Page 1

Christian

Fankhauser

P o r t f o l i o


Ta b l e

d e s

m a t i è r e s


3

4-5

6-19

20-27

30-35

36-41

42-47

48-61


Nom, Prénom

Fankhauser, Christian

Naissance

06 juin 1991, Berne (CH)

Lieu de résidence

Rue du Valentin 60, 1004 Lausanne (CH)

E-mail

christian.fankhauser@gmail.com

Tél.

+41 79 246 48 70

Formations Sept. 2016 - Juil. 2018

Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (CH) Master en Architecture Professeurs: Lütjens & Padnamabhan, R. Gargiani

Sept 2011 - Juil. 2015

Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (CH) Bachelor en Architecture Professeurs: Dieter Diez, Jeannette Kuo, Paola Viganò

Nov. 2010 - Août 2011

Armée suisse, service militaire

Oct. 2007 - Jui. 2010

Gymnase de la Cité, Lausanne (CH) Maturité, option Mathématiques et Physique & Artistique, Prix d’art du gymnase de la Cité, catégorie Vidéo. Travail de maturité artistique avec mention.

2004-2007

Collège Arnold Reymond, Pully (CH) Baccalauréat, option Mathématiques et Physique

Expériences professionnelles Sept. 2018-Janv. 2019

Université de Lausanne, (CH) Assistant de recherche, département d’archéologie (service civil)

Sept. 2017-Juil. 2018

Atelier des maquettes EPFL, Lausanne (CH) Assistant, opérateur sur découpeuse laser et ZUND

Juil.-Août 2017

INDEX architectes, Lausanne (CH) Stage d’architecture

Mars-Sept. 2016

DDAANN, Prague (CZ) Stage d’architecture

Fevrier-Mars 2016

WhoodxMug, Lausanne (CH) Stage d’architecture

Juil.-Déc. 2015

lukas lenherr msc eth arch sia, Zurich (CH) Travail de relevé et de revalorisation d’un site industriel de 10’000 m2.


5

Workshops 01-05 Mai 2015

Atelier International du Grand Paris (AIGP), Paris (FR) Etude sur la revalorisation des bords de Seine en Seine-Saint-Denis

28 Avril - 02 Mai 2014

La Cambre Horta, Bruxelles (BE) Participation, dans le cadre des unités d’enseignement ENAC, à une étude sur le thème «C’est beau une ville la nuit».

Associations Membre du comité MAP18 pour la publication et l’exposition des travaux de diplôme des étudiants d’architecture. Membre de la FIBU pour la mise en place du tournoi Bernard à l’EPFL

Compétences Dessin 2D

Autocad (+++), Rhino (+++)

Modélisation 3D

Rhino (+++)

Image

Photoshop (++), Illustrator (++)

Mise en page

Indesign (++)

Vidéo

Premier Pro (+)

Langues

Français (Langue matérnelle) Anglais (++) Allemand (+-)

Intérêts Dessin de façades (@facade_architecture), VTT Freeride, Ski, cinéma, histoire, collection de vinyles


Travail de diplôme réalisé avec L. Darbellay Prof. R. Gargiani, N. Braghieri, B. Lampariello


7

La Surmasse

Les zones commerciales sont des lieux où une foule abonde mais, paradoxalement, les interactions sociales sont limitées. Une masse individualiste où chaque visiteur ne considère que ses besoins personnels. La Surmasse a pour but, à travers l’architecture, de démontrer aux visiteurs qu’ils font partie d’un ensemble social dont chacun doit œuvrer à son bon fonctionnement sans mettre de côté ses besoins personnels. La Surmasse atterrit dans une zone commerciale de Tottenham, créant une jungle urbaine en dessous, prolongeant la vallée olympique, où les piliers remplacent les arbres. La lumière naturelle est remplacée par celle des phares de voitures, de la discothèque et des data centres. Dernier vestige naturel, la rivière, canalisée, serpente sous la plateforme. Au-dessus, la surmasse est constituée de deux figures, une ellipse contentant un cercle, définissant des lieux de gradations entre deux milieux. Le cercle représente l’espace collectif où les interactions sociales se déroulent entre des éléments architecturaux autonomes entrant en collision les uns avec les autres. Cet espace libre est recouvert d’un rideau soutenu par une grille de poteaux laissant libre court aux interactions. L’ellipse est dominée par une grille régulière qui règle le milieu le plus individuel. Chaque élément structurel est travaillé de manière autonome, reprenant l’idée d’une multitude de libertés individuelles créant un tout. Cela fabrique un édifice autonome, capable de créer un monument pour la collectivité, devenant le contenant et le contenu de la Surmasse.


Plan de situation


9

L’espace de la plateforme se divise en trois milieux:

L’espace périphérique, inscrit dans l’oeuf, représente le milieu individuel

L’espace central, circulaire, représente la collectivité

L’espace extérieur, tronqué à l’espace individuel, offre un portique extérieur créant ainsi un seuil à la Surmasse Le milieu individuel est carctérisé par une grille compartimentant les espaces. Le milieu collectif est caractérisié par une struc-ture ponctuelle libérant l’esapce.


Dans le milieu collectif, les objets se disposent de faรงon autonome.


11

Dans le milieu individuel, les programmes sont reglés en fonction de la grille. Certains programmes pénètrent les deux milieux renforçant leurs intéractions


Hotel Royal MarchĂŠ couvert


13

22

A

La tour de la bibliothèque fait le lien entre la collectivité festive de la boîte de nuit se trouvant sous la plateforme, le groupement cognitif des salles de lectures et l’individualité contemplative du belvédère


Le landmark est à la fois utilisé par les terrains de sport comme vestiaire et panneau d’affichage, mais aussi par le théâtre comme balcon, créant ainsi une mixité programmatique


15

Les ancienne halles de boxe sont couplées à des serres créant ainsi des relations programmatiques impromptues. Box of flowers


La galerie d’art (en haut) borde la plage, créant ainsi, à l’aide de mirroirs et de verres transparents, un jeu entre cette culture du corps humain que l’on retrouve sur les plages et les statues de marbre. Le musée est, lui, un témoin du passé, surplombé d’une structure rappelant les fouilles archéologiques.


17

Une toiture en tissus recouvre le milieu collectif unifiant les diffĂŠrents objets.


Projet réalisé avec L. Darbellay Prof. O. Lütjens & T. Padmanabhan Assistant: Stephen Hägele Master première année, semestre 1


21

Strada Nuova

«The architecture of the Italian Renaissance is an architecture consisting of incomplete individual buildings and magnificent urban fragments. The artistic return to antiquity was above all a creative act set against a background of only fragmentary knowledge. Often with modest means, the master-builders of the Renaissance created works that have still not lost their expressive power today. The Renaissance buildings that appeal to us draw their power from the tension and resistance intrinsic to works that equally admit ideal and reality, imagination and contradiction, recklessness and conformism. This semester we will design buildings in this spirit. We will look simultaneously at buildings from the Renaissance and from today. The richness of architecture is the theme of the semester.» A l’aide de deux références, la Porta Pia et la villa Stein, nous avons développé un projet de logements collectifs suburbains. Les appartements sont organisés de façon transversalle, dans la largeur du bâtiment (Nord-sud). Cet effet est accentué par des segments de murs orientés dans le but de créer des vues à travers tout l’appartement. Ces derniers, en fonction de leur nature (porteur, cloison, courbe) possèdent une technique constructive propre. La façade vient influencer directement l’intérieure, imposant une géométrie à la loggia et au revêtement de sol. Enfin, la façade frontale vient comme se tordre pour faire face à l’espace public qui la jouxte.


VILLA STEIN, LE CORBUSIER

PORTA PIA, MICHELANGELO

STRADA NUOVA

REFERENCES Léonard Darbellay & Christian Fankhauser Professeurs invités Lütjens Padmanabhan, Assistant Steffen Hägele, EPFL ENAC, SA 2016

STRADA NUOVA

REFERENCES

CONCEPT DE FACADE

Léonard Darbellay & Christian Fankhauser Professeurs invités Lütjens Padmanabhan, Assistant Steffen Hägele, EPFL ENAC, SA 2016


PLAN TYPE

23


PHOTO DE MAQUETTE

URE

IMAGE INTÉRIEURE

Christian Fankhauser Lütjens Padmanabhan, gele, EPFL ENAC, SA 2016

STRADA NUOVA

INSIDE PICTURE Léonard Darbellay & Christian Fankhauser Professeurs invités Lütjens Padmanabhan, Assistant Steffen Hägele, EPFL ENAC, SA 2016


ÉLÉVATION 25


Projet réalisé avec B. Horn Prof. O. Lütjens & T. Padmanabhan Assistant: Stephen Hägele Master première année, semestre 2


29

Villa Suburbana

«The architecture of the Italian Renaissance is an architecture consisting of incomplete individual buildings and magnificent urban fragments. The artistic return to antiquity was above all a creative act set against a background of only fragmentary knowledge. Often with modest means, the master-builders of the Renaissance created works that have still not lost their expressive power today. The Renaissance buildings that appeal to us draw their power from the tension and resistance intrinsic to works that equally admit ideal and reality, imagination and contradiction, recklessness and conformism. This semester we will design buildings in this spirit. We will look simultaneously at buildings from the Renaissance and from today. The richness of architecture is the theme of the semester.» A l’aide de deux références, le Palazzo Te et la villa Latapie, nous avons développé un projet de logements suburbain, dans la banlieue lausannoise. Ce dernier offre deux typologies différentes. La première, familiale, permet une modularité des espaces et une circulation très libre. La seconde, propice à la colocation, est organisée de façon rationnelle le long d’un grand espace commun. Ces deux typologies partagent de grandes coursives extérieures venant surplomber la cour intérieure. La circulation verticale se fait à la jonction des deux typologies. Cet espace devient aussi un lieu partagé, permettant l’installation d’un atelier partagé.


MAISON LATAPIE, LACATON & VASSAL

CONCEPT DE FACADE

PALAZZO TE, GIULIO ROMANO


PLAN TYPE

31


IMAGES INTERIEURES


FACADE

33


Projet réalisé avec M. Ruiz Prof. J. Kuo (Karamuk Kuo Architects) Assistants: G. Brisson, P. Jossen Bachelor deuxième année, semestre 2


37

Space of production

La fuite de l’industrie en dehors des villes pose un certain nombre de problèmes liés, par exemple, aux transports des produits finis vers la ville, consommatrice de ces derniers. L’idée est donc de ramener des espaces de productions, dit légers, dans la ville et de requestionner sa morphologie: Et si l’espace de production passait de la forme «boîte à chaussures» des usines conventionnelles à un édifice vertical, plus propice à un milieu urbain? le projet s’articule autour d’une structure oblique venant soutenir les dalles horizontales permettant ainsi de créer une multitudes d’espace différents entre les étages. Le sous-sol, ainsi que le dernier étage sont destinés à la production de type communautaire. Les start-up utilisant les bureaux installés dans les étages peuvent bénéficier de ces espaces de production. De ce fait, ils partagent les frais et peuvent s’entraider et échanger des idées ce qui favorise la création et le développement. Outre ces zones productives, ils partagent salles de réunion, d’impression etc. dont ils ne pourraient pas forcément avoir accès dans une structure standard de start-up.


Rez

2ème

5ème

7ème


REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

COUPE 39


Concours d’architecture pour l’élaboration d’une station de télécabine à Vercorin. (VS) Responsables du concours: Wynd van der Woud & Christian Fankhauser Bureau Index architectes


43

Heidi & Peter

La station amont se présent sous la forme d’une grande toiture élancée, à l’échelle des montagnes, de la forêt et du territoire. C’est la porte d’entrée vers la montagne. Cette construction, presque primaire par ses éléments constitutifs, se présente comme comme un signe distinctif pour la station de Vercorin. La toiture se plie au gabarit des installations, ici par son faîte, produisant des surfaces réglées. Des piles en béton armé, liées par un grand linteau continu, reprennent la charpente et transmettent les efforts latéraux dans le sol. Les espaces entre les piles sont remplis par des briques ciment ajourées. Les caractéristiques géométriques des surfaces réglées permettent une construction rationnelle. Tous les arbalétriers, les pannes et les chevrons sont des pièces de lamellé-collé qui restent droites. Les pannes reprennent le porte-à-faux de la toiture s’ouvrant en direction de la vallée. De section carrée, elles reprennent autant les efforts de flexion horizontaux dû au vent que les efforts verticaux de descente des charges. La sous-couverture est constituée de lames rainées-crêtées posées parallèlement à la corniche qui se plient légèrement sur le plan de toiture pour suivre la double courbure. Elle sert également de contreventement. Enfin, la toiture est recouverte de tuiles métalliques. La démultiplication des éléments permet de reprendre aisément les écarts géométriques.


45


47


***


51

@Facade_architecture

Durant mon temps libre, je dessine des façades de périodes, de mouvements et de lieux différents. Je le colorise à l’aide d’une seule couleur dans le but de les abstraire pour faire ressortir leurs caractéristiques géométriques ainsi que les liens et les proportions entre les éléments constituant ces façades leur donnant ainsi une nouvelle expression graphique. Retrouvez tous mes dessins sur instagram: @facade_architecture Publications: AS Architecture Suisse no211 https://archpaper.com/2018/09/christian-fankhauser-instagram-international-landmarks/#gallery-0-slide-0 https://www.archdaily.com/901425/13-instagram-accounts-that-showcase-the-diversity-of-facades-around-the-world


Teatro del Mondo Aldo Rossi Venice, IT 1979-1981


53

Cappella dei Pazzi Filippo Brunelleschi Florence, IT 1441-1478


Palazzo Strozzi Benedetto da Maiano Florence, IT 1489-1662


55

Tempio Malatestiano Leon Battista Alberti Rimini, IT 1468


Tour Tatline Vladimir Tatline Petrograd 1919-1920


57

Tour de refroidissement


Tempietto Bramante Rome, IT 1502


59

Trellick Tower Ernรณ Goldfinger London, UK 1968-1972


Walking City Ron Herron (Archigram) 1964


61

La citĂŠ radieuse Le Corbusier Marseille, FR 1947-1952

Profile for christian.fankhauser

Portfolio Christian Fankhauser  

New
Advertisement