Page 1


La ville blanche, le mouvement moderne à Tel-Aviv

Dossier de presse Bureau de presse Tilla Rudel Relations Presse - Relations Publiques 46 rue de Richelieu, 75001 Paris Tél/Fax • 01 42 61 58 92

Portable • 06 21 98 60 60 tilla@club-internet.fr


La Ville blanche, le mouvement moderne à Tel-Aviv Exposition réalisée par la municipalité de Tel-Aviv, présentée à la Cité internationale des Arts à Paris, du 16 octobre au 15 novembre 2009 Entre les dunes, le long de la côte méditerranéenne, la « Ville Blanche » de Tel-Aviv présente tous les aspects de l’architecture du mouvement moderne. Celle-ci est marquée et enrichie par l’éducation pluridisciplinaire des architectes locaux dont les principales sources d’inspiration sont venues de l’école du Bauhaus, du Corbusier qui a formé plusieurs architectes israéliens dans son atelier à Paris, de l’architecture expressive d’Erich Mendelsohn ainsi que des académies d’architecture de Gand et de Bruxelles. Le langage architectural local est le fruit de la fusion de ces différentes influences adaptées à la tradition architecturale orientale et aux conditions climatiques locales. De 1931 à 1948, près de 4000 édifices furent ainsi construits dans ce style unique, d’après les plans établis par Sir Patrick Geddes, un urbaniste écossais mandaté par le maire de Tel-Aviv, Meir Dizengoff pour dessiner un plan de la ville en 1925. Celui-ci donna naissance à un langage vernaculaire riche qui s’exprime par le fractionnement des masses au moyen de saillies et de retrait du plan des murs, ainsi que par le jeu des relations diverses entre les balcons, conjugués dans une myriade de formes. Les volumes, la qualité expressive des courbes et l’influence de l’horizontalité donnèrent lieu à une forte interaction entre ombre et lumière. L’usage du crépi blanc renforça la beauté des volumes sous le soleil, révélant une « Ville Blanche » unique et complexe qui devint le symbole d’une architecture pure, claire et dépouillée de tout ornement, image intensifiée par l’emploi du plâtre lisse et blanc qui souligne la beauté des volumes dans la lumière intense du soleil méditerranéen de Tel-Aviv. Tel-Aviv est née d’un projet d’aménagement urbain et de création architecturale où se mêlent les influences du mouvement moderne et les caractéristiques géographiques, culturelles et climatiques locales. En juillet 2003, l’UNESCO a proclamé que la Ville blanche représentait le mouvement moderne et que son tissu urbain et historique unique, constituait un site du patrimoine de l’humanité. Par cette inscription rare, deuxième ville moderne bénéficiant de ce statut après Brasilia, le monde entier a reconnu les qualités architecturales particulières des bâtiments, des rues, des squares et des avenues de Tel-Aviv.


L’exposition L’exposition a été conçue pour célébrer l’inscription de la « Ville Blanche » au Patrimoine mondial par l’UNESCO en juillet 2003. Promue par la Municipalité de Tel-Aviv-Yafo et le musée d’art de Tel-Aviv, elle a été réalisée par Nitza Metzger-Szmuk , Tal Eyal et Peter Szmuk et produite par Smadar Timor et Noa Karavan-Cohen. L’exposition, présentée à La Cité Internationale des Arts, bénéficie également du soutien du Ministère israélien des Affaires Étrangères, de la commission nationale d’Israël pour l’Unesco, de la Mairie de Paris et de l’Ambassade d’Israël à Paris. L’exposition La Ville blanche, le mouvement moderne à Tel-Aviv est présentée dans le cadre de la saison 100% Tel-Aviv, autour du centenaire de la création de la ville de Tel-Aviv, qui inclue également un parcours d’artistes israéliens dans plus de 40 galeries parisiennes pendant la Nuit Blanche ainsi qu’une rétrospective de films au Forum des Images. L’ouvrage Des maisons sur le sable : Tel-Aviv, mouvement moderne et esprit Bauhaus, de Nitza Metzger-Szmuk, Véra Pinto-Lasry, Vivianne Barsky, et Dani Karavan. Aux Editions de l'Eclat, accompagne l’exposition.

Le Colloque Vendredi 16 octobre 2009 - de 9H30 à 17H00 à l’Auditorium Edmond Michelet Colloque sur le mouvement moderne de Tel-Aviv dans le contexte d’architecture internationale, organisé par Jérémie Hoffmann, directeur du département de conservation auprès de la Mairie de Tel-Aviv, suivi d’une visite guidée de l’exposition. Pour tous renseignements : www.citedesartsparis.net Le colloque bénéficie du soutien de la Fondation du Judaïsme Français Cité internationale des Arts 18, rue de l’Hôtel de Ville, Paris 4e Accès libre – M° Pont Marie ou Saint-Paul / Parking Tél. : 01 42 78 71 72

Contact presse : Bureau de presse Tilla Rudel Relations Presse - Relations Publiques 46 rue de Richelieu, 75001 Paris Tél/Fax • 01 42 61 58 92 Portable • 06 21 98 60 60 tilla@club-internet.fr


Visuels disponibles pour la presse sur demande : tilla@club-internet.fr


Exposition : La Ville blanche, le mouvement moderne à Tel-Aviv  

Exposition : La Ville blanche, le mouvement moderne à Tel-Aviv

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you