  * Les SIE sont des jachères, bandes tampons, bandes d’hectares admissibles bordant des forêts, haies, mares, bordures de champs, fossés, arbres en groupes ou bosquets, plantes fixatrices d’azote, arbres isolés, arbres alignés, cultures dérobées ou à couverture végétale. À chaque SIE correspond une équivalence en surface (identiques à 2016).

Pour bénéficier de l’aide au verdissement, la diversité d’assolement avec trois cultures au minimum doit être respectée. © CREDIT


30 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre dâ&#x20AC;&#x2122;annonces

PETITES ANNONCES RĂ&#x2030;GIONALES Stockage cĂŠrĂŠales, ensilage...

62 - Vends buttoir Ă pomme 80 â&#x20AC;&#x201C; VENDS tank Ă  lait 2011

59 - Recherche moissonneuses-batteuses, presses moyenne densitĂŠ et presses Ă balles rondes, tracteurs Claas, John Deere, NH, Fahr, Welger, MF, Renault, Fendt. TĂŠl. 06 84 61 38 25.

de terre 2 et 3 rangs. Socs et disques. Planteuse à pomme de terre 2 rangs ou 4 rangs. PulvÊrisateur portable à dos Êlectrique à batterie, 3 vitesses, 16 litres. Perceuse B32 Cone Morse n° 4. Contact tÊlÊphonique au 06 08 63 21 66.

marque Serap groupe de refroidissement dĂŠtachable lavage automatique â&#x20AC;&#x201C; TĂŠl. 03 22 74 66 94

ELEMENTS E LEMENT Sd de eS STOCKAGE T OCK AG E TS STOC TO KA GE bĂŠton armĂŠ â&#x20AC;&#x153;VsTock â&#x20AC;? & RECTANGLE E Ex photo : H

RECTANGLE

2 m x L 1,25 m Vente directe par le fabricant VSTOCK

TOUS LES DEPARTEMENTS â&#x20AC;&#x201C; Recherche 1 tracteur ford en 4 cylindres dans la serie 10 ou 40 en 4x4 TEL : 06 21 49 50 89

â&#x20AC;˘ Manutention aisĂŠe (1 personne suffit) â&#x20AC;˘ Pas de talon en pied â&#x20AC;˘ RĂŠsistance et stabilitĂŠ â&#x20AC;˘ BĂŠton anti-aciditĂŠ â&#x20AC;˘ Existe en version 1,5 m - 2 m - 2,45 m et 3 m

62 - Vends remorque Huret 8T, bon ĂŠtat. 3000 euros. TĂŠl. 06 45 64 68 51.

Grand modèle : 1.25 x 2.30 x 0.90 Petit P modèle : 0.65 x 2.30 x 0.90 â&#x20AC;˘ Manutention aisĂŠe grâce aux anneaux de levage intĂŠgrĂŠs â&#x20AC;˘ Stabilisation des murs par remplissage (terre, sableâ&#x20AC;Ś) â&#x20AC;˘ BĂŠton anti-aciditĂŠ â&#x20AC;˘ Finition droite possible avec ½ rectangle

MickaĂŤl FERET â&#x20AC;˘ 06 86 96 86 45 61430 Sainte Honorine la Chardonne - TĂŠl. 02 33 30 87 69 6

LE SPĂ&#x2030;CIALISTE PIĂ&#x2C6;CES

LILLERS 62190 T. 03 21 64 32 34 F. 03 21 65 12 07 carlu@carlu.fr

Vente PIĂ&#x2C6;CES NEUVES et OCCASIONS pour MF, LANDINI, D.BROWN, IH, FORD, NH, RENAULT, JOHN DEERE, DEUTZ...

LA PERFORMANCE MĂ&#x2030;TAL

DĂŠmarreurs, alternateurs, pompes hydro, embrayages, carrosseries, transmissions...

SpĂŠcialiste MOTEURS PERKINS, FORD, CASE IH, FIAT - moteurs rĂŠnovĂŠs, blocs embiellĂŠs, turbos, pompes injection, culasses, vilebrequins, KIT MOTEUR, TGEVKĆ&#x2019;ECVKQPWUKPCIG

SpĂŠcialiste PONT AVANT ZF - CARRARO - DANA

www.carlu.fr

62 â&#x20AC;&#x201C; Vends distributeur automatique Ă casiers ĂŠtat neuf, idĂŠal pour vente directe fruits, lĂŠgumes et Ĺ&#x201C;ufs. TĂŠl : 06.77.46.08.38. //02032

Du Kit au ClĂŠ en main

www.baudouxcm.com TĂŠl. 03 23 22 63 77

Votre annonce par tĂŠlĂŠphone au 03 20 30 42 30 par fax au 03 20 30 42 31 par mail : petite-annonce@terresetterritoires.com Par tĂŠlĂŠphone, fax et mail : rĂŠglement par carte bancaire uniquement

Votre petite annonce dans la Presse agricole des 5 dĂŠpartements des Hauts-de-France : Le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, lâ&#x20AC;&#x2122;Oise et lâ&#x20AC;&#x2122;Aisne

VENDEZ, LOUEZ, ACHETEZ AVEC LES PETITES ANNONCES RĂŠservĂŠ aux agriculteurs et aux particuliers

 CHOISISSEZ VOTRE RUBRIQUE : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  11  12  13  14  15  16  17  18 

Moiss.-Batteuses Tracteurs MatĂŠriel Betteravier MatĂŠriel Pommes de Terre Semoirs Travail du sol Ensilage Fenaison Remorques Manutention MatĂŠriel Elevage MatĂŠriel MaraĂŽchage PulvĂŠrisateurs MatĂŠriel Viticole Hangars Irrigation Pneumatique Bovins

19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39 

64, Boulevard de la LibertĂŠ BP 643 59024 LILLE Cedex

 Lignes supplĂŠmentaires 

LE MONTANT  CALCULEZ DE VOTRE ANNONCE* non rĂŠfĂŠrencĂŠe : (par courrier ou par fax uniquement)

Nom

GRATUIT

LE MONTANT DE MON ANNONCE :

PrÊnom Rue Frère-Gagne BP 40463 60021 BEAUVAIS Cedex

* Toute annonce non accompagnĂŠe de son règlement ne sera pas prise en compte. ** Annonce rĂŠfĂŠrencĂŠe : lorsque lâ&#x20AC;&#x2122;annonce fait mention de ÂŤ Ă&#x2030;crire au journal qui transmettra Âť.

 Demande dâ&#x20AC;&#x2122;emplois

SociĂŠtĂŠ

 Annonce forfait 6 lignes :

10 â&#x201A;Ź TTC

(dont TVA 20,00 % soit 1,67 â&#x201A;Ź HT)

Adresse

 Lignes supplĂŠmentaires Nombre :

â&#x201A;Ź TTC

x 2 â&#x201A;Ź TTC =

(dont TVA 20,00 % soit 0,33 â&#x201A;Ź HT)

Code Postal

Commune

+10 â&#x201A;Ź TTC

 Domiciliation** : (dont TVA 20,00 % soit 1,67 â&#x201A;Ź HT)

TĂŠlĂŠphone 19 bis, rue Alexandre Dumas 80096 AMIENS Cedex 3

 Par chèque bancaire Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ordre de Terres et Territoires.  Par carte bancaire dont voici le numĂŠro : 1, rue RenĂŠ Blondelle 02007 LAON Cedex

 Nombre de parutions :

Mail :

 CHOISISSEZ VOTRE MODE DE RĂ&#x2030;GLEMENT

la 3e offerte

lisiblement VOTRE ANNONCE en LETTRES MAJUSCULES. REMPLISSEZ Une case vide entre chaque mot

Porcins Ovins - Caprins Chevaux Volailles Chiens Animaux divers Pailles Fourrages Plants semences Sylviculture Arboriculture Fruitière Bois Offres dâ&#x20AC;&#x2122;emploi Demandes dâ&#x20AC;&#x2122;emploi Enseignement Formation Vacances Loisirs Immobilier Foncier Location Mobilier VĂŠhicules Mariage Divers

 INDIQUEZ VOS COORDONNĂ&#x2030;ES

pour 2 parutions de la mĂŞme annonce :

Bulletin valable jusquâ&#x20AC;&#x2122;au 30/12/2017

Bulletin Ă renvoyer avec son mode de règlement Ă  : Terres et Territoires â&#x20AC;&#x201C; Service PA 64 Boulevard de la LibertĂŠ BP 643 59024 LILLE Cedex

TOTAL : Ă&#x20AC;

x

â&#x201A;Ź TTC â&#x201A;Ź TTC Signature :

Le

Expire fin

Ă&#x20AC; dĂŠcouper et Ă conserver Il nâ&#x20AC;&#x2122;est plus envoyĂŠ de facture pour les petites annonces. Pour votre justiďŹ catif comptable, il suffit de complĂŠter ce bon. Nom ou entreprise : Petite annonces parue le : Montant :

â&#x201A;Ź TTC / Nombre de parutions :

(Dont TVA 20% sur le TTC) Coller ci-dessous votre annonce parue dans le journal :


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

terre d’annonces

PETITES ANNONCES RÉGIONALES

SOL BETON

Julien PUBERT au :

Tél. Portable : 06.72.31.48.17 Tél. Fixe : 03.21.55.44.76 Tél. Fax : 03.21.51.70.41 www.sol-beton.fr

76 – Éleveur, sélectionneur Li-

EUROPADVICE

Tout sur le détachement en France

Vous hésitez à faire travailler un ouvrier européen ? Europadvice s’occupe de vous. Tél. : 03 45 18 80 90 - www.europadvice.fr

Recherche paille de blé en andain secteurs Cambrai/St-Quentin/ Péronne. Propose achat ou échange compost.

06 77 98 86 10

mousin, vends reproducteurs 15 mois, TB origines, différentes morphologies, toutes garanties sanit. Liv. possible. Tél : 06 83 82 20 89. //04005

L’eau vous coûte cher ? La solution : AMCAL ! Alors n’hésitez pas à nous contacter !

T. 00 32 51 72 47 42 Po info@amcal.be - www.amcal.be Sur Industrielaan N°10 - B 8810 LICHTERVELDE Gé FORAGES • POMPES • FILTRES GÉOTHERMIE • SURPRESSEURS ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE ET DEVIS GRATUITS Déjà + de 2500 clients satisfaits en FRANCE !

PICARDIE BÂCHES ETANCHÉITÉ Le spécialiste du Bassin d’irrigation et de la fosse lisiers. ( 200 m3 à 20 000 m3). Facilité de paiement. Tél. 03 44 15 03 06 - Fax : 03 44 45 62 17 - Z.A. de l’Avelon - 60000 BEAUVAIS www.pbaches.com picardie.baches@gmail.com

80 – PRENDS 28 bêtes de 20

59

- Vends repiqueuse à légumes mottes et minimottes avec microgranulateur en parfait état, arroseur 200M. Tracteur Fiat 780 et pallox à légumes. Tél. 06 15 08 54 06.

mois en pension dans grand herbage entouré d’arbres et de haies toujours de l’herbe du 01 mai au 01 nov. 160 euros par bête + 25 euros d’eau – Mons Boubert – Tél. 06 07 09 81 44

80 – Jeune RECHERCHE ex-

ploitation ou terres secteur 80 et bordure 76-60-52 sérieux et discrétion – Tél. 07 81 12 02 93

02 Vends avoine noire vrac ou

big bag 180 euros la tonne et sac de 40 kg 10 euros. Tél. 06 72 03 63 91 Gras S/pied dont 40 ares RayGras, conseille 2 coupes, mis les engrais à Surques. Vasseur Christian. Tél. 03 21 33 58 94. Heures repas SVP.

Pour

haute qualité stockée sous hangar aux prix coûtant. Livraison compris. Tél. 06 86 72 86 98.

ACHETER VENDRE

80 – VENDS petits ballots de

e! C'est simpl

paille – Tél. 06 80 12 59 17 après 20h

Faites paraître une petite annonce 53 – Vends Plants de PdT cer-

tifiés DESIREE et divers variétés. Tél : 06.22.19.61.94. //03065

62 - Rétrocède plant certifié de

pommes de terre Bintje 28/40. Numéro de lot : 2264-16-17. 2,5 tonnes. Tél. 06 32 46 05 69 ou Tél. 03 21 03 44 65.

La responsabilité du journal ne saurait bien entendu, être engagée quant à la suite donnée aux petites annonces matrimoniales qu’il publie.

62

- Harmonie du couple. Stop à la solitude. Envie de changer votre vie, c’est possible! Demandez un spécimen gratuit du 1er magazine anti-solitude, de rencontres sérieuses par correspondance, entre particuliers. La vie est plus belle à 2. C’est sérieux et gratuit! Contacter nous au 0321429616

59 – FERME AVICOLE DE-

CLERCK 59940 LE DOULIEU Tél : 03.28.48.86.02 Vends volailles démarrées et prêtes à tuer. Poulets, pintades, dindes, canards, oies, chapons et prêtes à pondre, à la ferme ou livraison. Autre activité : chaponnage. //01013

59 - Recherche taureau Blanc Bleu pour reproduction. Faire offre au 03 27 90 52 66.

59 – EARL HAVIEZ aviculteur

59181 STEENWERCK Tél : 03.28.40.41.03 Vends oisons, canetons, pintadeaux, dindes, poulets et poulettes démarrés, prêtes à pondre, prêts à tuer. Livraison à domicile par quantité. //01012

28 - Recherche salarié du 1er

juillet au 30 novembre (poursuite à discuter) pour travaux de moisson, déchaumage, semis, et divers dans exploitations de grandes cultures travaillant ensemble en CUMA. Permis B exigé. Expérience agricole souhaitée.

02 Vends compost de fientes

pure MPK 22 20 18. Tél. 03 23 21 23 40.

62

- Vends plants de Bintje classe AS. Tout calibre, origine Côte d’Opale. PV 2259. Tél. 06 09 45 55 74.

62 - Vends belles brebis avec

un ou deux agneaux. Région Cambrai-Douai-Arras. Prix : 180 E à 260 E. Tél. 06 60 66 54 97.

62

- Vends bélier Sufolk 18 mois cause arrêt élevage. Tél. 03 21 22 23 31.

62 - Vends taureau Charolais

62 - Vends 1 chiot Fox Terrier, poil lisse, LOF, nés le 21/01/17. Parents LOF, vaccinés et pucés. Mère : 250268711021653. Tél. 03 21 39 30 04.

inscrit HBC. 16 mois. Tél. 06 83 33 77 55.

60

– A vendre outillage atelier clés plates pipes cric 20 T Rassant arrache moyeu Facom U 20 B divers cris. Tél. 06 81 29 83 54

à votre domicile. Enlèvement gratuit. Espas’Auto. 03 21 21 44 41. espas-auto-francis@ wanadoo.fr. Vends pièces toutes marques. 03 21 21 44 44. espas-auto@wanadoo.fr

62

- Vend piquet de clôture neuf cornière 60x60x6 5 trous longueur 2m 9 euros 5 pièces Possibilité autre mesure sur demande 03 27 23 82 92 ou 06 78 38 46 76.

62

- Recherche pneu avion 800-10/1/4 650X200. Rouleau 2 billes. Braqueuse betteraves petit modèle. Tarière pour tracteur. Semoir de précision. Tél. 03 21 39 75 73 après 18 h.

62 – Roues étroites bon état 59 - Prestation de service pour

arrière 230/9.5.48 et avant 9.5.32. Pulvérisateur Hardy 18 M. Semoir engrais Vicon 12 M. Vends herbe prairies pour foin enrubannage 3 ha. Tél. 06 37 09 98 12.

vos enrubannages avec une presse enrubanneuse Krone équipée de 26 couteaux (40m). Tél. 06 32 44 13 72.

62 – Vends plant p. de t. Bintje

3545. Enrouleur Irimec 260 M 80 diam. Bon état. 2000 E. Planteuse 4 rangs Cramer 1000 E. 2 cellules 7 T 500 E. Desileuse. Tél. 06 31 81 58 20.

62 - Vends DPB pour 2ha 76. Tél. 06 32 32 54 81. matiques à casier neuf made in France, destiné aux agriculteurs se lançant dans la vente directe. Prix à se renseigner par téléphone. Tél. 06 77 46 08 38.

A VENDRE Compost volaille & porc

Tél. 06 88 08 03 21

Un seul contact :

Dans le cadre de notre développement nous recherchons 2 COMMERCIAUX AGRICOLES

Éric Doutriaux 06 07 49 58 11

(confirmés ou débutants H/F)

Secteur : centre oise et sud est oise

Contact : Henri TAVEAU 06 76 73 87 64 - henri@taveau.fr

Recrutons :

Pour secteur Sud 60/95

60 BEAUVAIS TILLE 60 LA CHAUSSEE 60 ARSY 27 LETHIL EN VEXIN

• 1 Technico-commercial Expérience similaire 3 ans mini. Pc, smartphone, véhicule, salaire fixe + com.

Pour site ARSY

• 1 Mécanicien - SAV Confirmé Tracteur

Envoyez CV : Avenue des Pommerets - 60000 BEAUVAIS TILLE ou téléphonez au 03 44 45 26 37 - contact@blancard.fr

CASA SERVICE MACHINE RECRUTE DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT DE SON ACTIVITÉ

L E S AV IE Z-VO U S ?

Avec actulegales.fr, retrouvez toutes les annonces légales entreprises parues dans la presse habilitée.

RESPONSABLE SERVICE PNEUMATIQUE Missions : Suivi de l’activité complète, vous aurez à gérer les relations clients et fournisseurs. Qualités requises : Autonomie - Sens commercial - Expérience dans le domaine du pneumatique souhaitée.

Actulégales.fr, avec votre journal

Fixe + commissions + prime objectifs

62- Vds vache 38 4 ans 4 mois

sans cornes, génisse 38 23 mois sans cornes issus de I A cheptel indemne en IBR. Bétaillère 2 ou 3 bêtes, roues jumelées, portes basculantes, renforts au dessus, veleuse à crémaillère pour VA. Tél. 03 21 82 11 28 Calais.

pelles avec rouleau Parcker 3 mètres. A louer herse à dents 5 mètres pour préparation des terres. Recherche paille en andain pour campagne 2017. Tél. 06 11 74 86 60.

62 - Débarrasse tous véhicules

Professionnels de l’agriculture et de l’agroalimentaire, pour votre communication dans les pages de petites annonces de Terres et Territoires,

tri de pommes de terre ou repiquage d’endives. Tél. 06 71 19 68 49.

62 - Particulier région Saint-

Omer vends 7 mâles Drathar super origines parents LOF mère 123SNK Siren 391465838 nés 11/04 vaccinés pucés vermifugés. Tél. 06 33 64 09 24.

59 - Vends néo-déchaumeur 9

62 - Vends distributeurs auto-

62 - Cherche emploi dans le – Pour toutes cessions d’animaux domestiques, doivent figurer impérativement les mentions suivantes : + Pour les particuliers et professionnels. – Le nombre d’animaux – de la portée. – L’âge des animaux. – Le n° d’identification de chaque animal, ou celui de la mère. – L’inscription ou non de ceux-ci au livre généalogique. + Pour les professionnels : le n° d’identification Siren ou Siret de l’annonceur. + Pour les particuliers : les personnes doivent s’inscrirent auprès de la chambre d’Agriculture afin d’obtenir un N° Siren (obligatoire).

- Vds cause retraite semoir blé Sulky Master 3 M. Semoir betteraves Monosem 502 méca 12 rgs sur chariot. 1 paire fines roues 9,5X44, jumelage Molcon 5 bras. Charrue Kverneland 4 corps modèle L. Tracteur Same Explorer 80DT 6600 h. Tél. 06 01 76 01 23.

62 – Vends 2,76 ha de DPB. Tél. 06 32 32 54 81.

62 - Vends 2 Ha de foin et Ray-

62 - Vds foin et paille de très

59

80 – Eleveur chevaux Trait du

Nord PP VENDS juments attelées pouliches ânesses Hongre identifiés – Tél. 03 22 85 80 27

Vous pouvez adresser vos candidatures (lettre de motivation et CV) par e-mail ou par courrier à : CASA SERVICE MACHINE - Tanguy LEMAIRE tanguy.lemaire@casa-csm.fr - 06 88 89 51 29 ZI Est Avenue d’Immercourt - 62217 TILLOY-LES-MOFFLAINES

www.casa-csm.fr

Le site officiel des annonces légales entreprises Association de la presse pour la transparence économique (APTE) avec le concours d’

DALLAGE - SOL INDUSTRIEL AIRE D’ENSILAGE - FUMIERE HANGAR PDT ET CEREALE...

31


32 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’annonces OFFRES D’EMPLOI

Département du Pas-de-Calais : OCM098314-62 Secteur Saint Aubin : Une exploitation recherche un salarié saisonnier chauffeur expérimenté (H/F) pour les travaux des champs de printemps. Embauche dès que possible. CDD temps plein 2 mois. OCM098667-62 Secteur Artois Sud : une ETA propose plusieurs postes de salariés agricoles (H/F) pour la saison des semis et de l’irrigation. Vous serez intégré au sein d’une équipe d’une dizaine de collaborateurs. Plusieurs postes sont à pourvoir, comprenant la réalisation des préparations de sol, les semis, l’entretien des enrouleurs pour l’irrigation principalement. Néanmoins, en fonction des compétences du candidat, une polyvalence sur les autres activités de l’entreprise pourra être envisagée. Postes à pourvoir rapidement. Vous avez un BTS ou équivalent ; ou bénéficiez d’une solide expérience en agriculture. Vous avez une aptitude à utiliser les nouvelles technologies. Les permis C et EC sont appréciés, ou à défaut, peuvent être envisagés dans le cadre d’une progression dans l’entreprise. OMA097881-62 Secteur BAPAUME : Une association recrute pour son activité maraîchère bio affiliée au réseau de cocagne et agréée en tant que chantier d’insertion, un maraîcher encadrant (H/F) pour assurer des missions de production et d’accompagnement social. Professionnel du maraîchage formé et expérimenté (agriculture bio, gestion de groupe, techniques de vente, bases de comptabilité, public en difficulté....). CDI Temps plein. Embauche en septembre 2017. OMA097816-59 Secteur de BAILLEUL : un groupement d’employeurs d’insertion et de qualification recherche un agent de conditionnement (H/F). Vous aurez pour mission d’intervenir sur l’un des postes principaux de la chaîne, particulièrement sur l’épluchage des poireaux (éplucher, enlever les feuilles endommagées, calibrer les poireaux, …). Contrat en alternance (18 mois). La formation sera dispensée sur Arras. Possibilité de logement. Embauche dès que possible. OCM097153-62 Secteur MARQUION : Une entreprise dynamique recherche un second d’exploitation motivé (H/F) pour travailler en binôme avec le chef de culture. Poste à pourvoir immédiatement. Possibilité d’évolution dans l’entreprise. CDD temps plein. Expérience souhaitée (savoir-faire). OCM 096021-62 Secteur BERCK : Une exploitation recherche un salarié polyvalent (H/F). CDD temps plein. Conduite d’engins agricoles (travaux des champs). Embauche dès que possible. OCM098009-62 Secteur SAINT POL SUR TERNOISE : une exploitation de grande culture spécialisée dans la production de pommes de terre recherche un salarié polyvalent (h/f) pour des travaux divers (conduite de l’arracheuse, déstockage des pommes de terre, labour d’hiver et entretien du matériel, plantations, moisson, récolte du lin, traitements phytosanitaires, ...). CDI Temps plein. Embauche de suite. OCM 115-62 Secteur LILLERS : Une ETA recherche un chauffeur d’engins agricoles (H/F) (moissonneuse, ensileuse, tracteur,etc.) expérimenté (H/F) pour divers travaux de

PETITES ANNONCES RÉGIONALES

champs. CDI Temps plein. Permis B. Embauche dès que possible. OVB 7-62 Secteur BAPAUME : Une SCEA recherche un salarié polyvalent (H/F) maîtrisant la conduite de tracteur pour la réalisation de travaux liés à l’élevage de bovins (paillage,...), de l’entretien et de la manutention. Permis B nécessaire. CDD Temps plein (6 mois minimum). Embauche dès que possible. OVL 093358-62 Secteur ST POL / FREVENT : Une exploitation de polyculture élevage laitier recherche un salarié polyvalent (H/F) expérimenté (autonomie) pour des travaux liés à l’élevage laitier (soins, alimentation, traite) et travaux des champs (conduite d’engins agricoles). CDD Temps Plein (12 mois minimum). OVL 097263-62 Secteur LILLERS : une exploitation laitière recherche un vacher (H/F) expérimenté (savoir-faire) pour des travaux principalement liés à l’élevage laitier (soins, alimentation, traite). Embauche dès que possible. Travail le WE à prévoir. CDI temps complet. OVL097423-62 Secteur ARRAS : le service de remplacement recherche un salarié (H/F) pour des travaux des champs (conduite d’engins agricoles) et en élevage laitier. Embauche de suite. CDD temps plein. OVL098825-62 Secteur Desvres : un groupement d’employeurs recherche un ouvrier agricole en élevage bovin (H/F). Vous disposez impérativement d’une expérience réussie en élevage. Vous serez amené à participer à la traite, l’entretien de l’élevage bovin, l’utilisation de la mélangeuse (calcul des doses), ... Vous êtes passionné, motivé et disponible. Contrat en alternance (contrat de professionnalisation). Embauche dès que possible. OOV099135-62 Secteur Boulogne-sur-Mer : une entreprise leader dans l’éco-pâturage, nous recherchons un berger (H/F) pour assurer le suivi de troupeaux d’ovins et de leurs pâtures. Le berger devra s’occuper du suivi sanitaire des ovins, des soins et de la gestion du troupeau et des pâtures. Il/elle pourra être amené(e) à poser et réparer des clôtures et à débroussailler. Contrat en CDI à temps partiel (20 heures par mois). OVL099319-62 Secteur DESVRES : une exploitation laitière BIO recherche un agent d’élevage (H/F) pour le suivi du troupeau laitier (soins, alimentation, traite) et des travaux des champs (récolte fourrage, épandage, ...). CDD temps plein (6 mois minimum). OVL099714-62 Secteur HESDIN-MONTREUIL : le service de remplacement recherche un salarié (H/F) pour des travaux des champs et des travaux liés à l’élevage laitier. CDI temps complet. Embauche dès que possible. OPO099708-62 Secteur LUMBRES- ST OMER : le service de remplacement recherche, dans le cadre d’un remplacement maternité, un salarié (H/F) pour des travaux d’entretien des bâtiments d’élevage. CDD temps plein (3 mois minimum). Embauche dès que possible.

Département du Nord : OVL 096704-59 Secteur Orchies : Une société (avec un robot de traite) recherche un agent d’élevage laitier (H/F) pour assurer l’alimentation et les soins aux animaux. En charge également de l’entretien des bâtiments, de la conduite et de l’utilisation du matériel agricole, ainsi que de la production de fourrages. Participation

occasionnelle aux divers travaux des champs. Savoir conduire du matériel agricole. La connaissance des animaux, le sens de l’observation et de l’organisation sont un plus. CDI temps plein. Embauche Juillet 2017. OMA 096675-59 Secteur Bailleul : Une société recherche un agent de conditionnement (H/F) pour l’épluchage et le conditionnement des poireaux. CDD temps plein (5 mois). Embauche dès que possible. OMA 095606-59 Secteur Lille : Une exploitation recherche un agent de cultures légumières (H/F) ayant un bon relationnel pour tenir un magasin de vente directe de produits à la ferme. Participation à la transformation des produits et aux divers travaux liés à la production (cueillette, conditionnement, etc.).CDD temps partiel (20 à 25 H/semaine). Possibilité d’évolution en CDI. Embauche avril 2017. OMA 42-59 Secteur Lille : Une société recherche un agent de cultures légumières (H/F) (plein champ et sous abris) pour la préparation, la mise en place, l’entretien, le développement et la récolte des cultures. Vous maîtrisez la conduite et l’entretien courant d’engins agricoles pour la réalisation des travaux des champs. Polyvalent et autonome, vous souhaitez vous investir durablement au sein d’une équipe d’une quinzaine de salariés, avec possibilité d’évolution. CDI temps plein. Embauche dès que possible. OVL 096647-59 Secteur des Flandres : Un groupement d’employeurs recherche des agents d’élevage laitier (H/F) pour la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Conduite d’engins agricoles. Permis B obligatoire. Mobile dans le secteur des Flandres. CDI temps plein. Expérience impérative. Embauche dès que possible. OCM 78-59 Secteur des Flandres : Un groupement d’employeur recherche un chauffeur polyvalent (H/F) pour conduire des engins agricoles. Permis super lourd (E C) obligatoire. CDI temps plein. Expérience impérative. Embauche dès que possible. OCM 72-59 Secteur des Flandres : Un groupement d’employeur recherche des chauffeurs-tracteurs (H/F) pour la réalisation des divers travaux des champs. Interventions dans les Flandres. Expérience impérative. Permis B obligatoire. CDI temps plein. Embauche dès que possible. OMA 37-59 Secteur Lille (urgent): Une société recherche un agent de conditionnement (H/F) pour le travail à la station. Participation aux opérations de tri, de calibrage, de conditionnement et d’expédition des légumes. CDI temps plein. Embauche dès que possible. OMA 28-59 Secteur Lille (urgent) : Une société recherche un agent de cultures légumières qualifié (H/F) pour la réalisation des diverses opérations techniques de culture de plein champ (préparation des sols, récoltes. etc.). Participation au conditionnement des légumes et à la surveillance régulière des autres salariés. Part d’initiative et d’autonomie. Expérience souhaitée. CDI temps plein. Embauche dès que possible. OCM 094687-59 Secteur de la Flandre maritime : Un garage de ventes et réparations de machines agricoles recherche un mécanicien agricole polyvalent (H/F) à temps plein pour un CDD pouvant évoluer vers un CDI. Expérience impérative entre 1 et 5 ans. Embauche

dès que possible. OMA 092200-59 Secteur de Lille : Une exploitation maraîchère recherche un agent de cultures légumières (H/F), Etre polyvalent, préparation de commandes, conditionnement, plantations, conduite d’engins agricoles, permis de conduire indispensable. CDI Temps plein. Expérience exigée. OCM096934-59 Secteur Orchies : Une société recherche un chauffeur livreur (H/F) pour effectuer les diverses livraisons en ferme. CDD temps plein. Permis EC et FCO à jour obligatoires. Expérience souhaitée entre 1 et 5 ans. Embauche dès que possible. OVL097394-59 Secteur de Douai : Une société recherche un agent d’élevage laitier (H/F) pour la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Conduite d’engins agricoles. CDI temps partiel (12H/semaine ; 4H le mercredi et 4H le vendredi et 4H le samedi). Expérience souhaitée. Embauche février 2017. OVL097607-59 Secteur de Tourcoing : Une société recherche un agent d’élevage laitier (H/F) pour la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Conduite d’engins agricoles. Permis B obligatoire. CDI temps plein. Expérience impérative supérieure à 5 ans. Embauche dès que possible. OVB097880-59 Secteur Avesnes sur Helpe : Une exploitation en production de bovins viande (vaches allaitantes) recherche un agent d’élevage bovin viande (H/F) pour l’alimentation, les soins aux animaux, travaux de fenaison, entretien des clôtures et bâtiments etc. CDD temps partiel de 6 mois à compter du 01/04/2017. Expérience souhaitée entre 1 et 5 ans. OAR098212-59 Secteur Cambrai : Une société recherche un agent arboricole (H/F) pour la réalisation des diverses opérations techniques relatives à la plantation et à la conduite du verger (entretien et taille du verger, cueillette, triage, conditionnement, etc.). Maîtrise des techniques de taille, facultés d’adaptation et sens de l’observation requis. CDI temps plein. Embauche au 01/03/2017. OCM098254-59 Secteur Orchies : Une société recherche un ouvrier agricole polyvalent (H/F). Vous assistez l’équipe de recherche dans la mise en place et le suivi des productions de graines de betteraves et chicorée industrielle. Vous participez à l’implantation (semis) et au suivi des essais de betteraves et chicorée, aux notations, aux récoltes porte-graine et essais rendement. Conduite d’engins agricoles et déplacements possibles. De formation Bac pro agricole, BTS Production Végétale ou équivalent. L’obtention du certiphyto est un plus. Contrat saisonnier de 1 à 9 mois à partir du 1er mars. Expérience souhaitée entre 1 et 5 ans. OVL098344-59 Secteur Hazebrouck : Une exploitation recherche un agent d’élevage laitier (H/F) essentiellement pour assurer la traite et autres travaux d’élevage sur une exploitation polyculture/bovins lait. Travail 1 week-end sur 3. Temps partiel, voir temps plein selon compétences et polyvalence du candidat(e). Expérience souhaitée entre 1 et 5 ans. Embauche dès que possible. OVL098377-59 Secteur Avesnes-sur-Helpe : Un groupement d’employeurs recherche un agent d’élevage laitier (H/F). Missions : Traite, soins et alimentation des animaux. CAP + Expérience. CDD à temps complet de 3 ans. Expé-

rience souhaitée. Embauche mars 2017. OVL098378-59 Secteur Avesnes-sur-Helpe : Un groupement d’employeurs recherche un agent d’élevage laitier (H/F). Missions : Traite, soins et alimentation des animaux. CAP + Expérience. CDD à temps complet de 3 ans. Expérience souhaitée. Embauche mars 2017. OPO098909-59 Secteur Lille : Une exploitation recherche un technicien d’élevage porcin (H/F) pour participer à la conduite globale de l’élevage porcin : insémination, suivi des mises-bas, soins, surveillance et suivi des animaux, suivi de l’alimentation, mouvements des animaux, entretien et nettoyage du matériel et des salles. Vous serez amené(e) à travailler pour environ 10% de votre temps de travail sur l’élevage ovin de l’exploitation. Astreinte : 1 week-end par an et 4 dimanche matins par an. CDI temps plein. Expérience souhaitée. Niveau CAPA. Embauche juin 2017.

DEMANDES D’EMPLOI NORD ET PAS-DE-CALAIS : Retrouver les nombreuses demandes d’emploi sur notre site dans « l’Espace Employeurs » de la « Bourse de l’Emploi ».

APPRENTISSAGE et CONTRAT PRO

Offres : OCM 75-59 Secteur Cassel : Une exploitation recherche un apprenti (H/F). Conduite d’engins agricoles pour les divers travaux des champs. Entretien des bâtiments. Formation dispensée par un CFA. Embauche dès que possible. ODI 096192-59 Secteur des Flandres : Un GEIQ rural, groupement d’employeurs recherche des candidats (H/F), afin de préparer un titre professionnel de «conducteur de ligne de teillage de lin». Une expérience en agriculture ou dans le domaine de la maintenance est souhaitée. Contrat de professionnalisation (12 mois). Embauche dès que possible. OMA 097816-59 Secteur de Bailleul : Un groupement d’employeurs d’insertion et de qualification recherche un agent de conditionnement (H/F). Vous aurez pour mission d’intervenir sur l’un des postes principaux de la chaîne, particulièrement sur l’épluchage des poireaux. - En charge d’éplucher - Enlever les feuilles endommagées - Calibrer les poireaux. Contrat de professionnalisation en alternance de 18 mois. La formation sera dispensée sur Arras. Expérience souhaitée entre 1 et 5 ans. Embauche dès que possible. OVL098068-62 Secteur Béthune : une exploitation individuelle recherche un apprenti (H/F) en élevage laitier. OVL098069-62 Secteur Thérouanne : un GAEC recherche un apprenti (H/F) en élevage laitier. OVL093483-62 SECTEUR Audruicq : une exploitation de polyculture élevage bovins lait recherche un apprenti (H/F). Recherche de nombreux apprentis en polyculture élevage et maraîchage.

Bourse de l’emploi Nord - Pas de Calais Candidature ou dépôt d’une offre d’emploi :

Pour le Pas-de-Calais : Cité de l’Agriculture 54-56, Avenue Roger Salengro - B.P. 136 62054 Saint Laurent Blangy • E-mail : pas-de-calais@anefa.org

Tél : 03 21 60 48 78 de 9 heures à 12 heures du lundi au vendredi

Pour le Nord : Maison des Agriculteurs ZA, 2, rue de l’Epau

Retrouvez l’ensemble des offres et des demandes d’emploi sur le site : www.anefa.org

59230 Sars et Rosières • E-mail : nord@anefa.org

Toutes les annonces de matériels et de services BON DE COMMANDE à faire parvenir, accompagné de votre règlement par chèque à l’ordre de : REUSSIR - ELAN 4/14 rue Ferrus - Hall B - 3ème étage ✆ 01 49 84 94 28 CS 41442 - 75683 PARIS Cedex 14

Le RINÇOTOP , pratique, simple et robuste est un appareil, qui raccordé à une arrivée d’eau claire, permet de rincer efficacement les bidons de produits de capacité de 1 à 20 litres, notamment lors de leur transfert dans les cuves de tous types de pulvérisateurs agricoles. Cet appareil comprend : • Un pistolet en plastique robuste, résistant à haute pression maxi 5 bars. • Un conduit en tube inox coudé qui après avoir vidé le produit dans la cuve, peut s’enfoncer et aller au plus profond du bidon, le rincer et récuperer dans cette cuve le produit résiduel en évitant les éclaboussures. • Une buse rotative fendue en tête, propulsant un jet à force laminaire qui pulvérise l’ensemble de l’intérieur du bidon, évacuant les résidus phytosanitaires dans la cuve, et facilitant un nettoyage complet de celui-ci. En récupérant ces résidus, vous € protégez l’environnement, gagnez en efficacité sur TTC FRANCO DE PORT le transfert du produit et économisez jusqu’à 5% RÉF. 3000I du produit utilisé. ®

LAMPE PROJECTEUR HALOGÈNE LUMIÈRE, INTENSITÉ, AUTONOMIE

Capacité environ 2m3, 4m3 à 6m3 Sortie latérale et centrale

A batterie plomb/acide (6 V) et chargeur incorporé :

32 T PTC

Tridem Suiveur - Roues Kargo Radial - Année 2016 - Démo

23 500 € Franco base 53440 La Chapelle au Riboul

02 43 00 75 31

Dossier

10,30 ISSN 2014 2104-8606 9,50 Ð • ISSN 2104-8606 • numéro 279¤••avril

P. 16-25

Produire

Découvrir

.............................................................................................................................. Ville : ................................................................................................................... Code Postal : ............................. Tél. : ........................................................... Livraison sous 8 jours et sous réserve des stocks disponibles. Conditions de vente disponibles sur demande. RCS Caen 388 308 637

Du bon usage de la mélangeuse Savoir

Élever

Foyers H5N8 en Europe

Céréales de la ferme

Challenger de l’œuf

Viande bovine

Protéagineux

Prise en main

La France relève le niveau de risque influenza aviaire P. 4

La Cavac se lance dans le canard au grain entier P. 20

Cocorette surfe sur la vague alternative P. 28

La Pologne, outsider devenu second exportateur européen P. 6

Toaster pour gagner en autonomie P. 38

S’équiper Finition aboutie pour le tracteur McCormick X7.450 VT-Drive P. 46

porc.reussir.fr numéro 245 • février 2017

10,30 e • ISSN 1261-4327

dossier I 18

Dossier

Capteurs connectés

la passion de la vigne et du vin

10,30 ¤ • ISSN 1761-5348

INTERVIEW Olivier Lepiller, chercheur en sociologie P. 11

Élevage Niva ❍

Élevage Mayak

I

26

Produits laitiers en RHF P. 22 Emballages intelligents P. 28

Élevage APK-Invest ❍

DOSSIER P. 12

dossier

Dossier

matériel

Test comparatif : remorque à tapis contre benne I 46

gestion

Bien manager pour augmenter sa rentabilité I 58

P. 24-39

Rentabiliser

L’Ukraine à l’heure des agro-holdings S’informer

Produire

Partenaire

Comprendre

Produire

Amont-aval

Ensilage d’herbe

Au Gaec de Fournoulet

Uniporc Ouest

SCEA Le Gouta, Morbihan

Bioporc et Ifip

Des conservateurs rentables à la bonne dose P. 40

Une conversion à la bio tout en douceur P. 56

Les volumes d’abattage se stabilisent P. 6

Le premier naissage à énergie positive prêt à produire P. 28

La sélection génomique du porc devient réalité P. 36

Douze relations contractuelles passées au crible P. 8

L’eau,

une ressource à flux tendu

dossier I 38

Trois stratégies pour une vigne fertile

technique

Optimiser le travail des pollinisateurs I 26

gérer Relever le défi d’une installation hors IGP connue I 44

Découvrez les revues du groupe reussir et abonnez-vous en ligne :

L’Europe laitière

enquête I 8

Bilan phyto arbo 2016 I 54

Valoriser vos données Les micro-organismes s’invitent dans les engrais starter I 30

REVUE LAITIÈRE FRANÇAISE numéro 641 • février 2017

10,90 e • ISSN 04759141

P. 18-27

Big data cultures

numéro 337 • novembre-décembre 2016

16,00 € • ISSN 00456608

Décembre 2016 n° 767

www.rlf.fr

www.patre.fr

www.la-chevre.fr

10,30 euros • ISSN 1261-0208

produire

Dix tracteurs à l’essai

Kiev

Des usages en construction

P. 10-18

Spécialisation des outils de repaillage

numéro 310 • février 2017

10,30 e • ISSN 2111-8841

l’enquête

Concentrations dans les semences et les phytos I 6

Dossier

Comprendre

Adresse : ............................................................................................................

numéro 368 janvier 2017

lait.reussir.fr

bovins-viande.reussir.fr numéro 245 • février 2017

10,30 € • ISSN 1260-1799

PRIX total € TTC , , , , , , , , ,

SOCIÉTÉ : .........................................................................................................

numéro 237 février 2017

numéro 310 février 2017

aviculture.reussir.fr numéro 222 • décembre 2016

11,33 € • ISSN 1261-4319

PRIX unitaire € TTC 53,00 152,00 , , , , , , TOTAL À PAYER € TTC - Franco de port

152

53

QUANTITÉ

Remorque Lambert

Dotée d’une ampoule Krypton (1A), cette lampe extrêmement puissante à faisceau réglable, contacteur deux positions (2 intensités) dispose d’une autonomie de 3 h 30 (7 heures avec ampoule standard 0,5 A). Robuste, étanche, sans entretien, livrée avec cordon € de charge TTC et bandoulière FRANCO DE PORT RÉF. 219501 (poids 0,800 g).

N° RÉFÉRENCE 219501 30001

ailleurs

équipement

Diversifier pour réduire 75 nouveautés pour 2017 I 41 les importations I 74

Filière en forme à

P. 20-37

L’animal respecté Dossier à l’abattoir

Capr’inov S’informer Assemblée du Cnaol

Élever P. 6

Mieux protéger les indications géographiques

Dans le Maine-et-Loire Un robot d’alimentation pour gagner du temps

veut répondre à tous les défis

Dossier

P. 22-29

Découvrir P. 38

En Provence

ISSN 0035-3590 LE NUMERO : 14,50 €

CONTAINER DÉPLAÇABLE SUR PIEDS TÉLESCOPIQUES

www.lambert-sa.com

✆ 01 49 84 94 28

RINÇOTOP®

P. 48

L’histoire mouvementée du pastoralisme caprin

S’informer Conseil de la FNO

Produire P. 6

Prédation, PAC et prix au cœur des actions 2016

Dans la Marne

Découvrir P. 30

Un revenu sécurisé par les cultures porte-graines

Commercialisation

P. 38

De nouvelles présentations pour l’agneau de lait corse

FROM’INNOV Une innovation de rupture en transformation fromagère P. 34

boutique.reussir.fr

EAG35 - Photos non contractuelles

Tél. 05 63 56 44 37 www.cabi-caillol.com


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

terre d’annonces

EMPLOI

OFFRES D’EMPLOIS AR003650

FORMATEUR EN AGRONOMIE ET PRODUCTIONS VÉGÉTALES H/F PAS DE CALAIS Pour un établissement de formation par alternance, qui recrute dans le cadre de l’ouverture d’un BTS Agronomie et Productions végétales en apprentissage. Enseignement dans les domaines suivants : fonctionnement des organisations de la filière végétale, biologie et physiologie du végétal, statistiques et démarches expérimentales, itinéraires techniques, systèmes de cultures, système semencier… Participation active, dès l’embauche, au recrutement des futurs apprentis et à la recherche des futurs employeurs. Assurer le suivi des apprentis en entreprise. Niveau licence minimum en Agronomie, Productions végétales. Expérience fortement souhaitée dans le domaine de la recherche, la sélection et/ou l’expérimentation végétale. Connaissances et compétences dans ces domaines. Capacité relationnelle. Volonté et motivation pour s’intégrer dans la culture de l’établissement. CDI. Entrée dès que possible. Temps plein ou temps partiel possible à définir. AR002873

COORDINATEUR APPROS ACTIVITE VEGETALE H/F SOMME LIMITE PAS DE CALAIS Pour un Négoce agricole, qui recrute dans le cadre de son développement. Au sein du Pôle végétal du négoce. Sera l’in-

33

terface, en externe, entre les fournisseurs et les clients agriculteurs, et en interne : entre les technico commerciaux, les chauffeurs et magasinier. Assurera le suivi administratif : « de la commande client à la facturation » : saisie des bons de commandes, saisie des bons de livraisons, facturation, organisation des livraisons (direct fournisseur - client et livraisons via les sites du négoce). suivi des stocks et des ré approvisionnements. De formation agricole (minimum BTS). Très bonne connaissance du milieu agricole. Bonne connaissance des produits (engrais, produits phytos, semences…). Très bonne capacité relationnelle avec les agriculteurs, étant en capacité de préconiser tel ou tel produit à l’agriculteur lors des contacts Tél. Utilisation courante d’Excel. Capacité à utiliser un logiciel de gestion commerciale. Rigueur, organisation, autonomie, anticipation et polyvalence sont des qualités essentielles pour réussir dans ce poste. Certyphyto souhaité. CDI. Rémunération selon profil et expérience. Poste sédentaire, déplacements ponctuels. Formation interne assurée. AR003632

RESPONSABLE DE ZONE H/F SOMME Pour un groupe coopératif leader mondial (CA de 65 millions € - 450 collaborateurs) dans les technologies de la génétique et de la reproduction. Élaborer et mettre en œuvre la politique commerciale de sa zone ; Manager une équipe de 15 Techniciens/Inséminateurs ; Assurer la gestion et le développement de

son activité (prospection/fidélisation/développement des parts de marché) ; Entretenir un relationnel externe (relation éleveurs, instances professionnelles…) ; Participer aux réunions commerciales. De formation supérieure (Bac +3 à 4), vous connaissez bien le monde de l’élevage bovin et justifiez d’une expérience commerciale et managériale d’au moins 5 ans. Disposant d’une grande aisance relationnelle et d’une capacité à communiquer (en externe et en interne), vous savez manager à distance. Rigueur, sensibilité à la gestion et structuration de votre activité, vous savez entraîner vos équipes vers l’atteinte des objectifs fixés, en concertation avec votre hiérarchie. CDI, poste basé dans la Somme. AR003504

CHARGE DE MISSIONS H/F PAS DE CALAIS Pour une structure professionnelle régionale agricole. Missions Nord-Pas-de-Calais : - Mise en place et suivi de projets de communication et d’évènementiels - Relation avec les partenaires et les institutions - Réalisation d’un journal internet, tous les 2 mois (chemin de fer et rédaction) - Suivi financier de la structure. Missions Hauts de France : - Défendre les intérêts des jeunes en cours d’installations et des jeunes installés Promotion du dispositif à l’installation et du métier d’agriculteur - Animation d’un groupe mixte élus/animateur concernant le Renouvellement des Générations en Agriculture - Représentation de la région Hauts

Retrouvez toutes nos offres sur www.apecita.com et www.jobagroalimentaire.com de France auprès de la structure nationale. Formation supérieure Agricole. Maîtrise de l’outil informatique. Notion sur la conception de budget et la recherche de financements. Bonne capacités rédactionnelles. Connaissance du monde agricole. La connaissance du renouvellement des générations en agriculture serait un plus. Polyvalence, capacité d’organisation. Aptitude à travailler en équipe (élus et salariés). Sens de l’initiative et force de propositions. Capacité à gérer les dossiers par contact téléphonique. CDD de 7 mois à partir du 15 juin. AR003013

FORMATEUR SPECIALISE EN AGROEQUIPEMENT ET MAINTENANCE DES MATERIELS AGRICOLES H/F PAS DE CALAIS Dans le cadre du développement du lycée agricole privé et de l’unité de formation en apprentissage et continue. Vous animerez des formations par apprentissage et continues dans les domaines des agroéquipements et de la maintenance des matériels agricoles. Vous interviendrez principalement en cours de technologie et également en atelier, suivrez les apprenants et serez en relation avec les entreprises du secteur agricole, les concessionnaires et les constructeurs. Bac +3 minimum. Expériences et compétences techniques dans le domaine des matériels agricoles, des nouvelles technologies, de l’électronique, du diagnostic, de l’hydraulique et de la climatisation. Expérience professionnelle souhaitée.

CDD ou CDI selon profil. Rémunération selon grille & expérience. AR003530

CHEF DE CULTURE H/F AISNE Exploitation de grandes cultures (céréales, betteraves, oléagineux…). Missions : en collaboration avec l’exploitant, sur plusieurs sites d’exploitations, prendre en charge l’ensemble des travaux de culture : Semis, traitements, récoltes, travaux du sol… Suivi de plaine. Traçabilité. Expérience significative en exploitation de grandes cultures. Compétences en productions végétales. Capacité à organiser les travaux. Compétences mécaniques appréciées. CDI. Poste basé à Montcornet. Rémunération selon profil et expérience.

APECITA

Délégation régionale Nord-Pas-de-Calais Cité de l’Agriculture 56, avenue Roger-Salengro BP 90136 62054 Saint-Laurent-Blangy Cedex Pour plus d’informations, contactez l’APECITA au

03 21 60 48 68 Mail : arras@apecita.com


34 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’annonces Conformément à l’arrêté ministériel du 19 décembre 2014 publié au Journal Officiel de la République Française du 22 décembre 2016, le tarif 2017 au millimètrecolonne pour les départements du Nord et du Pas-de-Calais est de 2 € 294. Les règles de présentation sont celles prévues dans l’arrêté ministériel du 25 juillet 2014.

IDEAL RENOVATION

LES TRAVAUX DU NORD

SARL au capital de 5 000 euros Siège social : 50 rue Durutte 59500 DOUAI RCS DOUAI 820 441 707 Aux termes du PV d’AGE du 03/04/2017, il résulte que M. Jessy KLEINE démission­ ne de ses fonctions de Gérant à compter du 03/04/2017 ; M. Vincent PRUVOST reste seul gérant de la société et exercera seul ses fonctions dans le cadre des dis­ positions légales et statutaires. RCS DOUAI. Pour avis. 20170000755

Société par Actions Simplifiée au capital de 1 000€ Siège social : 679 Avenue de la République, 59800 LILLE. RCS LILLE METROPOLE 824 000 137 Aux termes des décisions de l’associé unique du 22.03.2017, il résulte que: Il a été décidé de modifier l'objet social et de supprimer, à compter du 22.03.2017, les activités suivantes : «pose de système de chauffage». L’article 4 des statuts a été modifié en conséquence. Le siège social a été transféré du 679 Avenue de la République, 59800 LILLE au 10 Square du Grand Condé, BP 136, 62803 LIEVIN Cedex à compter de ce jour. Président : Morgan OFFE, demeurant Apt 13, 71 Route de Béthune, 62300 LENS. L'article 3 des statuts a été modifié en conséquen­ ce. La société fera l’objet d’une nouvelle immatriculation auprès du RCS d’ARRAS. Pour avis, Le représentant légal. 20170000746

SARL HABITAT CONSEIL au capital de 75 000.00 €, Siège social : 22/ 24 rue Francisco Ferrer, 62620 BARLIN, 484 516 174 RCS ARRAS Suivant décisions de l’AGE du 14/04/201­ 5, les associés, statuant dans le cadre des dispositions de l'article L.223-42 du Code de commerce, ont décidé de ne pas dis­ soudre la société. Dépôt légal au RCS d’Arras. Pour avis, la gérance 20170000753

UNICONFORT Avis de constitution : Forme SASU dé­ nommée UNICONFORT. Siège 147/1 avenue Jean Jaurès 59790 Ronchin. Capital 100 €. Objet Travaux des revêtement des sols, peinture, couverture/zinguerie, incluant un service de nettoyage. Président M. Jim DAHMOUNE 147/1 avenue Jean Jaurès 59790 RONCHIN. Durée 99 ans. Immatriculation au RCS de Lille Métropole 20170000752

B.C.G. Sarl, au capital de 10 000 €, 42 rue du Général de Gaulle 62232 Fouquereuil. R. C.S : Arras 441 663 515 Lors de l'assemblée générale extraordi­ naire du 31/03/2017, les associés ont dé­ cidé d'étendre l'objet social à l'activité d'agent immobilier en transactions, ges­ tion immobilière et syndic et de transférer le siège social au 31, rue du Général Leclerc 62232 Annezin. Les articles 3 et 4 des statuts ont été modifiés en consé­ quence. Mention sera faite au RCS d’Arras. Pour avis – le Gérant 20170000738

LA COLLEGIALE SECLIN SAS au capital de 1 000 euros - Siège social : 7 Boulevard Joseph Hentges 59113 SECLIN - RCS 815 377 825 LILLE METROPOLE Par décision du 30/01/2017, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter de cette date et sa mise en liquidation. A été nommé Liquidateur Mr Clément LABOURE, de­ meurant 40 rue Joseph Morel 59167 LALLAING, avec les pouvoirs les plus étendus pour réaliser les opérations de li­ quidation. Le siège de la liquidation est fixé au siège social de la société. Dépôt des actes et pièces au RCS de Lille Métropole. Pour avis 20170000735

DEFRANCE IMMOBILIER INVEST SARL au Capital social de 1 000 €, Siège 14 rue Patou 59000 LILLE.RCS LILLE METROPOLE 814 092 565 Aux termes du procès verbal en date du 10 avril 2017, a décidé, de nommer en qualité de gérant Defrance Faustine, 20 E Chemin du Vert Coteau 59170 CROIX. Mention au RCS de Lille Métropole. 20170000734

RENO'FIRM SARL au capital de 20000 € - Siège social 90/92 rue de la République 02800 LA FERE - 804 127 090 RCS de Saint-Quentin L'AGE du 23/03/2017 a décidé de trans­ férer le siège social de la société au 95 rue Léon GAMBETTA 59171 HORNAING, à compter du 23/03/2017. Gérant : M. Mickael WITKIEWICZ demeurant 105 Rue DANTON 59124 ESCAUDAIN. Radiation au RCS de Saint-Quentin et ré-immatricu­ lation au RCS de DOUAI 20170000703

SPEED TRANSPORT Il a été constitué la société suivante : Forme : SASU. Dénominination : SPEED TRANSPORT. Siège social : 7/7 Rue Charles Van de Veegaete 59200 Tourcoing. Capital : 200 € Durée : 99 ans. Objet : Conducteur de voiture de transport avec chauffeur. Président : M. CHATTOUTI Bader demeurant 7/7 Rue Charles Van de Veegaete 59200 Tourcoing. Immatriculat­ ion au RCS de Lille Métropole. 20170000711

SCI BEGHAIN Capital : 100 € Siège social : 7 Rue Villebois Maroeul 59350 Saint André Lez Lille - RCS Lille Métropole 491 057 261 Suite PV du 31/12/2014 les associés ont décidé la dissolution anticipée de la SCI à compter du 31/12/2014. M. BEGHAIN Pascal  demeurant 7 rue Villebois Maroeuil 59350 St André lez Lille est nommé liqui­ dateur. Le siège de la liquidation est fixé au siège social. Mention au RCS de Lille Métropole. ----------------Suite PV du 31/12/2014, les associés ont approuvé les comptes de liquidation don­ né quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat et constaté la clôture de liquidation au 31/12/2014. Radiation au RCS de Lille Métropole. 20170000632

NIAA SHOES SARL à associé unique au capital de 1500 €, Siège 10 Place de la Liberté 59100 Roubaix. RCS Lille Métropole 810 316 760 Aux termes d'une AGE du 15 mars 2017, et à compter du 01/04/2017 il a été décidé de nommer en qualité de gérant M. Abdelkader BELKACEMI 13 rue pavé bleu 59650 Villeneuve d'Ascq en remplace­ ment de M. Manan ABDUL démissionnai­ re. Mention au RCS de Lille Métropole 20170000743

CONFORT VTC 59 Avis est donné de la constitution suivante : Forme EURL. Dénomination : CONFORT VTC 59. Capital 1500 €. Siège 12 rue Jules Guesde 59136 WAVRIN. Objet : Transport de personnes par véhicule de transport avec chauffeur. Durée 99 ans. Gérant : M. Pierre KEVIN demeurant 12 rue Jules Guesde 59136 WAVRIN. Immatriculation au RCS de Lille Métropole 20170000692

AVIS DE CONSTITUTION Forme SAS. Dénomination : I-TECHNOEXPERT Capital 1000€, Siège 50 allée de la Corbeille 59650 VILLENEUVE D’ASCQ. Objet : Prestation de Conseil, étude et assistance technique et commerciale dans le domaine des systèmes de refroi­ dissement, de désenfumage et informati­ que. Import-export. Durée 99 ans. Président : Mr MAHMOUDI SAID demeu­ rant 50 allée de la CORBEILLE  59650 VILLENEUVE D’ASCQ. Immatriculation au RCS de Lille Métropole 20170000645

MD DECOR SARL au capital de 7622,45 € - Siège 5 rue Monge 59150 Wattrelos - RCS Lille Métropole 382060358 Une AGE en date du 31mars 2017, dissout par anticipation la société à compter du 31/03/2017. Elle nomme comme liquida­ teur M. Pascal Duhamel 29 rue Mozart à Mouvaux. Siège de liquidation 29 rue Mozart à Mouvaux. Le dépôt des actes et pièces relatif à la liquidation sera effectué au RCS de Lille Métropole. Le Liquidateur 20170000702

AVIS DE CONSTITUTION Forme SASU. Dénomination : BABY KING AFRO-CARIBBEAN EXOTIQUE FOODS AND GLOBAL MONEY TRANSFERT Capital 3000€, Siège 49/8 rue Robert Schuman 59700 Marcq en Baroeul. Objet : Alimentation générale et exotique. Transfert de valeurs (objets, titres, monnaies). Durée 99 ans. Président M. DOUDA Paul Best demeu­ rant 49/8 rue Robert Schuman 59700 Marcq en Baroeul. Immatriculation RCS Lille Métropole. 20170000723

ROLLING DOGS FRANCE SARL capital 10000 €, Siège 20 Place de la Liberté 59100 Roubaix. RCS LilleMétropole 788 584 241. Suite AGE du 01/01/2017 et à compter du 15/03/2017, M. Youcef IDRI 1 rue Marx Dormoy 59162 Ostricourt est nommé nouveau gérant en remplacement de M. Djillali MERDJI dé­ missionnaire et le siège est transféré 16 Place du Général de Gaulle 59000 Lille. Les statuts sont modifiés. Mention RCS Lille Métropole. 20170000739

LEO MOTOCULTURE Par acte sous seing privé est constituée la Société présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination : LEO MOTOCULT­ URE Nom commercial : LEO MOTOCULT­ URE PARCS ET JARDINS. Forme : Société par actions simplifiée.Capital : 3 000 euros. Siège : 9 route d’Anzin 62161 Duisans. Objet : Réparation et négoce de matériel de motoculture (matériels d’espa­ ces verts) et toutes pièces annexes ; Réalisation et entretien d’espaces verts, parcs et jardins, terrassement et location de matériel en lien avec cette activité, Durée : 99 années à compter de son im­ matriculation au RCS. Admission aux as­ semblées et droit de vote : Tout associé peut participer aux assemblées sur justifi­ cation de son identité et de l'inscription en compte de ses actions. Chaque associé dispose d'autant de voix qu'il possède ou représente d'actions. Agrément : Les cessions d'actions sont soumises à l'agré­ ment de la collectivité des associés. Président : M. Sinturet Léo demeurant 9 Route d’Anzin 62161 Duisans. Immatricu­ lation : au RCS d’Arras. Pour avis, Le Président. 20170000741

ANNONCES LÉGALES LES TRAVAUX DU NORD Société par Actions Simplifiée au capital de 1000€ Siège social 679 Avenue de la République 59800 LILLE. RCS LILLE METROPOLE 824 000 137 Aux termes des décisions de l’associé unique du 22.03.2017, il résulte que: Le siège social a été transféré du 679 Avenue de la République, 59800 LILLE au 10 Square du Grand Condé, BP 136, 62803 LIEVIN Cedex à compter de ce jour. L'ar­ ticle 3 des statuts a été modifié en consé­ quence. La société fera l’objet d’une nou­ velle immatriculation auprès du RCS d’ARRAS. Pour avis, Le représentant légal. 20170000747

LE 55 STREET Avis est donné de la constitution de la SASU dénommée LE 55 STREET. Capital 1000 €, Siège 55 rue Léon Gambetta 59000 Lille. Objet : Restauration tradition­ nelle. Durée 99 ans. Président M. Kamal DEV demeurant 19 rue Royal, Bat 8, Etage 2, 59000 LILLE. Immatriculation au RCS de Lille Métropole 20170000740

EARL LE BOIS D'AVEIN RCS ARRAS 825 143 613 capital social : 7 500 € Siege social : 7 rue Nationale 62116 AYETTE Suivant décisions de l’Associé Unique du 01/03/2017 M. LARDIER Jacques demeu­ rant 7 rue Nationale 62116 AYETTE a été nommé gérant et il a été décidé l’augmen­ tation du capital social de 242 500 €  ayant pour effet de passer ledit capital de 7 500 € à 250 000 € à compter du 01/03/2017. Pour avis le Gérant. 20170000736

L'ATELIER DE CHRISTINE Aux termes d'un acte SSP établi à BAUVIN en date du 10/04/2017, il a été constitué une SARL présentant les caractéristiques suivantes. Dénomination : L'ATELIER DE CHRISTINE, Siège social : 13 Cour de la Raffinerie, 59221 BAUVIN, Objet : Vente de conserverie, bijoux, montres, vête­ ments, tous produits alimentaires et pro­ duits de négoce sur salons, marchés, par correspondance et pour les Comités d'entreprises, Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de LILLE METROPOLE, Capital : 500 €, Gérance : M. Fabrice GRIMMELPONT demeurant 13 Cour de la Raffinerie, 59221 BAUVIN. Pour avis, le gérant 20170000750

S.C.E.A. BIO ENSEMBLE Aux termes d'un acte ssp en date du 11/04/2017, à HAISNES, il a été constitué une société présentant les caractéristi­ ques suivantes : Forme  : Société civile d’exploitation agricole ; Dénomination : Société civile d’exploitation agricole BIO ENSEMBLE ; Siège social : HAISNES (62138), 1, Chemin de la Fontaine ; Objet : Exercice d'activités réputées agricoles au sens de l'article L 311-1 du Code Rural ; Durée : 99 ans à compter de son immatri­ culation au RCS ; Capital : 12 000,00 € ; Gérance : M. HUCHETTE Michel et Mme CACHEUX Chantal, demeurant à Haisnes (62138), 1, chemin de la Fontaine, tous deux pour une durée indéterminée. Les statuts contiennent les clauses d’agré­ ment de cession des parts. La société sera immatriculée au RCS d'ARRAS. Pour avis, la gérance 20170000748

T'AIR AGRI ARTOIS Aux termes d'un acte SSP en date du 10/04/2017 il a été constitué une société Dénomination sociale : T'AIR AGRI ARTOIS. Siège social : rue Henri Becquerel, 62223 St Laurent Blangy Forme : SASU au capi­ tal de 30000 €. Objet : Service aux exploi­ tations agricoles, récolte de produits et déchets agricoles, transformation et vente des produits de la transformation de ma­ tière agricole. Président : T'Air Energies Group, SAS au capital de 1000 €, imma­ triculée au RCS de Paris sous le numéro 822 616 975, domiciliée 48 rue Meslay 75003 Paris représentée par Benjamin Persiani, élue pour une durée indéterminée Commissaires aux comptes : In Extenso Nord Audit, SARL au capital de 100000 €, im­ matriculée au RCS de Lille Metropole sous le numéro 483 472 940, domiciliée 46 rue des Canonniers - BP10237 - 59002 Lille Cedex représentée par Patrice Desbonn­ ets. Durée : 99 ans à compter de son im­ matriculation au RCS de Arras 20170000745

LESKIN Aux termes d'un acte SSP établi à LESQUIN en date du 12/04/2017, il a été constitué une SCI présentant les caracté­ ristiques suivantes : DENOMINATION : LESKIN, SIEGE SOCIAL : 23 rue Paul Dubrule, Bâtiment 3 Lot 6 - 1er étage, 59810 LESQUIN, OBJET : L'acquisition, la propriété, la mise en valeur, la transforma­ tion, l'aménagement, l'administration et la location de tous biens et droits immobi­ liers, de tous biens et droits pouvant constituer l'accessoire, l'annexe ou le complément de biens, et droits immobi­ liers en question, ou de parts ou actions de société donnant vocation à la propriété ou à la jouissance d'immeuble, et de tous biens mobiliers, DUREE : 99 ans à comp­ ter de son immatriculation au RCS, CAPITAL : 1 000 €, GERANCE : M. Kévin PLOUVIER demeurant 23 rue Charles Devendeville, 59810 LESQUIN et M. Lionel PLOUVIER demeurant 42 rue de la Halle, 59000 LILLE, Agrément des cessions : Les parts sociales ne peuvent être cédées, à titre onéreux ou à titre gratuit, quelle que soit la qualité du cessionnaire, qu'avec le consentement de la majorité des associés représentant au moins les trois quarts des parts sociales, IMMATRICULATION : RCS de LILLE METROPOLE. Pour avis, la gé­ rance 20170000749

LE DRESSING DE LALA

SAS AUTONOMAD MOBILITY Siège social : Le Mont Houy 59300 Valenciennes - RCS Valenciennes 812 938 231 - Capital : 35000 € L’AG de la société AUTONOMAD MOBILITY réunie en date du 04/04/2017 a décidé à l’unanimité, conformément aux stipulations de l’article 23 des statuts de la société, de révoquer M. Tarek KASMIEH de ses fonctions de directeur général de la société à compter de ce jour, sans qu’il soit pourvu à son remplacement. Mention au RCS de Valenciennes. 20170000712

ABIE SARL au capital de 20 000 euros - Siège social : 29 Grand rue 59100 Roubaix - RCS Lille Métropole 804 946 739 Aux termes d'une décision de la gérance en date du 16/03/2017 et à compter du même jour a été décidé de transférer le siège social au 139 rue des Art 59100 Roubaix et a été décidé d’étendre l’objet social, à compter du 01/04/2017, à : Autres activités de télécommunication. Les statuts sont modifiés en conséquen­ ce. Mention sera faite au RCS de LilleMétropole. 20170000713

COSMEAPRO Par AG en date du 08/03/2017 et 5/04/2017, les associés de la SARL O MY WEB au capital de 235 000 €, siège social 250 rue du Flocon 59200 TOURCOING, immatriculée au RCS de LILLE METROP­ OLE sous le n°750 950 321, ont décidé à compter du 05/04/2017 : - D’augmenter le capital social d’une somme de 300 000 € pour le porter de 235 000 € à 535 000 € par apport en numéraire et création de 30 000 parts sociales de 10 € chacune,De modifier la dénomination sociale pour adopter celle de COSMEAPRO,- De nommer Vincent TREHOUT, demeurant 85 avenue Paul Bert 59390 LYS LEZ LANNOY, en qualité de gérant en remplacement de Didier RIGOT gérant démissionnaire au 05/04/2017. Les articles 3, 7 et 8 ont été modifiés en conséquence. La gérance 20170000751

IPHONTEK Avis changement de président :  date A.G 01/02/2017 même date d’effet. Forme SASU. Dénomination : IPHONTEK RCS DOUAI 825 212 418. Capital 500 euros, Siège 9 B, Rue Suzanne  LANNOY 59490 SOMAIN. Sortant par révocation : M GOSHE ATA. Nouveau : nomination Mr SALEM ISSAM demeurant17 rue de la Résistance 59155 FACHES THUMESNIL. Mention au RCS de DOUAI 20170000644

SOCIETE COOPERATIVE AGRICOLE NORD-APPRO 6 RUE DE MONDICOURT 62760 POMMERA RCS ARRAS D 401 897 426 CONVOCATION A L’ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU VENDREDI 19 mai 2017 Les associés de la Coopérative NORDAPPRO, sont convoqués en Assemblée Générale Ordinaire Annuelle le Vendredi 19 mai 2017 à 14 h au CARRE SAINT MARTIN ROUTE DE CALAIS A SAINT MARTIN AU LAERT.  L’ordre du jour sera le suivant  -Approbation du P.V. de l’as­ semblée générale ordinaire du 3 juin 2016. -Rapport d’activité et financier de l’exerci­ ce 2016. -Rapport du conseil d’administration sur l’exercice 2016. -Rapport moral et d’orientation. -Rapport du commissaire aux comptes. -Examen et, s’il y a lieu, approbation des comptes et quitus aux administrateurs. -Affectation du résultat. -Renouvellement du tiers sortant du conseil d’administration. -Fixation de l’allocation globale pour in­ demnités aux administrateurs. -Constatation du capital social souscrit. -Questions diverses. Les associés coopérateurs ont la faculté de prendre connaissance des rapports du conseil d'administration et du commissai­ re aux comptes, du bilan, du compte de résultat et de l'annexe des comptes de l'exercice 2016, au siège social, à partir du quinzième jour précédent l'assemblée générale ordinaire. Pour Avis, Le Président et le Conseil d’administration. 20170000757

SCI ROBI siège: VIMY (62580) 5 rue Henri Matisse. Capital : 152,45€. RCS ARRAS 424 413 250 Suivant PV d’AGE du ./05/2016, Philippe ROBILLIARD demeurant à VIMY, 5 rue Matisse, a été nommé gérant à compter du 01/06/2016 aux lieu et place de Dany ROBILLIARD-PRONNIER, démissionnaire. Les statuts seront modifiés en conséquence au RCS d’ARRAS.  Pour avis et mention, Le gérant D17N000050 Par acte SSP du 10/04/2017, il a été constitué une SARL ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination :

APEX FRANCE

Objet social : Vente volontaire de meubles aux enchères publiques sous toutes ses formes, en ce compris sur internet ou via des plateformes mobiles. Siège social : 59, rue de l’Union, 59200 Tourcoing. Capital : 3200 € Durée : 99 ans. Gérance : Mme BECK Nathalie, demeurant 15, rue André Fauchille, 59700 Marcq-en-Baroeul, M. DUGARD Stéphen John, demeurant 103, Goldstone Crescent BN3 6LS, Hove Royaume Uni. Immatriculation au RCS de Lille-Métropole. D17N000052

Bureau d’Arras 110, Allée du Vélodrome Parc des Rosati - CS 60033 62055 Saint-Laurent-Blangy Cedex Tél. 03.21.24.38.50

De l’assemblée générale extraordinaire en date du 8 mars 2017 de la SARL dénommée

PETIT’GRANDEUR

au capital de 57.788 €uros, dont le siège est à GRENA Y (62160) - ZAL Verte, Boulevard de l’Eglise Saint Louis, 415 299 700 RCS ARRAS, il résulte que la Société a été transformée en société par actions simplifiée (SAS) à compter du même jour, les fonctions de gérant, exercées par Monsieur Patrick LIPPENS, ayant pris fin à compter du 8 mars 2017. Monsieur Patrick LIPPENS, demeurant à GRENAY (62160) - ZAL Verte, Boulevard de l’Eglise Saint Louis, a été nommé en qualité de Président. Il est rappelé que tout associé peut participer aux décisions collectives, que pour l’exercice du droit de vote, une action donne droit à une voix et que toute transmission d’action, quel qu’en soit le bénéficiaire, est soumise à l’agrément de la collectivité des associés. Les autres mentions publiées demeurent inchangées. D17N000049

MPL CONSEIL SARL au capital de 17 000 €. Siège : 32, Allée de la Clairière, 59650 VILLENEUVE D'ASCQ. 524 626 710 RCS LILLE METROPOLE Aux termes d'une délibération en date du 30/12/2016, la collectivité des associés a pris acte de la de décision prise par M. Mathieu PLANE démissionner de ses fonctions de gérant et a nommé en qualité de nouveau gérant M. François PLANE, demeurant au 521, Rue de l'Egalité à LEWARDE (59287), pour une durée indé­ terminée à compter du 30/12/2016. Pour avis La Gérance 20170000758

CHRISTIAN MODULES SAS au capital de 30 000€. Siège : Rue Amaury de la Grange, Z.A. des Petits Pacaux, 59660 MERVILLE. 822 713 301 RCS DUNKERQUE L'AGO réunie en date du 13/03/2017 a décidé de nommer M. Steeve RUDOWIC­ Z, demeurant au 336, Rue de la Chapelle Quinty à BEUVRY (62660), en qualité de Directeur Général de la société. Pour Avis,  Le Président 20170000759

HOLDING PATRIMOINE FAMILIALE SAS en liquidation au capital de 10 000 €. Siège sociale et de liquidation : 4, Rue Charles Flon, 59310 ORCHIES 795 158 252 RCS DOUAI L'AGE réunie le 30/11/2016 a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter de ce jour et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel dans les conditions prévues par les statuts et les délibérations de ladite assemblée. Elle a nommé comme liquidateur Mme Nathalie DARTOIS, demeurant au 4, Rue Charles Flon à ORCHIES (59310), pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les plus étendus tels que déter­ minés par la loi et les statuts pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser l'actif, acquitter le passif, et l'a autorisé à continuer les affaires en cours et à en en­ gager de nouvelles pour les besoins de la liquidation. Le siège de la liquidation est fixé au 4, Rue Charles Flon à ORCHIES (59310). C'est à cette adresse que la cor­ respondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la liqui­ dation devront être notifiés. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront dépo­ sés au Greffe du Tribunal de commerce de DOUAI, en annexe au Registre du com­ merce et des sociétés. Pour avis Le Liquidateur 20170000760

Société d’Avocats 180 Boulevard de Mons CS 40666 59656 VILLENEUVE-D’ASCQ CEDEX

AVIS Par décision du 10.05.2013, l’Assemblée Générale Extraordinaire de la société EUROLOG, SARL au capital de 12.195,92 euros, Siège Social: 23 chemin départemental 50 59990 SEBOURG, 422 999 391 RCS VALENCIENNES, statuant en application de l’article L. 223-42 du Code de commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la Société. D17N000061

PUISSANCE 3 Société par Actions Simplifiée au capital de 150.000 Euros Siège social : 50 Rue de l’Epidème 59200 TOURCOING 809.031.024 RCS LILLE METROPOLE

Par décisions unanimes en date du 20 mars 2017, les associés ont nommé en qualité de Président : - La société MEO, Société par Actions Simplifiée au capital de 325.448,16 € dont le siège social est à LILLE (59000) 112 Quai de l’Ouest et immatriculée au registre du commerce et des sociétés de LILLE METROPOLE sous le numéro 459.501.219, représentée par Monsieur Gérard MEAUXSONNE, Président. en remplacement de la société VERQUIN CONFISEUR, dont il a été mis fin au mandat d’un commun accord. RCS : LILLE METROPOLE.  Pour avis D17N000056

Par Assp du 24.3.2017, il a été constitué une SARL dénommée : LE DRESSING DE LALA. Capital 1 000€. Siège 08 Rue de L'Alouette 59100 Roubaix. Objet : Commerce d'habillement, vente d'acces­ soires et chaussures et toutes activité s'y rattachant. Durée : 99 ans. Gérance : Mme EL GHOUL Laïla, 39 Rue De Thionville, 59170 Croix. Immatriculation au RCS de Lille Métropole 20170000761 S.C.P. D’Avocats THEMES Cabinet de CAMBRAI (Nord) 28, Boulevard Jean Bart SARLGeneviève SOLICH, Avocat 28, Boulevard Jean Bart CAMBRAI (Nord)

SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE LE CHATEAU DE LIGNY SCI au capital de 152,45 €uros SIège social: LIGNY-EN-CAMBRESIS (Nord) 2, Rue Pierre Curie R.C.S. : DOUAI 312.562.820

Aux termes d’une Assemblée Générale Ordinaire en date du 17 mars 2017, les associés de la société ont pris acte de la démission de Monsieur Jean LENGLET de ses fonctions de co-gérant avec effet au même jour et nommé en remplacement à compter du même jour : Monsieur William LENGLET demeurant Place Hergé 3 - BP 21 - 7500 TOURNAI (Belgique), aux côtés de Madame Marthe LENGLET.  Pour insertion D17N000058

SCI DECIMA Société Civile Immobilière Au capital de 1 524,49 euros Siège social : Rue François Hennebique 62223 SAINT LAURENT BLANGY 377 578 117 RCS ARRAS L’AG du 24/03/17 a pris acte du décès en date du 28/08/16 de Marius DECIMA, cogérant, et a décidé de ne pas pourvoir à son remplacement Frédy DECIMA est seul gérant. D17N000057 Rectificatif à l’annonce parue le 14 avril 2017 n°20170000706 pour O Vieux Lille il fallait lire : date d’entrée en jouissance le 29/03/2017 et non pas le 01/04/2017 D17N000062

PHEA Société à responsabilité limitée au capital de 2 000 euros Siège social : 268 Rue Jules Guesde 59510 Hem

AVIS DE CONSTITUTION Aux termes d’un acte sous seing privéen date à Hem du 13 Avril 2017, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : Forme sociale : Société à responsabilité limitée Dénomination sociale : PHEA Siège social : 268 Rue Jules Guesde, 59510 Hem Objet social : Programmation informatique, hébergement web, infogérance de serveur internet, analyse et conseilen informatique Durée de la Société : 99 ans à compter de la date de l’immatriculation del a Société au Registre du commerce et des sociétés Capital social : 2 000 euros Gérance : Monsieur Erwane BRETON, demeurant 268 Rue Jules Guesde 59510 Hem, assure la gérance. Immatriculation de la Société au Registre du commerce et des sociétésde Lille Métropole.  Pour avis La Gérance D17N000064

LIFEN SAS au Capital social de 2.000 € Siège social : 48 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny 62190 LILLERS 813 540 887 R.C.S. ARRAS

Par AGE du 13/04/2017, il a été décidé la dissolution anticipée de ladite société à compter du 13/04/2017. M. LI Jinhai demeurant à 88 rue Haxo 75020 Paris a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé au siège social. Par AGO du 13/04/2017, il a été approuvé les comptes définitifs de liquidation, donné quitus au liquidateur pour sa gestion, l’a déchargé de son mandat et constaté la clôture définitive de la liquidation à compter du 13/04/2017. Radiation du RCS d’ARRAS D17N000065

BE DECO SAS au capital de 10000 € - Siège social : ZI PIERRE MIJIC - ROUTE DE WATOU, 59114 Steenvoorde - 824 067 466 RCS de Dunkerque L’AGO du 14/04/2017 a nommé en qualité de président M. ALLOGIO EMMANUEL GIANNI, demeurant 1125 CHEMIN DE LA PERCHE, 59670 Cassel en remplacement de M. WION JEROME, à compter du 17/04/2017. Modification au RCS de Dunkerque D17N000066

ENVOYEZ VOS ANNONCES LÉGALES SUR legales@ terresetteritoires.com


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

terre d’annonces

ANNONCES LÉGALES SCI DU 170 RUE DE TOURCOING WASQUEHAL Société Civile Immobilière Au capital de 1.000,00 euros Siège social : 170, rue de Tourcoing 59290 Wasquehal 491 712 998 R.C.S Lille métropole

Par assemblée en date du 15 mars 2017, la société susvisée a décidé sa dissolution anticipée à compter de ce jour et désigné Monsieur Mickael PLADYS demeurant au 46 avenue Jean Moulin à Pelissanne (13330), comme liquidateur et lui a conféré les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif, acquitter le passif. Le siège de la liquidation est fixé au 170, rue de Tourcoing à Wasquehal (59290). C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la liquidation devront être notifiés. Le dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au Greffe du Tribunal de Commerce de Lille métropole. LE LIQUIDATEUR D17N000002

SCI DU 170 RUE DE TOURCOING WASQUEHAL Société Civile Immobilière en liquidation Au capital de 1.000,00 euros Siège social : 170, rue de Tourcoing 59290 Wasquehal 491 712 998 R.C.S Lille métropole

Suivant délibération en date du 15 mars 2017, la collectivité des associés, après avoir entendu le rapport de Monsieur Mickael PLADYS, liquidateur, demeurant au 46 avenue Jean Moulin à Pelissanne (13330), a approuvé les comptes de liquidation, a donné quitus au liquidateur et l’a déchargé de son mandat et a prononcé la clôture des opérations de liquidation. Les comptes de liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce de LILLE METROPOLE.  LE LIQUIDATEUR D17N000016

SET-TERTIAIRE Société par Actions Simplifiée au capital de 230 000 Euros Siège social : 24 Rue Watteau 59430 SAINT POL SUR MER 418 067 575 RCS DUNKERQUE

Aux termes du procès verbal de l’Assemblée Générale en date du 12 Avril 2017, il a été décidé : -de nommer M. Guy D’ARRAS demeurant 2821 Rue du Vliet à CAPPELLE-BROUCK (59630), en qualité de nouveau Président de la société pour une durée illimitée à compter du 12 Avril 2017, en remplacement de M. André LEROY demeurant 7 Bis rue du Forts à DUNKERQUE (59240), démissionnaire. Le dépôt légal sera effectué au Greffe du Tribunal de Commerce DUNKERQUE. D17N000018

BACCHUS IMMO SARL au capital de 75 000€. Siège 207 rue Jean Jaurès 59650 VILLENEUVE D’ASCQ. RCS Lille-Métropole 800 061 103. Aux termes du PV de l’AGE du 03/04/2017 il a été décidé de transférer le siège social 32 rue Paul Blondeau 59700 Marcq en Baroeul à compter du 03/04/2017 et de modifier les statuts en conséquence. Mention au RCS de LilleMétropole D17N000019

AVIS DE DISSOLUTION «SOCIETE CIVILE DE MOYENS DES DOCTEURS DOMINIQUE CESAR-FERET ET ISABELLE SYTY» (en liquidation)

Société civile de moyens au capital de MILLE EUROS (1.000,00 €) Siège social : WIGNEHIES (59212), 16 rue Jean Jaurès R.C.S. VALENCIENNES : 538 898 412

Par assemblée en date du 12 avril 2017, la société susvisée, constituée pour une durée de 99 années à compter du 03 janvier 2012, a décidé sa dissolution anticipée à compter du 30 novembre 2016, et désigné Madame Dominique CESAR, demeurant à WIGNEHIES (59212), 15, rue Jean Moulin, en qualité de liquidateur pour la durée de la liquidation de la société. Le lieu où doivent être adressées la correspondance et la notification des actes et documents concernant la liquidation a été fixé au siège social de la société situé à WIGNEHIES (59212), 16, rue Jean Jaurès. Le dépôt des actes et des pièces relatifs à la liquidation sera effectué au Greffe du Tribunal de Commerce de VALENCIENNES.  Pour avis, le liquidateur. D17N0600088

AVIS DE CLÔTURE «SOCIETE CIVILE DE MOYENS DES DOCTEURS DOMINIQUE CESARFERET ET ISABELLE SYTY» (en liquidation)

Société civile de moyens au capital de MILLE EUROS (1.000,00 €) Siège social : WIGNEHIES (59212), 16 rue Jean Jaurès R.C.S. VALENCIENNES : 538 898 412

Madame Dominique CESAR, demeurant à WIGNEHIES (59212), 15, rue Jean Moulin, agissant en qualité de liquidateur, déclare que la liquidation de la société dénommée «SOCIETE CIVILE DE MOYENS DES DOCTEURS DOMINIQUE CESAR-FERET ET ISABELLE SYTY» a été clôturée le 12 avril 2017 suivant décision de la collectivité des associés après approbation du compte définitif et quitus de sa gestion. Le dépôt des actes sera effectué au Greffe du Tribunal de Commerce de VALENCIENNES.  Pour avis, le liquidateur D17N000089

Avis est donné qu’il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination sociale :

SCI CHIMERE

Forme sociale : Société civile immobilière, Siège social : 930 Avenue de la République – 59700 Marcq-en-Barœul, Objet social : Acquisition par voie d’achat ou d’apport, propriété, mise en valeur, transformation, construction, aménagement, administration et location de tous biens et droits immobiliers, de tous biens et droits pouvant constituer l’accessoire, l’annexe ou le complément des biens et droits immobiliers en question, Durée de la Société : 99 ans, Capital social : 1 000 €, Gérance : Mme Morgane Jardin demeurant à Froyennes (7503 Belgique) Chaussée Lannoy 141, Agrément : Les parts sont librement cessibles entre associés et descendants des associés toutes les autres cessions sont soumises à l’agrément préalable des associés donné dans la forme et les conditions d’une décision collective extraordinaire, Immatriculation au RCS de Lille Métropole.  Pour avis le Gérant D17N000075

HOLDING L D T Société par Actions Simplifiée au capital de 46 000 Euros Siège social : 24 Rue Watteau 59430 SAINT POL SUR MER 442 364 279 RCS DUNKERQUE

Aux termes du procès verbal de l’Assemblée Générale en date du 12 AVRIL 2017, il a été décidé : -de nommer M. Guy D’ARRAS demeurant 2821 Rue du Vliet à CAPPELLE-BROUCK (59630), en qualité de nouveau Président de la société pour une durée illimitée à compter du 12 Avril 2017, en remplacement de M. André LEROY demeurant 7 Bis rue des Forts à DUNKERQUE (59240), démissionnaire. Le dépôt légal sera effectué au Greffe du Tribunal de Commerce DUNKERQUE D17N000067

LA DOUCHENIAQUE Société Civile Immobilière au capital de 1.000,00 euros - Siège social : 24 rue de l’Oeil 62500 SAINT OMER - 504 799 660 RCS BOULOGNE SUR MER - L’assemblée générale extraordinaire du 20 mars 2017 a constaté la démission des fonctions de gérant de Mr Eric Meyer domicilié à Houlle (62910), 10 bis rue de Vincq à compter rétroactivement du 22 mars 2016 et décidé de ne pas pourvoir à son remplacement, la gérance demeurant assurée par Mme Dominique Meyer-Dochniak, domiciliée à SaintOmer (62500), 24 rue de l’Oeil. D17N000091 Suivant délibération du 7 avril 2017, l’associée unique de la société

CESSION

SCI YMTK

Suivant acte reçu par Me BOSCHINDE MOOIJ, Notaire à VILLENEUVE D’ASCQ, le 5.04.2017, enregistré à ROUBAIX NORD, le 6.04.2017, bordereau n°2017/220, Case n°1, a été cédé par la Société EURL FITNESS & CO, SARL à associé unique au capital de 10.000,00 EUR, dont le siège est à HEM (59510), rue Colbert, identifiée au SIREN sous le numéro 537 854 630 RCS LILLE METROPOLE à la Société FIT FOR SHAPE, SARL à associé unique au capital de 15.000,00 EUR, dont le siège est à HEM (59510), 27 rue Colbert, identifiée au SIREN sous le numéro 828 708 388 RCS LILLE METROPOLE, Un fonds de commerce de centre de remise en forme (fitness, cardio, musculation et sauna) exploité à HEM (59510), 27 rue Colbert, lui appartenant, connu sous le nom commercial « L’ORANGE BLEUE », et pour lequel le cédant est immatriculé au RCS de LILLE METROPOLE sous le numéro 537 854 630. Moyennant le prix de 160.000,00 €, s’appliquant aux éléments incorporels pour 65.000,00 € et au matériel pour 95.000,00 € Le cessionnaire est propriétaire du fonds vendu à compter du jour de la signature de l’acte. L’entrée en jouissance a été fixée au jour de la signature. Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues en la forme légale dans les dix jours de la dernière en date des insertions prévues par la loi, au siège de l’Office Notarial de Maître BOSCHIN-DE MOOIJ, 2 rue de la Justice, 59650 VILLENEUVE D’ASCQ où domicile a été élu à cet effet.  Pour insertion, Le Notaire D17N000090

Société civile au capital de 1.000 € Siège : 23 rue Lamartine 59380 BERGUES RCS DUNKERQUE 531 757 433

SARL DEVIN SARL au capital de 8 000 euros ; 37 rue d’Aire – 62145 Liettres ; 480 445 253 RCS Arras ; Le 31/03/2017, l’assemblée générale a décidé la transformation de la société en société par actions simplifiée, sans création d’un être moral nouveau. Cette transformation a entraîné la modification des anciennes mentions devenues caduques qui sont remplacées par celles ci-après : Forme : société par actions simplifiée Dénomination sociale : DEVIN Admission aux assemblées et droit de vote : Tout actionnaire a le droit d’assister aux assemblées, sur justification de son identité et de l’inscription de ses actions dans les comptes de la société. Chaque membre de l’assemblée a autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Agrément : Agrément des cessions d’actions à des tiers. Administration : Président : Monsieur Patrice DEVIN, demeurant à Liettres (62145) 37 rue d’Aire, Les autres caractéristiques sociales demeurent inchangées. Dépôt légal au greffe du tribunal de commerce d’ARRAS.  Pour avis, Le président. D17N000079

B.W. INVESTISSEMENTS

INSERTION CONSTITUTIVE

SARL au capital de 533.980 €, dont le Siège social est à LOMME (59160), 584 avenue de Dunkerque 808 370 225 RCS Lille Métropole a décidé : - De transformer la société, à compter du même jour, en Société par Actions Simplifiée sans création d’un être moral nouveau et adopté le texte des statuts qui régiront désormais la société. Sa dénomination, son objet, sa durée et son siège demeurent inchangés. Il a été mis fin aux fonctions de gérante de madame Barbara WINCKELMANS, laquelle a été nommée en qualité de présidente. - De confirmer le mandat du commissaire aux comptes titulaire, la société GRANT THORNTON. D17N000069

Aux termes d’un acte sous seing privé en date à Lallaing du 12/04/2017, il a été constitué une Société ayant les caractéristiques suivantes : DENOMINATION SOCIALE : FET FORME : Société par actions simplifiée SIEGE SOCIAL : Z.A. BONNEL – 451, rue du Galibot 59167 Lallaing OBJET : La Société a pour objet, en France et dans tous pays : - L’achat, la vente, l’expertise ou la transaction directe ou indirecte de tous biens mobiliers, - L’estimation de biens mobiliers, l’organisation et la réalisation des ventes volontaires de meubles et objets mobiliers aux enchères publiques dans les conditions fixées par la loi n° 2000-642 du 10 juillet 2000, - La création, l’acquisition, la location, la prise en location-gérance de tous fonds de commerce, la prise à bail, l’installation, l’exploitation de tous établissements, fonds de commerce, usines, ateliers, se rapportant à l’une ou l’autre des activités spécifiées. - La prise, l’acquisition, l’exploitation ou la cession de tous procédés et brevets concernant ces activités. DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés. CAPITAL : 10.000,00 euros. TRANSMISSION DES ACTIONS : La cession d’actions à un tiers à quelque titre que ce soit est soumise à l’agrément préalable de la Société. PRESIDENT DE LA SOCIETE : Monsieur Thierry THEYSE demeurant à Lauwin-Planque (59553) 85 rue Marie. La Société sera immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de DOUAI.  LE PRESIDENT D17N000063

REGIME MATRIMONIAL Suivant acte reçu par Maître David CORBISÉ, Notaire Associé de la Société Civile Professionnelle « David CORBISÉ et Philippe FRANÇOIS, Notaires associés », titulaire d’un Office Notarial à MARQUION (Pas de Calais), 40, route Nationale, le 12 avril 2017, a été reçu le changement de régime matrimonial portant adoption de la communauté universelle par : Monsieur Gilles Henri Aimé DUMONT, retraité, et Madame Brigitte Emilia Thérèse BARRE, Infirmière, son épouse demeurant ensemble à DURY (62156) 4 rue de la Bruyère, mariés à la mairie de GARGES-LES-GONESSE (95140) le 25 juin 1983 sous le régime de la communauté d’acquêts à défaut de contrat de mariage préalable. Las oppositions des créanciers à ca changement, s’ il y a lieu, seront reçues dans les trois mois de la présente insertion, en l’office notarial où domicile a été élu à cet effet.  Pour Insertion, Le notaire D17N000092

LD SERVICES société à responsabilité limitée au capital de 2 500 euros, Siège social : 47 rue de la Vallée 59510 HEM, 530080076 RCS LILLE METROPOLE. Aux termes d’une délibération en date du 31/12/2016, les associés ont pris acte de la démission de Madame Stéphanie LEGAGNEUR de ses fonctions de gérante à compter du 01/01/2017 et ont décidé de ne pas procéder à son remplacement. Les statuts ont été modifiés en conséquence. D17N000093 Suivant AGE du 30/10/2016, les associés de la société

2AG RETAIL

SARL au capital de 5000 euros, ayant siège 122 rue de l’Hôpital Militaire 59000 LILLE, 810 473 611 RCS LILLE METROPOLE, statuant en application de l’article L. 223-42 du Code de commerce, ont décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la Société.  Pour avis, la Gérance D17N000094

35

CMO IMMOBILIER SARL à associé unique au capital de 10 000 euros ; 162 rue Roger Salengro – 59260 HELLEMMES LILLE ; 481 783 264 - RCS LILLE METROPOLE; Le 30/03/2017, l’associé unique a décidé la transformation de la société en société par actions simplifiée, sans création d’un être moral nouveau. Cette transformation a entraîné la modification des anciennes mentions devenues caduques qui sont remplacées par celles ci-après : Forme : société par actions simplifiée Dénomination sociale : CMO IMMOBILIER Admission aux assemblées et droit de vote : Tout actionnaire a le droit d’assister aux assemblées, sur justification de son identité et de l’inscription de ses actions dans les comptes de la société. Chaque membre de l’assemblée a autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Agrément : Agrément des cessions d’actions à des tiers. Administration : Président : Monsieur Jean-Jacques RIOMET, demeurant à Marcq-en-Barœul (59700) 977 avenue de la République, Les autres caractéristiques sociales demeurent inchangées. Dépôt légal au greffe du tribunal de commerce de Lille Métropole.  Pour avis, Le président. D17N000073

Avis de dissolution : Aux termes d’un acte constatant la décision des associés en date du 31 MARS 2017 enregistré à DUNKERQUE CENTRE le 6 avril 2017 bordereau 329 n°10, les associés de la société sus nommée ont décidé : - la dissolution par anticipation de la société à compter du 31 MARS 2017 en raison de l’absence de bien immobilier - de nommer en qualité de liquidateur Madame Anne LESCIEUX demeurant à BERGUES (59380) 23 rue Lamartine - le siège de la liquidation est fixée au siège de la société sus nommée. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au RCS de DUNKERQUE  POUR AVIS D17N000060

SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE K.L. Société civile au capital de 1.000 € Siège : 23 rue Lamartine 59380 BERGUES RCS DUNKERQUE 453 645 756

Avis de dissolution : Aux termes d’un acte constatant la décision des associés en date du 31 MARS 2017 enregistré à DUNKERQUE CENTRE le 6 avril 2017 bordereau 329 n°11, les associés de la société sus nommée ont décidé : - la dissolution par anticipation de la société à compter du 31 MARS 2017 en raison de l’absence de bien immobilier - de nommer en qualité de liquidateur Madame Anne LESCIEUX demeurant à BERGUES (59380) 23 rue Lamartine - le siège de la liquidation est fixée au siège de la société sus nommée. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au RCS de DUNKERQUE  POUR AVIS D17N000051 SCP DURIEZ SAINT-MAXIN POTTIEZ DROUART DELVART 22 Pl Charles Valentin - (59) DUNKERQUE

CESSION Suivant acte reçu par Maître Nathalie COUTEAU, Notaire associé à DUNKERQUE, en date à DUNKERQUE le 7 AVRIL 2017, enregistré à DUNKERQUE CENTRE le 11 Avril 2017 Bordereau 348 n°1 La Société MANIA TIF, Société à responsabilité limitée au capital de 3.000 € dont le siège est à ZUYDCOOTE (59123), 135 rue du Général de Gaulle, immatriculée au RCS de DUNKERQUE sous le n°520 950 544 A CEDE A La Société PASSION COIFFURE By Léa, Société à responsabilité limitée à associé unique au capital de 5.000 € dont le siège est à ZUYDCOOTE (59123) 135 rue du Général de Gaulle, immatriculée au RCS de DUNKERQUE sous le n°828 556 241 Un fonds artisanal de coiffure, toutes prestations de coiffure sur cheveux naturels ou artificiels, toutes ventes de produits capillaires, accessoires de coiffure, bijoux, produits de Paris, exploité à ZUYDCOOTE (59123), 135 rue du Général de Gaulle, lui appartenant, connu sous l’enseigne MANIA’TIF, et pour lequel le cédant est immatriculé au RCS de DUNKERQUE sous le n°520 950 544 Moyennant le prix de 45.000 € - JOUISSANCE le 4 AVRIL 2017 Domicile est élu à DUNKERQUE 22 Place Charles Valentin au siège de la SCP DURIEZ SAINT-MAXIN POTTIEZ DROUART DELVART où les oppositions seront reçues dans les dix jours suivant la dernière date des publications prescrites par la loi du 26 JUILLET 1955. D17N000001

REGIME MATRIMONIAL Suivant acte reçu par Maître Valérie DROUART, notaire associé à Dunkerque, le 11 avril 2017, a été reçu le changement de régime matrimonial portant adoption de la communauté universelle des biens meubles et immeubles, présents et à venir, avec clause d’attribution intégrale au conjoint survivant, par : Monsieur Christian GUILBERT et Madame Fabienne DESNOUCK, son épouse, demeurant ensemble à GRANDE SYNTHE (59760) 70 Avenue de Petite-Synthe. Monsieur est né à MARQUISE (62250) le 22 novembre 1958, Madame est née à MALO LES BAINS (59240) le 22 mars 1961. Mariés à la mairie de DUNKERQUE (59240) le 26 février 1982 sous le régime de la communauté d’acquêts à défaut de contrat de mariage préalable. Les oppositions des créanciers à ce changement, s’il y a lieu, seront reçues dans les trois mois de la présente insertion, en l’office notarial où domicile a été élu à cet effet.  Pour insertion, Le notaire D17N000106

SCM CARDIO DES SEPT LIEUES Société civile de moyens au capital de 7.000,00 Euros 33, rue Dupleix – Entrée A – Bâtiment A du Parc des Sept Lieues 59100 Roubaix 521 393 280 R.C.S. Lille Métropole

Aux termes d’une délibération de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 16 mars 2017, la collectivité des associés a décidé une réduction du capital social d’une somme de 1.000,00 euros par voie de rachat et annulation de 25 parts sociales de 40,00 euros de nominal. Cette réduction de capital, entraîne la publication des mentions suivantes : ANCIENNE MENTION : Capital social : 7.000,00 euros. NOUVELLE MENTION : Capital social : 6.000,00 euros.  Pour avis le représentant légal D17N000105

DELATTRE VERMUNT BONDUELLE-HAIRE MARTIN BENVENISTE

ESPACE JURIDIQUE NOTAIRES

99, rue Nationale LILLE

Changement de gérance et transfert de siège social : Aux termes d’un acte reçu par Me Arnaud VERMUNT, notaire à LILLE, 99 rue Nationale, le 28 février 2017 les associés de la société dénommée

« SCI PATABBEVILLE »

société civile au capital de 1.200,00€ ayant son siège social 2 rue Duthoit, à AMIENS (80000), identifiée au SIREN sous le numéro 489 341 735 – RCS DE AMIENS, ont procédé au changement de gérance et au changement de siège social par suite de la démission de Monsieur Christophe PORTEJOIE. Les associés ont décidé à l’unanimité de nommer Monsieur Rodrigue DELATTRE, demeurant 36 avenue du Maréchal Joffre à NEUFCHÂTEL-HARDELOT (62152), nouveau gérant de la société pour une durée indéterminée, ce qui est accepté par lui et de transférer le siège social au 36 avenue du Maréchal Joffre à NEUFCHÂTEL-HARDELOT (62152). Les modifications statutaires seront publiées au RCS d’AMIENS et de BOULOGNE-SUR-MER. Pour avis Le notaire D17N000095

SCI SEVERINE 1 Société civile immobilière au capital de 500.000 euros Siège social : 10, rue Voltaire 62153 Souchez 498 140 664 R.C.S. Arras

Aux termes du procès-verbal des décisions du 4/04/2017, l’associée unique décide de nommer Mme Séverine Chevalier, née le 25/02/1973 à Arras, demeurant 10 rue Voltaire 62153 Souchez en qualité de gérante en remplacement de Mr Pierre Chevalier, décédé. Mention sera faite au RCS d’Arras.  Pour avis et mention D17N000101 SELARL MAXIME BOULET Sté d’Avocats au Barreau de LILLE 22-24 Av du Peuple Belge - LILLE

EVACOMEX Société à responsabilité limitée en liquidation au capital de 20.000 e Siège social : Centre d’activité de l’Epinoy – CD 952 59.175 TEMPLEMARS R.C.S LILLE METROPOLE 513 407 932

Clôture de liquidation : L’assemblée générale du 17 février 2017 a approuvé les comptes définitifs de liquidation, donné quitus de sa gestion et décharge de son mandat au liquidateur Monsieur Romuald GAUVIN, demeurant 8 place d’Auzers à TINQUEUX (51.430) et prononcé la clôture de la liquidation. Les comptes de liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce de LILLE METROPOLE.   Pour avis, le liquidateur D17N000102

NCI HOLDING Société anonyme au capital de 331 000 euros, Siège social : 445 boulevard Gambetta Tour Mercure 9ème étage 59200 TOURCOING, 433 950 433 RCS LILLE METROPOLE. Aux termes du procès-verbal d’assemblée générale extraordinaire du 30/12/2016, enregistré au SIE de ROUBAIX Nord le 05/04/2017, bordereau 2017/211 case 19, les associés ont décidé une augmentation de capital de 41 371,63 euros portant ainsi le capital à 372 371,63 euros. Cette augmentation rémunère l’apport par Monsieur Dominique VERLINDE, demeurant à LILLE (Nord) 105 rue Royale, de son entreprise individuelle consistant dans l’exploitation d’un fonds de commerce de location de bureaux équipés combinés avec des services de secrétariat, exploité à TOURCOING (59) 445 boulevard Gambetta, pour lequel il est immatriculé au RCS de LILLE METROPOLE sous le n°320 137 953, évaluée à 1 100 000 euros. L’entrée en jouissance a été fixée au 30 décembre 2016. Les oppositions seront reçues par acte extrajudiciaire au siège du fonds apporté, où domicile a été élu, dans les dix jours suivant la publication BODACC. D17N000080 Aux termes de l’AGO du 14/04/2017, les associés de la SARL

MHVPC automobiles

en liquidation au capital de 2000 €, 223 rue de Quievelon 59680 - CERFONTAINE, 808 524 425 RCS Valenciennes, ont approuvé les comptes définitifs de liquidation, déchargé Mr Philippe MELET de son mandat de liquidateur, donné à ce dernier quitus de sa gestion et constaté la clôture de la liquidation à compter de ladite assemblée. Les comptes de liquidation seront déposés au RCS de Valenciennes. D17N0000107

LIVELLE Société par actions simplifiée unipersonnelle au capital de 35.000.000 € 243-245 rue Jean Jaurès 59650 VILLENEUVE D’ASCQ RCS LILLE METROPOLE 805 175 585

Par ASSP en date du 30.03.2017, l’associé unique a décidé de ne pas dissoudre la société conformément à l’article L. 225-248 du Code de commerce. D17N000097 Additif avis paru dans le Syndicat Agricole le 31/03/17 - SAS SMJDESIGN : Adresse de Jimmy HOLLANDER : 30F rue du Buisson 59000 LILLE.

FONTAINE, ROUSSEL, VILAIN-FLOQUET, AUBRY, DASSONVILLE-SZYMUSIAK, STEPHAN, COQUET, GRIMOND Notaires associés - 46 rue Basse à Lille

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte reçu par Me Philippe STEPHAN, Notaire à Lille, le 11 avril 2017, a été constituée une société ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination : SCCV LILLE - RUE JEANNE D’ARC Forme : SCCV Siège : LILLE (NORD),194 Rue Nationale Objet : acquisition d’un ensemble immobilier situé à LILLE (59000), 44 rue Jeanne d’Arc, cadastré section OR numéro 186-187 ainsi que tous terrains contigus ou annexes et de tous droits susceptibles de constituer des accessoires du terrain. Construction sur lesdites parcelles, vente en totalité ou par fractions, avant ou après achèvement. Durée : 35 années Capital social : 1.800 € (numéraire) Cession de parts : Parts librement cessibles entre associés Gérant : SIGLA NEUF (SAS) dont le siège est à LILLE (59800), 194 Rue Nationale (RCS LILLE METROPOLE 418.690.467). Immatriculation : RCS LILLE METROPOLE.  Pour avis D17N000096

SCI MG SC au capital de 1.000 € Siège Social : 75 rue Belle Croix – 59890 QUESNOY-SUR-DEULE RCS Lille Métropole N° 488.868.761

Suivant acte reçu par Me Philippe STEPHAN, Notaire à Lille le 7 juillet 2016, il a été décidé d’augmenter le capital social d’un montant de 200 € pour le porter de 1.000 € à 1.200 € par la création de 20 parts sociales nouvelles de 10 € chacune numérotées de 101 à 120. Les statuts ont été modifiés en conséquence.  Pour avis D17N000104

PLANETE TRAVAUX HABITAT SAS au capital de 2 000 euros Siège social : 30 bis, rue de Béthune 62131 VAUDRICOURT 808 122 410 RCS ARRAS

Aux termes d’une décision de l’associé unique en date et effet du 3/4/2017 : - Mr. Anthony LESECQ, demeurant 1A, rue Marcel Maniez, 62232 VENDIN LES BETHUNE, a été nommé en qualité de Président en remplacement de Madame Elodie FLAHAUT, démissionnaire. - Le siège social de la société est transféré au 300, rue de Béthune, 62131 VAUDRICOURT. Les articles 4 et 28 des statuts sont modifiés en conséquence.  POUR AVIS, Le Président D17N000099 Franck CARDON

Droit de l’entreprise Lille Métropole Flandre-Dunkerque-Côte d’Opale www.trinity-avocats.fr

Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 11 avril 2017, les associés de la

SARL AUTO ECOLE JACQUES SIX

SARL au capital de 10.000 €, dont le siège est 18 place Saint Vaast 59280 ARMENTIERES (RCS LILLE Métropole 382 221 646) ont décidé la dissolution anticipée de la Société à compter du 11/04/2017 et sa mise en liquidation amiable. A été nommé liquidateur, M. Gabriel LECOMTE, demeurant 40 Rue Maréchal Joffre 59280 ARMENTIERES, avec les pouvoirs les plus étendus pour réaliser les opérations de liquidation et parvenir à la clôture de celle-ci. Le siège de la liquidation est fixé au 18 Place Saint Vaast 59280 ARMENTIERES, adresse à laquelle toute correspondance devra être envoyée, et, actes et documents relatifs à la liquidation devront être notifiés. Le dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de LILLE METROPOLE. Mention sera faite au RCS de LILLE METROPOLE. D17N000100

AVIS DE CONSTITUTION Forme : SASU Dénomination : ISOL’59 Siège : 341 Rue de l’Ouest 59231 GOUZEAUCOURT Durée : 99 ans Capital : 5000€ Objet : travaux et rénovation de second oeuvre en bâtiment maçonnerie. Chaque associé dispose d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Agrément : Les cessions d’actions au profit d’associés ou de tiers sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés. Président : M.Philippe GUYOT demeurant à MASNIERES (59241) 1 Place du 8 mai 1945. Immatriculation RCS de DOUAI.  Pour avis D17N000098

REGIME MATRIMONIAL Suivant acte reçu par Me N. DUCHANGE notaire à Roubaix, le 12 avril 2017, M. Christian Régis Marie CAULLIEZ, et Mme Véronique Ghislaine Nicole TALPAERT, son épouse, demeurant ensemble à MOUVAUX (59420), 3 rue du Mal de Lattre de Tassigny, Mariés à LILLE (59000), le 9 juin 1979 sous la communauté d’acquêts - ont adopté le régime de la communauté universelle avec clause d’attribution intégrale. Les oppositions pourront être faites dans un délai de 3 mois et devront être notifiées par lettre recommandée avec AR ou par acte d’huissier, à Me N. DUCHANGE notaire à Roubaix 9, rue du Maréchal Foch. En cas d’opposition, ·les époux peuvent demander homologation du changement de·régime au TGI. N.DUCHANGE D17N000103


36 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’annonces AIRAIM EDITIONS

GODDYN VOYAGES

Société À Responsabilité Limitée en liquidation au capital de 1 000 euros Siège social : 25 Rue de France 59830 WANNEHAIN (Nord) 532 164 175 RCS LILLE METROPOLE

SARL au capital de 7 622,45 euros siège social 750 rue de Noyelles 59400 CAMBRAI 326286663 RCS DOUAI Aux termes d’une délibération du 28/02/2017, il résulte que : la SARL AEQUITAS, 9 rue Delesalle – ZAC du Pré Catelan 59110 LA MADELEINE, a été nommée en qualité de Commissaire aux Comptes titulaire en remplacement de la société SA CEFICO, et que le mandat de Commissaire au compte suppléant de Monsieur Jean-Christophe HARTEL arrivant à expiration, il n’a pas été procédé à son remplacement.  Pour avis, La Gérance D17N000121

L’associé unique a décidé aux termes d’une délibération en date du 31 décembre 2016 la dissolution anticipée de la société à compter du 31 décembre 2016 suivie de sa mise en liquidation amiable en application des dispositions statutaires. - A été nommé comme liquidateur : - Monsieur Richard MIGRAINE, demeurant à WANNEHAIN (Nord) 25 Rue de France, a qui ont étés conférés les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et apurer le passif. - Le siège de la liquidation est fixé au siège social à WANNEHAIN (Nord) 25 Rue de France. - C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la liquidation devront être notifiés. - Le dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de LILLE METROPOLE.  Pour avis, le liquidateur D17N000108

SHEBIB COMPANY Société à responsabilité limitée au capital de 100 000 euros, Siège social : 1 rue Derrière la Tour 59300 VALENCIENNES, 804910610 RCS VALENCIENNES. Aux termes d’une décision de dissolution en date du 19 avril 2017, la société N’DIAYE, Société à responsabilité limitée au capital de 30 000 euros, dont le siège social est 20 Grand’rue 59100 ROUBAIX, 504731068 RCS LILLE METROPOLE, a, en sa qualité d’associée unique de la société SHEBIB COMPANY, décidé la dissolution anticipée de ladite Société. Conformément aux dispositions de l’article 1844-5 alinéa 3 du Code civil et de l’article 8 alinéa 2 du décret n° 78-704 du 3 juillet 1978, les créanciers de la société SHEBIB COMPANY peuvent faire opposition à la dissolution dans un délai de trente jours à compter de la publication du présent avis. Ces oppositions doivent être présentées devant le Tribunal de commerce de VALENCIENNES. D17N000114

MENUISERIE MICHEL DUPONT Société À Responsabilité Limitée au capital de 160 000.00 € Siège social : Zone d’activité Carrière Dorée 59310 ORCHIES 500 851 290 RCS DOUAI

Suivant décisions de l’assemblée générale ordinaire du 29 mars 2017 : - Monsieur David DECHERF demeurant à BONDUES (Nord) 11 allée Saint Hubert, a été nommé gérant, en remplacement de Monsieur Michel DUPONT, gérant démissionnaire, à compter du 29 mars 2017. - La société OPEN FIELD, représentée par son gérant Monsieur David DECHERF, devient associée unique et décide de transformer la société en entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Dépôt légal au Greffe du Tribunal de commerce de DOUAI.  Pour avis, la gérance D17N000110

VALS ENERGIES SARL en liquidation au capital de 8000 euros Siège : 12 Rue Mozart - Résidence les 18 Muids, 59770 MARLY Siège de liquidation : 12 Rue Mozart - Résidence les 18 Muids 59770 MARLY 814371548 RCS VALENCIENNES. L’AG réunie le 31/01/2017 a approuvé le compte définitif de liquidation, déchargé Monsieur Benoit JEDRZEJCZAK de son mandat de liquidateur, donné à ce dernier quitus de sa gestion et constaté la clôture de la liquidation à compter du jour de ladite assemblée. Les comptes de liquidation seront déposés au greffe du Tribunal de commerce de Valenciennes, en annexe au RCS.  Pour avis, Le Liquidateur D17N000124 Suivant AGE du 30/09/2016, les associés de la SARL

LE NOUVEL ATELIER

au capital de 10 000 €, ayant siège à LA MADELEINE (59) 15 rue François de Badts, 804 324 333 RCS LILLE METROPOLE, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L.223-42 du Code de commerce, ont décidé de ne pas dissoudre la société. Dépôt légal au Greffe du Tribunal de commerce de LILLE METROPOLE. D17N000116 Le 22/03/17, l’AGE des associés de la SAS

MAAVIC

au capital de 200 000 euros sis à TATINGHEM (62500) 238 route de Boulogne, immatriculée au RCS de Boulogne sur mer 524 961 240, a changé l’objet social pour l’activité de « Acquisition, détention et gestion de participations dans des sociétés d’exploitation de commerce de restauration rapide à enseigne Mc Donald’s » et mis à jour l’art. 2 des stauts. Dépôt légal au greffe du tribunal de commerce de Boulogne sur Mer.  Pour avis D17N000117

SAS JMFITNESS SAS au capital de 10 000 euros - Rue Emile Beaucourt Zone Technoparc Futura 62113 Verquigneul - 794 594 499 RCS Arras. L’AGE réunie le 10/3/17, statuant conformément à l’article L 225248 du Code de commerce, a décidé de ne pas dissoudre la Société. Mention sera faite au RCS d’Arras.  Pour avis D17N000118

GODDYN VOYAGES SARL au capital de 7 622,45 euros Siège social : 750 rue de Noyelles 59400 CAMBRAI - 326286663 RCS DOUAI. En date du 20/03/2017, l’AGE des associés, statuant dans les conditions prévues par l’article L. 227-3 du Code de commerce, a décidé la transformation de la Société en SAS à compter du même jour sans création d’un être moral nouveau et a adopté le texte des statuts qui régiront désormais la Société. Cette transformation entraîne la publication des mentions suivantes : Forme :Ancienne forme : SARL. Nouvelle forme : SAS Administration : Ancienne mention  : gérant Alain PLACE. Nouvelle mention : présidente AJP Groupe Place Gestion Investissements, SAS au capital de 40000 €, ayant siège 59300 VALENCIENNES 18 Place d’Armes, immatriculée au RCS de VALENCIENNES sous le numéro 332127901, Transmission des actions : La cession d’actions au profit d’associés ou de tiers doit être soumise à l’agrément de la collectivité des associés. Commissaire aux comptes confirmé dans ses fonctions : SARL AEQUITAS, titulaire.  Pour avis, La Présidente D17N000122

MULTIDIAG 59 SARL au capital de 10 000 euros - 43 rue du Grand Chemin 59100 Roubaix - RCS Lille Métropole 538 761 099. Aux termes de l’AGE du 15/3/17, il résulte que le siège social a été transféré, à compter du 15/3/17, de Roubaix (59100) 43 rue du Grand Chemin à Roubaix (59100) site Roussel – 139 rue des Arts. L’article 4 des statuts a été modifié en conséquence. Mention sera faite au RCS de Lille Métropole.  Pour avis D17N000123

AVIS DE CONSTITUTION Avis est donné de la constitution d’une société présentant les caractéristiques suivantes : DENOMINATION : LA BAGUETTE DOREE FORME : Société par actions simplifiée SIEGE SOCIAL : Place Paul Eluard 59282 DOUCHY LES MINES OBJET : Vente au détail de produit de boulangerie, viennoiserie, pâtisserie, confiserie, et alimentation générale DUREE : 99 ANS CAPITAL : 500 € (Cinq cents euros) PRESIDENT : Madame OUFKER Ijja Née le 13/05/1974 à ASFALOU (Maroc) de Nationalité française demeurant 21 rue Villebois Mareuil 59590 RAISMES IMMATRICULATION : AU RCS DE VALENCIENNES  POUR AVIS D17N000113

AVIS DE CONSTITUTION Avis est donné de la constitution d’une Société présentant les caractéristiques suivantes : • DENOMINATION : LOURME BTP • FORME : Société par Actions Simplifiée • SIEGE SOCIAL : 42 route de Saint Aubin – 59620 SAINT REMY CHAUSSEE • OBJET : l’activité de travaux publics, tous travaux de maçonnerie et toutes activités accessoires • DUREE : 99 ans • CAPITAL : 2000 euros • PRESIDENT: Damien LOURME demeurant : 42 route de Saint Aubin – 59620 SAINT REMY CHAUSSEE • IMMATRICULATION : au RCS de Valenciennes. Pour avis D17N000128 Etude de Me Hervé SIX

Notaire – 396 Rue de la République 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE

ANNONCES LÉGALES SELARL MAXIME BOULET Sté d’Avocats au Barreau de LILLE 22-24 Av du Peuple Belge - LILLE

INSITACTION Société A Responsabilité Limitée Au capital de 100.000 euros Siège social : 22 rue de Bergues 59000 LILLE RCS LILLE METROPOLE 479 571 085

Avis de transformation et de nomination de Commissaires aux Comptes En date du 14 Avril 2017 l’associé unique a décidé de transformer la Société en société par actions simplifiée à compter du même jour sans création d’un être moral nouveau et d’adopter le texte des statuts qui régiront désormais la Société. L’objet social de la Société, son siège, sa durée et les dates d’ouverture et de clôture de son exercice social demeurent inchangés. Le capital social reste fixé à la somme de 100.000 euros divisé en 2.000 actions d’une valeur nominale de 50 euros chacune, toutes de même catégorie et entièrement libérées. Cette transformation entraîne la publication des mentions suivantes. Forme : Nouvelle mention : Société par actions simplifiée. Administration : Nouvelles mentions : Président, nommé sans limitation de durée : société BIZZ FACTORY (R.C.S LILLE METROPOLE 529 464 190) dont le siège social est situé 22 rue de Bergues à LILLE (59.000) et dont le représentant permanent est Monsieur Aurélien LEPRETRE, né le 31 Décembre 1977 à LILLE (59). Commissaire aux Comptes : société « SJA Audit et Conseil » (RCS LILLE METROPOLE 520 500 182) dont le siège social est situé 5 rue d’Amiens à LILLE (59.000). Exercice du droit de vote : tout associé peut participer aux assemblées sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions. Chaque associé dispose autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Agrément : Les cessions d’actions sont soumises à agrément. Mention sera faite au RCS de LILLE METROPOLE.  Pour avis. Le Président D17N000130

AVIS DE CONSTITUTION Avis est donné de la constitution d’une société présentant les caractéristiques suivantes : DENOMINATION : CLASSIX FORME : société à responsabilité limitée SIEGE SOCIAL : 13 rue des Moëres 59122 HONDSCHOOTE OBJET : négoce de véhicules automobiles neufs et occasion DUREE : 99 ans CAPITAL : 6000 euros GERANCE : M. GABYN Flor demeurant 13 rue des Moëres 59122 HONDSCHOOTE IMMATRICULATION AU RCS DE DUNKERQUE.  Pour avis D17N000119

REGIME MATRIMONIAL Suivant acte reçu par Maître Nicolas DIRADOURIAN, Notaire Associé de la Société d’Exercice Libéral à Responsabilité Limitée «Office Notarial de la Madeleine », titulaire d’un Office Notarial à La Madeleine (Nord), 210 rue du Général de Gaulle, le 8 mars 2017, a été reçu l’aménagement de régime matrimonial de Monsieur Philippe DHENIN et Madame Sylvie DEMARQUE, demeurant ensemble à MARCQ-EN-BAROEUL (59700), 52 rue Jean Racine. Monsieur, né à LA MADELEINE (59110), le 9 janvier 1952, Madame, née à TOURCOING (59200), le 27 février 1954. Mariés à la mairie de LILLE (59000), le 1er août 1981 sous le régime de la séparation de biens pure et simple aux termes de leur contrat de mariage reçu par Maître Yves LAMMENS, Notaire à MARCQ EN BAROEUL, le 24 juillet 1981. Le changement de régime emporte : • adoption du régime de la communauté d’acquêts et apport de biens propres par les époux ; • stipulation, à titre d’avantage matrimonial, d’une faculté de préciput au profit du survivant en cas de dissolution de la communauté par le décès de l’un des époux ; • et dispense, en cas de décès, que soient établis les comptes de récompense et de créances entre époux. Les oppositions des créanciers à ce changement, s’il y a lieu, seront reçues dans les trois mois de la présente insertion, en l’Office Notarial où domicile a été élu à cet effet.  Maître DIRADOURIAN D17N000120

CESSION

AVIS RECTIFICATIF

Suivant acte reçu par Me SIX Notaire à Bruay-La-Buissière le 7 Avril 2017, enregistré à Béthune le 12 Avril 2017 Bord 2017 / 280 case 1. La société dénommée «S.A.R.L. DE LA TERNOISE» S.A.R.L. au capital de 20.000,00 €uros, dont le siège social est à BLANGY SUR TERNOISE (62) lieudit «Les Prés de Courcelles», au camping «LE PRE SAINT GILLES», immatriculée au R.C.S. d’Arras sous le n° 494 138 910 A CEDE à la société dénommée «OXYCAMP» S.A.S. au capital de 5.000,00 €uros, dont le siège social est à BLANGY SUR TERNOISE (62) 17 Rue Basse Boulogne, immatriculée au R.C.S. d’Arras sous le n° 828 474 940. Un fonds de commerce de CAMPING, parcours de pêche, buvette avec licence IV, exploité à BLANGY SUR TERNOISE (62), sous l’enseigne «CAMPING LE PRE SAINT GILLES» par la «S.A.R.L. DE LA TERNOISE» «CEDANT» et pour lequel elle est immatriculée au R.C.S. d’ARRAS sous le n° 494 138.910. Ledit fonds de commerce identifié à l’INSEE sous le n° 494 138 910 00018, code APE 5530Z Moyennant le prix principal de 175.000,00 €uros Jouissance fixée au 1er Avril 2017 Domicile est élu à BRUAY-LA-BUISSIERE (62) 396 Rue de la République, en l’Etude de Me Hervé SIX Notaire en ladite ville, où les oppositions s’il y a lieu seront reçues dans les dix jours suivant la dernière en date des publications prescrites par la loi  Pour unique insertion D17N000129

Dans l'annonce SA952, N°20170000717 concernant la société nord vente parue le 14/04/2017 dans syndicat agricole, il fallait lire : ventes sur internet, marche, foire de pro­ duits neuf et/ou d occasion issue d achat de destockage, d achats aux encheres. objets non réglementés en lieu et place de commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles. vente à distance sur catalogue general. Le reste est sans changement. 20170000769

LOCATION GERANCE Aux termes d’un acte SSP fait à LaPlaine-Saint-Denis le 01/04/2017, la société BURGER KING RESTAURATION, SASU, siège social sis à La-PlaineSaint-Denis Cedex (93214) 50 avenue du Président Wilson, Parc des Portes de Paris, Bât. 123, 801 363 227 RCS Bobigny, a confié en location gérance à la société SECLIN RESTAURATION, SASU, siège social sis à Verlinghem (59237) 75 bis rue de Messines, 828 143 735 RCS Lille Métropole, un fonds de commerce de restauration rapide sous l’enseigne « BURGER KING® » sis et exploité à Seclin (59113) ZAC de l’Epinette, Angle de l’Avenue de l’Epinette et de la Rue de l’Industrie, pour une durée allant du 01/04/2017 au 31/03/2026. Il ne pourra pas être reconduit tacitement.  Pour avis D17N000109

M. STRAT Attale Jacques Denis, né le 05/03/1997 à Lille (59000), demeurant 76 rue de la plaine 59000 Lille, dépose une requête auprès du Garde des Sceaux à l’effet d’ajouter à son nom patronymique, celui de DE BEAURAIN, afin de s’appeler à l’avenir :

Strat de Beaurain

D17N000076 SCP Benoit SENLIS, Thierry DELETOILLE, Antoine SENLIS, Delphine DELAROIERE, Franck BEAUVALOT et Anthony SCRIVE Notaires associés à LILLE, 14 rue du Vieux Faubourg

Suivant acte reçu par Maître Rémi BLONDELLE, notaire à LILLE, le 07 avril 2017, Monsieur Thibaut GENTINA, né à LILLE (59000), le 17 avril 1972 et Madame Emilie Annie Dominique BREMER, son épouse, née à ROUBAIX (59100), le 20 avril 1973, demeurant ensemble à HEM (59510), 41 rue du Trié, mariés à la mairie de HEMEVILLERS (60190), le 9 janvier 1999 initialement sous le régime de séparation de biens au termes de leur contrat de mariage reçu par Maître Jacques DUTOIT, notaire à LILLE (59000), le 20 novembre 1998, ont changé de régime matrimonial afin d’adopter un régime de communauté à titre universel avec clause d’attribution spécifique en cas de décès. Les oppositions des créanciers à ce changement, s’il y a lieu, seront reçues dans les trois mois de la présente insertion en l’office notarial où domicile a été élu à cet effet. D17N000068

AUTREMENT LOISIRS ET VOYAGES SAS au capital de 7 622.45 Euros Siège social : 879 avenue de Dunkerque 59160 LOMME 407 910 918 RCS LILLE METROPOLE

Aux termes du PV du 27 juin 2016 l’associée unique a pris acte de la fin du mandat du commissaire aux comptes titulaire : SAS AUDITEUROP, et de celle du commissaire aux comptes suppléant : Didier DUMONT. Mention au RCS de LILLE METROPOLE D17N000111 Aux termes d’un acte sous signatures privées en date à PARIS du 07/04/2017, il a été constitué une Société Civile Immobilière de Construction Vente présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination :

SCI CERGY GALILEE

Siège social : 25 Allée Vauban CS 50068 59562 LA MADELEINE CEDEX, Capital : 1 000 euros divisé en 100 parts de 10 euros chacune, Objet social : l’acquisition de tous terrains, biens et droits immobiliers en France, en vue de la construction et notamment l’acquisition d’un terrain situé à CERGY PONTOISE (95) etc…, Durée : 30 ans, Agrément : Les cessions de parts autre qu’entre associé sont soumises à autorisation de l’assemblée générale extraordinaire des associés. Par acte séparé de la même date - la société NEXITY REGIONS I, SARL dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 423 559 582 RCS PARIS, représentée par M. Yann DOUBLIER demeurant 3 rue Joséphine 92210 SAINT-CLOUD et - la société NEXITY REGIONS III, SNC dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 488 450 156 RCS PARIS, représentée par MM Bruno CORINTI demeurant 12 rue des Beaumonts 94120 FONTENAY SOUS BOIS et Jean-Philippe RUGGIERI demeurant 22 rue Saint Sauveur 75002 PARIS ont été nommées co-gérantes La société sera immatriculée au RCS de LILLE METROPOLE D17N000127 Par ASSP en date du 18 Avril 2017, il a été constitué une Société Civile Immobilière dénommée

D.G.M. WAZEMMES

Objet social : La propriété, la mise en valeur, l’administration et l’exploitation par bail, location ou autrement de tous immeubles et droits immobiliers Siège social : 25 Avenue Paul Claudel - 59510 HEM Capital : 3 000 euros Gérance : Madame Dorothée CATTEAU demeurant 25 Avenue Paul Claudel 59510 HEM Agrément des cessions de parts: agrément requis dans tous les cas des associés représentant au moins les trois-quarts du capital social Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Lille Métropole D17N000112

LOCATION GERANCE Aux termes d’un acte s.s.p en date du 01/04/17, la Société BURGER KING RESTAURATION SAS au capital de 14.000.000 €, dont le siège social est 50 Ave du Président Wilson, Parc des Portes de Paris, Bâtiment n°123, 93214 La Plaine Saint Denis, inscrite au RCS de Bobigny sous le n°801 363 227, a confié à la Société SECLIN RESTAURATION, SAS au capital de 100.000 €, dont le siège social est 75 bis rue de Messines – 59237 Verlinghem, inscrite au RCS de Lille Métropole sous le n°828 143 735, la gérance d’un fonds de commerce de restauration rapide (« fast food  ») exploité sous l’enseigne « BURGER KING », ZAC de l’Epinette, rue de l’Industrie (angle de l’avenue de l’Epinette) - 59113 Seclin à compter du 01/04/17 jusqu’au 31/03/26. D17N000070 Rectificatif à l’annonce publiée dans Le Syndicat Agricole du 21/04/2017 concernant la société IFS LILLE. Il fallait lire : Immatriculation au RCS de Lille Métropole. D17N000115

Aux termes d’un acte sous seing privé établi à ACHICOURT en date du 27/03/2017, il a été constitué une société à responsabilité limitée unipersonnelle présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination :

BOULANGERIE NICOLE ACHICOURT

Siège social : 104 rue Raoul BRIQUET, ACHICOURT (Pas de Calais) Objet : Exploitation de boulangerie, pâtisserie, chocolaterie, confiserie et sandwicherie Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés. Capital : 10 000 euros Gérance : ALEXIS NICOLE, demeurant 29 rue poitou, Arras (Pas de Calais), Accès aux assemblées et vote : tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une voix Clause d’agrément : toutes les cessions d’actions non frappées d’une clause d’inaliénabilité, à titre onéreux ou gratuit, sont soumises à l’agrément préalable de la collectivité des associés. Immatriculation : Au registre du commerce et des sociétés de Arras, Pour avis, L’associé fondateur mandaté à cet effet ou le gérant D17N000126

SECLIN RESTAURATION Société par actions simplifiée au capital de 100.000 euros Siège social : 75 bis rue de Messines59237 Verlinghem 828 143 735 RCS Lille Métropole

Aux termes d’un PV des décisions de l’Associé unique du 03/04/2017, il a été décidé de transférer le siège social à l’adresse suivante : ZAC de l’Epinette, rue de l’Industrie (Angle de l’avenue de l’Epinette) – 59113 Seclin. Les statuts sont modifiés en conséquence. Dépôt légal au RCS de Lille Métropole. D17N000071

LES HAUTS DE LA V’ALLEE D’ISSELLE SARL au capital de 2000,00 € - Siège social : 45 route nationale la gare, 59360 Neuvilly - 485 565 818 RCS de Douai L’AGE du 14/04/2017 a décidé de transférer le siège social de la société 3 rue de la charrette, 59530 Orsinval, à compter du 01/05/2017. Gérant : Mme cerf micheline, demeurant 12 rue du calvaire, 59530 Louvignies-Quesnoy. Radiation au RCS de Douai et réimmatriculation au RCS de Valenciennes D17N000082

SCM KINES VIEUX LILLE SCM au capital de 8764 € - Siège social : 43 rue de Jemmapes, 59000 Lille - 453 202 665 RCS de Lille-Métropole L’AGE du 02/01/2017 a nommé en qualité de co-gérant M. HENNEBICQ BENJAMIN, demeurant 45 RUE DU METZ APPT 242, 59000 Lille, à compter du 02/01/2017. Modification au RCS de Lille-Métropole. D17N000077

ACTIVAL Société Civile Immobilière au capital de 1 000 euros - Siège social : 12 Rue de la Distillerie Résidence du Château 62113 Labourse - R.C.S Arras 503 703 787 Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 31 mars 2017, il résulte que le siège social a été transféré du 3 Bd Basly 62 300 Lens au 12 Rue de la Distillerie Résidence du Château (62 113) Labourse à compter du 1er avril 2017. En conséquence, l’article 4 des statuts a été modifié en conséquence. Mention sera faite au RCS d’Arras.  Pour avis D17N000085 Il a été constitué le 14/04/2017 une société civile dénommée

« ARLUMASA »

présentant les caractéristiques suivantes : Capital : 100 €. Siège : 92, rue Léon Gambetta – 59000 LILLE. Objet : acquisition, possession, exploitation et gestion d’un patrimoine immobilier, en France et à l’étranger, acquisition d’un immeuble sis à LILLE (59000) – 90-92, rue Léon Gambetta. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Lille Métropole. Gérant : M. Armel FORTUN – 27, rue Chaplin 59000 LILLE. D17N000078

GÉRANCE LES FILS A LILLE, Société À Responsabilité Limitée au capital de 10000.00 €, Siège social : 41 rue duGand, 59000 LILLE, 788 486 892 RCS LILLE METROPOLE Suivant décisions de l’associée unique du 15 avril 2017 : Monsieur Simon, BORELLE, demeurant 99 Résidence Flandria, CUINCY (Nord), a été nommé en qualité de nouveau cogérant. Dépôt légal au Greffe du Tribunal de commerce de LILLE METROPOLE.  Pour avis, la gérance D17N000084

Arras Saint Aubert Société Civile Immobilière Au capital de 1 000 euros - Siège social : 12 Rue de la Distillerie Résidence du Château 62113 Labourse - R.C.S. Arras 811 826 890 Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 31 mars 2017, il résulte que le siège social a été transféré du 3 Bd Basly 62 300 Lens au 12 Rue de la Distillerie Résidence du Château (62 113) Labourse à compter du 1er avril 2017. En conséquence, l’article 4 des statuts a été modifié en conséquence. Mention sera faite au RCS d’Arras.  Pour avis D17N000086

JURINORD, Société d’Avocats

41, rue Roger Salengro 62000 ARRAS Tél. 03.21.71.77.77.

CI FICAROEUIL Société civile immobilière au capital de 1.000 euros Siège social : 1242, rue Nationale 59710 MERIGNIES

AVIS DE CONSTITUTION Aux termes d’un acte sous seing privé en date du 27 Mars 2017, il a étéconstitué une société civile immobilière présentant les caractéristiques suivantes : FORME : Société civile. DENOMINATION : « SCI FICAROEUIL ». SIEGE SOCIAL : 1242, rue Nationale – 59710 – MÉRIGNIES. OBJET : La société a pour objet la propriété, la gestion et l’administration, par bail ou autrement, de tous les immeubles et droits immobiliers composant son patrimoine et l’aménagement, l’entretien et la construction de tous immeubles. DUREE : 99 ans RCS LILLE METROPOLE. APPORTS : 1.000 euros de numéraire. CAPITAL : 1.000 euros. GERANCE : Monsieur Sébastien FOURNET et Madame Virginie FOURNET-CARBONNELLE demeurant ensemble à MÉRIGNIES – 59710 –1242, rue Nationale. CESSION DE PARTS : Les cessionsde parts sociales sont soumises à l’agrément des associés, quelle que soit la qualité du cessionnaire. D17N000083 Par acte SSP du 01/04/2017, il a été constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination :

BESAGIO

Objet social : Equipement de la personne; l’achat, la vente, la prise à bail, la location,la gérance, la participation directe ou indirecte par tous moyens ou sous quelle forme que ce soit, à toutes entreprises et à toutes sociétés créées ou à créer, ayant le même objet ou un objet similaire ou connexe; Et généralement toutes opérations mobilières ou financières pouvant se rapporter directement ou indirectement aux activités désignées ci-dessus ou susceptibles d’en faciliter l’accomplissement. Siège social : 14 Rue des Ferronniers, 59500 Douai. Capital : 10000 € Durée : 99 ans Président : Mme GIORGETTI BEATRICE, demeurant 170 Rue du PONT, 59870 Vred Admission aux assemblées et droits de votes : Tout actionnaire a le droit de participer aux décisions collectives, quel que soit le nombre d’actions. Chaque action donnant droit à 1 voix Clause d’agrément : Les actions ne peuvent être cédées à des tiers ou entre groupes d’actionnaires (y compris au conjoint ou aux ayants droits d’un associé) qu’avec l’agrément préalable de la collectivité des actionnaires statuant à la majorité des voix des actionnaires disposant du droit de vote. Majorité requise simple Immatriculation au RCS de Douai. D17N000081

LUNCH SUSHI Société par actions simplifiée au capital de 1 000 euros Siège sociale : 17 Rue de la Gare 59170 CROIX RCS LILLE METROPOLE 817 942 279

L’AGE réunie le 31 décembre 2016 à 10 h a décidé la dissolution anticipée et la liquidation de la Société à compter du 31/12/2016 sous le régime conventionnel dans les conditions prévues par les statuts et les délibérations de ladite assemblée. Elle a nommé comme liquidateur nommé Monsieur CHEN Nan demeurant 51 RUE DU CHANOINE DESEOLLE 62500 ST MARTIN AU LAERT France. Le siège de la liquidation est fixé au 17 RUE DE LA GARE 59170 CROIX. Aux termes du procès-verbal en date du 31/12/2016 à 14h, l’AGE a : - approuvé les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur de sa gestion, l’a déchargé de son mandat - prononcé la clôture de liquidation de la société, à compter du 31/12/2016. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au GTC de LILLE METROPOLE en annexe au RCS. D17N000087 Dans l’annonce parue dans le syndicat agricole du 07/04/2017, concernant la société AUDIT ETUDE CONSEIL, il convient de lire : dénomination : AEC AUDIT ETUDE CONSEIL D17N000072 Rectificatif annonce n°20170000427 pa­ rue le 10/03/2017 SARL TRAN VAN J, lire : Acte SSP 17/02/2017 et pas 02/03/2017 et l’objet social et Location meublée pro­ fessionnelle et non pas  Location meublée non professionnelle 20170000771

BOULANGERIE-PÂTISSERIE COCHEZ SAS au capital de 8 000 euros Siège so­ cial : 9 rue Royale 62840 FLEURBAIX 483 092 433 RCS ARRAS Aux termes des décisions en date du 06 avril 2017, l'associée unique a décidé : de nommer M. Vincent MALINGUE, de­ meurant 160 rue du Rietz, 62136 LA COUTURE en qualité de Président en remplacement de M. Jules-Michel COCHEZ, démissionnaire. - de remplacer la dénomination sociale BOULANGERIEPÂTISSERIE COCHEZ par LA VI.CO.LO. RÉ et de modifier en conséquence l'article 3 des statuts. POUR AVIS Le Président 20170000768

legales@ terresetteritoires.com


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

terre d’annonces

ANNONCES LÉGALES LE MIYAKO SARL au capital de 5 000 euros RUE LAVOISIER 59430 SAINT POL SUR MER 800 918 518 R.C.S DUNKERQUE L’AGE du 30/08/2016 a décidée sa dissolution anticipée au 31/08/2016. Liquidateur : Mme. WANG Haige ép ZHUANG, résident : 520 Rue De Rantigny 60290 Cambronne Les Clermont. Siège de liquidation : fixé au siège. L’AGO du 31/12/2016 a prononcé la clôture de la liquidation et la radiation au 31/08/2016. D17N000007

AVIS DE CONSTITUTION Avis est donné de la constitution d’une Société présentant les caractéristiques suivantes : DENOMINATION : HOMILYS FORME : Société à responsabilité limitée SIEGE SOCIAL : 351 Rue Ambroise Paré – 59120 LOOS OBJET : L’exploitation de résidences d’hébergement avec services destinées aux personnes dites fragilisées et/ou malades (personnes âgées et/ ou en situation de handicap…) ; La fourniture aux résidents de services d’assistance et d’accompagnement à la vie quotidienne (y compris d’ordre sanitaire, médico-social, social, technique, et/ou logistique) et la gestion d’activités de divertissement proposées aux résidents. DUREE : 99 années CAPITAL : 300.000 euros GERANCE : Madame Karine NEUT, demeurant 351 Rue Ambroise Paré – 59120 LOOS IMMATRICULATION : au RCS de LILLE METROPOLE. Pour avis D17N000008 Avis est donné de la constitution d’une succursale de la société

BANK-ART

Société Privée à Responsabilité Limitée au capital de 459.000,00€. Siège social : Chaussée de Lille, 327, boîte 4, 7500 Tournai (Belgique) Société immatriculée au registre des personnes morales de Tournai sous le numéro d’entreprise BE 0554.808.326 Objet social : société immobilière Durée : La société est constituée pour une durée illimitée Gérants non-statutaire : Monsieur Olivier Bancquart, domicilié à « 59700 Marcq-enBarœul (France), avenue Foch, 24 ». La société à responsabilité limitée de droit belge Bank-Art a constitué une succursale située à « 686 avenue du Maréchal Foch à 62520 le Touquet ». D17N000047 ADDITIF à l’annonce D17N066566 du 10/02/2017 et D17N067335 du 10/03/2017, il y a lieu d’ajouter la SARL CABINET FORTIN, 4 rue d’isly à LILLE. D17N000048

LA SERRURERIE SARL au capital de 2.000 Euros Siège social : 40 rue de Richelieu 75001 PARIS 804 106 318 RCS PARIS

Aux termes du PV du 14 mars 2017 l’associé unique a décidé - de modifier l’objet social qui est désormais libellé comme suit: Exploitation de tous fonds de commerce de restaurant en salle et à emporter, organisation d’événements culturels, exploitation de chambres d’hôtes, tables d’hôtes et gîtes, formation en matière culinaire et jardinerie, vente de produits du potager, entretien de parcs et jardins. - de transférer le siège social au 11 place Bergerot 59470 ESQUELBECQ à compter du 14 mars 2017. Les statuts ont été modifiés en conséquence. Mention au RCS de PARIS et au RCS de DUNKERQUE D17N000012 Par acte SSP du 04/04/2017 il a été constitué une SARL dénommée:

VAN VLIET DEMOLITION

Siège social: 67 rue de luxembourg 59777 EURALILLE. Capital: 50.000 euros. Objet: L’adoption et la mise en ½uvre de la démolition industrielle, l’enlèvement de l’amiante dans l’industrie chimique, pétro chimique et civil ; des projets de démantèlement, de décontamination et de nettoyage ; la négoce et la recyclage de métaux ferreux et non ferreux. Gérant: M. LAAUWEN Charles Rosariopark 42 5104 HW DONGEN Pays-Bas Co-Gérant: M. VAN OS Edwin Rosariopark 1 5104 HW DONGEN Pays-Bas; Durée: 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de LILLE METROPOLE D17N000011

SAS L2FB SAS au capital de 1€ Siège social : 5 AVENUE GEORGES CLEMENCEAU, 59300 VALENCIENNES 799 997 622 RCS de VALENCIENNES

Le 15/03/2017, l’AGE a décidé de modifier le capital social de 1€ afin de porter ce dernier à 14.000€. Mention au RCS de VALENCIENNES D17N000045

FORMAINSERTION Société Civile Immobilière au capital de 10 000 euros - Siège social : Bd Jean Moulin – Résidence Aquitaine ZAC de Montigny 62640 Montigny en Gohelle R.C.S. Arras 797 982 162 Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 8 avril 2017, l’Assemblée générale des associés a désigné, à compter de jour, Madame Yamina ADDOU, demeurant 1 Résidence Le Clos des Aulnes (62590) Oignies, en qualité de Gérant en remplacement de Monsieur Mohamed BOUKHATEB, décédé. En conséquence, l’article 14 des statuts a été modifié en conséquence. Mention sera faite au RCS d’Arras.  Pour avis D17N000046

37

Suivant acte sous seing privé en date du 10/04/2017, il a été constitué une société dont les caractéristiques suivent : Dénomination sociale :

SCI POLO

Forme :SCI Capital : 500 euros. Siège social : 17 rue Gabriel Peri 59117 Wervicq Sud. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS. Objet : Propriété, administration, exploitation, location de tous biens immobiliers. Gérant : Monsieur Louis Pollet, demeurant 17 rue Gabriel Peri 59117 Wervicq Sud. La société sera immatriculée au RCS de Lille Métropole. D17N000009 Suivant un acte ssp en date du 08/04/2017, il a été constitué une SASU Dénomination :

FBMH CONSULTING

Siège social : 62, Rue De Cannes 59000 LILLE Capital : 1000 € Objet : achat, vente, commercialisation, import, export de cuisine industrielle et de produits alimentaires en détail et en gros ; Durée : 99 ans. Président : M. HOCINI Mehdi 124, Boulevard Jean D’arc Ent. 16 Appt 186 59500 DOUAI Cession d’actions : libre Immatriculation au RCS de LILLE MÉTROPOLE D17N000013

CONSTITUTION Par acte sous seing privé en date du 03/04/2017. à BOURS, il a été constitué pour une durée de 99 années à compter de son immatriculation au R.C.S. de ARRAS une société à responsabilité limitée dénommée L.Y.M.A, au capital de 10 000,00 € composé d’apports en numéraire. Le siège social est situé à BOURS (62550), 28 Rue de la Cavée, ayant pour objet : rôtisserie; traiteur; vente de produits du terroir; charcuterie; commerce ambulant. Madame Audrey MAGNIEZ et Monsieur Yann LECOFFRE, demeurant tous deux à BERTINCOURT (62124), 19 Rue Raymond Poincaré ont été nommés gérants pour une durée illimitée. Les cessions de parts sociales sont soumises à agrément.  Pour avis, La gérance D17N000026

LOCATION GERANCE Suivant acte sous seings privés en date à EVRY du 31 mars 2017 portant avenant de résiliation du contrat de location gérance du 8 juin 1999, aux termes duquel la SOCIETE DES HOTELS NOVOTEL ET MERCURE – S.H.N.M., SAS, dont le siège social est à EVRY (91000), 2 rue de la Mare Neuve, immatriculée au RCS d’EVRY sous le numéro 440 117 976 a donné en location gérance à la Société IBIS BUDGET, SA, dont le siège social est à EVRY (91000), 2 rue de la Mare Neuve, immatriculée au RCS d’EVRY sous le numéro 388 483 299 son fonds de commerce d’hôtel sis Centre Commercial Englos les Géants Autoroute A1 Lille-Dunkerque 59320 HAUBOURDIN. Les parties ont convenu d’un commun accord de mettre fin au contrat de location gérance portant sur l’exploitation de l’hôtel IBIS BUDGET LILLE ENGLOS à effet du 31 mars 2017 et ce, sans indemnité aucune à la charge de l’une ou l’autre des parties. D17N000005 Aux termes d’un acte sous signatures privées en date à PARIS du 20/03/2017, il a été constitué une Société Civile Immobilière de Construction Vente présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination :

SCI VIRY QUAI DE CHATILLON

Siège social : 25 Allée Vauban CS 50068 59562 LA MADELEINE CEDEX, Capital : 1 000 euros divisé en 100 parts de 10 euros chacune, Objet social : l’acquisition de tous terrains, biens et droits immobiliers en France, en vue de la construction et notamment l’acquisition d’un terrain situé à VIRY-CHATILLON (91) – Quai de Chatillon etc…, Durée : 30 ans, Agrément : Les cessions de parts autre qu’entre associé sont soumises à autorisation de l’assemblée générale extraordinaire des associés. Par acte séparé de la même date - la société NEXITY REGIONS II, SARL dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 423 559 459 RCS PARIS, représentée par M. François BONNET demeurant 7 Hameau des Meuniers 78240 AIGREMONT et - la société NEXITY REGIONS IV, SNC dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 492 430 350 RCS PARIS, représentée par Mme Hélène ROMANO demeurant 30 bis rue Traversière 75012 PARIS ont été nommées co-gérantes. La société sera immatriculée au RCS de LILLE METROPOLE D17N000024 Par acte SSP du 01/04/2017, il a été constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination :

IFS LILLE

Objet social : L’organisation, la promotion et/ou la gestion d’événements, tels que des salons, des congrès, des conférences et des réunions. Siège social : Immeuble le Leeds 253 Boulevard du Leeds, 59977 LILLE. Capital : 5000 € Durée : 99 ans Président : M. ALIOTTA Sébastien, demeurant 65 rue de Turbigo, 75003 Paris Admission aux assemblées et droits de votes : Tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une voix. Clause d’agrément : Cession libre entre associés, ainsi qu’à leurs conjoints, ascendants ou descendants. Immatriculation au RCS de Douai. D17N000015

TRANSFERT DE SIEGE RED BARELL

Société par actions simplifiée capital variable 100 euros, 10 euros minimum Siège social : 83 boulevard de la Moselle, Appt 192 résidence le Symphonium 59000 LILLE 818 278 418 RCS LILLE METROPOLE

Président : Cyril SOUDANT, demeurant au 56 Rue des Adonides 59000 LILLE. Le 17 Mars 2017 par décision de l’associé unique, le siège social est transféré à compter du 1er janvier 2017 du 83 boulevard de la Moselle, Appt 192 résidence le Symphonium 59000 LILLE au 17B Av. du Général de Gaulle 60550 VERNEUIL EN HALATTE, et de modifier corrélativement l’article 3 des statuts. Aucun établissement ne sera maintenu au siège actuel. Elle sera immatriculée au RCS de Compiègne.  Pour avis D17N0000030

G.A.E.C.DE CAMPAGNETTE Groupement Agricole d’Exploitation en Commun Société civile Siège social : 27, rue de la Haute Voie 62380 WAVRANS SUR L’AA SIREN 504 315 557 RCS BOULOGNE SUR MER Aux termes d’un acte du 03/04/2017, les associés du G.A.E.C. DE CAMPAGNETTE ont décidé de transformer à compter du 01/04/2017, leur société en une exploitation agricole à responsabilité limitée présentant les caractéristiques suivantes : Forme : Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée  ; Dénomination  : Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée DE CAMPAGNETTE  ; Siège social : WAVRANS SUR L’AA (62380), 27, rue de la Haute Voie, Objet : Exercice d’activités réputées agricoles au sens de l’article L 311-1 du Code Rural, Durée : 50 ans à compter de son immatriculation au RCS ; Capital  : 220 000,00 € ; Gérance : M. HOCHART David, demeurant à WAVRANS SUR L’AA (62380), 27, rue de la Haute Voie, pour une durée indéterminée. Les statuts contiennent les clauses d’agrément de cession des parts. La société est immatriculée au RCS de BOULOGNE SUR MER.  Pour avis, la gérance D17N000125 Dans l’annonce parue dans TERRES ET TERRITOIRES du 17/03/2017, concernant la société COMMENT CA VA ?, il convient de lire : acte ssp : du 12/03/2017 et Président : M. FLORYSIAK christophe, Posterijstraat 35, 8793 WAREGEM - BELGIQUE D17N000029

YANIS Sarl au capital de 20 000 €, Siège 41 rue Pellart 59100 Roubaix. RCS Lille M2tropole 498 601 152 Par AGE du 02/01/2017 les associés ont pris acte de la démission d’Alexis DEPIENNE de ses fonctions de gérant et ont nommé en remplacement à compter de cette date M. Youssef BACHIRI demeurant 66 Rue du Maréchal Joffre 59155 Fâches Thumesnil. Mention au RCS de Lille Métropole D17N000028

FMDS Sarl au capital de 10 000 €. Siège 7 rue Chappe 59650 Villeneuve d’Ascq. RCS Lille Métropole 810 814 707 Par décision, l’associé unique a décidé de nommer en qualité de gérant à compter du 11/04/2017 la SAS DMH, immatriculée au RCS de Lille Métropole sous le n° 822 521 753, dont le siège social est situé 3/22 rue de l’Alma 59000 Lille, en remplacement de Mme Mélanie DUBARRAL. Modifications réalisées auprès du RCS de Lille Métropole D17N000027

CLEAN’UP SARL au capital de 1.000€ Siège social : 51 SQUARE LÉON MARLOT, 59150 WATTRELOS 822 035 846 RCS Lille Métropole

JURINORD

Société d’Avocats au Barreau d’Arras 1, rue Roger Salengro à ARRAS (62) Tél. 03.21.71.77.77.

SC DU PREZ Société Civile au capital de 4 000 € Siège social : 23, Hameau du Prez 59710 AVELIN 803 306 661 RCS LILLEMETROPOLE

AVIS DE MODIFICATIONS Aux termes d’une décision en date du 31 mars 2017, les associés ont décidé de transférer le siège social au 1242, rue nationale 59710 MERIGNIES à compter du 31 mars 2017, et de modifier en conséquence les statuts. D17N000006 Par acte SSP du 10/04/2017 il a été constitué une SARL dénommée:

L.P.P.

Siège social: 3087 rue de la gare 59299 BOESCHEPE Capital: 10.000 euros Objet: L’achat, l’élevage, l’abattage, tant en propre que par des tiers, la vente, l’importation, l’exportation d’animaux de l’espèce bovine, porcine, ovine ou autre, dans le sens le plus large du terme Gérant: M. PETY Wim Hazenbilken 1 8978 POPERINGE Belgique Durée: 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de DUNKERQUE D17N000022 Aux termes d’un acte sous signatures privées en date à PARIS du 20/03/2017, il a été constitué une Société Civile Immobilière de Construction Vente présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination :

SCI PAVILLONS SOUS BOIS A.BRIAND

Siège social : 25 Allée Vauban CS 50068 59562 LA MADELEINE CEDEX, Capital : 1 000 euros divisé en 100 parts de 10 euros chacune, Objet social : l’acquisition de tous terrains, biens et droits immobiliers en France, en vue de la construction et notamment l’acquisition d’un terrain situé à PAVILLONS SOUS BOIS (93) – avenue Aristide Briand etc…, Durée : 30 ans, Agrément : Les cessions de parts autre qu’entre associé sont soumises à autorisation de l’assemblée générale extraordinaire des associés. Par acte séparé de la même date - la société NEXITY REGIONS II, SARL dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 423 559 459 RCS PARIS, représentée par M. François BONNET demeurant 7 Hameau des Meuniers 78240 AIGREMONT et - la société NEXITY REGIONS IV, SNC dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 492 430 350 RCS PARIS, représentée par Mme Hélène ROMANO demeurant 30 bis rue Traversière 75012 PARIS ont été nommées co-gérantes. La société sera immatriculée au RCS de LILLE METROPOLE D17N000023

AMS-DUNKERQUE Société par actions simplifiée au capital de 1000 € Siège social : 94/96 rue Vauban - 59430 SAINT-POL-SUR-MER 823 114 988 RCS DUNKERQUE Aux termes d’une décision en date du 02/01/2017, l’associé unique a nommé Monsieur Lionel GALLO, domicilié 219 rue des Pins 07430 DAVEZIEUX, en qualité de Commissaire aux Comptes suppléant en remplacement de Monsieur Pierre-Julien BADIN, lui-même appelé aux fonctions de Commissaire aux Comptes titulaire en remplacement de la société OLIVIER CHETAIL CONSEILS, en raison de la démission de cette dernière. D17N000033

OLEXA Société par Actions Simplifiée Au capital de 1.000.000 euros Siège social : Zone Artoipole – Allée d’Irlande Feuchy 62223 SAINT LAURENT BLANGY 651 920 506 RCS ARRAS L’AG du 30/12/16 a nommé Audit et Commissariat AINE et DELDIQUE Associés, domiciliée 59 Boulevard Vauban 59000 LILLE, en qualité de CAC suppléant en remplacement de Olivier DELDIQUE, lui-même appelé aux fonctions de CAC titulaire en remplacement de Audit et Conseils JC GRAUX D17N000040

ECCODIS

SD CARIHEM AUTOMOBILES

SCI ATOM-591-RBX

SARL au capital de 12.500 €, siège social : rue Marcel Arnaud 59100 ROUBAIX, SIREN 423.632.462 RCS LILLE METROPOLE L’assemblée générale des associés du 10 mars 2017 a approuvé les comptes de liquidation ; donné quitus au liquidateur, Monsieur Stéphane SKOTAREK et déchargé ce dernier de son mandat ; et prononcé la clôture des opérations de liquidation. Les comptes de liquidation seront déposés au greffe du tribunal de commerce de LILLE METROPOLE.  Pour avis D17N000031

Siège social : 4 Rue Marcel Boussac 59700 MARCQ-EN-BAROEUL Capital : Min : 100 €, Souscrit : 1000 €, Max : 40000 € Objet : la société a pour objet la propriété, la gestion et plus généralement l’exploitation par bail, location ou tout autre forme d’un immeuble que la société se propose d’acquérir Durée  : 99 ans Gérant : M. ANDRE Thomas 4 Rue Marcel Boussac 59700 MARCQEN-BAROEUL Cession de parts sociales : Sousmise à agrément Immatriculation au RCS de LILLE MÉTROPOLE D17N000017

SARLau capital de 11 030 euros - Siège social : 8 avenue de la Créativité - 59650 VILLENEUVE D’ASCQ - RCS LILLE METROPOLE 521 280 727 L’AGE en date du 27/01/2017, statuant en application de l’article L.223-42 du Code de commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la société Mention sera faite au RCS LILLE METROPOLE. D17N000036

Suivant un acte ssp en date du 03/04/2017, il a été constitué une SCI à capital variable Dénomination :

Notaires associés 5 rue du Château-59390 LANNOY

CHANGEMENT DE REGIME MATRIMONIAL Inforrnation article 1397 al 3 du Code civil Aux termes d’un acte reçu par Maître Antoine DESPINOY, notaire à LANNOY (Nord), 5 rue du Château, le 12 avril 2017, Monsieur Paul DE GLOWCZEWSKI, retraité, né à ROUBAIX (Nord) le 6 avril 1946, er Madame Véronique MALOLEPSZY, retraitée, son épouse, née à SOMAIN (Nord) le 4 juillet 1943, demeurant ensemble à LYS-LEZLANNOY (Nord) 1 rue Echevin, mariés sous le régime de la communauté réduite aux acquêts conventionnel, aux termes d’un acte reçu par Maître Louis POISSONNIER, notaire à ROUBAIX (Nord), le 22 décembre 1967, préalable à leur union célébrée à la mairie de LYS-LEZ-LANNOY (Nord) le 23 décembre 1967, ont adopté, pour l’avenir le régime de la communauté universelle avec clause d’attribution intégrale de la communauté au survivant des deux époux. Oppositions à adresser, s’il y a lieu, dans les trois mois de la date de parution du présent avis, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou par exploit d’huissier auprès de Me DESPINOY, notaire salarié de la SCP dénommée «Nathalie WALBECQ et Vincent DELAHOUSSE, notaires associés», titulaire d’un office notarial dont le siège social est à LANNOY (59390) 5 rue du Château.  Pour avis et mention-Le Notaire D17N000032

LOCATION GERANCE Suivant un acte sous seing privé en date du 12 avril 2017 La Société VISAGE, Société à responsabilité limitée au capital de 1.108.050 €, ayant son siège social à MONDEVILLE (14120) ZI route de Paris, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de CAEN sous le numéro 400.428.504 a donné en location gérance à la société GCDISTRI, Société A responsabilité Limitée au capital de 10.000 € ayant son siège social à ROOST WARENDIN (59286) 140 rue Jean Jaurès, en cours d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés de DOUAI un fonds de commerce d’alimentation générale de type supermarché avec station de distribution de carburants exploité à ROOST WARENDIN (59286) 140 rue Jean Jaurès, sous l’enseigne «CARREFOUR MARKET » Le présent contrat est consenti pour une période initiale d’une année, à compter du 20 Avril 2017 pour se terminer le 19 Avril 2018 minuit, renouvelable tacitement pour une durée indéterminée. D17N000014 Par acte SSP du 13/04/2017, il a été constitué une Société ayant les caractéristiques suivantes : FORME : Société par actions simplifiée unipersonnelle. DENOMINATION SOCIALE :

ACTIV’TAXI

Le 31/12/2016, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31/12/2016, nommé liquidateur M. HUGO MAURO, 10 IMPASSE DES GARENNES, 59147 GONDECOURT et fixé le siège de liquidation chez le liquidateur. Le 31/12/2016, l’AGE a approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur, et prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du 31/12/2016. Radiation au RCS de LILLE MÉTROPOLE. D17N000004

SARL au capital de 72670 € - Siège social : 33 rue Victor Tilmant, 59000 Lille 479 559 684 RCS de Lille-Métropole L’AGE du 27/02/2017 a décidé de transférer le siège social de la société 2, avenue des Saules, 59160 Lille, à compter du 27/02/2017. Mention au RCS de Lille-Métropole. D17N000003

SCP WALBECQ & DELAHOUSSE

KAP R.V.B

DUREE : 99 ans. SIEGE SOCIAL : 34 rue Raymond Poincaré 59200 TOURCOING. CAPITAL SOCIAL : 23.000 €. OBJET SOCIAL : Le transport de voyageurs par taxis. Le transport de voyageurs par véhicules sanitaires légers. PRESIDENT : Monsieur Saïd OKRICH, demeurant à TOURCOING (59200) 34 rue Raymond Poincaré. RCS : LILLE METROPOLE.  POUR AVIS D17N000041

CUMA LES MARRONNIERS de LANDRETHUN- LES- ARDRES Agrément n°:620072 SIRET n°394 677 140 00011

L’assemblée Générale Extraordinaire de la CUMA LES MARRONNIERS a décidé, en date du 02 Mars 2017, de procéder à la mise en harmonie de ses statuts avec l’Arrêté du 23 avril 2008. Par ailleurs, le Conseil d’Administration de la CUMA, réuni le même jour à l’issue de cette Assemblée Générale Extraordinaire, a décidé d’établir le siège social de la CUMA LES MARRONNIERS de Mairie 62610 LANDRETHUN-LES -ARDRES au 526 rue de Leulene 62610 AUTINGUES à compter de cette date. Le Président du Conseil d’Administration D17N000043 Par acte SSP du 12/04/2017 il a été constitué une SARL à capital variable dénommée:

BOUCHERIE DU BANC VERT

Nom commercial: BOUCHERIE DU BANC VERT Siège social: 55 impasse isaert 59640 DUNKERQUE Capital: 3 euros Capital min: 1 euros Capital max: 5.000 euros Objet: Vente de viandes et epicerie Gérant: M. EL MOHAMADI Bouameur 55 Impasse ISAERT 59640 DUNKERQUE Durée: 20 ans à compter de l’immatriculation au RCS de DUNKERQUE D17N000038

SB COUVERTURE Société à responsabilité limitée au capital de 6 000 euros Siège social : 29 Rue Benjamin Franklin 62880 Vendin le Vieil 521 444 778 R.C.S. Arras Suivant délibération de l’assemblée générale extraordinaire du 9 mars 2017, les associés, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L. 223-42 du Code de commerce, ont décidé de ne pas dissoudre la Société. Le dépôt légal sera effectué au Greffe du Tribunal de commerce d’Arras. Pour avis, D17N000044

L’EPICURIEN Société à responsabilité limitée au capital de 22 867,35 euros Siège social : 8 Rue des Déportés 62300 Lens R.C.S. Arras 344 628 623 Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 3 avril 2017, il résulte que les associés ont décidé la dissolution anticipée de la Société à compter de ce jour et sa mise en liquidation. L’assemblée générale susvisée a nommé comme Liquidateur Madame Marie Claude RABEHI, demeurant Lens (62 300) Résidence Buridan – Appt 22 Bâtiment B – 150 Avenue Alfred Maes avec les pouvoirs les plus étendus pour réaliser les opérations de liquidation et parvenir à la clôture de celle-ci. Le siège de la liquidation est fixé à Lens (62 300) Résidence Buridan – Appt 22 Bâtiment B – 150 Avenue Alfred Maes, adresse à laquelle toute correspondance devra être envoyée, et, actes et documents relatifs à la liquidation devront être notifiés. Le dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce d’Arras. Mention sera faite au RCS : Arras.  Pour avis D17N000010

SNC LE CHATEAU D’OLERON – LA GLACIERE SNC au capital de 1 000 € Siège social : 25 Allée Vauban CS 50068 59562 LA MADELEINE CEDEX 508 639 937 RCS LILLE METROPOLE

Aux termes d’un acte SSP en date du 22/02/2017, la société GEORGE V AQUITAINE, SNC dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 433 999 703 RCS PARIS a cédé à la société NEXITY IMMOBILIER RESIDENTIEL MIDI PYRENEES, SAS dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 305 164 881 RCS PARIS les 10 parts sociales qu’elle détient dans le capital de la société. Suivant décisions du 22/02/2017, l’unanimité des associés a décidé de : - modifier la dénomination sociale qui sera désormais : « SNC TOULOUSE MALEPERE 233 ROUTE DE REVEL » - nommer en qualité de co-gérant la société NEXITY REGIONS VIII, SNC dont le siège social est 19 rue de Vienne TSA 60030 75801 PARIS CEDEX 08, immatriculée sous le N° 751 526 799 RCS PARIS représentée par M. Philippe RIBOUET demeurant 35 rue du Clos Chênes 34170 CASTELNAU-LE-LEZ L’article 3 des statuts a été modifié en conséquence. Le dépôt légal sera effectué au RCS de LILLE METROPOLE D17N000037 Par acte SSP du 12/04/2017, il a été constitué une SCI dénommée :

JK STUDIO

Siège social : 84 bis rue de Néchin, 59390 TOUFFLERS Capital : 200€ Objet : Achat et gestion de biens immobiliers Gérance : M. François KERKHOVE, 84 bis rue de Néchin, 59390 TOUFFLERS Cessions de parts sociales : Les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un Associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale. Durée : 16 ans à compter de l’immatriculation au RCS de LILLE MÉTROPOLE. D17N000035 Avis est donné de la constitution de la SAS :

KN PNEUS

au capital de 5000 €. Siège social : 9 rue Gutenberg 62220 Carvin. Objet : -Commerce de gros d’accessoires, pièces détachées, équipements divers, pneumatiques pour véhicules VL/PL. -Station de démontage/démontage pneumatique Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés de ARRAS. Gérant : M. Kamel NADIF 47 rue de Montereau 59500 Douai nommé pour une durée indéterminée. D17N000042 Avis est donné de la constitution suivante : Forme SASU. Dénomination :

FD CONSEILS

Capital 100 €, Siège 5 rue Schoelcher D31, 59160 Lomme. Objet : Toutes activités d’organisation et dispense de formation. Durée 99 ans. Président M. Fodil DEHIBA demeurant 5 rue Schoelcher D31 59160 LOMME. Immatriculation au RCS de Lille Métropole D17N000034

Pour la parution de vos annonces légales dans le Nord et le Pas-de-Calais: Téléphone : 03 20 30 42 33 E-mail : legales@terresetterritoires.com


38 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre d’annonces

ANNONCES LÉGALES

AVANT TOUT EURL au capital de 2.000 € Siège social : 54, bd Gambetta 59200 TOURCOING 519 381 974 RCS LILLE METROPOLE

CLÔTURE DE LIQUIDATION

Par décision du 14/04/2017, le liquidateur a approuvé le compte définitif de liquida­ tion amiable, déchargé de son mandat le liquidateur, donné à ce dernier quitus de sa gestion et constaté la clôture de la liqui­ dation amiable à compter du 14/04/2017. Les comptes de liquidation amiable seront déposés au greffe du Tribunal de Commerce de LILLE MÉTROPOLE. 20170000764

AVIS DE CONSTITUTION

De la SARL BATIMENT TRADI BOIS Capital : 1000 €. Siège : 278 rue Elie Gruyelle, 62110 Hénin‑Beau‑ mont. Objet : tous travaux de bâtiment. Durée : 99 ans. Gérant : M. HEN‑ NEBOIS Pierre demeurant à Mas‑ ny (59176) 26 rue de Thou‑ rotte. Immatriculée au greffe du Tribunal de Commerce d’Arras.

LE SAVIE Z-VOUS ?

“Avec Actulegales.fr,

vous surveillez la publicité légale de plus de 2 millions d’entreprises et fonds de commerce.

Actulégales.fr, avec votre journal

Tous les jours, toutes les annonces légales entreprises APTE, avec le concours d’

Pour la parution de vos annonces légales dans le Nord et le Pas-de-Calais: Tél. : 03 20 30 42 33 Fax : 03 20 30 42 31 legales@ terresetterritoires.com

CARNET DÉCÈS

Nous avons appris avec peine le décès de M. Louis TESTELIN survenu le 11 avril à l’âge de 92 ans. La célébration des funérailless a eu lieu le mardi 18 avril en l’église SaintSébastien d’Annapes.

La publication des faire-parts de décès est gratuite. Ceux des mariage et naissance coûtent 9 euros.

Disponible dans les points de vente suivants La Flandre Ferme des saules Notteau Joel et Isabelle 453, route du Mont-Noir 59270 Bailleul Jardins du Mont des Récollets De Quillacq Emmanuel Caron Bruno 1936, Route de Steenvoorde 59670 Cassel Estaminet Het Kasteelhof De Quillacq Emmanuel Caron Bruno 8, rue Saint-Nicolas 59670 Cassel Traditions en N’Or Dubois Marie 32, grand’place 59670 Cassel Ferme Deswarte Marc – Asperges des Dunes Deswarte Marc 600, route de Furnes 59254 Ghyvelde Ecomusée Bommelaers Wall Famille Carette-Six 20, route de Furnes 59254 Ghyvelde Ferme du Chêne Vert Famille Becuwe Pont du Benkies Mille, CD 4 59492 Hoymille Ferme-auberge de l’Oiseau Perdu Taffin Isabelle et Frédéric 21, rue Chapelle Guaquière

59660 Merville Musée Miel-LAPI Famille Lucas 93, rue de Cassel 59940 Neuf-Berquin Ferme des Templiers Dubois Marie-Christine 1, rue de Staple 59670 Oxelaere Librairie du Musée de la Vie rurale 49, rue du Musée 59181 Steenwerck Le Calaisis, le Boulonnais et l’Audomarois Ferme du Wint Famille Leduc 2, rue du Wint 62240 Brunembert Ferme de l’Abbaye – Les Échappées belles Canler Charles et Delforge Bruno Chemin des Murs 62500 Clairmarais Moulin de la Carnoye Famille Dacquin 20, rue de la Carnoye 62960 Flechin Ferme du Paillard Famille Cazin 351, route de Rebergues 62850 Surques Belle Dalle Noyon Christophe 1413, route d’Ausques 62179 Tardinghen Ferme de Saint Pô Fourdinier Laurent

Route départementale 940 62179 Wissant Ferme le Vivier Famille Quenu Chemin du Vivier 62179 Wissant Le Montreuillois La ferme au blé Vieilliard Martine et Hervé 111, rue de la Bimoise 62650 Clenleu Les Jardins du Manoir D’Henocq Deblock Marie-Françoise et Jean 7, rue de la Creuse 62170 Brexent-Enocq Librairie de la Chartreuse de Neuville La Chartreuse 62610 Neuville-sousMonteruil Lille Métropole L’Abeille du Mont Famille Hennion Chemin de Billemont 59250 Halluin Ferme de Lhorne Famille Marescaux 116, rue de Gibraltar 59115 Leers Ferme en ville Brabant Stéphane Le Nouveau Siècle 15, place Mendès France 59000 Lille Ferme des Mottes Coustenoble Ingrid

et Bertrand 330, rue de la Ferme des Mottes 59274 Marquillies Ferme de la Noyelle Pollet Nelly et Dominique 832, rue Pasteur 59262 Sainghin-enMelantois Panier Vert 3862 La Croix au Bois 59236 Frelinghien Douaisis et Haut-Artois Ferme des 2 Tilleuls Gevas Colette et JeanBaptiste 2, rue de l’Eglise 62260 Amettes Ferme Berlette Havez Aline 2971, rue de Robecq 62350 Calonne-sur-Lys Ferme Brabant Brabant Stéphane 60, rue de Masny 59234 Monchecourt La Martinière – Le Goût d’Antan Develter Philippe 440, rue Jean Jaurès 59286 Roost-Warendin Artois Ferme-auberge du Pré Molaine Famille Vantorre 9, rue Marcel Lancieno 62153 Ablain-SaintNazaire Ferme des Chiconettes

Duforest Véronique et Pascal 23, route Angoulême 62121 Achiet-le-Petit Ferme de l’Abbaye Famille Chamillard 6, rue de la Mairie 62144 Mont-Saint-Éloi Le carré de Ramecourt Dequidt Aline et Antoine 458, rue Charles Chopin 62130 Ramecourt Ferme du Bois Quesnoy Deleau Carole et François 62130 Ramecourt Ferme de Souastre – Le Gourmet Champêtre Choquet Nadine et JeanMarie 14, rue de Bienvillers 62111 Souastre Librairie de l’abbaye de Belval 437, rue Principale 62130 Troisveaux Hainaut-Cambrésis Ferme de l’Eglise Famille Chombart 105, rue Jean Jaurès 59770 Marly Ferme du Marais – C... comme Cochon Pagniez François et Christine Rue de Wavrechain 59252 Marquette-enOstrevant Clos Xavianne Leriche Xavier 20, rue de Marcoing

59159 Ribecourt-la-Tour Les Chapons de Saulzoir Deroo Jacques 14, rue Jean-Jacques Rousseau 59227 Saulzoir Avesnois Ferme du Tout Vent Famille Gorisse 61, rue d’hautmont 59330 Beaufort Ferme Hélicicole – L’Escargot de ch’Nord Janicot Francis 21, Chaussée Brunehaut 59222 Croix-Caluyaux La Table fermière Vainck Brigitte et Daniel 36, rue d’Arouzies 59181 Dourlers Le Jardin Lottiaux Bernadette et Philippe 7, rue du Moulin Mareschois 59990 Maresches Ferme du Pont de l’Écluse Famille Painchart 60, route de Féron 59177 Rainsars Ferme de Cerfmont – Fromagerie Druesnes Famille Druesnes 1, ruelle Vendois 59550 Maroilles Ferme du Lion d’or Famille Georges 80,Rue général De Gaulle 59216 Sars-Poteries


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

39

terre de vie

RURALITÉ

POLITIQUE. C  HASSE ET ÉCOLOGIE DANS LA CAMPAGNE Quatre des onze candidats à l’élection présidentielle ont présenté leurs propositions pour la ruralité et en particulier pour l’avenir de la chasse, lors du congrès annuel de la FNC.

Ruralité, suivant le principe selon lequel « la ville a son ministère dédié depuis longtemps ».

VINCENT FERMON

Tous ont été invités, mais seulement quatre des onze candidats se sont présentés devant le congrès annuel de la fédération nationale des chasseurs. Premier à se prêter à l’exercice, François Fillon (LR) apparaît comme celui dont le programme « colle » le plus aux propositions de la FNC « pour la chasse, l’écologie et la ruralité ». Emmanuel Macron (En Marche) était accompagné du sénateur François Patriat ; lequel reste bien connu des chasseurs pour avoir été le rapporteur de la loi Chasse de 1999. Pour le candidat de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, c’est un Nordiste, en la personne de Charles Beauchamp, qui est venu présenter ses orientations. Enfin, pour Marine le Pen (FN), c’est le conseiller régional des Hautsde-France Paul-Henri HansenCatta qui s’est fait son porteparole. Appuyant sa candidature sur une alliance avec l’écologiste Yannick Jadot (EELV), le candidat du PS Benoît Hamon a décliné l’invitation.

UNE AFB À RÉFORMER Au gré de leurs interventions, les candidats ou leurs représentants se sont exprimés sur plusieurs sujets, à commencer par la décriée Agence française pour la biodiversité (AFB). Pour François Fillon, un changement de gouvernance de cette agence est nécessaire, de même qu’il indique vouloir en exclure la police. Emmanuel Macron, qui partage la sortie de la police de la nature de l’AFB, se prononce quant à lui pour une réforme plus complète, en veillant à ce que les chasseurs y soient représentés. Pour le représentant du Front National, c’est « le chantier de la gouvernance écologique de la chasse qui doit être ouvert, avec la FNC ». Fausse ou vraie bonne idée ? Celle de rallier la chasse au ministère de l’Agriculture n’en finit pas de faire débat. Pour François Fillon, « les chasseurs doivent être aidés par leur ministère de tutelle, qui n’est

Conseillés de près ou de loin par des chasseurs les principaux candidats à l’élection présidentielle affichent des orientations parfois bien différentes pour l’avenir de la chasse. © DR

ni l’Agriculture, ni celui de l’Écologie ». Emmanuel Macron est également défavorable à un rapprochement avec le ministère de l’Agriculture : « La chasse doit rester dans le giron du ministère de l’Environnement. Il vaut mieux

avoir une politique claire sur la chasse et la ruralité plutôt qu’un ministère vide ». Pour Charles Beauchamp, « la chasse populaire dans notre pays est une conquête de la Révolution de 1789 et nous devons continuer de la protéger,

même s’il s’agit d’une pratique qui n’est pas toujours comprise par nos voisins européens ». Il plaide ainsi pour l’écriture d’une nouvelle loi Chasse. Et verrait aussi d’un bon œil le rattachement de la chasse à un ministère de la

TENDANCE. 1,2 million de chasseurs très courtisés S’il ne viendrait pas à l’idée de quelque institut de sondage d’interroger les randonneurs, les cyclistes ou les adeptes des sports d’hiver sur leurs intentions de vote, la communauté des chasseurs fait en revanche l’objet d’une attention particulière. D’abord fondé sous la forme d’une association (1989), c’est le désormais micro-parti CPNT (Chasse pêche nature traditions) qui pourrait avoir fait entrer les chasseurs dans la sphère politique. Désormais associé à la formation Les Républicains, après plusieurs rendezvous manqués, le CPNT avait été créé afin « de combler le déficit de représentation politique des chasseurs », dixit sa page Wikipédia. Aujourd’hui, d’après les enquêtes de l’institut Ifop (mars 2017), on constate que le vote des chasseurs est « loin d’être homogène ». Il resterait ainsi partagé entre gauche et droite, même si d’une manière générale, l’électorat chasse pencherait plutôt à droite. François Fillon pourrait obtenir auprès des chasseurs « un score très légèrement supé-

rieur à son score moyen, comme Nicolas Sarkozy en 2012, mais à la différence près que l’ancien président de la République avait rallié 28 % des voix des chasseurs, contre 21 % pour l’actuel représentant de la droite », analyse l’Ifop. Ce « recul » de la droite républicaine pourrait avoir profité à Marine Le Pen (FN), qui arriverait ainsi très largement en tête au premier tour parmi les chasseurs avec 38 %. Emmanuel Macron pourrait par ailleurs recueillir 15 % des intentions de vote chez les chasseurs. Le signe, selon l’Ifop, « que le leader d’En marche ne s’adresse pas seulement aux habitants des grandes métropoles. Lors du scrutin présidentiel de 2012 », l’Ifop constatait un électorat à la fois « composite » et « un sur-vote lepéniste ». Sans représentant du monde de la chasse engagé dans le scrutin, les électeurs chasseurs de 2012 avaient porté leur choix pour un candidat de gauche à 42,5 %, alors que la droite et l’extrême-droite avaient séduit 54 % d’entre eux.

OUI AUX CHASSES TRADITIONNELLES Sur le maintien et la défense des chasses traditionnelles, François Fillon comme Emmanuel Macron sont sur la même longueur d’onde. Pour le candidat Les Républicains, la pérennité des chasses traditionnelles et des diversités culturelles rurales doit être garantie. Pour cela, il envisage la création d’un ministère des Territoires ruraux ou des Ressources naturelles. Le candidat d’En marche estime pour sa part qu’elles sont « un patrimoine et un art de vivre qu’il faut conserver ». Pour peu qu’elles soient au service des relations publiques et diplomatiques de la France, Emmanuel Macron se dit favorable au retour des chasses présidentielles. Il envisage également une simplification des normes et prévoit un budget de 200 millions d’euros destiné à rémunérer les services environnementaux des agriculteurs et des chasseurs. QUELLES DATES DE CHASSE ? Parmi les questions prioritaires, celle des dates d’ouverture et de fermeture tient sans aucun doute le haut du classement. Et là encore, les propositions sont différentes. Quand l’un propose une ouverture unifiée du gibier d’eau au 20 août, ainsi que la révision des directives européennes Oiseaux et Habitats (François Fillon), d’autres considèrent « irréaliste » cette option. C’est le cas d’Emmanuel Macron qui souhaite l’écriture d’une nouvelle directive « biodiversité », remplaçant celles précitées. Du côté du FN, le représentant de Marine Le Pen défend une « remise en cause radicale » des textes européens, « et un référendum sur la sortie de la France de l’UE dans les six mois ». Avec autant d’écarts entre les propositions et l’hétérogénéité des votes chez les chasseurs, les soirs d’après-chasse n’ont pas fini d’être animés. 


40 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre de vie

SOCIÉTÉ

CIRCUITS COURTS. L  ’AGRICULTURE LOCALE S’EXPOSE AU PARIS-ROUBAIX Le syndicat cantonal de Saint-Amand était présent lors du Paris-Roubaix. Un stand mettait en avant l’agriculture locale. JEAN-BAPTISTE GRIFFON

Lors du paris-Roubaix, le syndicat cantonal de Saint-Amand a souhaité mettre en avant l’agriculture locale. Cette action s’inscrit dans une dynamique de communication qui a pour but d’être au plus proche du consommateur, et de promouvoir l’agriculture locale. De nombreux partenaires étaient présents : l’Interbev, la FDSEA, la section laitière, Groupama, le Crédit agricole, le Crédit mutuel et la Région Hauts-de-France... Au menu, une dégustation de lait des Hauts-de-France, fourni par Leclerc Scarpe-Escaut et Candia, qui a fait la joie des visiteurs en cette journée de forte chaleur. L’interprofession de la viande bovine Interbev a proposé la dégustation de viande issue d’un élevage local. Cette journée a permis d’échanger sur la profession avec les visiteurs. L’importance de l’origine des viandes et des produits a été au cœur de toutes les discussions : « C’est rassurant, on sait que le produit est de qualité ; la traçabilité nous assure un produit

sain ». De nombreux visiteurs, conscients que la traçabilité n’est pas la même dans tous les pays, se sentent rassurés avec d e s p r o d u i t s «  m a d e i n France ». Les visiteurs ont ainsi expliqué que lors des courses, les labels « Viande française », « Label rouge » et « Saveurs en’Or » sont des repères.

ET LE LOCAL ? Clotilde et Christopher, parents de deux jeunes enfants, grands consommateurs de produits locaux, nous expliquent leurs choix : « Lorsqu’on va en supermarché on est face à un groupe, une entreprise, des intérêts financiers alors qu’avec le local, on est face à un producteur, on sait ce que l’on mange, d’où ça vient. Et puis, dans un supermarché, les prix sont cassés, mais quand on casse les prix, on casse la qualité. Avec un producteur local, on est rassuré sur la qualité, le producteur qu’on a devant nous se dit qu’il ne doit pas se rater. Et quel plaisir quand on cuisine de pouvoir dire à nos invités que la viande vient de la ferme d’à côté, que

Le stand du syndicat cantonal de Saint-Amand présentait les produits locaux lors du Paris-Roubaix. © DR

l’animal a été élevé dans de bonnes conditions et que la viande est de qualité. »

SENSIBILISER LES ÉLUS La présence de nombreux élus a été l’occasion de les sensibiliser sur la consommation locale, et notamment sur le rôle

de l’agriculture. En effet, dans le département du Nord une ferme familiale, en moyenne de 50-70 hectares, crée huit emplois, que ce soit du semencier à l’usine agroalimentaire. De nombres retours sont positifs, notamment de la commune de Wallers au travers de du

maire Salvatore Castiglione qui a mis à disposition le stand. De plus, la mairie de Wallers s’implique dans l’approvisionnement local en achetant des produits du terroir pour compléter ses paniers distribués pour la fêteedes mères, pour le CCAS, etc. 

PRODUITS LAITIERS.DES CONSOMMATEURS PLUS EXIGEANTS L’assemblée générale de Syndifrais, le 31 mars, a été l’occasion de dresser le portrait de la filière des produits laitiers frais, une filière qui connaît un chiffre d’affaires en recul, mais prête à s’adapter aux attentes des consommateurs.

-2,1 % en volume et -2,6 % en valeur : ces chiffres témoignent du recul des produits laitiers frais auprès des consommateurs français, d’après une étude Ipsos menée en novembre 2016 et coordonnée par le Cniel (Centre national interprofessionnel de l’économie laitière). Présentée lors de l’assemblée générale du Syndicat national des fabricants de produits laitiers frais (Syndifrais), le 31 mars, elle ne rend pas l’organisation pessimiste pour autant. En effet, 84 % des personnes interrogées avaient consommé des produits laitiers frais durant la semaine précédant

l’étude. S’adapter aux habitudes et aux attentes des consommateurs apparaît donc comme un enjeu de taille, capable d’enrayer la chute d’un secteur, pourtant bien présente chez les Français.

La fin des repas demeure le moment privilégié pour les produits laitiers frais. 72 % des adultes en consomment à ce moment-là. © DR

RECHERCHE DE QUALITÉ ET D’AUTHENTICITÉ La fin des repas demeure le moment privilégié pour les produits laitiers frais. Ainsi, ils continuent d’être préférés aux fruits puisque 72 % des adultes en consomment à ce moment-là et jusqu’à 83 % des enfants. Parmi les autres repas favorables à la consommation de produits laitiers, le petit-déjeuner pendant lequel ils sont incontournables pour un quart des enfants âgés de 1 à 14 ans et pour 23 % de leurs aînés. Syndifrais se réjouit également du fait que 33 % des plus jeunes mangent des produits laitiers au goûter tandis que de nou-

veaux moments de dégustation émergent notamment suite à un effort physique ou lors d’une pause. Au-delà de cette consommation traditionnelle, les Français s’avèrent néanmoins plus regardants vis-à-vis des modes de production, ce qui explique en partie la baisse des ventes enregistrée. Qu’attendent-ils de leurs produits laitiers ? En premier lieu, de la qualité. C’est en effet la demande formulée par 71 % des consommateurs interrogés. Vient ensuite l’authenticité, attendue par 59 % d’entre eux. Enfin, le bon rapport qualité/prix est important pour un Français sur deux. Le cabinet Mintel confirme d’ailleurs cette tendance à la recherche de qualité en constatant, sur le marché européen, une augmentation de lancements de produits laitiers sans additifs, atteignant 12,7 % en 2016 et 15,3 % pour les produits laitiers bio. 


42 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre de vie

SANTÉ

MISOPHONIE. QUAND LE BRUIT DEVIENT INSUPPORTABLE Certaines personnes ne supportent pas d’entendre des bruits de reniflement ou de mastication. Description de ce trouble peu connu mais pourtant handicapant. © MARIESACHA FOTOLIA

JOHANNA AMSELEM APEI-ACTUALITÉS

Dans les transports, un passager ne cesse de renifler ? Au petitdéjeuner, votre voisin de table mastique un peu bruyamment ses céréales et ses tartines ? Au bureau, vous avez envie d’étriper votre collègue qui boit son café ? Tous ces bruits vous rendent fous et vous avez envie de hurler ? Intolérant ? Peut-être pas. La science a mis un nom sur votre problème : la misophonie. Ce trouble neuropsychiatrique suscite des réactions disproportionnées chez les personnes atteintes. Au quotidien, il est pourtant dif-

ficile d’éviter ces nombreux bruits. Ceux qui souffrent de misophonie, cette « haine du son », peuvent donc vivre un enfer… et en faire vivre un à leur entourage.

ACCÉLÉRATION DU RYTHME CARDIAQUE Une étude récente publiée dans la revue Current Biology en dit plus sur ce trouble encore méconnu. D’après les chercheurs, le cerveau des personnes concernées présente une réaction cérébrale anormale à ces sons. Pour le prouver, les chercheurs ont fait écouter certains sons

(cris de bébé, mastication, respiration) à des misophones. Chez eux, le scanner cérébral a révélé une activité intense dans le cortex insulaire antérieur. C’est cette zone précise qui régule les réactions. Chez les non misophones, ces bruits sont ignorés et aucune réaction n’est remarquée.

D’OÙ ÇA VIENT ? Chez les personnes atteintes par ce trouble, les connexions neurologiques diffèrent au niveau du lobe frontal. En plus de ne pas supporter les sons, les personnes ressentent une importante sudation et une augmentation de la fréquence cardiaque. Les chercheurs espèrent maintenant mettre au point un traitement adapté pour soulager le quotidien des malades. Actuellement, des spécialistes se tournent vers des thérapies cognitivo-comportementales pour limiter les réactions négatives.


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

43

terre de vie

GASTRONOMIE

C’est nouveau ! PÉTILLANT DE FRUITS. Biocoop propose le pétillant

de fruits 100 % pommes, issu de l’agriculture biologique française. Une boisson sans alcool, aussi bien pour les enfants que pour les plus grands. Il contient les sucres naturellement présents dans les fruits. Prix public : 3,15 € la bouteille

L’Or espresso

L’Or lance la première capsule aluminium en grande et moyenne surface. Elle offre un espresso encore plus aromatique et intense, sublimé par une mousse onctueuse. Prix public : 5,79 € en format 20 capsules Forza 9 et Ristretto 11 ; 2,99 € en format 10 capsules Espresso grands classiques et 3,19 € en format 10 capsules Espresso Gourmet et Lungo.

CLÉMENT MAROT. I L MET À L’HONNEUR LES BASES DE LA CUISINE Situé en plein cœur de Lille, le restaurant de Clément Marot a ouvert il y a 35 ans. En collaboration avec François Vandeweghe, celui-ci propose une cuisine française traditionnelle. © DR

LE RESTAURANT CLÉMENT MAROT

+

HOUMOUS DE POIS CHICHES GERMÉS. L’houmous

de pois chiches germés Germline contient pas moins de 37,7 % de graines germées. Chouchou de la cuisine orientale et reconnue pour sa richesse en protéines végétales, le pois chiche germé est l’ingrédient star de ce tartinable. Il offre une saveur originale au bon goût de cumin, une texture étonnante croquante et fondante à la fois. Il se consomme en snack, en entrée froide, à l’apéritif, sur des toasts ou en accompagnement d’un plat principal. Prix public : à partir de 3,50 € le pot de 100 g – disponible en magasins bio et chaînes de distribution.

Côte d’Or Encore !

L’Éléphant n’en finit pas de surprendre les papilles et de faire plaisir avec ses trois délicieuses recettes : praliné, lait et noir. Le format « Collection » inclut dans une boîte, les trois variétés. Une recette intense pleine de sensations à déguster seul ou à plusieurs. Prix public : 5,99 € les 158 g pour chaque variété et 11,99 € les 355 g « Collection » et praliné. CHOCOLAT FUMÉ. Chez Arnaud Larher, on fond pour le chocolat fumé, qui révèle des terroirs singuliers, présentés sous forme de macaron ou tablette de chocolat. La fumaison au bois de hêtre est réalisée artisanalement. Des créations audacieuses et subtiles, avec des notes complexes, tantôt fruitées, tantôt avec une légère pointe d’acidité. Prix public : 6,70 € la tablette de 75 g et 1,80 € le macaron www.arnaudlarher.com APEI-ACTUALITÉS

=

LA RECETTE CANARD RÔTI AUX NAVETS

LE CHEF CLÉMENT MAROT

LAURA BÉHEULIÈRE

Toutes les semaines, Clément Marot se rend au MIN (marché d’intérêt national) de Lomme, dans le Nord. C’est le carreau des producteurs que le chef cuisinier lillois apprécie particulièrement, là où les agriculteurs de la région vendent directement leurs produits. En ce mois d’avril, ce sont des épinards et des oignons qu’il est venu chercher. Ils iront très bien avec le canard rôti qu’il compte préparer pour ses clients du midi. Comment compose-t-il ses plats ? « Aujourd’hui, vu mon âge, j’ai mes spécialités. Parmi mes plats favoris, il y a le turbot, la coquille Saint-Jacques, le homard poêlé… Et je propose les recettes en fonction des saisons, assure-t-il. J’ai aussi mes habitudes de fournisseurs, qui me conseillent, proposent tel ou tel produit. » Son restaurant, qui porte son nom, a ouvert en 1982. « Ma cuisine est très classique. C’est une cuisine de grand-père, de grand-mère, estime-t-il. Je mets à l’honneur les bases de la cuisine. On fait nous-même notre fond de cuisson, c’est ce qui nous permet de mettre du caractère dans notre cuisine. Ça a toujours été comme ça : on fait ce qu’on sait faire. »

« COMME DANS UN COUPLE » Et si Clément Marot dit « on » c’est parce qu’en cuisine il n’est

pas seul à porter la toque. Il collabore depuis plus de quinze ans avec un autre chef : François Vandeweghe. Les deux se complètent. Quand l’un est en cuisine, l’autre est en salle, ou au marché. « On sait ce qui fait plaisir à l’autre, ou ce qui le blesse, alors on est toujours bienveillant. C’est comme dans un couple, expliquet-il, et nous ça marche bien ! » Sa femme, d’ailleurs, travaille également pour l’entreprise, en coulisses, à la gestion. Côté salle, ils sont quatre employés, auxquels s’ajoutent les trois employés qui agissent en cuisine.

« LES JEUNES SONT SUPER » Parmi eux, beaucoup de jeunes. « J’ai le talent pour ça ! assure le chef. M’occuper d’eux, leur apprendre le métier. Les jeunes sont super, ils ont plein d’idées. J’ai envie de les aider à accéder au travail. La meilleure façon de les intégrer dans l’entreprise, c’est l’alternance. » Les plus expérimentés travaillent au restaurant en fin de semaine, quand les clients sont plus nombreux. La diffusion du savoir passe aussi par les cours de cuisine, que Clément Marot donne tous les samedis. « Ce sont des cours particuliers mais on peut aussi donner des cours pour les entreprises. » Précurseur, il a commencé à en organiser en 1998 ; aujourd’hui, il assure qu’il peut faire cuisiner jusqu’à 400 personnes en même temps. 

Pour 4 personnes

X 1 canard entier X 8 navets X 2 oignons X 2 carottes X 4 morceaux de sucre X Concentré de tomate X Queues de persil X Thym, laurier X Ail X Sel.

Enfourner le canard pendant 45 minutes à une heure. Pendant ce temps, faire revenir les navets à la poêle dans de l’eau avec un demi oignon, quatre morceaux de sucre et un peu de sel. Ajouter par la suite la graisse du canard sorti du four pour bien les faire confire. Dans une autre marmite, faire revenir deux carottes, le reste des oignons et du beurre. Préparer le canard : séparer les cuisses et les remettre éventuellement au four. Ajouter la carcasse dans la deuxième marmite, avec les carottes, pour faire un fond de canard. Ajouter du concentré de tomate et cinq litres d’eau ainsi qu’une gousse d’ail, des queues de persil, du thym et du laurier. Laisser mijoter durant deux heures. Servir les cuisses de canard avec le fond, et les navets. Ajoutez des haricots verts, des épinards et un gratin de pommes de terre pour une assiette complète.

PRATIQUE Restaurant Clément Marot 16 rue du Pas, 59000 Lille Tél. : 03 20 57 01 10


44 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre de vie

TOURISME BRUXELLES OUVERTURE DES SERRES ROYALES DE LAEKEN

VIEILLE-ÉGLISE VISITE DE LA SÉCHERIE RECQUESSUR-HEM COURS DE CUISINE AVEC LE CHEF HITTOS

LILLE

Bruxelles

JUSQU’AU 05.05 Ouverture des serres royales de Laeken Les serres du château de Laeken, ouvertes au public depuis un siècle, contiennent des merveilles florales et de nombreuses espèces rares. Particulièrement beau en nocturne. De 10 h 30 à 15 h 45 (dernière entrée) ; fermé le lundi. Entrée libre.

Lewarde AULNOYEAYMERIES 16E FOIRE AUX DISQUES

ARRAS LEWARDE EXPOSITION GERMINAL, FICTION OU RÉALITÉ ?

JUSQU’AU 28.05 Exposition Germinal, fiction ou réalité ? Germinal, le best-seller mondial des romans miniers écrit par Zola est-il une pure fiction ou un documentaire littéraire ? C’est l’une des questions que se posent les visiteurs qui viennent au musée. Ainsi, le film Germinal de Claude Berri, sorti le 29 septembre 1993, a suscité un véritable engouement du public pour le monde de la

mine, attirant les foules dans les salles de cinéma de la France entière… mais également au Centre Historique Minier. Tel un prolongement de l’exposition Écrire la mine, l’exposition Germinal, fiction ou réalité ? sera l’occasion pour le public de redécouvrir l’œuvre de l’écrivain français à travers une étude historique et sociale de la mine. 03 27 95 82 82 www.chm-lewarde.com

AulnoyeAymeries

22.04 16e foire aux disques Foire aux disques avec 200 m de tables d’exposants. Apéro-blues : concert à 13 h pendant la foire. Ouverture des portes de 10 à 18 h. Barbecue pendant la Foire... mediaaulnoye.canalblog.com

Vieille-Église 23.04

Visite de la Sécherie L’association « Des racines et des hommes » et ses membres reprennent une fois par mois (le 3e dimanche du mois) leurs visites guidées du séchoir à chicorée de Vieille-Eglise. Rendez-vous à 10 h (rue du Coupevent). Tél. : 03 21 00 83 83.

Recquessur-Hem

27.04 Cours de Cuisine avec le chef Hittos Sur le thème « Le chocolat cuisine et pâtisserie », suivi d’un déjeuner avec sélection de vins. Sur réservation. À 10 h (durée 2 h) - 48 € Informations : 03 21 82 68 29 ou contact@chateaude cocove.com. Site internet : www. chateaudecocove.com Adresse : au château de Cocove, 3 Avenue de Cocove. 62 890 Recques-sur-Hem.

HUNTING GENT. U  N SALON POUR TRAQUER LES DERNIÈRES NOUVEAUTÉS Pour sa vingtième édition, le salon Hunting Gent (B) propose à ses visiteurs un programme varié et des nouveautés les 21, 22 et 23 avril à l’espace Flanders Expo. La vingtième édition de Hunting Gent s’ouvre le 21 avril, avec une prolongation nocturne, jusqu’au 23 avril. © DR VINCENT FERMON

Si les chasseurs belges sont nombreux à traverser la frontière pour pratiquer leur passion en période de chasse, il pourrait y avoir un grand nombre de chasseurs français à effectuer le trajet inverse à l’occasion du salon Hunting de Gand qui se tiendra du 21 au 23 avril. Pour sa vingtième édition, Hunting Gent se présente comme le rendez-vous numéro un du secteur en Belgique. Au fil des années, il est devenu une référence pour les passionnés de chasse du Benelux, ainsi que pour un certain nombre de chasseurs du nord de la France et d’Allemagne de l’Ouest.

LIFESTYLE DU MONDE DE LA CHASSE Les organisateurs du salon de la chasse de Gand entendent proposer une offre large, tant en

PRATIQUE Hunting Gent Flanders Expo (Hall 8), Maaltekouter 1, 9051 Gent. Vendredi 21, samedi 22, dimanche 23 de 10 h à 18 h. Nocturne le vendredi 21 de 18 h à 21 h. Tarifs En ligne : 8 euros Sur place : 10 euros Gratuit pour les moins de 12 ans. Liste complète des exposants sur www.hunting-expo.com

matière d’équipement du chasseur que sur l’offre de destinations, avec de nombreuses nouveautés et quelques exclusivités. Des professionnels seront présents pour exposer littérature, objets d’art, peintures animalières, ou objets de décoration dans un esprit très nature. À l’extérieur, les modes de chasse traditionnels sont à l’honneur, comme les plus confidentiels, au travers de la présentation de races de chiens ou lors de démonstrations de chasse au vol. La chasse à l’arc, qui séduit de plus en plus, devrait être représentée. Un simulateur de tir est également installé pour permettre aux visiteurs de tester leur habileté dans des conditions proches du réel. Hunting Gent 2017 promet donc « le meilleur » aux chasseurs, aguerris ou débutants, sans oublier leurs familles, avec des activités pour tous les âges. 

Des exclusivités dévoilées lors de Hunting Gent 2017 Pour la toute première fois en Belgique, la lunette de visée Digital Scope sera présentée par le fabricant Swarovski. Star du dernier salon IWA de Nuremberg, elle dispose d’une technologie de pointe qui offre un calcul de précision instantané. Dotée d’une connexion Bluetooth, elle permet à l’utilisateur d’enregistrer ses paramètres et préférences depuis un Smartphone. Fabricant d’armes artisanales à Liège, la maison de prestige Lebeau-Courally exposera un

fusil superposé de type Boss/Baron en calibre 28, ainsi qu’un fusil juxtaposé à platines dans les calibres 28 et 410. Importateur de la marque Perazzi, l’armurerie Bliki accueillera pendant le salon Manuel et Rudi Piottin propriétaires de l’armurerie Piotti, ainsi que le directeur général de la marque anglaise de fusils à platines Aya. L’armurerie Bliki présentera quant à elle en exclusivité les fusils des marques Piotti, Aya, Heym, Perazzi, ainsi que les coffres-forts Trezor.


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

45

terre de vie

SORTIES

JARDIN. L  ES GRANDS RENDEZ-VOUS DU PRINTEMPS C’est la saison des fêtes de plantes ! Voici les grands événements du printemps à ne pas manquer pour faire le plein d’inspirations et de découvertes. © UPIXA FOTOLIA – WIKIMEDIA COMMONS/UNUAIGA

EN AVRIL

Du 21 au 23 avril JARDINS EN SEINE, 13E ÉDITION, À SURESNES (HAUTS-DE-SEINE) Cette année, la thématique du concours paysager « Jardin d’ombre et de lumière » permettra aux architectes-paysagistes et écoles de mettre en avant leur créativité en jouant avec les formes et les sources de lumière, autant naturelles qu’artificielles. De magnifiques jardins éphémères à admirer. www.salonjardinsenseine.fr

Du 21 au 23 avril FÊTE DES PLANTES DE SAINTJEAN-DE-BEAUREGARD (ESSONNE) Rendez-vous avec les meilleurs pépiniéristes producteurs européens lors de la plus ancienne et de la plus importante fête des plantes, sur le thème des « Plantes odorantes ». 250 exposants, toutes catégories de plantes, remises de prix pour célébrer la beauté de la Nature .

www.domsaintjeanbeauregard. com/les-rendez-vous/fete-desplantes-de-printemps/

EN MAI

Du 18 au 21 mai

SCÈNES DE JARDIN AU DOMAINE DE LACROIX-LAVAL À LYON (RHÔNE) Cette 3e édition en extérieur accueillera le même thème que son grand frère Jardins en Seine : Jardin d’ombre et de lumière. S’y tiendra également le concours national de reconnaissance des végétaux, organisé tous les deux ans par Val’hor et l’UNEP. Une fabuleuse source d’inspiration déco et aménagement du jardin . www.scenesdejardin.fr

Du 18 au 22 mai

FÊTE DE LA NATURE Près de 5 000 manifestations gratuites sont organisées en Île-de-France.

Programme complet sur www. fetedelanature.com

Du 19 au 21 mai JOURNÉE DES PLANTES DE CHANTILLY (OISE) Un événement de référence dans le monde du jardin depuis plus de 30 ans. 200 exposants et l’excellence des pépiniéristes français. Son slogan : « Jardinez en technicolor, pour un printemps exubérant ! » www.domainedechantilly.com

Les 20 et 21 mai TOPIAIRES, L’ART ET LA MANIÈRE, 9e ÉDITION, AU CHÂTEAU DE LA BALLUE (ILLE-ET-VILAINE, ENTRE RENNES ET SAINT-MALO) Démonstrations, ateliers, conférences, dédicaces… Un événement unique et spécialisé. http://www.la-ballue.com

Du 23 au 27 mai CHELSEA FLOWER SHOW À LONDRES (ROYAUME-UNI) La plus célèbre exposition florale internationale (depuis 1913 !) se tient

chaque année à Chelsea, au cœur de Londres. Une mine d’inspiration sur 45 000 m2, où sont présentées les innovations, les tendances, les nouvelles variétés horticoles, les stars du paysagisme… Près de 160 000 visiteurs attendus. Et vous ? Réservez vos billets sur : https:// www.rhs.org.uk/shows-events/ rhs-chelsea-flower-show

Du 28 mai au 12 juin

PAROLES DE JARDINIERS, DANS LES YVELINES 5e édition de cet événement majeur, sur le thème « Jardins de voyageurs » : 60 jardins s’ouvrent au public par le biais de visites, ateliers, jeux, spectacles et autres expositions, soit plus de 115 animations concoctées pour les férus de jardinage. Au total, 439 rendez-vous avec des jardiniers particuliers, amateurs ou professionnels en charge de grands domaines, sont proposés durant trois week-ends exotiques ! www.paroles-de-jardiniers.fr

EN JUIN

Du 1er au 4 juin

JARDIN AUX TUILERIES À PARIS Jardins éphémères, acteurs de l’art de vivre et du jardin, innovations, tendances, ateliers et conférences… La 14e édition s’annonce aussi époustouflante que les précédentes, toujours selon le leitmotiv « Que la nature en ville enchante votre quotidien ». www.jardinsjardin.com

Du 3 au 5 juin

RENDEZ-VOUS AU JARDIN, 15E ÉDITION, PARTOUT EN FRANCE, CETTE ANNÉE SUR LE THÈME « LE PARTAGE AU JARDIN » Partages d’espaces pour jardiner, de graines ou de plantes, mais aussi partages de savoirs, de savoir-faire, de moments de plaisir et de découvertes. Visites guidées, démonstrations, expositions, promenades musicales, jeux/ concours… Toutes les informations sur www. rendezvousauxjardins.fr CLAIRE LELONG-LEHOANG APEI-ACTUALITÉS


46 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

terre de vie

PATRIMOINE

BOURGHELLES

LILLE

ARRAS

Si la ferme Sainte-Barbe est en brique, le porche-pigeonnier a été particulièrement bien soigné avec son porche en anse de panier ourlé de pierre. © DR

LOUIS XIV  La construction de la ferme Saint-Barbe remonte à cette époque. 1706  peut-on lire sous la corniche du pigeonnier. C’est l’année de la reconstruction de la ferme.

Un Gaec à Sainte-Barbe Dès 1986, Gérard Masquelier créait un Gaec avec son fils Chistian, né en 1953 (à gauche). Sur les 40 hectares d’alors, vivaient une vingtaine de laitières, 60 cochons gras. Élevant parallèlement 60 cochons gras, Gérard a lancé la culture des endives. Né en 1964, Alain (à droite), marié à Catherine Mallevay, a pris la place de son père dans le Gaec en 1989. Lors du départ à la retraite de Chistian en 2014, son épouse Monique, née Rogier, lui a succédé dans la gérance du Gaec. Les dernières vaches laitières sont parties cette année-là. À côté des céréales, de la betterave et du maïs-grain, l’endive vendue directement sur le marché de Phalempin monopolise un hectare et demi pour une production de 30 tonnes.

MICHEL CRESPY

Telle une forteresse en avant-poste, elle semble veiller sur l’entrée de la commune de Bourghelles. De fait, elle fut sans doute durant plusieurs siècles le siège de ce fief tenu de la seigneurie de Pottes, comme disent les historiens, c’est-à-dire dépendant de cette ancienne commune belge aujourd’hui rattachée à Celles. Ses hauts murs éclatent de blancheur. Ils sont en brique mais la chaux donne toute sa noblesse à la ferme Sainte-Barbe. Sous la corniche du pigeonnier, on peut lire la date de 1706. Selon les écrits de la Société historique du pays pévélois, cette ferme, une des plus remarquables de la contrée, a « subi très peu de modifications depuis sa reconstruction au début du XVIIIe siècle ».

BOURGHELLES. LA FERME DE 1706

EN 1516, LE CENSIER S’APPELLE ALYANNE DAMIDE L’histoire de la ferme SainteBarbe est plus ancienne que celle de son corps de logis et de ses bâtiments agricoles qui dessinent comme un grand polygone. On connait même le nom du censier qui l’exploitait en 1516, Alyanne Damide. Après être restée longtemps dans cette famille, la ferme est passée entre les mains des Delos. L’actuelle occupante de la ferme, au 1, rue Nationale, est née Marie-Paule Delecour. Elle représente la quatrième génération de cette famille issue du couple Delecour-Gahide. Ses cinq enfants représentent la cinquième génération, ses deux garçons, Christian et Alain Masquelier, ayant pris le relais pour l’exploitation de l’actuel Gaec

Sainte-Barbe, géré officiellement par Alain et sa belle-sœur Monique depuis le départ à la retraite de Christian. Cette histoire débuterait à la Restauration avec Charles Delecour, né en 1796 dans une famille d’agriculteurs de Cysoing. Il se marie avec Louise Gahide. Agriculteur mais aussi fabricant d’huile, il fut maire de Bourghelles. Marie-Paule Delecourt-Masquelier en sait davantage sur la génération suivante, celle de ses grands-parents, Henri et Rosalie, mariés en 1866, sous Napoléon III, et à la tête d’une famille

En Pévèle, la construction de la ferme Sainte-Barbe remonte à Louis XIV. Depuis cinq générations, la même famille a veillé à la préservation de ce patrimoine. de neuf enfants : « Leur ferme à six chevaux rassemble alors 80 hectares. Deux de leurs garçons reprirent dans un premier temps la ferme, Jules et Charles, le petit dernier, né en 1891 ». MariePaule, fille de Jules, a conservé le contrat de mariage établi le 30 août 1923 par le notaire de Cysoing entre Jules Delecourt et Léonie Masquelier, sa maman décédée centenaire en 1999. En cette année 1923, Jules, né en 1876, a 47 ans. Vaisselle ou linge, les biens mis par chaque époux dans la corbeille sont soigneusement répertoriés. Jules apporte

essentiellement « la moitié lui appartenant indivisément avec son frère M. Charles Delecourt… dans tout l’avoiement de la ferme qu’ils exploitaient ensemble à Bourghelles, ledit avoiement d’une valeur de 54 000 francs ». Il s’agit du bétail de la ferme de Sainte-Barbe.

TROIS JUMENTS POUR TRAVAILLER 40 HECTARES Cette même année 1923, Henri et Rosalie ont pu acheter le corps de ferme à la famille Daverne. Hélas, Henri meurt. Rosalie continue d’habiter Sainte-Barbe

avec Charles et sa famille, Jules s’installant dans une maison voisine. À la mort de Rosalie, en 1939, Charles décide de partir pour Mouchin où il reprend la ferme des parents de son épouse, Lucette. En 1942, Jules vient habiter Sainte-Barbe avec Léonie, le couple exploitant donc désormais seul une ferme réduite à 40 hectares, trois juments, Lisette, Carmen ou Sophie, suffisant à la besogne. « J’avais onze ans quand mes parents sont arrivés ici avec leurs trois filles, se souvient Marie-Paule. Ils vendaient à la ferme le lait et le beurre de leurs huit ou neuf vaches, également des oies, des canards et des poules. » Et puis, il y a eu la Foire aux plaisirs de l’été 1950. Une kermesse organisée dans une école. Ce jour-là, Marie-Paule a rencontré Gérard Masquelier. Deux ans plus tard, ils se mariaient. Christian, AnneMarie, Colette, Nicole et Alain allaient grandir dans une ferme qui se mettrait progressivement à l’heure du XXe siècle en pariant sur les endives ou les cochons gras tout en gardant son beau cachet hérité du XVIIIe. 


TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017 |

terre de vie

MÉDIAS | LA SÉLECTION DE LA SEMAINE SORTIE

DIMANCHE 23.04

Au Centre historique minier à 16 h 00 TERRILS : DU NOIR AU VERT Réalisé par Nicolas Cailleret. Découvrez comment la nature a relevé le plus incroyable des défis en partant à la reconquête des terrils. Vierge de toute vie à leur origine, ils abritent aujourd’hui une vie animale et végétale surprenante. Bouleaux, pommiers, mais aussi crapauds, renards ou encore lézards rencontrés en chemin raviront toute la famille. En première partie, diffusion de quatre courts-métrages réalisés au Centre historique minier par les élèves de première L du lycée Rimbaud de Sin-le-Noble dans le cadre du festival « Musées (em) portables. » Centre historique minier Fosse Delevoye - Rue d’Erchin 59287 Lewarde. Infos : 03 27 95 82 86 TÉLÉVISION

VENDREDI 21.04

Sur France 3 à 20 h 55 THALASSA : VIVRE DE LA MER, UN DÉFI QUOTIDIEN Plus qu’un métier, c’est un choix de vie ! Un quotidien extraordinaire, fait de plaisirs, de contraintes et de dangers, dont nous ignorons tout. Pourtant, que ce soit à la maison ou au restaurant, c’est le fruit du travail des pêcheurs qui figure en bonne place sur nos tables. C’est grâce à eux que chaque français consomme chaque année 35 kg de produits de la mer en moyenne ! Quel chemin ont-ils parcouru avant d’arriver dans notre assiette et au prix de quels efforts ? En Bretagne, en Normandie, en Charente-Maritime, ou sur les côtes du Maroc, nous allons découvrir la « vraie vie » de tous ceux qui travaillent en mer pour notre plaisir.

MERCREDI 26.04

ROIS DE LA VENTE ET PETITS GÉNIES : 10 JOURS DE FOLIE À LA FOIRE DE PARIS Sur TMC à 20 h 55 Réalisé par Alicia Castanheira.

Créée il y a 112 ans, la Foire de Paris est une énorme machine de guerre, qui s’étale sur 200 000 m2 et accueille chaque jour 50 000 personnes. Du bricolage à la déco, en passant par la gastronomie, l’ameublement ou les gadgets en tous genre, on trouve de tout, même une véritable maison construite spécialement pour l’occasion. 90 % des visiteurs se laissent séduire par un achat, le budget moyen étant de 450 euros. Mais la Foire de Paris, c’est aussi le concours d’inventions le plus réputé de France : l’incontournable concours Lépine. Depuis 1904, ce concours révèle les innovations de demain. Parmi les concurrents, Xavier, qui espère que ce concours changera sa vie. Grégory, quant à lui, a installé son camion pizza sur le parking. Son objectif est de vendre 500 pizzas par jour.

VIDÉO À LA DEMANDE CALAIS, LES ENFANTS DE LA JUNGLE De Thomas Dandois et Stéphane Marchetti. 2,99 € Rafi, Salman, Saïd ou Ali ont moins de 18 ans. Ils viennent d’Afghanistan, de Syrie ou du Pakistan. Après des mois d’errance, fuyant les combats dans leurs pays, ils se sont retrouvés bloqués à Calais, où ils tentent aujourd’hui de survivre, en attendant mieux. Leur rêve : rejoindre l’Angleterre. Leurs moyens : grimper dans des containers ou se glisser sur les essieux des remorques, au péril de leur vie. Comment ces mineurs isolés ont-ils été pris en charge dans la « jungle » du nord de la France, aujourd’hui le plus grand bidonville d’Europe ?

PETITE ET GRANDE HISTOIRE DE LA CAMPAGNE D’ÉGYPTE SAMEDI 22.04

De David Downing, Le Cherche Midi, 352 pages, 22 €.

Que diriez-vous d’un voyage dans le temps, dans le Berlin d’avant-guerre ? C’est le thème abordé par David Downing dans Zoo station. Il met en scène John Russel, journaliste britannique expatrié en Allemagne en 1939 et ancien communiste. Sa vie est en Allemagne : son fils y grandit et sa petite-amie, actrice, travaille dans le milieu du cinéma et du théâtre. Alors qu’il apprend le suicide d’un collègue journaliste, Russel est contacté par un

MÉTÉO | TENDANCES DE LA SEMAINE VENDREDI 21 AVRIL 4°

Vents

15°

Ouest 20 km/h

3/4 Rafales 06h42 20h52

04h30 14h41

Précipitations

Humidité

Déficit Hydrique

ETP

0.73 mm

79%

-2 mm

1.7 mm

SAMEDI 22 AVRIL

3/4

Vents

12°

Nord-Est 10 km/h

Rafales 06h40 20h53

05h01 15h51

DIMANCHE 23 AVRIL 2°

Vents

12°

Sud-Est 10 km/h

3/4 Rafales 06h38 20h55

05h30 17h04

LUNDI 24 AVRIL

3/4

Vents

16°

Sud-Ouest 30 km/h

Rafales 06h36 20h56

05h58 18h20

MARDI 25 AVRIL

ÉPISODE LA CONQUÊTE sur Arte, à 20 h 50. Après avoir reconstitué la campagne de Napoléon en Russie, Fabrice Hourlier signe une nouvelle fresque foisonnante, alliant rigueur historique et animations spectaculaires, sur l’expédition militaroscientifique menée par Bonaparte en Égypte entre 1798 et 1801. Zoom sur quatre épisodes oubliés de cette épopée.

CARRÉ ET PYRAMIDES Après la prise d’Alexandrie, les troupes françaises, bravant la chaleur étourdissante du désert, progressent en direction du Caire. Alors que les tombeaux des pharaons se découpent dans le lointain, les soldats buttent sur les armées des princes mamelouks - qui exercent le pouvoir en Égypte au nom du sultan ottoman - à Embabey, le 21 juil-

2/4

Vents

Nord-Ouest 30 km/h

Rafales 06h34 20h58

06h26 19h39

MERCREDI 26 AVRIL

let 1798. Pour renverser la supériorité numérique de ses adversaires, le stratège Bonaparte imagine une redoutable technique militaire : celle du carré d’infanterie, constitué de rangées de fantassins en ordre serré, encadrant les civils, les bagages et les généraux. Malgré leur bravoure, les mamelouks se désagrègent sous le feu incessant, et sur tous les fronts, des baïonnettes françaises. Bilan : trente soldats tricolores tombés au champ d’honneur, contre vingt mille pour l’ennemi. Baptisée « bataille des pyramides », cette victoire assurera la gloire de Bonaparte et de sa formation de combat MANON DAMPIERRE

2/4

Vents

Rafales

10°

Nord-Ouest 30 km/h

40 km/h

Vents

Rafales

10°

Ouest 20 km/h

06h32 21h00

06h57 20h59

JEUDI 27 AVRIL

2/4

06h30 21h01

07h31 22h19

STATISTIQUES | MÉTÉO AGRICOLE TEMPÉRATURES

PRÉCIPITATIONS

PHÉNOMÈNES

Mini : 3°C

cumul : 60 mm sur 30 jours

brouillard : 4 jours

Maxi : 8°C

nombre de jour > 5 mm : 4

neige : 3 jours

MOYENNE : 5,5°C

nombre de jour > 10 mm : 2

insolation : 52 heures

Moyennes sur Cambrai en avril sur 30 ans

DICTON | DE LA SEMAINE Quand Avril est froid et pluvieux, les moissons n’en vont que mieux.

LIVRE. U  N JOURNALISTE AU CŒUR DE LA TOURMENTE ZOO STATION

47

agent russe pour écrire une série d’articles à la gloire du régime nazi. Hésitant, Russel accepte l’offre et se retrouve bientôt au milieu d’une « guerre » entre les services secrets russe, anglais et allemand. David Downing inscrit ce thriller dans la pure tradition des romans d’espionnage. L’ambiance très cinématographique, captivante, fait référence à Hitchcock. David Downing a déjà prévu une suite : Station Silésie, qui poursuivra l’aventure de Russel dans cette Europe au bord du chaos. E.F.

ÇA C’EST PASSÉ | 21 AVRIL 753 AV. J.-C.

Fondation légendaire de Rome LE 21 AVRIL DE L’AN 753 AVANT J.-C.Date mémo-

rable dans l’histoire de l’Occident : Rome a été fondée ce jour-là par Rémus et Romulus, descendants du Troyen Énée et de Vénus. C’est du moins la légende qu’exposera plus tard le poète Virgile dans L’Énéide... Après quelques péripéties également légendaires comme l’enlèvement des Sabines et le viol de Lucrèce, la cité chasse son dernier roi, Tarquin le Superbe, et devient une République sénatoriale. L’Histoire nous enseigne que la Ville éternelle est née sur le Tibre, du regroupement de plusieurs villages établis sur trois collines : l’Esquilin, le Caelius et le Palatin (ou palatium, d’où nous vient le mot palais). Quatre autres collines sont plus tard adjointes à la ville : le Capitole, le Quirinal, le Viminal et l’Aventin. L’ensemble urbain prend alors le nom de Rumon (la « ville du fleuve »), d’où nous vient le nom actuel de Rome.


48 | TERRES ET TERRITOIRES | 21 AVRIL 2017

rencontre

SUR LE WEB, r etrouvez Philippe Olivier, maître fromager du Pas-de-Calais sur notre site : www.terres-et-territoires.com

LE FROMAGE COMME LÉGION « IL Y A DES POSSIBILITÉS ÉNORMES À CONDITION DE MAINTENIR LES RACES LOCALES ET LES TERROIRS. » Maître fromager du Pas-de-Calais à la renommée mondiale, Philippe Olivier vient d’être décoré de la Légion d’honneur. SIMON PLAYOULT

Des tables de l’Élysée à celles de la famille royale d’Angleterre en passant par les buffets prestigieux de Bora Bora, de Dubaï ou de Singapour… Philippe Olivier a parcouru le monde entier pour livrer les fameux plateaux de fromages qui ont fait sa réputation. Ils sont tous affinés dans sa petite boutique de la rue Adolphe Thiers de Boulognesur-Mer (62), là où tout a commencé pour le maître fromager régional connu à l’international.

DU FROMETON ARTISANAL, SINON RIEN La famille Olivier est fondue de fromages. Fils et petit-fils de fromagers, Philippe Olivier n’avait pas pu reprendre l’affaire familiale située en Normandie, promise à son frère aîné. Après s’être formé au métier à Paris, à Rambouillet ou encore à Cannes, il installe sa fromagerie en décembre 1974 dans une ancienne boucherie de la ville fortifiée. Notre passionné a alors 24 ans. « J’ai pris le pari, sourit Philippe Olivier. C’était avantgardiste, il n’y avait pas de bou-

tique spécialisée dans le Nord-Pas de Calais ». Son credo : s’approvisionner uniquement en fromages de terroir, façonnés de manière artisanale, à l’époque où les fromages industriels connaissent leur apogée. Philippe Olivier les fait ensuite vieillir avec minutie pour affiner leur goût et les revend à l’unité ou en plateaux diversifiés. « Grâce à mes différentes formations sur le territoire, j’avais un tas d’adresses de producteurs partout en France », indique le fromager. Un panel de variétés et un savoirfaire qui ont rapidement attiré des clients du Boulonnais, de la région et de Navarre.

LES PREMIERS FROMAGES AU LAIT CRU DU ROYAUME Victime de son succès, la fromagerie embauche trois salariés un mois après sa création. Elle fournit en quelques années plusieurs restaurants de la ville ou de la côte d’Opale et exporte ses plus beaux spécimens. Même les Britanniques, par l’odeur alléchée, se prennent à délaisser leur cheddar ! « Le prince Charles, qui avait eu l’occasion de goûter nos produits, nous a obtenu l’autorisation d’ex-

PHILIPPE OLIVIER EN QUATRE DATES 1974. Ouverture de la première fromagerie à Boulogne-sur-Mer.

1996. « Meilleur ouvrier de

France » et trophée Rabelais de « Meilleur fromager de France ».

porter outre-Manche, dévoile Philippe Olivier. Nous sommes les premiers à avoir vendu des fromages au lait cru en Angleterre ». La notoriété du magasin dépasse alors les frontières. Les échanges commerciaux fleurissent avec tous les pays d’Europe, mais aussi avec le Moyen-Orient et la Chine. Le maître affineur français se retrouve même en couverture de journaux asiatiques. « Lorsque nous livrons des restaurants à l’étranger, nous nous rendons sur place pour former le personnel à la façon de confectionner un plateau et enrichir leurs connaissances sur les fromages », explique-t-il. Après avoir porté haut et fort les couleurs de la gastronomie française à travers le monde, Philippe Olivier a transmis, en 2010, sa société à son fils Romain, fidèle lui aussi à la tradition familiale. Elle compte désormais quatre bou-

2010-2015. Philippe

Olivier occupe le poste de président des Fromagers de France.

tiques (Boulogne, Lille, Lens et Calais) et 30 salariés.

« L’ABOUTISSEMENT D’UNE VIE » Aujourd’hui retraité, Philippe Olivier n’en reste pas moins un mordu de Maroilles, de Boulette d’Avesnes ou de camembert de sa région natale. Il consacre son temps libre à l’écriture de livres, entièrement dédiés aux fromages bien sûr. Huit ouvrages sont déjà sortis, comme Fromages des pays du Nord, Les outils du fromager ou encore Les fromages de Normandie, hier et aujourd’hui, en novembre dernier. Un nouvel écrit, intitulé Inspiration fromagère, est en cours d’écriture. Prévu pour la fin d’année 2017, il présentera 50 modèles de plateaux de fromages. Preuve que la passion est toujours là. Un engagement permanent qui a valu à

2017. Il est décoré de la Légion d’honneur par le ministre de l’Agriculture.

Philippe Olivier la plus haute distinction de l’État. Le célèbre fromager du Pas-de-Calais a en effet été décoré de la Légion d’honneur le mois dernier. Stéphane Le Foll en personne a fait le déplacement dans la cité portuaire pour lui remettre les insignes officiels. « J’étais heureux, avoue celui qui est également chevalier de l’Ordre du mérite agricole. C’est l’aboutissement d’une vie ». De cette médaille, Philippe Olivier n’en fait pas pour autant tout un fromage. Fervent défenseur du métier de crémier fromager, il profite de cette consécration pour faire passer un message. « Le monde entier nous envie nos produits laitiers, assure-t-il. Il y a des possibilités énormes à condition de maintenir les races locales et les traditions des terroirs ». Cette leçon (de vie) vaut bien un fromage, sans doute.

Terres et Territoires  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you