Issuu on Google+

Samedi 31 Octobre 009

Jill Wertz sort son billet Bon ben c’est bien... Dernier soir pour moi. Même si j’hésite encore parce que j’aimerais voir les petits (pas au niveau taille, au niveau nombre de rides : je pense qu’ils ont bien entre 10 et 15 ans de moins que moi) Papier Tigre ! Papier Tigre déjà j’adore. Et de plus ils ont fait une tournée en Chine. Et ils vont au Japon... C’est l’ultime voyage. J’en rêve. Depuis quinze ans (seulement). Et les Vedettes au Japon, c’est notre premier cri de guerre. Enfin après l’Olympia... Et ça on l’a eu ! Et Papier Tigre, c’est le joli Pierre-Antoine qui fut notre remplaçant «batteur» à la Maison de la Radio. Soit. J’hésite. Ce soir, il est 23h20 et je revis. C’est terrifiant de vivre sur un festival. D’être au service de trois saucisses-chefs du magazine Paplar ! Pas de répit. Pas de sommeil. Pas de bière (ah non ça c’est ok) ! Pas de sommeil. Non, bouclage des textes et mise en page à 4 heures du mat (j’ai des frissons mais aussi un gros pull, donc ça va) et puis... magnum de Pastaga 51 in room 210. Et alors là ça part en... je sais pas. En couille ? Mais ça n’a rien de sexuel bien sûr. Couille, j’aime bien juste parce que ça me donne l’occasion dire un mot pourri. Non. Les fins de soirée chez Paplar, on les passe à choisir le prénom du « Nouveau Bébé »... d’un des plus proches Collabo’s. Et ça donne entre autre l’idée d’appeler son fils non pas Michaël si on aime Michel Jackson. Mais carrément «Michael-Jackson». Du coup ben ça ferait Michael-Jackson Taudon. Jackie-Sardou Taudon. Jean-Jacques Goldman Taudon. Mimi-Mathy Taudon. Ok j’arrête. Une petite fin de soirée où j’ai l’impression d’avoir 7,5 ans et de faire des blagues au téléphone. Ouais. Et du coup je me rends compte que l’humour belge n’est au fond pas bien loin de l’humour de certains Français... ou Manouche qui dansait le plus fort du monde. Un Fordamage (Yeah Mis A.) et Binary Audio Misfits, je Nantais. Et vive le 44. Et le 41 aussi. C’est plus menu mais Garcimore chorégraphié. Pas sexy pour un sou et suis heureuse d’avoir pu vous espionner. Ça fout plus touchant. C’est vrai, moi je suis fan des mecs ou des en même temps c’est qui est bandant. Tellement la pêche ! Là je viens de terminer mon rhum et ma filles qui chaussent du 41. Ce que je raconte ne veut rien drôle que j’ai décidé de rentrer dans son jeu et de prière. Ce soir, j’ai été moins neuneu qu’hier. Et je dire ? C’est normal et c’est pas parce que je suis belge. C’est danser avec lui comme une championne de r’n’b ! n’ai pas été trop vulgaire. Il est 3h34, j’ai recroisé parce j’ai un peu bu. Sinon j’ai croisé des gens même pas Je lui ai demandé son nom en partant. Christophe. le Belge, celui que je cherchais pour lui péter ses trop polis. C’est triste parce qu’ils étaient belges. Enfin non Christophe m’a bien fait marrer pendant Oxmo dents. Comme je l’avais prévu avant qu’il me rem« il » était belge. C’est con. Moi, sans savoir, je trouvais qu’il Puccino. Oxmo Puccino que j’ai découvert ce barre, c’est un mec comme je l’imaginais. Comme avait une bonne tête. Une tête à boire des coups et avoir soir. Et sur scène en tout cas, ça le fait. Là avoir mes potes. Comme j’aime bien (quand on connaît envie de parler et rigoler un peu. Mais non. C’est pas parce le choix, pouvoir me blottir au chaud contre un Ti le bar Le Pantin, c’est qu’on a un bon fond). Fait qu’on n’a pas chanté à Dour, les Vedettes et moi, qu’il faut Punch de Marco, ça change la donne et ça donne chier. J’l’aime bien. pas nous dire bonjour. Ah de Dieu… ça rime. Alors ce soir envie d’explorer le monde. Alors Oxmo, Micachu, j’ai croisé « LE » magnifique. Sosie d’Étienne Daho version

Les Rockomotives

Le magazine du festival

Conclusion

Siffredien Dernier papier. C’est là que l’on est censé remercier les gens qui m’ont invité à gratter des idioties. Je ne vous remercie pas Paplar cependant, car le coup des tickets boissons à imprimer soi-même, telle une version alcoolique des Lego Technics, n’enchante pas ma compta de samedi matin. « Le rock’n’roll et d’autres trucs de peu importance » dispoPour la peine, je citerai Wham dans ce papier : « Wake me nible un peu partout sur le festival grâce à l’édition imprompup before you go go ». Ce groupe sera désormais à jamais tue réalisée par notre président en chef du festival. Un peu associé dans les recherche Google à votre site. Wham, d’auto promotion donc, mais pas de report. D’ailleurs, je Paplar, Wham, Paplar, Wham Paplar. Répétez-le à toute ne parlerai pas d’artistes. Je n’en citerai aucun. Ras le bol allure devant votre glace vingt fois et le dieu du rock de les porter aux nues. Très honnêtement, c’est facile de apparaîtra : on parle bien entendu de Julien Lepers. Arriver à frimer dans ton groupe de hardcore et de se positionner présenter coké Questions sous un champion pendant plus en grand sensible qui écrit à fleur de peau ses vers les plus de dix ans, ça force le respect. On entre dans la diffamation, bouleversants : ce qu’on oublie de mentionner, c’est que tu je m’en moque, je ne suis pas directeur de publication de en es là grâce aux cours de solfège acheté à prix d’or par ce magazine, hop la vengeance est définitivement entérinée. tes parents propriétaires de Total et qui gardent en souvenir Sinon on s’est bien amusé durant tout ce festival, et il nous une mouette mazoutée sur la cheminée. On accumule le reste encore une journée de folie de clôture. Ou pour une flot de stupidités futilement futile pour au final ne prouver fois on a prévu les choses en grand, on a prévu d’inviter plein qu’une chose via ce papier : on a beau vous proposer une de festivaliers. On a tellement saoulé les gens sur Facebook affiche qu’on estime pointue dans le populaire, exigeante avec nos mails absurdes, qu’ils se sont entraînés depuis un mais ouverte d’accès pour tous les curieux, on ne prend mois pour me péter la tronche notamment. Coup de pied définitivement pas la musique au sérieux. Je pourrais écrire dans ta chatte, on a tous eu le poster de Double Impact une belle phrase du style : « La magie, ça ne se raconte dans notre chambre avec Vandamme qui faisait le grand pas et on préfère que tu gardes un souvenir personnel écart. On a la classe ou on ne l’a pas. Oui, ce papier sera dans ton cœur émoustillé tel le moment où Marc Dutroux en mode « moi, moi, moi » ou ne le sera pas. Deux rimes à a regardé pour la première fois Maman j’ai raté l’avion la suite pour rendre hommage à cette soirée du vendredi en pensant à tous les sévices qu’il aurait pu faire subir à   ou le hip hop pose en maître son ghetto-blaster aux RocMacaulay Culkin.» Une blague de mauvais goût, c’est tout kos. L’an prochain, on invite la reformation de Benny B. On ce que l’on aime pour clôturer un papier. Ainsi qu’une avendemandera même des subventions création aux sociétés ture humaine. Rendez-vous next year pour des Rockos et civiles. J’ai déjà du faire cette blague dans mon recueil sur je remercie toutes les personnes m’ayant fait comprendre cette année que notre festival avait une connotation très siffrédienne. Donc on va citer le florilège entendu ici et là : « les Rockos Xxl », « les Rockos ça en jette », « les Rockos ça met le paquet ». Désormais, dès que je présente mon état civil et que j’explique où je travaille, je ne peux m’empêcher de rire. Mince, moi qui pensais qu’en bossant dans le rock’n’roll j’allais me vautrer la luxure sexuelle, c’est plutôt raté. Jocelyn Borde

Règlement de «conte» Nueva tecnologia… Ou comment passer du téléphone manuelle, pour accéder aux plaisirs solitaires plutôt que arabe (ou de la méthode langue de pute) à un numéro les cadeaux vibrants en forme de canard. Mon cerveau de Paplar aux Rockomotives tout chaud sorti de chez a atteint le Point G. J’ai ressenti une sensation nouvelle. l’imprimeur. L’Art et la manière, les goûts et les couleurs, J’ai saisi que ces musiciens vivent la musique avant djobi ! djoba ! Hegel et Djégueule ! Je voulais vous partout. Même s’ils utilisent ces nouvelles technologies, ler de cela avant-hier soir… Parachutée gentillement ce truc qui nous paraît compliqué, qu’on soit musicien à Vendôme. Excitée de retrouver cette ambiance que ou pas, il y a une chose qu’on ne peut pas leur retirer, j’AADOrre depuis huit ans, j’ai eu un problème de temps c’est l’impact qu’ils peuvent provoquer sans s’en rendre qui passe… trop vite. Et j’ai essayé de brebredouiller un compte. Simplicité. Deux heures du matin, merde à la truc proche de… Savoir que la sœur d’Hélène (la fille technologie. Mais l’électricité électricité, quelle invention aux longues jambes et frange courte, parlant couramquand même. ment espagnol) préfère la méthode souple, paisible et Laetitia Shériff


Vendredi 30 octobre /// La Chapelle Saint-Jacques - Le Minotaure

Car-jacking sur un parking On commence à prendre goût à la messe. Hier après-midi, les Rockomotives toujours peur de célébraient un nouvel office à la Chapelle Saint-Jacques, avec Micachu et t’en prendre une. Clues. Les premiers ont joué à la place des seconds alors qu’ils devaient jouer Alors quand il te dit : en seconds, mais les seconds ne s’étant pas présentés en premiers, ce sont « Rentrez ! Venez ! », tu ne donc les premiers qui ont eu la lourde tâche de captiver la grosse centaine de mouftes pas et tu la bois ta spectacteurs présents. Voix racée et éraillée, tee-shirt à l’envers et sans manCarlsberg... Le « Black Jacques che, la chanteuse des Mokemons n’était visiblement pas là pour rigoler. Avec Brel » nous a raconté qu’il avait été sa copine aux claviers et son acolyte batteur sur plat à tarte, elle a failli faire à deux doigts de caïpirhina de partir au péter les vitraux. Acceptés en première lecture. Place ensuite aux Montréalais Brésil. Sans un souci de calendrier, il se de Clues. C’est sans doute la dernière fois qu’on les verra jouer dans un enserait produit dans le cadre de «l’Année de la droit aussi petit. Aussi petit pour leur immense talent. Leur musique, faite de France au Brésil» durant laquelle sont invités de mélodies et ruptures imparables, nous a cloués sur place. Leur non-look ausnombreux artistes hexagonaux. « Voilà, voilà, on peut si. Un chanteur à l’allure de mormon (ou de premier de la classe, c’est selon), partir Oxmo ? C’est bon ? On s’appelle, on se fait une avec son polo col relevé à la Cantona et son pantalon trop court, un batteur baffe ?» Une fois dehors, petit tour par la salle où on tombe emcapuché au début du set, une grande gigue de guitariste le médiator persur Michel Cloup (décidemment, beaucoup de clous hier), le mypétuellement coincé entre les lèvres... En tout cas, une heure de pur plaisir en thique guitariste de Diabologum et Expérience. Avec trois rappeurs compagnie du quintet canadien qu’on ne devrait pas manquer de retrouver américains qu’il a contactés sur Internet, il s’est lancé dans un nouveau bientôt dans des festivals français. Assurément, le clou du festival. Ensuite, projet plus qu’intéressant : Binary Audio Misfits. Punchy, électrifié, rappé, direction Le Minotaure où se déroulait le reste de la soirée. Petite cigarette sur comment on va devoir appeler ça ? Du hip-hop rock ? Bon, un seul regret pour le parking et on se fait car-jacker par Oxmo Puccino. Ou plutôt devrait-on dire cette chouette soirée : avoir raté le deuxième groupe au Minotaure, il faut bien s’ali« tourbus-jacker ». Sous la menace, le grand rappeur nous a obligés à venir menter de temps en temps. Fort dommage... boire une bière dans la chaleur de son bus. Même si tu sais au fond de toi qu’il est doux comme un agneau, il est tellement costaud le Oxmo que tu as

Papier Tigre - Ce soir au Minotaure

Compatriotic sunday À force de collectionner les Miles, le trio nantais ne devrait pas tarder à recevoir un billet gratuit pour le succès. Étape à Vendôme avant une tournée qui les mènera en Asie pour la deuxième fois de leur jeune carrière. Avant notre départ pour Vendôme, nous avons donné rendez-vous, dimanche dernier, à nos compatriotes nantais de Papier Tigre pour une petite causerie au coin du feu. Un Pastis chez le cinéaste Didier Poiraud, ça ne se refuse pas. Même avec un seul verre pour trois. Le réalisateur d’Atomik Circus embraie direct : « Le sexe, ça va ? » Le trio acquiesce. « En ce moment, très bien ». « Votre première interview, elle remonte à quand ? » « C’était pour le fanzine Les Hommes du Président, réalisée sur un banc près de l’Erdre. » Formé en janvier 2006, Papier Tigre a, depuis, vu du pays. Les cafés-concert et SMAC de France, la prestigieuse scène des TransMusicales, des clubs aux EtatsUnis, Mexique et Brésil, les rades du fin fond de la Chine… La Chine, un pays où ils retournent fin novembre dans le cadre d’une tournée qui les verra également passer par le Japon. « On a obtenu ce plan par nos potes irlandais de Adebisi Shank. Ils nous ont refilé le contact d’un mec de Parabolica Records qui nous a organisé une petite tournée à Tokyo, Nagoya et Osaka. » Pour Éric, Pierre-Antoine et Arthur, jouer à l’étranger est tout aussi naturel que de se produire à Grenoble. « On y est aussi peu connus ! Ce que nous voulons avant tout, c’est jouer. La musique est universelle. Qu’importe ce que les gens ont fait dans leur journée, au Japon ou à Tulle, notre démarche est la même. Mais c’est vrai qu’en Chine par exemple, le public est sans doute plus demandeur car il n’y a pas autant d’offres musicales qu’ici. » Les offres musicales, les trois Nantais les cumulent. Pierre-Antoine joue également dans Room 204 et Éric est le maître d’œuvre de The Patriotic Sunday, dont le nouvel album, Characters, est sorti cette semaine. « On s’organise au mieux pour tout faire, mais la priorité reste Papier Tigre. » Et la course aux Miles…

o Fort Alam

n Mokemo

e En cuisin

Pastis 41 Rédacteurs en chef / Sylvain Chantal et Jerome Taudon — Invitées / Jill Wertz, Laetitia Shériff — Graphisme / Gregg Bréhin Photos / DoTheAndyGibbon — Thanks / Richard, Jocelyn et Cécile, Jean-Philippe et Marco Punch — Imprimerie Trotereau. — Contact / sylvain@paplar.com — Le magazine Paplar bénéficie du soutien du Conseil Régional des Pays-de-la-Loire et du Conseil Général de Loire-Atlantique.


paplar-rockomotives09-samedi