Page 1

Mensuel municipal

M a r s

2 0 1 1

-

n ° 3 0 6

Vos suppléments

Chilly rendez-vous + Programme cinéma Chilly mag 306 OK 3 2.indd 1

16/02/11 10:02


Sommaire

Arrêt sur images

p.4

Actualités

p.6

>

>

>

Ce magazine est imprimé sur papier labellisé PEFC. Cette certification garantit que ce support est issu de forêts gérées durablement.

La photo du mois

Vie économique Développement durable

p.6 p.9

Dossier

p.10

Portraits de femmes

>

Vie locale Élections Seniors Éducation Conseil Municipal des Enfants Travaux Vie associative Au Conseil Tribune d’expression Coups de cœur de la médiathèque Bloc-notes

p.14 p.14 p.14 p.15 p.16 p.18 p.19 p.21 p.22

Une belle histoire Vendredi 28 janvier, l’école maternelle Pasteur organisait une sympathique veillée et invitait pour l’occasion la conteuse Isabelle Janvier. Les enfants, qui avaient revêtu leurs plus belles couronnes pour br iller en cet te soirée, ont prêté une oreille at tentive af in de se plonger dans l’histoire qui leur était narrée. Après s’être régalés d’un bon conte, enfants et parents ont par tagé la galet te pour clore en beauté ce rendez-vous.

p.23 p.23

Vos suppléments

Au fil de la vie Janvier 2011

naissances Reda ABOUESSALAM, Soraya ARCANJO DOS SANTOS RIBEIRO, Sayaline BEHILLIL, Adam BERRACHED, Yuva BONNERO, Ilan DA SILVA, Mayron DALMAT, Dylan DECHIRAT, Zakaria DJEMOUI, Neyla DJERRAH, Emma DOUSSOUX, Salma EL SAYED, Camille FOUCHIER, Ibrahim IPENDA, Joshini KUPPAN, Rayane LAFHEJ, Raphaël LE DÛ, Dylan LOUVEL, Sara-Maellys MENDES SANCHES, Hugo OLMETA, Stéphane SANTACRUZ-CARMONA, Maëlle UGUEN

décès

Programme cinéma

Alexis AYMARD, Pierre CATHERINE, Joseph FABRÈGUE, Christiane FERRARI veuve POIRIER, Jeanine HÂTEY épouse LELOUP, Raymonde LEBLOND veuve LANGLOIS, Jacqueline MARTIN veuve DUPRÉ, Annie MASSEBŒUF, Filiberto PEZZINI, André SABATIER, Antonio SENATORE

Du 9 mars au 5 avril 2011

2 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 2

16/02/11 10:02


Édito Une seule journée pour les droits des femmes ? En 1910, l’Internationale socialiste réunie à Copenhague instaure une Journée internationale de la femme, pour rendre hommage au mouvement en faveur des droits des femmes et pour les aider à obtenir le suffrage universel. Un siècle plus tard, après une officialisation en 1977 par l’ONU et en 1982 par le gouvernement français, chaque 8 mars doit nous rappeler le combat quotidien que doit être la défense des droits des femmes. Consacrer une journée aux droits des femmes, c’est prendre le temps de mesurer le chemin parcouru et surtout l’ampleur des tâches restant à accomplir. Le caractère international de cette journée doit nous interpeller sur les violations des droits des femmes et des jeunes filles en France et à travers notre planète, qu’il s’agisse de l’accès à l’éducation, au travail, de la liberté de décider de leur vie, et en premier lieu de leur corps. Enfin, cette journée doit être celle des femmes et non celle de « la femme », concept visant à les réduire à un statut, un rôle unique dans notre société. Si l’histoire récente nous montre le chemin parcouru et l’évolution des mentalités qui ont permis notamment en 2000 l’instauration de la loi sur la parité politique dans notre pays, beaucoup reste à faire. En France, les discriminations restent bien réelles : à travail égal, les femmes sont toujours moins rémunérées que les hommes et sont les premières victimes de la précarisation et du chômage, la représentation des femmes dans les centres de décisions reste très éloignée de la parité. Ces quelques exemples nous démontrent que si la distance parcourue est réelle, celle qui nous sépare du but l’est tout autant. Les derniers mètres sont souvent les plus difficiles. Seules des actions fortes des pouvoirs publics doublées par un travail pédagogique conséquent nous permettront d’y parvenir. Une tâche de tous les jours, que chaque « 8 mars » doit rappeler à ceux qui l’ont oubliée. Votre Chilly-Magazine du mois de mars vous invite à découvrir des portraits de femmes qui font, chacune à leur niveau, la ville d’aujourd’hui. Gérard FUNÈS Maire de Chilly-Mazarin Vice-président du Conseil général de l’Essonne

Zoom

De l’amour partout dans les rues de Chilly -Mazarin ! Cette vision idyllique est devenue réalité à l’occasion de la Saint Valentin, lundi 14 février, grâce à l’opération initiée pour la troisième année par la Ville. Pourquoi garder ses sentiments pour soi quand les partager les rend encore plus forts ? Déclarer sa flamme en public n’est-il pas la plus belle preuve d’amour que l’on puisse apporter à l’être aimé ? Pour célébrer dignement la fête des amoureux, les habitants ont eu la possibilité d’adresser leurs textes au service Communication afin que ceux-ci soient diffusés sur les panneaux électroniques d’information locale. Une trentaine de messages ont été rédigés par des auteurs ayant trouvé leur muse. Des textes poétiques, imagés ou simplistes ayant tous le même objectif : toucher en plein cœur la personne visée. « Mon ange », « ma princesse », « mon tendre amour », « petit bonbon », et bien d’autres destinataires ont été l’objet d’une attention toute particulière. Mais ce sentiment ne s’écrit pas toujours avec un grand A ; l’amour est aussi celui que l’on ressent pour nos proches. Des enfants ont écrit à leurs parents et vice-versa, des grands-parents ont eu une pensée pour leurs petitsenfants. Et le message le plus altruiste souhaitait : « Plein d’amour pour tous les habitants de Chilly ! »

Directeur de la publication : Gérard FUNÈS • Responsable de la rédaction : Emmanuel MORVAN • Rédaction : Grégory CAillE - Anne-laure MONNOT • Crédit photos : Service CDl • Publicité : 01 69 10 37 65 • Maquette et mise en pages : Scoop Communication - 01 83 62 60 25 - Christine CANARD (1e et 4e de couverture) • Impression : PJ Graph • Tirage : 9 800 exemplaires • Distribution : le Diffuseur - 01 46 70 12 21 • Pour tous problèmes concernant la distribution du magazine, contactez le : 01 69 10 37 65 • Site Internet : www.ville-chilly-mazarin.fr E-mail : contact@ville-chilly-mazarin.fr • licences d’entrepreneur de spectacles cat.2 : N°2-1017801 et cat.3 : N°3-1017800

CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 3

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 3

16/02/11 10:02


Arrêt sur images Comex Handicap

La commission extra-municipale, regroupant des personnes handicapées, des représentants d’institutions locales, des élus et des services communaux s’est réunie le 22 janvier. À l’ordre du jour notamment, la présentation de la future résidence Soleil pour l’accueil de jour de personnes handicapées mentales et les travaux 2011 d’accessibilité.

Permanences « Espace Info Énergie »

Carrefour des Métiers

Les 21 janvier et 18 février se sont tenues les deux premières permanences du « conseiller énergie » en mairie. Ce dispositif gratuit proposé par Europ’Essonne en partenariat avec l’association SoliCités permet aux habitants d’être accompagnés dans leur maîtrise de dépenses énergétiques. La prochaine permanence aura lieu vendredi 18 mars de 13h30 à 17h30, salle à la Roue dans le parc de l’Hôtel de Ville.

Le 29 janvier au complexe sportif Jesse Owens, plus de 400 collégiens et lycéens ont pu profiter de conseils avisés concernant leur orientation. Cette 18e édition faisait la part belle aux professionnels locaux de différents secteurs d’activités. Plus d’informations P. 21 et sur le site Internet de la Ville.

Place aux bulles

L’auteure de bandes dessinées Nancy Peña était à l’honneur en février à Chilly-Mazarin. Du 1er au 19, une exposition de planches originales avait investi la salle d’exposition du parc de l’Hôtel de Ville. Le 4, la jeune artiste vous proposait de (re)découvrir Gosford Park de Robert Altman en partenariat avec le Cinéma Truffaut. Le lendemain, Nancy Peña animait un atelier de bandes dessinées pour le plaisir des petits et des grands.

Installation du Conseil Municipal des Enfants (CME)

Après une campagne électorale dense, les 26 membres élus du CME ont tenu leur premier Conseil plénier le 3 février. De nombreux projets sont à l’ordre du jour. Rendez-vous P.16 et 17 pour en apprendre davantage.

Informatique pour tous

Le 5 février, la Ville, en partenariat avec l’entreprise d’insertion E@net et la Communauté d’agglomération Europ’Essonne, organisait une vente de matériel informatique reconditionné. Tous les habitants ont pu bénéficier à bas prix de ces ordinateurs remis à neuf. Le CCAS de la Ville a permis également à certaines familles de bénéficier d’une aide d’Europ’Essonne de 50 e, sous conditions de ressources. 4 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 4

16/02/11 10:02

M

de s


Arrêt sur images Chiroq’bad Tour

Le complexe sportif Jesse Owens accueillait la deuxième édition de ce tournoi organisé par le Badminton Sports et Loisirs Chiroquois (BSLC), le week-end des 5 et 6 février. Grâce à une trentaine de bénévoles de l’association, ce sont près de 300 participants qui ont pu démontrer tout leur talent en simple comme en double.

Jean Ferrat

Choucroute géante

Michel Valette était en séance de dédicace à la librairie Le Mouton qui lit le 5 février dernier. Le comédien, chanteur et metteur en scène présentait son ouvrage consacré à son ami : Jean Ferrat tout simplement.

La boucherie Saint-Éloi située rue de Gravigny proposait une dégustation-vente de choucroute maison le samedi 5 février. Les habitants sont venus en nombre profiter de cette spécialité alsacienne.

Tous au numérique

Le bus d’information « Tous au numérique » faisait halte dans notre ville, le 10 février. De 9h à 16h, 104 personnes sont venues s’informer sur les aides possibles et les équipements nécessaires au passage à la télévision numérique le 8 mars prochain. Si vous n’avez pu vous déplacer, vous pouvez vous rendre sur le site www.tousaunumerique.fr ou appeler le 0970 818 818 (numéro non surtaxé, prix d’un appel local, du lundi au samedi de 8h à 21h) afin d’obtenir des informations.

Respire !

Les 5-10 ans avaient rendez-vous avec la compagnie Le nez au vent sur la scène de la MJC-Centre Social le 9 février. Un spectacle haut en couleur leur a été proposé pour évoquer le phénomène scientifique de la respiration. Un grand bol d’air pour les enfants et leurs parents.

Concert des ensembles

L’église Notre-Dame-du-Concile a fait salle comble dimanche 6 février. Les nombreux spectateurs ont pu laisser leur esprit voyager aux mélodies des ensembles du Conservatoire de Musique et de Danse de Chilly-Mazarin. La diversité était à l’honneur : les musiciens ont enchaîné répertoires classiques, jazz, musiques de films...

Le Montcel a 40 ans !

Outre le passage à la nouvelle année, le centre communal du Montcel a dignement soufflé ses 40 bougies lors du dernier séjour familles. Le personnel avait contacté une programmation spécifique très festive pour la soirée du réveillon.

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 5

CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 5

16/02/11 10:02


Actualités Vie économique

Le commerce local à la loupe Les résultats d’une étude de l’appareil commercial local fournissent des données intéressantes sur le commerce de proximité à Chilly-Mazarin ainsi que sur les habitudes des consommateurs. Petit rappel méthodologique

Suite à une première étude commandée par Europ’Essonne sur son territoire, la Ville de Chilly-Mazarin a voulu affiner cette analyse à son échelle pour définir une stratégie d’accompagnement du commerce local la mieux adaptée à ses propres spécificités et enjeux. Différents outils ont été mis en œuvre pour livrer une connaissance approfondie de notre tissu commercial. Outre l’utilisation de bases de données, le cabinet missionné par la Ville a notamment sollicité la population via une enquête téléphonique menée auprès de 200 ménages et a interrogé l’ensemble des commerçants, y compris ceux du marché et une partie de leur clientèle. Merci à tous les participants qui ont accordé un peu de leur temps pour cette étude. La démarche a abouti à un document très complet mettant en exergue les forces et faiblesses de notre commerce de proximité. Des présentations des principaux résultats de cette étude ont été organisées en janvier pour les commerçants de la ville et les élus. Les échanges se sont voulus constructifs.

Synthèse

Chilly-Mazarin présente une densité d’habitants propice à une présence commerciale multi-pôles. Les revenus des ménages, s’ils restent dif férenciés, sont globalement supérieurs à la moyenne nationale. Les consommateurs sont globalement satisfaits de l’offre commerciale. S’ils jugent majoritairement satisfaisants l’accueil, les horaires d’ouverture, l’esthétique des locaux, le choix proposé, les prix pratiqués et l’accessibilité, ils s’avèrent cependant moins enthousiastes quant aux facilités de stationnement et à l’animation commerciale. L’appareil commercial est globalement satisfaisant et dans une santé économique plutôt favorable. L’offre pourrait cependant être plus importante en termes de choix. Les commerçants, dont l’âge moyen est évalué à 42 ans, ont livré librement leurs impressions. Ils souhaiteraient principalement l’amélioration du stationnement et de la signalétique pour optimiser leur développement. Peu ont l’intention de vendre leur fonds… mais dans un même temps peu projettent des investissements.

Zoom sur… > les surfaces commerciales libres La ville compte 171 locaux commerciaux, et seulement 4 % de surfaces actuellement libres, soit un niveau très nettement inférieur à la moyenne nationale qui avoisine quant à elle les 12%. Il est par ailleurs à noter que le taux de reprise est globalement positif, traduisant une dynamique certaine.

> la diversité de l’offre En théorie, les services (hygiène, santé, beauté, services en agences) semblent occuper une place prépondérante à Chilly, mais il n’en est rien dans les faits ; leur nombre correspond tout à fait aux besoins théoriques d’une population telle que la nôtre. En revanche, les commerces sont sous-représentés dans certains domaines tels que la culture et les équipements de la personne (vêtements, chaussures…) comme de la maison (électroménager, décoration…).

> le marché S’il y a une belle diversité de l’offre de produits, le nombre de commerces alimentaires demeure un peu juste. Sa fréquentation par les habitants de la ville tend à diminuer en raison d’une baisse du pouvoir d’achat. Mais il demeure fédérateur, surtout le dimanche matin où il réunit des habitants du nord et du sud de la ville. Il attire également 30 % de clientèle extérieure, principalement venue de Morangis.

> l’état du bâti Certains locaux commerciaux présentent des signes de vieillissement ; la moitié des bâtiments aurait besoin d’un meilleur entretien et 8 % nécessiteraient des travaux lourds alors même que l’on note une baisse des intentions d’investissements des professionnels. Des efforts de mise aux normes, notamment en matière d’accessibilité, sont à planifier. Le public paraît cependant pour sa part satisfait de l’ambiance et de l’aspect des commerces, regrettant davantage le manque de décoration des vitrines.

> les évasions Sur 100 € d’achats, les chiroquois en dépensent 39 € dans la commune et 61 € en dehors. Pour répondre à leurs besoins en équipements et culture-loisirs, de nombreux pôles environnants captent les consommateurs. C’est le cas de Cora et du centre –X % de Massy, de Villebon 2, de Belle Épine…

> les comportements d’achats

6 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 6

Point fort relevé par la clientèle elle-même, le commerce local assure une vraie proximité ! Les souhaits des habitants concernent surtout une diversification au niveau de l’alimentaire, et notamment par exemple l’installation d’une poissonnerie. Nos consommateurs se tournent vers les grandes surfaces et les boutiques spécialisées pour les produits ne relevant pas de l’alimentation. Dans ce domaine, les hypermarchés recueillent leur suffrage.

16/02/11 10:02


l 3 questions à Christian Proponet, Conseiller municipal délégué au Développement Économique et commercial et à l’Emploi l Pourquoi avoir lancé une étude sur le commerce local ? La Communauté d’Agglomération Europ’Essonne, à laquelle nous appar tenons, a mené en 2010 une analyse sur le commerce concernant son territoire. Nous avons voulu prolonger cette démarche en af finant un diagnostic sur notre ville. Afin d’accompagner au mieux le commerce de proximité, nous souhaitions avoir une vision réaliste et objective de la situation. Il s’agit de prendre la mesure de l’activité commerciale à Chilly, mais voir également les flux de dépenses des consommateurs en dehors de notre ville pour définir une stratégie puis des axes de travail.

Quels sont les atouts et faiblesses du commerce de proximité à Chilly-Mazarin ? Les sur faces commerciales non occupées par rappor t aux sur faces totales sont relativement peu nombreuses (4 %). C’est un point positif pour notre commerce. Il faut également souligner le rôle primordial du marché, dans le commerce de bouche notamment et l’animation de la ville. Le marché attire de nombreux clients au-delà de notre commune. Autre atout, le dynamisme dont font preuve cer tains commerçants au travers d’animations que nous encourageons et soutenons. Une dynamique collective reste à créer, avec une ou plusieurs associations de commerçants, ce qui permettrait une représentation of ficielle et faciliterait notamment l’attribution de subventions de la Chambre de Commerce et d’Industrie, du FISAC, etc. Nous n’avons pas un centre-ville unique à Chilly avec une grande rue marchande, mais il y a néanmoins une vraie réalité commerciale de proximité avec 4 zones distinctes, chacune « entrainée » par une « supérette », appor tant ainsi des services au plus près de la population.

Quels sont les projets et les actions de la Mairie pour soutenir et dynamiser l’activité commerciale ? Nous appor tons notre soutien aux commerçants qui le souhaitent pour l’organisation d’animations ponctuelles. Nous sommes également attentifs à l’amélioration de la signalétique et à la création de places de stationnement supplémentaires, au marché et rue de Gravigny notamment. Mais il faut élargir notre champ d’actions et plusieurs axes de travail sont à l’étude : associer les commerçants aux animations de la ville, mettre en place un portail électronique dédié aux commerces, soutenir la mise en œuvre de promotions et de services exclusifs grâce à un « club du commerce local », créer une commission extra-municipale du commerce local, recourir à des subventions FISAC pour moderniser les commerces, etc. Au-delà de ces réflexions, le Plan Local d’Urbanisme qui sera soumis au vote du Conseil municipal en avril, intègre des mesures visant à défendre le commerce de proximité : interdiction des logements en rezde-chaussée dans le secteur de la Place de la Libération, interdiction de transformer des sur faces de commerces en une autre destination (des services par exemple) dans ce même secteur et la fin de l’obligation de places de stationnement pour les commerces de moins de 100 m². CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 7

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 7

16/02/11 10:02


Chauffage Plomberie VMC Dépannage Entretien Climatisation

11

THERMIPRO

10, rue Auguste-Blanqui 91380 CHILLY-MAZARIN

Tél./Fax : 01 69 34 50 02 thermipro@orange.fr

SARL Bailly 16, rue Paul-Bert 91380 Chilly-Mazarin Tél. : 01 69 09 24 49 (Près Centre Champion) Fax : 01 64 48 51 40

Stress, angoisse, anxiété, dépression, névralgies, troubles du sommeil, tocs, dépendances, préparation d’épreuves, et toutes manifestations psychosomatiques.

Christian Micheneau Psycho-Relaxologue

Relaxation thérapeutique - Thérapies brèves

Honoraires selon possibilités. Effets positifs immédiats. Rés. la Fontaine des Joncs 3, allée du pont des Maures CHilly-MazaRin

✆ 01 69 34 69 97 06 71 86 87 42

Crédit d’impôt 13% * TVA 5,5%

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 8

16/02/11 10:02


Actualités Développement durable

Retour sur les ateliers participatifs de l’Agenda 21 L

’élaboration de l’Agenda 21 de la Ville de Chilly-Mazarin se poursuit. En s’appuyant sur les axes stratégiques définis, les habitants sont invités à participer aux ateliers participatifs de l’Agenda 21 afin de proposer des actions concrètes qui seront arbitrées par les élus et pourront être intégrées au programme d’actions en faveur du développement durable de la Ville. Les deux premiers ateliers se sont tenus au début du mois de février. Une vingtaine de personnes s’est retrouvée pour échanger sur les thèmes « Préservons notre environnement » et « Vivre ensemble ». Ces ateliers étaient co-animés par la Mission développement durable de la Ville et l’association SoliCités.

l Préservons notre environnement l L’atelier s’est concentré sur la problématique de la production des déchets et la pratique du tri sélectif. Plusieurs pistes d’actions ont été retenues par les participants : favoriser le tri des déchets sur l’espace public et dans les lieux accueillant du public (poubelles compartimentées), mener une réflexion sur la gestion des déchets du marché, communiquer sur l’utilité du tri, organiser de la communication événementielle ou artistique autour de la valorisation des déchets, mettre en place un atelier de recyclage, créer une « épicerie du don » (alternative aux encombrants), concevoir une charte de la vie associative en faveur du développement durable, etc.

l Vivre ensemble l L’atelier a permis de dégager plusieurs propositions d’actions novatrices visant à favoriser les échanges. Parmi elles, organiser avec les habitants des temps festifs et ludiques (jeux inter-quartiers, randonnées gastronomiques à la découverte des cultures, soirées contes, bal, tournois sportifs, etc.), mettre en place un réseau d’échanges de savoirs (en s’appuyant sur la mise en réseau initiée par la MJC - Centre social), développer les actions de solidarité et d’accompagnement des personnes âgées et d’une manière plus générale, favoriser l’intergénérationnel, monter un atelier d’histoire locale, créer un café-philo, etc. Toutes ces propositions seront soumises et étudiées par les élus, qui en fonction de leur faisabilité (technique, financière, etc.) les inscriront dans le programme d’actions de la Ville.

l Vous aussi, vous avez des idées et souhaitez les soumettre ? Alors rendezvous aux prochains ateliers Agenda 21 l > « Préservons notre environnement : nature en ville – biodiversité » : mardi 1er mars à 20h30 au foyer-restaurant des seniors, rue de l’École > « Vivre ensemble : accès de tous à la culture, aux sports, aux loisirs » : samedi 5 mars à 10h à l’école élémentaire du Château, avenue de Carlet > « Tous acteurs du développement durable : sensibilisation de tous au développement durable » : jeudi 24 mars à 20h30 à l’école élémentaire Jean de La Fontaine, rue de Gravigny Exprimez-vous et retrouvez les comptes-rendus des ateliers sur www.ville-chilly-mazarin.fr. Informations auprès de la Mission développement durable au 01 69 10 59 37 ou par courriel à agenda21@ville-chilly-mazarin.fr

l SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE l Dans le but de sensibiliser les français aux enjeux du développement durable et inciter chacun à adopter des comportements plus responsables au quotidien, la semaine du 1er au 7 avril est dédiée au Développement Durable. Au cours d’une période plus importante que cette simple semaine, la Ville de Chilly-Mazarin et ses partenaires (associations, écoles, etc.) organiseront diverses animations et temps de rencontre pour sensibiliser le grand public à la consommation responsable. Le programme complet sera disponible sur le site de la Ville (www.ville-chilly-mazarin.fr) et dans les équipements publics à la mi-mars et vous sera davantage détaillé dans le Chilly rendez-vous du mois prochain. D’ores et déjà, vous pouvez retenir ces quelques dates : - Du 29 mars au 23 avril : expositions « Hungry Planet » et « Material World » Deux séries de 16 photographies de Peter Menzel qui représentent la nourriture consommée en une semaine par une famille moyenne

dans différents pays du monde et les biens matériels également possédés par des familles représentatives de la diversité mondiale. - Du 1er au 23 avril : exposition sur l’alimentation et le sport à la Maison des Ados - Mardi 5 avril à la MJC - Centre social : Atelier de cuisine bio à 16h, repas à 19h et club de l’information sur la consommation à 20h30 - Vendredi 8 avril à 19h30 : le Cinéma François Truffaut propose une série de projections sur le thème « publicité et consommation » avec 1 heure de best of des 30 ans de La nuit des publivores, Eco-logic (publicité, consommation, écologie et développement durable) et Kings of Ads, les grands réalisateurs dans la publicité. En préambule, la fabrique d’images de la MJC - Centre social proposera 3 films de 3 minutes sur les habitudes de consommation des habitants de la communauté d’agglomération Europ’Essonne. Cette soirée sera accompagnée d’un buffet. CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 9

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 9

16/02/11 10:02


DossIer

Portraits de femmes La femme a-t-elle véritablement la place qu’elle mérite dans nos sociétés actuelles ? Bien que les mentalités aient évolué, l’égalité des sexes est en effet loin d’être une réalité à travers le Monde et la reconnaissance de leurs droits (vote, conditions de travail et de vie…) n’est pas aussi ancienne qu’on pourrait le penser. Depuis 1982 en France, la date du 8 mars fait référence à la Journée de la Femme. Ce rendezvous annuel est l’occasion de penser au long chemin, effectué et restant à parcourir. Comme l’an dernier, Chilly-Magazine a tenu à rendre hommage aux femmes, à travers les portraits de cinq d’entre elles aux facettes multiples. Elles sont le reflet de la diversité de ChillyMazarin. De nombreuses autres auraient pu trouver leur place dans cette galerie de portraits.

Emmanuelle Grohmann une vie familiale réorganisée À 40 ans, Emmanuelle, acheteuse dans une société de décoration événementielle, est l’heureuse maman de Thelma, 11 ans, et Pénélope, 4 ans. Si elle mène une vie familiale épanouissante, le quotidien est cependant affecté par la maladie de sa fille aînée. « Thelma souffre de la mucoviscidose. Cette maladie génétique, conjointement transmise par les deux parents, a été détectée chez elle à l’âge de 3 ans. Cette pathologie en développement est aujourd’hui repérée dès la naissance, car elle fait l’objet d’un dépistage systématique chez le nouveau-né ». La mucoviscidose entraîne des difficultés au niveau des voies respiratoires mais aussi du système digestif. À cause d’un manque de fluidité du mucus, les bronches peuvent s’encombrer et s’infecter, les voies et canaux digestifs (intestins, pancréas, foie) peuvent être obstrués. Le diagnostic médical a bien évidemment été très dur à entendre. « Cette annonce a été un gros choc, j’ai été complétement abattue. Il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement curatif ; les recherches se poursuivent, notamment sur le plan de la thérapie génique. Il a fallu accepter cette maladie pour vivre le mieux possible avec. C’est ce que nous faisons depuis maintenant 8 ans ; toute notre vie a été réorganisée autour de la mucoviscidose. » Thelma doit ef fectuer chaque jour une séance de kiné respiratoire, ces exercices de souf f le permettant la toilette des bronches. Des médicaments et vitamines sont à prendre avant chaque repas. La fillette dispose d’un régime alimentaire adapté, ses besoins en apports caloriques étant plus importants. Des analyses régulières et un suivi permanent sont également nécessaires pour optimiser son traitement. « Tout ceci a nécessité de notre part une certaine adaptation mais la maladie fait désormais partie de notre quotidien. Cela demande une logistique plus contraignante, comme par exemple des règles d’hygiène très strictes à la maison, mais nous en avons pris l’habitude et n’y pensons même plus. L’équipe médicale assure un accompagnement efficace et répond à toutes nos interrogations. » Grâce au soutien de ses proches, Thelma mène une vie sociale tout à fait normale. Peu gênée dans sa scolarité, elle déjeune à la cantine avec ses camarades. Dynamique, elle fait du théâtre, chante au sein d’un groupe vocal du Conservatoire et aimerait tester la danse l’an prochain. « Le chant est très bon pour elle car cela fait travailler sa respiration. » Cette passion a peut-être été indirectement transmise par Emmanuelle, elle-même membre du Gospel in Chilly. Les activités artistiques de Thelma lui ont valu d’être récemment filmée dans le cadre d’un reportage de l’association Étoiles des neiges. Très à l’aise devant la caméra, la demoiselle a parlé librement de sa maladie. « Un DVD sera réalisé à destination des hôpitaux pour montrer aux parents que la mucoviscidose n’est en rien une fatalité. » Un beau message porteur d’espoir qu’Emmanuelle tient tout particulièrement à relayer. 10 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 10

16/02/11 10:03


Aurore Vieira Martins engagement humanitaire en faveur d’un village togolais En ce mois de mars, Aurore, 24 ans, a de nouveau quitté ChillyMazarin pour se rendre en Afrique, au Togo. Elle a posé ses bagages à Dzogbépimé, à 200 km de la capitale après avoir pris un billet aller sans fixer de date de retour. Elle y pensera en fonction de l’avancée sur place d’un certain nombre de dossiers. Car Aurore connaît bien ce village auquel elle s’est particulièrement attachée depuis un premier séjour en août 2009. « Une amie m’a raconté son engagement personnel, j’ai eu envie d’agir moi aussi. Je suis par tie dans le c a dr e d’un p r oj et hum a ni t a ir e dans ce village où j’ai été accueillie par une association locale (JSDTo g o ) œ u v r a n t dans les domaines de la sensibilisat ion au SIDA, du s ou t ien sc o laire et des loisirs pour les enfants. Nous avons notamment ac heté du matériel scolaire et des médicaments. » La jeun e dem o is ell e ét a i t p a rt ie seule, c e qui r e p r é s e n t a i t un

défi, mais cette aventure humaine fut une expérience concluante et enrichissante. Après 3 semaines passées trop vite, Aurore projette déjà d’y retourner l’année suivante. Chose faite en août 2010 après avoir formé une équipe de 9 volontaires. L’année qui s’est écoulée a été employée au montage du projet, tant sur le plan technique que financier, à la recherche de subventions et de dons et à l’organisation d’actions solidaires pour récolter des fonds. « La mairie de Chilly m’a par exemple octroyé une Bourse Jeunes. Grâce à la somme totale amassée, des livres ont été achetés pour constituer une bibliothèque et la création d’une adduction d’eau potable a été rendue possible. Nos réalisations dépassent nos espérances. Notre action prend de l’ampleur, ce qui justifiait pleinement l’intérêt d’une structure associative. » L’AJVA Togo (Association de Jeunes Volontaires en Action) a ainsi vu le jour en décembre 2010. Elle se consacre à l’action humanitaire en faveur du développement de Dzogbépimé et de ses environs, prioritairement en termes de santé, d’environnement et d’éducation. Passionnée de photo, Aurore en a fait son métier, puisqu’elle est photographe indépendante depuis avril 2009 (site Internet : http://avm.carbonmade.com). Son action humanitaire est bien évidemment source d’inspiration. Vous êtes invités à découvrir ses clichés à travers une exposition montée avec deux autres membres actifs de l’association. Ce voyage dépaysant vous plongera au cœur de l’Afrique à travers portraits, paysages et scènes de vie. Après avoir été notamment installée au lycée Marguerite Yourcenar, cette exposition prendra place à la MJC - Centre Social du 7 au 14 mars. Envie d’aider l’AJVA ? Les volontaires sont les bienvenus. En l’absence d’Aurore actuellement sur le sol togolais, contactez Julie Mor teau, chef de projet du prochain chantier estival, au 06 10 38 75 80.

CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 11

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 11

16/02/11 10:03


DossIer

Cécile Thomas toujours plus haut ! Ingénieur informatique au Commissariat à l’Énergie Atomique de Saclay, Cécile s’évade en grimpant le long de parois. À 41 ans, elle est une escaladeuse confirmée. « J’ai découvert ce sport par hasard mais le virus a été immédiat. Ce fut une véritable révélation. » Depuis plus de 20 ans, elle s’adonne à cette passion qui lui apporte énormément sur le plan physique comme mental. « L’escalade oblige au dépassement de ses propres limites. Aller plus haut ne tient qu’à soi. Ce sport améliore la gestion du stress, dope votre concentration et développe la réf lexion stratégique, car il faut procéder à la lecture du mur avant de se lancer à l’assaut, c’est-à-dire prévoir les mouvements qu’il vous faudra exécuter. » Ac t uellem ent m embr e de la Se c t i o n d’Esc a lade Chiroquoise (SEC), elle profite des installations du mur du gymnase Pierre de Coubertin pour s’entraîner mais préfère de loin le cadre naturel. « La pratique en intérieur permet de maintenir mon niveau, mais rien ne vaut les rochers, falaises et montagnes. » Ses années de pratique lui assurent désormais un niveau très honorable et c’est pourquoi elle a décidé l’an dernier, pour la première fois, de se lancer dans la compétition. « Peu de femmes font ce choix, c’était un défi personnel. En compétition, techniquement, on pratique l’escalade « en tête » ; le grimpeur assure sa protection au fur et à mesure de sa progression. La difficulté est accrue et la prise de risques est plus importante, mais l’envie de gagner permet de surmonter le stress et de ne pas penser à la chute. » Cécile, engagée dans les c atégor ies vétérans et seniors, a eu de très bons résultats et s’est positionnée bien haut dans les classements. Malheureusement, suite à une double tendinite au niveau des épaules, Cécile a été contrainte de laisser la compétition de côté cette saison. Mais après un repos réparateur, elle compte bien s’y replonger dès que possible. Depuis 3 ans, Cécile est davantage encore investie au sein du club. « Je me suis portée volontaire pour assurer la fonction de trésorière car j’avais envie de permettre à l’association de perdurer. Je m’occupe donc des finances de la SEC. Cela concerne avant tout la paye de notre salarié, l’achat de matériel (cordes et prises pour créer de nouvelles voies), ainsi que quelques sorties ponctuelles et notre pot de fin d’année. » L’escalade fait véritablement par tie de sa vie. Cécile a même rencontré son conjoint au club et tous deux ont transmis leur passion à leurs filles âgées de 10 et 12 ans. L’activité se veut désormais familiale ; les sorties du week-end et les vacances sont toujours placées sous le signe de l’escalade !

Aïda Logan mieux vivre au Son appareillage auditif est discret. Malentendante depuis ses 22 ans, Aïda est atteinte d’otospongiose, maladie héréditaire évolutive touchant davantage la femme que l’homme, qui lui a été transmise par son père. En 2007, la surdité brusque frappant l’une de ses oreilles remet en question les projets de vie de cette jeune enseignante en français officiant dans le secondaire. « J’ai alors voulu trouver un appui, pour répondre à mes propres interrogations, mais aucune association ne me correspondait véritablement. En 2008, j’ai donc créé ma propre association, Agir pour l’Insertion des Sourds Et des Malentendants (AISEM), dont je suis la présidente. » Son association, née de la volonté de lever certaines difficultés liées au handicap auditif afin de permettre à chacun d’évoluer selon ses aspirations propres, compte déjà une quarantaine d’adhérents de la région parisienne, et des demandes de renseignements proviennent de toute la France. « Nos adhérents partagent leurs expériences et trouvent une écoute précieuse. Le lien social ainsi créé est bénéfique. Des psychologues, un psychothérapeute et des éducateurs sont là pour eux, mais aussi pour leurs proches. »

12 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 12

16/02/11 10:03

qu


Isabelle Gy très investie dans la scolarité de ses enfants Bastien, 14 ans, Mariane, 12 ans et Maëlys, 8 ans, sont les trois en f a nt s d’Is a b elle, 45 a n s. In g é ni e ur d’ét u d e s à l’INR A (Institut National de Recherche A gr o n o mi q u e) d e Ve r s a ill e s, cet te dernière a saisi l’oppor tunité de travailler à 80 % pour profiter librement de son mercredi et ainsi se consacrer davantage à ses enfants. Ceux-ci pratiquent de nombreuses activités au sein d’associations de la ville, ce qui a permis à Isabelle de découvrir la richesse du tissu local. Elle-même est engagée depuis plusieurs années. « Je suis devenue membre de l’association de parents d’élèves des écoles primaires de la ville lorsque mon fils est entré en maternelle. Je trouvais qu’il était impor tant d’être informée et de participer à la vie scolaire. De plus, ar rivant tout juste à l’époque à Chilly-Mazarin, c e l a a ll a i t m e p e r m et t r e d e nouer des contacts avec d’autres parents et avec les enseignants. » Rattachée à la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Élèves des écoles publiques), l’association lutte contre l’échec scolaire,

par ticipe aux conseils d’écoles et œuvre pour l’aménagement du temps de l’enfant. Il y a 5 ans, l’ancienne présidente quittant ses fonctions, Isabelle a décidé de reprendre le flambeau pour pérenniser l’action de l’association, dont elle est pleinement convaincue de l’intérêt. « Avec ce statut, nous avons une vision globale de la politique de l’éducation, de l’échelle locale à la dimension nationale. Cela favorise les échanges entre les parents dont nous sommes les représentants, le personnel enseignant et la mairie. Nos demandes sont entendues et nous assurons notamment un ser vice précieux : la gestion d’un vestiaire pour les séjours scolaires à la neige. Nous met tons ainsi à disposition à très bas prix des combinaisons de ski pour permettre aux enfants de partir dans de bonnes conditions et alléger la facture des parents. » Son aîné a grandi et poursuit sa scolarité au collège des DînesChiens ; Isabelle est également, pour la seconde année, la présidente de l’association des parents d’élèves de cet établissement, tou-

jours sous l’égide de la FCPE. Le fonctionnement est quelque peu dif férent, plus formel : organisation de réunions d’information et de réf lex ion, par ticipation aux conseils de classes, aux conseils d’administration (vote du budget, dotation horaire…) et co-organisation du Carrefour des Métiers. Si Isabelle rec onnaît que c’est avant tout un concours de circonstances qui l’a amenée à consacrer temps et énergie pour assurer ses fonctions de présidente, à double titre, elle s’investit pleinement en pensant au bien-être de tous les élèves. Contact : isabellegy@free.fr n

l Rendez-vous l > La médiathèque vous propose une sélection de coups de cœur (en page 23) mettant la femme à l’honneur. > Et pour prolonger cette Journée de la Femme, l’Association Franco-Berbère de l’Essonne organise une manifestation samedi 12 mars, en partenariat avec le cinéma François Truffaut. Vous pourrez profiter de la projection de Number One, film traitant d’un homme devenu féministe, suivie d’un débat. Un goûter berbère et des danses traditionnelles seront proposés. Entrée : 4 €.

au quotidien son handicap auditif AISEM souhaite intervenir dans de nombreux domaines de la vie quotidienne (éducation, emploi, etc.) afin de lutter contre toute forme d’exclusion. À ce titre, des services adaptés sont proposés et des cours de langue des signes, ouverts à tous, sont accessibles à un tarif très bas pour que chacun puisse s’initier à ce mode de communication. La dynamique présidente de cette jeune association devrait concrétiser de nombreux projets pour favoriser l’intégration des sourds et malentendants, et plus largement le « vivre ensemble ». À 34 ans, Aïda est épanouie et son engagement associatif lui a permis d’évoluer et de devenir plus forte au contact d’autres personnes confrontées au handicap auditif. Participant à la Commission extra-municipale Handicap, elle contribue à une meilleure prise en compte de la déficience auditive. La signature d’une convention avec la Ville va notamment permettre l’instauration d’un service d’interprétariat pour que les usagers sourds et malentendants puissent accéder aux services communaux et dialoguer avec les agents. Professionnellement, Aïda prépare activement un examen pour se spécialiser dans l’enseignement auprès d’enfants sourds et malentendants, avec lesquels elle sentira son utilité décuplée. Pour plus d’informations : www.association-aisem.org contact@association-aisem.org - 06 50 98 63 56 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 13

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 13

16/02/11 10:03


Vie locale Droit Élections

Appel aux urnes pour les cantonales Les élections cantonales se dérouleront les dimanches 20 et 27 mars.

L

es 20 et 27 mars, vous serez appelés à voter dans le cadre des élections cantonales. Pour rappel, notre canton regroupe 3 communes : Chilly-Mazarin, Morangis et Wissous. Ces élections ont pour but de renouveler les conseillers généraux siégeant au Conseil général de l’Essonne, précédemment élus en mars 2004. Cet te instance veille à un aménagement cohérent du territoire départemental et intervient dans de nombreux domaines de la vie quotidienne : act ion sociale, voir ie, t ransp o r t s, éduc at i o n, jeun e s s e, culture, spor t, développement économique, environnement… Aux compétences obligatoires s’ajoutent des politiques locales

complémentaires pour répondre au mieux aux besoins spécifiques de la population essonnienne. Le rôle d’un conseiller général est donc de veiller à la bonne gestion du dépar tement dans son ensemble. Il assure aussi un lien privilégié entre l’administration dépar tementale et les électeurs de son canton. Les bureaux de vote de ChillyMazarin seront ouverts de 8h à 20h. N’oubliez pas de vous présenter munis de vot re c ar te d’électeur et d’une pièce d’identité pour prendre par t au vote. Si vous ne pouvez pas être présents, pensez au vote par procuration. Pour établir une procuration dès à présent, rendez-vous à Longjumeau :

- au t r ib un a l d’in s t a n c e (11, r ue du Général Lec lerc - 01 69 10 26 50) - à la gen da r m er ie (13, avenu e du M a r é c h a l Le c l e r c - 01 69 79 50 50) - ou au c ommis sar iat de p o lic e (10, r u e d e s Éc o l e s - 01 69 79 23 70) Munis d’un justificatif de domicile et d’une pièce d’identité, vous devrez alors indiquer le nom, le prénom, la date de naissance et l’adresse du mandataire. Les bonnes volontés seront les bienvenues pour procéder au dépouillement ; signalez votre candidature lors de votre passage devant l’ur ne. Les premières estimations seront disponibles dès le soir à la f in du

dépouillement. Vous pourrez les découvrir depuis chez vous sur le site w w w.ville-chilly-mazarin.fr. Les résultats déf initifs seront connus le lendemain matin après validation par la préfecture. Les nouveaux élus bénéf icieront d’un mandat réduit à 3 ans au lieu de 6 suite à la mise en œuvre de la réforme des collectivités territoriales. En 2014, conseillers généraux et régionaux seront remplacés par des c onseillers ter r itor iau x, élus au niveau des cantons, qui siègeront dans les deux assemblées. n Service Élections au 01 69 10 37 52 ou www.ville-chilly-mazarin.fr

Droit Seniors

Le Conseil des Sages est entré en action Très impliqués, les membres du Conseil des Sages esquissent d’ores et déjà plusieurs projets.

L

e 9 novembre, les membres du Conseil des Sages avaient participé à leur première réunion de travail marquant l’installation of f icielle de cette nouvelle instance. Les seniors n’ont pas tardé à se mettre au travail. Depuis cette date, chacune des trois commissions permanentes s’est en effet réunie pour étudier les dossiers soumis et échanger librement afin de proposer des actions.

La commission « Séjours, sorties, activités » a été consultée pour déterminer la destination des séjours de l’année 2011. Envie d’évasion ? Au programme des réjouissances entre avril et septembre : Vienne, Croatie, Copenhague et le Montcel. La plaquet te infor mative, adressée au x p er sonnes inscr ites auprès du Pôle Seniors, est téléchargeable sur w w w.ville-chilly-

mazarin.fr. L’avis des Sages sur les sorties mensuelles sera prochainement recueilli. Les membres de la c ommiss i o n « D év e l o p p e m e n t d e s actions intergénérationnelles » ont participé au premier Conseil plénier du Conseil Municipal des Enfants (cf. p.16/17) afin de tisser des liens avec ces jeunes élus. Ces deux instances seront appelées à collaborer dans le cadre de certaines actions. Les seniors, amateurs de nouvelles technologies, envisagent également de solliciter les jeunes de la Maison des Ados pour les associer à la création d’un blog présentant le Conseil des Sages et son actualité. Ils souhaitent par ailleurs transmettre leurs savoirs et par tager leurs expériences via des interventions auprès des écoles et accueils de loisirs. La commission « Le senior et le bien-être » a dressé un bilan de

l’ensemble des services et activités proposés aux seniors sur la ville. Elle réfléchira à leur amélioration et planche sur l’idée de visites bénévoles aux personnes seules, ainsi que d’animations et conférences destinées aux seniors. De nouvelles dates sont déjà f i xé e s p o ur p o ur s ui v r e l e s réf lexions entamées. Notons que lor s de chaque c ommission un rapp or teur est désigné pour préparer le compterendu ; un bon moyen d’associer davantage encore les membres à la vie du Conseil. Pleinement investis dans leurs missions, les Sages s’organisent pour proposer des actions à mettre en œuvre dès 2011. n Pôle Seniors au 01 69 10 37 81 ou www.ville-chilly-mazarin.fr, rubrique Démocratie locale.

14 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 14

16/02/11 10:03


Vie locale État civil Éducation

6 BRèVES

La veille éducative : un outil d’accompagnement des jeunes en difficultés

Le CIO est prêt

Sous l’impulsion de la Mission Prévention de la Ville, la veille éducative au collège Les Dînes-Chiens sera renforcée en fonction des besoins.

P

Collectif des Familles Chiroquoises L’association vous propose des sorties culturelles dominicales ouvertes à tous : 3 avril : visite du château de Chantilly (+musée, parc, animation équestre). Adulte : 10 € / de 4 à 17 ans : 5 € 8 mai : Centre national de la mer Nausicaa à Boulogne-sur-Mer. Adulte : 15 € / de 3 à 12 ans : 10 € 26 juin : journée à la mer dans la Baie de Somme au Crotoy. 10 € / personne 3 juillet : visite de la réserve africaine de Thoiry. Gratuit (en priorité pour les adhérents) Si vous souhaitez adhérer (15 € par famille), réserver pour une sortie (3 semaines avant la date), contactez Mme Benselka au 01 64 48 91 10 ou Mme Waessem au 01 70 27 20 71 ou par mail miranda.waessem@sfr.fr.

Découvrez les métiers du bâtiment Le CFA (Centre de Formation d’Apprentis) de Brétigny-sur-Orge (situé 5, rue Albert Camus) organise une journée portes ouvertes samedi 19 mars de 9h à 12h et de 14h à 17h, pour faire découvrir aux jeunes les métiers du bâtiment : maçon, serrurier, menuisier, peintre, électricien, plombier, chauffagiste… Vous êtes intéressés par ces métiers d’avenir ? Renseignements au 01 60 84 39 27 ou cfabtp.bretigny@cccabtp.fr. Visitez également le site : www.cfa-bretigny.com.

© Unclesam-fotolia.com

lacée sous la responsabilité du Maire, la veille éduc at i ve mobilise di ver s professionnels socio-éducatifs autour de jeunes collégiens en voie de décrochage scolaire. La Mission Prévention c o ordonne le dispositif. Au niveau du collège, le principal, son adjointe, l’assistante sociale et le conseiller principal d’éducation font partie de cette instance. L’association Alliance Prévention, le service Jeunesse et la Maison de s Ad o s c o mp lèt ent la li st e d e s p a r t en a ir e s p erm a nent s. Po nc t uellem ent, d’autres interlocuteurs pourront êt re sollicités en fonct i o n d e s b e s o in s : l e s e rvice Enseignement, le Centre Communal d’Action Sociale, la Protection Judiciaire de la Jeunesse, etc. Ce disp o si t i f plac e vér i t ablement l’éducation au cœur de la c onst r uct ion p er sonnelle, l’object i f ét ant d’agir avant t ou t e r upt ure déf initive avec le système éducatif. Pour répondre à cet impératif, les dif férents acteurs réunis dans ce cadre abordent la situation d’élèves en voie de décrochage et/ou en dif ficultés (sociales, familiales…), i d e n t i f i é s p a r l’ét a b li s s ement. S’appuyant sur les élément s en leur p ossession, les membres de c e réseau ét udient c haque si t uat ion. Chacune est dif férente et il est primordial d’en saisir tous les aspects pour apporter une réponse personnalisée. Les informations restent bien évidemment confidentielles, l’ensemble des partenaires ayant of ficialisé cet engagement via

Comme annoncé dans notre précédente édition, le Centre d’Information et d’Orientation a quitté Juvisy-sur-Orge pour s’installer à Chilly-Mazarin (5, avenue de Carlet). Téléphone : 01 69 93 83 90. Courriel : cio-chilly-mazarin@ac-versailles. fr. Site Internet : www.orientation. ac-versailles.fr/cio-chilly-mazarin. En attendant un prochain article consacré à ce sujet, retrouvez plus d’infos sur www. ville-chilly-mazarin.fr, ainsi qu’un retour sur le dernier Carrefour des Métiers et de l’Orientation.

la signature d’une char te du secret partagé. Le ur s é c h a n g e s p e r m ettent de réf léchir aux actions concrètes à mettre en œuvre contre la déscolarisation du jeune. Il s’agit alors de penser à des moyens ef f icaces per met t ant d’acc ompagner au mieux l’élève, de l’aider à désamorcer toute situation conf lictuelle et résoudre ses éventuels problèmes personnels. Cet te ac t ion s’insc r it dans la durée ; un suivi régulier du parcours des jeunes, mais aussi de leurs familles, sera assuré par la veille éducative qui se réunit une fois par mois pour traiter des différent s dossier s et de leur évolut ion. Notons que c er-

t ains parents pour ront êt re ponctuellement invités au cas par cas. La veille éducative est un outil qui a fait ses preuves. Pour s’impliquer encore davantage dans l’accompagnement des jeunes en dif f iculté, un partenariat entre le collège et la mairie, reposant sur le princ ip e d’exc lusi o n/inc lusi o n, est actuellement envisagé. En cas de renvoi temporaire, l’élève serait alors amené à ef fectuer des t ravaux, sc olaires ou d’intérêt général, au sein de l’établissement dans un premier temps, puis pourrait être accueilli au sein de c er t ains s er v ic es c o mmunaux pour aborder le milieu professionnel. n

Et si cet été vous partiez en vacances avec un enfant qui n’a pas cette chance ? L’été dernier, Faty a eu beaucoup de chance : elle a pu partir en vacances comme ses camarades de classe ! En effet, une famille de notre département qui a une petite fille de son âge a accepté de l’accueillir pendant les vacances pour une durée de 3 semaines. Elle a ainsi pu aller dans un premier temps à la mer puis dans une maison dans les Cévennes pour profiter de nombreuses activités. Chaque année en France, un enfant sur trois ne part pas en vacances. Vous préparez vos escapades estivales ? Si vous avez la possibilité d’emmener un enfant âgé entre 6 et 11 ans pour 2 ou 3 semaines de vacances, n’hésitez pas à contacter le Secours populaire français de l’Essonne. Adresse : 503, place des Champs Élysées Courcouronnes - 91026 Évry cedex. Tél : 01 60 87 90 00. Fax : 01 60 87 90 02. Courriel : contact@spf91.org.

CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 15

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 15

16/02/11 10:03


Vie locale Conseil Municipal des Enfants Droit

Installation officielle Les nouveaux élus du Conseil Municipal des Enfants (CME) ont tenu leur premier Conseil plénier. Un rendez-vous important

Jeudi 3 février, au sein de l’Hôtel de Ville, la salle du Conseil municipal accueillait le premier Conseil plénier du Conseil Municipal des Enfant s, of f ic i a li s a n t sy m b o li q u e m e n t l’inst allat ion des nou veau x membres au titre du mandat 2010/2012. Ce rendez-vous a été présidé par Gérard Funès, aux côtés de Habib Hanana, adjoint au Maire c har gé de l a J e un e s s e, d e Chr i s t in e Delabarre, conseillère municipale déléguée au CME, et d’Orana Gueit-Harad, coordinatrice du CME et du Collectif Jeunes. Une assistance nomb r eus e s’e st r éuni e. Le s parents étaient bien évidemm ent pré s ent s p our s ou t enir leurs enfants. Le personn el en s ei gna nt de s é c o le s é l é m e n t a ir e s ét a i t inv i t é. D e s r ep r é s ent a nt s de s ervices communaux (Jeunesse, Enseignement, Mis sion dével o pp em ent dur a ble, Communication et Démocratie Lo c ale…), de di ver ses a s s o c i a t i o n s (Co mi t é d e s Jumelages, UNICEF…) et du

Conseil des Sages ont par ailleurs par ticipé à c e Conseil af in de nouer des liens avec le CME, avec le quel tous ces inter venants seront appelés à collaborer dans le cadre de certains projets initiés par les enfants.

L’ordre du jour

La séance a débuté par un diaporama photos, permettant de revenir en images sur les dif férentes étapes ayant précédé ce Co n s e il p l é ni e r, l’o c c a s i o n de rappeler que 53 élèves de CM1 et CM2 s’ét aient por tés candidats. A près avoir mené une véritable campagne, avec af f iches et discours à l’appui, 26 enfants ont été élus. Un tour de table a ensuite été ef fectué. Chaque élu s’est présenté et a rapidement énoncé l e p r o j et lui t e n a n t à cœur. Les idées ne manquent pas ! L’ensemble de ces pistes sera étudié afin de choisir les projets retenus en fonction de leur pertinence et de leur faisabilité. De nombreuses actions et anima-

tions pourraient donc voir le jour après validation. Le s en f a nt s o nt pleinem ent assumé leurs nouvelles fonctions ; preuve en est que les jeunes élus avaient bien préparé ce Conseil plénier. Celui-ci s’est déroulé dans de très bonnes conditions, malgré une certaine timidité tout à fait compréhensible qu’ils apprendront à combattre au fil de leurs réunions. Les échanges ont été riches et intéressants. Après le traditionnel temps consacré aux questions diverses, le Maire a remercié les enfants pour la qualité de leur prestation.

Les axes de travail

Les enfants ont émis l’envie de travailler sur de nombreux pro-

jets qui s’af f ineront au f il du temps. Parmi ceux-ci, certains thèmes se démarquent, traduisant ainsi les préoccupations majeures de ces citoyens de demain. En matière de développement durable, la sensibilisation au tri des déchets et au recyclage, la mise en place du compost dans les écoles, la relance du Pédibus et autres actions de protection de l’environnement ont été largement abordées. Dans le domaine de la solidarité, les membres du CME s ouhai t eraient par exemple collecter des jouets pour les enfants malades dans les hôpitaux et aider des associations caritatives. Parmi les autres orientations : l’alimentation, la santé, la lutte contre la violence, la sécurité routière, l’organisation d’activités sportives et culturelles, le développement d’actions intergénérationnelles, etc. Il va d é s o r m a i s f a ll o ir s e concentrer sur cer tains axes a f in d’engager des ac t ions c onc rèt es. Le CME se réunira f ré quemment p our t ravailler sur les thèmes choisis. Les premiers contacts avec les partenaires seront rapidement lancés. Vous ret rouverez régulièrement l’actualité du CME au sein du Chilly-Magazine et sur le site w w w.ville-chilly-mazarin.fr. n Orana Gueit-Harad, coordinatrice, au 01 69 10 59 93

16 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 16

16/02/11 10:03


Vie locale

Le Conseil Municipal des Enfants - mandat 2010/2012 Pour vous permettre de bien identifier les 26 nouveaux membres du CME, qui ne manqueront pas de participer activement à la vie locale et d’impulser de nouvelles actions, nous vous proposons ce mois-ci un trombinoscope bien pratique. Pour rappel, la composition est la suivante : - École élémentaire Pasteur : 8 élus - École élémentaire du Château : 7 élus - École élémentaire Jean de La Fontaine : 6 élus - École élémentaire Pierre et Marie Curie : 5 élus

Solenn COUVAL

Dylan BUNET Nicolas BARALE

Sarah CURTAT

Anissa BEN ATTAYA

Adama CISSOKHO

Wilhem BOURGON

Sagui DIAW

Doriane ESNARD

Elsa DUCLOS

Thomas KAHIA

Heuda HADDOURY

Léa LEBRETON Amélie LESTIENNE

Victor LOMBARD

Laura MARCHOKI

Gabrielle MAYILO

Naël MELIKECHI

Doriane MIHINDOU

Killian PINAULT

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 17

Mahdjouba SLAMANI

Clément MOREAU

Lucas NZAYAMO

Charlotte Aymée TIANI TCHANGA

Matéo PAUL CATARINO

Maxime PÉCOUT

CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 17

16/02/11 10:03


Vie locale Travaux

Les principaux chantiers Cadre de vie, stationnement, éclairage public… Chilly-Magazine vous propose un tour d’horizon des principaux chantiers de la ville, avec un zoom sur le chemin piétonnier reliant l’impasse du cimetière à l’avenue Mazarin.

Chemin piétonnier

Afin de relier l’impasse de « l’ancien cimetière » à l’avenue Mazarin à hauteur des commerces du Domaine du Château, la Ville de ChillyMazarin a entrepris de lourds travaux en novembre 2010. L’ensemble de ce projet a été dessiné et élaboré par les Services Techniques de la Ville (maîtrises d’œuvre et d’ouvrage) et se décomposait en trois parties : travaux de voirie et réseaux divers (réalisation de la « trouée » et enfouissement des réseaux), travaux d’éclairage public et travaux d’espaces verts. Le coût total de l’opération s’élève à 147 000 €. Cette nouvelle voie est strictement réservée aux piétons avec la mise en place de « pas canadiens » à chaque entrée. Après avoir installé un réseau d’eaux pluviales par infiltration, un réseau d’éclairage public a été mis en place. Lors de l’aménagement de la voie de circulation, un puits a été découvert côté rue Verte, les services techniques l’ont alors valorisé dans le projet de cheminement piétonnier à l’instar de « l’ancien cimetière » (1625 - 1926) qui bénéficie désormais d’un portail muni d’une rampe d’accès et d’une ouverture grillagée. Enfin, des arbres de hautes tiges, des arbustes et des plantes couvrantes ont été plantés. Ce projet a été réalisé sur quatre mois, se terminant à la fin février avec l’aménagement d’un revêtement de sol en grave naturelle stabilisée. Ainsi, les habitants du nord de la ville auront la possibilité de rejoindre le « vieux Chilly » en flânant le long de ce nouveau chemin piétonnier qui verra ses plantations se développer avec l’arrivée du printemps.

- fin des aménagements du parc des Champs Foux : la capacité totale des parkings atteint désormais 60 places pour les clients du marché notamment ; - changement des lanternes (éclairage public) place de la Libération ; - plantations sur le rond-point Jean Moulin ; - intervention sur les centrales de traitement d’air (système de chauffage) du gymnase des Chardonnerets.

Les principaux travaux prévus en 2011 :

- aménagement des abords du groupe scolaire Jean de La Fontaine et sécurisation de la rue de Gravigny à hauteur de l’école. Réfection de la cour ; - enfouissement des réseaux et réfection de la rue Verte avec priorité aux piétons ; - aménagement d’un parking au COSEC des Chardonnerets ; - réalisation d’une micro-crèche au Domaine du Château ; - début des travaux de réhabilitation au centre communal du Montcel (Revard) ; - début des travaux pluriannuels de toiture au complexe Jesse Owens ; - étude et travaux pour la mise en place de la vidéo-protection.

Les travaux en bref :

- installation d’un stop rue Ollivier-Beauregard afin de sécuriser la priorité à droite des véhicules débouchant de la rue Verte ; - fin de la réfection de la deuxième tranche des trottoirs rues du Pont des Maures et de la Fontaine Augère ;

Les Services Techniques présentent la finalisation du chantier aux élus.

18 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 18

16/02/11 10:03


Vie locale Vie associative Jeunesse

Du nouveau au Cercle d’Escrime Depuis 1975, le Cercle d’Escrime Chilly-Mazarin - Morangis (CECMM), anciennement dénommé En garde Mazarin, enseigne la pratique de l’escrime en loisir ou en compétition.

L

a saison 2010-2011 se déroule s o u s l e s i gn e d e l a n o uveauté au CECMM qui compte plus d’une centaine d’adhérents. Au sein du bureau, Nat halie Royer a pris la succession d’Andrée Vallée, l’ex-présidente. Du côté de l’équipe pédagogique, Yann Poulin, jusque-là seul éducateur spor tif, est maintenant secondé par Léo Anastassiou. « Le fait que nous soyons deux f ac ili t e l’en t r aîn em en t et l e suivi des tireurs. Désor mais, nos spor tifs sont mieux encadrés et nous p ouvons êt re à leurs côtés, notamment pour les compétitions », explique Yann. Par ailleurs, l’intégration de cette nouvelle recrue va permettre au club de développer l’enseignement de l’escrime en milieu scolaire. À Chilly-Mazarin, Morangis,

Paray et Longjumeau, les écoliers des classes élémentaires s’initieront prochainement au f leuret. En parallèle, le club a saisi l’oppor tunité d’ouvrir une deuxième salle d’armes, installée au COSEC de Morangis afin de répondre à la demande. Le CECMM espère ef fectivem e n t a c c r oî t r e e n c o r e s e s effectifs pour devenir à terme la plus importante école d’escrime de l’Essonne, en continuant à accueillir enfants et adultes. Au cours d’entraînements réguliers, les plus jeunes tireurs, dès 5 ans, apprennent à manier le f leuret, tout en mettant en pratique les notions de coordination et de latéralité. Les adultes en loisir viennent pratiquer ce spor t pour la détente et s’investir dans la vie du club.

Côté compétition, le CECMM est largement reconnu au niveau régional grâce aux catégories benjamins, minimes et cadets qui obtiennent de bons résultats. Antoine Schvar t z, cadet première année, multiplie les p er f o r m a nc e s. A p r ès s’êt r e fait remarquer au niveau national pendant deux ans, il apparaît désormais au niveau mondial. Lors de la récente Coupe du Monde de Salzbourg, il a rejoint le « groupe France » réunissant les 20 meilleurs français de sa catégorie. Tous les espoirs sont donc permis pour le prochain circuit national cadets et la fin de saison. En plus d’être mobilisé derrière cet te graine de champion, le club concentre aujourd’hui toute son énergie à la préparation du

circuit national qui se déroulera le 20 mars (voir le Chilly rendez-vous), et du Championnat de Franc e 1re et 2 e di v isions junior s qui aura lieu les 7 et 8 mai au complexe sportif Jesse Owens. n Plus d’infos sur www.escrime-chilly.com ou auprès de Nathalie Royer au 06 63 67 97 51

La protection des chats errants Depuis sa création en février 2004, l’association Les Petits Clochards mène son action auprès des chats errants.

A

va n t d e c r é e r s a p r o p r e association, Marie-Clayre La n gl et, p r é s i d e n t e f o n d atrice des Petits Clochards, prenait déjà bénévolement soin de chats au sein d’une autre structure. A moureuse de c es anim au x d e c o m p a gni e, e ll e a souhaité s’investir plus particulièrement auprès des chats de la

rue. Depuis 2004, les membres de l’association ont trappé, vacciné, soigné et fait stériliser environ 280 chats errants de ChillyMazarin. Cer tains d’entre eux seront accueillis à son domicile, qui n’est cependant nullement un refuge pour félins, et l’association leur cherchera une nouvelle famille. En 2010, une qua-

rantaine de chats ont ainsi été adoptés, ret r ou vant une v ie plus confortable. Les autres qui demeurent dans la rue bénéficient de visites régulières sur le terrain afin d’assurer leur suivi et de les nourrir. L’association peut également aider les particuliers qui accueilleraient un chat dans leur jardin ainsi que les propriét aires de chat s dont les ressources ne permettent pas de subvenir aux besoins (soins) de leur animal. Le but des Petits Clochards est double ; en améliorant le quotidien des chats et en limitant les naissances, l’association contribue à l’amélioration du cadre de vie puisque ces animaux errants sont sou vent sourc e de nuisances pour le voisinage. Cet te petite association fami-

liale peut avoir des pics d’activité, notamment en période de reproduction. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour soutenir son action. Que vous ayez un peu de temps à c onsacrer sur le ter rain, que vous souhaitiez faire un don matériel (couvertures, jeux, croquettes…) ou financier (en parrainant par exemple un chat déduction fiscale possible), ou que vous désiriez adopter un animal, manifestez-vous sans plus tarder. n Contactez Mme Langlet au 01 69 09 35 54 et consultez le blog http :// lespetitsclochards.over-blog. com. Vous pourrez y retrouver quelques photos de chats cherchant un doux foyer.

CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 19

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 19

16/02/11 10:03


Chilly mag 306 OK 3 2.indd 20

16/02/11 10:03


Vie locale Au Conseil

Principaux points du Conseil municipal du 31 janvier 2011 CAF : conventions d’objectifs et de financement

Considérant l’échéance au 31 décembre 2010 des conventions liant la Ville à la Caisse d’Allocations Familiales de l’Essonne, fixant les modalités d’intervention et de versement des prestations de service pour les accueils de loisirs (maternels et primaires) de la commune, le Conseil municipal a approuvé les termes de nouvelles conventions. Celles-ci sont conclues pour 3 ans à compter du 1er janvier 2011. Résultat du vote : unanimité.

Morangis pour l’année 2011. Les recettes (4 300 €) seront de même inscrites au budget primitif communal 2011. Résultat des votes : unanimité.

Bilan du Carrefour des Métiers

MDA : séjour au Montcel

Le Conseil municipal a fixé le tarif du séjour au Montcel organisé par la Maison des Ados du 21 au 26 février 2011 pour 7 jeunes de 11 à 15 ans à 76 €, soit 20 % du coût total du séjour par jeune. Résultat du vote : unanimité.

Convention avec la crèche hospitalière de Longjumeau

Considérant l’échéance de la convention signée entre la crèche hospitalière de Longjumeau et la Commune, le Conseil a approuvé les termes de la nouvelle convention de mise à disposition de 5 berceaux de cette crèche (ouverte du lundi au vendredi, de 6 heures à 21h15 sauf jours fériés) à la Ville de Chilly-Mazarin. Cette convention est établie pour 3 ans à compter du 27 décembre 2010 et renouvelable par reconduction expresse. Résultat du vote : unanimité.

Mise à disposition d’équipements sportifs au collège et au lycée

Le Conseil municipal a approuvé la nouvelle convention tripar tite (Conseil général / Ville / collège) de mise à disposition d’installations sportives au collège Les Dînes-Chiens pour l’année scolaire 2010-2011, conclue pour un an à compter de sa signature et renouvelable sans que sa durée ne puisse excéder 3 années scolaires, soit jusqu’au 30 juin 2013. Les recettes d’un montant de 20 832 € seront inscrites au budget primitif communal 2011. Le Conseil a également approuvé la convention de mise à disposition des équipements sportifs avec le lycée Marguerite Yourcenar de

Lisette Jovignot, adjointe chargée de l’Enseignement, a dressé un bilan positif de la dernière édition du Carrefour des Métiers et de l’Orientation qui s’est tenue le 29 janvier au complexe Jesse Owens. L’évènement était axé cette année sur des métiers ayant des débouchés sur le bassin d’emploi local et sur la valorisation de l’apprentissage et de la formation par alternance. Plus de 400 élèves ont été accueillis au cours de la matinée par des professionnels installés sur 50 stands. Coordonnée par le service Enseignement, la collaboration entre les associations de parents d’élèves (FCPE) et (PEEP), les établissements scolaires, les partenaires publics chargés de l’emploi et de l’orientation (Maison de l’emploi, PIJ, CIO, Pôle emploi, Mission locale), les services communaux et l’ensemble des participants, a permis de répondre aux interrogations des jeunes. n Retrouvez les comptes-rendus des Conseils municipaux, dans leur intégralité, sur www.ville-chilly-mazarin.fr, rubrique Vie communale.

l Incidents au collège Les Dînes-Chiens l Des incidents se sont produits récemment au collège. À la mi-janvier, un élève de 6e a été agressé dans la cour par d’autres enfants du même âge dans le cadre d’un jeu dénommé « le petit pont massacreur ». Souhaitant déposer plainte, la mère de l’enfant a alors fait l’objet de menaces par un groupe de collégiens à la sortie de l’établissement. Depuis ces faits, les deux auteurs ont été exclus définitivement du collège. À la suite de cet incident, le Centre Académique d’Aide aux Écoles et Établissements était sur place pendant 3 jours. Celui-ci met en œuvre des réponses opérationnelles face aux différentes formes de violences en milieu scolaire que subissent les élèves et les personnels dans l’enceinte ou aux abords de l’établissement. Rappelons également que le médiateur urbain de la ville et la Police municipale sont régulièrement présents aux heures de sortie des collégiens. Lors du Conseil municipal du 31 janvier, le Maire a souligné certaines agitations liées à l’arrivée au collège de nouveaux élèves exclus d’autres établissements et un manque évident de personnel entraînant notamment une ouverture restreinte des permanences, du foyer socio-éducatif et du CDI. Face à cette situation, Gérard Funès avait adressé le 21 janvier un

courrier à l’Inspecteur d’Académie demandant notamment l’amélioration de l’encadrement et de la surveillance du collège (reposant actuellement sur 5 postes). Une forte mobilisation des professeurs et des parents d’élèves (pétition avec 300 signatures) a été parallèlement mise en place. Le Maire, deux représentants de parents d’élèves et deux professeurs ont été reçus le 27 janvier par l’Inspecteur Adjoint d’Académie. Les conclusions de cette réunion ne sont malheureusement pas celles attendues puisque le représentant de l’Inspection d’Académie a indiqué qu’il ne disposait pas d’effectifs pour affecter de nouvelles personnes à cet établissement et que cette question pourrait être revue en juin dans la perspective de la rentrée scolaire 2011/2012. Cette position a été confirmée au Maire par l’Inspecteur d’Académie le 29 janvier. Début février, le Principal a été finalement autorisé à recruter un assistant éducatif pour 6 mois et 20h par semaine. La Ville reste mobilisée auprès des enseignants et des parents d’élèves pour que l’Inspection académique puisse allouer, dans les meilleurs délais, les moyens humains nécessaires pour garantir la sécurité des élèves. CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 21

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 21

16/02/11 10:03


Expression libre Chilly-Magazine ouvre ses colonnes aux groupes politiques de la ville. Les textes publiés sont sous la seule responsabilité des signataires. Majorité municipale

« Il n’est de richesse que d’hommes et de femmes » Dans sa dernière tribune, l’opposition de droite découvre un malaise des agents de la commune : fausse citation à l’appui, elle accuse la municipalité de faire preuve de cynisme, de leur manquer de respect et de vouloir les payer en billets de Monopoly. Accusations certes fausses et absurdes, mais surtout étonnantes venant d’un partisan de la politique de N. Sarkozy qui touche durement les agents communaux : c’est ce gouvernement qui gèle leurs traitements, pourtant souvent modestes ; c’est lui qui a porté atteinte à leurs retraites, tout en augmentant les cotisations qui pèsent sur leurs revenus ; et c’est lui qui restreint les moyens financiers des communes, en espérant les contraindre à réduire le nombre de leurs fonctionnaires, comme il le fait lui-

même pour les enseignants, policiers, ou agents de la Justice. Et l’UMP s’étonne du malaise ! Sa prétendue sympathie pour les personnels se révèle n’être qu’une posture politicienne ; vous avez dit : cynisme ? La municipalité, elle, s’efforce de valoriser les déroulements de carrière (en 2010 : 46 avancements, promotions ou nominations et 136 avancements d’échelon) ; elle accroit pour cela chaque année les crédits de formation. Son souci des conditions de vie et de travail s’est traduit par exemple par le recrutement d’un agent chargé à temps plein du suivi de la sécurité, ou par le doublement des permanences de l’assistante sociale du personnel. Et une réflexion sur la protection sociale des agents, engagée depuis des mois avec les représentants du personnel, est suspendue à la publication par le gouvernement

du décret d’application d’une loi votée…en février 2007 ! Vous avez dit : manque de respect ? À Chilly, le dialogue social est réel et sans complaisance, avec un comité technique paritaire vivant, un comité d’hygiène et de sécurité récemment créé ou encore un protocole sur le droit syndical en cours de négociation avec les représentants du personnel. Ce respect dû aux agents et à leurs représentants n’évite évidemment pas les désaccords : mais les recours soumis aux tribunaux sont rares (deux en trois ans, pour 1500 décisions individuelles chaque année !) et jusqu’ici toujours gagnés par la mairie. La majorité municipale sait bien qu’une collectivité ne vaut que par les hommes et les femmes qui la font vivre : elle est de gauche !

Les élus de la Majorité Municipale

Opposition municipale : Groupe « L’Avenir à Chilly ! »

Des Violences inadmissibles au collège des Dînes-Chiens

Un élève de 6ème a été victime le 18 janvier d’un jeu très dangereux, le petit pont massacreur, qui consiste à s’acharner sur un joueur. Des menaces ont été exercées, à la sortie, par une cinquantaine d’élèves sur la mère de la victime. Le 20 janvier un règlement de compte aux abords du collège a amené la police à intervenir. Nous tenons à condamner ces actes de violence. La réponse de M. FUNES, consiste à évoquer entre autres : « l’un de mes adjoints, qui fut employé au Collège il y a 30 ans, se souvient du temps... ». Nous sommes en 2011, les comportements ont évolués et nous devons nous adapter et les anticiper afin de protéger nos enfants. La majorité socialiste va déplacer ce problème au niveau national et reporter la faute sur notre

gouvernement qui a pourtant proposé un plan sécurité des collèges, refusé par les socialistes. Il est temps de répondre enfin aux attentes des Chiroquois. L’augmentation des effectifs des surveillants est une évidence mais doit également s’accompagner d’un travail de sensibilisation sur ce type de comportement. De nombreuses associations existent afin d’intervenir gratuitement dans les collèges et éviter que des drames surviennent. En effet, la plupart de ses jeux ne se déroulent pas uniquement dans une cour d’école mais bien souvent à l’abri des regards. En ce qui concerne les règlements de compte aux abords extérieurs du collège, nous ne pouvons que regretter que notre police municipale n’assure pas tous les jours une présence dissuasive afin de permette aux collégiens de regagner leur domicile sans encombre. Il faut dire

que les effectifs se réduisent comme peau de chagrin à Chilly-Mazarin, suite aux démissions successives, à ce jour, il ne reste qu’un policier municipal titulaire. Je souhaite un bon rétablissement à la victime de ce «jeu » stupide ainsi qu’à sa mère et toute ma sympathie. Je suis solidaire avec l’ensemble de l’équipe pédagogique, les élèves et leurs parents dans ces moments difficiles. Dernière nouvelle, le vol d’un camion des services techniques est en voie de résolution grâce à une caméra vidéo, installée dans les locaux techniques. Et oui !!! à Chilly-Mazarin, le matériel est bien protégé, en espérant que les Chiroquois puissent un jour bénéficier de la même attention.

Hervé-Pierre MALTRUD, Conseiller Municipal « L’Avenir à Chilly ! » Permanence sur rendez-vous 01 69 09 90 25

Opposition municipale : « Chilly en mouvement »

Vivre ensemble… mais de quelle façon ?

Nous vivons ensemble, c’est un fait, mais trop souvent les uns à côté des autres voire les uns contre les autres, au lieu de vivre les uns avec les autres. Ce ne sont pas des nuances ou des jeux de mots mais bien des conceptions qui engagent notre relation à tous ceux qui nous entourent sans que nous les connaissions. Si nous désirons vraiment favoriser une cohabitation harmonieuse où chacun trouve sa place, alors il faut parfois punir des comportements intolérables et tout mettre en œuvre pour les prévenir même si on sait qu’à l’impossible nul n’est tenu. Voici deux pistes de réflexion qui peuvent sembler éloignées l’une de l’autre et qui pourtant s’inscrivent dans la même démarche : améliorer la vie à Chilly-Mazarin.

Inciter à la prise en charge rapide des enfants violents

Sauf décision de justice, on ne peut forcer des parents à faire suivre leur enfant par des professionnels. Mais la municipalité ne peut-elle, en relation étroite avec les services sociaux, les associations et les écoles, entamer un dialogue avec les familles lorsqu’un enfant se montre agressif ? Il nous semble indispensable à la fois de sanctionner toute agression physique ou verbale pour que l’enfant prenne conscience qu’il est responsable de ses actes mais aussi de l’accompagner et de l’aider à modifier ces comportements qui l’empêchent de s’intégrer. Des structures existent ; il nous reste à nous assurer qu’elles soient exploitées efficacement !

La musique adoucit les mœurs

Le public qui se déplace pour assister aux manifestations culturelles est souvent le même. Comment amener l’offre culturelle à un public nouveau ?

Nous avons proposé au cours d’une commission municipale une piste à approfondir. Réaliser des présentations hors des lieux communément exploités. Des expériences ont été tentées et sont à saluer (représentations du conservatoire à la Maisons des Ados, sous un chapiteau), mais il s’agit de lieux clos où un public plus avisé qu’un autre tente la découverte. Nous proposons, en partenariat avec les professeurs du conservatoire (dans un projet pédagogique ? ), de réaliser des représentations dans des lieux inhabituels. Pour créer la surprise, aller au contact direct d’une population qui méconnaît les talents de notre ville et, souhaitons-le, lui donner l’envie d’en découvrir davantage.

Cédric Morgantini MoDem

06 83 87 78 40 contact@chillyenmouvement.fr http ://blog-chilly-en-mouvement.over-blog.com

22 CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 22

16/02/11 10:03


Coups de

mediatheque@ville-chilly-mazarin.fr

delalamédiathèque médiathèque de Haut les pattes

Faites du bruit

AUTEUR-ILLUSTRATEUR : CATHARINA VALCKx PAR JEREMY HoLMES Éditions : L’école des loisirs

PAR NAIF Pias France

Beaucoup d’auteurs-illustrateurs sont des femmes ! Ainsi Catharina Valckx, qui est hollandaise mais a vécu toute son enfance à Bièvres. Aujourd’hui, elle vit à Amsterdam et écrit ses livres en français et en hollandais. Humour et fantaisie sont toujours au rendez-vous, comme dans cet album. Billy est bien trop gentil et a trop bon caractère, il ne deviendra pas un gangster comme moi, se désole son père. … Pourtant, Papa fournit à son fils une panoplie complète et décide de faire un essai. C’est simple : il s’agit de pointer un revolver (non chargé) et de dire : « Haut les pattes ! ». Ce que son père ignore, c’est que cette expérience va permettre à Billy de gagner ses galons de héros, et surtout de se faire toute une bande d’amis ! De quoi finalement rendre très fier son bandit de papa ! Une histoire drôle et malicieuse dont on ne se lasse pas.

La Maison où je suis mort autrefois PAR KEIGo HIGASHINo Éditions Actes Sud Sayaka Kurahashi est une jeune femme qui n’a aucun souvenir de son enfance. À la mort de son père, elle reçoit une clef et un plan qui la mènent à une maison isolée dans la montagne. Son ex-petit ami l’accompagne dans cette demeure mystérieuse afin d’y trouver des indices et de reconstituer le passé de Sayaka. L’enquête de cet excellent roman nippon est obsédante. À lire sans modération.

Femme généreuse, sensible et forte, Naïf écrit ses textes en brassant de façon subtile l’italien, le français et l’anglais, mélange le provocant, le subversif et le romantisme. ovni musical tantôt pop, funk, électro, elle nous livre ici treize chansons qui vont de la fable sociale contemporaine à la chanson d’amour ; « Faites du bruit » raconte ainsi l’histoire de souris qui sont appelées à se révolter contre leur sort. « C’est une image de la situation des êtres humains aujourd’hui »…

Et si vous aimez les thrillers, ne manquez pas la Carte blanche à Karine Giebel vendredi 18 mars (reportez-vous au Chilly rendez-vous).

L’Arbre RÉALISÉ PAR JULIE BERTUCCELLI Éd. FTD Voici un film réalisé par une talentueuse jeune réalisatrice française, documentariste de formation. L’Arbre est son second film de fiction. L’un des principaux personnages est une femme, incarnée avec maestria par Charlotte Gainsbourg. En Australie, Dawn, Peter et leurs quatre enfants vivent heureux à l’ombre d’un gigantesque figuier. Lorsque Peter meurt brutalement, chacun réagit à sa manière. Simone, la petite fille de 8 ans, croit que son père vit dans l’arbre. Et un jour, elle initie sa mère à son secret… Peu à peu, Dawn retrouve des forces, un travail. La vie reprend, mais l’arbre devient envahissant : ses branches, ses racines se lancent à l’assaut de la maison et menacent ses fondations ! Dawn n’a plus le choix : elle doit le faire abattre…

Bloc-notes Ensemble, c’est possible ! La délégation départementale de l’Essonne de l’Association des Paralysés de France organise en mai 2011 la deuxième édition du festival « Ensemble, Autrement Capable », un festival culturel, artistique et sportif mêlant personnes valides et personnes en situation de handicap. Que vous soyez une compagnie artistique, un club de sport, une association, une entreprise, etc., si vous avez envie de participer à ce projet, le collectif vous propose de le rejoindre pendant 2 mois pour mieux vivre ensemble le handicap. Pour en savoir plus sur cette action, consultez le blog http://ensembleautrementcapable.blogs.apf.asso.fr, sur lequel vous pourrez également retrouver un descriptif de tous les évènements qui se sont déroulés lors de la première édition de cette manifestation en mai et juin 2010. APF Délégation de l’Essonne - 10, rue Jeanne Récamier - 91 000 Évry

Tél. : 01 60 78 06 63 - Site Internet : http://dd91.blogs.apf.asso.fr/ Courriel : dd.91@apf91.org

Journée Nationale de l’Audition

Tous les ans, l’association JNA organise une grande campagne d’information et de sensibilisation sur l’audition avec de nombreuses animations mises en place partout en France : journées de dépistages auditifs proposés au public par les services oRL des centres hospitaliers ainsi que par les audioprothésistes participant à la campagne, conférences, expositions, points et relais d’informations, animations culturelles, diffusion de brochures et de guides pédagogiques... La 14e édition de cette grande campagne se tiendra jeudi 10 mars. À cette occasion, de nombreux spécialistes ouvriront leurs portes pour vous offrir la possibilité de faire un bilan auditif gratuit et répondre à

toutes vos interrogations. Retrouvez la liste de tous les participants sur www.audition-infos.org.

ENVIRONNEMENT Collecte des emballages, papiers, journaux et magazines

Zone Nord : mercredi matin Zones Centre et Sud : jeudi matin

Collecte du verre

Zone Nord : les mercredis matin 2, 16 et 30 mars Zones Centre et Sud : les mercredis matin 9 et 23 mars

Collecte des encombrants Zone Nord : mardi 1er mars Zone Centre : mardi 8 mars Zone Sud : mardi 15 mars Zone jaune : mardi 22 mars

Collecte des déchets ménagers

Résidences zone Nord : mardi, jeudi et samedi

Résidences zone Sud : lundi et vendredi Pavillons zone Nord : mardi et samedi Pavillons zone Sud : lundi et vendredi

Pour toute question concernant la sectorisation et les plannings de collecte sélective, vous pouvez contacter le n° indigo 0825 800 789 (prix d’une communication locale) du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 8h30 à 12h30. Pour toute question concernant les consignes de tri, contactez les services de la collecte sélective au 01 69 34 86 86 ou 01 69 34 22 02, ou consultez l’espace pratique sur le site de la ville : www.ville-chilly-mazarin.fr

CHILLY Magazine • mars 2011 - n°306 23

Chilly mag 306 OK 3 2.indd 23

16/02/11 10:03


Chilly mag 306 OK 3 2.indd 24

16/02/11 10:03

Chilly-Magazine Mars n°306  

Magazine municipal de la Ville de Chilly-Mazarin (91)

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you