Issuu on Google+


Sommaire

1 PROJETS E.N.S.A.N. 1 .1

S08 Projet Urbain

1 .2

S09 Projet Urbain

1 .3

S10 Projet Architectural / Projet de fin d’étude

Développement d’un éco-quartier en coeur de ville

Rouen

2009

Dieppe

2010

Rouen

2010

. 1 Développement d’une plateforme logistique . 2 Développement d’une plateforme logistique . 1 Pôle Enfance et Famille

Saint jean de Folleville

Depuis 2007

Farebersviller

Depuis 2007

Yvetot

2008

. 2 Centre Educatif Fermé . 3 Etablissement Médicalisé pour l’accueil des personnes agées . 4 Société coopérative d’intérêt collectif

Saint Denis le Thiboult

Depuis 2010

Rouen

2010

Auzebosc

2007 - 2012

. 1 Bâtiment de bureaux et locaux de stockage / Esquisse 1 . 2 Bâtiment de bureaux et locaux de stockage / Esquisse 2

Montfort-sur-Risle

2011

Montfort-sur-Risle

2012

. 1 Extension d’une maison d’habitation . 2 Création d’un logement type T2

Igny

2011

Igny

2012

Plan de redynamisation et de développement d’une ville Extension du centre aquatique Guy Boissière

2 PROJETS D’AGENCE Projets Industriels E.R.P.

Tertiaire

Logements individuels

2 .1 2 .1 2 .2 2 .2 2 .2 2 .2 2 .3 2 .3 2 .4 2 .4

3 PHOTOGRAPHIE


1 .2

1 .1

Plan de redynamisation et de développement d’une ville

Dieppe

Développement d’un éco-quartier en coeur de ville

Rouen

1 Projets E.N.S.A.N. 2009 - 2010 - 2011


1 .3 Projet d’extension du complexe sportif Guy Boissière et proposition d’aménagement de l’extrémité Sud Est de l’île

Evaporation de l’enveloppe

Rouen


S 08- 2009 Projet Urbain

Développement d’un éco-quartier en coeur de Principes durables

Enseignants : Jocelyne Duvert Nathalie Hébert

Urbanité

Matérialité

Dans un quartier de Rouen en pleine reconversion, ce projet qui propose une mixite programmatique (activites, commerces, bureaux, logements et equipement public) va dans le sens d’une dynamisation et d’un agrandissement du centre urbain de la ville de Rouen.

Les facades non porteus age metallique et s’appu poutre metallique. ce ch pas sans rappeler celui l’importance du contexte

Implantation

Dispositif techniques

Sur un ilot orienté Nord / Sud, le projet basé sur un principe de fragmentation permet de disposer un ensemble de 36 logements, 3 commerces, et 3 locaux d’activites avec une orientation optimum (sud) afin d’optimiser a la fois l’utilisation des energies naturelles mais aussi la qualite d’usage. Ce principe de fragmentation offre l’opportunite d’un ilot ouvert où de grandes percées visuelles laissent apparaitre les jardins interieurs plantés. L’implantation du bati qui parait dans un premier temps aleatoir est en fait dessinée par le bati environnant exi stant et la circulation usuelle.

Des capteurs solaires so toitures pour la productio aux ballons de stockage d redistribuent ensuite l’ea logements. Afin d’assurer des econom ouvertures et des serres tandis que les façades opaques. Les espaces de circulatio les extérieurs, sur des na a ne pas avoir a chauffer tiellement.

Morphologie

Plan de situation

1 .1

Largement ouverts au sud, en coeur d’ilot, les batiments sont parfois decollés du sol afin de le liberer et de laisser apparaitre de grandes perspectives visuelles. En ce qui concerne les facades sur rue,l’objectif etait de créer des fenetres urbaines laissant aux passants la possibilité d’apercevoir le coeur d’ilot et a la lumière de pénetrer dans l’ensemble du projet. cela permet egalement de créer un rythme du bati sur la rue.


ville

ses sont revêtues d’un barduient sur une structure poteau hoix des materiaux qui n’est i de type industriel montre e dans le projet.

Rouen

Avenue du Mont Riboudet

Autocad Photoshop 3DS Max

Des capteurs solaires pour la production d’eau chaude

Des serres froides permettent à des logements de baisser la consommation d’énergie

ous vide sont disposés sur les on d’eau chaude. Ils sont reliés dans les locaux techniques qui au chaude dans les differents

De larges ouvertures au sud pour les logements assurent une économie d’énergie

mies de chauffage, de grandes froides sont orientées au Sud Nord se voient davantages

on collective sont disposés sur appes indépendantes de façon r ces espaces utilisés que par-

Des jardins en coeur d’îlot, en continuité avec l’espace public s’ouvrent sur les rues adjacentes

Des fenêtres urbaines et de généreuses diagonales visuelles permettent à la lumière de pénetrer en coeur d’îlot

Vues axonométriques

Les arbres plantés dans les jardins collectifs jouent le rôle de parois végétales comme dispositif environnemental et permettent également d’obtenir une intimité nécessaire pour les habitants des logements

Les alignements sont dicontinus et de larges ouvertures permettent le rejaillissement des jardins vers la rue


Descriptif sommaire du projet Le projet en chiffres Surface de la parcelle 4550 M² Surface batie

2234 m²

Nombre de logements 36 Nombre de commerces 3 Nombre de locaux d’activite 3 Nombre de logements à l’hectare 92 Nombre de niveaux 3+mezzanines

structure du batiment structure metallique systeme poteau poutre facades non porteuses

dispositifs environnementaux

capteur solaire sous vide pour la production d’eau chaude des serres froides pour et de grandes ouvertures au sud pour une economie de consommation d’energie

1 .1

Schéma d’organisation spatiale

Plan de Masse


Faรงade Sud Est Principes de fragmentation

Faรงade Nord Est


S 09- 2010 Projet Urbain

Plan de redynamisation et de développement d Objectifs

Enseignants :

- Retrouver une dynamisme économique

Marie - Hélène Badia Antoine Viger - Kohler

- Requalifier l’existant - Passer au-delà des limites infrastructurelles - Créer des liens Est - Ouest et Nord - Sud ainsi que des relations inter-quartier - Proposer une autre façon d’habiter (Habitats et espaces publics) - Exploiter le patrimoine

Médiathèque Hotel Bureaux Logements Restaurants EHPAD Foyer pour les jeunes Commerces de proximité Supermarché

LEGENDE

Liaisons dou

Principal rés

Batîments ra

Bâtiments à Pôles

Logements Centre sports et loisirs Centre de formations Bureaux

Espaces pub

Espaces libr

Logements Commerces de proximité Commerces spécialisé Maison des associations Maison de quartier Restaurant d’entreprises Crèche

1 .2

Constat de l’existant

Plan de situation et d’intentions


d’une ville

Dieppe

Quartiers Sud

Autocad Photoshop 3DS Max

uces

seau viaire

ayonnants

à réhabiliter

blics à qualifier

res à investir

Plan de masse du projet urbain


Plan de redynamisation et de dĂŠveloppement d

1 .2


d’une ville

Dieppe

Avenue Pasteur Lier / Désenclaver

Réhabiliter / Valoriser

Arpenter / Respirer

Ruptures infrastructurelles Dieppe possède un paysage naturel de qualité en relation directe avec la ville. En plus d’être une ville de bord de mer, la présence des coteaux, des falaises protégées et des bocages environnant font de Dieppe « une ville de campagne ». La ville de Dieppe est effectivement bordée de coteaux, pourtant la ville a réussi à s’en affranchir et se développer au-delà de ces limites physiques naturelles. Aujourd’hui, le problème de développement de Dieppe réside plutôt dans ses limites infrastructurelles qui sont les bassins et la voie ferrée, liée au développement de l’activité portuaire et du transport de marchandises, au début du siècle dernier. Effectivement, ces ruptures divisent la ville qui connait aujourd’hui un développement partitionné. Un des enjeux du projet sera donc de passer au-delà de ces limites afin retrouver pour Dieppe une réelle cohésion d’ensemble. Réseau viaire En plus de ces programmes attractifs, il est évidemment nécessaire d’intégrer, pour le développement de Dieppe, des programmes de logements. Pour cela, il est indispensable de restructurer la trame viaire. En effet, le maillage des voies existant a été réalisé en fonction d’activités et de programmes précis, à la fois les anciennes activités liées au port et au transport de marchandises ainsi qu’aux nouvelles activités plus commerciales, mais en aucun cas à l’échelle de programmes de logements. En effet, le réseau viaire existant est particulièrement discontinu. Le projet se doit donc de proposer un nouveau maillage des voies plus continu celui-ci, pouvant en plus créer de nouvelles relations inter-quartier. Stratégie Notre stratégie est donc d’agir ponctuellement sur ces trois pôles pour créer une impulsion d’évolution de la ville. En nous focalisant sur ces trois pôles repérés comme secteurs clés, Nous espérons diffuser la mutation urbaine de façon naturelle par ricochets. L’objet est à la fois de relier ces entités entre elles par un nouveau maillage des voies, le développement des liaisons douces et la création de deux parcs urbains structurants mais également de les faire rayonner et de les rendre attractifs par, entre autre, un programme mixte, la valorisation du patrimoine et un habitat nouveau. En partant de l’existant, notre volonté est d’ancrer le projet dans le réel et de réaffirmer la nécessité de faire la ville sur la ville.


Plan de redynamisation et de développement d Descriptif sommaire du projet Le projet en chiffres Surface de la parcelle 3348 m² Surface batie SHON SHOB

7124 m² 7480 m²

Nombre de logements Nombre de commerces COS

41 5 2.12

Nombre de niveaux

5

structure du batiment structure béton

Fragment

Le projet architectural

1 .2

Le site du fragment à la particularité de se situer à la charnière du centre ancien (au Nord) et le quartier Saint Pierre au Sud. Ce dernier qui est un quartier essentiellement résidentiel se retrouve enclaver de par sa situation, au sud de l’hôpital. L’objectif premier du projet est, par un nouveau maillage des voies, d’assurer une continuité inter-quartier entre le fragment lui-même, le quartier Saint Pierre et le centre ancien. Le fait de vouloir désenclaver ce quartier pour le relier à l’ensemble de la ville, implique dans ce projet, en plus d’un nouveau découpage, d’apporter une mixité d’usage. Ici, la mixité est assurée par des commerces au rez-de-chaussée dans l’îlot reconstruit, des logements et un foyer pour les jeunes. Les commerces et l’équipement fonctionneront à la fois avec l’hôpital, le quartier lui-même et le quartier Saint Pierre. De plus, une des volontés fortes du projet est d’apporter à travers une mixité de logement, une mixité sociale. En effet, cela implique de créer une diversité importante de logements. Sur 41 logements, il sera créé des logements qui iront du type studio au type t4. Le désenclavement passe également par la création d’un parc en lieu et place des voies ferrées réservée aujourd’hui au triage des trains. Une seconde étape du projet passe par la réhabilitation du Hangar à tabac afin de valoriser un bâtiment qui fait partie de la mémoire de Dieppe. La

particularité du bâtiment est son architecture (la charpente fait partie du patrimoine dieppois), sa longueur de 210m environ et sur toute cette longueur une unité et rythme très régulier de la façade. Pour sa réhabilitation, trois programmes seront aménagés. Un EHPAD qui fonctionnera avec l’hôpital, des logements et un restaurant qui sera en réalité un déplacement d’activité. En effet, un troisième bâtiment fait partie de ce projet de réhabilitation des bâtiments d’intérêt à Dieppe. Ce bâtiment de type industriel à la structure béton se situe à côté de la gare. Cette réhabilitation participera en partie à la réorganisation du parvis de la gare qui est aujourd’hui, désorganisé et difficilement accessible à la fois à pied et en voiture. Le but étant de lui redonner une véritable qualité de parvis. Donc le programme installé dans ce bâtiment sera une gare routière. L’objet du projet est d’évider le remplissage entre les poteaux béton du bâtiment et de créer une série d’arrêt de bus afin que les usagers soient protégés en attendant leur moyen de transport. Ainsi le projet du fragment qui se déroule en cinq étapes (le nouveau maillage des voies, l’îlot reconstruit, la réhabilitation du hangar à tabac et la création de la gare routière, et d’un parc paysagé) va permettre en partie de revaloriser le patrimoine dieppois, de lier certains quartiers entre eux afin de trouver une réelle cohésion de ville et de permettre aux usagers d’arpenter d’une nouvelle manière leur ville.

Locaux techniques Logements de type T2 Logements de type T3 Logements de type T4/T5 Commerces


d’une ville

Dieppe

Avenue Pasteur

Façade Ouest, en coeur d’îlot

Schéma d’organisation spatiale

Façade Ouest, sur l’Avenue Pasteur


Diplôme - 2010

Projet Architectural

Evaporation de l’enveloppe

Groupe Innovation

PROJET D’EXTENSION DU COMPLE PROPOSITION D’AMENAGEMENT DE

Enseignants :

Séverine Roussel Mohamed Belmaaziz Olivier Leblois

Jury :

Une île autrefois divisée

O. Leblois S. Roussel M. Belmaaziz B. Carré M - H Badia

Mention AB

1 .3

T

Présentation des intentions

Plan de situation

Le projet se situe sur l’île Lacro face de part et d’autre (rive dr L’île Lacroix, telle que nous l l’union de deux îles en 1922. à cette époque une île vivante publiques de la ville et les folie une petite île traversée par le cessible par les rouennais. L’île Lacroix se partitionne en traversée de trois ponts. Une première partie où s’organ lectifs. Une seconde partie est compo Guy Boissière composée d’un piscine (bassin de 25m intérie sportif qui accueil de nombreu a été complété à une époque jour en 1989 et à fermé ses po


EXE SPORTIF GUY BOISSIERE ET E L’EXTREMITE SUD-EST DE L’ILE LACROIX

Trois ponts

Rouen

Autocad Photoshop 3DS Max

Ile lacroix

Trois séquences

Une île à l’aspect bicéphal

Un projet réunificateur

Plans de présentation des intentions

s

oix, dernière île de la Seine avant la mer qui fait roite et rive gauche) à deux zones industrielles. la connaissons aujourd’hui est le résultat de L’une étant l’île Lacroix (plus petite) qui était e où s’étaient installé des industries, les bains es bergères. L’autre étant l’île Brouilly qui était e viaduc d’Eauplet (voie ferrovière) mais inac-

n trois séquences distinctes et rythmée par la

nise un ensemble important de logements col-

osée par l’école de kayak et le complexe sportif ne patinoire (professionnelle et loisir) et d’une eur et bassin de 50m extérieur). Un complexe uses compétitions chaque année. Ce complexe par une piscine ludique, l’Océade, qui à vu le ortes deux ans plus tard, en 1991, faute de

public. Dans un article paru le 29 Juillet 2009, le Paris Normandie annonce que la démolition de ce bâtiment, lieu de squatte, est programmé pour une date aujourd’hui encore inconnue. Enfin, une troisième partie qui correspond à l’ancienne partie de l’île de Brouilly est assimilée par l’actuelle maire de Rouen à un No Man’s Land. En effet cet espace qui conserve les stigmates de cette union des deux îles reste très peu connu et donc peu pratiqué. C’est pourquoi la mairie de Rouen envisage de réaliser un jardin paysagé sur toute l’extrémité de l’île sur le thème de la détente et de la relaxation afin de faire découvrir cet espace. Il existe donc aujourd’hui une importante limite physique entre ce qui est de l’ordre du bâti qui correspond à l’ancienne île Lacroix (ensemble de logements collectifs et complexe sportif Guy Boissière) et ce qui est de l’ordre du végétal qui correspond à l’ancienne île Brouilly. Ainsi, le projet propose un bâtiment qui fasse le lien entre ces deux entités à travers l’expérimentation de l’évaporation de l’enveloppe. L’évaporation est le passage progressif d’un état liquide à un état gazeux. Ici, le terme d’évaporation est utilisé pour marquer le passage progressif entre le bâti et

le végétal à travers trois programmes (extension de la piscine par une balnéothérapie, un club de fitness et une serre tropicale). L’expérimentation est un jeu de l’enveloppe (dilatation, plan, lames) qui permet progressivement de s’ouvrir sur le paysage plus ou moins proche qui entoure le visiteur. Ainsi, par l’évaporation de l’enveloppe, le bâtiment biomorphique fusionne progressivement avec la végétation environnante de façon à faire corps avec les éléments naturels. Les courbes tirant leurs origines des logiques de circulation dans le bâtiment, dessinent les espaces intérieurs, les bassins, les limites du bâtiment et les méandres du parcours paysagé. Ces courbes deviennent ainsi les lignes ordonnatrices de l’ensemble du bâtiment. L’enjeu est donc de réaliser une architecture qui s’installe dans le paysage sans le perturber et bien au contraire pour le révéler. Afin de faire le lien entre ces deux entités perçues (bâti et végétale) le bâtiment s’étire sur une longueur de 160 mètres environ, posé d’un côté sur le socle de la piscine extérieur et s’élançant de l’autre côté vers un paysage végétal.


Trois types d’espaces pour trois types d

Les espaces des bains se veulent être intimes. D fondeurs des bassins viennent délimiter les bain une ambiance calme et reposante en marge du s se déploient dans l’épaisseur de l’enveloppe. Ce crée des espaces interstitiels où viennent se douches relaxantes et laconium qui deviennent protectrice où le visiteur va se retrouver seul et évolue dans un univers calme noyé dans la péno du monde extérieur afin de faciliter son retour su tion du corps. Enfin, l’espace des bains est comp tion qui cadre, par une faille dans l’enveloppe, su line verdoyante Sainte Catherine qui à cette dist

PLan de masse

Le club de bien être est composé de deux salles auront lieu des cours de tai chi, de yoga. Cette visuelle avec la serre végétale mais également e avec la Seine, cadrée le long de son flot. Cette s dans la lumière. La seconde salle est une salle d lieu des cours de fitness, step, et musculation. C


Façade Nord Est

de programmes

Des murs émergeant des prons et conférer à ses espaces stress extérieur. Des espaces ette dilatation de l’enveloppe loger les sauna, hammam, t des cocons, une enveloppe se détendre. Ainsi le visiteur ombre, en totale abstraction ur soi et d’engager la relaxaplété par une salle de relaxaur le paysage lointain, la coltance paraît figée, inhabitée.

s, une salle de relaxation où salle est à la fois en relation en relation physique cette fois salle traversante est baignée de remise en forme où auront Cette salle donne sur le patio

intérieur qui sera végétalisé. Le troisième programme, la serre tropicale est liée au futur espace paysagé, à l’environnement proche. L’évasion qu’il procure pourra permettre également de sensibiliser le visiteur sur la biodiversité qui existe à des kilomètres de la France. La serre tropicale en lien physique et visuel avec le reste des programmes sera une étape du parcours de relaxation qui envisage d’être réalisé par la ville. Enfin une proposition d’aménagement de ce dernier actuellement délaissé reprend les lignes de force du bâtiment par un tracé au sol afin de continuer la dématérialisation de l’enveloppe et d’inviter le visiteur à se perdre dans les méandres du parcours jusqu’à l’emmener à l’extrémité de l’île, après le viaduc d’Eauplet, afin de lui donner à voir un panorama sur la Seine et les collines verdoyantes qui la bordent. Ainsi tout au long du programme, et surtout à l’échelle du complexe sportif, l’eau se retrouve de l’état solide (la glace de la patinoire) à l’état de gaz par la saturation en humidité dans les espaces de la balnéothérapie (sauna,

hammam) (l’eau de la piscine existante) en passant par l’état liquide de l’eau de la piscine existante et pour finir vers une humidité plus douce dans l’espace de la serre qui donne sur l’espace extérieur du paysage aménagé. Ce changement d’état de l’eau (par sa disparition visible) accompagne cette évaporation de l’enveloppe du bâti qui permet ainsi une entrée en dialogue entre le construit et le végétal afin de rompre la limite actuelle qui représente une barrière brutale qui n’incite pas le visiteur à découvrir l’espace de l’extrémité sud de l’île Lacroix. Pour cette mise ne relation entre le bâti et le végétal, l’important est de conserver au maximum la végétation existante qui dans l’ensemble composé d’arbres de hautes tiges. Il est indispensable de la conserver afin de ne pas dénaturer le site et que l’échange qui s’amorce avec le bâtiment du projet soit plus juste.


Descriptif sommaire du projet Le projet en chiffres Surface de la parcelle 3348 m² Surface batie SHON SHOB

7124 m² 7480 m²

Nombre de logements Nombre de commerces COS

41 5 2.12

Nombre de niveaux

5

structure du batiment structure béton

Plan de Niveau

1 .3

Volumétrie du projet


Coupe Longitudinale

plan d’altimétrie intérieur

Principe et détail des cocons


.1

.2

.1

2 .1 2 .1 2 .2

Centre Educatif Fermé

St Denis le Thiboult

Pôle enfance et fammilles E.R.P. de type R

Yvetot

Développement d’une plateforme logistique

Farebersviller

Développement d’une plateforme logistique

St Jean de Folleville

2 Projets en Agence 2007 - 2012

P r oj e t s i n d u s t r i e l s - E t a b l i s s e m e n t


ts Recevant du Public-T e r t i a i r e-Maison individuelle .2

.3

.4

.1

.2

.1

.2

2 .2 2 .2 2 .2 2 .3 2 .3 2 .4 2 .4

Création d’un logement de type T2

Igny

Extension d’une maison d’habitation

Igny

Bâtiment de bureaux et espaces de stockage / esquisse 2

Montfort sur Risle

Bâtiment de bureaux et espaces de stockage / esquisse 1

Montfort sur Risle

Société coopérative d’interêt collectif pour la vente de produits bio E.R.P. de type M et R

Rouen

Etablissement médicalisé pour l’accueil de personnes âgées E.R.P. de type J

Rouen

E.R.P. de type R


Depuis 2007 Projet Industriel

Développement d’une plateforme logistique

Missions réalisées au sein de l’agence Conception Permis de construire APD DCE

Plan de situation

2 .1

.1

Depuis 2007, année pendant laquelle j’ai intégré l’équipe de l’Atelier d’Architecture suis l’évolution du site de logistique de ce maître d’ouvrage. Pour le compte de ce cl l’agence réalise des missions complètes, de l’esquisse à la phase de suivi de chan Ainsi, il m’a été donné, pendant près de cinq ans, de suivre les missions de la p esquisse jusqu’à la phase EXE qui m’a permi de travailler en relation avec différents Ce type de dossier m’a de plus permi d’être confronté à différentes règlementations t que la règlementation incendie ou celles qui apparaissent sur une autorisation d’exp délivré par le prefet pour les ICPE, ainsi que la règlementation des activités à risques les entrepôts couverts divisée en rubriques telles que la 1510 (Stockage de matiè produits ou substances combustibles dans des entrepôts couverts), la 1432 (Stock en réservoirs manufacturés de liquides inflammables), ou encore 2662 (Stockage de ymères [matières plastiques, caoutchouc, élastomères, résines et adhésifs synthétiqu Pour les bâtiments de bureaux et le personnel travaillant dans les entrepôts, j’ai ég ment été confronté à la règlementation du code du travail. Ainsi, il est interressant sur ce type de dossier de voir comment l’architecte doit pou s’adapter et être réactif vis à vis du maître d’ouvrage suivant les clients que ce de va démarcher. La conception du bâtiment, qui de l’exterieur va sembler être un sim “copier, coller” va être différente selon le type de produit stocké ou si le maître d’ouv va devoir intégrer au volume du bâtiment un process pour le conditionnement des duits qu’il a en charge.


e, je lient, ntier. hase BET. telles ploité pour ères, kage e polues). gale-

Saint Jean de Folleville Vue du projet à terme

uvoir rnier mple vrage pro-

Façade Nord

Autocad Photoshop 3DS Max


Depuis 2007 Projet Industriel

Développement d’une plateforme logistique

Missions réalisées au sein de l’agence Conception Permis de Construire APD DCE

Plan de situation Coupe trasversale générale du site

2 .1

.2

Plan de struct


Farebersviller

Autocad Photoshop Sketchup

ture

Vue du projet Ă  terme


2008 E.R.P. de type R Missions réalisées au sein de l’agence Suivi de chantier Permis de construire modificatif

Pôle enfance et familles Le projet consiste à réaliser un ensemble de 3 Unités de Vie destinées à l’accueil d’enfants entre 3 et 12 ans, et un bâtiment abritant à la fois les structures d’accompagnement au retour à la famille et les structures administratives. Le terrain sur lequel s’implante le projet, dans le centre ville d’Yvetot, s’inscrit dans un quartier riche de par sa diversité. Ce quartier mêle à la fois des zones d’habitations individuelles, collectives, et des équipements comme le centre de loisirs, le skate park, et la crèche municipale. Autant d’équipements profitables au fonctionnement de la structure d’accueil. Le projet s’implante au centre de la parcelle, afin d’aménager une zone de stationnement pour son fonctionnement, et des aires de jardins propres à chacune des trois unités de vie disposés au Nord, à l’Est et au Sud. Pour ce projet, il m’a été confié comme mission de suivre le chantier. Dans un premier temps, j’ai suivi la partie Gros Oeuvre avec l’architecte responsable du projet puis par la suite, j’ai suivi seul la partie du second oeuvre et les finitions. J’assurais les réunions de chantier ainsi que les comptes rendus.

Surfaces du projet (S.H.O.N.) Pôle administratif et accueil familles RDC : 150.50 m² R+1 : 124.20 m² UV1 RDC : 175.25 m² R+1 : 68.30 m² UV1 RDC : 175.25 m² R+1 : 68.30 m² UV1 RDC : 175.25 m² R+1 : 68.30 m²

Vue de la façade Nord Ouest du bâtiment

Jardin d’hiver 93.50 m²

2 .2

.1


Yvetot Etude de développement du mobilier avec un architecte d’intérieur

Plan de masse

Autocad Photoshop

Façades


Depuis 2010 E.R.P. de type R

Centre Educatif Fermé

Missions réalisées au sein de l’agence Conception Esquisse Permis de Construire APD DCE

Plan de masse

2 .2

.2


Saint Denis le Thiboult

Autocad Photoshop 3DS Max

Facades Bâtiment principal Ce centre éducatif fermé est existant. La mission consiste à la fois de restructurer l’ensemble du centre ainsi que de remettre le site aux normes de sécurité incendie et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. La restructuration du centre commence par la réorganisation spatiale de l’ensemble du bâtiment principal qui est le lieu d’hébergement des usagés de l’établissement. Un bâtiment annexe est investi pour les locaux sociaux des encadrants et l’ensemble de l’espace pédagogique est restructuré avec la création d’un atelier et l’extension de la salle de sport et la rénovation des salle de classe. Pour ce projet, j’ai participé dans un premier temps aux études de conception ainsi qu’à la réalisation de la phase esquisse et le montage du dossier qui a été présenté au maître d’ouvrage puis à la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse). Puis par la suite, j’ai été responsable du montage du dossier de permis de construire déposé pour le nouvel atelier et la restructuration de l’ensemble de l’espace pédagogique.

Organisation spatiale de la restructuration du CEF Bâtiment principal


Centre Educatif Fermé

2 .2

.2

Plan de masse Espace pédagogique


Vue de l’Atelier Façades Espace pédagogique


2010 E.R.P. de type J Missions réalisées au sein de l’agence

Etablissement Médicalisé pour l’accueil des per Façade Nord

Conception Esquisse Permis de Construire

2 .2

.3

Le projet consiste dans un premier temps à réalis l’accueil de personnes agées, une première extension dont le pro tant aux résident d’y manger ainsi que d’y réaliser l’ensemble largement ouverte sur le jardin est conçue en structure métall recevra une toiture végétalisée visible depuis les étages supérie Ensuite, la volonté du maître d’ouvrage à restructu amène à concevoir une seconde extension sur la façade coté ru bâtiment de France la façade de l’ensemble du bâtiment exista venant s’aligner sur les façades des bâtiments voisins afin d’ass Puis pour finir, une extension sur le toit du bâtiment d’accueil pour les personne atteinte de la maladie d’alzeihmer. Ayant suivi les études de conception et la réalisatio pour ce projet à la règlementation des ERP de type J aisni qu’à de sécurité incendie que d’accessibilité puisque du fait d’un tel p normes l’ensemble de l’établissement.


rsonnes agées Plan de rez-de-chaussée

Rouen

Autocad Photoshop

Plan de rez-de-jardin

ser pour un établissement médicalisé pour ogramme est une salle polyvalente permete des activités organisées. Cette extension lique et bardage bois. Sa charpente cintrée eure existants. urer l’ensemble du pôle administratif nous ue et ainsi retravailler avec l’architecte des ant. Ainsi, nous imaginons un mur de verre surer une linéarité des façades dans la rue. t existant nous permet de réaliser un centre

on du dossier d’esquisse, j’ai été confronté la règlementation du travail, tant en terme projet, il nous était imposé de remettre aux

Façade Ouest

Façade Ouest


2007 - 2012

E.R.P. de type M et R

Société coopérative d’intérêt collectif pour la

Missions réalisées au sein de l’agence Permis de Construire APD DCE

2 .2

Plan de masse

.4


a vente de produits bio

Yvetot

Autocad Photoshop 3DS Max

Le projet, qui s’implante sur un terrain de 50 305 m², consiste à réaliser un ensemble de 3 bâtiments : une centrale d’achat de produits agricoles, un centre de formation à l’agriculture biologique, et une maison bioclimatique pour héberger un gardien.

Le terrain se situe au cœur d’une zone agricole afin de se positionner au plus près des agriculteurs et de minimiser les déplacements routiers.

Vues de la façade principale du projet

Le projet s’implante au Sud de la parcelle, afin d’aménager une zone de jardins maraîchers connexes au centre de formation, et des zones de stationnement desservant les trois bâtiments : La centrale d’achat agricole a une emprise au sol de 1 572.1 m². Ce bâtiment se décompose en une zone de stockage des produits de l’agriculture, connexes à deux ateliers (atelier pain, et conserverie) deux boutiques, et une zone d’accueil et de bureaux de l’association. Au droit de la zone de stockage, une aire de livraison permettant le retournement des véhicules agricoles est aménagée à environ -1.20 mètre. Au-delà de sa vocation purement agricole, cet ouvrage a aussi pour fonction d’accueillir du public afin de mettre en avant les modes de constructions écologiques. C’est pourquoi, à l’étage, un belvédère est aménagé afin de permettre au public de voir la mise en place de panneaux photovoltaïques, de couverture végétalisée, ainsi que le système de récupération des eaux de pluie. Le centre de formation a une emprise au sol de 100.7 m². Ce bâtiment abrite une salle de formation d’une capacité d’environ 45 personnes, un espace d’accueil, un local du personnel, et des sanitaires. La maison bioclimatique a une emprise au sol de 120 m². Elle a pour objectif d’héberger un gardien affecté à la surveillance des bâtiments et du terrain. Concernant ce projet, j’ai participé aux phases PC, APD, DCE ce qui m’a permit d’être confronté à la règlementation des ERP de type M de 3ème catégorie et au type R de 5ème catégorie.


Société coopérative d’intérêt collectif pour la

2 .2

Façade

.4


a vente de produits bio

maison bioclimatique

Faรงade centre de formation


2011

Bâtiment Tertiaire Missions réalisées au sein de l’agence Conception Esquisse

2 .3

.1

Bâtiment de bureaux et espaces de stockage Vue de


Esquisse 1

Montfort sur Risle

Autocad Photoshop 3DS Max

la façade principale

Schéma d’organisation des services Pour ce maître d’ouvrage, le programme consiste à réaliser un bâtiment de bureaux réunissant l’ensemble des services administratifs et techniques aujourd’hui éparpillés dans différentes bâtiments éloignés des zones de production de l’usine existante et des espaces de stockages pour différents types de produits, ce qui à des répercution en terme de règlementation et donc en terme de conception. Les contraintes sont dans un premier temps de régler les différents problèmes de croisement de flux ( PL, VL, Charriots et piétons), d’organiser les différents services entre eux selon qu’ils travaillent plus ou moins ensemble et leur situation dans le bâtiment selon qu’ils travaillent davantage en relation avec les lignes de production ou les poids lourds arrivant sur la cour. Ce projet que j ai conduit de la phase esquisse jusqu’au dossier PC, m’a permi d’aborder différentes règlementations (code du travaille, ICPE, règlementation incendie et accessibilité aux personnes à mobilité réduite) pour un programme complexe d’un peu plus de 3000 m². Ce projet, qui fait suite à une première proposition d’organisation qui été basé sur le principe structurel de bâtiments provisoires, demandé par le maître d’ouvrage, n’a pas abouti pour des raisons financières et a amené à réaliser une autre esquisse présentée ci-dessous avec un programme allégé.


Bâtiment de bureaux et espaces de stockage DESCRIPTIF SOMMAIRE DU PROJET Le projet en chiffres Surfaces Surface de bureaux

1366 m²

Surface Locaux sociaux

480 m²

Surface atelier

490 m²

Surface de stockage Surface totale nombre de niveaux

2 .3

945 m² 3281 m² R+2

Plan de masse

.1


Esquisse 1

Plan de masse

Rez de Chuassée

Premier étage

Deuxième étage

Plan de niveaux


2012

Bâtiment Tertiaire Missions réalisées au sein de l’agence Conception Esquisse

2 .3

.2

Bâtiment de bureaux et espaces de stockage


Montfort sur Risle

Esquisse 2

Autocad Photoshop 3DS Max

SchÊmas d’organisation spatiale

Plan de masse


Bâtiment de bureaux et espaces de stockage Schémas d’organisation des espaces intérieurs

DESCRIPTIF SOMMAIRE DU PROJET Le projet en chiffres Surfaces Surface de bureaux

1 288 m²

Surface Locaux sociaux

457 m²

Surface de stockage

886 m²

Surface totale nombre de niveaux

2 631 m² R+1

Suite à la première esquisse réalisée en 2011, le maître d’ouvrage décide de modifier le programme du projet pour des raisons financières et de nécessités pour le bon fonctionnement de l’usine. Ainsi, il s’agit à ce moment de se réaproprier le projet, de faire abstraction de la précédente proposition et de repartir à zéro en prenant en compte les observations du maître d’ouvrage. Ainsi en contacte avec le maître d’ouvrage et les différents services administratifs et techniques, il s’agissait d’affiner le programme et les besoins afi de répondre au plus proche des attentes du client. Ainsi, le bâtiment de 2631m² qui se développe sur 2 niveaux est d’une volumétrie simple. Les diférents accès que ce soit depuis l’exterieur ou bien vers l’usine de production permettent de résoudre les problèmes de croismeent de flux (PL, VL, charriots et piéton) afin d’assurer une meilleur sécurité sur le site. Les espaces de bureaux se développent en open space correspondant à une demande du maître d’ouvrage. Suite à la première esquisse, les différents services ne semblait pas conquis par des plateaux entièrements libre, c’est pourquoi, pour cette nouvelle esquisse il a été fait le choix de diviser les services en plusieurs grands espaces rythmé entre eux par des espaces réservés au personnel ou des espaces d’archivage. En façade, l’utilisation de deux matériaux permet d’anéantir l’aspect monolithique et imposant du bâtiment.

2 .3

.2

Plan des niveaux


2011

Maison individuelle Missions réalisées au sein de l’agence Conception Esquisse Permis de construire APD DCE

2 .4

.1

Extension d’une maison d’habitation Plan de masse


Igny

Autocad Photoshop Sketchup

Vue de la faรงade Nord

Vue de la faรงade Est


Extension d’une maison d’habitation

2 .4

Plan RDC

.1

Plan R+1


La maison d’habitation existante du maître d’ouvrage est située sur un terrain d’une surface totale de 976 m². Sur ce terrain qui présente un léger dénivelé est construite une maison d’habitation en R+1 ainsi qu’une annexe en RDC qui ont été réuni par une extension en RDC réalisée en 2005. Les espaces libres de construction sont engazonnés et agrémentés d’arbres. Le projet d’extension de la maison d’habitation existante consiste à agrandir et réorganiser les espaces intérieurs. La SHON de la future extension est d’environ 125 m². Cette extension qui s’inscrit dans le prolongement de la construction existante au Nord, s’implante sur une limite séparative latérale de la parcelle. L’extension qui, avec l’ensemble déjà construit forme un U confère à la terrasse un aspect de patio autour duquel s’organise l’ensemble de la maison. L’extension qui se développe sur deux niveaux (RDC et R+1) se divise en deux volumes. Un premier volume en RDC avec une toiture terrasse dont la hauteur à l’acrotère est de 3.15m puis un second volume à la toiture courbe en R+1 qui est en retrait de 1.55m par rapport à la façade principale du premier volume. La hauteur de l’ensemble de la construction est de 6.10m. L’extension qui sera construite en maçonnerie traditionnelle a comme revêtement de façade un enduit dont la couleur sera différente selon le volume, les deux couleurs des enduits étant un ton sable dito existant et un ton gris anthracite. En lien directe avec le maître d’ouvrage, à son écoute, j’ai développé ce projet de la phase esquisse jusqu’à la phase de réalisation.

Elévations


2012

Maison individuelle Missions réalisées au sein de l’agence Conception Esquisse Permis de construire APD

2 .4

.2

Création d’un logement type T2


Igny

Le projet consiste en la restructuration et l’extension du garage existant. En effet, suite au développement du projet d’extension de la maison d’habitation qui est en cours de réalisation, le maître d’ouvrage a eu la volonté de transformer le garage existant qui se trouve dans un état délabré en un petit logement de type T2. Pour les besoins du maître d’ouvrage, la surface existante n’est pas suffisante et donc une extension d’environ 19.60 m² de surface de plancher s’impose. Le bâtiment sera réalisé en structure bois et habillé en façade d’un clin bois teinte naturelle qui devrait se patiner avec le temps et ainsi, virer davantage vers des teintes grises.

Autocad Photoshop Sketchup


3

Photographie


Photographie

Tour Eiffeil en contre jour Paris, France

Discussion féminine Udaipur, Rajasthan, Inde

Pause sur un brin d’herbe Jumièges, France

Coquelicot Bretagne, France

Vue sur m San Seba


mer astian, Espagne

Hangar 106 (HDR) Rouen, France

Sens unique Lacs de Plitvice, Croatie


CONTACT

Guillaume CIBOIS Architecte D.E. H.M.O.N.P. Adresse : 13A rue Alsace Lorraine 76000 Rouen Mail : cibois.g@gmail.com Telephone : 06 20 73 04 73


Portfolio Guillaume Cibois, architecte HMONP