Page 1

Retrouver une place à vivre

La place des Fêtes dessinée par ses usages

Une place atypique de l’Est parisien

0

2km

Déconstruite au fil du temps

1971

actuellement

1983

Un projet au delà des limites de la place

Des enjeux multiscalaires

Rééquilibrer le rapport de densité entre la place et son quartier

lisibilité et facilité d'accès

ouverture, attraction et visibilité

un système de réseaux

Retrouver une place à vivre, la place des Fêtes dessinée pour ses usages - Travail de fin d’étude - Charlotte Kende - école nationale supérieure de la nature et du paysage, Blois - 2014/2015


La place redessinée

Une construction par étapes Déterminer les circulations et les axes

retrouver les axes historiques adoucir la voie nord créer le double sens sur la voie sud

Repenser la centralité

dessiner un parvis central clair

retrouver les limites bâties

aller chercher le kiosque à musique

Jouer des contraintes et des opportunités

accepter la place minérale

mettre en valeur la végétation du square

N

0

10 m

50 m

Retrouver une place à vivre, la place des Fêtes dessinée par ses usages - Travail de fin d’étude - Charlotte Kende - école nationale supérieure de la nature et du paysage, Blois - 2014/2015


Le nivellement comme outil de hiérarchisation des espaces Plan schématique de nivellement

ngf 113

ngf 111.80

AA’

ngf 105

ngf 112

0

100 m

ouverture vers la façade nord

105.50

A

106.80

107.80

108.30

109.40

110.30

110.50

111.50

112

stat.

rue de Crimée voirie

stat.

entrée ouest

square

jardin du kiosque à musique

allée Compans

esplanade centrale

entrée est

2,5 m

11 m

2,5 m

32 m

25,7 m

58 m

23,8 m

47,5 m

47,5 m

A’

1/100 0

20 m

Retrouver une place à vivre, la place des Fêtes dessinée pour ses usages - Travail de fin d’étude - Charlotte Kende - école nationale supérieure de la nature et du paysage, Blois - 2014/2015


Axes et centralités, du cœur de la place à ses accroches

BB’

vue 2

vue 1

Le patrimoine arboré de la place largement conservé

arbre conservé

arbre planté

Depuis l’entrée est, l’esplanade largement ouverte nous accueille, contrastant avec le jardin généreusement planté L’accès au parking souterrain, moins prégnant sur la place

Un peu de bazare, pousser les commerces à s’étaler sur la place

La terrasse des mâts, un lieu libre d’usage, simple et structuré

état actuel

emprise du parking

accès piéton sortie de secours

état projeté suppression de la sortie de secours

L’axe de la rue du Pré Saint-Gervais, révélée par la perspective des tilleuls, réinscrit la place dans son quartier

état actuel : des galeries couvrent les commerces, les cachent à la vue depuis les tours et rigidifient les façades

transformation de l’accès ouest en sortie de secours

état projeté : libérer les commerces, pousser les terrasses à investire la place et les enseignes à prendre possession des tours

Le café des Fêtes et la Maison des associations des locaux lumineux permettant de maintenir une activité permanente sur la place fontaine sèche

112,20

B 0

10

station de métro

gradines

esplanade centrale

31 m

9,6 m

41,3 m

café des fêtes

vers la rue de Crimée

111,45 point bas

111,60

esplanade supérieure

20 m

kiosque à musique

111,70

111,50 terrasse des mâts 17 m

111,70

rampe parking

trottoir

voiries

trottoir

galerie

3m

11 m

5,5 m

4,5 m

3m

B’

Retrouver une place à vivre, la place des Fêtes dessinée par ses usages - Travail de fin d’étude - Charlotte Kende - école nationale supérieure de la nature et du paysage, Blois - 2014/2015


Le jardin du kiosque à musique, retrouver le village savonnier Koelreuteria paniculata

sophora

micocoulier celtis australis

ginkgo biloba aubépine

Maison des associations

Café des Fêtes cerisier chêne vert Quercus ilex

Le mobilier se décline avec deux matériaux : la pierre calcaire et le bois

Dans le square, vers le jardin du kiosque à musique, la place appelle déjà le marcheur

Les couleurs des saisons

Arbres et arbustes espèces endémiques du bassin parisiens et essences robustes et peu demandeuses pour venir éclairer la place de floraisons colorées s’échelonnant tout au long de l’année

pavé joint sec pavé 10x10, grès kandla gris dalles béton

Gérer la strate herbacée favoriser les essences s’installant naturellement à Paris et gérer leur développement dans les massifs et pieds d’arbres pour révéler leur qualités

automne

hiver

printemps

été

les feuilles jaunes de l’érable sycomore, acer platanoïdes

les feuilles marcescentes du charme, Carpinus betulus

les jeunes feuilles rosées de l’érable sycomore, Acer pseudoplatanus

les fruits discrets des arbres

le pommier d’ornement, Malus sargentii conserve ces fruit rouge vif

les inflorescences généreuses du Lila microphylla et du Weigela ‘abel carrière’

l’explosion chaleureuse de la spirée, spiraea douglasii, aux branches oranges

bordure pierre calcaire

Adoucir le dénivelé la végétation accompagne le dénivelé dont la présence est adoucit par les murets et le revêtement de sol progressif

le mauve de la spirée, Spireae douglasii, accompagné des fruits bleus du laurier tin et du mahonia

le feuillage persistant du laurier tin, Viburnum tinus, accueillant de délicates inflorescences blanches les floraisons précoces et joyeuses du Mahonia et de la corète du Japon, Kerria Japonica

station de métro

109,80

101,80 l’escalier des tilleuls 20 m

109,90 l’allée du Pré Saint-Gervais 20 m

kiosque à musique

vers la rue des solitaires 109,70

vers la rue de Crimée

vers l’air de jeux

109,40 jardin du kiosque 26 m

119,50

119,50

placette des associations

la Maison de la place des Fêtes

trottoir

voie nord

trottoir

15,20 m

7,5 m

4m

5m

4m

Dans le square, vers le jardin du kiosque à musique, la place appelle déjà le marcheur Retrouver une place à vivre, la place des Fêtes dessinée par ses usages - Travail de fin d’étude - Charlotte Kende - école nationale supérieure de la nature et du paysage, Blois - 2014/2015


Le marché investit l’esplanade

La place réinscrite dans son quartier

Plan de fonctionnement du marché

La place sort de ses limites pour aller chercher les quartiers voisins Mouzaïa Jardin des barres Compans

Square Eugénie Cotton

668 m d’étales Square Compans

1370 m² pour les volants, les food trucks...

426 m de stationnement attenant aux étales

Les jardins de Compans un parcours pour découvrir le quartier au fil des squares et de l’Histoire

120 places de stationnement autour de la place

actuellement : 0

futur médiathèque

634 m d’étales 746 m² pour les volants 365 m de stationnement attenant aux étales 119 places de stationnement autour de la place

100 m

rue de Belleville Square du Regard de la Lanterne

0

100 m

espaces privés potentielement occupables

Assurer le lien entre la place et la rue de Belleville, regagner le privé

Les vides occuper les espaces privés délaissés en bordure de rue pour ramener de la densité commerciale et de l’activité

Les terrasses privées réouvrir les pieds des tours sud pour élargir le lien avec la place et adoucir la limite des dalles

La place vécue, de jour comme de nuit pour des usages et évènements variés

Retrouver une place à vivre, la place des Fêtes dessinée par ses usages - Travail de fin d’étude - Charlotte Kende - école nationale supérieure de la nature et du paysage, Blois - 2014/2015

Retrouver un place à vivre - Place des Fêtes, Paris XIXè  

Projet de fin d'étude Ecole du paysage de Blois (ENSNP) - 2015

Retrouver un place à vivre - Place des Fêtes, Paris XIXè  

Projet de fin d'étude Ecole du paysage de Blois (ENSNP) - 2015

Advertisement