Page 10

D

O

S

S

I

E

Par LAURENT ANCION

ans les théâtres, avec des spectacles physiques comme on n’en rêvait pas il y a dix ans. Dans votre agenda qui déborde,avec les stages de vos enfants ou vos propres cours de trapèze. Aux feux rouges, avec des jongleurs. Dans les pantoufles de votre petit-neveu, qui veut ab-so-lu-ment un diabolo pour Saint-Nicolas... Aujourd’hui, à Bruxelles, c’est indubitable : le cirque est partout !

un autre cirque apparaît : ce n’est plus la bête sauvage qui en est la vedette – tradition venue du « circus » romain et réactivée au XIXe siècle avec les voyages vers les colonies. A l’heure de la révolte, c’est l’homme qui reprend la place centrale. Le « nouveau cirque » émerge en France, avec le Cirque Plume (1980) ou Archaos de Pierrot Bidon (1986), puis le mouvement s’étend à l’Europe. Désormais, c’est moins l’« exploit » qui compte que ce qui se raconte à travers lui. Le « cirque actuel » est né.

Phénomène de mode ou nouveau langage en devenir ? Tout indique que la vague du « cirque contemporain », qui se passe d’animaux et se centre sur l’humain, est faite pour durer. « Ce mouvement rappelle immanquablement celui de la danse contemporaine, au début des années 80 », analyse Philippe Grombeer, cofondateur des Halles de Schaerbeek et ancien directeur du Théâtre des Doms à Avignon. « Un langage est en train de s’écrire et de s’imposer partout. Le cirque, basé comme la danse sur le corps, permet une ouverture forte par son croisement avec d’autres formes d’expression : le théâtre, la vidéo, les arts plastiques... On est clairement à l’aube d’un phénomène appelé à s’amplifier ».

En Belgique francophone, c’est sans doute Stanislas et son Cirque du Trottoir, créé en 1979, qui alimentera le plus massivement cette veine nouvelle. Son expérience jaillira même jusqu’à Montréal, où la troupe participera à la première grande tournée québécoise du tout jeune Cirque du Soleil, baptisée « Le Grand Tour » – c’était en 1984, il y a 30 ans tout juste (voir page 7). A Bruxelles, au fil des années 80, les premières idées d’enseignement naîtront dans le giron du Cirque du Trottoir, avec l’Ecole Sans Filet de Vincent Wauters, qui rassemble autour de lui une brochette d’idéalistes convaincus : Philippe Vande Weghe, Frédérique Krings, Chantal Lomme,… Une école comme une matrice, d’où surgiront à leur tour une foule d’autres initiatives.

Voilà 35 ans que la vague s’annonce. Elle est issue d’un autre tsunami : Mai 68. Au fil des années 70, alors que le cirque traditionnel subit de plein fouet la concurrence de la télévision et du cinéma, 10 | C!RQ EN CAPITALE

En près de quatre décennies, le paysage du cirque à Bruxelles a changé du tout au tout. Si le cirque dit « traditionnel » subsiste,

C!RQ en CAPITALE - Numéro 1 - Oct.-Déc. 2014  

Parmi les amateurs, comme les professionnels, la vie circassienne à Bruxelles est à l’aube d’un ‘boom’, qui touche tous les secteurs : spect...

C!RQ en CAPITALE - Numéro 1 - Oct.-Déc. 2014  

Parmi les amateurs, comme les professionnels, la vie circassienne à Bruxelles est à l’aube d’un ‘boom’, qui touche tous les secteurs : spect...

Advertisement