Page 1

Gaëlle Correa Zayda Granada Colleen Hill-Bataille Camila Salame Cristobal Ochoa

géographies et imaginaires d’artistes

exposition collective

DU 15.12.2017 AU 25.01.2018 vernissage vendredi 15.12 • 19H


terres rêvées

géographies et imaginaires d’artistes EXPOSITION À LA CAFÉOTHÈQUE    - PARIS DU 15.12.2017 AU 25.01.2018

Loin… au-delà des frontières, au-delà des montagnes, au-delà du désert, au-delà de l’océan. Loin. C’est là où se trouve une terre idée, une terre légende, une terre rêve. C’est là que se posent les yeux des artistes, dans ce loin qui représente tout : succès, idées, champ de tous les possibles, exotisme. Des bribes d’images, qui circulent et forgent l’imaginaire. Et parfois, ce loin devient symbole d’une nouvelle page de vie. Et soudain il est là, présent, partout. Alors le loin change de direction, il devient la terre d’origine, la terre du sang et des racines,que l’on redécouvre, surpris, sous d’autres lumières.

Austin, Caracas, Bogotá, Cali, Medellin, Beyrouth  -  et Paris. Vidéos, tissages, collages, peintures, photographies. Cinq artistes créent, inspirés par cette terre rêvée qu’ils incarnent. Ne serait-ce pas cette géographie imaginaire, imagée, en images, leur véritable territoire ? Avec Gaëlle Correa, Zayda Granada, Colleen Hill-Bataille, Cristobal Ochoa & Camila Salame. - Christina Chirouze Montenegro, curatrice -


Colleen Hill-Bataille

Colleen Hill-Bataille est une artiste franco-étasunienne résidante à Paris. Diplômée en Beaux Arts à University of Texas Austin sous la direction de l’artiste Peter Saul, elle arrive à Paris à l’âge de 25 ans et, grâce à une bourse de la Fondation Américaine de Paris, elle réalise un Master à l’ENSBA, avec les peintres Pierre Matthey et Jan Voss.

www.colleenhillbataille.com Instagram : @chillbat

Son studio lumineux au coeur du Marais avec vue surs les toits parsiens est le lieu où ses inspirations prennent forme. Depuis plusieurs années, Colleen s’est fait connaître pour

son travail intimiste sur bois : peintures et gravures rythmiques et méditatives, couches successives de cire, de pigments, et d’huile et d’encre sont devenues sa signature. Colleen Hill-Bataille expose régulièrement dans les galeries parisiennes, les foires d’art et organise des visites privées dans son studio.


Camila Salame Camila Salame est une artiste colombienne de racines libanaises, résidente à Paris. Après des études en Beaux-Arts et Histoire de l’Art à l’Université des Andes à Bogota, elle s’inscrit en Master de Arts Plastiques à l’Université Panthéon Sorbonne.

hhttp://camilasalame.ultra-book.com

Fille d’immigrés libanais, Camila s’est toujours profondément identifiée à la culure libanaise, et a visité le Liban plusieurs fois dans le but de se reconnecter à ses racines. Du déracinement qu’elle vit à Paris, elle a tissé une pratique artistique sur le thème des

racines, de la maison, de la nostalgie. En questionnant l’origine de ce mot, issu de «retourner» et de «douleur», elle explore la signification contemporaine de cette notion. Ses sculptures et installations évoquent des images pleines de poésie. Ses travaux suggèrent la perte de la maison première, qui donne le sentiment éternel d’être ailleurs.


Zayda Granada

http://zaydagranada.wixsite.com/ zaydagranada

Zayda Granada qualifie son propre travail comme «guidé par un héritage ancestral inconscient, par l’intuition et le geste, inspiré par les formes organiques, la couleur, la culture psychédélique, les tissus et les parures ethniques des peuples autochtones». Voilà l’univers de Zayda Granada, qui cherche à représenter l’expression du féminin intimiste, où l’idée des fluides vitaux et des formes organiques est la métaphore d’une nature fertile. Cette artiste prolifique aux pièces protéiformes

née à Cali, en Colombie, dans les années 70 porte le «flower power» dans les veines, et les rythmes afrocaribéens sous la peau. Après dès études en arts plastiques, elle arrive en France en 2003 où elle s’inscrit dans un master en Art contemporain et nouveaux médias. En 2014, elle est en résidence à Jour et Nuit; et participe au Mois de la Colombie à La Caféothèque en Avril. «Terres Rêvées» est la deuxième collaboration de La Caféothèque avec Zayda Granada, la magicienne.


Gaëlle Correa

http://gaellecorrea.tumblr.com @gaellecorrea

​ aëlle Correa est une illusG tratrice franco-colombienne basée à Paris. Directrice artistique en agence pendant 6 ans elle décide de devenir indépendante afin de se concentrer sur des projets plus personnels. Son travail métissé jongle entre tradition et modernité, innocence et audace, humour et nostalgie. Elle s’inspire de son quotidien pour créer des images mystérieuses, visions fantastiques suspendues entre rêve et réalité, explorant la fusion des cultures, des espèces, de la nature, ou des objets. Très inspirée par la danse, Gaëlle dessine dans une lo-

gique de mouvement et se plait à «ChoréGraphier» ses dessins, leur donnant vie. Sa série «Paseo infinito», au chromatisme éclatant et à forte valeur décorative, s’inspire des tissus «Mola», sculpture sur tissus produite traditionnellement par les femmes amérindiennes Kuna (Panama et nord de la Colombie). On y retrouve ces jeux de lignes colorées créant un motif. Dans une ville où tout va vite, elle invite le spectateur à prendre son temps, et à flâner dans des paysages fabuleux, infinis, contemplatifs, et hypnotiques.


Cristobal Ochoa

http://www.beatrizgilgaleria.com/ cristobal-ochoa

Cristobal Ochoa, né à Caracas au Venezuela est un artiste prolofique et explorateur. De la sculpture en céramique aux installations, en passant par la peinture, la performance et la vidéo : les médiums divers sont autant de façons d’explorer les formes organiques et unemanière d’habiter l’espace - entre la dérision en l’engagement civique. Ses oeuvres ont été exposées au Vénézuéla, en Chine, à Séoul, à Brighton, à Bogota, à Lima, à Lyon et récemment à Paris lors de l’exposition

d’artistes latino-américains «Carré Latin» au Jardin du Palais Royal. Ochoa a été récompensé par de nombreux prix artistiques, dont le 1er prix au salon «Translations» à Brighton, en Angleterre. Un article sur l’engagement de son travail artistique est récemment paru dans le Courrier International (septembre 2017). Il habite actuellement à Paris.


La dessinatrice Liu Ya Guang lors du dernier Coffee Sketch Up Photo : Baptiste Jésu ©


La Caféothèque de Paris La Caféothèque de Paris est un lieu où le café devient culture : de la connaissance de la caféiculture jusqu’à l’art de déguster un espresso ou de réaliser un latte arte... Unissant cet univers aromatique à sa terre d’origine, nous établissons un lien direct avec le producteur, et faisons vivre l’espace de la Caféothèque au rythme et à la lumière des pays d’origine de nos cafés. C’est dans cette perspective que se dessine une vie culturelle à la Caféothèque: concerts du monde, expositions, conférences, s’allient aux senteurs de la torréfaction, et aux goûts de cafés d’origine, pour nous mener subtilement dans un voyage sensoriel. La Caféothèque a ainsi pour vocation de devenir “L’Espace culturel de la latitude caféière à Paris” Le collectif de commissaires indépendants “Coffeexhibits” est partenaire de nombreux événements, dans le cadre de sa mission de promotion des expressions culturelles liées aux latitudes caféières. En partenariat avec le collectif Coffeexhibits de commissaires d’exposition pour les cafés, La Caféothèque réalise des événements artistiques qui donnent une autre dimension à son espace, toujours rénové par un souffle artistique.


www.lacafeotheque.com facebook & instagram : @LaCafeotheque @Coffeexhibits Christina Chirouze Montenegro, commissaire christina@lacafeotheque.com +336.67.06.20.14

Dossier de presse terres revees  
Dossier de presse terres revees  
Advertisement