Page 1

Technique d’allumage Technologie de démarrage Electronique Technologie à froid diesel des capteurs 

Bougies d'allumage



Bobines d’allumage



Câbles d’allumage



Sondes Lambda

Tout sur l’allumage des véhicules à moteur à gaz Information technique N° 06

www.beru.com

La perfection intégrée


2

Table des matières Types de gaz Gaz naturel (CNG) Gaz liquéfié (GPL)

Véhicules avec moteur à gaz Groupes de véhicules au GPL Systèmes de véhicules Monovalent Bivalent

Ateliers compétents en matière de véhicules avec moteur à gaz Conseil : Adaptateur GPL

Conseils pour l'atelier Choix de bougies d’allumage pour véhicules à gaz de série (généralement CNG/Gaz naturel) Choix de bougies d’allumage pour véhicules transformés ultérieurement (GPL) Avantage décisif : un degré thermique plus faible ! L’écartement exact des électrodes Bougies d’allumage à 1 pôle Bougies d’allumage en platine – pour une plus longue durée d’utilisation Tableaux de correspondances Degré thermique 8 → 7 Degré thermique 7 → 6 Degré thermique 6 → 5 Remplacement des bougies d’allumage Aides au montage des bougies d’allumage Le couple exact Contrôle/Remplacement des connecteurs Sondes lambda Durées d’utilisation L’offre complète en qualité de première monte Remplacement permettant un gain de temps grâce aux connecteurs d’origine Couleurs d'identification des câbles des différents fabricants de sondes Bobines d’allumage Câbles d’allumage Câbles d’allumage en qualité de première monte Notre conseil : Remplacement du jeu complet de câbles d’allumage

Auto-test

4 4 4

5 5 5 5 5

5 6

6 6 7 7 7 7 8 8 9 9 10 10 10 11 12 12 12 12 12 13 13 13 13

14


3

Le marché des véhicules à gaz est en pleine croissance. En effet, moteurs économiques et faibles en émissions, sont de plus en plus démandés en raison du prix élevé des carburant et des risques de restriction de circulation. L’avantage du gaz réside essentiellement aux coûts d’exploitation comparativement avantageux : l’autonomie moyenne avec un plein d’un véhicule à gaz est d’environ 525 km, celle d’un véhicule diesel de 350 km et celle d’un véhicule essence de 240 km. Cependant, les véhicules à gaz rencontrent quelquefois des soucis auxquels sont confrontés nos services d’assistance téléphonique BERU. Les principales causes sont liées au rapport de mélange du gaz GPL, qui n’est souvent pas adapté aux moteurs correspondants. Les températures élevées qui surviennent lors de la combustion du gaz – avec pour conséquence d’user plus rapidement les bougies d’allumage et les soupapes par rapport aux véhicules essence, sont également des facteurs de problèmes sur les véhicules à gaz. Cette information technique, présente les connaissances de base des différents types de gaz et systèmes de véhicules jusqu'à l'auto-test, et indique la procédure à suivre pour entretenir correctement les véhicules au gaz et réduire voire empêcher les éventuels dysfonctionnements.


4

Types de gaz Les véhicules peuvent fonctionner avec deux différents types de gaz. Les deux gaz ne doivent pas être mélangés. Pour empêcher les erreurs de plein, les pompes sont équipées d'orifices de remplissage distincts. Lors de la combustion des deux gaz, la chaleur produite est plus importante que pour les autres carburants – la température de la soupape d'échappement est, par exemple, d’environ 800 °C pour les véhicules essence et d’environ 1000 °C pour les véhicules à gaz. Ces températures élevées usent plus rapidement les bougies d’allumage et les soupapes.

Gaz naturel (Compressed Natural Gas, CNG) Le gaz naturel est composé de 80 à 99 % de méthane (CH4). Il s’agit d’un produit secondaire de l’extraction du pétrole, mais qui peut également être extrait séparément. 1 kg de gaz naturel correspond à environ 1,4 l d’essence. Il a 130 octanes et est stocké à environ 200 bars (il reste à l’état gazeux même à l’état comprimé).

Gaz liquéfié ou GPL (Liquefied Petroleum Gas, LPG) Le gaz liquéfié est un mélange de propane-butane, produit secondaire du raffinage du pétrole brut. 1 l de GPL correspond à 1 l d’essence. Il a environ 115 octanes et est stocké à environ 8 bars (à cette faible pression il devient liquide). Le gaz présente des avantages en termes d’environnement mais également d’économies car ses coûts d’exploitation sont moitié moindre de ceux de l’essence – ceci est notamment lié au faible taux d’imposition appliqué jusqu’à fin 2018. Le propane et le butane présentent différentes propriétés : Température d’allumage Propan (C3H8)

470 °C*

Butan (C4H10)

365 °C*

* En comparaison : L’essence (normale) a une température d’allumage d’environ 300 °C.

Selon la norme DIN EN 589, les carburants GPL doivent présenter dans toutes les conditions climatiques une pression de vapeur au manomètre de 150 kPa. Pour cela, le pourcentage de propane doit, en tant que « capteur de pression » être réduit pendant la période d’été d’avril à septembre et augmenté pendant la période d'hiver d'octobre à mars. Le rapport de mélange devrait être en été de 40:60 pour le propane/butane et en hiver de 60:40 pour le propane/butane. Gaz d’été/GPL de type A (avril à septembre)

Gaz d’hiver/GPL de type B (octobre à mars)

Propane

40 %

60 %

Butane

60 %

40 %


5

Véhicules avec moteur à gaz Groupes de véhicules GPL Il existe actuellement 3 systèmes GPL différents : 1. Selon 2005/55/EG et 2005/78/EG 2. Selon ECE-R 83 3. Selon DIN 51622 (gaz de chauffe), pour les véhicules avant 03.2004 Cela signifie que, selon la directive d'après laquelle un véhicule GPL a été homologué, celui-ci doit recevoir un combustible correspondant pour garantir son bon fonctionnement.

Systèmes de véhicules Il existe deux systèmes de véhicules sur le marché : ■

Monovalent : Le véhicule fonctionne uniquement au gaz. Un véhicule est également désigné comme monovalent lorsque le réservoir d’essence fait moins de 15 litres (réservoir de secours). Bivalent : Ces véhicules peuvent fonctionner à la fois avec du gaz et de l’essence. Il est également possible de passer du gaz à l’essence (et vice-versa) pendant la conduite. Ceci permet ainsi d’augmenter la distance totale parcourue par le véhicule.

Important : Afin de garantir une qualité uniforme du combustible, le véhicule doit, tous les 2000 km, rouler pendant au moins 150 km à l’essence, car l’essence se décompose dans le temps.

Ateliers compétens en matière de véhicules avec moteur à gaz L’installation d’un système GPL sur un véhicule récent ou non doit être réalisée exclusivement par une entreprise répondant aux exigences indiquées dans l’Arrêté du 10 Novembre 2004. C’est pourquoi, il existe une liste d’entreprises répondant à ces critères réglementaires dans le cadre du label Professionnel GPL. Point service : Les entreprises labellisées Point Service assurent l’information et fournissent des conseils à la clientèle sur le GPL, ses avantages et ses spécificités (technique, fiscalité, réglementation…). Elles sont recommandées pour leur service de maintenance des véhicules GPL (entretien classique, détection et diagnostic de pannes). Pour des demandes de transformation, ou pour des interventions sortant de leur champ de compétences, les Point Service s’engagent à orienter leurs clients vers les Spécialistes ou Expert. Spécialiste et Expert : Les entreprises labellisées Spécialiste et Expert assurent, comme les Point Service, informations et conseils GPL. Ce sont des entreprises reconnues compétentes pour effectuer la transformation de véhicules au GPS (préconisations, devis, dossier administratif et présentation en DRIRE inclus.) Elles effectuent régulièrement l’entretien de tous véhicules GPL. Leurs ateliers sont spécifiquement équipés pour la transformation et l’entretien de véhicules GPL (technique, outillage, sécurité). Le personnel des ateliers Spécialiste ou Expert est formé et qualifié en termes de sécurité et compétences GP.


6

Ateliers compétens en matière de véhicules avec moteur à gaz Conseil : Adaptateur GPL Dans de nombreux pays, les conducteurs de véhicules à gaz connaissent une mauvaise surprise à la station service : Ils ne peuvent pas faire le plein parce que l’embout n’est pas adapté à leur véhicule. En effet, les pays ont, comme le montre le résumé suivant, différents pistolets de remplissage : ACME

Belgique, Allemagne, Irlande, Autriche, Pologne

Bajonette

France, Grande-Bretagne, Pays-Bas

Dish Coupling

France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal, Espagne

Euronozzle

prévu

Il est ainsi plus sûr d’avoir un adaptateur dans le coffre qui s’adapte aux embouts correspondants. Les ateliers de réparation ou les concessionnaires peuvent en demander à leurs grossistes.

Conseils pour l'atelier Choix de bougies d’allumage pour véhicules à gaz de série (généralement CNG/Gaz naturel) BERU offre les bougies d’allumage appropriées pour tous les moteurs de véhicule à gaz – un gage de fiabilité, de puissance, de consommation réduite et de longue durée de vie. Pour les véhicules qui sont équipés de série de moteur à gaz, les degrés thermiques correspondants des bougies d’allumage sont indiqués dans la notice d’utilisation ou dans la documentation correspondante. Voici un résumé des bougies d’allumage pour les véhicules à gaz naturel en série (date : 3/2007) : Citroën

Berlingo

Bivalent

14 FR–7 DPU2

Z 206

Fiat

Multipla

Natural Power

14 FR–7 DPU2

Z 206

Fiat

Punto

Natural Power

14 FR–7 DPU2

Z 206

Ford

Focus

1,8 CNG

14 KR–6 MPX

Z 97

Mercedes

E 200

NGT

14 F–6 MPUR2

Z 226

Opel

Astra

1,6 CNG

14 FR–7 DPU2

Z 206

Opel

Zafira

1,6 CNG

14 FR–7 DPU2

Z 206

Peugeot

Partner

Bivalent

14 FR–7 DPU2

Z 206

Volvo

S 60

Bi-Fuel

14 FGR–8 CTU

Z 204

Volvo

S 80

Bi-Fuel

14 FGR–8 CTU

Z 204

Volvo

V 70

Bi-Fuel

14 FGR–8 CTU

Z 204

Volkswagen

Golf

2,0 Bi-Fuel

14 F–7 HPURX2

Z 176


7

Conseils pour l'atelier Choix de bougies d’allumage pour véhicules transformés ultérieurement (GPL) Les fabricants de kits de conversion au gaz (ex. : Landi Renzo, Tartarini, BRC, Vialle, Zavoli, Teflex et Prins) ne peuvent généralement pas fournir d’informations concernant l’affectation des bougies d’allumage, car ils ne savent pas sur quels moteurs elles seront installées. C’est pourquoi on fait appel à l’atelier : Afin de garantir le bon fonctionnement des véhicules, qui fonctionnent au gaz naturel (GPL), les points suivants doivent être observés :

AVANTAGE DECISIF : UN DEGRE THERMIQUE PLUS FAIBLE ! La température de combustion du gaz naturel est supérieure d’environ 200 °C à celle de l’essence. A cela s’ajoute que les carburants GPL sont proposés - selon les saisons - avec différents rapports de mélange. La quantité d’air varie en conséquence : Le gaz d’hiver a besoin de moins d’air pour la combustion. Ainsi, la valeur lambda augmente, le moteur a une plage de fonctionnement plus pauvre et les températures des gaz d’échappement augmentent. Conséquence : le moteur surchauffe et use les électrodes des bougies d’allumage et les soupapes d’échappement. BERU recommande en outre l’utilisation de bougies d’allumage avec un degré thermique de niveau inférieur : Si, par exemple, une bougie d’allumage avec un degré thermique de 7 est installée, celle-ci doit être remplacée par une bougie d’allumage avec un degré thermique de 6.

L’ECARTEMENT EXACT DES ELECTRODES L’écartement des électrodes doit être, si possible, de 0,7 mm. Par expérience, ceci garantit une meilleure inflammation.

EA = 0,7 mm

BOUGIES D’ALLUMAGE A 1 POLE Utilisez si possible une bougie d’allumage avec une électrode de masse à 1 pôle, car le retour du mélange est meilleur pour ces bougies.

Rapport d’avarie type pour les véhicules au gaz naturel : une bougie d’allumage surchauffée, car les véhicules avec moteur à gaz génèrent plus de chaleur. Notre conseil : Installez une bougie d’allumage avec un degré thermique inférieur de 1.


8

Conseils pour l'atelier BOUGIES D’ALLUMAGE EN PLATINE – POUR UNE PLUS LONGUE DUREE D’UTILISATION Si possible, préférez nos bougies d’allumage en platine: L’intervalle de rechange recommandé est fixé à environ 30.000 km, contre 20.000 km pour les bougies d’allumage standard. Exemple : VW Golf 1,6 l avec 102 ch/75 kW à partir du 1/04. ■ Bougies d’allumage d’origine pour les véhicules à essence : BERU 14 FGH-7 DTURX (Z 90). ■ Conversion au gaz avec bougie d’allumage BERU 14 FR-6 DU (Z 24): Intervalle de rechange recommandé tous les 20.000 km. ■ Après l’installation d’une bougie d’allumage en platine BERU 14 F-6 DPUR2 (Z 170): Intervalle de rechange recommandé tous les 30.000 km. Réglage de l’écart d’électrode sur 0,7 mm recommandé !

Dans le tableau à gauche se trouvent les bougies pour les moteurs essence, à droite les bougies pour le fonctionnement au gaz GPL. Moteurs essence

Moteurs fonctionnant au gaz GPL

Degré thermique 8

nb de pôles

Degré thermique 7

nb de pôles Ecart d'électrodes

14 F-8 DU

Z 71

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 F-8 DU4

Z 100

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 F-8 DUO

Z5

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 F-8 DUR

Z 227

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 F-8 LDUSR

Z 101

2

14 FR-7 LUX

Z 158

1

1,1

14 F-8 LUR

Z4

1

14 FR-7 LUX

Z 158

1

1,1

14 FG-8 DTU

Z 128

3

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FGH-8 DPURX2

Z 122

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FGH-8 DTUR

Z 126

3

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FGH-8 DTURXO

Z 121

3

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FGR-8 CTU

Z 204

3

14 FGR-7 CTU

Z 60

3

1,2

14 FGR-8 DQU7

Z 190

4

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

14 FGR-8 KQU

Z 173

4

14 FGR-7 KQU

Z 172

4

0,7 0,7 + 0,9 *

14 FR-8 DPU2

Z 238

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FR-8 DU

Z 72

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FR-8 DUX

Z 73

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FR-8 HU

Z 152

1

14 FR-7 HUX

Z 225

1

1,1

14 FR-8 KU

Z 153

1

14 FR-7 KPU

Z 151

1

0,8

14 FR-8 KUO

Z 154

1

14 FR-7 KPU

Z 151

1

0,8

14 FR-8 LDU0X4

Z 74

2

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FR-8 LDU3

Z 208

2

14 FR-7 LUX

Z 158

1

1,1

14 FR-8 LPU0

Z 229

1

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

0,7

14 FR-8 LU2

Z 203

1

14 FR-7 LUX

Z 158

1

1,1

14 FR-8 MPUX02

Z 219

1

14 FR-7 MU2

Z 184

1

0,9

14 FR-8 MU2

Z 183

1

14 FR-7 MU2

Z 184

1

0,9

14 GH-8 DTUR

Z 92

3

14 R-7 DU

Z 20

1

0,8

14 GH-8 DTURX

Z 93

3

14 R-7 DU

Z 20

1

0,8

14 GR-8 DTU

Z 94

3

14 R-7 DU

Z 20

1

0,8

14 K-8 DU

Z6

1

14 K-7 DU

Z 17

1

0,8

14 K-8 DUO

Z7

1

14 K-7 DU

Z 17

1

0,8

14 KG-8 DTU

Z 207

3

14 K-7 DU

Z 17

1

0,8

14 KR-8 DPUOV

Z 148

1

14 KR-7DU

Z 95

1

0,7

14 R-8 DU

Z8

1

14 R-7 DU

Z 20

1

0,8

14 R-8 DU4

Z 119

1

14 R-7 DU

Z 20

1

0,8

14 R-8 DUX

Z9

1

14 R-7 DU

Z 20

1

0,8

14-8 AU

Z 68

1

14 -7 AU

Z 57

1

0,6

14-8 BU

Z 118

1

14 -7 BU

Z 10

1

0,8

14-8 DTU

Z2

3

14-7 DU

Z 11

1

0,8

14-8 DU

Z1

1

14-7 DU

Z 11

1

0,8

14-8 DUO

Z 69/70

1

14-7 DU

Z 11

1

0,8

* Réglage de l’écart d'électrode sur 0,7 mm n’est pas nécessaire.


9

Conseils pour l'atelier Réglage de l’écart d’électrode sur 0,7 mm recommandé ! Moteurs essence

Moteurs fonctionnant au gaz GPL

Degré thermique 7

nb de pôles

Degré thermique 6

nb de pôles Ecart d'électrodes

14 F-7 DPUR02

Z 188

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 F-7 DPUR2

Z 232

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 F-7 DPURX2

Z 171

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 F-7 DU

Z 63

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 F-7 DUO

Z 64

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 F-7 DUOR

Z 13

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 F-7 LDUR4

Z 14

2

14 FR-6 LDU

Z 116

2

0,8

14 FGH-7 DTURX

Z 90

3

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 FGH-7 DTURXO

Z 120

3

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

14 FGR-7 KDU6

Z 213

2

14 FGR-6 KQU

Z 129

4

0,7 + 0,9 *

14 FGR-7 KQU

Z 172

4

14 FGR-6 KQU

Z 129

4

0,7 + 0,9 *

14 FR-7 DPU2

Z 206

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 FR-7 DPU3

Z 224

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 FR-7 DPUX02

Z 228

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 FR-7 DQUP7

Z 237

4

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 FR-7 DU

Z 15

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 FR-7 DU2

Z 193

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

0,8

14 FR-7 DUX

Z 16

1

14 F-6 DPUR2

Z 170

1

14 FR-7 KDU

Z 123

2

14 FGR-6 KQU

Z 129

4

0,7 + 0,9 *

14 FR-7 KPU

Z 151

1

14 FGR-6 KQU

Z 129

4

0,7 + 0,9 *

14 FR-7 KPUV

Z 150

1

14 FGR-6 KQU

Z 129

4

0,7 + 0,9 *

14 FR-7 KPUX

Z 149

1

14 FGR-6 KQU

Z 129

4

0,7 + 0,9 *

14 FR-7 LDU

Z 98

2

14 FR-6 LDU

Z 116

2

0,8

14 FR-7 LUX

Z 158

1

14 FR-6 LDU

Z 116

2

0,8

14 FR-7 MU2

Z 184

1

14 FR-6 MPU2

Z 226

1

0,8

14 GH-7 DTUR

Z 91

3

14 R-6 DU

Z 27

1

0,8

14 K-7 DU

Z 17

1

14 K-6 DU

Z 25

1

0,8

14 K-7 DUO

Z 18

1

14 K-6 DU

Z 25

1

14 KGR-7 KQU

Z 127

4

14 KGR-6 KQU

Z 144

4

14 KR-7 DU

Z 95

1

14 KR-6 DU

Z 26

1

0,7

14 KR-7 DUX

Z 67

1

14 KR-6 DU

Z 26

1

0,7

14 R-7 DU

Z 20

1

14 R-6 DU

Z 27

1

0,8

14 R-7 DUX

Z 21

1

14 R-6 DU

Z 27

1

0,8

14-7 BU

Z 10

1

14-6 BU

Z 48

1

0,8

14-7 DTU

Z 12

3

14-6 DU

Z 22

1

0,7

14-7 DU

Z 11

1

14-6 DU

Z 22

1

0,7

14-7 DUO

Z 61

1

14-6 DU

Z 22

1

0,7

Moteurs essence

0,8

0,8

0,8 0,7 + 0,9 *

Moteurs fonctionnant au gaz GPL

Degré thermique 6

Degré thermique 5

nb de pôles Ecart d'électrodes

14 F-6 DTU

Z 52

14 F-5 DU

Z 29

1

0,8

14 F-6 DUO

Z 54

14 F-5 DU

Z 29

1

0,8

14 F-6 DUOR

Z 23

14 FR-5 DU

Z 30

1

0,8

14 FGH-6 DTUR

Z 89

14 FR-5 DU

Z 30

1

0,8

14 FR-6 DPUX

Z 159

14 FR-5 DU

Z 30

1

0,8

14 FR-6 DPUX02

Z 221

14 FR-5 DU

Z 30

1

0,8

14 FR-6 DU

Z 24

14 FR-5 DU

Z 30

1

0,8

14 FR-6 DUW

Z 252

14 FR-5 DU

Z 30

1

0,8

14 FR-6 DUX

Z 99

14 FR-5 DU

Z 30

1

0,8

14 FR-6 LDU

Z 116

14 FR-5 LDU

Z 192

2

0,8

14 FR-6 LDU3

Z 194

14 FR-5 LDU3

Z 198

2

0,9

14 FR-6 LDUW

Z 245

14 FR-5 LDU

Z 192

2

0,8

14 K-6 DU

Z 25

14 K-5 DU

Z 31

2

0,8

14 K-6 DUO

Z 56

14 K-5 DU

Z 31

2

0,8

14 R-6 DU

Z 27

14 R-5 DU

Z 47

2

0,8

14 R-6 DUX

Z 28

14 R-5 DU

Z 47

2

0,8

14-6 BU

Z 48

14-5 BU

Z 41

2

0,8

14-6 DPO

Z 104

14-5 DU

Z 42

2

0,7

14-6 DTU

Z 51

14-5 DU

Z 42

2

0,7

14-6 DU

Z 22

14-5 DU

Z 42

2

0,7

* Réglage de l’écart d'électrode sur 0,7 mm n’est pas nécessaire.


10

Conseils pour l'atelier Remplacement des bougies d’allumage AIDES AU MONTAGE DES BOUGIES D’ALLUMAGE Pour le changement simple et sûr des bougies d'allumage sans coincer la clé et sans fissurer l’isolant, nous recommandons l'utilisation d'un outillage spécial.

1

2

1 | Le manchon en caoutchouc pour bougies d'allumage ZMH 001 sert de « prolongement au bras du monteur » : elle retient la bougie d'allumage de manière sûre et permet le vissage et le dévissage en douceur avant le serrage et après le desserrage.

2 | L’aide de montage pour bougies d’allumage ZMH 002 s’enfiche dans le prolongateur de bougie et se pousse dans le logement de la bougie. La clé à bougie reste ainsi parallèle au logement et ne peut pas se mettre de travers.

LE COUPLE EXACT Important lors de l’installation des bougies d’allumage : Observez les couples de serrage prescrits et assurez-vous que le filetage est exempt de graisse.

1

2

1 | M 10x1

15...25 Nm

M 14x1,25

20...30 Nm

M 18x1,5

20...35 Nm

2 | M 14x1,25 M 18x1,5

Siège d’étanchéité plat

10...15 Nm

M 12x1,25

10...20 Nm 15...23 Nm

Siège d’étanchéité conique


11

Conseils pour l'atelier CONTROLE/REMPLACEMENT DES CONNECTEURS Lors de chaque changement de bougie, BERU recommande de vérifier également les connecteurs car ceux-ci sont souvent fragilisés et donc non étanches. La conséquence : ratés d’allumage, car l’étincelle d’allumage saute sur l’isolant au lieu de l’électrode. La seule solution consiste à remplacer le connecteur endommagé.

1

2

1 | Connecteur de bougie fragilisé – les microfissures deviennent clairement visibles lorsqu’on les comprime avec les doigts.

2 | Traces de claquages sous haute tension sur l’isolant de bougie, provoqués par des connecteurs non étanches.

3 | Appliquez la graisse pour conne3

cteurs de bougie BERU ZKF 01 (réf. 0 890 300 029) avant de visser directement les bougies sur le connecteur – afin de les protéger contre toute fragilisation et claquages sous haute tension.


12

Conseils pour l'atelier Sondes lambda Les sondes Lambda sont encore plus sollicitées dans les véhicules à gaz : Lors du réglage, elles doivent tenir compte des différents mélanges de gaz (gaz d’été/hiver) car les besoins en air varient entre le gaz d’été et d’hiver. C’est seulement lorsque la quantité d’air exacte est alimentée qu’une combustion optimale est garantie. C’est pourquoi une sonde Lambda en bon état est particulièrement importante pour les véhicules à gaz. En effet, les défauts entraînent ■ une consommation de carburant nettement plus élevée (environ 15 %) ■ un fonctionnement irrégulier du moteur ■ une production plus importante de gaz d’échappement et de suie ■ un risque d’endommagement du catalyseur DUREES D’UTILISATION Des durées d’utilisation définies sont prescrites pour les sondes Lambda : ■ 50.000 km pour les sondes non chauffées ■ 100.000 km pour les sondes chauffées Afin d’éviter tout dysfonctionnement, nous recommandons cependant de vérifier les sondes tous les 30 000 km. BERU offre un testeur pratique pour un diagnostic rapide et fiable. L’OFFRE COMPLETE EN QUALITE DE PREMIERE MONTE

Testeur de sondes lambda BERU OST 02 (réf. 0 810 800 002).

BERU propose une large gamme de sondes Lambda en permanence actualisée – destinée à presque tous les modèles de véhicule importants dans les ateliers. Toutes les sondes BERU – avec les connecteurs d’origine – ont été contrôlées par le TÜV et disposent d’une homologation d’exploitation générale de l’Office fédéral allemand de l’automobile. Elles correspondent au niveau de toutes les caractéristiques de fonctionnement essentielles aux sondes d’origine des constructeurs automobiles. Les ateliers, les garages et les concessionnaires peuvent obtenir d’avantage d’informations sur l’offre actuelle de sondes Lambda BERU auprès des grossistes. REMPLACEMENT PERMETTANT UN GAIN DE TEMPS GRACE AUX CONNECTEURS D’ORIGINE Les sondes Lambda BERU sont équipées de connecteurs spécifiques aux véhicules. Il n’y a plus lieu d’avoir recours aux adaptateurs pour les connecteurs et d’effectuer des travaux supplémentaires de montage coûteux. De plus, des erreurs possibles peuvent aussi être évitées, par exemple le risque d’inverser des câbles ou de les isoler de manière insuffisante. COULEURS D'IDENTIFICATION DES CABLES DES DIFFERENTS FABRICANTS DE SONDES BERU

Bosch

Delphi

Toyota

Denso

Câble des signaux

noir

noir

lilas

bleu

blanc

Chauffage*

blanc

blanc

brun

noir

noir

gris

gris

marron clair

blanc

vert

Masse

* Pour le chauffage des sondes, 2 câbles sont prévus, la polarité étant libre.


13

Conseils pour l'atelier Bobines d’allumage 1

Un fonctionnement irrégulier du moteur et des baisses de performances peuvent être un signe de bobine d’allumage défectueuse. Pour déterminer si le défaut se situe côté carburant ou allumage, il convient d’utiliser la lampe stroboscopique. Elle est raccordée aux différents cylindres les uns après les autres alors que le moteur tourne. Une fréquence de flash régulière se produit au niveau de l’un ou de plusieurs cylindre(s), le système d’allumage présente un défaut Mesures d’aide possibles : ■ Contrôle et remplacement des bougies d’allumage, si nécessaire ■ Test du câble d’allumage (avec un multimètre) et remplacement, si nécessaire ■ Contrôle de la résistance réelle du circuit primaire et secondaire de la bobine d’allumage conformément aux données du fabricant ; en cas de divergence, remplacer la bobine d’allumage

2

BERU offre une vaste gamme de bobines d’allumage, qui est en permanence mis à jour avec le parc de véhicules actuel. 1 | Contrôle de la résistance primai-

Les faisceaux d’allumage Les faisceaux d’allumage doivent garantir un transfert fiable de la haute tension de la bobine d’allumage à la bougie. Dans les systèmes d’allumage avec distribution rotative ou statique de haute tension, il existe trois types de faisceaux d’allumage : des faisceaux d’allumage antiparasités avec une âme à résistance bobinée ou au carbone ou alors des faisceaux d’allumage à noyau de cuivre où la résistance d'antiparasitage est intégrée dans les connecteurs. Important lors du remplacement : Il est indispensable d’utiliser les mêmes types de faisceaux, ceci pourrait perturber la gestion moteur ou endommager les composants électroniques comme l’ABS ou l’ASR, le cas échéant. FAISCEAUX D'ALLUMAGE DE QUALITE PREMIERE MONTE BERU produit trois types de faisceaux d’allumage en première monte – que l’on retrouve sur le marché de la rechange. Tous les faisceaux d’allumage BERU ont naturellement été testés selon la norme DIN ISO 3808 pour leur résistance aux chocs et aux températures. L’offre actuelle pour la rechange comprend environ 600 faisceaux d’allumage différents, 650 jeux de faisceaux d’allumage et plus de 140 connecteurs – disponibles auprès des grossistes. NOTRE CONSEIL : REMPLACEMENT DU SET DE FAISCEAUX D’ALLUMAGE COMPLET Les faisceaux d’allumage atteignent leur limite d’usure souvent les uns après les autres. Pour les véhicules âgés et présentant un kilométrage important, il est fréquemment plus rentable de remplacer le jeu complet.

re : Résistance de consigne du circuit primaire à 20 °C.

2 | Contrôle de la résistance secondaire : Résistance de consigne du circuit secondaire à 20 °C.


14

Auto-test 1. A combien de bars est stocké un gaz naturel comprimé (CNG) ? A. 20 bars B. 100 bars C. 200 bars

A combien de bars est stocké le gaz liquéfié (GPL) ? A. 8 bars B. 90 bars C. 100 bars

3. Le gaz liquéfié (GPL) est composé de : A. Méthane B. Propane et butane C. Propane

4. Pourquoi différents mélanges de gaz GPL sont-ils proposés ? A. Le gaz doit présenter, dans toutes les conditions climatiques, (selon les saisons) une pression de vapeur au manomètre de 150 kPa. B. Le gaz offre ainsi plus de puissance. C. Le plein de gaz est ainsi plus facile.

5. Quelle est la température d’allumage du propane ? A. 80 °C B. 470 °C C. 300 °C

6. Quel est l’écartement des électrodes (EE) de la bougie d’allumage qui est le plus adapté pour l’inflammation pour les véhicules au gaz ? A. 1,0 mm B. 1,3 mm C. 0,7 mm


15

Auto-test 7. Pourquoi la durée d’utilisation est-elle réduite de moitié dans les véhicules au gaz ? A. En raison de la température de combustion plus élevée B. En raison du soufre C. En raison de la formation de suie

8. Pourquoi une bougie d’allumage plus froide doit être utilisée pour les véhicules au gaz GPL ? A. En raison de la température de combustion plus chaude d’environ 200 °C B. En raison de la compensation de l’angle d’allumage C. En raison des pourcentages de soufre dans le gaz

9. Un véhicule est équipé d’une bougie d’allumage avec un degré thermique de 8. Quel degré thermique doit avoir la bougie d’allumage lorsque le véhicule est équipé pour fonctionner au gaz GPL ? A. Degré thermique 5 B. Degré thermique 9 C. Degré thermique 7

10. Quelle formation devez-vous suivre pour monter les installations au gaz GPL ? A. Formation contrôle pollution B. Contrôle à l’installation des systèmes au gaz (GSP) C. Formation ABS

Bonnes réponses : 1C, 2A, 3B, 4A, 5B, 6C, 7A, 8A, 9C, 10B.


4 014427 1 09 075

Imprimé en Germany · 1.07.08 · N° de commande 5 001 006 052

BERU AG Mörikestraße 155 71636 Ludwigsburg Germany Tél.: +49(0)7141 132 366 Fax: +49(0)7141 132 760 E-Mail: info@beru.de www.beru.com

5001006052_ti_06_fr_2008  

Bougiesd'allumage Sondes Bobinesd’allumage Lambda Câblesd’allumage www.beru.com Laperfectionintégrée Techniqued’allumage Technologiededé...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you