Issuu on Google+

« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Page 1


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

L'odeur de la Sciure Huis-clos circassien

Ce projet est né d'une discussion avec un ancien trapéziste après un spectacle... Il se disait impressionné par notre travail mais trouvait que c'était fort différent de l'époque à laquelle il travaillait sans longe et sans filet... mais au-dessus de la sciure !! Nous avons discuté longuement, et l'idée a germé petit à petit dans nos têtes... Pourquoi ne pas produire un spectacle avec deux trapèzes en grand ballant, deux cadres coréens face à face et des tapis de chute dissimulés sous la sciure ... ? Le bois sera donc l'acteur principal de cette création. Cela fait plusieurs mois que les dessins se succèdent et que les images se superposent, laissant place à une forme assez claire de l'esthétique globale du projet. Le pari est ambitieux, unique, fou et passionnant... Sophie Mandoux

Page 2


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Photo : Troupe Arnaoutov

Table des matières Les P’tits Bras, de 2003 à aujourd’hui One, Two, Triieee… Los Pekenos Brazos The Flying Brother and Sister Triplette

L’odeur de la Sciure

Le projet La démarche créatrice L’histoire en quelques mots La dramaturgie La mise en piste La scénographie Les disciplines de cirque La musique Fiche technique Distribution potentielle Planning de création Calendriers de tournée 2011-2012 Budget de création & Contacts

page page page page

4 5 5 6

page page page page page page page page page page page page page

7 8 9 10 11 12 13 14 14 16 16 19 22 Page 3


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Les P'tits Bras, de 2003 à aujourd'hui La compagnie Les P'tits Bras a été créée en 2003 par Sophie Mandoux et Jan Willem Maes : une voltigeuse et un porteur désireux de rendre les prouesses techniques accessibles à tous les publics... Ils se rencontrent lorsque Sophie termine les 3 années de tournée avec le Cirque Plume et Jan Willem sa formation pédagogique en arts du cirque à Bruxelles. Leur premier objectif est d'amener la prouesse aérienne dans la rue, tout en y mêlant l'humour et la dérision. Ceci a, semble-t-il, répondu à une réelle attente vu le succès rencontré auprès du public et a permis de tourner avec une soixantaine de dates chaque année un peu partout en Europe.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ One...Two...Triieee..., 1ère création 220 représentations à travers le monde

De 2003 à 2007, cette toute jeune compagnie se lance dans la création d'un spectacle essentiellement aérien, mêlant les expériences accumulées au fil des années au sein des différents cirques ou compagnies que les 3 artistes (Mark Dehoux, jongleur et acrobate, s’étant joint à l’aventure) ont côtoyés (Cirque Plume, Tout Fou To Fly, cabarets allemands, …) durant de nombreuses années. Ils y mettent l'énergie et la folie d'une première création, se laissant guider par leur soif de créer, de jouer et de faire rêver ! Le résultat est hallucinant, l'enthousiasme immédiat et l'avenir prometteur... « La compagnie Les P'tits Bras a régalé le public chaux-de-fonnier d'un show

ébouriffant... La Place du marché n'avait pas vu autant de monde depuis 1993 ! », L’impartial, Août 2007 « Perchés à cinq mètres de haut, les artistes exécutent vrilles et autres

saltos, multipliant les gags. Le talent et l'adresse des P'tits Bras sont bien réels. Aucun temps mort. Plus le spectacle avance et plus c'est fort », La Voix du Nord, septembre 2007

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Page 4


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Los Pekenos Brazos, 2ème création 50 représentations dans 3 pays européens

En 2008, Jan Willem et Sophie décident de créer un nouveau spectacle, plus léger et plus court, avec lequel ils misent sur le « long terme »! Le spectacle se déroule uniquement sur et autour du cadre coréen, les artistes enchaînent figures acrobatiques et loufoqueries en tous genres... accompagnés par un musicien qui fait partie intégrante du spectacle. Il s'agit d'un concours d'acrobatie aérienne complètement déjanté... Le spectacle est toujours disponible sur demande. « A la fin du spectacle, c'est l'intégralité du public qui repart heureux. La

compagnie des P'tits Bras a prouvé son talent dans l'humour comme dans l'acrobatie », Le Républicain Lorrain, 4 Août 2008

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Flying Brother and Sister, 3ème création 45 représentations dans 5 pays européens

En 2009, la rencontre fortuite et inopinée entre Sophie Mandoux et Basile Dragon donnera lieu à une création rapide et très fructueuse sur le thème des frères et sœurs. Leurs relations privilégiées mais surtout, leurs conflits, leurs haines et leurs complicités... Une année très riche artistiquement qui a offert à la rue un stand-up musico-burlesque.

« Quelques pas de danse, un numéro de jonglage époustouflant, une séance d'élastiques où Basile manque de blesser sa sœur à chaque instant, leur show éblouit autant qu'il fait rire...». L'Impartial, le 6 Août 2009 « On se marre du début à la fin, tant c'est décalé, fait de drôleries et de douces folies » Province du Luxembourg, le 24 Août 2009

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Page 5


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Triplette, 4ème création

en cours de tournée, déjà plus de 100 représentations dans 7 pays européens En 2010, les 2 comparses initiaux, Jan Willem et Sophie, décident de se lancer dans une ambitieuse création en compagnie de Mathieu Moerenhout, artiste de talent et ami de la compagnie depuis de nombreuses années... Ils reprendront le spectacle avec lequel leurs grands-parents ont fait le tour du monde en 1937 ! Spectacle basé sur une structure art-déco complètement originale, ils rendent un hommage poignant et chaplinesque à tous les papis et mamies du monde.... Selon l'avis de tous, il s'agit du spectacle le plus abouti et le plus riche de la compagnie, tant au niveau dramaturgique qu'esthétique... Les 3 artistes s'épanouissent dans ce spectacle et ont l'intention de le tourner jusqu'en 2013, vu l’affluence de la demande.

« Leurs prouesses acrobatiques sont à couper le souffle (…), une valse aérienne absolument somptueuse, mais également un numéro de trapèze. Sur un air de Carmen, la jeune femme ne cesse d'aller plus haut, n'hésite pas à tourner, se rattraper par les pieds, par les mains et tout cela à un rythme d'enfer. Tout le monde admire, en silence ! (…) En compagnie de cette triplette, le public passe un merveilleux moment, tout simplement. » Le Journal de la rue, Chalon sur Saône, le 23 Juillet 2011

« En tous cas, ces grands-parents, enfin ce qu'il en reste, peuvent être fiers de leurs petits-enfants. Quant au public, il en redemande. Roger Leroux, directeur du Cirque-Théâtre, lui donne donc rendez-vous pour une saison internationale de haut niveau artistique » Le Journal d'Elbeuf, le 21 Septembre 2010

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Page 6


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

L'odeur de la Sciure, été 2014 Pour sa 5e création, le « noyau de base» a ressenti le besoin d'agrandir la « famille» afin de bouleverser les codes de jeu auxquels il commençait à s'habituer. C'était agréable et confortable mais l'ambition de cette nouvelle création est d’encore augmenter les performances techniques des acrobaties aériennes. Cela nécessite la présence de nouveaux artistes talentueux, qui apporteront un souffle nouveau, une énergie régénératrice, et enrichiront le projet.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Le projet Pour ses dix années d'existence, la compagnie Les P'tits Bras désire créer un spectacle un brin plus ambitieux. Le niveau des prouesses acrobatiques sera encore plus élevé et la pérennité du travail dans la rue assuré. Cette proximité du public est primordiale et appréciée par la compagnie. Il va de soi que l'humour particulier des P'tits Bras restera l'élément liant et dominant de cette nouvelle création. Une grande part du travail sera accordée à l'esthétique tant dans la conception matérielle que dans la recherche du mouvement, sur la structure et sur une vraie piste … ronde. La structure envisagée est plus complexe qu'auparavant, et visuellement impressionnante. Elle nécessite une occupation de l'espace par des artistes aussi à l'aise dans le jeu que dans le mouvement. Pour la première fois, l'équipe ne sera pas composée de 3 artistes, mais de 5 personnalités exceptionnelles, au passé alléchant et aux expériences multiples. Le choix de ces nouveaux artistes ne s'est pas établi à partir d'auditions, mais suite aux rencontres glanées au fil de ces nombreuses années. Nous attendons néanmoins la première résidence pour confirmer nos choix. Il est essentiel que ce spectacle reste profondément humain, basé sur le respect de l'autre et le plaisir de travailler ensemble. Enfin, la présence de la sciure, actrice à part entière de ce projet, sur toute la surface au sol permettra une infinité de variations gestuelles et visuelles que nous comptons exploiter au maximum.

Page 7


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Photo : Troupe Arnaoutov

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ La démarche créatrice

(par Sophie Mandoux)

Le bois sera l'acteur principal de cette création. Pourquoi le bois ? Parce qu'il s'agit d'un élément noble, pur, sensuel et envoûtant. Il est rare de voir à l'heure actuelle des structures de cirque ou des chapiteaux en bois, des pistes circulaires, des spectacles joués à 360°, alors qu'à l'époque, c'était coutume ! Qui ne se rappelle pas être entré dans un vieux théâtre, une belle roulotte ou un ancien manège, subjugué par l'odeur si particulière du bois, et par la beauté du décor ? Page 8


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Lorsque je regarde les vieux films ou que je feuillette les livres de l'époque, je suis émerveillée par la précision du travail de l'artiste. Je rêve donc d'une structure inspirée de l’art nouveau, mêlant le bois et le métal, qui nous plongerait immédiatement dans un univers féérique, magique et exaltant. Sans oublier l'odeur de la sciure, sa texture, sa légèreté, qui envahira toute la piste, permettant des déplacements surprenants, des gerbes étincelantes et des pirouettes spectaculaires.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ L'histoire en quelques mots L'histoire se passe dans les années 1900, dans un univers librement inspiré de Toulouse-Lautrec. Une intrigue très forte sera présente tout au long du spectacle. Un drame éclate au sein de la famille, créant tensions, gênes, passions, délires et fous rires. Elucider cet « incident » sera certes le but premier du spectacle. Mais, ce qui nous intéresse surtout est de savoir comment les cinq personnages arriveront à continuer à vivre ensemble, à évoluer, à se côtoyer et à assurer leurs acrobaties de haut niveau malgré cet élément qui bouleverse leurs vies. L'humanité de chaque personnage, ses réactions face à une situation particulière, les relations sensibles entre chaque individu sont autant de facteurs qui seront mis en lumière par la mise en scène de ce huit-clos circassien...

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Page 9


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

La dramaturgie Nous aimerions arriver à monter ce spectacle comme un court-métrage de Polanski ou un roman d’Agatha Christie. C'est-à-dire avec des personnages très typés ayant entre eux une relation privilégiée : familiale, professionnelle ou amoureuse... Le plateau et la structure seraient les deux espaces d'évolution des protagonistes. Ils permettraient de régler leurs discordes, leurs angoisses ou leurs passions dans un même espace mais à des moments différents. Chaque histoire recoupe celle de l'autre, dans un passé plus ou moins proche, avec des liens étroits ou éloignés. Il y aurait le « méchant », dur et autoritaire, mais très séduisant, avec une grosse moustache imposante, un costume très strict et des principes bien établis. Il semble faire régner l'ordre mais est en fait le fauteur de trouble, le voleur, l'assassin. La belle jeune fille, aux formes déjà bien développées, pleine de fougue mais qui sent encore le bébé. Elle étourdit les cœurs et les sens de chaque être masculin qu’elle côtoie tant sa naïveté et sa tendresse sont naturelles et touchantes... elle sera la cause de nombreux problèmes. Le père de famille, qui a la loyauté et le respect comme valeurs de base auxquelles on ne peut en aucun cas déroger. Pour lui, le travail est source de vie, grâce à lui on accède au respect et à la reconnaissance. Les plaisirs sont écartés de son chemin, tout comme les loisirs, le repos ou le badinage... La femme d'expérience, douce mais autoritaire, qui arrive à résoudre les problèmes et les conflits, grâce à une fameuse dose de bon sens, une nombreuse progéniture, et les coups de la vie. Elle garde néanmoins une fraîcheur et une joie de vivre qui lui permettent d'évoluer dans une douce harmonie.... Elle est la femme du père de famille et permet de temporiser ses excès et ses ardeurs. Le petit nerveux, toujours en mouvement, se déplaçant uniquement en dansant, incapable de se contrôler, de se calmer, bondissant à chaque instant, bavard et parfois fatigant... mais tellement attendrissant ! Il est en dehors de la réalité, et totalement inconscient du drame qui se trame sous ses yeux....

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Page 10


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

La mise en piste Nous continuons notre collaboration très fructueuse et enrichissante avec Christophe Thellier qui a déjà participé aux deux créations précédentes en tant que metteur en scène. Nous désirons travailler sur la base d'une mise en piste collective dans la première période de création afin de nous familiariser les uns aux autres, répéter les figures acrobatiques rarement proposées dans la rue et apprivoiser cette fameuse piste ronde. Dès que nous aurons approché et intégré le travail technique, nous ferons appel à Christophe Thellier pour travailler sur le caractère spécifique des personnages. La dramaturgie sera basée sur une écriture très précise et une intrigue à suspens que nous travaillerons lors d’un atelier de création d’une semaine réservé à l’écriture. Le travail du metteur en scène aura donc une grande importance. Il faut que la compréhension de l’intrigue soit claire. Chaque personnage aura un caractère bien ancré afin de permettre au public de suivre très facilement le cheminement de l’histoire.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Page 11


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

La scénographie

(par Fill De Block)

Tout se passera autour d’une impressionnante structure mi-bois qui se déplie à partir de deux remorques mises bout à bout.

mi-métal

La structure permettra des évolutions jusqu'à 9 mètres de haut afin de privilégier différentes hauteurs de scène et diversifier les perspectives visuelles du spectateur. Elle imposera également aux artistes de développer de nouvelles manières de se déplacer dans un espace composé de plans variés. Deux cadres coréens face à face et deux trapèzes ballants suspendus, laisseront un grand espace de jeu sur piste. Cette piste ronde de 8 mètres de diamètre sera légèrement surélevée et entièrement recouverte de sciure, entraînant des gerbes de copeaux et des étincelles boisées... Au cours du spectacle, les cadres coréens pourront se transformer en cadres aériens afin que les voltigeurs touchent le sol. Et les pieds dans la sciure, ils prendront appui sur des plans inclinés dissimulés, lançant des sauts, des courses et des envolées acrobatiques en cascades.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Page 12


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Les disciplines de cirque Les 2 cadres coréens face à face, du jamais vu dans la rue, seront les 2 éléments principaux, tant au niveau scénographique que technique. Les passages des voltigeurs à la technique irréprochable, balancés d’un côté à l’autre de la piste par des porteurs d’une précision sans faille rythmeront le spectacle. Le travail sur les lignes, les courbes et les cercles sera primordial. La sciure recouvrant le sol rendra les prouesses d'autant plus impressionnantes et envoûtantes, laissant aux spectateurs le doute sur la réception en cas de chute. 2 trapèzes ballants seront suspendus sur une grande arche, qui surplombera l'ensemble de la piste (scène-remorque). Ces trapèzes, activés par la force motrice de 2 trapézistes au plus haut niveau actuel représenteront le balancier, le mouvement et le temps qui passe. Balancer côte à côte permet de nuancer les figures, les rythmes et les tempos habituels du trapèze ballant. La possibilité de balancer à deux sur le même trapèze et de faire des portées acrobatiques originales sera une force du spectacle. Les équilibres et l'acrobatie seront abordés sous toutes leurs formes, tant au sol que sur la structure, allant jusqu'au sommet, à plus de 8 mètres de haut puisque nous développerons une approche spécifique adaptée à la sciure. La danse, le mouvement plus précisément, sera travaillé selon la personnalité des artistes. Chacun utilisera sa propre gestuelle pour développer un mouvement unique. L’unité sera créée par certaines chorégraphies de groupe, qui feront voler et éclater la sciure dans les airs. N’oublions pas le travail clownesque, clef de voûte de cette création. Il permettra que le mouvement soit beau, drôle et subtilement hilarant...

Photo : Troupe Arnaoutov

Page 13


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

La musique Le travail musical sera partagé entre la musique en direct et la musique enregistrée... Le violon, la guitare, le cajun, le ukulele et la scie musicale seront les principaux instruments joués par les artistes en direct. Un vieux tourne-disque permettra de passer des anciens morceaux typiques des années 1900, tout en se laissant la possibilité de travailler sur le décalage musical en proposant des musiques plus modernes, qui changeront le rythme et l'ambiance de façon assez inopinée et parfois radicale... Mark Dehoux sera notre référent au niveau musical. Nous ne savons pas encore s'il y aura des musiques originales, étant donné la richesse de celles de l'époque : Eric Satie, Debussy, Ravel, Stravinsky, ....

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Fiche technique

(par Fill De Block)

Durant l’été 2012 et le début 2013, la Compagnie travaillera sur la conception du portique. Portiques de répétitions : Espace au sol : 14 mètres x 12 mètres Hauteur minimum : 8,50 mètres

Page 14


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

En 2013 et 2014, il s’agira de réaliser la structure sur les remorques. Espace au sol : 14 mètres x 8,50 mètres Hauteur nécessaire : 8,50 mètres

Page 15


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Distribution potentielle Jan Willem Maes : porteur Sophie Mandoux : voltigeuse, trapéziste Raphaël Gacon : porteur, musicien Une trapéziste voltigeuse … audition en novembre 2012 Un danseur acrobate … audition en novembre 2012

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Planning prévisionnel de création

Recherche autour de la construction de la structure dès l’été 2012.

Du 12 au 30 novembre 2012:

La Grainerie, Balma (31)

o Période de recherche technique aérienne autour de la sciure o Rencontre entre les différents artistes o Choix du danseur acrobate … Intervenants : Fill De Block : technique aérienne Christophe Thellier : 1ère prise de contact avec les artistes ?? (La Fabrique) : méthode de construction de la structure Nanou Peeters : administration, production

Du 11 au 28 Février 2013 : La Cascade (07)  Approfondissement de la recherche autour des cadres coréens et du trapèze ballant  Développement des possibilités de jeux autour de la sciure  Constitution de l'équipe définitive  Travail clownesque Intervenants : Fill De Block : technique aérienne Christophe Thellier : 4 jours de jeu clownesque avec les artistes Nanou Peeters : administration, production

Page 16


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Printemps/ Ete 2013 : lieu indéterminé  Création technique de la structure, recherche des matériaux  Construction de la structure Intervenants : Raphaël Gacon : Menuisier, constructeur, co-concepteur Fill De Block : Concepteur d’agrès aériens ?? (La Fabrique) : aide à la réalisation, conseils techniques Besoins : Un atelier de construction spécialisé en menuiserie + espace de résidence pour 2 personnes durant la période de réalisation

Du 24 au 28 septembre 2013 : Neerpelt, Dommelhof, Theater op de Markt o Ecriture de la dramaturgie du spectacle o Développement de l'intrigue policière Intervenants : Christophe Thellier : metteur en piste Michel Rodrigue : aide à l'écriture Sophie Mandoux, Jan Willem Maes, Raphaël Gacon : artistes-auteurs Besoins : Un espace calme, une maison ou un lieu propice à l'écriture, personnes

pour 5

Novembre 2013 (3 semaines): lieu indéterminé o 1ère session de travail sur la structure définitive o Expérimentations et recherches en tous genres et en tous sens sur la structure o 10 jours de travail technique sur les cadres coréens et trapèze ballant o Choix de la sciure, de la quantité, de la disposition o 6 jours de travail sur la dramaturgie, les personnages et le jeu clownesque o Travail sur le mouvement, la piste circulaire, la chorégraphie o Recherche musicale, tant pré-existante que sur scène o Travail sur la scénographie Intervenants : Christophe Thellier : Metteur en piste, travail d'acteur et dramaturgie Fill De Block : Technique aérienne Dmitry Arnaoutov : Spécialiste cadre coréen face à face (Cortéo) Un chorégraphe : En cours de choix Mark Dehoux : Musicien Nanou Peeters : Administration, production Besoins : Une salle chauffée de Points d'ancrages au sol. (voir Un lieu de vie pour 5 pour nos caravanes Un petit atelier pour

14 m X 8,50 m minimum et 8,50 m de hauteur. fiche technique détaillée dans le dossier) à 10 personnes. Logement sur place ou espace de la construction, du « bidouillage » Page 17


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Février 2014 (3 semaines à 1 mois) : lieu indéterminé o o o o o o o

Création des différentes scènes du spectacle Mise en place de la dramaturgie et de l'ordre chronologique Travail sur la technique aérienne et chorégraphique Travail sur les personnages et les situations Recherche des costumes, accessoires, scénographie sur les années 1900 Choix de musiques et compositions originales Etape de travail publique

Intervenants : Christophe Thellier : Metteur en piste, travail des personnages et situations dramatiques Dmitry Arnaoutov : Cadre coréen face à face Anne Jonathan : Costumière Mark Dehoux : Musicien Nanou Peeters : Administration, production Besoins : Une salle chauffée de 14 m X 8,50 m minimum et 8,50 m de hauteur. Points d'ancrages au sol. (voir fiche technique détaillée dans le dossier) Un lieu de vie pour 5 à 10 personnes. Logement sur place ou espace pour nos caravanes Un petit atelier pour de la petite construction et du « bidouillage » Possibilité de présenter une étape de travail et fin de résidence

Mars/ Avril 2014 (1mois à 1 mois et demi) : lieu(x) indéterminé(s) o o o o o o o

Mise en piste du spectacle Création costumes Scénographie Réglages techniques Création lumières (nécessaire pour les spectacles joués le soir) Précision des personnages Avant- première

Intervenants : Christophe Thellier : Mise en piste Fill De Block : Précisions techniques Anne Jonathan : Costumière, scénographe Nicolas Cautain : Création lumière Mark Dehoux : Musicien Nanou Peeters : Administration, production Besoins : Une salle chauffée de 14 m X 8,50 m minimum et 8,50 m de hauteur. Points d'ancrages au sol. (voir fiche technique détaillée dans le dossier) Un lieu de vie pour 5 à 10 personnes. Logement sur place ou espace pour nos caravanes Un petit atelier pour de la construction, du « bidouillage », Mise à disposition d'éclairages pour la création lumières Possibilité de présenter l'avant-première du spectacle Page 18


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Calendriers de tournée 2011 – 2012 Calendrier tournée Les P'tits Bras

2011

« TRIPLETTE »

Mai 7 mai: Vauréal (Fr, 95) 8 mai: Bornem (Be) 14 et 15 Mai: Tourcoing (Fr, 59) 27 mai: Toulouse (Fr, 31), Caravane de Cirque 28 et 29 mai: Antibes (Fr, 06), Festival Déantibulations Juin 2 juin: Revin (Fr, 08) 3 et 4 juin: Leuven (Be) 5 juin: Beauvais (Fr, 60), Festival Divers et D'été 11, 12 juin: Nanterre (Fr, 92), Festival Parades 18 juin : Auxerre (Fr, 89) 19 juin: Lambres lez Douai (Fr, 59) 24, 25, 26 Juin: Sotteville les Rouen (Fr, 76), Festival Vivacité 30 juin, 1er juillet: Purmerend (Nl) Juillet 2 Juillet: Luxembourg (L) 7 juillet: Caen (Fr, 14), Festival Z'amis 8 juillet: Bagnoles de l'Orne (Fr, 61), Festival Z'amis 9 juillet: Vire (Fr, 14), Festival Z'amis 13 juillet: Dinan (Fr, 22) 14 juillet: Bernay (Fr, 27), Festival Z'amis 16 et 17 juillet: Le Havre (Fr, 76), Festival Z'amis 19 juillet: Gent (Be), Festival Gentsefeesten 21 au 24 Juillet: Chalon sur Saône (Fr, 75), Festival Chalon dans la rue 27 juillet: Lommel (Be) Août 13 Août : Clermont en Genevois (Fr, 74) 21 Août: Grand Bornand (Fr, 74), Festival Au Bonheur des Mômes 24 Août: Morlaix (Fr, 29), Festival « Les Mercredis de l'été » 27 Août: Evénement privé (Be) 28 Août: Overpelt (Be) Septembre 3 septembre : Chambly (Fr, 60) 4 septembre: Evergem (Be) Page 19


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

10 17 24 30

et 11 septembre : Cergy Pontoise (Fr, 95), Festival Cergy Soit et 18 septembre: Grandchamp (Fr, 56), Festival Grandchamp' Bardement septembre : Céroux Mousty septembre : Pessac (33), Ouverture de saison « Pessac en Scènes »

Octobre 2 octobre: Steenvoorde (Fr, 59)

Calendrier tournée Les P'tits Bras

2012

« TRIPLETTE »

Mars 09 Mars: Wavre (Be), Salle Columban, www.columban.be Avril 1er avril : Bruxelles (Be), Festival "Pistes de lancement" (Place Flagey) 13 avril: Bruxelles (Be), Festival "Hopla", Tour et Taxi Mai 13 mai: Hamont-Achel (Be) 20 mai: Pierrefitte sur Aire (55) 25 mai : Mauléon (64) 26 et 27 mai : Hendaye (64)Festival "Le mai du Théâtre" 29 mai : Equeurdreville (50) Juin 1er et 2 juin : Genève (Meyrin), Festival "Gratte Bitume" 4 juin : Saint Alban de Roche (38) 5 juin : Nivollas-Vermelle (38) 6 juin : Saint-Savin (38) 9 et 10 juin : Saint Grégoire (35), Festival "Robinson" 16, 17 Juin : Epinal (88), Festival « Rues et Cie » 23 Juin : Néthen (Be) 27 juin : Cran-Gevrier (74), Festival « Arts Nomades » 30 juin, 1er juillet : St Luce sur Loire (44), Festival "Court-Bouillon"

Page 20


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Juillet 03 juillet : Lassay les Châteaux (53), Festival « Les Entrelacés » 05 au 06 juillet : Granville (50), Festival "Sorties de Bains" 07 au 08 juillet : Le Havre (76) 10 juillet : St Dié des Vosges (88), Festival « Les arts en liberté » 14, 15, 16 juillet : Brugge (Be), Festival "Brugge Plus" 18, 19, 20 et 21 : Feurs (69), « Estival de la Bâtie » 28 et 29 juillet : Elkmaar (Nl) Août 4 Août : Mülheim (De) 8 et 9 Août : Thonon-les-Bains Festival (74), « Les Fondus du Macadam » 11 et 12 Août : La Hague (50), « La rue bucolique » 25 Août: Soignies (Be), « Août en éclats» 26 Août : Beauvais (60), Festival « Malices et Merveilles » Septembre 1er septembre : Plouezoc'h (29) 8 et 9 septembre : Great Yarmouth (En) 16 septembre : Roeselaere (Be) 28 septembre : Marchin , Ouverture de Saison Latitude 50 29 et 30 septembre: Bruxelles (Be), Festival Fêtes Romanes Octobre 6 octobre : le Cassan

Page 21


« L'ODEUR DE LA SCIURE »

Budget de création … Disponible sur demande

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Contacts Artistique et technique : Cie Les P’tits Bras La Forge d’Auguste Place du Mazel 26150 Die Téléphone : 0033 (0)6 08 07 36 27 E-mail : lesptitsbras@gmail.com Site Internet: www.lesptitsbras.com

Administration : Nanou Téléphone : 0033 (0)6 73 27 10 51 E-mail : lesptitsbras@gmail.com

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Page 22


Synopsis - L'Odeur de la sciure, Cie Les P'tits Bras