Page 1

Trimestriel - N°220 - Avril 2009 >> ACTUALITES

Zéro charge pour l'embauche des TPE p2 >> PLUS CLAIR

De nouvelles aides pour les artisans

p17

>> FICHE TECHNIQUE

Faire de son banquier un véritable partenaire

p18

>> ZOOM

Stéphane Luc, salaisonnier à Ussel

+

>> Dossier Communiquer quand on est petit


Chers amis artisans

C’est la vie • Ils arrivent dans l’artisanat

7

Dossier 8 • Communiquer quand on est petit Zoom 11 • Stéphane Luc, salaisonnier à Ussel Entreprises en mouvement

13

Organisations Professionnelles 15

L'économie virtuelle, un mot à la mode de nos jours, c'est cette partie de monopoly qui s'est jouée à l'échelle planétaire entre quelques établissements financiers pour aboutir, en 2008, au résultat que l'on sait. La perte de confiance des consommateurs et la crainte du lendemain, entretenues par l'ensemble des supports d'information, a pour effet de ralentir fortement les achats, affectant le niveau d'activité et les plans de charges de nos entreprises. Pourtant, à l'appui de nombreux contacts avec les artisans, je constate, une fois encore, que chacun s'emploie activement à apporter une réponse aux problèmes de l'heure, ici par une nouvelle organisation, là par une diversification s'appuyant sur une formation, attestant, s'il en était besoin, des capacités de l'entreprise artisanale à s'adapter et à réagir. Je tiens à redire que les services de la Chambre sont à votre disposition dans la plus stricte confidentialité, pour vous aider à trouver les solutions palliatives aux problèmes rencontrés.

Je profite de cette période d'orientation pour inciter les artisans à préparer l'avenir. La crise n'aura qu'un temps. Il est impératif aujourd'hui de former nos futurs collaborateurs et repreneurs en accueillant des jeunes en apprentissage. Comme il est essentiel que chacun de nous, chefs d'entreprise, conjoints et salariés saisisse l'opportunité de ces périodes quelque peu perturbées pour parfaire sa formation. "L'artisanat, valeur d'avenir" écrivait Jean Paquet, ancien Président des Chambres de Métiers. C'est plus que jamais d'actualité. A bientôt T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

Actualités 2 • Zéro charge pour l'embauche des TPE • Compta, commerce, web : la formation tous azimuts • Malgré la crise, l'artisanat progresse • Je crée mon entreprise • Former, se former pour développer son entreprise • CIVIS jeunes, des aides pour favoriser l'insertion • Les actualités du CFA

>> Éditorial

L

a crise profonde que nous traversons aura eu pour premier effet de nous faire toucher du doigt qu'en marge de l'économie virtuelle, il y a une économie réelle, une économie de proximité, dynamique et réactive, forte des savoir-faire des hommes et des femmes qui font le quotidien de nos entreprises artisanales.

Je tiens à dire également qu'il est essentiel de nous saisir dès l'apparition des premiers clignotants (une baisse importante du plan de charge, une difficulté à faire les échéances, une trésorerie tendue…). Plus la difficulté sera prise à la racine, plus le diagnostic sera rapide, plus le remède sera efficace et la guérison assurée.

Christian Lavent Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Plus clair 17 • Pays : de nouvelles aides pour les artisans Fiche technique 18 • Faites de votre banquier un véritable partenaire Bric à Brac

19

Entre nous

20

Trait d’Union - Le Magazine de l’Artisanat Corrézien. Réalisé par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Corrèze • Trimestriel édité à 7 000 exemplaires • Webzine : www.trait-union.info • Informations et communiqués : redaction@trait-union.info • Directeur de la Publication : Christian Lavent • Rédacteur en Chef : Jacques Chambon • Rédaction et publicité : Christophe Rigot • Ont participé à ce numéro : Fréderic Aubreton, Jérôme Bordes, E. Bousquet A. Chanonat, Marine Dathanat, J-P. Feugeas, J.C Fredon, Céline Lachassagne, Éliane Monteil, J-F. Robert • Conception graphique, mise en pages : Thomas Drouhard dippp.fr, Philippe Chapot Editions HF - l'Empreinte 21, rue Montesquieu 19100 Brive : pao@trait-union.info • Crédit Photos : P. Chapot, C. Rigot, X • Flashage et impression : Imprimerie du Corrézien, le bourg 19460 Naves • Routage : routage 23, route du Limousin 23220 Cheniers Contact Publicité 05 55 29 95 91 Ce magazine est imprimé par l’imprimerie du Corrézien à Naves. Labellisée Imprim’vert, elle s’est engagée à respecter les critères d’élimination des déchets, de stockage sécurisé des produits dangereux et à ne pas utiliser de produits toxiques.

1


ACTUALITÉS Brèves Tribunal de commerce L’ensemble des dossiers inscrits au registre du commerce et des sociétés du greffe du tribunal de commerce de Tulle sont transférés au greffe du tribunal de commerce de Brive, 6 rue Saint-Bernard par suite de la suppression du tribunal du commerce de Tulle, antérieurement compétent (en application du décret n°2008146 du 15 février 2008). Cette modification a pris effet au 1er janvier 2009.

Déchetteries fermées… Afin de se conformer à la réglementation, le Comité syndical du Sirtom a décidé de ne pas concurrencer les entreprises privées de recyclage et de valorisation des déchets. Les déchetteries Sirtom seront donc fermées aux professionnels dès le 1er juillet prochain.

… sauf exception

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

Grâce à l’action de votre Chambre de métiers, si aucun prestataire privé n’exerce dans les 15 km alentours, les déchetteries Sirtom continueront d’accueillir les artisans avec un service facturé à prix coûtant. Sur le bassin de Brive, la déchetterie d’Ussac restera quant à elle ouverte sans condition, mais contre paiement, aux professionnels.

Réseau d’entreprises d’accueil Les Centres d’Aide à la Décision du Limousin constituent un réseau d’entreprises artisanales susceptibles d’accueillir des personnes en stage ou en découverte. Objectif : renforcer l’accès aux métiers de l’artisanat et l’insertion professionnelle. Pour adhérer au réseau et faire découvrir votre métier : n Contact : Céline Lachassagne, 05 55 29 95 95

2

Zéro charge pour l’embauche des TPE ! Pour aider les petites entreprises qui veulent embaucher en 2009, une aide exceptionnelle leur permet désormais d’exonérer totalement de charges patronales toute embauche réalisée au niveau du Smic depuis le 4 décembre 2008. L’aide est ensuite dégressive jusqu’à 1,6 fois le Smic. Elle est applicable au titre des périodes de travail effectuées au cours de l’année 2009. Le dispositif permet de bénéficier de : w la possibilité d'embaucher plus facilement en 2009, w une aide dégressive avec le salaire jusqu'à 1,6 fois le Smic, w une aide cumulable avec les exonérations de charges existantes. Toute embauche au niveau du Smic sera ainsi totalement exonérée de charges patronales, w une aide d'environ 185 euros par mois pour un salarié au niveau du Smic à plein temps.

L’aide s’adresse uniquement aux entreprises de moins de 10 salariés qui réalisent chaque année près de 3 millions d’embauches en France. Elle ne concerne que les salariés embauchés à un niveau de salaire compris entre le Smic (où l’aide est maximale) et 1,6 fois le Smic, ce qui couvre la plupart des embauches des TPE. Conditions et mode d’emploi : 05 55 29 95 98 ou www.trait-union.info Plus d’infos : www.entreprises.gouv.fr/zerocharges

Compta, commerce, web : la formation tous azimuts !

L

a Chambre de métiers vous propose de vous former toute l'année sur des compétences relatives à l'environnement de l'entreprise. Nos formations sont gratuites pour le chef d'entreprise, le conjoint collaborateur mais aussi les salariés sous réserve de prise en charge avec les organismes financiers. A venir :

w Les logiciels gratuits, 2 jours, mardi 5 mai et mercredi 6 mai 2009. Objectifs : avoir un aperçu des différents logiciels gratuits disponibles aujourd'hui et de leur utilisation. w Réalisation de supports commerciaux, 3 jours, mercredi 13 mai, mardi 19 mai et mercredi 20 mai 2009. Objectifs : créer une charte graphique personnalisée pour chaque participant. Et prochainement : créer son site internet, retoucher les photos avec Photoshop, EBP comptabilité … Contacts : Anne Bouillaguet, 05 55 29 95 95, Jérôme Bordes et Virginie Vernois, 05 55 20 75 20 Plus d’infos : www.trait-union.info


ÉCONOMIQUES

Fin 2008, l’artisanat Corrézien affichait une forme olympique avec 5 662 entreprises en activité. Mais la flambée du pétrole, la crise financière et la crise économique ont ralenti ce bel élan. Au point de freiner la création d’entreprises début 2009. Malgré la crise, l’artisanat confirme sa place de premier employeur (12 669 salariés) et formateur du département (722 apprentis).

5587

5252

5353

5662

5454

A

vec 5 662 entreprises au 1er janvier dernier, l’artisanat a gagné 410 unités en 6 ans et progressé de 75 entreprises pour la seule année 2008. Une donnée qui a bien évolué puisque l’artisanat affichait un solde négatif de 115 entreprises en 2002. Ainsi, la création d’entreprises (562 immatriculations) a atteint son niveau le plus élevé depuis plus de 10 ans tandis que les cessations d’activité connaissaient elles-mêmes une accélération progressive, plus appuyée sur la dernière année 2008 (+ 27%). Toutefois, avec 243 entreprises pour 10.000 habitants, la Corrèze confirme une des premières densités artisanales de France, très largement supérieure à celle de ses voisins (192 en Limousin, Corrèze comprise) et de l’hexagone (145). La crise a t’elle (déjà) impacté la création reprise d’entreprise ? A comparer les mois de janvier et février 2008 et 2009, nous constatons une baisse nette et radicale de la création d’entreprise : -20 créations en janvier (-33%) et -19 en février (-50%). Toutefois, les auto-entrepreneurs (39 en 2 mois) permettent de maintenir le nombre d’entreprises dont il conviendrait de distinguer les activités complémentaires des activités principales.

Les salariés Les chiffres de l’emploi salarié en Corrèze sont éloquents et confirment la place de Première entreprise du département de l’artisanat. L’artisanat emploie 12 669 salariés et représente à lui seul près de 20% de la population active de la Corrèze. Quel autre employeur peut-il s’enorgueillir d’avoir créé 1 190 emplois en 2 ans ? Quel autre employeur peut dire qu’il a créé 746 emplois en l’espace d’une seule année en Corrèze ? Les apprentis Là aussi, le secteur artisanal joue un rôle prépondérant dans la formation des jeunes et donc l’emploi dans un futur proche. Avec l’apprentissage, c’est très certainement le maillage du territoire de demain qui se joue. Au 1er janvier 2009, nous comptons 722 apprentis en formation dans le secteur, chiffre en légère baisse (- 3%) en un an après 6 années consécutives d’augmentation (12 %). Le poids économique L’artisanat est un secteur créateur de richesse directe, imputable à un territoire, non délocalisable. Il mérite la plus grande des attentions. En Corrèze, les artisans ont dégagé près d’un milliard de chiffre d’affaires en 2008 et généré près de 400 millions d’euros de valeur ajoutée. Voici des chiffres qui parlent d’euxmêmes, des chiffres qui sont directement liés à l’économie locale, qui ne sont pas le fruit de spéculations financières hasardeuses. L’économie locale, c’est l’économie réelle. Et l’artisanat, l’économie de proximité, c’est l’économie réelle.

Plus de chiffres : www.trait-union.info

Brèves Crise financière

Les entreprises artisanales qui rencontrent des difficultés de trésorerie ou de crédit doivent contacter la Chambre de métiers pour trouver des solutions et les accompagner vers les services du médiateur du crédit. Service économique, 05 55 29 95 98

Comme des chefs

Le CFA les 13 Vents propose désormais des cours de cuisine pour tous avec les Logis de la Corrèze. En soirée, Stéphane Pillet et Claude Sallas, en compagnie d’un Chef invité, vous accueillent et vous font découvrir leurs meilleures recettes, trucs et astuces autour de thèmes croustillants : les produits de la pêche, le cochon, les tapas… n cfa13vents.com

Hôtel d’entreprises à Tulle

La communauté de communes de Tulle a choisi de déléguer la gestion de l’Hôtel d’entreprises basé à Tulle à un groupement de 3 prestataires composé de la CMA, la CCI et Impact. T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

Malgré la crise, l’artisanat progresse.

Partenariat

La Chambre de métiers vient de mettre en place un nouveau partenariat avec "La vie corrézienne". Pendant un an, chaque vendredi, le journal édité à 10.000 exemplaires, fera paraître un portrait de créateur, repreneur ou cédant d’entreprise artisanale dans ses colonnes… avant de rappeler les services et missions de la Chambre de métiers.

Formation continue

Le Centre d’entraînement professionnel (Cep) est la nouvelle appellation du service formation continue de la Chambre de métiers. Basé au CFA les 13 Vents, géré par Frédéric Aubreton, il est administré par Jérôme Bordes, Virginie Vernois et Anne Bouillaguet.

3


Semaine de l’artisanat Du 13 au 20 mars derniers, le réseau des Chambres de métiers a organisé la semaine nationale de l’artisanat. Une occasion sur mesure pour communiquer sur le secteur, son potentiel de création de richesses, d’emploi et de formation.

> CMA

ACTUALITES Je crée mon entreprise ! La première session 2009 du stage de création d'entreprise CIFA vient de commencer sur le site des 13 Vents à Tulle. Depuis le 9 mars dernier, 9 futurs artisans (dont 7 femmes) préparent leur projet. Désormais, ils ne seront plus tous seuls…

C

ette année, la Chambre de métiers et de l’artisanat a décidé de s’adresser au grand public par le biais des médias. Une opération qui a permis de rappeler que : w le secteur artisanal représente 5 662 entreprises, plus de 12 600 salariés et 720 apprentis, soit près de 20% de la population active ; w la formation est accessible à tous, quel que soit son niveau de formation, sa situation personnelle. Elle permet de se former depuis le CAP jusqu’au Bac+2 en formation continue et en formation initiale ou encore de changer de voie professionnelle ;

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

w la Chambre de métiers accompagne toute l’année les créateurs, repreneurs et chefs d’entreprise dans leur projet. Les stages de préparation à l’installation (321 stagiaires en 2008) et le stage CIFA en sont l’illustration.

I

ls ont entre 25 et 40 ans, sont salariés ou demandeurs d’emploi et ont un but commun : créer leur entreprise. A Tulle, 9 porteurs de projets viennent de commencer la formation à la création ou reprise d'entreprise artisanale CIFA (Contrat Installation Formation Artisanale). Une formation organisée par la Chambre de Métiers, en partenariat avec le Conseil Régional, l’Europe et la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. A travers 7 modules très complets, les stagiaires vont acquérir les outils nécessaires à la construction de leur projet. Le temps de se préparer à leurs futures fonctions de chef d’entreprise : activités commerciales, comptables, juridiques, sociales et de gestion financière, perfectionnement technique… Avec un nombre réduit de stagiaires, la formation CIFA offre des conditions optimales d’apprentissage (matériel informatique dernière génération, connexion internet haut-débit, wi-fi, vidéoprojeteurs…). Tout en s'adressant à tous les métiers de l’artisanat, sans exception, elle permet, par sa configuration, de considérer et d'accompagner chaque projet individuellement. Une formation gratuite et rémunérée

n Plus d’infos : www.trait-union.info

4

Une grande diversité de métiers a d'ailleurs marqué la première des formations 2009 : à l’issue du stage, 7 femmes (et 2 hommes) s'apprêtent à créer leur entreprise dans les métiers de décorateur intérieur Feng Shui, nettoyage de locaux, camion

Toute l’année, la Chambre de métiers accompagne les créateurs et repreneurs d’entreprises dans leur parcours : w à l’occasion d’un accueil spécifique avec des conseillers spécialisés dans la création ou la reprise d’entreprise ; w à l’occasion d’un stage de préparation à l’installation (SPI) de 5 jours dans lequel nous abordons l’environnement direct de l’entreprise. En 2008, 321 candidats à l’installation ont suivi ce stage. w dans le cadre d’une formation plus complète avec le Contrat Installation Formation Artisanale CIFA crêpes, installateur photovoltaïque, électricien, coiffeuse, plats à emporter sur les marchés, carrossier tuning… Ensemble, ils entreront dans la grande famille des 5.662 entreprises artisanales qui font le Secteur des Métiers en Corrèze. Ils rejoindront ainsi la première entreprise de France et du département. A noter que la formation CIFA est entièrement gratuite (son coût est pris en charge par le Conseil Régional du Limousin, le Fonds Social Européen et d'autres organismes : FONGECIF, DDTEFP, ASSEDIC...). Pendant la durée de la formation, le stagiaire (salarié ou demandeur d'emploi) peut prétendre à recevoir une rémunération. Renseignements : Francine Peyraud, economie@cma-correze.fr ou 05 55 29 95 98


Former, se former

pour développer son entreprise. Le Fonds d’assurance formation des entreprises artisanales et les OPCA* permettent de prendre en charge la plupart des demandes en formations des chefs d’entreprise, des conjoints ou des salariés. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat et le CFA les 13 vents assistent les responsables d’entreprises dans la mobilisation de ces financements et proposent un éventail de formations adaptées aux besoins du secteur. Des formations courtes et pratiques L’offre de formation en constante évolution s’inspire des résultats d’une enquête de besoin menée en 2008 auprès de 10% des entreprises de la région : « des formations courtes » (à la journée ou à la demi journée)… ; « permettant de prendre du recul sur son activité », … « pour connaître la réglementation »,… « des formations techniques mais aussi en gestion et en informatique », « des formations qui donnent des idées pour développer son activité ». Telles ont été les réponses les plus fréquentes aux questions posées aux 1 300 entreprises artisanales du Limousin, dont 500 en Corrèze, réparties au prorata de la représentation des différents secteurs alimentation, bâtiment, production, services. Cette enquête diligentée par la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat, a ainsi révélé que si moins du tiers des chefs d’entreprise avaient suivi une formation au cours des deux dernières années, plus de la moitié était consacrée au domaine technique mais aussi 30% à la gestion, la comptabilité ou l’informatique. Une proportion faible s’expliquant selon les interviewés par « le manque de temps », ou « l’inadéquation de l’offre en matière d’organisation ». DIF : attention, le compteur tourne ! Quant à la mise en place de formation permettant de mobiliser les droits à DIF des salariés (de 20 à 24 heures de droit à congé formation par an selon les branches), nombre de chefs d’entreprises interrogés reconnaissent ne pas avoir engagé d’action dans ce domaine, au risque de devoir gérer des absences pénalisant leurs entreprises (jusqu’à 120 heures de congés cumulés). Un nouveau catalogue  de formation Fort de ces informations, la catalogue de la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Corrèze a été revu et se divise désormais en trois catégories :

w Les ateliers permanents : informatique, anglais, préparation au brevet de sauveteur secouriste du travail. Ces formations sont individuelles et accessibles chaque semaine durant l’ouverture du CFA. w Les formations qualifiantes : le Brevet de gestion de l’entreprise artisanale (nouveau Brevet de maîtrise de niveau III), le Brevet de collaborateur de chef d’entreprise artisanale BCCEA. Ces formations sont organisées les lundis ou les jeudis. w Les formations thématiques : comptabilité, gestion, marketing, internet, actualité juridique ou sociale, … Toutes les formations : www.cfa13vents.com

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

> CFA les 13 vents

ACTUALITÉS

Vos contacts : Jérôme Bordes et Virginie Vernois 05 55 20 75 20 ou Anne Bouillaguet, 05 55 29 95 95

* Organismes paritaires collecteurs agréés

Le CEP, votre centre de formation Le Centre d’entraînement professionnel (Cep) de la Chambre de métiers est basé à Tulle en Corrèze. Il s'adresse à toutes les personnes (chefs d’entreprise, salariés, conjoints…) souhaitant accéder à une formation. L’expertise de ses consultants permet d’une part de développer des compétences en anglais, informatique, marketing, gestion financière et comptable… par le biais de formations courtes et pratiques. D’autre part, de se préparer aux diplômes supérieurs de l’artisanat : le Brevet de gestion de l’entreprise artisanale (nouveau Brevet de

maîtrise de niveau III), le Brevet de collaborateur de chef d’entreprise artisanale BCCEA… On s’occupe de tout ! Dès votre appel, nous prenons en charge votre demande de formation et vous assistons dans la recherche de financements auprès du FAF et de votre OPCA. Vous n’avez plus qu’à vous libérer pour la formation !

5


> CFA les 13 vents

ACTUALITES CIVIS jeunes des aides pour favoriser l’insertion

D

epuis le Plan de cohésion sociale de 2005, il existe pour les jeunes de moins de 26 ans, un dispositif opérationnel dont l’objectif est d’agir pour l’accès à la formation professionnelle et à l’emploi par un accompagnement renforcé et adapté de la part des Missions Locales du département. Il s’agit du CIVIS : Contrat d’insertion dans la vie sociale). Il concerne tous les jeunes de 16 à 25 ans n’ayant pas validé de diplôme de niveau BAC+2. Pour les jeunes, il se caractérise par : w un accompagnement personnalisé et régulier par un référent Mission locale unique, w une priorité d’accès aux mesures pour l’emploi,

w un appui pour les démarches concernant le logement, les soins… w ponctuellement, des aides financières de type Fonds d’Urgence Jeunes peuvent justement être débloquées pour faciliter l’accès à des logements ou à la location gratuite de scooters… La meilleure accessibilité à la mobilité étant un élément facilitateur.

Mission locale pour affirmer ou infirmer 1 projet avant la signature effective du contrat d’apprentissage, w une réactivité immédiate de la part du référent Mission locale pour répondre aux interrogations et/ou aux problèmes pouvant émerger, en collaboration avec les services du CFA…

Pour les employeurs envisageant par exemple de recruter un apprenti (uniquement si le jeune s’inscrit dans CIVIS avant la signature du Contrat) : w un élargissement du crédit d’impôt de 1 600€ à 2 200€ par année de formation, w la possibilité de recourir à une Période en milieu professionnel jusqu’à 2 semaines sous couvert de la

L’objectif est bien de mettre le jeune dans les meilleures conditions de réussite de son projet professionnel en étroite relation avec son maître d’apprentissage. Pensez à leur en parler au moment de leur candidature.

Café citoyen

Logis de la Corrèze

D

ans la continuité des cafés philos, le « café citoyen » a fait son apparition au CFA en février dernier. Une autre manière d’aborder avec Jean-Marc Vareille, directeur de la Fédération des associations laïques, les faits de société et la

vision souvent décalée qu’en ont les jeunes.

Apprentissage au féminin

M

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

arlène Porte, étudiante en 2ème année charcuterie, fait partie des heureuses gagnantes du Concours de l’Apprentissage au Féminin en Limousin. Pour rappel, ce concours a pour objectif de mettre en valeur des femmes dans des métiers habituellement peu féminisés. A la clé, un stage en Belgique dans des entreprises d’accueil que Marlène a effectué à Liège durant le mois de novembre, dans la « Boucherie Charcuterie Ardennaise ». Elle a participé à la préparation de divers pro-

duits, notamment pour le marché de noël. Grâce à ses patrons, elle a appris de nouvelles techniques. « Je n’oublierai jamais cette expérience qui m’a permis de nouer des contacts avec de grands professionnels », a t-elle confié.

15 jours à Hastings (UK)

G

râce au CFA les 13 Vents et au programme européen Léonardo, 7 apprentis en mention complémentaire coiffure et en Brevet de maîtrise ébénisterie sont partis pendant 15 jours en stage à Hastings dans le sudest de l’Angleterre. Entre travail et visites, les jeunes ont apprécié ce voyage avec des souvenirs pleins la tête et des expériences nouvelles à par-

6

Contacts : Missions locales du département ou CFA les 13 Vents, 05 55 20 75 20

tager avec leur entourage. La preuve sur leur blog : www.cfa13vents.com/hastings

C'

est dans le cadre du partenariat avec les Logis de la Corrèze que Marie Delmas, chef et responsable du Relais des Pêcheurs au Pont du Chambon, est venue faire une démonstration aux étudiants en en Brevet professionnel de cuisine 2ème année du CFA. Le chef des Logis, en binôme avec Claude Sallas, formateur au CFA, s’est attelée à la préparation d’un menu pour 30 couverts environ. Au programme : pounty, truites farcies aux 2 beurres, flan de blettes et légumes glacés, fromages et macarons aux noix. Convaincus, les apprentis ont apprécié la présence d’un chef extérieur grâce à un échange clair et très détaillé sur les techniques de cuisson notamment. Une expérience à renouveler …


C’EST LA VIE

Ils arrivent dans l’artisanat Gérard Trifone, 28 ans,

Alexandre Goujon,

électricité générale et énergies solaires Je viens de créer une entreprise d'électricité générale à Cornil. Audelà des prestations habituelles (rénovation, installation neuve, domotique, chauffage, alarmes, VMC, automatismes de portail, petite plomberie…), je suis spécialisé dans les solutions écologiques et innovantes : installations photovoltaïques et chauffeeau solaires. Pour moi, la notion de service passe avant tout. Quelle que soit la situation, j’interviens très rapidement et propose gratuitement des devis sur mesure.

26 ans, plâtrier peintre décorateur A Uzerche, j’ai créé « l’atelier du décor » avec un salarié en avril dernier. D’une part, je propose des conseils en plâtrerie peinture décoration dans mon showroom installé dans la vieille ville. Ici je présente les nouveaux matériaux et valide les projets avec les clients. D’autre part, et principalement pour les particuliers, je réponds aux propositions de travaux plus ou moins importants. Mon credo : proposer un travail de qualité pour un coût raisonnable. Hervé Caudy, 39 ans,

Élodie Teyti, 26 ans

esthéticienne à domicile

maçon, couvreur…

Je viens tout juste de créer une activité d’esthéticienne à domicile. Je travaille sur une zone de 20 kms autour de Saint Bonnet l’Enfantier. Je compte travailler à la perfection et proposer des prestations haut de gamme à domicile. Pour le corps, je propose du modelage balinais, ayurvédique (médecine originaire de l’Inde), des modelages relaxants, soins du visage, épilation, prothèse ongulaire… Je me déplace avec une table de massage équipée d'un matelas chauffant et une table d’épilation.

Avec Mark Hensby, mon associé, nous venons de créer une entreprise de maçonnerie, couverture et rénovation à Tulle. Nous proposons des prestations de construction classiques, depuis les petits travaux jusqu’à la maison neuve mais également la pose de charpentes, de couverture en ardoises, de tuiles, de zinguerie… Nous rénovons aussi des vieux bâtiments en pierres, à l’intérieur comme à l’extérieur. Avec plus de 10 ans d’expérience dans le métier, nous espérons travailler avec une partie de la clientèle locale anglophone.

Martine Leybros, 48 ans,

esthéticienne

J’ai repris en gérance le magasin Yves Rocher de l’avenue Victor Hugo à Tulle. Au-delà de la vente traditionnelle de produits cosmétiques, le magasin abrite un institut de beauté avec 3 cabines flambant neuves. A l’intérieur, 3 esthéticiennes diplômées assurent les soins du visage, du corps ainsi que les épilations. Notre force ? La formation des filles, des produits à base de végétaux, quelques produits « bios » et un accès handicapé.

i

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

L

es plus jeunes créent ou reprennent une entreprise artisanale, souvent avec des étoiles dans les yeux. Les autres partent en retraite ou se lancent vers de nouveaux horizons professionnels… C’est la vie… une rubrique éclectique, à l’image des activités du secteur artisanal.

Cyril Milani, 39 ans,

hôtelier restaurateur Je viens de reprendre l’Auberge des Bruyères basée à Chaumeil. La maison natale de Jean Ségurel propose désormais des menus ouvriers, des plats du jour, à la carte, des menus à 22 €, 26 € et des plats à emporter. Ouverts toute l’année, nous mettons la cuisine aux très exigeantes normes HACCP, allons nous spécialiser dans la cuisine du terroir et rajeunir la décoration… La salle de restaurant peut accueillir jusqu’à 60 couverts en configuration normale et 100 couverts en banquet.

En savoir plus sur l’accompagnement à la création, service économique, 05 55 29 95 98 Chaque semaine, retrouvez les créateurs repreneurs de l’artisanat dans La vie corrézienne, journal agréé pour vos annonces légales.

7


DOSSIER

Communiquer quand Quand on est une petite entreprise, la communication n’est pas toujours prioritaire. Pourtant, en adoptant quelques principes simples, elle peut s’avérer un formidable levier au développement de l’entreprise. Voici quelques principes sous forme de conseils pour intégrer à moindre coût des outils performants. Et faire les bons choix…

C

omme toutes les disciplines de l’entreprise, il faut aborder la communication avec méthode. La communication requiert du professionnalisme et, contrairement à l’idée reçue dans les petites entreprises, faire preuve de bon sens ne suffit pas. « Bidouiller » en interne avec un logiciel de retouche d’images ou faire un site web avec un logiciel de bureautique non plus. Communiquer, c’est entrer en relation. Faire passer des messages. Or, l’infor-

mation envoyée suivra un processus complexe. Sera décryptée, interprétée, déformée ou reçue de façon très partielle. De nombreux « parasites » risquent à tout moment de brouiller le message. Pour commencer, il est recommandé de se fixer des objectifs clairs et précis selon 3 items : faire apprendre, faire aimer, faire agir. Faire apprendre revient à faire connaître l’entreprise, ses produits ou services pour attirer de nou-

veaux prospects. Faire aimer, c’est donner envie, formule une promesse susceptible d’emporter l’adhésion d’une partie de sa cible. Faire agir, c’est tout simplement provoquer un passage en boutique, un coup de téléphone, un contact internet, un achat. Seule la communication permet d’exister et de se distinguer de la masse de ses compétiteurs. De mettre en évidence ses avantages concurrentiels et de souligner les bénéfices consommateurs.

l Un diagnostic avant de démarrer

A

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

vant de se lancer, il est bon de réaliser un diagnostic de situation de l’entreprise. Savoir où l’on est pour définir où l’on va, c’est préparer la stratégie de communication de son entreprise. Même si ce n’est pas évident, il convient de se pencher sur son activité et de mettre en parallèle ses principales forces et faiblesses dans un tableau. En considérant, en interne, ses objectifs, ses ressources financières, son business,

L

sa capacité à réagir, et son positionnement. Et dans l’analyse externe, le marché, les concurrents, l’environnement politique, économique, technique, légal… et bien entendu la demande, autrement dit les besoins des cibles. Parce qu’une entreprise, des produits ou des services ne peuvent être considérés de manière isolée, il est important de porter un regard prospectif sur son environnement direct : la marché. Dans un

tableau, identifiez clairement les principales menaces et opportunités que pourrait vous réserver ce dernier. Dernière étape, identifiez les cibles prioritaires à forte valeur ajoutée (votre cœur de cible) et les autres. Exprimez la problématique majeure, définissez es priorités d’action en fonction de ces éléments.

Construire son image

’image de l’entreprise, c’est quelque chose d’impalpable, d’altérable et de difficilement manipulable. Une bonne image colle à la réalité de l’entre-

prise et renvoie la meilleure des photographies de celle-ci. Présentée sous son meilleur jour, sans éloges excessifs, l’entreprise doit se construire une image qui

dure dans le temps. Même si le concept de départ devra être adapté pour se rapprocher des tendances ou à l’inverse se démarquer.

l Les éléments de l’image Les essentiels L’image de l’entreprise est le reflet de l’image du chef d’entreprise. Celui-ci doit, bien entendu, veiller à la parfaite présentation de son personnel, du matériel, des véhicules… mais aussi de lui même. Le nom commercial de l’entreprise, le respect des délais et des engagements contribuent également à façonner l’image. Le logo Logotype vient de logos en grec et signifie parole, discours. C’est autour du logo

8

que se construit l’image de l’entreprise. Il doit être simple, moderne, sans fioriture ni parasite. Avec force et personnalité, il doit véhiculer simplement vos idées, vos valeurs, votre positionnement… Mais surtout, il doit marquer les esprits ! Alors, faut-il suivre les tendances ou bien se distinguer en jouant l’originalité. Pas si simple. Certains secteurs sont très codifiés (les ambulances, les transports…), d’autres beaucoup moins. Une chose est certaine, copier est une très mauvaise idée, même s’il est possible de s’inspirer… A noter que la

création d'un logotype doit être le résultat de l'analyse marketing du positionnement de l'entreprise sur son marché, et non un simple exercice de style graphique. Le logo est un symbole qui devra être décliné sur plusieurs supports. En papeterie, il ornera vos en têtes de lettres, cartes de visite, enveloppes, adhésifs, factures et bons de commande… En packaging, il pourra apparaître sur les emballages, les cartons, les étiquettes… Dans vos locaux, vous pourrez le transposer sur la signalétique, les vitrines, les


DOSSIER

on est petit façades, les enseignes. Sur vos documents de communication, il rappelera votre identité : catalogues, brochures, tarifs, notices ou encore véhicules devront arborer vos insignes et vos couleurs.

à l'intuition, le vert au calme, au jugement... Mais attention chacune de ces couleurs porterait également une charge négative : la cruauté et le danger pour le rouge, la passivité pour le vert, l'hypocrisie pour l'orange...

Les couleurs et les formes A propos de couleurs, le choix n’est jamais neutre. Considérez que les couleurs portent en elles des valeurs, des idées. Ainsi, la couleur orange est plutôt dédiée à la communication, l'énergie, le rouge à l'action, au dynamisme, le jaune

Les formes, elles aussi, seraient empreintes de symbolique. Ainsi le carré donnerait naturellement une impression de solidité, de stabilité tandis que le cercle apporterait protection et perfection, le triangle, l'harmonie et la proportion…

D

Quoi qu'il en soit, même si nous pourrions considérer que ces qualités ne sont qu'illusoires, prendre un peu de recul, observer notre environnement proche nous conduit rapidement à constater que les plus grandes marques tiennent compte des symboliques des formes et des couleurs. Mieux, elles s'en inspirent parfois, au point de prendre pour nom commercial une couleur, une forme.

l Les autres éléments

'autres éléments concourent à l'image de l'entreprise. Il s'agit bien entendu de l'accueil physique, du téléphone, de la signalétique, de l'agencement de ses locaux, des véhicules...

Mais également des factures, bons de commande, devis. Sans oublier l'outil passe-partout et si prisé des artisans : la carte de visite. Bien souvent, ce petit morceau de papier cartonné, bâti sans

véritable réflexion, n'est guère explicite ni porteur de valeur ajoutée. Une grave lacune pour les petites structures qui ont besoin de supports peu onéreux et créateurs de contact.

Communiquer avec les médias...

L

es médias traditionnels sont ceux que nous connaissons tous : la presse, la radio, la télévision, le cinéma, l'affichage et internet. Le web, par ses spécificités, n'est pas toujours considéré

comme un média traditionnel. A ce titre, même si cela tend à disparaitre, certains le présentent encore très souvent comme un élément à part entière. À l'inverse, d'autres incluent les blogs tenus par des particuliers, des entreprises, des spécialistes de tout (ou de rien) dans les médias. Au même titre que les journaux. Et oui, l'information ne serait plus le seul fait de gens bien informés, formés (et parfois déformés). L'information et la communication sont le fait de tous. À nous de faire le tri.

U

ne étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (CREDOC) a montré que les PME consacraient une majeure partie de leur budget publicitaire à la presse locale. Persuadées que celle-ci touche tout le monde. Hors, quantité de gens y échappent. Et c'est bien le problème. Aucun média ne permet de toucher à lui seul l'ensemble d'une population sur un territoire à un moment donné. Quand bien même il est gratuit et diffusé à tous. Il est donc recommandé de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et de faire des choix. Particulièrement quand on est une petite entreprise et que l'on a des moyens limités. Et de solliciter les supports gra-

tuits tels que les magazines consulaires, les journaux des syndicats professionnels, les magazines municipaux...

L

es médias locaux tels que la radio, la presse et internet (les webtv, les annuaires…) proposent des formats et tarifs adaptés aux TPE. Si votre activité est innovante, si vous intégrez une machine écologique, si vous êtes le premier à vous lancer dans une affaire originale, sachez compter sur le relais des médias traditionnels. Faites leur savoir, avec vos mots, par un mail, un courrier, un coup de téléphone que vous existez. Un peu comme une candidature spontanée. Dans le meilleur des cas, c'est votre jour de chance. Votre situation fait partie d'une enquête ou d'un sujet à venir prochainement. Ils se montrent intéressés pour un portrait, une interview, un point de vue. Dans le pire des cas, les rédactions vous connaissent et pourront faire appel à vous dans le futur.

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

P

our communiquer, nous avons besoin d'exprimer un message à l'aide d'un support, d'un canal de diffusion. Classiquement, nous distinguons les supports "médias" des supports "hors-médias". La communication média couvre l'ensemble des supports publicitaires traditionnels. Le horsmédia représente les autres moyens de communiquer et particulièrement le marketing direct, les foires et salons, l'événementiel, le sponsoring...

Les médias locaux connaissent bien les problématiques de communication des artisans et peuvent s'avérer d'excellents partenaires. Sachez les écouter. Leurs conseils sont toujours bons à prendre.

9


DOSSIER …et hors-médias ! omme nous l'avons vu, la communication ne passe pas uniquement par les médias. Elle peut s'avérer encore plus efficace Cquand vous décidez de personnaliser les messages et de vous adresser directement à vos clients. C'est le rôle du hors-média.

l Les éléments de l’image Le marketing direct Le marketing direct est un ensemble de techniques de communication hors média permettant d'atteindre directement des cibles sélectionnées. Les petites structures doivent privilégier ce type d'outils qui, avec de petits budgets, permettent d'atteindre des résultats concrets.

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

Le marketing direct repose sur un outil de base que chacun possède ou devrait posséder : la base de données. Pour constituer une base de données, rien n'est plus efficace qu'un bon tableur de type Excel ou Open office (gratuit). Un logiciel de mise en pages de type Word ou Open office (toujours gratuit) permettra de rédiger un courrier attractif. Attention ! Une lettre commerciale, c'est tout sauf de la littérature ! Elle doit être courte, directe et toucher rapidement le destinataire. En fusionnant le courrier et la base de données, vous pourrez créer simplement des courriers adressés personnalisés. Les fameux mailings. Un seul mot devra retenir votre attention : la personnalisation. Chaque destinataire, qu'il soit client ou prospect, devra avoir l'impression que vous vous adressez directement à lui. Le principe est le même pour les mailings, les emailings, sms mailing et surtout la prospection téléphonique. Toutefois, des règles régissent les envois en nombre et particulièrement les bases de données. Au premier lieu desquelles la fameuse Loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 qui oblige les déten-

re Construi

teurs à déclarer tout fichier auprès de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), quelle qu'en soit son origine. La Loi du 21 juillet 2004, dite Loi en faveur de la confiance dans l'économie numérique, rend obligatoire le consentement préalable du destinataire de tout courrier électronique de proposition commerciale. D'autre part, le marketing direct recouvre une autre technique bien connue : l'imprimé sans adresse. Bien ciblé sur une zone géographie (un quarter, une commune), il doit être accompagné d'un coupon-réponse, d'un bon de réduction, d'un bulletin de participation... Seules les réponses permettront d'évaluer les retours. Un point déterminant dans la conduite des opération de communication future. Testez plusieurs méthodes. Mais ne retenez que celles qui génèrent le plus de retours en termes de fréquentation, achat, demandes de devis... A vous de mettre en place vos propres indicateurs pertinents. Négliger ce point reviendrait à ne pas s'intéresser au retour sur investissement de son travail. Ce qui n'est pas acceptable. D'autres moyens de se faire connaitre, provoquer le désir puis faire agir (to learn, to like, to do) existent. Dernièrement, nous avons traité à l'occasion de dossiers complets les foires et salons, la conquête de nouveaux clients ou encore la création de sites internet. Vous pouvez retrouver ces dossiers sur le webzine www.trait-union.info

son image 3

iquer avec les médias3 n u m m o C

es prestataires s r i s i o h C

10

3

Le plan de communication, votre fil rouge Pas question de partir dans tous les sens ! Il faut travailler avec méthode et rigueur. Le meilleur des outils sera votre plan de communication. Construit comme un plan de commercialisation, il fixera, dans un tableau de préférence, vos principaux points forts et points faibles. En fonction de ces paramètres, vous définirez des objectifs à atteindre à court terme (1 an) et moyen terme (3 ans) avec les outils et supports à utiliser. N'oubliez pas de préciser le budget (réaliste) que vous souhaitez assigner à chacun ainsi qu'un outil de mesure. Gardez ce document en tête ou à portée de main. Il constituera votre fil rouge et pourra être revu en cours ou en fin d'année. Il est d'ailleurs tout à fait destiné à être affiné et modifié.

choisir les bons prestataires

P

lutôt que de travailler seul, il est conseillé de se faire accompagner dans sa démarche de communication. Du moins au départ. Parce que les risques d'erreurs sont importants. Les prestataires peuvent tout à fait imaginer des outils que vous personnaliserez au fur et à mesure de vos actions. Des outils de marketing direct par exemple. En général, les prestataires sont spécialisés dans un domaine particulier. Dans nos régions, elles sont plutôt généralistes et il n'est pas rare de voir un même prestataire assurer la régie publicitaire, le web, les relations publiques. Quoi qu'il en soit, comptez sur leur sérieux pour vous faire gagner en temps et en efficacité !


ZOOM Stéphane Luc,

salaisonnier à Ussel

« Un beau jambon est plutôt rond, avec du lard un peu jaune » explique Stéphane Luc. Depuis 3 générations, son entreprise travaille les jambons secs et crus avec un grand respect du savoir-faire artisanal. Un point qui lui tient à cœur : « même si nous préparons 2300 jambons par semaine, pas question de détériorer la qualité et de réduire, par exemple, les délais de maturation ». Ici, on fait « du haut de gamme » avec très peu de machines. « Toute la gestuelle est artisanale. Chaque pièce est salée manuellement, comme le faisaient mon père et mon grand-père. Un peu comme des artisans fromagers, nous manipulons régulièrement nos jambons, en jouant sur la température et l’hygrométrie, en assurant un fleurissement naturel ».

Un « chromosome salaisonnier » En 1932, le grand-père Luc reprend « La sociale », une entreprise de charcuterie salaisons qui employait des mutilés de la guerre de 14-18 à Ussel. Sur cette base, il crée alors les Etablissements Ussellois de charcuterie et salaisons qu’il cédera à son fils Georges, boucher charcutier, à la fin des années 60. Tombé dedans tout petit, Stéphane Luc, ne révèle que tardivement son « chromosome salaisonnier ». A 20 ans, alors que ses parents s’y opposent farouchement, il décide de se lancer dans l’aventure familiale. Lui, qui se destinait à être enseignant, quitte l’université et part en Haute-Savoie préparer un BTS à l’Ecole nationale des industries du lait et

de la viande. En 1990, il entre officiellement dans l’entreprise, apporte de nouvelles méthodes de travail, fait décoller le chiffre d’affaires. Trois ans plus tard, il déménage dans un atelier relais, modernise les outils de travail et obtient l’agrément CEE. Aujourd’hui, avec 16 salariés, 7 commerciaux, 650 tonnes de viande et un chiffre d’affaires de 3,8 millions d’euros, il est le PDG d’une société qui a fait du chemin.

7 mois pour un jambon Les jambons suivent un processus de fabrication moyen de 7 mois avant d’être commercialisés. En provenance essentiellement de France et notamment du Puy de Dôme, de l'Allier mais aussi de Corrèze, les jambons frais sont tout d’abord étiquetés. Puis triés en 2 grandes catégories : les moins de 8 kg, produits d’entrée de gamme appelés jambons lotos et les jambons de 8,5 à 10,5 kg, appelés jambons secs supérieurs. Leur traitement, et bien entendu, leur prix de vente seront différenciés. Quoi qu’il en soit, les jambons passent ensuite dans une « masseuse », une presse qui permet d’éjecter les résidus de sang avant de recevoir dans « un tonneau » leurs premiers grains de sel et d’épices. Après avoir déposé le gros sel sur chaque face, le saleur abandonne les jambons pendant 14 à 21 jours. Ils seront ensuite lavés, égouttés, avant d’entamer une phase de maturation dans des chambres à 3°C pendant 8 semaines. Transférés dans des étuves, ils pourront alors transpirer jusqu’à obtenir une couleur rouge caractéristique. Dans des séchoirs, ils finiront par se bonifier et se transmettront une fleur naturelle qui finit de leur donner un bel aspect. 95 % des jambons préparés par l’Usselloise sont vendus désossés. Ils

Depui s 3 g énérati o ns , l a fami l l e Luc pro dui t des jambo ns haut de g amme à Us s el .

auront alors perdu 40% de leur poids initial. Pour cela, deux spécialistes interviennent manuellement sur 300 à 400 pièces par jour. Avec un vrai coup de main, ils coupent le jarret à la scie, enlèvent l’os du quasi, décollent la couenne, détourent l’os à la gouge. Les jambons sont ensuite pressés dans des moules rectangulaires. Ils y prendront la forme que nous connaissons, celle qui permet de faire de belles tranches, sans perte. Une partie sera découpée en quarts, demis ou sixièmes. Une autre en tranches extra-fines. Tous seront emballés sous vide et plastique. Au moment de l’emballage, les jambons entiers seront sondés, leurs os graissés avec une « pommade » à base de graisse de porc, ultime protection contre les mouches. Mis sous filet, étiquetés, les jambons sont des produits finis prêts à la commercialisation. Parfois, ils partent avec une offre spéciale, une griffe, un couteau ou un sac. Et prennent la direction de grossistes revendeurs, de centrales d’achat, de grandes et moyennes surfaces, de quelques bouchers.

L’IGP « Jambon sec d’Auvergne » Pour l’avenir, l’Usselloise mise sur la reconnaissance de son procédé de fabrication. A ce titre, Stéphane Luc travaille depuis 2002, avec d’autres fabriquants et producteurs, à la création d’une Indication géographique protégée (IGP) « Jambon sec d’Auvergne ». Un cahier des charges très précis et contraignant devrait permettre de se rapprocher encore plus des méthodes de fabrication traditionnelles. L’occasion pour l’Usselloise de surfer sur une véritable identité, de retravailler le positionnement de son offre produit et d’en faire « le moins cher des jambons haut de gamme ».

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

Depuis 77 ans, l’Usselloise produit des jambons crus haut de gamme. A 630 mètres d’altitude, dans une région qui favorise la qualité des produits séchés, Stéphane Luc perpétue le goût et la tradition familiale. Son entreprise a su trouver la voie entre méthodes de commercialisation modernes et respect du savoir faire artisanal.

11


!"#$%&'(&%)%*#$"#*%+,+-"."+)#$"#/,# 0(1.,)%(+#2(+)%+3"#$"&#41)%&,+&#

!"#$ %"&'()*"+#$ ,--.$/&*#0#$ 0+$12(&30$4$ !"#$%&'($% !"#$% &'#()*#+*,-#% .*),-.(./#% (0(%-./.*,12%!0(30,()%!0//.40*.)#5*%05%.56,7 /,.,*#%$.8,/,./2% %

!"#$% $"#)*+'(,% -5,9*#% &#-% $0*8.7 ),0(-% &,+/:8.()#-% ;<=2% <>>?@AB% #)C05% D5./,$,.()#-2%&#-%$0*8.),0(-%+05*%/#%&19#7 /0++#8#()% #)% /.% E#-),0(% &#% 90)*#% #()*#7 +*,-#% ;E#-),0(2% !08+).4,/,)12% !088#*!,./,7 -.),0(2%D5./,)12%/.(E5#2%,($0*8.),D5#2%,()#*7 (#)ABF%

G#-%$0*8.),0(-%)#!"(,D5#-%(#%-0()%+.-%1/,7 E,4/#-%;HB% %

-".*/+'0$% .(% 1+2*23(4(2'% .(% 5"$% 1"64*'+"2$%I% #//#-% +#59#()% J)*#% $,(.(!1#-%35-D5'K%HLLM%&#-%&1+#(-#-%*1#/7 /#-% 35-),$,1#-2% 80,(-% 19#()5#//#8#()% /#-% .5)*#-% *#--05*!#-% #)% &.(-% /.% /,8,)#% &'5(% +/.$0(&%&#%NL%O%&#%/'"#5*#%-).E,.,*#%#)%&#% PL%O%K%),)*#%#6!#+),0((#/F%G#-%$*.,-%&#%*#7 +.-2% &'"14#*E#8#()% #)% &#% &1+/.!#8#()% (#% +#59#()%+.-%J)*#%+*,-%#(%!".*E#F% %

7"44(2'%86"30.(6%9% G.% &#8.(&#% &#% $,(.(!#8#()% &0,)% J)*#% $.,)#% !"#$ %&'#(")*+,-$ .-$ /'#,"0*')$ D5,% 905-% &,-+#(-#% /.% $0*8.),0(% !"0,-,#2% .5+*Q-%&#%I% %

G.% >".84*#% R1E,0(./#% &#% =1),#*-% #)% &#%/S@*),-.(.)%&5%G,805-,(% T,(.(!#8#()%&#%/.%T0*8.),0(%>0(),(5#% HN%*5#%&#%<#/$0*)%U%VWHLL%GX=YZ?[% \#/%I%L]F]]FW^FN]FL_% ?8.,/I%!0().!)`!*87/,805-,(F$*%

.( % 3(% :( $% 6( $$ "# 63 ( $% '+'#0($% .+$8"$+'+1% $"2'% 3"2$ <%% 8*6%5"$%3"2'6+;#'+"2$ >% 5"#$% */"6$% 2=)0$+'(,% 8*$% 2'%?% 1"64(6%(2%/($%#'+/+$*

!"#$ %&'($)*+$,&(-./0&1+$/*23104'*+5$'1*$6*-.16*$6*$,01.12*-*1/$6&0/$7/(*$.6(*++8*$.'$$ $ $$$$9:9$1./0&1.)$;$<=$('*$:->?(*$;$@<$A"@$%:BCD$$

5(31#)(3&#1"+&"%6+"."+)&#7# !"#$%&'()'(*+,-'&.(',()'(/01&,-.#2#,()'(/#(!3&&45'(;$E*)$F$A<G<<GHIGI<GI<$ !"#$%&'()'(*+,-'&.(',()'(/01&,-.#2#,()'(/#(!&'6.'(7(E*)$F$A<G<<G<"GI<G=A$ !"#$%&'()'(*+,-'&.(',()'(/01&,-.#2#,()'(/#(8#6,'9:-'22'(7(E*)$F$A<G<<GJ<GH@GAA(


>> Entreprises en mouvement du 01 novembre 2008 au 31 janvier 2009

À reprendre !

> Immatriculations

>> Entreprises à reprendre

ALYSTAR PLATS CUISINES A EMPORTER LA BORIE 19190 LANTEUIL

BRAUN CELINE PLATS CUISINES A EMPORTER LA GARE D'AUBAZINE 19560 SAINT HILAIRE PEYROUX

AUDEVARD CHRISTOPHE BOUCHERIE CHARCUTERIE PLATS CUISINES A EMPORTER SEDENTAIRE ET AMBULANT LES SAGNES 19410 VIGEOIS

DESHORS SARL PLATS CUISINES A EMPORTER 8-10 RUE DU CANTON 19000 TULLE

BATTUT THIERRY BOUCHERIE SALAISONS CONSERVES 7 RUE DU COMMERCE 19340 EYGURANDE

FERME DES ESCAPADES GOURMANDES TRANSFORMATION DE PALMIPEDES EN PRODUITS ALIMENTAIRES LA BORDE 19410 St BONNET L ENFANTIER

HREB HOTELIERE DE RESTAURATION DE L'EST DE BRIVE PLATS CUISINES A EMPORTER 158 AV. POMPIDOU 19100 BRIVE LA GAILLARDE JOUANNEAU-DENIS VENTE A EMPORTER DE TOUTES PREPARATIONS CULINAIRES LA GARE DE CORREZE 19800 CORREZE L'AUBERGE CHAUMEILLOISE PLATS CUISINES A EMPORTER LE BOURG 19390 CHAUMEIL

MEYMACOIS PLATS CUISINES A EMPORTER 24 AVENUE LIMOUSINE 19250 MEYMAC SWAN LI PLATS CUISINES 4 AVENUE GENERAL DE GAULLE 19200 USSEL TRIGO JOSE PLATS CUISINES A EMPORTER 17 AVENUE GAL DE GAULLE 19000 TULLE TRUONG VAN LAN CHI RESTAURATION ASIATIQUE BUFFET A VOLONTE A EMPORTER 2 AVENUE TURGOT 19100 BRIVE LA GAILLARDE

FROIDEFOND YVETTE PLATS CUISINES A EMPORTER CHEZ MINET 19130 VARS SUR ROSEIX

LA LONZACOISE BOUCHERIE CHARCUTERIE 29 AVENUE DE LA LIBERATION 19470 LE LONZAC

HAMEL ERIC BOULANGERIE PATISSERIE CHOCOLATERIE 21 RUE LT COL FARO 19100 BRIVE LA GAILLARDE

LE CHT'I BOUGNAT PLATS CUISINES 9 RUE DE LA MAIRIE 19350 CONCEZE

BOUDY PIERRE BERNARD PLATS CUISINES LIEU DIT ROCHEMOUROUX 19520 CUBLAC

DURET CATHERINE CREPERIE ROUBIN 19250 MEYMAC

LE LOUNGE PLATS CUISINES A EMPORTER ZAC DE LA SOLANE 19000 TULLE

TRILLO JEAN BOULANGERIE (SEDENTAIRE & TOURNEES) 19510 SALON LA TOUR

CHAUDERON JEAN LOUIS DECOUPE VIANDES DE BOUCHERIE A DOMICILE MALSAGNE 19290 PEYRELEVADE

DUSSARRAT LOIC FABRICATION DE PLATS A EMPORTER SANDWICH PIZZA LE MALPAS 19400 ARGENTAT

LES TROIS SAVEURS BOUCHERIE CHARCUTERIE 1 PLACE DES FARGES 19260 TREIGNAC

VAN DER PLOEG CORNELIA FABRICATIONS DE PIZZAS AMBULANT AU RIAL 19220 SAINT JULIEN AUX BOIS

CLUZEAU GILLES PLATS CUISINES A EMPORTER 17 AVENUE CHARLES DE GAULLE 19000 TULLE

ELIE FARGE SALAISONS CHARCUTERIE RUE 14 JUIL 1776 ZI MARQUISIE 19100 BRIVE LA GAILLARDE

BESSE CHRISTOPHE FABRICATION ARTISANALE DE PLATS CUISINES A DOMICILE 10 RUE DE L'EGLISE 19130 SAINT CYR LA ROCHE BOUDY YVETTE PLATS CUISINES A ROCHEMOUROUX 19520 CUBLAC

> Radiations

DUMAS DANIEL ANDRE PLATS CUISINES A EMPORTER 19320 CHAMPAGNAC LA NOAILLE

NEYRAT MICHEL BOUCHERIE CHARCUTERIE GRAND'RUE 19250 MEYMAC RELAIS ST JACQUES PLATS CUISINES A EMPORTER LE BOURG 19500 COLLONGES LA ROUGE

ZARADZKI DOMINIQUE PLATS CUISINES A EMPORTER PLACE DE L'EGLISE 19160 NEUVIC

Bâtiment

> Immatriculations ALIXE RODRIGUE CONSTRUCTION DE MAISONS NEUVES ET RENOVATION TRAVAUX DE PEINTURE PLAQUES DE PLATRE REVETEMENT DE FAÇADES 4 RUE DES REMPARTS 19310 AYEN ATELIER LIMOUSIN RENOVATION CONSTRUCTION FERMETURES DU BATIMENT ELECTRICITE PANNEAUX SOLAIRES CHAUFFAGE POSE PLAQUES DE PLATRE PLOMBERIE SANITAIRE MENUISERIE INTERIEURE ISOLATION TOITURE VEGETALISEE RECYCLAGE DE MATERIAUX PETITE MACONNERIE CARRELAGE FAIENCE LEONAC BAS 19220 SAINT PRIVAT BENSAHLI RACHID MONTAGE DE MEUBLES 12 AVENUE MAILLARD 19100 BRIVE LA GAILLARDE BISSAUD JEAN LOUIS PEINTURE BATIMENT POSE DE PAPIERS PEINTS ET REVETEMENTS DE SOLS MOULIN DE BOISSE 19260 TREIGNAC BRIDSON ANTHONY MACONNERIE CHARPENTE MENUISERIE POSE DE PLAQUE DE PLATRE CARRELAGE TOITURE LA FAURIE 19230 SAINT SORNIN LAVOLPS BROUXEL CHARLIAC HERVE CARRELAGE COUVERTURE ELECTRICITE MENUISERIE PLOMBERIE MACONNERIE 4 AVENUE DU SAUPIQUET 19230 ARNAC POMPADOUR BTP-VRD DEMOLITION TERRASSEMENT PISCINE VRD - BTP - TOUS TYPES DE CONSTRUCTION TOUS

CORPS D'ETAT 37 RUE AYMERIC DE MALEMORT 19360 MALEMORT SUR CORREZE CONFORT DE L'HABITAT MENUISERIE CHARPENTE COUVERTURE ZINGUERIE PLOMBERIE GENIE CLIMATIQUE ELECTRICITE SANITAIRE CARRELAGE PEINTURE PAPIERS PEINTS TRAVAUX DE RENOVATION CONSTRUCTION ENTRETIEN BIENS IMMOBILIERS ZONE ARTISANALE DU THEIL 19200 USSEL DA FONSECA PINHEIRO ANTONIO RESTAURATION D'IMMEUBLES MACONNERIE PEINTURE CARRELAGE ELECTRICITE DEPANNAGE PLOMBERIE ISOLATION POSE DE PLAQUES DE PLATRE 6 IMPASSE DAVID 19100 BRIVE LA GAILLARDE DC CONSTRUCTION TOUS TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET DE RENOVATION LE PONT 19270 USSAC ELIE STEPHANE COUVERTURE BARDAGE PETITE MACONNERIE 47 AVENUE ALSACE LORRAINE 19100 BRIVE LA GAILLARDE ENTREPRISE PIGEON ENTREPRISE DE TRAVAUX PUBLICS AVENUE DE LA GARE 19140 UZERCHE EURL DA SILVA JACKY PLATRERIE PEINTURE 1 RUE DE SOUDEILLES 19300 EGLETONS FOUR GERARD MENUISERIE CHARPENTE COUVERTURE FONTMERLE 19120 ALTILLAC

FRANÇOIS PERE ET FILS ELECTRICITE GENERALE DU BATIMENT CHAUFFAGE ELECTRIQUE A BELOTTE 19600 St PANTALEON DE LARCHE G.S.O.B. OSSATURE BOIS CHARPENTE MENUISERIE COUVERTURE CLÔTURE POSE DE MENUISERIE (ALUMINIUM PVC BOIS) ELECTRICITE PLOMBERIE LA GARE D'AUBAZINE 19560 St HILAIRE PEYROUX GESCHIER CHRISTOPHE ELECTRICITE POSE DE PLAQUES DE PLATRE PAPIERS PEINTS PEINTURE REVETEMENTS DE SOLS 7 RUE DE LA TOUR CESAR 19240 ALLASSAC GREZE TRAVAUX DE COUVERTURE ZINGUERIE MISE EN PLACE DES ELEMENTS D'EVACUATION DES EAUX DE PLUIE NETTOYAGE DE TOITURES 12 RUE FENELON 19100 BRIVE LA GAILLARDE HERNANDEZ MAXIME MACONNERIE GENERALE ET CONSTRUCTION DE MOMUMENTS FUNERAIRES (FABRICATION POSE ENTRETIEN) 28 CHEMIN DU BOIS DE TULLE 19100 BRIVE LA GAILLARDE IBARTIS AGENCEMENT DE MAGASINS D'INSTALLATION POSE DE TOUS MOBILIERS MEUBLANTS ELEMENTS EQUIPEMENTS SE RAPPORTANT A L'ACTIVITE CI DESSUS CHAUFFOUR 19140 SAINT YBARD

LACOUTURE FRANCK PLOMBERIE CHAUFFAGE SANITAIRE FUMISTERIE RAMONAGE POSE DE POELES A BOIS INSERTS FOYERS VMC POMPES A CHALEUR PANNEAUX SOLAIRES 19190 PALAZINGES LOISON FRANCK TRAVAUX DE POSE DE REVETEMENTS DES SOLS ET DES MURS DE TOUS TYPES SOLLIER MOQUETTISTE A BOURELOU 19000 TULLE MARTINS JEAN CHRISTOPHE PLATRIER PEINTURE MACONNERIE CARRELAGE PLOMBIER 6 RUE MONTPLAISIR 19230 SAINT SORNIN LAVOLPS MARTINS MARIETTE POSE DE MENUISERIE 20 AVENUE AUGUSTE MARCHAND 19600 St PANTALEON DE LARCHE MATHIEU ARNAUD PLOMBERIE CHAUFFAGE SANITAIRE RAMONAGE DEPANNAGE ELECTRICITE INSERT LONGEGANE 19200 St PARDOUX LE VIEUX MAURY DAVID ELECTRICITE GENERALE PLOMBERIE MENUISERIE EBENISTERIE POSE PLAQUES DE PLATRE PEINTURE TIR DE FEUX D'ARTIFICE LE LAUREL 19700 SAINT SALVADOUR MESTRE FREDERIC MACONNERIE POSE DE PLAQUE DE PLATRE RUE ZIMBAZANE 19120 BEAULIEU SUR DORDOGNE

Nord département, vends fonds de pâtisserie chocolaterie de très bonne renommée - Clientèle fidèle et diversifiée Locaux vastes et bien situés dans une rue piétonne avec possibilité de stationnement à proximité - reprise du bail 3/6/9 avec petit loyer - Etudierait toutes propositions de reprise. REF CM 19-1008 A vendre boucherie charcuterie - Bonne rentabilité- Clientèle de particuliers fidèles- Locaux et matériels aux normesLoyer 350 € mensuels- Prix du fonds à débattre. REF CM 19-1176 A vendre, secteur bas Limousin, entreprise de collecte, réparation et traitement pour l'exportation (NIMPIS), fabrication de palettes bois - bonne rentabilité. Possibilité de développement, 1 salarié, prix du fonds 67.000 € - Locaux à louer. REF CM 19-1203 A céder, vallée de la Dordogne, entreprise de vente et dépannage électroménager, TV-Hifi, pose d'antennes et de paraboles 1 magasin de 60 m2 + 40 m2 de réserveLoyer 345 € mensuels- Matériel completPrix de cession à débattre. REF CM 191215 A vendre, moyenne Corrèze, salon de coiffure mixte, 1 salariée apprentie. Local 35 m2 loué à 360 € par mois, matériel moderne. Clientèle diversifiée et jeune. Prix moyen du fonds : 43.000 € à débattre. REF CM 19-1220 A vendre, moyenne Corrèze, cause retraite, fonds de bijouterie horlogerie exerçant la vente et la réparation sans salarié. Très bonne rentabilité. Magasin 25 m2 + atelier 10 m2 en bon état. Murs à vendre ou à louer. Possibilité de logement. Prix du fonds à débattre. REF CM 19-1157

Plus de 70 offres sur : www.trait-union.info Contact : Jean-Christophe Prodel 05 55 29 95 98 jc.prodel@cma-correze.fr + d’offres : www.crm-limousin.fr toutes les offres du Limousin classées par secteur et département.

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

Alimentation

ENTREPRISES EN MOUVEMENT

13


ENTREPRISES EN MOUVEMENT

> Immatriculations

Bâtiment

P.P.SAGNE PLATRERIE PEINTURE CARRELAGE ISOLATION PAR L'EXTERIEUR POSE REVETEMENTS DE SOLS 9 AVENUE ROBERT DE LASTEYRIE 19240 ALLASSAC PROMO SERVICE DIFFUSION PETITE MACONNERIE DECORATION 17 B ROUTE DE LIMOGES 19140 UZERCHE RAMADA ABRAHAM MENUISERIE POSE DE PLAQUES DE PLATRE

20 RUE DE LA BARUSSIE 19000 TULLE RENOV INTER DECOR PLOMBERIE SANITAIRE CARRELAGE PLATRERIE PEINTURE MENUISERIE PVC BOIS METALLIQUE 2 RUE ROBERT SCHUMAN 19100 BRIVE LA GAILLARDE ROLLAND SYLVAIN TERRASSEMENT CURAGE DE FOSSES ASSAINISSEMENT AMENAGEMENT EMPIERREMENT MARQUEIX 19310 PERPEZAC LE BLANC

ROUGIER CHRISTOPHE SERRURIER DEPANNAGE DE NUIT GRILLES GARDE DE CORPS RAMPES MAIN COURANTE PORTAILS PORTES METALLIQUE ISOLET POSE DE VOLETS FENETRES PORTAILS ALU PVC PETITS TRAVAUX PEINTURE INTERIEUR EXTERIEUR CARRELAGE PAPIER PEINT PARQUET FLOTTANT 59 B Av RAYMOND POINCARE 19130 OBJAT SCOM MACONNERIE PAVAGE TRAVAUX COURANTS DE BETON ARME REALISATION DE CLOTURES EN MACONNERIE

OU EN PLAQUES DE BETON MONTAGE ARMATURES DESTINEES AUX COFFRAGES EN BETON REALISATION DE RACCORDEMENTS A LA VOIRIE AUX RESEAUX DIVERS GROS OEUVRE DE BATIMENT SANS RE. FROIDEFOND BAS 19600 LISSAC SUR COUZE SODECIS INSTALLATION SANITAIRE CHAUFFAGE DEPANNAGE RAMONAGE ISOLATION ELECTRICITE CLIMATISATION ET TOUS TRAVAUX DU BATIMENT LE BUISSON 19800 EYREIN

TALBOT ALAN MENUISERIE EBENISTERIE LA RIVIERE 19800 VITRAC SUR MONTANE TRAVAUX DE DEPANNAGE ET DE MAINTENANCE DES BATIMENTS DEPANNAGE MAINTENANCE IMMOBILIERE RENOVATION REHABILITATION CONSTRUCTION DE LOGEMENTS PRIVES OU PUBLICS TOUS CORPS D'ETAT ET TOUT CE QUI RAPPORTE AUX TRAVAUX DE BATIMENT RUE JULES BOUCHET 19100 BRIVE LA GAILLARDE

TRIFONE GERARD ELECTRICITE PLOMBERIE ENERGIES RENOUVELABLES DOMOTIQUES JOURZAT 19150 CORNIL VIOLETTE JOEL COUVERTURE ZINGUERIE BARDAGE CARRELAGE 16 SARRETTE 19230 BEYSSENAC WORTLEY STEWART PLOMBERIE CARRELAGE CHAUFFAGE PEINTURE 35 RUE NATIONALE 19170 BUGEAT

Fabrication

> Retrouvez les radiations sur www.trait-union.info

> Immatriculations AGRO PRO SERVICES INSTALLATION ET REPARATION DE TOUT MATERIEL POUR L'AGRO ALIMENTAIRE ET TOUTES ACTIVITES ANNEXES L'AIGUILLON LE PONT 19270 USSAC BONPART VINCENT RESTAURATION ET FINITION DE MEUBLES ET OBJETS EN BOIS ET METAL LAQUE ET PATINE (SEDENTAIRE ET AMBULANT) 21 RUE DE L USINE 19520 MANSAC CHAUMEIL GUILLAUME TAILLE DE PIERRE MAÇON-

NERIE LAUDEBERTIE 19210 LUBERSAC CHIMOL LUCILE BIJOUTERIE JOAILLERIE FABRICATION LE PEUCH 19360 MALEMORT SUR CORREZE DELTEIL MAINTENANCE INDUSTRIELLE MAINTENANCE INDUSTRIELLE REPARATION DE MACHINES EQUIPEMENS MECANIQUES ACTIONS PREVENTIVES CURATIVES MECANIQUE GENERALE

ELECTRICITE INSTRUMENTATION HYDRAULIQUE PNEUMATIQUE TRAVAUX NEUFS MAINTENANCE DE SYSTEMES DE MANUTENTION CHARIOTS ELEVATEURS PONTS RO 19 RUE SAINT EXUPERY 19100 BRIVE LA GAILLARDE EMC SERVICES FABRICATION TRANSFORMATION REPARATION MAINTENANCE PRESTATIONS DE SERVICES SE RAPPORTANT AUX EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES LIEU DIT ROC DE MULE 19120 LIOURDRES

GOUY JEAN PIERRE FABRICATION DE PAPIER LES BORDES 19700 SAINT CLEMENT MALEMORT OPTIQUE OPTIQUE LUNETTERIE AVENUE DU 15 AOUT 19360 MALEMORT/CORREZE MEMPONTEL CHRISTOPHE MECANIQUE AGRICOLE MOTOCULTURE POINTOU 19110 SARROUX

4 RUE DES MAISONS NEUVES 19410 PERPEZAC LE NOIR PERRIN MICKAEL RECUPERATEUR DE FERAILLE PEINTURE BATIMENT INTERIEURE EXTERIEURE RENOVATION TOITURES PETITE MACONNERIE CARRELAGE TRAITEMENT TOITURES COMMUNE DE RATTACHEMENT VARETZ 19240 VARETZ

PATRIGEON & JACQ PROTHESE DENTAIRE

RPMECANIQUE MECANIQUE GENERALE NOTAMMENT L'USINAGE ET LE FACONNAGE DE PIECES DE

ZONE ARTISANALE 19190 AUBAZINES

CHATAUR LE VIEUX 19150 SAINT PAUL

PATRIGEON JEAN JACQUES PROTHESE DENTAIRE 4 RUE DES MAISONS NEUVES 19410 PERPEZAC LE NOIR

PLANADE ALAIN EBENISTERIE RESTAURATION MEUBLES PETITES REPARATIONS DIVERSES BATIMENT LES COMBES 19230 ARNAC POMPADOUR

TOUTE NATURE PIECES LA REALISATION DE TOUS PROTOTYPES DE PIECES 78 AVENUE PIERRE SEMARD 19100 BRIVE LA GAILLARDE SMPI ENTRETIEN MAINTENANCE REPARATION DE POTEAUX INCENDIE LES BORDERIES 19240 ALLASSAC

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

> Radiations BAGUETTES DE FIXATION SA FQUE DE BAGUETTES DE FIXATION 19360 COSNAC

LDM PROTHESE DENTAIRE 6 RUE EMILE LACOSTE 19100 BRIVE LA GAILLARDE

KIRASTINNICOS DEBORAH FABRICATION DE BIJOUX FANTAISIE ET OBJETS DECORATIFS SEDENTAIRE AMBULANT (FOIRES ET MARCHES) 5 RUE DU PAVE 19300 EGLETONS

MARQUE JEAN LOUIS SCIAGE DE BOIS DE CHAUFFAGE LE MAS 19300 DARNETS

NATURO INSTALLATION MAINTENANCE DE MATERIELS DESTINES AU TRAITEMENT A LA FILTRATION DES EAUX POSE ENTRETIEN REPARATION DE MENUISERIES DESTINEES AUX BATIMENTS EN BOIS PVC ALU AINSI QUE TOUTES FERMETURES CLOTURES PORTAILS POSE ENTRETIEN REPARATION DE TOUTES VER

PELISSIER YVETTE BERTHE M SCIAGE A FACON (ACTIVITE SECONDAIRE)

ROUME JACQUELINE REPARATION DE PARAPLUIES PLACE EMILE ZOLA 19000 TULLE

Services

> Immatriculations ALLARD ANTHONY MAINTENANCE INFORMATIQUE DEPANNAGE A DOMICILE GRANGES 19600 St PANTALEON DE LARCHE BAURET ELISABETH TRESSE AFRICAINE 19 AVENUE EMILE ZOLA 19100 BRIVE LA GAILLARDE BEAUTY FANNY NAILS INSTITUT D'ESTHETIQUE PROTHESISTE ONGULAIRE 26 B AVENUE PIERRE SEMARD 19100 BRIVE LA GAILLARDE BESSE HERVE DEPANNAGE MATERIEL INFORMATIQUE 13 PLACE DE LA REPUBLIQUE 19240 ALLASSAC BORIE YVAN CONDITIONNEMENT DE SEMENCES POSE DE CLOTURES LE BOURG

19150 LADIGNAC SUR RONDELLES CHARNEAU OLIVIER DEPANNAGE INFORMATIQUE PETITS TRAVAUX D' ENTRETIEN DE LA MAISON 5 PONS 19290 SORNAC CHARTAGNAC EMILIE COIFFURE MIXTE (SALON ET DOMICILE) 12 PLACE DU MARCHE 19370 CHAMBERET COMPIL INFORMATIQUE REPARATION DE MATERIEL INFORMATIQUE NEUF OCCASION 18 AVENUE PIERRE SEMARD 19100 BRIVE LA GAILLARDE DELPY LAURENT REPARATION AUTOS LE COLOMBIER 19270 SAINTE FEREOLE

DOUMER ELISABETH CREATION DE MODELES DE BRODERIE AUX POINTS DE CROIX MISE FORME SOUS FICHE OU KIT 54 RUE DANIEL DE COSNAC 19100 BRIVE LA GAILLARDE GOUZON NATHALIE COIFFURE A DOMICILE LE BOURG 19600 CHARTRIER FERRIERE INFORMATIQUE DISTRIBUTION MAINTENANCE DE SYSTEMES INFORMATIQUES 56 AVENUE ABBE JEAN ALVITRE 19100 BRIVE LA GAILLARDE JPM PARE BRISE POSE REPARATION PARE BRISES POSE REPARATIONS OPTIQUES DE PHARES SURTEINTAGE MARQUAGE TATOUAGE DE VITRES PARE BRISES 60 AVENUE GUYNEMER 19100 BRIVE LA GAILLARDE

> Retrouvez les radiations sur www.trait-union.info 14

LA PAUSE INFORMATIQUE REPARATION ORDINATEURS 31 AVENUE HENRI IV 19400 ARGENTAT LEYBROS SOINS ESTHETIQUES 47 AVENUE VICTOR HUGO 19000 TULLE MADELMONT MARTINE TAXI ( STATIONNEMENT SUR STE FORTUNADE) LE TRAMOND 19460 NAVES MALEK MAHDI DEPANNAGE MATERIEL INFORMATIQUE 12 AVENUE MAILLARD 19100 BRIVE LA GAILLARDE MALIGNE KARINE COIFFURE MIXTE EN SALON ET DOMICILE 3 PLACE DU MONUMENT 19510 MEILHARDS

MEDARHRI LOUBNA POSE DE PROTHESES ONGULAIRES ACTIVITES EXERCEES AU DOMICILE DES CLIENTS 6 RUE DE GUIMARAES 19100 BRIVE LA GAILLARDE NANGUY VIVIANE TRESSES AFRICAINES MANUCURE (AU DOMICILE DES CLIENTS) 59 AVENUE MARECHAL FOCH 19100 BRIVE LA GAILLARDE PAREDON ELISABETH TRAVAUX DE SECRETARIAT (SEDENTAIRE ET AU DOMICILE DES CLIENTS) LE PONT DE PELLACHAL 19160 NEUVIC POINT GESTION SERVICES ADMINISTRATIFS COMBINES DE BUREAU 36 ALLEE DES ACACIAS 19520 CUBLAC RITON COIFFURE

AVENUE DE LA RIANTE BORIE 19360 MALEMORT SUR CORREZE ROUCHETTE CECILE COIFFURE MIXTE 4 DE LESTANG 19100 BRIVE LA GAILLARDE SOULET MARIE DECORS D'ONGLES POSE DE FAUX ONGLES ET VERNIS 5 RUE SAINT MARTIN 19200 USSEL TRACTO REPARATION AMENAGEMENT DE VOITURES ET DE VEHICULES AUTOMOBILES LEGERS 46 AVENUE HONORE DE BALZAC 19360 MALEMORT SUR CORREZE VERNET ALAIN RESTAURATION MEUBLES EBENISTERIE CHATEAU DE MAREGES 19160 LIGINIAC


Un trésor pour tous ! Ignorée, critiquée, l’organisation professionnelle départementale connaît souvent la détresse due à un faible taux d’adhésion, aux participations squelettiques aux réunions et à l’absence de reconnaissance par les professionnels des actions réussies. Et pourtant ! Derrière une apparence modeste, des locaux parfois étroits, un secrétariat trop souvent à temps partiel, quelles richesses se cachent dans ses murs !

Les Bouchers charcutiers

L’organisation départementale, reliée à la confédération nationale par téléphone, télécopie et internet est en effet une véritable caverne au trésor pour tout artisan ou futur artisan. Pour entrer dans la caverne, il faut bien sûr un sésame, c’est-à-dire la

cotisation syndicale. Certes, il faut payer d’abord, mais ensuite, tout est là, tout ce que peut souhaiter un artisan : informations de tous ordres, assistance juridique et fiscale, interprétation de la convention collective, diagnostics hygiène et sécurité, aide au calcul des prix, accès à tous stages de formation, prise en charge de ses stages par des organismes gérés par la profession… et tant d’autres services à la disposition des artisans. Quel dommage que tous n’aient pas le réflexe de bon sens de se procurer le sésame, pour pouvoir profiter sans limite de ce trésor !

Contact : Jean-paul Servantie, 05 55 25 82 46

Une fédération régionale pour être plus forts !

EN BREF Nouvelle taxe : mais si c’est possible ! Le SPE (Service Public de l’Equarrissage), une nouvelle taxe, sera mise en place dans le courant de l’année pour remplacer la taxe d’abattage. Le milieu de la filière souhaite que cette CVO (Contribution volontaire obligatoire) soit répercutée en ligne séparée sur le pied de facture. La CFBCT (nous) et la FCD (GMS) sont hostiles à ce procédé, et sont pour l’inclusion de cette CVO dans le prix de vente de la viande.

Contrat de progrès des métiers de bouche Si vous pensez investir ou embaucher du personnel, le contrat de progrès des métiers de bouche mis en place par le réseau Métiers, la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat, avec la participation du Conseil régional du Limousin, peut vous aider au titre de subventions. Contact : Elsa Ebrard, 05 55 79 45 02

Baisse de la consommation en 2008 L’assemblée générale annuelle du Groupement des bouchers charcutiers traiteurs de la Corrèze s’est tenue le 2 mars dernier au CFA les 13 Vents sous la présidence de Jean-paul Servantie et avec la participation exceptionnelle de M. Alain Duplat, Président de la Confédération nationale des bouchers charcutiers traiteurs et président national de la Confédération générale de l’alimentation de détail, de Christian Lavent, Président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Corrèze… Après les rapports d’activité, moral et financier, le Président Servantie s’est félicité de la bonne santé du groupement qui réunit 75 % des professionnels du département. Sans oublier les préoccupations du métier qui sont celles de l’artisanat de l’alimentation (difficultés de transmission des entreprises, manque de personnel, concurrence des grandes et moyennes surfaces et du milieu agricole) et particulièrement de notre métier (coût du ramassage des Morceaux à risques spécifiques MRS, mise aux normes sanitaires…) Avant de se féliciter de la progression des entrées en apprentissage. M. Servantie a particulièrement expliqué et commenté le regroupement des trois

syndicats de bouchers charcutiers traiteurs du limousin au sein d’une nouvelle fédération régionale, pour que les bouchers charcutiers traiteurs soient plus forts et donc plus écoutés. Face à la vitalité du groupement corrézien, M. Duplat a abordé les grands thèmes de la CFBCT : formation, cessions reprises, développement de techniques nouvelles adaptées au métier… avant de remettre la Médaille de la reconnaissance du métier à Jean-paul Lavignac, François Marouby et Robert Bach et de partager un repas amical préparé et servi au restaurant d’application du CFA les 13 Vents par les apprentis.

L’année 2008 a été affectée par une baisse de la consommation de viande en France comme dans la Communauté Européenne. Selon l’office de l’élevage, la baisse s’est établie en France à 2,1% soit 87,1 Kg contre 89 kg. Dans l’Europe des 27, la consommation a baissé en moyenne de 1,9% et la consommation individuelle toutes viandes confondues s’élève à 84,3 kg.

Contact : André Pradel 05 55 87 39 20

Jason Charmes, Meilleur apprenti du Limousin La finale régionale du Limousin du concours du meilleur apprenti boucher de France (MAF) a eu lieu en février dernier au CFA des Treize Vents à Tulle. Le jury a eu beaucoup de difficultés pour départager les concurrents au regard de la haute qualité de leur travail. C’est Jason Charmes apprenti chez René Penaud à Brive qui a remporté la palme

crédit photo : Echo du Centre

qui le qualifie pour la finale nationale de Vannes début avril. Il a obtenu une participation à un stage de perfectionnement de 4 jours à l’Ecole Supérieure des Métiers de la Viande.

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

UPA

ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES

15


T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

CMACC

Les Bouchers charcutiers

ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES

24h chez

Les retraités de l’artisanat

mon artisan boucher “24h chez mon artisan boucher”, c’est l’occasion pour tous les Français, quels que soient leur âge et leur profil, gourmands et gourmets, novices et initiés, de se glisser dans les coulisses de la boucherie artisanale et de découvrir toutes les ficelles du métier. Après le succès connu en 2007 et 2008, cette année marque la 3e édition de l’événement national. Les 5 et 6 juin 2009, plus d’un millier de bouchers iront à la rencontre du grand public et des jeunes en particulier avec enthousiasme et dynamisme !

Pour connaître le nom et l’adresse du boucher participant le plus proche de chez soi : www.boucherie-france.org

L’assemblée générale de la Fénara des 19 et 20 mars dernier a permis de renouveler le Conseil d’administration et d’aborder les principaux sujets sociaux : pouvoir d’achat des retraités de l’artisanat, dépendance, assurance complémentaire… Le Président François Marouby assistera à l’assemblée générale nationale à Angers les 14 et 15 mai prochains. Les sorties : • mardi 28 avril à Vigeois, sortie commerce artisanat (Unirp) avec un repas préparé par les bouchers retraités. Inscriptions auprès de Mme Pagnon 05 55 98 92 44 ou M. Pradel 05 55 87 39 20. • jeudi 28 mai : sortie à Montbazillac

• mardi 9 (ou 16) juin : sortie Unirp / Unirc sur le site des partages des eaux (canal du midi). • jeudi 24 septembre : réunion interdépartementale avec les adhérents de la Creuse et de la HauteVienne. Visite de Collonges la Rouge et du de Niel à Moulin Chauffour. A noter : • le journal de la Fénara paraîtra désormais 4 fois par an au lieu de 3. • un autocollant Fénara est disponible depuis le mois d’avril Contatcts : François Marouby, 05 55 27 77 05 ou Mme Pagnon 05 55 98 92 44

Les maîtres et artisans coiffeurs La Chambre de maîtres et artisans coiffeurs, afin de répondre aux exigences des coiffeurs chefs d’entreprise et salariés, vous propose les formations suivantes :

de nouvelles matières. Faire ressortir les « effets matières  » avec produits et tours de mains appropriés. Lundi 15 juin 2009.

• Collection chignons. Objectif : apprendre de nouvelles techniques de travail de la matière «  cheveu  » et les utiliser dans l’élaboration de coiffures attachées en chignons. Lundi 18 et mardi 19 mai 2009.

• Tableau de bord. Objectif : suivi et analyse des performances. Structurer le recueil et présenter des éléments nécessaires pour interpréter les chiffres et leur variation dans le temps. Lundi 25 mai 2009.

• Texture et coiffage. Objectif :. Savoir texturer, effiler, créer

Contatct : CMACC, 05 55 87 18 46

Formation sur les marchés publics et les marchés privés • Gestion administrative et financière des chantiers. Acquérir une méthode de travail rationnelle pour le suivi administratif et financier des chantiers de la consultation au paiement final du client. Les 14 et 15 avril 2009 à Brive • Les règles des marchés de travaux : marchés publics, marchés privés, soustraitance. Prévenir le contentieux dans les marchés de travaux en ayant une bonne connaissance de l’encadrement législatif et contractuel de ces marchés. Démarche qualité du suivi administratif et financier les 23 et 24 avril 2009 à Brive.

16

• Un jour en Entreprise. Mardi 31 mars dernier, les entrepreneurs et artisans du bâtiment ont consacré leur journée à des professeurs, conseillers d’orientation ou chefs d’établissements scolaires dans l’objectif de présenter la diversité des chantiers, l’univers de la construction, les potentialités de carrière et le métier de chef d’entreprise. • Bâtir avec l’environnement. Le groupe de travail qui suit l’actualité des économies d’énergie a organisé une manifestation autour de la campagne nationale de sensibilisation « Bâtir avec l’environnement » . Vendredi 13 mars dernier, au Musée Jacques Chirac à Sarran. des kits ont été distribués aux

adhérents : affiches, vignettes, liste des documents techniques disponibles, modèle de courrier pour les clients, présentation de la formation FEEBAT, aides fiscales et financières… • Formations FEEBAT. Module 1, les 11 et 12 mai 2009 à Tulle. Module 2, les 15 et 16 juin à Tulle. Module 3 : programmes complets à demander auprès des secrétariats à Tulle ou à Brive.

Contatcts : Fédération française du bâtiment BTP19, Tulle 05 55 21 55 16 ou Brive 05 55 18 06 45 www.btp19.ffbatiment.fr


PLUS CLAIR La DCT Pays de Brive fait évoluer son règlement intérieur en 2009 Impulsion, la démarche collective territorialisée du Pays de Brive, est un programme qui vise à soutenir les activités commerciales, artisanales et de services situées sur la Communauté d’Agglomération de Brive (hors commune de Brive) et les Communautés de Communes Vézère-Causse et Portes du Causse (soit 23 communes).

Opérationnel depuis 2008, son programme a permis la mise en œuvre d’actions collectives (animations commerciales, soutien aux foires et marchés…) et l’octroi de subventions individuelles pour soutenir l’investissement des entreprises. En 2009, les actions collectives sont reconduites et élargies (mise en place d’un portail internet à destination des commerçants et artisans, organisation de rencontres professionnelles autour des produits du terroir,…). Les aides individuelles ont également évolué, le Pays de Brive et ses partenaires ayant décidé d’élargir les critères d’éligibilité pour soutenir un plus grand nombre d’entreprises dans leurs projets d’investissement. Désormais, 2 aides seront proposées aux entreprises du Pays de Brive :

w Une aide à l’investissement matériel (hors commune de Malemort) pour la création, la reprise ou la modernisation des entreprises (outil de production, construction de bâtiments, aménagements intérieurs, mobilier à vocation commerciale). Taux d’intervention de 20 à 30 % soumis à des conditions d’éligibilité en fonction de l’activité exercée. Taux applicable au montant HT global de l’investissement, compris entre 1 500 € et 25 000 €. w Une aide à l’investissement informatique micro-ordinateur, imprimante, scanner, logiciels ou création de site internet. Taux d’intervention de 30 % soumis à des conditions d’éligibilité en fonction de l’activité exercée. Taux applicable au montant HT global de l’investissement, compris entre 1 300 € et 5 000 €. Seules les dépenses engagées postérieurement au montage de votre dossier seront prises en comptes dans le calcul de la subvention. Contact : Jean-Patrick Landreau, 05 55 18 05 53, jplandreau@brive.cci.fr

Artisans

de la Communauté de communes du Doustre et du Plateau des étangs Communes de Champagnac la Prune, Clergoux, Gros Chastang, Gumont, La Roche Canillac, SaintPardoux la Croisille Le Contrat départemental de développement local en vigueur sur votre territoire peut vous permettre de bénéficier d'un soutien aux investissements matériels (10 % pour une dépense comprise entre 5 000 € et 28 000 €) et/ou d'une aide à la rénovation des façades et des aménagements intérieurs des commerces (20 % pour une dépense comprise entre 5 000 et 10 000 €). Contact : Communauté de Communes, 05 55 29 12 46

Pays de Haute Corrèze : nouvelles subventions pour les entreprises La Démarche Collective Territorialisée (DCT) du Pays de Haute-Corrèze démarre sa deuxième année de fonctionnement avec un nouveau règlement : les entreprises bénéficiaires des aides sont plus nombreuses et les investissements subventionnables plus larges. Les bénéficiaires Les aides de la DCT sont maintenant étendues à toutes les entreprises artisanales, commerciales et de services, qu’elles soient ou non en zone d’activité, en pleine ville ou en campagne. Cependant, pour bénéficier des subventions de la DCT du Pays de Haute-Corrèze, l’entreprise doit être implantée sur les territoires de la Communauté de Communes des Gorges de la Haute-Dordogne et du Plateau Bortois ou sur les communes d’Ussel, Mestes, Valiergues, St-Exupéry les Roches, Palisse, Soursac, Sarroux et Roche le Peyroux.

Les subventions Jusqu’à présent, seuls les travaux de rénovation intérieure ou extérieure des locaux d’activités étaient éligibles aux aides. Désormais, les artisans peuvent également, sous conditions, obtenir des subventions pour des investissements de matériels de production. Une dizaine d’entreprises a déjà pu bénéficier d’un soutien financier pour leur projet de création, développement ou transmission. Avec l’ouverture du règlement, un plus grand nombre d’entreprises devrait pouvoir profiter de ces subventions. Par ailleurs, la DCT met en place plusieurs actions collectives : des heures de conseils

personnalisées, une étude d’image individualisée, une charte d’enseigne et de façade sur la ville d’Ussel, la création de points relais livraisons, un soutien à l’association des commerçants et artisans d’Ussel… Contact : Hortense Serré, 05 55 46 78 31, dctpaysdehautecorreze@orange.fr www.pays-haute-correze.fr

T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

Cette démarche portée par la CAB pour le compte du Pays bénéficie du soutien technique de la Chambre de métiers et de l’artisanat. Elle est financée en partenariat par les groupements de communes précités, l’Etat, la Région, le Conseil Général et la CCI de Brive.

17


FICHE TECHNIQUE

Faire de votre banquier un véritable partenaire ! Aujourd'hui, les trésoreries souffrent et la période économique que nous traversons fait prendre conscience du rôle primordial du banquier dans la vie de l'entreprise. Vous attendez beaucoup de ce dernier et parfois trop. Par exemple, vous êtes à découvert, vous établissez quand même un nouveau chèque en vous disant qu'il sera bien temps de trouver une solution quand votre banquier appelera. Raisonner ainsi est très dangereux pour votre entreprise et créé un climat malsain dans les relations avec ce partenaire dont vous forcez la main et qui, en conséquence, peut ne plus vous suivre. Deux mots clés peuvent en faire un véritable partenaire : l'anticipation et la transparence

Pour être réactif et répondre à votre besoin, votre banquier attend, lui aussi, des informations pour mieux vous connaître. Il est judicieux de lui remettre, dès la création de votre entreprise ou dès maintenant, si vous ne l'avez jamais fait, un petit dossier vous concernant :

Qui êtes-vous n votre profil personnel : identité, situation familiale, régime matrimonial, enfants à charge, patrimoine personnel, épargne, prêts en cours.... n votre profil professionnel : formation, diplômes, expérience, employeurs précédents.... n vos motivations par rapport à votre entreprise : contact, gestion, technicité

Que faites-vous

Comment le faites-vous ?

n date de début d'activité n conditions de démarrage : reprise, gérance, franchise, bail, création, emplacement, etc... T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

n régime fiscal de l'entreprise n régime juridique de l'entreprise n résumé de l'activité de l'entreprise

Si vous avez un projet : étoffez votre dossier en répondant aux questions suivantes : n que voulez-vous faire ?

n fournir les éléments chiffrés antérieurs : bilans, comptes de résultat, soldes intermédiaires de gestion, rapport de gestion… Si vous êtes dispensé de bilan du fait de votre régime fiscal, signalez-le à votre banquier et donnez lui vos comptes de résultat. n détaillez les postes "fournisseurs" et "clients". n si vous avez un projet, rajoutez un compte de résultat prévisionnel sur 3 ans et justifiez les subventions, les prêts demandés…

n comment ? n avec qui ? n où ? n pourquoi ? n quelles sont vos forces et vos faiblesses ? n quels sont vos concurrents, vos fournisseurs, vos clients, vos stocks, vos produits ?…

En résumé, il est indispensable de communiquer : dire ce que l'on fait et faire ce que l'on dit pour établir une confiance réciproque et un respect réciproque des engagements. Votre dossier bancaire mis à jour régulièrement, c'est : • une réponse à un problème de trésorerie en 24 h • un prêt d'entreprise en 48 h • un versement suite au prêt en 72 h..... Un chef d'entreprise n'est jamais aussi fort que lorsqu'il est entouré et conseillé. Plus d'infos... votre banquier, votre comptable, votre Chambre de Métiers.

18 Social - Fiscal - Juridique - Gestion - Social - Fiscal - Juridique - Gestion - Social - Fiscal - Juridique - Gestion - Socia


BRIC A BRAC

WEB

6 nouvelles Randos Ă gagner

medici.tv

>> Centre de loisirs Alystar

Jouez et gagnez 6 randonnĂŠes dâ&#x20AC;&#x2122;une heure* avec le centre de loisirs Alystar. SituĂŠ Ă Lanteuil, Ă  15 mn de Brive, dans un parc de 25 hectares, le centre est ouvert aux entreprises et aux particuliers. Il propose des randonnĂŠes en SSV Rangers 4x4, en quad, des mini-motos pour les 7-12 ans et un parc de paintball. Sur place, vous dĂŠcouvrirez une salle de sĂŠminaire pour les entreprises entièrement ĂŠquipĂŠe wifiâ&#x20AC;Ś, le restaurant ÂŤ Chez Maria Âť (banquets, mariages, anniversaires, baptĂŞmes) et deux chalets dâ&#x20AC;&#x2122;hĂŠbergement de 6 et 8 places. Contact : 06 20 55 43 06 Ce site, unique en son genre, permet aux internautes fĂŠrus de musique classique de visionner en ligne les concerts mais ĂŠgalement de tĂŠlĂŠcharger les grands ĂŠvènements musicaux, reprĂŠsentations et opĂŠras. Les amateurs de musique classique pourront ainsi retrouver tout au long de l'annĂŠe de grands concerts mais ĂŠgalement des interviews et des reportages sur l'actualitĂŠ de ce domaine.

kiva.org Pour participer, il vous suffit de rĂŠpondre correctement Ă ces 3 questions : 1 OĂš se situe le Centre de loisirs Alystar ? o Lanteuil

oObjat

oToulouse

2 Quelle est lâ&#x20AC;&#x2122;activitĂŠ destinĂŠe aux enfants ? oĂŠquitation

omini-moto

3 Quelles sont les activitĂŠs destinĂŠes aux adultes ? oquad otir Ă l'arc okayak oSSV Ranger * 2 randos quad, 2 randos SSV et 2 stages mini-moto. Les 6 premières personnes ayant retournĂŠ par voie postale les rĂŠponses exactes accompagnĂŠes de leurs coordonnĂŠes complètes (profession, adresse, tĂŠlĂŠphone) seront considĂŠrĂŠes comme ayant gagnĂŠ le jeu. En cas d'exaequo, un tirage au sort sera organisĂŠ. Jeu valable jusquâ&#x20AC;&#x2122;au 15/05/09 Ă  retourner Ă  : Chambre de MĂŠtiers et de lâ&#x20AC;&#x2122;Artisanat de la Corrèze, Jeu Trait dâ&#x20AC;&#x2122;Union. 8, av. AlsaceLorraine, BP 72, 19002 Tulle Cedex.

Bon stage !

FĂŠlicitations aux gagnants de notre jeu 219 : JP Meynard, Restaurant Le Petit Paris, St Hilaire Peyroux ; Daniel Lacoste, Corrèze caravane Ă Malemort ; Alain Martin, artisan taxi Ă  Albussac ; Gilles Clauzel, artisan couvreur Ă  Ladignac sur Rondelle ; Jose Carlos, artisan carreleur Ă  Malemort ; Charly Leymarie, artisan menuisier charpentier Ă  Albussac. Ils ont gagnĂŠ chacun une rando dâ&#x20AC;&#x2122;une heure avec le centre Alystar ! Bonne randonnĂŠe Ă  eux !

Kiva est un projet humanitaire qui vaut vraiment le dĂŠtour. Kiva est un organisme Ă but non-lucratif dont le but est de faciliter le financement de projets permettant de rĂŠduire la pauvretĂŠ dans le monde. Les prĂŞts qui sont accordĂŠs sont des microcrĂŠdits, câ&#x20AC;&#x2122;est Ă  dire des â&#x20AC;&#x153;prĂŞts de faible montant Ă  des entrepreneurs ou des artisans qui ne peuvent accĂŠder aux prĂŞts bancaires classiquesâ&#x20AC;?.

Comme des chefs : des ateliers de cuisine pour tous ! Dans le cadre dâ&#x20AC;&#x2122;une collaboration originale, les Chefs des Logis de la Corrèze et du Centre de formation les 13 Vents proposent au grand public de dĂŠcouvrir la cuisine autour de plats croustillants. Au menu : partage, plaisir et enseignement pour des recettes Ă reproduire facilement chez soi. Pendant près de 2h30, les chefs livrent

leurs trucs et astuces pour cuisiner les produits de la pĂŞche, le cochon ou encore les tapas dans les cuisines professionnelles du CFA les 13 vents Ă Tulle. Dans une ambiance conviviale, chaque participant sera invitĂŠ Ă  prĂŠparer un plat avec les conseils des chefs et pourra dĂŠguster sa rĂŠalisation en fin de sĂŠance.

Plus dâ&#x20AC;&#x2122;infos sur notre blog : www.cfa13vents.com/commedeschefs Reservations : 05 55 21 55 12 ou cfa13vents.com

T R A I T â&#x20AC;&#x2C6; D â&#x20AC;&#x2122; U N I O N - L e M a g a z i n e d e â&#x20AC;&#x2C6; l â&#x20AC;&#x2122; A r t i s a n a t C o r r ĂŠ z i e n - Av r i l 2 0 0 9

ojonglage

19


ENTRE NOUS Question des lecteurs :

artisanat@cma-correze.fr Les échantillons…

Des commerciaux me fournissent des échantillons de produits pour les distribuer à mes clientes. Puis-je remettre également à mes clientes, gratuitement et pour essai, un produit que j'ai moi-même acheté ? Laurence, coiffeuse et esthéticienne en Haute Corrèze

Apprentissage

Un échantillon, même acheté à un fournisseur ne remet pas en cause sa déductiblité ni la récupération de la TVA quelle que soit la valeur de cet échantillon. Mais, pour cela il doit répondre obligatoirement à des critères : une très petite quantité, un conditionnement différent de celui des produits commercialisés et la mention "vente interdite". La remise d'un article à titre gratuit qui ne correspond pas à cette définition entraîne l'imposition d'une livraison à soi-même et est considéré comme un cadeau à la clientèle. Toutefois, si sa valeur unitaire est inférieure à 60 €, le droit à déduction de la TVA reste acquis.

Emploi

>> Offres Photographe portraitiste, propose de former un apprenti au métier de la photographie sur le secteur de Seilhac. Permis de conduire souhaité. REF D483 Entreprise de serrurerie, métallerie sur Chamboulive recherche apprenti pour être formé au métier de métallier en vue d'une reprise de l'entreprise. REF D474

>> Demandes JH 19 ans, après BEP vente, et suite à stages en fleuristerie, souhaite s'orienter sur un CAP fleuriste et recherche activement entreprise sur bassin de Brive – Objat. REF A494 JF 15 ans, actuellement en classe 3ème, recherche maître d'apprentissage pour préparer CAP coiffure sur Brive et alentours. REF A491 JH 25 ans, titulaire des CAP tailleur de pierre et carreleur mosaïste, après 5 ans dans l'armée souhaite se reconvertir dans les métiers de la bijouterie. Recherche entreprise en Corrèze ou en France pour préparer un CAP bijoutier. REF A486 JH 16 ans recherche entreprise sur secteur Donzenac Brive pour préparer un CAP carrossier. REF A493 T R A I T   D ’ U N I O N - L e M a g a z i n e d e   l ’ A r t i s a n a t C o r r é z i e n - Av r i l 2 0 0 9

JH 20 ans, ayant manqué de peu son CAP cuisinier en 2006, après diverses missions en intérim, souhaite trouver une entreprise sur Brive et alentours pour repasser son diplôme en apprentissage. REF A491 JH 17 ans, après un BEP commercial souhaite s'orienter vers un CAP installateur thermique et recherche entreprise sur secteur Brive et alentours. REF A485 JH 18 ans, après différents stages en menuiserie, maçonnerie et couverture, suivis de plusieures missions d'intérim, recherche apprentissage en couverture. Mobile sur la Corrèze. REF A484

>> Petites annonces AV salon de coiffure mixte en Basse Corrèze. Locaux 50 m2 à louer 600€ / mois, possibilité d'agrandissement. CA 44 K€, bel emplacement avec parking, 1 salariée. Prix du fonds : 32.000 € à débattre, possibilité de vendre le pas de porte. n Tél. : 05 55 29 95 87 AV Mercedes Sprinter 311 année 2006, 52MK, garantie 6 mois, TBE, révisé chez Mercedes, galerie, attelage, équipé et aménagé. Prix 18700 € en dessous de l'argus. n Contact : 05 55 21 43 28 ou 06 85 60 43 69

Contact Obtenez le détail des annonces en précisant la référence auprès de Céline Lachassagne, Centre d’Aide à la Décision de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Tél : 05 55 29 95 95, celine.lachassagne@cma-correze.fr Découvrez toutes les offres d’emploi et de formation mises à jour en temps réel sur internet : www.trait-union.info

20

>> Offres Pâtisserie de 5 salariés sur Naves recherche salarié titulaire du CAP de préférence ou avec expérience. REF E261

>> Demandes • Vous êtes débordé ? 28 ans d'expérience ferait 5, 10 ou 15 heures par semaine de comptabilité ou secrétariat. Césu ou Urssaf. Tél. : 05 55 85 87 01 ou 06 18 98 38 99 • JF 20 ans, titulaire d'un Brevet Professionnel en Coiffure, recherche emploi salarié sur Tulle, Egletons. REF A488 • F 50 ans, avec 30 ans d'expérience recherche emploi de comptabilité sur Brive et alentours. REF A495 • F 25 ans d'expérience recherche emploi de secrétariat comptable, administratif ou direction, assistante commerciale… Tel : 06 70 57 75 35


Trait d'union n°220  

Magazine de l'artisanat en Corrèze

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you