Page 1

Page 3:Page 3

9/04/09

10:55

Page 1

Événement ARC INTERNATIONAL CHÔMAGE PARTIEL ET LENDEMAINS DIFFICILES

M N CJ

Les revendications des salariés pèsent plus lourd que les exigences de la famille Durand

A

Le 19 mars dernier, à Lille, les verriers d'Arc International au rendez-vous de la lutte. (Ph. Liberté 62)

RC International dans le doute industriel et ce nʼest pas un euphémisme. Chômage partiel, donc, pour les salariés de la “Taille” et du “Carton-plastique”, à partir du 15 avril. Lʼinformation, tant redoutée, était annoncée lundi en réunion du comité dʼentreprise. Et ce chômage partiel sera étendu en mai à tout le personnel de la logistique et de la production. Lʼeffectif concerné par cette mesure dépasse les 3000 salariés. Philippe Maes, secrétaire de la CGT, tout en stigmatisant ce genre de pratiques, pratiques qui vont peser lourdement sur le proche avenir de lʼentreprise, réclame le paiement des jours chômés à 100%. Or seuls 91% du salaire seront pris en charge ; les 9% qui manquent à la fiche de paie ont déjà un impact social certain sur les salariés et le pire est à craindre dans une entreprise (une des plus grandes du secteur privé dans le

L

Édito

E sommet de lʼOTAN laisse un goût de cendres. Celles des bâtiments incendiés à Strasbourg, bien sûr. Mais aussi lʼamertume de voir une manifestation pacifiste occultée par les exactions de groupes de casseurs manipulables et manipulés, dans une ville devenue interdite, hérissée autour des chefs de lʼAlliance militaire, ayant bloqué le pont de Kehl, ce si symbolique lien avec lʼAllemagne voisine. Mais les gravats vont bien au-delà dʼun hôtel Ibis, dʼun bâtiment des douanes ou dʼune station-service. Une certaine conception du rôle de la France qui incitait le monde à lʼécouter vient de voler en éclats. Et cʼest le plus grave. Le président de la République et la majorité des élus

Liberté 62 n°856 - Le 10 Avril 2009

Nord/Pas-de-Calais) où rien ne sera plus comme avant lʼautomne 2004 et la mise en place de lʼaccord de méthode entraînant 2900 suppressions dʼemploi. Depuis lʼautomne 2004 et le lancement par la direction de lʼaccord de méthode, (2659 suppressions dʼemploi transformées en préretraites payées par lʼÉtat), tout est chamboulé. La direction évoque toujours la palinodie dʼaucun licenciement sec. Cʼest une hypocrisie totale. Et cette situation devient de plus en plus inquiétante par tous celles et ceux qui y travaillent. La stratégie dʼArc International est préoccupante et le mécontentement est général à lʼintérieur de lʼentreprise. Quel recentrage ?

Il nʼy a pas si longtemps, la direction soulignait l'importance recentrage autour du coeur de métier et la poursuite de la capacité de production pour être au plus près des clients. Et le directeur général Europe de se montrer sûr de lui en déclarant : “nous nʼhésiterons

pas à prendre des décisions difficiles lorsquʼune activité se révèlera non rentable”, ce qui fut fait avec lʼarrêt du four B et la production de cristal prévue en 2009. Le produit historique disparaît et le Syndicat autonome de “prier" la direction dʼavoir de grands projets ! La boucle est bouclée et lʼannée 2009 est loin de sʼachever ; de mauvaises nouvelles attendent toujours les salariés. Et lʼavenir ?

Du côté du syndicat CGT, la nouvelle du chômage partiel (et la prise de congés anticipés dix jours maximum pour éventuellement lʼéviter) ne sont pas du tout à mettre dans un cadre social marqué par lʼoptimisme. La situation nʼest guère favorable, ni aux salariés, ni à lʼemploi, ni à lʼavenir de cette entreprise. Cʼest le moins que lʼon puisse dire. Un processus sʼengage, cʼest sûr, mais pas en faveur des salariés. Lʼaccord de méthode ? La CGT a refusé de le signer, car au-delà de la forme, il y a le fond. Et le fond,

dʼici 2010, cʼest la finalité évidente dʼun plan de suppression de milliers dʼemplois. “Cʼest une crise sans précédent, commente la CGT. Nous sommes dans un mouvement généralisé de stagnation, voire de réorientation complète des produits. Tous les secteurs nous préoccupent et lʼunité de “Blaringhem” - le Cristal - sera fermée en 2009... Cʼest la fin de tout un savoir-faire, cʼen est fini du produit historique de la société. Le Cristal qui est une image de marque sera toujours commercialisé mais produit ailleurs”. Productivité...

La mise en route dʼAlphaglass, au début de lʼannée 2008, sur le site dʼArques, cédé, rappelons-le, par Arc International, avec de fortes subventions publiques, ne doit pas être lʼarbre qui cache la forêt. Elle ne lʼest assurément pas pour tous les salariés de lʼAudomarois. À ce jour, rétorque la CGT, nous avons déjà perdu 3000 emplois qui se décomposent par 800 pré-

DANS LES FOURGONS DE L’EMPIRE

de droite viennent, contre le plat de lentilles de commandements subalternes, de renoncer à une expression indépendante, libre de tout assujettissement, dont la récente guerre contre lʼIrak a montré la force, lʼutilité et la pertinence. Notre pays rentre dans le rang derrière les États-Unis dans une organisation vouée encore il y a quelques mois à la guerre des civilisations, et qui se prétendait le bras armé de lʼaxe du bien contre lʼaxe du mal. Quel piteux contretemps ! À Washington même, on prend désormais avec plus de recul la mise en place du menaçant bouclier antimissiles, et le retrait des troupes dʼIrak où sʼest fourvoyée lʼOTAN est désormais planifié. Et cʼest le moment que Nicolas

Sarkozy choisit pour faire acte de soumission… Quelle vision du monde de demain ! Sans doute veut-il avoir sa part au désastre annoncé en Afghanistan où un nouveau renforcement des troupes ne conduira quʼà rendre la défaite plus éclatante. Même Barack Obama, en souhaitant la relance du désarmement nucléaire, signe au fond lʼacte de décès dʼune guerre froide qui était la raison dʼêtre de cette organisation militaire. Au passage, la perspective dʼune défense européenne indépendante sʼeffondre, le pays qui aurait pu en devenir le moteur étant désormais privé de ses moyens dʼaction. On nʼest jamais si bien asservi que par soi-même, pourrait-on dire. Cʼest lʼenvers du décor que la droite tente -3-

de monter en vue des élections européennes du 7 juin, la réalité de son ambition pour lʼUnion européenne. Le renforcement du rôle de lʼOTAN comme gendarme du monde prend enfin un relief particulier au lendemain du G20. À Londres, il sʼagissait de perpétuer la domination du capitalisme en ravalant sa façade et en musclant ses champions tels le FMI et la Banque mondiale, maintenus dans le rôle de précepteurs des peuples et du tiersmonde. À Strasbourg, les puissances occidentales faisaient une revue de troupes pour imposer leur ordre au monde, sans et souvent contre lʼONU. Barack Obama, quelles que soient les inflexions quʼil imprime à la politique américaine, hérite de cette

retraites et le reste par des départs de toutes sortes ; il nʼy a plus dʼintérimaires. Le solde est en négatif, il reste encore 700 personnes qui vont partir en préretraite. La direction sait très bien quʼaprès 2009, il y aura toujours un sureffectif de 2000 personnes annoncées et identifiées, pour lesquelles on a toujours dit quʼon ne licencierait pas avant le terme. Par contre, lorsquʼon pose la question de 2009, (dans une grande entreprise, ça se prépare) la direction répond, on fera le point. En sachant que sur les quatre ans, et toujours selon les termes de lʼaccord de méthode, il fallait atteindre les 26 % de productivité, et faire un correctif majeur. Malgré les efforts des salariés, les résultats sont toujours négatifs à Arques, la direction est en pleine tourmente. La délocalisation des productions et la politique de rachat dans la distribution sont un échec total. On le voit, chaque jour sont annoncées des restructurations, du chômage technique ou la remise en cause des droits. Le gouvernement essaye de minimiser de pouvoir travailler jusquʼà 70 ans en cette période de crise mais sa volonté sur ce dossier est dʼaller jusquʼau bout de sa décision. Les implantations industrielles à lʼétranger (Chine, Émirats arabes unis, Russie) sont pour Arc International, y compris avec une administration partagée comme en Chine, une réalité qui compte alors que lʼemploi à Arques nʼest que quantité négligeable. Et la direction de déclarer, récemment “nous avons dans lʼentreprise des zones entières où nous pouvons gagner de la productivité sur des tâches qui présentent peu de valeur ajoutée. En réduisant les effectifs dans ces domaines, nous avons malgré tout augmenté les effectifs à forte valeur ajoutée comme le marketing, la finance, lʼinnovation.” Aujourdʼhui, cʼest la mise en place du chômage partiel et lʼannonce de lendemains difficiles. “Après le 30 juin, on ne sait plus rien”, prévient la CGT. À Arc International, les revendications des salariés pèsent plus lourd que les exigences de la famille Durand et de ses proches. Pierre Pirierros

puissance et de cette arme. Elles ont du poids pour maintenir la domination dʼun dollar qui vacille et dʼun empire qui sʼeffrite. Nicolas Sarkozy nʼa pas de quoi être fier aujourdʼhui. Avant la manifestation, il avait imposé un climat détestable à Strasbourg, où la police, contre toute légalité, voulait empêcher lʼexpression des habitants qui arboraient à leurs balcons des drapeaux anti-OTAN. Pendant le sommet, les forces de lʼordre ont bouclé la ville et brimé les pacifistes tandis quʼelles laissaient incendier sans réagir. Après le sommet qui actait une vassalisation de la France, il a tenté dʼassimiler les pacifistes à des porteurs de «haches». Lʼhistoire laisse derrière elle ses scories…


Page 3  

Productivité... Et lʼavenir ? Il nʼy a pas si longtemps, la direc- tion soulignait l'importance recen- trage autour du coeur de métier et la...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you