Page 1


SOMMAIRE & ÉDITO SOMMAIRE/ÉDITO LA PAROLE DU RABBIN PENSÉES SUR TICHRI NOTRE COMMUNAUTÉ EN MOUVEMENT REGARDS CROISÉS LA CULTURE DANS TOUS SES ÉTATS PAGE DES GRANDS HOMMES ISRAËL, NOTRE CONNEXION LA PAGE CULTUELLE

1 2 2-3

..........................................................................................................

1

Le mot du Président

................................................................................

..........................................................................

........................................................................................

4à7 8-9

........................................................................................

10-11 12 13-14 15-16

....................................................................................

....................................................

....................................

....................................................................

Directeur de Publication : Olivier CUOQ Commission de Rédaction : Jacques BENCHIMOL, Hélène SABBAH, Jean-Marc HALIMI Si vous désirez passer de la publicité ou des annonces dans le prochain numéro contactez le secrétariat du CIV au 04 78 84 04 32 civmalherbe@yahoo.fr

Chèr(e)s ami(e)s, Notre société évolue sans cesse. Elle-même et ses différentes composantes, dont nous faisons partie, ne cessent de changer, modifiant nos propres comportements. Vos dirigeants communautaires vous Ie diront tous: "OU sommes-nous ? OU allons-nous ?" De plus en plus, notre vie actuelle s'inscrit dans un avenir fait d'une succession d'instants, que nous voulons vivre intensément, dans une attitude vis a vis du temps qui s'avère consumériste et acharnée, dans une angoisse de ne jamais en avoir assez et dans une fuite en avant désespérée. Construire un avenir sur la durée n'est plus à la mode, ou plus inquiétant, n'est plus a notre portée. Vivre un futur de l’instant, fait d'immédiatetés juxtaposées, sans projet, est devenu Ie lot quotidien de notre monde contemporain. Notre société s'affiche actuellement très nihiliste du temps présent construit à partir du passé. II en est de même de notre espace, qui nous semble, à nos yeux, toujours trop petit. Si notre temporalité actuelle ne nous suffit plus, Ie lieu de notre vie ne nous apparait en effet, lui non plus, jamais assez grand. Nous cherchons alors désespérément à l’agrandir (déplacements réels ou virtuels, voyages à l’étranger…).

Imprimerie en France

Le peuple juif, inventeur de la religion du temps, nous rappelle à l’ordre. II nous demande d'arrêter cet accompagnement complice.

Consistoire Israelite de Villeurbanne

Nos sages nous enseignent que toutes nos fêtes et notamment celles liées à la célébration d'événements anciens, doivent être vécues comme si nous-mêmes y étions présents, temporellement et physiquement.

4, rue Malherbe - 69100 Villeurbanne Tél. 04 78 84 04 32 - Fax 04 78 68 62 67 civmalherbe@yahoo.fr - www.consistoirevilleurbanne.org

Faire du passé, l’instant présent pour construire notre futur, voila quelque chose de profondément révolutionnaire.

Synagogue / Centre communautaire Rabbinat et Talmud Thora : M. le Rabbin Eliyahou DAHAN - Tél. 04 37 43 69 60

Aumônerie des prisons Armand ELFY, Elie ZEKRI, et Roger OUAKNIN visiteur

Conseil d’administration Président Vice-président Secrétaire générale Secrétaire adjoint Trésorier principal Trésorier adjoint

Olivier CUOQ Norbert SPORTES Edith DAHAN Serge ALLOUCHE Hervé HABIB Marc KNAFOU

Comité Hélène SABBAH, Jean-Marc HALIMI, Jo BENHAMOU, Prosper KABALO, Yves SEMHOUN, Jacques BENCHIMOL, Marc GHRENASSIA, Francis GHRENASSIA, Edgar ELBAZ, Marc GUEDJ, Stéphane HAZOT

Profitons de ces fêtes de Tichri, pour nous arrêter un moment, nous extraire du temps dit réel et nous refugier dans nos foyers et nos synagogues, pour y construire avec nos familles, nos amis et notre communauté, un monde et un avenir a visage humain, fait pour durer. Voila l’une des missions essentielles de votre communauté. Qu'elle puisse vous permettre de vous reconstruire et être le lieu d'un temps de réconfort, de sérénité et de sens retrouve. Que cette année 5770 soit scellée de la réalisation de tous vos souhaits, d'une grande prospérité, d'une bonne santé pour vous, toutes vos familles et toute la Communauté d'Israël.

Olivier Cuoq Président du CIV

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


2

LA PAROLE DU RABBIN

Pensées

Le mot du Rabbin Le mois de Tichri, mois de la Techouva

sur tichri Des cris…aux chants

Rabbenou Yona rapporte dans son livre «Les portes du repentir» une parabole qui décrit la situation de l'homme qui refuse de faire Techouva. Dans une cellule de prison, plusieurs détenus s'organisent pour s'évader. Après avoir creusé un long tunnel, ils prennent tous la fuite. Tous sauf un. Le gardien arrive dans la cellule et plutôt que de féliciter le détenu, il le frappe avec son bâton, et lui dit : “Imbécile! Pourquoi ne pas avoir pris la fuite avec les autres prisonniers ?” A première lecture, on ne voit pas vraiment le rapport avec la Techouva ; cependant Rabbenou Yona nous livre ici un grand secret: Ce qui empêche l'être humain d'entreprendre un retour vers HACHEM, c'est l'impression de se sentir prisonnier de ce qu'il est, l'illusion d'être forcé de vivre dans les mêmes conditions qu'hier. Pourtant le tunnel est grand ouvert devant nous, mais le mauvais penchant nous fait croire que nous n'en sommes pas capables. Depuis Roch Hodech Eloul jusqu'à Yom Kippour, HACHEM se rapproche de nous, Il frappe à notre porte; à nous de Lui répondre en Lui ouvrant la porte de nos cœurs, d'autant plus que durant cette période on pourra atteindre facilement la Techouva par Amour dont nos Sages disent «qu'on considèrera que toutes les fautes commises dans le passé sont désormais des Mitsvoth.

KETIVA VAH'ATIMA TOVA à toute la communauté.

Rav Eliyahou Dahan Rabbin du CIV

I

l y a d’ abord ; le CRI du CŒUR. Le SON du CHOFFAR de ROCH HACHANA ressemble à une plainte, des gémissements, des sanglots : ABBA, ABBA, ATSILENI : Papa, Papa …. Sauve-moi. J’ai oublié ta langue, alors je t’implore du plus profond de mon cœur. Accorde nous une bonne et douce année. De l’étroitesse je t’appelle, réponds moi dans la largesse. Cette année qui débute par un CHABBAT sera plus joyeuse et plus lumineuse que toutes celles qui l’ont précédé. La MENOUHA (sérénité) accordée par D’… dès le premier jour de l’année annonce des jours exceptionnels. 5570 : GUEMATRIA (valeur numérique). Nous devons tous diffuser le judaïsme et la torah au delà de toutes les limites du temps et de l’espace. Alors, MACHIAH VIENDRA. Après le cri du cœur de Roch Hachana, il y a le CRI de L’AME de YOM KIPPOUR. Le niveau le plus haut de L’AME nommé dans la kabbale, YEHIDA CHE BENEFECH, s’exprime le jour le plus sacré de l’année, le résultat est que tous se précipitent à la CHOUL et tous sont pardonnés. Un son long du CHOFFAR (Tékia) scelle le plus grand jour de TECHOUVA retour vers D’…. Et vers son essence profonde. Les cris d’amertume font place aux CRIS de JOIE de SOUCCOT. Cette joie brise toutes les barrières. Tout devient POSSIBLE, tout est merveilleux. On vit dans la soucca. On agite les 4 espèces (loulav, étrog, adars et saule) et ainsi on éveille la profonde unité qui en vérité nous anime. C’est le moment rêvé pour faire la paix avec son ami, son frère, son épouse, sa famille et sa communauté. Ainsi les murs de l’incompréhension se cassent, on retrouve toutes les vraies valeurs qui se nomment AMOUR, FRATERNITE, UNITE. Et c’est avec cette UNITE que nous entamons les chants de JOIE de SIMHA TORAH, dans une parfaite égalité. Quand on danse, il n’y a aucune différence entre un JUIF et un AUTRE. Sur la tombe du ARIZAL AKADOCH (rabbi Isaac Louria), il est écrit : Je prends sur moi la MITSVA POSITIVE d’aimer mon prochain comme moi-même. On peut le crier, on peut le chanter, l’essentiel est de la pratiquer. BONNE FÊTE ET DOUCE ANNEE A TOUS Elie Zekri

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


PENSÉES SUR TICHRI

3

La Téchouva est-elle nécessaire

pour que nos péchés soient expiés le jour de Kippour ?

L

a majorité de nos sages affirment qu’elle l’est. Cependant, Rabbi Yéhoudah Hanassi soutient la thèse disant que s’il est vrai que la Téchouva permet à l’homme d’atteindre un degré élevé d’expiation, celle-ci nous est tout de même accordée – à un autre niveau – par le biais de la sainteté apportée par Yom Kippour.

Dans la Michna, Rabbi Yéhoudah et les sages s’accordent, en fait, à dire que c’est bien la Révélation de D-ieu le jour de Kippour qui nous apporte le pardon. Néanmoins Rabbi Yéhoudah pense que le pardon est effectif spontanément. Tandis que les autres sages soutiennent que la Téchouva est un préalable pour que Kippour fasse son effet. L’expiation implique que toutes les mauvaises actions de l’homme soient pardonnées. Mais audelà de l’idée d’absolution, l’expiation suppose en réalité que l’âme de la personne devienne pure. La Téchouva apporte ce type de nettoyage où toutes les taches causées par nos péchés sont effacées. Dorénavant, ces actes pourront – selon le degré de Téchouva – être considérés comme des mérites. Mais comment Yom Kippour peut-il avoir l’effet d’effacer nos actes sans que nous fassions le moindre effort ?

d’une telle nature ne pourrait être créée par les actes des hommes. Elle ne dépend pas de l’état de notre service de D-ieu. Ce lien privilégié existe uniquement en vertu de la nature de l’âme – parcelle de l’Essence du Divin. A ce niveau, le rapport ne pourra jamais être affaibli, même pas par les péchés. Il restera intact et la Téchouva (ou son omission) ne changera rien à son intégrité. Ainsi, compte tenu de cette relation singulière avec Hachem, l’aura de Yom Kippour est seule suffisante pour offrir l’expiation. Le jour de Kippour, ce lien essentiel avec D-

ieu se révèle chez chaque Juif. Et c’est parce qu’il est si fort que les péchés se trouvent effacés spontanément. Les taches qui marquent l’âme disparaissent aussi. En résumé : les niveaux inférieurs de notre liaison avec D-ieu nécessitent que nous fassions Téchouva. Mais si nous souhaitons nous placer sur le plan de la dimension la plus profonde de notre existence – celle qui reste intègre en dépit de nos actes – Kippour apportera par lui-même l’expiation. Likouté Si’hoth Vol IV

Le lien du Juif avec D-ieu existe à différents niveaux. Le premier est celui produit grâce à la pratique des Mitsvoth. Lorsqu’un Juif manifeste la volonté d’obéir aux lois de Dieu, il crée une connexion avec l’Au-delà. La Téchouva engendre un degré supérieur de lien. Lorsqu’un Juif transgresse un commandement Divin, sa relation avec D-ieu s’en trouve affectée. L’élan issu de l’impulsion de la Téchouva rétablit la liaison. Cependant, ceci n’est encore qu’une expression limitée de notre union avec D-ieu. Le niveau suprême est le lien intrinsèque de l’âme avec l’Essence de D-ieu. Cette relation est au-delà de toutes les limites ; elle transcende tout autre type de relation, même celle produite par la Téchouva. Une union

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


4

NOTRE COMMUNAUTÉ EN MOUVEMENT

Fête de fin d'année

du 21 juin 2009

S

elon l'avis de tous ceux qui sont venus à notre fête de fin d'année du 21 juin 2009, au stade du loup pendu de Rillieux, les activités proposées et leur cadre très champêtre ont été à l'origine d'une très vive satisfaction.

Une coorganisation des 3 communautés de Rillieux, Neve Shalom et du CIV/ CCJV dans une volonté commune d'efficacité fédérative, a permis de rassembler plusieurs centaines d'adultes mais surtout d'enfants, heureux de se retrouver dans une ambiance détendue et joyeuse. Merci à tous les bénévoles qui dès 6h00 du matin, n'ont pas hésité à prendre sur eux de mener à bien cette manifestation, inscrite depuis des années dans le socle communautaire.

Cérémonie des Bnoth Mitsva

du 28 juin 2009

R

éitérant pour la deuxième fois la cérémonie des Bnoth Mitsva, après une première tentative en 2006, on peut aujourd'hui affirmer qu'au vu de la salle des fêtes du CIV, pleine d'une assemblée enthousiaste, mesdemoiselles Elsa GROSSMANN et Shoshana CUOQ ont été à la hauteur de l'idée qu'on peut se faire de la place de la femme dans le Judaïsme. En présence de Mr le Grand Rabbin Régional Richard WERTENSHLAG, qui nous a fait l'honneur de partager cet instant de joie solennelle, de leur professeur Mme ELHADAD avec laquelle, elles ont préparé toute l'année ce grand moment, ces deux jeunes filles accompagnées de leurs familles respectives et de leurs amis, ont lu avec beaucoup d'émotion et de conviction, un discours d'engagement tant religieux que communautaire. La simh'a était d'autant plus grande que toute l'assemblée sous la houlette de notre Hazan Simon OHAYON n'a pas hésité à se joindre aux chants chaleureux et entraînants. Gageons qu'à l'avenir, cette cérémonie se poursuivra une à deux fois l'an. Olivier CUOQ

Olivier CUOQ

Maccabiades

du 7 juin 2009

P

réparées depuis des mois par la Communauté de CHAARE TSEDEK du 8ème arrondissement de Lyon, en collaboration avec le Maccabi, les Maccabiades se sont déroulées cette année le 7 juin 2009 au stade de Gerland. Une journée formidable, qui rassemblant nos enfants des Talmud Torah de toutes nos communautés régionales, jusqu'à celle de Valence qui n'a pas hésité à affréter un car à 2 étages, a permis à chacun d'entre nous de retrouver des amis ou de la famille dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Un Quizz-Torah, un tournoi de football, une buvette et autres stands, ont contribué à faire de cet évenement annuel, une vraie réussite qui s"inscrit dans l'espérance qui doit toujours resté active, que nos communautés restent fortes en restant unies.

Olivier CUOQ

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


NOTRE COMMUNAUTÉ EN MOUVEMENT

5

Venue du Grand Rabbin de France Gilles Bernheim le 7 mai 2009 A l'occasion de l'intronisation du nouveau rabbin NEZRI au Consistoire Israélite Sépharade de Lyon, Neve Shalom, le Grand rabbin de France Gilles BERNHEIM nous à fait le plaisir et l'honneur de nous rendre visite, en notre Synagogue de la Fraternité à Villeurbanne, le 7 mai à l'office de Chaarith. Notre synagogue, pleine de fidèles de notre communauté mais aussi des oratoires environnants, montre à quel point, cette première visite du nouveau Grand Rabbin de France a été grandement appréciée. A l'issue de l'office, un petit déjeuner a permis à chacun de l'approcher et de partager quelques mots avec lui. Enfin, une réunion plus formelle d'échanges entre Mr Gilles BERHEIM, les membres de notre Conseil d'Administration, Mr le Grand Rabbin régional Richard WERTENSCHLAG et le Président du CIRRAC Mr Marcel DREYFUSS, a clôturé cette visite pleine de promesses quant à un futur travail commun.

Nouveau porte drapeau M. André AZOULAY Le 16 février 2009, nous quittait notre regretté ami Jacques COHEN. Sa grande modestie a expliqué que la majorité d'entre nous ne sache pas qu'il était le porte drapeau officiel des Anciens Combattants Israélites de Villeurbanne. A son domicile, en présence de son épouse et de ses enfants, une délégation du Conseil d'Administration du CIV a été témoin le 27 mai 2009, de la passation officielle du drapeau à Mr André AZOULAY, lui même ancien combattant en Algérie et membre actuel du CIV. Sans aucune hésitation, il s'est porté volontaire pour assurer la lourde tache d'être le nouveau porte-drapeau de notre communauté lors des diverses commémorations et cérémonies officielles locales et régionales. Souhaitons-lui bonne chance et beaucoup de courage dans cette fonction difficile.

André AZOULAY

Intronisation

des 2 Sifre Torah

E

n l'espace d'une semaine, en cette fin du printemps, notre Synagogue de la Fraternité et notre kaal ont eu le privilège et le plaisir de recevoir non pas un mais deux SIFRE TORAH. Le premier sefer écrit à la mémoire de JOSEPH, FREHA et SIMON BENHAMOU nous a été confié par la famille BENHAMOU et le deuxième sefer écrit à la mémoire de RAHMA ALZRAA, nous a été confié par la famille ALZRAA. Dépositaire honoré de ce choix, nous tâcherons tout au long des mois à venir, de porter haut et fort ces deux magnifiques SIFRE TORAH. Olivier CUOQ

Marc ALZRAA

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


6

NOTRE COMMUNAUTÉ EN MOUVEMENT

Les communautés juives lyonnaises et villeurbannaises

se sont mobilisées pour Durban II

L

e CRIF Rhône Alpes a organisé un déplacement à Genève pour la conférence sur les droits de l’homme organisée par l’ONU

Trois cars sont partis de la place Bellecour le mercredi 22 mars pour arriver dans l’auditorium d’un grand hôtel de Genève. Environ un millier de personnes ont suivi les différentes interventions et les débats. Cette manifestation parallèle à cette “mascarade”, cette “Tartufferie” honteuse qui s’est déroulée sous l’égide de l’ONU, était sans nul doute la vraie conférence luttant contre le racisme, les discriminations et les atteintes au droit de l’homme. Plusieurs associations ont été partie prenante : le CRIF, l’UEJF, l’AJC, le CRAN, le Bne Brith et bien d’autres encore. Félicitations à l’UEJF pour son rôle efficace de perturbateur… Dommage que cette contre conférence n’ait pas été médiatisée. La matinée a été consacrée à l’écoute de tous ceux qui subissent des persécutions, des discriminations ou ont subi des génocides, eux n’ont pas été entendu dans l’enceinte de la conférence officielle. A notre arrivée ,on a pu écouter Irwin Cotler député canadien qui s’est montré fier de la décision de boycott de son pays.Ce qui le préoccupe , ce n’est pas tant la haine proférée par des états voyous que le silence et peut être l’indifférence de la communauté internationale. Une victime du Darfour a expliqué son calvaire, la perte de la moitié des membres de sa famille, les centaines, les milliers de mort… Une rwandaise a évoqué le génocide des Tutsi en 1994.Un million d’âmes ont été massacrés en 100 jours, elle a relaté l’horreur de ces massacres… Dounia Ettaib, italienne, musulmane d’origine marocaine aborde le statut des femmes dans les pays musulmans.Elle milite au sein d’une association et c’est un combat de tous les jours pour que les droits des femmes soient respectés.Mais ces droits ne concernent pas simplement comme en occident l’égalité de salaires, c’est le droit à la dignité, la suppression de la lapidation, la pratique de l’esclavage…

Louis George Tin explique son combat contre l’homophobie. “En Iran et ailleurs, ils sont pendus sur la place publique et lorsqu’Amadinedjad affirme qu’il n’y a pas d’homosexuel en Iran”, peut être veut-il dire qu’il n’y en a plus ! Nazanim Afshinjam, iranienne, vivant au Canada, activiste du respect des droits de l’homme, milite pour la libération des enfants menacés d’exécution en Iran ainsi que pour la fin des minorités ethniques. La matinée s’est terminée par l’admirable intervention de Bernard Henri Levy, applaudi, ovationné. Comment Israël, seule démocratie du Moyen Orient peut –il être mis au banc des accusés par des pays qui ont largement préparé et organisé ce Durban II à savoir la Lybie, l’Iran, le Pakistan et Cuba ! Cette conférence est pour lui une fois de plus un “raté”. Mais quoi pour l’avenir ? Il appelle à réformer la gouvernance de l’ONU et du conseil des droits de l’homme qui sont piétinés honteusement. Il plaide donc pour l’urgence d’une réforme onusienne.Il rêve d’un Genève III où toutes les victimes des guerres atroces puissent avoir une tribune. Mais la tache est difficile : car sur 192 états représentés, 57 sont membres de la conférence islamique mondiale, 118 états sont non alignés. Les 27 pays de l’union européenne ne représentent que 12% des états. Après une copieuse collation offerte par la communauté de Genève (on peut mentionner l’excellente organisation de cette journée tant pour l’accueil, la logistique que pour la sécurité), les débats se sont poursuivis et étaient consacrés à Israël multiculturelle et Israël humanitaire. Pnina Gabay, éthiopienne, arrivée à l’âge de trois ans, a évoqué sa longue marche jusqu’aux camps de réfugiés et son intégration en Israel.Pas facile, certes mais aujourd’hui, elle est diplômée de l’université hébraïque de Jérusalem et directrice du beit Hillel à l’université de Tel Aviv. Gal Lousky a présenté un film sur le travail humanitaire de son association IFA (Israël Flying Aid).Elle est présente sur toute la planète pour venir en aide aux victimes de cata-

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770

strophes naturelles ou d’atrocités.Son action a été largement applaudie. Jamal Alkinawi représentait les bédouins d’Israel, conseiller économique à l’université dans le Néguev, citoyen israélien, il montre comment Israël se préoccupe de toutes les minorités ethniques “ce que j’ai reçu de ce pays, ce sont toutes ces valeurs humaines que je peux transmettre”. Gérard Prasquier a noté tout de même les “progrès” de Durban II par rapport à la précédente conférence où sur 26 résolutions adoptées, 20 avaient été prises contre Israël, seul pays mentionné comme ne respectant pas les droits de l’homme ! Dans le nouveau texte déclaratif, Israël n’est pas cité.Certes, c’est une avancée. Certains hommes politiques se déclarent être satisfaits de Durban II,les raisons :les lignes rouges n’ont pas été dépassées à savoir la stigmatisation d’Israel,les propos antisémites,le délit de blasphème des religions qui va à l’encontre de la liberté d’expression.Bien tristes les raisons de s’en réjouir !les victimes des génocides doivent se retourner dans leur tombe,les victimes de persécutions , de torture dans tous les pays où les droits de l’homme sont bafoués ne se retrouvent pas dans cette conférence fantoche qui ignore les atteintes majeures à la dignité humaine. Alan Dershowitz, professeur à Harvard a fait une brillante intervention sur le régime tyrannique d’Almadinéjad qui devrait être jugé par une cour internationale et être derrière les barreaux plutôt que sur une tribune de l’ONU. La conférence s’est terminée par une manifestation sur la place des nations où flottaient des drapeaux israélien en majorité mais aussi français et suisse. Claude Goasguen, Nathan Tcharensky ont clos la journée par des discours qui ont fait chaud au cœur et qui donne l’espoir à tous ceux qui souhaitent un Genève III digne de ce nom.

Hélène Sabbah


NOTRE COMMUNAUTÉ EN MOUVEMENT

7

Vacances en Israël :

Les Vœux de la

bilan 2009

Municipalité de Villeubanne

Assez positif, malgré le stress des petites arnaques dans la restauration.

A

l’occasion de Roch Hachana, Jean-Paul Bret et le conseil municipal adressent tous leurs vœux de bonheur à la communauté juive. Avec l’espérance que cette nouvelle année 5770 voit la paix, la justice et la tolérance progresser dans le monde entier.

S’

il fallait donner une note générale qualitative aux hôtels, restaurants israéliens la note des visiteurs Français tournerait autour de 6,5 sur 10 !

Commentaires :

• Les touristes Français qui ont séjourné dans le pays

En direct du CIV,

info dernière minute… Mazal tov L’ensemble du Conseil d’Administration du CIV présente un grand mazal tov à leur ami, Norbert SPORTES et à son épouse Clairette à l’occasion de la naissance de leur petit fils ARI-ISAAC. La brit milah célébrée dans notre Choule le jeudi 20 août s’est déroulée dans une ambiance chaleureuse et conviviale. A David SPORTES et sa jeune épouse toutes nos sincères félicitations, et tous nos meilleurs vœux de santé et longévité à leur bébé.

semblent finalement assez satisfaits de leur séjour cette année. Ils reviendront dans le futur car pour Michelle par exemple : “le taux de change est assez favorable en Israël”. Pour Henri R :”Il n’y a pas eu de faillites de compagnies de Charters et c’est tant mieux”; pour Bernard L :”enfin du calme cet été. Ni guerres, ni attentats”; pour Jacob C “El-Al est une compagnie exceptionnelle pour les juifs religieux qui vont en Israël”. Des améliorations ont bien eu lieu dans le secteur du tourisme. Les visiteurs apprécient : les infrastructures routières du pays, les bus et Shirouts, l’aéroport Ben Gourion, les services de locations de voitures, les guides à Jérusalem, la pratique des langues par les hôteliers, la chaleur humaine et la franchise des habitants…

• Sans aucun doute les guides touristiques de langue

Mazal tov Tous nous vœux de bonheur à Roneine BENICHOU, fils de nos amis Odette et Simon BENICHOU et à Jennyfer LEVY, fille de Patricia et Franck BRAMI à l’occasion de leur mariage célébré en Israël au mois d’août. Pensées émues envers Simon, qui, quelques jours avant le mariage de son fils a perdu son frère Meyer. Jean-Marc Halimi

Française ne disent pas tout. L’an prochain il faudra inventer un mini-guide du tourisme qui aura pour nom : “Comment éviter les petites arnaques durant vos vacances en Israël ?”. Il contiendra la liste noire des restaurants qui maintiennent une double facturation. Une en shequels pour les bons israéliens. Une autre en Français avec un tarif bien supérieur au tarif normal. Il présentera la liste des restaurants dans lesquels ils auront des chances de se retrouver avec des coliques. Le guide de l’anti-arnaque donnera des conseils sur le niveau des pourboires à donner à la fin du repas au restaurant; la liste des stations de taxis qui traitent leurs clients comme des pigeons à déplumer; le nom des plages polluées à éviter en raison d’une trop grande proximité avec les égouts. Enfin, ce guide donnera le nom des boîtes de nuits qui mélangent drague normale et prostitution.

• Comment donc “survivre” et passer à travers le stress

des petites arnaques à éviter ? Les Français qui séjournent en Israël vivent en groupe et se passent entre eux les bonnes adresses. Ils ont développé un système “D” afin d’éviter les lieux qui devraient disparaître dans le futur, faute de clients.

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


8

REGARDS CROISÉS

Des nouvelles

d’Ashdod

P

armi les Olim de France, nombreux sont ceux qui se sont installés à Ashdod. Les francophones venus d’Afrique du nord et de France représentent une part importante de la population de cette ville qui est la cinquième d’Israël. Les nouveaux venus, issus entre autre de notre communauté lyonnaise, ont décidé de fonder il y a deux ans l’Espace francophone dans l’objectif de faciliter l’intégration des nouveaux immigrants mais aussi pour promouvoir la culture française et participer activement à la vie de la cité. Un défi mais aussi un pari réussi, grâce à des hommes et des femmes bénévoles, actifs qui se sont investis avec succès dans cette aventure. Parmi cette équipe, quelques uns nous sont bien connus.Anciens militants communautaires et anciens cadres du DEJJ, leur expérience, leur dynamisme ont permis de

faire vivre cet espace et donner aux francophones d’Ashdod un lieu de convivialité, d’activités culturelles. Charles Ohnona , Jean Claude Bensoussan et Michèle Hassoun en sont des membres actifs. On en attendait pas moins d’eux !cours de pensée juive, cours d’hébreu, concerts, conférences, sorties en groupe, club de scrabble…C’est un programme riche et diversifié que les membres du comité proposent à tous les francophones d’Ashdod. Ils ont la chance d’avoir un local magnifique mis gracieusement à disposition par un généreux donateur. Pour beaucoup ,ce centre a changé la vie des français dans la ville, il leur a permis de se faire de nouveaux amis, et d’avoir une vie culturelle enrichie. Aussi nous disons de loin bravo aux organisateurs de cette super initiative. Hélène Sabbah

A

l’occasion des célébrations de son bicentenaire, la Fondation CASIP-COJASOR organisera un colloque sur “l’accueil et l’intégration des réfugiés et immigres juifs en France au 10e au 20e siècle. Une quinzaine de chercheurs et d'universitaires ayant travaille sur le sujet apporteront leur contribution. La journée sera clôturée par un symposium sur “l’impact des pensées religieuses et laïques dans l'action sociale” anime par des personnalités politiques et des membres d'institutions d'action sociale laïques et religieuses. Cet événement, ouvert à un large public, se déroulera à l’Hôtel de Ville de Paris, sous la présidence de Monsieur Eric de ROTHSCHILD, en présence de Monsieur Bertrand DELANOE, Maire de Paris. Cette journée sera également l’occasion d'exposer les archives de la Fondation qui font l’objet de travaux universitaires et de publications. Gabriel Vadnai

Départ du Chaliah' de l'Agence Juive de Lyon Nous présentons nos sincères remerciements à Mr Roland LAAV, représentant lyonnais de l'Agence Juive depuis de nombreuses années, qui quitte son poste non renouvelé du fait de problèmes budgétaires. Son travail, sa présence et ses interventions régulières au sein de nos communautés, inscrivaient régulièrement Israël et un discours sioniste convaincu, dans nos assemblées. Espérons que son absence n'aggrave pas un peu plus l'éloignement que certains peuvent avoir avec Israël… Olivier Cuoq

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


REGARDS CROISÉS

9

A.C.I.M Association Culturelle Israëlites de Montchat

L’

Association Culturelle Israelites de Montchat ou Beth Moche a maintenant un peu plus de 7 ans. Créée à Montchat en février 2002 grâce à Messieurs Jacqui Naouri, Arie Toledano, Elie Cohen et François Bloch, nous avons occupé durant 5 ans un petit local de 45 m2 au 5 rue St-Isidore a Lyon 3e.

Nous avons démarré petit à petit ... tout d'abord avec les offices du vendredi soir, puis ceux du samedi matin, complétés ensuite par ceux du samedi soir et des fêtes. Au fil des mois est venu s'ajouter l’office du dimanche matin. Depuis septembre 2008, nous avons eu la chance d'avoir un grand local à côté du Château de Montchat dote d'un terrain avec une pelouse attenante et d'un préau qui nous est loue par la Mairie de Lyon Les offices se déroulent dans des conditions idéales: calme, simplicité, convivialité, ferveur, dans un esprit fraternel (on ne parle pas beaucoup, paraît-il !!). Tous les hommes peuvent monter a la thora (pas de vente aux enchères, ni de don obligatoire). Des cours de Guemara, Michna, Halacha sont dispenses les shabbats par M. Jacqui Naouri, de plus certains fideles étudient entre eux cer-

tains soir de la semaine. De nouvelles activités ont vu Ie jour avec ce plus grand local: samedi après midi avec thé pour les femmes 1 fois par mois, talmud thora pour quelques jeunes tous les samedis après midi, repas communautaires sous la Soucca ou encore shabbatique. Nous avons même testé un dimanche de mai un après midi «barbecue» qui a rassemblé une centaine de personnes. Le lieu se prête à la célébration d’événements comme par exemple : coupe de cheveux.... Les fideles résident principalement à Lyon 3e (Montchat, Monplaisir) et à Villeurbanne. Aujourd'hui nous sommes près de 70 familles à fréquenter tout au long de l'année cette très agréable synagogue qui continue à se développer grâce à la nouvelle équipe, l’engagement de chaque fidèle, et les soutiens des Grands Rabbins, Rabbins, responsables Communautaires et des membres de la Communauté. Vous serez les bienvenu(e)s pour un prochain office le chabbat, jours de fêtes. Parking place du Château et croissants assurés pour l’office de 7h30 du dimanche matin ! François Bloch

ECA International publie les résultats de sa dernière étude sur le coût de la vie.

Ces données sont utilisées par les professionnels des ressources humaines pour calculer les primes de coût de la vie qu’elles accordent à leurs expatriés. Le coût de la vie pour les expatriés varie en fonction de l’inflation, de la disponibilité des produits et des taux de change.

lement devenue plus onéreuse en passant à la 27e place, soit 12 de plus que l’an passé. La hausse du coût de la vie dans les deux villes israéliennes s’explique principalement par l’appréciation du Shekel, qui a augmenté de 16 % par rapport au Dollar au cours des 12 derniers mois. Cette année encore, Luanda, la capitale de l’Angola est classée ville la plus chère au monde. Elle est suivie par les villes japonaises de Tokyo, Nagoya, Kobe et Yokohama.

Tel-Aviv a grimpé de 14 places dans le classement international du coût de la vie par rapport à l’année précédente.

Les auteurs de l’étude expliquent cette place du Japon en raison de l’appréciation du Yen par rapport au Dollar d’environ 8% au cours de l’année écoulée.

La ville blanche se hisse désormais à la 24e place. La capitale du pays, Jérusalem, est éga-

Paris, quant à elle, est passée de la 19e à la 15e place.

© yairkarelic.com

R

éalisée à partir d’un panier moyen composé de biens de consommation et services communément consommés par les expatriés, l’étude compare le niveau des prix dans plus de 370 villes et lieux du monde.

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


10

LA CULTURE DANS TOUS SES ÉTATS

Martin Luther King

Lettre à un ami anti-sioniste “Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement anti-sioniste. A cela je te dis, que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu : quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu. L'antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l'âme de l'humanité. Nous sommes pleinement d'accord sur ce point. Alors sache aussi cela, antisionisme signifie de manière inhé¬rente antisémite, et il en a toujours été ainsi. Pourquoi en estil ainsi ? Tu sais que le sionisme n'est rien moins que le rêve et l'idéal du peuple juif de retourner vivre sur sa propre terre. Le peuple juif, nous dis¬ent les Ecritures, vécut en union florissante sur la Terre sainte, sa patrie. Ils en furent expulsés par le tyran de Rome, les mêmes romains qui assassinèrent notre seigneur. Chassé de sa patrie, sa nation en cendres, le peuple juif fut forcé d'errer sur le globe. Encore et encore, le peuple juif souffrit aux mains de chaque tyran qui vint à régner sur lui. Le peuple noir sait, mon ami, ce que signifie souffrir les tourments de la tyrannie, sous un joug que l’on n’a pas choisi. Nos frères en Afrique ont supplié, plaidé, demandé, exigé la reconnaissance et la réalisation de leur droit naturel de vivre en paix sous leur propre souveraineté, dans leur propre pays. Pour quiconque chérit ce droit inaliénable de toute l'humanité, il devrait être si facile de comprendre, de soutenir le droit du peuple juif à vivre sur l'antique terre d'Israël. Tous les hommes de bonne volonté se réjouiront de la réalisation de la promesse de Dieu, que son peuple retourne dans la joie sur la terre qui lui a été volée. C'est cela le sionisme, rien de plus rien de moins. Et qu'est l'antisionisme ? C'est le déni au peuple juif d'un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d'Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C'est de la discrimi¬nation envers les Juifs, mon ami, parce qu'ils sont Juifs. En un mot c'est de l'antisémitisme. L'antisémite se réjouit de chaque occasion qui lui est donnée d'exprimer sa malveillance. L'époque a rendu impopulai¬re, à l'Ouest, de proclamer ouvertement sa haine des Juifs. Ceci étant le cas, l'antisémite doit à chaque fois inventer de nouvelles formes et de nouveaux forums pour son poison. Combien il doit se réjouir de la nou¬velle mascarade ! Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste. Mon ami, je ne t'accuse pas d'antisémitisme délibéré. Je sais que tu ressens, comme je le fais, un pro¬fond amour pour la vérité et la justice, et une révulsion envers le racisme, les préjugés, la discrimination. Mais je sais que tu as été trompé, comme d'autres l'ont été, en te faisant croire que tu pouvais être anti¬sioniste tout en restant fidèle aux principes que nous partageons, toi et moi, du fond du cœur. Que mes paroles sonnent dans les profondeurs de ton âme : quand les gens critiquent le sionisme, ne te trompes pas, ils pensent les Juifs.”

Extrait de la lettre à un ami anti-sioniste de Martin Luther King, publiée dans la Saturday Review en août 1967. BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770

Côté cuisine… Les sept légumes de Roch Achana • 500 g de carottes • 500 g de courgettes • 500 g de courge rouge • 3 poireaux • 1/2 botte de blettes • 4 navets • 2 coings • 800 g de bœuf • 1 verre d'huile • sel, poivre, safran.

Mettre dans une marmite huile, 1/2 l d'eau, sel poivre, safran, porter à ébullition. Rajouter la viande. Laisser cuire 1/2 heure. Rajouter les légumes coupés : carottes, navets, poireaux blettes, coings puis 10 minutes plus tard courgettes et courge rouge. Laisser cuire à feu moyen 1/2 heure - 3/4 d'heure. Ne mettez pas trop d'eau, la sauce doit être onctueuse et non pas comme un bouillon. Disposer dans un plat long. Certains rajoutent 1/2 verre de sucre en poudre, 2 cuillères à café de cannelle, 2 cuillères à café de graines de sésame et passent le plat long au four 1/4 d'heure. Humour

juif !

Le futur répondeur téléphonique des grands-parents : “Bonjour, nous ne sommes pas là pour le moment mais vous pouvez nous laisser un message après le bip sonore : • Si vous êtes l’un de nos enfants, tapez 1 • Si vous avez besoin qu’on vous garde les enfants, tapez 2 • Si vous voulez qu’on vous prête la voiture, tapez 3 • Si vous voulez qu’on vous lave et repasse votre linge, tapez 4 • Si vous voulez que les petits dorment à la maison, tapez 5 • Si vous voulez qu’on aille les chercher à l’école, tapez 6 • Si vous voulez qu’on vous prépare des gâteaux pour dimanche, tapez 7 • Si vous voulez venir tous manger à la maison, tapez 8 • Si vous avez besoin de sous, tapez 9.

Maintenant, si vous êtes un de nos amis, vous pouvez parler !


LA CULTURE DANS TOUS SES ÉTATS

11

Thierry Cohen

Les livres…

“je le ferais pour toi”

"PALESTINA" par Hadrian Reland Découverte d'un ouvrage historique capital, écrit au XVIIe siècle, apportant un nouvel éclairage sur la véracité de l'existence d'un peuple palestinien ! A une époque où il est de bon ton de remettre constamment en question la légitimité juive en Israël, la découverte d'un ouvrage historique capital sur cette question, écrit au XVIIe siècle, apporte un nouvel éclairage de la plus haute importance. "Voyage en Palestine", est Ie titre d'une oeuvre écrite en 1695, par HADRIANI RELANDI (Hadtian Reland), cartographe, géographe, philologue et professeur de philosophie hollandais. Le sous-titre de l'ouvrage, rédige en Latin, s'intitule : "Monumentis Veteribus fllustra ta", édite en 1714 aux Editions Brodelet. Cette belle histoire commence de façon quasi anecdotique, dans un rayon d'une librairie de Budapest, qui renferme des antiquités littéraires, dont une partie concerne Ie judaïsmes : d'anciennes reliques, usées par Ie temps mais de grande valeur historique (et monétaire), parfois manuscrites, probablement dérobées, issues d'anciennes synagogues. Cette pièce peut aujourd'hui être consultée à l'Université de Haïfa. L'auteur de cet ouvrage, l’un des premiers orientalistes, connaissait les langues, hébraïque, arabe et grecque (ancien). En 1695, Relandi (ou Reland) est envoyé en voyage d'études en Israël, en Palestine d'alors, pour un objectif bien spécifique : recenser plus de 2500 lieux (villes et villages) apparaissant dans Ie texte du Tanah (Bible) ou de la Michna, dans leur appellation originelle. A chaque fois, Reland y mentionne Ie nom hébraïque tel qu'il apparait dans Ie texte et Ie verset exact auquel il se réfère. Reland y fait également figurer son équivalent en Latin-Romain ou Grec ancien. Outre ce remarquable travail linguistique, l'auteur opère surtout un recensement de l'époque, pour chaque localité visitée : d'abord une considération d'ordre général spécifiant que la terre d'Israël d'alors est pratiquement déserte, très peu peuplée. La majorité de ses habitants se concentre alors dans les villes de Jérusalem, Acco (Acre), Tsfat (Safed), Yafo (Jaffa), Tveria (Tibériade) et Aza (Gaza). Surtout, Ie constat établi par Ie géographe conclut à une présence dominante de Juifs sur cette terre, quelques Chrétiens et très peu de Musulmans, dont la plupart étaient des Bédouins. Aucune localité d'alors ne propose de nom ou de source arabe (...) L'une des conclusions qui decoule, de ces recherches est la contradiction définitive et rédhibitoire apportée aux arguments arabes, à savoir l'affirmation d'une légitimité palestinienne ou même d'un "peuple palestinien". On- en veut pour preuve Ie fait même qu'un nom latin, celui de "Palestine", ait été repris à son compte par Ie camp arabe...

C’est un “enfant” de notre communauté qui fait parler de lui et qui connaît un succès bien mérité…. L’écrivain est né à Casablanca et a passé sa jeunesse à Villeurbanne. Après des études de sociologie et de communication, il travaille en association avec son frère au sein de l’agence de communication A Capella. Son premier roman “j’aurais préféré vivre” a déjà connu un vrai succès et a séduit les lecteurs. L’auteur nous entraîne dans une aventure remplie d’amour et dans un monde étrange entre l’au delà et le monde des vivants. Ce premier ouvrage a fait mouche puisqu’il a obtenu le grand prix d’Ormesson en 2007. Son second roman est une véritable merveille.Tous ceux qui ont lu “je le ferais pour toi” ont eu la même remarque : on l’a lu en un ou deux jours car il était impossible de s’en séparer. C’est sans doute le plus beau compliment que l’on peut faire à un auteur. Au talent d’écrivain de Thierry Cohen se rajoute une imagination hors du commun, des thèmes terriblement actuels comme ceux des attentats, des manipulations des médias, de l’impuissance des gouvernants ainsi qu’une réflexion puissante sur la valeur de la vie. Malgré la gravité de ces thèmes et l’horreur de la perte d’un enfant, c’est l’amour qui transcende cette histoire. Un enfant meurt dans un attentat suicide, son père, fou de désespoir, et portant le poids terrible du sentiment de culpabilité pour ne pas avoir pu le protéger, entreprend de le venger. Mais le lecteur est au début un peu surpris de basculer alternativement de cette histoire émouvante à celle d’un SDF kidnappé par des groupes extrémistes qui transmettent aux médias un message énigmatique : “quelle est la valeur de cet homme ?”. Le lecteur s’interroge tout au long du roman mais sans jamais deviner le dénouement totalement inattendu de cette histoire extraordinaire dans tous les sens du terme. On est sous le charme et on espère que Thierry Cohen continuera sur sa lancée d’écrivain Félicitations à toute sa famille que la communauté de Villeurbanne connaît bien. Hélène Sabbah

Raphael Aouate BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


12

PAGE DES GRANDS HOMMES

Adin Steinsaltz Considéré comme l'un des maîtres du judaïsme, contemporain, il est "la" référence en matière d'édition et de traduction du Talmud : on parle désormais du Steinsaltz comme on parle du Larousse ! Les principales institutions ment moderne du quartier de Nachlaot, à Jérusalem. Mais il relit tout et écrit lui-même beaucoup.

Etudes juives et scientifiques Rav Adin Even-Israël Steinsaltz est né à Jérusalem en 1937. Issu d’une famille laïque, il décide de s’investir dès son plus jeune âge dans l’étude du Talmud. Il étudie notamment dans la Yechiva (institut talmudique) "Tomhei Temimim" de mouvance Habad (Loubavitch). Il étudiera ensuite la chimie et la physique à l’université hébraïque tout en prolongeant ses études talmudiques dans différentes Yechivot de Jérusalem. A l’âge de 24 ans, il est plus jeune directeur d’école en Israël.

Grâce à lui, les portes du Talmud ont été ouvertes à des dizaines de milliers de juifs en Israël et dans le monde entier. Aujourd’hui, 42 volumes, sur les 46 programmés, ont déjà été traduits en hébreu moderne. Depuis 1989, 37 volumes ont également été publiés en anglais, ainsi qu’en russe, en espagnol, et portugais et en allemand. En français, la traduction a commencée en 1995 par les rabbins Jean-Jacques Gugenheim et Jacquot Grünewald a permis à ce jour la publication de 21 volumes. Au total, plus de deux millions d’exemplaires du "Steinsaltz" ont été vendus à travers le monde et presque toutes les yeshivot (écoles talmudiques) d’Israël et de la diaspora l’utilisent.

Il est à peine âgé de 28 ans lorsqu’il se lance en 1965 dans l’aventure colossale de traduire en hébreu moderne les 5 000 pages du Talmud de Babylone, consigné en araméen. Son but : permettre à un large public de découvrir la « lumière » du Talmud.

Sans parler de la soixantaine d’ouvrages d’introduction à la pensée et la mystique juives (une vingtaine d’entre eux sont accessibles en français) qu’il a publiés, avec succès. Il est aussi l’auteur de nombreux autres ouvrages de pensée couvrant tous les domaines y compris la mystique juive, traduits dans plusieurs langues, dont le français.

Le rabbin Steinsaltz travaille avec toute une équipe, installée depuis 2003 dans un bâti-

En 1988, il s’est vu décerné le Prix d’Israël, une des plus hautes distinctions du pays.

L’œuvre

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770

Il se trouve aussi à la tête des institutions "Mékor ’Haïm" comprenant une école primaire à Jérusalem, un lycée-yéchiva à Kfar Etsion et une Yéchiva Guédola à Tékoa. Un réseau éducatif Mékor ’Haim existe pareillement en Russie. Les travaux de recherche et d’édition sont centralisés à l’ "Institut Steinsaltz" à Jérusalem.

Quelques dates 1937 : Naissance à Jérusalem. 1955-1959 : Etudes de mathématiques, physique, chimie et sociologie à l’Université hébraïque, Parallèlement à des études rabbiniques. 1960 : Directeur d’études à l’Université hébraïque de Jérusalem. 1965 : Fonde l’Institut israélien des publications talmudiques, et débute la traduction et l’édition du Talmud en hébreu contemporain. 1988 : Prix d’Israël, plus haute récompense du pays. 1989 : Début de la traduction du Talmud en anglais (Random House). 1995 : Début de la traduction du Talmud en français. 1996 : Décoré de l’ordre français des Arts et des Lettres. 2002 : Publication de l’Introduction au Talmud et de La Rose aux treize pétales (Albin Michel, collection Spiritualités vivantes).


ISRAËL, NOTRE CONNEXION

13

Israël innovation

Téléphoner “sans payer” de manière la plus légale qui soit semble possible

E

n fait ce sont les annonceurs de pubs que vous allez voir avant votre communication qui paient en réalité pour vos appels. Les fondateurs de PokeTALK, deux jeunes Israéliens Shai Genish et Boaz Bahar l’affirment. Selon les deux fondateurs israéliens, “il n’est pas besoin d’installer un logiciel ni même de rester près de son ordinateur (comme pour Skype) pour utiliser ce téléphone révolutionnaire”. Selon kefisrael.com “PokeTALK permet d’appeler de téléphones fixes de 13 pays dont Israël, la France et l’Italie. Si vous vous trouvez au Canada, au Royaume-Uni et aux

Etats-Unis, vous pouvez utiliser PokeTALK aussi bien d’un fixe que d’un portable. Vous pouvez appeler vers les téléphones fixes de 55 destinations dont la Belgique, la France, la Turquie en passant par la Corée du Sud, la Chine, Hong Kong, l’Australie et jusqu’au Vatican ! Mais aussi vers des téléphones portables aux Etats-Unis et du Canada. La liste exhaustive se trouve sur le site de PokeTALK Une seule limite, 50 appels par mois de 10 minutes au plus. Ce sont les publicités sur le site de PokeTalk qui paient les communications, vraiment l’un des services VoIP les plus innovants de ces derniers mois.

en bref…

Relookage de Jérusalem

Une étude effectuée par Telematrix2 a démontré que 27% des familles ayant visite un parc d'attraction sur une période de 12 mois ont égaré un de leurs enfants. II s'agit d'une expérience énervante pour les parents et d'un réel casse-tête pour les propriétaires de parcs d’attraction. Pour y remédier, KeepMClose, start-up israélienne située à Ramât Gan vient de développer une technologie révolutionnaire : il s'agit d'un bracelet de communication à bas niveau de radiation que les parents peuvent louer pour leurs enfants à l'intérieur des parcs.

D’

Son coût est de 20$ pour deux enfants et fonctionne aussi bien dans des parcs d'attraction que dans des parcs aquatiques, des aéroports ou dans des centres commerciaux. Les, parents peuvent ainsi localiser leurs enfants grâce a une application intégrée dans un téléphone portable a partir de laquelle les parents vont recevoir une carte du parc d’attraction via IE réseau Bluetooth et retrouver ainsi facilement leur bambino KeepMClose assure que son dispositif est destiné aux parcs d'attraction mais aussi aux aéroports ou aux h6pitaux pour rechercher les personnes ayant un problème mental. A noter que la start-up israélienne composée de 5 personnes a tissé un partenariat de taille avec Ie groupe Merlin Entertainment qui dispose de 55 parcs et qui est Ie troisieme plus important propriétaire de parcs dans Ie monde, notamment à Munich où des essais ont lieu. "KeepMClose devrait aussi signer un contrat prochainement avec Ie parc Legoland en Californie.

ici quelques années, Jérusalem arborera un nouveau visage. Le nouveau plan d’ensemble de la mairie prévoit en effet de rajeunir la ville. Au programme : une ceinture verte périphérique comprenant des aires de pique-nique, des promenades, un lac et plus de quarante kilomètres de pistes cyclables. Mais aussi de nouvelles constructions écologiques, des immeubles restaurés à Jérusalem-Est, sans oublier une redynamisation économique de la capitale grâce à une grande campagne touristique, l’ouverture de boutiques dans certains hôtels et la création de dizaines de milliers d’emplois dans les domaines du high-tech et de la biotechnologie.

Ce plan d’ensemble, présenté à la presse par la mairie, est le fruit d’un travail de plusieurs années. Huit ans d’efforts exactement, produits par une équipe composée de presque vingt-cinq experts, qui ont abouti à un programme exhaustif pour la plus étendue et la plus complexe des villes de la Terre promise : Jérusalem, à la fois capitale, ville sainte, endroit scruté par le monde entier.

Le plus grand drapeau du monde est israëlien

I

sraël vient de faire son entrée dans Ie Livre Guinness des records en battant Ie record du plus grand drapeau du monde. Le drapeau mesure 200 mètres sur 100, il pèse 5.200 Kg. II a été présenté au public Ie 16 Mars 2008 à Eilat. II a été fabrique aux Philippines. Ce projet, initié il y a un an, a été réalisé par 6 tailleurs et 40 volontaires. II leur a fallu 3 semaines de travail. II a été financé par une femme d'affaires amoureuse d'Israël, Sœur Grace Goupana, une religieuse qui œuvre pour la promotion du tourisme entre les 2 pays. Le drapeau a été déployé sur les terres agricoles (en jacheres) de l’Ychouv Shaalavim (Sud Ouest de Modiim, Maccabi Rehut) sur la route Tel Aviv Jérusalem, peu avant Latroun. II est aussi visible des avions qui décollent et atterrissent a l’aéroport Ben Gurion. C'est la dernière présentation du plus grand drapeau du monde et les derniers jours pour Ie voir.

A tel point que le défunt Teddy Kollek avait dit un jour, à son sujet : “A Jérusalem, même planter un arbre peut devenir une affaire internationale.” Source : © Jerusalem Post

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


14

ISRAËL, NOTRE CONNEXION

Un Maguen David Adom (Lyon-Villeurbanne Rhone-Alpes)

tout terrain

D

ans le cadre de la récéption de la Caravane de la Vie, le Président Armand Cohen et son Comité Régional ont reçu la visite de Ilan Klein responsable du bureau Francophone du MDA ISRAEL ainsi que 3 secouristes Yehouda,Odeya et Margalite.

Aprés des séances de travail basées sur les objectifs,Ils ont été invités Ilan klein et le Comité Régional du MDA à visiter l'Institut MERIEUX à Marçy-l'Etoile, à rencontrer le jour suivant M. Le Maire Thierry PHILIP à Lyon 3e ainsi qu'à La Grande Synagogue de Lyon en présence de Mr Le Grand Rabbin Régional Richard Wertenschlag. Une réception a eu lieu à la synagogue de BETH MOSHE le CHABBAT où un kiddouch fut offert par le Président François BLOCH qui a cloturé le programme.

Mr. Thierry Philip Maire de LYON 3e et Vice Président du Conseil Régional reçevant Mr. Ilan Klein Responsable du bureau francophone du MAGUEN DAVID ADOM ISRAEL ainsi que le Comité du MDA Lyon Vileurbanne Rhone-Alpes. Une récéption trés conviviale. M. Le Maire à été à l'écoute des objectifs présentés par le Président Armand Cohen en assurant son soutien et son attachement aux actions Humanitaire du MAGUEN DAVID ADOM ISRAEL.

Le désert…le futur d’Israël

L’

utilisation du patrimoine naturel du désert pour produire de l’électricité devient de plus en plus prioritaire pour les Gouvernements que ce soit aux EtatsUnis, Mexique ou ailleurs.

Le monde entier est en train de redécouvrir ce Capital Désert mais les israéliens sont en retard dans ce domaine. David Ben Gourion l’avait pourtant dit : “le désert est le futur d’Israël”. Selon un article paru récemment : “Finalement, la possession de déserts pourrait bien s’avérer être un avantage compétitif du XXIe siècle, et c’est tant mieux ! Si les déserts ont depuis longtemps alimenté les peurs de nos civilisations urbaines et développés, ils sont en

train de devenir un enjeu de développement et de gestion locale, comme en témoigne la décision américaine de réserver près de 1 000 miles carrés (d’où les 2 500 km carrés et quelques, à la conversion) à des projets d’exploitation solaire. La moitié de cet espace se situant en zone désertique (EcoGeek)”. Curieusement, les israéliens ne l’ont pas encore vraiment réalisé. Cette “exploitation solaire” semble restée un slogan pour quelques politiciens du pays. Il n’y a toujours pas de Green Team et un Super Lobby Vert autour du Premier Ministre et à la Knesset qui “vendent” le Negev. Les israéliens vont à terme se rendre compte que le “Trésor du désert” est réel. Lueur d’espoir pour l’Etat hébreu : l’Université Ben Gourion de Beersheva est à la pointe de la recherche dans ce domaine. Avec l’émergence d’une puissante industrie du solaire qui devient exportatrice, les choses bougent quand même. Des centaines de start-up du secteur contactent les Autorités publiques et les Maires des villes pour tenter de vendre des produits techniques liés à l’énergie solaire qu’elles vendent déjà à l’extérieur.

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770

La Bataille

de Jérusalem Il y a quelques jours nous avons appris que Barak Obama considérait Jérusalem “Est” comme une colonie. Le ministre français des affaires étrangères lui a aussitôt mimétiquement emboité le pas en convoquant l’ambassadeur d’Israël pour lui intimer de cesser immédiatement toute “colonisation” de la ville. Il est fort probable que l’Union européenne le suive de sorte qu’une unanimité mondiale risque de peser sur Israël, jusqu’à l’étouffer et surtout le diviser, car l’esprit de la démission souffle sur ses élites comme sur les élites occidentales. C’est le premier signe avant-coureur de la future bataille de Jérusalem qui décidera de l’avenir de l’Etat d’Israël et, par ricochet, du peuple juif dans son ensemble et du judaïsme. Ce ne sont pas des terrains ni un espace qui sont en jeu quoique cette dimension soit importante. Après la division de Berlin, ce sera la première ville que la dénommée “communauté internationale” entreprendra de rediviser. L’ironie veut que ceux là même qui condamnent la barrière de sécurité, destinée à repousser le terrorisme sanglant que l’Autorité palestinienne pratiqua durant des années contre la population civile israélienne, sont ceux qui aspirent à reconstruire un mur dans Jérusalem. Il faut se souvenir de l’occupation jordanienne de 1948 à 1967 qui désécra les lieux saints juifs et bannit les Juifs de la ville. La communauté internationale ne trouva aucune raison de combattre ni même de condamner cette occupation, pourtant contraire aux traités et aux lois internationales. Elle prît fin avec l’agression de la Jordanie durant la guerre des 6 jours, des suites de laquelle Israël se retrouva dans cette partie de la ville. Si l’on prend aussi en compte la nature de la politique de l’Autorité Palestinienne qui exclut toute possibilité pour les Juifs ne serait-ce que de traverser le territoire sous sa gouverne, il faut s’attendre qu’à l’est de Jérusalem redivisée les Juifs soient de nouveau interdits. Shmuel Trigano (retrouvez l’intégralité de l’article sur www.controverses.fr ou www.consistoirevilleurbanne.org


LA PAGE CULTUELLE

15

LE CIV présente ses

condoléances ESTHER DAISY HABIB Le 25 mars 2009 est décédée Madame ESTHER DAISY HABIB. La défunte était l’épouse de HASKIA HABIB Rabbin de VALENCE et mère de notre trésorier HERVE HABIB. Depuis quelques années, la famille HABIB fréquentait régulièrement la synagogue de la Fraternité. La rabbanite a été inhumée en ISRAEL dans la ville de KIRYAT GAT. A monsieur le Rabbin, ses enfants et petits enfants, le CIV réitère ses plus sincères condoléances.

ALAIN YEHOUDA DJAOUI Agé de 80 ans né à ALGER Monsieur ALAIN DJAOUI est décédé le 11 mai 2009. Depuis de nombreuses années il était un fidele assidu de la communauté. Il a été inhumé au cimetière de la BOISSE auprès de sa regrettée et chère épouse. A son fils SAMUEL dont il était très proche et sa jeune belle fille, le CIV présente ses sincères condoléances.

DANIELLE BETTAN C’est avec une immense peine que nous avons appris le 27 décembre 2008 le décès de Madame DANIELLE BETTAN. Professeur des écoles très appréciée de tous ceux qui l’ont bien connue, elle a combattu jusqu’au bout avec énormément de courage une longue et pénible maladie, Que D… repose son âme en paix. A son mari, Benjamin et Maxime ses fils, sa famille, le CIV présente ses sincères condoléances. Que son souvenir soit à jamais béni.

NINA ALLOUCHE C’est avec stupeur et un énorme chagrin que la Communauté a appris le décès subit de Madame ALLOUCHE le 14 décembre 2008. Epouse de notre ami JULIEN, elle comptait parmi les plus anciennes fideles des offices du chabbat. A Julien son mari, Jean Luc et René ses fils, ses belles filles, et petits enfants. Le CIV adresse ses condoléances très émues, Puisse son âme reposer en paix au GAN EDEN.

Jean-Marc Halimi BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


16

LA PAGE CULTUELLE

Sefer

Tichri 5770

hamichpa’ha

horaires des offices

BAT-MITZVA CUOQ Shochana Elicheva le 28/06/2009

Vendredi 18 Septembre : veille de Roch Hachana Selih'ot: 5h15 suivi de Chaharit et de HATARAT NEDARIM

BAR-MITZVA

Chabbat 19 Septembre : 1er jour de Roch Hachana

ASSOULINE Yaacov 19/03/2009

Chah'arit : 7h30 Pas de seouda chelichit a la Synagogue. 2e office de Minh'a : 19hOO suivi d'un cours

LOUVEL Dan 21/05/2009 BENYAMINE Nathan 25/05/2009 DAHAN Lirone 29/06/2009

MARIAGES HALIMI Patrick & BENICHOU Sabine le 21 Mai 2009 LEO Yoni & ABIDH Johanna le 2 Juillet 2009

DECES HABIB Esther Daisy 25/03/2009 ALLOUCHE Nina 14/12/2008 ROSENBERG Frida 19/12/2008 AMAR Messody 26/12/2008 BETTAN Danièle 27/12/2008 VIDAL Fortunée 08/01/2009 BENICHOU Anne 10/01/2009 ABITBOL Léon 29/03/2009 ELMALIH Simon 29/03/2009 LEVY-BENCHETON Léon 01/04/2009 CRISTIN-KRESPIN Nelly 28/04/2009 BENSAKOUN Isaac 30/04/2009 DJAOUI Alain 09/05/2009 TORDJEMAN Anna 27/05/2009 DODISCO Semha 31/05/2009 PEREZ Louis Chalom 31/05/2009 MYARA Mazal 10/06/2009 SEBBAN Alice Aïcha 14/06/2009 ELBAZ Huguette Hanna 15/06/2009 LANCART Gilbert Yehouda 12/06/2009 PEREZ Jacques Isaac 14/06/2009 CAROTCHE Victor 01/07/2009 GUEDJ Pierre 15/07/2009 ROSSNER Cecile 25/07/2009 AMAR MYRIAM née Moyal 02/08/2009

Dimanche 20 Septembre : 2e jour de Roch Hachana Chah'arit : 7h30 Lundi 21 Septembre : Jeûne de Guedalia Selih'ot : 5h30 Début du jeûne : 5h57 Minh'a : 19h00 suivi d'Arvith

Semaine du mardi 22 au jeudi 24 Septembre Selih'ot : 5h30 Vendredi 25 Septembre veille de Chabbat Chouva Selih'ot : 5h30 Chabbat 26 Septembre: Chabbat Chouva "parachat HAAZINOU" Chah'arit : 8h00 Cours : 17h45 Dimanche 27 Septembre : Veille de Kippour Lundi 28 Septembre : Yom Kippour Chah'arith : 7h45

Souccot 5770 horaires des offices Vendredi 2 Octobre (veille de Souccot) Chah'arit : 6h30 Vatitpalel Minh'a : 19h00 suivi d'Arvith et kidouch dans la soucca Allumage des bougies : 18h59 Chabbat 3 Octobre : 1er jour de Souccot Chah'arit : 8h00 1er office de Minh'a : 16h15 suivi de seouda chelichit Cours ; 18h00 2e office de Minh'a : 18h30 suivi d'un cours de Torah Arvith : 20h00 suivi du kidouch dans la soucca Allumage des bougies : 20h00 Dimanche 4 Octobre : 2e jour de Souccot Chah'arit : 8h00 COURS: 18h00 Minh'a : 18h30 suivi d'un cours de Torah et d'Arvith Fin de Yom Tov : 20h

Du lundi 5 au Jeudi 8 Octobre : HOl HAMOED Chah'arit : 6h30 Vatitpalel Minh'a : 18h45 suivi d'Arvith Jeudi 8 Octobre Veillée de Rochaana Rabba à partir de 23h00 Vendredi 9 Octobre Roehaana Rabba et veille de Chemini Atseret Chah'arit : 6h15 Vatitpalel Minh'a : 18h45 suivi d'Arvith Chabbat 10 Octobre : 1er jour de Chemini Atseret Chah'arit : 8h00 2e office de Minh'a : 18h15 suivi d'un cours de Torah, d'Arvith et de Simh'at Torah Dimanche 11 Octobre : 2e jour de Chemini Atseret "Simh'at Torah Chah'arit : 8h00

Julien ALLOUCHE et sa famille remercient très sincèrement tous les amis et proches qui ont partagé leur peine et ont temoigné toute leur sympathie durant l'année du décès de NINA ALLOUCHE née le 23 juillet 1932 à CONSTANTINE. Un office sera celebré le 25 octobre 2009 à la Synagogue de la Fraternité à la mémoire de NINA : que son souvenir soit une bénédiction pour tous ceux qui l'ont connue et appreciée.

BULLETIN DU CONSISTOIRE ISRAELITE DE VILLEURBANNE TICHRI 5770


Alliance Tichri 5770-2009  

Bulletin communautaire

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you