Page 1

PORTFOLIO - CIERNIAK THIBAUT

2018


CIERNIAK.Thibaut thibaut.cierniak@live.fr

http://thibautcierniak.wix.com/thibautcierniak

07 . 50 . 07 . 06 . 78

86, Rue David d’Angers, 75019 Paris

ETUDES

COMPÉTENCES / FORMATIONS

2015 > 17

Logiciels :

DSA Projet Urbain & Architecture,

ENSA Paris - La Villette Professeur : Patrick Duguet

+++ ++ +++ +++

Illustrator Autocad Photoshop Indesign

++ Sketchup ++ Archicad +++ Suite Office

2014 > 15

Diplôme d’État d’Architecte,

Mention Très Bien Mention Recherche ENSA St-Étienne (42) 2013 > 14

Échange avec l’Université Laval, Québec, Canada,

Professeurs: Carole Després - Philippe Barrière

2010 > 13

Licence en Architecture,

École Nationale Supérieure d’Architecture de StÉtienne (42) 2008 > 10

Obtention du Baccalauréat, série S, section Européenne, mention très bien Lycée Lamartine, Mâcon (71)

2018

Formation Ecoquartier EFE - Cap Terre 2018

Formation Etude d’impact et Evaluations environnementales, EFE - Vovan Associés

Forum / Colloques : Juill. 2018

Terrasses des aménageurs #1 Ekopolis, Pantin Avr. 2018

Colloque “Urbanisme Temporaire”

EAVT Champs/Marne

Nov. 2017

Forum des Projets Urbains Innovapresse, Paris


EXPÉRIENCE

2017-2018

Noisiel (77) - 18 mois

Architecte - Urbaniste, EPA Marne / EPA France

Etablissement Public d’Aménagement de Marne-la-Vallée Service de la Qualité Urbaine, Architecturale et Paysagère • Réalisation de directives d’urbanisme et de fiches de lots • Pilotage des maîtrises d’œuvre urbaines (études urbaines préalables, actualisation d’AVP d’espaces publics …) • Suivi des projet architecturaux (présentation aux commissions d’urbanisme, lancement des concours, suivi des PC …) Diversité des opérations (renouvellement urbain, extensions urbaines), et des temporalités de projet (études préalables, dossier de réalisation de ZAC, suivi opérationnel, chantier et livraison …) 2017

Paris (75) - 3 mois

Assistant Chargé de Projet Urbanisme,

Agence Myriam Szwarc, Atelier d’Urbanisme et d’Architecture • Mise à jour et suivi des fiches de lots et de l’AVP des espaces publics (ZAC « Quartier Durable de la Plaine de l’Ourcq » à Noisy-le-Sec) • Pilotage d’études urbaines et Scenarios d’aménagements (Commune de Valenton) • Participation à l’Appel à Projet « Inventons la Métropole » (Commune de Noisy-le-Sec / Plaine Ouest)

2016

Bobigny (93) - 6 mois

Chargé d’études au SADT de la DRIEA-UD93, Service de l’Aménagement Durable des Territoires

• Étude sur les potentiels de transformation des quartiers pavillonnaires aux alentours des gares du Grand Paris Express dans l’objectif d’accompagner les collectivités • Analyse des outils réglementaires, fonciers, et techniques de l’urbanisme. • Analyse cartographique, identification des potentiels de transformations et propositions d’interventions. 2014

Stage dans l’agence Paul Johnston Architects,

Toronto, Canada - 2 mois

Esquisse de rénovation et finalisation d’un projet de station de métro 2012

Stage dans l’agence Wooden, de Jean-Denis Forterre,

Esquisses de projet d’église et Suivi de chantier de la réhabilitation

Lyon (69) - 1 mois


2016-18 EXPERIENCES PROFESSIONNELLES


« Réussir l’excellence ordinaire dans les espaces du quotidien, les lieux que nous habitons tous, demande une vision politique, des métiers solides, un effort d’innovation et une intelligence collective considérable. » ​ Paul CHEMETOV


ZAC DE COUPVRAY - EPA FRANCE

Opération : ZAC de Coupvray Localisation : Commune de Coupvray (77) Contexte :

Nouveau quartier

Superficie : 80 hectares Programme: 2000 logements environ 23 000 m² commerces 80 000 m² activités/services Equipements Phase :

Etudes urbaines / Consultation /

Chantier

MOE urbaine : Atelier Rolinet

L’objectif de la mission est d’accompagner le projet urbain dans les différentes phases qui sont actuellement en cours : A l’échelle de la ZAC et du nouveau quartier, il s’agit de définir les axes stratégiques sur lesquels va se déployer le projet urbain : • Définir les attendus en termes de développement durable • Proposer des usages et un programme adapté (agriculture urbaine / équipements) • Définir l’image et l’identité architecturale La mission a aussi pour objectif d’accompagner et de piloter l’équipe de Maîtrise d’œuvre des espaces publics. Sur le secteur des Cent Arpents, il s’agit de concrétiser et préciser le projet urbain : • Actualiser et questionner le projet urbain initial • Mettre à jour le plan masse du quartier au regard des nouvelles contraintes • Réaliser des études de faisabilité et définir la programmation des lots • Réaliser les fiches de lots • Piloter l’étude et la réalisation d’un carnet d’ambiance qui accompagnera le développement du projet urbain

Le secteur des Bonshommes, est lui en phase de plus opérationnelle. L’objectif de la mission est de : • Réaliser des études de faisabilité et définir la programmation des lots • Réaliser les fiches de lots • Lancer et Analyser la consultation des promoteurs • Préparer la phase concours


ZAC DE COURTALIN - EPA FRANCE

Opération : Quartier des Bois Localisation : Magny-le-Hongre (77) Contexte :

Nouveau quartier

Superficie : 5 hectares Programme: 450 logements environ Phase :

Consultation - Concours - PC

MOE urbaine : Arcas

Sur ce nouveau quartier, en prolongement du tissu existant, l’objectif de la mission est le suivi et l’accompagnement des lots de logements en cours de réalisation, comprenant différentes phases : • Réalisation des directives d’urbanisme • Lancement de la consultation et sélection du promoteur • Choix des architectes et lancement du concours • Accompagnement jusqu’au Jury • Accompagnement du lauréat jusqu’au PC Par ailleurs, la mission intègre aussi les espaces publics à créer, autour des futures opérations. Pour cela, le pilotage de l’équipe de Maîtrise d’œuvre (Paysagiste : Sosson / VRD : Technys) permet la conception des espaces publics (voiries et place centrale) qui sont au cœur de l’aménagement du nouveau quartier.

MASTER 2 - ENSASE Travail en collaboration avec Manon EXTRAT et Thibault JALBY

Ci-contre : Plan de la proposition pour le projet urbain de la ville de Konstanz.


SECTEUR CHELLES-SUD TRIAGE / EPA MARNE

Opération : Sud-triage / ZA de la Trentaine Localisation : Commune de Chelles (77) Contexte :

Restructuration urbaine

Superficie : 100 hectares Programme: Logisitique Activités industrielles

Logements

Phase :

Etudes urbaines

MOE urbaine : ANMA

En préfiguration du renouvellement urbain de l’Est de la commune de Chelles, et dans le cadre de l’amélioration des accès au site des Jeux Olympiques à Vaires, des études urbaines sont menées sur le secteur du Sud-Triage (emprise SNCF) et sur la Zone d’Activité de la Trentaine (gestion agglomération). L​ a mission a pour objectif d’accompagner et de piloter l’équipe de maîtrise d’œuvre urbaine (ANMA) dans leur travail. De nombreuses réunion de coordination sont mises en place pour échanger avec les différents acteurs du territoire. Plusieurs scénarios d’aménagement découlent de cette réflexion et serviront de point d’appui pour la suite du projet.


RENOUVELLEMENT URBAIN - ZAC CNT / EPA MARNE Opération : Quartier du Luzard Localisation : Commune de Noisiel (77) Contexte :

Rénovation urbaine

Superficie : 25 hectares Programme: Espaces publics

Bureaux

Logements

Phase :

Etudes urbaines / AVP / PC

MOE urbaine : La Fabrique Urbaine

La restructuration du quartier du Luzard s’inscrit dans la volonté de transformer le cœur du quartier en véritable centre ville pour Noisiel. Ce travail est constitué de plusieurs opérations dont la “pièce urbaine” est la rotule. L​ ’objet de la mission est d’accompagner et de piloter l’équipe de maîtrise d’oeuvre urbaine (La Fabrique Urbaine) dans la réalisation de l’AVP des espaces publics. Des arbitrages et des réunion de coordination avec les différents acteurs du projet sont menés afin de répondre aux attentes de tous (sécurité, fluidité du trafic, qualité urbaine ...) ​ar ailleurs, la mission a pour but P d’appliquer les directives urbaines, architecturales, paysagères et environnementales au sein des différents lots privés qui sont pour la plupart des opérations de démolition-reconstruction. Un suivi depuis la phase concours, jusqu’au chantier est réalisé, avec comme point d’orgue les réunions Pré-PC et PC.


ZAC PLAINE DE L’OURCQ / ATELIER MYRIAM SZWARC

Opération : ZAC QDPO Localisation : Noisy-le-Sec (93) Contexte :

Nouveau quartier

Réhabilitation de friches

Superficie : 35 hectares Programme: 1380 logements à terme

31 000 m² de bureaux

75 000 m² d’activités

Equipements

Phase :

Etudes urbaines / AVP / PC

Maîtrise d’oeuvre urbaine : Myriam Szwarc

La mission au sein de l’Atelier Myriam Szwarc s’articule autour des différentes phases simultanées du projet. Le secteur Engelhard, le plus abouti, est le moteur de la ZAC. La mission a pour but de contrôler la bonne intégration des principes de projet urbain dans les opérations privées. L​e secteur de la Sablière, futur centre du quartier, est celui qui demande le plus d’études et de réflexions. La mission a pour objectif : • la conception des espaces publics de ce secteur, en lien avec le futur groupe scolaire et les quartiers alentours • la réalisation des fiches de lots et des prescriptions urbaines et architecturales • la mise à jour du plan masse et de la programmation du quartier.


IMGP PLAINE OUEST / ATELIER MYRIAM SZWARC Opération : IMGP - Plaine Ouest - Projet Mix’it Localisation : Noisy-le-Sec (93) Contexte :

Nouveau quartier

Réhabilitation de friches

Superficie : 18 900 m² Programme: Espaces publics

255 logements

Ateliers / Bureaux

Phase :

Appel à projet

MOE urbaine : Atelier Myriam Szwarc

Débutée en fin de la première phase de l’appel à projet, la mission au sein de l’Atelier Myriam Szwarc a pour objectif de terminer la conception du projet et de réaliser les pièces graphiques du projet ainsi que la présentation finale, en

lien

avec

d’ouvrage acteurs

et du

la

maîtrise

tous

les

groupement.

Le projet se veut réellement mixte.

La

programmation

ainsi que la typologie et la forme urbaine ont été définies dans un but de mixité des fonctions (logements-ateliers / coworking ...), en lien étroit avec le programmiste.


Dans le cadre du réaménagement du centre-

Pour répondre à ces enjeux, la mission a pour

sur les stratégies urbaines à mettre en place sur

construction de logements, pour l’intégration

ville de Valenton, l’Atelier Myriam Szwarc travaille ce secteur. Parmis elles, trois grands axes de développement sont identifiés :

• La requalification des espaces publics

but de développer des faisabilités pour la d’un parking à proximité de la place du marché, ainsi qu’une étude plus précise sur l’implantation d’un pôle de santé.

• La mise en valeur de la polarité commerciale

Pour relier ces différents secteurs, un travail fin

• L’amélioration de l’offre de stationnement et

est mené en parallèle.

(présence du marché)

d’accès aux transports en commun

• La densification des dents creuses

• La création de percement dans le tissu urbain pour favoriser les modes doux

sur les espaces publics à requalifier ou à créer


ETUDES URBAINES - VALENTON / ATELIER MYRIAM SZWARC Localisation : Commune de Valenton (94) Contexte :

Rénovation urbaine

Superficie : L’ensemble du centre-ville Programme: Espaces publics

Logements

Pôle de Santé

Phase :

Etudes urbaines et faisabilités

MOE urbaine : Atelier Myriam Szwarc


TRANSFORMATION DU TISSU PAVILLONNAIRE / DRIEA

Opération : Etude d’accompagnement Localisation : Seine-Saint-Denis (93) Contexte :

Transformation urbaine

Commanditaire : DRIE / UD93 SADT

La direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) a piloté en 2016 une étude permettant d’identifier les différents enjeux liés à la densification autour des gares du futur Grand Paris Express, principalement sur les tissus pavillonnaires, dans l’objectif de répondre au objectifs de logements prévus par le SDRIF. Elle référence notamment plusieurs opérations de densification qualitative du tissu pavillonnaire sequanodyonisien. ​ Cette démarche montre que la densification du pavillonnaire est réalisable. Les références de projets réalisés montrent qu’une densification peut être synonyme de qualité urbaine, architecturale et résidentielle et qu’une transformation douce du tissu urbain permet de concrétiser une réponse aux objectifs de densification du SDRIF, contextualisée et spécifique à chaque quartier. Cette étude propose : • une méthodologie de repérage des potentiels du tissu pavillonnaire • une analyse de projets de construction de logements en tissu pavillonnaire, déjà réalisés en Seine-Saint-Denis, pour montrer la capacité de ces quartiers à accueillir des opérations denses de qualité • une présentation des différents outils mis à la disposition des collectivités qui permettent de mettre en place, valoriser ou encourager la transformation des quartiers pavillonnaires.


2013-15 RECHERCHES - MÉMOIRE & RAPPORT


“Tout problème contient des opportunités.”

Paola VIGANO


RAPPORT DE LICENCE 3 - ENSASE

MÉMOIRE DE MASTER 2 - ENSASE

QUELLE EST L’IDENTITÉ DES ZONES COMMERCIALES ? CARACTÉRISTIQUES ARCHITECTURALES ET IMAGINAIRE COLLECTIF

LE RENOUVELLEMENT DU PAVILLONNAIRE PÉRIURBAIN FRANÇAIS : REGARD TRANSCALAIRE SUR LE RECYCLAGE D’UN MODÈLE OBSOLÈTE

Fruit du zoning urbanistique, les zones com-

Aujourd’hui, 80% des Français aspirent à vivre

merciales prolifèrent un peu partout en France.

en maison individuelle. Pourtant, il est de plus

En site périurbain, à la place de terres agri-

en plus acquis que les lotissements pavillon-

coles, elles dessinent les nouvelles “entrées de

naires sont économiquement peu souten-

ville”. Pratiques et économiques pour certains,

ables, socialement pauvres et environnemen-

affligeantes et banales pour d’autres, elles sont

talement inadaptés.

une réalité du paysage périurbain.

Il est donc essentiel de réagir et de transform-

Pour initier la réflexion sur ces espaces sou-

er ces territoires pour répondre aux probléma-

vent oubliés, ce rapport établit un constat

tiques d’une société en mouvement et à des

sur le manque d’identité des zones commer-

modes de vie en perpétuelle évolution. Les

ciales. Une architecture absente, des bâti-

lotissements pavillonnaires doivent s’adapter

ments-boîtes, des morphologies répétitives

pour perdurer dans un contexte de dévelop-

font que toutes ces zones sont semblables. La

pement durable.

faute à la non-prise en compte du contexte?

Des exemples d’interventions à petite ou

À l’uniformisation des modes de vies et de

grande échelle sont ici présentés pour saisir la

consommation ? Au lobbying commercial des

profusion d’opportunités de projets dont re-

grandes chaînes de magasins ?

gorge le pavillonnaire.

Les zones commerciales sont ancrées dans

L’adaptation du périurbain est un enjeu crucial

nos pratiques quotidiennes et font maintenant

pour le développement des villes françaises

partie d’un imaginaire collectif qui empêche

et il faut passer à l’acte pour renouveler les

l’identification selon le contexte.

lotissements pavillonnaires.

2013

2015

Caractéristiques architecturales et imaginaire collectif :

Quelle est l’identité des zones commerciales ?

CIERNIAK Thibaut ENSASE 2013 Rapport d’études Enseignant Référent: M. BELLO-MARCANO

Consultable à l’adresse : http://issuu. com/cierniak/ docs/cierniak_ thibaut_-_ rapport_d___ tude/1

Consultable à l’adresse : http://issuu. com/cierniak/ docs/cierniak_ thibaut_-_m__ moire/1


RECHERCHES & AXES D’ÉTUDES

ÉTUDE URBAINE - DRIEA/UD93

MÉMOIRE DE DSA - ENSAPLV

LA TRANSFORMATION DES QUARTIERS PAVILLONNAIRES EN SEINE-SAINT-DENIS : ENJEUX, ANALYSE, OUTILS ET RÉFÉRENCES

LES ESPACES OUVERTS DANS LES TERRITOIRES PÉRIURBAINS: LE CAS DE LA PLAINE DE MONTESSON 2016

2016

L’étude s’appuie sur les objectifs énoncés par

Pour apporter un nouveau regard sur les terri-

le SDRIF qui s’engage à une augmentation de

toires périurbains, ce mémoire s’intéresse aux

15% de logements sur la région, et plus partic-

espaces ouverts qui le constituent.

ulièrement autour des quartiers de gares.

Les espaces ouverts sont définis par les per-

L’objectif est d’offrir des réponses concrètes

spectives visuelles et les respirations dans le

aux acteurs de l’aménagement du territoire

tissus qu’ils offrent, par une forte présence de

qui cherchent à répondre à cet enjeu dans les

la nature, par leur adaptabilité et leur capacité

quartiers pavillonnaires à proximité des gares

d’évolution, par leur limites floues et souples,

du GPE. L’étude permet ainsi d’aborder les

par leur accessibilité au public, mais aussi par

outils nécessaires pour faire valoir la transfor-

la diversité des fonctions qu’ils accueillent.

mation de ces quartiers face aux contraintes

Ils sont des éléments dominants et des com-

soulevées par les élus.

posants essentiels des territoires périurbains.

Pour cela, les différentes typologies de densi-

Ils sont aux cœur des dynamiques de dével-

fication qui peuvent être mises en place dans

oppement urbain tout comme ils répondent à

ces quartiers pavillonnaires sont répertoriées

des enjeux vivriers ou environnementaux.

et illustrées par des projets réalisés. De plus,

Les espaces ouverts peuvent devenir les

un répertoire d’outils mobilisables par les col-

nouveaux fondements pour les politiques

lectivités afin d’inciter ou d’accompagner cette

d’aménagement des territoires périurbains. Ils

transformation est réalisé pour comprendre

peuvent être à la base de la réflexion sur le pro-

les moyens réglementaires dont les élus dis-

jet urbain et doivent être pris en considération

posent aujourd’hui.

en amont du processus.

Consultable à l’adresse : http://www.driea. ile-de-france. developpementdurable.gouv. fr/commentaccompagner-latransformationdes-a5276.html

Consultable à l’adresse : https://issuu. com/cierniak/ docs/cierniak_ thibaut_-_m__ moire_180124


2016 ÉTUDE URBAINE - LA QUEUE EN BRIE

DSA Projet Urbain - ENSAPLV Travail en collaboration avec Joan POL et Solène SELLIER

ÉTUDE URBAINE, LA-QUEUE-EN-BRIE (94) 2016


“C’est cette inversion du regard entre ville et campagne qui nous conduit à affirmer que ces territoires d’urbanisation dispersée offrent une capacité insoupçonnée de contribuer à relever les défis environnementaux qui se présentent à nous.” Béatrice MARIOLLE


PARTICIPANT

LOTISSEMENT PAVILLONNAIRE

UNITÉS VENDUES 83

0 voiture

16

1 voiture 2 voitures ou plus

900M2

PARTICIPANT

ZONE D’ACTIVITÉS

UNITÉS VENDUES 65

0 voiture

35

1 voiture

3100M

2 voitures ou plus

2

1

PARTICIPANT

EXPLOITATION AGRICOLE

UNITÉS VENDUES 99

0 voiture

1

1 voiture 2 voitures ou plus

1

1

4 HA


ÉTUDE URBAINE DU TERRITOIRE ANALYSE TYPO-MORPHOLOGIQUE ET LOGIQUE D’IMPLANTATION

L’objet de l’étude est d’examiner les possibilités d’aménagement aux franges du département du Val-deMarne. Entre l’attractivité du Grand Paris et la ruralité de la Seine-et-Marne, le territoire subit de fortes pressions foncières.

Notre étude prend comme point de départ les espaces ouverts que sont les espaces agricoles, naturels ou encore les friches et qui offrent des ouvertures visuelles majeures sur le paysage. Ces espaces ouverts sont contenus par des masses bâties ou végétales et

c’est l’interface entre ces deux entités qui nous intéresse dans cette analyse. Pour persister, les espaces ouverts du périmètre d’étude doivent s’adapter à de nouveaux usages.

Ci-dessous : Logique d’implantation des activités industrielles et commerciales le long de la route départementale

Ci-contre : Analyse typo-morphologique des différents tissus présents sur le territoire étudié

Ci-dessous : Mise en valeur des espaces ouverts sur le territoire


DIAGNOSTIC

INTERFACES DIVERSIFIÉES ENTRE MASSES ET ESPACES OUVERTS

B

A

0

1Km

2Km

4Km

Forêt Terres labourées

A

Prairies, surface en herbe Vergers et petits fruits Friches Activités de loisirs Jardins familiaux

B

LA RD4 COMME FRACTURE DU NOYAU CENTRAL URBANISÉ

C

C

D

D


ENJEUX ET STRATÉGIES

1.

2.

SÉQUENCER LA RD4, avec une alternance d’espaces ouverts et d’espaces de forte densité pour mettre en valeur les entrées de villes.

Définir un CARACTÈRE URBAIN le long de la RD4 pour diversifier les activités, retrouver une échelle humaine et redéfinir le lien entre cette route et les communes alentours.

ENJEUX

3.

Traiter de manière FRANCHE LA LIMITE entre les masses et les espaces ouverts afin de mettre en valeur la dualité de ces espaces.

1.

4.

Conserver les TERRAINS AGRICOLES ET NATURELS qui participent à la construction d’un paysage de l’entre-deux ville/ campagne.

2.

MODÉRER LE TRAFFIC sur la RD4 et densifier les zones déjà construites et préserver celles nonconstruites le long de la RD4.

DENSIFIER LE BÂTI et les parcelles industrielles et intégrer du LOGEMENT et des ÉQUIPEMENTS à l’échelle intercommunale.

STRATÉGIES

3.

AFFIRMER LA LIMITE entre masses et espaces ouverts avec des AMÉNAGEMENTS QUI PRENNENT EN COMPTE les deux entités.

4.

TROUVER D’AUTRES TERRAINS non-agricoles à construire pour préserver les parcelles productrices.


PROJET DE TERRITOIRE, LA-QUEUE-EN-BRIE (94) 2016

LES MASSES BÂTIES ET VÉGÉTALES

LES ESPACES OUVERTS

À la suite de l’analyse territoriale menée sur La-Queue-en-Brie et les communes adjacentes, un projet de territoire est proposé pour répondre aux enjeux relevés dans l’étude. Le travail se concentre alors sur les espaces ouverts qui caractérisent et fabriquent l’identité du lieu. Pour maintenir et préserver ces espaces ouverts, tout en les valorisant et en les faisant participer au développement économique et démog-raphique du territoire, une attention particulière est portée sur l’interface entre la ville et l’agriculture. Une centralité mise en place au centre de la nouvelle intercommunalité. Pour une plus grande visibilité, cette centralité est mise en tension avec trois entrées de villes valorisées qui marquent clairement le début de l’urbanisation.

LA CENTRALITÉ

DSA Projet Urbain ENSAPLV LA MISE EN TENSION

Travail en collaboration avec Joan POL et Solène SELLIER


PROJET DE TERRITOIRE : LES ESPACES OUVERTS PROJET DE DENSIFICATION ET D’EXTENSION D’UN QUARTIER EXISTANT

Ci-contre, à gauche : Schémas d’intégration et d’aménagement

Ci-contre, à droite : Croquis des entrées de ville Ci-dessous : Plan-masse de l’ensemble de la proposition


PROJET DE VILLE, LA-QUEUE-EN-BRIE (94) 2016 Au sein du projet de territoire proposé, une attention toute particulière est portée sur le secteur central. Il s’agit d’un secteur mixte, mêlant zone industrielle et lotissements pavillonnaires. Pour valoriser cette centralité, un projet de densification de l’existant et de création de logement est mis en place pour répondre aux objectifs de développement de la commune. Une analyse fine des constructions existantes permet de repérer les bâtiments qui pourront faire l’objet d’une densification. La construction de logements se fait principalement à l’interface entre ville et agriculture pour mettre en relation deux pratiques du territoire différentes mais complémentaires.

DSA Projet Urbain ENSAPLV Travail en collaboration avec Joan POL et Solène SELLIER


PROJET DE VILLE : L’INTERFACE PROJET DE DENSIFICATION ET D’EXTENSION D’UN QUARTIER EXISTANT

Ci-contre : Schémas d’intégration et d’aménagement Ci-dessous : Plan-masse de l’ensemble de la proposition


PROJET DE QUARTIER, LA QUEUE-EN-BRIE (94) DSA Projet Urbain - ENSAPLV - 2016 À l’intérieur du projet urbain de la commune, l’aménagement d’un nouveau quartier prend place à la limite entre la ville et l’agriculture, enjeu majeur du développement du territoire. Pour traiter cette interface,

un travail sur les intériorités et les extériorités du projet est mené. Les typologies de logements proposées répondent à cette problématique avec des patios, et des espaces privatifs qui sont mis en relation avec les espaces communs et les

jardins collectifs, tournés vers l’agriculture. Le projet propose par ailleurs des typologies de logements individuels qui offrent une alternative au modèle pavillonnaire.


PROJET DE QUARTIER : INTÉRIORITÉ/EXTÉRIORITÉ PROJET DE LOGEMENTS À L’INTÉRIEUR DU PROJET URBAIN DÉFINI

Ci-dessous : Plan & Coupes des typologies de logements proposées Plan masse du nouveau quartier


2015 PROJET URBAIN - VILLE DE KONSTANZ

MASTER 2 - ENSASE Travail en collaboration avec Manon EXTRAT et Thibault JALBY

PROJET URBAIN VILLE DE KONSTANZ (ALLEMAGNE) 2015


“Les lieux à partir desquels on construit ont tous une mémoire. Il faut donc revisiter cette mémoire pour s’en inspirer.”

Alexandre CHEMETOFF


Ci-contre : Plan de la proposition pour le projet urbain de la ville de Konstanz.


KONSTANZ, VILLE UNIFIÉE

1

2

3

4

LA VILLE CONNECTÉE :

Création d’une voie structurante Nord/Sud

LA VILLE POREUSE : Surélévation de l’autoroute & opportunités de projets

LA VILLE DENSIFIÉE :

Potentialités de densification

LA VILLE RELIÉE : Ouvertures sur le grand territoire

Ce projet, mené en collaboration avec le service d’urbanisme de la ville de Konstanz, a permis d’élaborer des stratégies innovantes et inédites pour le développement urbain de l’agglomération. Le travail en groupe a permis un échange d’idées qui a poussé la réflexion jusqu’à obtenir une proposition de projet urbain. Partant du constat que les grandes lignes de mobilité du territoire sont des fractures pour la ville et ses quartiers, le projet insiste sur la création de nouvelles porosités dans le tissu urbain. La surélévation de l’autoroute sur toute sa partie urbaine, le nouveau franchissement du Rhin, la pacification de voies rapides ainsi que la création de nouvelles voies cyclables et piétonnes permettent de désenclaver et de relier les quartiers, de créer des interconnectivités et de soulager les axes de mobilités existants. Le développement naturel Est-Ouest est maintenant contrebalancé par une ligne Nord-Sud qui joint des éléments importants du territoire (l’université, les différentes gares, le Rhin, la ville de Kreuzlingen ...) Pour appuyer ce principe d’axe fédérateur, le dessin du nouveau quartier de Oberlohn a pour volonté de créer une nouvelle centralité dans la ville, complémentaire de celle déjà existante. L’espace public joue alors le rôle d’une véritable pièce urbaine.


KONSTANZ, VILLE UNIFIÉE OFFRIR UN NOUVEAU LIEU D’ACTIVITÉS, DE LOISIRS ET DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER INDUSTRIEL SOUS-EXPLOITÉ

Ci-contre, à gauche : Plan masse du nouveau quartier

Ci-contre, à droite : Perspectives des différents traitements de l’espace public


KONSTANZ, VILLE UNIFIÉE RECONSTRUIRE LA VILLE SUR ELLE-MÊME POUR RÉPONDRE AUX PROBLÉMATIQUES CONTEMPORAINES


KONSTANZ - HABITER LE PARC

Le programme de logement qui s’inscrit dans le développement du projet urbain à l’échelle de la ville est l’occasion d’expérimenter une nouvelle typologie d’habitat. La parcelle, située dans le nouveau parc qui borde le Rhin, doit pouvoir garder le caractère qu’elle a aujourd’hui tout en offrant une certaine densité et un nombre conséquent de nouveaux logements pour la ville. Pour cela, la verticalisation des logements permet de minimiser l’emprise au sol du bâti et de favoriser la

continuité visuelle de le parc. Pour affirmer cette volonté de transparence au niveau du sol, les tours se hissent sur des pilotis qui permettent de dégager la vue jusqu’au Rhin. Le parc offre des espaces de tranquillité pour les habitants. Il devient alors le support de leur cohabitation et de la vie sociale du quartier. Les logements bénéficient d’une triple orientation avec un balcon au Sud qui leur permet de profiter de la vue sur Rhin. À l’intérieur, la répartition des

Continuité de la promenade sur les berges

pièces permet de garder l’intimité de chacun de ses habitants. La suite parentale est pour cela séparée des chambres des enfants et de leur salle de bain. Les espaces communs font le lien entre les deux et orientent le regard vers le balcon. Enfin, les nouvelles berges font le lien entre le nouveau parc et le fleuve et deviennent un nouveau lieu de détente et de rencontre à Konstanz.

Porosités du parc et lien avec les berges


Ci-dessus, à gauche : Plan intérieur d’un étage-type

Ci-dessus, à droite : Répartition des berges et accès au Rhin

Ci-dessous, à gauche: Panorama sur le Rhin depuis les balcons Ci-dessous, à droite : Vue depuis les berges du Rhin


INVESTIR LES BERGES DU RHIN OFFRIR UN RAPPORT AU FLEUVE AUSSI BIEN DEPUIS L’INTÉRIEUR DES LOGEMENTS QU’AU NIVEAU DES BERGES


2012 PROJET URBAIN - VILLE DE MONTÉLIMAR

LICENCE 3 - ENSASE Travail en collaboration avec Camille FABRE, Lison DUCHEZ, Lou DOUBLIER et Oscar BARNEY.

LECTURE DE VILLE & PROJET URBAIN VILLE DE MONTÉLIMAR (26) 2012


“Si l’on veut développer les performances de la métropole, il faut construire le support environnemental, infrastructurel et urbain pour que le cadre de vie de tous ses habitants s’améliore.”

Paola VIGANO


La lecture de ville a permis de

repérer des fractures dans le territoire montilien qui séparent les quartiers Nord et Sud: le fleuve, l’autoroute, la voie ferrée, les anciennes enceintes de la ville ...

L’enjeu était alors de développer un projet urbain d’Est en Ouest pour reconnecter

la

ville

notamment

grâce à l’aménagement de ses

berges et à la création de nouveaux franchissements.

Les nouveaux quais sont pensés

différemment selon les quartiers, selon la nature de la rivière, et selon les

nouveaux usages qu’ils accueillent. Tantôt minérales et festives, tantôt

naturelles et familiales, les berges deviennent des points de rencontre.

Ailleurs dans la ville, de nouvelles centralités (crèches, centre sportif ...)

créent des repères dans les trames urbaines monotones des quartiers pavillonnaires et industriels. La

nouvelle

par

ailleurs

développement

orientation urbain

d’ouvrir

la

du

permet

ville

à

l’intercommunalité de son territoire.


LECTURE DE VILLE : FRACTURES & TISSUS RÉPÉTITION DES TISSUS URBAINS PAVILLONNAIRES ET INDUSTRIELS FRACTURES URBAINES DES INFRASTRUCTURES ET DU PAYSAGE

Ci-dessous : Coupes territoriales avec les différentes limites et fractures

Ci-dessus : Schémas plein-vides et vues des tissus pavillonnaires et industriels

Ci-contre, à gauche : Analyse des trames viaires existantes et du bâti remarquable


Ci-contre, à gauche : Croquis des séquences d’ambiances le long des berges Ci-contre, à droite : Principes et concepts du projet urbain Ci-dessous : Plan masse du projet urbain et de l’aménagement des berges du Roubion


LIER LA VILLE AUTOUR DE SA RIVIÈRE RENOUVELLEMENT URBAIN DES QUARTIERS DÉFAVORISÉS AMÉNAGEMENT DES BERGES DU ROUBION


2012 ATLAS DES PAYSAGES - ARDÈCHE

LICENCE 2 - ENSASE Travail en collaboration avec Justine DIAGANA, Marianne BIGON, Solène VALLA et Oscar BARNEY.

ATLAS DES PAYSAGES ARDÈCHE (07) 2012


“Be truthful, nature only sides with truth.”

Adolf LOOS


Ci-contre, à gauche: Analyse de la topographie, de la végétation et du bâti sur le territoire de Jaujac à Chirols Ci-contre, à droite : Cartes d’analyse des percées visuelles, de la végétation maîtrisée et des masses végétales


En amont du projet, l’analyse du

territoire est essentielle à la bonne

compréhension du site et à une

L’analyse du territoire entre Jaujac

et Chirols, en Ardèche, a permis

de prendre ses marques dans

e bâti les terrasses historiques Une et végétation maîtisée

un paysage complexe et difficile

DesDes masses végétales percées visuelles

Après avoir essayé, durant les semaines de recherches qui ont suivi le Des ouvertures végétation voyage en Ardèche, de traiterdans danslanos différentes planches tous les ujets, toutes les thématiques mais avec comme fil rouge une réparition, une division par séquences de parcours comme nous l’avons essenti durant notre arpentage, nous avons préféré nous concentrer ur la thématique de la végétation et plus particulièrement sur le quesionnement des rapports différents au paysage qu’elle crée. Nous en avons essayé de regrouper ceci en quatre planches, qui ont chacune raité des question de l’historique des terrasses, des masses végétales denses, des plaines et des végétations basses et enfin des points de vue qu’offrait l’absence denaturel végétation. Un filtre et de Ensuite, lumière l’idée était de superposer, à travers un système de lumière et de calque, ces différences de rapport au site pour en ressortir une vision globale du paysage.

réponse sensée et en accord avec

son contexte.

la réflexion à d’autres domaines

L’analyse du végétal comme point

de départ a amené un point de vue

inédit aux élus locaux présents dans Le territoire ardéchois regorge de le processus de projet.

types de végétations

du paysage : parcelles agricoles,

qui révèlent les pratiques et usages nombreux

Le Une bâti végétation et les terrasses historiques maîtisée

réserves

La végétation a alors un impact

protégées, parcs urbains, ...

considérable sur l’architecture des

L’architecture vit en fonction de son

villages, des exploitations agricoles.

contexte. Elle ne doit ni s’effacer

Des masses végétales Des percées visuelles

Cette analyse du territoire est une

étape préalable indispensable à la

conception du projet.

CIERNIAK Thibaut S4 - Objet d’architecture - matériau de paysage Atlas de paysage Groupe 3

comme les typologies de bâti, les

Après avoir essayé, durant les semaines de recherches qui ont suivi le Des ouvertures dans la nos végétation voyage en Ardèche, de traiter dans différentes planches tous les sujets, toutes les thématiques mais avec comme fil rouge une répartition, une division par séquences de parcours comme nous l’avons ressenti durant notre arpentage, nous avons préféré nous concentrer sur la thématique de la végétation et plus particulièrement sur le questionnement des rapports différents au paysage qu’elle crée. Nous en avons essayé de regrouper ceci en quatre planches, qui ont chacune traité des question de l’historique des terrasses, des masses végétales denses, des plaines et des végétations basses et enfin des points de vue qu’offrait l’absence denaturel végétation. Ensuite, l’idée était de superUn filtre et de lumière poser, à travers un système de lumière et de calque, ces différences de rapport au site pour en ressortir une vision globale du paysage.

usages du territoire et les questions démographiques.

forestières,

masses

CIERNIAK Thibaut S4 - Objet d’architecture - matériau de paysage Atlas de paysage Groupe 3

LE PAYSAGE QUI FAIT L’ARCHITECTURE

d’abord.

Le travail a principalement été

abordé autour du thème de la végétation qui a ensuite amené

devant lui, ni le dominer.

Des

Une végétation


2013 CENTRE COMMUNAUTAIRE - QUÉBEC

MASTER 1 - UNIVERSITÉ LAVAL, QUÉBEC.

PROJET DE CENTRE COMMUNAUTAIRE, QUÉBEC, CANADA 2012


“Des cités mornes et dépourvues d’animation contiennent, c’est vrai, les germes de leur propre destruction et pas grand chose d’autre. Mais des cités vivantes, diversifiées, actives, contiennent les germes de leur propre régénération et peuvent faire profiter leur environnement de leur vitalité.”

Janes JACOBS


UN PROJET PHARE POUR LE QUARTIER

Dans un quartier résidentiel vivant, familial et attractif mais qui manque de lieux de rencontre, le choix du programme paraît évident. Le futur centre communautaire est le nouveau centre du quartier. L’extraction du volume met en valeur le coin de la rue qui devient le point central du quartier. Le vert attire l’oeil et le vide incite à l’arrêt et à la rencontre.

Accueillant une crèche, un café, une salle d’exposition et des espaces d’activités diverses, le projet répond aux besoins des habitants. La multi-fonctionnalité du bâtiment se retrouve en façade grâce à un jeu de volet qui s’ouvre au gré des usages.

Ci-Contre : Schémas de principe d’implantation

Ci-dessous : Perspective depuis l’angle de la rue


Ligne de toiture 11m

Système d’ossature métallique

Salle de lecture 7m20 Faux plafond Fluide, technique

Panneaux d’aluminium rotatifs

Ateliers d’activités 3m40

Mur rideau

Assise 0m80


FAÇADE & JEUX DE LUMIÈRES CRÉATION D’UNE SECONDE PEAU JEUX D’OMBRES ET DE LUMIÈRE À L’INTÉRIEUR

Ci-contre : Détail de construction coupe-élévation de la façade

Ci-dessus : Schémas de principe de volumétrie

Ci-contre, en haut : Coupe des territoires agricoles ardèchois Ci-contre, en bas : Plan de la répartition de la végétations présente sur le territoire

Ci-contre, à droite : Axonométrie des différentes typologies de bâti selon le contexte

Ci-dessous : Perspective intérieure de la crèche


2010-18 AUTRES EXPÉRIENCES

“A great architect is not made by way of a brain nearly so much as he is made by way of a cultivated, enriched heart.”

Frank LLOYD WRIGHT


FORMATIONS & COLLOQUES

FORUM / COLLOQUES : Juill. 2018

Terrasses des aménageurs #1 Ekopolis, Pantin Avr. 2018

Colloque “Urbanisme Temporaire”

EAVT Champs/Marne

Nov. 2017

Forum des Projets Urbains Innovapresse, Paris

FORMATIONS : 2018

Formation Ecoquartier EFE - Cap Terre 2018

Formation Etude d’impact et Evaluations environnementales, EFE - Vovan Associés


INVESTISSEMENT ASSOCIATIF

PRÉSIDENCE DE L’ASSOCIATION “ARCHIMATOS” SAINT-ÉTIENNE (42) 2013

J’ai été pendant un an le président de l’association ARCHIMATOS qui fournit aux étudiants en architecture le matériel nécessaire à leur formation à moindre coût. Pendant ce mandat, j’ai pris connaissance du domaine commercial : direction des commandes, négociations avec les détaillants ... Ces responsabilités m’ont aussi permis d’être impliqué dans la vie associative de mon école en participant notamment à de nombreux évènements ou aux Conseils de la Vie Étudiante.


EXPÉRIENCE INTERNATIONALE

STAGES & ANNÉE D’ÉCHANGE UNIVERSITAIRE AU CANADA JAMES BAILEY ARCHITECTS, TORONTO PAUL JOHNSTON ARCHITECTS, TORONTO UNIVERSITÉ LAVAL, QUÉBEC 2013 Pendant un an, j’ai étudié, travaillé et vécu au Canada. Cette année m’a enrichi aussi bien professionnellement que personnellement. J’ai pu découvrir une nouvelle façon de vivre, améliorer ma pratique de l’anglais, et enrichir mes connaissances en architecture. Pour moi, l’expérience à l’étranger est indispensable. J’ai appris à prendre du recul sur moi-même et sur ma pratique architecturale. Partir et découvrir autant de nouvelles choses, c’est aussi revenir et appliquer ce qu’on a appris pour enrichir et améliorer ses compétences.


L

es projets présentés dans ce portfolio sont le fruit d’une reflexion menée au cours d’expériences diverses, à des échelles variées et dans des temporalités différentes. Ils s’inscrivent dans une pensée de prise en compte majeure du contexte, pour développer une ville et une architecture en lien avec ce qui l’entoure et avec ses usagers. La réflexion qui a été menée à travers ces différents travaux a permis de s’inscrire dans une démarche de lutte contre l’étalement urbain et l’épuisement des ressources. La pratique urbaine et architecturale se veut alors respectueuse de son environnement et en lien avec les problématiques des usagers.

C I E R N I A K .T h i b a u t

07.50.97.96.78 http://thibautcierniak. wix.com/thibautcierniak thibaut.cierniak@live.fr

CIERNIAK Thibaut - Portfolio 2018  
CIERNIAK Thibaut - Portfolio 2018  
Advertisement