Issuu on Google+

Le mensuel des étudiants de l’école secondaire De Rochebelle ANNÉE IV, VOLUME 1

DE ROCHEBELLE LE DÎNER DE LA RENTRÉE

Journée magnifique Page 3

VIE ÉTUDIANTE MEMBRES DU CONSEIL

Recherchons intéressés! Page 3

L’ACCROCHEUR POUR LES LECTEURS

Bonjour là, bonjour Page 2

ÉDITORIAL Made in China Page 6

SCIENCE ONDES RADIO

Saturation du spectre hertzien Page 7

SEPTEMBRE 2012


2 ___

A

L’

CCROCHEur

_______________

L'ACCROCHEUR, SEPTEMBRE 2012

Pour les lecteurs

Bonjour là, bonjour Chloé Guilbert-Savary

Tup tup tup, cours de maths à la 3e… Aille! Mon petit orteil! Tup tup… Merde, où ai-je caché mon agenda? Attendez une minute. Eh oh! Tu fais quoi toi là? Ah ben, bonjour là! Bonjour lecteur!

Oui. Bonjour. Bienvenue dans notre univers d’AccROCHEur. Expressif comme univers. Interpellant même. Affriolant. Un petit univers animé joyeusement par une équipe de journalistes amateurs pour l’instant. Un univers qui est prêt également à en accueillir plein d’autres, si seulement vous êtes intéressés à nous dédier un peu de votre temps. Quelques lignes gribouillées ici et là, une fois de temps en temps, sur un sujet qui vous plaît bien, c’est pas si pire, non? Alors, passez voir Denis Drouin au PGV. Je vais tout de suite me contenir de cette publicité non-publicisée et sauter dans le vif du sujet. Bonne déduction lecteur. Mon article ne se contentera pas d’être d’agrestes et succincts palabres insipides agglutinés en un simulacre de rédaction. Non, non et non. C’est mal me connaître ça. Il portera sur l’implication. Ouh. Rangez-moi ces regards perçants. L’implication il y en a pour tout le monde. Parce que nous sommes toutes sortes de gens.

Donc, je disais. La liste d’activités est déjà longue. Les comités passent par l’environnement, l’humanisme, la santé, l’écriture et les sports. Et vous trouvez encore ça insuffisant? Oh, et végéter ne fait malheureusement pas partie de la liste. Vous verrez, l’implication, c’est tout qu’un carburant. C’est une façon de se découvrir, en forces et en faiblesses; une façon d’apprendre, coordination, fiabilité, travail d’équipe; une façon de s’accomplir, réaliser des projets, sensibiliser les gens; c’est une façon de rencontrer des amis; une façon de se sentir valorisé. Bref, donnez vie à l’école. Elle grouille déjà mais vous verrez, elle est tellement remplie de potentiel. Laissez-moi aussi vous rassurer, s’engager est aussi synonyme de bonne gestion d’horaire. Il y a tellement à gagner. Tellement, tellement. Ça s’applique aussi à vous autres les finissants, sortez de votre routine morose des 4 dernières années. Démarquez-vous, accomplissez-vous à 110%. C’est votre dernière année. Ça signifie

l’année ultime des 4500 heures que nous avions à subir à De Rochebelle. Ça signifie l’aboutissement des pelletées de travaux, des crises sentimentales, de la puberté et des cases laides et rouillées. Ça signifie aussi un au revoir aux profs qu’on a aimés, et à ceux qui ont causé nos rages de dents. Ça signifie beaucoup. Presque autant qu’un diplôme. Vous y êtes, à cheval entre pauvre statistique ou finissant. Allez-y. Un futur vous attend. Enfin, respectez les gens. Les moutons ne seront jamais à la tête du monde.

Oh, et pardonnez-moi. Ne vous inquiétez pas : la couleur de sort pas toujours ne mes articles. Plusieurs facteurs sont en jeu.


___________

L'ACCROCHEUR, SEPTEMBRE 2012

D

E ROCHEBELLE ___ 3

Dîner de la rentrée

Journée magnifique Marie Lebossé-Gautron

De délicieux hot dogs, un combat acharné de RochePapier-Ciseaux, Rocky, de la musique à fond…. Eh oui. Voici le dîner de la rentrée qui vient de se produire.

Sous

le beau soleil du 6

septembre, comme chaque année, des activités ont été montées par des élèves et des professeurs bénévoles pendant les premières périodes de la journée et démontées en après-midi. Au prix minus de 3$ pour deux hot dogs, un fromage et un jus en boîte, la fête pouvait commencer. Au menu, entre autres, un tournoi de Roche-Papier-Ciseaux avec élèves, professeurs et mascotte.

La gagnante est Justine GalipeauPaquet qui a gagné deux billets pour le Rouge et Or le 9 septembre. Elle a disputé la finale avec nulle autre que la mascotte de Rochebelle : Rocky. Le bilan est de 2000 hot dogs vendus. Pourtant, quelques élèves n’étaient pas satisfaits. «On voudrait moins de files.», «Plus de sortes de saucisses.», «Plus de genres de musique». Mais les commentaires ne sont pas tous négatifs. «Tout était santé!», «Le terrain était très propre à la fin.»,

«Mon prof a passé proche de gagner!». Du coup, cette journée était magnifique. «La finale surtout!» ajoute un élève. Effectivement, à 13h, il ne restait que les meilleurs qui dansaient sur la musique. J’ai nommé : les élèves de l’adaptation scolaire. Merci à tous les bénévoles, les professeurs et les élèves pour cette magnifique journée!

Membres du Conseil Étudiant

Recherchons intéressés

Olé

Olé,

tous

les

gens

intéressés à faire partie du Conseil étudiant cette année doivent immédiatement contacter Denis Drouin pour obtenir les renseignements nécessaires! Chaque niveau doit être représenté au Conseil étudiant par un élève de la formation générale et l’autre du programme international. De plus, une équipe

présidentielle composée de 3 personnes se charge de coordonner les réunions. Le Conseil étudiant est présent un peu partout dans l’école et c’est lui qui se charge d’organiser les fêtes, les journées de sensibilisation, les semaines thématiques et bien d’autres. Les candidatures doivent être entrées pour le 14 septembre et la campagne électorale débutera dès

le 17 septembre! Ouvrez bien grand vos oreilles pour être à l’affût de toutes les nouvelles!


4 ___

D

E ROCHEBELLE _________________

L'ACCROCHEUR, SEPTEMBRE 2012

Journée de la prévention du suicide

Soleil Chloé Guilbert-Savary

Je souhaitais simplement vous partager un extrait d’un texte fort simple mais à caractère réflexif, rédigé par un ami, Félix Gingras-Genest. Voilà. Merci à vous tous. Passez une très belle journée. «Et tout le monde, ce qui est intéressant, c’est que c’est… tout le monde! Même pas besoin d’avoir rapport avec la prévention du suicide pour en faire : être un ou une modèle, éveiller des passions, avoir une personnalité qui est bonne à côtoyer, et cetera. Toutes ces personnes qui vous apportent toutes ces petites ou grandes choses qui vous font plaisir et vous amènent une dose de bonheur sont des éléments essentiels à votre appréciation de la vie. Un chauffeur de bus particulièrement enjoué dans son « Bonjour! » matinal, une passante qui me fait la remarque que c’est une belle journée, cet ami Facebook qui

publie des choses qui me rejoignent tant, ma mère qui me fait mon plat préféré, ma sœur et son copain qui sortent de nulle part un dimanche matin pour une bataille de fusils à eau, mes collègues qui partagent avec moi la fierté d’une réussite, l’inconnu un peu rigolo qui m’a arrêté dans la rue pour me raconter ce qui s’était passé de fantastique la veille dans St-Roch, cette ancienne enseignante qui me réécrit après des années pour prendre des nouvelles et me rappeler de bons souvenirs, cette boulangère l’été dernier qui me glissait une chocolatine de plus en me faisant un clin d’œil, cet employé de mon association étudiante qui est si intéressant à écouter, ces jeunes et

adultes qui nous inspirent simplement en étant ce qu’ils sont et en faisant ce qu’ils font… des choses banales, oui, mais essentielles à être satisfait des journées qui passent. Des personnes à remercier, sans aucun doute, mais leur offrir une carte postale de la prévention du suicide serait… euh… étrange? Ma prescription : rendez-leur la pareille, soyez ce chauffeur, cette passante, ces collègues, cet inconnu, cette sœur, cette boulangère… et pour remercier la vie des quelques rayons que vous recevez, veillez à ce que le soleil brille pour tout le monde! » - Félix Gingras-Genest

Bienvenue aux nouveaux! Camille Rivard Aux élèves de première secondaire: bienvenue à De Rochebelle! Ne vous énervez pas trop, ce n'est pas si difficile que ça. Je sais que l'école est immense, mais après quelques semaines (qui passeront très vite), vous serez habitués. Je vous encourage fortement à vous impliquer le plus possible. Comités,

activités du midi, équipes de sport... Rochebelle vous offre plusieurs possibilités toutes plus intéressantes les unes que les autres ! Aux nouveaux élèves des autres niveaux: bienvenue à notre école! Je suis convaincue que vous allez y trouver quelque chose qui vous plaît réellement. Que ce soit dans vos

cours, sur l'heure du midi ou après l'école, il y a toujours plusieurs activités trippantes! Ouvrez l'œil! En conclusion, j'espère que vous allez profiter de cette belle année à Rochebelle et que vous vous y plairez autant que moi. L'équipe du journal vous souhaite de passer une bonne année scolaire!!!


L'ACCROCHEUR, SEPTEMBRE 2012

_______________

É

ditorial ____ 5

Les élections

Ark, je vais regarder regarder un film à la place Marie-Pierre Rancourt

C’est une affaire de vieux ça,

«

la politique. Sérieux, ça ne me concerne pas» «Ouin man, moi j’aime bien mieux jouer à COD57… L’as-tu acheté au juste?» Oui, vous me direz que certains se préoccupent de la politique, quelques-uns ont même menacé de déménager, prétextant que personne n’aimait Pauline. Elle a été élue, non? «Oui, mais pas par beaucoup.» Merci, tu réponds à ma question. J’ai passé la soirée des élections les yeux rivés sur mon écran d‘ordinateur pour être certaine de ne manquer aucun «scoop». Vous auriez dû, vous aussi. Vous auriez dû parce que que vous le vouliez ou non, que vous aimiez ça ou non, le centre de la vie est politique. L’école à laquelle tu vas est publique, donc gérée en partie par le gouvernement, un pourcentage du prix que tu paies le sac de chips que tu viens d’acheter au dépanneur s’en va directement au gouvernement, l’asphalte de ta rue a été faite grâce aux (ou à cause des, c’est selon) énormes subventions

données aux compagnies de construction par le gouvernement, etc. Ça te concerne parce que plusieurs décisions gouvernementales nous touchent directement, nous, les jeunes. La hausse des frais de scolarité en est bon un exemple. Les programmes sociaux, les hausses continuelles des taxes, ça touche tout le monde. Ne pas avoir encore le droit de voter ne nous empêche en aucun cas de nous faire une opinion. J’ai été surprise en allant sur Facebook durant la soirée de voir une dizaine d’amis écrire des statuts utiles, réfléchis et surtout fondés sur des faits, des valeurs, bref, sur n’importe quoi d’autre que de vulgaires impressions. Les autres? Ils pleurnichaient que leur fil d’actualité était bourré d’actualités, justement. Une fois aux quatre ans – bon d’accord, je vous l’accorde, les prochaines élections seront assurément d’ici bien moins de quatre ans, gouvernement minoritaire, opposition majoritaire, bla bla – une fois aux quatre ans, disais-je donc, votre fil de nouvelles Facebook n’est plus qu’un ramassis d’opinions, de faits et de chialage politique. Pauvre de vous. Le plus épouvantable dans tout ça, c’est la raison pour laquelle vous vous en foutez. Votre refus de vous intéresser à la politique est indéniablement guidé par ce je-m’en-foutisme contagieux qui se propage à une

vitesse folle à cet âge où le conformisme vous gouverne. «Mon meilleur ami s’en fout, moi aussi alors. »

PHOTO PAUL CHIASSON, LA PRESSE CANADIENNE

«On le sait qu’il y a eu un attentat, revenez-en». Revenez-en? Vraiment? C’est la toute première fois de l’histoire du Québec qu’il y a un attentat visant directement un ou une première ministre. Je comprends que certains soient de droite. Je comprends que d’autres soient de gauche. Je comprends que certains soient souverainistes, que d’autres soient fédéralistes. Mais rien au monde ne peut justifier les agissements du tueur, ni ceux des gens qui banalisent cet attentat ou qui s’en foutent, tout simplement. Encore aujourd’hui, le Québec est sous le choc, le Québec est en deuil. Mon drapeau est en berne, le vôtre devrait l’être aussi.


6 ____

É

DITORIAL ___________________

L'ACCROCHEUR, SEPTEMBRE 2012

Mode

Made in China Marie-Pierre Rancourt

Après les couleurs fluorescentes et le style disco que nous avons revécus il y a environ 5 ans, la période ultra-fleurie qui est en train de se terminer et c’est la mode hippie qui s’installe. Ce qui est dommage, c’est que seule la mode s’installe, pas la mentalité. Les gens s’achètent des chandails en «tie dye» faits en Chine, paient une fortune pour des bracelets brésiliens exportés des États-Unis ou de n’importe où ailleurs et s’achètent des sacs de couleurs flamboyantes probablement faits en Thaïlande ou en Chine, comme toujours. Les hippies Être hippie, c’est un mode de vie. C’est s’acheter un gilet blanc à 2 dollars dans une friperie et de la peinture à tissu dans un magasin d’arts visuels. Être hippie c’est consommer local, aller au marché s’acheter des légumes ou encore mieux : aller acheter directement au producteur. Le mouvement hippie entamé dans les années 60 rejetait la société de consommation, il refusait de se soumettre au mode de vie habituel. Les hippies contestaient le matérialisme et le conformisme.

Consommation En 2012, on consomme plus que jamais. On veut des écrans plasma, des écouteurs à 290 dollars et un Blackberry. On en veut parce que tout le monde en a, parce que la télévision nous dit qu’un IPod de la troisième génération ne répond plus aux critères de sélection de base de plusieurs jeunes. On en veut parce qu’on aime donc ça, être dans le coup, être pareils. Vous n’êtes pas tannés de vous faire dire que l’économie locale va mal? Pas facile de la faire rouler quand tout ce qu’on achète a été exporté de n’importe où dans le monde. Très peu de gens, en magasinant, vont refuser d’acheter un produit de consommation parce qu’il a été fabriqué dans un pays où l’exploitation humaine est la norme. «C’est trop beau, il faut que je l’achète!»

On voit une belle tuque en laine dans un magasin et on se dit : «Oh! C’est seulement 30 dollars! Pas cher pour quelque chose qui a été fait à la main.» Laissez-moi rire. Si vous l’aviez confectionné vous-même ou si vous aviez demandé à un proche de la faire, cette tuque vous aurait couté une dizaine de dollars en comptant l’achat d’une pelote de laine et l’emprunt d’un crochet à tricoter à votre grand-mère. Tant qu’à suivre la mode, suivezla au complet. Essayez de nouvelles choses, ouvrez-vous aux différentes mentalités. Ce n’est pas parce que vous êtes conformistes que vous devez être identiques. Démarquez-vous!


L'ACCROCHEUR, SEPTEMBRE 2012

________________

S

cience ______ 7

Ondes radio

Saturation du spectre hertzien Félix Guilbert-Savary

Les ondes radio sont nécessaires au fonctionnement des satellites, des cellulaires, des radios. Or, ce spectre des ondes a atteint ses limites.

La ressource qui est indispensable, et de loin, au bon fonctionnement des télécommunications de notre société technologique d'aujourd'hui : les ondes électromagnétiques. Cette chose si précieuse de nos jours permet à notre cellulaire de fonctionner partout, au GPS de nous localiser, à notre radio de jouer dans l'automobile. Le spectre hertzien semble inépuisable, mais il sature. C'est à dire qu'il n'y a plus de place sur la plage d'opération utilisable. Ce spectre est pourtant presque infini, mais il n'y a qu'une infime partie qui est employable pour transmettre des informations.

Donc, je disais que cette plage d'opération est de 3 khz (kilohertz) à 300 ghz (300 000 000 khz). Elle semble impressionnante, mais avec toute la technologie sans fil que nous avons sur terre et dans l'espace (je pense ici au satellite), nous arrivons à utiliser l'ensemble de la plage d'opération des ondes électromagnétiques. La multiplication des appareils sans fil comme le cellulaire cause aussi problème. De plus en plus de personnes possèdent des téléphones sans fil, mais la plage d'opération ne s'agrandit pas ! Il y a quatre solutions possibles, mais aucune décisive.

fréquences. L'obstacle majeur est de garder une portée suffisante car elle décroît avec le carré de la fréquence.

Avant de poursuivre, nous allons faire un rafraichissement de mémoire. Dans la vie courante, vous voyez en couleur. Les couleurs sont une fréquence visible faisant partie du spectre hertzien. Il y a aussi l'infrarouge, l'ultraviolet et une autre partie servant à la radio. C'est de cette partie que nous traitons. Pour avoir une idée de grandeur, un hertz, c'est une pulsation par seconde. Un khz (kilohertz), c'est 1000 hertz, donc 1000 pulsations par seconde et ainsi de suite par bond de x1000, hertz, kilohertz, mégahertz, gigahertz.

Les solutions

Envoyer plusieurs signaux sur la même fréquence. L'idée, utiliser le moment angulaire orbital, une rotation de l'onde électromagnétique sur son axe, pour encoder plusieurs signaux sur la même fréquence sans qu'ils se parasitent. L'obstacle, le moment angulaire orbital varie en cas de réflexion du signal. Ce type d'encodage est aussi très sensible au bruit électromagnétique (toujours présent sur terre).

Partager les bandes radio. L'idée consiste à autoriser les services mobiles à se connecter opportunément sur des fréquences sous-utilisées. L'obstacle, les cellulaires auraient besoin de capacité de calcul et de stockage importantes+. Il faudrait aussi changer la politique mondiale d'attribution du spectre électromagnétique et présente un risque de piratage entre les services utilisant la même fréquence. Monter en fréquence. L'idée est de permettre aux services mobiles de monter au-dessus de la limite des 5 ghz, pour décongestionner les basses

Multiplier les antennes. Cette technique consiste à utiliser plusieurs antennes en émission et en réception. La difficulté est que pour intégrer plusieurs antennes dans un téléphone portable, il faut les distancer de 15 cm pour un signal de 2 ghz. La distance est fonction de la fréquence. Cette technologie est déjà implantée pour les téléphones intelligents utilisant le 4G.


Mots du mois

Jeux

Ardélion : homme gênant par son empressement maladroit Enquiquinant: qui agace

Faits inusités La colle sur les enveloppes israéliennes est kasher. Vous passez 6 mois de votre vie assis devant un feu de circulation qui est rouge. La probabilité de mourir en tombant de son lit est de 1 sur 2 millions. Les raisins explosent lorsqu’ils sont chauffés dans le micro-ondes. Votre pouce a la même longueur que votre nez. Les oreilles sont la seule partie de votre corps à grandir tout au long de votre vie. Une étoile de mer n’a pas de cerveau. Au Royaume-Uni, il est légal de tuer un Écossais dans la ville de York s’il porte un arc et des flèches. Le diamètre du soleil diminue d’un mètre par heure.

JOURNALISTES

Dans hode Island, à Providence, vendre une brosse à dents et du dentifrice à un client le dimanche est illégal.

MARIE LEBOSSÉ-GAUTRON FÉLIX GUILBERT-SAVARY MARIE-PIERRE RANCOURT CHLOÉ GUILBERT-SAVARY CAMILLE RIVARD

2% des coiffeurs américains ont été poursuivis pour avoir raté une coupe de cheveux. 25 % des os humains se trouvent dans vos pieds. Un adolescent sur 100 arrive à siffler correctement. En France, s’embrasser sur des rails est interdit.

ÉQUIPE DE PRODUCTION Chloé Guilbert-SAVARY, RÉDACTRICE EN CHEF Chloé Guilbert-Savary, infographie


L'AccROCHEur Septembre 2012