Page 1

mai 2013

numéro 450 notre ville

ISSN 01529838 - PRIX 1,52 € - N°450 - MAI 2013

www.champigny94.fr

Le magazine de la ville de Champigny-sur-Marne

ActualitéArts éphémères

Un festival de créations Dossier UN BUDGET POUR TOUS

Logement LES MOYENS EN DÉBAT


TVA

LES TERRASSES : UN NOUVEAU CŒUR DE VILLE !

0805 405 485

N°Vert

BM Champigny Mai.indd 1

Appel gratuit depuis un poste fixe

WWW.LNC.FR

AP_200x265_LNC_Terrasses2.indd 1 (1) (2)

Des appartements du 2 au 5 pièces De grandes ouvertures invitant la lumière naturelle De beaux balcons et terrasses prolongeant les appartements La proximité des commerces, des écoles et des infrastructures culturelles et sportives pour un quotidien facile réduite à

7%

(3)

(1) Le Prêt à taux 0 Plus (PTZ+) est accordé sous réserve du respect de la règlementation en vigueur de la loi de finance 2012 (article 86) - Décret n° 2011-2059 du 30 décembre 2011 relatif aux prêts ne portant pas intérêts consentis pour financer la primo-accession à la propriété. (2) Le projet “Les Terrasses” sera conforme à la réglementation RT 2012, un certificat sera remis à la livraison. (3) La TVA 7% est accessible, en vue de l’acquisition d’un logement neuf en tant que résidence principale, aux ménages, dans le cadre de la règlementation en vigueur. Sous réserve de respect des conditions d’éligibilité. Plus de renseignements auprès de nos conseillers. Réalisation sakara.fr - Illustrations : Joseph Arnone - Architecte : Étienne LENNACK – -Illustrations à caractère d’ambiance dues à la libre interprétation de l’artiste - SCI Champigny les Mordacs - RCS 752 419 29 - LNC - Tour Maine Montparnasse 33, avenue du Maine - BP 18 75755 - Paris cedex 15 - 04/13.

Les Allées Champigny «LES TERRASSES»

GRAND LANCEMENT

12/04/13 14:55

18/04/13 15:07


édito

Plus d’info sur

JOGOOD

www.champigny94.fr

BUDGET : PAS DE HAUSSE DES TAUX D’IMPÔT ET CAP À GAUCHE CONFIRMÉ M

algré les contraintes sévères, notamment le gel des dotations de l’État, la majorité municipale unie a adopté un budget ambitieux sans augmenter les taux des taxes pour 2013.

XAVIER CAMBERVEL

Pour une raison essentielle : faute d’une vraie réforme fiscale d’ensemble qui se fait attendre, aujourd’hui ce sont les familles qui paient le plus de taxes locales. Avec la fin de la taxe professionnelle, les entreprises ont vu leur contribution évoluer différemment et ne représentent plus que 16% de la contribution financière des communes comme la nôtre.

agenda du maire et de

la municipalité

Mardi 7 mai Réunion du bureau du syndicat mixte d’études Paris Métropole -----------------------------Mercredi 8 mai Commémoration de la victoire sur le nazisme 10h45 Arbre de la Paix

avenue du 8-Mai-1945

11h30 Monument aux morts

place Jean-Baptiste-Clément

------------------------------

Vendredi 10 mai 19h Commémoration de l’abolition de l’esclavage Studio 66

------------------------------

Samedi 11 mai 14h Festival culturel de l’Association des Comoriens campinois en France Salle Pascal-Tabanelli

-----------------------------Mardi 14 mai Réunion du bureau du syndicat mixte d’études Paris Métropole ------------------------------

Malgré un budget très contraint, la majorité municipale a décidé de ne pas augmenter les taux des taxes pour 2013.

Mercredi 15 mai 18h Rencontre-actions Campus ERDF 120, rue Marcel-Paul

-----------------------------Jeudi 16 mai Conférence de la Société du Grand Paris – Tronçon Pontde-Sèvres–Noisy-Champs 19h30 - Débat public sur le logement et le programme local de l’habitat Salle du Conseil municipal

-----------------------------Mardi 21 mai Réunion du bureau du syndicat mixte d’études Paris Métropole -----------------------------Mercredi 22 mai Réunion du bureau du Syndicat intercommunal funéraire de la région parisienne 20h30 - Conseil municipal Salle du Conseil municipal

------------------------------

Jeudi 23 mai 18h Réunion avec les enseignants sur la refondation de l’école et la réforme scolaire Salle du Conseil municipal

------------------------------

Vendredi 24 mai 18h30 Fête des voisins Foyer Adoma

-----------------------------Samedi 25 et dimanche 26 mai Festival de l’Oh ! dans différentes villes du département et, comme toutes les villes, Champigny n’accueille une escale que tous les deux ans

------------------------------

Dimanche 26 mai 13h30 35e anniversaire de l’association Academica Salle Pascal-Tabanelli

-----------------------------Jeudi 30 mai 12h - Repas annuel avec les proviseurs et les principaux des lycées et collèges de Champigny -----------------------------Samedi 1er juin Tournoi de football en solidarité avec la Palestine – Trophée Suzon ------------------------------

Et nous faisons le choix de ne pas alourdir, pour ce qui dépend de nous, la contribution des ménages.

C’est donc un budget hyper serré pour la ville : puisqu’il faut à la fois continuer les grands chantiers en cours et garder le cap sur les choix sociaux et démocratiques de Champigny. Avec un nouvel effort de la commune pour accompagner les jeunes qui veulent réussir leur vie, développer à nouveau la scolarisation précoce en maternelle, construire du logement pour tous, améliorer le quotidien tout en préparant le démarrage du chantier du métro… Un défi compliqué avec un nombre d’agents de la commune restant identique alors que les tâches et les besoins augmentent, et que nous travaillons à stabiliser dans leur emploi 200 agents sous contrat pour les sortir de la précarité.

La seule chance de tenir ce cap, c’est d’en faire l’affaire de tous, de revisiter ensemble le contenu des services rendus, de hiérarchiser les priorités – ce qui exige que ce soient des choix discutés et partagés. C’est pourquoi nous avons besoin de votre avis, notamment celui du monde associatif et des citoyens intéressés avec lesquels le dialogue se poursuivra lors d’un débat courant mai.

Dominique Adenot

Maire de Champigny-sur-Marne


Retrouvez votre agenda

Un budget

w

L’agenda

de toutes

les sorties

, sportives

culturelles

i 2013

er 31 ma Du 1 au

pour tous

et festives

à

y Champign

Festival

L'Enfant créateur

© Didier Rullier

au 7 juin Du 16 mai ard-Philipe, Théâtre Gér ier-Messiaen centres Oliv et Jean-Vilar

Danse

Paris Crimes de

iguez Sixto Rodr

ic Jeune publ

Animation

DIDIER RULLER

Concert folk

ARTS ÉPHÉMÈRES

DIDIER RULLER

DIDIER RULLIER

DIDIER RULLIER

XAVIER CAMBERVEL

UN FESTIVAL DE CRÉATIONS P. 8-9

Afin de maintenir le service public local aux Campinois, le budget primitif 2013 de la Ville s’inscrit dans la continuité. Pour répondre aux besoins des habitants, la municipalité a maîtrisé les coûts de fonctionnement et dégagé des priorités d’investissement… P. 17

RENCONTRES JEUNESSE

Y A DE L’ACTION ! P. 10

PROGRAMME LOCAL DE L’HABITAT

LE LOGEMENT EN DÉBAT P. 11 PORTRAIT

P. 31

ÉMILIE ANDÉOL

DIDIER RULLER

INTERQUARTIERS

NOS MARCHÉS EN MOUVEMENT

P. 24-25


www.champigny94.fr VOTRE MAGAZINE NOMINÉ ! Votre journal municipal a été nominé pour sa direction éditoriale au Grand Prix de la presse territoriale d’Île-de-France. Il figurait parmi les quatre publications sélectionnées sur 40 magazines de villes de plus de 20 000 habitants. La prochaine fois, le podium… Notre plus grande satisfaction, c’est que ce journal soit le vôtre. Merci de votre fidélité.

échos Le mois d’avril ARTS ÉPHÉMÈRES

UN FESTIVAL DE CRÉATIONS

PROGRAMME LOCAL DE L’HABITAT

p. 11

RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES

p. 12

ABOLITION DE L’ESCLAVAGE

p. 13

Bienvenue au « RAM »

DIDIER RULLER

Au son de la liberté

Travaux

ÉQUIPEMENT

CENTRE TECHNIQUE DES INFRASTRUCTURES RENOUVELLEMENT URBAIN

Avenue du 11-Novembre-1918

Dossier Un budget pour tous Info- citoyens FINANCES

VIVRE ENSEMBLE

Les voisins à la fête

SORTIR

Au centre de votre magazine

Retrouvez votre agenda! Champigny notre ville

HISTOIRE UN IDÉAL QUI DEMEURE

P. 35

p. 8 p. 10

LE LOGEMENT EN DÉBAT

INTERQUARTIERS

p. 24

QUATRE-CITÉS/SIMONETTES

p. 26

MARIC/FOURCHETTE/POLANGIS

p. 27

CŒUILLY/VILLAGE PARISIEN

p. 28

MORDACS/CŒUILLY

p. 29

Nos marchés en mouvement

Roule galette !

RENCONTRES,JEUNESSE

Y a de l’action !

Quartiers La presse à la une

en images

Actualité

sommaire

Manger autrement Le pain en famille

Portrait

p. 31

Loisirs ANIMATIONS

p. 32

SPORTS

p. 33

CULTURE

p. 34

HISTOIRE

p. 35

ÉMILIE ANDÉOL

Émilie, la « combat-tendre » Miss en lice

p. 14

p. 15

p. 17

L’ovalie en folie

Le week-end, tout un art Un idéal qui demeure

Tribunes libres p. 23

L’expression des groupes politiques

p. 36

Services

p. 38

numéros pratiques, état civil, santé, nouvelles entreprises

Retrouvez toutes les infos sur Internet

www.champigny94.fr

Mairie de Champigny 14, rue Louis-Talamoni – 94500 Champigny-sur-Marne. Tél. : 01 45 16 40 00 – Fax : 01 47 06 02 80. Une production et un concept du service Communication de la ville de Champigny-sur-Marne. Direction de la publication : Christian Fautré. Chargé des publications : Nicolas Roger. Rédaction en chef : Béatrice Lovisa. Rédaction : Marie Dagman, Laurence Doyen, Sophie Durat, Stéphane Lanton Béatrice Lovisa, Emmanuelle Palasset, Nicolas Roger. Secrétariat de rédaction : Emmanuelle Palasset. Photos : Didier Rullier, Xavier Cambervel, Jogood, Anja. Couverture : Didier Rullier. Création : Vincent Dulau. Maquette : Nadia Vimard, Hélène Leclerc, Gérard Macchi. Publicité : Médias & Publicité (Jérôme Piron) 01 49 46 29 46. Impression : ETC INN. Nombre d’exemplaires : 37 000. Imprimé sur papier certifié PEFC, issu de forêts gérées durablement.


PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : DIDIER RULLIER, XAVIER CAMBERVEL, JOGOOD, ANJA

Au-delà du noir

En grève

Mardi 9 avril, une délégation campinoise participait à la manifestation nationale contre le projet de loi relatif à la sécurisation de l’emploi. Les participants dénoncent la « casse » du Code du travail et restent mobilisés.

Jeunes courageux

Mercredi 10 avril, près de la base nautique, trois jeunes Campinois, Quentin Laronche, Romain Laversa et Theo Florens, ont sauvé une femme de la noyade. Cette dernière avait glissé accidentellement de la rive vers l’eau. L’alerte avait été donnée par un autre passant, Hamdoun Boughrara.

Vendredi 29 mars Jeudi 4 avril Entre nous

Salle du conseil municipal, Christian Favier, le président du Conseil général du Val-de-Marne, échange avec le public et les élus campinois. Ce dialogue direct fait partie de la démarche « Entre nous » instaurée depuis 2008 pour favoriser le dialogue direct avec les Val-de-Marnais.

Vendredi 5 avril

100 printemps

Vendredi 12 avril, Claude Gascard , adjoint en charge de la politique en direction des seniors, est venu féliciter Germaine Bouvet au nom de la Ville. Cette Campinoise de longue date fêtait ses 100 ans, avec une bonne santé et son franc-parler.

Sylvianne Murat, lauréate du Crac 2012, inaugure son exposition salle Jean-Morlet. Jusqu’au 20 avril, les visiteurs ont découvert son travail autour du noir, qu’elle plie et déplie sur des toiles beige clair, en prise directe sur l’imaginaire.

Jardin pour tous

Au 22 de l’avenue du 8-Mai-1945, le CLMO (Centre de loisirs en milieu ouvert) inaugure son jardin à partager avec les habitants. L’initiative s’inscrit dans la Semaine du développement durable (plus d’infos sur le site champigny94.fr) en présence des parents, des enfants et partenaires de l’opération.

Lundi 22 avril


il

Samedi 6 avril

Plus d’échos

Mon voisin = mon parent

C’est la 10e édition de ce grand repas de partage porté par plusieurs associations africaines de Champigny et du Val-de-Marne. Plus de 600 convives se rendent au gymnase Jean-Guimier, dont les voisins du quartier mais aussi élus municipaux et représentants de partenaires institutionnels.

sur www.champigny94.fr

Jeudi 18 avril Religions et mondialisation

Au Studio 66, 150 personnes participent au débat « Les religions monothéistes face à la mondialisation économique ». Plusieurs experts se sont interrogés sur les alternatives à apporter pour rassembler les peuples, partager les richesses, les ressources et les savoirs et construire une culture de paix (plus d’infos sur www.champigny94.fr)

Fête portugaise

Samedi 6 avril City stade

Commémoration

Bus pour l’emploi

Le bus « Itinéraires vers l’emploi » s’arrête à l’îlot sportif JesseOwens. Stands, infos et ateliers informent les habitants sur l’insertion professionnelle, l’une des actions proposées par le Comité d’axe social de la ligne 308.

Battle 2 Champigny

Au centre Jean-Vilar, South Style (Toulon/La Seyne-sur-Mer) remporte le Battle 2 Champigny organisé par le collectif campinois All School. Venues de toute la France, huit équipes de garçons et filles de moins de 15 ans se sont affrontées dans une ambiance chaleureuse.

Samedi 20 avril Nouveau club-house

Au parc interdépartemental du Tremblay, l’Entente départementale de gestion du parc de loisirs et de détente du Tremblay inaugure le club house du golf. Parmi les officiels : Marie Kennedy, conseillère générale et viceprésidente de l’Entente, et Philippe Sudre, adjoint en charge de la politique sportive.


L’événement Catherine Pierre, à l’école élémentaire PierreCachin, aide ses élèves à confectionner des attraperêves qui seront intégrés dans l’œuvre collective de l’école. À découvrir au Festival des arts éphémères du 24 au 29 mai...

!

INFOSpratiques Festival des arts éphémères : du 24 au 29 mai au parc départemental du Plateau, 3e et 4e tranche. Accès par la rue du Monument. Vernissage : le samedi 25 mai à partir de 10h. Nombreuses animations toute la journée (lire également p. 4 et 12 de notre supplément Sortir).

P.8 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

Zoom sur… Échanges artistiques Le 25 mai, lors de l’inauguration du Festival des arts éphémères, des enfants du CLMO Jean-Goujon proposeront une adaptation théâtrale du Petit Prince. Le fruit d’un partenariat fructueux entre la Maison des arts plastiques et l’École de théâtre de Champigny : les apprentis comédiens ont réalisé eux-mêmes les décors, sous la houlette d’une enseignante de la Maison des arts plastiques. L’École de musique participe aussi à l’inauguration avec un concert des élèves d’accordéon.


www.champigny94.fr Rêvons un peu. C’est ce que nous propose l’édition 2013 du Festival des arts éphémères. Un thème propice à la créativité, dont se sont emparés les nombreux participants. Car ce rendez-vous artistique, valorisant les matériaux naturels ou de récupération, est aussi l’occasion de fédérer des Campinois de tous horizons. PAR EMMANUELLE PALASSET PHOTOS DIDIER RULLIER

ARTS ÉPHÉMÈRES

UN FESTIVAL DE CRÉATIONS L

es Amérindiens les appellent des « capteurs de rêve » : de petits anneaux ornés de plumes et munis d’un filet pour retenir les mauvais songes, que l’on suspend à la fenêtre pour que les premiers rayons du soleil brûlent les cauchemars... Les élèves de six classes du groupe scolaire Marcel-Cachin se sont inspirés de cet accessoire indien et en préparent une version géante de 8 mètres de diamètre, à découvrir fin mai au parc du Plateau dans le cadre du Festival des arts éphémères. Car En 2011, lors de la dernière édition du Festival des arts éphémères, au parc du Plateau. le rêve est, cette année, le thème Les Campinois sont venus nombreux admirer les multiples créations exposées... de cette manifestation qui invite à découvrir, en plein air et en ins- des enseignants d’élémentaire. travailler en équipe et leur permet tallations grand format, le fruit de « À plusieurs, les idées fusent. Et d’appréhender la ville autrement. la créativité campinoise. mes élèves de grande section, qui Cela les fait sortir de leur “trainiront bientôt à la “grande école”, train” quotidien ! » « À plusieurs, sont très fiers de travailler avec Créer ensemble, c’est aussi une occasion de lutter contre la solides “grands” de CE1. » les idées fusent » Un travail de longue haleine pour Fierté de créer ensemble et plaisir tude et le repli sur soi. « Ça fait du les enfants et pour leurs ensei- de découvrir ensemble les œuvres : bien quand on ne va pas bien », gnants, dont tous tirent profit. « Le le Festival des arts éphémères résume Murielle, qui vient tout projet est porteur de nombreuses cultive avec succès créativité et les lundis à la Maison des arts pistes de travail, note Patricia, lien social, et attire un nombre plastiques (MAP) dans le cadre de en charge d’une classe Clis(1), croissant de participants : une l’atelier « Les mains pour le dire », qui participe au festival depuis soixantaine de classes de primaire proposé par l’Espace Insertion(2). sa création. En lecture, j’étudie (soit dix de plus que pour l’édi- Accompagnés par Christine Sindes livres en rapport avec le tion précédente), mais aussi onze clair, professeure à la MAP, les thème. En science et techniques, centres de loisirs, des collégiens et membres de l’atelier participent on se penche sur les matières, en des lycéens. Au lycée Langevin- pour la première fois au festival. histoire de l’art, je leur parle de Wallon, Cécile Kersulec, ensei- Pour eux, ce rendez-vous hebdoCalder, Kandinsky, Magritte… » gnante en arts appliqués, y voit madaire offre un espace de liberté Armelle, sa collègue de mater- un moyen de motiver les élèves et d’échanges qui aide à retrouver nelle, apprécie de travailler avec avec un projet « qui leur apprend à confiance en soi. « Certaines per-

sonnes en difficulté ont du mal à communiquer. Cet atelier leur permet une autre forme d’expression », souligne Marie-Dominique Dache, éducatrice spécialisée.

« On peut apprendre à tout âge »

Créativité et convivialité sont aussi appréciées des seniors qui ont rejoint l’aventure, une dizaine de résidents en foyer logement. « Certains ont une expérience artistique, d’autres non. Tous ont besoin de participer à des activités manuelles et intellectuelles, remarque Monique Croizet, leur animatrice. Ce genre de projet leur montre qu’on peut apprendre des choses nouvelles à tout âge. » La Maison des arts plastiques (MAP), cheville ouvrière du festival, met les participants en relation avec des artistes. Sophie Hieronimy, professeure à la MAP, participe ainsi au festival avec ses élèves des cours de dessin et est intervenue auprès d’un club 11-15. Elle se réjouit de cette importance donnée à la création. « C’est une initiative formidable. Un festival qui rassemble autant de partenaires autour d’un projet d’arts plastiques, c’est vraiment rare. » 1. Classe pour l’inclusion scolaire. 2. Service du Conseil général du Val-deMarne qui accompagne les personnes bénéficiaires du RSA.

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.9


www.champigny94.fr

Rencontres jeunesse

Nouveaux arrivants Maternelle Pour les moins de 3 ans Bienvenue Depuis la rentrée 2010, la Ville à Champigny ! s’engage auprès des parents et des enseignants pour scolariser les enfants de moins de 3 ans. La ténacité a payé : 4 classes de TPS (toute petite section) seront ouvertes à la prochaine rentrée scolaire au sein des écoles Irène-Joliot-Curie, Maurice-Thorez 2, Jacques-Solomon et Anatole-France 1. Mais la mobilisation continue pour exiger des moyens supplémentaires qui garantiraient l’accueil des 170 enfants déjà inscrits. Une réunion publique se tiendra le lundi 13 mai à 19h dans la salle du Conseil municipal en mairie. Elle informera sur les spécificités de cette scolarisation précoce et les rôles de chacun (Éducation nationale, Ville…). Plus d’infos sur le site de la Ville : www.champigny94.fr

Y a de l’action !

L

e 16 avril, au lycée Langevin-Wallon. Sur les bancs de l’école, ils sont une quarantaine – jeunes, représentants de la Ville, d’entreprises, d’associations de parents d’élèves – à inaugurer les Rencontres-actions. Suite des Rencontres pour la jeunesse, « pour poursuivre la dynamique créée cet automne et aller plus loin dans l’accompagnement des projets des jeunes », déclare Fily Keita, maire adjointe à la Jeunesse (à dr. sur la photo). Des projets, des besoins, des questions que viennent exposer au micro les jeunes Campinois. Nawel vise une carrière dans une entreprise d’envergure internationale et a « besoin d’un soutien en anglais » ; Arnaud doit obtenir un brevet de natation « pour postuler dans l’armée de l’air » ; Gauthier sollicite « des conseils économiques et juridiques » en vue de créer son cabinet d’architecte ; Sophie, employée handicapée en Esat(1), aspire à « trouver un emploi

en milieu “ordinaire” »… Des attentes soigneusement notées par les partenaires présents, qui rencontrent ensuite les jeunes individuellement. Des tuyaux, des contacts et, pour certains, des solutions immédiates… Chacun est invité à remplir une fiche projet afin d’être recontacté pour un suivi personnalisé. « On ne promet pas la lune, mais chaque projet est étudié », précise Fily Keita, avant d’inviter toutes les bonnes volontés à rejoindre le collectif de partenaires… et ce pari pour l’avenir.

DIDIER RULLIER

Jusqu’à la mi-mai, les Rencontres-actions réunissent jeunes, services municipaux, élus et partenaires pour un accompagnement concret et individualisé des projets. À vos agendas !

Vous avez emménagé dans notre ville entre le 15 août 2012 et le mois de mai 2013 ? La municipalité vous invite samedi 15 juin à une visite commentée de la ville en car, pour mieux connaître ses quartiers, ses atouts et les équipements de Champignysur-Marne. La visite démarrera à 9h30 et se terminera par une réception en mairie vers 11h30, où les invités se verront remettre une valisette d’accueil. Deux cars sont prévus, un au départ de la mairie, l’autre au départ du théâtre Gérard-Philipe. Plus d’infos dans les documents joints au courrier d’invitation.

Souvenir Commémoration du 8 mai 1945

La municipalité et l’Ulac-Ufac (Union locale des associations de combattants et victimes de guerre) célèbrent le 68e anniversaire du 8 mai 1945, qui marque la fin des combats de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Mercredi 8 mai, un premier rendez-vous est fixé à 10h45 devant l’arbre de Paix, situé avenue du 8-Mai-1945, et à 11h30 devant le monument aux morts, place Jean-Baptiste-Clément, pour les allocutions officielles.

NICOLAS ROGER PHOTO DIDIER RULLIER 1. Établissement et service d’aide par le travail, anciennement « CAT ».

!

INFOSpratiques Les Rencontres-actions de mai Le 6 à 18h, salle de tennis de table ; le 13 à 18h, centre OlivierMessiaen ; le 15 à 16h, théâtre Gérard-Philipe et à 18h, campus ErdF de Champigny. Plus d’infos sur reussiravecchampigny.com

P.10 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

Office des migrants Appel à bénévoles Vous êtes libre 2 heures par semaine hors vacances ? Venez animer les ateliers sociolinguistiques de l’Office municipal des migrants (OMM). Ces ateliers de français sont à destination d’adultes étrangers ou d’origine étrangère. Vous pouvez également effectuer des dons, déductibles d’impôts ou… venir faire la fête samedi 1er juin (lire Sortir page 11). Contact : Rabia au 01 55 09 14 81 ou officedesmigrants@yahoo.fr


...

Ossature bois et capteurs solaires pour ces nouveaux programmes immobiliers rue des Hauts-Bonne-Eau. Quand logement social rime avec qualité environnementale...

!

INFOSpratiques Débat public

JEUDI 16 MAI

20h, salle du conseil municipal (entrée rue Dimitrov), à la mairie. « Quels moyens maintenant pour réaliser du logement pour tous », en présence de Dominique Adenot, maire de Champigny, Michel Frechet, président de la Confédération générale du logement, Eddie Jacquemart, membre du bureau confédéral de la Confédération nationale du logement.

Exposition et animation visuelle Du 13 au 23 mai Hall de la mairie. Sur l’histoire du logement social et la présentation du PLH de Champigny.

R

épondre aux besoins en logement des Campinois est une volonté forte de la municipalité. Alors que le programme local pour l’habitat (PLH) a été validé par le Comité régional de l’habitat (CRH) et le conseil municipal de décembre 2012, la Ville se mobilise pour une mise en œuvre optimale du volet social des constructions neuves prévues par le PLH. Jeudi 16 mai, le maire et la municipalité invitent tous les habitants à un débat sur les moyens nécessaires au logement pour tous. Élaboré avec les habitants, le PLH prévoit la construction annuelle de 380 logements sur la période 2012-

PROGRAMME LOCAL DE L’HABITAT

LE LOGEMENT EN DÉBAT Après la validation du programme local pour l’habitat (PLH), la Ville poursuit sa lutte pour le logement pour tous. Jeudi 16 mai, un débat public soulève la question des moyens à obtenir. 2017. Après un diagnostic précis des besoins (4 200 Campinois sont demandeurs de logements) et l’élaboration de plusieurs scénarios, le PLH a été approuvé lors du conseil municipal du 19 décembre 2012.

Un habitat pour tous

Le PLH vise à rééquilibrer la répartition de l’offre de logements sur l’ensemble du territoire et à assurer la mixité sociale. Il prévoit le maintien de l’équilibre actuel avec 60 % de logements en accession ou intermédiaires et 40 % de logements sociaux sur toute la commune. Le ratio étant ramené à 50 % autour des nouvelles gares

afin qu’elles puissent profiter à tous. Mais l’objectif de rendre le logement accessible au plus grand nombre n’a pu être maintenu qu’au terme d’un long argumentaire avec l’État. L’exonération du supplément de loyer de solidarité (SLS)(1) a été obtenue sur plus de 90 % du territoire, favorisant ainsi une mixité sociale dans les logements existants. L’enjeu du débat public : mettre tous les éléments relatifs à la mise en œuvre du PLH dans les mains des habitants. Puisque la construction du PLH a été faite ensemble, cette nouvelle étape se fera également avec les Campinois. En effet,

face à l’augmentation des coûts de construction et des charges, la Ville se bat pour que les loyers restent abordables et correspondent aux besoins de la population. L’État peut, en mettant à disposition ses terrains et par une aide à la pierre, permettre de faire baisser les coûts de production des logements. La mobilisation de la municipalité et de ses habitants pour le logement pour tous reste d’actualité. MARIE DAGMAN PHOTO DIDIER RULLIER 1. Supplément de loyer que doivent acquitter les locataires lorsque les ressources du foyer excèdent d’au moins 20 % les plafonds de ressources pour l’attribution d’un logement social.

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.11


DIDIER RULLIER

www.champigny94.fr

le chiffre du mois

380

Assistantes maternelles agréées sont en activité à Champigny. Elles accueillent en moyenne trois enfants chacune.

Bienvenue au « RAM » Le samedi 25 mai, le Relais assistantes maternelles (RAM) ouvre ses portes aux parents. L’occasion de réviser quelques idées reçues.

A

vis aux parents et futurs parents ! Pour tout savoir sur l’accueil d’un enfant chez une assistante maternelle, venez rencontrer celles qui exercent ce métier lors des Portes ouvertes du RAM (Relais assistantes maternelles) le 25 mai. L’occasion, pour cet équipement municipal, de présenter ses missions et ses activités. « Le RAM transmet aux parents la liste des assistantes maternelles disponibles, en lien avec la Protection maternelle et infantile, rappelle Simone Joube, la responsable du RAM. Tout au long de l’année, nous informons et conseillons les familles sur l’emploi d’une assistante maternelle, et nous accueillons ces dernières, avec les enfants qui leur sont confiés, lors d’accueils en demi-journée. » Un plus pour ces professionnelles de la petite enfance, qui peuvent ainsi rompre leur isolement et échanger sur leur pratique. Un plus aussi pour les enfants, qui apprécient ces temps de

jeux collectifs et se voient proposer, outre une salle de jeux, des activités d’éveil (collage, peinture, musique…) encadrées par Dominique Creuzevault, éducatrice de jeunes enfants, et des lectures avec la Médiathèque. Preuve que l’accueil chez une assistante maternelle, dans un environnement calme et familial tout en étant ouvert sur le monde extérieur, est un mode de garde bien adapté aux tout-petits.

!

Ouvert récemment à Champigny, l’Espace des enfants est dédié aux enfants dont les parents sont atteints du cancer. Un samedi aprèsmidi par mois, les enfants et leur famille sont accueillis par deux psychologues autour de jeux et de

Concours Participez aux Talents des cités

• Portes ouvertes du Relais assistantes maternelles (RAM) Le samedi 25 mai de 9h à 13h, au 1, place Lénine. Contact : 01 48 82 31 28

• Point info modes d’accueil petite enfance (Pimape) Les 2e et 3e mardis de chaque mois, de 17h à 18h30. Rens. : 01 47 06 65 91 (de 9h30 à 12h)

P.12 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

Associations Des ordis avec Assoclic

Soutenir la création d’entreprise dans les quartiers prioritaires : c’est l’objectif du concours Talents des cités, doté de 160 000 €. Les lauréats bénéficient d’un soutien financier et du parrainage de l’un des partenaires du concours (institutions, grandes entreprises...). Inscriptions jusqu’au 31 mai. Rens. : www.talentsdescites.com

EMMANUELLE PALASSET PHOTO DIDIER RLLIER

INFOSpratiques

livres pour favoriser l’expression et les questions relatives à la maladie, au sein des locaux du réseau de cancérologie Oncoest parisien (9 bis avenue de l’Île-d’Amour). Renseignements et inscriptions : 01 41 79 66 31

Permanence Conseil conjugal et familial

Ne restez pas isolés face à des difficultés relationnelles, affectives ou éducatives au sein de la famille. Une conseillère conjugale et familiale de l’Association pour le couple et l’enfant (APCE) vous accueille tous les mercredis matin à la Maison des associations, 19, rue du Monument. Entretiens individuels ou familiaux, confidentiels et gratuits. Sur rendez-vous : 01 42 07 49 74

D.R.

Relais assistantes maternelles

Maladie Soutenir les enfants

Vous êtes responsable d’une association ayant un projet d’insertion professionnelle, d’éducation, de formation ou d’intégration sociale : vous pouvez bénéficier du programme Assoclic, un appel à projets proposé par Ateliers sans frontières pour équiper gratuitement des associations en matériel informatique. Vous avez jusqu’au 17 juin pour déposer votre candidature. Les ordinateurs (de 1 à 50 selon le projet) seront distribués en octobre. Rens. : www.assoclic.org


...

Depuis plusieurs années, la ville de Champigny commémore l’abolition de l’esclavage en lien avec les associations campinoises. Ici en 2012, à la Maison pour tous du Bois-l’Abbé.

!

INFOSpratiques SOIRÉE DU 10 MAI

ABOLITION DE L’ESCLAVAGE

AU SON DE LA LIBERTÉ Le 10 mai, Champigny s’associe à la commémoration nationale de l’abolition de l’esclavage. Une édition au son du blues… pour souligner la force et l’impact de la résistance. Une invitation universelle.

P

roclamée par la France en avril 1848(1), l’abolition de l’esclavage est commémorée le 10 mai, date à laquelle la traite d’êtres humains fut reconnue crime contre l’humanité par le Sénat. Car il s’agit bien de cela, de notre humanité. De celle qui, par sa capacité de résistance, a fait des esclaves des hommes libres. De celle qui, parmi les souffrances et les brimades des plantations de coton, a semé au vent des « work songs », des chants de travail. Quelques notes sur des mots pour tenir face à la barbarie, pour communiquer malgré l’interdit. Et une note,

bleue, qui révolutionne l’histoire de la musique en lui donnant le rythme… du blues. Chant de douleur, d’oppression et de lutte, le blues porte aussi l’intarissable espoir, la vie et la foi en un avenir meilleur. Dans la période post-esclavagiste, il accompagne la ségrégation dont sont victimes les Noirs américains. Et quelques années plus tard, au milieu des années 1940, la France découvrira avec joie des notes pétillantes venues d’outre-Atlantique, celles du jazz, enfant du blues. Puis viendront soul, funk, rap, hip-hop… Commémorer l’abolition de

« Aux sources du blues » 18h45 : rassemblement devant la mairie puis défilé jusqu’au Studio 66. 19h30 : accueil devant le Studio 66 et allocution du maire. 20h : projection de documentaires suivi d’échanges. Soirée animée par des danses de l’association Mozaïk’ampinoiz, des chants de Marly et Funé et le concert blues de Redeyes.

l’esclavage à travers l’histoire du blues, c’est dérouler le fil musical des luttes pour l’égalité. C’est remonter aux sources et à la force originelles des musiques noires, aux souffrances de populations africaines, puis afro-américaines privées de leurs droits et de leur liberté.

révolte, entre création et résistance. Le documentaire pédagogique de l’Unesco, Route de l’esclave : l’instinct de la résistance, de Tabué Nguna, parrainé par Lilian Thuram, nous immerge dans la dure réalité des routes de l’esclavage, dans cette barbarie commerciale jadis institutionnalisée. Mais l’homme, meurtri par Ils ont brisé les chaînes les pires cruautés, a survécu et Le film Black Music. Des chaînes créé. Mémoire et hommage – en de fer aux chaînes en or, de Marc- musique – à cette force de vie, le Aurèle Vecchione, présenté en 10 mai ! partie au Studio 66 le 10 mai, BÉATRICE LOVISA PHOTOS DIDIER RULLIER nous invite à comprendre ce 1. L’esclavage avait été aboli une première lien inaltérable entre musique et fois en 1794 puis rétabli en 1802. N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.13


Equipement

PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : DIDIER RULLIER, XAVIER CAMBERVEL

AVIS D’EXPERT « Le CTI provisoire regroupera les équipes entretenant les espaces verts et celles chargées de la propreté, ce qui faci-

litera la généralisation prochaine de la territorialisation à l’ensemble de la Ville : à l’échelle d’un quartier, les agents seront regroupés dans une même équipe, sous l’autorité d’un cadre technique. Cette mutualisation des moyens permettra une meilleure cohérence des interventions sur le terrain. »

Jean-Louis Joncheray Directeur du Centre techniques des infrastructures

Dans les locaux loués à la SCI Difelin, des niveaux sont ajoutés pour accueillir 102 agents communaux.

CENTRE TECHNIQUE DES INFRASTRUCTURES

Impasse des Armoiries, un bâtiment accueillera bientôt le Centre technique des infrastructures provisoire de la Ville. en cours

D

estiné à accueillir la future gare Champigny Centre du métro Grand Paris Express, le terrain de l’actuel Centre technique des infrastructures (CTI) communal doit être libéré. Il a donc fallu trouver une solution transitoire, en attendant la construction du futur Centre technique municipal (CTM) qui regroupera le CTI, le service Maintenance et Sécurité des bâtiments (SMSB), la direction des Initiatives publiques et de la Vie associative (Dipva) et les magasins municipaux.

P.14 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

Le choix s’est porté sur la location de locaux à la SCI Difelin, impasse des Armoiries, dont un hangar de bonne hauteur qui permet des aménagements intérieurs sur 1 705 m2. Deux niveaux ont ainsi été rajoutés pour accueillir des bureaux pour les 102 agents communaux concernés. Y sera stockée la flotte des véhicules dépendant du garage municipal, soit 5 grands cars, 1 minibus, 16 fourgons et fourgons benne, 29 véhicules utilitaires légers et 16 véhicules légers, ainsi qu’un

pont de levage pour l’entretien des véhicules. Après la livraison technique des locaux, restera à procéder à l’installation des réseaux de téléphonie (changements de numéro, à l’exception du Numéro Vert) et d’informatique. Les agents étrenneront leurs nouveaux locaux à la mi-juin prochain. Qui : la Ville Quand : jusque début mai Combien : 1,3 million d’euros toutes dépenses confondues


le chiffre du mois

Renouvellement urbain

79284KWh C’est la production d’électricité des panneaux photovoltaïques, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 29 foyers de 4 personnes.

En bref… DIDIER RULLIER

Les travaux de terrassement ont commencé devant la nouvelle Maison pour tous des Mordacs.

Énergie

Salle PascalTabanelli

fait

Mercredi 3 avril, pendant la Semaine du développement durable, la centrale solaire photovoltaïque était inaugurée salle Pascal-Tabanelli. Cette opération, couplée à des travaux d’isolation et d’étanchéité du bâtiment, a été rendue possible grâce à un partenariat entre la Ville et le Sipperec. Qui : le Sipperec (Syndicat intercommunal de la périphérie de Paris pour l’électricité et les réseaux de communication) Combien : 581 461 € toutes dépenses confondues

Logement

en cours

Square Georges-Pitoëff

En avril, les travaux sur les espaces extérieurs des 1-9 square Georges-Pitoëff ont démarré. Il s’agit de l’ultime étape de la « résidentialisation » qui concerne 155 logements répartis entre le square Pitoëff, l’avenue JacquesCopeau et l’allée Charles-Dullin. Qui : Valophis Habitat Quand : septembre 2013 Combien : 1 812 309 € 6TTC

Avenue du 11-Novembre-1918

en cours

Depuis le 10 avril, les travaux ont commencé devant la nouvelle Maison pour tous Youri-Gagarine, avenue du 11-Novembre-1918. Devant le bâtiment, une esplanade réservée aux piétons est aménagée pour le bien-être de tous.

U

n goûter sur le banc, après le cours de danse, ça vous dirait ? C’est dans cet esprit que sera conçue la nouvelle esplanade, dans le prolongement naturel de la Maison pour tous. En avril, les engins de chantier ont commencé le terrassement, et les travaux en cours s’accompagnent d’une opération complémentaire sur les

réseaux rue Dulcie-September. La transformation se poursuit sous nos yeux avec la création de trois grands massifs ovales, plantés d’arbres et arbustes et entourés de bancs. Pas de parking : cet espace public sera dédié uniquement aux piétons, pour plus de convivialité. À proximité, le centre commercial des Mordacs – entièrement vidé –

vit ses dernières heures. Depuis le 22 avril, le curage des réseaux a commencé, avant l’arrivée d’une pelle mécanique qui grignotera sa structure.

Éclairage

Renouvellement urbain

Équipement

en cours

Avenue Roger-Salengro

Sur la RD4, de la rue de la Plage à la Fourchette, l’installation de nouveaux candélabres et luminaires se poursuit. Les restrictions de circulation, stationnement et vitesse restent donc en vigueur. Qui : le Département Quand : jusqu’au 28 juin 2013 Combien : 590 000 €

www.champigny94.fr

Avenue Salvador-Allende

fait

57 logements sociaux composent la résidence Salvador-Allende, livrée mi-avril, du nom de l’avenue. Parmi eux, 11 sont attribués au contingent de la Ville dont 5 pour reloger des familles habitant le 3 rue du Maine, tour vouée à la démolition. Qui : Immobilière 3F Combien : 9 689 074 € dont fonds propres et subventions

Qui : Sadev 94 Quand : jusqu’au 15 mai 2013 Coût : 50 000 €

en cours

Travaux d’écoles

Pendant les vacances de printemps, plusieurs interventions se dérouleront dans les groupes scolaires Maurice-Thorez, Jacques-Solomon, Henri-Bassis, Eugénie-Cotton, Romain-Rolland. Il s’agit principalement de mises en peinture, de réfections ponctuelles ou de tracés de sol. Qui : la Ville Combien : 194 500 €

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.15


L'envie de réussir ensemble

7

À 1H DE PARIS

C

PARC RÉSIDENTIEL DE LOISIRS

EN SEINE-ET-MARNE

M

Colas Ile-de-France Normandie - Agence Screg Sucy-en-Brie 19, chemin du Marais - 94370 Sucy-en-Brie

T : 01 49 82 20 20 - F : 01 49 82 20 25

sucyenbrie@colas-idfn.com

Bâtiments Construction et Réhabilitation

Centres deTri Sites d'Enfouissement Déchèterie

Production Recyclage des Matériaux

Réhabilitation de Réseaux

*

*Hors

MJ

CJ

www.colas-idfn.fr

www.prl-parcdeletang.fr

BM Champigny Mai.indd 2

69.500€

dans un ca

CM

N

Déconstruction Désamiantage

et Votre chal dre exceptionnel

let ain + Cs laha disponibles. Terr limite des stocks frais d’acte, dan

J

CMJ

Génie Civil

15:38

photo non contractuelle

Infrastructures Routières

09/04/13

A partir de

PUB_GENERIC.ai

01 64 03 06 87

18/04/13 15:07


Dossier

Finances

Un budget

pour tous

Afin de maintenir le service public local aux Campinois, le budget primitif 2013 de la Ville s’inscrit dans la continuité. Pour répondre aux besoins des habitants, la municipalité a maîtrisé les coûts de fonctionnement et dégagé des priorités d’investissement. Quatre pôles de l’action municipale sont actés : le développement de la ville, le logement, la solidarité et la jeunesse. Le projet de la Ville, porteur de justice sociale, poursuit sa route. PAR SOPHIE DURAT PHOTOS DIDIER RULLIER, ANJA

L

es choix stratégiques opérés par la municipalité pour établir le budget 2013 sont guidés par une dynamique d’investissement. Les priorités 2013 ont été définies pour tous, touchés de près ou de loin par les difficultés économiques. Sans augmenter les taux des taxes, le budget 2013 illustre avec force l’ambition qui anime l’équipe municipale et les acteurs campinois : réussir ensemble. Pour que les jeunes imaginent leur projet de vie, que les Campinois bénéficient d’un cadre de vie moderne et entretenu, que les enfants soient accueillis dans les meilleures conditions, que les plus démunis trouvent une porte ouverte et un toit… Champigny se construit avec tous, en misant sur l’avenir. N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.17


Un budget

pour tous

Zoom sur… Le budget de fonctionnement

D.R.

- Pour assurer un service public de qualité, les moyens alloués restent identiques dans les domaines du soutien aux personnes âgées, de la santé, de l’école, de la culture… Ainsi, les dépenses d’électricité, de gaz, d’eau et de chauffage représentent 960 000 € pour les équipements sportifs, 1 113 000 € pour les écoles… pour un total de 3,9 millions cette année. De même, les dépenses d’entretien des terrains, bâtiments et voirie se montent à 2 349 483 €. - En hausse de 2,91 % par rapport à 2012, le budget de fonctionnement fait face à l’augmentation des charges telles que la collecte et le traitement des ordures ménagères (+5,12 %), le chauffage, l’eau, les coûts d’assurance (+ 67 %), les travaux d’aménagement liés au déménagement du Centre technique des infrastructures pour laisser place aux travaux de la gare de Champigny Centre, etc.

Rencontre intergénérationnelle lors de la Semaine bleue. Tout au long de l’année, la Ville finance des actions à destination de toutes les tranches d’âge.

P.18 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

Au titre du budget de fonctionnement, la Ville entretient les espaces publics et embellit le cadre de vie des habitants.

 Aider Champigny et les Campinois à se développer. Même s’il n’est pas question de « refaire la ville », la municipalité s’engage sur une proposition d’avenir. Le budget primitif 2013, voté le 10 avril dernier, s’équilibre à hauteur de 166 446 130 euros, dont 132 581 117 euros de dépenses de fonctionnement et 33 865 013 euros d’investissement. Les dotations de l’État(1) sont seulement estimées car le budget 2013 a dû être bouclé avant leur notification, afin de respecter le délai réglementaire. Reste que l’effort d’investissement est maintenu dans tous les secteurs et que des moyens importants sont prévus pour la voirie communale, la valorisation du patrimoine, l’aménagement des espaces publics, les actions sportives et culturelles, l’école, l’équipement des services, l’action solidaire, la jeunesse. Les programmes de rénovation urbaine se poursuivent. L’obtention des deux gares du Grand Paris Express demeure un levier fort pour améliorer les conditions de vie quotidienne des Campinois, construire de nouveaux logements, créer des emplois et des formations.

vie de qualité, des espaces publics et verts, des quartiers vivants et modernes. Elles englobent la réfection, l’installation de voiries et de circulations douces, le Projet de renouvellement urbain du Bois-l’Abbé, la reconstruction du groupe scolaire Anatole-France, etc. D’importants travaux et études sur les réseaux d’assainissement sont planifiés, pour une enveloppe de 3 749 103 euros d’investissement sur, entre autres sites, les quartiers de Cœuilly, PlantTremblay et Polangis, l’avenue Boileau au Bois-l’Abbé, la rue du Monument. L’installation des deux gares du Grand Paris Express donnent l’opportunité de relancer l’activité économique et l’emploi.

Une ville solidaire

Dans une période de crise qui dégrade les conditions de vie de nombreuses familles campinoises, la municipalité renouvelle son effort solidaire en maintenant une subvention de 2 690 230 euros au Centre communal d’action sociale (CCAS). La Ville entame également une étape décisive dans le domaine du logement. La validation du Programme local de l’habitat (lire aussi p. 11) autorise Une ville qui se développe la construction de logements pour tous avec Les aménagements et services urbains consti- un objectif de 380 nouveaux par an, pour tuent le premier poste des dépenses d’inves- répondre aux 4 200 demandes de logement tissement (27 %) pour entretenir un cadre de social. Pour relever le défi, la municipalité


Finances

Dossier Accompagnés par la direction du Développement économique et de l’emploi de la Ville, de jeunes Campinois visitent le campus de formation d’ERDF. La jeunesse fait partie des priorités de la Ville, avec le programme Réussir avec Champigny !

EN PRATIQUE Présentation du budget municipal 2013 aux associations et aux conseils de quartier en mai. Plus d’infos sur www.champigny94.fr

BUDGET D’INVESTISSEMENT 2013

Voirie, espaces publics 33,84% Santé, social éclairage public, prévention espaces verts 3,20% Sports, 11,21% culture, jeunesse 6,19%

Aménagement, developpement 4,34%

dispose d’une somme supplémentaire de 15,9 millions d’euros, suite à la cession de l’Office public HLM (OPH).

Une ville qui avance avec les jeunes

Les Prij, les centres de vacances, les écoles d’art, les équipements sportifs font désormais partie du quotidien des Campinois. Ils bénéficient d’aménagements et de moyens en continu. Les secteurs du sport, de l’enfance, de la culture et de l’éducation sont au centre des priorités budgétaires (22 %). En faveur de la jeunesse, la municipalité a engagé une dynamique d’avenir au travers de son programme Réussir ensemble avec Champigny ! Il bénéficiera de crédits complémentaires, votés en juin prochain au titre des mesures d’ajustement budgétaire en fonction des besoins. En parallèle, les travaux se poursuivent dans le domaine de l’enseignement, doté de crédits pour l’entretien de l’existant, la réfection de cours, l’achat de mobilier scolaire, mais aussi pour la construction de deux nouvelles classes dans les écoles maternelles LéonFrapié (600 000 euros) et Danièle-Casanova (980 000 euros). 1. Dotation globale de fonctionnement (DGF), Dotation de solidarité urbaine (DSU), Dotation nationale de péréquation (DNP), Fonds de solidarité de la région Île-de-France (FSRIF), Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC).

écoles 29,05%

3 questions à… Quelles sont les priorités du budget 2013 ? Elles sont liées à l’actualité de la Ville et à l’arrivée du métro. Nous mettons un coup d’accélérateur sur le développement économique, la jeunesse et le développement de filières liées aux besoins de compétences dans le cadre du Grand Paris, le logement avec la mise en œuvre du Programme local de l’habitat. Nous poursuivons les actions de solidarité et maintenons l’intégralité de nos services publics car la situation des familles se dégrade. Nous devons les soutenir. Quelles ont été les difficultés rencontrées pour établir le budget ? Nous n’avons pas les moyens adaptés pour répondre aux besoins des Campinois. Nous regrettons les mesures prises par le gouvernement, qui retire

équipements publics 12,14%

Christian Fautré,

premier maire adjoint chargé du Budget

4,5 milliards d’euros aux collectivités territoriales dans les trois ans à venir. La réforme de la taxe professionnelle fait supporter la fiscalité aux trois quarts par l’impôt foncier et la taxe d’habitation. De plus, si la détérioration des dotations est moins forte qu’annoncée, il manque toujours 1 million d’euros pour mettre en œuvre les ambitions de la Ville et des Campinois. Dans ce contexte, quels choix ont été faits en termes de fiscalité locale et de fonctionnement du service public? La majorité municipale a décidé de ne pas augmenter les taux d’imposition locaux et la TEOM(2), stable pour la 5e année consécutive. En revanche, nous avons dû rogner 1,7 million d’euros sur le budget de fonctionnement du service public local. Et nous n’augmentons pas la masse salariale depuis plusieurs années : aucune création de poste. À terme, ces restrictions, dues aux baisses de crédit de l’État, ne seront pas sans effet sur le service rendu aux habitants. 2. Taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.19


Un budget

pour tous

SÉBASTIEN PATINET

Chef de projet Réussir ensemble avec Champigny ! « La Ville impulse une dynamique et des mobilisations autour de la jeunesse avec le programme Réussir ensemble avec Champigny ! C’est l’une des priorités de la Ville. Après les Rencontres citoyennes pour la jeunesse, les Rencontres-actions fédèrent un réseau de partenaires dont les acteurs économiques, pour aider les jeunes à développer leur projet de vie. Toutes les problématiques sont prises en compte : emploi, formation, transport, logement, autonomie, etc. Le partenariat est très enrichissant car tous sont prêts à trouver des solutions. C’est une vraie mise en mouvement que la municipalité accompagne : pour répondre concrètement aux besoins variés des jeunes Campinois, de tous les quartiers. Tout se construit avec et pour les jeunes, au plus près de leurs ambitions. Il est impératif d’orienter les politiques publiques et les synergies citoyennes pour la jeunesse car c’est assurer l’avenir de la société. »

« Le programme Réussir ensemble avec Champigny ! est un dispositif essentiel et très novateur. »

La ville en actions Ils mettent en œuvre les priorités budgétaires de Champigny et rendent une mission de service public aux Campinois : les agents municipaux s’engagent pour notre présent et notre avenir. PAR SOPHIE DURAT

VÉRONIQUE MOLY

Directrice du Développement urbain et social. « Le développement urbain est une priorité de la Ville depuis 2007. Elle est notamment très impliquée sur trois grands projets qu’elle mène de front afin de transformer en profondeur les quartiers : les travaux de rénovation des Quatre-Cités sont aujourd’hui achevés, ceux des Mordacs sont bien entamés et la rénovation du Boisl’Abbé démarre avec, notamment, le chantier du groupe scolaire AnatoleFrance, un investissement rare car c’est une démolition-reconstruction. Elle est emblématique de la volonté de requalifier le quartier. Les efforts vont se

P.20 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

porter désormais sur l’accompagnement des gares du Grand Paris Express : une nouvelle école est à l’étude, de nouveaux logements sont programmés dans le cadre du PLH. Nous travaillons au Contrat de développement territorial (CDT) pour définir nos objectifs pour les 15 prochaines années afin de soutenir la croissance démographique, le logement et le développement économique. »

« Notre priorité : accompagner le développement autour de l’arrivée des gares du métro Grand Paris. »


ner

métro

Finances

Dossier LAURENCE TANESY

Technicienne en économie sociale et familiale au Centre communal d’action sociale (CCAS) « Face à la crise et aux lacunes de l’État, la seule porte ouverte pour les personnes fragilisées reste le CCAS. La Ville maintient un effort constant pour accorder une aide facultative, en plus de l’aide légale, afin de soutenir les plus défavorisés, les salariés en difficulté ou les personnes qui subissent les accidents de la vie. Tous les Campinois peuvent être aidés. La Commission d’aide aux familles se réunit toutes les semaines pour évaluer plus de soixante dossiers urgents en moyenne et distribuer, entre

« Nous mettons les moyens pour accompagner les ouvertures de classes et l’évolution démographique. »

« Le budget alloué au CCAS est reconduit à 100 % par la municipalité car la précarité s’intensifie. »

autres, des bons alimentaires, des bons vestiaires et, de plus en plus, des bons énergie. Nous pallions beaucoup de dérèglements au sein des institutions. Par exemple, l’équipe de l’aide facultative intervient de plus en plus auprès de GrDF pour négocier et mettre en place des échéanciers afin d’éviter les coupures. Nous allons essayer, dans les mois à venir, de travailler sur la prévention énergétique avec les usagers car il faut dialoguer, écouter et faire des usagers des acteurs de leur vie : ils ne doivent pas baisser la tête. »

ISABELLE FIGUERAS

Directrice des politiques éducatives « La mission du service Enseignement porte les ambitions de la Ville pour accompagner le développement lié à l’arrivée du métro et répondre à une hausse de la démographie scolaire. La question du patrimoine scolaire se renforce cette année. Il s’agit, pour nous, d’accueillir dans les meilleures conditions les enfants à l’école. D’autant qu’à cette rentrée 2013, 12 ouvertures de classes sont annoncées dont 4 de toute petite section. Une exigence portée par la municipalité, les parents et les enseignants. Un budget de 125 000 euros a été débloqué pour l’achat de mobilier scolaire et 150 000 euros sont programmés pour les 20 classes des deux écoles élémentaires Anatole-France. Le budget fournitures scolaires sera aussi revu à la hausse. Nous allons, par ailleurs, créer quatre postes d’Atsem(1) pour les classes accueillant les moins de 3 ans. En parallèle, des crédits d’études sont inscrits au budget 2013 pour la nouvelle école du centre (95 000 euros) et la rénovation-extension de Joliot-Curie (40 000 euros). Ces opérations sont engagées pour l’avenir de Champigny. » 1. Agent territorial spécialisé des écoles maternelles

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.21


BM Champigny Mai.indd 3

18/04/13 15:07


www.champigny94.fr

Tradition Poisson d’avril

Non, il n’y a eu ni galerie éphémère, ni nains gelés au parc départemental du Plateau lors des derniers épisodes de froid. Il s’agissait tout simplement du traditionnel poisson d’avril concocté par la rédaction. Si d’aventure, vous êtes adeptes de « land art », prenez vos œuvres en photo et envoyez-les nous, ça nous intéresse !

Solidarité Collégiens au grand cœur

109 paquets de pâtes, 22 grands sacs de vêtements, 65 boîtes de thon, 73 boîtes de conserve… Bravo aux élèves élus au tout nouveau Conseil de vie des collégiens (CVC) du collège Rol-Tanguy, qui ont organisé en février une collecte au profit de l’antenne campinoise des Restos du Cœur.

Cadre de vie Coup de propre

Mobilisation générale à l’école Eugénie-Cotton ! Lundi 22 avril, pour la Journée de la Terre, les associations de parents d’élèves Peep et FCPE ont travaillé de concert avec l’équipe enseignante. Après une journée de sensibilisation au recyclage, le rendez-vous était donné à 16h30 pour un nettoyage des abords de l’école avec les écoliers et parents volontaires (photo sur notre site www.champigny94.fr).

Vendredi 31 mai, la Fête des voisins réunit les uns et les autres pour un moment de convivialité. Née à Paris en 1999, elle a compté treize millions de participants en France en 2012. Pourquoi pas vous ?

Les voisins à la fête VIVRE ENSEMBLE

C’

est décidé, cette année, on fait la fête. Oublié le conflit pour le chien ou la stéréo de la voisine, on dresse une grande table et chacun apporte un plat à partager. Partager. Rien de tel qu’un moment festif pour mieux se connaître. Et la date du 31 mai n’est finalement qu’un prétexte. Pourquoi ne pas décliner ce rendez-vous en repas de quartier, de rue, de résidence, à tout moment ? Sont déjà en cours de préparation une Fête des voisins au Plateau (voir page 29), aux Mordacs, et un pique-nique de quartier à Coeuilly le 14 juin. Suivez l’exemple ! Organiser. Vous avez trouvé la date ? Réalisez une affichette à poser dans l’ascenseur et l’escalier de l’immeuble. Glissez un mot dans les boîtes aux lettres. Sollicitez gentiment de l’aide, sans obligation de participation. Les réponses affluent ? Apposez un tableau dans le hall pour lister les besoins : tables, chaises, plats salés, desserts, couverts, boissons,

sacs poubelles… Prévoyez une prise électrique pour une lumière d’appoint, des jeux de société pour les enfants. Les bonnes volontés sont requises pour installer les tables et débarrasser après la fête. Gérer. Vous décidez de faire un repas dans votre rue ? Sachez que l’occupation du domaine public fait l’objet d’une autorisation préalable en mairie, au Bureau de gestion du domaine public (BGDP)(1). Prévoir un délai de trois semaines, le temps d’instruire le dossier. Un arrêté municipal temporaire sera apposé 48 heures à l’avance sur le lieu à fermer et sur les panneaux d’information de l’hôtel de ville. La convivialité reste néanmoins un élément de savoir-vivre et de bon sens ! Le tapage nocturne n’est pas de la soirée et les lieux de vie collectifs doivent être remis en état. Bonne fête ! LAURENCE DOYEN, DESSIN CHRISTOPHE BESSE 1. Demande par mail à : mt.aubard@mairiechampigny94.fr en précisant la date, le lieu et l’heure de début et fin de votre initiative.

AVIS D’EXPERT

Pour le bon déroulement d’un repas de quartier, il est possible de

fermer une rue et de prendre des dispositions de stationnement dans les rues voisines. Nous avons simplement besoin d’être contactés trois semaines en amont, le temps nécessaire pour prendre un arrêté municipal. La Ville met aussi des barrières de police à disposition des organisateurs. Dans ce cas, le service est gratuit car il contribue au lien social dans le quartier. »

Rahma Bouherrafa, chef du

Bureau de gestion du domaine public

NUMÉROS PRATIQUES Veolia eau (ex-Générale des eaux) : 0 811 900 900 - EDF : 0 810 010 333 - GDF : 0 810 800 801 - Dépannage : 0 800 473 333 (gaz) et 0 810 333 194 (électricité) - Déchetterie municipale : voie Sonia-Delaunay - Pour tout renseignement sur la collecte sélective des déchets : 0 805 700 500 (numéro Vert) - Appel gratuit depuis un poste fixe (du lundi au vendredi). N° 450 - mai 2013- Champigny notre ville -

P.23


Interquartiers

JOURNALISTES RÉFÉRENTS QUARTIERS : Bois-l’Abbé/Cœuilly : Marie Dagman – 4-Cités/Simonettes : Marie Dagman – Centre-ville/Coteaux : Marie Dagman – Cœuilly/Village parisien : Laurence Doyen – Maroc : Sophie Durat – Mordacs/ Cœuilly : Laurence Doyen – Plateau : Laurence Doyen – Plant/Tremblay : Sophie Durat - PHOTOGRAPHES : Didier Rullier, Jogood, Xavier Cambervel, Anja.

INFOS PRATIQUES Pour participer au questionnaire sur les commerces de la ville : rendez-vous sur le site www.champigny94.fr jusqu’au 5 mai inclus.

Parole de

DARY SOUSAN

vendeur de linge de maison depuis 1969

« Je suis sur les marchés Lénine et du Bois-l’Abbé depuis quarante-cinq ans. J’ai connu trois générations de clientes, les mères, les grands-mères et maintenant leurs filles ! C’est une histoire de confiance et nous avons un contact très familial. »

Nos marchés en m o COMMERCES

Fin 2013, la délégation de service public des marchés aux comestibles arrivera à échéance. L’établissement d’une nouvelle concession offre l’occasion de donner un nouveau souffle aux marchés de la ville. PAR MARIE DAGMAN

Ç

a donne de la voix et de l’énergie, au stand de fruits et légumes Jessy, en cette matinée au marché Lénine. Le lendemain, au Bois-l’Abbé, le poissonnier sert ses clients comme des rois, et leur coupe en morceaux une pièce de capitaine, un poisson tropical. Des marchands, qui, comme Mohamed Daoui, vendeurs d’olives et de noix, « aime voir des gens différents chaque jour et aller au contact ». Une vie de marché comme on en trouve tous les jours sur la commune, excepté le lundi, au rythme de onze séances hebdomadaire. À partir de 5 heures du matin, les commerçants

P.24 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

s’emparent de l’un des lieux de marché, place mènent une enquête auprès des Campinois Lénine, Stalingrad, République, Cœuilly et au afin de dresser un bilan et d’apporter des Bois-l’Abbé, jusqu’à 13h30. améliorations. En effet, la procédure de désignation d’un nouveau concessionnaire sera Nouvelle concession lancée prochainement. Le conseil municipal Au 31 décembre 2013, la délégation de service se prononcera à l’automne, et le concessionpublic, qui confie l’exploitation des marchés naire prendra ses fonctions début 2014. Son aux comestibles à un concessionnaire, arrive rôle ? En échange d’une redevance payée à à échéance. L’occasion pour la municipalité la mairie, le concessionnaire doit gérer les de mettre en avant ses priorités pour la future emplacements des commerçants, abonnés ou concession. Ainsi, à l’aide d’un questionnaire non(1), percevoir les droits de place et assurer sur les commerces (boutiques et marchés) notamment l’entretien des équipements techà remplir en ligne, les services de la Ville niques et des lieux.


!

INFOSpratiques Plant/Tremblay

 

 L’un des quatre stands de fruits et légumes du marché du Bois-l’Abbé, qui accueille en moyenne 80 étals de produits variés.  Noix, pistaches, ananas séché... De belles couleurs, à l’image de nos marchés.  Stéphane Bachelin, issu d’une famille de poissonniers depuis 1880, a investi le marché du centre il y a six ans.

 

 Marché de la place Lénine. Une centaine de commerçants y sont présents mardi et vendredi. Ils sont une soixantaine le dimanche.

m ouvement La Ville a vu ses marchés se métamorphoser. Il y a eu des naissances, comme en 1981, avec le marché du Bois-l’Abbé, venu s’installer route du Plessis-Trévise. « C’est un lieu de rencontre de la population, nous qui avons grandi ici », indique Salima Mezdad, une habituée. Dans le centre-ville, toute la place Lénine est désormais occupée trois fois par semaine depuis la mise en place du dimanche en 2009. De son côté, le marché de Stalingrad s’est réduit à l’une des halles mais compte encore huit commerçants alimentaires et une fleuriste. Le marché de République a aussi périclité, suite à l’installation de supermarchés venus capter l’offre de proximité. Quant à celui de Cœuilly, il a souffert de l’attractivité des marchés voisins (Bois-l’Abbé et Plessis-Trévise).

marchés. L’accent est mis sur « la gestion des déchets et le respect de l’environnement », indique Zohra Kassou, conseillère municipale déléguée aux marchés aux comestibles. Le nettoyage des emballages et des déchets ménagers, dispersés par le vent et jonchés au sol, est très difficile et demande beaucoup d’eau. C’est pourquoi la municipalité exige dans la nouvelle concession l’élaboration d’outils pour parvenir à une meilleure maîtrise des déchets. Celle-ci passerait aussi par une réduction du temps de nettoyage, pour rendre les espaces publics aux utilisateurs. Enfin, la Ville souhaite proposer plus d’animations, avec, par exemple, la fabrication d’objets promotionnels. Car nos marchés ont vocation à élargir leur clientèle au-delà de la frontière de la commune.

Pistes d’amélioration

1. Les abonnés sont des commerçants réguliers, le plus souvent de comestibles, qui sont assurés d’avoir la même place. À l’inverse, les commerçants volants n’ont pas d’emplacement réservé. Chaque matin, le placier leur accorde un périmètre en fonction des emplacements laissés libres.

En élaborant l’appel d’offres, les services municipaux ont pointé les améliorations possibles afin de garantir l’attractivité des

Mairie annexe 164, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30 Marché couvert (8 h - 13 h) 125, bd de Stalingrad mercredi et samedi

Quatre-Cités/Simonettes Mairie annexe 95, avenue de la République > 01 48 81 82 65 PMI 37 bis, rue Karl-Marx > 01 47 06 00 33 Coordinateur social Yves Hemmen > 06 16 82 34 44 6, rue Germinal Point rencontre infos jeunes 6, rue Germinal > 01 48 81 44 65 Marché (8 h - 13 h) Boulevard Gabriel-Péri jeudi et dimanche

Maroc/Fourchette/ Polangis Mairie annexe 164, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30 Marché couvert (8 h - 13 h) 125, bd de Stalingrad mercredi et samedi

Bois-l’Abbé/Cœuilly Marché (8h-13h) Place de Cœuilly, jeudi et dimanche Mairie annexe 14, place Rodin > 01 48 80 63 04 Bibliothèque André-Malraux 3, mail Rodin > 01 48 80 45 20 PMI 1, place Rodin > 01 48 80 45 49 Coordinateur social à la maison du projet 4, place Rodin > 06 16 82 34 31 Point rencontre infos jeunes 9, square Jean-Goujon > 01 48 80 27 24 Marché (8 h - 13 h) Route du Plessis mercredi et samedi

Mordacs/Cœuilly Point rencontre infos jeunes 22 bis, avenue du 8-Mai-1945 > 01 48 80 22 27 Maison du projet Centre commercial des Mordacs, avenue du 11-Novembre-1918 Coordinatrice sociale Salma Moudjaoui > 06 20 25 79 25

Cœuilly/Village parisien

Plateau

Mairie annexe 54, boulevard du Château > 01 48 80 82 72 PMI 8, rue de l’Abreuvoir > 01 55 98 11 40 Bibliothèque Gérard-Philipe 54, boulevard du Château > 01 55 98 29 80

Point rencontre infos jeunes LCR des Chaloux, chemin des Chaloux > 01 48 81 53 14 Coordinatrice sociale Aurore Chenini LCR Jalapa, 11, rue Jalapa > 06 19 68 67 31

CULTURE

Le Mac/Val en famille Le 7 mai, les familles habitant les quartiers du Bois-l’Abbé, des Mordacs, du Plateau et des 4-Cités sont invitées à découvrir le Mac/Val à Vitrysur-Seine, grâce à la visite organisée par le Comité d’axe social du bus 308. Au menu : découverte du musée, visite commentée de l’exposition « Wilder Man » de Charles Fréger et atelier artistique. Inscriptions : 01 41 79 22 10. N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.25


Une classe de CM2 de l’école Joliot-Curie s’initie aux médias en partenariat avec le Club journal du collège LucieAubrac. Un projet pour faciliter la transition vers la 6e.

Le Plant/Tremblay MULTISPORT

Raid découverte Trouvez un partenaire et lancez-vous à l’assaut du raid multisports du parc du Tremblay, dimanche 2 juin. Une manifestation gratuite et ouverte à tous, sportifs amateurs ou avertis, en duo. 50 équipes rivaliseront sur les épreuves de course à pieds, VTT, course d’orientation, tir à l’arc sur des parcours définis. Armez-vous de votre VTT et de votre casque, amusez-vous en famille, entre copains et passez un dimanche à la fois sportif et ludique. Récompense garantie ! Rendez-vous sur le pas de tir à l’arc à partir de 8h30 et départ à 10h. Parc interdépartemental du Tremblay. Renseignements au 01 48 81 11 22

VIDE-GRENIERS

NICOLAS ROGER

Bonnes affaires

Shopping malin ! Dimanche 19, de 9h à 17h, le vide-greniers concocté par la FCPE du groupe scolaire Maurice-Denis rempile pour sa 6e édition. Réservez votre linéaire auprès des organisateurs les lundi 13 et vendredi 17 de 16h30 à 18h et les samedi 11 et 18 de 10h à 12h devant l’école maternelle, 41 rue Maurice-Pirolley. Le mètre : 5 euros pour les Campinois, avec justification de domicile, et 7 euros pour les non-Campinois. Renseignements : fcpe. mauricedenis35@orange.fr

Parole de

Quatre-Cités/Simonettes ÉDUCATION AUX MÉDIAS

La presse à la une

«Q

u’est-ce qui donne envie de lire un article ? » interroge Fatna Aouni, enseignante de CM2. Les mains se lèvent : « Le titre ! » Et aussi ? « L’accroche. » Cet après-midi, séance de presse pour les élèves de CM2 de l’école Irène-Joliot-Curie. Top Santé, Le Parisien, L’Équipe ou Champigny notre ville font figure de matériel pédagogique. Rubriques, lectorat « cible », publicité, prix… Tout est passé au crible par les futurs sixièmes. L’activité s’inscrit dans le cadre de la liaison avec le collège LucieAubrac. Près de la moitié de la classe fera sa rentrée 2013 en 6e dans cet établissement. Lors de leur première visite fin octobre, Fatna Aouni et ses élèves ont été sensibles au Club journal, mis en place par Virginie Bastié, la documentaliste du collège. Sur le temps du midi, les volontaires

P.26 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

se retrouvent autour de la réalisation d’Aubractualités, le journal des collégiens, tiré à une centaine d’exemplaires. Une initiative qui a incité Fatna à lancer son activité. Depuis, les CM2 et les collégiens se sont retrouvés au Club journal en février autour d’un même intérêt pour la presse. Un des « ponts » instaurés entre le CM2 et la 6e. Les futurs collégiens, avant même la rentrée, sont familiarisés avec les lieux et le personnel du collège, ainsi qu’avec leurs camarades du Club journal. Le grand saut vers le secondaire s’accompagne de « plus de liberté » et d’ouverture. Ce que leur a permis la sensibilisation à l’actualité, où ils apprennent à développer leur esprit critique. Et, comme petit conseil pour la 6e, Fatna les incite à « signer » pour Aubractualités.

KASSANDRA ET JUSTINE, 10 ans et demi

« Durant les ateliers, on essaie de comprendre pourquoi un article a été écrit. Plus tard, on veut toutes les deux être journalistes. C’est un très beau métier. »

Visite guidée

La Cité-jardins

Bâtie avant et après la Seconde Guerre mondiale, la Citéjardins témoigne de l’histoire du logement social. L’office de tourisme organise une visite guidée de cet ensemble le 8 juin. Rendez-vous à partir de 15h place Louis-Loucheur. Lire également la rubrique « Histoire » p. 35.


www.champigny94.fr Centre-ville/Coteaux OFFICE DE TOURISME À l’heure estivale À la recherche d’une idée de balade ou de sortie ? L’office de tourisme situé au 21 rue Joséphine de Beauharnais, passe en horaires d’été jusqu’au 15 juillet : lundi 14h-18h, mardi, mercredi et vendredi 10h-12h30 et 14h-18h, jeudi 11h-12h30 et 15h-19h30, samedi 10h-13h et 14h-16h. Tél. : 01 48 82 03 52

CANOË-KAYAK Dimanches découverte !

Maroc/Fourchette/Polangis CRÊPERIE

À vos agendas ! Les prochains dimanche découvertes en canoëkayak auront lieu les 12 et 26 mai. Jusqu’en novembre et près de trois dimanches par mois, partez à la rencontre de la faune et de la flore des berges de la Marne. Tarifs : 7,80 € (Campinois), 11,50 € (non-Campinois), tout compris (matériel, assurance et moniteur). Réservation obligatoire au 01 48 81 30 09. À partir de 10 ans.

PORTES OUVERTES Temps libre

Le Forum du temps libre ouvre ses portes le samedi 25 mai. Rendezvous autour d’une expo-vente de dessins, peintures, arts du fil, tricot et crochet, scrapbooking. Des pâtisseries maison raviront aussi les plus gourmands. Samedi 25 mai, de 9h à 18h, 35 rue Louis-Talamoni. Rens. : 06 86 88 89 68

«J

’aime la galette, savezvous comment ? » Avec du beurre dedans ! Sylvie, originaire de Saint-Brieuc, ne dérogerait pour rien au monde à cette règle, bien évidemment. Elle transmet, avec délice, les secrets ancestraux des recettes bretonnes dans son restaurant La Crêperie de La Fourchette. Ouvert depuis février dernier, en lieu et place d’une petite pizzeria, ce nouveau spot allie tradition gourmande et ambiance contemporaine. Du bleu océan, du crème couleur sable en déco… et un vaste choix de salades, crêpes, galettes à la carte ou au menu (midi et soir). Quelques spécialités maison comme la galette Saint-Malo au chèvre et au miel, la crêpe aux spéculos, le caramel et le chocolat beurre salé, ont tout pour ravir les plus gourmets. Pas question ici de restauration à la chaîne : tout est cuisiné minute

et servi avec le sourire. Avec leurs tarifs doux et leurs recettes variées, les patrons comptent déjà leurs fidèles, le midi entre collègues comme le soir, entre amis : la tribu est déjà bien ancrée sur son nouveau terrain campinois. Pourtant, c’est le hasard qui a guidé les pas de Sylvie et son mari Mimmo à Champigny. « Après avoir tenu une crêperie dans le 17e à Paris, nous étions à la recherche d’une affaire dans le coin pour nous rapprocher de notre lieu d’habitation. Nous travaillons en famille avec notre fils Maxime. Cela fait plus de 20 ans que nous sommes dans la restauration », précise Sylvie, restauratrice. Bienvenue à Champigny !

INFOS PRATIQUES Crêperie de la Fourchette, 5 av. du Général-de-Gaulle – Tél : 01 77 01 11 71 – Fermé le lundi et le dimanche soir.

JOGOOD

D.R.

Roule galette !

Le midi entre collègues, le soir entre amis... La Crêperie de La Fourchette a déjà ses fidèles.

RENDEZ-VOUS

Loto à Jacques-Decour L’association de parents d’élèves FCPE du groupe scolaire JacquesDecour vous invite à son loto annuel le samedi 18 mai de 19h à 22h. Inscriptions à partir de 18h30 (2 € la grille). Pour les petits creux, un buffet (sandwich, merguez, gâteaux maison, boissons) sera proposé. Plusieurs lots à gagner, dont un camescope numérique tactile. Rens. : 06 87 71 65 54

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville - P.27


www.champigny94.fr Bois-l’Abbé/Cœuilly LECTURE

Belles plumes en herbe Une classe de seconde du lycée Champlain de Chennevières s’est initiée à la prose lors d’ateliers d’écriture avec Nicolas Buenaventura, un auteur colombien. Pendant une heure, ils liront leurs écrits à la bibliothèque. Mardi 21 mai, à 17h, bibliothèque André-Malraux. Entrée libre.

BURKINA FASO

Solidarité toute !

Cœuilly/Village Parisien D.R.

COOPÉRATIVE ALIMENTAIRE En mars dernier, d’anciens élèves du lycée Gabriel-Péri se sont rendus à Boussouma, au Burkina Faso, pour leur projet de création d’un centre de formation sur la culture du moringa, une plante très nutritive (lire CNV n° 447). Après cette semaine d’intervention, l’eau a été installée sur le centre. Un prochain voyage est prévu en août pour installer la centrale électrique solaire qui fournira l’électricité pour transformer les feuilles de moringa en poudre.

MAISON POUR TOUS

Par ici le spectacle Les Sœurs jumelles, c’est le nom de la troupe de théâtre d’adhérents de l’association Réseau Onco Est parisien, qui aide les personnes touchées par le cancer. Ces acteurs amateurs joueront Et vogue la galère, une comédie légère, évoquant le parcours de personnes malades, le vendredi 17 mai, à 19h45, à la Maison pour tous du Bois-l’Abbé. Entrée libre, réservation recommandée. Renseignements par téléphone au 01 41 79 66 31 ou par mail contact@oncoestparisien.fr

Manger autrement S

amedi 23 mars, au café Le Belvédère, 70 personnes participaient à la première distribution de Coopali, nouvelle épicerie alternative dans le Val-de-Marne. « Cette coopérative alimentaire prend la forme d’une épicerie autogérée, basée sur le bénévolat et les circuits courts, du producteur au consommateur », explique Mikhal Bak, l’initiatrice, déjà à l’origine de l’Amap Les Paniers des Bordes(1). Le principe ? La coopérative commande, à prix de gros, des denrées non périssables (farines, lentilles, tisanes…) qui répondent à des critères de qualité écologique et sociale, et les adhérents les rachètent à prix coûtant. « À nous de retrousser nos manches pour faire vivre le projet ! » poursuit Mikhal. Plusieurs groupes de travail se sont mis en place car tout reste à faire. Les uns « planchent » sur les statuts juridiques de Coo-

P.28 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

pali. D’autres s’occupent de la logistique, comme contacter des fournisseurs locaux et Terra Libra, plate-forme de commerce équitable pour le café, le thé, le chocolat... Les derniers mettent en place un site Internet, avec portefeuille électronique. « Nous bénéficions des conseils de l’Indépendante, une coopérative déjà créée dans le 18e arrondissement de Paris », précise Mikhal. Des réunions régulières se tiennent entre adhérents. La prochaine aura lieu le 16 mai. Avis aux bonnes volontés… 1. Amap : association pour le maintien d’une agriculture paysanne. Un groupe de consommateurs fixe un contrat avec des agriculteurs locaux de produits bio en achetant à l’avance la production à un prix équitable.

INFOS PRATIQUES Mail : contact.coopali@gmail.com Pour aller plus loin : http://coopali. wordpress.com

Première distribution de Coopali le 23 mars. L’association veut privilégier des produits de qualité écologique et sociale, accessibles à tous.

COLLÈGE

Bravo les comédiens ! Plein succès pour les représentations de Torneur le menteur comédie musicale écrite par des collégiens de Paul-VaillantCouturier avec la complicité de la Compagnie du pain d’orge. Après deux ans d’écriture et de mise en scène, la troupe a donné plusieurs représentations publiques au collège et au théâtre GérardPhilipe. Dernière étape du projet : une tournée prévue sur l’île de la Réunion du 17 au 25 mai.


www.champigny94.fr INFOS PRATIQUES Boulangerie Djemai – Les Mordacs 5, place Georges-Marchais Du lundi au dimanche de 7h à 20h

Parole de

Mordacs/Cœuilly COMMERCE

Le pain en famille «J

e suis né dans une boulangerie ! » plaisante volontiers Samir Djemai. Au pied du nouvel emplacement de la Maison pour tous, ce jeune pâtissier s’occupe de la boulangerie familiale ouverte depuis janvier. Dès 7h, avec son oncle au fournil, il sert différents pains et viennoiseries aux plus matinaux et prépare des sandwichs à la demande pour ceux qui partent travailler. Dans la vitrine, fraisiers, flans et autres douceurs cohabitent

avec des pâtisseries orientales… sans oublier les bonbons ! Dans la famille Djemai, on travaille le pain depuis plus de vingt ans. « Samir a tout appris dans notre boulangerie à Créteil, explique Ouassila, la maman qui veille désormais sur les deux établissements avec son mari Mabrouk. Nous avons eu l’opportunité de nous installer ici à Champigny. » Petit à petit, les habitants font connaissance avec « leur » nouveau boulanger, des moelleux au

SOLANGE, 47 ANS

Samir Djemai s’est formé auprès de son père, dans la boulangerie familiale de Créteil.

habitante des Mordacs

chocolat sont commandés pour un prochain anniversaire. Samir accueille toujours les clients avec un large sourire et un mot gentil pour chacun. Comme ses autres collègues commerçants – redéployés de l’ancien centre commercial autour de la nouvelle place Georges-Marchais, avec les professionnels du Pôle Santé – il attend avec hâte l’ouverture au public de l’esplanade devant la Maison pour tous Youri-Gagarine.

« Je suis vraiment contente de cette boulangerie. On y est toujours bien accueillis, c’est impeccable, et plus besoin de courir dans d’autres quartiers pour chercher son pain. J’aime bien y prendre les baguettes et parfois des petits extras pour faire plaisir aux enfants. »

Plateau BROCANTE

AGENDA

COMMERCE

Les inscriptions sont ouvertes pour la brocante d’Un Plateau pour tous le samedi 8 juin. Rendez-vous au LCR Jalapa vendredi 3 et jeudi 16 mai de 17h à 19h, samedi 25 mai de 10h à 12h et de 14h à 16h, avec photocopie d’une pièce d’identité. Tarif pour 2 mètres linéaires : 5 € pour les résidents du Plateau, 10 € pour hors Plateau. Plus d’infos au 06 02 36 80 09.

Plutôt taboulé ou tarte ou pommes ? Peu importe, l’important c’est de participer à cette journée nationale du 31 mai (lire aussi « Infocitoyens » page 23). L’association Un Plateau pour tous et les acteurs du quartier vous offrent l’apéritif dès 16h devant le Foyer Soleil et vous donnent rendez-vous à 19h pour un repas collectif sur l’esplanade des Droits-de-l’Enfant, où chacun apporte un plat à partager.

Le salon de coiffure So’Coif a passé un accord avec les Restos du cœur pour proposer shampooings et brushings à des prix solidaires. Les bénéficiaires sont envoyés par les antennes de Champigny et Villiers. Un autre accord est en cours de négociation avec le Secours populaire. Anne-Sophie propose aussi les autres prestations classiques du mardi au dimanche matin.

Fête des voisins

Coiffeuse pour tous

XAVIER CAMBERVEL

À vos greniers !

So’Coif - 79, avenue de Cœuilly

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.29


Vos énergies au quotidien

Dalkia Ile de France 2 Allée des Moulineaux 92445 Issy les moulineaux cédex Tél : 01 46 62 70 00 - www.dalkia.com

BM Champigny Mai.indd 4

18/04/13 15:07


Emilie Andéol

Repères Octobre 1987

Naît à Marcheprime (33).

2005

Intègre l’Insep à Paris en junior 3.

2007

Rejoint le RSCC judo.

2011

Remporte la 3e place aux Universiades, gagne les Championnats de France.

2012

Victoires aux World Cup d’Italie et de Prague, au Grand Prix d’Abu Dhabi, 2e au Grand Prix d’Allemagne.

Avril 2013

Sélectionnée aux championnats d’Europe à Budapest.

P

JUDO

Émilie, la « combat-tendre »

etite, elle voulait être danseuse étoile et tutoie, à 25 ans, d’autres cimes sportives. Aucun regret, aucune fausse note dans son parcours d’athlète qui s’est construit au fil de prises de conscience. Licenciée au RSCC Judo et classée 7e au niveau mondial dans la catégorie des plus de 78 kg, Émilie conserve une capacité d’émerveillement toute fraîche. Et cultive l’authenticité

d’une championne qui n’a rien perdu de ses racines. Alors qu’elle s’embarque dans un tour du monde de la compétition de haut niveau, la sentimentale Émilie revoit toujours l’entraîneur de ses débuts. « J’ai trouvé un bon équilibre dans ma vie avec le sport à 80%, mes études(1), ma famille et mes amis. Le judo m’a tout ouvert, de cap en cap. » Il faut dire que l’athlète a privilégié les chemins de traverse

La maturité est venue. Émilie Andéol, championne de judo, rafle désormais les plus hautes distinctions internationales… et rêve d’une médaille aux JO de Rio. pour attraper ses médailles : prête à combattre, pas à piétiner. À 5 ans, sa maman l’inscrit à la danse, au judo et à la musique… Mais l’appel des randoris est le plus fort et elle rallie à 15 ans un centre régional de judo. C’est son entraîneur qui lui ouvre les yeux : « Je crois en toi, tu peux faire un podium au championnat de France. » Et Émilie avance, « prend » des filles médaillées d’Europe en cadette et est repérée par l’Insep(2) qu’elle rejoint en 2005.

« Tout s’est construit pas à pas »

Au Grand Prix d’Abu Dhabi en 2012, Émilie Andéol monte sur la première marche du podium. Mobile et battante, la judoka campinoise affronte les plus grandes de sa catégorie.

En équipe de France, elle multiplie les victoires et décroche son premier podium international en Autriche. « Je n’avais peur de rien, même quand je jouais une sélection pour les championnats d’Europe ! » Sans opportunisme, la judoka sait prendre sa place.

« Je ne fais pas ma princesse, je demande qu’on respecte ce que je suis. » Un regard juste, c’est ce qui nourrit la sportive. « Lors d’un combat, j’ai besoin de quelqu’un sur la chaise pour me guider quand je commence à douter. » À Champigny, elle a trouvé un club à son image, qui n’utilise pas la pression mais qui l’accompagne, comme en 2009 lors de sa traversée du désert suite à des blessures. Lorsqu’elle retrouve ses sensations en 2011, elle se qualifie directement pour les Universiades et explose en 2012 en remportant deux Grand Prix et deux World Cup. Demain ? Elle vise une médaille aux JO de Rio en 2016. « C’est maintenant ou jamais ! » Après-demain ? Émilie fera de sa vie un autre défi, à la ville.

SOPHIE DURAT PHOTO XAVIER CAMBERVEL

1. Emilie est en licence de management des organisations à Paris-Dauphine. 2. Institut national du sport, de l’expertise et de la performance, situé à Paris.

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville - P.31


www.champigny94.fr

Animations

Parole de…

« Je joue dans la guinguette depuis plus d’une dizaine d’années. Et c’est ma seconde participation en tant que juge. C’est une ambiance très bon enfant, même si nous sommes là pour évaluer les danseurs. » WILFRIED

membre du jury 2013, guitariste et chanteur des Java nés

Visite

Le Palais-Bourbon avec l’AMLC

L’Association multiloisirs campinoise vous propose, le 12 juin prochain, une visite de l’Assemblée nationale suivie d’un dîner au restaurant La Cuisine (Paris 7e). Participation : 88 E par personne. Le ramassage en autocar commencera vers 15 h. Arrivée au Palais-Bourbon à 16h50, visite guidée jusqu’à 19h, retour vers 22h20 dans les différents quartiers de Champigny. Attention : il faut être muni d’une carte d’identité. Rens. : 01 47 06 34 39 ou sur le site de l’association : www.amlc94.fr

En juillet, Karine Bories, de Villeneuve-Saint-Georges, était élue Miss Guinguette 2012. Les jurés jugent la technique mais aussi l’élégance et la complicité avec le cavalier.

GUINGUETTE

Miss en lice

L’île du Martin-Pêcheur organise l’élection de sa miss le lundi 20 mai. À la clé de ce concours de danse de couple, une place pour défendre les couleurs locales lors de la finale nationale de Miss Guinguette en juillet prochain.

A

u royaume de la guinche, la valse est reine. Alors, forcément, pour l’élection de Miss Guinguette de l’île du MartinPêcheur, cette danse est « obligatoire ». Depuis vingt et un ans, cette animation propose à des amateurs de bals et dancings de concourir pour le titre de Miss Île du Martin-Pêcheur. Durant quatre danses, les couples s’en donnent à cœur joie dans l’esprit guinguette des bords de Marne. Paso-doble,

P.32 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

rumba ou cha-cha complètent le menu des morceaux joués par l’orchestre. À la clé, une sélection pour représenter les couleurs de la Marne, à la Guinguette auvergnate de Villeneuve-Saint-Georges (en bord de Seine), lieu de provenance des anciens lauréats. Depuis 2009, le concours national de l’association Culture Guinguette se déplace dans les quinze établissements labellisés Guinguettes de pays. Et, danseurs hésitants, rassurez-

!

INFOSpratiques Lundi 20 mai, à 15h, élection de Miss Île du Martin-Pêcheur, au 41, quai Victor-Hugo. Gratuit, réservation conseillée. Inscriptions et renseignements : 01 49 83 03 02 Pour d’autres dates de bals guinguettes : www.cultureguinguette.fr

vous, il n’y a pas que l’enchaînement des petits pas qui compte dans la notation du jury. Une large place est accordée à l’élégance du couple. Il ne s’agit pas seulement de votre tenue de bal, mais aussi « de la complicité du couple et de leur comportement sur la piste de danse. » Mesdames, messieurs, la piste est à vous. MARIE DAGMAN PHOTOS DIDIER RULLIER


!

Sports

International

Foot solidaire

Dimanche 2 juin, le stade CharlesSolignat accueille l’initiative « Un Stade pour Gaza » de 9h à 19h. Au programme : tournois de foot à sept auto-arbitrés, animations enfants, buvette, restauration. Les fonds récoltés seront partagés entre Gaza et le camp d’Al Fawwar avec lequel le Comité de jumelage entretient un accord de coopération. Tél. : 07 61 31 42 49. Facebook : stadepourgaza champigny Tournoi senior lors du Trophée Suzon en 2012. La section rugby du RSCC compte aujourd’hui 190 licenciés.

DIDIER RULLIER

Multisports

47es Jeux du Val-de-Marne

Du vendredi 31 mai au jeudi 16 juin, courez, sautez, plongez ou pédalez ! Ces Jeux du Val-de-Marne, organisés depuis quarante-sept ans déjà par le Conseil général, proposent des activités sportives pour tous, en partenariat avec les clubs et services de la Ville. Plus d’infos sur www.champigny94.fr ou www.cg94.fr

Football

Inscriptions ouvertes

Samedi 6 juillet, le Tournoi de l’amitié se déroulera au stade Charles-Solignat. Organisé par les résidences Coallia, le foyer Adef, l’association des anciens sportifs maliens de France et le service du Développement social, il est ouvert à tous. Fiches à retirer dans les équipements sportifs, mairies annexes, maisons pour tous et résidences sociales. Contact : 01 41 79 22 10 / 06 16 82 34 44

RÉSULTATS Volley-ball

En cette fin de saison, les juniors sont championnes régionales après avoir battu Argenteuil le 21 avril. Les cadettes se classent 7e régionales

et s’arrêtent aux portes de la poule finale de la coupe de France.

RUGBY

L’ovalie en folie

Phase finale du championnat de France, Mandela Cup, Trophée Suzon... La section rugby du Red Star Club de Champigny est sur tous les fronts.

T

out sourit aux amoureux du ballon ovale du Red Star Club. L’équipe fanion accède à la promotion d’honneur, les juniors se qualifient pour le championnat de France et l’équipe senior du samedi est championne de troisième division régionale. Mi-avril, 50 enfants de l’école de rugby étaient à Brive pour assister à un match de Pro D2. Et les 23 et 24 mai, le club accueille la finale du championnat de France UNSS

(le 20/4). En Excellence départementale, les Seniors 2 remontent à la 4e place en battant Villeneuve-le-Roi Handball En Excellence régionale, 28 à 25 (le 13/4). les Seniors 1 gardent Football la 5e place en battant En Division supérieure Noisy-le-Sec, 1er de la poule, 27 à 24 (le 13/4) régionale, les Seniors et Saint-Mandé 39 à 30 font matchs nuls 1-1

contre la Colombienne (le 14/4) et 0-0 contre Bobigny (le 21/4). Ils se qualifient pour les ¼ de finale de la Coupe de Paris en battant Saint-Denis (2-1) et pour la ½ finale de la Coupe du Val-deMarne en s’imposant face au PUC 4-1.

catégorie cadettes. Cette dynamique est le fruit d’une politique de développement du club initiée par l’équipe dirigeante. « La structuration s’est faite au fil des années avec l’encadrement des équipes jeunes et seniors par des éducateurs qualifiés », explique Jérôme Remy, le manageur sportif. Le club compte aujourd’hui 190 licenciés, dont plus de la moitié au sein de l’école de rugby. « En dix ans, nous avons doublé le nombre de gamins mais, surtout, nous les avons fidélisés », se félicite Jérôme Remy. Le club s’attache aussi à défendre un esprit « familial et des valeurs du “sud-ouest” ». La Mandela Cup et le trophée Suzon illustrent cet état d’esprit. Le premier événement (2-3 mai) rassemblera des enfants des centres de loisirs pour une initiation à l’ovalie puis un

tournoi. Le second (1er juin) est un rendez-vous devenu traditionnel. La journée, près de 400 enfants venus d’écoles de rugby de toute la France en découdront sur le pré. Ils céderont la place le soir venu à un tournoi rassemblant une douzaine d’équipes seniors. « Ces rencontres apportent une touche de convivialité, apprécie Jérôme Remy. Elles sont l’occasion de réunir parents, enfants, dirigeants autour d’une grande fête. »

!

STÉPHANE LANTON PHOTO JOGOOD

INFOSpratiques Mandela Cup : 2-3 mai Trophée Suzon : 1er juin Stade Nelson Mandela. Entrée libre.

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.33


www.champigny94.fr Culture

Parole de…

Stage de gravure à la Maison des arts plastiques. L’acquisition récente d’une presse « taille douce » a permis de mettre cette technique au menu des stages week-end.

STAGES D’ARTS PLASTIQUES

Le week-end, tout un art

Mosaïque, aquarelle, collage… Cette année, la Maison des arts plastiques propose une quinzaine de stages le temps d’un week-end. Une alternative aux cours hebdomadaires pour une autre pratique artistique.

C

oncentrée sur une plaque de cuivre recouverte de vernis, Corinne met la dernière touche à un ours débonnaire au pelage décoré de fleurs. Avec sept autres stagiaires, elle découvre les joies et les difficultés de la gravure lors d’un stage organisé par la Maison des arts plastiques, en avril dernier. « Quand on suit un cours toute l’année, on travaille certaines pièces sur plusieurs semaines. Là, en deux jours, on voit tout de suite le résultat », remarque-t-elle. C’est l’un des nombreux avantages de cette formule, proposée cette année à raison d’une quinzaine de weekends. Des stages « techniques », pour approfondir une discipline ou un thème, comme la gravure, la mosaïque ou la couleur, alternent avec d’autres plus ludiques, tels

« Ratures et gribouillages » ou « Petits collages entre amis », pour apprendre à se lâcher face à la pratique artistique. Si le « marathon de dessin » ou le « gaufrage couture » nécessitent des connaissances préalables, la plupart sont ouverts à tous, adultes et adolescents. « Ces stages peuvent intéresser des personnes n’ayant pas la possibilité de suivre un cours régulier. Ils offrent aussi la possibilité de tester une technique si on hésite à s’inscrire pour une année complète, précise Corinne Lelong, professeure à la Maison des arts plastiques. D’autant que, sur deux jours, soit 16 heures de cours, on peut aborder plusieurs facettes de la discipline étudiée. » Un aperçu des œuvres produites lors de ces stages sera visible pen-

P.34 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

« Étudier une technique nouvelle pendant tout un week-end permet de s’y consacrer à fond : on est vraiment “ dedans ”. Et puis il y a une dynamique de groupe intéressante. On échange beaucoup d’idées avec les autres. C’est très agréable. »

dant les portes ouvertes de la Maison des arts plastiques le 15 juin. Un rendez-vous à ne pas manquer DOMINIQUE LE GALL pour s’informer plus amplement Stagiaire « gravure » sur cette offre qui a déjà rencontré, cette année, un vif succès. Et, pourquoi pas, se préinscrire pour la rentrée prochaine… Cinéma

!

EMMANUELLE PALASSET PHOTOS DIDIER RULLIER

INFOSpratiques Stages d’arts plastiques Préinscription pour 2013-2014 : à partir du 15 juin à la Maison des arts plastiques. Inscriptions : début septembre au centre Olivier-Messiaen, puis à la Maison des arts plastiques. Rens. : 01 45 16 07 90.

Des Campinois à l’écran

Le Campinois Mahamadou Coulibaly et David Ribeiro, originaire du Bois-l’Abbé, sont au générique de La Cité rose, un film de Julien Abraham sur la banlieue qui, sans éluder ses problèmes, en montre aussi les bons côtés et la convivialité, au-delà des clichés. Le Studio 66 programmera en juin une séance spéciale, en présence des acteurs et du réalisateur. Inscriptions : 01 41 79 22 10.


Histoire

Repères 1913

Ebenezer Howard fonde l’Association des cités-jardins et de l’urbanisme, aujourd’hui appelée la Fihuat.

1919

Albert Thomas, maire de Champigny, lance le projet de Champigny.

1928-1949

Construction de la citéjardins de Champigny par les architectes Pelletier et Tesseire.

2007

Publication du recueil de paroles d’habitants, Mémoires de cité, cité de mémoires.

CITÉ-JARDINS

Un idéal qui demeure

La construction de la cité-jardins de Champigny démarra en 1928 et ne fut achevée qu’après-guerre.

L’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France met à l’honneur les cités-jardins, à l’occasion des cent ans du concept. Parmi les treize réalisations franciliennes, celle de notre commune témoigne d’une vraie richesse architecturale.

A

u début du XXe siècle, un vent nouveau souffle sur l’Île-de-France, notamment sur notre commune. Les débuts du logement social public s’axent sur le volet qualitatif, afin d’offrir de meilleures conditions de vie aux classes modestes. Albert Thomas, maire de la ville, s’intéresse aux recherches des Anglais William Morris, architecte, et Ebenezer Howard, urbaniste, inspirées par le mouvement hygiéniste(1). Ils développent le concept de cité-jardins, un quartier d’habitations avec services et commerces où se marient logements collectifs et individuels apportant toutes les commodités modernes, avec l’apparition des

salles d’eau. De nombreux jardins agrémentent l’extérieur. Un concept aujourd’hui centenaire, salué par la publication d’un cahier de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de l’Île-de-France (IAU-IDF). Pour Philippe Montillet, historien à l’IAU, les citésjardins ont vocation à « préserver le bien-être des personnes à travers un retour à la nature et à participer au tissage du lien social ». Dès 1919, la cité-jardins campinoise est imaginée. Sa construction démarre en 1928, d’après les plans des architectes Pelletier et Tesseire. Bâti avant et après la Seconde Guerre mondiale, le modèle propose deux styles : l’art

déco, des années 20 à 30, avec ses formes très épurées, ses toits en pente, ses fenêtres rectangulaires, ses garde-corps en fer travaillé et son architecture moderne. Après la guerre apparaissent des bâtiments asymétriques et des toits terrasses. Sur 12 hectares sont édifiés 1 054 logements collectifs et 142 maisons individuelles. Si plusieurs rénovations ont été faites dans les intérieurs, la cité-jardins ne perd rien de son allure extérieure. Et continue d’inspirer les architectes. MARIE DAGMAN (1) Le mouvement hygiéniste explique la mortalité ouvrière aussi par les mauvaises conditions de vie et l’insalubrité des logements.

!

INFOSpratiques • À faire Visite guidée de la citéjardins de Champigny le 8 juin, organisée par l’office de tourisme de la ville. Plusieurs intervenants sont prévus (amicale des locataires, étudiants en urbanisme…). Rendez-vous à 15h, place Louis-Loucheur. • À lire Le cahier de l’IAU-IDF, Les Cités-jardins, un idéal à poursuivre est disponible sur www.iau-idf.fr/nospublications/les-cahiers.html

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.35


Les tribunes libres relèvent de la responsabilité de leurs auteurs

OPPOSITION MUNICIPALE

OPPOSITION MUNICIPALE

Jean-Michel SCHMITT CONSEILLER MUNICIPAL

OPPOSITION MUNICIPALE

Alain CHEVALIER CONSEILLER MUNICIPAL

Laurent JEANNE CONSEILLER MUNICIPAL

GROUPE DES ÉLUS UMP

GROUPE DES ÉLUS DIVERS DROITE

LA PASSION DE CHAMPIGNY - UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE

QUEL AVENIR POUR CHAMPIGNY ?

UNE VRAIE POLITIQUE DU LOGEMENT POUR TOUS...

IL N’Y A PLUS DE MAJORITÉ MUNICIPALE !

eut-on croire en un avenir meilleur ? Ce sont des questions qu’on nous pose de plus en plus souvent aujourd’hui, surtout à Champigny, où le futur paraît hypothéqué à bien des égards. L’actualité de notre ville ne nous rassure pas. Les médias ont encore cité récemment la ville de Champigny comme étant très touchée par le trafic de drogue en Ile-de-France. On ne peut pas être fier d’une telle publicité. La situation était devenue tellement intenable qu’une action très forte de la police avait été nécessaire. La municipalité nous assure que tout va bien désormais mais nous pensons que les causes qui ont conduit à cette situation ne sont pas traitées et que le risque de rechute est donc loin d’être écarté. Cette situation est la suite prévisible des choix politiques locaux irresponsables que nous dénonçons en permanence. Le manque de mixité sociale affaiblit des quartiers qui deviennent ainsi trop vulnérables aux trafics. Nous ne voyons aucun projet municipal d’envergure capable d’inverser cette évolution et nous rassurer sur un avenir meilleur. Ajoutons à cela le rapport de la Cour régionale des comptes, qui est accablant pour SADEV 94. Cette officine permet de financer les préemptions à Champigny et se permet également bien des écarts dans sa gestion. À noter que SADEV 94 continue à aider la municipalité qui s’acharne à déloger l’entreprise Bois Dumoulin uniquement pour mettre la main sur le terrain alors que nous manquons d’entreprises et d’emplois à Champigny. La municipalité ne pourra pas indéfiniment couvrir le mécontentement croissant par des campagnes de communication très coûteuses. Cet argent public est gaspillé.Le climat national n’est pas plus encourageant car un ministre impliqué dans une affaire très grave ne va pas réconcilier les Français avec les élus et les partis politiques.Cette situation nous montre que la République ne fonctionne plus correctement car l’alliance entre le peuple et ses élites se brise. Le temps de la reconquête du pouvoir républicain par les citoyens eux-mêmes est donc venu.À Champigny, le salut ne viendra pas des appareils politiques locaux aux stratégies incompréhensibles mais de Campinois unis et habités par le seul enjeu de l’intérêt général.Il ne faut pas céder à la tentation populiste des extrémistes. L’issue a toujours été fatale. Nous pensons que Champigny doit renouer avec une politique municipale équilibrée et soucieuse d’apporter de meilleures conditions de vie.C’est à cette condition que nous pourrons croire en l’avenir et ne pas le redouter.

a majorité municipale s’attache à faire construire davantage de logements sociaux. Notre commune affiche un taux de 40%, bien supérieur aux 25% de la loi SRU et à la moyenne départementale établie à 29%. Il faut noter que la commune ne maîtrise qu’environ 25% des attributions à travers le contingent préfectoral et le contingent d’Action Logement à destination des entreprises qui veulent répondre aux besoins en logements de leurs salariés. En outre, ni le préfet ni les organismes d’Action Logement n’accordent une priorité particulière aux demandeurs de logements sociaux campinois. C’est donc un leurre de penser qu’augmenter la part des logements sociaux résoudra la crise du logement sur notre commune et résorbera la liste d’attente évaluée à plus de 3 800 demandes ! Les 40% sont un indicateur moyen sur l’ensemble de la commune, il cache des disparités entre les quartiers. C’est ainsi que des zones urbaines sensibles comme le Boisl’Abbé ou les Quatre-Cités concentrent jusqu’à 90% de logements sociaux ! Où est la mixité sociale si indispensable à la cohésion sociale, au mieux vivre ensemble ? Nous ne pouvons accepter cette politique de surenchère car elle ne répond que partiellement aux besoins de la population.

’actuel chef de l’État et le gouvernement ont choisi de faire une politique de gauche. Mais laquelle ? Après les mesures d’augmentation des dépenses du début du quinquennat, le président de la République a changé de discours. Les déclarations se succèdent pour parler de baisses des dépenses et de simplification administrative, mais pour l’heure nous ne voyons que l’augmentation des impôts pour les Français. Face aux positions des socialistes au pouvoir, l’opposition la plus radicale est celle de l’extrême gauche communiste de M. Mélenchon. Ce dernier va jusqu’à insulter un ministre socialiste de la République et organiser une manifestation contre le gouvernement.

P

P.36 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

L

Comme vous le savez, Champigny, à l’instar d’autres communes du 94, subit une tension de son marché immobilier du fait de l’insuffisance de l’offre. Cela se traduit par des prix à l’achat et à la location trop élevés pour être accessibles à un bon nombre de Campinois, notamment des jeunes, qui se tournent alors vers le logement social et faute de solution, n’accèdent toujours pas à l’autonomie. Il faut donc équilibrer davantage l’offre de logements en développant par exemple : - Une offre locative privée avec des garanties rassurant les propriétaires, faciliter l’intergénérationnel pour les jeunes co-habitants avec les personnes âgées. - Une offre d’accession à la propriété adaptée à tous les revenus : permettre aux promoteurs privés de s’installer sur la commune à condition de privilégier les Campinois et d’affecter à ceux ayant des revenus moindre des logements à prix maîtrisés. L’objectif est de « désengorger » le fichier des demandeurs de logements sociaux, faciliter le turn-over et permettre ainsi aux Campinois de s’inscrire dans un parcours résidentiel positif. C’est tout le sens du combat qui sera mené pour le bien des Campinois.

L

Le chef de file du Front de gauche communiste va jusqu’à déclarer qu’il est « en totale opposition avec la politique socialiste ». Les communistes présentent plus de 4 500 amendements contre le texte du gouvernement de sécurisation de l’emploi. Il n’y plus rien de commun entre les deux gauches, sans parler d’Europe Écologie-Les Verts, qui ne font pas partie de la majorité municipale. Ce combat se poursuit au sein même de notre conseil municipal le 27 février dernier. Lors du Débat d’orientations budgétaires de notre ville, le groupe communiste a violement attaqué la politique économique et les « cadeaux faits aux entreprises » par le gouvernement. Les 9 élus socialistes sur les 38 de la majorité ont timidement protesté par la voix de leur président de groupe : « J’espère que cela ne se renouvellera pas », ce qui s’est reproduit quelques minutes plus tard au sujet de la mauvaise réforme des rythmes scolaires que beaucoup de maires refusent d’appliquer. Depuis ce débat budgétaire, il n’y a plus de majorité municipale cohérente en particulier sur les questions économiques entre les communistes d’extrême gauche, qui surtaxent les entreprises et les commerces de Champigny (hausse des bases de + 74%), et les socialistes qui disent vouloir préserver les entreprises et les emplois. Le partage des écharpes tricolores ne peut pas être le seul point d’accord. Du côté de l’opposition municipale, chaque groupe exprime sa sensibilité mais nous avons des positions convergentes pour notre ville avec une meilleure gestion de nos finances, une véritable politique en faveur des entreprises et de l’emploi, et une politique sociale qui ne se résume pas au clientélisme.


MAJORITÉ MUNICIPALE

MAJORITÉ MUNICIPALE

Jean-Pierre RIVALLAIN MAIRE ADJOINT

MAJORITÉ MUNICIPALE

Amadou TRAORÉ CONSEILLER MUNICIPAL

Christian FAUTRÉ MAIRE ADJOINT

GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES

PARTI DE GAUCHE

GROUPE DES ÉLUS COMMUNISTES ET RÉPUBLICAINS

LA MAISON DE LA JUSTICE ET DU DROIT

NOUS SOMMES DE TOUTES LES COULEURS

UN BUDGET QUI LUTTE CONTRE L’AUSTÉRITÉ

arlons peu mais parlons de ce qui marche et tant pis pour les grincheux qui n’ont qu’un œil… celui qui ne voit que les prochaines échéances électorales, c’est-à-dire le seul mauvais côté des choses. Première du département, la Maison de la justice et du droit de Champigny fête sa 9e année d’existence. Initiée par un élu socialiste dans le cadre de la Politique de la ville et soutenue par le Conseil départemental d’accès au droit, la MJD est un lieu d’accueil gratuit de proximité.

hampigny est riche de son métissage car notre ville a fait le choix de développer une culture du bien vivre ensemble. C’est le mélange et le partage qui font notre force et pour preuve : le grand repas de partage organisé par les associations et les habitants, le 6 avril dernier, a réuni plus de 800 personnes ! La date du 10 mai correspond à l’adoption par le Parlement, le 10 mai 2001, de la loi Taubira reconnaissant la traite négrière et l’esclavage comme crime contre l’humanité. L’occasion pour la France métropolitaine et notre ville d’honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l’abolition de l’esclavage. Ce mois de mai nous rappelle que l’abolition de l’esclavage, notamment sous ses formes modernes, reste un combat de tous les jours. Bien que l’esclavage fût aboli depuis 1848, la réalité est différente. Aujourd’hui, au 21e siècle dans le monde entier, y compris en France, chaque jour, des dizaines de millions de personnes vivent dans le désespoir et la servitude. Ces esclaves modernes constituent une main-d’œuvre sans voix, sans défense. La misère et l’espérance d’une vie meilleure poussent ces hommes, ces femmes et ces enfants dans les mains des exploiteurs sans pitié qui les affament, les maltraitent, les terrorisent. Ces pratiques sont la négation même du principe « le travail n’est pas une marchandise » affirmé par la communauté internationale dans la Constitution de l’Organisation internationale du travail. Cette nouvelle servitude se retrouve notamment dans l’esclavage domestique, les ateliers clandestins, la mendicité forcée et la prostitution forcée… Ces victimes viennent en général de l’étranger, d’Asie et d’Afrique principalement, espérant trouver en France une vie meilleure. Il est très difficile d’estimer le nombre de victimes dans l’Hexagone, car les faits se déroulent souvent dans le huis clos des domiciles. Avec la crise économique actuelle, cet état de vulnérabilité empire. À mesure que la situation se dégrade, beaucoup deviennent la proie facile d’individus qui leur font miroiter des possibilités de travail et de revenu. Pour les élus du PG, cette date symbole, précédée du 1er mai, fête internationale du travail, constitue ainsi une occasion de se mobiliser pour permettre à toutes les femmes et à tous les hommes d’accéder au travail décent, c’est-à-dire à un emploi productif exercé dans la liberté et l’équité, dans la sécurité et la dignité. Notre devise : nous sommes de toutes les couleurs et en plus nous nous aimons.

e budget 2013, que nous avons voté au conseil municipal du 10 avril dernier, continue de porter une politique de solidarité. Il poursuit notre action pour répondre aux besoins des Campinois et relever les enjeux de développement avec l’arrivée du métro du Nouveau Grand Paris Express et la création des deux gares du centre-ville et des quatre communes. Dans ce contexte de crise et de politique d’austérité, la victoire que nous avons obtenue ensemble pour la réalisation de ce projet de transport, tant attendu, ouvre de nouvelles perspectives pour gagner plus de construction de logements diversifiés, de création d’emplois et de nouvelles formations notamment pour les jeunes campinois. Le budget 2013 affiche ces ambitions. Cependant il ne faut pas s’y tromper, les menaces d’asphyxie financière pèsent toujours sur notre ville comme sur l’ensemble des communes. Après le gel des dotations de l’État destinées aux collectivités ces dernières années, le gouvernement a prévu de les baisser de 4,5 milliards d’euros d’ici à 2015. Dans cette logique de réductions des dépenses publiques, comment parer à l’urgence sociale ? Comment préserver un service public local utile aux Campinois ? L’équation est de plus en plus difficile à résoudre. Et la pression fiscale sur les familles ne peut pas rester la seule réponse injuste à ces questions. C’est pour cette raison que la majorité municipale a fait le choix, cette année, de ne pas augmenter les impôts provenant des ménages campinois qui, pour bon nombre d’entre eux, doivent déjà faire face aux difficultés causées par la crise et aggravées par l’austérité. Les collectivités locales et le service public de proximité qu’elles développent peuvent jouer un rôle essentiel pour sortir de la spirale de l’austérité. Car l’enjeu est bien là. Il est nécessaire de changer de cap, de donner les moyens d’action aux collectivités locales pour répondre aux besoins sociaux grandissants de la population. Des solutions existent. Les élus communistes proposent notamment : la création d’un fonds d’aide aux collectivités, alimenté par une taxe de 0,3% sur les actifs financiers des entreprises, mobilisant immédiatement 18 milliards d’euros, la création d’un pôle bancaire public facilitant l’accès au crédit à bas coût et sur une longue durée pour réaliser les équipements, le retour à une imposition des entreprises plus dynamique qu’aujourd’hui et une réforme de la fiscalité locale des ménages qui tient compte de leurs ressources.

P

Aisément identifiable par chacun, située 15 rue Albert-Thomas, elle a renseigné 11 773 personnes en 2012. Un greffier du ministère de la Justice ainsi que deux agents du service Prévention et Tranquillité publique de notre ville, juristes confirmés, y accueillent tous ceux qui souhaitent obtenir des renseignements sur les sujets les plus divers. Droit civil : famille, logement, consommation, surendettement. Droit du travail, notarial, pénal, administratif. Droit des étrangers, aide aux victimes, aide juridictionnelle, etc. Rapidement la notoriété de cet établissement s’est imposée aux habitants des villes voisines qui n’ont pas hésité à le fréquenter. C’est pourquoi plusieurs autres maires ont souhaité participer à la gestion de ce dispositif. Aujourd’hui ce ne sont pas moins de sept communes qui sont associées : Bry-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, La-Queue-en-Brie, LePlessis-Trévise, Nogent-sur-Marne, Saint-Maurdes-Fossés et Villiers-sur-Marne. L’édifice de la MJD est propriété de la Ville de Champigny mais désormais cette institution offre un bel exemple d’intercommunalité. Les frais de fonctionnement se partagent de la manière suivante : la moitié constitue la part fixe de Champigny ; un quart la part fixe des autres communes, au prorata du nombre de leurs habitants ; et un quart est réparti entre toutes les villes (y compris Champigny) au prorata du nombre d’usagers qui ont fréquenté la MJD. Comment ne pas admettre que la Ville de Champigny sait, sur ce sujet comme sur bien d’autres, associer les communes voisines, mais également être à l’initiative d’actions et de dispositifs qui répondent aux intérêts de nos collectivités.

C

L

N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.37


Pour rencontrer un conseiller municipal non délégué, se renseigner au : 01 45 16 40 08 -----------

Dominique Adenot (PCF), maire sur rendez-vous, en mairie

Tél. 01 45 16 40 15

Christian Fautré (PCF), 1 adjoint er

Développement de la démocratie participative, communication, finances/marchés publics, intercommunalité

• le lundi de 9h à 11h, mairie

Marie Kennedy (PCF), 8 adjointe

Jean-Pierre Rivallain (PS), 15e adjoint

• le 1er vendredi du mois de 9h30 à 11h, centre Gérard-Philipe

• le jeudi de 16h à 18h, mairie

e

Politique culturelle, cinéma, relations avec le Musée de la Résistance

Tél. 01 45 16 40 08

• le 2e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe de Cœuilly

Tél. 01 48 80 82 72

Quartiers du Plateau et de Cœuilly, prévention et droit à la tranquillité publique, commission de sécurité

Tél. 01 45 16 40 08

Fily Keita (PCF), 16e adjointe

Quartiers du Bois-l’Abbé et des Mordacs, jeunesse.

Tél. 01 45 16 40 08

• le 3e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Marie-Odile Dufour (PS), 2e adjointe

Tél. 01 48 80 63 04

• un jeudi sur deux de 9h30 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

• le 4e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie

Tél. 01 48 80 63 04

• le lundi de 15h30 à 17h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Philippe Sudre (Personnalité), 17e adjoint

Prévention/santé, lutte contre les toxicomanies, coordination des actions sur les handicaps

Tél. 01 45 16 40 08

• le 3e samedi du mois de 9h à 10h30, centre de santé Pierre-Rouquès

Tél. 01 45 16 81 13

Georges Charles (PCF), 3e adjoint Aménagement du territoire et développement urbain (mixité et équilibre des fonctions urbaines habitat/activités), développement social des quartiers, politique de soutien aux associations et acteurs du quartier

• le mardi de 9h à 12h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Sylvaine Ettori (Parti de Gauche),

4e adjointe

Patrimoine bâti communal : équipements publics communaux, gestion et développement des énergies renouvelables dans le patrimoine bâti communal, géothermie

• le mardi de 9h15 à 11h, mairie

Tél. 01 45 16 40 43

Gilles Desseigne (PS), 5e adjoint

Développement économique, emploi-insertion, artisanat et commerce

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Tél. 01 45 16 40 19 ou 40 39

Brigitte Terrade (PCF), 6e adjointe

Personnel communal, organisation du service public communal, actions pour la défense du service public, administration générale, nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication

• le mercredi de 14h à 16h30, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 48 80 63 04

• le 1er et 3e jeudi du mois de 14h à 16h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Bernard Lécuyer (PS), 7e adjoint

Actions pour l’environnement, le développement durable et la mise en place de l’Agenda 21, collecte et tri sélectif, service public de l’eau, cadre de vie : propreté de l’espace public (voirie/espaces verts) et espaces verts (réhabilitation et aménagement)

• le mercredi de 16h à 17h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Gérard Lambert (PCF), 9e adjoint

Développement des transports en commun, partage de l’espace public (circulations douces, circulation/stationnement), infrastructures routière et ferroviaires, travaux espace public (voirie/espaces verts liés à la voirie), réseaux, évolution écologique du parc automobile municipal

• le mercredi de 9h à 11h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

• le 3e jeudi du mois de 14h à 16h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Quartiers du Maroc, du Plant et du Tremblay, politique sportive

• le lundi de 9h à 11h30, mairie • le 3e mercredi du mois de 9h à 11h30, centre Jean-Vilar

Tél. 01 45 16 40 08

Patricia Bollinger (PCF), 18e adjointe Quartiers du centre-ville et des Quatre-Cités

• le 1er et 3e vendredi du mois de 17h30 à 19h30, mairie annexe Cité-Jardins

Tél. 01 48 80 63 04

Tél. 01 48 81 82 65

Isabel Flores-Racmachers (PS),

Claude Guerrier (PCF),

Droits des femmes, formation professionnelle

Projets urbains ANRU Bois-l’Abbé et Mordacs

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 48 80 63 04

Claude Gascard (PCF), 11e adjoint

Jeannick Le Lagadec (Parti de Gauche),

10e adjointe

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Action sociale, politique en direction des seniors, relation avec les anciens combattants et travail sur la mémoire

• les 1er et 3e lundis du mois de 14h30 à 16h30, mairie • le jeudi de 9h30 à 11h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Valérie Zélioli (PCF), 12e adjointe

Enseignement (maternel, primaire, secondaire), animation du Comité local pour l’enseignement public, enfance

• le jeudi de 15h à 17h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 25

Belhassen Blimi (PCF), 13e adjoint Initiatives publiques et vie associative, immigration - droits et citoyenneté des résidents étrangers, projets de solidarité internationaux

• le jeudi de 15h à 17h, centre Gérard-Philipe • un vendredi sur deux de 9h30 à 11h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

conseiller municipal délégué • le mardi de 8h45 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

conseillère municipale déléguée Petite enfance

• le mercredi de 10h à 12h, en alternance mairie et centre Jean-Vilar

Tél. 01 45 16 40 43

François Cocq (Parti de Gauche), conseiller municipal délégué Jumelage

• un lundi sur deux de 14h à 15h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 43

Zohra Kassou

(Gauche Alternative Champigny), conseillère municipale déléguée Marchés aux comestibles, économie solidaire, jardins familiaux

• un mardi sur deux de 14h30 à 16h30, LCR : 18, rue du Docteur-Bring • un samedi sur deux de 9h30 à 11h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Xavier Defranoux (PS),

Nicole Pasquier (PCF), 14e adjointe

conseiller municipal délégué

Politique du logement, amélioration de l’habitat, hygiène

Tourisme

• le mardi de 9h à 12h, mairie

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 45 16 40 39 ou 40 19

* AYANT UNE DÉLÉGATION

Les élus reçoivent sur rendez-vous, à prendre aux permanences indiquées. PCF : Parti communiste français, PS : Parti socialiste.

P.38 - Champigny notre ville - N° 450 - mai 2013

Hôtel de Ville

14, rue Louis-Talamoni

01 45 16 40 00 Service de l’état civil 01 45 16 40 83 Service des élections 01 45 16 40 81 Coordinatrice Petite enfance 01 47 06 65 91 Maison de justice et du droit 15, rue Albert-Thomas

01 45 16 18 60 Centre communal d’action sociale

14, rue Louis-Talamoni

01 45 16 40 00 Mission locale intercommunale des Bords de Marne

Antenne de Champigny/Chennevières 15, place Rodin - 01 48 80 73 06

Espaces départementaux des solidarités (EDS) Champigny centre 4, place Lénine - 01 48 81 75 45 Hauts de Champigny 12, place Rodin - 01 45 16 82 00 Poste principale 54, rue Jean-Jaurès - 36 31 France Télécom

Agence de Saint-Maur 24, avenue de la République - 10 14

Pôle emploi

17, avenue Marx-Dormoy - 39 49

Caisse d’allocations familiales 2, rue Georges-Dimitrov

0 810 259 410 ou www.caf.fr

(prix d’un appel local depuis un fixe)

Sécurité sociale • Espace Ameli

7, rue de l’Abreuvoir

36 46

Coût d’un appel local à partir d’un poste fixe

Commissariat Urgence police : 17 7/9, place Rodin - 01 45 16 84 00 Annexe République 95, avenue de la République

01 48 82 51 20 Sapeurs-pompiers 14, rue de Dunkerque - 01 48 81 03 97 ou 18 Centre des Finances publiques de Champigny-sur-Marne

(Particuliers et entreprises) 13, rue Gabriel-Péri - 01 45 16 61 00

Inspection du travail

Immeuble Pascal - Hall B Avenue du Général-de-Gaulle 94007 Créteil - 01 49 56 29 44

01 49 56 28 41 ou 01 49 56 28 42


du 18 mars au 14 avril

Urgences

Pour les urgences médicales de toutes sortes, un seul numéro SAMU : 15

Médecins de garde

SAMI (composez le 15) (Service médical d’accueil initial) 11, rue Charles-Fourier (Cité-Jardins) du lundi au vendredi 20h-24h samedi 16h-24h dimanches et jours fériés 8h-24h

NAISSANCES

dimanches et jours fériés Tél. : 01 42 61 12 00

Mercredi 8 mai Pharmacie des Perroquets 28, clos des Perroquets Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 80 47 30

Pharmacie République 2000 95, avenue de la République Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 21 53

Jeudi 9 mai Pharmacie Bourdais

15, boulevard Gabriel-Péri Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 10 08

Dimanche 12 mai Pharmacie du Pont de Joinville 23, avenue Gallieni Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 20 80

Dimanche 19 mai Pharmacie Uon

45, rue Alexandre-Fourny Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 45 35

Lundi 20 mai Pharmacie de la Fourchette 36, avenue Roger-Salengro Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 83 66 64

Dimanche 26 mai Pharmacie Parain

30, rue de Musselburgh Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 24 90

Dimanche 2 juin Pharmacie Centrale de la Mairie 20, rue Louis-Talamoni Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 00 65

Consultations sans rendez-vous CDAG-CIDDIST (Permanences gratuites et anonymes pour le dépistage et l’information sur les hépatites, HIV, IST) CMS Maurice-Ténine lundi 14h-18h30 / mercredi 14h-16h30 CMS Pierre-Rouquès jeudi 17h-19h / vendredi 14h-16h30 Renseignements : 01 48 82 58 12

DIDIER RULLIER

Pharmacies de garde 6, rue de la Gare Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 20 50

Bienvenue à Loïc.

Ce bambin très sage et très posé a ouvert les yeux le 3 avril à 8h44 précises. Il mesurait 51,5 cm pour 4,090 kg. Facile à vivre, Loïc fait le bonheur de ses parents. Ce bébé zen vit sous la protection rapprochée de ses frères et sœur : Inès 13 ans, Eden, 5 ans et Yoan, 2 ans et demi.

Dentistes de garde

Dimanche 5 mai Pharmacie de la Gare

CRÊPERIE DE LA FOURCHETTE

Aksel OUTEMZABET (3.03) • Ines MILED (6.03) • Aryëlla VETRO (7.03) • Ilyes RAHO (7.03) • Kélayah DIXIT PINTO (9.03) • Léa SABATIER (10.03) • Irone PINHEIRO (10.03) • Nejla SAFIR (11.03) • Eva BOUIDGHAGHEN (11.03) • Takoua LAIOUAR (13.03) • Badiallo CISSE (13.03) • Nealiam OZIER-LAFONTAINE - DUCROCQ (13.03) • Chloé MONDICS (14.03) • Alicia OUYED (14.03) • Salvador RIBEIRO (14.03) • Camille ROLAND (14.03) • Ambre SISSOKO (14.03) • Nolan NGUYEN (15.03) • Ali NASSER (15.03) • Jalil SEMARA (17.03) • Célestin RICCI (17.03) • Iwan MZOUGHI (19.03) • Ilas OULD BOUKHITINE • Océane CRESPO • Carla KLEPAC • Loïck FONSECA ROSA • Wassim HAMANI • Eytan BENSIMON • Mohamed DIARRA • Sam MARTIN • Mahé SAMYN-VERO • Tessa MATIMA • Axel PETRO FRESSEL • Eliott GUILLAUMET • Pharell OUATTARA • Loïc NGAMWO NGOCINE • Aelita OUDIA MARQUES • Mellina BELKESSA • Kaïs BOUNOUA • Cameron LESUEUR • Jordan LESUEUR • Alec BLANCHETIÈRE.

MARIAGES

Jean-Yves BIDE & Esther De Revierez EZONGOLI-DANGA • Joan-Jérôme BLOCH & Saida EZ-ZAHID • Abdelkrim BRANINE & Linda FEGHOUL • Pierre LISOMBO NGANDO MOKO & NSONO-MAHAMBI • Mondher MIRAOUI & Leila MIRAOUI • Jean NEVES & Aurélie MARQUAND • Arnaud NICOLAS & Lucie RUELLOUX • Samir KACI & Sara OUMEZZAOUCHE • Alain CHETCUTI & Nabila BOUALI • Soufiene HALIMI & Ayhtte IKNI.

DÉCÈS

Joëlle THILLET • Paulette BRUNEEL veuve BLANC • Carla RIBEIRO DE SOUSA • Maria NANNI veuve GRANDMAGNAC • Patrice CHAGNOUX • Auguste SCHWIND • Joël MARY • Jacqueline LACHIN • Geneviève MAROUX • Yvonne RAOUL veuve CHÉTARD • Bakary DIABATE • Colette QUÉRÉ veuve DAVOINE • Denise FABRE veuve WIART • Ghislaine CARLIER épouse BINTA • Simone POTDEVIN veuve VALERI • Fernand GUÉRIN • Marino DOMINGUEZ • Jean QUARRÉ • Germain GAUTIER • Charles NÜSSLE • Louis ROUGÉ • Esther STRASSBERG • Robert CHERVY • Bernard COLÉMAR • Antoine TIGERO • Patrick LECLERC • Liliane NADOT veuve BOUILLOT • Liliane BUCHERON • Lala TRAORE épouse TRAORE • Armand DELAUNAY • Antonio DIAS • Patrick GIRAULT • Saadi BENSIKHALED • Catherine CHRISTOUX épouse LEGUY • Danielle RAYNAUD • Simon MALKA.

5, avenue du Général-de-Gaulle 01 77 01 11 71. Fermé lundi et dimanche soir

ASSIST-DOM IDF

Service à l a personne, aide à la mobilité 06 29 16 87 90. alain.evrard@assitdom.fr

ABOUBAKARI CAMARA

Nettoyage et débarras 06 52 29 92 78 aboubakari.camara@hotmail.fr

EMIR PEINTURE

Rénovation intérieure 06 09 87 86 99 emirpeinture@gmail.com

ERICK RANDAL

DJ généraliste, animation d’évènements 06 69 51 01 77 erc@noos.fr

CRÉATION PHOTO-VIDÉO

Reportages photo et vidéo 06 13 32 26 41 creationphotovideo@hotmail.fr

M.VITORINO

Tous travaux de rénovation 06 50 34 31 90 vagnervitorino@hotmail.fr

LA CHAMBRE AUX ORCHIDÉES

Éditeur des livres de Gabriel Leconte, disponibles librairie Honoré et amazon.fr 06 60 34 76 35 lachambreauxorchidees@yahoo.fr

KAOUANE TARIK

Assurance du particulier 06 10 87 86 57

LES MASSAGES DE RIVKA

Massage prénatal, postnatal et du bébé. À domicile 06 99 50 50 98 lesmassagesderivka@gmail.com

DOMINIQUE MALBETE

Conseiller LR Health & beauty systems Parfums, cosmétiques, soins et hygiène. 09 75 92 70 43 www.aloe-soinpoursoi.com

MS ELEC

Installation, rénovation, dépannage et mise aux normes électriques. Motorisation, contrôle d’accès… 06 61 73 30 95 msebelec@free.fr

CHANGEMENT D’ADRESSE Cabinet Bouquet-Virieux

Osthéopathie sur RV 17, rue Jean-Jaurès. 01 48 80 22 61

N° 450 - mai 2013 -

Champigny notre ville - P.39


Le magazine de la ville de Champigny-sur-Marne

BM Champigny Mai.indd 5

notre ville

18/04/13 15:07


annonces

Petites EMPLOI • Dame cherche heures de ménage, repassage 2h par jour et garde de personnes âgées. Tél. 06 95 57 51 35 • Cherche quelques heures de ménage dans un cabinet de médecin, etc., le soir après consultation. Tél. 06 83 79 91 50

• Peintre avec 15 ans d’expérience fait peinture intérieure/ extérieure, enduit, papier peint, etc… Tél. 06 64 27 78 40 • Auxiliaire de vie cherche à s’occuper de personnes âgées pour toilette, repas, nuit, courses et accompagnement de fin de vie. Paiement Cesu. Tél. 06 43 95 11 50 (Isabelle)

• Jeune femme cherche heures de ménage ou repassage mardi • Dame cherche heures et mercredi. Tél. 06 05 31 09 19 de ménage et repassage. Tél. 06 01 12 52 04 • Dame vient chercher votre linge à votre domicile, vous le • Dame cherche heures de repasse et vous le rapporte à ménage et repassage l’aprèsvotre domicile. Cesu accepté. midi, garde d’enfant, garde de personnes âgées soir et weekTél. 06 80 26 00 42 end. Tél. 06 68 21 69 96 • Entretien d’immeuble, dépannage, installation sanitaire, • JF recherche enfants à chauffage par plombier retraité. garder et sorties d’école + heures de ménage, repassage Tél. 06 17 11 88 57 ou aide à personne âgée. 7/7. • Dame sérieuse (maman de Tél. 06 24 05 41 27 2 enfants) recherche heures • Dame cherche heures de de ménage et repassage ménage, repassage, garde d’enou garde d’enfant toute la fant ou de personne âgée y comjournée. Tél. 01 77 20 60 41 / pris le soir. Tél. 01 45 16 95 28 / 06 66 10 03 86 06 18 77 46 39 • Jeune femme diplômée • Jeune femme courtoise et cherche garde d’enfants en sérieuse vous propose ses soirée. Libre 7/7 sur Champiservices pour le week-end et gny et environs. Possibilité Cesu. en soirée la semaine : je vous Tél. 07 62 07 93 20 accompagne faire vos courses, • Monsieur sérieux cherche jar- vous dépose chez des amis et dinage, bricolage, divers travaux. reviens vous chercher, vous aide pour des démarches Tél. 06 28 64 45 99 administratives, tape des cour• Jeune femme cherche des riers à l’ordinateur, garde vos heures de ménage, accompa- animaux, etc. Véhiculée, je me gnement de personnes âgées, déplace où vous le souhaitez. lavage des escaliers, sortie de Tél. 06 67 88 66 82 poubelles à Champigny ou alen• Entretien, maintenance, bricotours. Tél. 06 05 97 92 09 lage divers, rafraîchissements de • Dame cherche heures de votre habitation, montage, peinménage et repassage du lundi ture, travaux extérieur, karcher, au samedi. Tél. 06 86 67 36 27 petite maçonnerie, entretien du • JF sérieuse et motivée se pro- jardin, débrousaillage, coupe et pose pour garde d’enfants + aide taille diverses. Possède fouraux devoirs. Disponible à partir gon. Cesu. Tél. 06 66 69 15 17 / du 16 mai et toutes les vacances 01 48 81 05 03 d’été. Tél. 06 62 22 83 30 • Dame avec expérience cherche • Jeune femme de 25 ans, enfant ou personne âgée à aide à domicile diplômée, garder. Tél. 06 51 48 92 07 / cherche garde de personne 09 50 42 42 85 âgée, garde de nuit à domicile, sur Champigny et environs. GARDE D’ENFANT Tél. 09 81 91 42 21 • Assistante mater agréée • Dame cherche quelques habitant en pavillon avec jardin heures de ménage et/ou repas- secteur Cœuilly accueillera avec sage. Peut aussi venir chercher plaisir votre enfant à partir de des enfants à la sortie des cours. septembre. Tél. 01 48 80 05 22 / Tél. 01 48 80 95 91 06 70 72 96 12

• Assistante mater expérimentée, non-fumeuse et sans animaux avec grand espace de jeux cherche bébé ou enfants à garder. Activités diverses en respectant le rythme des enfants et souhaits des parents. Pavillon avec jardin, quartier Cœuilly. Je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. Tél. 09 52 52 85 67 / 06 19 78 11 63

• Jeune homme master trilingue anglais-espagnol donne cours d’anglais tous niveaux. Se déplace à domicile semaine et week-end. Tél. 06 65 55 49 69

• Chambre jeune fille avec commode 3 tiroirs 1 personne, chevet, miroir, encadrement de lit et sommier à lattes rose (80 €). Siège allant sur baignoire paramédical en tube blanc, s’adapte sur toutes les baignoires (acheté 100 €, vendu 35 €). Masse-pied en bois Subter Rolling Mass médical (20 €). Tél. 01 48 80 25 66

• Prof de maths donne cours de soutien scolaire à domicile, individuel ou en groupe. Niveaux : Collège (3e), lycée, préparation aux baccalauréats séries générale, technologique et professionnelle, BTS, prépa ECE1 et • Machine à pain neuve (50 €). • Assistante mater, maman ECE2. Tél. 01 71 56 61 24 Thalasso pieds (10 €). Chausde deux enfants scolarisés, sérieuse, non-fumeuse, • Enseignante donne cours sures diverses neuves (5 € scolaire du pièce). Long manteau vinyl noir cherche des bout’choux à de soutien e garder. Tél. 06 27 81 30 15 / CP à la 3 . Cesu accepté. taille 38/40, cassettes musique Tél. 06 89 30 02 57 (5 € pièce), cassettes vidéo 09 54 07 71 14 (5 €), albums inédits de Johnny • Assistante mater agréée PMI, • Professeure expérimentée Hallyday avec CD intérieur, manpropose cours d’anglais tous habitant Cœuilly, pavillon, sans teaux de fourrure 40-42, robes animaux, non-fumeuse, cherche niveaux, enfants, adultes. de soirées taille 36-38-40, livres Tél. 01 48 80 50 98 enfant ou bébé à garder pour divers, bottes de neige canaseptembre. Tél. 01 55 98 97 26 / diennes (39), sacs, poupées 06 52 55 09 81 RECHERCHE de collection faites à la main • Assistante mater agréée, • L’association Amis sans avec de la dentelle de Calais douce et attentionnée, frontières recherche laine fine (à débattre). Tél. 06 43 00 07 94 cherche 2 bouts’choux à (fins de pelotes acceptées) pour accueillir à partir de sep- confectionner layette 1er âge. • Bureau multi-média d’angle, couleur miel clair, mélaminé tembre. Tél. 06 72 39 93 78 / Tél. 01 47 06 36 86 (15 €), mezzanine enfant pin 01 45 16 37 81 • Personne âgée cherche massif (75 €), table de salon • Assistante mater agréée personne possédant voiture métal bronze, plateau supérieur cherche enfant à garder. Pavillon pour courses et ménage. en verre fumé 55 x 110 cm avec jardin, centre-ville Champi- Tél. 01 47 06 31 57 (20 €). Tél. 06 84 08 28 10 / gny. Tél. 09 51 34 86 01 01 42 83 98 57 • Assistante mater agréée, AUTO-MOTO non-fumeuse et sans animaux • Bedford Van fourgon • Bahut + table + 4 chaises de cherche un petit bout de choux à (1 500 €). Tél. 06 66 69 15 17 / salle à manger + table basse + meuble de rangement bibliogarder. Nos journées seront ryth- 01 48 81 05 03 thèque + réfrigérateur et son mées par des activités d’éveil, meuble pour l’encastrer avec des jeux extérieurs quand rangements (toujours dans le temps nous le permet. Je BRIC-BROC demeure à Champigny dans un • PC Packard Bell Intel core l’emballage). Prix à débattre. pavillon avec une salle dédiée 2 dual core/carte tuner TV/ Tél. 06 88 52 02 76 aux enfants. Tout est mis en TNT Vista Premium familial + • Chambre à coucher merisier, œuvre pour le bien-être de votre grand écran 23 pouces + webenfant. Portable : 06 87 57 62 96 cam + souris et clavier sans fil lit 140 x 190, commande 106 x 50 x 80, 3 tiroirs, chevet 3 tiroirs, (350 €). Buffet blanc 2 portes bibus 3 étagères (sacrifié 500 € + 2 tiroirs (210 €). Armoire l’ensemble). Meuble télé chêne COURS blanche 2 portes (230 €). Vête• Enseignant donne cours ments et chaussures à petits clair H 80 l 86 Prof 45 (100 €). Effet Bass Korgax3B (50 €). de maths à domicile niveau prix. Tél. 06 19 53 25 92 Platine vinyl Sony PS43 (90 €). collège. Tél. 01 45 16 95 68 / • Store Banne électrique, sans Multi effets guitare Yamaha 06 01 80 69 57 coffre, longueur 5,95 m, avan- FX500 (150 €). Meuble living • Prof de guitare donne cours cée de 3,50 m. Prix correct. H 190 x L 250 acajou (150 €). tout styles, tous niveaux. Cesu Tél. 01 48 80 97 80 Tél. 06 88 90 61 48 acceptés. Tél. 06 17 13 09 24 • Cause maladie, vends vélo • Vélo électrique marque • Prof de français confirmé d’appartement neuf (50 €), avec un fort taux de réussite table basse en bois (20 €). Vuxine 36 volts (350 €), trottinette électrique 24 volts beau aux examens propose : cours, Tél. 06 80 10 41 75 modèle (100 €). Cyclomoteur stage intensif de révisions, de remise à niveau, stages inten- • 2 fauteuils de salon, Eddy Motobécane (350 €). sifs pendant les vacances sco- larges accoudoirs Alcan- Autre matériels à voir sur laires, les samedi et dimanche. tara couleur verte (150 €). place. Tél. 06 66 69 15 17 / Tél. 01 43 97 26 36 Tél. 01 47 06 31 40 01 48 81 05 03 N° 450 - mai 2013 - Champigny notre ville -

P.41


BM Champigny Mai.indd 6

18/04/13 15:07


LA QUALITÉ EST NOTRE FORCE DEPUIS 27 ANS FENÊTRES VOLETS BATTANTS VOLETS ROULANTS PORTES D’ENTRÉE PORTES DE GARAGE

U et PVC DESIGN CONTEMPORAIN AL RS EU UL CO LARGE GAMME DE FABRICATION SUR MESURE E SÉCURITÉ À TOUTE ÉPREUVONIQUE PH ISOLATION THERMIQUE ET LES AB CL CY RE PRODUITS NOS MENUISERIES RÉPON

DENT AUX CRITÈRES D’EXIG

ENCE DES BÂTIMENTS DE

FRANCE

FABRICANT FRANÇAIS - PRIX DIRECT D’USINE* POSE ASSURÉE PAR NOS SPÉCIALISTES AGRÉÉS SALLE D’EXPOSITION POSSIBILITÉS DE FINANCEMENT - PRODUITS ÉLIGIBLES AU CRÉDIT D’IMPÔT ET AU PRÊT À TAUX 0%** 'ENVIRONNEMEN

T

BIEBER PVC PARIS

BM Champigny Mai.indd 7

Fax 01 64 21 80 41

www.bieber-pvc.com

UN

E EN

EU

SE

Tél. : 01 64 21 80 40 bieberpvc.claire@gmail.com

DE L

ZAC des Tuileries - 26, rue de l’Ormeteau - 77500 CHELLES TREPRISE RESPECTU

LaMineBleue 03 88 01 21 13

* usine à Diemeringen (67430) ** selon loi de finances en vigueur

18/04/13 15:07


BM Champigny Mai.indd 8

18/04/13 15:07

CNV mai 13  

magazine champigny mai 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you