Page 1


MÉDIATHÈQUE DE BRIVE Le mercredi 15 novembre à 18h Projection de : ÊTRE ET AVOIR - Gratuit -

ÊTRE ET AVOIR de Nicolas Philibert Maïa films, Les Films d’Ici / France / 2002 / 104 mn / VF

Une école à classe unique au cœur de l’Auvergne : tous les enfants du village sont regroupés autour d’un seul maître, de la maternelle au CM2. Entre repli sur soi et ouverture au monde, ce groupe hétéroclite partage son quotidien pour le meilleur et pour le pire.

MÉDIATHÈQUE DE BRIVE le jeudi 16 novembre à 18h : NICOLAS PHILIBERT, «PROGRAMMER LE HASARD» - Gratuit Conférence sur Nicolas Philibert par Eva Markovits, programmatrice dans différentes institutions et festivals (Cinémathèque française, Festival d’Amiens, Festival de Brive, Centre Pompidou). Les documentaires de Nicolas Philibert sont le fruit d’une rencontre fortuite et d’un regard de cinéaste curieux. Il s’agit d’apprendre et de comprendre en filmant de façon intuitive, d’investir des lieux et de capter des situations proprement cinématographiques, mais aussi de jouer avec le réel en y infiltrant du récit.

CINÉMA REX Le jeudi 16 novembre à 21h Projection de : UN ANIMAL, DES ANIMAUX PRÉSENTATION DE LA PROJECTION PAR EVA MARKOVITS

UN ANIMAL, DES ANIMAUX de Nicolas Philibert Les Films d’Ici / France / 1994 / 52 mn / VF

La galerie de Zoologie du Museum d’histoire naturelle de Paris était fermée au public depuis un quart de siècle, laissant à l’abandon des centaines de milliers d’animaux naturalisés : mammifères, poissons, reptiles, insectes, oiseaux, batraciens, crustacés, mollusques... Tourné au cours du chantier de rénovation de la galerie (de 1991 à 1994), le film raconte la résurrection de ses étranges pensionnaires.

CINÉMA REX Le dimanche 19 novembre à 14h Projection de : RETOUR EN NORMANDIE

RETOUR EN NORMANDIE de Nicolas Philibert Les Films d’ici / France / 2007 / 109 mn / VF En 1975, alors jeune assistant, Nicolas Philibert participait à l’aventure exceptionnelle du film de René Allio, Moi, Pierre Rivière.... Ce long métrage racontait l’histoire d’un fait divers survenu dans le bocage normand en 1835, selon lequel un jeune paysan de 20 ans avait égorgé à coups de serpe une partie de sa famille. Tourné non loin de l’endroit où le triple meurtre avait eu lieu, le film d’Allio allait devoir une grande part de sa singularité et de sa force au fait que la plupart des rôles avaient précisément été confiés à des paysans de la région. Aujourd’hui, Nicolas Philibert a décidé de les retrouver, aussi bien pour évoquer cette aventure partagée que pour les filmer dans leur présent.

Mois du Film Documentaire 2017 - Focus sur Nicolas Philibert