Issuu on Google+

F1 – Grand Prix de Hongrie : Lotus est (encore) passÊe tout près Kimi RäikkÜnen (2e) et Romain Grosjean (3e) ont livrÊ une belle performance d'ensemble pour Lotus, mais l'Êcurie anglaise n'a toujours pas gagnÊ cette saison. Frustrant.

Avec McLaren, Lotus est l'Êquipe qui a marquÊ le plus de points dimanche en Hongrie : 33, grâce à la deuxième place de Kimi RäikkÜnen et la troisième de Romain Grosjean. Une performance qui permet à l'Êcurie anglaise de grimper à la troisième place du classement des constructeurs, devant Ferrari. De quoi avoir le sourire au terme de ce week-end hongrois, mais de quoi partir en vacances avec une pointe de frustration tout de même, car le premier succès de la saison n'Êtait vraiment pas loin. Malheureusement pour le Finlandais et le Français, Lewis Hamilton n'a pas commis une seule erreur.

La victoire, c'est toujours l'objectif, a rappelÊ RäikkÜnen. Parfois, vous passez tout près et c'est assez dÊcevant. Mais nous savons pourquoi : nous ne sommes pas assez forts en qualifications, et ça rend notre dimanche plus compliquÊ. Mais la saison est encore longue, et nous continuons de progresser. Si tout se passe bien, tant mieux, sinon, nous essaierons à


nouveau la prochaine fois. Je suis en F1 depuis assez longtemps pour ne pas trop m'inquiéter.» R. Grosjean : «C'est très difficile de suivre une voiture de près et de ne pas faire d'erreur. Quand j'étais juste derrière Lewis (Hamilton), j'avais des soucis de grip.»«J'ai pris un bon départ, mais j'ai connu des soucis de Kers pendant la course, je ne pouvais l'utiliser qu'à 50% et j'ai été doublé par Fernando (Alonso), a-t-il ajouté. Les premiers tours ne se sont donc pas très bien passés. Nous terminons tout de même deuxième et troisième, c'est un bon résultat pour l'équipe. Mais nous sommes toujours à la recherche de notre première victoire, et nous espérons qu'elle arrivera rapidement.»

Un constat partagé par son coéquipier, qui regrette également les secondes perdues derrière certains pilotes : «Nous sommes passés tout près de la victoire, je suis donc un peu déçu, forcément. Mais je regrette d'avoir perdu du temps derrière des pilotes plus lents. Malheureusement, je me suis retrouvé bloqué par une voiture, il ne m'a pas laissé passer et j'ai perdu 1,5 seconde. Je me battais alors pour la victoire et j'ai été ralenti par quelque chose que je ne pouvais pas contrôler. C'est très difficile de suivre une voiture de près et de ne pas faire d'erreur. Quand j'étais juste derrière Lewis (Hamilton), j'avais des soucis de grip. Ensuite, j'ai perdu un peu de temps lors de mon premier arrêt aux stands. La stratégie, qui était la clé aujourd'hui, n'a pas tourné en ma faveur.»


Grand prix de Hongrie