Page 1

Chayma Ejjakhch PHOTO ROMAN

Là où il y avait du gris je mettrai du jaune...


Ces derniers temps, je dessine beaucoup de visages de femmes, je les imagine. Des yeux, des nez, des bouches, des cheveux.


mais la peau c´est commun, c´est le reste du papier.


Ce qui me gêne, c’est que mes portraits ont besoin de quelque chose, même s’ils expriment la féminité, la force, la passion...par le regard.… J’ai passé beaucoup de temps à y réfléchir, mais je n’ai pas trouvé la réponse. J’ai mis mes dessins dans mon casier.


Un soir, j’étais très heureuse, le ciel était bien foncé, il y avait des étoiles qui brillaient dans le ciel. Après, j’ai vu une boîte qui n’était pas là, j’ai approché d’elle, je suis arrivée à l’ouvrir.


il y avait une sorte de lumière avec des mots qui sortaient de la boîte avec une musique, c’était la chanson de COLDPLAY ‘yellow’. En écoutant la chanson, j’ai vu des images, parfois réelles, d’autres imaginaires.

e

Iw

rot

y shineYe o eve ud ryth ing And it cam » wa e alo I o «Yellow d s e And ng call al so ng for o d you

ou

y ong for s a

ye

y the w

ere all

e t th Look a Look how the

rs sta

Après, j’ai vu mes dessins peints en jaune.

yo

An d

u

w

, ah

llo

for

I

t wr

ea

s ng i h et l th


c’était beau…


là où il y avait du gris je mettrai du jaune...  

Une histoire imaginaire. La chanson YELLOW de COLDPLAY qui m'a inspiré durant mon travail.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you