Page 1

janvier 2011

LA LETTRE

n°24

LE MOT DU PRESIDENT

PETRA CASTELLANA

Chers adhérents, 2010 fut une fois de plus une année fructueuse et pleine d’activités pour Petra Castellana. L’exposition «De pain et de soupe, les mangers d’ici» enrichie des kakémonos prévus a obtenu un franc succès, renforcé par l’édition du catalogue où chacun a pu mettre la main à la pâte. Merci à toute l’équipe de bénévoles de l’association pour cette réalisation commune réussie ! Un merci tout particulier à Serge Da Silva pour ses dessins et à Elodie pour la maquette et l’édition de l’ouvrage. Les Rencontres du Goût franco-italiennes du printemps dernier au programme riche et festif ont été à la hauteur de nos espoirs et de nos attentes. Les Rencontres du Moyen Verdon nous ont permis de continuer à découvrir de l’intérieur, et en profondeur notre territoire, à Chaudon, Rougon, la Garde. Merci aux communes qui nous ont chaleureusement accueillis et aux différents intervenants. D’autres animations culturelles sont venues enrichir ce programme. La rencontre « Paroles d’ici » en partenariat avec le Parc du Verdon à Soleilhas n’a pas eu le succès qu’elle aurait mérité. Par contre, la veillée de juin sur les personnages ayant marqué la mémoire des Castellanais a tellement été appréciée, qu’une autre est déjà prévue en 2011 sur le même thème. L’inventaire de nos collections poursuivi, hélas trop lentement, grâce en particulier au travail de Catherine Leroy, Elodie Drago et Claire Gooden, notre stagiaire de l’été dernier. L’inventaire photo est là aussi en cours, et un travail remarquable est mené depuis des mois par la section photo de la MJC de Castellane pour réaliser peu à peu la couverture photographique de tous nos objets. Merci là aussi à tous les photographes pour cette collaboration de longue haleine, capitale pour notre avenir. 2010 fut une année de chassés-croisés pour nos jeunes employées dont la vie a été transformée par d’heureux évènements. Nous avons hélas vu partir Elodie, dont le contrat se terminait, et qui est aujourd’hui maman d’un petit bargémois prénommé Luca. Nous avons retrouvé avec plaisir Amandine, rayonnante d’être, elle aussi, devenue maman de Coline. Merci enfin à Mélanie qui a assuré de main de maître l’intérim pendant l’absence d’Amandine et qui, sitôt partie, revient travailler six mois avec nous jusqu’en juin pour réaliser la prochaine exposition. Car les projets ne manquent encore pas en 2011, et le plus gros est sans conteste la réalisation dans les mois à venir de l’exposition 2011-2012 «Ainsi sont nos maisons», sur l’architecture et l’habitat dans le Moyen Verdon, en partenariat avec le Service Régional de l’Inventaire du Patrimoine. Les Rencontres du Moyen Verdon porteront elles aussi sur ce thème et présenteront tour à tour l’architecture rurale, l’architecture religieuse à Senez et l’architecture ferroviaire à Barrême. En ce début d’année, laissez-moi vous dire Bouon brave e bèu, siegue pèr vautre l’an nouvèu ! Amicalement vôtre

Jean-Luc Domenge

page 1


Les Collections Des collections qui bougent... Les

objets, photos et documents constituant les collections du Musée du Moyen Verdon sont en réserve, au propre comme au figuré. Tout à la fois stockés dans les réserves, où nous les protégeons du mieux que nous pouvons des agressions du temps, et en réserve, disponibles, attendant d’être choisis pour quelque projet. Car les réserves sont un peu comme la caverne d’AliBaba, un endroit où puiser. L’association y choisit les objets qui illustrent ses expositions. Elle en prête aussi, aux structures qui en font la demande. Une convention est alors signée entre les parties. Le mois de juin 2010 fut riche, et même un peu bousculé, à cet égard. Aidant à finaliser des projets divers, nous avons à chaque fois pu trouver en collection de quoi les enrichir, au mieux des besoins exprimés. Ainsi, à l’occasion : - des cinquante ans de l’Hôpital local Prêt de matériel médical. Le personnel de l’Hôpital avait en effet tenu à sauvegarder, en les donnant au musée, le dernier matériel non jetable utilisé : seringues de verre, haricots de métal, ainsi que les pièces de layette et biberons de l’ancienne maternité. Ces objets ont, in situ, donné tout son sens à l’exposition retraçant l’Histoire de l’Hôpital, réalisée voici quelques années par l’association. - de la fête de la Transhumance Montage de quelques panneaux, en contrepoint coloré de l’exposition photo « Revenons à nos moutons » exposée dans le cloître. Et réalisation d’un jeu, par Mélanie déjà, destiné à tous ses visiteurs, notamment les scolaires. A chacun son dessin de mouton. A Brigitte et Michèle, qui ont animé les visites, de les attacher à la queue leu leu en guirlandes, agrémentant l’endroit d’une montée à l’alpage symbolique… L’exposition photo a ensuite trouvé place à la Bibliothèque de Castellane, agrémentée d’objets de berge-

rie, où chacun a pu la voir en venant emprunter des livres. - des journées du Patrimoine de Pays Prêt presqu’habituel maintenant d’objets à l’association pour la sauvegarde et mise en valeur du patrimoine de Clumanc. Une petite exposition a ainsi complété la balade, évoquant concrètement les métiers présentés. - du chantier de jeunes conduit par Alpes de Lumière Le travail visait en cette année 2010 à consolider quelques marches au départ du chemin montant au Roc. Il s’accompagnait de la mise en place d’une exposition de plein air, donnant à réfléchir l’évolution du paysage castellanais. L’association a mis à disposition des clichés anciens de la vallée du Verdon, de Castellane et du Roc, qu’Alpes de Lumière a fait reporter sur panneaux plastifiés, ensuite judicieusement placés en divers endroits de la montée. Jean-Luc Domenge a animé avec plaisir la visite inaugurale. - du centenaire à venir du Chemin de Fer de Provence A l’Office du Tourisme de Saint-André-les-Alpes se trouve une petite vitrine, dont les objets sont renouvelés une ou deux fois l’an. Leur présentation sert de point de départ à la visite du village. - du projet communal d’un sentier d’interprétation La commune de Castellane, soucieuse de diversifier son offre culturelle et touristique, a ajouté un possible itinéraire de retour à la traditionnelle montée au Roc, en rendant au passage le vieux chemin du Serre, délaissé et tout embroussaillé. « La ballade du Roc… au Serre » est maintenant un parcours de découverte, aménagé de bornes, et complété d’un petit livret d’accompagnement, à conserver ensuite en souvenir. Le projet a été conduit par Mélanie et Cathy Dauthier, côté mairie. L’association Petra Castellana a été sollicitée pour écrire les textes du livret, partageant leur illustration aux clubs Photo et de Dessin de la MJC. Catherine Leroy

La vitrine de l’Office de Tourisme de Saint André les Alpes Cette année encore, l’association Petra Castellana

permet à l’Office de Tourisme de Saint André les Alpes d’exposer de nombreux objets d’antan.

En effet les Chemins de Fer de Provence fêtent, en 2011, les 100 ans d’ouverture du tronçon qui a enfin permis de relier Saint André les Alpes à Annot, et bien sûr à Nice. La vitrine de l’Office de Tourisme comportait en 2009 des outils et objets relatifs à la draperie, en illustration du parcours mis en place dans le village avec le Parc Naturel Régional du Verdon, l’association Petra Castellana et la Mairie de Saint André les Alpes.

Le thème retenu pour 2010 était les métiers présents sur place au XIXème. Nous avons représenté par des objets : le chapelier, le géomètre… Pour 2011, seront exposés dans la vitrine des objets datant des années 1910, en particulier des jouets désuets et attendrissants, ainsi que les calendriers datant des années 1910 et 1912, où la ligne est figurée sans, puis avec le tronçon manquant, suggèrant à nos visiteurs cette époque où Saint André les Alpes vit le Train des Pignes repartir pour la première fois de sa petite gare à destination d’Annot. Anaïs Dalessandri Office de Tourisme de Saint André les Alpes

page 2


Inventaire et informatisation des collections Le travail de l’ombre concer-

nant l’inventaire et l’informatisation des collections continue et constitue un important chantier pour l’association. On ne dira jamais assez que les collections (plus de 11 000 objets !) sont le coeur même des expositions du musée du Moyen Verdon. Pour rappel, un projet porté par la Communauté de Communes du Moyen Verdon a reçu des subventions de la part de la Région PACA, dispositif E-services et Territoires, afin d’informatiser, de rendre accessible au plus grand nombre et de mettre en valeur les collections. A terme, deux bornes interactives seront installées sur le territoire et permettront d’accéder aux fiches et donc à la collection.

La section photo de la MJC de Castellane est partenaire de l’association dans ce projet avec le travail de prises de vue et de numérisation de chaque objet. L’association se charge de préparer les objets et de faire les fiches inventaire sur le logiciel Atheneo, fourni gracieusement par le Conseil Général des Alpes de Haute Provence. Après quelques tâtonnements tout à fait compréhensibles au début, la collaboration entre le Club Photo et Petra Castellana fonctionne bien et est très enrichissante pour tous. Je tiens à remercier tout particulièrement l’engagement des membres du Club Photo envers ce projet.

cer les fiches et la volonté est de continuer en ce sens puisque deux nouvelles stagiaires arriveront en février et mars 2011 et ce jusqu’en juin. Ces deux étudiantes en master dans la valorisation du patrimoine, seront encadrées par Amandine et par les membres de l’association. Elles auront pour tâche principale d’avancer sur l’inventaire. Afin d’acquérir de l’expérience, de participer à la vie de l’association et de “changer d’air”, elles pourront également aider Mélanie pour le montage de la nouvelle exposition et proposer des animations au musée du Moyen Verdon. La suite dans la prochaine Lettre…

Une stagiaire, Claire Gooden, a été recrutée en 2010, pour commen-

Amandine Delarbre

cipe une à deux séances par semaine avec un roulement de deux équipes de trois personnes.

valeur les objets et si les numéros d’inventaire sont exacts. En l’absence d’erreur, il faut ranger de nouveau les objets dans les box.

La préparation des objets Le mois d’octobre 2010 venu,

avec Catherine, nous nous sommes rendues tous les lundis matin aux réserves à la zone artisanale pour préparer les objets à photographier par le Club-Photo, section de la MJC de Castellane. Ce travail de photographies qui a été confié au Club-Photo, est subventionné par la Communauté de Communes du Moyen-Verdon. Les séances-photos se déroulent dans le bureau des réserves avec le matériel photographique du Club. Il y a en prin-

Le travail consiste à préparer les objets à photographier : une liste avec le numéro d’inventaire et la désignation de l’objet donnés par le Musée est tapée et éditée sur le programme Excel et permet ainsi au Club Photo d’annoter les anomalies constatées lors des séances photos. La semaine suivante, un contrôle est effectué sur la liste avec les remarques du Clubphoto,. on rectifie si besoin les photos pour voir si elles mettent bien en

Après l’indisponibilité de Catherine suite à une fracture du péroné vers la mi novembre 2010, Amandine et Michèle ont continué le travail au rythme d’une après-midi par semaine et cela jusqu’à la fin de l’année 2010.Les séances de travail ont repris en janvier 2011, en attendant la venue de deux nouvelles stagiaires à partir de février. Michèle Cesano

En stage au musée du Moyen Verdon “Les études en Histoire de l’Art que j’ai suivies jusqu’à présent m’ont permis de découvrir deux grandes villes, Lille et Rennes, qui ont fait de la culture une de leur priorité. Depuis bientôt cinq ans, j’aime cette vie citadine qui offre de nombreuses découvertes possibles, qui satisfait chaque jour ma curiosité, et qui amène aussi à des rencontres diverses permettant d’établir des relations humaines enrichissantes et durables. Mais malgré tout cela, il y manque certaines choses, comme la beauté des paysages ruraux et les initiatives des gens passionnés par leur territoire et leur patri-

moine. Ainsi, lorsque la Communauté de Communes du Moyen Verdon a publié une offre de stage ayant pour objet « l’inventaire d’une partie des objets de la collection du Musée du Moyen Verdon, l’informatisation des données et la valorisation de cette action », j’ai immédiatement saisi cette occasion de partir, pour une durée de trois mois, à la rencontre des acteurs de ce territoire à échelle humaine et au patrimoine aussi bien matériel qu’immatériel très riche. En venant en stage à Castellane, je partais à la découverte

d’un territoire et de ses spécificités mais je m’engageais aussi à réaliser des missions pour le compte d’une association en charge d’un petit établissement culturel, le Musée du Moyen Verdon. Le 25 mai 2010, je déposais mes valises dans un environnement exceptionnel; des paysages grandioses à perte de vue. Je découvrais dans le même temps le travail dans un musée associatif, les avantages et les inconvénients que cela peut représenter.[...]” Claire Gooden Extrait rapport de stage , septembre 2010

page 3


L’exposition

Exposition 2011- 2012 : “Ainsi sont nos maisons” Le

thème choisi pour la prochaine exposition au musée du Moyen Verdon qui se tiendra à partir d’avril 2011 et jusqu’en novembre 2012 est celui de l’architecture et de son rapport au paysage. Cet été, notre stagiaire Claire s’est penchée sur la question et a impulsé ce que devait être une exposition sur l’architecture. Comme elle le dit si bien dans son rapport de stage : « Le fait d’exposer l’architecture semble être à priori un paradoxe. En effet, notre environnement construit, par sa définition, sa forme et son contenu nous côtoie quotidiennement et s’expose donc à nous en permanence. Que ce soit dans un contexte urbain ou rural, les espaces construits et leurs architectures nous accueillent et nous hébergent dans toutes nos activités quotidiennes. L’architecture est partout où la société vit, elle est le témoin et le symbole de son évolution. En ce sens l’architecture ne peut se penser pour elle seule mais dans son rapport à l’être humain, d’où l’importance avec cette exposition d’une démarche qui s’adresse au grand public, dans le sens de public le plus large possible car universellement concerné par le sujet. »

Se

lancer dans le travail d’expo est toujours un challenge. Pas question de ne pas aboutir… Choisir le thème est un acte qui engage. Il ne s’agit jamais de notre part d’une découverte totale. Il y a toujours à la base un ressenti, des connaissances. Et la première chose dont nous prenons conscience, c’est que nous ne savons pas. Ou du moins qu’il y a des zones d’ombre, des à priori à reconsidérer… Une exposition ne présente jamais ces constats de base, elle s’appuie dessus. Nous engager dans des recherches, de terrain ou en archives, nous amène à élargir notre point de vue, permet d’étoffer notre bagage, nous amène enfin à corriger d’éventuelles erreurs d’estimation.

Parallèlement, Mélanie puis Amandine sont parties à la recherche de financeurs. En effet, après l’exposition sur la cuisine, dont le catalogue financé grâce au programme européen ALCOTRA a rencontré un grand succès, on ne pouvait qu’aller de l’avant. Des moyens financiers supplémentaires nous permettrons de concevoir une exposition plus « actuelle » laissant une grande place à l’interprétation et à la médiation. C’est pour cela que nous avons déposé en cette fin 2010, un dossier de demande de subvention multifinanceurs au titre du FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) répondant au dispositif de conservation et mise en valeur du patrimoine rural. Après étude de notre dossier, nous devrions recevoir un soutien financier de l’Union Européenne, du Conseil Régional PACA, du Conseil Général des Alpes de Haute-Provence et de la Commune de Castellane. Mais le travail a d’ores et déjà commencé. Mélanie a été embauchée par l’association en tant que chef de projet. A noter la collaboration remarquable avec le Service Régional Ce travail ne doit pas être conduit en vase clos, au risque d’être stérile. Le musée du Moyen Verdon s’efforce depuis 1993 de «faire parler» le territoire pour le donner à comprendre. Ce qui ne peut et ne doit pas se faire en dehors de la population qui l’occupe et le fait vivre. Les anciens qui nous ont accompagnés les premières années, conscients de la nécessité de transmettre ce qu’était la vie ici, nous ont maintenant quittés. Il importe pour que le Musée reste vivant que d’autres personnes, et les adhérents de l’association en premier lieu, continuent de témoigner. C’est pourquoi nous faisons ici appel à vous, sur le thème de

de l’Inventaire du Patrimoine pour ce projet qui nous réunit sur une thématique commune (le SRIP travaille depuis 2004 à l’inventaire du patrimoine bâti du Pays A3V). C’est ainsi qu’à travers un panorama rapide de l’architecture locale, l’exposition se proposera de présenter un art de bâtir davantage motivé par les contraintes techniques que par les préoccupations esthétiques. Portant en outre un regard attentif sur la répartition et l’organisation des constructions, l’exposition sera aussi l’occasion d’évoquer les besoins économiques, sociaux auxquels répondait l’acte de bâtir dans la vallée du Moyen Verdon, montrant par là même la capacité de ses habitants à s’adapter à la variété de ses sites comme aux nuances de son climat. L’exposition mettra enfin l’accent sur les éléments du décor urbain autour et à Castellane, par la mise en lumière de gypseries médiévales et modernes, pièces d’intérêt majeur des collections. Le visiteur y trouvera les clés de compréhension du patrimoine bâti local, l’incitant à aller le découvrir sur place. Mélanie Martineau l’architecture et la place du bâti dans le paysage. Merci d’avance à tous ceux et celles qui voudront bien accepter d’être interrogés sur les méthodes traditionnelles de construction et les manières d'habiter. C’est-à-dire de nous décrire leur maison, ou celle de leurs parents, ou même de leurs grands-parents, et de nous expliquer comment on y vivait. Ou bien nous fournir, pour reproduction avant retour, des photos d'artisans, ou bien d'eux même lors de travaux de construction et/ou restauration... Ou bien encore des cartes postales montrant le village, ou enfin des photos de famille devant la maison, la grange ou le cabanon, à différentes époques… Catherine Leroy

Contact : Mélanie au 04.92.83.19.23 ou petracastellana@free.fr

page 4


Rencontres et partenariats Les Rencontres du Gout franco-italiennes Vendredi 30 avril, samedi 1er mai et dimanche 2

mai 2010 étaient organisées les 1ères Rencontres du Goût franco-italiennes par la Mairie de Castellane, en collaboration avec l’association. Alors que nous proposions notre exposition « de Pain et de soupe, les mangers d’ici » au musée du Moyen Verdon, quoi de plus judicieux que d’être associé à cette manifestation. Elodie a donc travaillé main dans la main avec Amandine, puis avec Mélanie qui assurait son remplacement, pour mettre sur pied ce week-end festif. Plusieurs temps forts ont marqué les esprits. Vendredi soir, devant une centaine de spectateurs, Xavier Borriglione nous a présenté son spectacle théâtral « Que braia mi meti ? », ou quand un vieux berger nous conte sa rencontre avec un jeune de la cité… à découvrir de toute urgence ! Samedi était organisé le concours de cuisine, avec le soutien du Club de cuisine de la MJC de Castellane.

Quel régal pour les sens ! Sont apparus sous nos yeux et papilles, un assortiment de plats provençaux ou d’inspiration provençale, digne des recettes présentées dans notre catalogue d’exposition. Catalogue d’exposition que tous ont pu découvrir lors de la visite de l’exposition commentée par Jean-Luc Domenge, l’après-midi même. Nos voisins transalpins furent naturellement mis à l’honneur : le samedi soir, avec le concert donné en l’église du Sacré-Coeur par la chorale italienne de la Cevitou, et le dimanche avec l’ensemble des producteurs italiens présents sur le marché et les lanceurs de drapeaux de Fossano qui ont assuré l’animation du centre-bourg. A noter aussi la présence de nos amis de l’association de Saint Etienne de Tinée, venus dimanche, présenter les savoir-faire et gestes anciens, à un public curieux et ravi. Une manifestation qui a joliment inauguré le début de la saison touristique à Castellane, et à laquelle l’association a pris grand plaisir à participer. Mélanie Martineau

A3P : Les 13e Journées Nationales pour la promotion du Patrimoine de Pays Pour la première fois, et comme l’avait proposé

Bernard Molling en 2009, Petra Castellana s’est associée à l’Office de Tourisme de Saint André les Alpes et à l’Association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Patrimoine de Clumanc, cela pour optimiser la réussite des journées 2010 autour du thème commun « Dates et personnages du Moyen Verdon et de la vallée de l’Asse ». Ainsi, le samedi 19 juin, l’Office de Tourisme de Saint André a organisé une balade dans le village et jusqu’à son cimetière « sur les pas des Saint-Andréens d’hier ». Le même soir, avait lieu à Castellane une veillée

Les Rencontres du Moyen Verdon

Comment définir le moyen Verdon ? Ses paysa-

ges sont si variés. Sa géographie déroute… Les Rencontres du Moyen Verdon, animées depuis maintenant trois ans par l’association Petra Castellana avec le soutien de la Communauté de Communes, donnent le moyen de découvrir et de comprendre ce territoire à partir d’un thème différent chaque année. « Un territoire à la croisée des chemins » thème retenu pour 2010, fut une invitation à se rendre aux limites et à évoquer l’évolution du moyen Verdon au regard de l’extérieur. Les Rencontres du Moyen Verdon 2010 ont ainsi eu lieu à Chaudon-Norante avec un accent mis sur les échanges économiques et les voies de communication, explications données par Dominique Boudeville ; à Rougon sur les paradoxes du tourisme dans le Verdon avec les interventions de Mathieu Leborgne, chercheur

« sur les personnages insolites du pays de Castellane », qui a eu un grand succès, leur souvenir est encore très vivant dans le public. La discussion s’est ensuite poursuivie autour du repas confectionné par les participants. Le lendemain, Clumanc proposait des lectures, très suivies malgré la pluie et le froid, dans plusieurs hameaux sur le thème de la vie quotidienne : « Où habitaient le boulanger, le meunier et l’instituteur…» Il faudra renouveler cette collaboration réussie pour les journées de 2011 sur le thème du patrimoine caché. Marie-Françoise Barel

sociologue, Suzanne Gioanni co-directrice du Parc Naturel Régional du Verdon et Bernard Molling directeur de la Communauté de Communes ; enfin, à la Garde, Jean-Luc Domenge et Catherine Leroy de l’association Petra Castellana ont abordé les limites et passages des Alpes à la Méditerranée. A chaque rencontre, les participants ont pu visiter les villages, puis assister aux conférences qui y étaient données, avant de repartir après le verre de l’amitié, le regard changé sur leur région. L’association tient à remercier chaleureusement les intervenants et toutes les personnes qui suivent ces rencontres. Rendez-vous donc en 2011 pour la quatrième saison des Rencontres du Moyen Verdon, avec un thème nouveau, l’architecture (religieuse, ferroviaire,…) Amandine Delarbre

page 5


Le Parc Naturel Régional du Verdon

Rencontres “Paroles d’ici” Le 23 octobre a eu lieu en collaboration avec Petra Castellana et la mairie de Soleilhas, une animation préparée par Audrey Zorzan sur le thème : « Cuisine traditionnelle et consommation responsable » avec débat et spectacle, la pièce de théâtre « Veau aux carottes » présentée par la troupe de bénévoles de l’Association Art et Culture Fabri de Peyresq. La commission éducation-environnement J’ai eu la chance de participer à une journée sur le terrain avec une classe de l’école primaire « Les Tilleuls » de Manosque à la découverte du village abandonné de Châteauneuf les Moustiers, organisée par Isabelle Darmusey, chargée de mission « Classes Parc » et accompagnée par Andréa Bacher de La Palud sur Verdon. Les échanges furent très riches tout au long de notre parcours. Il est à souhaiter que le Collège de Castellane s’inscrive aux actions Classes Parc de 2010/2011. Fin 2010, Marc Doussière , cheville ouvrière depuis ses débuts de la commission education-environnement, passe à la commission-agriculture.

La commission culture Elle s’est réunie pour la première fois le 8 juillet 2010 à la Maison du Parc. M. Paul Corbier, conseiller municipal à Saint-Julien-du-Verdon délégué au Comité Syndical et membre du bureau a été élu président. Audrey Zorzan en est la chargée de mission. Depuis le rôle et le fonctionnement de la commission ont été précisés. Il s’agit de créer un mouvement permanent de réflexion, de rencontres, d’échanges et de prise de conscience, inhérent à l’action culturelle, entre les élus, les habitants, le conseil de développement, les associations, les acteurs professionnels. Depuis ont eu lieu, une réunion au Salon Mirabeau, à Riez, à laquelle a participé Catherine Leroy, une autre à Aups avec visite sur le terrain des apiés-enclos du Var. La mise à jour de l’inventaire et des offres culturelles est en cours, une étude d’ethnologie en partenariat avec des universités, musées des arts et traditions populaires est mise en place avec le conseil scientifique du Parc. Il s’agit d’une commission très active et ambitieuse où nous avons toute notre place. Marie-Françoise Barel

La vie de l’association

Le point administratif Le

conseil d’administration était composé en 2010 de : Jean-Luc Domenge, président, Marie-Françoise Barel, secrétaire, Dominique Boudeville, secrétaire adjoint, Brigitte Longuet, trésorière, Michèle Cesano, trésorière adjoint, Serge Da Silva, Claire Lanternier et Catherine Leroy, administrateurs.

L’association rassemble en ce début d’année 40 membres. La Lettre vous est adressée une fois par an. C’est une manière pour les membres actifs de faire le point sur les activités de l’association, et de vous tenir informés des réussites, projets ou difficultés. Souhaitons en ce début d’année, moment aussi des bonnes résolutions,

voir l’association rassembler davantage d’adhérents soucieux de la sauvegarde, l’étude et la valorisation des patrimoines du Moyen Verdon, intégrer d’autres bonnes volontés à l’équipe, enfin étoffer et renouveler un conseil d’administration auquel il manque toujours des membres… Brigitte Longuet

Elodie Drago Tout le printemps de cette année, et pour les Rencontres du Goût, Elodie Drago a travaillé intensément sur le catalogue de l'exposition, qui a été une réussite. Elle est partie en congé de maternité le 10 septembre

après avoir mis en train le travail d’inventaire des collections, et a accouché en octobre d'un petit Luca. L'association la remercie vivement pour le travail qu'elle a accompli avec nous et sa patience pour nous supporter tous ! Nous lui souhaitons de bien profiter de son fils.

C'est avec grand plaisir que nous avons retrouvé le 1er décembre Mélanie Martineau, revenue parmi nous pour six mois afin de préparer la nouvelle expoqition 2011-2012, et qui reprend aussi une partie de ses tâches.

Mélanie Martineau Qui suis-je ? J’ai fait connaissance avec le Verdon et ses habitants pour la première fois à l’été 2008 lors de mon stage de fin d’étude à l’association, où j’avais notamment travaillé sur l’inventaire et sur le bilan de la première saison de la Maison Nature et Patrimoines. Diplôme en poche (Maîtrise Métiers des Arts et de la

Culture – spécialité Patrimoine et Tourisme), j’ai effectué deux saisons en office de tourisme avant de retrouver les routes sinueuses des Alpes de Haute Provence pour assurer le remplacement d’Amandine pendant son congé maternité. Ces huit mois, partagés entre les activités de chargée de mission culture pour la mairie, et le travail avec l’association, ont été riches de rencontres, d’apprentissages,

de responsabilités et aussi quelques fois de stress ! Et me voilà de retour pour la troisième fois (Qui a dit : jamais deux sans trois ?), sur ce territoire qui m’est maintenant familier, et qui je pense m’a adopté. C’est avec grand plaisir et envie que je vais assurer ce poste de chef de projet pour l’exposition. Merci à vous de me faire confiance, une nouvelle fois.

Les emplois

Brigitte Longuet

page 6


Nouvelles archéologiques Hommage à Jean Gagnepain

Nous déplorons la mort brutale et prématurée de

Jean Gagnepain, conservateur du musée de Préhistoire des gorges du Verdon, à l’âge de 48 ans, ce 19 mai dernier. C’est une perte immense pour la communauté scientifique et l’archéologie du département. Il venait de mettre en place le service départemental d’archéologie qui nous donne l’entière autonomie pour intervenir sur des fouilles programmées ou des fouilles de sauvetage d’urgence. Et nous avons, en cette période de fêtes, une pensée émue pour sa femme, institutrice à Quinson, ainsi que pour ses trois enfants. L’équipe du musée de Quinson assure l’intérim efficacement, d’une manière collégiale.

Bilan de l’activité archéologique 2010 Reprise

des fouilles de la motte castrale d’Allemagne-en-Provence du 28 juin au 30 juillet avec Daniel Mouton (Université de Provence -UMR 6572). Ce site XIe -XIVe siècles conserve les vestiges d’une petite fortification établie à l’extrémité d’un éperon entre le ravin du Castellet et la vallée du Colostre. En 1302, ce château est qualifié de tour ou maison du Castellet, détenu par le après avoir appartenant à Boniface de Castellane.

Reprise des fouilles à Villeneuve du 1 au 23 août d’un grand bâtiment romain daté des I et III siècles (300 m2 de fouille) avec Emilie Porcher (Université de Provence Aix-Marseille I). Plusieurs sondages autour du bâtiment antique ont permis la découverte d’un silo à grain avec une meule type rotatif, d’un bas-fourneau (artisanat du fer), 1500 tessons de céramique romaine, de monnaies frappées sous Constantin le Grand. Des silex taillés du néolithique final, un morceau de hache polie en roche verte durancienne témoignent de l’occupation des bords du Largue.

Une découverte

Louis (ou Ludovic) Bréa est né vers 1450 à Nice.

Encore vivant le 9 mars 1522, il a disparu un an plus tard, peut-être victime de l'épidémie de peste qui ravage Nice… Il peint sa vie durant. Son oeuvre, admirable et de grande qualité, se trouve aujourd’hui surtout représentée par des tableaux, souvent assemblés en polyptyques, conservés dans nombre d’églises et de chapelles des Alpes Maritimes. La Vierge, les Saints y sont représentés sur fond de paysages ouverts et souvent verdoyants. Au printemps 2009, les Amis du Musée de Nice se déplacent à Castellane. Parmi eux M. Luc Thévenon, conservateur en chef honoraire du Patrimoine, président de la Chaire du Comté de Nice. Marie-Françoise Barel leur sert de guide dans Castellane et dans l’exposition. Michèle Césano leur ouvre les portes de l’ancienne église Notre-Dame-du-Plan.

Les prospections programmées auront lieu en 2011 sur la commune de Moustiers. Les conférences ont repris en juin, octobre et novembre. Nous avons perdu un ami qui était toujours disponible et qui, en dix ans, a fait du petit village de Quinson un pôle européen de la recherche en Préhistoire grâce au laboratoire qui accueille des étudiants et des chercheurs du monde entier. Il nous laisse en héritage un outil de travail désormais incontournable pour la recherche et l’étude des nombreux sites découverts sur notre département. Dominique Boudeville

Reprise cet été des fouilles des couches médiévales devant le baptistère de Riez (restes d’une nécropole des XIIIe-XIVe siècles avec Fabienne Gallice (Musée de Riez)et Philippe Borgard (CNRS, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence). Enlèvement des dalles de pierres du XIXe siècle dans le baptistère pour atteindre le béton de tuileau romain. Deux journées d’études se sont tenues les 20 et 21 novembre portant sur Moustiers et son territoire durant l’Antiquité tardive et le Moyen Age. Conférences dirigées par Catherine et Jean-Claude Poteur (Castrum AlpesMaritimes, UMR CEPAM, dont l’étude remarquable de l’implantation des nombreux oppida de l’âge du fer avec Philippe Borgard, ainsi qu’une description détaillée du sarcophage du IVe siècle de l’église de Moustiers par Vassiliki Gaggadis-Robin (Centre Camille Jullian,CNRS,Aix-en Provence). Le Dimanche 21 était consacré, de l’émergence d’un pouvoir seigneurial à la mainmise royale, aux pouvoirs à Moustiers aux XIe- XIVe siècles. Marie-Françoise Barel et moi-même étions présents à ce rendez-vous. Dominique Boudeville M. Luc Thévenon fait le rapprochement du paysage qu’il a sous les yeux, dominé par le Roc, et celui figuré sur un tableau de Ludovic Bréa. Date admise de l’oeuvre : c.1490. Ce tableau appartient à la prédelle du polyptyque de Ste Marguerite de Lucéram, en fait la partie inférieure du retable, développée horizontalement, qui sert de support aux panneaux principaux. Détachés de l’oeuvre en 1773, il est conservé au musée des Beaux-Arts Jules Chéret de Nice, malheureusement en réserve et donc non visible. L’oeuvre est contemporaine des gypseries trouvées rue du Mazeau, fleurons des collections du Musée et qui seront présentées dans l’exposition. Le Roc y est figuré couronné d’une forteresse, celle élevée par les barons de Castellane et qui pouvait être en 1490 en cours de démolition, Louis XI venant de donner ordre de la détruire. Marie-Françoise Barel

page 7


A venir...

Assemblée Générale Ordinaire

samedi 12 février 2011, 14h30 salle de l’école primaire de Castellane Ouverture de la Maison Nature & Patrimoines d’avril à septembre 2011 avec la nouvelle exposition “Ainsi sont nos maisons”

Journées du Patrimoine de Pays samedi 18 et dimanche 19 juin 2011 sur le thème des trésors cachés

Les Rencontres du Moyen Verdon 2011 (programme sous réserve de modification) 17 septembre 2011 à Barrême, sur l’architecture ferroviaire samedi 8 octobre à Tartonne et Lambruisse, sur les traces du bâti et de la vie paysanne samedi 22 octobre à Senez, sur l’architecture religieuse

L’association Petra Castellana vous souhaite une bonne et heureuse année 2011 Si vous souhaitez soutenir les actions de l’association, n’hésitez pas à devenir adhérent : cotisation annuelle 15€

Association Petra Castellana - Musée du Moyen Verdon B.P. 23 - 04120 CASTELLANE Tél. : 04.92.83.71.80 / E-mail : petracastellana@free.fr

page 8

lettre d'information petra castellana  

la lettre d'information N°24 pour les adhérents de l'assocaition culturelle Petra Castellana