__MAIN_TEXT__

Page 1

fu"*

Centrê Documontation Jules Verne - Amiens

,JU Nob N"

o

CENTRE DE

DOCUMENTATION

3o trimestre

1987

l1.kg.8.a:.dl59..1

orfl-...s-.o>..i21.....-...

a publié1 êntre autres un àdressé par Jules verne à médecin et ami Ie Docteur FROMENT', grâce à Madame SINOQUETT güê nous remercions vivemênt1 nous publions aujourdfihui un autre tri.o].et de JuI Verne au Premier Présj.dent DÀUSSY,, Ce triolet, esE déjà paru dans "Eouble

J!?Va2

tiiôret

Facetr, mais J,e rieprenons pour une mej.Lleure compréhensi.on de J.a répon du Présd.dent, IlÀUSsY, envoyée à .lules Verne sous forme de tri,olet double" "Réponse à coups de point,rn

que Ie nvolume!' dont parle .ïuLes Verne étai "I-e château des Canpathesr (paru en L892) avec dédûcace manuscrd.ten

Madame SINOQUETI préc§.se

to'a

tu"'Prenrier Pnésildent DÀUSSY iff.écrüs de ma med.Ueure plume Et, pour J,ui permettre cecd. Àu prerÉen Président DAUSSY C$est que je lui di.rai merci Slri.l vetr$:Lbien lire ce volume* Premien Présd.dent DÀUSSY ,Jfiécri,s de ma meiUeure plumeq

a

rlules Ver:ne?"Ler novembre '1892 tttRéponse à coupa de pointf'ç I'Mercir cê Livre vi.ent à poj.nt

Pour me distraire en ma cellule Mais le docteurl féroce au poinÈ Drlen être vrai.ment ridiculer Le vilad.n docteur ne veut point

je tise : it faut ne point Penserl v,ivre comme une bête Prendre pour modète en tout poinÈ Que

Lrlhuitre en sa molle quiétuden Mais quod. qurld.L dise sur ce point Je vous liraie Df,en doutez poJ.nt Car ce ilivre v,ient toul à point, Charmer ma triste solj.tude',n,

DÊUSSY

Vous pouvez maintenant nous con; r par MINITEL" Àvec 13 collaboration de MEDIA;STRÀTEGIEI vous y trouverez des informationse 2 pages de journalr êt une tsoite aux Lettres vous permettant de nous poser des questiorrs ou de nous donner des inf orç.. mations écrites, à toute heu:en si vous possédez un miniteLr iJ. vous suffi.t de faire le numéro de téléphone, 36L4t puis de taper l ÀMTEL MOT C].é VERNE..


l- Pour les parisiens, il est relati:vement facile de nous dire ce qui concerne Jules Verne au Musée de Ia Villette ou au I'{usée d, Orsay et dtohtenir pour le Centre, soit un POUR N relevé de ces choses, soit des clocuments ou photos qui enrichiront notre Vous noLls demandez parfois ce collection. que vous pouvez faire pour nous aider.. Nous vous en remercions. 11 est cer-'À ruroir aussi : nous acceptons même Ies photocopies. 11 ne nous est que tain vous le pouvez et iI existe pas possible de donner une liste de plusieurs façons de le faire.. nos 11000 documents mais if est soü- Les amiénois (et certains Ie font vent intéressant de posséder un double déjà) peuvent passer de temps en temps en cas de vol ou d,tusure. Soyez fiers rue Charles Dubois. 11 y a toujours d t être membres du Centre cle Documenune lettrel ün paquet, des déplj.ants1 tation Ju1es Verne dtÀmiens, unique à porter en viLle ou une course à au monde par son implantation dans faire en même temps que les vôtres. la maison où Jules Verne à vécu et Ou seulement un avis à donner sur ses collecÈions à 1a disposition.,de tel ou tel sujet. tous. - Tous vous pouvez , Si vous le souhaitez envoyer un arti- Faites 1e savoir. cle ou une information à paraitre Le Président dans notre [J.V. r'I découper des artiI'{aurice COMPERE cles de presse (en notant dat.er numéro du journal ou de la revue), et les envoyerr - Nous informerr par lettre, tétéphone ou boite aulc lettres du Minitel (37-14- ÀI',ITEL : mot clé VERNE), des évènements verniens qui se déroulent dans vctre pays ou votre région. - Demander aux organisateùrs <ie ces manifestations tout document s,y rapportant : articles de pressel affichesl photosl êtc... et nous 1es

envoyer- Si vous disposez d,louvrages dont vous ne vouLez pIus, concernant Jules Verner sâ vier son oêuvf€1 son époque.ses contemporainsr (nous développons le rayon XIXo siècle)r ou d.roeuvres de Jules Verne dans n.!importe quelle édition, vous pouvez nous les envoyer ainsi que des photos ou- autres documents sur des manifestations verniennes du passé. :: Et aussi r tenter de f aire des adhésj-ons (cotisation 50 F. Nous pouvons vous envoyer des BUlletins de demancle dradhésion) et parler de notre journal rrJ.V.rr autour de vous. - Dlffuser f information de nos activités. Nous pouvons envoyer aux

ERRÀTÀ 11 faudra que J.a pauv,l Cécile étuaie sérieusement J.a langue r-Ïapo; ].se

e

Monsieur OHTOMO signale que J.e xte de sa traduction n.rest pas ItDeux ans de vacancesr'I mais "Le Phare u bout du Monde".. Que Monsieur^OHTOMO it la bonté d,lexcuser cette êrrêü.ro Et pour éviter semblable confusion, écolesl C.S.C. I professeurs, étudiant notre petit dossier "collectivités" a pauv,t cécile guie par une carence qui peut. Ies aider à réaliser un rtaine de son éducation ignore aussi projet vernj.en, ou 1es inciter à veni a langue Russer attend qu,run adhérent sur placerg. plus savant traduise les noms des auteurs des ouvrages en provenance de ussie que possède le Centre, avant les enregistrer et les ficher. I'lerci d.t avance .


A

PROPOS DU SEJOUR DE

JULES VERNE EN

cécile

NORVEGE

cot-tPERE

Daniel COMPERE a évoqué I ailleurs ,par ce eéjour qui a (l) le roman "Un bil].et de linspiré lLoterie"l et J.a déception du lvoyageur devant la disparition uslne. 7 Ides chutes impressionnantes du ln,:ural. que Juies Verne déctare (1) - Bulletin de la Société Jutes lsupérieures à celles du Niagara. Verne, No44, 4o trimestre L977, loéception adoucie cependant puislque 1es travaux éffectués ont mis ,pp. IO3/LO6 l,rentrée du 30 gouffre dont i1 ià jourVerne avec les savants de lJu1es Dénommée oslo depuis tg25 It'époque soupçonnait l.rexistence.

La lecture d,run articLe de I.rabbé I{. DELGÀTTE paru dans t'Notre vieux collèget'p bulletin de lrinstitution libre de Marcq en Baroeul (nord) r No48 du 1er mai 1931, nous donne quelques détails supplémentaires sur cette chute du KÀN.

articLe s . intitule !L.t ensei:gnement de la chimie au Co11è9ê,,r 3ème partie, (les deux premières rties sont parues dans les o44 de novembre 1930 et 46 de janvier 1931 ) de ce buJ.letin et sans entrer dans tous les détails e la fabrication de L!acide nitrique vec de l,rair et de lleau, rroüs êXtrayons des I pages de llarticJ'e le paragraphe qui nous intéresse . 'rles meilleurs résultats ont été obtenus en faisant passer un rapide courant dlair dans un arc électrique de grande surface ; mais 1e rendement re bien faibLe suppose urrê prouction économique de 1-1énergie électrique. En faitr cette industrie .ra atteint une rée1le extension qulen orvèger grâce à 1.'utilisation de la uille blanche. Les usinesr de 1a société Norvégienne de 1.'Àzote, situées à I.rouest' de Christiania* totalisent une puissance d,renvi.ron 500.000 C.V (tiotodaen 96.OOO, Saaheim 265.000, etc.) La chute dleau de RJUKAITIT gui fournit une grande partie de Ia force disponible et alj.mente les deux usines de Saaheiml ia une hauteur moyenne de 100 mètresr et ifait, partie dtune suite de cascades et rapides qui accusent une dirtérence de niveau totale de 570 mètres, avec un débit de 47 mètres cubes par seconde. On engage ce courant dreau dans un tunnel long de L

t

3

4 kilomètres1 creusé dans le roc et débouchant dans un vaste réservoir d'où partent dix conduites en acier, de deux mètres de diamèt,re, aboutissant aux turbines des usines électriquêsr Ltusine RJUKAN ï est pourvue de dix turbines doubles Pelton couplées à dix alternateurs de 17000 kilowatts. La même rivière repriser plus basl par La seconde ""f


A

IrL CENTlrl'iÀIi{Ir DI: L'ESI,LP.Aj\TU Crest à VARSoVIE, qans le lrays qe son forrciateur Louis-Lazare Z/ü,il.l.ill0t' que srÊnst tenu du 25 juillet au 10 aou un congrès q r une ampleur exceptionnelL pour f êter Ie Centenaire cle 1_r LSPERÀj'J I'I(OPOS

ÿrerci à tous ceux qui c.l 'urr !,cu partout nous ont envoyé une carte de leur lieu cie vacances.

Le itasard des lectures d I ouvrages cie 1!époque nous a permis dtapprendre

que 1es premiers congrès espérantistes se sont tenus en 1905 a IJUUL(.IGNE sur IiER sou6 la présidence du Dr ZAl.lEiVIrOFr en 1906 à GLi\iEVEr €D 1907 cr CÀi'lLRI.lJGi où 1e Dr ZÀi'1F-l'JilOF reçut un accueil "princier", en 1908 à DRESDLT sous le haut patronage du Roi de SÀXE. Cette année 1à fut jouée pour la première fois une pièce en esperanto "Iphigénie en Tauride", cie Goethe, traduite par 1e Dr ZAIIENHOF.

Ce Centenaire de ce quton a appel r'la langue unive.rselIe" nous pennet de que Jules Verne fut Président rappeler d I honneur du groupe esp./érantiste d'tuniens dès sa création début 1903, le Présidentr étant son ami Charles e Tassencourt. Ceci confirme que Jules Verne s'intéressait à tous les évènements dê son époque. On troutve,drailleur.e dans cert.aines de ses oeuvres des phrases ent,ières dans un langage inconnu, et des mots oinventést'1 ainsi que lront démontré ÀVIS DE RECHERCHE des études publiées par ailteurs. Chapitre II Où lron n.a pas cle nouvelles Z.r du Coachman disparu et oii il est ''!-lpermis de se demander si on Ie reîrj trouvera un jour.. lnÿèn!è.

,iê ir Lr,ar! Â.'t,ctrtrrc

Personne ,r'à Lrr"or" signale avoir retrouvé le malheureux conducteur abandonné au pied cl|un arbre ni le titre de llouvrage. II faut dire que l-a période des vacances est peu propice à ce genre de recherches. 0n est si bien, allongé sur le sable chaudr ou encore à regardèr nriroj.t.er un jet dreau souile soleil, admirer un lever de soleil sur les cîures, ou 1e rayon vert par un soir rnerveilleux. Àussi laisserons-nous encore 1e suspense cluelgue Lelnps. La

réponse sera clc.:nntbdans J.V.4 cc'ci 1e CUI'iI,IrRIr


ÿ énissions de ,rI,a l,iste aux étoilesr, cle cilIes liargarcitis y , furent. enrtgistrées, une grande pu-rtio , du cé1èbre Filrn ,rÀu revoii lrr Grocl(r' y fut tournée.

LE CIRQUE DIÀ]'IIENS

I-,e notnbreuses

Le Cirque dtAniiens est un des plus beaux Cirques de France. Tout coliimence en 1845, crest à cette époc1u.: qu.rest transféréc,ae 1a Place Saint Denis (aujourdthui Place René GoTous 1es grands I.JOnrs clu Cirque ont blet) à la PLace LongueviJ.le 1a fréquenté sa piste et Moliei y . donné Foire de Ia Saint-Jean. des représentations sensationnelles. En L874r urr entrepreneur Monsieur construisit un Cirque en bois. La ville estima qu,li1 était assez solide pour être maintenu en place jusqul.en 1887" Mais le maire de 11.époque rrédéric PETIT décida de faire construire un Cirque en dur. La ville émit à cet effet un emprunt de 250000 frsr c,',est Moni sieur Emile Btcqui§flerctritecte de la viLle qui en dressa 1es plans. Les travar»c furent menés grand afin que le bâtiment soit tralnr .a inauguré le 23 juin 1889 par Théodore RÀNCYr sous la"Présidence de Ilonsieur .Tules Verner grand ami de la Famille RÀÀICY, lors de l,rouver-

11 faut préciser également que ce Cirquq est },lunicipal, iI est maintenant cfassé rrMonument Hist,orique,r et grâce à 1a Mr.rnicipalité et à l,lÀssociation des Àmis du Cirque d,1Àmiensr un Centre d",Initiative aux artsdu Cirque à rété créér cette Association slest intallée à l.tintérieur du Cirque et assure un nouveau type dlanimationl le développe; ment du Centre d,t,tnitiation étant sa mission prioritairel les cours ont lieu le mercredi pour l,t initiation et le sanredi pour 1e perfectionnement à part de 14 heures.

SCHYTTE

ture officielle Saint-.7ean.

8ôus renseignements vous sont donnés auprès de Madame Noblesse au Cirque

de la Foire de la

Une cheminée gigantesque

d',r

Municipal d,tÀmiens tous les jours de 14 heures à 17 heures sauf le dimanche.

une

quarantaine de mètres de hauteur, lui fut accolée et fut critiquée par les riverainsn La toiture étant soutenue r par des Àrmature§ en 'ferl grâce à Eiffelr êt de ce rait il n,!y a pas de. colonnes intérieures ce qui permet une excellente visiËiri=tE 5-r,,; i*porte quel .*pi..à*à.,tl ll,Editice. des 3000 pJ-aces de ll,Edifice. I

pendant ^-^-^ du Cirque La Direction -anÂ:nt. Foire de La Saint;Jean du 24 juin au 20 juittet a été assurée succes-l sivement par Théodore et À1bert RÀNCY, Vve Plège1 Desparet;Plège1 Sam LOc]<artr Madame Lenka, André r ^

n.! -^^!

.:

lri

nl

1= 1a

|

i

I

[

PÏ,ègee

Dutrieur

Be)<etow

et Roche.

I

I

11 fut endommagé par les Uombaraements de 1a guerre en 1918 et remisl

|

en étatr cl.est Rancy qui en rit }a réouverture en L92O. De l92L à Lg431 Jean l{oucke en eüt la Direction avec ses enfants Mauricer GIlbertr Sachar êt Nadia. En 1945 ce fut Àlbert Rancyr êrI L946 Gastor:l Desprez, de L947 à 1951 la Société Parisienne de Spectacles dirigée par ,Jean COupan et de 1951 à,1?67, fe Cirque l{apoléon RancY dirigé par Henry et Til1Y RancY.

I I |

I I

|

I

I

I

,Jacques

LOGNON

I I I I

i

I


6 SLes

portraits accrochés aux murs

de la bi.bliothèque du Capd.t,ai.ne Némo étaient ceu:K des grands et üllustres personnagêsr en sould.gnant que La vd.e rr dans Ies romans de de ces hommes i.l].ustres ,-nfra été lqg*gn perpétuel dévouement à lrthuman lnd.té : voi.ci KosruszKo, héros vaincur Les héros des oeuvres de Jüles morÈellementr lgu en tombant Verner sont (des gens) de diverses IFinis bléseé Polon,ioe'rn lsriécria nationalités, races et religionsn It y a des Françaisl Américainsr Russesl Un der.rxième petùt PoLoNIcÀ, eBË un rappel par ,.Tules Vernep dans son Bulgaresl Hongroisl des Hindoüs1 ronan lFace au drapeaü!.r de J.fitnvenp Indiens, Noirs et drlautres encorep. teur Pôtronads ZÀLINSKI, Hélas! cettê Héfàs ! il manque un nom PoJ.onais2 personne et ce nom ne sont absolunent guoique lûintérêt des oeuvres de Jules Verne a été énorme en Pologrlêp pas connus en Po!,ognen Seulementl }..tn PIWOWONSKI donne wre expLication l.{ai,s un lecteur attentif découvre c-e sujet dans son l,i,vre INIEZWYKLE .à dans certains romans des noms Polop (ppsL22çL23»E Le vra,i. nom de nai.sp Essayons de nous inâéresser'de iOKZEtYtt il.gùnventeüi' polônaûs"est I Edmund. plus près à ces livresn IZIELINSKIÊ Il y a un temps fut publd.ée par .Tules Veme n$évoque aucun Poloç .reançüules Verne (fe petit fi.ts de" nad.s ni, Polonai,se dans Ees tromansn ,Jules Verneàe une biographie citant la eorrespondance de lr?écrivain avec l,Iaris une héroEne du roman frI !,I€ porte le son édi.teur Hetzelr et lfion apprend que le héros du roman {figglE4illefamillrle des émigrants Pollonai.s en iieues sous Les mers' dæfE-ffi EtatsçUnd.s" .Trr&es Ver.ne présente ce Htndoup

chaleureusement et avec information révélatri.ce que jsympathien écrit ceci. r "Bien lÊon peut souligner et crlest un grand ,sympathd.que11 dans ses mand.èr:ee; avec dommage que cela ne .soit pas resté grande généroed.té et sérieuse lune peraonnêgêr

Une

laans ses mouvementsl est uéténa, Hetzel a Eu persuader .TUles Verner IlaquelJ.e fête justement son vi,ngtç de c-esser de vouloir que ce Polonais cJ.nquième annd.versaàûeç ture fiLrette reste dans le roman quûiJ. avait cotnç: drlune grande beauté 3 Bon vilsage aux mencép La raison en fut entre autres traits réquliera et avec un teint de politiquer câE 1â France et Ia Russie blonder êüx joLis yer»c de saphi.rsl avec un regard sérd.et»cr êt quanü J.e Tsariste en ce temps, étaj.ent des alliées" EN Russier de plus paraisn sourire ouvraiit ses lèvresr J.f.on aperçevaiÈ des dents comme des perlesi saient en traductions et éditions presque toutes les oeuvres de .TUIes (L€ testament driun excentrique) Verne de cette époquer êt Hetze1 a "T;estament ôâIwaleatt édd.tj.on s Jp souJ.u que cela continue" Les droi.ts lrlatrszarra L9O2e ppp,64n65)r,, Fiszevr dûauteurs donnant de bonnes recettesn Le roman a un Happygend pour J.a ElI compensationl ,.Tules Verner a jolie NÀLECZ se retenu dans son oeuvreri dans le cabi;; marie Polonaise;HéIéna Max BEAL héros aussi. de avec net bj.bliothèque du Capitad.ne 'Nèmo ce roman et reçoit la moitié d,lune IgHindour Ie portrait de Tadeusz grande fortune de cet : "Excentrd.que KOSCIUSZKO, héros Polonaisr gui fut mitlj.orurai,re" ç très cétèurel dans 1a cuerre pour NOuB solnmes ici en PoJ.ogne très ll,indépendance des EtatspUnd.sp lcj. trvingt; reconnai,ssantesà Monsieur,fules une citati.on dans ce roman mi.l,Ie lieues aous les mersr I version Veriner d!,évoquer quand mÊma,:;nos PolonaLse (chapp, IV n 1954 éai.tions compatriotesn ad.nsd.s

i

,,1

'TNABEÀ KSIEGARNIÀI

(notre librairir,)

Vareovd.e Tn 11o pp, 98 ) n

Florian I{OJTCZAK KONSTÀI.ITINOI{, octobre 1986 traduction wa LÀCHÀCINSKI s(,iTE

...


c1.

ruotes oe

cécite

+

cc.lupeHe .

Les citations sont exactesl rlous nous permettons cependant deux remarques, llune concerne "vingt mille lieues sous 1es mers". C,lest non dans la bibliothèque, mais dans 1a chambre du Capitaj.ne I'Jemo que se trouvent les portraits des grands hommes. Le traducteurs de 1954 a pu confondre les deux sa].lesp Par contre le traducteur de L9O2 du "Testament d'un Excentrique,' a .: ..: pris quelque liberté en changeant le nom et la nationalité de 1.t héroïne, qui en réalité se nonrme Lissy !'IÀG et est Àméricaine. Voici la descript,ion de celle-ci, gui correspond bien a celle de J.a Polonaise uéléna NÀLECZ, imaginée par le traducteur. En 1887, du 31 août au 30 septembre, parait en feuilleton dans I'Le Temps'r,

de FRÀNCE!',. L,e premiar tirage de Ia première Edition gr, in ; 8o, est mis en vente en novembre - on le trouve broché et cartonné (cartonnage au médai11on J.v.). En 1889, iI sera vendu sous forme de volume double avec gÀNS 1e

CHEMIN

DESSUS DESSOUS

(cartonnage .aux deux

têtes dréréphant du 30 tÿp").

Lissy ne voulut se prèter à aucune intervicw

'Lissy

§

ÿ,JAG, est douée drun caractère dnergique, d,run jugement sûr, et ci,t uné intelligenèe pénétranEe..." t\c'était une charmante jeune fille, qY]- Ye-llit,dlatteindre sa vingt et

-tafIIe moyennel cheveux blondsl ÿêux bleu foncé, belle carnation qui indique la bonne santé, démarche étégante, physionomie un peu sérieuse qu,'animait parf ois un sourire à travers lequel étincelaient de jolies dents. Aimabler affabLer obligeanter serviable, bienveillantel elle ne comptait que des amjes parnri unl.emè airnéêr

ses compagnes'l

LES GRÀNDS PRIX DE

ROI.,IE

Ont obtenu le premier Prix en 1BB7 : en peinture : DÀNGER en sculpture : BOUTRY en composition musicale : CIIÀRPENTIER


!l i"i.tIer, que :::?! à §ieyclerre nous voyons arrj_ver uerâÀàra xr<ÀüiH c.lrI1EIDELBERG. II vient renclre visite pour Ia 30 annéenous consécutir".

Très acrif , roujours prêi à-;;à;;-' servicel l3ernharcl a traduit en À11e_ mand. notre petit dépliant,. II est aulssi I t auteur de tiaductions de 3 nouvelles de Jules Verne édi;_ tées jusqu t j.ci en Àl1emugrr"r 1Don qu. iI a offertes à notre Centrà. Pendan!,'2 jours, Bernhard a même piloté des visiteurs ne parlant qu. Àllêmand ou Ànglais, Ieur commentant Ia visite guidée de nos 1ocaux,. ;Merci Bernhardr êt à l,.année peut7. être ? Nous somrnes maintenant BO adhérents.

VIENT DE PÀRÀITRE

"EN MÀGELLANIE.,T ên éaition spén ciale de la société Jules Vernel préfac& par O,. DUI'IÀS. 11 s,lagit de la première version des "NÀUFRÀGES du !i,srr-.r.-llÈ estinrent E:ç.: JONÀTHÀN'| r que \.rLrrrÀ.|'rHU cert.ains EÈugJlrElll, êt--=:: ii Yg(= religier»c ll le test,ament polit,ique et religier»c Verne,. de Jules Verne,. ll De même que les les versions inéaites inéaites it METEORET' et rrLE SE,:: de ILA CHASSE AU METEORE" ;l 'rLE SE,:: CRET de WitheJ.m STORITZ", !'EN MÀGELLÀ:I! NIE'! I êst en vente au Centre de I Documentation Jules Yetnel 21 rue I charles Dubod.s, à eiuInNS et bien dJau-f tres chosesl telles que 2 plaquettes de notre amj. SÀLMoN, sur Ie CRoToY ittustrées de cartes postales ancien;-' rrês,o Robert SÀLMON nous promet une surprise : .une 30 plaquette sur un héros .crotelloisr Àlexandre DELONG. Marin du Saint;-Michel. NOus en attendons Ia parution avec impat,ience. I

l

Pendant les 3 mois dtété, des milliers de visiteurs cie 50 pays dif f érents ont visité notre Centre et parmi eux on peut coriipter 59 groupes (enfants ou aciultes) de partout ( i:rance et E*-rar:ger ) .

Une jolie série de 10 cartes postales en couleurl collage de J.P,. ÀLBESSÀRD, dlaprès les illustrations des "VoyaEes F.:<traordinaires" : un hallucinant "Châtèau- des carpathè une "l'Iaison à Vapeurr,r pD ,,Sphinx des glaces'r1 fantômatiquel êntre autres, sont impressionnants. On peut les voi et se les procurer au Centre de 7F Documentatione (7O r la série eltlrlts, ÀLBESSÀRD, venu à J..p. lrune). a offert au Centre une série de ces cartes et les responsabLes lui en son très reconnaissant.s.


Le L2 juittetl est venu nous voir Piero GOI{DOLO dello I{IVA, Vernien It.alien de granci rêrrornl dont Ia magnifique Côllection fait des envieux. 11 est 1{6uteur de bj.en des Et,udes sur Juled-.Vernel notamment à propos des manuscrits et des Posthumes. Àuteur aussi dlune tsibtiographie Ànalytique des oeuvres de Jules Verne en 2 Tomesl quril a offerts au Centre et dont J.V,.2 a publié une planche à propos.de la parution de Nord contre Sud. ii:. ttonsiéür <le lla RIVA, a of fert au Centre divers documentsl notamment une belle gravure ancienne de Nantes; nous l,ren remercions très vivement. Cette visite un peu trop rapidel t n était pas la première de l"Ionsieur dello RIvÀ à aMtrI.Js et nrest certainement pas la dernière. Nous nous réjouissons à l,ravance de la revoir dès quliJ. le pourra. it'

jr

lr

:l.l

,1

\

ù--\

fr

tt

-'r', / t

{

-, '\

I

NOUVELLES D IÀILLEUI{S.

EN POLOGNE.

C'est en 1BB7 que lron dép1ace 1a Font,aine I{ERBET, qui se trouvaj"t -Ptace.Longuevitter ên vue de la cons: truction du Cirque. Quel Àmiénois pourrait nous dire ce qu'r est devenue èette "Naide altérée" de Ia Vilte Idéale ?

.ENALLEWE.

Volker DEIIS nous écrit que Jules Verne a obtenu un beau succès. i,a t'élévision a diff usé 3 ritrns' "clorit d t aventîres 'iIë' voyage au Centre de Ia Terre'rr et le Public devait voter pour son film favori. Le fitm dtaprès 1loeuvre de Ju1es Verne I ! a renrporté avec 47 i" des voix ('Srviron 4U000U spectateurs ont vodt! pour lui ) , "ce qui ltiolltre que i'1. VEI{ND est toujours en vogue" nous dit VOIi(er que nous relnerci<.rns pour cette intcressante itttortrratiort.

Notre ami. Polonais li. LÀCliÀCINSKI a une activité extraordinairg remue toute la Pologne, nret en

action famille et amis, presse, radio, téIévisionr êt éditeurs afin que Jules Verne soit encore mieux connu en Pologne. Àctuellement un concours est organisé par 'rSlvIÀl.' MLODYCH" (Le monde des jeunes)1 et la térévision produit 9 t,ranches d'émissi.ons 'rÀuteur de Jules Vernert et les journaux en parlent aussi. Notre ami a été interviewé .et le résultat permet de consLater tout 1 t intérêt de son action, Iiinic jusz transmet à tous ceux qui ltapprochent le "bacille Vernienrr dit-i1. 11 vient dè nous expédier de sa part, de celle de sa femme et cle lrami. F. WoJTCZAK des romans de Jules Verne en POlonais ainsi que des revues.

Peut-être bientôt ferons-nous la connaissance de ÿv. LÀCIiACINSKI, : les 5'gagnants clu concours cie ShIAT..i ITLODYCH et lui-même vienc.lront sans doute à Àmiens. A

1 ' occasion

clu Congrès espé-

rantiste à vAI{sovIEr'des anris français lui ont rendu visiter ên particulier E. PLUTNli\l'i, à qui Ie C.D;J.\/. avait cionnci son aclresse. 'l'outes nos f éIicitations et :lros renrercienrents .r l,inic jusz, i\Iice et I'loriarr.


': .r. s l-i+

40 PROJLl.'S

ItéorganiÇation de nos locaux au fur et à mesure de lrexécution des tra-

vaux.

-

DERNIEI(E Ii.LUitL.

En octobre 1987 paraîtra une

Novembre

- Exposition à

BE'l'itUt{E,

étude cle notre adhérent Jean-Claude IlEltTONl professeur de Lettres, consa-

à

1a demande de la gibfiothèque fiunici- crée à vrnqt milfe fieues s p.r1e, Àssociation "LIRE ECOU'|ER VOIR", . Trois ouvrages de Jules Verne nous enverrons nos expositions itinésont en effet officiellement proposés rantes aux élèves de 60 50 par les nou:veaux programmes de ltEducation [Jules Verner sâ vier son oeuvrel nationale : De 1a terre à la lune, "Les }lachines de Jules Verne" Le 'Cour du monde en quatre-vinqts iours et - !1re CJr4rLes Duboisr êrr collaborafS. scrENCE timtions Cette étuOe succj.ncte qui conset CULTURE et COSI"IOS-CLU.ts, exposition tituera du professeur paraÎsur IIESPÀCE (à 1'occasion des 3U ans tra dansleIa livre nouvelle collection de 1a première exploration spatiale), tsORDÀSr drune oeuvre. Orr trou: Lecture à partir du 25 octobre. 3

ra aan même auteur, une étude des LeËres_de mon , dtA. Daudet contemporaines <ie t milte lieue puisqurelles paraissent sous forme de lume entier en 1869 chez Hetzel. Le rapprochement fort.uit de ces deux vrages peut inspirer bien des rérlexiorls. . .

La partie de lrexposition réaIisée par le C.D.J.V. et 1e COS}.10SCLUIJ deviendra itinérante ensuite sous le titre : "ESPÀCE-REVE et

REÀLITEII.

Jean-C1aude IJERTON est déjà lrauteur dtun Lectoguide consacré à: Du 9 au 25 octobre à lroccasion de manifestations organisées sur 1e thème "TURQUIE et I'IOYEN-ORIEI'IT" r le C.D.J.V. collabore avec IrUNTTE dl ACTIOI.I CULTURELLE dC 1A VillE d'ÀMiC et la BItsLIOTHEQUE MUI'IICIPÀLE.

R 1977 aux Editions Pédac{oqie modere (sordas). 11 raitffi à ce roman dans hichard Wagner et la "Tétraloqie" (Fresses Universitaires de Francer Que sais-je ? No 2248, 198ô1 p. 119) qui paralt ce mois:--ci en japonais. En effet, .rules Verne i;aptise La Valkyrie Ia goélette cianoise ;lE-oÏffilac1uclle le professeur Lidenbrock et son neveu Àxel

11 présente une exposition dont une partie biographj.que est tirée deI.EXPLoRATIoN,/des I"IONDES VEKI{IENS,I,

et une exposition crée spécialementl qui deviendra ensuite itinérante et a pour titre : |'JULES VEI(NE - VOYÀGES ORDINÀIRES et EXTRÀORDINÀIFIESr' (mer

Noirc,et Méditerranée)

agnenè

1|

Islande.

.

Texte pour les rubriqueE non sictrtées : Ce'cile CgliPl-(i, Frappe : Graziella LEFEVRE IiIse en paqe : SoPilie }'LCQUE1' Tiraqe : Centre de i-rocunrentation Jules Verner 2, rue Cliarles .Dui-:ois UUUUU rU'IILNS 2UU e>letrrPla i res .

T'uLJS

Li{uI'i'S »r

liLl'}i'iLjLuLC'l

iLt|r r.1-l;i'irVr'5 '

Profile for Centre international Jules Verne

Bulletin J.V. 3  

Le n°3 du Bulletin J.V. édité par le Centre de documentation Jules Verne qui deviendra le Centre international Jules Verne.

Bulletin J.V. 3  

Le n°3 du Bulletin J.V. édité par le Centre de documentation Jules Verne qui deviendra le Centre international Jules Verne.

Profile for cijv
Advertisement