Page 1

L’oiseau, le chat et le cerisier

I

l était une fois un cerisier qui attendait la fin de l’hiver pour mettre ses habits de printemps. Il s’appelait Hanako. Chaque année il mettait sa robe rose pour fêter la naissance des nouvelles fleurs sous les rayons chauds du soleil. 1


Un beau matin, l’air était doux et léger, la brise caressait les collines, alors les premières fleurs commencèrent à s’ouvrir dans les champs et sur ses branches. Ça y était ! Le printemps était enfin arrivé. Hanako regarda les jolies fleurs parfumées qui s’ouvraient et couvraient ses branches. Il était fier d’être aussi bien habillé.

Soudain, un oiseau qui revenait des pays chauds où il était allé passer l’hiver, vint se poser sur une branche et se mit à chanter pour annoncer son retour. Piiiiip pip pip pioup… Piiiiip pip pip pioup.. Piiiiip pip pip pia pia pia.. - Bonjour, lui dit Hanako. Bienvenue sur mes branches. Comment t’appelles-tu ? - Je m’appelle Akemi l’oiseau mouche. Tu ne me reconnais pas ? Je venais sur tes branches l’an passé. - Oh, pardon, tu as tellement changé. Mais tu chantes toujours aussi bien ! Et tu es le plus habile pour boire le nectar des fleurs avec ton long bec. Je me souviens de toi.

2


Pendant ce temps, le chat de la maison s’était approché doucement et sans faire de bruit, à pas de velours... D’en bas, sur l’herbe, il écoutait et regardait Akemi. - Bonjour ! Je m’appelle Haya. Je suis le chat de la maison et du jardin. J’aimerais bien être ton ami et voler comme toi de branche en branche. Comment fais-tu ? Est-ce que tu voudrais bien m’apprendre ?

Akemi s’arrêta de chanter et dit : - Je veux bien t’apprendre mais montre-moi tes ailes. Il faut des ailes pour voler… Je ne les vois pas. Sont-elles cachées sous tes longs polis ? - Euh, non Akemi, je n’en ai pas. - Alors tu ne peux pas voler dans les airs. Et puis je me méfie des chats. Mais toi, apprends-moi à courir et à 3


bondir comme tu sais si bien faire pour attraper les oiseaux…

- Impossible ! Tu n’as que deux pattes alors tu ne peux pas courir et bondir comme moi. Avec tes petites pattes tu peux tout juste faire des petits sauts pour te promener et manger des graines dans le jardin. Hanako dit alors : - Bientôt mes fleurs vont s’envoler avec le vent doux du printemps. Elles vont recouvrir la prairie autour de moi comme un tapis parfumé. Des feuilles vertes vont les remplacer pour faire de l’ombre à mes branches. Ma robe sera verte. Alors je vous propose de vous installer près de moi. Toi, Haya tu vas mettre ton coussin à côté de mon tronc et sur mes racines, à l’ombre, et tu pourras dormir, ronronner et écouter chanter Akemi. Quant à toi, 4


Akemi, vas chercher des brindilles et installer ton nid douillet entre mes branches. Choisis l’endroit que tu préfères. Ainsi nous pourrons nous raconter des histoires et chanter ensemble. Êtes-vous d’accord ?

- Oui, je suis d’accord dit Akemi. Je suis très heureux d’avoir des amis et de pouvoir rester tout le temps auprès d’eux. Je vais aller tout de suite chercher des brindilles pour faire un nid douillet. - Moi aussi, je veux bien. Je vais installer mon coussin au soleil près de tes racines, dit Haya. J’adore entendre chanter les oiseaux quand je ronronne. Ça me fait faire de beaux rêves… Merci Hanako, c’est une très belle idée.

5


Mais tu viendras un peu jouer avec moi sur les pétales roses qui vont bientôt recouvrir la prairie, Akemi ?

- Non, je resterai sur les branches, entre les feuilles et je demande à Hanako de me prévenir si tu essaies de grimper sur le tronc pour me rendre une petite visite… - D’accord, dit Hanako. Je te préviendrai. On est des amis, pour toujours ? - Oui, oui ! dirent ensemble Akemi et Haya. On ne se chicanera pas. - Je promets de ne plus courir après les oiseaux, dit Haya. - Je promets de ne pas venir te piquer le dos avec mon petit bec pour t’embêter quand tu dormiras au soleil.

6


- Merci mes amis, dit Hanako. Je vais parfumer l’air avec mes fleurs et garder de la rosée chaque matin au creux de mes feuilles pour que vous puissiez boire la délicieuse eau de rosée du matin.

Et c’est ainsi qu’ils devinrent les meilleurs amis du monde. Ils passèrent des printemps et des étés heureux bientôt rejoints par beaucoup d’autres amis : coccinelles, papillons, libellules, abeilles, lapins, grenouilles et même le chien du berger qui gardait les moutons, dans la prairie sur la colline.

Personnages et prénoms japonais Akemi : beauté éclatante Hanako : enfant fleur Haya : rapide

7

Conte : L'oiseau, le chat et le cerisier  

J'ai écrit ce conte pour faire rêver Arthur et Léonard.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you