Issuu on Google+

IFP School on line

Avril 2009

Lettre  d’information

ÉDITO

Notre École a décidé de faire évoluer son image et sa communication. En effet, le monde bouge et il est important de montrer à l’ensemble de nos partenaires que l’École sait s’adapter à un nouveau contexte. L’objectif de l’évolution de la communication de l’École est de renforcer l’attractivité auprès des candidats, en particulier français et européens, en se présentant comme une voie d’excellence pour accéder aux opportunités de carrières de l’industrie de l’énergie et des transports, qui prépare au travers de ses innovations technologiques l’avenir énergétique de façon responsable. Il s’agit pour l’École de faire évoluer son image, de l’élargir pour la faire coïncider avec le périmètre réel de son enseignement, et d’expliquer que les compétences acquises par les étudiants, actuellement principalement mises en œuvre dans le domaine des hydrocarbures et des moteurs, sont également celles nécessaires pour l’énergie dans les transports, et plus généralement pour les nouvelles technologies de l’énergie. En bref, il nous faut montrer que l’École prépare à la fois aux métiers d’aujourd’hui et de demain. Jean-Luc Karnik Directeur, IFP School

DOSSIER

La nouvelle communication de l’École Pourquoi ?

L

es raisons pour lesquelles l’École a décidé de faire évoluer sa communication sont multiples : n

n

les domaines couverts par les programmes de l’École sont plus larges que le seul pétrole et incluent d’ores et déjà le gaz, l’efficacité énergétique, les biocarburants, les motorisations alternatives ou le CO2. En outre, les étudiants y acquièrent des outils et des compétences qui leur permettront d’aborder la transition énergétique et d’appliquer leurs savoir-faire à d’autres domaines qu’aux secteurs pétrolier et gazier ; les noms de certains programmes de l’École donnaient une image parfois trop réductrice du champ couvert. Par exemple, nombre de programmes mettent aujourd’hui l’accent sur les thématiques environnementales et de développement durable, et il s’est créé un certain décalage entre la réalité du contenu de ces programmes et la communication historique sur ceux-ci. Il semble donc nécessaire de développer un discours plus en ligne avec la réalité de l’offre de formation ;

n

les noms d’usage de l’École sont nombreux (ENSPM, École du pétrole et des moteurs, École IFP, etc.) et ont tendance à brouiller son identité ;

n

enfin, les candidatures pour la rentrée 2008 ont montré un tableau contrasté, avec une hausse du nombre total des candidatures (en particulier venant de l’international) et une diminution du nombre de candidats français dans les secteurs aval et moteurs.

Comment ?

Pour conduire ces évolutions, l’École s’est appuyée sur le savoir-faire d’une agence de communication, qui a conduit une large consultation sur la vision de l’École auprès d’élèves, de membres de son personnel et de responsables de l’industrie. Ce travail a permis de mettre au point un argumentaire de promotion de l’École et de ses différents programmes, et les arguments identifiés ont ensuite été testés

N°4


auprès d’étudiants en dernière année d’écoles d’ingénieurs françaises. Les résultats de ces consultations et des tests sont les suivants : n le

nouveau nom d’usage retenu est IFP School, tant dans la communication en français qu’en anglais, ce qui permet de mettre l’accent sur la dimension internationale ; bien entendu, le nom statutaire “École nationale supérieure du pétrole et des moteurs” demeure. En revanche, les noms d’usage antérieurs (ENSPM, École du pétrole et des moteurs) sont abandonnés ;

n IFP

School a un nouveau logo :

n les

noms de certains programmes sont modifiés à partir de la rentrée 2009 :

Année 2008-2009

Année 2009-2010 Nouveau nom pour la rentrée 2009

Petroleum Geosciences

Petroleum Geosciences

Reservoir Geoscience and Engineering

Reservoir Geoscience and Engineering

Développement et exploitation des gisements

Développement et exploitation des gisements

Raffinage, ingénierie et gaz

énergie et procédés

Applied Technology in Petrochemical and Polymer Processes

Processes and Polymers

Moteurs

énergie et motorisations

Powertrain Engineering

Powertrain Engineering

Produits pétroliers et moteurs

énergie et produits

Economie et gestion de l’entreprise

énergie et marchés

Petroleum Economics and Management

Petroleum Economics and Management

n en

outre, un nouveau discours institutionnel pour IFP School a été élaboré. Il apparaît dans l’éditorial de la nouvelle brochure, disponible en téléchargement sur le site www.ifp-school.com.

FOCUS

La promotion 2009 L

a nouvelle promotion qui a commencé sa scolarité en septembre 2008 correspond à un record historique pour l’École. Elle compte au total 662 étudiants, dont 365 pour les programmes de formation appliquée conduisant au diplôme d’ingénieur ou au diplôme national de master, 87 étudiants pour les masters recherche organisés en partenariat avec des universités, 71 étudiants dans les mastères spécialisés ou Graduate Diplomas, auxquels il faut ajouter 55 doctorants démarrant une thèse dans les directions de recherche de l’IFP et 84 étudiants dans les opérations d’essaimage se déroulant hors les murs.

L’analyse de la population des programmes de formation appliquée, qui correspondent aux cursus historiques de l’École, illustre la politique menée en termes d’ouverture internationale et de partenariats industriels. Dans ces programmes, 124 étudiants – soit le tiers de l’effectif total de 365 élèves – sont dans les programmes amont, 81 dans les deux programmes aval, 93 dans ceux concernant les moteurs et 67 dans ceux couvrant le domaine de l’économie. Il y a 50 % d’étudiants non français, majoritairement en provenance de grands pays pétroliers ou gaziers ou de pays européens, avec un équilibre entre les différents continents.


Effectifs par type de programme Formations à finalité industrielle

Origine des étudiants internationaux des programmes de formation appliquée

Thèses

Belgique

55

Asie Moyen-Orient (autres)

365

71

Italie

Iran

Essaimage

Formations courtes

Espagne

Kazakhstan

84

87

Allemagne

Russie Suisse Inde Europe (autres)

Formations orientées recherche

Algérie Chine Angola Amériques (autres)

Les pays les plus représentés sont l’Espagne (18 étudiants), l’Inde (16), le Venezuela (16) et la Tunisie (11). Il y a par ailleurs cinq à dix étudiants des pays suivants dans la promotion 2009 : Angola, Brésil, Chine, ÉtatsUnis, Iran, Maroc, Russie. Au total, plus de 50 pays sont représentés. On remarquera en particulier la forte progression de l’Inde par rapport à la promotion précédente, suite à des actions de promotion auprès des Indian Institutes of Technology. Les dix écoles d’ingénieurs françaises les plus représentées, avec plus de cinq étudiants dans la promotion, sont l’ENSAM, l’ENSIC, l’EMN, l’ENSIACET, l’INSA Lyon, l’ESTP, l’ENSEEIHT, l’EP, Supelec et l’UTC.

Côte d'Ivoire Libye Maroc Venezuela Nigéria Sénégal

États-Unis Colombie

Brésil

L’École a poursuivi sa politique de développement des partenariats industriels, notamment pour le sponsoring d’étudiants. Ainsi, 88 % des étudiants des programmes de formation appliquée bénéficient d’un soutien industriel. Ce dernier peut prendre la forme soit d’un parrainage via l’attribution de bourses d’études financées par les compagnies, soit d’un contrat d’apprentissage pour des cursus alternant périodes à l’École et périodes en entreprise et concernant essentiellement des étudiants ressortissants d’un pays de l’Union européenne, soit enfin s’inscrire dans le cadre d’un détachement pour des professionnels déjà en activité dans l’industrie et envoyés à l’École par leur compagnie pour une formation diplômante. Au total cette année, plus de 50 compagnies ont établi des partenariats avec l’École, parmi lesquels les 12 suivantes sponsorisent cinq étudiants ou plus : Axens, Bosch, Cepsa, Delphi, ExxonMobil,

Tunisie Afrique (autres)

IFP, GDF Suez, PSA Peugeot Citroën, Renault, Saipem, Technip et Total. La sélection pour intégrer les différents programmes se maintient à un niveau très élevé puisque l’École, pour la promotion 2009, a compté 8,8 candidatures pour un admis aux formations à finalité industrielle. Cette dynamique est largement due à l’enthousiasme et au soutien des anciens élèves qui sont nombreux à recommander l’École aux nouvelles générations.

Statuts des étudiants des programmes de formation appliquée

Parrainés

Détachés Autres

Apprentis

10 %

12 %

42 %

36 %


BRèVES Parrainages de promotion Le parrainage de la promotion 2008 de l’École par Thierry Pilenko, PrésidentDirecteur général de Technip, a donné lieu à une cérémonie qui s’est déroulée à Rueil le 18 mars 2008. Jean-Luc Karnik, directeur de l’École, a ouvert cette manifestation, puis Thierry Pilenko a poursuivi avec une présentation portant sur les défis énergétiques, l’évolution des technologies et les moyens humains inhérents. La promotion 2009 a accueilli à son tour son parrain lors d’une cérémonie le 24 mars 2009, en la personne d’Abdallah S. Jum’ah,  Former President and CEO, Saudi Aramco.

EN DIRECT

Une ouverture vers l’énergie Quels sont les programmes proposés par le Centre Économie et Gestion de l’École ?

«N

Thierry Pilenko (à droite) et Jean-Luc Karnik à l’occasion du parrainage de la promotion 2008 de l’École.

Premiers diplômes en Malaisie Les 17 étudiants de la 1re promotion du master en géosciences se déroulant à l’Université Technologique de Petronas (UTP) en Malaisie ont reçu le 24 août 2008, lors de la cérémonie annuelle organisée par UTP, leur diplôme des mains de Tun Dr Mahathir bin Mohamad, UTP Chancellor, en présence du Président et CEO de Petronas. À cette occasion, IFP School a également remis son diplôme aux étudiants.

Cérémonie de remise des diplômes à la première promotion d’étudiants malaisiens du master géosciences.

Premiers diplômes au Venezuela La 1re promotion d’étudiants vénézuéliens du master en essaimage Refining, engineering, gas a été diplômée le 17 décembre 2008. À l’occasion d’une cérémonie organisée dans les locaux d’Intevep à Los Teques, Jean-Luc Karnik a remis le diplôme de master à 22 étudiants ingénieurs chez PDVSA. Cet événement s’est déroulé en présence d’H. Rivas, Directeur recherche PDVSA, de J.J. García, President d’Intevep, de SE Hadelin de La Tour-du-Pin, Ambassadeur de France au Venezuela, des étudiants et de leurs familles. Pendant cette cérémonie a également eu lieu la remise du Graduate Diploma à 19 professionnels de PDVSA ayant suivi un cursus plus court, également dans le domaine du raffinage.

ous avons quatre programmes qui s’adressent à différents profils d’étudiants et peuvent répondre à des attentes variées. Le programme “Économie et gestion de l’entreprise” (qui deviendra à la rentrée prochaine ”Énergie et marchés”) est la première formation en économie lancée par l’École il y a désormais 45 ans. Y est privilégiée la modalité pédagogique de l’apprentissage, où les étudiants alternent périodes de formation en entreprise et à l’École. Le deuxième programme “Petroleum Economics and Management” est résolument tourné vers l’international, avec chaque année un groupe d’étudiants représentant plus de 15 nationalités et des partenariats académiques avec des universités nordaméricaines, russe et européennes. Nous proposons également un master en “Économie de l’énergie et de l’environnement”, qui accueille des diplômés tant des Grandes Écoles que des Universités. Ce dernier programme connaît un succès grandissant, qui traduit l’intérêt des jeunes pour l’environnement et pour l’énergie dans sa globalité. Enfin, notre dernier programme est un “Executive Master in Energy Management”, réalisé en partenariat avec deux Business Schools française et norvégienne. Il s’adresse à des professionnels ayant une dizaine d’années d’expérience et souhaitant orienter leur carrière vers des postes de management. Là encore, il aborde le domaine de l’énergie dans son ensemble et ne se limite pas au pétrole et au gaz.

Entretien avec

Nadine Bret-Rouzaut Directrice du Centre Économie et Gestion

Quels sont les débouchés de vos diplômés ? Nos diplômés s’orientent soit vers des postes techniques en valorisant les compétences acquises à IFP School et dans leur école d’origine, soit vers des postes technico-économiques (études de rentabilité par exemple), soit enfin vers des postes de trading. Les débouchés sont donc très variés en termes de nature de poste, mais également quant au type de secteur puisque nos diplômés peuvent se diriger vers le monde de l’énergie, vers le secteur automobile ou encore vers le consulting. De plus, avec l’ouverture des marchés du gaz et de l’électricité, de nouveaux métiers sont apparus qui élargissent encore le spectre des débouchés possibles. Quelles sont les perspectives d’évolution pour votre Centre ? Je pense que l’ouverture vers l’énergie dans son ensemble sera de plus en plus marquée au Centre Économie et Gestion. Nous nous intéresserons dans nos formations non seulement au pétrole et au gaz, mais aussi à l’électricité, aux énergies renouvelables, etc. Cela impliquera une diversification de nos partenariats industriels pour prendre en compte la possibilité de débouchés chez de nouveaux acteurs ou dans des secteurs en évolution. Nous participerons ainsi à la formation des jeunes pour préparer la transition énergétique vers un monde décarboné. »

www.ifp-school.com IFP School on line est une lettre d’information d’IFP School 232, avenue Napoléon Bonaparte - 92852 Rueil-Malmaison Cedex – France DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : MARCO DE MICHELIS COORDINATION : JEAN-CHRISTOPHE FLÈCHE CONCEPTION ET RÉALISATION : GRAPHIDOC

Avril 2009 N°4

Mars 2009 N°4


IFP News