Page 1

Mensuel municipal - mars 2012 - n°317

www.ville-chilly-mazarin.fr

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 1

Inclus dans ce numéro : le programme cinéma NATEVA_CHILLY MAG2.indd 1

16/02/12 19:45


Sommaire

Édito

La photo du mois p. 3

Arrêt sur images p4 Vie Locale

p. 6

Vie économique

p. 9

Travaux

dossier

p. 10

p. 11

L’action sociale au quotidien

Rendez-vous

p. 17

Sports

p. 22

Développement durable p. 24 Vie associative

p. 27

Vidéo-protection

p. 28

Au Conseil

p. 29

Tribune d’expression

p. 30

Coups de cœur de la médiathèque

p. 31

Bloc-notes

p. 31

Fruit d’une semaine intensive de répétitions, les orchestres des Conservatoires de Chilly-Mazarin et de Longjumeau ont interprété le 12 février dernier « L’Arlésienne » de Bizet et la bande originale du film « Danse avec les loups » de John Barry devant une foule venue nombreuse à l’Église Notre-Dame du Concile. Élèves et professeurs, ont joué d’une même voix, rendant aux morceaux leur puissance méritée. Le public s’est montré enchanté, car rares sont les occasions de pouvoir apprécier la puissance d’un orchestre symphonique tant ce type d’ensemble reste difficile à composer. « Un orchestre symphonique est toujours synonyme de défi, tant par la variété que par le nombre de musiciens qu’il réunit », note Antoine Boesch, directeur du Conservatoire de Musique et de Danse de la Ville. « Des musiciens de l’orchestre de Massy sont venus apporter des sonorités graves aux vents et aux cordes ». Ce concert des ensembles, rendez-vous traditionnel du Conservatoire, continue sur sa lancée thématique. « Depuis deux ans, nous cherchons à proposer une couleur, des thèmes différents. Cette année, l’accent a donc été donné à l’orchestre. L’année prochaine… surprise ! », confie Antoine Boesch.

Au fil de la vie La Ville de Chilly-Mazarin a souhaité produire cette publication dans le respect de l’environnement. Le magazine a été imprimé par une entreprise imprim’vert, certifiée ISO 14001, qui intègre le management environnemental dans sa politique globale. L’impression a été réalisée avec des encres à base d’huiles végétales sur un papier issu de forêts gérées durablement (PEFC).

// Janvier 2012

Naissances

ANCEL Laurent, AÏTA Maxence, BALVIN Anaïs, BIGEAT Lili, BOUJJAT Sofia, BOUZIDAOUI Noujoude-Sirine, BOUZOUMITA Adam, CELESTIN DanDavens, CESTOR Gabrielle, CHAYA Antoine, CLEE LEONARD Cataleya, CORVISIER Timaë, DEMART Clément, DESMARCHELIER Gabrielle, DURETZ Anaïs, EL GABTENI Adel, EL’BAZUROV Djabrail, GUÉGAN Ophélie, LABEJOF Léna, LOUBACKY Nathan, MAHNI Salma, MANOURY Ilan, MECHAREK Mohamed, MELZI Sirine, MILADI Yamna, NESSEMON Evan, RAVELOSON Eléana, SIDI ALI Amine, SIGERE Noah, TAMBOU Haithem, TIANI Liya

Mariages GUIGON Aïssa et AUBERTIN Sarah Décès PAROIS Michel, DZEMOVSKI Urim, SALADIN Christian, LONGHAIS Maurice,

GREGORY Michel, BEAUCHET veuve LEFEUVRE Danielle, PASTOR Norbert, MAUGE veuve PIQUET Aline, PASQUIER veuve MARTIN Jeanine, CHÉRON Laurent

2 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 2

16/02/12 19:45


Avancer, toujours avancer

Édito

U

ne micro-crèche pouvant accueillir 10 bébés, vient d’ouvrir au Domaine du Château. Cet équipement a été inauguré le 11 février par Claire-Lise Campion, Vice-Présidente du Conseil Général de l’Essonne qui a subventionné ces travaux, comme l’a fait également la Caisse d’Allocations Familiales. Dans le même esprit, la Commune a réservé 5 berceaux à la nouvelle crèche inter-entreprises (Vigne-aux-Loups) dont elle a favorisé la création, complétant ainsi sa capacité d’accueil de la petite-enfance. D’ici quelques semaines seront achevés le réaménagement et la réhabilitation de la rue Verte, poumon du Vieux Chilly ainsi que les travaux d’assainissement de la rue de Launay. Au mois de Mars va débuter, pour environ six mois, l’opération de rénovation de la grande salle du Cinéma François Truffaut (820 000 euros) subventionnée par le Conseil Régional d’Ile-de-France, le Conseil Général de l’Essonne et le Centre National de la Cinématographie. Après la « remise à neuf » de la Médiathèque, elle marque une nouvelle étape d’une vaste politique culturelle en faveur, cette fois, d’un cinéma de proximité, très fréquenté en 2011 par nos concitoyens.

Cet été, le Conseil Régional et le Conseil Général soutiendront également l’émergence d’une nouvelle toiture de « Jesse Owens » avec récupération des eaux pluviales et panneaux solaires.

Gérard FUNÈS Maire de Chilly-Mazarin Conseiller Général Chevalier de la Légion d’honneur

Ainsi en dépit d’une situation difficile qui rend très compliquée l’élaboration du Budget 2012, la Ville de Chilly-Mazarin continue à aller de l’avant. n

hOmmage Jean Raymond Barrias nous a quittés. Né en 1934 dans le Limousin, pays de l’eau et du bois, il a fait de cet élément son métier en devenant menuisier-ébéniste-décorateur. Arrivé en 1968 à Chilly-Mazarin, il a mis ses talents au service de la commune en tant que menuisier. Homme d’action et soucieux des autres, il décide de donner de son temps, en parallèle à son métier, pour devenir pompier volontaire de la Commune. Sauver et soulager les autres, son sacerdoce, l’amènera jusqu’au grade de chef de corps des soldats du feu volontaires. Sa retraite des pompiers en 1989, puis sa retraite d’agent de maîtrise de la Mairie en 1994, après une carrière bien remplie, lui seront difficiles, lui qui a tant donné et pour qui la vie, c’était les autres.

La vague de froid qui a sévi sur la France en ce début de mois de février n’a pas épargné notre territoire. Les températures polaires ont affecté les douves et le bassin du parc de l’Hôtel de Ville. Grâce à la bienveillance des agents communaux, les animaux ont supporté cette rude période.

Directeur de la publication : Gérard FUNÈS  • Responsable de la rédaction  : Christine Leclercq  • Rédaction  : Laure DANSART - Anne-Laure Monnot  • Crédit photos : Service CDL - Fotolia.com • Publicité : 01 69 10 37 65 • Réalisation et mise en pages : Nateva communication - Christine Canard (p16, page de couverture) • Impression : Pure impression • Tirage : 9 800 exemplaires • Distribution : Le Diffuseur - 01 46 70 12 21 • Pour tous problèmes concernant la distribution du magazine, contactez le : 01 69 10 37 65 • Site Internet : www.ville-chilly-mazarin.fr • E-mail : contact@ville-chilly-mazarin.fr • Licences d’entrepreneur de spectacles cat.2 : N°2-1017801 et cat.3 : N°3-1017800

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 3

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 3

16/02/12 19:45


Arrêt sur images

L’échange des vœux Vendredi 20 janvier, le Maire et les élus du Conseil municipal présentaient leurs vœux aux personnalités locales. Cette cérémonie a réuni de nombreux acteurs locaux : entrepreneurs et commerçants, membres d’associations de la ville, enseignants, partenaires divers… Rafika Rezgui, adjointe au Maire chargée des Solidarités et de la Petite Enfance, Michel Berson, Sénateur de l’Essonne, Régis Roy-Chevalier, Maire de Wissous, Gérard Funès, François Lamy, Député de la Circonscription et Maire de Palaiseau et Henri Fiori, premier adjoint au Maire de Chilly-Mazarin.

Après avoir laissé la place aux jeunes élus du Conseil Municipal des Enfants, le Maire a présenté les projets qui marqueront l’année 2012.

Catherine Lezaud, Principale du collège Les Dines Chiens, Claudie Piqué, Présidente du Comité des Jumelages, Mme Henry, Principale adjointe du Collège et Gérard Funès. Michel Berson, Gérard Funès et François Lamy.

Tournés vers « Les Petites Personnes »

Du 31 janvier au 18 février, la médiathèque Albert Camus a accueilli les drôles de créatures de Christian Voltz. Avec son exposition « Les Petites Personnes », il a présenté des personnages truculents issus d’objets destinés à la poubelle. Le 11 février, grâce à l’atelier « De Bric et de Broc », les enfants ont laissé libre cours à leur créativité.

4 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 4

16/02/12 19:45


Arrêt sur images Lancé de bâtons

Quand jazz et cinéma sont à l’unisson

Près de 200 athlètes étaient réunis au complexe sportif Jesse Owens les 11 et 12 février à l’occasion du championnat départemental de twirling-bâton La compétition a allié gymnastique, danse et maniement du bâton.

Le 10 février, le cinéma François Truffaut recevait le Trio Invite, un groupe de musiciens passionnés de jazz. Après avoir repris les standards, ils ont laissé place au 7e Art avec la projection d’un long métrage de Louis Malle « Ascenseur pour l’échafaud ».

Retour vers la préhistoire

Le 24 janvier, trois classes de CE2 de l’école élémentaire Pasteur ont participé à une animation sur la Préhistoire, mettant en avant la pratique des armes de chasse.

Les berceaux inaugurés

La micro-crèche du Domaine du Château a été inaugurée par Gérard Funès le 11 février en présence notamment de Claire-Lise Campion, Vice-présidente du Conseil général et Sénatrice de l’Essonne, de Rafika Rezgui, adjointe au Maire chargée des Solidarités et de la Petite Enfance et d’Henri Fiori, 1er adjoint.

One-man Hamlet

La Compagnie Théâtre Carpe Diem a offert une adaptation de la célèbre pièce de Shakespeare le 11 février à la MJC-CS. La représentation était ponctuée de scènes de théâtre et de souvenirs d’enfance.

Sous la neige !

Du 30 janvier au 10 février, deux classes élémentaires ont investi notre centre communal du Montcel en Savoie, le temps d’une classe découverte. Au programme : découverte de la montagne, ski, luge, balades en chiens de traîneaux et surtout… beaucoup de neige !

Chilly Magazine • février 2012 • n°316 5

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 5

16/02/12 19:45


Vie locale

Formation pour les animateurs de la restauration scolaire Durant deux mois, les animateurs employés par la Ville ont bénéficié d’une formation visant à enrichir leurs connaissances, répondre à leurs interrogations et leur donner les clefs pour les aider à faire de la restauration collective du midi un moment éducatif et de détente.

D

éjà formés l’année dernière sur l’équilibre alimentaire de l’enfant par la diététicienne du syndicat intercommunal de restauration, la soixantaine d’animateurs de la Ville a pu, durant trois séances de 2h chacune, rémunérées par la commune, faire le point et récupérer de nombreux conseils. « La pause déjeuner est un moment particulier à gérer. En une heure et demie, les enfants doivent manger et opérer une coupure entre deux demi-journées chargées. Mais ils ne peuvent pas non plus ne rien faire… », constate Benoît Urien, directeur de l’accueil de loisirs maternel du « Petit

Prince ». Face à de nombreuses contraintes de temps et de matériel, animer ce temps du midi peut être complexe. C’est pourquoi la Ville a décidé de mettre en place ce temps de formation. Le but ? « Donner les outils, des idées d’animation, rappeler les devoirs, les droits et le contexte dans lequel les animateurs évoluent afin de les rendre le plus à l’écoute possible pour gérer les besoins des enfants avec les contingences du temps du midi », explique Wilfrid Paul, informateur jeunesse au PIJ en charge de la formation avec Benoît Urien. Un diagnostic réalisé au printemps de l’année dernière avait en effet pointé l’hétérogénéité de

la formation de ces animateurs. « Ces différences font leur richesse, leurs compétences sont réelles et reconnues, mais tous n’ont pas la même formation dans l’animation. Pour cela il nous paraissait important de les accompagner dans leurs missions quotidiennes », explique le responsable du service Enseignementfvf. « De plus, chaque établissement ayant son propre fonctionnement, notamment sur les moyens consacrés à ce temps que la commune prend en charge dans le cadre de sa politique sociale, nous allons proposer un kit pédagogique d’animation qui sera mis en place grâce aux suggestions des animateurs lors de cette formation. » n

Une rencontre intergénérationnelle Le 28 janvier dernier, le Conseil des Sages, le Collectif Jeunes ainsi que le Conseil Municipal des Enfants se sont réunis autour d’une galette des rois afin d’échanger sur leurs avancées, missions et projets respectifs.

R

eprésenter sa génération au sein d’une commune, c’est aussi savoir la situer et l’intégrer au sein d’une même volonté : vivre ensemble la Ville. Et si la curiosité est là, il n’est pourtant pas toujours facile pour chaque groupe de prendre le temps de connaître

les activités des autres. C’est pourquoi le Collectif Jeunes, le CME et le Conseil des Sages ont souhaité se rencontrer, soucieux de connaître le fonctionnement de chacun, prendre conscience de la convergence de certains projets et aborder l’idée de les mettre en commun. Ainsi l’organisation d’une soirée sur le thème de « Quentin Tarantino » a intrigué le CME et le projet de rallye pédestre évoqué par le Collectif Jeunes n’est pas passé dans l’oreille d’un sourd du côté des Sages. De fil en aiguille, l’idée d’impliquer les associations de la Ville ou les associations de sécurité routière pour découvrir la commune à pied lors d’un jeu de piste s’est formée. Sages qui ont également pu évoquer leurs difficultés concernant leur visibilité internet et la création de leur page Facebook. « Peutêtre que les jeunes pourraient nous aider ? ».

Redynamisés, les élus de tout âge sont repartis plus conscients et fiers d’avoir présenté leurs actions, d’autres avec une vision plus claire de l’avenir : « C’est cool, après je serai dans le Collectif Jeunes, puis quand j’aurai fini mes études je serai Maire, et après, à la retraite, je serai Sage », a-t-on pu entendre entre deux bouchées de galette. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des avancées de chacun. Le Conseil des Sages souhaite d’ores et déjà participer au «  Printemps de l’environnement  » dans le cadre de l’opération de nettoyage qui aura lieu en mai ainsi qu’à la visite du Sénat en juin prochain. A savoir également que le Collectif Jeunes est ouvert à tous les 18-25 ans. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à contacter le service Jeunesse au 01 69 10 59 93 ! n

6 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 6

16/02/12 19:45


Vie locale

Attention au démarchage abusif Chaque année, les services de police et gendarmerie enregistrent des plaintes de personnes ayant fait l’objet d’un démarchage à leur domicile par des personnes leur proposant des biens ou des services. Si la plupart des entreprises pratiquant ce type de vente respecte la législation protectrice des consommateurs, à Chilly-Mazarin, plusieurs cas de démarchages abusifs ont été recensés, avec notamment quelques cas de faux démarchages visant plus à inspecter la propriété qu’à vous vendre quelque chose… Petit rappel des choses à savoir. Qu’est-ce que le démarchage ? Le démarchage consiste à se rendre au domicile d’une personne ou sur son lieu de travail (même à sa demande) afin de lui proposer l’achat, la vente ou la location de biens ou encore la fourniture de services. On peut citer par exemple la vente de linge de maison ou d’ustensiles de cuisine, le démoussage de toiture, la pose d’alarme ou d’extincteurs, des contrôles thermiques, de charpentes etc.

Quelles précautions prendre ? Si le démarchage est autorisé et très encadré par la loi (cf. encadré), il est souvent difficile de reconnaître le vrai démarcheur de l’imposteur. Assurez-vous dans un premier temps de son activité professionnelle en lui demandant sa carte professionnelle. Si vous doutez de la bonne foi du démarcheur, vous pouvez lui demander ses coordonnées, afin de vérifier ensuite de la véracité de son activité. Enfin, vous possédez le droit de vous rétracter (cf. encadré). Dans tous les cas, et sans verser

dans la paranoïa, sachez que votre logement relève du domaine privé, et que vous n’êtes pas tenu d’y faire pénétrer qui que ce soit. Enfin, sachez que la Mairie ne délivre aucune habilitation à des entreprises pour faire du démarchage. Seuls les agents chargés des opérations de recensement et qui disposent d’une carte signée par le Maire et avec leur photo sont accrédités par la ville.

Rappel des droits du consommateur :

•• La personne démarchée bénéficie d’un délai de rétractation de 7 jours à compter de la souscription du contrat de démarchage (contrat obligatoire). Avant expiration de ce délai, il est interdit au démarcheur d’accepter un quelconque engagement, somme d’argent ou chèque. Ce paiement n’est possible qu’après le délai de 7 jours (en conséquence, il ne faut pas donner d’argent ou de chèque le jour du démarchage ; l’entreprise peut confier la marchandise ou four-

nir le service, mais à ses risques et périls sans contrepartie immédiate). •• Le contrat de démarchage doit revêtir des mentions obligatoires (relatives à l’entreprise, à la marchandise proposée, aux conditions de livraison, au prix…) et comporter un formulaire détachable de rétractation pouvant être utilisé pendant le délai de 7 jours. Cette faculté de rétractation ne peut être abandonnée (une telle clause serait nulle et non avenue). •• Ce n’est qu’au terme de ce délai de 7 jours que la vente est réputée librement conclue. n Les pratiques irrégulières (absence de contrat, mentions obligatoires absentes ou erronées, acceptation du paiement avant expiration du délai de 7 jours,…) font encourir un an d’emprisonnement et 3 750 € d’amende (articles L.121-2 à L.121-33 du Code de la Consommation) à leurs acteurs, et 5 ans d’emprisonnement et 9 000 € d’amende dans le cas d’un abus de faiblesse caractérisé (article 122-8 à 122-10 de Code de la Consommation).

L’avenir des cabines téléphoniques Dans le cadre du réaménagement de la gare (cf page 10), la cabine téléphonique présente sur le parvis de la gare est supprimée. Petit point sur l’avenir des cabines téléphoniques. Seront-elles amenées à disparaître définitivement ?

Le téléphone portable rend-t-il la présence de cabines obsolète ?

Non, car France Télécom est tenue de respecter l’obligation de Service Universel prévu par la loi (art. 35 du code des postes et des communications électroniques). À savoir, mettre à disposition un publiphone dans les communes de moins de 1 000 habitants et deux publiphones dans celles de plus de 1 000 habitants. Aujourd’hui, 94 000 publiphones sont disponibles sur la voie publique dont 45 585 au titre du Service Universel.

Selon une étude de France télécom, 94% des utilisateurs possèdent un mobile et 57% ne possèdent pas de ligne fixe. La typologie des appels montre que ceuxci concernent avant tout des appels destinés aux urgences, dépannages etc, les autres recouvrant les appels internationaux. Le maintien des cabines est donc encore nécessaire. n

Après la suppression de la cabine téléphonique sur le parvis de la gare, ChillyMazarin reste bien dotée : 20 postes sont recensés, dont une cabine triple, deux cabines doubles et un poste adapté aux personnes à mobilité réduite, soit 24 lignes disponibles, avec un temps journalier de communication moyen d’une heure pour chaque ligne. A titre de comparaison, en France, on compte 141 000 cabines, dont 5 166 sur la seule ville de Paris, 967 à Marseille, ou 502 à Lyon.

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 7

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 7

16/02/12 19:45


Vie locale

L’éducation, une nécessité aujourd’hui comme hier : comment se sentir légitime et à quels modèles se référer ? Le 15 mars, Philippe Jeammet, psychanalyste, professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’université Paris V et président de l’École des parents animera une rencontre, organisée par la Ville, autour de l’éducation.

Ê

tre parent... oui, mais comment ? Aujourd’hui comme hier, on reproche souvent aux parents d’être trop permissifs, trop fusionnels, trop copains, trop absents... Si ces admonestations ont toujours existé, les références ont, elles, évolué avec la société, l’image de l’enfant, la place de l’autorité... Confrontés à un monde incertain et parfois insatisfaisant, tiraillés entre le souci de bien faire et la déception, les parents d’aujourd’hui sont souvent un peu perdus, souvent seuls aussi devant ces difficultés.

Philippe Jeammet, auteur de « Lettre aux parents d’aujourd’hui », et l’un des grands spécialistes français de l’adolescence, s’attachera à faire le tri dans les principes fondamentaux et les conseils disséminés dans les médias, (ou les réunions familiales...), pour aider tous les parents perdus dans le foisonnement d’avis sur la question. Fort de 40 années de pratique auprès des enfants en souffrance, notamment à l’institut Montsouris où Philippe Jeammet dirigea le service psychiatrie de l’adolescent et du jeune adulte, le psychana-

lyste se fera un plaisir de répondre à vos interrogations lors de cette rencontre qui abordera l’évolution de la famille, la construction de l’enfant dans les nouvelles structures familiales, mais aussi la parentalité et le savoir être parent. n Rencontre thématique : « L’éducation, une nécessité aujourd’hui comme hier : Comment se sentir légitime et à quels modèles se référer ? », animée par Philippe Jeammet, le jeudi 15 mars, à 20h30 au cinéma François Truffaut. Entrée libre

Élections et procurations 2012 sera riche en élections… Les Présidentielles auront en effet lieu les 22 avril et 6 mai prochains, suivies par les Législatives les 10 et 17 juin. Si pour quelque raison que ce soit, vous ne pouvez-vous déplacer le jour de l’élection, pensez dès à présent à établir une procuration.

C

elle-ci permet à tout électeur de se faire représenter par la personne de son choix lors d’un scrutin. Pour ce faire, tous deux doivent être inscrits sur les listes électorales de la même commune (mais pas forcément dans le même bureau de vote). Attention ! Le nombre de procuration par personne est limité. Une seule procuration par personne si elle est effectuée en France, plus une faite à l’étranger ou deux procurations si celles-ci sont établies à l’étranger.

Conditions Pour établir votre procuration, vous pouvez vous rendre au Commissariat de police, à la Gendarmerie ou au Tribunal d’Instance de votre domicile ou de votre lieu de travail.

Vous devrez fournir un justificatif d’identité (carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire). Lors de l’établissement de la procuration, le mandant remplit un formulaire sur place où sont précisées plusieurs informations sur le mandataire (nom de famille, nom d’usage, prénom(s), adresse, date et lieu de naissance). Si votre état de santé ou une infirmité sérieuse vous empêche de vous déplacer, vous pouvez demander par écrit qu’un personnel de police se déplace à votre domicile pour établir la procuration. Un certificat médical ou un justificatif de l’infirmité doit être joint à la demande de déplacement à domicile. Une fois la procuration établie, il incombe au mandant d’avertir son mandataire et de lui communiquer tous les éléments nécessaires

au bon déroulement du vote. Le jour du scrutin, le mandataire se présentera au bureau de vote du mandant, muni d’une pièce justifiant de son identité.

Délais Les démarches doivent être effectuées le plus tôt possible pour tenir compte des délais d’acheminement de la procuration à la mairie et de son traitement en mairie. n Renseignements : Service État-Civil : 01 69 10 37 52, Tribunal d’Instance de Longjumeau : 01 69 10 26 50, Gendarmerie de Longjumeau : 01 69 79 50 50, Commissariat : 01 69 79 23 70

8 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 8

16/02/12 19:45


Vie économique

C’est le bouquet !

I

nstallée depuis cinq ans au centre commercial de St Eloi, la fleuriste Elodie Reyes souhaite renouveler son offre. Un nouvel espace concernant l’univers du jardin et des cours de composition florale viendront bientôt compléter ses confections florales. « J’ai très envie de proposer des ateliers, notamment pour les enfants, qui sont toujours très imaginatifs et désireux de bien faire. Et surtout, ces ateliers me permettront de partager ma passion ! » De passion, Elodie parle beaucoup. Tombée dans les fleurs dans les méandres de son orientation, elle ne dit vivre aujourd’hui qu’à travers ses plantes. Un amour de son métier qu’elle entretient et qu’elle laisse s’épanouir en cherchant à inventer tous les jours de nouvelles créa-

tions. « Je souhaite garder le côté artisanal. Je compose mes vitrines avec des objets que je fabrique moi-même. J’aime aussi rendre les bouquets de mes clients très personnels et originaux. Un client ne ressortira jamais de ma boutique avec le même bouquet que la personne précédente. Et je varie mes propositions de fleurs : si j’ai toujours les classiques comme les roses ou les tulipes, j’y ajoute des fleurs plus « modernes », comme par exemple les œillets des poètes. Je fonctionne au coup de cœur, à l’inspiration. » Sa volonté d’authenticité l’a également amenée à proposer des bijoux confectionnés par une créatrice des environs. Une bonne idée si vous comptiez cacher une bague dans votre bouquet… « Offrir des fleurs, c’est offrir un peu de bonheur. Et cela ne revient pas forcément cher ! Certains n’osent peut-être pas franchir le seuil, mais je m’adapte à tous les budgets. Vous pouvez repartir avec une jolie création pour 5 euros ! » n Horaires d’ouverture : Du mardi au jeudi de 9h à 12h30 et de 15h30 à 19h30, vendredi-samedi de 9h à 13h et de 15h à 20h et le dimanche de 9h30 à 13h. Adresse : 68 rue de Gravigny, centre commercial St-Eloi Renseignements : 01 69 09 53 05

Tombola au marché Dans le cadre de « La Grande Quinzaine des Marchés », opération de communication visant à dynamiser la fréquentation des marchés d’Ile-deFrance, le marché de Chilly-Mazarin vous proposera de gagner des cadeaux. Les jeudis 15 et 22 mars ainsi que les dimanches 18 et 25 mars, une grande tombola sera organisée. L’occasion de faire vos courses, certes, de passer un bon moment mais surtout, de tenter votre chance pour remporter l’une des 50 SmartBox à gagner cette année !

Déménagement de l’auto-école ECF Depuis le 16 janvier, l’auto-école ECF, auparavant au 36 avenue Mazarin, est désormais située 11, avenue Pierre Brossolette. Vous pouvez les joindre au 01 69 09 50 98 ou par mail à contact@ecflongjumeau.fr

Déménagement FNAIM L’agence immobilière FNAIM a ouvert les portes de ses nouveaux locaux au 11 bis avenue Pierre Brossolette depuis le 1er mars. Vous pouvez les contacter au 01 69 09 01 25 ou 01 64 48 06 60.

Création d’une entreprise de service à la personne

T

rouver une aide à domicile de confiance pour votre repassage, le ménage, garder vos enfants ou encore s’occuper de votre jardin n’est pas toujours évident et peut être chronophage. Pour gagner du temps mais aussi être assuré du service rendu, l’agence Junior Senior vous propose de vous mettre en relation avec un personnel qualifié. « Notre agence est franchisée Junior Senior, un label qui existe depuis 1998 et représente 70 agences en France », explique Julien Rodrigues, directeur de l’agence à Chilly-Mazarin. « En plus de la déclaration auprès de l’Etat, qui permet à nos clients de bénéficier de 50% de crédit d’impôt, nous possédons l’agrément qualité qui autorise la prestation de services pour la dépendance et la petite enfance ». En plus de ce gage de qualité, Julien Rodrigues tient à cœur la notion d’aide et de service. « Notre volonté est d’abord d’être utiles socialement. De plus en plus de personnes âgées souhaitent continuer à vivre chez elles. En dehors de mon propre vécu ou celui de mon entourage, d’une manière générale, je trouve important de

pouvoir rendre leur volonté possible. Et c’est une des raisons qui m’ont poussé à vouloir ouvrir ce type d’agence ». « D’autre part, il me parait important d’être à l’écoute et d’apporter une reconnaissance au travail effectué par notre personnel, qu’il soit en charge de l’accompagnement aux personnes âgées ou handicapées, des gardes d’enfant ou de l’entretien courant de la maison. » Les intervenants sont donc employés par l’agence, qui se charge de leur suivi et de leurs bonnes conditions de travail, en plus de l’évaluation de vos besoins et de votre accompagnement au quotidien. Junior Senior recherche encore des personnes expérimentées pour l’entretien (ménage, repassage, rangement…), domiciliées de préférence à Chilly-Mazarin ou dans les alentours. « Nous intervenons sur plusieurs communes du département, de Verrières-le-Buisson à Draveil en passant par Palaiseau, Saulx-les-Chartreux, Morangis, Juvisy-sur-Orge ou Wissous. » Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à contacter l’agence.

Adresse : Junior Senior, 38 rue François Mouthon, ouvert de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h du lundi au vendredi, le samedi sur rendez-vous. Renseignements sur le site internet www.juniorsenior.fr, par téléphone au 01 64 48 64 79 ou par mail à julien.rodrigues@juniorsenior.fr

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 9

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 9

16/02/12 19:45


Travaux

La gare RER s’embellit Dans le cadre de la politique de modernisation de la ligne C du RER, gérée par la Sncf, plusieurs gares sont en cours de réaménagement, dont la gare de Chilly-Mazarin.

E

mbellissement du bureau voyageur avec auvent de protection, porte automatique et rampe d’accès, changement des bancs présents sur le quai, élargissement de l’accès aux trains, nouvelles poubelles, réfection des sols, pose de nouveaux écrans d’information, amélioration de la signalétique, ajout de plantes… La gare RER a droit, en ce début d’année, à un lifting destiné à l’embellir mais aussi à faciliter l’accès et le confort des voyageurs.

Les travaux, débutés fin décembre, devraient s’achever début mars, sous réserve de bonnes conditions climatiques. Durant les travaux, l’accès aux quais est garanti. Cependant, et de manière ponctuelle, la vente de titres de transports ne pourra se faire au guichet du bureau voyageur. Un distributeur automatique, situé à proximité du bureau, vous permettra d’acheter ces titres. À noter qu’en conséquence de ces réaménagements, l’arrêt de bus des cars

Transdev est déplacé sur l’avenue Pierre Brossolette et que la cabine téléphonique est supprimée. La création de la rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite correspond à un niveau d’accessibilité de niveau 1. Celles-ci peuvent ainsi accéder au guichet, mais ne bénéficient pas d’un accès au train. Pour ce faire, elles devront demander l’assistance d’un personnel de gare. n Renseignements disponibles en gare.

Le cinéma fait son chantier de mars à octobre Deux grands chantiers s’amorcent ce mois-ci au cinéma François Truffaut jusqu’en octobre : la grande salle sera complètement réaménagée tandis que les systèmes de projection passeront à la numérisation. Explications.

Porte cochère Bel-Abord

L

a porte cochère, propriété de la résidence de Bel Abord située au 36 avenue Mazarin est aujourd’hui très dégradée. Consciente de l’intérêt historique de ce monument datant du XVIIe siècle et de la nécessité de sa préservation, la Ville accompagne depuis avril 2010 la copropriété, propriétaire du monument, pour obtenir les autorisations et les financements préalables aux travaux de restauration du monument. Les travaux concernant les monuments historiques peuvent en effet être subventionnés par la Direction régionale des Affaires Culturelles (DRAC) ainsi que le Conseil Général, mais également bénéficier de financements provenant du mécénat. Pour sa part, la Ville soutiendra financièrement ces travaux d’intérêt général. n

L

a numérisation des salles de cinéma, permettant notamment de diffuser des films en 3D, implique une réinstallation complète des installations de projection. Un passage au numérique que le cinéma François Truffaut a choisi d’effectuer cette année, profitant des travaux de rénovation affectant la grande salle « Jules » du cinéma. Hormis la possibilité de vivre votre film en relief, vous pourrez profiter d’une salle revue de fond en comble : chauffage, ventilation, peintures, sols, gradins, sièges, écran, boucle pour malentendants seront entièrement refaits. Cette amélioration subventionnée par le Conseil Régional et le Conseil Général, implique une diminution du nombre de places, qui passera de 315 – dont 40 strapontins – à 241, pour permettre un confort accru et un gain de place pour vos jambes, auxquelles s’ajouteront six emplacements pour personnes à mobilité réduite.

Si la grande salle sera inaccessible pendant toute la durée des travaux, qui devraient s’achever en septembre, le cinéma a redoublé d’effort pour que l’offre de films ne soit pas impactée. Pour garder une grande variété de films à l’affiche, il a donc été décidé de ne pas fermer le jeudi soir, les films étant désormais projetés dans la salle Jim. « En parallèle, explique le directeur du cinéma, Nicolas Chemin, la durée de la fermeture annuelle du cinéma sera encore plus écourtée que l’année dernière. Nous aurons cette année moins de deux semaines de fermeture ». n

Renseignements par téléphone au 01 69 34 54 42, par mail à info@cinetruffaut.fr ou sur le site internet www.cinetruffaut.fr.

10 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 10

16/02/12 19:45


Dossier

L’action sociale au quotidien :

s’unir, agir, prévenir Que chaque habitant puisse trouver sa place et être accompagné dans les moments difficiles, telle est la volonté de la Ville dans le cadre de son action sociale. Celle-ci s’illustre par une attention particulière portée sur l’écoute, l’accueil, l’information et l’orientation des personnes en difficulté sociale ou économique. Une action qui, si elle est placée au cœur de la politique de la Commune, s’accomplit également grâce à ses partenaires et les associations locales. Petit tour d’horizon. Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 11

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 11

16/02/12 19:45


Dossier

Une action sociale partenariale et préventive Un maillon social préventif « Toute personne, un jour ou l’autre, peut être confrontée à des difficultés d’ordre social ou économique : la perte d’un logement, d’un emploi, la maladie, un divorce, l’arrivée d’un nouvel enfant… tout cela peut chambouler la vie. Apporter un accompagnement et un soutien à ces personnes est notre priorité », indique Rafika Rezgui, adjointe au Maire chargée des Solidarités et de la Petite Enfance. Dans ce cadre, le service des Solidarités de la Ville se veut d’abord un carrefour d’orientation et un maillon de proximité, dont la mission première est d’être capable d’orienter la personne en difficulté vers le bon interlocuteur, que cela concerne le logement, l’emploi, le handicap, ou la vie personnelle. Selon les situations, la Ville, qui s’appuie sur une connaissance approfondie des acteurs économiques et sociaux de son territoire et possède une vue d’ensemble de la réalité sociale, peut ainsi orienter au mieux chaque personne. Cette fonction de matrice s’accompagne de la volonté de porter des actions notamment préventives.

Au-delà de l’orientation, la municipa- le paiement de l’électricité, du gaz, etc. lité est aussi actrice de l’aide sociale. « Si Celles-ci sont attribuées par une comnous ne pouvons assurer un suivi global de mission qui étudie de manière anonyme la personne, mission dévolue à la Maison les dossiers transmis par les assistantes Départementale des sociales de la Maison « Une action sociale Solidarités (M.D.S.) et à Départementale des ses assistantes sociales, apportée au bon moment Solidarités ou insnous sommes en mesure truits par le CCAS et et coordonnée avec d’apporter des aides les autres partenaires ponctuelles dont l’ob- l’ensemble des acteurs sociaux. jectif est de prévenir la peut être réparatrice » Un agent de la comdétérioration de la situamune est également tion du ménage», note Rafika Rezgui. consacré à l’ouverture des droits et au En plus des prestations légales du Centre suivi du RSA des personnes isolées ou Communal d’Action Sociale (CCAS), en couple n’ayant pas d’enfant, la Maison instruction des dossiers d’aide sociale, des Solidarités et la CAF se chargeant des placement en maison de retraite ou en familles avec enfant(s). foyers d’hébergement, instruction de la carte Améthyste, chèques taxi pour les Un travail coopératif personnes bénéficiant de l’Allocation de proximité Adulte Handicapé, aide à la constitu- L’action du Centre Communal d’Action tion des dossiers de demande de CMU, Sociale s’inscrit dans le cadre d’un travail etc., des aides facultatives relevant de partenarial avec l’ensemble des acteurs la seule initiative de la Commune ont de l’accompagnement social : Conseil été décidées. Celles-ci concernent le Général, associations et partenaires soutien des familles les plus démunies institutionnels. par le versement, par exemple, de tic- Ainsi, la Ville peut notamment s’apkets services, ou de prêts et aides pour puyer sur des partenaires, par le biais

12 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 12

16/02/12 19:45


Dossier

de conventions, comme avec la Maison Départementale des Solidarités, ou en partie financés par la Commune, tels que l’Epicerie Sociale La Clé (cf. page suivante). Des actions sont menées en commun dans le cadre de la démarche de Développement Durable, visant à promouvoir des pratiques quotidiennes moins coûteuses et écologiques. À cela s’ajoutent la Maison de l’Emploi, au service des demandeurs d’emploi, la Mission locale VitaCité, association s’adressant aux jeunes de 16 à 25 ans rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle, mais aussi personnelles et familiales, ou l’association Alliance Prévention (cf. encadré). Ces structures font partie intégrante de l’action sociale.

Le logement Le service Logement de la ville recense et traite les demandes de logements déposées par les habitants, gère les relations avec les sociétés d’HLM, la Préfecture et les associations. Si la Ville n’est pas propriétaire de logements locatifs sociaux, elle dispose d’un droit de proposition sur 20% de ces logements au titre du contingent communal. La priorité est de satisfaire les demandes locales. Lorsque l’un de ces logements se libère, une sélection de candidats est présentée en commission d’attribution. Trois d’entre eux sont proposés au bailleur, décisionnaire final.

Attention ! Désormais, chaque demande de logement social bénéficie d’un numéro unique régional. Vous ne pourrez déposer qu’un seul dossier par région, sachant que la priorité est donnée aux habitants de Chilly-Mazarin. Pour plus de renseignements, contactez le service des Solidarités par mail à service.solidarités@ville-chilly-mazarin.fr. Les formulaires de demandes de logement sont disponibles à la Mairie ainsi que sur internet sur www.service-public.fr (rubrique services en ligne et formulaires).

Ces associations en lien avec la ville « Nous bénéficions à Chilly-Mazarin d’un important maillage d’associations », poursuit Rafika Rezgui. « Nous collaborons ainsi avec les associations d’hébergement temporaire, comme Saint Vincent de Paul, l’association Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL), Habitat et Humanisme ou l’Association d’Aide et d’Hébergement. La MJC, agréée Centre Social depuis 2009 œuvre également dans le domaine de la cohésion sociale, en tant que lieu d’animation, de rencontres entre les générations, soutien au développement associatif et lieu d’interventions sociales.» Ces associations, en lien avec la Ville, permettent, de par leur diversité et leur forte implantation locale de gérer des situations souvent cumulatives. Les problèmes d’emploi, d’hébergement, de ressources vont ainsi fréquemment de pair. Aux acteurs locaux s’ajoutent les « spécialistes » de domaines particuliers, comme le handicap. « Nous avons créé une Commission Extra-Municipale (Comex) Handicap, rassemblant des directeurs de centres spécialisés, des personnes porteuses de handicap ou des associations. Son rôle est de rapporter les problèmes de terrain pour nous permettre d’agir efficacement et de nous conseiller ». La Ville travaille aussi en lien étroit avec la Maison Départementale des Personnes Handicapées de l’Essonne. « Une action sociale apportée au bon moment et coordonnée avec l’ensemble des acteurs peut être réparatrice », conclut Rafika Rezgui. « L’enjeu est de fournir l’aide la plus appropriée ». n

Fontaine Augère

Livrée en novembre 2010, la résidence de la Fontaine Augère comprend 74 logements sociaux, parmi lesquels des appartements relevant du contingent communal. 4 appartements sont destinés aux personnes à mobilité réduite.

Service Solidarités

Logement, handicap, RSA, micro-crédit… Le service des Solidarités vous accueille aux horaires d’ouverture de la Mairie, sur rendez-vous. Vous pouvez également les joindre au 01 69 10 37 47 ou par mail à service.solidarités@ville-chilly-mazarin.fr

La possibilité de bénéficier d’un abattement de 10% sur la taxe d’habitation pour les personnes handicapées ou invalides et les parents de mineurs ou majeurs handicapés a été votée en Conseil Municipal. Pour connaître les conditions, appelez le 01 69 10 59 87

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 13

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 13

16/02/12 19:45


Dossier

Grâce à eux les choses bougent L’Épicerie Sociale La Clé Cet après-midi, une dizaine de personnes attendent ou poussent leur caddie dans les rayons de l’Epicerie Sociale « La Clé ». Créée en 1998, l’épicerie n’a pour ainsi dire jamais connu la crise. « Je suis bénévole depuis 2002. Depuis toutes ces années, le nombre de bénéficiaires n’a cessé d’augmenter. Aujourd’hui, 575 familles de ChillyMazarin et de Longjumeau sont inscrites », constate douloureusement Mme Pomarat, Présidente de l’association depuis 2007. Destinée à l’aide alimentaire d’urgence, La Clé s’adresse aux personnes en situation de grande précarité, suivies par des travailleurs sociaux. Suivant leur quotient, établi tous les mois en fonction de leurs revenus et du nombre d’enfants, celles-ci peuvent bénéficier, une fois par semaine, de produits alimentaires à moindre coût. « Nous voyons de plus en plus de précarité mais aussi surtout de détresse morale », ajoute Monique Meesman, au front depuis 2001. « Les personnes âgées sont minoritaires. Certaines y auraient sûrement droit, mais l’aide alimentaire reste quelque chose dont on a honte ! ». À 17h, l’épicerie se vide petit à petit. La dizaine de bénévoles présents ce jour-là finit de remettre en ordre la petite pièce recréant les rayons d’un supermarché. « Nous ne man-

quons pas de bénévoles, heureusement », note Mme Pomarat. « Nous espérons juste qu’un jour, ils seront de trop… Mais je suis pessimiste, notre aide n’a jamais été si essentielle. » Si La Clé tient toujours grâce aux subventions des CCAS de la ville de ChillyMazarin et de Longjumeau, ainsi que grâce aux divers dons des supermarchés et des collectes, leurs besoins, face à une demande de plus en plus grande, restent énormes. Si vous souhaitez aider l’association par des dons, alimentaires ou pécuniaires, vous pouvez contacter l’épicerie Sociale au 01 69 09 00 36 ou visiter leur site internet : www.la-cle.asso-web.com Une navette permettant de relier Chilly Mazarin à l’Epicerie est mise à disposition par la commune, sur réservation, en s’inscrivant la veille au service des Solidarités de la Mairie. Adresse : 7ter, rue Jules Ferry, 91 160 Longjumeau

L’Association d’Aide et d’Hébergement (AAH) Depuis 1992, l’Association d’Aide et d’Hébergement (AAH) de Chilly-Mazarin et des environs a pour mission de pallier les exclusions sous toutes ses formes en offrant un hébergement temporaire aux personnes, hommes et femmes et aux familles privées de logement, de façon à leur permettre de trouver une solution provisoire à leurs difficultés. Sur orientation des services sociaux, et dans le cadre d’un suivi social, les usagers sont ensuite soutenus et accompagnés par les bénévoles actifs de l’association. Afin d’exercer au mieux la mission de l’association, le CCAS met à disposition un pavillon sur la commune, composé de chambres individuelles et d’un studio. AAH dispose également de logements à Longjumeau. Renseignements : Service Solidarités au 01 69 10 37 47 ou Maison Départementale des Solidarités : 01 69 79 93 35

Alliance Prévention

L’association intervient auprès des jeunes de 12 à 23 ans pour des actions socio-éducatives visant toutes formes de difficultés sociales. Elle a pour vocation de prévenir la marginalisation et de faciliter l’insertion ou la promotion sociale et professionnelle.

Renseignements au 01 64 48 95 01

14 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 14

16/02/12 19:45


Dossier

Les avancées 2011 Cette année, la possibilité de recourir au micro-crédit ainsi que l’accès à des tarifs préférentiels pour le sport viennent enrichir l’action sociale de la Ville. La carte Loisirs Culture Sport Afin de permettre au plus grand nombre d’accéder à l’offre de loisirs, la commune a décidé d’enrichir la carte Loisirs Culture créée en 2006. Désormais, elle permet d’obtenir des réductions sur les activités sportives. Délivrée sous condition de ressources, cette carte, nominative et individuelle, donne droit au tarif fixe de 2,50 € sur le cinéma, les spectacles de la MJC et de la médiathèque, sur l’ensemble de l’offre culturelle ainsi que des tarifs préférentiels sur les activités sportives communales. De plus, les Seniors correspondant aux critères peuvent dorénavant bénéficier d’un tarif spécifique sur les sorties proposées par le pôle Seniors de la commune. n Renseignements au service des Solidarités : 01 69 10 37 47

Le micro-crédit : pouvoir financer ses projets

: Foto · Photos pas jeter

sur la voie

publique

NNE En ESSO OCRÉDIT LE MICR NEL PERSON

us aide

rêt qui vo

ci de ne olles · Mer : X. Brox

le mini-p

r

ons · Illustrati

à rebondi

e©2010

sées 91 • l’UDAF re des Champs ély 315 squa nes urcouron BP 107 Co Cedex ry 91004 év 91 30 65 1.asso.fr 60 Tél. : 01 dit@udaf9 : microcre daf91.fr Courriel w.u net : ww er int e Sit s ntales de parteme isons dé ou • les Ma nement s (MDS) accompag solidarité iez d’un fic né bé Si vous s ur co l) en d’un suivi ne.fr (santé – socia on www.ess le Conseil nnés avec conventio • les CCAS l’Essonne de général

asdepiqu

cter : informe uvez conta Pour vous marches, vous po dé dans vos ris Pa de l ipa it Munic l.fr • le Créd 61 65 55 municipa Tél.: 01 44 -parisidf@credit dit nicipal.fr microcre redit-mu oc icr www.m

lia

SÀ SEILLER DES CON UTE CO É E R T O V aider r et vous

ez-vous

Renseign

vite

61 65 55 ions 01 44 unicipal.fr

Informat

0btenir un crédit pour financer son projet d’insertion quand ses revenus sont déjà faibles n’a rien d’évident. C’est pourquoi la Ville a signé une convention avec le Conseil Général et le Crédit Municipal de Paris. Elle donne la possibilité d’emprunter à taux zéro (la Ville et le Conseil Général prenant en charge le taux de crédit de l’emprunt de 4%), sous condition de ressources et en fonction de la nature du projet. Ce micro-crédit permet un emprunt entre 300 et 5000 €, remboursable sur 6 à 36 mois. La Ville reçoit le demandeur et étudie avec lui la possibilité de constituer une demande de micro-crédit. Le dossier est ensuite soumis au Crédit Municipal de Paris, lequel statue sur les demandes tous les mardis. Le micro-crédit n’est pas un crédit à la consommation. Il doit correspondre à un projet d’insertion sociale ou professionnelle. Il peut financer une formation, un permis de conduire, acheter du petit matériel … Une fois le crédit accordé, la Mairie garde le lien avec le demandeur, et peut intervenir auprès du Crédit Municipal en cas de difficultés de remboursement. n

ocredit-m www.micr

Pouvoir guérir, c’est pouvoir prévenir… Pour la Municipalité, l’accès à la population à offre médicale suffisante et variée est indissociable d’une prévention efficace. En ce sens, la convention d’étude passée avec l’association Regroupement-Implantation-Redéploiement (RIR) Ile-de-France témoigne de la vigilance de la Commune quant à la présence d’une offre locale de soins médicaux adaptée. Un diagnostic du territoire présentant un état des lieux et des perspectives de l’offre de soins ambulatoire sera établi par l’association RIR. Ses conclusions seront présentées aux professionnels et aux habitants en cours d’année. La Ville, en partenariat avec les soignants, pourra anticiper les départs prévisibles de médecins et les besoins futurs sur la commune.

Les chiffres de l’action sociale 2011 66 ménages ont pu bénéficier de bons pour l’achat de matériel informatique grâce à l’opération « Informatique pour tous ». Celle-ci, fruit de la coopération de la Ville, de la Communauté d’agglomération Europ’Essonne et de l’entreprise d’insertion E@net, permet aux ménages à faibles revenus de bénéficier de matériel informatique à prix réduits. (photo)

160 dossiers de RSA ont été suivis. 521 demandes de logement ont été enregistrées. Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 15

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 15

16/02/12 19:45


escrime CM P._Mise en page 1 13/02/12 18:13 Page1

16 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 16

16/02/12 19:45


rendez-vous

Place au Circuit National d’Escrime Samedi 17 et dimanche 18 mars Sports / Le Circuit National

d’Escrime de fleuret se déroulera cette année sous les auspices de la nouveauté. Jusque-là réservé aux meilleurs athlètes des catégories cadets et cadettes, il prend désormais la forme d’un Open, accueillant ainsi tous les garçons et filles licenciés, âgés de 15 et 16 ans. De ce fait, la compétition s’étalera sur deux jours. Les assauts débuteront au complexe sportif Jesse Owens dès 11h samedi 17 mars, laissant ainsi une place d’honneur aux garçons qui seront les premiers à entrer dans la compétition. Ils seront près de 350 à manier le fleuret avec vivacité et pugnacité. Le lendemain matin, les 200 filles investiront à leur tour les lieux, tandis que la fin de journée sera dédiée aux phases finales. Troisième et dernière étape d’une série de compéti-

tions, le Circuit National permet de qualifier les 60 meilleurs tireurs pour les Championnats de France et les 4 élites pour le Championnat du Monde. L’enjeu est donc de taille et tous les bénévoles du Cercle d’Escrime de Chilly-Mazarin sont déjà dans les starting blocks pour l’organisation de cette manifestation sportive. Au total, ils sont près d’une trentaine à gérer toute la logistique associée à la mise en place de cette « fête de l’escrime ». Côté mobilisation et encouragements, tout le club soutient d’ores et déjà les 8 licenciés en lice. Lors du Circuit, les regards seront particulièrement tournés vers Antoine Schvartz, n° 1 régional, membre de la délégation française et 9e de la Coupe du Monde, Nicolas Ritoux, n° 2 régional, déjà qualifié pour la Coupe du Monde cette année, et Swan Feix du côté des féminines, n° 5 régionale. Avant qu’ils ne soient « en garde », nous leur souhaitons bonne chance pour la compétition ! //Samedi 17 mars à partir de 11h dimanche 18 mars à partir de 8h Complexe sportif Jesse Owens - Entrée libre Pour tout renseignement complémentaire, consultez le www.escrime-chilly.com Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 17

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 17

16/02/12 19:45


rendez-vous Samedi 10 et dimanche 11 mars

Chiroq Bad Tour Sports / Pour la

3 e année consécutive, le Badminton Sport et Loisir Chiroquois (BSLC) réunit les as du volant à l’occasion d’un tournoi de haut niveau. Samedi 10 et dimanche 11 mars, avec le retour du Chiroq Bad Tour, ce sont près de 250 personnes qui vont se confron-

ter au complexe sportif Jesse Owens au gré de rencontres individuelles ou en doubles hommes, dames et mixtes. Sur les courts, les sportifs promettent de donner le meilleur d’eux-mêmes afin de remporter la victoire, mais également un maximum de points nécessaires à leurs classements individuels. 310 matches pleins de fougue et de suspense sont au programme de ce weekend entièrement consacré à ce sport ludique

et fair-play qui gagne à être connu. N’hésitez pas à venir soutenir les membres du BSLC qui comptent sur vos encouragements ! //Samedi 10 et dimanche 11 mars à partir de 8h au complexe sportif Jesse Owens Entrée libre Renseignements complémentaires auprès du BSLC au 06 21 78 32 72

Dimanche 11 mars

La femme à l’honneur ÉVÉNEMENT / Chaque année, l’association franco-berbère de l’Essonne célèbre la « Journée de la Femme » en proposant un après-midi festif organisé en partenariat avec le cinéma François Truffaut. La nouvelle édition se déroulera dimanche 11 mars avec la participation de la MJC-CS. Dès 13h30, vous serez attendus au cinéma François Truffaut pour visionner trois courts métrages réalisés par la Fabrique d’Images. Ce collectif de passionnés du 7e Art, dont le but est d’apporter un autre regard sur le monde, a travaillé sur les préjugés sexistes de nos sociétés modernes. Au travers d’un triptyque, vous verrez différentes formes

d’agressions faites aux femmes, que ce soit dans le cadre professionnel, personnel ou encore dans les transports. Viendra ensuite la projection du long métrage « Fleur du désert » de Sherry Hormann. Ce biopic retrace la vie de Waris Dirie, une jeune somalienne qui quitte son pays pour échapper à un mariage forcé… Après le film, vous serez conviés à participer à un débat au cours duquel vous pourrez revenir sur l’incroyable destin de cette femme devenue top model international. L’après-midi se poursuivra autour d’un goûter aux saveurs berbères avant de laisser place à la troupe Tilleli qui interprètera des danses traditionnelles.

//Dimanche 11 mars à partir de 13h30 Tarif unique : 4 € Renseignements auprès de l’association franco-berbère au 06 11 16 03 98 ou auprès de la MJC-CS au 01 69 09 01 87

Mercredi 14 mars

Le Loup et moi À partir de 4 ans JEUNE PUBLIC / « Elle était si jolie, la plus

jolie des jeunes filles. Oh ! Pas une princesse ou une reine, ça non ! Sa couronne à elle, c’était un chaperon… juste un petit chaperon rouge. Je me souviendrai toujours d’elle, elle que j’ai mangée ». Ainsi commence l’histoire du Loup et moi, interprétée par la compagnie Les Globes Trottoirs. Dans ce théâtre gestuel où le mime prend toute son ampleur, le méchant loup se plonge dans ses souvenirs, ravivant son unique amour, impossible et dramatique. Une fois n’est pas coutume, on nous le présente comme un être capable de jouer, d’aimer, de parler… doté d’un seul défaut : celui d’être loup et de dévorer les humains. Dans ce beau spectacle inspiré du tradition-

nel conte de Grimm, les enfants sont invités à découvrir la confrontation entre le rêve et la réalité, l’humanité et la bestialité, le désir et la peur. Et pour teinter la pièce de nostalgie, un orgue de barbarie alterne avec la voix grave du loup, offrant aux spectateurs de jolies notes russes issues du répertoire de Tchaïkovski ou encore Chostakovitch. Un univers merveilleux et onirique qui offre une place prépondérante aux costumes et aux décors. //Mercredi 14 mars à 10h30 à la MJC-CS Tarifs : 8 € - 5 € Renseignements et réservations auprès de la MJC-CS au 01 69 09 01 87

18 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 18

16/02/12 19:46


rendez-vous Jeudi 15 mars

Jazz et vous ! MUSIQUE / Nouvelle édition du Bœuf

jazz au conservatoire de musique et de danse ! Jeudi 15 mars, la soirée débutera avec un beau quartet de professionnels. Florian Bellecourt interviendra pour l’occasion aux côtés des habitués : Edouard Bineau au piano, Nicolas Pain à la contrebasse et Hidéhiko Kan à la batterie. Avec son vibraphone, cet instrument de la famille des percussions constitué de fines lames métalliques, il offrira un univers musical riche et tourbillonnant aux influences multiples. Dans ses interprétations, vous retrouverez notamment des références incontournables du jazz mais aussi des colorations issues de figures emblématiques telles que The Beatles ou

Pink Floyd, mêlées à quelques inspirations classiques, allant de Beethoven à Stravinsky. La deuxième partie de soirée sera entièrement consacrée aux artistes amateurs qui seront conviés à monter sur scène pour faire le Bœuf ; autrement dit pour laisser libre cours à leur créativité sur des standards du jazz.

//Jeudi 15 mars à 20h30 à l’auditorium du conservatoire de musique et de danse Entrée libre Renseignements auprès du conservatoire au 01 69 10 37 70

Samedi 17 mars

Marabout bout de ficelle À partir de 8 mois JEUNE PUBLIC / Avec la Compagnie Les Cailloux Sauvages, la médiathèque Albert Camus se lance un joli défi. Déjà parce que le spectacle « Marabout bout de ficelle » s’adresse aux toutpetits. Mais aussi et surtout parce que cette installation artistique dévoile un univers original. Interprétée par Bastien Authié, clown, comédien corporel et manipulateurs d’illusions, l’histoire se déroulera au gré des pas de danse, dans un univers éphémère et mobile installé dans l’enceinte même de la bibliothèque jeunesse. La comptine s’égrainera avec douceur et

malice au milieu de fils, de tissus et d’objets en superposition ou en transparence. La farandole de gestes et d’images se fera au profit d’un monde empreint de poésie et d’humour, favorable à la rêverie et au voyage. //Samedi 17 mars à 15h à la médiathèque Albert Camus Entrée libre Durée du spectacle : 30 min Inscriptions préalables auprès de la médiathèque au 01 69 10 59 40

Samedi 17 mars

Prométhée, poème électrique THÉÂTRE / François Chaffin, auteur,

metteur en scène et comédien, est de retour à Chilly-Mazarin. Et s’il remonte sur les planches de la MJC-CS, c’est pour présenter sa nouvelle création : un théâtre rock fortement inspiré de la mythologie grecque. « Prométhée enchaîné » est né de la plume de l’un des plus anciens tragédiens, Eschyle. Vieille de 2 500 ans, cette pièce met en scène le supplice infligé au titan éponyme, accusé d’avoir volé le feu aux dieux pour l’offrir aux « éphémères ». Coupable d’avoir instruit les hommes et de les avoir élevés au rang de divinité, il est enchaîné au Caucase pour l’éternité, sur ordre de Zeus, roi des dieux.

Avec « Prométhée, poème électrique », vous retrouverez l’histoire de ce donateur pyromane qui a apporté à l’homme le feu mais aussi et surtout la lumière, celle qui aide à se sentir responsable et à tracer son propre avenir. Samedi 17 mars, à 20h30, vous plongerez au cœur d’un poème virevoltant et profond interprété par François Chaffin. Accompagné de la guitare aux mille sonorités de Benjamin Coursier, il fera la continuité du mythe d’Eschyle, interrogeant notre époque à travers le thème du progrès, de la mécanisation, du lien social ou encore de la répartition des richesses.

//Samedi 17 mars à 20h30 à la MJC-CS Tarifs : 8 € - 5 € Renseignements et réservations auprès de la MJC-CS au 01 69 09 01 87 ou auprès du service Culturel au 01 69 10 37 75

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 19

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 19

16/02/12 19:46


rendez-vous Du 19 au 25 mars

Le Grand Format des Amis des Arts

EXPOSITION / En décembre, l’Association des Amis des Arts tenait son salon du Petit Format dédié à Modigliani et aux

autres peintres de l’Ecole de Paris. Du 19 au 25 mars, les artistes réinvestissent la salle d’exposition pour exposer des toiles dans le cadre du salon du Grand Format, qui mettra à l’honneur Laura Teboul. Vendredi 23 mars, les artistes de l’Association vous attendent au cinéma François Truffaut pour une soirée dédiée à l’art sous toutes ses formes. Dès 19h30, Kevin Mischel, danseur contemporain, revisitera le célèbre tableau d’Henri Matisse « La danse ». Puis vous plongerez à la découverte du Paris créatif des années 20 grâce au long métrage de Mick Davis « Modigliani ».

//Salon du Grand Format du 19 au 25 mars du lundi au vendredi de 15h à 18h et le week-end de 14h à 18h Salle d’exposition du parc de l’Hôtel de Ville - Entrée libre //Soirée artistique Samedi 23 mars à partir de 19h30 au cinéma François Truffaut Tarif unique : 6 € Renseignements complémentaires auprès du service Culturel au 01 69 10 59 19

Du 20 au 31 mars

Kara et les mangas PLACE AUX BULLES / La médiathèque

Albert Camus a décidé d’offrir une place de choix à la bande dessinée. Avec l’opération « Place aux bulles », elle vous invite à partir à la découverte de cet art, le neuvième du nom, qui séduit petits et grands, emmenant dans son sillon des lecteurs adeptes d’humour, de fantastique, de fiction ou encore d’épopées historiques. À Chilly-Mazarin, il sera question de manga. Pour en faire l’éloge, la médiathèque recevra l’auteur français Kara. Bercé dans son enfance par la BD franco-belge, mais également par les dessins animés nippons diffusés sur le petit écran, ce dessinateur, doté d’une insatiable curiosité, a développé une passion sans égale pour le style graphique japonais et plus particulièrement l’univers manga. Aujourd’hui, il est l’un des rares occidentaux à oser mélanger les influences. Du 20 au 31 mars, il investira les murs de la médiathèque avec une exposition de dessins originaux et de reproductions

de BD. Vous retrouverez notamment Lilith, le personnage principal du «Bleu du Ciel» ou encore les trois exploratrices de «Réalités» qui évoluent dans un futur steam punk. Samedi 31 mars, de 10h30 à 12h, vous pourrez participer à une rencontre au cours de laquelle Kara présentera son œuvre avant de dédicacer ses albums. Puis, grand rendez-vous à ne pas manquer : de 14h à 17h, il animera un atelier de dessin au cours duquel vous serez conviés à créer votre personnage manga. Pensez à réserver; le nombre de places est limité ! //Exposition du 20 au 31 mars aux horaires d’ouverture de la médiathèque Albert Camus Entrée libre //Atelier - samedi 31 mars de 14h à 17h - Pour tous à partir de 10 ans Réservations indispensables auprès de la médiathèque au 01 69 10 59 40

À partir du 20 mars

Le développement durable s’invite en mars ÉVÉNEMENT /  Pour le 10 e anniver-

saire de la semaine nationale du développement durable, la Ville organise l’opération « Laissons pousser... ». Dès le 20 mars, vous pourrez devenir acteurs de la biodiversité en vous improvisant jardinier. Que vous ayez un bout de terrain ou un simple balcon, vous êtes conviés à semer des fleurs sauvages qui donneront envie aux papillons de se réap-

proprier l’espace urbain. Rendez-vous à la médiathèque Albert Camus jusqu’au 14 avril où vous sera remis gracieusement un sachet de graines. D’autres manifestations se dérouleront en avril ; nous ne manquerons pas de vous en informer dans le prochain Chilly Magazine. Plus de renseignements sur la politique générale de développement durable en page 24.

//Remise gratuite de sachets de graines du 20 mars au 14 avril à la médiathèque Albert Camus aux horaires d’ouverture de la structure Renseignements complémentaires auprès de la Mission Développement Durable au 01 69 10 37 99

20 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 20

16/02/12 19:46


en bref Les rendez-vous de l’ARAC!

Vendredi 23 mars

Dimanche 4 mars, l’Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) organise sa traditionnelle fête amicale. A partir de 12h, vous profiterez d’un repas gastronomique suivi d’un aprèsmidi récréatif au complexe sportif Jesse Owens. Vous serez les bienvenus ! Lundi 19 mars sera célébrée la commémoration du 50e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie et des combats de Tunisie et du Maroc. Une cérémonie se déroulera devant la stèle commémorative du parc de l’Hôtel de Ville à 17h30.

Un après-midi au musée d’Orsay

Renseignements et réservations pour le 4 mars auprès d’Henri Patard au 01 69 09 97 27 Seniors / Amateurs d’art, tenez-vous prêts ! Dans le cadre des traditionnelles sorties proposées aux seniors, la Ville organise une visite du musée d’Orsay. Vendredi 23 mars, vous partirez en direction de la Seine pour arpenter la plus grande collection mondiale d’œuvres impressionnistes. Vous admirerez des chefs d’œuvres tels que « Le déjeuner sur l’herbe » de Degas, « L’Origine du monde » de Courbet, « La danseuse âgée de 14 ans » de Manet ou encore la si célèbre « Série de cathédrales de Rouen »

de Monet. Dans l’enceinte de cette ancienne gare ferroviaire, vous profiterez également de sculptures occidentales, de photographies, d’arts décoratifs et même d’objets d’architecture. Une visite à ne manquer sous aucun prétexte.

//Vendredi 23 mars dans l’après-midi Renseignements auprès du Pôle Seniors au 01 69 10 37 81 / 83

Dimanche 25 mars

C Fantastik MUSIQUE ET DANSE / Parce que les contes

de fées font toujours rêver, le conservatoire de musique et de danse a choisi d’en faire un spectacle. Dimanche 25 mars, les élèves investiront le cinéma François Truffaut pour offrir au public un instant de rêve, alliant fantastique et émerveillement. Côté musique, vous retrouverez les élèves de guitares d’Agnès Léger, les clarinettistes de Frédérique Bizet et d’Emilien Véret ainsi que l’orchestre Don Volga dirigé par Sylvain Bobet. En collaboration avec près d’une cinquantaine d’élèves danseurs, ils interprèteront un répertoire dédié aux contes. Dans un registre classique, ils vous inviteront

Stage Sports Vacances de Printemps

à revivre les grandes scènes du ballet romantique Giselle. Viendront ensuite des pièces de Mendelssohn, Vivaldi et Ravel ainsi qu’une pièce composée par l’un des élèves du conservatoire Antoine Vidon. Le jazz prendra le relai avec, entre autres, des extraits de The Mask. Un spectacle haut en couleurs dans lequel se mêleront les performances artistiques d’un grand nombre d’élèves du conservatoire. //Dimanche 25 mars à 15h au cinéma François Truffaut Entrée libre Renseignements et réservations auprès du conservatoire au 01 69 10 37 70

La jeunesse en fête Samedi 31 mars, le complexe sportif Jesse Owens accueillera la Fête de la Jeunesse. De 15h à 17h, les enfants des structures d’accueil de la ville, accompagnés des équipes d’animation, vous inviteront à un incroyable Tour du Monde en 80 minutes. Les jeunes de la Maison des Ados s’associeront au spectacle qui s’annonce plus que jamais dépaysant et haut en couleurs.

À chaque période de vacances scolaires, son stage Sports Vacances ! Du 16 au 20 avril, les jeunes de 9 à 13 ans sont attendus au complexe sportif Jesse Owens pour s’adonner à toute une série de disciplines sportives. Au programme : baseball, hockey, boxe et basket. Dans un registre novateur, les graines de champions s’essayeront au hand foot, au disc golf et au flag rugby. Les inscriptions commencent le 26 mars. Pensez à vous munir d’un justificatif de domicile et d’un certificat médical en cours de validité (ou d’une licence sportive). Renseignements au 01 69 10 37 56 Tarif pour la semaine : 33,60 €

Groupe d’échanges entre parents

L’APASO, en partenariat avec la Mission Prévention, vous donne rendez-vous mardi 27 avril à 18h30 à la MJC-CS pour échanger entre parents et psychologues autour du thème de la scolarité. Informations complémentaires au 01 69 75 40 20

//Entrée libre. Renseignements auprès du service Jeunesse au 01 69 10 37 86 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 21

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 21

16/02/12 19:46


Sport

Le pied à l’étrier Figure historique du monde équestre de la Ville depuis 1972, l’Etrier Chiroquois est devenu incontournable chez les amoureux des équidés d’ici et d’ailleurs.

T

a per « étrier chiroquois » sur Youtube, et vous serez surpris par la quantité de vidéos postées par les fans de chevaux. Discipline exigeante, l’équitation ressemble également à une grande famille. À l’Étrier Chiroquois, ils sont souvent nombreux à passer aussi bien pour prendre des cours que pour prendre soin de leur cheval. Cet après-midi là, ils sont une demidizaine à s’affairer le long des box. Pour les jeunes filles en fleur ou les quadras bien peignés, ne compte qu’une chose : leur monture. « C’est ce que j’aime dans ce sport », confie Laurence Blaya, responsable du club, monitrice et cavalière depuis plus de 15 ans. « Il y a l’aspect sportif, la rigueur, l’effort, mais aussi cette relation au cheval, complice, parfois compliquée, un peu amoureuse ».

« Nous avons près de 500 licenciés, 26 chevaux et double poneys, plus une vingtaine de chevaux de propriétaires, dont nous nous occupons », continue Laurence, flattant le flan de son cheval. « Nous abordons aussi l’éthologie avec nos élèves, ce qui fait partie intégrante de l’apprentissage. Comprendre le langage du cheval, construire une relation avec lui, c’est aussi important que de maîtriser la technique ». Deux disciplines sont proposées : le dressage et la course d’obstacles, ainsi que des cours d’initiation dès deux ans et demi, grâce aux trois moniteurs de l’association et ses deux palefreniers. « Beaucoup de scolaires viennent également pendant l’année, ainsi que des personnes à mobilité réduite, accompagnées par une psychomotricienne », complète Laurence, qui est arrivée 4ème de sa catégorie aux Championnats de

France 2 de dressage. « Faire du cheval renvoie une image de facilité mais c’est une école d’abord de rigueur. Cela s’oublie vite car monter devient vite une drogue ! » A cheval entre le sport et le plaisir, on n’aurait rêvé mieux... n L’Étrier Chiroquois, 38 rue de Launay, tel : 01 64 48 73 22, mail : etrierchiroquois@wanadoo.fr ou sur http://etrierchiroquois.kazeo.com : asso.cncm@free.fr

Le CNCM ou l’eau libre pour tous Depuis 2008, le Cercle des Nageurs de Chilly-Mazarin (CNCM) permet aux amoureux de la natation et de water-polo de vivre leur passion au sein d’une structure conviviale, mais soucieuse de laisser la voie libre à la compétition. Rencontre avec Olivier Muller, directeur technique du CNCM. Quel est votre parcours ? Je suis professeur d’EPS de formation. J’ai passé mon BEESAN spécialité water-polo pour devenir éducateur sportif à ChillyMazarin, où j’ai appris à nager ! Petit, j’ai évolué dans les équipes régionales jeunes jusqu’au niveau nationale 1 senior. J’ai aussi été champion de France de Nationale 2 en 2007. Désormais, je suis directeur technique du CNCM, et j’entraîne le groupe poussin et le water-polo. J’ai repris le club en 2008, qui s’appelait l’Iris Club, avec Jérôme Teiseyre, qui en est le président. Nous ne pouvions pas laisser couler ce club qui nous a vu faire nos premières armes. Combien d’entraîneurs compte le club ? Nous avons six BEESAN (Brevet d’Éducateur Sportif des Activités de la Natation) : trois spécialistes en Natation sportive, et trois spécialistes en Water-polo. Combien de licenciés ? Nous avons 160 adhérents, dont 19 licenciés en Water-polo, 9 licenciés Maîtres (plus de 25 ans) et 14 licenciés benjamins et minimes en natation sportive.

Certains nageurs sont-ils classés ? Chez les jeunes, nous n’avons pas encore de nageurs classés car nous venons de créer une section compétition. Mais nous possédons depuis quelques années un groupe Maître motivé et qui se classe régulièrement. Ainsi, Aurélie Da Costa est arrivée seconde au 50 mètres brasse et troisième au 100 mètres brasse dans la catégorie C2 (30-35 ans) aux championnats d’Îlede-France Hiver. Jérôme Tesseyre et Mickael Moreau sont eux qualifiés aux championnats de France Maîtres depuis 2010. Ces trois nageurs et moi-même étions qualifiés aux championnats d’Europe des maîtres en 2011. Comment placez-vous la compétition dans l’apprentissage de la natation ? Le club a avant tout une vocation de natation et de water-polo loisir mais depuis sa création en 2008, le niveau de nos jeunes pratiquants augmente et certains se sont pris au jeu. Il est donc paru évident de proposer aux jeunes nageurs et poloïstes de poursuivre au club leur passion à travers la compétition. Mais nous n’imposons rien ! L’inscription en compétition se fait sur la base du volontariat, ce n’est pas une obligation.

Avez-vous une philosophie particulière, un credo propre ? Tout d’abord, nous allons au rythme de l’enfant en essayant de proposer une structure familiale dans laquelle les enfants s’épanouissent. Notre philosophie est le plaisir dans la pratique sportive. Que vous recherchiez la compétition ou simplement le loisir ou la détente, vous aurez toujours votre place au sein de notre association. n Renseignements : CNCM, complexe sportif Jesse Owens, mail : asso.cncm@free.fr

L’offre du CNCM est complémentaire des activités proposées par les éducateurs de la piscine communale. Vous pouvez ainsi profiter de l’activité « Bébés nageurs » (pour les enfants âgés de 6 mois à 5 ans) et de la gymnastique aquatique pour les adultes. Renseignements auprès du service des Sports : 01 69 10 37 92

22 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 22

16/02/12 19:46


L’agence cHILLY IMMOBILIeR tRansfÈRE ses LOcaux Présent sur Chilly-Mazarin au 3 avenue Mazarin depuis plus de 25 ans. N’hésitez pas à nous contacter • 01 69 09 01 25 • 01 64 48 06 60

À partir du 1er Mars 2012, l’agence sera transférée angle rue Pierre Brossolette et rue des Bleuets à Chilly-Mazarin (en face de Champion).

Chilly Immobilier, 2 agences à votre écoute : • 62 rue Pierre Mendes France 91380 Chilly-Mazarin • Angle rue Pierre Brossolette et rue des Bleuets 91380 Chilly-Mazarin

Nous déménageons pour plus spacieux et plus de confort. Pourquoi pas vous ? À bientôt dans nos nouveaux locaux !!!

CHILLY IMMOBILIER c’est l’immobilier en toute sécurité AChAt - veNte - loCAtioN - gestioN loCAtive - gArANtie des loyers iMPAyés - CoNseil - exPertise

CHILLY-IMMO-DEMI_V01.indd 1

10/02/12 14:25

Mariage Deuil Célébrations OUVERT

7J/7

lundi au Samedi 4 Place de la libération 8h30 - 20h00 91 380 cHillY MaZarin dimanche et jours fériés tél : 01 69 34 60 56 8h30 - 19h00

10

%

ToileTTage canin à 300 m de la gare Possibilité de prise à domicile

ATOUT POIL Salon de toilettage

de remise sur tout le magasin

sur présentation de ce coupon hors interflora et hors promotion.

19, rue Séverine 91380 Chilly Mazarin ( 01 64 48 79 96

◆ Toutes races ◆ Alimentation

◆ Coupe ciseaux ◆ Entretien

ATOUT CANIN.indd 1

06/02/12 17:01

Stress, angoisse, anxiété, dépression, névralgies, troubles du sommeil, tocs, dépendances, préparation d’épreuves, et toutes manifestations psychosomatiques.

Christian Micheneau Psycho-Relaxologue

Relaxation thérapeutique - Thérapies brèves

Honoraires selon possibilités. Effets positifs immédiats. Rés. la Fontaine des Joncs 3, allée du pont des Maures CHilly-MazaRin

✆ 01 69 34 69 97 06 71 86 87 42

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 23

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 23

16/02/12 19:46


Développement durable La biodiversité à l’honneur La semaine nationale du développement durable est de retour du 1er au 7 avril. Comme chaque année, entreprises, associations et collectivités proposent de manière ludique des gestes concrets pour préserver notre environnement. À Chilly-Mazarin, la mobilisation est de mise et les activités ne manqueront pas. Zoom sur quelques éléments du programme. Laissons pousser… Bien souvent, lorsque nous évoquons la biodiversité, nous pensons aux grands espaces naturels, aux forêts, aux océans et nous imaginons des mobilisations mondiales pour venir en aide aux espèces en voie de disparition. Mais qu’en est-il de la richesse biologique de nos villes ? Qui s’occupe de la sauvegarde de notre biodiversité locale ? Bonne nouvelle ! Pour cette 10 e édition de la semaine du développement durable, ce rôle va vous revenir. Avec l’opération « Laissons pousser » mise en place sur la région Ile-de-France, vous

allez pouvoir choyer la flore et la faune locale. À partir du 20 mars, en vous rendant à la médiathèque Albert Camus, vous pourrez récupérer un sachet de graines à planter sur votre balcon ou sur votre lopin de terre. Marguerites, coquelicots, mauve ou camomille sauvages viendront égayer notre environnement (Pour plus de renseignements sur les modalités de participation, rendez-vous en page 20 du magazine). Dans le même temps, les agents du service Espaces Verts de la Ville sèmeront des prairies fleuries au parc des Champs Foux et route de Massy pour offrir aux passants un paysage bucolique à partir de la fin du printemps. L’accueil de loisirs Les Temps Modernes participera également à l’opération en proposant aux enfants d’apporter un air champêtre à leur structure. Autant d’actions qui devraient donner envie aux papillons et aux abeilles de se réapproprier notre espace urbain.

Accueillons les abeilles Quatre ruches vont faire leur apparition dans le parc de l’Hôtel de Ville, favorisant ainsi la préservation de la biodiversité. « Depuis quelques années, les populations d’abeilles ne cessent de diminuer en France, notamment à cause de l’utilisation des pesticides, de l’urbanisation grandissante ou encore du développement de la monoculture » explique Odette Alexandre, adjointe en charge du Développement durable. « Or les abeilles sont indispensables à la pollinisation des plantes à fleurs et à la survie de certaines espèces végétales et animales. Si nous

avons décidé d’installer des ruches dans notre milieu urbain, c’est précisément pour apporter notre contribution à la protection de l’environnement ». Différentes animations seront organisées dans les mois à venir autour de ces ruches. Vous pourrez notamment observer leur mode de vie et d’organisation et découvrir le travail de l’apiculteur.

Comment réduire nos déchets tout en favorisant l’emploi ? Mercredi 4 avril, vous êtes invités à découvrir la recyclerie des Portes de l’Essonne, située à Athis-Mons. Dans cette surface de près de 300 m², vous pourrez acquérir des meubles, des livres, des vélos, des objets de décoration de seconde main à des prix très intéressants. Mais vous découvrirez aussi toute la partie en amont dans laquelle sont collectés et réparés les objets déposés par des particuliers ou des entreprises. En leur donnant une seconde vie, la recyclerie permet de réduire la quantité de déchets incinérés ou mis en décharge, tout en développant une dimension sociale puisqu’elle emploie des personnes en insertion professionnelle. Pour visiter cette structure, rendez-vous mercredi 4 avril à 14h aux douves du parc de l’Hôtel de Ville pour un départ en bus. Le retour est prévu vers 16h30. Inscriptions et réservations au 01 69 10 37 00 ou par mail : agenda21@ville-chilly-mazarin.fr. Plus d’infos sur www.recyclerie-portesessonne.fr.

Une réunion publique aura lieu jeudi 29 mars à 20h30 à l’auditorium du Conservatoire, afin de vous présenter les actions qui vont être engagées dans le cadre de l’Agenda 21. Cette réunion sera l’aboutissement d’un travail participatif qui a impliqué les habitants et partenaires de la Ville via des ateliers de concertation, ainsi que les élus et les services de la municipalité. L’élaboration de l’Agenda 21 résulte en effet d’une chaîne d’initiatives qui concerne la gestion communale, le service public, sans oublier les partenariats avec les associations œuvrant auprès de tous les habitants. Outil de sensibilisation, de concertation et d’action, l’Agenda 21 continuera à s’enrichir au fil de sa mise en œuvre et de son évaluation. Pour parfaire cette présentation, un dossier sera consacré à ce thème dans le prochain Chilly-Magazine. Par ailleurs, un document d’informations sera disponible dans les lieux publics à partir de mars. Pour plus d’informations, contactez la Mission Développement Durable au 01 69 10 59 37 ou par mail : agenda21@ville-chilly-mazarin.fr

24 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 24

16/02/12 19:46


Développement durable

Une Ville résolument engagée Depuis le démarrage du projet Agenda 21, des agents communaux se sont réunis au sein du Forum Eco-Responsabilité pour réfléchir aux actions de développement durable à mettre en place au sein de la mairie. Parallèlement, la Ville a entrepris une démarche d’amélioration de la performance énergétique de ses bâtiments communaux, en partenariat avec la société Cofely. Coups de projecteurs sur ces deux démarches. Un défi à relever

•• la technique du paillage des massifs

L’objectif premier pour le Forum ÉcoResponsabilité était de proposer une déclinaison en interne de l’Agenda 21. Après avoir réalisé un diagnostic des pratiques quotidiennes en matière d’éco-responsabilité, les agents volontaires ont proposé des actions simples à mettre en œuvre pour favoriser les comportements responsables : sensibilisation aux éco-gestes, mise à disposition de vélos, réflexion sur l’utilisation de papier ont ainsi vu le jour. Pour présenter le fruit de cette réflexion de façon ludique, le Forum a réalisé une vidéo dont l’objectif était de susciter le débat au sein de la collectivité sur les actions que chacun peut réaliser en matière de développement durable sur son lieu de travail et dans sa vie personnelle. La vidéo réalisée a donc mis en scène des agents issus de différents services, dans différents lieux de la ville afin de toucher le maximum de personnel communal. Les thèmes suivants ont été traités : •• l’utilisation d’eau issue des récupérateurs d’eau de pluie du Centre Technique Municipal pour l’arrosage des plantes,

par les jardiniers en alternative aux pesticides et pour limiter les besoin d’arrosage, •• les techniques pour économiser le carburant lors des déplacements professionnels, •• les éco-gestes au bureau concernant l’éclairage, la climatisation, la veille sur ordinateur, les économies de papier, le tri des déchets… Le projet a été entièrement réalisé grâce à l’implication d’agents volontaires issus de différents services qui ont travaillé depuis mai 2011 essentiellement sur leur temps personnel. La phase de réalisation de la vidéo a permis un apprentissage collectif et des échanges sur nos moyens d’actions et nos marges de progrès en matière de développement durable. Elle a été très positive pour l’ensemble des participants malgré la charge de travail importante engendrée. La réussite de ce projet n’aurait pas été possible sans l’implication très active de Yann Morvan, animateur de La Fabrique d’Images de la MJC-CS. Tout au long du projet, il a accompagné le groupe au niveau méthodologique et technique.

avec defi, cofely vous aide à optimiser vos économies d’énergie.

été posée Cette affiche a n Cofely par votre technicie age. lors de son pass

Imprimé sur papier 100 % recyclé avec des encres végétales - Crédits photo : Istock - Fotolia - Conception/réalisation :

Une vidéo de sensibilisation

Dans le cadre du renouvellement du marché d’exploitation relatif au chauffage, la Ville a entrepris une démarche d’amélioration de la performance énergétique de ses bâtiments communaux. Elle s’est engagée à diminuer de 20% ses consommations de gaz d’ici 2019. Cet objectif nécessite la modernisation des équipements de chauffage mais également une attitude responsable de la part de tous les utilisateurs des équipements communaux. La Ville a donc été la première en Ile-de-France à se lancer dans le programme « Defi » en partenariat avec Cofely, afin de sensibiliser les usagers des bâtiments communaux aux gestes éco-citoyens. La première intervention se fera en faveur des élèves de CM1 et CM2 de la Ville qui profiteront d’ateliers pédagogiques. L’occasion de découvrir combien la réduction de la consommation d’énergie permet d’épargner les ressources, de réaliser des sur mon lieu de travail économies et de présernée, t de la jour À la fin e le thermostar. ver l’environnement. je baissm radiateu de ons moi-même j’étein mières. et En deuxième temps, les les lu agents communaux seront eeTr! ios odm n s’y m sensibilisés aux difféoaILn écIdé, c , c’esT e aV au TR ie rentes techniques d’éconerg e ’ l nomie d’énergie par le mon Je placereau à bu proximeité biais de brochures et par pas un e d’ m lu Je n’al iquement la pour ; at fenêtre ter de systémière électrique e profi ière la mise en place de comlum ise la lumièr i lum la til -c j’u lle si celle jour. du re tu na vailler t. munications dans les équisuffit à tra blemen conforta pements communaux (affichage, messages de sensibilisation…). n www.cofely-gdfsuez.fr

Un Conseiller Info-Energie répond chaque mois à vos questions et vous apporte les conseils pratiques, gratuits et neutres, dont vous avez besoin pour mieux maîtriser vos dépenses énergétiques. Rendez-vous vendredi 16 mars de 13h30 à 17h30 à la salle des Mariages de l’Hôtel de Ville. Pour prendre rendez-vous, contactez Julien Pourrère au 01 69 56 50 33 ou par mail : eie@solicites.org

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 25

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 25

16/02/12 19:46


* Label BBC

PROGRAMME NEUF *

- 10 %

sur tous les forfaits jusqu’au 31 mars

EN PLEIN CŒUR DE CHILLY-MAZARIN Du studio au 4 pièces avec terrasse, cave, parking sous-sol

> Amincissement > Bronzage > Relaxation > Soins anti-cellulite > Conseils personnalisés

À partir de 154 000 € Livraison 4ème trimestre 2013 Bureau de vente

Ouvert 7 jours sur 7 sans rendez-vous

5, avenue Mazarin 91380 Chilly-Mazarin Tél. : 01 64 48 36 35 - 06 08 37 65 03

CHILLY-IMMO-Mini.indd 1

01 69 34 16 98

Centre commercial Champion Avenue Pierre Brossolette 91380 Chilly-Mazarin

08/02/12 16:15 SOLISUN.indd 1

09/02/12 11:30

Ce printemps, changez de look d’un simple clic

Ouvert du Mardi au Samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 19h00 12 avenue Charles de Gaulle 91380 Chilly Mazarin (en face du parc des Champs-Foux) 01 69 79 02 84 Email : enunregard@orange.fr

EN UN REGARD.indd 1

08/02/12 09:25

SARL Bailly 16, rue Paul-Bert 91380 Chilly-Mazarin Tél. : 01 69 09 24 49 (Près Centre Champion) Fax : 01 64 48 51 40

26 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 26

16/02/12 19:46


Vie associative

Une association pour créer du lien « Faire des choses ensemble, se connaître, organiser des événements pour se retrouver autour de moments conviviaux »

Isabelle Macquart, Fabrice Recrosio, Bérengère Busserolles et Stéphanie Saulière, à l’initiative de Chilly C’Notre Lien.

«T

oucher toutes les générations, faire des choses ensemble, se connaître, organiser des événements pour se retrouver autour de moments conviviaux, partager, mener des projets, s’entraider », c’est ainsi que Fabrice Recrosio, sourire aux lèvres, décrit le projet de son association « Chilly C’ Notre Lien », fondée avec quatre autres personnes (Stéphanie Saulière,

Bérengère Busserolles, Eric Tambour et Isabelle Macquart) qu’il a rencontrées, notamment, lors de la mobilisation de septembre pour réclamer l’ouverture d’une classe dans le groupe scolaire Les Roseaux et Les Saules. L’ association a d’ores et déjà plusieurs projets dans ses cartons, comme la tenue d’un carnaval le 17 mars, l’organisation d’un tournoi sportif en juin, ou encore un rallye

pédestre et un concours photos pour les Journées du Patrimoine. « Chilly C’ Notre lien », encore à ses premières armes, souhaite s’établir petit à petit avant de proposer des actions d’envergure. Son périmètre d’action vise tout d’abord le local, pour des raisons organisationnelles : « Pour l’instant, ces projets concernent notre quartier, les résidences de Grands Jardins. Nous venons de nous créer, et nous commençons modestement, dans l’objectif de faire vivre le quartier dans un premier temps. Ensuite, si nos projets se pérennisent et rencontrent du succès, que d’autres personnes veulent participer, que d’autres associations se créent, que des lieux sont trouvés, pourquoi pas ne pas envisager d’étendre nos activités ? » Si vous souhaitez adhérer (5€), participer ou vous tenir informés des prochains rendez-vous proposés par l’association, n’hésitez pas à contacter Fabrice Recrosio au 06 15 96 10 61, ou par mail à : chillycnotrelien@gmail.com. n

La démocratie s’interroge toujours... Samedi 24 mars, de 10h à 18h, la MJC-CS vous invite à venir échanger autour d’une journée de réflexion et d’échanges dans le cadre du cycle « Démocratie », initiée par l’Université des Habitants et animée par Roger Lenglet.

R

oger Lenglet, philosophe, essayiste et co-auteur du livre «Un pouvoir sous influence, Think Tanks, lobbies...», avait animé le 10 janvier dernier une conférence intitulée « Les Think Tanks fragilisent-ils la démocratie ?», consacrée essentiellement à son livre, véritable enquête sur les éminences grises qui orientent les grands choix économiques, sociaux et sanitaires de nos dirigeants politiques. Ce 24 mars, Roger Lenglet vous invite à élargir le débat sur les faiseurs d’opinions de notre monde tels que les Think tanks (terme anglophone pour les « laboratoires d’idées » dans

le domaine des politiques publiques), mais également les lobbies ou les média, en privilégiant des modes d’expression et d’échanges participatifs (étude collective de documents, visionnage de films documentaires, lecture décalée...). Les participants seront ainsi conviés à se questionner sur la place des « Think Tanks » dans la production politique actuelle mais aussi à découvrir d’autres formes d’expression politique populaires et indépendantes des pouvoirs de l’argent, qui veulent agir au renforcement de la démocratie participative - à savoir « les donneurs d’alerte » ou les experts profanes.

... Et encore

Le lien entre démocratie et médias est souvent malmené. Dans le cadre du club de l’info de l’université des habitants, la MJC-Centre Social proposera la diffusion du film « Les nouveaux chiens de garde », le mardi 13 mars 2012 à 20H30, en présence du coréalisateur Yannick Kergoat. Un film qui pointe avec précision la menace croissante d’une information pervertie en marchandise.

Renseignements : MJC-CS au 01 69 09 01 87 ou par mail sur infos@mjc-chilly.org331

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 27

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 27

16/02/12 19:46


Vidéo protection

Chilly-Mazarin se dote de la vidéo-protection D’ici quelques semaines, trois caméras de vidéo-protection seront opérationnelles. Une installation répondant à la mission de tranquillité et de sécurité publiques de la Ville, et complétant les dispositifs de prévention déjà existants. Le cadre légal L’utilisation de la vidéo-protection est encadrée par la loi du 21 janvier 1995 d’orientation et de programmation relative à la sécurité, qui définit très strictement son utilisation sur la voie publique ou dans les lieux et établissements ouverts au public (articles 10 et 10-1), qui a été modifiée par la loi du 14 mars 2011 d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure dite LOPPSI II. L’installation d’un système de vidéo-protection dans ces lieux est soumise à l’autorisation préfectorale, délivrée pour la Ville le 16 mai 2011, valable 5 ans, prise après avis de la commission départementale de la vidéo-protection. Ces caméras ont également été déclarées à la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés), dont le rôle est de veiller à la protection des données personnelles.

L’objectif du dispositif La vidéo-protection n’est pas synonyme de vidéo-surveillance. Cette dernière est utilisée par les entreprises privées comme les magasins ou les banques pour contrôler l’activité dans leur enceinte. La vidéo-protection quant à elle revêt un caractère préventif, au sens où

l’objectif n’est pas de surveiller, mais de permettre à tous de se déplacer et profiter de l’espace public en toute sécurité, d’une part par son caractère dissuasif, d’autre part grâce à la possibilité de pouvoir identifier les responsables d’atteintes à l’ordre public.

Les éléments techniques Les caméras balayent un périmètre défini, avec possibilité de zoomer sur des zones précises. Celles-ci sont équipées de la reconnaissance des plaques d’immatriculation, de la Haute Définition, vision de nuit et système de brouillage. En effet, ces caméras sont destinées à filmer l’espace public. Si certaines zones privées entrent dans le champ, comme la fenêtre d’un immeuble, le logiciel programmé lors de l’installation les brouille automatiquement.

Droit d’accès aux images Conformément à la loi du 21 janvier 1995, la conservation des images ne peut excéder un mois. Durant cette période, seules les autorités compétentes (le Maire, la Police Municipale et Nationale ainsi que les autorités judiciaires) sont habilitées à consulter ces images. Toutefois, dans le cadre d’une enquête judiciaire,

les images peuvent être saisies et conservées au-delà de cette durée. De plus, toute personne peut accéder aux enregistrements la concernant et en vérifier la destruction dans le délai fixé par l’autorisation préfectorale. La demande d’accès doit être adressée au responsable de la Police Municipale. Cet accès est un droit. Toutefois, il peut être refusé pour des motifs tenant à la sûreté de l’État, à la défense, à la sécurité publique, en cas d’instruction judiciaire ou pour protéger le secret de la vie privée de tierces personnes. Pour toute difficulté concernant le fonctionnement du système de vidéo-protection, la loi prévoit le droit, pour toute personne, de saisir la commission départementale des systèmes de vidéo-protection.

Comment puis-je savoir qu’une caméra est installée ? Conformément à la loi, la commune est tenue de signaler de manière claire et permanente la présence d’une caméra lorsque celle-ci est installée dans un endroit public. Celle-ci sera matérialisée par la présence de panneaux informatifs. n

3 questions à Marie-Hélène Michon, Conseillère Municipale déléguée à la Prévention et à la Sécurité des personnes

« La vidéo-protection n’est qu’un outil parmi d’autres » Pourquoi la Ville a-t-elle opté pour la pose de caméras de vidéo-protection ? Le sujet a été fréquemment évoqué lors des réunions de quartier ou lors des cellules de tranquillité publique. Plusieurs villes ont déjà mis en place ce système. A Chilly-Mazarin, nous avons pris le temps de la réflexion. Il nous a semblé nécessaire de mettre à disposition des habitants l’ensemble des moyens légaux disponibles pour les collectivités pour assurer la tranquillité et la sécurité publiques. La vidéo-protection en est un. Quelle place, justement, occupe cette utilisation de la vidéo-protection ? Il nous semble important avant tout de rappeler que ces caméras ne sont qu’un

outil de plus parmi le panel des dispositifs de prévention. En aucun cas ce système ne peut prétendre être le seul outil ni le principal vecteur de l’assurance du bienvivre ensemble et de lutte contre l’insécurité ou les incivilités. Ces caméras ne se substituent pas au travail effectué par la Ville avec le médiateur urbain, les dispositifs d’aide et de soutien à la parentalité comme les groupes échanges-parents, les conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), les cellules de tranquillité publique et les différents arrêtés pris. Mais la prévention doit s’accompagner d’une action résolue et d’une présence soutenue de la Police Nationale.

Pourquoi ne pas avoir installé plus de caméras sur le territoire de la commune ? L’emplacement de ces caméras a fait l’objet d’une étude qui a conduit à identifier différents lieux opportuns pour la vidéo-protection. Nous avons choisi de ne pas fermer une possibilité de détecter et de gêner les auteurs d’incivilités. Car il est du devoir d’une municipalité de mettre tout ce qui est réalisable, tous les outils à sa disposition pour assurer la sécurité publique. Les caméras en sont un, mais attention ! La vidéo-protection n’est pas un outil miracle. On ne règle pas tout par la vidéo. Apposer des caméras à tous les coins de rue ne sera jamais le remède miracle aux incivilités. Des caméras ne remplacent pas l’action de la Police Nationale.

28 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 28

16/02/12 19:46


Au Conseil

Principaux points du Conseil municipal du lundi 13 février 2012 Équipements sportifs du Collège Des Dînes-Chiens Le Conseil approuve les termes de l’avenant n°1 à la convention signée en 2011 de mise disposition au collège Les Dînes Chiens des installations sportives de la Ville moyennant la participation financière pour l’année scolaire « 2011-2012 » de 20 832 € du Conseil Général de l’Essonne. Résultat du vote : unanimité.

Utilisation des équipements sportifs Le stade du complexe sportif Jesse Owens accueille régulièrement les cours d’éducation physique et sportive des établissements scolaires, comme le lycée Marguerite Yourcenar.

Orientations budgétaires 2012 M. Lacambre, Maire Adjoint chargé des Finances, présente le rapport d’orientation budgétaire communal conformément au Code Général des Collectivités Territoriales qui prescrit d’organiser un Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) dans le délai de 2 mois avant le vote du budget. Il évoque le contexte de croissance faible et de dégradation du marché du travail avec une stagnation voire une diminution du pouvoir d’achat des ménages. Il mentionne les principales dispositions de la loi de finances 2012 et notamment le lancement dès cette année du fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) avec la poursuite de la réduction des dotations de l’État aux collectivités et des plans de rigueur pour leurs agents ou encore la réforme de plusieurs taxes et redevances. Nonobstant l’impossibilité coutumière de l’Etat de communiquer suffisamment tôt les données fiscales, il est important de souligner que le budget 2012 sera un budget d’arbitrages difficiles dans un contexte de faible augmentation des recettes, voire de diminution de certaines d’entre elles, du fait du gel des dotations de l’État et d’une hausse plus soutenue des dépenses mais aussi d’une profonde incertitude quant au montant du fonds national de péréquation (la Ville sera prélevée) et des reversements de fiscalité par l’intercom-

munalité. Par conséquent, une augmentation de la fiscalité risque d’être inévitable compte tenu des charges nouvelles qui sont imposées à la commune afin, notamment, de mener à bien les travaux d’investissement nécessaires aux équipements de la commune : rénovation de la salle 1 du cinéma Truffaut, rénovation de la toiture de la salle multisports du complexe sportif Jesse Owens, travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments communaux, travaux de voirie au carrefour du Pont des Maures et feux tricolores aux entrées de l’A6 (…). En conséquence, le Conseil Municipal prend acte du rapport d’orientation budgétaire pour l’année 2012.

Le Conseil approuve les termes de la convention de mise à disposition pour 2012 des équipements sportifs au Lycée Marguerite Yourcenar pour un montant de 4 386 €. Résultat du vote : unanimité.

Fête de la science 2012 La Ville sollicite une subvention auprès du Conseil Général de l’Essonne en vue de participer à l’édition 2012 de la Fête de la Science en programmant à la médiathèque Albert Camus des animations sur le thème des illusions d’optique du 9 au 27 octobre 2012. Résultat du vote : unanimité.

Motion sur La Poste Le Conseil Municipal apporte son soutien à l’ensemble des salariés des bureaux de poste de la Ville et demande à la Direction Départementale de la Poste de bien vouloir entendre les revendications de ces salariés et les exigences de la population face au projet de réorganisation de services de la Poste sur les territoires des communes de Chilly-Mazarin, de Morangis et de Wissous (suppression de 2,4 emplois pour les quatre bureaux de poste, réduction des horaires d’ouverture du bureau Chilly Sud avec un seul agent pour assurer le fonctionnement de l’établissement). Résultat du vote : Unanimité (MH. Michon ne prenant pas part au vote).

En octobre 2011, l’exposition organisée pour la Fête de la science à la médiathèque a rencontré un vif succès.

Retrouvez les comptes-rendus des Conseils municipaux dans leur intégralité, sur www.ville-chilly-mazarin.fr, rubrique Votre mairie/ Vie politique/conseils municipaux

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 29

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 29

16/02/12 19:46


Expression libre Chilly-Magazine ouvre ses colonnes aux groupes politiques de la ville. Les textes publiés sont sous la seule responsabilité des signataires.

Majorité municipale

Chandeleur politique

Les tribunes libres sont faites pour s’exprimer librement. On peut tout y écrire, même des bêtises. C’est le principe. L’opposition municipale ne s’en prive pas. Mais la contrepartie, c’est qu’on peut y répondre pour rétablir la vérité. Le mois dernier, l’opposition de droite pointait « des services publics à Chilly qui font de plus en plus défaut » : commissariat de police, fermetures de classes, bureaux de poste…. On peut être d’accord ! Sauf que ce sont des services publics qui relèvent de l’Etat, non des Communes. Celles-ci ne peuvent que protester, s’indigner, proposer, négocier… et le Maire de notre ville ne manque pas de le faire, avec force et vivacité, à chaque fois que nécessaire.

Au surplus, la Ville n’a jamais disposé d’un commissariat de police mais d’un Bureau de police, ce qu’ignore apparemment l’opposition !! La Municipalité a résisté avec acharnement pendant plusieurs années à la volonté du Gouvernement de fermer définitivement cet équipement pourtant utile aux habitants de la commune. Par ailleurs, loin des fermetures de classes dénoncées par l’opposition, ce sont 3 postes et demi d’enseignants qui ont été créés à la rentrée de septembre 2011, ce que semble, encore une fois, ignorer l’opposition !!!! Accuser le Maire et sa majorité, cela permet de masquer la réalité, celle de l’incurie et des fautes gouvernementales qui sont la cause des insuffisances de ces services : les suppressions massives de fonctionnaires dans la police et dans

l’Education nationale (à Chilly comme ailleurs) et la logique de profit de l’Etat actionnaire, qui conduit à la réduction des effectifs dans les entreprises publiques (La Poste notamment). L’opposition locale accuse la majorité municipale de ne pas faire assez sur des sujets qui ne relèvent pas des compétences des communes. Et dans le même temps, elle s’oppose, en conseil municipal, aux motions qui dénoncent les carences de l’Etat sur les mêmes sujets. Elle avance ses arguments, puis leurs contraires, au gré du moment. Elle les lance, les tourne et les retourne, comme les crêpes en période de Chandeleur. Au risque de finir par les faire retomber en dehors de la poêle… et de manquer leur but ! n Les élus de la Majorité Municipale

Opposition municipale : Groupe « L’Avenir à Chilly !  »

Une communication qui ne manque pas d’air...

En janvier 2011, les fonctionnaires chiroquois boycottaient les vœux du personnel. En janvier 2012, le Maire a dédié le journal de la ville aux agents communaux, au même moment les animateurs des centres de loisirs faisaient grève. Ils cumulent des contrats à durée déterminée sans perspective de stabilité. Cette situation est inadmissible pour une mairie qui se dit un rempart contre la précarité. Selon le Maire, l’agent public est « un être de chair », alors pourquoi aussi peu de considération pour ses agents. Notre équipe a une autre conception de la gestion du personnel, l’humain doit être au cœur de l’action municipale dans les actes et non les effets de manche. Il y a un véritable décalage entre la communication municipale bien rodée et la réalité du terrain. Le dernier chilly-mag parle d’une année 2012 tournée vers les familles en reprenant nos pro-

positions à minima de créations de crèches et de lieu intergénérationnel rue de Launay (nos idées ne sont pas si mauvaises). La création de 10 berceaux pour un montant de 400 000 € répond-t-elle vraiment au déficit de places sur Chilly ? Il ne faudrait pas également oublier les assistantes maternelles, qui peinent à trouver des enfants à garder. Subventionner les familles comme le font d’autres collectivités serait une piste pour les aider et palier ce déficit d’accueil.

renonce aux subventions de l’Etat. Et après, nous aurons un grand discours sur le désengagement de l’Etat envers les collectivités. Le sabotage local continue. La politique à minima en matière de sécurité, que mène la majorité municipale, va nous conduire droit dans le mur. Alors que les villes limitrophes se dotent d’outils performants contribuant à la tranquillité publique, les problèmes vont se déplacer sur notre ville et la situation ne va pas s’améliorer. n

La vidéo protection arrive…

Hervé-Pierre MALTRUD, Conseiller Municipal L’Avenir à Chilly

Notre groupe propose depuis plus de 3 ans, la vidéo protection pour préserver notre cadre de vie. L’Etat aide financièrement les communes. La ville de Longjumeau vient d’installer 23 cameras bénéficiant d’une subvention de 300 000 €. A Chilly-Mazarin, nous attendons toujours nos trois petites cameras. Mais incroyable, le Maire

Vos élus : Martine GIRARD, Jean-Paul BENEYTOU, Yvette BOIDEC, Chantal LACARRIERE, Hervé-Pierre MALTRUD. RDV : 01 69 09 90 25 hpmaltrud@free.fr http://hpmaltrud.blogspirit.com

Opposition municipale : « Chilly en mouvement  »

Circuler / stationner : mission difficile !

Saviez-vous que seuls 85% des foyers ont une place de parking à Chilly-Mazarin ? Or également 85% des ménages sont motorisés, dont 34% avec 2 voitures ou plus. On comprend mieux les problématiques de stationnement et de circulation rencontrées. Et ce chiffre ne va pas diminuer avec l’accroissement des constructions neuves (livrées avec une seule place). Face à ce constat, il est souvent objecté que l’augmentation des places de parking ne peut être une solution ; l’usage d’autres modes de transport (Bus, RER, covoiturage, vélo…) pouvant être une réponse. Pourquoi pas… sauf que le changement d’habitudes peut prendre du temps, ou tout simplement que cela ne répond pas aux besoins de chacun. Mais admettons que nous jouions le jeu, un autre problème se

pose. Si vous ne disposez pas de place de stationnement privative, vous ne pouvez que laisser votre voiture sur la voie publique, et pour certains aux abords de votre habitation vous n’avez que des zones bleues. Nous avions manifesté notre regret de voir que le respect de ces zones n’était pas appliqué. Cela tend à changer. Pour les commerçants, c’est une bonne chose et nous en sommes satisfaits. Mais certains secteurs se voient dépourvus de toute autre possibilité de stationnement, alors que les commerces ne sont pas forcément immédiats. Par exemple, sur l’Avenue Mazarin il est impossible de trouver une place non limitée. Cette situation est problématique pour bon nombre de riverains : comment rester stationné pendant que vous êtes au travail sans être verbalisé ? Nous suggérons donc que soit étudiée la possibilité de signifier sa qua-

lité de riverain (dans un périmètre limité) et/ou que l’on s’interroge sur la pertinence de placer toute une avenue (même sans commerce à proximité) en zone bleue. Et puisque nous parlons stationnement, nous souhaitons apporter une suggestion pour l’accès au collège et des plots positionnés sur le trottoir. L’objectif de limiter le stationnement des véhicules à pour effet pervers des doubles files. Un autre trottoir jouxtant le parc, il aurait peut-être été plus judicieux d’en changer la destination. Enfin, soulignons l’accès A6/A10 toujours très difficile le matin avec des répercussions sur les rues des alentours et qui cause des nuisances importantes pour les riverains. Cédric Morgantini MoDem 06 83 87 78 40 contact@chillyenmouvement.fr blog-chilly-en-mouvement.over-blog.com

30 Chilly Magazine • mars 2012 • n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 30

16/02/12 19:46


Coups de

de la médiathèque mediatheque@ville-chilly-mazarin.fr

Livre adultes

DVD Vidéo

Un été sans les hommes PAR SIRI HUSTVEDT Editions Actes sud

Les Citronniers DE ERAN RIKLIS Ed. Paradis Distribution

Ce livre nous invite l’espace d’un été à marcher dans les pas de Mia, quinquagénaire fragile et bouleversante, anéantie par l’infidélité de son mari et qui va trouver dans l’amitié et la poésie les ressources pour reprendre sa route…

Livre jeunesse

bloc-notes

C’est un grand plaisir de découvrir ce conte de Chelm illustré par Joëlle Jolivet. Un « schmat » plein d’humour et de tendresse sur l’attachement des enfants pour leur doudou, qu’un grand-père complice aide à faire durer. Un album pour se plonger ou se replonger dans l’univers de la conteuse Muriel Bloch, figure emblématique du renouveau du Conte en France. Nous aurons l’honneur de l’accueillir le samedi 5 mai à la médiathèque.

L’association « Les Auxiliaires des Aveugles » recherche des bénévoles prêts à aider les aveugles ou malvoyants à Chilly-Mazarin ou à proximité. Les missions et horaires des bénévoles sont très souples et peuvent s’adapter aux quelques heures ou quelques jours libres dont vous disposez, pour accompagner les personnes chez le médecin, faire les courses, aider à la lecture du courrier, faire des activités sportives ou culturelles. L’association recherche également des jeunes de plus de 18 ans pour les vacances scolaires ou universitaires. Pour plus de renseignements, contactez Les Auxiliaires des Aveugles au 01 43 06 94 30 ou par email à : contact@lesauxiliairesdesaveugles.asso.fr

Le Service Civique

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez vous porter volontaire au service de l’intérêt général dans plusieurs domaines : culture et loisirs, santé, sport, solidarité… Par exemple, aider à la scolarisation d’enfants dans des pays en voie de développement, sensibiliser les adolescents sur les conduites à risque, accompagner dans leur pratique sportive des personnes en situation de handicap… Ce service civique suppose un engagement de 6 à 12 mois, avec une mission d’au moins 24h par

Patience PAR STEPHANE KERECKI ET JOHN TAYLORI Editions Zig-Zag Territoires Voici un beau duo contrebasse et piano, aux accents zen et intimes. L’alchimie musicale entre les deux musiciens fonctionne à merveille, pour le plus grand plaisir de leurs auditeurs. Le contrebassiste Stephane Kerecki est l’auteur de la plupart des compositions. Le pianiste John Taylor lui donne la réplique avec élégance et subtilité. C’est une belle réussite.

Le schmat doudou PAR MURIEL BLOCH, ILLUSTRATION JOËLLE JOLIVETA Collection « Album paroles de conteurs » Éditions SYROS

Recherche de bénévoles

CD

semaine et est indemnisé 547 euros par mois. L’occasion d’acquérir des compétences supplémentaires en se rendant utile ! Des missions de services civiques sont disponibles sur le site www.service-civique.gouv.fr. Renseignements auprès du PIJ au 01 69 10 59 80

Permanence VitaCité

Une conseillère de la mission locale VitaCité sera présente au PIJ, les mercredis 7, 14, 21 et 28 mars, de 14h30 à 17h30. Cette permanence est destinée aux 18-25 ans, avec ou sans RDV. PIJ: 19 rue François Mouthon

ENVIRONNEMENT Collecte des emballages, papiers, journaux et magazines

Zone Nord et Centre : mercredi matin Zones Sud : jeudi matin Domaines du Château et de Bel Abord : lundi et jeudi matin

Collecte du verre

Zone Nord : les mercredis matins 14 et 28 mars Zones Centre et Sud : les mercredis matins 7 et 21 mars

Salma, une veuve palestinienne, vit dans sa plantation de citronniers, limitrophe de la frontière israélienne. Sa vie bascule lorsque le ministre israélien de la Défense s’installe dans une maison nouvellement construite en face de chez elle : un tribunal militaire ordonne alors l’arrachage des arbres pour garantir la sécurité du ministre. Ce film montre un face à face entre deux femmes : Salma et Mira, la femme du ministre. Toutes deux sont traitées comme quantité négligeable par leur entourage masculin, toutes deux ont envie de préserver les citronniers et de ne plus être des citoyennes de seconde zone. Ces arbres deviennent en quelque sorte le symbole du désir d’exister et de s’affirmer de ces femmes, qui vont se comprendre sans jamais se parler. Un très beau film qui doit beaucoup à l’interprétation magistrale de Hiam Abbass, toute en retenue et en dignité.

Collecte des déchets ménagers

Résidences zone Nord : mardi et samedi Résidences zone Sud : lundi et vendredi Pavillons zone Nord : mardi et samedi Pavillons zone Sud : lundi et vendredi Domaines du Château et de Bel Abord : lundi, mercredi et vendredi Résidences de la Libération : mardi, jeudi et samedi

Collecte des encombrants

Zone Nord : mardi 6 mars Zone Centre : mardi 13 mars Zone Sud : mardi 20 mars Zone Jaune (Domaine du Château – Libération – Résidence Saint Eloi – Quartier des Poètes) : mardi 27 mars

Collecte des déchets verts Le lundi 19 mars

Pour toute question concernant la sectorisation et les plannings de collecte sélective, vous pouvez contacter le n° indigo 0825 800 789 (prix d’une communication locale. Pour toute question concernant les consignes de tri, contactez les services de la collecte sélective au 01 69 34 86 86 ou 01 69 34 22 02, ou consultez le www.ville-chilly-mazarin.fr

Chilly Magazine • mars 2012 • n°317 31

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 31

16/02/12 19:46


agenda de mars Dimanche 4

Fête amicale de l’ARAC

À partir de 12h Complexe sportif Jesse Owens

Inscriptions préalables

Vendredi 9

Badminton Division 1 - Seniors mixtes BSLC – Epinay sous Sénart

20h30 Complexe sportif Jesse Owens

Entrée libre

Soirée d’artistes

20h45 MJC-CS

4€-2€

Samedi 10 et dimanche 11

Badminton Chiroq Bad Tour

De 8h à 21h Complexe sportif Jesse Owens Salle polyvalente

Entrée libre

Samedi 10

Racontines

10h15 et 11h Médiathèque Albert Camus

Entrée libre

Dimanche 11

Rugby Promotion Honneur - Seniors masculins RCC - Pantin

15h Complexe sportif Jesse Owens Terrain d’honneur

Entrée libre

Football Honneur régionale - Seniors masculins 1 FCMC – St Denis

15h30 Stade de la Croix-Boisselière à Morangis

Entrée libre

Les rendez-vous de musique ancienne L’essor de la musique instrumentale au XVIIe siècle en Italie

17h Église Saint-Etienne

Entrée libre

Mercredi 14

Spectacle Jeune Public « Le loup et moi » À partir de 4 ans

10h30 MJC-CS

8€-5€

Jeudi 15

Bœuf jazz

20h30 Auditorium du conservatoire

Entrée libre

Conférence débat «L’éducation, une nécessité aujourd’hui comme hier» animée par Philippe Jeammet

20h30 Cinéma François Truffaut

Entrée libre

Vendredi 16

Ciné-club

20h30 Cinéma François Truffaut

4€

Samedi 17

Spectacle Jeune Public « Marabout, bout de ficelle » À partir de 8 mois

15h Médiathèque Albert Camus

Entrée libre

Théâtre « Prométhée, poème électrique »

20h30 MJC-CS

8€-5€

Basket Excellence départementale - Seniors masculins BCCM - Savigny

20h30 Complexe sportif des Chardonnerets

Entrée libre

Samedi 17 et dimanche 18

Escrime Circuit national - Épreuve Cadets

À partir de 11h le samedi À partir de 8h le dimanche Complexe sportif Jesse Owens

Entrée libre

Lundi 19

Cérémonie commémorative 50e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie et des combats de Tunisie et du Maroc

17h30 Parc de l’Hôtel de Ville

Du 19 au 25

Salon du Grand Format Exposition de l’Association des Amis des Arts

de 15h à 18h en semaine, de 14h à 18h le WE Salle d’exposition Parc de l’Hôtel de Ville

Entrée libre

Du 20 au 31

Exposition des œuvres de Kara Place aux bulles

Aux horaires d’ouverture de la médiathèque Albert Camus

Entrée libre

Samedi 24

Racontines

10h15 et 11h Médiathèque Albert Camus

Entrée libre

Basket Excellence départementale – Seniors masculins BCCM - Gif sur Yvette

20h30 Complexe sportif des Chardonnerets

Entrée libre

Spectacle Musique et Danse C Fantastik

15h Cinéma François Truffaut

Entrée libre

Football Excellence départementale - Seniors masculins FCMC - Brunoy

15h30 Stade de la Croix-Boisselière à Morangis

Entrée libre

Rugby Promotion Honneur - Seniors masculins RCC - Savigny

15h Complexe sportif Jesse Owens - Terrain d’honneur

Entrée libre

Vendredi 30

Badminton Division 1 - Seniors mixtes BSLC - Bondoufle

20h30 Gymnase Pierre de Coubertin

Entrée libre

Du 30 mars au 1er avril

16e Rencontres de Théâtre Amateur

Renseignements auprès de la MJC-CS

Samedi 31

Rencontre et atelier BD avec Kara Place aux bulles

À partir de 10h30 Médiathèque Albert Camus

Entrée libre

Tennis de table Pré Nationale - Seniors masculins CTTCMM - Brévannes

15h Complexe sportif Jesse Owens

Entrée libre

de 15h à 17h Complexe sportif Jesse Owens

Entrée libre

Dimanche 25

Fête de •la Jeunesse 32 Chilly Magazine • mars 2012 n°317

NATEVA_CHILLY MAG2.indd 32

16/02/12 19:46

Chilly Magazine Mars 2012 n°317  

Magazine municipal de la Ville de Chilly-Mazarin (91)

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you