Page 1

ISSN 01529838 - PRIX 1,52 E - N째 409- SEPTEMBRE 2009

Un patrimoine vivant

19-20 septembre


4  en bref

septembre 2009

Tout savoir sur tout

8  travaux

Requalification du boulevard de Stalingrad

11  échos

C’est arrivé à Champigny

12  actualité

Actualité

La rentrée scolaire 2009

15  actualité

La rentrée du bon pied

SOS Rentrée

17  actualité

Le revenu de solidarité active

18  reportage

Inauguration à la cité du Plant

22  dossier

Le patrimoine campinois

27  quartiers

Les protections phoniques de l’A4

28  portrait

Retours de Ouistreham

30  sports

Section escrime du RSCC

P12 reportage

Champigny-Jalapa : un jumelage solidaire

32  découverte

ANDREU FERNANDEZ

20  reportage

VIRGINIE HELLOT

Jumelage Champigny-Jalapa

P18

Concours d’histoires à Maurice-Denis

35  découverte

36  tribunes libres

Les groupes du conseil municipal s’expriment

38  à votre service

Contacts utiles, état civil

41  petites annonces

Cherchez, trouvez

42  sucré-salé

Les menus des restaurants scolaires

pages centrales 

Sortir à Champigny

Champigny notre ville. Mairie de Champigny 14, rue Louis-Talamoni 94500 Champigny-surMarne. 01 45 16 40 00. Fax 01 47 06 02 80. Une production et un concept du service Communication de la ville de Champigny-surMarne. Direction: Annie Lyonnaz. Direction de la publication: Dominique Adenot.Chargé des publications: Nicolas Roger. Rédaction en chef: Béatrice Lovisa. Rédaction: Sandrine Becker, Laurence Doyen, Jean-Baptiste Ferrière. Ont participé à ce numéro: Sophie Durat, Virginie Morin-Riccio, Karine Rouzaud. Secrétariat de rédaction: Véronique Marenghi. Photos: Virginie Hellot, Jean-Pierre Persico, Jogood, Didier Rullier. Couverture: DR. Petites Annonces: Laurence Doyen. Maquette: Anne de Courseulles, Hélène Leclerc, Gérard Macchi, Nadia Vimard. Publicité: Médias & Publicité (Jérôme Piron) 01 49 46 29 46. Photogravure et impression: Maulde et Renou. Distribution: Espace Diffusion. Nombre d’exemplaires: 35 000. Imprimé sur papier recyclé.

Le magazine municipal en ligne, et d’autres informations sur:  ww.champigny94.fr w

Dossier

19-20 septembre : le patrimoine campinois à l’honneur JEAN-PIERRE PERSICO

Photos d’été

P22 Vous ne recevez pas (régulièrement ou jamais) Champigny notre ville ? Signalez-le-nous ! Vous pouvez nous joindre au 01 45 16 41 89 ou par mail à m.gibout@champigny94.fr, ou nous écrire à l’hôtel de ville, service Communication - 14, rue Louis-Talamoni. Merci de votre coopération.


éditorial quartiers

JOGOOD

Des protections phoniques au Tremblay Les transports : chaque jour une priorité ! n Chaque jour vous êtes plus de 25 000 à quitter votre ville pour aller travailler. Bouchons sur l’A4, l’A86, galère dans les RER, bus insuffisants avec des tarifs alourdis pour une bonne partie de Champigny (toujours en zone 4). JEAN-PIERRE PERSICO

Il faut améliorer le quotidien, mais aussi obtenir sans tarder des transports en commun modernes à la hauteur des besoins de la métropole parisienne.

P27

Tout le monde parle désormais de la grande boucle de métro autour de Paris : la mobilisation des Campinois et des Val-de-Marnais pour Orbival est passée par là. Mais les annonces pour ce projet très attendu ne sauraient suffire. Comment trouver les 35 milliards d’euros nécessaires ? Le gouvernement est amené à dévoiler peu à peu ses intentions. Les rapports provisoires du début août évoquent des augmentations massives des coûts pour les usagers, le doublement des amendes… Des voix à droite proposent en outre d’introduire des péages urbains, de l’endettement accru avec un partenariat « public/privé ». Le patronat refuse d’avance toute participation. Quant aux délais, on peut s’inquiéter : on commencerait une fois encore les liaisons à l’ouest, vers la Défense, en 2025 (?). Et l’Est parisien, c’est pour quand ? Franchement, il ne faut pas nous lanterner.

Portrait

En famille à Ouistreham

Si l’on veut sincèrement que le Grand Paris soit utile aux habitants, que des secteurs mal desservis ne restent pas à la traîne, que l’on réduise enfin les bouchons et les gaz à effet de serre, il faut passer aux actes avec des investissements massifs. C’est possible : Madrid a fait son métro circulaire en trois ans. Qu’on ne nous dise pas qu’on manque d’argent ! Les plus grandes banques françaises ne viennent-elles pas d’annoncer qu’elles provisionnaient plusieurs milliards pour récompenser les traders – les joueurs spéculateurs ? Les financements sont à chercher de ce côté-là, plutôt que de s’acharner à vouloir taxer davantage les usagers, surtout si on veut les encourager à utiliser les transports en commun, moins polluants.

JEAN-PIERRE PERSICO

Il y a débat sur les tracés : la boucle doit-elle desservir Fontenay ou Marne-laVallée ? Ne tombons pas dans le piège d’opposer (pour des raisons financières) les territoires et les besoins. Dans tous les cas, Champigny doit être bien desservie. Merci de votre soutien sur ce dossier depuis le mois de juin. Continuons notre mobilisation. Bonne rentrée à tous.

P28

Dominique ADENOT

Maire de Champigny-sur-Marne septembre 2009

3


en bref Loisirs

ACAP

Beaux-arts Envie de dessiner, modeler, peindre ou tailler pierre et bois ? L’Association campinoise d’arts plastiques (ACAP), située au 1 bis, rue du Cimetière, vous accueille dans une ambiance conviviale. Renseignements au 06 70 61 60 11.

• Du 1er septembre au 4 novembre, la Direction départementale de la jeunesse et des sports propose le chèque « Tous en club ». Ce chèque de 35 e (sous certaines conditions et dans la limite des disponibilités) aide les jeunes Val-de-Marnais de 6 à 18 ans à pratiquer le sport de leur choix en club. La demande est à faire le mercredi au service municipal des Sports entre 10h et 12h, ou le samedi à l’Espace jeunes entre 14h et 18h. Pour tout renseignement : 01 48 98 12 67. • La caisse d’allocations familiales du Val-de-Marne renouvelle son aide financière aux familles dont le quotient familial est inférieur ou égal à 550 e, pour l’accès aux loisirs des enfants de 3 à 17 ans. Les Forfaits loisirs jeunes sont valables jusqu’au 30 juin 2010, pour couvrir tout ou partie des frais d’inscription d’un enfant à une activité sportive ou culturelle annuelle et en accueil de loisirs durant les vacances scolaires. Plus d’information : 0 820 25 94 10 ou www.caf.fr. r r.

AMLC

Bien-être

Cocktail de rentrée

Cours de yoga

En cette rentrée, l’Association multi-loisirs campinoise propose une nouveauté sportive : des séances de marche nordique avec une accompagnatrice diplômée (renseignements à l’AMLC). Le samedi 17 octobre, au caveau de la République, embarquez pour Le Zapping vivant de l’humour : plus de deux heures de détente en compagnie d’humoristes mélangeant satire politique et sociale. Tarif : 57 e. Le jeudi 19 novembre, prévoyez la Fête du beaujolais nouveau, salle Jean-Morlet, rue Albert-Thomas, de 18h à 22h (15 e par personne). Attention les horaires de l’AMLC ont changé : du mardi au samedi de 9h à 12h, avec ouvertures les mardis et vendredis après-midi de 14h à 18h. AMLC – 85, rue Jean-Jaurès. Tél. 01 47 06 34 39.

L’association Yog’Avenir reprend ses cours à partir du mercredi 16 septembre. Enseignement adapté à chacun, actifs ou retraités, jeunes et moins jeunes, femmes enceintes… Les cours ont lieu salle PascalTabanelli, rue de Musselburgh. Premier cours d’essai gratuit. Renseignements auprès de Patricia Dautin au 06 07 54 09 36 (en journée) ou au 06 73 73 05 45 (en soirée, jusqu’à 21h), ou sur http://www.yogavenir.fr.tc ; mail : dautin.patricia@neuf.fr.

Cirque

Journée portes ouvertes

VIRGINIE HELLOT

Les Choux du Cirque (de l’association Semer à Cœuilly) organisent une journée portes ouvertes le 26 septembre, à 14h, au gymnase Léo-Lagrange. L’occasion de faire découvrir aux enfants de 5 à 18 ans les ateliers d’équilibre sur fil, acrobatie, minitrampoline, jonglerie, monocycle… L’occasion aussi de s’inscrire : les cours reprennent le 3 octobre. Les Choux du Cirque seront également au Forum des associations sportives du 5 septembre, salle Pascal-Tabanelli. Contacts : 06 79 46 69 13 ou 06 15 18 28 40 ou 06 88 47 76 39.

4

septembre 2009

D.R.

VIRGINIE HELLOT

Sport et culture pour tous

Recherche

Prêts pour expo

Le réseau local de lutte contre les violences familiales et conjugales et la médiathèque J.-J.-Rousseau recherchent, pour une exposition prévue en novembre, des manuels scolaires présentant une image sexiste des rapports entre les hommes et les femmes (illustration ou texte). Sont également recherchés des « objets sexistes » : publicités, ouvrages, bibelots, ustensiles etc. Les personnes intéressées peuvent faire leur prêt jusqu’au 20 septembre. Livres et objets seront, bien entendu, restitués après l’exposition. Contacter le service municipal SécuritéPrévention au 01 45 16 41 26/27.


en bref

Social

Chaud devant !

Familles d’accueil

Apprendre à cuisiner comme un grand chef, c’est possible à Champigny. Le GRETA des professionnels des services, en partenariat avec le CNIEL (Centre national interprofessionnel de l’économie laitière), propose dix cercles culinaires ouverts à tous. Les séances se déroulent de septembre 2009 à mai 2010 le samedi matin pour un coût de 45 à 61 € selon les recettes préparées (ingrédients et ustensiles fournis). Centre de formation du GRETA des professionnels des services – 2, avenue Boileau. Renseignements par téléphone au 01 43 04 93 93 ou par mail : gps@ac-creteil.fr.

D.R.

Formation

Dans le cadre d’un placement familial social, le 3e secteur de psychiatrie du Val-de-Marne recherche des familles pour accueillir certains de ses patients pour des séjours rémunérés de longue durée. Renseignements : Virginie Le Bihan au 01 45 93 71 33 ou Isabelle Lebrun au 01 45 93 71 70 ; ou par courrier : Hôpital des Murets – 3e secteur – Service des familles d’accueil – 95510 La Queue-en-Brie.

Intergénérations

Jour de fête

JEAN-PIERRE PERSICO

Mercredi 23 septembre, la résidence JosephGuittard (EHPAD) organise sa kermesse annuelle. Chamboul’tout, pêche à la ligne et tours de magie vous attendent de 14h à 17h pour un moment convivial à partager tous ensemble. Résidence Joseph-Guittard – 21, rue des HautsMoguichets. Tél. 01 55 98 05 98.

Grippe A

Bourse aux vélos La bourse aux vélos d’automne organisée par l’association Villavélo aura lieu le dimanche 20 septembre, de 10h et à 17h, à côté de la base nautique de la plage, à l’angle du quai Gallieni et de la rue de la Plage. Dépôt (vélos en bon état, rollers et trottinettes) de 10h à 12h ; achat à partir de 11h.

Cours

Esperanto L’esperanto, langue internationale créée à la fin du XIXe siècle pour permettre la communication entre les peuples, s’apprend à Champigny. L’association Esperanto 94 reprend ses cours de 1er degré qui commencent le mardi 29 septembre, de 18h30 à 20h30 au 6, rue Eugène-Brun. Renseignements et incriptions auprès de Christian Vacheron au 01 48 81 50 27.

Mieux vaut prévenir Tout comme la grippe saisonnière, la grippe A, dite « porcine », va connaître une recrudescence avec l’arrivée de l’automne. Si l’on sait désormais qu’elle n’est pas plus virulente qu’une grippe « classique » et se traite de la même façon, et qu’en outre aucun cas n’est à déclarer à Champigny à l’heure où nous imprimons, il convient tout de même de s’en préserver et de limiter sa transmission. Pour cela, quelques gestes simples : • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour avec du savon ou une solution hydro-alcoolique. • Utilisez un mouchoir en papier pour éternuer ou tousser, puis jetez-le à la poubelle et lavez-vous les mains. Ces précautions d’hygiène, déjà en vigueur, sont encore renforcées par la Ville dans ses structures d’accueil collectif (écoles, centres de loisirs, crèches, maisons de retraite, foyers logements…). • En cas de symptômes grippaux, consultez rapidement votre médecin traitant.

D.R.

Loisirs

Enfin, pour toute information, faites le 0 825 302 302 ou consultez les sites : www.pandemie-grippale.gouv.fr ou www.inpes.fr/.

septembre 2009

5


en bref Service public communal

Temps fort campinois

Loisirs

Fil à fil

VIRGINIE HELLOT

La Ville organise à partir de ce mois-ci le « Temps fort du service public communal ». Objectif : bâtir une réflexion commune (entre les élus, les 1 600 agents communaux et les habitants) sur le service public à Champigny afin de valoriser et d’améliorer le service rendu aux habitants. Ce travail aboutira à une charte diffusée en janvier 2010. Une démarche d’autant plus nécessaire dans un contexte de remise en cause du service public sur le plan national.

L’association Plur’Arts vous propose deux activités créatives : le club dentelle le mercredi de 18h à 20h au 180, rue Diderot avec Muriel (tél. 06 18 64 75 53) et le club patchwork le jeudi de 9h à 12h salle du square Desvillettes avec Brigitte (tél. 06 85 48 21 74). Reprise des ateliers début septembre.

Entraide

D.R.

Association de bienfaiteurs Danse

Pas de deux L’association Skydance Show reprend ses cours à partir du 14 septembre à la Maison pour tous Youri-Gagarine au 6, avenue du 11-Novembre-1918. Venez apprendre les danses de salon, salsa et rock’n’roll les mardis (niveau intermédiaire et avancé) et jeudis (niveau débutant) de 19h20 à 21h50. Tarifs préférentiels pour les Campinois. Pour en savoir plus, contacter Emilio au 01 60 43 17 80 ou 06 14 16 67 12 ou emilio@skydance-show.com.

Loisirs

La voie du gospel

D.R.

L’atelier de chant de l’association World of Gospel fait sa rentrée mardi 8 septembre. Il s’adresse aux amateurs de tous niveaux et de tous âges, désirant apprendre à chanter du gospel, en initiation ou en perfectionnement. Au programme : histoire du gospel, technique vocale, vocalises, articulation, résonance, maîtrise de l’espace scénique. Renseignements et préinscriptions au 01 49 83 68 57.

6

septembre 2009

VIRGINIE HELLOT

Donnez vos vieux ordinateurs ! L’association Les Petits Frères des pauvres et la récente société campinoise Depanordi-94 s’associent pour la bonne cause. Objectif : mettre du matériel informatique à disposition des plus démunis. Marche à suivre : les Campinois déposent leur vieux matériel à la société informatique, qui les remettra en état avant de les confier à l’association d’entraide campinoise. Depanordi-94 (dépannage et cours d’informatique à domicile) : 56, avenue RogerSalengro. Tél. 0 811 65 65 12 ou 01 48 83 84 54. Les Petits frères des pauvres (accompagnement de personnes de + 60 ans isolées et en difficulté sociale) : 75, rue Louis-Talamoni. Tél. 01 48 86 25 54. Inauguration officielle de leur local le samedi 3 octobre, avec portes ouvertes de 10h à 14h et buffet le midi.

Activités

Cours municipaux Les cours municipaux pour adultes reprennent le 5 octobre. Pour les remises à niveau en français et en mathématiques, la cotisation est de 14 e par an. Pour les cours d’anglais et d’espagnol, le tarif varie selon le quotient familial, à calculer au préalable à l’hôtel de ville ou dans une mairie annexe. Deux heures de cours par matière et par semaine, à l’école élémentaire Eugénie-Cotton où se tiendra une réunion d’information le lundi 7 septembre à 19h. Inscriptions : du 1er au 30 septembre, à la direction de l’Enseignement – 6, place Lénine. Tél. 01 48 82 50 58.


en bref Service public communal

Temps fort campinois

Loisirs

Fil à fil

VIRGINIE HELLOT

La Ville organise à partir de ce mois-ci le « Temps fort du service public communal ». Objectif : bâtir une réflexion commune (entre les élus, les 1 600 agents communaux et les habitants) sur le service public à Champigny afin de valoriser et d’améliorer le service rendu aux habitants. Ce travail aboutira à une charte diffusée en janvier 2010. Une démarche d’autant plus nécessaire dans un contexte de remise en cause du service public sur le plan national.

L’association Plur’Arts vous propose deux activités créatives : le club dentelle le mercredi de 18h à 20h au 180, rue Diderot avec Muriel (tél. 06 18 64 75 53) et le club patchwork le jeudi de 9h à 12h salle du square Desvillettes avec Brigitte (tél. 06 85 48 21 74). Reprise des ateliers début septembre.

Entraide

D.R.

Association de bienfaiteurs Danse

Pas de deux L’association Skydance Show reprend ses cours à partir du 14 septembre à la Maison pour tous Youri-Gagarine au 6, avenue du 11-Novembre-1918. Venez apprendre les danses de salon, salsa et rock’n’roll les mardis (niveau intermédiaire et avancé) et jeudis (niveau débutant) de 19h20 à 21h50. Tarifs préférentiels pour les Campinois. Pour en savoir plus, contacter Emilio au 01 60 43 17 80 ou 06 14 16 67 12 ou emilio@skydance-show.com.

Chant

La voie du gospel

D.R.

L’atelier de chant de l’association World of Gospel fait sa rentrée mardi 8 septembre. Il s’adresse aux amateurs de tous niveaux et de tous âges, désirant apprendre à chanter du gospel, en initiation ou en perfectionnement. Au programme : histoire du gospel, technique vocale, vocalises, articulation, résonance, maîtrise de l’espace scénique. Renseignements et préinscriptions au 01 49 83 68 57.

6

septembre 2009

VIRGINIE HELLOT

Donnez vos vieux ordinateurs ! L’association Les Petits Frères des pauvres et la récente société campinoise Depanordi-94 s’associent pour la bonne cause. Objectif : mettre du matériel informatique à disposition des plus démunis. Marche à suivre : les Campinois déposent leur vieux matériel à la société informatique, qui les remettra en état avant de les confier à l’association d’entraide campinoise. Depanordi-94 (dépannage et cours d’informatique à domicile) : 56, avenue RogerSalengro. Tél. 0 811 65 65 12 ou 01 48 83 84 54. Les Petits frères des pauvres (accompagnement de personnes de + 60 ans isolées et en difficulté sociale) : 75, rue Louis-Talamoni. Tél. 01 48 86 25 54. Inauguration officielle de leur local le samedi 3 octobre, avec portes ouvertes de 10h à 14h et buffet le midi.

Activités

Cours municipaux Les cours municipaux pour adultes reprennent le 5 octobre. Pour les remises à niveau en français et en mathématiques, la cotisation est de 14 e par an. Pour les cours d’anglais et d’espagnol, le tarif varie selon le quotient familial, à calculer au préalable à l’hôtel de ville ou dans une mairie annexe. Deux heures de cours par matière et par semaine, à l’école élémentaire Eugénie-Cotton où se tiendra une réunion d’information le lundi 7 septembre à 19h. Inscriptions : du 1er au 30 septembre, à la direction de l’Enseignement – 6, place Lénine. Tél. 01 48 82 50 58.


en bref

Avertissement

Faux numéros Vous avez peut-être, ces dernières semaines, reçu dans votre boîte aux lettres une petite carte rouge et noir titrée « Informations » et listant des numéros de téléphone de services, comme la mairie, le commissariat, EDF… La Ville tient à vous informer que ce document n’émane pas de ses services et que, en outre, la plupart des numéros sont faux. Une seule destination pour ce douteux pense-bête : la corbeille à papier !

Découverte

Théâtre au Mali Pour son deuxième projet d’échange culturel, l’association ASINA-France veut créer au Mali un spectacle de théâtre intitulé L’Expression de nos différences, nourri des vies d’ici et de là-bas, et de l’échange entre jeunes Français et Maliens. Le séjour est prévu du 17 octobre au 7 novembre, à Ségou, deuxième ville du Mali, à 240 km de Bamako. Pour l’équipe française, composée de sept jeunes (deux garçons et cinq filles) et un encadrant, l’association ASINA-France cherche des jeunes Campinois motivés pour la réalisation de ce projet. Contact au 06 10 34 51 09 ou sur asinafrance@sfr.fr.

Ce mois-ci, à Champigny… Les rendez-vous du maire et de la municipalité Jeudi 3 septembre Distribution de fournitures scolaires à tous les élèves des classes élémentaires le jour de la rentrée Samedi 5 septembre de 10h à 18h Forum des associations sportives Salle Pascal-Tabanelli

Jeudi 17 septembre de 17h à 21h Inauguration de la Maison de l’histoire et du patrimoine à l’invitation du Conseil général 15, rue de la Prévoyance

Samedi 19 septembre à partir de 14h30 Festival Cour et Jardin Quartier du Maroc

JEAN-PIERRE PERSICO

Samedi 19 septembre et dimanche 20 septembre Journées du patrimoine : balades urbaines Albert Darmont et le Théâtre antique de la nature Salle Jean-Morlet et Maison de l’histoire et du patrimoine

Recrutement

Pompiers/gendarmes • La brigade des sapeurs-pompiers de Paris recrute dès septembre 2009. Conditions : être militaire, sapeur-pompier professionnel ou volontaire, ou membre d’une association (Croix-Rouge, Protection civile…), être âgé de 19 à 30 ans… (temps partiel, rémunération exonérée d’impôts). Renseignements au 01 47 54 66 88 ou sur Internet : www.pompiersparis.fr. • La gendarmerie recrute à différents postes. Conditions : être âgé de 18 à 36 ans, mesurer au moins 1,60 m pour les filles et 1,70 m pour les garçons, avoir un casier judiciaire vierge, et une bonne condition physique. Renseignements : centre d’information et de recrutement de la gendarmerie, tél. 01 53 17 32 10, fax. 01 53 17 32 29 ou e-mail : cirgendparis@ orange.fr. 121, boulevard Diderot – 75012 Paris.

Jeudi 24 septembre Lancement des Rencontres du service public avec le personnel communal Samedi 26 septembre à 19h Ouverture de la saison culturelle 2009-2010 CMA Gérard-Philipe

septembre 2009

7


travaux

PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : VIRGINIE HELLOT - JEAN-PIERRE PERSICO

     EN COURS     

Equipement public

Gare des Boullereaux t A la mi-septembre, les voyageurs découvriront la gare Eole

entièrement modernisée. Hall élargi, façade vitrée, nouvelle billetterie, parvis et accessibilité aux quais pour les personnes à mobilité réduite faciliteront la vie des usagers, en attendant l’aménagement des espaces extérieurs par la Ville à partir de décembre. Durant les travaux, la gare fonctionne normalement. Coût de la modernisation : 3,1 millions d’euros dont 2 millions par la Région, 937 500 par la SNCF/RFF, et 122 000 par l’Anru.

Assainissement

Station anticrue t Le Conseil général du Val-de-Marne entame la reconstruction et la modernisation de sa station anticrue située rue de la Plage. Jusqu’au 25 juin 2010, le chantier entraîne une déviation de circulation. Depuis le quai Victor-Hugo, le trafic se fait par les rues Roland-Foucard, Carnot, Matteoti. Les poids lourds du chantier empruntent la raquette de retournement située derrière l’entreprise Air Liquide pour repartir vers la rue de la Plage. Les camions des commerçants du marché passent par les rues Roland-Foucard, Carnot et Albert-Thomas. Rue de la Plage, dans la section comprise entre la résidence Gallieni et le quai, la circulation sera réduite à une voie en direction de la Marne.

Réseaux

Avenue de la République t De juin à août, le Conseil général du Val-de-Marne réhabilitait ses réseaux d’eaux usées situés avenue de la République. Cette opération d’un montant de 674 000 e est financée à 81 % par le Département et à 19 % par l’Agence de l’eau SeineNormandie. Le Département remplacera ensuite les candélabres du rond-point du Colonel-Grancey à l’avenue du Généralde-Gaulle, entraînant des déviations de circulation jusque fin novembre. Montant du chantier : 535 000 e.

Assainissement

Rue Maurice-Pirolley t La création du réseau

d’eaux usées par la Ville se poursuit rue MauricePirolley. Muni de pompe de relevage, ce nouveau réseau se raccordera au réseau départemental de l’avenue Roger-Salengro. Parallèlement, le réseau d’eaux pluviales est réhabilité par chemisage et reprise de branchements. Ces deux opérations contribuent à la mise en place d’un réseau séparatif conformément au zonage assainissement du territoire de Champigny. Montant total de l’opération: 883 350 e TTC.

8

septembre 2009

Voirie

Boulevard de Stalingrad t Cet été, le Conseil

général du Val-de-Marne a réhabilité et dévié son réseau d’eaux usées situé sous le boulevard de Stalingrad, entre la rue Jean-Allemane et le boulevard Gabriel-Péri. Ces travaux, d’un montant de 518  000  e (avec le financement de l’Agence de l’eau Seine-Normandie) se sont déroulés avant la poursuite de la requalification de voirie entre l’avenue du Général-de-Gaulle et le pont SNCF qui démarre en septembre.

A VOTRE SERVICE Véolia eau (ex-Générale des eaux) 0 811 900 900 EDF 0 810 010 333 GDF 0 810 800 801 Dépannage 0 800 47 33 33 (gaz) 0 810 333 194 (électricité) Déchetterie municipale Voie Sonia-Delaunay Pour tout renseignement concernant la collecte sélective des déchets : 0 805 700 500


travaux TRAVAUX PRATIQUES

Visite

Chantiers dans la ville

Voirie

Nouveaux numéros

Mardis 21 juillet et 25 août, les élus municipaux participaient à la traditionnelle visite des chantiers en cours sur notre ville. Dix opérations engageant services techniques et partenaires institutionnels étaient au programme. Les officiels ont découvert le square MarcelCachin entièrement réaménagé* puis la nouvelle résidence Le Tremblay du bailleur IDF-Habitat livrée à la mi-août. Située au 102, avenue du Général-de-Gaulle, elle compte 49 logements sociaux allant du F2 au F4. La délégation s’est ensuite rendue aux 4-Cités pour découvrir le futur aménagement des espaces publics des Boullereaux et la modernisation de la gare Eole*. Les élus et cadres ont enchaîné avec le quartier du Plant pour l’assainissement du boulevard de Stalingrad* et de la rue Maurice-Pirolley*. Ensuite, direction les Mordacs pour un point sur le projet de rénovation urbaine. La visite s’est poursuivie sur le quartier du Bois-l’Abbé. Le centre de loisirs Anatole-France pour les élèves d’élémentaire et de maternelle est entièrement reconstruit et opérationnel pour la rentrée 20092010. Sa conception respecte l’environnement avec une toiture végétalisée, un puits canadien (régulation naturelle de la température par une conduite souterraine), un chauffage par géothermie. Les travaux se poursuivent également sur la place Rodin avec la livraison de la mairie annexe en septembre. * Ces informations sont développées ci-contre.

A VENIR      Concertation

Voirie

Cœuilly

Fort de Champigny

t Dans le cadre du Plan local de déplacements mis en œuvre sur le quartier, la municipalité organise une réflexion sous la forme d’ateliers. Les riverains ont rendez-vous à partir de 19h30 les jeudis 17 septembre pour le secteur Nord, 24 septembre pour le Village parisien, et 8 octobre pour le secteur Sud. Le lieu sera précisé par courrier. Pour en savoir plus : Direction des infrastructures et du cadre de vie au 01 45 16 42 31.

t Pour une meilleure sécurité des automobilistes, le Conseil général du Val-de-Marne renouvelle la couche de roulement du rondpoint du fort de Champigny en limite de notre ville et de Chennevières. Les travaux devraient débuter à l’automne prochain et entraîner des fermetures de voie temporaires.

Suite à la décentralisation de 2004, le Département prend en charge les anciennes routes nationales en plus des voies départementales. Cette nouvelle mission aboutit à une nouvelle hiérarchie des routes et une nouvelle numérotation. Les RN 303 (av. du Général-de-Gaulle) et RD 45 (avenue Charles-Floquet et pont du Petit-Parc) deviennent RD 3, et la RN 4 se change en RD 4. La voie nouvelle entre Champigny et Villiers se nomme désormais RD A, le RD 30 devient RD  130, le RD  45 et son prolongement en RD 7 prennent le nom commun de RD 145. L’avenue Maurice-Thorez devient RD 233, la RD 29 se métamorphose en RD 219, la D 33 en RD 233 pour l’avenue Maurice-Thorez et RD  235 pour l’avenue Maurice-Berteaux.

     FAITS Eau potable

Nouveaux branchements t Le Sedif (Syndicat des eaux d’Ile-de-France) poursuit le remplacement de ses branchements en plomb par du PEHD. Cette remise aux normes des installations prend la forme d’une campagne pluri-annuelle. Du 26 juin au 14 août l’intervention concernait plusieurs rues situées dans le quartier de Cœuilly. Cadre de vie

Square Marcel-Cachin t Adossé au groupe scolaire du même nom, cet espace public ouvert à tous est le fruit de la concertation entre les riverains, l’équipe enseignante et les parents d’élèves. Sur 1 400 m2, les 2-8 ans trouvent une aire de jeux, les plus grands goûtent aux zones de repos et aux plaines de jeux. Une statue en bois, don d’un scuplteur ancien élève de l’école, agrémente l’allée principale qui relie la rue Alsace-Lorraine à l’école. Montant total de l’opération : 182 000 e.

septembre 2009

9


Consultez nos affaires sur

www.annecarolechampigny.com

21, rue Louis Talamoni - 94500 CHAMPIGNY-SUR-MARNE -

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Parc départemental UNIQU’ALLIANCE Dans un havre de paix et proche toutes commodités, spacieuse maison très lumineuse 7 pièces, 5 chambres. Terrasse plein sud. PRIX : 399 000 € 2 617 268 Frs

ALFORTVILLE VÉRON UNIQU’ALLIANCE Studio avec coin cuisine, salle d’eau avec w.c., vendu loue 482 € hors charges/mois idéal pour investissement bien plus sur que la bourse, prix en baisse !! PRIX : 86 000 € 564 123 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Tremblay UNIQU’ALLIANCE

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Centre Mairie UNIQU’ALLIANCE Au cœur des commodités de Champigny, appartement 3 pièces, cave et box sera idéal en première acquisition. Lumineux, sa vue sur jardin vous fera oublier que vous êtes en centre v lle !! PRIX : 170 400 € 1 117 751 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Centre Mairie UNIQU’ALLIANCE

1 836 680 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Le Plant UNIQU’ALLIANCE Terrain viabilisé de 305 m² constitué de plusieurs ateliers d’une surface d’environ 120 m². Possibilité d’agrandissement. Construction possible d’une maison de 180 m² habitable. cos 0,6. PRIX : 195 000 € 1 279 116 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Polangis Dans quartier proche de Joinv lle, maison de 4 pièces offrant cuisine, séjour/salle à manger, 2 chambres, salle de bains, sous sol total avec accès au garage le tout sur 117 m² de jardin. Proche centre ville, marne, écoles et RER A. PRIX : 291 000 € 1 908 835 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Coeuilly A 10 mn à pieds du RER E dans la verdure, maison rénovée comprenant : salon avec cheminée, salle à manger, cuisine ouverte sur coin repas, 3,4 chambres, salle de bain, sous sol total avec garage double, buanderie, salle de jeux, cave, le tout sur un terrain de 931 m² PRIX : 420 000 € 2 755 019 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Le Plant UNIQU’ALLIANCE Terrain d’environ 760 m². il se compose de 2 ateliers d’environ 23 m² pour l’un et 48 m² pour l’autre. De nombreuses possibilités sont réalisables : cos 0,6. PRIX : 295 000 € 1 935 073 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Le Plant UNIQU’ALLIANCE Terrain viabilisé d’environ 650 m² constitué de plusieurs ateliers d’une surface d’environ 210 m². Possibilité d’agrandissement. Construction possible. cos 0,6. PRIX : 278 000 € 1 823 560 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Bords de Marne

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Coeuilly Maison de 7 pièces offrant un double séjour et véranda ouvert sur jardin, cuisine équipée, salle d’eau, chambre, combles aménagés avec salle de bains, 3 chambres, studio indépendant, dépendance et garage. PRIX : 425000 € 2787817 Frs

Charmante maison indépendante de 4 pièces sur un ter ain de 346 m² comprenant un sous-sol total, une entrée avec une terrasse , un séjour double avec cheminée, une cuisine équipée, des w.c. indépendants, une salle d’eau, 2 chambres et une dépendance aménagée.

PRIX : 280 000 €

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Bords de Marne UNIQU’ALLIANCE A 2 pas de la marne, maison individuelle atypique très récente comprenant une cuisine ouverte sur séjour, une salle d’eau - w.c., 2 chambres + une dépendance. PRIX : 315 000 €a2 066 265 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE A. Fourny UNIQU’ALLIANCE Idéal première acquisition, appartement a finir de rafraîchir. Il comprend 3 chambres, dressing, séjour donnant sur balcon et cuisine aménagée. Cave et parking libre dans la copropriété. PRIX : 186 000 € 1 220 080 Frs

01 47 06 47 06

Avec vue sur marne, plein sud , appartement de 3 pièces comprenant une cuisine, un séjour, 2 chambres, une salle d’eau, une cave et un box. PRIX : 197 000 €

1 292 235 Frs

Proche toutes commodités et bénéficiant d’une vue dégagée, appartement très lumineux de 3 pièces dans copropriété à taille humaine comprenant une cuisine aménagée, un double séjour donnant sur balcon, une chambre, une salle d’eau, un w.c. séparé. Parking privat f et cave.

PRIX : 179 000 €

1 174 163 Frs

Pour tous CHAMPIGNY-SUR-MARNE Maroc A deux pas des bords de marne, dans une résidence calme et arborée, charme et espace garantis pour ce beau 4 pièces en bon état. Double séjour traversant et extrêmement lumineux. Fonctionnel, dans copropriété fermée et bien entretenue. PRIX : 199 000 € 1 305 354 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Centre Mairie Au centre ville, dans un immeuble en pierre de taille, agréable 4 pièces de 80 m², offrant un séjour avec balcon, une cuisine dînatoire, 3 chambres, une salle de bains, w.c., dressing et de nombreux rangements. Cave + parking en sous-sol, RER à 10 mn. PRIX : 240000 € 1574297 Frs

vos projets immobiliers

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Maroc

1 325 033 Frs

CHAMPIGNY-SUR MARNE Centre Mairie Dans résidence avec ascenseur et proche rer a à pied, beaux volumes pour cet appartement de 3 pièces principales comprenant un séjour, 2 chambres, une cuisine, une salle de bains et un w.c. séparé. Plus cave et parking privatif. PRIX : 219 000 € 1 436 546 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Coeuilly Appartement donnant sur beau balcon, cuisine, cellier, deux chambres, salle de bains, box et cave. Bien exposé, cet appartement se trouve dans un quartier pav llonnaire au calme. PRIX : 190 000 € 1 246 318 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Coeuilly Appartement atypique dans un quartier résidentiel de champigny. Dans un immeuble récent, duplex de 70 m² carrez, 80 m² utile, comprenant double séjour, cuisine us, salle de bains, salle d’eau, w.c., deux chambres, poss. 3. PRIX : 235 000 € 1 541 499 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Coeuilly Maison coup de cœur, dans un quartier pavillonnaire, maison atypique avec magnifiques volumes comprenant vaste double séjour, belle cuisine avec hauteur sous plafond, 4 chambres, salles de bains. Accès direct jardin. PRIX : 371 000 € 2 433 600 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Bords de Marne

État impeccable pour cet appartement de 4 pièces en dernier étage avec balcon et cave, dans un quartier très prisé de champigny et proche de toutes commodités. PRIX : 202 000 €

n’hésitez pas CHAMPIGNY-SUR-MARNE Bois l’Abbé

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Maroc

Appartement de 5 pièces, 4 chambres. Bel espace de

Maison des années 30 composée de 4 pièces principales

vie, nombreux rangements, vue panoramique, proxim té

dont 3 chambres, séjour, cuisine indépendante. Le tout

transports, commerces et écoles bon rapport qualité prix.

sur un terrain clos de 357 m², agrandissement possible.

PRIX : 179 000 €

PRIX : 352000 €

1 174 163 Frs

2308969 Frs

à nous contacter au 01 47 06 47 06

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Maroc Appartement 2 pièces avec cuisine ouverte très lumineux proche marne avec une belle vue dégagée, parking l bre PRIX : 160 000 €

1 049 531 Frs

Champigny 0909 indd 1

CHAMPIGNY-SUR-MARNE Bords de Marne Avec vue imprenable sur la marne, 3 pièces comprenant une entrée, une cuisine ouverte sur séjour, 2 chambres, un w.c. séparé, une salle de bains. PRIX : 205 000 €

1 344 712 Frs

Extrêmement rare à Champigny, appartement de 4 pièces avec vue imprenable sur marne comprenant un double séjour sur balcon, 2 chambres, une cuisine équipée, une sa le de bains, un w.c. séparé, une cave et un parking privat f !!! au plus rapide !!!

PRIX : 300 000 €

1 967 871 Frs

26/08/09 11 27


échos

JEAN-PIERRE PERSICO

Samedi 8 août, la municipalité et le Centre communal d’action sociale invitaient tous les Campinois à la traditionnelle journée à la mer. Près de 2 000 personnes ont ainsi pu profiter d’une escale sur la plage, à Ouistreham dans le Calvados. Le maire Dominique Adenot et de nombreux élus municipaux étaient également présents (voir aussi notre rubrique « Portrait » p. 28-29).

Plage en ville Samedi 4 juillet, le maire et la municipalité inauguraient officiellement la 4e édition de Champigny Plage, aux abords de la base nautique. Jusqu’au 19 juillet, les bords de Marne ont pris ainsi des airs des vacances pendant cette opération qui mobilise de nombreux services municipaux, pour la joie des Campinois (voir notre rubrique « Découverte » p. 35).

Cent bougies Dimanche 19 juillet, la Campinoise Joséphine Bonnot soufflait ses cent bougies en présence de sa famille et de ses proches. Claude Gascard, l’adjoint en charge de la Politique en direction des seniors, lui a rendu visite jeudi 23 juillet pour lui remettre un bouquet de fleurs et une bouteille de champagne (notre photo). Depuis 1999, Mme Bonnot vit tranquillement en centreville sous l’œil bienveillant de ses voisins. Son secret ? Pas d’alcool, pas de tabac, et… un caractère bien trempé !

Vendredi 3 juillet, la municipalité et l’Union fraternelle des Comoriens de Champigny (UFCC) ont rendu hommage aux victimes du crash aérien de l’A310 survenu au large des Comores, le 30 juin. Un moment de recueillement était organisé sur le parvis de la mairie, rue Dimitrov, en présence de nombreux élus municipaux. Le maire Dominique Adenot et M’houdine Mohamed Zeine, le président de l’UFCC, ont dénoncé dans leurs allocutions respectives l’existence d’« avions poubelles » qui, au nom de la rentabilité à outrance, continuent de sillonner l’espace aérien en dépit des normes internationales de sécurité, au péril des équipages et des passagers. Après l’annonce de la catastrophe aérienne, une cellule de crise avait été installée à la Maison du projet au Bois-l’Abbé à l’attention des membres de la communauté comorienne.

Eau

libre

Flonflons du bal

Maillot jaune !

Plus d’infos, plus de photos et plus d’échos sur :

JEAN-PIERRE PERSICO

JEAN-PIERRE PERSICO

Soutien à la communauté comorienne 

JEAN-PIERRE PERSICO

Journée à la mer

Thé dansant Jeudi 2 et vendredi 3 juillet, 750 personnes retraitées ont répondu à l’invitation de la municipalité et du Centre communal d’action sociale. A l’approche de la Fête nationale, un goûter dansant était proposé avec l’orchestre Débranché pour un après-midi tout en rythme. Les convives ont été accueillis par Claude Gascard, l’adjoint à la Politique en direction des seniors.

WWW

champigny94.fr septembre 2009

11


Rentrée scolaire

Au tableau . Jeudi 3 septembre, c’est la rentrée ! La cloche sonne la reprise des cours pour les écoliers de maternelle et d’élémentaire. Les journées reprennent le rythme scolaire, jalonné par les interventions de la Ville et conditionné par les décisions nationales. De son côté, le Comité local pour l’enseignement public assure une veille citoyenne.

La ville à l’école La Ville a la charge de quelque 36 écoles maternelles et élémentaires. Très présente dans la vie des écoliers, Champigny s’implique pour le bien-être des enfants. Tout au long de l’année, les services municipaux de l’Enseignement, de la Restauration scolaire, de la Jeunesse et des Sports, les centres de loisirs municipaux de l’enfance… interviennent auprès des petits Campinois.

L’accueil et l’étude Le matin : 8h/8h20. Le soir : jusqu’à 18h pour les élémentaires. Des études dirigées sont ouvertes aux élèves du CP au CM2, tous les jours de classe de 16h30 à 18h. Les tarifs de ces études sont calculés selon le principe du quotient familial. Les inscriptions ont lieu à l’école auprès du directeur ou de la directrice. Durant l’année scolaire, un accueil pour les élèves de CP et de CE1 va être expérimenté entre 18h et 19h. Les enfants de maternelle seront eux accueillis au centre de loisirs de 16h30 à 19h (voir plus bas).

La pochette scolaire Une pochette de fournitures scolaires (crayons, feutres, colle, cahiers…) sera distribuée le jour même de la rentrée aux élèves inscrits dans les écoles élémentaires. La Ville a prévu à cet effet un budget de 95 000 euros.

La restauration scolaire Chaque jour, plus de 5 000 enfants déjeunent dans les 16 restaurants scolaires de la ville. Les menus sont élaborés par le Siresco (Syndicat intercommunal de restauration collective) avec le suivi de la municipalité. Inscription en mairie ou dans ses annexes, en fonction du quotient familial.

Les centres de loisirs La Ville compte 18 centres de loisirs. Ils sont ouverts chaque soir de 16h30 à 19h pour les maternelles, le mercredi et durant les vacances scolaires de 8h à 19h pour tous les enfants. L’adhésion annuelle simple coûte 6,50 euros. Au total, près de 500 animateurs s’occupent des enfants. Sur l’année 2008, quelque 1 200 enfants ont été accueillis chaque mercredi.

12

septembre 2009


actualité

Des élèves et des classes Chaque année, la répartition de la carte scolaire est effectuée par le rectorat. Une mesure importante liée aux choix gouvernementaux, souvent source d’inquiétude, puisqu’elle va conditionner le confort d’étude des élèves. Panorama pour cette rentrée.

Nombre d’élèves campinois • En maternelle : 3 450. • En élémentaire : 5 100. • Au collège : 3 113. • Au lycée : 3 571.

Fermetures • Jean-Jaurès élémentaire L’école Jean-Jaurès conservera ses effectifs avec 269 élèves. La fermeture d’une classe portera le nombre moyen d’enfants par classe à 26,9, le seuil d’ouverture théorique étant de 27 élèves en moyenne. • Henri-Bassis maternelle L’école Henri-Bassis devrait en 2009 accueillir 164 élèves au lieu de 156, sans compter les enfants de 2 ans. Avec la fermeture d’une classe, la moyenne d’enfants par classe sera de 23,4. • Anatole-France maternelle L’école Anatole-France devrait accueillir 272 élèves en 2009, sans compter les enfants de 2 ans. Avec la fermeture d’une classe, la moyenne d’enfants par classe sera de 22,7.

Annulation de fermeture • Irène-Joliot-Curie maternelle L’école Irène-Joliot-Curie accueillait jusqu’ici 186 élèves ; elle devrait en accueillir 176 en 2009, dont 15 tout-petits. L’inspection académique n’a pas pris en compte ces tout-petits et une fermeture était décidée. L’école a été occupée au printemps. La mobilisation a payé : l’inspecteur d’académie a renoncé à cette fermeture.

Postes • Sur la 9e circonscription, un poste de maître E (Réseau d’aide spécialisé aux élèves en difficulté) sédentarisé à mi-temps est supprimé à l’école George-Politzer. • Un poste G (rééducateur) passe de l’école Maurice-Thorez à l’école Henri-Bassis.

Ouvertures de classe • George-Politzer maternelle. • Maurice-Denis élémentaire. • Irène-Joliot-Curie élémentaire.

L’enseignement sous surveillance Face aux suppressions de postes dans l’Education nationale qu’entraînent chaque année les réformes gouvernementales, un Comité local pour l’enseignement public s’est mis en place à Champigny. Un instrument de veille citoyenne. Créé le 12 juin 2008 avec le soutien de la municipalité, le comité est une force de réflexions, de confrontations, de propositions et bien sûr d’actions. Il est composé de représentants de parents d’élèves FCPE et des syndicats d’enseignants SNUIpp, Sud Education, SNES-FSU ainsi que des lycéens, des citoyens et des acteurs de l’éducation… Il est ouvert à toutes celles et tous ceux qui, dans notre ville, ont à cœur de défendre et de développer le service public de l’Education. Quelques exemples d’actions menées en 2009 : organisation des Assises de l’école le 7 février, rencontre avec les inspecteurs de l’Education nationale (maternelle et élémentaire) le 13 mars, rencontre avec le recteur d’académie (lycée) le 25 juin. Parce que « l’école de la République » est menacée et le droit à l’éducation remis en cause, le but de ces actions est d’asseoir une école de la réussite pour tous. Les sujets d’inquiétude en cette veille de rentrée scolaire ? La suppression des postes Rased (Réseau d’aide spécialisé aux enfants en difficulté), le suivi des programmes scolaires, l’accueil des enfants en maternelle, la réduction des filières générales à Champigny, le renouvellement des contrats d’assistants de vie scolaire pour l’accompagnement des enfants handicapés, la nouvelle réforme des heures de soutien individualisé, la semaine de quatre jours… Une réunion ouverte aux Campinois est prévue en cette rentrée pour décider des suites à donner à cette mobilisation plus que nécessaire (les dates et lieux vous seront prochainement communiqués). n JEAn-BAptIstE FErrIèrE PHOTOS : VIrGInIE HELLOt septembre 2009

13


6 semaines exceptionnelles du 22 septembre au 31 octobre 09 95, avenue de la République & 01 49 83 00 67

40/42, rue de Verdun & 01 48 81 43 70

HORAIRES D’OUVERTURE 9H00 12H20 15H 19H30 LUNDI MARDI 9H00 12H20 15H 19H30 MERCREDI 9H00 12H20 15H 19H30 JEUDI 9H00 12H20 15H 19H30 VENDREDI 9H sans interruption 19H30 SAMEDI 9H sans interruption 19H30 DIMANCHE 9H30 12H30 --------- fermé----

HORAIRES D’OUVERTURE 9H00 sans interruption 19H20 LUNDI MARDI 9H00 sans interruption 19H20 MERCREDI 9H00 sans interruption 19H20 JEUDI 9H00 sans interruption 19H20 VENDREDI 9H00 sans interruption 19H50 SAMEDI 9H00 sans interruption 19H20 DIMANCHE 9H30 12H30 --------- fermé----

Livraison à domicile Location de shampouineuse - Photomaton

Champigny 0909 indd 3

Livraison à domicile - Distributeur de billets Photomaton - Presse - Développement photos numériques en libre service

26/08/09 11 27


6 semaines exceptionnelles du 22 septembre au 31 octobre 09 95, avenue de la République & 01 49 83 00 67

40/42, rue de Verdun & 01 48 81 43 70

HORAIRES D’OUVERTURE 9H00 12H20 15H 19H30 LUNDI MARDI 9H00 12H20 15H 19H30 MERCREDI 9H00 12H20 15H 19H30 JEUDI 9H00 12H20 15H 19H30 VENDREDI 9H sans interruption 19H30 SAMEDI 9H sans interruption 19H30 DIMANCHE 9H30 12H30 --------- fermé----

HORAIRES D’OUVERTURE 9H00 sans interruption 19H20 LUNDI MARDI 9H00 sans interruption 19H20 MERCREDI 9H00 sans interruption 19H20 JEUDI 9H00 sans interruption 19H20 VENDREDI 9H00 sans interruption 19H50 SAMEDI 9H00 sans interruption 19H20 DIMANCHE 9H30 12H30 --------- fermé----

Livraison à domicile Location de shampouineuse - Photomaton

Champigny 0909 indd 3

Livraison à domicile - Distributeur de billets Photomaton - Presse - Développement photos numériques en libre service

26/08/09 11 27


« Quand on est fabricant,

AIDAGE SERVICES

on engage son nom sur la qualité... »

Nos services à votre service Assistance aux personnes âgées en perte d’autonomie

Ménage & Repassage

(toilette, repas, courses…)

Garde d’enfant

Fabricant - installateur Fenêtres

57 rue Jean Jaurès 94500 Champigny-sur-Marne 01 48 89 43 31 www.aidage-services94.com

TV

A 5,5%

Portes d’entrée

Portes de garage Volets roulants Volets battants

12, rue Paul et Camille Thomoux

NEUILLY-SUR-MARNE - Tél. : 01 43 08 48 80 ZAC des Tuileries - Rue de l’Ormeteau

CHELLES - Tél. : 01 64 21 80 40

www.bieber-pvc.com - contact@bieber-pvc.com

Institut de Beauté

AUTOBILAN 2000

ESTHYREINE

CONTROLE TECHNIQUE AUTOMOBILE

NOUVEAU !

VOUS OFFRE

 Une disponibilité rapide (avec ou sans rendez-vous)  Un conseil de professionnel sur l’état de votre véhicule  Un service de qualité

FOURCHETTE DE BRY

AV. DE LA RÉPUBLIQUE CENTRE VILLE

ANPE

Offrez-vous de jolis doigts près de chez vous

- 30%

GARE DES BOULLEREAUX

22,rue Arthur Adamov 94500 CHAMPIGNY S/MARNE

01 48 82 01 22 Champigny 0909 indd 2

Soins esthétiques

VILLIERS

Tarifs spéciaux toute l’année étudiants & demandeurs d’emploi (justificatifs obligatoires)

48, avenue de la République • 94500 Champigny-sur-Marne © Pages jaunes

RY AUTO BILAN 2000

Pose d’ongles américains

BR Y

A4 ÉE S TR RI EN PA

A4 B IE Y RT N SO PIG AM

CH

SORTIE N° 6

AV. GAL DE GAULLE JOINVILLE

Maquillage permanent

Tél : 01.45.16.05.62 RER A Direction Boissy St Léger - Arrêt Champigny ou RER E Direction Tournan - Arrêt Les Boullereaux Champigny

Bus 110 ou 116 - Arrêt République-Alexandre Fourny

26/08/09 11 27


actualité

Social

Le RSA en questions Le revenu de solidarité active est entré en vigueur en France en juin dernier. Objectif affiché : favoriser le retour à l’emploi et lutter contre la pauvreté. Mais, en pratique, des doutes subsistent quant à son efficacité. Présentation d’un dispositif controversé…

C

’est chose faite. Promu par Martin Hirsch, haut commissaire aux Solidarités actives, le revenu de solidarité active (RSA) est entré en vigueur le 1er juin en France métropolitaine. Réservé aux personnes de plus de 25 ans, il remplace désormais le revenu minimum d’insertion (RMI) et l’allocation de parent isolé (API). Il est également versé à des personnes qui travaillent déjà et dont les revenus sont limités : les travailleurs « pauvres ». Les Départements se voient confier par l’Etat la mise en place de cette prestation, dont le premier versement est intervenu le 6 juillet. Le RSA est versé par les caisses d’allocations familiales ou les caisses de mutualité sociale agricole. Variable, son montant dépend à la fois de la situation familiale et des revenus du travail. Une personne sans emploi touche le RSA à taux plein (454,63 € par mois pour un célibataire sans enfants ; 954,73 € pour un couple avec enfants). Mais elle a dans certains cas l’obligation de rechercher du

travail auprès du Pôle emploi, où elle s’engage dans un projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE). Ceux qui perçoivent un salaire faible (moins de 817 €) bénéficient d’un complément de revenus dégressif au fur et à mesure que leur salaire augmente (110 € en moyenne par foyer). «  A Champigny, le CCAS accueille l’usager, l’informe et l’aide à accomplir sa démarche. C’est l’instruction du dossier. Nous mettons notre expérience au service des bénéficiaires du RSA, explique Hélène Moisan, directrice du CCAS. Nous tenons ainsi à démontrer notre capacité à nous adapter et à faire face à une telle mesure, qui pose cependant bien des difficultés en termes de moyens humains et financiers. »

Une mesure en trompe l’œil ? Car à l’heure de la généralisation de ce dispositif attendu et décrié à la fois, les interrogations se révèlent nombreuses : faiblesse des financements, diffi-

cultés de mise en œuvre pour les collectivités territoriales, effets pervers… Explications. La dégradation des finances publiques et le contexte de crise compromettent sérieusement les objectifs du RSA et donc le retour à l’emploi des plus précaires. Selon Claude Gascard, maire adjoint à l’Action sociale, le RSA reste une simple allocation qui ne résout en rien le problème du chômage et va fortement peser sur la situation budgétaire du Département : « Le RSA risque de coûter plus cher que prévu dans un contexte de crise économique majeur et d’augmentation de la pauvreté. Il aurait été nécessaire de demander aux entreprises de

participer au financement. En réalité, le RSA ne représente pas la panacée sociale escomptée », prévient l’élu. Et d’ajouter : « Ce dispositif ne permettra pas aux travailleurs modestes de retrouver un emploi satisfaisant car il incitera les employeurs à recourir au temps partiel. Une explosion des bas salaires se profile à l’horizon… » n  Jean-Baptiste Ferrière Pour savoir si vous pouvez bénéficier du RSA, faites une simulation en ligne sur les sites www.rsa.gouv.fr, www.caf.fr ou appelez le 39 39 « Allô service public ». CCAS : en mairie, accès par le parvis rue Dimitrov. Caf : 2, rue Georges-Dimitrov.

septembre 2009

17


reportage

Jumelage

Champigny-

La ville s’appelle Jalapa et compte parmi les six villes jumelées de Champigny. Un bout de terre d’Amérique centrale venu partager sa culture avec les Campinois à l’occasion de la venue de son maire, Orlando Zeledon, en juin dernier. Un jumelage aux accents d’authenticité.

Le maire de Jalapa a visité de nombreux équipements municipaux. Ici l’école maternelle Maurice-Thorez. Retrouvailles amicales entre Orlando Zeledon, maire de Jalapa, et le maire de Champigny, Dominique Adenot, sous le regard de François Cocq, conseiller municipal délégué au Jumelage.

D

urant la semaine du 18 au 23 juin, Champigny accueillait Orlando Zeledon, maire de Jalapa. Une première pour cet élu du Nicaragua, très attaché au partenariat entre sa ville et Champigny. Sa visite s’est déroulée selon le programme concocté par le Comité de jumelage : une rencontre avec les acteurs de la ville pour présenter Jalapa et tisser de nouveaux liens avec les Campinois. De réunions de travail en déjeuners avec les 18

septembre 2009

associations locales, les élus ou les services municipaux, sans oublier un passage à la Fête de la ville, c’est à bon train que la semaine d’Orlando Zeledon s’est égrainée. Point fort du programme : la soirée avec les habitants de Champigny, organisée le vendredi 19 juin à la salle Desvilettes, dans le quartier des Boullereaux. Une trentaine de personnes ont partagé leurs intérêts et réflexions avec l’élu, le Comité de jumelage, l’association France-Amérique latine

et les représentants de la commune. Parmi eux, François Cocq, conseiller municipal délégué au Jumelage, qui définit ce lien si particulier qui unit Champigny à Jalapa : « Dans ce rapprochement, c’est la dimension humaine qui l’emporte. Nous savons que les attentes de la population sont importantes. A nous de faire preuve de fraternité. »

Force de la solidarité S’il est des gestes dont la finalité est d’apporter un appui,

celui exprimé par Champigny à Jalapa en est l’illustration parfaite : un jumelage solidaire, une proximité synonyme de soutien. En 1983, l’engagement de Jean-Louis Bargero, alors maire de Champigny, le conduit naturellement à se rapprocher du Nicaragua et de l’une de ses cités les plus en difficulté, Jalapa. « Le pays vit alors sous les feux des Contras, le mouvement contre-révolutionnaire soutenu par la dictature argentine », relève François Cocq. L’aide de


-

Jalapa

reportage

Champigny se construit sur un soutien puis s’épanouit dans l’entraide et l’assistance logistique. Pour la ville du Nicaragua, c’est une véritable bouffée d’oxygène. « En 1998, lorsque le cyclone Mitch dévaste le pays, tout Champigny se mobilise : le conseil municipal, les associa-

cette localité de 67 000 habitants à la géométrie rurale avec son centre urbain de 17 000 âmes et des terres qui s’étendent sur 629  km2, ces actions sont essentielles. « Nous commençons seulement aujourd’hui à avoir un système médical. Mais les compétences manquent sur la ville,

Et son combat passe aussi par le regard que le monde porte sur sa ville.

tions, les partis politiques, les communautés religieuses, les centres de loisirs, les enseignants, les écoles et, bien sûr, les habitants apportent à Jalapa 80 000 dollars. Une somme qui servira à reconstruire et secourir une région touchée par une catastrophe sans précédent », note Claudette Cantegrel, présidente du Comité de jumelage. Dix ans après, la solidarité entre les communes perdure. «  Champigny pilote des bourses d’étude aux jeunes de Jalapa. L’objectif est de leur permettre d’accéder aux études supérieures. Ce sont 20 à 25 jeunes qui peuvent ainsi construire l’avenir de la ville », rappelle François Cocq. Pour

les enfants ont besoin d’écoles, la population de soins médicaux et les habitants sans toit sont encore nombreux », signale le maire de Jalapa. Aujourd’hui, les priorités sont d’offrir un toit à 400 maisons supplémentaires, d’installer des sanitaires… d’établir un plan cadastral qui, à terme, permetttra de générer des ressources pour la commune… « A nous de piloter ces projets, de donner un appui logistique et dénicher les compétences pour concrétiser notre coopération », explique Nicole Perron, secrétaire du Comité de jumelage. Natif de Jalapa, Orlando Zeledon s’est toujours battu pour consolider l’esprit de fraternité.

vous remercier », souligne-t-il. Tel un porte-parole de l’autre bout du monde, il ajoute : « A Jalapa, on veut aussi échanger, faire connaître une culture, un art de vivre… Simplement, jouer notre rôle de ville jumelle », explique Orlando Zeledon. Fin septembre, une délégation campinoise se rendra d’ailleurs au Nicaragua. Un moment de partage aux couleurs de Jalapa, lors de sa fête annuelle. L’occasion de découvrir Jalapa, vaste parcelle de terre ceinturée par la montagne, située au nord-ouest du Nicaragua à 300 km de sa capitale Managua. Pays de culture du tabac, du cacao, du coton, cette terre d’histoire des Mayas est restée authentique : une zone rurale du Nicaragua qui s’ouvre à son rythme sur le monde. Un voyage pour découvrir aussi le « barrio Champigny » : le quartier qui a pris le nom de sa sœur jumelle en hommage à l’aide apportée. n

Richesse des échanges « Le soutien que nous a démontré Champigny a été vécu par Jalapa comme une aide inestimable, je n’ai pas de mots pour

1

2

3

4

Jumelages

Partager ses différences 5

Images de Jalapa : 1 Une rue en centre-ville. 2 Les champs de tabac. 3 Un hôpital du centre. 4 Un commerce du « Barrio Champigny ». 5 Distribution de matériel scolaire par une délégation campinoise.

Reconnaître l’autre dans son identité. Le jumelage est à cette image, un acte d’échange entre deux villes qu’il soit culturel, sportif, social, artistique. Dès 1962, Champigny s’est investi dans cette politique d’échange en orchestrant un jumelage avec Bernaü en Allemagne, puis RosignanoMarittimo en Italie, Musselburgh en Ecosse. Plus récemment, une charte a été signée avec Alpiarça au Portugal. En marge de cette construction européenne, Champigny a développé une coopération solidaire avec le camp palestinien d’Al-Fawwar et Jalapa au Nicaragua. « D’une ville à l’autre, l’objectif du jumelage est toujours de mettre en relation les Campinois avec les citoyens du monde », rappelle Nicole Perron, secrétaire du Comité de jumelage.

Virginie MORIN RICCIO photos jean-pierre persico NICOLE PERRON

HONDURAS

Jalapa

Mer des Caraïbes

NICARAGUA Managua

Océan Pacifique

COSTA RICA

septembre 2009

19


reportage

Rénovation urbaine

La cité du Plant

va de l’avant

Le 28 juin dernier, les habitants des Quatre-Cités ont inauguré les aménagements extérieurs de la cité du Plant, opération phare du projet de rénovation urbaine. Repas de quartier également au programme de cette journée placée sous le signe de la convivialité et du « mieux vivre ensemble », nouveau visage du quartier. 20

septembre 2009

Inauguration officielle des espaces extérieurs par (de droite à gauche) : Christian Favier, président du Conseil général, Dominique Adenot, maire de Champigny, Olivier Du Cray, sous-préfet de Nogent-sur-Marne, et Jean-Jacques Bridey, président de Valophis-Habitat.

D

imanche 28 juin 2009, 11h30, cité du Plant (cité Blanche). « Puits de lumière  », « Tranche de vie »… les habitants découvrent les photos de l’exposition réalisée par les services municipaux de la Politique de la Ville et de la Communication, à l’occasion de l’inauguration des aménagements extérieurs de la cité du Plant. L’évolution de la cité depuis vingt ans déclinée sous plusieurs thèmes : hommes du chantier, aménagements extérieurs et photos graphiques, regard décalé

de la cité… A quelques mètres de là, d’autres arpentent l’allée centrale des nouveaux jardins familiaux, parsemés de lavande, fraises, laitues ou tomates… Il est midi, au micro, tous sont appelés à se rassembler. En présence d’habitants du quartier, de représentants d’associations et de locataires, du président du Conseil général, du sous-préfet de Nogent et du président de Valophis-Habitat (ancien Opac 94), le maire prend la parole : « Grâce à la résidentialisation et aux aménagements

extérieurs, la cité du Plant est aujourd’hui devenue un quartier coquet, partie intégrante du centre-ville et ouvert sur l’ensemble de la commune. Ces travaux ont changé de manière positive l’image du quartier… à présent tourné vers l’avenir. »

Mieux vivre ensemble C’est après la réhabilitation en 2001 des 631 logements de la cité du Plant, construits entre 1957 et 1960, que la Ville et Valophis-Habitat se sont engagés dans la définition d’un projet


reportage Les jardins familiaux : un atout du mieux vivre ensemble.

de renouvellement urbain sur le quartier des Quatre-Cités, qui a conduit en 2006 à la signature d’une convention avec l’Anru (Agence nationale de rénovation urbaine). Le projet du secteur du Plant visait à « ouvrir la cité sur la ville, mieux définir la vocation des espaces et réintroduire une dimension publique, tout en assurant aux habitants une vie résidentielle agréable », explique Véronique Moly, directrice adjointe du service de la Politique de la Ville. De février 2007 à avril 2009, Valophis-Habitat a résidentialisé des espaces extérieurs à vocation privée, et aménagé 28  jardins familiaux d’une superficie propre de 100 m2 et, en parallèle, la Ville a requalifié les voiries et cheminements à vocation publique : du nord au sud, la promenade Georges-Mandel ; d’ouest en est, les trois traverses permettant de rejoindre les deux avenues bordant la cité : l’avenue de la République et le boulevard Jules-Guesde ; la rue Fernand-Pelloutier, réaménagée en zone 30… pour un montant de 1 500 000 e TTC, dont 75 % ont

été financés par des subventions de l’Anru, des Conseils général et régional, et du bailleur. Aujourd’hui, le projet des Quatre-Cités est bien avancé et le nouveau visage du quartier se dessine peu à peu, avec notamment la réhabilitation de la cité André-Joly et à venir de l’immeuble Germinal, la restructuration de la maternelle Irène-JoliotCurie et, en cours, de la gare RER-SNCF des Boullereaux… Le long de la promenade Georges-Mandel, fraîchement inaugurée, les habitants échangent leurs impressions… « Avec ses nouveaux aménagements extérieurs, confie Jean-Pierre, 69 ans, habitant de la cité depuis quarante-quatre ans, c’est devenu plus intime et convivial. La municipalité a fait beaucoup d’efforts pour permettre aux habitants de se sentir bien chez eux. » Nicole, 62 ans, habitante de la cité Prairial (cité Rouge), attend avec impatience que les travaux débutent chez elle : « Ce que j’aime ici, c’est l’espace, et notamment les jardins, mais aussi la propreté… Tout a été très bien

rénové. » « La Ville a amélioré beaucoup de choses dans la cité, remarque Clemenceau Santha, 55 ans, habitant de longue date, et notamment la sécurité et le confort de vie. Aujourd’hui, les enfants peuvent jouer plus tranquillement. Quant à moi, j’ai la chance d’avoir un jardin familial, ce qui me permet d’offrir des fruits et des légumes à mes voisins. »

A table ! Il est 13h30. Tous empruntent la promenade Georges-Mandel vers le parc de l’hôtel des impôts

Repas de quatier et convivialité.

pour la suite des festivités... Sur le chemin, les habitants font la connaissance de personnages farfelus… les membres de la troupe de théâtre d’improvisation campinoise Les Uns d’Ici. Tandis que les enfants s’amusent

Projet/Cité du Plant

Rénovation en dates Avant

• 1999-2001 : réhabilitation (traitement de façades, remise à niveau de l’électricité et des sanitaires) des 631 logements par Valophis-Habitat. Restructuration des halls et des caves, restructuration de logements, travaux d’isolation acoustique ; réflexion sur l’organisation bâtie et l’effet de barre, avenue de la République, qui a conduit à ouvrir deux percées dans le long bâtiment (démolition au printemps 2005). Après

• A partir de 2002 : définition d’un Projet de renouvellement urbain sur les Quatre-Cités par la Ville et Valophis. • 5 mai 2006 : signature d’une convention avec l’Anru. • Février 2007 à avril 2009 : réalisation des aménagements extérieurs de la cité du Plant (résidentialisation/bailleurs et espaces publics/Ville). • Prévision 2010/2011 : réaménagement du square Jules-Guesde.

sur un trampoline géant ou font du rodéo, les plus grands s’attablent et sortent des paniers, saladiers et viande à griller… à partager. Avant de commencer le repas, on présente aux participants les instigateurs de ce rendez-vous habituel : les amicales des Confédérations nationale et générale du logement (CNL, CGL), les associations ARS, Diya (citoyenneté aux Boullereaux) et Proximité (enfants et parents), la Ville (Fonds d’aide aux initiatives des habitants) et Valophis-Habitat (Fonds d’initiative locale). Gérard Prat, 67 ans, président

de l’association de riverains ARS, créée en 2007 : « Notre objectif est que les habitants et les associations se côtoient davantage. Nous participons activement aux côtés du coordinateur social à la vie des Quatre-Cités mais il est également essentiel de s’ouvrir sur les autres quartiers pour créer un esprit de convivialité… un esprit auquel participent aujourd’hui l’inauguration et le repas de quartier qui ont attiré du monde. » Il est presque 14h30, les musiciens du groupe-fanfare No Water Please entrent en scène : groove, rock, salsa… A quelques mètres de là, ce sont cinq petits poneys qui ont la vedette. Dans la file, les enfants attendent avec impatience leur tour, prêts pour une chevauchée fantastique le long des allées de la belle cité… n sandrine becker photos VIRGINIE HELLOT

septembre 2009

21


dossier

Patrimoine

Des journées

à découvrir Les 19 et 20 septembre, pour la session 2009 des Journées du patrimoine, c’est une programmation foisonnante qui invite les Campinois à la découverte. Trois chemins d’accès au patrimoine local, cette année. Depuis les sites désormais incontournables jusqu’à l’inauguration de la Maison départementale de l’histoire et du patrimoine, en passant par une invitation au Théâtre antique de la nature sur les traces de Sarah Bernhardt et Albert Darmont… laissezvous guider.

22

septembre 2009


dossier

Sur les traces de Sarah Bernhardt… Z Exposition, balades urbaines théâtrali-

sées, pièce de théâtre sur la correspondance des deux artistes Albert Darmont et Sarah Bernhardt au programme d’une découverte dédiée au Théâtre antique de la nature, qui existait à Champigny au début du XXe siècle. « Le parcours d’Albert Darmont a fortement imprégné la ville de Champigny. Cet artiste de renom a permis de sortir la culture de ses murs », explique Marie Kennedy, maire adjointe à la Culture et conseillère générale. Et d’ajouter : « Nous concevons ces Journées du patrimoine comme une démocratisation du savoir. Nous allons faire en sorte que les Campinois se retrouvent ensemble pour savourer un épisode marquant de l’histoire de leur ville. » Trois manifestations culturelles sont ainsi à l’ordre du jour, autour du thème « Sur les traces du Théâtre antique de la nature » : • Exposition «  Champigny-sur-Marne en 1900, foyer artistique et culturel », salle Jean-Morlet du 18 au 22 septembre, avec maquette à l’échelle du Théâtre antique. Visites guidées pour tous à 10h et 16h. Exposition accessible aux personnes à mobilité réduite ; accueil spécifique des personnes non voyantes (commentaires, possibilité de toucher des documents originaux en braille et certaines pièces d’exposition…). • Quatre balades urbaines théâtralisées avec saynètes de 1h30 chacune, en centreville, les samedi 19 et dimanche 20 septembre à 10h et à 14h, en bords de Marne, rue du Four, rue Jacques-Richard, maison d’Albert Darmont ouverte exceptionnellement pour l’occasion par son propriétaire… Point de départ : bords de Marne, à l’angle de la rue de l’Eglise. Renseignements et réservations (recommandées) auprès du Service culturel : 01 41 77 10 30. • Pièce de théâtre de Philippe Honoré, mise en scène par Christophe Lidon, Albert et Sarah, d’après les correspondances des deux artistes. Représentation le samedi 19 septembre à 17h et le dimanche 20 à 16h à la Maison départementale de l’histoire et du

patrimoine, au 15, rue de la Prévoyance à Champigny. La pièce sera aussi jouée dans le cadre de la 6e édition du festival Cour et Jardin, dans le quartier du Maroc (voir page VI de « Sortir »).

A travers la ville… \ Eglise Saint-Saturnin

l’association, suivie d’une dégustation de la Cuvée du coteau, ateliers variés (création d’étiquettes, atelier sensoriel, initiation au contrôle de maturité du raisin, intermèdes musicaux…), concert de quadrille antillais. Horaires  : le samedi 19  septembre à 11h15, 13h, 15h. Ouverture du site le samedi  : 10h30-16h. Renseignements au 01 43 99 82 80 – 40, rue du Monument. Accessible aux personnes handicapées.

\ Musée de la Résistance nationale

L’église du centre-ville, datant des XIIe et XIIIe siècles, ouvre ses portes pour des visites gratuites, les deux journées entre 14h30 et 17h30.

\ Centrale de géothermie Visites du site de la centrale de géothermie mise en place par Champigny il y a une vingtaine d’années, et qui chauffe actuellement sur notre ville l’équivalent de 7 000 logements. Située chemin des Bordes, à Chennevières, elle sera accessible le samedi 19 septembre de 9h à 17h. Attention ! la centrale ne sera pas ouverte le dimanche 20.

\ Parc départemental du Plateau Dans le cadre de la Fête de la vigne organisée par le Conseil général et l’association Les Vignes du coteau de Champigny, le parc propose diverses animations gratuites autour du thème de la vigne : visite libre de la vigne et du parc, visite guidée de la vigne avec

Une inauguration de l’exposition sur le général de Gaulle et l’appel du 18 juin est prévue tout spécialement pour les Journées du patrimoine. Le nom de l’exposition sera : « L’espérance doit-elle disparaître ? Général de Gaulle – 18 juin 1940 ». Guy Krivopissko, conservateur du musée, commentera l’exposition à partir de 15h. A noter que le musée sera ouvert exceptionnellement ces deux jours, mais sera fermé au public le reste du mois de septembre.

Inauguration de la Maison de l’histoire du patrimoine (MHP) : (Voir pages suivantes.) n Jean-Baptiste FerrièrE septembre 2009

23


dossier

Une Maison d’histoire Comme symbole de ces Journées du patrimoine, l’inauguration par le Conseil général de sa première Maison de l’histoire et du patrimoine. C’est dans une bâtisse campinoise au passé de Résistance qu’associations, expositions, actions pédagogiques et culturelles, travaux de recherches… veilleront à valoriser le patrimoine du département.

D’

une histoire à l’autre, c’est une nouvelle vie qui commence pour la pension Bella Vista au 15, rue de la Prévoyance à Champigny. Cette élégante demeure de la fin XIXe accueillera désormais un peu de la mémoire du département : « La Maison de l’histoire et du patrimoine du Conseil général du Val-de-Marne est un lieu de ressources, le siège d’associations, le centre d’un réseau de partenaires et un espace d’accueil, explique Isabelle Brunero, médiatrice du patrimoine au Conseil général. Leur point commun ? Valoriser et promouvoir l’histoire, la mémoire et le patrimoine du département. » Ici, des associations qui travaillent sur l’histoire, la Fondation du patrimoine ou encore les archives départementales vont croiser leurs travaux, leurs savoirs avec les curieux, les propriétaires en quête d’expertises et conseils patrimoniaux, mais aussi les écoles et les centres culturels de Champigny. La Maison de l’histoire et du patrimoine n’épouse pas Champigny par hasard. Elle donne une nou24

septembre 2009

velle vie à une maison qui en a déjà connu plusieurs, inscrites dans l’histoire locale comme nationale (voir notre encadré). En cédant cette maison au Conseil général en 2002, la Ville de Champigny affirme sa volonté de conserver la pension comme un lieu de résistance à l’abri de convoitises immobilières.

Un espace vivant et ouvert Aujourd’hui rénovée, embellie autant qu’emblématique, la Maison de l’histoire et du patrimoine s’apprête à ouvrir les richesses du département au plus grand nombre. Quatre associations, partenaires de longue

date de la Direction des archives du Conseil général, ont désormais leur siège 15, rue de la Prévoyance : l’Institut d’histoire sociale du Val-de-Marne (IHS94), Itinéraires et Histoire ouvrière en Val-de-Marne (IHOVAM), Comité de liaison des Sociétés d’histoire et d’archéologie du Val-de-Marne (CLIO94) et le Cercle d’études généalogiques et démographiques du Val-de-Marne (CEGD94). La Fondation du patrimoine tiendra également une permanence et chacun pourra interroger le médiateur du patrimoine de la Direction des archives départementales. En outre, toute association du département, comme


dossier

Inauguration Programme

La MPH recevra tous les publics dans un espace rénové et accueillant.

la Société d’histoire de Champigny, pourra disposer d’espaces pour des conférences, réunions, expositions : la Maison est avant tout une caisse de résonance des projets et recherches liés à l’histoire et au patrimoine. Un espace qui va permettre aux acteurs du patrimoine de se rencontrer, de monter des projets communs. La proximité du musée de la Résistance nationale, du Comité départemental du tourisme, du Centre régional de documentation pédagogique ou encore de la Maison départementale de l’éducation

devrait favoriser l’incubation d’initiatives. « C’est une vraie opportunité pour Champigny d’accueillir des chercheurs et de proposer de nouvelles activités pour faire vivre l’histoire locale. Maison de l’histoire et du patrimoine, service des archives, services culturel et du tourisme de Champigny vont travailler en totale concertation », ajoute Chloé Chotard, responsable du service documentation et des archives communales. Et les projets vont déjà bon train.

De l’histoire au patrimoine

Ni poussiéreuse ni datée, la Maison de l’histoire et du patrimoine donne à voir et à comprendre avec envie. Aux scolaires puisqu’une des vocations de la Maison consiste à accompagner des projets pédagogiques, mais aussi au grand public. Expositions, événements, représentations théâtrales, conférences, initiatives… Le programme culturel annonce déjà une exposition sur «  Champigny et Bry dans les méandres de la Marne » par le Service régional de l’inventaire et une autre sur « 40 ans de lutte sociale » par l’IHS94. Tisser des liens et croiser des initiatives : la Maison et la Ville de Champigny imaginent une foule de partenariats. Premier en date lors des Journées du patrimoine 2009 en collaboration avec la direction de la Culture de Champigny : la représentation théâtrale de Philippe Honoré, autour d’Albert Darmont et de Sarah Bernhardt (programme pages 22-23) dans le magnifique jardin de la Maison de l’histoire et du patrimoine… n

Bella Vista : une destinée Maison de maître construite à la fin du XIXe siècle, elle sert alors d’habitation avant de devenir la pension Bella Vista pour enfants défavorisés dans les années 30. De 1942 à 1945, Madeleine Quinquet, directrice de la pension, y cache une quinzaine d’enfants juifs, scolarisés à l’école du Plant dont les registres témoignent de leur passage. Pour cet acte de Résistance contre la barbarie nazie, elle est honorée « Juste parmi les nations » à titre posthume en 2000. Une plaque commémorative est apposée par la Ville de Champigny en 2002. Jusqu’en 1998, la pension Bella Vista était louée et convertie en maison de retraite. Son architecture élégante et son parc verdoyant ont inspiré quelques réalisateurs qui y ont tourné des films comme Histoire de Julien et Marie de Jacques Rivette en 2002.

Pédagogie et culture

Sophie Durat photos : VIRGINE HELLOT, JEAN-PIERRE PERSICO

Jeudi 17 septembre : inauguration de la MHP 17h-21h • Rencontres avec les associations : IHS, IHOVAM, CLIO 94, CEGD 94, Fondation du patrimoine. • Spectacle de marionnettes. • Exposition « Mémoire collective du mouvement social. Les luttes sociales en Val-de-Marne. 1966-2006 ». L’exposition, réalisée par l’IHS 94 et conçue avec l’aide du Conseil général du Val-de-Marne, retrace année par année l’ensemble des luttes syndicales du département et les transformations du territoire sous le coup de l’industrialisation. • Présentation du site Internet « Les Enfants de la pension Bella Vista » réalisé par les élèves du lycée Léon-Blum de Créteil (1er prix du CNRD 2008). Vendredi 18 septembre : Les Enfants du patrimoine 9h-16h30 : ateliers pour les scolaires. • Les archives, support de transmission. • 1789 : les cahiers de doléances. • Les élections. • Mémoires et histoire des migrations. Samedi 19 et dimanche 20 septembre : Journées du patrimoine et festival Cour et Jardin 10h-18h : exposition « Mémoire collective du mouvement social. Les luttes sociales en Val-de-Marne. 1966-2006 ». 10h, 11h30 et 13h : atelier « Voyages et migrations ». Une valise symbolisant le parcours d’un migrant sert de support à cet atelier ludique permettant d’inscrire une mémoire individuelle dans l’histoire collective du Val-de-Marne. 14h30-18h : atelier « Maçonnerie traditionnelle et taille de pierre ». Le groupement Rempart Ile-de-France se propose d’animer, dans le jardin de la MPH, un atelier d’initiation pour tout public sur la maçonnerie et la taille de pierre grâce à des professionnels montrant leur travail et leurs outils.  septembre 2009

25


quartiers

• Samedi 19 septembre, l’asso-

JKS COIFFURE mixte

ciation Les Vignes du coteau de Champigny organise la Fête de la vigne au parc départemental du Plateau. Pour sa 4e édition, diverses animations se succéderont de 10h30 à 16h à l’entrée du parc côté rue du Monument : buffet campagnard avec dégustation de la cuvée 2008, expo photo, intermèdes musicaux, visite de la vigne et découverte de la viticulture, atelier sensoriel pour petits et grands…

Centre com. des Mordacs

 1 41 77 78 60 0

DISCOUNT OPTICAL

 45, rue Alexandre-Fourny 1 (en face de Leclerc) 01 48 80 23 48

SOFT PRODEV L ogiciels informatiques 06 12 56 08 55

LE JARDIN DES LUTINS V  ente direct de plantes  5, rue Jules-Appert 1  6 32 16 55 05 0

BERINET SERVICES T  out le nettoyage 01 77 99 62 23

CRG BAT M  açonnerie, tous travaux

Conseil de quartier

CABINET YVES FOSSI E  xpertise comptable

• Jeudi 24 septembre, ne man-

quez pas la commission Cadre de vie du conseil de quartier en présence des représentants des bailleurs et de la ville. Tous les participants sont les bienvenus à partir de 18h à la Maison du projet. Renseignements auprès de Véronique Dumortier au 06 20 25 79 25.

01 48 82 75 61

ELODIE AONDETTO G  raphiste, toute création 06 09 31 30 15

CHRONO CLIM E  nergies renouvelables

 entre com. des Mordacs C  1 48 80 85 16 0

CM DEBARRAS

 6 20 45 38 94 0 cmdebarras@gmail.com

GILLES GAUDFERNAU C  ours d’informatique

u

tout public  6 42 71 53 02 0

Mordacs/Cœuilly

FRANCOISE SAUTEREAU C  onseil en image

Portes ouvertes

06 72 86 20 75

f.sautereau@aliceadsl.fr

CLASS-EVENTS Organisation d’événements 01 72 46 14 86

www.class-events.fr

JEAN-LUC BURNY E  lectricité, clim. 06 61 19 36 55

Sont citées ci-dessus les entreprises récentes qui ont signalé leur création au service du Développement économique de la ville de Champigny-sur-Marne.

26

septembre 2009

JEAN-PIERRE PERSICO

FNX PRODUCTION P  roduction musicale dess-49ers@hotmail.fr

Géothermie • Mercredi 16 septembre,

Champigny Géothermie, le fournisseur de la ville pour le réseau de géothermie, tient une permanence de 16h à 18h à la Maison pour tous du Bois-l’Abbé.

Bois-l’Abbé/Mordacs

Patrimoine en visite

Mordacs/Cœuilly

01 47 06 93 53

06 99 71 95 16

Bois-l’Abbé/Cœuilly

u

berinetservices@yahoo.fr

• Samedi 27 juin, les associa-

tions du quartier, les services municipaux et la Maison pour tous Youri-Gagarine invitaient les habitants à la Fête des activités (notre photo). Deux cent cinquante personnes ont

Ses représentants répondront ainsi aux questions des usagers sur les aspects techniques de la géothermie et sur sa facturation. Pour en savoir plus, également un site Internet : http://champigny.reseau-chaleur.fr

u

Mercredi 24 juin, le conseil d’administration du bailleur Paris Habitat OPH (ancien Opac 75) visitait son patrimoine campinois en compagnie de son président et du directeur général. Cette visite, à l’initiative du maire de Champigny, également membre du conseil d’administration, est la première depuis quarante ans. Le maire Dominique Adenot accompagné de plusieurs élus municipaux et représentants d’amicales de locataires a accueilli la délégation. Champigny représente le patrimoine le plus important de Paris Habitat en dehors des murs de la capitale : 2 700 logements appartenant au bailleur se répartissent entre les quartiers du Bois-l’Abbé et des Mordacs. Depuis 2001, les relations de la Ville avec Paris Habitat ont pu s’améliorer. Le bailleur et ses locataires ont pris une part active à l’élaboration des opérations de renouvellement urbain sur les deux quartiers. Si le projet avance côté Mordacs, les financements de l’Etat ont été limités à 47 millions d’euros sur les 125 attendus au Bois-l’Abbé. La visite campinoise marque la volonté commune de la Ville et du bailleur de faire aboutir le projet du Bois-l’Abbé. Si un accord a été trouvé sur la première phase, les partenaires institutionnels se mobilisent ensemble pour qu’il y ait une suite après 2013 afin de mener la rénovation des deux tiers de logements restants.

JEAN-PIERRE PERSICO

Nouvelles entreprises campinoises

JEAN-PIERRE PERSICO

Vigne en fête

répondu à l’appel musical de la fanfare qui avait défilé le matin et en début d’après-midi dans le quartier. Vous avez raté la date ? Qu’à cela ne tienne, rendez-vous samedi 26 septembre aux portes ouvertes de la MPT de 14h à 17h. Les personnes présentes pourront s’informer et s’inscrire aux activités proposées durant l’année, et même enchaîner avec l’inauguration de la saison culturelle au centre Gérard-Philipe à 18h.

VIRGINIE HELLOT

Plateau


quartiers

Tremblay

L’A4 en sourdine

D. R.

Très attendue par les riverains et demandée de longue date par la municipalité, l’installation de protections phoniques a commencé fin août et devrait durer environ une année. Son objectif : réduire les nuisances sonores Perspective du projet de l’autoroute A4 Mobilisation…… action ! pour les riverains Une longue période de qui vivent entre le concertation avec les riverains et élus locaux a permis d’affiner pont de Nogent et la le projet. L’enquête publique de juin 2004 avait conclu à un fourchette de Bry.

S

ur l’autoroute A4, le trafic a doublé depuis sa mise en service en 1976. On compte aujourd’hui plus de 200 000 véhicules par jour dans les deux sens. Les niveaux de bruit constatés s’élèvent entre 65 et 75 décibels, soit au-delà des normes fixées par la loi Bruit adoptée en décembre 1992. Inscrite au XIIe contrat de plan Etat-Région, l’opération globale s’élève à 9,2 millions d’euros et est financée à 70 % par la Région et 30 % par l’Etat. La maîtrise d’ouvrage est assurée par la Dirif (Direction interdépartementale des routes d’Ile-de-France) issue de la décentralisation de 2004. Elle assure l’exploitation, la maintenance et la modernisation du réseau routier national, à savoir les autoroutes et routes nationales.

avis très favorable. Les écrans ou parements absorbants qui vont être installés sur un linéaire de 1 000 mètres s’adaptent à

la diversité du parcours avec un traitement paysager adapté. La Dirif a privilégié au maximum les protections à la source. Des matériaux absorbants seront ainsi installés à la sortie du tunnel. La construction d’écrans antibruit en bordure et sur le terre-plein central de l’autoroute compléteront le dispositif.

Calendrier

Travaux en quatre actes Le chantier a commencé en août pour une période d’un an environ. Les quatre phases des travaux peuvent se chevaucher : phase 1 : de début août à début septembre pour la bretelle de sortie A4 vers le pont de Nogent dans le sens Province/Paris ; phase 2 : de début septembre à fin décembre 2009 sur les rives dans les deux sens côté voie lente ; phase 3 : de début janvier à fin mars 2010 pour le terre-plein central dans les deux sens côté voie rapide ; phase 4 : de début mars à fin mai 2010 sur la bretelle d’entrée sur l’A4 depuis le pont de Nogent dans le sens Paris/Province. Une grande partie des travaux se fera directement depuis l’espace autoroutier, nécessitant la neutralisation d’une voie de circulation et quelques fermetures de nuit de l’autoroute A4 afin de baliser le chantier. Pour en savoir plus sur les dates précises et les restrictions de circulation : www.dirif.fr, rubrique « Les chantiers de la Dirif ».

La municipalité salue le démarrage des travaux tout en restant vigilante sur le déroulement du chantier. Comme cela a été annoncé lors de la réunion de présentation du chantier aux habitants, le 29  juin dernier en présence du maire, un bilan d’étape sera réalisé avec la Dirif, les riverains et le conseil de quartier. A l’issue des travaux, de nouvelles mesures d’exposition au bruit seront réalisées et des isolations complémentaires de façade pourraient être mises en œuvre pour les logements dont l’exposition resterait supérieure aux seuils réglementaires. La première phase du chantier réalisée en août dernier représente une victoire pour les riverains, mobilisés sans relâche pendant de nombreuses années aux côtés de la municipalité. La ténacité de tous a fini par payer : l’Etat a enfin reconnu le bruit engendré par l’autoroute  A4 comme nuisances sonores. n LAURENCE DOYEN

septembre 2009

27


portrait

La mer

pour tous ! Samedi 8 août, ils étaient près de 2 000 Campinois à se lever à l’aube : destination Ouistreham pour une journée à la mer offerte par la Ville de Champigny et le CCAS. Déjà vingt et un ans que la municipalité fait ce choix de solidarité pour que chaque Campinois profite d’une parenthèse détente. Cette année encore, petits et grands ont partagé un peu de douceur de vivre. Portraits de familles et impressions recueillies… à chaud !

28

septembre 2009

Jeanne, Ginette et Jacqueline, retraitées, quartier du centre-ville.

l C’est un rendez-vous que ces voisines ne rateraient sous aucun prétexte depuis huit ans, une escapade au bord de la mer que cet inséparable trio aborde comme « une bonne journée, notre seule journée de vacances cette année. Nous allons faire un tour au marché puis nous nous installons au restaurant pour déguster des moules-frites », raconte Jeanne. Ensuite, place aux balades et au shopping estival, « j’achète de grands torchons de grand-mère pour toute la famille : c’est une tradition ! » ajoute-t-elle. « Avant de repartir, nous ferons un tour en petit train si nous avons le temps », note Ginette.

Coumba, 53 ans, Aminata 14 ans, Tacko 18 ans, Aminata 15 ans et Djamelya, 7 ans, quartier du Bois-l’Abbé.

l Pour cette journée « entre filles », la famille a prévu de profiter au maximum du bord de mer : « Un pique-nique sur la plage, des baignades et des promenades sur le sable. Ça fait du bien de sortir du quartier. Quand nous ne partons pas au Sénégal, nous venons à Ouistreham pour nous changer les idées, c’est la septième fois. C’est une chance. C’est bien que la municipalité offre cette journée, ce n’est pas le cas de toutes les villes. Cette année, le soleil est avec nous, c’est encore plus les vacances ! » confie Coumba.

Lyas et Jojo 17 ans, JC et Romario 15 ans, quartiers des Boullereaux et centre-ville.

l Tous les deux ans, ces frères et cousins se retrouvent à Ouistreham avec leur famille : une journée quartier libre qu’ils mettent à profit avec enthousiasme. Tous sont d’accord : « Il y a tout ce qu’il faut pour s’amuser et cela change de la ville. On pique-nique sur la plage, on fait du karting, de la rosalie et un peu de shopping ; on fait plein de rencontres avec les filles ! Un voyage pas cher pour se sentir en vacances. »


portrait

Dalila 29 ans, son fils Edson 8 ans et toute sa famille, quartiers des Mordacs, centre-ville et Cité-Jardins.

l Pour vivre une pause vacances idéale, tout a été prévu : les boissons au frais dans les glacières, le repas dans les marmites, les parasols et les jeux de plage. Oncles, tantes, cousins se réunissent autour de la table de camping pour rire et se relaxer sous le soleil. Sandra, la sœur, se confie avec émotion sur ce voyage : « C’est exceptionnel, inoubliable. C’est la première fois que je vais à la plage et je voudrais revenir. Il fait beau, c’est les vacances et toute la famille est réunie, on oublie tout ! »

Ginette 44 ans, Evelyne 60 ans, Maryline 12 ans et Rose-Pauline 11 ans, quartiers du Bois-l’Abbé et de Cœuilly.

l Déjà quatre ans que Ginette, ses filles et son amie Evelyne prennent leur bouffée d’oxygène à Ouistreham à défaut de partir en vacances. « C’est gentil ici, on voit autre chose, on rencontre des voisins, c’est convivial. Nous partons toujours ensemble pour profiter de la mer et de balades dans la ville, c’est une récréation et cela nous fait du bien de sortir un peu », explique Ginette.

Priska, 21 ans, et toute sa famille, quartier des Mordacs.

l Frère, sœur, oncle, mari et enfants participent depuis quatre ans à cette journée à la mer pour se rassembler en dehors des vacances. Priska raconte : « Comme c’est une journée prévue longtemps à l’avance, toute la famille peut ainsi se réunir sur la plage ; des voisins se joignent à nous également. C’est très sympa. Les enfants font quelques activités comme le manège ou le poney : cela leur plaît énormément. Tout le monde y trouve son compte. »

Malika 45 ans, sa fille Mylène 12 ans, sa famille et un ami, quartier Cité-Jardins.

l Tous les ans depuis vingt et un ans, c’est une journée placée sous le signe de la détente que Malika vient chercher avec famille et ami. « Un tour au marché, un déjeuner au restaurant, une visite au Casino… Chacun prend le temps de faire ce dont il a envie dans un cadre qui change du quotidien. On retrouve des amis et on prend le temps, tout simplement. Ma fille a son argent de poche et se fait plaisir en faisant du poney par exemple. Un bon moment », souligne Malika.

Gnilahe, 41 ans et ses filles Fanta 8 ans et Marianne 4 ans, quartier du Bois-l’Abbé.

l « Trop envie d’en refaire ! » Les petites filles sont encore sous le charme de leur balade en poney sur la plage, un moment qu’elles attendent depuis le matin, réveillées à 4h pour ne pas rater le car ! La maman confirme : « Elles sont prêtes à casser leur tirelire pour faire du poney ! C’est leur activité préférée ici, même si elles apprécient la mer. Nous venons en famille depuis des années pour nous évader. C’est une journée concentrée qui vaut une semaine de vacances ! »

PROPOS RECUEILLIS PAR SOPHIE DURAT PHOTOs JEAN-PIERRE PERSICO septembre 2009

29


portrait

Dalila 29 ans, son fils Edson 8 ans et toute sa famille, quartiers des Mordacs, centre-ville et Cité-Jardins.

l Pour vivre une pause vacances idéale, tout a été prévu : les boissons au frais dans les glacières, le repas dans les marmites, les parasols et les jeux de plage. Oncles, tantes, cousins se réunissent autour de la table de camping pour rire et se relaxer sous le soleil. Sandra, la sœur, se confie avec émotion sur ce voyage : « C’est exceptionnel, inoubliable. C’est la première fois que je vais à la plage et je voudrais revenir. Il fait beau, c’est les vacances et toute la famille est réunie, on oublie tout ! »

Ginette 44 ans, Evelyne 60 ans, Maryline 12 ans et Rose-Pauline 11 ans, quartiers du Bois-l’Abbé et de Cœuilly.

l Déjà quatre ans que Ginette, ses filles et son amie Evelyne prennent leur bouffée d’oxygène à Ouistreham à défaut de partir en vacances. « C’est gentil ici, on voit autre chose, on rencontre des voisins, c’est convivial. Nous partons toujours ensemble pour profiter de la mer et de balades dans la ville, c’est une récréation et cela nous fait du bien de sortir un peu », explique Ginette.

Priska, 21 ans, et toute sa famille, quartier des Mordacs.

l Frère, sœur, oncle, mari et enfants participent depuis quatre ans à cette journée à la mer pour se rassembler en dehors des vacances. Priska raconte : « Comme c’est une journée prévue longtemps à l’avance, toute la famille peut ainsi se réunir sur la plage ; des voisins se joignent à nous également. C’est très sympa. Les enfants font quelques activités comme le manège ou le poney : cela leur plaît énormément. Tout le monde y trouve son compte. »

Malika 45 ans, sa fille Mylène 12 ans, sa famille et un ami, quartier Cité-Jardins.

l Tous les ans depuis vingt et un ans, c’est une journée placée sous le signe de la détente que Malika vient chercher avec famille et ami. « Un tour au marché, un déjeuner au restaurant, une visite au casino… Chacun prend le temps de faire ce dont il a envie dans un cadre qui change du quotidien. On retrouve des amis et on prend le temps, tout simplement. Ma fille a son argent de poche et se fait plaisir en faisant du poney par exemple. Un bon moment », souligne Malika.

Gnilahe, 41 ans et ses filles Fanta 8 ans et Marianne 4 ans, quartier du Bois-l’Abbé.

l « Trop envie d’en refaire ! » Les petites filles sont encore sous le charme de leur balade en poney sur la plage, un moment qu’elles attendent depuis le matin, réveillées à 4h pour ne pas rater le car ! La maman confirme : « Elles sont prêtes à casser leur tirelire pour faire du poney ! C’est leur activité préférée ici, même si elles apprécient la mer. Nous venons en famille depuis des années pour nous évader. C’est une journée concentrée qui vaut une semaine de vacances ! »

PROPOS RECUEILLIS PAR SOPHIE DURAT PHOTOs JEAN-PIERRE PERSICO septembre 2009

29


sports

RSCC escrime

Un sport de pointe…

pour tous !

La section escrime du Red Star Club de Champigny (RSCC) invite tous les Campinois, enfants et adultes, à venir manier le fleuret, sous l’encadrement de ses deux maîtres d’armes, dans le quartier du Maroc. Une discipline démocratisée à Champigny par la pratique de tarifs attrayants, le prêt de matériel, en loisirs et/ou en compétition… Tous en garde !

30

septembre 2009

M

ercredi 17 juin 2009, salle d’escrime, 163, rue Diderot. Sur la piste, deux jeunes tireurs s’apprêtent à s’affronter « en duel »… Ils se saluent puis, le buste droit et de profil, partent à l’assaut… Derrière les masques, Grégoire et Romain, 15 ans, croisent le fer à la manière de D’Artagnan, Lancelot et don Quichotte… des personnages et un « esprit chevaleresque » qui, enfants, leur « ont donné envie de

faire de l’escrime ». Le combat se poursuit… puis, avec la pointe de son fleuret, Romain touche son adversaire ! Ils se remercient l’un l’autre et se serrent la main avant de se quitter.

Respect de l’autre, maîtrise de soi Depuis dix ans, les membres de la section escrime du RSCC, présidée par Steve Rodrigues, manient le fleuret* dans une salle de 240 m2, dans le quartier du Maroc, entièrement dédiée à la pratique et à l’échauffement,

abritant neuf pistes métalliques aux normes FIE (Fédération internationale d’escrime) et tous les appareils nécessaires. Un apprentissage qui s’adresse à Champigny aux enfants dès l’âge de 5 ans et aux jeunes compétiteurs mais également aux adultes sans limite d’âge qui peuvent venir pratiquer l’escrime en loisirs sous l’œil de deux maîtres d’armes diplômés et plusieurs fois médaillés  : Renaud Wiart et Corinne Maitrejean, championne de France en titre et seule représentante féminine


sports Un club ouvert à tous…

Résultats Basket A Pau, du 11 au 14 juin, l’Elan de la Marne conserve sa seconde place au championnat de France de basket sport adapté.

au fleuret aux jeux Olympiques de Pékin en 2008. « L’escrime est un sport de combat européen, explique Renaud, dont l’art consiste à toucher son adversaire avec la pointe de son arme sur les parties valables – torse, dos, épaules, au fleuret – sans être touché. » Pour les plus jeunes, la pointe est protégée par une bille en caoutchouc appelée « mouche ». Dans les grandes catégories, les escrimeurs pratiquent le fleuret électrique  : reliés à un appareil de contrôle par un fil tendu, ils s’affrontent munis d’une arme dont le bout se termine par une tête de pointe (bouton interrupteur) qui, également reliée, permet d’indiquer les touches pendant l’assaut. Lorsque l’adversaire est touché dans une partie valable, une lampe verte ou rouge s’allume, et dans une partie non valable, une lampe blanche ou jaune. «  La pratique de l’escrime n’exige pas de qualités physiques particulières, précise le maître d’armes. Chacun adapte son jeu en fonction de ses points forts et de ses points faibles. Cela oblige à se concentrer et à prendre des décisions au bon moment, et stimule la coordination des jambes et des bras ainsi que la souplesse. » Harmonie du corps et de l’esprit également, l’escrime inculque des valeurs morales : « Il faut être patient, confie Romain, le jeune tireur. Cette pratique nous apprend le respect de l’autre, le courage et la maîtrise de soi, tout en faisant travailler tout l’organisme. » Dès l’âge de 8 ans, les enfants ont la possibilité de se lancer dans la compétition mais « ce

n’est pas une obligation ! », souligne l’entraîneur. Au palmarès du club cette année, la victoire le 8 mai dernier au championnat de France cadette, en division 2, d’Evina Da Silva Cabral, à Dunkerque… en parallèle de la qualification de plusieurs Campinois aux championnats de France junior par équipe et senior en individuel.

Une pratique accessible Souvent perçue comme un sport élitiste et onéreux, l’escrime est ouverte à tous à Champigny. Le club propose ainsi un prix d’adhésion attrayant (120 € par enfant en catégorie Baby, et 225 € pour toute autre catégorie), avec la possibilité de régler en trois fois. Par ailleurs, pour l’inscription de plusieurs enfants d’une même famille, le prix devient dégressif. «  Et si certaines personnes tentées hésitent encore à s’inscrire, nous organisons des séances d’essai gratuites, rappelle Graziella Roca-Labarre, trésorière du club. Pour encourager une bonne pra-

tique, le club prête également tout le matériel nécessaire à ses adhérents et prend en charge les déplacements des compétiteurs hors Ile-de-France. » Au-delà de l’aspect matériel, l’escrime est un sport qui peut être pratiqué par tous sur le plan physique, tant qu’il n’y a pas de contre-indication. « L’apprentissage est rapide et on se retrouve très vite à tirer contre un adversaire », explique Graziella. « C’est un club où on ne se prend pas la tête, revendique Luc Pereira-Ramos, membre actif. Sur la piste, filles et garçons, pratiquants en loisirs et compétiteurs, s’affrontent dans une ambiance bon enfant. On vient ici avant tout pour s’amuser et se libérer des pressions quotidiennes. » En garde ! Prêts ? Allez ! n sandrine becker PHOTOS jean-pierre persico * Arme légère (500 g pour une longueur de 110 cm) et flexible dont la section de lame est rectangulaire. Section Escrime du RSCC Tél. 01 48 82 23 06 e-mail : escrime.rscc@free.fr.

… avec prêt du matériel.

Boxe Lors des championnats de France UNSS de boxe d’assaut qui se sont tenus du 18 au 20 mai dernier à Belfort, deux élèves du lycée Louise-Michel se sont illustrés avec brio : Anissa Hajji a remporté le titre de championne de France UNSS des moins de 60 kg et Houria Kidder s’est vue sacrée vicechampionne de France UNSS des moins de 70 kg. Hand/Volley Avant d’attaquer la nouvelle saison au sein des sections sportives scolaires et de l’AS du collège Musselburgh, retour sur le palmarès 2008-2009 : • En minimes : les équipes de handball et de volley à 6 sont arrivées 3e d’Ile-de-France Excellence, et l’équipe de volley à 4, 3e d’académie. • En benjamins : les équipes de volley et de handball ont remporté le titre de vicechampions de France, grâce notamment à la victoire des handballeurs qui ont terminé 1er de France, et sont également vice-champions du Festibenjamin 2009 qui regroupait toutes les académies de France. Judo En juillet, deux Campinoises du Red Star Club de Champigny s’illustraient aux Universiades d’été qui se tenaient à Belgrade : Delphine Delsalle remportait la 2e place chez les – 52 kg tandis que Géraldine Mentouopou se classait 1re chez les – 78 kg. L’équipe de France, qui a remporté la 3e place, était entraînée par les Campinois Philippe Sudre et Séverine Vandenhende et avait pour capitaine Delphine Delsalle. Deux titulaires campinoises se sont également illustrées aux Jeux méditerranéens : Marie Pasquet à la 1re place et Irène Chevreuil à la 2e place. Tir à l’arc Au championnat de France FSGT, l’Elan de la Marne gagne le titre de champion pour le tir à 18 mètres extérieur et le titre de vice-champion pour le tir à 15 mètres extérieur. septembre 2009

31


reportage

Projetscolaire

Il sera une fois… Cette année, trois classes de CE1 de l’école élémentaire Maurice-Denis ont participé au concours d’écriture « Lire Egaux » organisé par les éditions Talents Hauts. Fruits de leur travail, des histoires et un recueil de poèmes comme autant de messages de lutte contre le sexisme. 32

septembre 2009

«Q

ue l’on soit fille ou bien garçon, nous avons le droit aux mêmes choses […]. Talisse peut être championne de foot […]. Erwann et Stéphane peuvent aimer les Barbie […]. Elles et ils font ce qu’il veulent et ce qui est important c’est de ne jamais se moquer. Se moquer, c’est être idiot et ne pas avoir compris qu’absolument tout dans la vie est une question de goût et non une question de sexe. » Extraits choisis du « Droit aux mêmes choses », poème écrit par Juliette, Dylan et Thomas, 8 ans… De janvier à avril dernier, les élèves de trois classes de CE1 de l’école élémentaire Maurice-

Denis ont participé à un concours organisé par les éditions Talents Hauts, « Lire Egaux », en partenariat avec la Mission départementale aux droits des femmes et le Conseil général du Val-de-Marne. Objectif : sensibiliser les filles et les garçons dès leur plus jeune âge à l’égalité entre les hommes et les femmes en les invitant à rédiger un manuscrit s’inscrivant dans l’esprit d’une collection d’albums pour les 3-7 ans, intitulée « Des livres pour les filles et pour les garçons ».

Tout un poème Parmi les classes qui se sont lancées dans l’aventure, celle d’Amélie Robert, professeur des écoles, une des dix nomi-

nées sur les cinquante participantes*  : «  Début janvier, les éditions nous ont adressé dix livres que nous avons contés aux enfants pour leur permettre de mieux comprendre ce thème. Il n’y avait pas de poèmes, nous avons donc choisi ensemble cette forme littéraire. » En cours de production d’écrit, les élèves, répartis en huit groupes, ont ainsi rédigé un poème, en prose ou en rime, sur différents cas : les papas qui font la cuisine ou le ménage, une fille qui rêve d’être boxeuse, une autre mécanicienne, un garçon qui voudrait être une fille… Bemy, l’une des jeunes auteurs, raconte : « Au début, on s’est creusé la tête pour trouver l’idée générale du


reportage

Aventure littéraire et citoyenne pour les élèves de CE1 de Catherine Perveaux (ci-dessus), Nathalie Robszye (extrait d’« A l’école du féminin et du masculin » à droite) et Amélie Robert (à gauche et ci-dessous).

poème… Si on n’était pas d’accord, on en cherchait d’autres. Puis on a trouvé un titre et on a commencé à écrire un vers, deux et puis trois en nous servant des modèles inscrits au tableau par la maîtresse. Une fois fini, on a tapé nos textes, on les a

cette anecdote, reprend l’enseignante, on a lancé un débat. » L’histoire, « La Bataille des couleurs », racontée par Sarah et Iman, deux écrivaines en herbe : « Antoine aime le rose… le rose de la barbe à papa. Sa peluche préférée est un dragon rose.

vie en rose ! » « Pour aborder les idées reçues, explique Catherine Perveaux, on a joué avec les couleurs et les expressions. On s’est beaucoup concertés car je voulais qu’il y ait des petits bouts de leur histoire à tous. » Les élèves de la classe de

L’ÉGALITÉ imprimés puis on les a envoyés aux éditions Talents Hauts.  » Aujourd’hui, pour Maximilien et ses camarades de classe, aucun doute : « Les filles peuvent faire comme les garçons ! » et : « Si on se moque, c’est idiot ! »

Il était une fois…

Il rêve de porter un pull rose comme ses joueurs préférés de rugby. Après avoir réussi à convaincre ses parents, il se rend à l’école avec et ses copains se moquent... La morale de notre histoire, c’est que ça ne sert à rien de voir la vie en noir et de se disputer. Il vaut mieux voir la

Nathalie Robzsye ont eux aussi choisi d’écrire une histoire… au pluriel. « C’est une œuvre collective mélangeant le vécu et l’imaginaire à travers le quotidien de l’élève (classe, récréation...). Nous avons d’abord recensé et analysé ensemble des situations vécues qui ont été le point de

Dans la classe voisine, celle de Catherine Perveaux, également nominée, « c’est un événement survenu dans le contexte scolaire qui nous a donné le sujet de notre histoire. A la piscine, tous les enfants ont reçu des bonnets roses et les réactions de chacun ont inspiré nos récits ». Iman : « Les garçons pensaient que les filles allaient se moquer mais ça n’a pas été le cas. » « A partir de

départ de notre histoire», raconte l’institutrice. Lisa : « Une fois, dans la cour, des enfants se moquaient d’un petit garçon qui jouait à la corde à sauter… Chacun a pu ainsi s’exprimer. » Il nous fallait ensuite un narrateur, nous faisions à l’époque un élevage de papillons, les enfants ont imaginé qu’il en entrait un en classe et qu’il était notre narrateur. En ce qui concerne le titre de l’histoire, tout s’est mis en place le jour où la chrysalide s’est ouverte et qu’en classe nous avons assisté à la naissance d’un papillon. » Leur livre s’intitule « A l’école du féminin et du masculin ». Le papillon né dans leur classe est le narrateur de l’histoire, dont chaque élève est un personnage. Il raconte ce qu’il a observé ici… un mélange entre l’imaginaire et la réalité où sont traités divers éléments : le sport, les vêtements… « Pendant la réalisation de ce projet, souligne l’enseignante, on a essayé de lier les sciences et la littérature. Cette expérience a été très riche en vocabulaire et en écriture, et a permis aux enfants d’apprendre à respecter les idées des autres. Notre classe n’a peut-être pas été nominée mais les enfants auront un très beau souvenir de CE1. » n sandrine becker photos VIRGINIE HELLOT

Sensibiliser les enfants à l’égalité entre hommes et femmes peut aussi révéler des talents littéraires…

* Le prix du concours a été attribué à une classe de CP de l’école du Parangon à Joinville-le-Pont pour « La Page de terre ». La classe lauréate verra son manuscrit illustré et imprimé sous forme de livre aux éditions Talents Hauts en juin 2010.

septembre 2009

33


SETS CLUB

Tennis • Squash • Badminton • Danse Ouvert 7 jours sur 7

Une équipe à votre service. Recherche de partenaires

is

s

Stage te l Tenn u is Ad nn e É c o le d e T s pour jeune s an de 7 4 à 1

3 Tennis couverts 2 Squash 4 Badminton 1 Salle de danse Snack-bar Club-House

Cours de danse • • • • • • •

Hip-Hop Danse africaine Danse orientale Funky danse Body combat Modern jazz Salsa

Retrouvez nous au 01 48 82 12 22 ou www.sets-club.com ou 228-230 av. du Général de Gaulle à Champigny sur Marne (94500) à 800 m du Pont de Nogent et de Bry

Vos énergies au quotidien

Dalkia Ile-de-France 2, allée des Moulineaux 92445 Issy-les-Moulineaux cedex Tél. : 01 46 62 70 00 - www.dalkia.com

Champigny 0909 indd 4

26/08/09 11 27


découverte

Album photos

souvenirs d’été

1

4 1 à 4 : farniente et animations à Champigny Plage. 5 et 6 : le plein d’activités à Croquez l’été ! 7 : un 14 juillet en rythme. 8 : le sourire de Miss Guinguette 2009. Plus de souvenirs ? Rendez-vous sur le site de la Ville www.champigny94.fr pour un diaporama complet des activités d’été.

2

3

5

6

7

8 septembre 2009

35


tribunes libres

Les Tribunes libres relèvent de la responsabilité de leurs auteurs.

Opposition municipale

Opposition municipale

Opposition municipale

Groupe des élus UMP

Groupe des élus divers droite

Mouvement démocrate La passion de Champigny

Contre l’insécurité, des actes

E

septembre 2009

161,99 €

Vincent Chriqui

Alain Chevalier

Laurent Jeanne

Conseiller municipal

Conseiller municipal

Conseiller municipal

n juin dernier, la municipalité a distribué aux Campinois une carte-pétition intitulée « droit à la sécurité pour tous ». Cette carte, préalablement affranchie, devait être retournée en mairie afin de réclamer au gouvernement des effectifs supplémentaires de police nationale et l’application du nouveau dispositif UTEQ (Unité territoriale de quartier) sur la commune. S’il est légitime que la municipalité s’interroge sur les moyens de mettre fin à la recrudescence des incivilités sur Champigny, le procédé utilisé est inefficace et même inacceptable. Tout d’abord, il est choquant que la mairie utilise l’argent du contribuable campinois pour financer une opération politicienne. Le coût de ce tract et de son affranchissement représente plusieurs milliers d’euros qui auraient pu être utilisé à d’autres choses – notamment à une véritable politique de lutte contre l’insécurité. Il est navrant de constater que la Ville rejette une fois de plus la responsabilité de ses propres carences sur l’Etat. Les UTEQ ont été créées par le gouvernement actuel pour renforcer la présence policière dans les quartiers. Si leur mise en place n’a pas lieu à Champigny aujourd’hui, c’est tout simplement parce que la municipalité n’a pas fait les efforts nécessaires pour le permettre. La commune d’Orly, dirigée par une majorité de gauche, a réalisé ces démarches, notamment en rénovant son commissariat, et a ainsi été dotée de moyens policiers supplémentaires. Surtout, en vertu du Code général des collectivités territoriales, le maire dispose des pouvoirs de police sur sa commune. Dès lors, rien ne l’empêche, comme c’est le cas dans de nombreuses municipalités et en particulier toutes celles qui nous entourent, de créer une police municipale à Champigny. Une police municipale, dont les agents connaissent bien la ville et sa population, constituerait un réel service de proximité. Elle pourrait assurer des tâches comme le respect de la tranquillité publique, la surveillance des entrées et sorties des écoles et des parcs, le règlement des différends de voisinage, l’application de la législation sur les bruits, la lutte contre le stationnement gênant… Elle serait donc parfaitement complémentaire de la police nationale. Là où d’autres communes privilégient le pragmatisme et la volonté politique, la municipalité de Champigny préfère la voie stérile de la polémique, au détriment des Campinois. n

36

Les ordures ménagères les plus chères du Val-de-Marne !

C

omme chacun d’entre vous, nous allons reprendre nos activités et bientôt le chemin du conseil municipal, pour autant nous tenons à alerter la population sur le rapport concernant les prix et la qualité du service public d’élimination des déchets ménagers et assimilés qui nous a été présenté en juin dernier. Pour M. le maire « tout va bien dans le meilleur des mondes » sauf que la Ville a des difficultés de tri dans les grands ensembles ! Bien que l’adjoint au maire chargé de la Collecte et du Tri sélectif reconnaisse que « la taxe est relativement élevée » (sic). L’augmentation du pouvoir d’achat tant réclamée par la majorité socialo-communiste est impactée par les hausses répétitives des dépenses du traitement des ordures ménagères (TEOM) : elles représentent 9 480 000 € dans le budget communal et elles ont augmenté de 1 000 000 € en trois ans ! Nous nous étions préoccupés de ces hausses et avions demandé de mettre à profit la fin du marché, au 31 mars, de l’entreprise Nicollin, pour le renégocier à la baisse en « faisant jouer » la concurrence. D‘ailleurs le tonnage collecté des ordures ménagères avec 380 kg/habitant est stable depuis quatre ans. Comment se fait-il que la dépense moyenne de 128,16 € par habitant soit supérieure de 68 % comparée à la moyenne dans le département du Val-de-Marne de 76,20 € ? La réponse de l’adjoint chargé de la Collecte et du Tri sélectif est que « le service n’est pas comparable » (sic). Il suffit d’aller à Joinville, par exemple, pour affirmer que le nombre de tournées est identique et qu’il y a un passage hebdomadaire pour le « vert »… Il suffit de se procurer le rapport annuel de la communauté d’agglomération du Haut-Val-deMarne pour constater qu’à service égal le coût est de 90 € par habitant. Notre intervention se veut positive, nous n’avons en terme de qualité rien à reprocher au service rendu par la Ville au travers de l’adjudicataire. Nous demandons de travailler sur le coût lors des consultations, de prendre les mesures pour limiter les dépenses en exigeant de chacun un comportement éco-responsable. Le tri concerne chacun d’entre nous et il faut envisager des mesures coercitives à l’égard de ceux qui jettent leurs encombrants en dehors des lieux et des jours de tournée, il faut être plus regardant à l’égard des commerces et des entreprises qui devraient faire traiter eux-mêmes leurs déchets alors qu’ils pénalisent actuellement la collectivité. Nous vous souhaitons une « bonne rentrée ». n

L

a presse nationale se fait régulièrement l’écho des salaires (10 000 à 20 000 € par mois) et des avantages très importants de nos élus nationaux et notamment du premier d’entre eux. Au niveau local, les indemnités sont très différentes. A Champigny, les conseillers municipaux reçoivent 161,99 € nets par mois pour participer aux commissions permanentes (finances, culture et sports), conseil municipal, conseils d’administration du cinéma Studio 66 et du collège Elsa-Triolet pour les membres de notre groupe, réunions de quartier, cérémonies diverses et actions de terrain. Avec près de 40 heures de travail par mois, un conseiller municipal est indemnisé de son temps à hauteur de 4 € par heure, moitié moins que le Smic horaire. Alors pourquoi faire tout cela pour seulement 161,99 € par mois diront certains ? Est-ce que l’on poserait cette question pour des métiers dont la rémunération n’est pas toujours à la hauteur de l’engagement, comme une infirmière, un enseignant ou un chercheur ? Non, on connaît l’importance de la vocation pour ces métiers. Au sein de notre groupe, il en va de même de notre engagement politique local, nous sommes animés de la passion de notre ville et de faire vivre de façon constructive le débat démocratique à Champigny. Toute démocratie a besoin d’une opposition tant au plan national qu’au plan local. Depuis un an et demi, nous avons approuvé plusieurs aspects de la politique municipale, comme le sport, auquel de nombreux Campinois vont pouvoir s’inscrire lors du Forum des associations sportives ce samedi 5 septembre. Nous avons aussi mis en lumière les insuffisances municipales des gestions de nos finances, du cinéma Studio 66 ou la Zac des Simonettes. 161,99 € par mois que nous investissons dans le cadre de nos actions locales, c’est le prix de notre engagement pour porter une vision politique d’opposition constructive libre de tout aspect partisan. Il serait donc souhaitable de revoir le statut des élus locaux, qui date du XIXe siècle, qui apporterait plus à nos concitoyens que la dernière réforme constitutionnelle qui a permis au chef de l’Etat de pouvoir faire son 235e discours de son mandat devant le Parlement. Espérons que le gouvernement intégrera la refonte du statut de l’élu local dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales annoncée. Si vous souhaitez réagir à cette tribune, vous pouvez nous écrire en mairie. n


tribunes libres Majorité municipale

Majorité municipale

Majorité municipale

Groupe des élus socialistes

Parti de gauche

Groupe des élus communistes et républicains

Vidéo en trompe l’œil

Le succès campinois du Front de gauche

La Poste n’est pas à vendre

L

Jean-Pierre Rivallain

François Cocq

Christian Fautré

Maire adjoint

Conseiller municipal

Maire adjoint

e marché de la vidéosurveillance est en pleine croissance. En présentant ses vœux en 2008, la ministre de l’Intérieur de l’époque déclarait prévoir le triplement du nombre de caméras sur la voie publique d’ici à la fin 2009. Au même moment, on annonçait la suppression de 4 800 emplois dans la police nationale d’ici à 2011. Il faut reconnaître à ces déclarations le mérite d’une grande persévérance : remplacer les personnels de police par des caméras ! Compte tenu du coût considérable de la vidéosurveillance, interrogeons-nous sur la pertinence d’un tel dispositif à Champigny. Dans le « Rapport d’information sur la vidéosurveillance » présenté fin 2008 par des sénateurs, nous découvrons que la France n’a pas encore produit d’évaluations solides sur le sujet. Et pourtant, pompeusement renommée « vidéoprotection », celle-ci demeure perçue par les décideurs comme un instrument efficace de prévention. Pour obtenir des informations valables sur la vidéosurveillance, il faut nous tourner vers nos voisins britanniques. En octobre 2008, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme indique qu’il y a là-bas plus de caméras que n’importe quel autre pays d’Europe et que, malgré les millions de livres dépensés dans cette nouvelle technologie, il n’y a pas eu d’impact significatif sur la criminalité en Angleterre. Un inspecteur en chef de la police déclare même lors de la Conférence mondiale sur la sécurité, à Londres, en 2008 : « Des millions de livres ont été dépensées sans penser à la façon dont police et justice allaient utiliser ces images. C’est un fiasco total. Seuls 3 % des crimes ont été résolus grâce à la vidéo. Il n’existe pas de peur de la vidéosurveillance. » En résumé, contrairement aux idées reçues, la vidéosurveillance sur l’espace public n’a pas l’efficacité qu’on lui prête. Elle ne remplace pas les effectifs de police, les images nécessitant l’analyse de personnels de police supplémentaires, spécialement formés pour alerter à bon escient leurs collègues présents sur le terrain. A Champigny, le choix a été fait de privilégier une politique de prévention s’appuyant sur un travail partenarial entre les forces de police, les services municipaux, les bailleurs et les associations. Elus et habitants, continuons de nous mobiliser et d’exiger de l’Etat le renforcement des effectifs de police, condition indispensable pour prévenir et réduire les actes de délinquance. n

E

n politique et en démocratie, un seul juge de paix : le peuple et son expression au travers du suffrage universel. Cela implique de se plier à son verdict mais aussi d’analyser avec rigueur les messages, nationaux et locaux, que nous envoient nos concitoyens lors de chaque consultation. Le scrutin du 7 juin dernier est à cet égard riche d’enseignements. C’est en premier lieu l’impasse démocratique qui ressort de cette élection : 63,18 % des inscrits campinois ont boudé les urnes. Cette abstention témoigne de la mise à distance d’un outil qui devrait être politique, l’Europe, mais qui s’est jusqu’à présent trop souvent construit par-delà les peuples sans se mettre à leur service. C’est aussi et avant tout une abstention de classe. Moins de 30 % de participation ont ainsi été enregistrés au Bois-l’Abbé et aux Mordacs. Devant un phénomène si profond, il faut redonner foi en la vie commune et citoyenne, réimpliquer celles et ceux qui sont les premières victimes d’un système qu’ils laissent, désabusés, s’accaparer du sens de leur vie. Tel est l’enjeu de la reconquête démocratique qui passe d’abord par le fait de réaffirmer que la dérive libérale actuelle n’est pas inéluctable et que des mesures de rupture franches avec le capitalisme financiarisé peuvent y mettre un terme. Nos boussoles pour cela sont l’intérêt général et l’émancipation individuelle et collective. Un nouvel objet politique a émergé pour cela : le Front de gauche. Pas un cartel d’organisations, pas un coup politique, mais une idée qui s’est imposée durant une campagne dynamique et populaire. L’aspiration au rassemblement et à l’unité qui s’exprime dans les mobilisations sociales demande un débouché politique. Tel est l’objet du Front de gauche : pas une contestation stérile mais une vocation majoritaire pour changer le rapport de force à gauche afin de pouvoir enfin battre cette droite qui s’impose depuis dix ans en France et en Europe contre les gauches sociales-démocrates. De ce point de vue, les 6,5 % au niveau national et plus encore les 23,79 % à Champigny du Front de gauche nous confortent dans l’idée que cet outil doit maintenant devenir durable, être mis à la disposition de tous et s’élargir encore. Non pour l’unité en tant que telle, mais pour la capacité qu’elle nous donne de bouleverser l’ordre établi. Les élus du Parti de gauche remercient tous ceux qui ont permis par leur vote l’émergence du Front de gauche et invitent à poursuivre et développer ce souffle nouveau et décidément si utile. n

L

e 18 juin 2009, André Chassaigne, député communiste, a proposé la création d’une commission d’enquête sur la présence territoriale de La Poste.

En effet, l’inquiétude est grande parmi les usagers, les salariés et les élus locaux quant à l’évolution des activités postales puisque l’ouverture au capital à hauteur de 3 milliards d’euros en 2010 placerait La Poste devant une évolution identique à celle de France Télécom. A terme, le service postal serait assuré par une société anonyme. Dans ces conditions, quelles seront les garanties pour maintenir un service public ? Déjà, La Poste a intégré des critères très stricts de rentabilité financière. La branche courrier n’y échappe pas puisque la distribution passerait de J + 1 à J + 2. Plusieurs centres de tri départementaux sont fermés et regroupés dans des plates-formes régionales. Le recours au recrutement d’employés contractuels s’amplifie et représente 43 % des effectifs. Seul 1 postier sur 5 sera remplacé alors que plus de 50 000 postes ont déjà été supprimés depuis 2002 ! De plus en plus d’élus font état de la fermeture d’agences et de leur transformation en « point contact  » sous responsabilité communale ou chez un commerçant, et de nombreuses pétitions circulent dans toute la France. Pourrons-nous toujours parler de service public si les objectifs de rentabilité primaient sur la qualité des services rendus au public ? Les usagers campinois ont toujours su se mobiliser, notamment au travers du Comité campinois pour la défense des services publics, pour maintenir et développer la présence postale sur la ville, avec deux bureaux de plein exercice et trois annexes. C’est un acquis de notre action commune. La Poste appartient à la nation. C’est pourquoi la question du changement de son statut doit faire l’objet d’une consultation nationale. Les élus communistes campinois soutiennent et s’associent à l’initiative du Comité national contre la privatisation de La Poste (syndicats, associations et partis de gauche) qui, le samedi 3 octobre, partout en France, consultera tous les usagers afin qu’ils puissent se prononcer sur le changement de statut de La Poste. n

septembre 2009

37


Permanences des élus ayant une délégation

Vie de quartier

Les élus reçoivent sur rendez-vous, à prendre au lieu des permanences indiqués. Les horaires de certaines permanences n’ont pas encore été fixés.

Dominique Adenot (PCF), maire • un mercredi par mois en fin de journée, centre Jean-Vilar • le jeudi de 9h à 11h30, mairie Tél. 01 45 16 40 13 Christian Fautré (PCF), 1er adjoint

Isabel Flores-Racmachers (PS), 10e adjointe

Droits des femmes, formation professionnelle

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous Tél. 01 45 16 40 39 ou 40 19 Claude Gascard (PCF), 11e adjoint

Action sociale, politique en direction des seniors, relation avec les anciens combattants et travail sur la mémoire

Développement de la démocratie participative, communication, finances/marchés publics, intercommunalité

• le lundi de 9h à 11h, mairie Tél. 01 45 16 40 08

Marie-Odile Dufour (PS), 2e adjointe

Prévention/santé, lutte contre les toxicomanies, coordination des actions sur les handicaps

• le lundi de 15h30 à 17h, mairie Tél. 01 45 16 40 08 • le 3e samedi du mois de 9h à 10h30, centre de santé PierreRouquès Tél. 01 45 16 81 13 Georges Charles (PCF), 3e adjoint

Belhassen Blimi (PCF), 13e adjoint

• le mardi de 9h à 12h, mairie Tél. 01 45 16 40 08

Patrimoine bâti communal : équipements publics communaux, gestion et développement des énergies renouvelables dans le patrimoine bâti communal, géothermie

• le mardi de 9h15 à 11h, mairie • un à deux mercredis de 16h30 à 17h30, MPT Youri-Gagarine Tél. 01 45 16 40 43 Gilles Desseigne (Personnalité), 5e adjoint emploi/insertion,

artisanat

et

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous Tél. 01 45 16 40 19 ou 40 39 Brigitte Terrade (PCF), 6e adjointe

Personnel communal, organisation du service public communal, actions pour la défense du service public, administration générale, nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication

• le 1er et 3e jeudi du mois de 14h à 16h30, mairie Tél. 01 45 16 40 08 • le 2e et 4e jeudi du mois de 14h à 16h30, mairie annexe du Bois-l’Abbé Tél. 01 48 80 63 04 Bernard Lécuyer (PS), 7e adjoint

Actions pour l’environnement, le développement durable et la mise en place de l’Agenda 21, collecte et tri sélectif, service public de l’eau, cadre de vie : propreté de l’espace public (voirie/espaces verts) et espaces verts (réhabilitation et aménagement)

• le mercredi de 16h à 17h30, mairie Tél. 01 45 16 40 08 Marie Kennedy (PCF), 8e adjointe

Politique culturelle, cinéma, relations avec le Musée de la Résistance

• le 1er vendredi du mois de 9h30 à 11h, MPT Youri-Gagarine Tél. 01 45 16 40 08 • le 2e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe de Cœuilly Tél. 01 48 80 82 72 • le 3e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe du Bois-l’Abbé Tél. 01 48 80 63 04 • le 4e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie Tél. 01 45 16 40 08 Gérard Lambert (PCF), 9e adjoint

Développement des transports en commun, partage de l’espace public (circulations douces, circulation/stationnement), infrastructures routière et ferroviaires, travaux espace public (voirie/espaces verts liés à la voirie), réseaux, évolution écologique du parc automobile municipal

• le mercredi de 9h à 11h, mairie Tél. 01 45 16 40 08 • le 1er et 3e jeudi du mois de 14h à 16h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé Tél. 01 48 80 63 04

Jeunesse, initiatives publiques et vie associative, immigrationdroits et citoyenneté des résidents étrangers, projets de solidarité internationaux

• le jeudi de 16h à 18h, MPT Youri-Gagarine • le vendredi de 9h30 à 11h30, mairie Tél. 01 45 16 40 92 Nicole Pasquier (PCF), 14e adjointe

Politique du logement, amélioration de l’habitat, hygiène

Sylvaine Ettori (MARS), 4e adjointe

économique,

Enseignement (maternel, primaire, secondaire), animation du Comité local pour l’enseignement public, enfance

• le jeudi de 15h à 17h30, mairie Tél. 01 45 16 40 25

Aménagement du territoire et développement urbain (mixité et équilibre des fonctions urbaines habitat/activités), développement social des quartiers, politique de soutien aux associations et acteurs du quartier

Développement commerce

• les 1er et 3e lundis du mois de 14h30 à 16h30, mairie • le jeudi de 9h30 à 11h30, mairie Tél. 01 45 16 40 08 Valérie Zélioli (PCF), 12e adjointe

• le mardi de 9h à 12h, mairie Tél. 01 45 16 40 08

Jean-Pierre Rivallain (PS), 15e adjoint

Quartiers du Plateau et de Cœuilly, prévention et droit à la tranquillité publique, commission de sécurité

• le mardi de 18h45 à 19h45 en alternance au LCR Jalapa et LCR des Meilliers • le jeudi de 17h à 18h30, mairie Tél. 01 45 16 40 19 ou 40 39 Fily Keita (Personnalité), 16e adjointe Quartiers du Bois-l’Abbé et des Mordacs

• un jeudi sur deux de 9h30 à 11h45, mairie annexe du Boisl’Abbé Tél. 01 48 80 63 04 Philippe Sudre (Personnalité), 17e adjoint Quartiers du Maroc, du Plant et du Tremblay, politique sportive

• le lundi de 9h à 11h30, mairie • le 3e mercredi du mois de 9h à 11h30, centre Jean-Vilar Tél. 01 45 16 40 92 Patricia Bollinger (PCF), 18e adjointe Quartiers du centre-ville et des Quatre-Cités

• le 1er et 3e vendredi du mois de 17h30 à 19h30, mairie annexe Cité-Jardins Tél. 01 48 81 82 65 Claude Guerrier (PCF), conseiller municipal délégué Projets urbains ANRU Bois-l’Abbé et Mordacs

• le mardi de 8h45 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé Tél. 01 48 80 63 04 Jeannick Le Lagadec (MARS), conseillère municipale déléguée Petite enfance

• un mercredi sur deux de 10h à 11h20, mairie Tél. 01 45 16 40 43 François Cocq (MARS), conseiller municipal délégué Jumelage

• un lundi sur deux de 14h à 15h30, mairie Tél. 01 45 16 40 43

Zohra Kassou (GAUCHE ALTERNATIVE CHAMPIGNY), conseillère municipale déléguée

Marchés aux comestibles, économie solidaire, jardins familiaux

• Permanences non fixées à ce jour Tél. 01 45 16 62 96 Xavier Defranoux (PS), conseiller municipal délégué Tourisme

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous Tél. 01 45 16 40 39 ou 40.19

Pour rencontrer un conseiller municipal non délégué, se renseigner au 01 45 16 40 08 PCF : Parti communiste français, PS : Parti socialiste, MARS : Mouvement pour une alternative républicaine et sociale

Bois-l’Abbé Mairie annexe

5, place Rodin > 01 48 80 63 04

Bibliothèque André-Malraux 3, mail Rodin > 01 48 80 45 20

PMI

1, place Rodin > 01 48 80 45 49

Coordinateur social

Sébastien Patinet • Mairie annexe 5, place Rodin > 06 16 82 34 31

Point rencontre infos jeunes

9, square Jean-Goujon > 01 48 80 27 24

Marché (8h-13h)

Route du Plessis, mercredi et samedi

Boullereaux, Cité-Jardins Mairie annexe 95, avenue de la République > 01 48 81 82 65

PMI

37 bis, rue Karl-Marx > 01 47 06 00 33

Coordinateur social

Yves Hemmen • 6, rue Germinal, 3, allée Louis-Jouvet > 06 16 82 34 44

Point rencontre infos jeunes 6, rue Germinal > 01 48 81 44 65

Marché (8h-13h)

Boulevard Gabriel-Péri, jeudi et dimanche

Centre-ville Médiathèque J.-J.-Rousseau 6, place Lénine > 01 45 16 42 34

Espace jeunes

14, rue Louis-Talamoni > 01 45 16 41 48

PMI

7, boulevard de Stalingrad > 01 47 06 46 52

Marché (8h-13h)

Place Lénine, mardi, vendredi et dimanche

Cœuilly Mairie annexe

54, boulevard du Château > 01 48 80 82 72

PMI

8, rue de l’Abreuvoir > 01 55 98 11 40

Bibliothèque Gérard-Philipe

54, boulevard du Château > 01 55 98 29 80

Marché (8h-13h)

Place de Cœuilly, jeudi et dimanche

Le Maroc PMI

10, rue Félix-Pyat > 01 42 83 84 66

Les Mordacs Point rencontre infos jeunes 22 bis, avenue du 8-Mai-1945 > 01 48 80 22 27

Coordinatrice sociale

Véronique Dumortier • Maison du projet, Centre commercial des Mordacs, avenue du 11-Novembre-1918 > 06 20 25 79 25

Le Plateau Point rencontre infos jeunes LCR des Chaloux, chemin des Chaloux > 01 48 81 53 14

Coordinateur social

Sébastien Patinet • LCR Jalapa, 11, rue Jalapa > 06 19 68 67 31

Le Plant Mairie annexe

160, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30

Marché couvert (8h-13h)

38

septembre 2009

125, bd de Stalingrad, mercredi et samedi


Etat civil

Services publics

Etat civil du 6 juin au 7 juillet 2009

Santé Urgences

Hôtel de ville

bébé du mois

14, rue Louis-Talamoni 01 45 16 40 00

♥ C’est le 7 juillet,

Service de l’état civil 01 45 16 40 83

Service des élections 01 47 06 65 91

Maison de justice et du droit 15, rue Albert-Thomas 01 45 16 18 60

Centre communal d’action sociale

Virginie Hellot

01 45 16 40 81

Coordinatrice Petite enfance

Pour les urgences médicales de toutes sortes, un seul numéro

par une belle journée d’été, que Liloue a pointé pour la première fois le petit bout de son nez. Première née dans le foyer, la jolie petite fille de 3,4 kg et 49,5 cm a toute l’attention de ses parents, Ivy et Cédric, sur un nuage depuis son arrivée.

14, rue Louis-Talamoni 01 45 16 40 00

Espaces départementaux des solidarités (EDS) Champigny centre 4, place Lénine 01 48 81 75 45

Hauts de Champigny 11, place Rodin 01 45 16 82 00

Poste principale 54, rue Jean-Jaurès 01 55 09 30 80

France Télécom Agence de Saint-Maur

Naissances Manon BOULAT (24/3/2009) • Kévan NAGARUBAN (27/3/2009) • Lucas GONÇALVES GOMES (3/6/2009) • Estéban CHEVILLARD (10/42009) • Mathéo BENMEDDOUR (8/5/2009) • Calypso VINCENT (16/5/2009) • Antoine FARJAT • Anis DJAHNIT • Noah NAIL-DEBUT • Shaïma LISSER • Orwen ROBINE • Meïssa BENHAMMADA • Adel CHOUAOU • Eileen AULAGNIER • Chloé GONÇALVES DIAS • Loris MASELLI • Juliette DELPIROU • Ceren ERCIVAN • Morgane PERON • Chloé LEFEBVRE • Alexia BRUNEL • Olivier LOPUSZYNSKI • Noha COLLIN • Wilhem DERON • Bilel SASSI • Sevan SEBTI • Jimmy DOANGES • Karim BENSAAD • Kenza RAHLAOUI • Maïssane BELKAHLA • Guilherme MICHELATO-ALVES DE OLIVEIRA • Paolo PARADISO-ALFONS0 • Rose ANTOLINI • Léonie GIRY • Lyès DJENANE • Aslihan ARTHUR • Eriny GABRIAL • Shanie ALFONSO • Liloue FRANÇOIS.

36, boulevard Rabelais 10 14

Pôle emploi 39 49

Caisse d’allocations familiales 2, rue Georges-Dimitrov 0 820 25 94 10 (0,112 la base de 0,09 e la minute)

Sécurité sociale • Espace d’accueil 7, rue de l’Abreuvoir

• Espace d’accueil 5 bis, bd de Stalingrad 36 46

Coût d’un appel local à partir d‘un poste fixe

Commissariat Urgence police : 17 7/9, place Rodin 01 45 16 84 00

Annexe République 95, av. de la République 01 48 82 51 20

Gendarmerie 36, av. du Général-de-Gaulle 94300 Vincennes 01 53 66 95 70

Sapeurs-pompiers 14, rue de Dunkerque 01 48 81 03 97 ou 18

Trésorerie principale 142, av. Roger-Salengro 01 48 81 52 59

Hôtel des impôts 13, rue Gabriel-Péri 01 45 16 61 00

Inspection du travail Immeuble Pascal - Hall B Avenue du Général-de-Gaulle 94007 Créteil 01 49 56 29 44 01 49 56 28 41 ou 01 49 56 28 42

Mariages Serge FABRE & Valérie GAYON ♥ Samir ZAIDI & Sonia DEVARIEUX ♥ Adrien KONE & Nougble PIEKOURA ♥ Alain NOUVEL & Muriel LACOMBE ♥ Nasreddine RCHIDI & Malika ABERKANE ♥ Fabrice PIN & Aurélie SELLIER ♥ Pierrick ROBERT & Karine BELLIER ♥ Omar BOUGHEBRI & Linda DJERROUD ♥ Gérard MOREL & Zora REZZAG-LEBZA ♥ Mamadou NDIAYE & Sohna DIAGNE ♥ Joshua THOMAS & Nadège CHOUTEAU ♥ Jérémy DESSAUGE & Ludivine LAHO ♥ Gilles MARCELINO DOS REIS & Cécile PEREIRA ♥ José MENDES & Nouzha KRIMOU ♥ Nabil TAI & Atika EL DRISSI SALMI ♥ MUSHTAQ AHMAD & Rebiha BOUSSAHA ♥ Michel CAILLAT & Fatima EL MHDATI ♥ Manuel PEREIRA DA VEIGA & Luiza SILVA CABRAL ♥ Christophe VOLIOT & Nathalie PAUCHEZ ♥ David CORNUAU & Sylvie MASSON ♥ Grégory CHARREIRE & Aurore GOMES ♥ Maxime GUILLAUMET & Delphine JOURDAIN ♥ Séverino PRELI & Nathalie BESSON ♥ Aziz ISSAAD & Sabrina KACI ♥ Jean MARIUS & Gandalina BRITHMER ♥ Philippe BALA & Karine BLANCHON ♥ Fernando JORGE FILIPE & Angélique DE SOUSA VIEIRA ♥ Ali KILIÇ & Emine ELMAS ♥ Urfan ASHRAF & Smahane BOURAMDANE ♥ Slimane ZAROUI & Marianne BRUNA ♥ Saâd HAMIDAT & Saâdia EL-HOUSSI ♥ Milan ZIVANOVIC & Alexandra COLOVIC ♥ David SAME LOBE & Josiane SILKI MPACKO ♥ Paulo RODRIGUES MARCELA & Magali DOMINGUES ♥ David TAUPIN & Annie GIRARD ♥ Bruno PAULINO & Karen MACE ♥ Thomas RAES & Eva CHIRON ♥ Christian GRYMONPREZ & Houria SELAMI ♥ Paulo DA SILVA & Catherine PEREIRA ♥ Cédric HUVIG & Stéphanie LEROI ♥ Benjamin SAUNIER & Huijun WANG ♥ Marcio DOS SANTOS & Sylvie BAPTISTA.

Samu 15

Médecins de garde Sami

(Service médical d’accueil initial) 11, rue Charles-Fourier (Cité-Jardins)

du lundi au vendredi 20h-24h samedi 16h-24h dimanches et jours fériés 8h-24h

Dentistes de garde

dimanches et jours fériés 01 42 61 12 00

Pharmacies de garde Dimanche 6 septembre • Pharmacie Puigt

Centre commercial Républic 2000 Champigny-sur-Marne. Tél. 01 47 06 21 53

• Pharmacie Ambrunn-Muller 47, rue du Général-de-Gaulle Villiers-sur-Marne. Tél. 01 49 30 20 20

Dimanche 13 septembre • Pharmacie Parain

30, rue de Musselburgh Champigny-sur-Marne. Tél. 01 47 06 24 90

• Pharmacie Poiret

54, rue du Général-de-Gaulle Villiers-sur-Marne. Tél. 01 49 30 20 04

Dimanche 20 septembre • Pharmacie David

8, avenue Ardouin Le Plessis-Trévise. Tél. 01 45 76 58 98

Dimanche 27 septembre • Pharmacie Soussy

47, avenue Roger-Salengro Champigny-sur-Marne. Tél. 01 42 83 94 32

• Pharmacie Ruiz

25 bis, rue du Général-de-Gaulle. Chennevières-sur-Marne. Tél. 01 45 76 01 23

Dimanche 4 octobre • Pharmacie Jacquet

177, rue Diderot Champigny-sur-Marne. Tél. 01 47 06 87 15

• Pharmacie Moya-Lopez

18, centre commercial du Bois-l’Abbé Champigny-sur-Marne. Tél. 01 53 88 10 90

Consultations sur rendez-vous

Centres municipaux de santé

• Centre municipal de santé Maurice-Ténine 15, rue Georgette-et-Marcel-Sembat. Tél. 01 48 82 55 00

Décès Raymond BADINO • Emilie BOSSE • Robert BUSCH • Affoué KOUAME épouse BASTIEN • Michel BERNICOT • Michel FAGHEON • Rachel LEVY • Mohand HAMANI • Hélène LAPTEFF • Rachid ISSAD • Njima ZIDANI épouse ACHERCHOUR • Mauricette DEFLERS • Christiane JACOB veuve ZELASCHI • Gérard SCHEFFER • Pierrette BOURDON veuve GOMEZ ALONSO • Geneviève RAYNAL veuve TKACZYNSKI • Dina TRAMONTIN veuve COZZI • Yvonne MOYEUX veuve PICQ • Suzanne LABORDE • Ramon VAZQUEZ RODRIGUEZ • Marcelle DESCAMPS veuve LOGIER • Jaky BOULLANGER • Marc DE CALUWE. Parrainages civils Léa SALE.

• Centre munipal de santé Pierre-Rouquès 5, rue de l’Abreuvoir. Tél. 01 45 16 81 09

Consultations sans rendez-vous

CDAG-Ciddist

(Permanences gratuites et anonymes pour le dépistage et l’information sur les hépatites, HIV, IST)

CMS Maurice-Ténine

lundi 14h-18h30 / mercredi 14h-16h30

CMS Pierre-Rouquès

jeudi 17h-19h / vendredi 14h-16h30

Pour en savoir plus 01 48 82 58 12 septembre 2009

39


Ets PRUNEVIEILLE - 22, rue des Ursulines - 93200 SAINT-DENIS Tél. : 01 48 20 36 31 - Fax : 01 48 20 05 89 Champigny 0909 indd 5

26/08/09 11 27


petites annonces Offres et demandes d’emploi Demande d’emploi •  Dame vient chercher votre linge à domicile, le repasse et le rapporte le lendemain. CESU. Travail soigné.

Conformément à la loi, nous ne publions que les offres et demandes d’emplois déclarés. Les demandes émanant de nourrices agréées doivent être obligatoirement accompagnées de la copie de l’agrément. Nous vous remercions de votre compréhension.

Tél. 06 64 00 07 74

• Peintre prof. retraité cherche petits travaux peinture, papier peint, travail soigné. CESU. Tél. 06 72 23 69 17

• JF cherche enfant à déposer à l’école ou à garder. Tél. 06 24 36 48 10

• Dame cherche hres de ménage et repassage, garde d’enfant ou personne âgée. Tél. 06 06 66 21 82 ou 01 47 06 64 02

• Cherche enfants à garder au domicile des parents. Tél. 06 34 45 69 80

• JF cherche hres ménage, repassage chez particuliers côté Cité-Jardins, Cité blanche… Paiement CESU 10 €/heure. Tél. 01 48 80 35 48 après 19h

• JF sérieuse cherche hres de ménage, repassage, garde d’enfants. Tél. 06 79 43 10 19

• Dame sérieuse cherche hres ménage, repassage, garde d’enfants ou pers. âgées. Tél. 06 15 68 58 36

• JF sérieuse cherche hres ménage, repassage, garde d’enfants. Tél. 06 12 73 38 19

• JF sérieuse cherche heures de ménage, repassage, garde d’enfants. Tél. 06 15 70 80 04

• JF non-fumeuse, responsable, recherche emploi pour vocation garde d’enfants (ramener ou chercher à l’école, goûter), ménage et repassage à temps complet. Tél. 06 36 50 20 90

• Dame responsable cherche repassage et ménage du lundi au samedi, garde d’enfants + cours d’anglais. Tél. 06 29 09 24 12

•  Auxiliaire de vie cherche garde de nuit, week-end, jours fériés pour pers âgées ou poste de gouvernante, dame de compagnie. Tél. 06 77 13 11 11

• Dame cherche hres ménage, ou chercher et accompagner enfants à l’école et/ou centre de loisirs. Tél. 06 77 13 11 11

• Dame avec réf. cherche hres de ménage, repassage du lundi au vendredi.

• Dame avec exp. cherche hres de ménage, repassage, dispo de suite. Tél. 06 88 14 28 74

• JF cherche hres ménage, repassage, garde d’enfants pers. âgées ou remplacement.

• Dame sérieuse cherche hres de ménage, repassage, garde d’enfants et de pers. âgées. CESU. Tél. 06 15 68 58 36

• Dame cherche qqs hres de ménage et/ou repassage. Tél. 01 48 80 95 91 ou 06 18 05 04 79

Tél. 01 48 80 04 31 ou 06 23 13 78 84

• Assist. mater. agréée cherche enfant à garder en pavillon, nonfumeuse, sérieuses références. 1 place pour septembre 4 ou 5 jours/semaine, 1 place pour novembre 2 ou 3 jours/semaine. 17h maximum le soir. Tél. 09 50 56 03 88

• Assist. mater. agréée garde bébé ou enfant pendant les congés scolaires, non-fumeuse, dans résidence quartier Tremblay. Tél. 06 25 11 14 32

Animaux •  Collégien expérimenté et passionné d’animaux prend en charge vos petits compagnons durant week-end et vacances : promenade, nourriture, etc.

Garde d’enfants •  Assist. mater. agréée non-  fumeuse, sans animaux et en rez-de-chaussée cherche enfant à garder quartier Cité-Jardins. Tél. 06 17 25 44 58 ou 01 45 16 22 78

• Aide à domicile cherche hres de ménage, garde de pers. âgées ou enfants. Tél. 06 83 20 35 90

Tél. 06 09 21 82 89

Cours • Guitariste pro donne cours tous styles., méthode efficace, jazz, rock, bossa, etc. CESU  acceptés. Tél. 06 17 13 09 24 ou 01 45 16 22 78

•  Fitness Cube Domyos Décathlon complet (30 €). Tél. 01 42 83 77 06

Tél. 01 55 97 44 12

• Vélo adulte mixte, tbé (35 €)

• Prof de maths expérimenté donne cours à domicile de la 6e à la terminale. Suivi régulier et pédagogie adaptée aux élèves en difficulté. Tarif raisonnable.

Tél. 01 48 81 44 00

Tél. 01 55 98 91 23

• Professeur confirmé donne cours de maths, physique, chimie et anglais. Tous niveaux. Se déplace. CESU. Tél. 06 26 40 34 28

• Assist. mater agréée PMI, nonfumeuse et sans animaux, avec grande expérience cherche enfant à garder en centre-ville.

Tél. 06 19 42 78 38

• Assist. mater. agréée accueillerait à partir de septembre 1 enfant dans quartier Plant 4 jours/ semaine et moitié des vacances scolaires.

Tél. 06 29 79 12 01

Tél. 01 47 06 70 09

Tél. 01 48 83 26 42 ou 06 21 00 89 28

•  A votre service pour tous vos travaux d’entretien int. & ext. y compris jardin, bricolage divers, peinture. Possède fourgon. A votre écoute. CESU. Tél. 01 48 80 81 05 03 ou 06 68 75 62 30

•  Assist. mater. avec jardin cherche garde d’enfant à partir de septembre quartier fort de Champigny.

• Prof de maths donne cours à domicile pour préparation bac, BTS, classe prépa et concours.

Bric broc • Lit BB barreaux en bois naturel + matelas tbé Natalys (le tout 80 €). Tél. 06 12 76 52 20

• Places Aquaboulevard (20 €), musée Grévin (15 €), costume gris « Jules » homme (50 €), costume écru, hommes + chaussures de mariage point. 45 (100 €),  2 blousons avec pb de fermeture Dia/Columbia (10 € chacun).

• A vendre lot de vêtements fille de 0 à 3 ans en bon état (pyjamas, manteaux, pulls, pantalons, chaussure, blousons, etc.)  : 0-3 mois hiver/printemps, 6-9 mois été, 9/12 mois hiver, 12 mois été, 18/24 mois hiver, 3 ans été, 4/5 ans hiver (lot très intéressant) + lot de jouets. Tél. 06 85 68 91 35

• Lampadaire ancien fer forgé, 12 verres à pieds (1 €), table basse onyx, 4 paires de chaussures femme 39-40 (4 €), grande poupée (15 €). Pour collectionneur : tickets de rationnement, photos Agence France-Presse de Johnny Hallyday. Tél. 01 45 16 98 13

• Cause déménagement : 2 lits pliants toile pour enfant 1 an et 3 ans, poussette canne, bureau enfant pin, baignoire BB, cadres enfants, service raclette, disques, livres pour enfants, timbres, cartes postales prix mini. Tél. 01 48 81 60 42

Tél. 06 50 66 65 22

• Chambre enfant mixte : 1 lit 190 x 90, 1 armoire 2 portes 1 tiroir, 1 commode 3 tiroirs, 1 table de chevet 1 tiroir, 1 matelas si besoin, en bois avec bordures vertes (150 €). Tél. 01 48 82 47 43

• Dossiers carton (15 € les 12), triangle de voiture (10 €), tête-àtête décor main (15 €), trousse de pétanque neuve (50 €), lecteur DVD Kin Vision (25 €), chargeur de batterie (100 €), 4 tréteaux bois (10 €), 4 poids de 20kg (15 €), longue-vue avec zoom Achromatic (30 €), 16 pièces russes (15 €). Livres : « Journal d’Anne Frank », « Orpheline de la Shoah », Brigitte Bardot « Cri dans le silence  », «  La Vérité sexuelle et l’Avenir du couple, «  La Méchante L. Boccolini  » (10  € chacun), «  Papillon  » (15 €), « Journal d’Oradour-surGlane » (30 €), livre sur les camps de concentration avec photos (70 €). Tél. 01 48 82 07 88

• JH trilingue master anglais-  espagnol donne cours d’anglais et espagnol. Se déplace à domicile semaine et week-end

• Poussette double Gracco avec habillage pluie (180 € à déb.), poussette-landau (130 €). Les poussettes ont servi une fois.

Tél. 06 65 55 49 69

Tél. 06 60 53 79 35

Auto Moto •  Renault Clio diesel 2004, 131 500 km, bon état général, amortisseurs avant neufs, distribution, plaquettes (4 950 €). Tél. 06 86 38 81 41

Donne •  22 années de la revue « Sciences et vie » (1983 à 2005). Tél. 01 47 06 75 31

Nous vous informons que nous ne sommes pas en mesure de garantir les délais de parution des petites annonces, compte tenu du nombre des demandes et des modifications qui peuvent intervenir dans la pagination. Nous vous remercions de votre compréhension. septembre 2009

41


sucré-salé Menus des restaurants scolaires Plus d’informations sur www.siresco.fr., le site internet du Syndicat intercommunal de restauration collective. Lundi 31 août

Salade mexicaine, poulet rôti, carottes Vichy, emmenthal, brugnon.

Mardi 1er septembre

Radis roses/beurre, sauté de veau, pâtes, yaourt nature, compote à la fraise.

Mercredi 2

Salade de tomate, épaule d’agneau au curry, riz pilaf, chèvre frais, dattes fraîches.

Jeudi 3

Salade mêlée, lasagnes, fromage frais nature, compote de pommes.

Vendredi 4

Betteraves rouges crues en salade, steak haché, haricots verts persillés, camembert, éclair au chocolat.

Lundi 7

Terrine de saumon/citron ou terrine aux deux poissons/citron, escalope de dinde poêlée ou poulet rôti, ratatouille niçoise ou chou-fleur, édam ou emmenthal, gaufre au crêpe au sucre.

Mardi 8

Carottes râpées ou concombre sauce bulgare, filet de merlu sauce dorée ou filet de grenadier sauce citronnée, purée de pomme de terre ou purée de potiron, crème de gruyère ou fromage fondu, compote cassis ou pomme/passion.

Mercredi 9

Crêpe au fromage, rôti de dinde à l’espagnole, riz créole, mimolette, poire.

Jeudi 10

Taboulé ou salade des champs, bœuf à l’écarlate ou sauté d’agneau, haricots beurre persillés ou plats d’Espagne, velouté ou yaourt nature, pastèque ou melon.

Vendredi 11

Salade des tropiques ou poireaux vinaigrette, tagliatelles aux fruits de mer, carré de l’Est ou fromage crémeux, fruits de saison.

Jeudi 17

Scarole ou laitue, côtes de blettes ou courgettes à la provençale, rouy ou saint-paulin, tarte aux pommes ou aux prunes.

Vendredi 18

(Menu aux herbes aromatiques) Salade de tomate au basilic, pavé de saumon à l’aneth, pommes de terre persillées, fromage frais aux fines herbes, salade de fruits exotiques à la menthe.

Lundi 21

Cervelas de volaille en salade ou saucisson sec/cornichon, civet de dinde ou de lapin, riz pilaf ou blé, tomme des Pyrénées ou édam, poire ou pomme.

Mardi 22

Melon ou pastèque, suprême de hoki sauce dieppoise ou filet de flétan sauce dorée, carottes Vichy ou jardinière de légumes, crème de gruyère ou fromage crémeux, flan pâtisser ou tourteau fromager.

Mercredi 23

Concombre, omelette au fromage, petits pois à la française, carré de l’Est, éclair à la vanille.

Jeudi 24

Salade verte ou laitue, hachis Parmentier, coulommiers ou brie, prunes au naturel ou cocktail de fruits.

Vendredi 25

Salade micette ou Arlequin, carri de poisson ou paupiette de saumon, cordiale de légumes ou poêlée de légumes, petit-suisse sucré ou faisselle, gâteau de riz ou gâteau de semoule.

Lundi 28

Betterave crue ou salade mêlée vinaigrette, sauté de dinde sauce Marengo ou de porc au curry, pâtes, gouda ou mimolette, mousse au chocolat au lait ou mousse.

Mardi 29

Lundi 14

Salade ruzinoise ou piémontaise, requin bleu sauce Bercy ou pavé de saumon à l’oseille, chou-fleur vapeur ou épinards à la crème, fromage frais nature ou aux fines herbes, raisin noir ou blanc.

Mardi 15

Salade russe, raviolis, camembert, pomme.

Carottes râpées ou céleri rémoulade, boulettes d’agneau sauce tajine ou bœuf à la gardiane, semoule ou quinoa, cantal ou tomme grise, compote framboise ou fraise. Salade de pomme de terre aux olives ou de lentilles, poulet vallée d’Auge ou sauté de dinde en goulasch, haricots verts ou brocolis, bûche à la chèvre ou chèvre frais, poire ou kiwi.

Mercredi 16

Salade Cécile, quenelles de brochet sauce armoricaine, purée de pomme de terre, fromage frais aux fines herbes, gélifié au caramel.

Mercredi 30

Jeudi 1er octobre

Céleri rémoulade ou salade de champignons, chipolatas ou saucisse de volaille, lentilles ou haricots lingots, yaourt nature ou aromatisé, compote pomme/passion ou cassis.

Vendredi 2

Salade de tomate ou courgette crue vinaigrette, bœuf mode aux carottes ou épaule d’agneau braisée aux salsifis/carottes, fromage fondu ou crème de gruyère, tarte normande ou aux poires.

En élémentaire, les enfants bénéficient du double choix. 42

septembre 2009

Cœur d’artichaut n Camus de Bretagne ou violet de Provence… les deux principales variétés d’artichaut sont aujourd’hui cultivées en région parisienne, en Bretagne et dans le Sud-Est. Parmi ses bienfaits, cette plante potagère vivace apporte un large éventail de minéraux, notamment du calcium et du magnésium, essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, et de vitamines, en particulier du groupe B et C, antioxydante et antifatigue. A l’achat, choisissez un artichaut lourd et ferme, avec des feuilles cassantes, bien serrées et vertes. Conservez-le cru quelques jours en plongeant sa tige dans l’eau comme une fleur. Mais évitez de le conserver après cuisson car il s’oxyde rapidement. Jeune et tendre, l’artichaut se consomme en gratin, en garniture d’omelette ou en beignets. Le fond se sert surtout farci, en salade ou comme garniture de plat. Le gros artichaut est souvent cuit à l’eau ou à la vapeur et présenté entier, froid ou tiède, avec une sauce (beurre fondu, vinaigrette, béchamel…). Seul le petit violet se mange à la croque au sel.

Artichauts

farcis aux œufs pochés

Ingrédients (pour 4 personnes) 4 gros artichauts 1 tomate coupée en petits cubes 3 cuillerées à soupe de crème fraîche 4 œufs 1 citron une salade verte. 1 cuillerée à soupe de ciboulette hachée Sel et poivre • Faites cuire les artichauts dans l’eau bouillante salée pendant 40 min. Égouttez-les. Coupez ensuite les feuilles aux deux tiers de leur hauteur et retirez le foin. Salez, poivrez et ajoutez 1 cuillerée à café de jus de citron au fond de chaque artichaut. • Dans un saladier, mélangez la tomate coupée en petits cubes, 3 cuillerées à soupe de crème fraîche, 1 cuillerée à soupe de ciboulette hachée, le jus d’un demi-citron, salez et poivrez. Farcissez-les de ce mélange. • Pochez les œufs. Portez à ébullition de l’eau salée avec le vinaigre dans une casserole. Cassez chaque œuf séparément dans l’eau bouillante et laissez pocher 3 min. Égouttez les œufs pochés 1 min. • Disposez dans chaque assiette sur un lit de salade un artichaut farci, et l’œuf poché sur le tout. Saupoudrez de ciboulette hachée.


Agenda septembre 2009 Par Karine Rouzaud

à Champigny Musique, théâtre, danse, arts plastiques…

Saison culturelle 2009-2010 Quelle surprise vous réserve cette nouvelle année culturelle ? Voici un petit tour d’horizon des festivités à venir pour attiser vos envies de découverte, d’émotion, de réflexion, de poésie. Du théâtre à la musique en passant par la danse, l’art se fera multiforme. Demandez le programme !

En octobre

V

D

D.R

incent elerm « Quinze Chansons » Dans le cadre du Festival de Marne, retrouvez Vincent Delerm, tête de file de la nouvelle chanson française. Sur scène, ses concerts ressemblent à des numéros de music-hall. Dans son quatrième album, teinté de mélancolie et d’humour, le poète signe « Quinze Chansons ». Réussies. Dimanche 4 octobre à 17h ; centre Gérard-Philipe. Tarifs : 10 et 18 e.

En novembre Clown mime

« Imagine-toi »

Partez avec Julien Cottereau pour un clown mime show. Entre Buster Keaton et Pinocchio, un personnage lunaire apparaît. Doté de pouvoir de mime bruiteur, il fait naître des univers féeriques avec simplicité et grâce. Un monde de tendresse… Tout public. Samedi 14  novembre à 20h30 ; centre Jean-Vilar. Tarifs : 4,60, 7,90 et 11,50 e.

Humour

Thomas Ngijol

Membre du Jamel Comedy Club, Thomas Ngijol est « A block ! » comme le souligne son nouveau one man show. Digne héritier de l’humour urbain à l’instar d’Eddy Murphy, il évoque avec autodérision le terrorisme, les inégalités Nord-Sud, les banlieues, la religion et les relations hommes-femmes. Samedi 21 novembre à 20h30 ; centre Olivier-Messiaen. Tarifs : 4,60, 11,50, 18 e.

En décembre

événement événement

Musique

Marionnettes

Alice

Samedi 12 décembre à 18h30 ; centre Jean-Vilar. Tarifs : 4,60 et 5,70 e.

D.R

D.R

Bienvenue chez Alice au pays des merveilles, conte génial de Lewis Carroll revisité librement par la compagnie Flash Marionnettes. Une jeune femme, Alice, pénètre dans l’hôtel des rêves et des retrouvailles avec sa propre enfance. Elle croise sur sa route des créatures excentriques. Le résultat s’annonce réjouissant. A partir de 7 ans. Imagine-toi


D.R

événement événement En janviEr

Théâtre

Musique

michel jonasz trio

D.R

« Mister Swing » rend hommage à la chanson française avec un recueil de morceaux choisis liés à son enfance. Guillaume Poncelet aux claviers et Stephan Edouard aux percussions l’accompagneront. De purs instants de poésie musicale en perspective.

Samedi 16 janvier à 20h30 ; centre Gérard-Philipe. Tarifs : 7,90, 11,50 et 18 e.

je suis…

Avec autodérision, la pièce Je suis… du Théâtre à cru mène une réflexion ludique sur le monde du spectacle et ses dérives. Entre les éditos de présentation de saison, les politiques culturelles, les interviews de metteurs en scène, d’acteurs, quelle place est laissée aux spectateurs ?

Vendredi 26 mars à 20h30 ; centre Gérard-Philipe. Tarifs : 4,60, 7,90 et 11,50 e.

En avril Musique

mare nostrum

Mare Nostrum conte la découverte et la libération de la Méditerranée par une tribu d’Amazonie. Telle est la surprenante idée de Mauricio Kagel, compositeur avant-gardiste, chef d’orchestre et metteur en scène ! Autour d’un bassin, un récitant et six instrumentistes déroulent une histoire accompagnée de sons éclectiques. Esprits cartésiens s’abstenir ! Jeudi 1er avril à 20h30 ; Péniche Opéra. Tarif : 5 e.

Festival

les Petites Formes

Elles sont de retour. Les Petites Formes se font une scène dans les cafés, les écoles, et même dans votre salon. Comédiens, musiciens, conteurs, danseurs quittent leur univers habituel pour aller au-devant du public. De belles surprises vous attendent au coin de la rue. Du vendredi 22 janvier au samedi 6 février ; dans toute la ville. Tarifs : enfants 2,50 e et adultes 4,60 e.

En févriEr

En mai

Salon artistique

création réalisation artistique contemPoraine (crac)

Ne ratez pas ce rendez-vous biennal avec l’art contemporain. Il est l’occasion de découvrir des travaux en peinture, sculpture, photographie, nouveaux médias. Deux prix seront décernés à cette issue : celui du Jeune public et celui du Lauréat du salon. Du vendredi 21 mai au mardi 8 juin, vernissage le 27 mai à 19h.

Humour

anne roumanoFF

En juin

Danse/théâtre

Pour ses vingt ans de carrière Anne Roumanoff, dans Anne, bien plus que 20 ans, revient. A travers son regard acéré, vous croiserez des personnages croquignolesques : une caissière de supermarché, une vieille dame qui assiste à son enterrement vu du ciel, une femme qui a abusé de la chirurgie esthétique… Attention, elle n’épargne rien ni personne.

FestiVal V De l’enFant créateur Val

Après une année d’éveil à la danse, au théâtre, les enfants guidés par leurs enseignants et des artistes des compagnies du Pain d’Orge, Point Virgule, Drôle Compagnie montent sur les planches. Une démarche originale, émotion garantie. Du lundi 24 mai au mardi 15 juin ; centres Gérard-Philipe, Jean-Vilar, Olivier-Messiaen. Entrée libre.

En mars

W. Let

Jeudi 11 février à 20h30 ; centre Olivier-Messiaen. Tarifs : 4,60, 11,50 et 18 e.

Danse hip-hop

D.R

nos limites

Nos Limites, pièce pour six danseurs, illustre le rapport que nous entretenons avec nos limites, celles que la nature et la société nous imposent et celles que nous nous fixons. Les artistes enchaînent les figures acrobatiques et défient les lois de la pesanteur. Un souffle de liberté.

Samedi 20 mars à 20h30 ; centre Gérard-Philipe. Tarifs : 4,60, 7,90 et 11,50 e.

ii / AgendA gend

carte saison culturelle

La carte de la saison culturelle de Champigny-sur-Marne donne droit à des réductions sur le prix d’entrée des spectacles et séances de cinéma. Vous recevrez également le mensuel Saisons. Le prix de la carte est fonction de votre situation : individuel : 10,40 € ; réduit : 7,30 € (étudiants, – de 18 ans, chômeurs, Rmistes, retraités, + de 60 ans) ; couple : 16 € ; groupe (à partir de 3 adultes) : 7,30 € par personne ; extérieur à Champigny-sur-Marne : 15,60 € ; extérieur tarif réduit : 12,40 €. Inscription dans les centres culturels, au service culturel, sur le formulaire de la plaquette de la saison culturelle toute l’année. Egalement au Studio 66 tous les vendredis et samedis du 25 septembre au 24 octobre de 17h30 à 20h30 (à l’exception du samedi 26 septembre).


théâtre théâtre

D.R

La saison culturelle fait sa rentrée sur la scène campinoise. Je suis…

Promenade albert Darmont

n Samedi 19 septembre et dimanche 20 à 10h et 14h, bords de Marne. Entrée libre. Réservation au 01 41 77 10 30.

Ouverture de la saison culturelle leVée De riDeau

D.R

Dans le cadre des Journées du patrimoine, découvrez Albert Darmont, auteur dramaturge campinois à travers un circuit théâtralisé.

Afin de découvrir l’ensemble de la programmation culturelle, les Campinois sont conviés dès 19h à des jeux apéritifs, suivi à 20h30 de la pièce Délire à deux de Ionesco, mise en scène par Christophe Lidon avec Danièle Lebrun et Bernard Malaka. Des ateliers pour les enfants (à partir de 3 ans) seront organisés. Un dîner payant aura lieu à 22h. n Samedi 26 septembre, 19h, centre Gérard-Philipe. Entrée libre. Réservation conseillée au 01 48 80 96 28.

inauguration De la maison De l’histoire et Du Patrimoine P

Rencontre avec les associations, spectacle de marionnettes, exposition (voir le « Dossier » p. 22-25). n Jeudi 17 septembre, de 17h à 21h. 15, rue de la Prévoyance. Tél. 01 45 79 27 90.

D.R

expositions expositions

D.R

Peinture alain bouthier

Alain Bouthier utilise la photographie pour ancrer sa peinture dans les objets du réel qu’il retravaille, recompose et remet en scène. n Du jeudi 1er octobre au mardi 10 novembre – vernissage vendredi 2 octobre à 19h, Maison des arts plastiques.

Arts plastiques ll’’école clauDe-Poli

Le travail d’artistes plasticiens et des élèves de l’école sera exposé au public dans trois lieux, selon leurs horaires d’ouverture. Galerie de la Maison des arts plastiques : du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le samedi de 14h à 18h (fermeture les dimanches, lundis et jours fériés). Hall de l’hôtel de ville : tous les jours de 9h à 12h et de 13h30 à 18h (sauf les jeudis et samedis après-midi, dimanches et jours fériés). Salle Jean-Morlet (ancienne salle des fêtes) – 21, rue AlbertThomas – horaires déterminés en cours de saison.

iii / AgendA gend


D.R

cinéma cinéma Les Regrets

Partir

D.R

De Catherine Corsini avec Kristin Scott Thomas, Sergi López, Yvan Attal… L’amour à mort. Suzanne, femme de médecin et mère de famille, habite dans le sud de la France. L’oisiveté bourgeoise de cette vie lui pèse. Elle décide de reprendre son travail de kinésithérapeute qu’elle avait abandonné pour élever ses enfants et convainc son mari de l’aider à installer un cabinet. A l’occasion des travaux, elle fait la rencontre d’Ivan, un ouvrier en charge du chantier qui a toujours vécu de petits boulots et qui a fait de la prison. Leur attraction mutuelle est immédiate et violente. Elle va bouleverser de fond en comble l’équilibre et le confort de l’existence de Suzanne, qui décide de tout quitter pour vivre cette passion dévorante. Mais l’époux bafoué entreprend de déstabiliser leur amour par tous les moyens. Le drame est inévitable. Date non encore communiquée.

Un prophète

Les Derniers Jours du m

un ProPhètE

De Jacques Audiard avec Tahar Rahim, Niels Arestrup, Adel Bencherif… Plongeon dans l’univers carcéral. Condamné à six ans de prison, Malik el-Djebena ne sait ni lire ni écrire. A son arrivée en centrale, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans. D’emblée, il tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des « missions », il s’endurcit et gagne la confiance des Corses. Mais Malik utilise toute son intelligence

pour développer discrètement son propre réseau... Pour les Corses, il continue à jouer avec docilité son rôle de larbin. En coulisses, il profite de ses sorties régulières pour mettre en place un trafic de drogue entre la prison et les cités. Il parvient ainsi à s’imposer peu à peu jusqu’à obtenir l’estime des musulmans, l’autre clan de la centrale. Date non encore communiquée.

D.R

Non ma fille, tu n’iras pas danser

lEs dErniErs jours du mondE

D.R

De Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu avec Mathieu Amalric, Catherine Frot, Karin Viard… 2016, dix jours avant la fin du monde. Pluies de cendres et étranges virus déciment la population. Robinson Laborde (Mathieu Amalric) se souvient. Amoureux de Laetitia, il a divorcé de sa femme avant que sa maîtresse ne le quitte sans aucune explication et disparaisse. Malgré l’imminence du désastre, et certainement pour mieux y faire face, le moment est peut-être idéal pour essayer de retrouver celle qu’il aime toujours. Robinson s’élance dans une véritable odyssée amoureuse qui l’entraîne sur les routes. De Biarritz à Barcelone en passant par les Pyrénées, le héros déambule alors que le chaos prend place autour de lui. Cette comédie dramatique est adaptée du roman éponyme de Dominique Noguez. Date non encore communiquée.

iV / AgendA


Jours du monde

Partir

D.R

A peine la rentrée est-elle sonnée qu’il sera temps de repartir au studio 66 pour de nouveaux horizons.

Non ma fille, tu n’iras pas danser

Les Regrets

De Cédric Kahn avec Yvan Attal, Valeria Bruni Tedeschi, Arly Jover… Mathieu, 40 ans, architecte parisien, retourne dans le village de son enfance au chevet de sa mère. Hospitalisée d’urgence dans un état critique, elle tombe dans le coma. Les médecins lui laissent peu d’espoir. En parcourant les rues de la ville, il rencontre Maya, sa première passion, qu’il n’a pas revue depuis leur séparation quinze ans auparavant. Maya l’invite à dîner afin de lui présenter Franck, son compagnon, avec qui elle est en train de monter une entreprise. Mais Franck est retenu et Mathieu se retrouve en tête à tête avec Maya. Ils s’aiment à nouveau. Leur passion semble aussi intense qu’au premier jour et les précipite dans la tourmente, malgré Franck, malgré la femme de Mathieu, malgré leur vie d’aujourd’hui et la peur qui les retient. Date non encore communiquée.

D.R

lEs rEgrEts

D.R

non ma fillE, tu n» iras Pas dansEr

A la suite du changement de mode d’exploitation du Studio 66, nous ne sommes pas en mesure, à l’heure où nous écrivons ces lignes, de vous communiquer l’ensemble de la programmation cinématographique. L’information sera disponible en septembre sur le site Internet de la ville ou sur le web sur des sites tels que « Allociné ». Veuillez nous en excuser.

De Christophe Honoré avec Chiara Mastroianni, Marina Foïs, Marie-Christine Barrault… Dès la gare Montparnasse, tout va mal : Léna perd son fils Anton et rate de peu son train. Dans son sac, le bébé pie que sa fille Augustine a voulu sauver agonise. Depuis qu’elle s’est séparée de Nigel, Léna traverse la vie comme elle peut avec ses deux enfants. Elle triomphe avec vaillance des obstacles semés sur leur route. Mais il lui reste à affronter le pire : l’implacable bonté de sa famille qui a décidé de faire son bonheur. Arrivée en Bretagne, elle découvre que ses parents et sa sœur complotent pour son bien, et ont convoqué son ex-mari, Nigel. Elle se sent trahie, humiliée, révoltée, faut-il partir ou rester ? Tout envoyer valser ? Sa si faible confiance en elle s’évapore. Les fantômes du devoir, du jugement social, de l’ordre familial se liguent pour l’empêcher de vivre, d’aimer, et de penser, d’être tout simplement elle-même. Date non encore communiquée.

tarifs Enfant (- de 16 ans) : 5 € à toutes les séances. + de 60 ans : 4 € le lundi aux séances de 14h et 16h. Nouvelle carte de fidélité, non nominative, valable un an : 45 € les 10 places (+ 5 € de frais de gestion pour l’ouverture de la carte). Films sous réserve de changement. Tarifs : 3 €, 4,50 €, 5 €, et 8 €. Programmation au 08 926 825 01 et sur www.champigny94.fr. Tous les lundis à 12h : «Midi au ciné», tarif unique : 5 €.

V / AgendA


J-P. Persico

animations animations Bal de Marne Danses De salon

Dîner-spectacle seVenties Folk et rock

Ce bal guinguette sera animé par DJ Niçoise Martial. Possibilité de se restaurer sur place.

n Vendredi 2 octobre, 20h, restaurant Océano, angle du boulevard de Stalingrad et de la rue du Cimetière. Participation : 20 €. Réservation obligatoire au pavilloncampinois@yahoo.f pavilloncampinois@yahoo.frr ou au 06 77 79 77 55.

D.R

n Dimanche 13 septembre de 12h à 20h, centre Olivier-Messiaen. Participation : 5 € sans repas, 20 € avec repas. Réservation au 01 47 06 73 38.

Le Pavillon campinois fait sa rentrée avec un dîner-spectacle. En première partie, Alessandra Cocito chantera Laura Pausini. Puis viendra E Band With No Name qui interprétera du folk/rock des années 70.

Festival bienVenue Dans les cours et jarDins

M. Faday

Les habitants du quartier du Maroc sont en ébullition. Avec la complicité de la Ville de Champigny, ils accueillent, pour cette 7e édition du festival Cour et Jardin, plus de 200 artistes dans leurs cours, jardins, garages… L’espace d’un après-midi les passants deviennent leurs invités pour assister à des spectacles. Au programme : arts de rue, musique, expositions et bien d’autres surprises encore. Ainsi derrière des portes parfois familières se cachent peut-être des décors fabuleux et en tous les cas des espaces de rencontre, d’échange, de découverte. Il ne reste plus qu’à vous laisser surprendre en déambulant au gré des festivités. La soirée se prolongera par un spectacle, un concert, un repas en plein air, à l’école Jacques-Decour, et un bal. n Samedi 19 septembre, à partir de 14h30, quartier du Maroc. Entrée libre. Réservation pour le repas du soir au 01 48 85 41 20.

musique musique

Piano mikhaël ruDy D Dy

Générale publique du pianiste Mikhaël Rudy. Invitation offerte pour les élèves du conservatoire de musique lors de leur inscription. n Mardi 15 septembre, 20h, centre Gérard-Philipe. Entrée libre.

Caf’ conc’ belV el éDère

Le Belvédère rouvre ses portes. A l’occasion du festival de Champigny, retrouvez le rythm’n blues de Kiss La Joue (le 5 à 16h). Ecoutez le blues rock du fameux trio irlandais The Deans (le 12 à 16h). Assistez à la 19e revue de Vidéo sur Marne (le 18 à 21h). Savourez à nouveau de la musique irlandaise avec le groupe français Celt’Hic (le 19 à 16h). Les sixties seront aussi de la partie avec The Velvet Shadows (le 26 à 16h).

D.R

n Au Belvédère. Entrée libre + conso.

Orchestre ensemble 2e2m

n Samedi 3 octobre, 20h45, durée 1h15, centre des bords de Marne – Le Perreux-sur-Marne. Participation : 18 € (tarif plein), 15 € (abonnés découverte, + de 60 ans, CE et groupe), 13 € (abonnés fidélité, – de 25 ans, demandeurs d’emploi).

Vi / AgendA gend

D.R

Concert pour le festival d’Ile-de-France. L’ensemble 2e2m jouera avec 200 musiciens amateurs des écoles de musique du Val-de-Marne dont les élèves de l’école municipale de musique de Champigny.

et aussi…

Brocante mensuelle du Tremblay les week-ends des 5 et 6 septembre et des 3 et 4 octobre.


D.R

En septembre, la rentrée se fait dans la gaieté avec une kyrielle de festivités.

sport sport Rencontre Forum des associations sportives

Culture

Service culturel 51, rue Louis-Talamoni - 01 41 77 10 30 Centre Gérard-Philipe 54, boulevard du Château - 01 48 80 96 28 Centre Jean-Vilar 52, rue Pierre-Marie-Derrien - 01 48 85 41 20 Centre Olivier-Messiaen 4, rue Proudhon - 01 45 16 91 07 Maison des arts plastiques 157, rue de Verdun - 01 45 16 07 90 Médiathèque Jean-Jacques-Rousseau 6, place Lénine - 01 45 16 42 34 Bibliothèque André-Malraux 3, mail Rodin - 01 48 80 45 20 Bibliothèque Gérard-Philipe 54, boulevard du Château - 01 55 98 29 80 Epace Aimé-Cézaire 40, quai Victor-Hugo - 01 77 74 21 00 Musée de la Résistance nationale 88, avenue Marx-Dormoy - 01 48 81 53 78 Studio 66 66, rue Jean-Jaurès - 08 92 68 25 01 Au Belvédère 3, avenue Jean-Jacques-Rousseau - 01 48 80 54 89 Guinguette de l’île du Martin-Pêcheur 41, quai Victor-Hugo - 01 49 83 03 02 Salle du Jeu de Paume 67, avenue de Cœuilly - 01 49 83 89 88 Tapas Club 28, av. du Général-de-Gaulle - 01 48 83 65 73

Pour tout savoir sur la pratique du sport à Champigny, vous renseigner, vous initier, vous inscrire, rendez-vous au Forum des associations sportives. n Samedi 5, gymnase Pascal-Tabanelli, de 10h à 18h.

Découverte Sports nautiques

Reprise des dimanches découverte de la base nautique. n Dimanche 6, base nautique. Renseignement au 01 48 81 30 09.

Glisse Challenge Rampe Rider

D.R

Première épreuve du challenge Rampe Rider sur la minirampe du parc du PetitLe-Roy de Chevilly-Larue avec une animation grand public d’échasses urbaines. La deuxième épreuve se tiendra le 27 septembre sur la Big du parc du Plateau lors de la fête de la Glisse. n Samedi 12, parc Petit-le-Roy à ChevillyLarue (et dimanche 27 septembre, parc du Plateau à Champigny). Entrée libre.

adresses adresses

Socio-culturel

Maison pour tous Youri-Gagarine 6, avenue du 11-Novembre-1918 - 01 48 80 96 29 Maison pour tous Bois-l’Abbé 6, place Rodin - 01 41 77 83 30

Canoë-kayak RSCC Coupe du Dragon Rouge

J-P. Persico

Sports

n Samedi 19, de 14h à 17h ; base nautique de Champigny.

Fous de foot

Le club Champigny Futsal – foot en salle – veut créer sa deuxième équipe. Si vous avez plus de 18 ans et que vous aimez le football, venez participer aux détections de nouveaux joueurs. n Tous les lundis de septembre à 20h30, gymnase Jean-Guimier.

Stade René-Rousseau 48, rue Jules-Ferry - 01 48 81 44 93 Stade Charles-Solignat rue de Jalapa - 01 48 81 44 92 Stade Léon-Duprat 1, avenue Eugénie - 01 48 80 23 88 Complexe Nelson-Mandela 134, rue de Bernau - 01 48 81 45 29 Complexe Auguste-Delaune 119, rue de Verdun - 01 48 82 53 98 Gymnase Maurice-Baquet 7, rue Maurice-Baquet - 01 47 06 60 57 Gymnase Léo-Lagrange 24, route du Plessis - 01 48 80 26 92 Gymnase Paul-Emile-Victor 500, rue du Pr-Paul-Milliez - 01 47 06 47 36 Gymnase Pascal-Tabanelli 11, rue de Musselburgh - 01 48 81 45 10 Gymnase Jean-Guimier 31, avenue Boileau - 01 48 80 26 03 Gymnase Simone-Jaffray 16-18, rue Parmentier - 01 48 80 25 08 Gymnase Daniel-Féry 8, rue Irène-Joliot-Curie - 01 47 06 65 83 Patinoire municipale 52, boulevard Jules-Guesde - 01 48 81 82 82 Piscine Jean-Guimier 31, avenue Boileau - 01 48 80 80 50 Piscine Auguste-Delaune 119, rue de Verdun - 01 48 82 55 32 Base nautique municipale 2, quai Gallieni - 01 48 81 30 09

VII / Agenda


D.R

AgendA septembre 2009

Calendrier Sorties cinéma

Partir, Un ProPhète, Les regrets, Les Derniers JoUrs DU monDe, non ma fiLLe tU n’iras Pas Danser Studio 66

5 Samedi

13 Dimanche

Animations

Repas dansant

Octobre

Quartier du Maroc

1er Jeudi

12h à 20h aPrès-miDi Dansant

14h30 festivaL coUr et JarDin

Centre Olivier-Messiaen

Musique

15 Mardi

Au Belvédère

16h ceLt’hic

Peinture

19h aLain boUthier

(jusqu’au 10 novembre) Maison des arts plastiques

Musique

26 Samedi

10h forUm Des associations

Centre Gérard-Philipe

Animations

2 Vendredi

sPortives

Gymnase Pascal-Tabanelli

17 Jeudi

cULtUreLLe

Dîner-spectacle

Musique

Inauguration

Au Belvédère

et DU Patrimoine

Brocante

18 Vendredi

Sport

16h Kiss La JoUe

(et le 6 septembre, les 3 et 4 octobre) Parc du Tremblay

12 Samedi

20h miKhaëL rUDy

17h maison De L’histoire

Projection

21h 19 marne

e

revUe De

viDeo sUr

Au Belvédère

Sport

19 Samedi

Minirampe du parc Petit-le-Roy à Chevilly-Larue

Circuit théâtralisé

chaLLenge ramPe riDer

Musique

16h the Deans

10h et 14h aLbert Darmont

19h oUvertUre De La saison Centre Gérard-Philipe

20h restaUrant océano

Musique

Angle boulevard de Stalingrad-rue du Cimetière

Au Belvédère

3 Samedi

27 Dimanche

Musique

Sport

Centre des bords de Marne au Perreux-sur-Marne

16h the veLvet shaDows

De 11h à 19h chaLLenge ramPe riDer Parc du Plateau

20h45 ensembLe 2e2m

4 Dimanche Musique

17h vincent DeLerm

Centre Gérard-Philipe

(et le dimanche 20) Bords de Marne

D.R

Au Belvédère


GROUPE VOG 450 salons France.

Ce Ce serait serait moche moche de de payer payer plus plus

10% 10%

KOURO SIVO COMMUNICATION

- Franchisé indépendant.

ederéduction réductionsur sur résentation présentationdudujournal journal

s endez vous. N sNos pri prix sontsont netsnets et et ans supplément Pr xPrix maximum co conseillé. seillé. Nous n u nil sons qu que de des pr duits Sans rendez vous. san supplément. max mum Nous utilisons produits

mpooing C _upe Shampooing Coupe ushing Br hing

ampoo ng ingC _upe Shampo C upe uBrushing hing C _uleur Couleur

ampooing Shamp oingC _upe C upe uBru hinghingP _ man nte P manente

ampooing ShampooingC_upe C upe ushing B shingB_ layage Balayage

.

www.tchip. r www tchip.fr

ORAIRES UVERTURE : : HORAIRESD’D’OUVERTURE u Dumardi mardiauauvendredi vendredidede9h30 9h30à à19h 19hnon nonstop stop eLesamedi op samedidede9h9hà à19h 19h on nons stop

HAMPIGNY SU CHAMPIGNY SURMARNE MARNE - 1 51, ue rueLouis Louis alamonià Talamoni (30 mètres de la Mairie) - Tél. : 01.45.16.30.31

Vitame Bien-Etre

ENTREPRISE

* Portage de Repas

Large choix de menus classiques ou diététiques (sans sel, sans sucre, sans gras, mixés...)

Martins ➨ Ravalement peinture ➨ Isolation thermique extérieure et intérieure ➨ Peinture intérieure et extérieure ➨ Rénovation

*Aide à Domicile

Auxiliaire de Vie, Aides ménagères, Dames de compagnies, courses...

15, avenue Joyeuse - 94340 JOINVILLE-LE-PONT

Tél. : 09 51 16 28 95 (Prix d’un appel local)

Tél. : 01 47 06 20 87 Portable : 06 07 31 94 58 - Fax : 01 47 06 33 24 14, rue Jean-Villemin - 94500 Champigny-sur-Marne


90 /

mois*

LA VIE EST UN SPORT DE TOUS LES JOURS, SOYEZ PRÊT.

VILLIERS S/MARNE 9 Rue Lenoir GARE DE VILLIERS

Tél : 01 49 30 31 45 12 CLUBS EN RÉGION PARISIENNE

Champigny 0909 indd 7

LE PLESSIS TREVISE

27 av. du Gal de Gaulle MAIRIE DU PLESSIS TREVISE

Tél : 01 45 94 46 60

* Prix pour un abonnement annuel

29,

TOUTES ACTIVITÉS À VOLONTÉ.

26/08/09 11 27


Champigny-notre-ville, septembre 2009  

Champigny-notre-ville, septembre 2009

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you