Page 1

ISSN 01529838 - PRIX 1,52 E - N째 410- OCTOBRE 2009

Les enfants au centre LOISIRS


Tout savoir sur tout

8  travaux

Nouvelle piste d’athlétisme

11  échos

Les Journées du patrimoine C’est arrivé à Champigny

octobre 2009

15  santé

echos

Grippe A

16  santé

Le patrimoine honoré

Restaurants scolaires : le goût

17  éco-citoyen

Réseaux pollués = danger

Les agents de surveillance de la voie publique

20  reportage

Lutter contre le logement indigne

DIDIER RULLIER

19  citoyenneté

P11

22  dossier

eco-citoyen

Les centres de loisirs

27  quartiers

Egouts : n’en jetez plus !

La semaine des parents

31  portrait

Agents communaux: dans les écoles

34  histoire

Jean-Jaurès : 150 ans

JEAN-PIERRE PERSICO

4  en bref

P17

35  découverte

Des chaudières écologiques

36  tribunes libres

Les groupes du conseil municipal s’expriment

dossier

38  à votre service

Contacts utiles, état civil

40  petites annonces

Cherchez, trouvez

42  sucré-salé

Les menus des restaurants scolaires

pages centrales 

Sortir à Champigny

Champigny notre ville. Mairie de Champigny 14, rue Louis-Talamoni 94500 Champigny-surMarne. 01 45 16 40 00. Fax 01 47 06 02 80. Une production et un concept du service Communication de la ville de Champigny-surMarne. Direction: Annie Lyonnaz. Direction de la publication: Dominique Adenot.Chargé des publications: Nicolas Roger. Rédaction en chef: Béatrice Lovisa. Rédaction: Sandrine Becker, Laurence Doyen, Jean-Baptiste Ferrière. Ont participé à ce numéro: Sophie Durat, Virginie Morin-Riccio. Secrétariat de rédaction: Véronique Marenghi. Photos: Virginie Hellot, Jean-Pierre Persico, Jogood, Didier Rullier. Couverture: Didier Rullier. Petites Annonces: Laurence Doyen. Maquette: Nadia Vimard, Hélène Leclerc, Gérard Macchi. Publicité: Médias & Publicité (Jérôme Piron) 01 49 46 29 46. Photogravure et impression: Roto Aisne. Distribution: Espace Diffusion. Nombre d’exemplaires: 35 000. Imprimé sur papier recyclé.

Le magazine municipal en ligne, et d’autres informations sur:

www.champigny94.fr

2

octobre 2009

DIDIER RULLIER

Centres de loisirs : le temps des enfants P22 Vous ne recevez pas (régulièrement ou jamais) Champigny notre ville ? Signalez-le-nous ! Vous pouvez nous joindre au 01 45 16 41 89 ou par mail à m.gibout@champigny94.fr, ou nous écrire à l’hôtel de ville, service Communication - 14, rue Louis-Talamoni. Merci de votre coopération.


éditorial citoyenneté

JOGOOD

ASVP Voie publique surveillée

Oui à une métropole solidaire Non à un Grand Paris

DIDIER RULLIER

de la spéculation immobilière et financière

P19 portrait

Ils font le service public communal

DIDIER RULLIER

P31

n Ensemble, citoyens et élus, nous dialoguons, nous partageons des idées, nous élaborons l’avenir de Champigny. Cette démarche est permanente et nous apparaît à tous aujourd’hui indispensable. Ensemble, nous avons décidé de bouger, d’avancer, d’agir pour développer l’emploi, les transports, l’école et la formation, le sport et la culture, de poursuivre notre action pour le développement durable. Avec l’objectif que le développement de Champigny profite à tous et que les valeurs de solidarité, qui font l’originalité et la richesse de notre ville, continuent à être bien vivantes. Mais, alors que depuis un an la crise financière a pesé lourdement sur les salariés, sur les habitants et sur les finances locales, aujourd’hui, une nouvelle menace pèse sur nos projets et sur notre ville, ainsi d’ailleurs que sur toutes les collectivités de la métropole parisienne. L’Etat veut un « Grand Paris » avec pour objectif de développer le secteur financier, les pôles d’affaires, les logements de standing : le nouveau métro en rocade relierait essentiellement les pôles financiers et les aéroports, pas les quartiers et les villes de banlieue comme nous le demandons de façon unanime dans le Val-de-Marne. Pour le réaliser, l’Etat annonce la création d’une « Société du Grand Paris » qui aurait le droit de s’approprier gratuitement toutes les propriétés et les terrains publics, de préempter tous les terrains et immeubles privés, dans un rayon d’environ 1,5 km autour des futures gares, menaçant ainsi directement de nombreux quartiers pavillonnaires dans toute la banlieue, sans le dire clairement, évidemment. Et sans que les habitants et leurs communes aient leur mot à dire, sans tenir compte des projets élaborés ensemble ! L’Etat se trompe d’époque : cette méthode de décision centralisée et autoritaire a déjà été appliquée en région parisienne dans les années 1960-1970. Nous en subissons encore les conséquences avec des inégalités sociales très fortes, des quartiers en difficulté : 40 ans après, nous faisons des efforts énormes pour réparer ces erreurs. Nous refusons de favoriser une métropole de la spéculation financière et immobilière, qui nous conduirait à de graves crises sociales, à un développement encore plus grand de la ségrégation sociale, de la pauvreté et de la misère. Or, l’Etat veut passer en force. Alors, face à cet autoritarisme, dans les semaines et les mois qui viennent, je vous propose de continuer avec les autres collectivités, notamment au sein du syndicat mixte « Paris Métropole », par le dialogue et l’action, de porter ensemble nos projets dans la métropole solidaire que nous voulons.

Dominique ADENOT

Maire de Champigny-sur-Marne octobre 2009

3


en bref Calendrier

Solidarité

DR

A la bonne heure !

Soutien départemental

Dimanche 25 octobre, à 3 heures du matin, il sera 2 heures ! Pensez à régler montres et réveils. Fini donc pour cette année l’heure d’été, ses soirées claires et ses économies d’énergie. Savourons au moins la bonne nouvelle : nous gagnerons une heure de sommeil !

Dans le cadre de la Fête des solidarités, initiative annuelle du Conseil général, un chèque est ainsi envoyé aux personnes non imposables habitant le Val-de-Marne. Pour en bénéficier à Champigny, il est nécessaire de venir au préalable s’inscrire au centre social YouriGagarine, au 6, avenue du 11-Novembre-1918. Renseignements au 01 48 80 96 29. Ces inscriptions se tiendront du 5 octobre au 30 novembre inclus.

AMLC

Programmation foisonnante

Enquête Insee

octobre 2009

L’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) effectue deux enquêtes : l’une sur le « patrimoine des ménages » jusqu’en janvier ; l’autre sur l’« emploi du temps » et les « décisions dans les couples » jusqu’en septembre 2010. Dans notre commune, quelques ménages seront sollicités. Un enquêteur de l’Insee, chargé de les interroger, leur rendra visite, muni d’une carte officielle l’accréditant.

Sport

Prévention

Cours toujours…

La Maison de l’adolescent

Vous souhaitez vous remettre au sport cette rentrée… Un groupe « Athlé santé loisirs » vient d’être créé à l’initiative de Campinois dans notre ville. Course, sprint ou footing, saut en longueur, en hauteur ou à la perche… Encadré par deux entraîneurs, venez vous dépenser le mercredi de 18h30 à 20h30 et le samedi de 9h30 à 11h30, au stade René-Rousseau. Inscription auprès de M. de Lacoste au 06 11 27 09 92. Prix de la cotisation : 100 e, licence de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) comprise.

DR

4

Sondage DR

Le 17 octobre, au caveau de la République, « Le zapping vivant de l’humour », place à l’humour et à la satire (57 e). Jeudi 19 novembre, la fête du Beaujolais nouveau vous attend salle Jean-Morlet, rue Albert-Thomas, de 18h à 22h (15 e). Le dimanche 29 novembre vous est proposé un déjeuner-spectacle au Carrousel de Paris, le cabaret le plus surprenant de la capitale (80 e). Enfin, samedi 12 décembre, pour finir l’année en beauté, embarquez pour un dîner-croisière sur la Seine. Tarif : 141 e pour un groupe de moins de 25 personnes. Et profitez de la nouvelle activité de l’association : des séances de marche nordique avec accompagnatrice diplômée de la Fédération de marche nordique. Association multi-loisirs campinoise – 85, rue Jean-Jaurès. Tél. 01 47 06 34 39.

Le Point écoute de Champigny devient la Maison de l’adolescent. Aux côtés de trois autres antennes val-de-marnaises, ce lieu est destiné à aider les adolescents de 12 à 20 ans à surmonter leurs difficultés quotidiennes (santé, scolarité, relations, familles, sexualité…). A l’occasion de son ouverture, un débat-séminaire est organisé en partenariat avec la Ville, à l’attention des professionnels, le 8 octobre de 9h30 à 13h à la salle Jean-Morlet (21, rue AlbertThomas). Maison de l’adolescent – 27, rue AlbertThomas. Tél. 01 49 83 84 84. E-mail : point.ecoute.champigny@wanadoo.fr.


en bref Culture

Livres et CD d’occasion

JOGOOD

Une vente publique de livres et de CD à prix très doux aura lieu devant la médiathèque Jean-Jacques-Rousseau le samedi 17 octobre de 10h à 19h. Il s’agit d’ouvrages retirés des rayonnages des bibliothèques municipales pour faire de la place aux nouvelles acquisitions. (Voir « Sortir » page VI pour plus de détails.)

Sport La base nautique de Champigny vous propose de participer, en individuel ou en groupe, d’avril à octobre, aux Dimanches découverte… Au programme de cette initiative : séance d’initiation au canoë-kayak et visite des îles de la réserve ornithologique de la boucle de la Marne. Dernières séances : les 4, 11 et 18 octobre. Tarifs : 7 e Campinois, 10 e non-Campinois. Réservations au 01 48 81 30 09.

Sport

Gym douce

DR

Dimanche découverte

Le centre Gérard-Philipe propose des cours de gym douce adaptés à tous les âges qui se déroulent les mardi, mercredi, jeudi ou vendredi. Renseignements et inscriptions du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h et de 14h à 18h30, au 54, boulevard du Château à Champigny. Tél. : 01 48 80 96 28.

Emploi

Matinée d’information Vendredi 16 octobre de 9h30 à 12h30, la Maison de l’emploi et des entreprises des bords de Marne invite tous les Campinois à participer à une initiative autour de l’emploi, salle Jean-Morlet, rue Albert-Thomas. Chacun pourra ainsi découvrir la diversité des métiers de services à la personne, les parcours professionnels nécessaires pour l’accès à ces métiers, et faire le plein d’informations sur les métiers et les dispositifs permettant l’accès à des qualifications reconnues sur le marché du travail (formation, validation d’acquis…). Un coup de pouce pour l’emploi !

Evénement

Foire au troc et aux cochons Samedi 7 et dimanche 8 novembre, vous êtes tous invités à la traditionnelle Foire au troc et aux cochons, place Lénine, en centre-ville. De 9h à 19h, les chineurs pourront déambuler dans les allées de la brocante, les enfants enchaîner les tours de manège et les gourmets se régaler…

Conseils d’écoles Votre enfant est inscrit dans l’un des établissements scolaires de Champigny ? Les 16 et 17 octobre, participez aux élections des représentants des parents d’élèves délégués aux conseils des écoles maternelles et élémentaires, et aux conseils d’administration des collèges et lycées. Pour information, les deux parents, de nationalité française ou étrangère, peuvent voter dans l’établissement où est inscrit leur enfant, soit au bureau de vote, soit par correspondance. Renseignements auprès de l’établissement de votre enfant.

VIRGINIE HELLOT

VIRGINIE HELLOT

Elections des parents d’élèves

octobre 2009

5


en bref Printemps des poètes

A votre plume !

DR

Pour l’année 2010, le Printemps des poètes a pour thème « Couleur femme ». A cette occasion, le groupe « Notes sur écrit » vous invite à participer à son 5e Printemps des poètes. Tous à votre plume ! Les meilleurs textes seront sélectionnés pour être édités dans le recueil de l’édition 2010. Adressez vos écrits par e-mail avant le 15 janvier 2010 à nse.allstar@laposte.net.

Erratum

Mauvais numéro

JEAN-PIERRE PERSICO

Une erreur s’est glissée dans le magazine du mois dernier, dans la rubrique « En bref », page 4. Pour obtenir des renseignements sur l’Association campinoise d’arts plastiques (Acap), vous devez composer le 01 45 16 00 24.

Loisirs

DR

L’association AAPEMC (Association d’artistes pour l’enseignement musical à Champigny) propose des cours individuels de musique classique, jazz, variété et rock et des sessions d’éveil musical dès 4 ans. Débutants acceptés. AAPEMC – 71, avenue du Général-de-Gaulle. Tél. 01 55 97 42 82.

Service public

Voter pour La Poste Le 3 octobre est organisée une consultation nationale sur l’avenir de La Poste. Tous les habitants sont invités à se prononcer sur la privatisation de La Poste. A l’initiative du Comité national contre la privatisation de La Poste, cette journée est relayée à Champigny par le Comité campinois pour la défense des services publics, et soutenue par la municipalité. Des bureaux de vote implantés dans les rues de la ville, un vote accessible à tous, avec l’objectif d’obtenir à l’échelle nationale un débat public et un référendum sur la privatisation de ce service public quotidien et de proximité. Renseignements : http://www.appelpourlaposte.fr/

Déplacements

Santé

Consultation

Permanences de vaccinations

Le Stif (Syndicat des transports d’Ile de France) mène jusqu’au 15 octobre une consultation grand public sur les modes de déplacements franciliens : les transports en commun, la marche, les deux-roues motorisés, le vélo, la voiture… Chaque semaine le site Internet www.pduif.fr invite l’internaute à réfléchir sur une thématique précise et à répondre au questionnaire en ligne. Libre à chaque usager d’y participer pour mieux penser de façon collective les déplacements franciliens. Un moyen d’exprimer ses attentes pour l’amélioration des transports en banlieue !

Diphtérie, tétanos, polio, coqueluche… ces maladies peuvent être dangereuses. Pour se protéger et protéger son enfant, le meilleur moyen est de se faire vacciner. Dans ce cadre, le Centre municipal de santé (CMS) organise des permanences de vaccinations, à l’attention des enfants de plus de 6 ans, des adolescents et des adultes : • à la Maison pour tous du Boisl’Abbé les mercredis de 16h à 19h, les 21 octobre,18 novembre, 16 décembre, 13 janvier… • au CMS Maurice-Ténine les mercredis de 11h à 12h, les 14 octobre, 18 novembre, 9 décembre… • au relais santé de Chennevières les mercredis de 17h à 19h, les 7 octobre, 4 novembre, 9 décembre. Renseignements auprès du CMS au 01 48 82 55 00 (pour Chennevières, au 01 45 93 40 73).

6

octobre 2009

DR

En musique


JEAN-PIERRE PERSICO

en bref

Scolarité

SOS Rentrée Le dispositif SOS Rentrée, créé en 1988 par le Conseil général du Val-deMarne et relayé par la Ville, soutient les jeunes Campinois sans affectation, confrontés chaque année au manque de places dans les établissements scolaires et au non-respect de leurs choix d’orientation. Rendez-vous à l’îlot du Clocher au 5, rue du Clocher à Champigny, jusqu’à mi-octobre en fonction des besoins des jeunes. Les permanences ont lieu les mardi de 15h à 17h, mercredi de 14h à 16h et vendredi de 9h à 11h. Tél. : 06 25 42 39 35 et 06 18 98 37 87.

Consulat portugais

Démarches administratives

DR

Depuis la fermeture du consulat portugais de Nogentsur-Marne, les ressortissants portugais doivent effectuer leurs démarches administratives auprès du consulat de Paris. Aussi, dans un souci de proximité, un consulat virtuel sous forme de borne interactive a été créé. Celle-ci est implantée au sein de l’Association portugaise culturelle et sociale de Pontault-Combault (77) située au 62, rue LucienBrunet, ouverte du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30 et le samedi de 9h à 12h. Plus d’informations au 01 70 10 41 26 ou par e-mail à apcs@noos.fr.

Association

Repas fraternel Le comité Fnaca (Fédération nationale des anciens combattants en Algérie) de Champigny organise, comme tous les ans, son repas fraternel, avec animation. Ouvert à tous, il se tiendra le dimanche 11 octobre à partir de 11h30 au gymnase Pascal-Tabanneli, rue de Musselburg. Tarif : 40 euros par personne. Réservation au local du Fnaca, au 191, rue de Verdun à Champigny entre 10h et 12h chaque dimanche. Renseignements au 01 48 81 83 38 ou au 01 43 97 14 70.

Ce mois-ci, à Champigny… Les rendez-vous du maire et de la municipalité Lundi 5 octobre Pont de Nogent Réunion avec la Direction de l’équipement Mardi 6 octobre Développement économique et durable dans l’Est parisien : réunion avec le sous-préfet Mercredi 7 octobre à 20h30 Conseil municipal Hôtel de ville (accès à la salle du conseil par la rue Georges-Dimitrov)

Vendredi 9 octobre Conseil d’administration de l’Actep (Association des collectivités territoriales de l’Est parisien) Lundi 12 octobre Rencontre avec plusieurs services municipaux* Mardi 13 octobre Rencontre de l’Actep avec la Ville de Paris Jeudi 15 octobre Colloque du Sifurep (Syndicat intercommunal funéraire de la région parisienne) au sujet de l’évolution de la législation française Lundi 18 octobre Rencontre avec plusieurs services municipaux* Mercredi 21 octobre Rencontre avec plusieurs services municipaux* Jeudi 22 octobre Rencontre avec plusieurs services municipaux* Lundi 26 octobre Journée contre la misère Mardi 27 octobre Visite du préfet à Champigny-sur-Marne Dimanche 1er novembre Accueil des familles au funérarium de Cœuilly * Au cours du mois d’octobre, le maire et la municipalité vont rencontrer tous les agents du services public territorial dans le cadre des Rendez-vous du service public communal.

octobre 2009

7


t

travaux

PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : DIDIER RULLIER

     EN COURS     

Cadre de vie

Bords de Marne t Jusqu’au printemps 2010, le Conseil général du Val-de-Marne réhabilite les berges de la réserve naturelle départementale. Une zone humide est en cours de création sur l’île Pissevinaigre pour maintenir une biodiversité. L’ensemble de ces ouvrages (roches, géotextiles de coco, fascines destinés à consolider les berges) sera prochainement planté et ensemencé. Coût des travaux : 544 180 euros TTC.

Protections phoniques

Autoroute A4 t La pose d’isolations phoniques

sur l’autoroute A4 entre le pont de Nogent et la fourchette de Bry a démarré cet été. La Direction interdépartementale des routes d’Ile-de-France (Dirif) a installé le premier écran pour la bretelle de sortie vers le pont de Nogent, sens Province/Paris. Les travaux se poursuivent actuellement sur les deux rives jusqu’en janvier 2010. Deux autres phases suivront jusqu’à l’été 2010 pour le terre-plein central et le long de l’avenue PierreBrossolette dans le sens Paris/ Province.

Voirie

Construction

Rue Jean-Jaurès t Le promoteur privé

Tradi’Art construit un immeuble collectif au 17, rue JeanJaurès. Jusqu’au 13 septembre 2010, une palissade abrite le chantier des regards. Le stationnement est interdit devant le chantier et la circulation sur la voie de droite est neutralisée, au profit d’un tunnel qui assure le cheminement piéton en toute sécurité.

Réseaux

Cœuilly t Du 12 au 30 octobre, ERDF (Electricité Réseau

Distribution France) remplace le poste de distribution électrique au 525, rue Lucien-Barrault. Cette intervention génère une interdiction de stationner rue de Châteaudun, sur une partie de la rue Lucien-Barrault, rue du Plessis-Trévise et 1, place de Châteaudun, ainsi qu’une limitation de la vitesse à 30 km/h et une circulation alternée rue de Châteaudun.

Boulevard de Stalingrad t La deuxième tranche de travaux sur ce boulevard urbain a démarré courant septembre pour une durée de 18 mois environ. Le réaménagement de voirie va se dérouler en trois phases : de l’avenue du Général-de-Gaulle jusqu’au boulevard Aristide-Briand (entraînant la fermeture de la voie Paris/centre-ville), puis du boulevard AristideBriand jusqu’au boulevard Gabriel-Péri et enfin du boulevard GabrielPéri jusqu’à la rue de Rosignano-Marittimo.

Assainissement

Avenue Marx-Dormoy t Le Conseil général du Val-de-Marne réhabilite son réseau d’eaux usées situé entre les numéros 33 et 55 de l’avenue Marx-Dormoy. Cette intervention durera jusqu’au 23 décembre. Elle entraîne une interdiction de stationner et une neutralisation de la circulation sur la voie de droite direction Paris/province de 9h30 à 16h30. 8

octobre 2009


travaux Eau potable

Bonne conduite

Renouvellement urbain

Mordacs t Les chantiers de résidentialisation menés par Paris-Habitat qui se

t Le Sedif (Syndicat des eaux d’Ile-de-France) change 317 mètres linéaires de conduite d’eau potable. Les nouvelles canalisations seront en polyéthylène haute densité (PEHD) conformément aux nouvelles normes en vigueur. Les travaux débutent le 18 octobre pour une durée de neuf semaines avenues Marie, Pauline et Jean-JacquesRousseau entraînant des restrictions de stationnement et de circulation.

déroulent conjointement sur le quartier entraînent des modifications de réseaux à la charge de la Ville. La circulation piétonne est déviée avenue du 11-Novembre-1918 à l’angle du chemin des Ecoles à la suite de la modification du branchement d’assainissement jusqu’à la fin du mois. De même, le stationnement est interdit dans l’avenue du 8-Mai1945 devant le bâtiment F jusqu’à la fin de sa résidentialisation au 31 décembre. Le nord de la rue Julien-Heulot sera quant à lui barré à la circulation avec déviation des piétons durant une journée début octobre et fin novembre. Ces dispositions permettront de déplacer de poste de gaz en vue de futurs travaux de voirie en 2010.

A VENIR      Réseaux

Le courant passe t Jusqu’au 2 octobre, ERDF

(Electricité Réseau Distribution France filiale de l’ex-EDF) réalise plusieurs fouilles ponctuelles sous les boulevards de Stalingrad et Aristide-Briand, et sous les rues du Lieutenant-André-Ohresser et Henri-Barbusse. Ces sondages du sous-sol sont nécessaires pour le renforcement futur du réseau électrique existant.

     FAITS

Equipements municipaux

Patinoire

Equipements

A VOTRE SERVICE Véolia eau (ex-Générale des eaux) 0 811 900 900 EDF 0 810 010 333 GDF 0 810 800 801 Dépannage 0 800 47 33 33 (gaz) 0 810 333 194 (électricité) Déchetterie municipale Voie Sonia-Delaunay Pour tout renseignement concernant la collecte sélective des déchets : 0 805 700 500

0 805 700 500

Maternelle Georges-Politzer t La couverture et le ravalement de la nouvelle école se poursuivent jusqu’au 10 octobre. Pour un bon déroulement du chantier et la sécurité des piétons, d’importantes restrictions de circulation sont instaurées aux abords du groupe scolaire rues Georgette-et-MarcelSembat et Gaston-Soufflay. Un système de bornes est activé en permanence avec accès limité aux riverains, à la livraison du restaurant scolaire et enlèvement des ordures ménagères. La maternelle et le centre de loisirs seront livrés la première semaine de janvier 2010. Montant des travaux : 5 700 000 euros.

t Depuis cet été, une nouvelle rambarde est installée à la patinoire. Cette opération de mise en conformité répond à l’exigence des différents usagers dont les clubs de hockey sur glace qui utilisent l’infrastructure campinoise. Sa partie basse amortit les chocs et sa partie haute, translucide, protège les spectateurs qui ne perdent pas une miette du match. Montant : 130 000 euros HT. Réseaux

Ça gaze t En septembre, GRDF

(anciennement Gaz de France) a réalisé sur notre ville plusieurs opérations de maintenance. Des nouveaux branchements ont été créés au 20, avenue Diane, au 127, rue Musselburgh et au 50, sentier des Glaisières, des conduites ont été contrôlées par sondage dans la rue du Maroc à l’angle de la rue Jean-Savu et dans la rue de la Pipée à l’angle de la rue Alexandre-Fourny. octobre 2009

9


travaux      FAITS (suite)

TRAVAUX PRATIQUES

Equipements

Cadre de vie

Centres de santé

Dératisation

t Cet été, une nouvelle signalétique

était apposée à l’extérieur des centres municipaux de santé Maurice-Ténine et Pierre-Rouquès indiquant les horaires et disciplines proposées. Ces aménagements font partie d’une série d’investissements pour améliorer le service rendu au public : remplacement d’un fauteuil dentaire et du matériel de stérilisation, nouveau logiciel de gestion avec installation de 30 postes informatiques.

Cadre de vie

Piétons, passez t En septembre, les services techniques municipaux ont refait le revêtement du trottoir rue du Plessis-Trévise entre la rue Detaille et la rue des Vétérans. Rues KarlMarx et Babeuf, les trottoirs ont été munis de bornes pour lutter contre le stationnement anarchique qui met en danger les piétons, notamment les usagers du groupe scolaire Albert-Thomas et du centre de protection maternelle et infantile.

Cette campagne, biannuelle et obligatoire, se déroule du 26 octobre au 7 novembre sur notre ville. Propriétaires, gérants et locataires d’immeuble à usage d’habitation, de commerce et d’industrie sont tenus d’y participer. Ils devront faire nettoyer les caves, vérifier et réparer les tampons de débouché à l’égout, obturer les orifices servant de passage aux rongeurs, disposer des pièges et produits raticides ne présentant pas de danger pour la santé publique. Pour tout renseignement, contacter le service municipal de l’Hygiène et de la Santé au 01 45 16 42 16.

Cadre de vie

Feuilles d’automne Les feuilles mortes se ramassent à la pelle... et se collectent à la déchetterie ! Sachez qu’il est interdit de les brûler à l’air libre ainsi que tout autre déchet végétal (branchages, feuilles coupées…) et autres ordures ménagères, conformément à l’article  84 du règlement sanitaire départemental. En zone pavillonnaire, la municipalité a mis en place la collecte des déchets végétaux jusqu’au 15 décembre.

Equipements

Stade René-Rousseau Après 45 ans de bons et loyaux services, la piste d’athlétisme du stade RenéRousseau était au bout du rouleau. Aussi, dans le cadre de la réhabilitation du stade menée depuis deux ans et après la couverture des tribunes en 2008, les services techniques municipaux ont fait appel à une entreprise spécialisée durant l’été. La piste a été décaissée, les bordures remontéees, le drain ainsi que la sous-couche et le revêtement artificiel remplacés. Les travaux ont duré un peu plus de temps que prévu car il a fallu chercher un nouveau matériau qui remplace le revêtement à base de schiste utilisé à l’époque. Un revêtement assimilé a pu être trouvé possédant les mêmes qualités techniques, notamment une bonne absorption de l’eau de pluie. La circonférence de 388 mètres et la teinte rosée de la piste restent inchangées, avec une planimétrie remise aux normes. Une fois les marquages au sol matérialisés, la piste ac10

octobre 2009

cueille de nouveau les adeptes de la course à pied. Elle a retrouvé ses utilisateurs réguliers : la section Athlétisme du Red Star Club de Champigny (RSCC), les élèves des écoles Maurice-Denis, Irène-Joliot-Curie, Georges-Politzer, Jean-Jaurès, du collège Rol-Tanguy, des lycées LangevinWallon, Marx-Dormoy et Louise-Michel. Montant des travaux : 181 216 euros.


échos

Journées du patrimoine Samedi 19 et dimanche 20 septembre, Champigny proposait des visites inédites lors des Journées du patrimoine. Côté histoire, le musée de la Résistance nationale présentait une exposition consacrée au général de Gaulle et à l’appel du 18 juin, et l’église Saint-Saturnin ouvrait ses portes pour des visites gratuites. Quant aux férus de technique, ils ont pu s’initier à la géothermie dans les méandres de la centrale. Et cette année, le patrimoine culturel campinois était à l’honneur avec le Théâtre antique de la nature dans lequel se produisaient, au début du XXe siècle, les comédiens Albert Darmont et Sarah Bernhardt.… Enfin, tout un symbole, en préambule du weekend, était inaugurée la Maison départementale de l’histoire et du patrimoine, rue de la Prévoyance.

Jeudi 17 septembre, la Maison départementale de l’histoire et du patrimoine (MHP) était inaugurée par Christian Favier, président du Conseil général, Dominique Adenot maire de Champigny, Marie Kennedy et Maurice Ouzoulias, conseillers généraux de Champigny, Olivier du Cray, sous-préfet de Nogent, en présence des associations val-de-marnaises appelées à la rejoindre. Une plaque a été dévoilée en l’honneur de Mme Quinquet, directrice de la pension Bella Vista, honorée « Juste parmi les Nations » à titre posthume pour avoir sauvé des enfants juifs entre 1942 et 1945, en les cachant.

Pour les marcheurs, quatre balades urbaines théâtralisées avec saynètes se sont déroulées en centre-ville en partant des bords de Marne pour finir dans l’ancienne maison d’Albert Darmont ouverte pour l’occasion.

Albert et Sarah, une pièce de théâtre de Philippe Honoré mise en scène par Christophe Lidon était présentée à la Maison du patrimoine et dans le cadre de la 7e édition de Cour et Jardin (voir page suivante).

Du 18 au 22 septembre, l’exposition « Champignysur-Marne en 1900, foyer artistique et culturel » était proposée salle Jean-Morlet. PHOTOS DIDIER RULLIER

octobre 2009

11


échos

Côté cour, côté jardin

JEAN-PIERRE PERSICO

Pour la 7e année consécutive, le centre municipal d’animation Jean-Vilar et les habitants du quartier du Maroc présentaient samedi 19 septembre le festival Cour et Jardin. Selon leurs pérégrinations, les passants étaient invités à pousser les portes cochères pour découvrir près de 200 artistes dans les cours, garages et autres jardins. Un spectacle et un concert suivis d’un repas en plein air à l’école JacquesDecour ont cloturé la soirée sur une note conviviale.

Dimanche 30 août, la municipalité commémorait la libération de Paris d’août 1944 aux côtés des associations d’anciens combattants. A cette occasion, le maire Dominique Adenot a rendu hommage devant le monument aux morts aux hommes et aux femmes qui se sont battus au prix de leur vie. Une plaque commémorative a été dévoilée au 153, avenue RogerSalengro. Cet endroit abritait à l’époque le poste de commandement des Forces françaises de l’intérieur (FFI) pour le secteur est-parisien d’où partit le 24 août 1944 l’ordre d’insurrection générale de la Résistance pour la libération de Champigny.

DIDIER RULLIER

Commémoration de la Libération

Mercredi 23 septembre, la Maison pour tous YouriGagarine proposait un jeu de piste sur le thème de la collecte sélective dans le quartier des Mordacs. Le centre de loisirs, le CLMO, le service municipal de la Politique de la ville étaient partie prenante dans cette opération de sensibilisation menée dans le cadre du projet « Bien vivre ensemble aux Mordacs ». Une cinquantaine d’enfants ont ainsi parcouru le quartier en utilisant deux sacs de couleur différente pour la collecte des déchets trouvés sur la voie publique.

JEAN-PIERRE PERSICO

Saison nouvelle Pochettes de rentrée Jeudi 3 septembre, les petits Campinois reprenaient le chemin de l’école. Comme tous les ans, les représentants de la municipalité, dont ici le maire Dominique Adenot, leur ont remis une pochette comprenant toutes les fournitures scolaires nécessaires. Cette année, 5 200 pochettes ont été distribuées aux élèves d’élémentaire pour un budget de 95 000 euros.

12

Le tri, c’est la vie

octobre 2009

Samedi 26 septembre, la saison culturelle 2009-2010 était lancée officiellement au centre Gérard-Philipe. Après l’allocution de Marie Kennedy, maire adjointe à la Culture et conseillère générale, libre cours était donné à des improvisations, animations musicales et dansées avant la représentation de la pièce d’Eugène Ionesco Délire à deux suivie d’une fête, avec buffet et bal.


échos

DIDIER RULLIER

Samedi 19 septembre, l’association Les Vignes des coteaux de Champigny organisait sa Fête de la vigne au parc départemental du Plateau, avec le soutien du Conseil général. Plus de 200 personnes ont participé à cette journée consacrée à la découverte, sous la forme de dégustation, des crus 2006 et 2008, ateliers sensoriels, animations pour petits et grands. Cette année, 69 kilos de raisin ont été récoltés, avec une belle maturité mais des aléas climatiques et des maladies qui ont affaibli la vigne.

DIDIER RULLIER

Si le vin est bon

Une Journée pour la paix

Samedi 5 septembre, plusieurs milliers de personnes se sont rendues au Forum des associations sportives organisé par la Ville, salle Pascal-Tabanelli. Quarante-cinq stands attendaient les visiteurs pour des renseignements et inscriptions aux activités. De nombreuses démonstrations ont accompagné la journée dont du dubble dutch, de l’aïkido, du tai chi chuan et de la capoeira.

JEAN-PIERRE PERSICO

Esprit sain, corps sain

Service en public en personne(s) Jeudi 24 septembre, gymnase Pascal-Tabanelli, le maire Dominique Adenot lançait officiellement ses Rendez-vous pour le service public communal en présence des 1 600 agents territoriaux qui travaillent à la Ville. Cette volonté de partager le pouvoir est initiée depuis cinq ans par la municipalité depuis les Rencontres citoyennes. Dans un contexte national menaçant, plusieurs moments forts seront organisés avec les agents communaux pour aboutir à une charte des engagements du service public communal au début de l’année prochaine.

COUR ET JARDIN

SAISON CULTURELLE

ALBERT ET SARAH

Plus d’infos, plus de photos et plus d’échos sur :

WWW

champigny94.fr

Mercredi 16 septembre, le Centre municipal de loisirs a célébré avec quelques jours d’avance la Journée mondiale pour la paix à la Maison pour tous du Bois-l’Abbé. Textes et chants sur la paix ont été présentés par des enfants représentant chaque centre. Au cours de l’année, les enfants poursuivront leur travail sur la paix autour de questionnaires sur des conflits contemporains, tels que le Darfour, l’Irlande du Nord…

Disparition d’une conseillère municipale C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Marie-Madeleine Colin survenu le 18 septembre à l’âge de 65 ans. Mme Colin exerçait la fonction de conseillère municipale depuis 2001 au sein du groupe socialiste. Militante associative et Campinoise de longue date, elle prenait sa fonction élective très à cœur et restait toujours attentive aux questions de société, de santé et de solidarité. Elle a toujours privilégié l’action. Nous présentons nos plus sincères condoléances à ses deux enfants, ses quatre petits-enfants et ses proches.

octobre 2009

13


Consultez nos affaires sur

www.annecarolechampigny.com

21, rue Louis Talamoni - 94500 CHAMPIGNY-SUR-MARNE -

CHAMPIGNY-SUR-MARNE

Centre Mairie 
centre mairie, pavillon indépendant en parfait état de 117 m² édifié sur une parcelle de 390 m² comprenant une cuisine équipée avec cellier, un double séjour, 3 chambres, un bureau, une salle de bains, 2 wc. de plus, un garage et une place de parking extérieur.

PRIX : 439 000 €

2 879 651 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE
Cœuilly UNIQU’ALLIANCE Maison en copropriété de sol avec garage et jardin. Aucun travaux à prévoir ! 2 chambres, bureau beau séjour donnant sur le jardin. Faire proposition !!

PRIX : 273 000 €

1 790 763 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE
Centre Mairie

Prix en baisse ! A proximité du centre ville, pavillon sur un terrain de plus de 400 m², il comprend une cuisine aménagée et équipée, un double séjour, un bureau, 3 chambres, une salle de bains, une salle d’eau. Refait à neuf, rien ne manque dans cette maison !!

PRIX : 349 000 €

2 289 290 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE
A. Fourny

UNIQU’ALLIANCE

Appartement 4p, 3 chambres de plus de 70 m², avec dressing, séjour donnant sur balcon et cuisine aménagée. Idéalement situé entre le rer a et e , cave et parking libre dans la copropriété.

PRIX : 186 000 €

1 220 080 Frs

01 47 06 47 06

CHAMPIGNY-SUR-MARNE
A. Fourny

Maison avec du charme composée d’un double séjour, cuisine dînatoire, 2 chambres, sdb, w.c., et sous sol total. Dépendance et garage au fond du jardin. Possibilité d’agrandissement. Volume, moulures, charme de l’ancien sont des critères pour cette maison. Dans un quartier tranquille de champigny elle se trouve a proximité des transports et commodités.

PRIX : 295 000 €

1 935 073 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE
Coteaux Maison 5 pièces sur jardin arboré avec magnifique vue sur les coteaux, à rafraîchir... Beau séjour donnant sur terrasse ombragée, cuisine, a l’étage 3 chambres et salle de bains. Dépendance PRIX : 305 000 € 2 000 669 Frs

Les prix et les taux d’emprunt ont baissé, profitez en pour devenir propriétaires ! CHAMPIGNY-SUR-MARNE
Bords de Marne Maison dans un quartier recherché des bords de marne de champigny. Elle comprend un double séjour avec cheminée, cuisine aménagée donnant sur terrasse, 3 chambres, salle de bains, garage. PRIX : 355 000 € 2 328 647 Frs

Contactez nous au 01 47 06 47 06


CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Le Plant Libr’alliance

Au dernier étage d’un immeuble de standing, magnifique 3/4 pièces comprenant une entrée, un double séjour, 2 chambres, une cuisine équipée, une salle de bains, un w.c. séparé. De plus, une cave et un parking en sous-sol.

PRIX : 225 000 €

1 475 903 Frs


CHAMPIGNY-SUR-MARNE
Centre Mairie

CHAMPIGNY-SUR-MARNE
Maroc

CHAMPIGNY-SUR-MARNE
Coeuilly

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Maroc

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Parc départemental

CHENNEVIERES-SUR-MARNE - Moulin

Idéal premier achat, a proximité du centre ville, appartement 3 pièces, deux chambres, séjour, cuisine possible us, salle d’eau, w.c., cave et parking libre dans la résidence. Cet appartement exposé ouest a été récemment rénové.

Appartement 2 pièces avec cuisine ouverte très

Appartement composé d’un séjour de plus de 25 m², 3 vraies chambres, cuisine aménagée, salle de bains et w.c. Sa luminosité (exposé est/ouest) et son volume vous séduiront. Il est idéalement placé a proximité de Joinville.

UNIQU’ALLIANCE

lumineux proche marne avec une belle vue

Appartement atypique dans un quartier résidentiel de champigny. Dans un immeuble récent, duplex de 70 m² carrez, 80 m² utile, comprenant double séjour, cuisine us, salle de bains, salle d’eau, w.c., 2 chambres, poss 3.

Découvrez cette spacieuse maison 7 pièces 5 chambres avec terrasse plein sud lors de la porte ouverte organisée le 26 septembre 2009 de 14h à 16h.

Dans secteur recherché, superbe 2 pièces au dernier étage avec ascenseur comprenant une entrée, une cuisine équipée, un séjour, une salle de bains, un w.c., une chambre. Plus une parking & une cave ; idéal jeune couple !!!

PRIX : 172 800 €

PRIX : 155 000 €

PRIX : 235 000 €

PRIX : 236 000 €

PRIX : 399 000 €

PRIX : 175 000 €

1 133 494 Frs

dégagée, parking libre. 1 016 733 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Maroc

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Bords de Marne Bry Mieux qu’un appartement, triplex avec un jardin de 130 m² comprenant une entrée, un double séjour avec cheminée, une cuisine, une salle de bains, 2 w.c., 6 chambres idéal grande famille prix en baisse

A deux pas des bords de marne, dans une résidence calme et arborée, charme et espace garantis pour ce beau 4 pièces en bon état. Double séjour traversant et extrêmement lumineux. Fonctionnel, dans copropriété fermée et bien entretenue.

PRIX : 300 000 €

PRIX : 199 000 €

1 967 871 Frs

"

1 305 354 Frs

1 541 499 Frs

1 548 059 Frs

CHENNEVIERES-SUR-MARNE - Hauts de Chennevières

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Bords de Marne

F3 au dernier étage sans vis-à-vis et avec vue dégagée sur parc comprenant entrée, cellier, cuisine & séjour sur balcon plein sud, 2 chambres, w.c., salle de bains + parking a voir absolument !!! PRIX : 175 000 € 1 147 925 Frs

Proche bords de marne, 3 pièces ensoleillées comprenant une entrée, une cuisine, une salle de bains, un w.c., un séjour, 2 chambres. Plus une cave, parking libre dans la résidence. PRIX : 175 000 € 1 147 925 Frs

2 617 268 Frs

1 147 925 Frs

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Bords de Marne

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Bords de Marne

4 pièces à rafraîchir comprenant une entrée, une

Avec vue sur Marne, plein sud , appartement de

cuisine équipée, un double séjour sur balcon, une

3 pièces comprenant une cuisine, un séjour, 2

salle de bains, un w.c., 2 chambres. Plus une cave

chambres, une salle d’eau, une cave et un box.

PRIX : 180 000 €

PRIX : 191 000 €

1 180 723 Frs

1 252 878 Frs

VOTRE PROJET IMMOBILIER AVEC ANNE CAROLE VOUS SOUHAITEZ : UNE ESTIMATION GRATUITE ACHETER UN BIEN IMMOBILIER - LOUER UN BIEN IMMOBILIER

ESTIMATION GRATUITE NOM. .......................................................................................................... PRÉNOM...................................................................................................... ADRESSE................................................................................................................................................................................................................................. ......................................................................................................................................................................................................................................................

TEL................................................................................................................. MAIL. .............................................................................................................. VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER : PAR TEL 01 47 06 47 06 PAR EMAIL arch2@annecarole.com - PAR RETOUR DU COUPON A NOTRE ADRESSE Champigny 1009.indd 5

16/09/09 16:23


santé

Virus H1N1

Grippe A :

limiter la contagion Entre épidémie et maladie banale, la grippe A inquiète parfois, mobilise à coup sûr. Pour l’heure, chacun veille à limiter la contagion. Et, à Champigny comme ailleurs, les mesures sont prises pour canaliser au mieux le risque de pandémie.

charge, son lieu de travail désinfecté au besoin. S’il s’agit d’une personne travaillant avec des enfants, l’information est ventilée : à la cellule communale de suivi (composée de médecins, responsables administratifs et élus) ; aux parents ; aux organismes d’Etat (la Direction des affaires sanitaires et sociales et le cabinet du préfet). Car la fermeture d’une école relève du préfet, les directeurs devant signaler chaque cas. A l’heure actuelle, la décision de fermer une classe est prise à partir de trois cas constatés ; au-delà, c’est l’établissement qui doit être fermé.

AU QUOTIDIEN

Se protéger Autre moyen de prévention : l’hygiène. Pour compléter l’adoption des gestes individuels de précaution (notre encadré), les responsables communaux ont demandé aux agents d’entretien de désinfecter les poignées de portes, les corbeilles… des lieux publics. Mesure « barrière » enfin : le masque. En plus de la fourniture de masques à son personnel, la commune s’est vu confier leur distribution au personnel de santé campinois (à l’exception des médecins généralistes, approvisionnés par le Sami). Par ailleurs, le vaccin contre la grippe A étant bien distinct de celui de la grippe saisonnière, disponible en pharmacie, des campagnes de vaccinations sont prévues par l’Etat. L’une de ces campagnes sera organisée au gymnase Maurice-Baquet*. A compter de la mi-octobre – sous réserve de sa validation par les instances habilitées –, le vaccin pourrait y être administré aux Campinois et aux Villiérains avertis par la Caisse primaire d’assurance maladie. L’équipe médicale responsable des vaccinations sera recrutée par l’Etat. n Béatrice Lovisa

Les bons réflexes  Se laver fréquemment les mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique (vendue en pharmacies et grandes surfaces).  L orque l’on tousse ou éternue : se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir jetable, le jeter à la poubelle, se laver les mains.  E viter le contact avec une personne ayant la grippe A.  S urveiller particulièrement les enfants, plus vulnérables. A  ppeler son médecin traitant en cas de symptômes. Informations au 0 825 302 302, sur Internet  : www. pandemie-grippale.gouv.fr ou www.inpes.sante.fr.

* Durant l’occupation du gymnase Maurice-Baquet, des solutions alternatives seront mises en place pour ses utilisateurs habituels (clubs sportifs, collège…).

D.R.

T

oux, courbatures, fièvre… des symptômes qui rappellent ceux de la grippe hivernale. Pourtant, nos organismes ne disposent d’aucune immunité face au nouveau virus de la grippe A H1N1 ; d’où sa haute transmissibilité. Elle reste à ce jour bénigne dans la majorité des cas. Mais la prévention est de rigueur pour canaliser sa propagation. Et pour que le virus se diffuse le moins possible, il faut que l’information puisse, elle, circuler… Conformément au plan national, la municipalité a donc mis en place, depuis juillet, un dispositif de veille et d’information pour les services communaux, et les lieux d’activité et d’accueil d’enfants (crèches, centres de loisirs, écoles…). Ceci afin de limiter la contagion, et de veiller à la continuité du service public communal. Un agent de la ville présentant des symptômes est pris en

octobre 2009

15


santé

Nutrition

A l’école du goût

Du 13 au 20 octobre prochain, les petits Campinois éduqueront leur palais pendant toute une Semaine du goût, dans les restaurants scolaires de la ville. Un événement qui s’inscrit dans la batterie de temps forts organisée au fil des mois par la municipalité pour faire découvrir aux enfants de nouvelles saveurs. Attention les papilles !

U

ne petite « balade en forêt », ça vous dit, les enfants ? Après les fromages en 2007 et la Bretagne en 2008, tel sera le thème proposé dans les 16 restaurants scolaires de Champigny, à l’occasion du 20e anniversaire de la Semaine du goût du 13 au 20 octobre prochain. Soucieuse d’éduquer les petits Campinois au plaisir de la table et à l’équilibre alimentaire, la municipalité met depuis longtemps les bouchées doubles, en leur proposant de découvrir lors de différents rendez-vous annuels de nouvelles saveurs. Au menu de la Semaine du goût, champignons, aromates et fruits des bois s’inviteront à la table des

enfants. Un thème retenu en accord avec les autres villes adhérentes du Siresco (Syndicat intercommunal de la restauration collective) et dont s’inspireront les menus variés et équilibrés élaborés par une diététicienne du syndicat intercommunal : « Salade verte à la vinaigrette de framboise et aux pignons de pin, paupiette de veau aux champignons des bois… » « Ce type d’événement plaît beaucoup aux enfants, confie Valérie Micheau, chef du service chargée de la Restauration technique et diététitienne, car cela

les change de l’ordinaire et leur permet de goûter à des aliments qu’ils ne connaissent pas, contribuant à leur apprentissage de la nutrition. » Pour les encourager à éveiller leur goût, diverses animations ludiques assaisonneront le temps du midi : « Des ateliers de dégustation, des activités manuelles, la décoration des restaurants scolaires, des chants, des contes…  », énumère Béatrice Atienzar, responsable de secteur animation.

Le goût, c’est toute l’année ! Parce que cet événement laisse aux enfants un petit goût de revenez-y, une série de

temps forts leur est concoctée pour l’année… Une fois par mois en temps scolaire et périscolaire, la service municipal de la Restauration propose aux enfants un menu à thème, sur une couleur, une région, un pays ou inspiré de l’actualité campinoise. Après les herbes aromatiques en septembre, les enfants découvriront en novembre les épices et le Mexique. Parce que ce n’est pas tous les jours Noël, les petits Campinois dégustent à cette occasion des mets de choix dans des salles décorées aux couleurs des fêtes de fin d’année, en présence d’un invité de marque : le père Noël, mesdemoiselles, messieurs ! Le printemps venu, fruits et légumes s’invitent en gros panier à la table des petits dans un décor fleuri. Bientôt l’été… et la Fête de la musique ! « Pour l’occasion, raconte Valérie Micheau, on sort les tables dehors et autour d’un buffet froid, on écoute de la musique, on chante… En un mot, on fait la fête ! » Découverte de nouvelles saveurs, animations ludiques, esprit de fête… la Ville ne lésine décidément pas sur les ingrédients pour donner du goût ! n SANDRINE BECKER PHOTO VIRGINIE HELLOT

16

octobre 2009


éco-citoyen

Assainissement

Tout à l’égout ? Non !

U

ne crosse de hockey en travers d’un réseau d’eaux usées ou du coulis de béton… les égoutiers de Champigny ne sont jamais

au bout de leurs surprises et de leur peine. Devant de tels cas de figure, il est temps de mettre fin à un mythe : le « tout à l’égout » n’existe pas !

Bonne conduite

Interdit de jeter… Dans les éviers ou dans les toilettes, on ne jette pas : l Les huiles et matières grasses qui bouchent les conduites et empêchent la dépollution des eaux usées. u On les verse dans une bouteille plastique et on les apporte à la déchetterie. On emballe les graisses solides dans un journal et on les jette à la poubelle. l Les produits chimiques et toxiques (médicaments, vernis, peinture, produits de jardinage…) qui peuvent intoxiquer les égoutiers, détériorer les canalisations et polluer l’environnement.

A l’exception des médicaments, à rapporter à la pharmacie, on les dépose en déchetterie. l Les objets solides (mégots, cotons, lingettes de nettoyage…) colmatent les réseaux et polluent le milieu naturel ou entraînent une remontée d’eaux dans les habitations. u On les jette à la poubelle. u

Dans les bouches d’égout ou sous les plaques situées sur les voiries (eaux pluviales qui vont à la Marne puis en mer) : l On ne jette aucun déchet ni aucune eau ménagère.

A Champigny, « la Ville est équipée de trois principaux types de réseaux, explique le service municipal de l’assainissement, qui ont chacun un mode d’emploi spécifique vis-à-vis de ce que l’on peut y rejeter : les eaux pluviales (rejetées directement à la rivière), les eaux usées (traitées dans une usine de dépollution), les réseaux unitaires (évacuation dans les mêmes canalisations des eaux usées et pluviales) ». Le fait de jeter tout et n’importe quoi dans ces réseaux, via les bouches d’égout ou avaloirs, ou les éviers et les toilettes, peut non seulement dégrader les réseaux et perturber le fonctionnement de l’usine, mais également mettre en danger le personnel présent et porter gravement atteinte au milieu naturel. Ainsi, la présence dans les rivières, dont la Marne, puis en mer de millions de sacs plastique menace aujourd’hui de nombreuses

Devant la recrudescence des incidents de pollution dans les réseaux d’assainissement communaux, la Ville invite les Campinois à ne pas y jeter tout et n’importe quoi et à avoir recours aux solutions d’élimination existantes.

espèces incapables de faire la différence entre un déchet et leur proie habituelle, et asphyxient les sols, en empêchant l’échange entre l’eau et les sédiments. Devant ces menaces, « nous tentons de sensibiliser les gens sur le terrain, raconte Mercier Danai-Goulet et El-Hadi Khemici, égoutiers. En cas d’incident, nous transmettons à notre service qui adresse un courrier aux riverains les informant des choses à ne pas faire, sous peine de verbalisation. » Des erreurs qui pourtant pour pourraient être évitées en respectant les instructions du tri sélectif et en apportant les produits les plus dangereux à la déchetterie (plaquette du tri consultable sur le site www.champigny94.fr). De bons réflexes à adopter d’urgence pour notre environnement et notre santé ! n SANDRINE BECKER

octobre 2009

17


« Quand on est fabricant,

on engage son nom sur la qualité... »

Fabricant - installateur Fenêtres

TV

A 5,5%

Portes d’entrée

Portes de garage Volets roulants Volets battants

12, rue Paul et Camille Thomoux

NEUILLY-SUR-MARNE - Tél. : 01 43 08 48 80 ZAC des Tuileries - Rue de l’Ormeteau

CHELLES - Tél. : 01 64 21 80 40

www.bieber-pvc.com - contact@bieber-pvc.com

Ets PRUNEVIEILLE - 22, rue des Ursulines - 93200 SAINT-DENIS Tél. : 01 48 20 36 31 - Fax : 01 48 20 05 89 Champigny notre ville 06 / 09 - demi page - 210 x 136 Champigny 1009.indd 2

BAT Version 1 - Date d’envoi : 13/05/09 - Tout BAT non retourné avant la date communiquée par émail sera considéré comme validé d’office.

16/09/09 16:23


citoyenneté

Circulation

Les ASVP veillent

Dans le cadre des actions municipales pour préserver le cadre de vie et lutter contre les incivilités, les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) ont pour mission de sécuriser le parcours des piétons. Zoom sur une profession souvent décriée… par les automobilistes !

V

oiture « épave » abandonnée sur un parking, arrêt en double file à proximité d’un carrefour complexe, stationnement usurpé sur une place pour handicapé, absence de disque en zone bleue… Nul n’est censé ignorer la loi. Et en matière d’arrêt et de stationnement des véhicules, le respect du Code de la route s’impose. Pour la tranquillité de tous et pour l’intérêt général. « Les incivilités nuisent à la collectivité. Or, il est nécessaire de fluidifier le trafic en mutualisant les places de stationnement. Le respect de la zone bleue permet ainsi à tous l’accès aux zones de commerce. Les agents de surveillance de la voie publique facilitent la vie des Campinois. Ils ne verbalisent pas par plaisir, ils font en sorte que chacun reste à sa place. Les piétons sur le trottoir et les automobilistes sur la chaussée. Le partage du domaine public est d’abord une question de bon sens », indique

Marc Jonnet, directeur général des Services techniques de la Ville. Au fait, qui sont les ASVP ? Des agents communaux appelés à exercer des missions de police sur la voie publique. « En surveillant le domaine public, nous veillons au respect des pouvoirs de police du maire en matière d’arrêt et de stationnement des véhicules. Au départ, seules les zones bleues étaient concernées. A présent, notre champ d’intervention s’étend à l’ensemble de la ville soit 150 km de rues », explique Franck Fauga, responsable des ASVP de Champigny.

Renseignements et pédagogie Ces agents doivent obligatoirement être, à la demande du maire, agréés par le procureur de la République et assermentés par le juge du tribunal de police. La création de ce métier remonte à une quinzaine d’années. En France, chaque com-

mune en a l’initiative. Compte tenu de l’augmentation du nombre de véhicules en circulation, Champigny emploie aujourd’hui huit ASVP. Œuvrant sur l’ensemble de la ville, ils travaillent par secteur en fonction des besoins. Ils ratissent les rues, les passages piétons, les trottoirs et bien sûr les intersections. Ils ont exclusivement compétence pour constater et verbaliser les cas d’arrêt ou de stationnement interdits, gênants ou abusifs de véhicules. Autre attribution, la prévention aux abords des lieux et bâtiments publics. Ils participent notamment à des missions d’en-

Projet

Dépôt d’ordures Est en projet la mise en place prochaine d’un système de verbalisation afin de lutter contre les dépôts sauvages d’ordures et les déjections canines.

cadrement au niveau des établissements scolaires, sécurisent le passage des piétons sur la voie publique. Mais ce n’est pas tout. Les ASVP assurent une présence les jours de marché. Ils dissuadent les véhicules de se garer afin de permettre le bon nettoiement de la voirie. Désormais, ils travaillent même le dimanche. Souvent sollicités, ils renseignent également les usagers à la recherche d’une adresse. Cependant, la verbalisation n’est pas la seule forme d’intervention. Un travail pédagogique est mené en amont lorsqu’une rue est encombrée. C’est le « papillonnage  ». Le principe est simple. Un macaron est déposé sur le pare-brise d’un véhicule en infraction. Par exemple, une voiture en stationnement gênant. Ce signalement tient lieu d’avertissement préventif. A l’automobiliste ensuite d’en tenir compte…. n JEAN-BAPTISTE FERRIERE Photo DIDIER RULLIER octobre 2009

19


reportage

Habitat indigne

Q

Q

uelles o

Afin de veiller à ce que tout locataire ait un logement « décent », la Ville mène un combat depuis plusieurs années contre l’habitat indigne, en intervenant à toutes les étapes de la procédure. Vade-mecum des droits et obligations des parties.

L

D.R.

e droit pour tous à un logement décent, c’està-dire garantissant la sécurité physique et la santé des locataires, a été confirmé par la loi Solidarité et Renouvellement urbain (SRU) du 13 décembre 2000. Malheureusement, ce droit fondamental est encore trop souvent bafoué par certains propriétaires qui n’hésitent pas à louer des logements indécents ou insalubres… véritable déni du droit au logement et atteinte à la dignité humaine. Pour résorber cet habitat indigne et contraindre les propriétaires à faire face à leurs obligations, la Ville mène depuis plusieurs années une politique volontariste, dans le cadre de dispositifs réglementaires, renforcés ces dernières années. Compétente en la matière, elle s’impose comme un acteur majeur en prenant en charge les différentes situations et en agissant, par le biais de divers moyens d’actions, tout au long des procédures. Son objec20

octobre 2009

tif : venir en aide aux locataires et aux propriétaires de bonne foi, et sanctionner les abus. 

Insalubrité, péril Dans la loi, la notion d’habitat indigne recouvre actuellement les logements, immeubles et locaux insalubres, les immeubles menaçant ruine et les hôtels meublés dangereux. Autant de situations qui constituent des infractions et qui, une fois communiquées au maire ou au préfet, leur permettent d’user de leurs pouvoirs de police administrative pour en ordonner la suppression ou la réhabilitation. Explications… En matière d’insalubrité, le Code de la santé publique distingue plusieurs situations : les locaux impropres par nature (caves, combles, sous-sols, pièces sans fenêtres), les locaux en suroccupation du fait du propriétaire, les logements dangereux (risque grave pour la santé ou la sécurité des occupants tel que la nonconformité de l’électricité).


reportage

Q

Avis aux propriétaires et aux locataires Devant la mauvaise foi de certains propriétaires et la violation des droits des occupants, « de lourdes sanctions pénales, amendes et peine de prison, sont pré-

D.R.

vues par la loi en cas de récidive, rappelle Bernard Jouhaud, chef du service de l’Hygiène. Notre mission consiste à pourchasser les marchands de sommeil, pas les gens de bonne foi qui peuvent obtenir auprès du service municipal de l’Amélioration de l’habitat des conseils et un accompagnement pour financer les travaux de remise aux normes des logements. » En parallèle, les locataires ont pour obligations d’entretenir leur logement et de respecter un certain nombre de règles, tels que les réparations locatives (entretien de la robinetterie, des appareils à gaz…) et une aération régulière du logement. En cas de litige, les locataires peuvent contacter l’Adil (Agence départementale d’information sur le logement) au 0 820 16 94 94 ou la Maison de justice et du droit (MJD) tous les lundis de 14h à 17h30 au 01 45 16 18 60. A Champigny, parmi les nombreux exemples de procédures coercitives menées à l’encontre des propriétaires, une majorité a trouvé une issue amiable grâce à un rappel des règles à respecter aux propriétaires et de bon usage aux locataires. Locataires, pour signaler une situation, contactez le 01 45 16 42 16. Propriétaires, pour obtenir des renseignements sur les aides à l’amélioration de l’habitat, contactez le 01 45 16 60 27.n

D.R.

Le Code de la construction et de l’habitation prévoit quant à lui plusieurs dispositions en matière de péril et immeubles menaçant ruine. Les personnes concernées peuvent s’adresser aux agents de salubrité du service municipal de l’Hygiène en mairie. Après enquête, ceux-ci évaluent les situations, dont les plus graves feront l’objet d’un arrêté préfectoral d’interdiction d’habiter temporaire avec obligation de travaux ou interdiction d’habiter définitive. Dans ce cas, le propriétaire est redevable d’obligations à l’égard des occupants. Il est ainsi tenu de les héberger ou de les reloger, selon que l’insalubrité est remédiable ou non, et dans le second cas, de leur verser une indemnité égale à trois mois du nouveau loyer, et, aux offices publics qui relogent, à un an de loyer prévisionnel. Autre conséquence, les loyers cessent d’être dus et les aides au logement sont suspendues. Quand les mesures prescrites ne sont pas exécutées dans les délais, le maire ou le préfet peuvent en ordonner l’exécution d’office, à la charge toujours du propriétaire.

?

D.R.

D.R.

D.R.

uels droits, s obligations

Sandrine BECKER

octobre 2009

21


dossier

Enfance

Au centre des loisirs Parce que l’épanouissement des enfants est une priorité pour elle, la Ville verse plus de 4 millions d’euros chaque année pour l’accueil des enfants par le CLME (Centre de loisirs municipal de l’enfance) en proposant depuis de très nombreuses années un accueil péri- et extra-scolaire. Une animation variée et de qualité, adaptée aux besoins de tous… et des structures équipées et modernes, comme en témoigne, cette rentrée, l’ouverture du nouveau centre de loisirs Anatole-France.

22

octobre 2009

«

 Champigny est une référence en Ilede-France », confie Gérald Mourot, directeur du Centre de loisirs municipal de l’enfance. En effet, dans toute la ville, pas moins de dix-sept centres de loisirs maternels, primaires et mixtes accueillent les enfants (4 400 adhérents annuels, soit plus de la moitié de la population scolaire élémentaire). Ils sont répartis sur quatre secteurs géographiques (Bois-l’Abbé et Mordacs, Cœuilly/ Plateau/Eugénie-Cotton, Maroc/Fourchette/ Centre, Boullereaux/Tremblay/Curie) et un cinquième secteur regroupant les centres de quartier ouverts Jean-Goujon et annexe Maurice-Thorez. Les enfants de 3 à 13 ans y vont tous les mercredis et vacances scolaires (8h à 19h) et après l’école (16h30-19h) pour les 3 à 6 ans. Les centres sont situés dans les groupes scolaires ou à proximité immédiate et disposent d’espaces propres à leur activité.


dossier

Créé en 1933, le CLME, association loi 1901, à l’origine à vocation sportive, « œuvre à l’éducation des enfants, explique son directeur, par le biais d’activités socio-éducatives, sportives et culturelles, rendues accessibles au plus grand nombre grâce au principe du quotient familial ». Une mission assurée grâce à l’importante subvention versée par la commune (plus de 4 millions d’euros annuels) que viennent compléter diverses subventions (Caf, Fonjep, Acsé…). Ceci dans le cadre de sa délégation de service par la Ville et de son agrément par arrêté ministériel « Jeunesse, sports et éducation populaire ».

Dans les centres maternels, jeu et découverte participent à la socialisation des petits : activités motrices et de découverte du corps (baignade, gym…), musicales (jeux chantés et dansés), manuelles (découverte des matériaux, dessin, coloriage…), jeux de manipulation (puzzles, assemblages…) ou d’identification (marionnettes, histoires…), coins d’activités libres (poupées, déguisements, marchande…). En primaire, le rythme s’accélère avec : des cycles ou stages sportifs (natation, volley, canoë, athlétisme, tennis…) ; des sorties (nature, parcs de loisirs, musées, cinéma, théâtre…) ; des activités physiques et jeux collectifs (grands jeux à règles, expression

Rowann, Elisa et leurs copains fabriquent des instruments, à la découverte des continents. A quelques mètres, Shana et Laura répètent avec leur groupe la chanson qu’ils interpréteront cet après-midi à la Maison pour tous du Bois-l’Abbé, à l’occasion de la Journée mondiale de la paix… Pendant les vacances, la Ville permet aux enfants de plus de 7 ans de partir à l’aventure… en camping de deux ou trois jours (kayak, planche à voile, VTT…), ou le temps d’une journée, au centre aéré de Chanteloupen-Brie en Seine-et-Marne, en pleine nature (repas trappeur, grands jeux, découverte du milieu).

Accueil et pédagogie Dans chaque centre, l’équipe pédagogique, composée d’un directeur et d’animateurs diplômés, élabore tous les trois ans un projet pédagogique, en s’appuyant sur le projet éducatif du CLME : accueil et vie des enfants, action éducative, relations et collaborations extérieures aux centres de loisirs, pistes pédagogiques telles que l’éducation nutritionnelle, le soutien à la parentalité, l’activité scientifique... « L’objectif est, à travers le jeu, de favoriser le développement harmonieux des enfants (leur corps, leur sensibilité, leur esprit), leur autonomie, l’apprentissage de la citoyenneté… en leur permettant d’être co-auteur de leurs activités », précise Gérald Mourot.

corporelle…) ; des projets scientifiques et techniques, journées à thème, connaissance du monde… Au centre mixte JacquesDecour, dans le quartier du Maroc, en ce mercredi de septembre, « la musique, art de l’année, est au cœur des activités », présente Amar Meziane, son directeur. Dans une salle, octobre 2009

23


dossier

CLMO, aide aux devoirs

sandrine becker Photos DIDIER RULLIER

a

Informations sur les modalités d’inscriptions (en mairie ou dans les mairies annexes), les tarifs (6,50 e d’adhésion annuelle, et de 3,73 e à 14,56 e la journée complète [comprenant un repas, un goûter, une collation et les sorties] en fonction du quotient familial) et les activités auprès du CLME au 01 48 81 96 70.

24

octobre 2009

Interview

Un n virginie hellot

A côté des centres de loisirs traditionnels, deux centres de loisirs en milieu ouvert (CLMO), aux Mordacs et au Bois-l’Abbé (projet d’ouverture d’un troisième centre aux Boullereaux), « proposent gratuitement [ndlr : sous condition d’inscription au CLME] aux enfants de 6 à 13 ans qui ne fréquentent pas les structures d’accueil toute une palette d’activités et de nombreux temps forts à l’échelle du quartier », raconte Nadège Agodor, directrice du centre Jean-Goujon, au Bois-l’Abbé. Et les devoirs dans tout ça ? Dans le cadre du Contrat local d’accompagnement scolaire (CLAS), huit cycles (deux au Bois-l’Abbé, deux aux Mordacs et quatre aux Boullereaux) accueillent gratuitement deux fois par semaine une quinzaine d’enfants de 16h30 à 18h45. Une aide organisée en parallèle des études dirigées proposées dans les écoles de 16h30 à 18h. Encadré par un animateur, ce dispositif vise à « apporter à chaque enfant, en fonction de ses besoins, une méthode de travail, un soutien et toutes les ressources nécessaires pour réussir à l’école », explique Nicolas Catanèse, responsable du CLAS. Pour Fouzi, 11 ans, dont cinq au sein du dispositif, « cela me permet de faire mes devoirs au calme, avant de retrouver les copains, pour jouer ! ». n 

Valérie Zélioli maire adjointe chargée de l’Enfance

La Ville est engagée de très longue date pour l’enfance. Cela se traduit notamment par un service public de l’animation de qualité et ouvert à tous… L’enfance est depuis toujours au cœur des préoccupations de la municipalité. L’enfant est le citoyen de demain. Aux côtés des familles et de l’école, nous tentons, avec le Centre de loisirs municipal de l’enfance, de contribuer à son éducation, en lui proposant des activités variées, axées notamment sur la socialisation, la culture, l’environnement. Ainsi, au centre de loisirs Maurice-Thorez, aux Mordacs, l’équipe développe de multiples activités autour du potager. Résultat, aujourd’hui, quatre de nos centres de loisirs détiennent le label Charte qualité. Pour permettre à tous les enfants d’accéder à cette animation, les tarifs sont calculés en fonction des ressources des familles. En outre, nous accueillons toute l’année tous les enfants qui s’y présentent. En termes d’équipements, Champigny fait office d’exemple… A Champigny, la Ville déploie des moyens matériels importants pour favoriser le bien-être des enfants. Ainsi, phénomène rare dans les communes, il y a un centre de loisirs indépendant au sein de la quasitotalité des groupes scolaires. Un résultat qui est le fruit du travail accompli tout au long de ces années. Ces bâtiments, pour la plupart neufs ou rénovés, offrent des espaces adaptés et très bien équipés. L’ouverture cette rentrée au Bois-l’Abbé du centre de loisirs Anatole-France et en janvier prochain du nouveau centre Georges-Politzer en sont de très beaux exemples. Au-delà des centres de loisirs, nous offrons également la possibilité aux enfants de partir en centre aéré… Notre site de Chanteloup, en Seine-et-Marne, est tout à fait exceptionnel.


dossier

n nouvel espace

M

ercredi 16 septembre au centre de loisirs Anatole-France, au 90, rue Boileau. Théâtre de marionnettes improvisé au rez-de-chaussée, séance de chant pour la Journée de la paix à l’étage, les enfants se sentent comme chez eux. Et pour cause, tout a été conçu pour leur épanouissement. Allongée sur un tapis décoratif, une poupée à la main, Chloé, 8 ans, raconte : « C’est génial de retrouver ses amis dans un endroit tout nouveau comme celui-ci. Les animateurs nous proposent des jeux tous plus amusants les uns que les autres. Alors on se sent là un peu comme à la maison et on en profite pour se mettre à l’aise. » Animatrice permanente, Jélila confirme cette bonne ambiance générale : « Nous avons la chance d’exercer un métier agréable au sein d’une étonnante structure fonctionnelle. Et comme les enfants sont rayonnants et leur joie communicative, nous prenons un immense plaisir à venir travailler ici. »

Après un an de travaux, le centre de loisirs maternel et élémentaire Anatole-France vient donc d’achever sa reconstruction au Boisl’Abbé. La livraison a eu lieu à la fin du mois d’août. L’inauguration officielle est prévue fin novembre. Répartis sur deux niveaux, ces locaux de 1 000 m2 abritent trois salles d’activités thématiques pour les maternels, trois pour les élémentaires, une cuisine pédagogique, une infirmerie et une salle de jeux multiples pouvant aussi être un lieu de rencontre pour les parents. Les couleurs sont vives, l’atmosphère est chaleureuse. Ce centre respire la quiétude. A l’extérieur, le bâtiment dispose d’une vaste cour de 1 000 m2 où les enfants s’amusent librement.

Cultiver son jardin « Nous sommes certains que cet équipement moderne offre des conditions d’accueil et de fonctionnement pédagogique d’une grande qualité pour le bien-être et l’intérêt des enfants. Un jardin pédagogique, en cours d’aménagement, sera mis à la disposition des enfants et de l’équipe éducative dans les prochaines semaines et leur permettra ainsi de s’adonner aux plaisirs du jardinage », ont annoncé Valérie Zélioli, maire adjointe, et Claude Fléty, président du CLME. « Notre projet pédagogique inclut également la participation des parents, dans certaines activités bien ciblées, afin de les encourager à partager davantage de moments de détente avec leurs enfants », a ajouté Pierre Biguet, directeur du CLME Anatole-France. Vaste programme… n

Equipement

Priorité à l’environnement Le CLME Anatole-France fait cas de la haute qualité environnementale, comme l’explique la chargée d’opération à la Direction de la construction et de l’énergie : « Les façades extérieures du bâtiment ont été conçues en béton et habillées de bardage de bois. Ce nouvel établissement respecte l’environnement avec un chauffage basse température raccordé à un réseau de géothermie et l’installation d’un puits canadien, un système de canalisation novateur passant sous la terre. Son but ? Gagner quelques degrés l’hiver et apporter un peu de fraîcheur l’été. » Par ailleurs, une toiture végétalisée de 100 m2 draine les eaux de pluie, protège des fortes chaleurs et contribue notamment à la biodiversité. Quant aux grandes baies vitrées des salles, elles filtrent les rayons du soleil. Coût de l’opération : 3,20 millions d’euros TTC, financée par la Ville de Champigny, la Caisse d’allocations familiales et le Conseil régional.

JEAN-BAPTISTE FERRIERE Photos DIDIER RULLIER

octobre 2009

25


Annoncez-vous dans

CHAMPIGNY Notre ville Diffusé chez tous vos clients résidentiels ou professionnels Distribué dans toutes les boites aux lettres

Tél : 01 49 46 29 46 mpublicite@groupemedias.com

www.groupemedias.com

10846 ANNONCE DALKIA 210x136:Mise en page 1 08/09/09 21:43 Page1

Vos énergies au quotidien

Dalkia Ile-de-France 2, allée des Moulineaux 92445 Issy-les-Moulineaux cedex Tél. : 01 46 62 70 00 - www.dalkia.com

Champigny 1009.indd 4

16/09/09 16:23


quartiers

Interquartiers

Les parents à l’affiche

E

tre parent est l’un des métiers les plus difficiles au monde. Pouvoirs publics, mouvements familiaux et associatifs se mobilisent depuis longtemps pour aider les adultes à assumer cette lourde responsabilité. « A Champigny, notre association est directement issue des REAAP, réseaux d’écoute,

d’appui et d’accompagnement des parents », explique Corinne Hadid, médiatrice sociale, salariée de l’association Soutien et Echanges Familles Collège. « Ce dispositif national mis en place en 1999 a trouvé une résonance particulière à Champigny avec la volonté conjointe de la principale en charge du collège

Dans le cadre de la SEMAINE DES PARENTS* (du 5 au 11 octobre 2009) l’association «Soutien et Échanges, Familles Collège» vous invite au

Salon des parents De la petite enfance à l’adolescence É

a ch

r nger et s’informe

et se diver tir er . u .. er Jo g a t et par er é r C

Samedi 10 octobre de 14h à 18H

*Programme de la semaine disponible dans les lieux publics et auprès de l’association «Soutien et Échanges, Familles Collège»

Maison Pour Tous Youri Gagarine Centre commercial des Mordacs • Champigny sur Marne

Ne pas jeter sur la voie publique

Du 5 au 11 octobre, l’association Soutien et Echanges Familles Collège (ASEFC) propose une semaine consacrée à la parentalité sur plusieurs lieux de la ville. Structures de quartier, professionnels de l’enfance, de l’adolescence ou de l’éducation participent à cet événement qui marque le dixième anniversaire de l’association.

Renseignements : 06 13 33 96 35 - cbhd@free.fr

Mode d’emploi

Vive les parents ! • De la petite enfance jusqu’à l’adolescence, 25 animations, déclinées de manière pédagogique ou ludique, vous attendent du lundi 5 à partir de 10h pour le lancement officiel au collège Paul-Vaillant-Couturier jusqu’au dimanche 11, en famille, avec le spectacle Pierre et le loup présenté au centre Gérard-Philipe. La parole est donnée aux parents pour échanger, s’informer, partager. • Pendant la semaine, un Salon des parents se tiendra à la Maison pour tous Youri-Gagarine samedi 10 octobre de 14h à 18h avec l’appui logistique d’élèves de première SPVL (services de proximité et vie locale) du lycée Gabriel-Péri et le soutien fort de la Ville dans le cadre du Projet éducatif local, dont l’un des axes est le soutien à la parentalité. • Tous les partenaires présents (services municipaux, associations des hauts de Champigny, écoles et collèges, partenaires institutionnels…) s’impliquent sous la forme de théâtre interactif, quiz, conte, tournoi de ping-pong, jeux, expos… L’ensemble des actions proposées est consultable sur une brochure disponible dans les lieux publics : mairie et annexes, Maisons pour tous, établissements scolaires, centres de loisirs…

Paul-Vaillant-Couturier avant sa reconstruction et le soutien actif des parents d’élèves FCPE. » Dès le début, l’ASEFC propose dans le collège des permanences dans un local qui lui est spécialement dédié. « Il s’agit pour nous de recueillir la parole des parents sur les questions de vie et des difficultés au quotidien. Nous sommes présents pendant les temps forts de l’année scolaire : inscriptions en sixième, remises des bulletins et élections de parents d’élèves, poursuit Corinne Hadid. Nous travaillons en partenariat avec les services municipaux dans le cadre du programme de réussite éducative, les assistantes sociales, le Point

Ecoute, les associations de quartier pour multiplier les rencontres informelles avec les familles. » L’association s’est fait connaître notamment avec son Forum des métiers organisé en alternance une année au collège PaulVaillant-Couturier et l’autre salle Pascal-Tabanelli en centre-ville. Ses membres participent à la Fête de la ville et réponsent volontiers aux invitations des fêtes de quartiers, comme les repas entre voisins. Autour d’un bureau de cinq personnes, l’association compte une salariée, quatorze bénévoles et une cinquantaine d’adhérents qui touchent cinq cents personnes. n

Et la ville de Champigny avec les directions de la politique de la ville, de l’enseignement, des initiatives publiques, de la jeunesse, du sport, de la santé, de la communication…Les associations du quartier des hauts de Champigny, les femmes des Mordacs, les Femmes Relais Médiatrices Interculturelles de Champigny, Oxy’jeunes, Agence Initiatives Cités. Les écoles et collèges du quartier. Cultures du Cœur et Coridys.

LAURENCE DOYEN octobre 2009

27


Champigny 1009.indd 3

16/09/09 16:23


quartiers Cœuilly/Village parisien

L’entrée sera gratuite. Informations : salle du Jeu-dePaume - 67, avenue de Cœuilly. Tél. 01 49 83 89 88.

Bons soins

Après un bilan sur le secteur Nord réalisé le jeudi 17 septembre et la poursuite du PLD sur le secteur Village parisien le 24 septembre, un troisième rendez-vous est fixé pour le sud de Cœuilly le jeudi 15 octobre à 19h30 au LCR situé au 62, rue du Plessis-Trévise. Les riverains seront conviés par courrier.

u VIRGINIE HELLOT

• Mme Misamu Demayo, infir-

mière libérale, vient d’ouvrir son cabinet au 13 bis de l’avenue Jules-Vallès. Elle est joignable au 06 50 94 34 80.

particuliers et entreprises  6 23 51 35 32 0

DOCKS CHAMPIGNY R  evêtement sols et murs,

outillage, ouvert dès 6h30 40, rue Jean-Jaurès

u

ACTISCREA Développement personnel 06 62 69 91 43

Bois-l’Abbé/Cœuilly

Avis de brocante

musique et de chant  1 47 06 20 63 0

SPI SARL  ntreprise de gros œuvre, neuf E et ancien. Platrerie  1 41 79 01 81 0

JEAN-PIERRE PERSICO

ELEC FT  lectricité générale E 09 60 35 07 29

tion des commerçants du Boisl’Abbé vous donne rendez-vous pour sa brocante d’automne de 6h à 19h au centre commercial. Les 2 mètres linéaires découverts (2 € supplémentaires pour les emplacements couverts) coûtent 5 € pour les Campinois et 7,50 € pour les non-Campinois. Réservations auprès d’Eurêka Bazar au 06 03 36 55 47 ou MDS Coiffure au 01 48 80 43 72.

conditions de travail  6 25 72 51 59 0

STUDIOGRAPHICS Création de sites Internet 06 22 60 13 65 AMBULANCES CHATELAIN  1 48 80 04 87 0 LEONOR RETOUCHEUSE  0 ans d’expérience 3 Sur RV au 06 80 71 42 23 CASA-DOOR Portes automatiques, alarmes, serrurerie 06 60 59 81 53

JANINA FERREIRA C  oiffure à domicile 06 23 41 22 37

u

Plateau

LIONEL PREVOST  oute conception graphique, T

A dimanche !

cours d’informatique  6 64 42 06 31 0

HATEM RIHANI  ettoyage tous locaux N 06 14 22 25 69

ALAIN NETTER  ormation-conseil en hygiène F alimentaire 06 60 28 34 55

KOKOUVI J. et Y.  outien scolaire S 06 43 67 89 84 * Entreprises qui se sont signalées au service municipal du Développement économique.

Nouveau salon • Après l’été, la Maison pour

tous du Bois-l’Abbé reprend ses activités habituelles samedi 3 octobre. Son équipe propose différents rendez-vous pour petits et grands. Le programme complet est disponible à la Maison pour tous - 6, place Rodin. Tél. 01 41 77 83 30. E-mail : mpt.boislabbe@mairie-champigny94.fr Cœuilly/Village parisien

Réunion publique • Les ateliers relatifs au Plan local de circulation (PLD) continuent.

• Le centre commercial des Mordacs accueille désormais JKS, un salon de coiffure mixte. Cet établissement complète l’offre existante au sein du centre : pharmacie, laboratoire d’analyses médicales, cabinet d’infirmière, cabinet de kinésithérapie, magasin de textile, boulangerie, boucherie, épicerie, supermarché, bar-tabac, bazar et taxiphone.

Interquartiers

Décès et souvenir

• Le Sifurep (Syndicat intercommunal funéraire de la région parisienne), dont la présidence est assurée par le maire de Champigny Dominique Adenot, a mis en place sur notre ville un crématorium. Pour la deuxième année consécutive, cet établissement organise à l’occasion de la Toussaint une Cérémonie du souvenir. Les familles ayant connu un deuil entre mai 2008 et avril 2009 seront conviées à cette commémoration. Allocutions officielles, lecture de textes et échanges entre familles rythmeront cette journée qui a pour vocation de cheminer ensemble dans le deuil et d’évoquer la mémoire des défunts.

• Dans le cadre de sa mission de service public, le Sifurep

VIRGINIE HELLOT

AES BAT  atiment second œuvre B 06 63 56 24 61

Mordacs/Cœuilly

u

• Samedi 17 octobre, l’associa-

FD CONSULTANT  onseil en santé, sécurité et C

u

DIDIER RULLIER

PHILIPPE SGUERZI  ours de langues, pour C

EVELYNE TERRASSE A  rtiste peintre, cours de

Reprise d’activités

DIDIER RULLIER

Nouvelles entreprises*

Bois-l’Abbé/Cœuilly

• La Compagnie de l’Embuscade

reprend ses « Plateaux du dimanche » à la salle du Jeu-de-Paume. La saison rouvre le 18 octobre à 16h avec un concert du groupe Télamuré et une leçon de danse.

a négocié pour ses villes adhérentes, dont la nôtre, un contrat de délégation de service public avec les Pompes funèbres générales (PFG) pour assurer le service extérieur des pompes funèbres. Ce contrat propose aux familles un tarif général de 1 251 € pour 2009 contre un montant de 3 500 € habituellement constaté. Une fiche tarifaire est disponible en mairie, au service de l’état civil. Les familles peuvent se renseigner à l’agence PFG sur le service contractuel avant de choisir leur entreprise funéraire.

octobre 2009

29


CENTRAL PARC

AUTOBILAN 2000

VENTE DE VEGETAUX DE PLEIN AIR

CONTROLE TECHNIQUE AUTOMOBILE

SPÉCIALISTE EN OLIVIERS & PLANTES MÉDITERRANÉENNES

VOUS OFFRE

 Une disponibilité rapide (avec ou sans rendez-vous)  Un conseil de professionnel sur l’état de votre véhicule  Un service de qualité

BR Y

A4 ÉE S TR RI EN PA

AV. GAL DE GAULLE JOINVILLE

ANPE

AV. DE LA RÉPUBLIQUE CENTRE VILLE

AUTO BILAN 2000

FOURCHETTE DE BRY

ÉTUDES - CRÉATION - ENTRETIEN DES PARCS, JARDINS, RÉSIDENCES DE STANDING CRÉATION DE PELOUSE - ÉLAGAGE ET ABATTAGE D’ARBRES

VILLIERS

DEVIS GRATUIT

GARE DES BOULLEREAUX

22,rue Arthur Adamov 94500 CHAMPIGNY S/MARNE

01 48 82 01 22 AIDAGE SERVICES Nos services à votre service

Entreprise de Services à la Personne Agrément Qualité N° 21-09-07/F/094/Q/045

Aide aux personnes âgées et aux personnes dépendantes Garde d’enfants Entretien du domicile Tel: 01 48 89 43 31 Mail: contact@aidage-services.com www.aidage-services94.com

© Pages jaunes

RY A4 B IE Y RT N SO PIG AM CH

SORTIE N° 6

12 D, rue Gustave Eiffel 94510 LA QUEUE-EN-BRIE

01.49.62.66.32

Institut de Beauté

ESTHYREINE

NOUVEAU ! Maquillage permanent Pose d’ongles américains Offrez-vous de jolis doigts près de chez vous

Soins esthétiques

- 30%

Tarifs spéciaux toute l’année étudiants & demandeurs d’emploi (justificatifs obligatoires)

Nous recherchons des modèles pour pose d’ongles en GEL à SEULEMENT 15 € la pose

pour le mois d’octobre sur RDV

48, avenue de la République • 94500 Champigny-sur-Marne

Tél : 01.45.16.05.62 RER A Direction Boissy St Léger - Arrêt Champigny ou RER E Direction Tournan - Arrêt Les Boullereaux Champigny

Bus 110 ou 116 - Arrêt République-Alexandre Fourny

Champigny 1009.indd 1

16/09/09 16:23


portrait

Autour de l’école Afin de valoriser et d’améliorer le service rendu aux Campinois, la Ville a lancé le mois dernier le « Temps fort du service public communal ». Dans un contexte de remise en cause nationale, cette démarche vise à engager une réflexion entre les élus, les habitants et les 1 600 agents communaux qui se conclura par une charte en janvier 2010. A cette occasion, Champigny notre ville a décidé de vous présenter le travail accompli par le service public communal, par le biais d’une série de portraits. En cette période de rentrée, c’est tout naturellement qu’a été retenu le thème « Autour de l’école ». Agent de restauration, régisseur d’école, directrice de centre de loisirs… nous leur avons demandé de nous parler de leur métier et de ce que représente pour eux leur mission de service public.

Pascale Lesénéchal ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) Service de l’Entretien Mon métier consiste à aider les enseignants de maternelle au sein de la classe. Je participe aux ateliers, je nettoie le matériel pédagogique. Sur le temps de midi, je conduis les enfants au réfectoire pour les aider à manger puis je les couche pour la sieste. Mon métier n’est pas répétitif. J’apprends énormément auprès des enseignants et je vois les enfants évoluer de jour en jour. Et avec vingt-sept ans de carrière à la Ville, je m’occupe aujourd’hui des enfants d’enfants que j’ai eu en classe ! En petite section, un enseignant ne peut pas s’en sortir seul. Si on supprime l’école maternelle, les enfants iront en halte-garderie. Et que feront les parents qui n’auront pas les moyens de payer ? Près des enseignants, j’ai le sentiment d’effectuer une mission de service public.

octobre 2009

31


portrait

Anne-Marie Zimmermann

Pierre Louiserre Chef de service Service de l’Enseignement J’ai en charge en priorité le service des régisseurs qui sont responsables, en collaboration avec les différents acteurs de l’école, du bon fonctionnement des établissements. En parallèle, je coordonne les agents de l’accueil du matin et centralise les vacations des études dirigées du soir, qui complètent l’accompagnement enseignant. Ma plus grande satisfaction, je la tire de mon équipe qui accomplit son travail avec conscience. Le service public est pour moi une véritable vocation car j’aime être proche des gens. Il y a une dimension humaine. Dans le cadre de ma mission, j’essaie de répondre au mieux aux besoins des écoles. Je veille à ce que mon équipe soit épanouie, ce qui se traduit en terme d’efficacité et nous permet d’offrir un service de qualité, au profit du bien-être des enfants.

Responsable du mobilier scolaire Service de l’Enseignement Mon travail réside dans le choix du mobilier scolaire, selon les besoins et en concertation avec les enseignants et enfants, et son installation dans les écoles maternelles et élémentaires : aménagements des classes, bibliothèques, salles des sciences, dortoirs, linge des écoles… Pendant l’été, je m’occupe également des déménagements de classes. A chaque rentrée, on adapte le mobilier aux âges des enfants ; c’est une pratique rare. J’adore mon travail car je suis autonome et j’aime le contact avec le personnel des écoles. Dans le cadre de ma mission de service public, ma priorité est de privilégier le bien-être des enfants et leur autonomie, en leur offrant de bonnes conditions de travail. Les enseignants se sentent bien dans leur classe et nous le témoignent.

Corinne Givers Agent de restauration Service de la Restauration Mon métier consiste à servir les repas aux élèves de l’école Jean-Jaurès. Ma fonction comprend la réception des plats, leur mise en température, le conditionnement des préparations froides, le service et l’entretien des locaux une fois le déjeuner terminé. Nous gérons aussi les élèves faisant l’objet d’un PAI (projet d’accueil individualisé). J’aime le travail en équipe où nous sommes solidaires les unes des autres. Le contact avec les enfants aussi est enrichissant, d’autant plus que nous sommes impliquées dans la Semaine du goût ou les menus à thème organisés au cours de l’année. Accueillir les enfants de 11h30 à 13h30, s’assurer qu’ils ont le ventre plein et ne sont pas malades, c’est pour moi une réelle mission de service au public. Je me sens utile. Par ailleurs, par le biais des concours, le secteur public offre des opportunités de carrière.

« Je suis un maillon de la chaîne qui permet d’instruire et d 32

octobre 2009


portrait

Guy Rouy Gardien régisseur à l’école Marcel-Cachin Cela fait quatre ans que j’exerce cette profession polyvalente. Mon poste consiste à assurer l’interface entre le corps enseignant et la municipalité. Je veille au bon fonctionnement de l’établissement. Mes missions ? Permettre l’accès aux salles de classe, mettre à la disposition du public un outil de travail en parfait état de marche, assurer la sécurité des enfants que les parents nous confient, accueillir les livreurs, distribuer le courrier, prendre des rendez-vous… Et, en tant que régisseur, j’interviens dès que survient un problème technique, une panne d’électricité, par exemple. Je suis un ardent défenseur du service public. Ce concept est omniprésent dans mon esprit. Je suis un maillon de la chaîne administrative qui permet d’instruire et d’éduquer nos enfants. Je fais partie d’un tout, d’un ensemble cohérent. Et cela me procure une immense satisfaction.

Traoré Cheikna Hamala Isabelle Poncet Directrice du centre de loisirs Albert-Mêlé, à Cœuilly J’organise les loisirs des enfants du quartier avec une équipe pédagogique que je forme et coordonne. Au quotidien, j’accueille les familles et veille au respect des normes de sécurité et au bon déroulement des activités. Dans mon travail, j’aime le contact avec les gens. Je suis libre d’organiser des projets ou de faire passer des valeurs de partage, de solidarité et de paix. C’est un secteur où rien n’est jamais figé, où il faut se remettre en question de façon constante car la société évolue… les enfants aussi. J’ai le sentiment de rendre « service au public » en répondant à un réel besoin des parents en matière de mode de garde. La Ville nous donne les moyens d’offrir un service de qualité, diversifié. Elle soutient nos projets et nous associe notamment lors de travaux. On se sent vraiment écouté.

uire et d’éduquer nos enfants. » Guy Rouy, gardien régisseur

Agent d’entretien Service de l’Entretien Mon métier consiste à assurer l’entretien de l’école Henri-Bassis. Chaque jour, je remets les locaux en état pour accueillir les élèves et les enseignants le lendemain. Je balaie les classes et la cour, dépoussière le mobilier, lave les sols et assure l’hygiène des sanitaires. Depuis la rentrée, je désinfecte aussi les tables, les chaises et les poignées de portes pour éviter la contamination par la grippe A. Dans mon métier, j’ai la satisfaction de travailler au bien-être des enfants. Quand les parents les déposent le matin et disent : « Elle est propre, cette école », je sais que je n’ai pas fait tout ça pour rien. Pour moi, le service public joue un rôle essentiel dans la vie en société. L’école apprend aux enfants les règles de conduite. Ma mission contribue à sa bonne image et rend service à la Ville et aux parents.

SANDRINE BECKER- LAURENCE DOYEN JEAN-BATISTE FERRIÈRE PHOTOS: DIDIER RULLIER

octobre 2009

33


histoire

Commémoration

Jean Jaurès,

l’ami d’Albert Thomas

DIDIER RULLIER

Nous célébrons le 150e anniversaire de la naissance de Jean Jaurès. Figure emblématique de la politique française, fondateur du journal L’Humanité, il fut aussi l’ami de l’ancien maire de Champigny Albert Thomas. Ses valeurs et son engagement restent plus que jamais d’actualité.

L

’hommage est unanime. Les partis de gauche ne cessent de revendiquer l’héritage de Jean Jaurès. Mais à droite comme au centre, cet homme d’engagement et de courage, souvent révolté, grand orateur, est volontiers considéré comme « un bien commun de la nation ». Presque chaque ville de France possède une rue, une place, un square à son nom. Et Champigny ne fait bien évidemment pas exception à la règle. Comme l’attestent l’avenue Jean-Jaurès, située en plein centre-ville, et l’école élémentaire dans le quartier du Tremblay. L’histoire de Champigny est intimement liée à celle de Jean Jaurès. Car ce dernier a noué très tôt des rapports amicaux avec Albert Thomas, maire de la ville de 1912 à 1919, qui a également donné son nom à une rue et à une école. Pour preuve, Jean Jaurès le charge de la rubrique syndicale lors de la fondation du quotidien L’Humanité en 1904. Et aujourd’hui encore, l’hôtel de ville de Champigny conserve en son

sein un précieux témoignage… Le 20 février 1938, à la demande de la femme d’Albert Thomas, les époux Wiedmer, propriétaires du Café du croissant rue Montmartre à Paris, remettent à la municipalité de Champigny une plaque de marbre. Celle couvrant la table sur laquelle Jean Jaurès a été assassiné en 1914, à la veille de la Grande Guerre, par Raoul Villain, un militant d’extrême droite.

la France, proche des ouvrières et des ouvriers de son temps, porte-parole des mineurs de Carmaux, Jean Jaurès demeure à jamais une figure tutélaire de la gauche. Régulièrement revient chez lui la notion de service public, universel et gratuit, comme un fondement de la République. On ne peut oublier Jean Jaurès, cette grande figure politique qui a contribué à la naissance de la SFIO (Section française de l’In-

Une pensée visionnaire Depuis près d’un siècle, le « jauressisme  » est synonyme de «  République  » mais aussi « d’humanisme ». Né le 3 septembre 1859 à Castres (Tarn), ardent défenseur de la laïcité, promoteur des droits de l’homme et de la paix, défenseur des faibles, Jean Jaurès s’est illustré sur la question des retraites et la réduction du temps de travail. Son influence reste majeure. Prenant fait et cause pour le capitaine Dreyfus, lors de la fameuse affaire qui divisa

La plaque de marbre de la table sur laquelle Jean Jaurès a été assassiné est depuis 1938 à l’hôtel de ville de Champigny.

34

octobre 2009

DIDIER

RULLIE

R

ternationale ouvrière), le 26 avril 1905. Docteur en philosophie, journaliste actif, professeur émérite, historien de la Révolution française, parlementaire avisé… il reste aujourd’hui encore, dans le climat de confusion actuel, porteur de repères. La pensée et l’œuvre de Jean Jaurès nous aident à comprendre notre propre époque. Une vision et des valeurs intemporelles.n Jean-Baptiste Ferrière


découverte

Développement durable

ADS fait feu de tout bois Economies d’énergie

Se chauffer malin au XXIe siècle, c’est remettre au goût du jour des pratiques d’antan : le poêle à bois fait son retour dans les chaumières de notre ville. L’entreprise campinoise ADS Espaces Foyers s’impose en précurseur sur ce système qui combine bénéfices écologiques et économiques.

N

os grands-parents avaient raison. La filière bois reprend du service et s’impose comme une alternative écologique et économique aux énergies fossiles appelées à se raréfier. Déjà deux ans que le phénomène enfle : le poêle à bois et à granulés de bois dans une version high-tech et design fait les beaux hivers de la société ADS Espaces Foyers. Installée à Champigny depuis 1968, cette entreprise familiale est pionnière sur ce secteur d’activité et son expertise innovante dépasse les frontières du département. Résultat non pas d’une tendance, mais d’une vraie prise de conscience de la part

Des aides financières Pour financer les travaux et équipements en faveur d’une meilleure performance énergétique du logement, il existe des aides financières. Première de la liste : l’éco-prêt à taux zéro qui permet de financer un ensemble de travaux (isolation et système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable par exemple) pour 20 000 à 30 000 euros au maximum sur dix ans. Seconde aide, le crédit d’impôts de 40  % sur la valeur de l’appareil (poêle) en 2009 : il passera à 25  % au 1er janvier 2010. Retrouvez l’ensemble des dispositifs d’aides sur www.ademe.fr et www.developpement-durable.gouv.fr

Antoine Dos Santos est le cogérant d’ADS, avec ses fils Arthur et Georges.

des consommateurs citoyens, sensibilisés à la diminution des gaz à effet de serre et désireux de réaliser des économies sur leur poste de chauffage. Des bénéfices qu’Antoine Dos Santos, gérant d’ADS, avait identifiés il y a quinze ans déjà quand il décide de diversifier son activité de bâtiment pour promouvoir le poêle à granulés de bois, de la sciure de bois comprimée issue de déchets de bois. « Nous faisions office d’extra-terrestres à l’époque. A force d’informations, de démonstrations à la Foire de Paris par exemple, l’activité est désormais

porteuse, les avantages sont clairement mesurables », souligne Arthur Dos Santos, cogérant.

Tout compte fait S’offrir un chauffage écolo, c’est investir au départ (2 500 e l’appareil environ), puis profiter rapidement d’une facture allégée tout en améliorant la performance énergétique du logement. « Cette technologie 100 % naturelle permet de maîtriser son budget et de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 50 % à 60 % ; une tonne de granulés revient à 320 euros et

suffit à chauffer 100 m2 pendant cinq mois, étage compris », précise l’expert. Côté rendement, la performance est au rendez-vous puisque 90 % des calories restent dans l’habitation. Et l’installation est plutôt simple : un poêle avec un réservoir qui alimente le foyer automatiquement pendant 24 heures. Reste à remplir le réservoir de granulés de bois et à programmer la température souhaitée. Pour profiter pleinement des bénéfices du poêle à granulés de bois, la maison se doit d’être correctement isolée : murs, sols et fenêtres. Economies d’énergie et protection de l’environnement passent aussi par là… n sophie durat Photo didier rullier Plus d’informations sur www.ads-espacesfoyers.fr ADS Espaces Foyers – 70, boulevard Gabriel-Péri – Tél. : 01 48 80 47 00

octobre 2009

35


tribunes libres

Les Tribunes libres relèvent de la responsabilité de leurs auteurs.

Opposition municipale

Opposition municipale

Opposition municipale

Groupe des élus UMP

Groupe des élus divers droite

Mouvement démocrate La passion de Champigny

L’égalité des chances au cœur de la politique Le syndrome d’Orwell éducative atteint la gauche !

Jean-Michel Schmitt Conseiller municipal

L

’actuel gouvernement a mis l’égalité des chances au cœur de son projet politique. L’école, le collège, le lycée et l’université sont concernés. De l’augmentation des bourses d’enseignement supérieur à l’aide nouvelle apportée aux écoliers, c’est l’ensemble de la jeunesse française qui bénéficie d’une politique innovante. A Champigny, le collège Paul-Vaillant-Couturier est le premier collège du département à avoir ouvert ses portes dans le cadre de l’opération école ouverte proposée par l’Education nationale. Il s’agit d’accueillir gratuitement les élèves pendant les vacances pour leur proposer des activités éducatives. Le soutien scolaire adapté et personnalisé au primaire, au collège et au lycée représente une aide gratuite très utile, appréciée des familles. D’autres formes de tutorats sont désormais proposées aux élèves les plus défavorisés afin de les aider à réussir leur projet personnel. Les écoles de la deuxième chance permettront également à des jeunes de repartir sur la voie de la réussite. La détermination à ouvrir socialement les voies d’excellence se traduit par une belle réussite en cette rentrée 2009. Alors que l’objectif de 25 % d’élèves boursiers était fixé en classes préparatoires aux grandes écoles, il y aura plus de 30 % de boursiers dès cette année. Cette avancée est due à l’action déterminée du gouvernement pour relancer l’ascenseur social par une politique éducative qui donne sa chance à chaque élève. Les internats d’excellence sont également créés pour permettre aux lycéens issus de milieux défavorisés d’étudier dans de bonnes conditions. Réformer l’école, c’est désormais donner plus de moyens d’étudier à ceux qui en ont besoin. La municipalité de Champigny devrait avoir une posture volontariste en s’associant activement à la mise en place d’actions républicaines au service de l’égalité des chances dans notre ville. Elle serait bien inspirée d’apporter une aide nouvelle, concrète et massive aux jeunes Campinois. Elle pourrait chercher à développer d’autres formes de tutorats et d’entraides, par exemple en installant une plate-forme collaborative qui permettrait aux Campinois d’échanger et de mutualiser des informations utiles, plutôt que de se contenter de calicots et de slogans stériles et sans effets. Il est urgent de porter des projets éducatifs innovants à Champigny ! n

36

octobre 2009

Quels services publics ?

Laurent Jeanne

Alain Chevalier

L

Conseiller municipal

es cartes-pétitions sur la sécurité de la majorité municipale (payées par vos impôts !) et le débat sur la vidéosurveillance à l’occasion de l’examen du contrat urbain de cohésion sociale indiquent clairement que l’insécurité existe à Champigny. S’il faut agir, pour autant, les solutions proposées par le maire sont inefficaces. Pour le Val-de-Marne le nombre de faits constatés est de 60 975 soit un taux de 47 pour 1 000 habitants, il est supérieur de 10 points à la moyenne française ! Nous serions intéressés de connaître les chiffres dans notre ville ! La sécurité est une préoccupation constante des Français et des Campinois, même si elle passe après les préoccupations concernant : • le chômage (75 % des citations) ; • la santé et la qualité des soins (57 %) ; • l’environnement et pollution (56 %). Lors du conseil municipal de juin il a été dit par le PC et écrit par le PS dans la tribune libre « Vidéo en trompe l’œil » s’agissant de la vidéosurveillance : « Que l’efficacité n’est pas prouvée..., Que les caméras déplacent le problème..., Que les exemples étrangers (Londres) ne prouvent rien... » Nous répondons par l’analyse du rapport des statistiques sur la délinquance entre 2000-2008 de l’Inspection générale de l’administration (IGA). La délinquance recule deux fois plus vite dans les villes équipées. Les violences physiques y augmentent deux fois moins rapidement. D’ailleurs Gérard Colomb, maire PS de Lyon, se félicite de cet équipement, tout comme Bertrand Delanoë à Paris. Encore un nouveau courant dans le parti socialiste ! Effectivement la vidéosurveillance ne saurait se substituer aux agents, son impact répressif et dissuasif n’est acquis que si une sanction pénale est prononcée. Que l’Œil d’Orwell n’effraie pas la gauche, il est l’apanage des régimes totalitaires passés... A l’heure actuelle des millions d’internautes s’affichent bien sur Facebook avec force détails. Investissons à améliorer la sécurité à Champigny, évitons le dogmatisme en étudiant toutes les solutions et n’ayons pas peur de soumettre à la population, par référendum, l’instauration d’une police municipale et l’installation de caméras à certains endroits de notre ville. Les habitants et commerçants du centre-ville retrouveraient la sérénité et par exemple avec une caméra sur la rue Louis-Talamoni, le maire, dont c’est aussi le rôle, pourrait dépêcher la police municipale pour faire évacuer les véhicules mal garés qui gênent si souvent nos déplacements (sic)... n

L

Conseiller municipal

a majorité municipale communiste revendique régulièrement son engagement pour défendre les services publics. Mais quels services publics ? A Champigny de nombreux services publics sont gérés par des entreprises privées : la collecte des ordures ménagères, la gestion de l’éclairage de nos rues, l’entretien de notre voirie, la distribution de l’eau, la communication pour les rencontres citoyennes pour 100 000 euros, ce qui est bien différent d’autres villes. Dans la perspective de la réforme des collectivités locales annoncée par le gouvernement, le maire de Champigny défend le principe de libre administration des communes mis en place en 1946. Pourtant celui-ci refuse de mettre en place une police municipale réclamée par la droite locale. Le maire refuse donc un service public local qu’il peut librement gérer. Une grande police municipale mais à quel prix ? Comment la financer ? L’UMP souhaite creuser le déficit de notre ville, déjà important, comme elle le fait au plan national. Dès son premier jour un nouveau-né français commence sa vie avec 24 000 euros de dette et bientôt plus avec le grand emprunt national Sarkozy qui n’a pas de sens sur le plan économique. Pour nous, les services locaux sont une priorité. Les services publics constituent un choix de société en commun. Nous avons besoin de grands services publics de qualité, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, des transports au sein des régions. Mais les responsables politiques doivent avoir le courage de communiquer sur le coût et l’efficacité de ces services publics. L’Etat devrait avoir le courage de dire pourquoi il n’apporte pas son aide à la Région pour financer le RER A. L’efficacité ne doit pas être un sujet tabou, elle doit être au cœur de la gestion des services publics afin d’optimiser l’utilisation des impôts des Campinois. Dans cette perspective les élus savent qu’ils peuvent compter sur les fonctionnaires territoriaux très attachés au service du public. Il est temps de mettre en œuvre une véritable politique d’évaluation des besoins, d’optimisation de la gestion et de contrôle du service rendu. Il est temps de choisir des élus gestionnaires. Si vous souhaitez réagir à cette tribune, vous pouvez nous écrire en mairie. n


tribunes libres Majorité municipale

Majorité municipale

Majorité municipale

Groupe des élus socialistes

Parti de gauche

Groupe des élus communistes et républicains

Non à cette réforme territoriale !

Référendum…

Marie-Odile Dufour

L

Maire adjointe

a grippe A a largement occupé les médias cet été. En charge du secteur de la santé, je peux rassurer les inquiets : dans notre ville, tous les moyens sont mis en œuvre pour appliquer le plan national de prévention et faire face à l’épidémie. Sans minimiser l’actualité, nous ne sommes pas dupes des sujets importants que le gouvernement a essayé de nous faire oublier, notamment sa « grande réforme territoriale ». Celle-ci aura, n’en doutons pas, des incidences graves sur l’équilibre territorial, la démocratie de proximité et la répartition des compétences entre les collectivités territoriales, dans le Val-de- Marne et à Champigny. Cette réforme consisterait en la fusion des départements et régions, avec un seul élu (conseiller territorial), en la diminution du nombre de communes avec l’achèvement de la carte intercommunale et la création de grandes métropoles. Par ailleurs, elle prévoirait la suppression de la taxe professionnelle (TP), une refonte des modes de scrutin et un redécoupage électoral. Renforcer l’intercommunalité, voire développer des métropoles, pourrait permettre de mutualiser les moyens et de bâtir des projets plus ambitieux offrant un meilleur service à la population, en matière de développement économique, d’infrastructures, etc. Mais il est hors de question que cela se fasse au détriment des communes qui, depuis le désengagement massif de l’Etat dans de nombreux domaines, sont plus que jamais indispensables. Ces mesures mettront à mal les collectivités : nous ne savons toujours pas comment sera compensée la suppression de la TP. Où la Ville trouvera-t-elle alors les ressources nécessaires aux actions municipales en cours ? En remettant en cause le rôle des élus locaux, c’est la démocratie de proximité qui est menacée. Comment les élus départementaux pourront-ils mettre en œuvre des politiques et des services adaptés aux besoins des habitants s’ils en sont éloignés géographiquement ? Finalement, cette réforme n’aura pas pour conséquence de moderniser le pays. Couplée au redécoupage électoral, elle vise surtout à permettre à la droite de récupérer électoralement des collectivités locales majoritairement dirigées par la gauche. Les mesures « concoctées » par le gouvernement annoncent la fin de la décentralisation initiée par les lois Mauroy-Defferre dans les années 80. Les élus socialistes s’y refusent et entendent bien se mobiliser pour éviter ce saccage. n

Ecole : l’urgence d’un avenir

Valérie Zélioli

Sylvaine Ettori

L

Maire adjointe

e projet de loi sur la réforme des collectivités territoriale préconisée par le comité Balladur est paru en juillet 2009 et sera examiné à l’automne à l’Assemblée nationale et au Sénat. Le comité du Parti de gauche de Champigny s’engage à informer la population sur ce projet de loi et sur le rapport Balladur pour prendre la mesure de ce qui nous attend qui concerne de près tous les Campinois : le démantèlement progressif de la République. Les seuls cadres valables d’expression de souveraineté populaire demeurent  : la nation, le département et la commune, à l’inverse des zones de gouvernance très éloignées du peuple que sont l’Europe, les régions et les communautés d’agglomérations. Ces textes prévoient en effet une remise en cause du maillage territorial hérité de la Révolution française autour des communes et des départements, qui, depuis plus de deux siècles, assurent l’égalité républicaine grâce à l’engagement de représentants du peuple souvent bénévoles. Cela se fera au profit d’une structuration en métropoles et grandes régions, selon le diktat de l’Union européenne. Il est clair que cette perspective ne peut réjouir que les technocrates et autres experts éloignés du citoyen, et qu’elle devrait lourdement aggraver les difficultés quotidiennes de la majorité d’entre nous. Il est inacceptable d’imaginer dans un avenir proche, nos communes, garantes d’une citoyenneté de proximité, englouties par des métropoles sans identité ni humanité. Le président Sarkozy veut casser la démocratie, l’implication populaire et réduire à néant l’indépendance et le pouvoir d’action des collectivités. La bataille politique ne se gagnera à l’Assemblée nationale que si la nation tout entière se saisit de son devenir. Les citoyens doivent avoir leur mot à dire par l’organisation de référendums locaux. Après La Poste, l’hôpital et l’école, le gouvernement de N. Sarkozy poursuit sa logique destructrice de tout ce qui fait notre vie commune et croit pouvoir nous ramener dans un système féodal, 220 ans après l’abolition des privilèges ! Il est urgent de continuer à unir toutes les forces de transformation sociale, comme le PG de Champigny s’y emploie dans le cadre du Front de gauche, pour résister à ces attaques inacceptables. Il est indispensable de donner au peuple la possibilité de se prononcer sur les questions d’intérêt général comme nous venons de le faire pour La Poste. Le PG n’oublie pas que ce sont de telles consultations populaires qui enclenchent la dynamique d’appropriation sociale. n

C

Maire adjointe

es lignes sont écrites deux semaines après la rentrée scolaire marquée par la continuité de la casse de l’école publique par le gouvernement : 60 000 suppressions de postes depuis 2003, disparition des postes pour les élèves les plus en difficulté (Rased) ; remise en cause de l’école maternelle, de la formation des enseignants, fichage des élèves… Cela a des répercussions sur Champigny, en particulier pour l’école maternelle et le secondaire ainsi que sur les effectifs de nombreuses classes qui sont particulièrement chargées. Les jardins d’éveil payants expérimentés par le gouvernement remettent en cause la scolarisation des plus petits et la gratuité du service public. Déjà sur Champigny, l’accueil des moins de 3 ans a chuté de 36 % en deux ans et cela aurait été pire si la lutte des parents et des enseignants n’avait pas permis d’annuler la fermeture prévue d’une classe à la maternelle Joliot-Curie. L’Education nationale veut enfermer la ville dans la seule filière sanitaire et sociale avec par exemple la fermeture de BEP industriels au lycée Gabriel-Péri. Les élus communistes soutiennent la pétition pour une formation diversifiée et de haut niveau lancée en juin par le comité local pour l’enseignement public. L’objectif est de pouvoir accueillir tous les élèves et garder une mixité sociale. Avec la réforme de la formation professionnelle qui accentue l’impossibilité de redoubler en cas d’échec aux examens, les jeunes sans affectation augmentent. A l’heure où ces lignes sont écrites 56 Campinois sont inscrits à SOS Rentrée (450 dans le Val-de-Marne) contre 29 l’année dernière. Nous exigeons que chacun puisse poursuivre ses études et donc que les classes, les postes pour le permettre soient créés immédiatement. Tout cela va à l’inverse des efforts de la municipalité pour promouvoir une école de la réussite de tous avec, entre autres, le projet éducatif local, l’accueil périscolaire, les études dirigées, les pochettes scolaires, les rénovations… Les élus communistes et républicains revendiquent le maintien, le développement d’une école accessible à tous, laïque et gratuite et se mobilisent, aux côtés des acteurs de l’éducation, pour riposter aux choix gouvernementaux et exiger une école de justice, d’égalité et de réussite avec des moyens conséquents pour lutter contre les inégalités scolaires. n

octobre 2009

37


Permanences des élus ayant une délégation

Vie de quartier

Les élus reçoivent sur rendez-vous, à prendre au lieu des permanences indiqués. Les horaires de certaines permanences n’ont pas encore été fixés.

Dominique Adenot (PCF), maire • un mercredi par mois en fin de journée, centre Jean-Vilar • le jeudi de 9h à 11h30, mairie Tél. 01 45 16 40 13 Christian Fautré (PCF), 1er adjoint

Isabel Flores-Racmachers (PS), 10e adjointe

Droits des femmes, formation professionnelle

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous Tél. 01 45 16 40 39 ou 40 19 Claude Gascard (PCF), 11e adjoint

Action sociale, politique en direction des seniors, relation avec les anciens combattants et travail sur la mémoire

Développement de la démocratie participative, communication, finances/marchés publics, intercommunalité

• le lundi de 9h à 11h, mairie Tél. 01 45 16 40 08

Marie-Odile Dufour (PS), 2e adjointe

Prévention/santé, lutte contre les toxicomanies, coordination des actions sur les handicaps

• le lundi de 15h30 à 17h, mairie Tél. 01 45 16 40 08 • le 3e samedi du mois de 9h à 10h30, centre de santé PierreRouquès Tél. 01 45 16 81 13 Georges Charles (PCF), 3e adjoint

• le mardi de 9h à 12h, mairie Tél. 01 45 16 40 08

Sylvaine Ettori (MARS), 4e adjointe

Patrimoine bâti communal : équipements publics communaux, gestion et développement des énergies renouvelables dans le patrimoine bâti communal, géothermie

Développement commerce

économique,

emploi/insertion,

artisanat

et

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous Tél. 01 45 16 40 19 ou 40 39 Brigitte Terrade (PCF), 6e adjointe

Personnel communal, organisation du service public communal, actions pour la défense du service public, administration générale, nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication

• le 1er et 3e jeudi du mois de 14h à 16h30, mairie Tél. 01 45 16 40 08 • le 2e et 4e jeudi du mois de 14h à 16h30, mairie annexe du Bois-l’Abbé Tél. 01 48 80 63 04 Bernard Lécuyer (PS), 7e adjoint

Actions pour l’environnement, le développement durable et la mise en place de l’Agenda 21, collecte et tri sélectif, service public de l’eau, cadre de vie : propreté de l’espace public (voirie/espaces verts) et espaces verts (réhabilitation et aménagement)

• le mercredi de 16h à 17h30, mairie Tél. 01 45 16 40 08 Marie Kennedy (PCF), 8e adjointe

Politique culturelle, cinéma, relations avec le Musée de la Résistance

• le 1er vendredi du mois de 9h30 à 11h, MPT Youri-Gagarine Tél. 01 45 16 40 08 • le 2e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe de Cœuilly Tél. 01 48 80 82 72 • le 3e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe du Bois-l’Abbé Tél. 01 48 80 63 04 • le 4e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie Tél. 01 45 16 40 08 Gérard Lambert (PCF), 9e adjoint

Développement des transports en commun, partage de l’espace public (circulations douces, circulation/stationnement), infrastructures routière et ferroviaires, travaux espace public (voirie/espaces verts liés à la voirie), réseaux, évolution écologique du parc automobile municipal

• le mercredi de 9h à 11h, mairie Tél. 01 45 16 40 08 • le 1er et 3e jeudi du mois de 14h à 16h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé Tél. 01 48 80 63 04

Enseignement (maternel, primaire, secondaire), animation du Comité local pour l’enseignement public, enfance

5, place Rodin > 01 48 80 63 04

Bibliothèque André-Malraux 3, mail Rodin > 01 48 80 45 20

PMI

1, place Rodin > 01 48 80 45 49

Coordinateur social

Sébastien Patinet • Mairie annexe 5, place Rodin > 06 16 82 34 31

• le jeudi de 15h à 17h30, mairie Tél. 01 45 16 40 25

Point rencontre infos jeunes

Jeunesse, initiatives publiques et vie associative, immigrationdroits et citoyenneté des résidents étrangers, projets de solidarité internationaux

Route du Plessis, mercredi et samedi

Belhassen Blimi (PCF), 13e adjoint

Aménagement du territoire et développement urbain (mixité et équilibre des fonctions urbaines habitat/activités), développement social des quartiers, politique de soutien aux associations et acteurs du quartier

• le mardi de 9h15 à 11h, mairie • un à deux mercredis de 16h30 à 17h30, MPT Youri-Gagarine Tél. 01 45 16 40 43 Gilles Desseigne (PS), 5e adjoint

• les 1er et 3e lundis du mois de 14h30 à 16h30, mairie • le jeudi de 9h30 à 11h30, mairie Tél. 01 45 16 40 08 Valérie Zélioli (PCF), 12e adjointe

Bois-l’Abbé Mairie annexe

• le jeudi de 16h à 18h, MPT Youri-Gagarine • le vendredi de 9h30 à 11h30, mairie Tél. 01 45 16 40 92 Nicole Pasquier (PCF), 14e adjointe

9, square Jean-Goujon > 01 48 80 27 24

Marché (8h-13h)

Boullereaux, Cité-Jardins Mairie annexe 95, avenue de la République > 01 48 81 82 65

PMI

Politique du logement, amélioration de l’habitat, hygiène

37 bis, rue Karl-Marx > 01 47 06 00 33

Jean-Pierre Rivallain (PS), 15e adjoint

Yves Hemmen • 6, rue Germinal, 3, allée Louis-Jouvet > 06 16 82 34 44

• le mardi de 9h à 12h, mairie Tél. 01 45 16 40 08

Coordinateur social

Quartiers du Plateau et de Cœuilly, prévention et droit à la tranquillité publique, commission de sécurité

Point rencontre infos jeunes

• le mardi de 18h45 à 19h45 en alternance au LCR Jalapa et LCR des Meilliers • le jeudi de 17h à 18h30, mairie Tél. 01 45 16 40 19 ou 40 39 Fily Keita (PCF), 16e adjointe Quartiers du Bois-l’Abbé et des Mordacs

6, rue Germinal > 01 48 81 44 65

Marché (8h-13h)

Boulevard Gabriel-Péri, jeudi et dimanche

Centre-ville Médiathèque J.-J.-Rousseau 6, place Lénine > 01 45 16 42 34

• un jeudi sur deux de 9h30 à 11h45, mairie annexe du Boisl’Abbé Tél. 01 48 80 63 04 Philippe Sudre (Personnalité), 17e adjoint

Espace jeunes

• le lundi de 9h à 11h30, mairie • le 3e mercredi du mois de 9h à 11h30, centre Jean-Vilar Tél. 01 45 16 40 92 Patricia Bollinger (PCF), 18e adjointe

Marché (8h-13h)

Quartiers du Maroc, du Plant et du Tremblay, politique sportive

Quartiers du centre-ville et des Quatre-Cités

• le 1er et 3e vendredi du mois de 17h30 à 19h30, mairie annexe Cité-Jardins Tél. 01 48 81 82 65 Claude Guerrier (PCF), conseiller municipal délégué Projets urbains ANRU Bois-l’Abbé et Mordacs

• le mardi de 8h45 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé Tél. 01 48 80 63 04 Jeannick Le Lagadec (MARS), conseillère municipale déléguée Petite enfance

• un mercredi sur deux de 10h à 11h20, mairie Tél. 01 45 16 40 43 François Cocq (MARS), conseiller municipal délégué Jumelage

• un lundi sur deux de 14h à 15h30, mairie Tél. 01 45 16 40 43

Zohra Kassou (GAUCHE ALTERNATIVE CHAMPIGNY), conseillère municipale déléguée

Marchés aux comestibles, économie solidaire, jardins familiaux

• un mardi sur deux de 14h30 à 16h30, LCR : 18, rue du Docteur-Bring Tél. 01 45 16 40 08 Xavier Defranoux (PS), conseiller municipal délégué Tourisme

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous Tél. 01 45 16 40 39 ou 40.19

Pour rencontrer un conseiller municipal non délégué, se renseigner au 01 45 16 40 08 PCF : Parti communiste français, PS : Parti socialiste, MARS : Mouvement pour une alternative républicaine et sociale

14, rue Louis-Talamoni > 01 45 16 41 48

PMI

7, boulevard de Stalingrad > 01 47 06 46 52 Place Lénine, mardi, vendredi et dimanche

Cœuilly Mairie annexe

54, boulevard du Château > 01 48 80 82 72

PMI

8, rue de l’Abreuvoir > 01 55 98 11 40

Bibliothèque Gérard-Philipe

54, boulevard du Château > 01 55 98 29 80

Marché (8h-13h)

Place de Cœuilly, jeudi et dimanche

Le Maroc PMI

10, rue Félix-Pyat > 01 42 83 84 66

Les Mordacs Point rencontre infos jeunes 22 bis, avenue du 8-Mai-1945 > 01 48 80 22 27

Coordinatrice sociale

Véronique Dumortier • Maison du projet, Centre commercial des Mordacs, avenue du 11-Novembre-1918 > 06 20 25 79 25

Le Plateau Point rencontre infos jeunes LCR des Chaloux, chemin des Chaloux > 01 48 81 53 14

Coordinateur social

Sébastien Patinet • LCR Jalapa, 11, rue Jalapa > 06 19 68 67 31

Le Plant Mairie annexe

160, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30

Marché couvert (8h-13h)

38

octobre 2009

125, bd de Stalingrad, mercredi et samedi


Services publics

Etat civil

Etat civil du 6 juillet au 12 septembre 2009

Santé Urgences Pour les urgences médicales de toutes sortes, un seul numéro

Hôtel de ville 14, rue Louis-Talamoni 01 45 16 40 00

Service de l’état civil 01 45 16 40 83

Service des élections 01 45 16 40 81

Coordinatrice Petite enfance 01 47 06 65 91

Maison de justice et du droit 15, rue Albert-Thomas 01 45 16 18 60

Centre communal d’action sociale 14, rue Louis-Talamoni 01 45 16 40 00

Espaces départementaux des solidarités (EDS) Champigny centre

Naissances Corentin DANET-BRONNEC (28.05.09) • Camille REBOUL (30.06.09) • Fares GHEHIOUECHE • Pavithra THIRUKUMARAN • Tom DAOUDAL • Nils VENDEL • Rachel LE MAGNY • Amina BERKANI • Nathan TIQUET • Noam SAKHO • Louisie PIFFRE • Ali-Beritan OZBEK • Elyo FARHAT • Sofia MHIMDI • Youcef HAOUARA • Cassie DAS NEVES CARREIRA • Ilyès SAHNOUN • Aya MASTOURI • Amine BESSAIH • Soraya CHALABI • Sanel VIDALIE • Nadia COSTA GRAÇA • Ishola CHITOU • Nora MEGUELLATI • Meriem BOUCHOUIREB • Andréa PEREIRA DE LIMA • Hugo CASTELAO • Samantha DE OLIVEIRA • Coumba FISSIROU • Yoann REIS • Jade GERARD-YAO • Shaïly BERREBI • Mathis TAIBI • Amine BERGHEUL • Eliott DELAFOY • Lou DELCAMP • Maélise YANIYENO BIOMUNDI • Melissa AININE • Enzo GENG • Mayssam ASSAAD • Enzo SOBOCAN • Chloé FERREIRA • Ines BENAMARA • Elise AOUN • Léo ANTUNES • Lynelle CHANANE • Yutian WANG • Djafar SEHRANE • Nawel SAADA • Ahcen et Mélissa RACHEK • Bérénice FLEURENCE • Louis-Achille HOUNSOUNOU • Maëlys MARIMOUTTOU • Nolan DONVAL • Merila RAMDANI • Rose LAMY • Hugo PEREIRA-CASALINHO DA SILVA • Islem ABBOUCHI • Donovan PIERRET • Elyas JEAN-GILLES • Kevin ALEXIS • Wissam RAHMOUN • Alyssa NOSCHESE • Mathéo HECKEL • Destina EVSEN • Sami-Izem LAIDI • Rita SIDANE • William TISSOT-ROSSET • Eddy GASPAR • Evan KOUROUMA.

4, place Lénine 01 48 81 75 45

Poste principale 54, rue Jean-Jaurès 01 55 09 30 80

France Télécom Agence de Saint-Maur 36, boulevard Rabelais 10 14

Pôle emploi 39 49

Caisse d’allocations familiales 2, rue Georges-Dimitrov 0 820 25 94 10 (0,112 la base de 0,09 e la minute)

Sécurité sociale • Espace d’accueil 7, rue de l’Abreuvoir

7/9, place Rodin 01 45 16 84 00

Annexe République 95, av. de la République 01 48 82 51 20

Gendarmerie 36, av. du Général-de-Gaulle 94300 Vincennes 01 53 66 95 70

Sapeurs-pompiers 14, rue de Dunkerque 01 48 81 03 97 ou 18

Trésorerie principale 142, av. Roger-Salengro 01 48 81 52 59

Hôtel des impôts 13, rue Gabriel-Péri 01 45 16 61 00

Mariages Frédéric MESSAGER & Linda FERRARI ♥ Christian SEYI AMANG & Annette MOUME ♥ Christian LEFEBVRE & Bencha YODKAEW ♥ Fatah TOUAK & Aldjia BENMOUMENE ♥ Laurent GAUTHEROT & Poean MINGNI ♥ Bruno BARTH & Armelle BRISCIANO ♥ José SEMEDO GOMES & Ermelinda FIDALGO CORREIA ♥ François IGNACE & Sophie CHITOU ♥ Benoît PAULET & Sophie ANGE ♥ Sylvain FOURCADE & Marie GRIGNARD ♥ Bruno PICOT & Monique DELTEIL ♥ Petru RISCO & Ana NEPOTU ♥ Daniel GOMEZ & Marie BEURNEZ ♥ Samy LAREF & Nisrine BEN QLILOU ♥ Alex JABBOUR & Michela TARAUD ♥ Nasser BOUZIT & Nasima MEDJBER ♥ Daniel DEGRAS & Stéphanie SIMOES ♥ Luiz BARBOSA PINTO & Lorna FARRE ♥ Dorian MELIN & Nathalie LELANDAIS ♥ Youssef BEN AMARA & Armelle LEHOUX ♥ Sabeur JMAL & Anne-Cécile VERQUIN ♥ Eric MAHMOUDI & Oksana BERNADSKA ♥ Ludovic TISSUS & Flore NICQUEVERT ♥ Vincent PESLERBE & Laurence JEUNET ♥ Jean-François PIN & Magdaléna POUPELARD ♥ Vitaro FIGUEIREDO & Tatiana BITA ♥ Hanfei CHEN & Xiaozhuo WANG ♥ Leo SOOSAIPILLAI & Elsa ROLLAND ♥ Anand DANARADJOU & Séverine FERNANDES ♥ Gérard BIARD & Camille DIEUAIDE ♥ Franck MOUNY & Marie-Julie PRUVOST ♥ Lionel LECOINTRE & Sabine MEYER ♥ Henri CLAIN & Michèle SAVRIMOUTOU ♥ Eric DUPERRIER & Christiane GANNE ♥ Alain CHAUSSADE & Martine KLEIN ♥ Dominique BARILLOT & Carole GASSELIN ♥ Patrick MARNAS & Anne-Marie HEFFING ♥ Vincent LINOSSIER & Lisette MALHAO.

du lundi au vendredi 20h-24h samedi 16h-24h dimanches et jours fériés 8h-24h

Dentistes de garde

dimanches et jours fériés 01 42 61 12 00

Pharmacies de garde Dimanche 11 octobre • Pharmacie Tchonang 6, avenue du 11-Novembre-1918

Champigny-sur-Marne. Tél. 01 48 80 58 10

Dimanche 18 octobre • Pharmacie Uon 45, rue Alexandre-Fourny

Champigny-sur-Marne. Tél. 01 47 06 45 35

• Pharmacie Mekalo Beyor 5, avenue Gonzalve

Le Plessis-Trévise. Tél. 01 45 94 56 25

Dimanche 25 octobre • Pharmacie Priem-Genevois 36, avenue Roger-Salengro

Champigny-sur-Marne. Tél. 01 48 83 66 64

• Pharmacie Kaddouz 3, avenue Auguste-Rodin

Villiers-sur-Marne. Tél. 01 49 30 00 42

Dimanche 1er novembre • Pharmacie Chabrol & Makhloufi 54, avenue du Général-Gallieni

Joinville-le-Pont. Tél. 01 48 83 20 01

• Pharmacie Cholay Centre commercial Pincevent

Chennevières sur-Marne. Tél. 01 45 76 60 00

Décès Henriette SIMONEAU veuve TEXIER • Gérard RISCH • Lucienne GAILLARD épouse MOUNY • Jacqueline CHIROL épouse BOUILLERE • Mira ABDULLAH veuve MOLLOVA • Lucienne JUNG veuve LACOURLY • Lassana HAIDARA • Janine POULET • Renée GARNIER épouse CALORME • François SACASE • Thierry MAILLET • Thérèse GUILLOU veuve MONGROLLE • Yvette GUEGUEN • Christiane VARNIER • Jean-Marie VIAL • Jean FLEUROT • Yannick MARIGNALE • Christiane FLORAND veuve MARTIN • Michel DORISON • Micheline GONIDEC veuve NOIZET • Nicole PREZEAU épouse NIRI • Robert BERHABE • Janez KLOBCAR • Paulette FOISY épouse LEOBOLD • Jean JACMART • Paul DENEUX • Claude MAZIERE • MOUHAIYADINE HADJA • Francis BLAIZE • Josette MAILLERET • Muguette CRETET veuve CRESSIN • Marie DEVRIENDT veuve BRUNET • Josiane BOUZINAC épouse GAYET • Lino VANONI • André DESSENNE • Maryse BANEUX • Almerindo DA CONCEIÇAO AGOSTINHO • Fortunée ELFASSI épouse CHARBIT • Solange HALLAY • Paulette GEORGET veuve MABILLE • Jean-Claude ROSSI • Lucien TRAUB • André GIRARD • André GILBERT • Robert FREYTAG • Maurice HURE • Alice DE OLIVEIRA GONÇALVES épouse DA COSTA • José PLAUD • Carlos SANTOS FERREIRA • Joaquim ALVES VICENTE • Didier ROUSSEL • Richard BOEMO • Françoise SOBA épouse M’BAKIDI • Abdelouahb LAHRI • Corinne GONZALES • Marie GATELET épouse JORBY • Mary GROSMANGIN veuve HIVERT • Michel GIACINTI • Jeanine VAYSSE épouse WOLFF• Virginie BRASSEUR • Ginette DELAHAIS veuve FONTAINE • Odette VAN EECKHOUDT veuve GODFROY • Pierrette BOUTELOUP-BEUNARD • Claudine SAINT-MARS épouse GERALDES SILVA • Victor GRILLE • Jean-Claude MERDINIAN • Pierre PUCHEU.

Inspection du travail Immeuble Pascal - Hall B Avenue du Général-de-Gaulle 94007 Créteil 01 49 56 29 44 01 49 56 28 41 ou 01 49 56 28 42

11, rue Charles-Fourier (Cité-Jardins)

2, rue d’Amboile

5 bis, bd de Stalingrad 36 46

Commissariat Urgence police : 17

Sami

(Service médical d’accueil initial)

Chennevières-sur-Marne. Tél. 01 45 76 91 81

• Espace d’accueil Coût d’un appel local à partir d‘un poste fixe

Médecins de garde

• Pharmacie Gay-Mariette

Hauts de Champigny 11, place Rodin 01 45 16 82 00

Samu 15

Parrainages civils Louise et Romane NEGRE • Lucas ZIGADI.

Dimanche 8 novembre • Pharmacie Abbou 52, avenue de Cœuilly

Champigny-sur-Marne. Tél. 01 48 81 65 71

• Pharmacie Lhommet Place de Cœuilly

Champigny-sur-Marne. Tél. 01 48 80 76 72

Consultations sur rendez-vous

Centres municipaux de santé

• Centre municipal de santé Maurice-Ténine 15, rue Georgette-et-Marcel-Sembat. Tél. 01 48 82 55 00

• Centre munipal de santé Pierre-Rouquès 5, rue de l’Abreuvoir. Tél. 01 45 16 81 09

Consultations sans rendez-vous

CDAG-Ciddist

(Permanences gratuites et anonymes pour le dépistage et l’information sur les hépatites, HIV, IST)

CMS Maurice-Ténine

lundi 14h-18h30 / mercredi 14h-16h30

CMS Pierre-Rouquès

jeudi 17h-19h / vendredi 14h-16h30

Pour en savoir plus 01 48 82 58 12 octobre 2009

39


petites annonces Offres et demandes d’emploi Demande d’emploi • Dame sérieuse et responsable avec expérience de bébés et enfants cherche enfants à garder.

Conformément à la loi, nous ne publions que les offres et demandes d’emplois déclarés. Les demandes émanant de nourrices agréées doivent être obligatoirement accompagnées de la copie de l’agrément. Nous vous remercions de votre compréhension.

Tél. 06 29 73 85 65

• Aide à domicile cherche heures de ménage, garde de personne âgée. Tél. 01 45 16 02 56

• JF cherche heures de ménage, repassage, garde d’enfant et personne âgée. Tél. 06 42 56 41 51 ou 01 48 83 41 77

• JF avec expérience cherche heures de ménage, repassage ou garde de personne âgée. Tél. 01 41 77 72 93 ou 06 98 35 98 10

• JH recherche tous travaux de peinture, jardinage, courses, ménage, aide à la personne. Tél. 06 14 65 53 64

• Je viens chercher votre linge à domicile, le repasse et vous le rapporte. Travail soigné. Tél. 06 64 00 07 74

• Dame sérieuse cherche heures de ménage, repassage, garde d’enfant ou personne âgée, temps complet ou partiel. Tél. 06 65 01 20 67 ou 01 48 81 71 80

• Dame avec références cherche heures de ménage ou repassage du lundi au vendredi. Tél. 01 48 83 26 42 ou 06 21 00 89 28 06 69 57 05 88

• JF cherche heures de ménage, repassage, garde d’enfant ou personne âgée ou sorties d’école. Tél. 06 24 61 71 92

• Jeune maman cherche bébé à garder. Tél. 01 47 06 40 28

• JF avec expérience cherche heures de ménage, repassage, garde d’enfant ou personne âgée mi-temps ou complet. Tél. 01 45 16 28 21

• JF sérieuse cherche heures de ménage, repassage, garde d’enfant ou personne âgée.

• Dame cherche heures de ménage, garde d’enfant, ou même repassage à partir de 14h30. Possède voiture. Tél. 06 24 67 75 70 ou 01 78 68 31 90

• JF cherche heures ménage, repassage mardi, jeudi et vendredi. Tél. 01 49 83 03 09 ou 06 47 29 67 34

• Peintre professionnel retraité cherche petits travaux de peinture, collage, papier peint. Travail soigné en toute confiance. Paiement par CESU. Tél. 06 72 23 69 17

• JF sérieuse libre le mercredi toute la journée cherche enfant à garder, ménage, repassage. Temps plein ou partiel. Tél. 06 69 06 03 48

• JF avec 10 ans d’expérience non-fumeuse cherche garde d’enfant ou personne âgée, temps complet ou partiel. Tél. 06 74 66 30 72

• JF cherche heures de ménage, repassage, garde de personnes âgées. Disponible le samedi. Tél. 06 98 95 50 54

• JF sérieuse avec expérience cherche garde d’enfant à mitemps ou temps plein sur quartier Cité-Jardins. Tél. 06 11 82 10 19

• Pour tous vos travaux d’entretien, peinture, etc., maison, appartement et travaux extérieur, jardin, tonte, maçonnerie, taille, Kärcher, divers. Possède fourgon. Paiement par CESU.

• Dame sérieuse cherche heures de ménage ou garde de personne âgée, Cité blanche, Cité-Jardins, Boullereaux,  centre-ville. Tél. 06 26 48 22 53 (après 14h)

• Aide-soignante en gériatrie cherche personne âgée à garder temps partiel le jour ou la nuit. Paiement par CESU. Tél. 01 48 82 34 59

Tél. 06 83 06 64 69 ou 01 48 81 08 98

• JF recherche heures de ménage, repassage, garde d’enfant ou personne âgée. Du lundi au vendredi. Tél. 06 10 43 65 80 ou 01 48 80 46 04

• JF avec expérience cherche heures de ménage et de repassage Tél. 06 03 41 23 58 ou 01 41 77 95 88

• JF dynamique parlant français et portugais cherche heures de ménage, garde d’enfant et personne âgée. Tél. 06 16 79 35 50

• Monsieur sérieux, ancien chauffeur de taxi, 57 ans, cherche un emploi de chauffeuraccompagnateur ou bricolagejardinage. Tél. 06 29 09 24 12 ou 01 48 82 71 62

Tél. 06 13 22 62 65

• Assistance aux nouveaux utilisateurs de PC : chercher des informations sur Internet, communiquer avec la famille, des amis, créer un blog… Jeune étudiant vous propose une aide à domicile simple, efficace, adaptée à votre rythme. 1h30 : 25 €, dégressif à partir de 3 séances. Tél. 01 48 81 19 26 (après 20h)

• Dame sérieuse cherche heures de ménage, repassage, garde de personnes âgées. Tél. 06 64 70 95 37

Tél. 01 48 80 04 31 ou 06 17 23 59 93

• Assistante maternelle agréée non-fumeuse, sans animaux et en rez-de-chaussée cherche enfant à garder quartier CitéJardins. Tél. 06 17 25 44 58 ou 01 45 16 22 78

Cours • Guitariste professionnel donne cours tous styles tous niveaux. Méthode efficace et ludique. CESU acceptés. Tél. 06 17 13 09 24 ou 01 45 16 22 78

Recherche • Vélo VTT homme Vitamin Décathlon, cadre gris et bleu avec kit fixation siège enfant noir sous selle disparu 26/07 au soir quartier du Plateau. Si vu ou informations, merci de nous contacter. Tél. 01 49 76 63 04

• L’association des Amis sans frontières œuvrant auprès des maternités en France recherche pour ses tricoteuses bénévoles de la laine layette (fins de pelote acceptées). Tél. 01 47 06 36 86 ou en cas d’absence 01 49 82 57 65

• Maman recherche des jouets d’occasion, parc, transat, tapis de jeux, portique. Tél. 06 98 95 50 54

Tél. 01 48 81 05 03 ou 06 68 75 62 30

Garde d’enfants Propose

• JF sérieuse cherche garde d’enfant et ménage à temps plein ou partiel. Tél. 06 16 50 89 08

Tél. 06 64 96 46 13

Tél. 06 60 39 97 19

octobre 2009

• Retouches en tout genre, ourlets, rideaux, marquage des vêtements enfants. Travail soigné à petits prix.

• Assistante maternelle agréée PMI cherche enfant à garder. Non-fumeuse et avec grande expérience des enfants. Proche de La Poste du centre-ville.

• Professeur expérimentée donne cours de langues : anglais, allemand, espagnol aux enfants et adultes. Se déplace à domicile. Tél. 06 98 84 09 02

• Enseignante propose cours d’anglais tous niveaux. Tél. 01 48 80 50 28

• Professeur de musique donne cours particuliers piano, théorie, solfège tous niveaux. Petits et grands acceptés, débutants adultes, initiation dès 4 ans. Se déplace à domicile. Tél. 01 48 81 33 48 ou 06 16 71 81 55

• Donne cours de guitare pour débutant sans solfège. Classique, folk, électrique Tél. 06 37 96 44 54 (Didier)

• Professeur donne cours du CP au CM2 et cours d’espagnol de la 6e à la terminale. Se déplace. Tél. 06 61 35 62 74

• Dame sérieuse expérimentée avec références cherche travail avec personne âgée pour toilette, etc…

40

Tél. 06 43 82 33 44

• JF sérieuse cherche heures de ménage, repassage, garde d’enfant ou personne âgée. 10 €/heure. Disponible du lundi au vendredi à partir de 9h.

• Couple sérieux propose aide gratuite à domicile à des personnes dépendantes : ménage, jardinage, bricolage, compagnie, etc.

Tél. 06 88 49 01 78

• Je grave sur miroir toutes sortes de dessins pour enfants et adultes : Dora, Hello Kitty ou tribals. Prix très intéressants.

• Assistante maternelle cherche bébé(s) à garder.

• Professeur de mathématiques expérimenté donne cours à domicile de la 6e à la 3e. Pédagogie adaptée aux élèves en difficulté. Tarifs raisonnables.

Tél. 01 55 98 92 16

Tél. 01 55 98 91 23 ou 06 07 78 39 58

• Assistante maternelle agréée cherche enfant à garder à partir du mois de novembre.

• Professeur donne cours de mathématiques à domicile niveaux lycée, BTS, prépa.

Tél. 01 48 80 24 19

Tél. 01 55 97 44 12


petites annonces • Cours de français : apprendre à lire et à écrire avec le sourire. 8 €/heure. Tél. 01 47 06 34 21

• JF avec 10 ans de piano donne cours à domicile. 20 €/ heure le cours de solfège. Tél. 01 48 81 55 17 ou 06 68 34 63 09

• Professeur confirmé donne cours de mathématiques, physique, chimie et anglais tous niveaux. Se déplace. Tél. 06 26 40 34 28

• Professeur de musique donne cours de chant et piano tous styles, tous âges. Tél. 01 45 16 20 98

• Radiateurs neufs pour chauffage central : 2 d’une longueur de 1 m, 3 d’une longueur de 1,2  m, 3 d’une longueur de  2 m. Tous à hauteur de 0,9 m. Prix très réduit à débattre. Tél. 06 87 76 26 23

• Poteau de basket sur socle mobile réglable hauteur 3,50 m (50  €), bureau blanc 1,20 x 0,65 avec tiroir + repose-livres (40 €). Tél. 01 48 80 13 29 ou 06 08 27 97 49

• Chaîne stéréo XO-700 W dans meuble hi-fi (70 €), nappe Christian Lacroix neuve (60 €), console Nintendo DS neuve + 2 jeux (120 €), table basse de salon (30 €), CDV laserdisc (3 €). Tél. 06 79 65 16 83

Auto Moto • Renault Scenic 2 DCI 120 CV authentique 2004. Entretien régulier chez concessionnaire Renault. Factures à voir. Excellent état. Couleur gris clair. Tél. 06 64 00 07 74

• XMax 125 cc 2008. 1re main, carte grise 09/09/08, 14 500 km compteur. Phares Xenon, dosseret (2 950 €). Tél. 06 47 88 91 59

• ZX Citroën 1993, 30 000 km (600 €). Tél. 06 23 60 69 54

• Lit 140 peu servi (150 €), 2 fauteuils confort bon état (150 €), table salon 80 x 80 (50 €), chaises salle à manger merisier bon état (20 € les 4). Tél. 01 43 97 42 76

• Meuble armoire salle de bain en pin avec miroir (35 €) + meuble bas sdb pin (25 €), meuble bas TV gris (25 €), grand meuble avec placard, étagères de rangement et emplacement TV (150 €), bar en rotin (50 €). Tél. 06 80 28 85 97

• Collection DVD Cloclo, films et dessins animés VHS et DVD, films touristiques en France et monde + magazine « Détours en France ». Prix à débattre.

• Vente liquidation chez particulier avant préemption. Mobilier et accessoires maison. Tél. 06 18 14 32 87

• Canapé noir tissu convertible très bon état (80 €). Tél. 01 47 06 85 43 ou 06 42 20 85 58

• Sim’s de base (20  €) + au choix les additionnels (10  € pièce). Armoire blanche  2 portes Gautier (320 €). Panier à linge en osier (15 €). Lampe tube aquarium (20 €). Tél. 06 19 53 25 92 ou 01 49 83 03 70

Tél. 06 21 23 85 42

• Lot bijoux neufs (150  €), trousse pétanque (50 €), 16 pièces russes sous vide (15 €), très gros cigares (15 €), triangle de voiture (10 €), dossiers suspendus fond V (15 € les 12), lecteur DVD KingVision BL 204 A (25 €), table camping pliante ronde 4 pers. formica (25 €). Tél. 01 48 82 07 88

• Tondeuse 2 temps bon état, aspirateur feuilles neuf, tuner Rotel marron, patins à glace bon état point. 40, appareil photo Pell Exist., 4 x 40 W autoreverse Blaupunkt, chaussures de ski point. 41. Tél. 01 48 82 24 39 (après 20h, sinon répondeur)

• Lit bébé en chêne + matelas + couette (80 €), poussette Graco (60 €). Tél. 06 26 62 11 13

• Paires de chaussures tous modèles pointure 36-37. Appareil pour pose d’extension en coffret (55 €). Gazinière ProLine (100 €). Tél. 06 69 49 48 17

Tél. 06 81 22 01 24

avis aux lecteurs

Bric broc

• Lit coffre enfant (50 €), tapis de course (120 €), service de table 24 pièces neuf (30  €). Armoire 2 ptes bois (120 €),  6 chaises paillées bonne qualité (120 €), épilateur Braun (30 €), bahut + surmeuble cuisine pin (200 €), living 2,40 m bois (300 €), table TV à roulettes (30  €), chaîne hi-fi Technics (150 €), pizza gril (30 €), ceinture sauna (25 €).

l Conformément à la loi, nous ne publions que les offres et demandes d’emplois déclarés. l Les demandes émanant de nourrices agréées doivent être obligatoirement accompagnées de la copie de l’agrément (à adresser lors de la 1re annonce). Merci de votre compréhension. l Les textes des Petites annonces doivent nous parvenir uniquement sur le coupon- réponse joint, un par famille. l Le contenu de l’annonce n’engage que la responsabilité de son auteur. l Devant la multiplication des annonces, nous ne publions plus les annonces immobilières (location, achat, vente). l Seules sont acceptées les annonces émanant de Campinois. Nous nous réservons le droit de refuser celles qui ont un caractère commercial trop évident.

• Living chêne doré (300 €), canapé cuir fauve (300 €), table salon (30 €), meuble TV chêne doré (50 €), meuble rangement (60 €), gazinière (100 €). Bon état, peu servis.

• Vêtements garçons 8/10 ans (sweats, pulls, polos, chemises, etc.) + ordi Vtech + jeux divers.

Tél. 01 48 89 94 43

• Donne ou vends plein d’affaires pour garçon de 0 à 14 ans, landau, lit, meubles, sièges auto, vélo, jouet, aquarium  40 litres.

• Réfrigérateur Ariston + son meuble armoire (60 x 193 x 58) 2 portes + niche abattante + joue couleur hêtre neuf toujours dans emballage. Prix à débattre. Tél. 06 81 22 01 24

• VTT occasion enfant  (24 pouces, dernière taille avant adulte). Marque Gitane, fourche avant suspendue, 6 vitesses, bon état (60 €). Tél. 01 77 21 19 92

• 58 33 tours, 122 45 tours, 122 45 tours divers comptes et comptines, électrophone Philips années 1970, 4 rangedisques, 1 électrophone pour 45 tours. Pourrait intéresser personnes faisant des brocantes (200 € le tout).

Tél. 01 48 81 69 68 ou 06 33 27 33 50

Tél. 06 70 26 92 72 ou 01 45 06 09 45

• Cause déménagement, vends armoire chbre, sommet à pied 140, buffet cuisine + table et 4 chaises, état neuf, à saisir. Urgent. Tél. 06 09 80 80 28 ou 01 48 82 26 39

• Très petits prix : vêtements pour garçon de 10-12 ans, très bon état + kimono de judo + vêtements de femme 38/40 + jeux divers. Tél. 01 45 16 26 72

Tél. 01 55 98 26 65

• 2 enceintes pro 250 W avec pieds et cordons marque Rondson (319 €) + nombreux livres + meubles de sdb + rangement + ht cuisine + tabouret + meuble TV. Tél. 01 48 80 60 34

• Vélos pour 3 à 6 ans (30 €). Tracteur + remorque (20  €). Quad jaune à batterie (30 €). Cuisine équipée (20 €). Le tout très peu servi. Tél. 01 48 80 80 62

Donne • Cours d’anglais avec support vidéo pour enfants de 4 à 11 ans. Tél. 06 19 53 25 92 ou 01 49 83 03 70

Nom: ..................................................................................................... Prénom: ................................................................. Adresse: ........................................................................................................................................................................................ Téléphone: ...................................................................................... Rubrique: .............................................................. Texte de l’annonce:

octobre 2009

41


sucré-salé Menus des restaurants scolaires Plus d’informations sur www.siresco.fr., le site internet du Syndicat intercommunal de restauration collective. Lundi 5

Maquereau à la moutarde ou à la tomate, blanquette de veau ou sauté de dinde aux olives, blé ou riz pilaf, rouy ou carré de l’Est, fruits de saison.

Mardi 6

Carottes râpées à la vinaigrette ou chou blanc râpé à l’estragon, filet de lieu sauce cardinale ou de grenadier sauce citronnée, haricots beurre ou verts, yaourt aromatisé ou nature, beignet aux pommes ou à la framboise.

Mercredi 7

Concombre à la menthe, spaghettis à la bolognaise gratinés, crème de gruyère, liégeois au chocolat.

Jeudi 8

Taboulé ou salade marine, omelette aux fines herbes ou œufs sauce aurore, gratin de brocolis ou de chou-fleur, tomme blanche ou cantal, banane ou poire.

Vendredi 9

Salade cole slaw ou rémi, rôti de porc ou paupiette de volaille, purée de pomme de terre ou saint-germain, petit-suisse sucré ou aux fruits, cocktail de fruits ou prunes au naturel.

Lundi 12 20 ans de la Semaine du goût

Thème « Balade en forêt » Feuille de chêne aux croutons, cuisse de poulet sauce aux champignons, pâtes, fromage blanc aux myrtilles ou mûres ou framboise.

Mardi 13

Asperges sauce aux herbes, sauté de bœuf au pain d’épices, pommes noisettes, yaourt nature et miel, raisin noir.

Mercredi 14

Velouté aux châtaignes, pavé de saumon aux 5 baies, riz aux raisins et amandes, camembert, fruit de saison.

Jeudi 15

Salade verte à la vinaigrette de framboise et aux pignons de pin, paupiette de veau aux champignons des bois, duo de haricots verts et haricots beurre, fromage fondu, gâteau aux noisettes.

Vendredi 16

Pâté en croûte volaille/cornichon, tarte aux champignons, châtaignes et poulet/salade, fromage frais aux noix, dessert lacté aux fruits des bois.

Lundi 19

Poireaux vinaigrette ou cœur de palmiers/maïs, grillade de porc sauce barbecue ou escalope de dinde sauce diable, purée de pomme de terre ou riz pilaf, tomme blanche ou cantal, fruits de saison.

Mardi 20

Endives ou scarole à la vinaigrette, pot-au-feu ou navarin d’agneau et leurs légumes, crème de gruyère ou fromage fondu, liégeois au chocolat ou crème dessert au chocolat.

Mercredi 21

Salade mikado, filet de lingue/citron frais, ratatouille, velouté nature, crêpe au sucre.

Jeudi 22

Salade russe ou claudine, rôti de dinde ou lapin rôti à la dijonnaise, boulgour aux petits légumes ou quinoa aux petits légumes, yaourt aromatisé ou fromage blanc nature, raisin blanc ou noir.

Vendredi 23

Pizza au fromage ou à la volaille, omelette nature, épinard-pommes de terre ou œufs à la béchamel, brocolis-pommes de terre, édam ou mimolette, banane ou pomme.

Lundi 26

Salade de lentilles, filet de flétan citronné, carottes à la crème, fromage fondu, raisin noir.

Mardi 27

Salade mêlée à la vinaigrette, cuisse de poulet à la basquaise, semoule, yaourt nature, pomme cuite au caramel.

Mercredi 28

Salade micette, rôti de veau forestier, flageolets persillés, saint-paulin, viennois au chocolat.

Jeudi 29

Velouté de légumes, jambon de dinde, frites, bleu d’Auvergne, kiwi.

Vendredi 30

Salade mêlée à la vinaigrette, goulasch de bœuf, printanière de légumes, fromage blanc nature, far breton.

En élémentaire, les enfants bénéficient du double choix. 42

octobre 2009

Cœur d’artichaut n Camus de Bretagne ou violet de Provence… les deux principales variétés d’artichaut sont aujourd’hui cultivées en région parisienne, en Bretagne et dans le Sud-Est. Parmi ses bienfaits, cette plante potagère vivace apporte un large éventail de minéraux, notamment du calcium et du magnésium, essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, et de vitamines, en particulier du groupe B et C, antioxydante et antifatigue. A l’achat, choisissez un artichaut lourd et ferme, avec des feuilles cassantes, bien serrées et vertes. Conservez-le cru quelques jours en plongeant sa tige dans l’eau comme une fleur. Mais évitez de le conserver après cuisson car il s’oxyde rapidement. Jeune et tendre, l’artichaut se consomme en gratin, en garniture d’omelette ou en beignets. Le fond se sert surtout farci, en salade ou comme garniture de plat. Le gros artichaut est souvent cuit à l’eau ou à la vapeur et présenté entier, froid ou tiède, avec une sauce (beurre fondu, vinaigrette, béchamel…). Seul le petit violet se mange à la croque au sel.

Artichauts

farcis aux œufs pochés

Ingrédients (pour 4 personnes) 4 gros artichauts 1 tomate coupée en petits cubes 3 cuillerées à soupe de crème fraîche 4 œufs 1 citron une salade verte. 1 cuillerée à soupe de ciboulette hachée Sel et poivre • Faites cuire les artichauts dans l’eau bouillante salée pendant 40 min. Égouttez-les. Coupez ensuite les feuilles aux deux tiers de leur hauteur et retirez le foin. Salez, poivrez et ajoutez 1 cuillerée à café de jus de citron au fond de chaque artichaut. • Dans un saladier, mélangez la tomate coupée en petits cubes, 3 cuillerées à soupe de crème fraîche, 1 cuillerée à soupe de ciboulette hachée, le jus d’un demi-citron, salez et poivrez. Farcissez-les de ce mélange. • Pochez les œufs. Portez à ébullition de l’eau salée avec le vinaigre dans une casserole. Cassez chaque œuf séparément dans l’eau bouillante et laissez pocher 3 min. Égouttez les œufs pochés 1 min. • Disposez dans chaque assiette sur un lit de salade un artichaut farci, et l’œuf poché sur le tout. Saupoudrez de ciboulette hachée.


ENTREPRISE

Martins ➨ Ravalement peinture ➨ Isolation thermique extérieure et intérieure ➨ Peinture intérieure et extérieure ➨ Rénovation Tél. : 01 47 06 20 87 Portable : 06 07 31 94 58 - Fax : 01 47 06 33 24 14, rue Jean-Villemin - 94500 Champigny-sur-Marne Champigny notre ville 06 / 09 - huitième de page - 102 x 65 BAT Version 1 - Date d’envoi : 13/05/09

Vitame Bien-Etre

Tout BAT non retourné avant la date communiquée par émail sera considéré comme validé d’office.

 

Demande de modification

(merci de nous communiquer vos corrections et / ou remarques exclusivement par email.)

* Portage de Repas Bon pour BAT

Large choix de parmenus classiques ou diététiques (À nous renvoyer, daté et signé, fax au 01 49 46 29 40.) (sans sel, sans sucre, sans gras, mixés...) Date : Signature et cachet :

*Aide à Domicile

Auxiliaire de Vie, Aides ménagères, Dames de compagnies, courses...

15, avenue Joyeuse - 94340 JOINVILLE-LE-PONT

Tél. : 09 51 16 28 95 (Prix d’un appel local)

Prêt Jusqu’à 65 000 Euros à taux 0%

Panneaux solaires Dîners

Spectacles

Bar

Dance 80’

CONSTRUCTION H.Q.E. 6 maisons individuelles à partir de 315 000 Euros

Ouvert les jeudi, vendredi et samedi de 20 h à 2 h et le dimanche de 12 h à 19 h

Dîner Spectacle Dance 80’ de 20 h à 2 h

Le prix du menu inclus l’accès au spectacle et à la soirée dansante Menu spectacle à partir de 31 euros Sur réSErvaTion

Bar Dance 80’ à partir de 22 h 30

Formule spectacle : 18 euros 2 consommations au choix incluses + accès spectacle + soirée dansante 13 boulevard des alliés Entrée princ. Parc du Tremblay - boulevard de Stalingrad 94500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 48 80 19 58 www.bodegaferia.fr

Champigny 1009.indd 6

OFFRE EXCEPTIONNELLE

(CUISINE EQUIPEE OFFERTE POUR TOUTE RESERVATION AVANT LE 30/10/2009).

Pour tous renseignements :

01 48 19 96 70

2 mn à pied de la gare des Boullereaux 16/09/09 16:23


90 /

mois*

LA VIE EST UN SPORT DE TOUS LES JOURS, SOYEZ PRÊT.

VILLIERS S/MARNE 9 Rue Lenoir GARE DE VILLIERS

Tél : 01 49 30 31 45 12 CLUBS EN RÉGION PARISIENNE

Champigny 1009.indd 7

LE PLESSIS TREVISE

27 av. du Gal de Gaulle MAIRIE DU PLESSIS TREVISE

Tél : 01 45 94 46 60

* Prix pour un abonnement annuel

29,

TOUTES ACTIVITÉS À VOLONTÉ.

16/09/09 16:23

Champigny-notre-ville, octobre 2009  

Champigny-notre-ville, octobre 2009

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you