Issuu on Google+

mars 2013

numéro 448 notre ville

ISSN 01529838 - PRIX 1,52 € - N°448 - MARS 2013

www.champigny94.fr

Le magazine de la ville de Champigny-sur-Marne

Dossier Parentalité

on vous aime !

Orientations budgetaires MAINTENIR LE CAP Couv Mars 13 OK.indd 1

Familles,

Interquartiers UNE SEMAINE POUR AGIR DURABLE 24/02/13 16:16


CHAMPIGNY MARS 2013_Mise en page 1 05/02/13 09:41 Page1

Un accès illimité à

plus de 100 postes

Cardio-training & Musculation

CENTRAL GYM, LE FITNESS LIBRE ! Ouvert 7j/7 toute l’année !

Nous proposons à tous ceux qui le souhaitent une solution fitness, en toute liberté...

Salles de cardio-training ● Salles de musculation ● Espaces remise en forme

SARL Sport Loisirs Capital 25 000 € - Conception : M2W Systems - © Technogym

s i o m / € 0 4 T COMPRIS* TOU

Et toujours encadrés par une équipe de coachs, tous diplomés d’état !

* Prix de revient d’un forfait annuel.

C. Cial Carrefour Pince Vent

PARKING GRATUIT

Accès par l’extérieur Porte 2 bis, 1er étage 94490 Ormesson TEL. 01 45 93 05 39 - www.centralgym.fr

BM Champigny Mars.indd 6

19/02/13 17:53


édito

UN 8 MARS SOLIDAIRE

Plus d’info sur

DIDIER RULLIER

JOGOOD

www.champigny94.fr Les élus municipaux assistent au débat organisé par la Ville au Studio 66 à l’occasion de la Journée internationale des droit des femmes, en 2012.

Cette année 2013, la journée internationale du droit des femmes se déroulera dans un contexte international violent ; pour celles qui militent pour la paix, la démocratie, l’égalité des droits, le chemin est encore long et la répression terrible. Au mois de janvier trois d’entres elles assassinées en plein Paris, des militantes kurdes, ont payé de leur vie leur engagement pour la reconnaissance des droits de leur peuple et pour la démocratie en Turquie. Sur tous les continents, les droits fondamentaux sont bafoués et ce sont les femmes les premières touchées. En Égypte, en Tunisie, en Inde où l’actualité nous plonge dans l’horreur et la révolte, des femmes, voire des toutes jeunes filles, sont victimes de viols ou de torture.

À Champigny, la solidarité s’organise autour du Mali : parmi les réfugiés, les femmes sont en première ligne, et les aider contribue à combattre la misère, à la renaissance d’un État démocratique, stable et juste pour que la paix l’emporte.

agenda du maire et de

la municipalité

Mardi 5 mars Réunion du bureau exécutif du Syndicat mixte d’études Paris Métropole -----------------------------Jeudi 7 mars Commission déplacements du Syndicat mixte d’études Paris Métropole 12h Banquet des personnes âgées Salle Pascal-Tabanelli

-----------------------------Vendredi 8 mars 11h Journée internationale des droits des femmes : débat en présence de militantes des droits des femmes (afghane, kurde, malienne, iranienne, palestinienne). Ouvert à tous Salle du conseil municipal

12h Banquet des personnes âgées Salle Pascal-Tabanelli

------------------------------

3-5 Edito_Sommaire.indd 1

Mardi 12, mercredi 13 et jeudi 14 mars 12h Banquet des personnes âgées Salle Pascal-Tabanelli

-----------------------------Samedi 16 mars 17h Collectif pour l’intégrité et la paix au Mali. Débat ouvert à tous Maison pour tous au Bois-l’Abbé

-----------------------------Lundi 18 mars 19h Biennale de l’égalité femmes-hommes. Conférence « Le cerveau a-t-il un sexe ? » Salle du conseil municipal

-----------------------------Mardi 19 mars 11h Commémoration de la fin de la guerre d’Algérie le 19 mars 1962 Place Jean-Baptiste-Clément

-----------------------------Mercredi 20 mars Réunion avec les représentants de la Société du Grand Paris ------------------------------

Jeudi 21 mars Conseil d’administration du bailleur social Paris Habitat OPH -----------------------------Jeudi 28 mars Conseil d’administration de la Maison de justice et du droit -----------------------------Vendredi 29 mars Hommage rendu par la Ville d’Arcueil à Dulcie September, représentante en France du parti sud-africain ANC, assassinée le 29 mars 1988 à Paris -----------------------------Mercredi 3 avril 18 h Inauguration des panneaux photovoltaïques Gymnase Pascal-Tabanelli

-----------------------------Jeudi 4 avril 20h Réunion publique avec Christian Favier, sénateur, président du Conseil général : dialogue direct avec les Campinois

Le 8 mars, à partir de 11h dans la salle du Conseil municipal, nous accueillerons des militantes afghane, kurde, malienne, iranienne et palestinienne, pour un échange et témoigner des conditions de vie des femmes et de leur lutte pour un monde meilleur.

En France, malgré les avancées obtenues en matière de parité, il reste encore énormément à faire pour l’égalité salariale ou dans la lutte contre le travail précaire, le temps partiel imposé. La Ville de Champigny, malgré un budget hyperserré, se mobilise dans ce sens : 200 agents vacataires vont être ainsi dé-précarisés ; pour l’essentiel, ces agents sont des femmes.

Mais l’austérité budgétaire, qui reste malheureusement la ligne au plan gouvernemental, pèse défavorablement ; il manque des places d’accueil pour la petite enfance, la formation en gynécologie est en passe de disparaître dans les cursus du médical… La condition des femmes en France et dans le monde est l’affaire de tous. Hommes et femmes, exigeons tous ensemble l’égalité des droits pour chacune et chacun : c’est l’amélioration de l’emploi et du travail des femmes qui permettra des avancées pour l’ensemble des salariés et tirera toute la société vers le haut.

Dominique Adenot

Maire de Champigny-sur-Marne

Salle du conseil municipal

------------------------------

24/02/13 16:18


Retrouvez votre agenda

Familles, on vous aime

w

L’agenda

de toutes

er Du 1 au

les sorties

es et festives

, sportiv culturelles

gny

à Champi

13 31 mars 20 Danse

ux Les Corbea

e,

DIDIER RULLER

© Rémi Angeli

ard-Philip Théâtre Gér il mardi 2 avr

Ce mois-ci

Laurent Géraldine

:

enc Concert Poul

Hors piste

Studio 66

ic Jeune publ

Animation

ÉQUIPEMENT Alors que les liens familiaux sont fragilisés dans une société qui va vite, les parents sont parfois seuls avec leurs questions. L’action municipale s’empare du thème de la parentalité afin d’aider les parents et de favoriser les échanges. P. 17

P. 11

MAINTENIR LE CAP

GRAND PARIS EXPRESS

LE MÉTRO, IL LE FAUT ! P. 13

DIDIER RULLER

ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES

P. 14

DIDIER RULLER

DIDIER RULLER

ESPLANADE DES DROITS-DE-L’ENFANT

INTERQUARTIERS

P. 24-25

UNE SEMAINE POUR AGIR DURABLE

DIDIER RULLER

RENCONTRES CITOYENNES POUR LA JEUNESSE

3-5 Edito_Sommaire.indd 2

JEUNES-ENTREPRISES : P. 8-9 CONNECTÉS !

HI BO

24/02/13 16:19


www.champigny94.fr

e

sommaire

échos Le mois de février

Quartiers

Actualité RENCONTRES CITOYENNES…

JEUNES-ENTREPRISES : CONNECTÉS !

ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES

p. 11

HOMMES-FEMMES

p. 12

GRAND PARIS EXPRESS

p. 13

Biennale pour l’égalité Le métro, il le faut !

Travaux ÉQUIPEMENT

ESPLANADE DES DROITS-DE-L’ENFANT

. 17

ÉCLAIRAGE

Avenue Roger-Salengro

Dossier Familles, on vous aime Info- citoyens PARENTALITÉ

ACCIDENTS DOMESTIQUES

Attention, dangers

SORTIR

p. 24

QUATRE-CITÉS/SIMONETTES

p. 26

MAROC/FOURCHETTE/POLANGIS

p. 27

CŒUILLY/VILLAGE PARISIEN

p. 28

MORDACS/CŒUILLY

p. 29

Faire danser les yeux Prix littéraire

p. 10

MAINTENIR LE CAP

ns s e der

p. 8

SOLIDARITÉ

Aide aux Maliens

INTERQUARTIERS

Une semaine pour agir durable

en images

p. 14

p. 15

Eh bien, jouons maintenant ! Cuisine et dépendances

Portrait

p. 31

Loisirs ANIMATIONS

p. 32

SPORTS

p. 33

CULTURE

p. 34

HISTOIRE

p. 35

NURSEL KILIC

Kurde de cœur et de passion Livres et vous Un club à poings

p. 17

Théâtral manga Bonnes feuilles

p. 23

Tribunes libres L’expression des groupes politiques

p. 36

Services

p. 38

numéros pratiques, état civil, santé, nouvelles entreprises

Au centre de votre magazine

Retrouvez votre agenda! Champigny notre ville

HISTOIRE BONNES FEUILLES

3-5 Edito_Sommaire.indd 3

P. 35

Retrouvez toutes les infos sur Internet

www.champigny94.fr

Mairie de Champigny 14, rue Louis-Talamoni – 94500 Champigny-sur-Marne. Tél. : 01 45 16 40 00 – Fax : 01 47 06 02 80. Une production et un concept du service Communication de la ville de Champigny-sur-Marne. Direction : Annie Lyonnaz. Direction de la publication : Christian Fautré. Chargé des publications : Nicolas Roger. Rédaction en chef : Béatrice Lovisa. Rédaction : Laurence Doyen, Sophie Durat, Emmanuelle Palasset, Marie Dagman, Emmanuel Rongiéras. Secrétariat de rédaction : Emmanuelle Palasset. Photos : Didier Rullier, Xavier Cambervel, Jogood, Anja, Virginie Hellot. Couverture : Xavier Cambervel. Création : Vincent Dulau. Maquette : Nadia Vimard, Hélène Leclerc, Gérard Macchi. Publicité : Médias & Publicité (Jérôme Piron) 01 49 46 29 46. Photogravure : Mac Graphic. Impression : ETC INN. Nombre d’exemplaires : 37 000. Imprimé sur papier certifié PEFC, issu de forêts gérées durablement.

24/02/13 16:19


PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : DIDIER RULLIER, XAVIER CAMBERVEL, ANJA

Festifs et solidaires

300 personnes participent à la soirée organisée au centre Olivier-Messiaen par la Ville et les partenaires sociaux du quartier. Au programme : magie, impro, slam, logobi, concert et repas festif. Les recettes aideront certaines familles du quartier à partir en vacances.

Vendredi 15 février

Du mercredi 13 au mardi 26 février Ciné junior

Ce festival international est consacré au jeune public. A Champigny, il s’est décliné sous la forme de plusieurs rendezvous – cinématographiques ou pratiques – au Studio 66 et à la médiathèque… dont un atelier consacré au maquillage samedi 16 février à la médiathèque (notre photo).

Samedi 8 et dimanche 9 février Tisseuses de liens

Pari réussi pour les Puces des couturières organisées par l’association Plur’Arts ! Salle Tabanelli, une quarantaine de stands permettaient de dénicher tissus et autres pièces de mercerie. Un espace était dédié aux créateurs avec défilé de costumes. Plus de photos sur le site de la Ville.

Non à l’austérité

Jeudi 31 janvier, une délégation d’élus campinois marchaient aux côtés d’agents territoriaux lors de la journée de mobilisation nationale contre l’austérité. Les participants ont manifesté à Paris, entre Port-Royal et le ministère de la Fonction publique, pour dénoncer la politique de rigueur sur les effectifs et les salaires.

Du mercredi 13 au jeudi 28 février Rencontres du service public

Cinq réunions sont organisées pour les agents du service public communal. Il s’agit du Projet de service public communal (PSPC), démarche collective pour mieux répondre aux nouveaux besoins des habitants et aux défis qui engagent l’avenir de notre ville.

Mercredi 13 février

Le Petit Flumet C’est le titre du journal écrit par les élèves de Frédéric Loubet et Elsa Sacco, respectivement CM1 de l’école HenriBassis et CE2-CM2 de l’école Maurice-Thorez B. Il relate la classe de neige du 24 janvier au 7 février a été rédigé collectivement à la fin de chaque journée.

6-7 CHAMP-ECHOS.indd 1

Juste ciel !

C’est le spectacle de danse que réservait la compagnie Myriam Dooge aux spectateurs du théâtre GérardPhilipe… À couper le souffle ! 24/02/13 16:20


Plus d’échos

er

Éducation nationale en grève

De nombreux enseignants campinois ont répondu à l’appel des syndicats pour cette journée de mobilisation. Une assemblée générale s’est tenue à l’école Irène-Joliot-Curie en présence de la maire adjointe Valérie Zélioli. En cause : la réforme des rythmes scolaires menée sans adéquation avec les rythmes des enfants, des parents, avec ses conséquences pour les communes.

s

tre

sur www.champigny94.fr

Prévention

Mardi 12 février

er

ion

Craig Johnson

e

.

Vendredi 15 février

Rencontres de l’entreprenariat

Lors de sa Semaine du micro-crédit, l’ADIE organisait avec le Point accueil à la création d’entreprise (PACE) et le Groupement des créateurs du Val-deMarne une soirée sur le financement de la création d’entreprise. Salle Jean-Morlet, plusieurs intervenants se sont relayés, dont Gilles Desseigne maire adjoint en charge du Développement économique, des acteurs institutionnels, des créateurs, face à une cinquantaine d’auditeurs.

6-7 CHAMP-ECHOS.indd 2

Cabaret

L’association le Café des Familles sort le grand jeu dans la salle du Jeu de Paume au Plateau. Elle la transforme en caf’conc’ le temps d’une soirée.

Enseignement

Ligne orange

Jeudi 7 février

24/02/13 16:21


L’événement

Zoom… Rencontres jeunesse : la dynamique se poursuit Vendredi 25 janvier, 17 élèves des CAP et bac pro électrotechnique du lycée GabrielPéri découvrent les installations du campus de formation ERDF, un entrepôt de 1 300 m2 situé dans la zone d’activités des Grands-Godets.

Les deux mois de rencontres de cet automne ont posé le premier acte d’un grand élan pour la jeunesse. Les liens noués entre les jeunes, la Ville, le monde de l’éducation, de l’entreprise… doivent se maintenir et se consolider. La municipalité décide donc de pérenniser la démarche en organisant deux cycles de rencontres annuels, au printemps et à l’automne.

Des réunions plus restreintes (une trentaine de participants : jeunes, Ville, partenaires) pour un accompagnement des jeunes personnalisé : conseils, mise en relation, coups de pouce… Un pilote et une équipe dédiée assureront le suivi. Rendez-vous en avril et mai : retrouvez le calendrier des rencontres sur www.champigny94.fr et dans notre prochain numéro.

P.8 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 8-9 CHAMP-ACTU.indd 8

20/02/13 22:29


www.champigny94.fr Alors que les Rencontres citoyennes pour la jeunesse amorcent un nouveau cycle en avril, les échanges, les liens tissés cet automne portent leurs premiers fruits. Exemple, la visite en janvier du site de formation d’ERDF proposée par l’entreprise à des lycéens campinois. Avec, à la clé, des perspectives professionnelles. PAR MARIE DAGMAN PHOTOS XAVIER CAMBERVEL, ANJA

RENCONTRES CITOYENNES POUR LA JEUNESSE

JEUNES-ENTREPRISES : CONNECTÉS ! C

haussés de lunettes transparentes, les élèves restent campés derrière une ligne blanche peinte au sol. Alain Nedelec, animateur en prévention-sécurité chez ERDF, actionne le levier. S’ensuit le bruit d’un énorme pétard. Sursaut des lycéens. Épatés, ils viennent d’assister à un courtcircuit de 9 000 ampères en plein air. Vendredi 25 janvier, ils sont dix-sept élèves de seconde CAP et bac pro électrotechnique de l’établissement Gabriel-Péri à visiter le campus de formation d’ERDF, situé dans la zone d’activités des Grands-Godets.

Dynamique engagée

Un rendez-vous pris en décembre dernier, lors de la soirée de restitution des 1res Rencontres citoyennes pour la jeunesse, auquel se joignent Fily Keita, maire adjointe chargée de la Jeunesse, et Nicolas Devillez, directeur général adjoint de la Ville. L’entreprise s’est engagée dans la dynamique lancée par la municipalité. Pascal Dassonville, directeur ERDF Val-de-Marne, avait dévoilé alors les trois axes du partenariat établi avec la Ville (lire n°446). En premier lieu la visite des sites avec les élèves des lycées techniques ou de jeunes Campinois, puis la participation au forum de l’emploi et la mise en place en place d’aide à l’insertion.

Échanges entre Dominique Adenot, maire de Champigny, et des jeunes Campinois, lors des premières Rencontres citoyennes pour la jeunesse en novembre dernier.

Dans l’immense entrepôt de 1 300 m2 du campus de formation, les lycéens voient les choses en grand. Les devantures de maison, tableaux de distribution et circuits électriques reproduisent à l’identique les situations rencontrées dans les métiers de l’électricité. Certaines vieilles installations font office de « musée ». Tous les ouvrages sont récupérés, puisqu’on « risque de travailler sur des anciens matériaux en intervention », explique Alain Nedelec. Le geste est alors décomposé, travaillé avec les « anciens », les agents en fin de carrière qui, tous volontaires, assurent la formation des nouveaux arrivants. Entre deux explications de l’employé d’ERDF, les enseignants glissent

des remarques sur le programme scolaire. Et encouragent leurs élèves à s’investir avec la filiale d’EDF.

Créer des vocations

Car, depuis 2009, l’entreprise affiche sa « volonté d’embauche ». En 2012, 149 embauches ont été dénombrés sur la plaque Est (les départements 94, 93, 91 et 77), contre une quarantaine il y a deux ans, note Sarah Ségue, chargée des ressources humaines sur le site. Des recrutements réalisés dans des métiers techniques, où les diplômes de bac pro et de BTS électrotechniques constituent le « cœur de métier ». L’établissement « mise beaucoup sur l’alternance » pour recruter ses

futurs collaborateurs. Elle permet de former les jeunes aux métiers de l’entretien et de la maintenance du réseau ERDF. L’an passé, parmi les 47 apprentis de la zone Est, 16 ont été recrutés à l’issue de leur formation, et 26 sur 57 en 2011. Des perspectives non négligeables pour les jeunes Campinois. La visite se clôt dans la salle de réunion, pour les dernières explications. Les secondes en profitent pour interroger les employés sur la filière d’apprentissage. C’est en avril que les élèves motivés par cette option d’enseignement enverront leur dossier de candidature, pour un éventuel début de mission en septembre. Mickaël, 15 ans, fait partie des plus motivés : « Travailler pour une très grande entreprise m’intéresse. Puis en tant qu’apprenti, on reçoit une paye durant nos études. J’ai retrouvé des matières qui m’intéressent, comme le câblage, qu’on a en cours. » Ainsi, pour Fily Keita, adjointe chargée de la Jeunesse, cette visite « a permis la création d’espaces entre la jeunesse campinoise et les chefs d’entreprise ». Des espaces ouverts grâce aux Rencontres citoyennes pour la jeunesse, et qui encouragent à poursuivre, lors des prochains rendez-vous (lire encadré), l’accompagnement des jeunes vers la réussite.

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

8-9 CHAMP-ACTU.indd 9

P.9 20/02/13 22:29


www.champigny94.fr

Solidarité

Aide aux Maliens Champigny poursuit sa mobilisation pour soutenir les populations du nord du Mali, exposées au conflit. Rendez-vous le 16 mars au Bois-l’Abbé pour un après-midi solidaire.

D.R.

A

pré-inscrire à l’école maternelle les enfants de 3 ans (nés en 2010) ou de 2 ans et demi (nés en 2011). L’accueil de ces derniers sera facilité avec l’ouverture de quatre classes obtenues à M.-Thorez, J.-Solomon, A.-France et JoliotCurie. Rendez-vous à l’accueil Enfance de l’hôtel de ville ou en mairies annexes. L’inscription devra ensuite être validée auprès de l’école de votre secteur. Rens. et liste des pièces à fournir : 01 48 82 50 49.

Bords de Marne Dimanche, c’est fermé !

À compter du dimanche 31 mars, les berges de la Marne seront de nouveau fermées à toute circulation motorisée le dimanche de 10h à 17h. Avec l’arrivée des beaux jours, les quais Victor-Hugo, Gallieni, du Viaduc, Lucie et la promenade de Polangis réservent leur chaussée aux piétons, cyclistes, rollers… et autres promeneurs – non motorisés – du dimanche.

XAVIER CAMBERVEL

École maternelle Culture Inscription des écoliers Bienvenue Vous avez jusqu’au 30 mars pour chez les artistes

Comment travaillent les artistes ? Pour le savoir, rendez-vous les 30 et 31 mars, de 15h à 20h. Pendant tout le week-end, les artistes campinois dévoilent leur univers créatif aux curieux et amateurs d’art. Venez visiter une vingtaine d’ateliers et échanger avec des peintres, sculpteurs, photographes, graveurs, céramistes campinois. Lire également notre supplément Sortir p. 4. Programme disponible dans les services municipaux et sur www.champigny94.fr

u nord du Mali, les populations vivant dans les zones de combat ont besoin d’aide. Afin de sensibiliser les Campinois à la situation dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, le Collectif pour l’intégrité territoriale et la paix au Mali et la Ville de Champigny-surMarne organisent un après-midi « Champigny solidaire avec le Mali » le 16 mars. Au programme : un débat sur la gestion de l’aprèsguerre et une animation culturelle proposée par des artistes locaux et des associations campinoises. Né au printemps dernier, lorsque les intégristes ont envahi le nord du Mali, le collectif campinois a déjà pu acheminer plus de 60 kg de médicaments sur place. « Nous poursuivons cette collecte car, selon notre partenaire au Mali, l’association Le Cri du cœur, les centres de santé et les pharmacies ont été détruits par les bandits armés. II y a donc de gros besoins, explique Mamadou Sy, président de l’association UTSF(1) et membre du collectif. Nous invitons aussi les Campinois à nous apporter des denrées alimentaires non périssables, qui seront ache-

minées par le Conseil national de la jeunesse malienne de France. » N’hésitez pas à rejoindre ce mouvement solidaire. EMMANUELLE PALASSET 1. Union tremplin socio-culturel France.

!

INFOSpratiques Champigny solidaire avec le Mali samedi 16 mars de 16h à 20h à la Maison pour tous du Bois-l’Abbé. Collecte de dons (médicaments et alimentation) local de l’UTSF 1, rue du Bourbonnais, le soir dès 18h et le samedi toute la journée. Collectif pour l’intégrité territoriale et la paix au Mali réunion tous les vendredis de 19h à 20h30 à la Maison du projet du Bois-l’Abbé, 6 place Rodin. Contact : 06 51 26 06 54, collectifmalichampigny@ gmail.com

Analyses médicales Sans rendez-vous Depuis le 11 février, les prélèvements au laboratoire s’effectuent sans rendez-vous aux centres municipaux de santé (CMS) Maurice-Ténine et Pierre-Rouquès, du lundi au vendredi de 8h à 10h30 et le samedi de 8h à 10h. Tél. : 01 48 82 55 00 (numéro unique).

P.10 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 10-11 CHAMP-ACTU.indd 10

20/02/13 22:31


DIDIER RULLIER

VIRGINIE HELLOT

...

Parmi les prioriétés du projet de budget communal : la construction de nouveaux logements et l’école.

ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES

MAINTENIR LE CAP En préalable au vote du budget au conseil municipal du 10 avril, le débat d’orientations budgétaires s’est tenu le 26 février. Malgré le cadre contraint, l’objectif reste de tenir les engagements municipaux, pour les Campinois.

A

vec le débat d’orientations budgétaires se dessinent les lignes de force du budget communal. En tête des priorités 2013 : la jeunesse. Dans la dynamique des Rencontres de cet automne, la Ville se donne les moyens d’accompagner les jeunes, avec notamment des rencontres bi-annuelles (lire p. 8-9). La solidarité reste une constante campinoise, dont le besoin s’accentue avec la crise, pour aider les familles en difficulté et permettre l’accès de tous aux services quotidiens (restauration scolaire, séjours…) via le quotient familial. Répondre aux attentes des Campinois, c’est aussi entendre les 4 200 demandeurs de logement social et réaliser le Pro-

10-11 CHAMP-ACTU.indd 11

gramme local de l’habitat (PLH) en construisant 380 logements par an. La Ville investit pour l’école avec la reconstruction du groupe scolaire Anatole-France au Boisl’Abbé. Au titre du fonctionnement elle assure l’entretien des écoles et les temps d’animation, de restauration… Des postes d’Atsem(1) seront créés pour l’ouverture, demandée par la Ville, de quatre classes pour les moins de 3 ans, à la rentrée(2). Enfin, l’impact de la réforme des rythmes scolaires est encore incertain, d’où la demande d’un report à 2014. Pour aménager et développer la ville, deux batailles sont à mener : la poursuite du renouvellement urbain au Bois-l’Abbé et l’implantation, comme prévu, du

métro Grand Paris Express (lire p. 13) qui doit être ce levier de développement dont habitants et collectivités ont besoin.

Contraintes budgétaires

Pour mener à bien ses missions dans ce contexte tendu, le service public local rationnalise au maximum ses dépenses. De nouveaux modes de gestion apparaissent, telle la création de l’Établissement public campinois de géothermie, pour développer cette énergie sans impacter le budget communal. Aux centres municipaux de santé, une convention permet de maintenir l’activité laboratoire. Car les dépenses liées aux charges (fluides…) augmentent. Mais pas

les recettes des communes. Au contraire. La loi de finances 2013 gèle les dotations. La loi de programmation 2012-2017 annonce une baisse de 750 millions d’euros en 2014, puis de 750 millions en 2015. Et lors du Comité des finances locales mi-février, une baisse supplémentaire de 1,5 milliard d’euros a été annoncée. Des contraintes qui fragilisent l’équilibre recettes-dépenses et soulèvent des inquiétudes pour l’avenir. Jusqu’à quand les villes pourrontelles maintenir le cap ? BÉATRICE LOVISA 1. Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles. 2. La Ville conditionne ces ouvertures à la présence d’enseignants qualifiés.

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

P.11 24/02/13 16:22


www.champigny94.fr Hommes-femmes

Biennale pour l’égalité

n 2011, le salaire des femmes était toujours en moyenne inférieur de 25 % à celui des hommes. Le travail à temps partiel, qui concerne plus de femmes que d’hommes, n’explique pas à lui seul cette différence, car même en équivalent temps plein, elles gagnent toujours 20 % de moins que leurs collègues masculins(1). C’est un fait, l’égalité entre hommes et femmes, inscrite en droit, n’est pas une réalité, et pas seulement dans le monde du travail. Cette année, par les animations de la Biennale de l’égalité, la Ville invite les Campinois à réfléchir aux multiples facettes de cette inégalité ancrée : la vie quotidienne (débat sur le partage des tâches domestiques à la Maison pour tous au Bois-l’Abbé le 5), l’éducation des enfants (théâtre-forum le samedi 16 à l’école maternelle MauriceThorez), l’accès au bien-être (après-midi au Foyer Soleil le dimanche 10 mars), l’égalité professionnelle (exposition à l’hôtel de ville du 11 au 27 mars) ou la condition des femmes

dans le monde. Ce dernier thème fera d’ailleurs l’objet d’un déjeuner-débat le 8 mars, où témoigneront des femmes originaires du Kurdistan, de Palestine, d’Afghanistan, d’Iran et du Mali. Une manifestation à laquelle sont conviés également les salariés, hommes et femmes, de certaines entreprises campinoises. Femmes du monde, femmes au travail, même combat ?

EMMANUELLE PALASSET

1. Plus précisément 20 % dans le secteur privé, 15 % dans le secteur public. Chiffres 2011. Source : Femmes et hommes – Regards sur la parité (Insee, 2012).

!

INFOSpratiques 1 Biennale de l’égalité femmes-hommes re

JUSQU’AU 29 MARS

Déjeuner-débat «Droits des femmes et solidarité internationale », le 8 mars de 11h à 13h30 à l’hôtel de ville, salle du conseil municipal (lire aussi p. 31). Programme complet de la Biennale sur www.champigny94.fr

Commerces Donnez votre avis Quelles sont vos habitudes d’achat ? Quels commerces souhaiteriez-vous voir développer ? La Ville lance en mars une étude sur le commerce de proximité et la consommation à Champigny. Commerçants ou consommateurs, donnez votre avis en répondant au questionnaire sur www.champigny94.fr.

le chiffre du mois

4h

C’est le temps consacré chaque jour par les femmes aux tâches domestiques, soit presque deux fois plus que les hommes (2h15).

Lycée Portes ouvertes à Marx-Dormoy

Samedi 23 mars, de 9h à 14h30, le lycée polyvalent Marx-Dormoy ouvrira ses portes au public. L’occasion de s’informer sur les formations générales, technologiques (« CFE Mercatique » et « Sciences et technologies du management et de la gestion ») et professionnelles (troisième PVP, CAP, bac pro). Plus d’infos au 01 45 16 69 00 ou sur marxdormoy-creteil.fr

Temps libre Recherche bénévoles

Le Forum du temps libre recherche des personnes bénévoles pouvant donner des cours d’espagnol, d’informatique et de dessin-peinture. Cette association campinoise propose aux retraités des activités, des sorties et des moments de convivialité. Renseignements : www.forumdutempslibre.fr ou 06 86 88 89 68.

Séjours vacances Pensez à vous inscrire

Indiens à Oléron ou apprentis vidéastes autour du Mont-Blanc ? La brochure Vacances d’été 2013 est disponible à l’hôtel de ville, dans les mairies annexes, au service Enfance, dans les centres culturels, centres de loisirs, médiathèques, maisons pour tous… Inscriptions dès le 18 mars pour les séjours en famille et le 25 mars pour les 4-17 ans. À noter : trois séjours se font sur préinscription, du 11 au 23 mars : Mandelieu (1617 ans), Code conduite (16-17 ans) et Vidéo’Enviro (14-15 ans). Renseignements : 01 47 06 67 16 ou www.champigny94.fr

D.R.

E

D.R.

En marge du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, la Ville organise sa première Biennale de l’égalité femmes-hommes. Un engagement fort qui invite à l’évolution…

P.12 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 12-13 CHAMP-ACTU.indd 12

20/02/13 22:33


...

Des Campinois signent la pétition en faveur du Grand Paris Express (ici au marché du centre-ville).

Le 29 janvier, les élus de Villiers, Chennevières, Bry et Champigny et des conseils généraux du Val-de-Marne et de Seine-et-Marne ont adopté une déclaration commune exigeant le maintien du projet initial.

GRAND PARIS EXPRESS

LE MÉTRO, IL LE FAUT ! Collectivités et habitants continuent de se mobiliser pour la réalisation intégrale et sans retard du métro, alors que le gouvernement doit rendre ses arbitrages dans les prochains jours.

P

étitions, rassemblements, vœux des conseils municipaux ou généraux… depuis deux mois la grogne monte et secoue toute l’Île-de-France. Élus locaux, toutes bannières politiques confondues, habitants, acteurs économiques ou associatifs se mobilisent pour exiger le respect du calendrier et la réalisation intégrale du métro Grand Paris Express. Raison de la colère : le rapport « Auzannet » remis au gouvernement et qui préconise le tronçonnement du projet et le report de nombreuses sections (voir nos « Actualités » de février). À Champigny, la gare des 4 communes en limite de Bry, Villiers et Chennevières serait reportée à 2030 (la mise en service était prévue pour 2018), le centre de maintenance et le poste

12-13 CHAMP-ACTU.indd 13

Parole de…

de commandement des trains remis métro c’est maintenant ! », comme en cause, avec leur potentiel de Suzy, habitante des Boullereaux : 450 créations d’emplois. « J’aimerais laisser ma voiture pour aller travailler, mais il n’y a Un projet urgent et vital pas assez de transports. Et en tant Le Conseil municipal extraordi- que parent d’élève, je pense que le naire à Champigny le 24 janvier, métro permettra aux jeunes d’avoir « L’avancée du projet est unanime sur la question, et le ras- accès à plus de choix au niveau semblement commun des villes de des établissements et donc de due bien sûr au travail des Champigny, Bry, Villiers et Chen- l’orientation. Ce recul est incom- collectivités, des techninevières le 29 janvier débouchant préhensible. » Marie-Rose, retrai- ciens, mais aussi à la puissur une déclaration commune tée, habitante des Simonettes, qui a sante mobilisation ciadressée au Premier ministre, ont connu toute sa vie active les heures mis en évidence l’intérêt général. de transports et d’embouteillages, toyenne. Les gens attendent Du projet de métro dépendent le pense elle « aux jeunes, aux géné- le métro. Il ne faut pas développement de nos territoires, le rations futures qui pourront se décevoir cet espoir, cette désengorgement urgent des réseaux rendre à l’université, au travail urgence. Sinon la colère de transports et des axes routiers, sans connaître cette galère ». Tous une bouff��e d’air pour le quotidien espèrent que la mobilisation pèsera risque de s’amplifier… » des Franciliens.En février, près de sur la décision du gouvernement, BERNARD LEGENDRE 1 000 Campinois ont donc signé attendue ces prochains jours. CHEF DE PROJET NICOLAS ROGER PHOTOS DIDIER RULLIER À L’ASSOCIATION ORBIVAL la pétition « Pas dans 15 ans, le N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

P.13

20/02/13 22:33


Equipement

PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : DIDIER RULLIER, XAVIER CAMBERVEL

Nouveau cheminement piéton, jeux pour enfants, aménagement paysager... L’esplanade achève sa mutation.

ESPLANADE DES DROITSDE-L’ENFANT Après les intempéries de janvier et de février, les travaux ont repris sur l’esplanade des Droits-de-l’Enfant. Quasiment terminé, le réaménagement de cet espace public au Plateau comprend la réalisation d’un terrain multisports. en cours

E

ntre le groupe scolaire Henri-Bassis et le mail de la Demi-Lune, l’esplanade des Droits-de-l’Enfant achève sa métamorphose. Résultat : un nouveau cheminement piéton, un aménagement paysager et la création d’un terrain multisports. Après la reconfiguration des lieux, l’installation du réseau d’éclairage

public a été réalisée en février. Depuis la fin du mois, de nouveaux jeux pour enfants – sur sol souple – complètent l’offre existante. Il faudra patienter début mars pour voir la pelouse verdir et se couvrir de graminées. L’espace vert accolé au groupe scolaire Henri-Bassis, lui, servira de nouvelle entrée et pourra être

verrouillé aux heures d’école. Sur ce périmètre, un terrain multisports est en cours de construction avec marquages de basket, hand, tennis, volley. Qui : la Ville Quand : jusque fin mars Combien : 425 000 €, toutes dépenses confondues

AVIS D’EXPERT « Cette opération réunit plusieurs spécialités : voirie, éclairage, espaces verts, jeux.

Une difficulté supplémentaire se greffe au chantier : nous aménageons un espace sous lequel se trouve une dalle et un parking souterrain. Nous avons fait appel à un bureau spécialisé dans l’étude des dalles et un bureau de contrôle a rédigé un cahier des charges en conséquence. » Jacques Socquet ingénieur à la direction municipale des Infrastructures et du Cadre de vie (DICV)

P.14 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 14-15 TRAVAUXok.indd 14

20/02/13 22:35


le chiffre du mois

Éclairage

1020

C’est le nombre d’arbres campinois examinés par l’ONF (Office national des forêts) en 2013 dans le cadre d’un diagnostic phytosanitaire.

En bref… Outre de nouveaux mâts, l’intervention comprend une remise en état du réseau d’alimentation.

Avenue Roger-Salengro Cadre de vie

à venir

Île de Pissevinaigre Seize arbres vont être abattus sur l’île de Pissevinaigre. Il s’agit d’arbres trop serrés ou d’espèces exotiques qui gênent les espèces locales de cette « réserve naturelle départementale ». L’abattage se fera en respectant les autres arbres et avant la nidification. En cas d’intempéries ou de crue persistantes, l’opération sera reportée à l’automne. Qui : le Département

Équipement

en cours

Romain-Rolland B

Peinture fraîche dans dix-huit salles de l’école élémentaire. L’intervention a commencé en février grâce à une classe vide qui fait office de « classe tiroir ». Les nouvelles teintes ont été choisies en lien avec la directrice. Qui : la Ville Quand : jusqu’en juin

Équipement

fait

CLMO Jean-Goujon En février, les travaux ont pris fin au centre de loisirs en milieu ouvert. Les enfants et animateurs

Depuis le 31 janvier, de nouveaux candélabres et luminaires sont en cours d’installation sur la RD4. Le chantier se déroule entre la rue des Frères-Petit et la rue de la Plage. Automobilistes, levez le pied !

R

enforcer la sécurité des usagers tout en réduisant la consommation électrique : le nouvel éclairage, modernisé et uniformisé, remplace une installation devenue ancienne et vétuste. La pose des nouveaux mâts et poteaux en béton s’accompagne d’une remise en état du réseau d’alimentation existant.

Pour un bon déroulement des interventions, des restrictions de circulation, de stationnement et une limitation de vitesse entrent en vigueur au fur et à mesure de l’avancement du chantier. Les accès sont maintenus pour les riverains et une attention toute particulière est accordée aux piétons.

Une deuxième phase de travaux, d’une durée de deux mois, est prévue ultérieurement entre la rue Lapierre et la Fourchette, pour finaliser la rénovation de l’éclairage sur l’ensemble de l’avenue.

utilisent désormais des locaux refaits à neuf. Le centre répond ainsi aux normes de sécurité anti-incendie en vigueur. Les interventions ont porté sur les peintures, le sol, le faux plafond, l’électricité et la cuisine pédagogique. Qui : la Ville Coût : 20 000 € (hors régie)

fin avril. Ils concernent des sujets trop vieux, malades ou dangereux. 79 arbres seront replantés. Qui : la Ville Quand : jusque fin avril Combien : 151 500 €

à froid ont servi aux rebouchages d’urgence, notamment suite à des appels au Numéro vert. Qui : la Ville

Cadre de vie

Élagages

en cours

La campagne d’élagage a débuté le 11 février quai Gallieni pour ne pas gêner la nidification. Elle se poursuit par les rues ornées de platanes. Plusieurs abattages auront lieu d’ici

www.champigny94.fr 14-15 TRAVAUXok.indd 15

en cours

Voirie

Nids-de-poule

fait

Les intempéries hivernales ont creusé de nombreux nids-de-poule nécessitant des interventions de la Ville et de l’entreprise prestataire. 80 tonnes d’enrobé ont été utilisées pour le centre-ville et le Tremblay, 100 tonnes pour Cœuilly, le Plateau et les Quatre-Cités. 500 kg d’enrobé

Qui : le Département Quand : jusqu’au 6 mai, hors intempéries Combien : 590 000 €

Cadre de vie

Plantations

en cours

1 582 arbustes (dont 170 végétaux de bruyère) et 49 arbres (dont 37 conifères) sont en cours de plantation. Les Espaces verts interviennent sur les 8 quartiers de la commune au rythme des deux livraisons de végétaux. Qui : la Ville Quand : jusqu’à la mi-mars Combien : 11 559 €

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

P.15 20/02/13 22:35


LA QUALITÉ EST NOTRE FORCE DEPUIS 27 ANS FENÊTRES VOLETS BATTANTS VOLETS ROULANTS PORTES D’ENTRÉE PORTES DE GARAGE

U et PVC DESIGN CONTEMPORAIN AL RS EU LARGE GAMME DE COUL FABRICATION SUR MESURE E SÉCURITÉ À TOUTE ÉPREUVONIQUE PH ISOLATION THERMIQUE ET LES AB PRODUITS RECYCL NOS MENUISERIES RÉPON

DENT AUX CRITÈRES D’EXIG

ENCE DES BÂTIMENTS DE

FRANCE

FABRICANT FRANÇAIS - PRIX DIRECT D’USINE* POSE ASSURÉE PAR NOS SPÉCIALISTES AGRÉÉS SALLE D’EXPOSITION POSSIBILITÉS DE FINANCEMENT - PRODUITS ÉLIGIBLES AU CRÉDIT D’IMPÔT ET AU PRÊT À TAUX 0%** 'ENVIRONNEMEN

T

BIEBER PVC PARIS

BM Champigny Mars.indd 1

Fax 01 64 21 80 41

www.bieber-pvc.com

UN

E EN

EU

SE

Tél. : 01 64 21 80 40 bieberpvc.claire@gmail.com

DE L

ZAC des Tuileries - 26, rue de l’Ormeteau - 77500 CHELLES TREPRISE RESPECTU

LaMineBleue 03 88 01 21 13

* usine à Diemeringen (67430) ** selon loi de finances en vigueur

19/02/13 17:53


Dossier

Parentalité

Familles, Alors que les liens familiaux sont fragilisés dans une société qui va vite, les parents sont parfois seuls avec leurs questions. L’action municipale s’empare du thème de la parentalité afin d’aider les parents dans leur rôle et favoriser l’échange. L’initiative du Printemps des familles, portée par le Réseau local de soutien à la parentalité, illustre cet engagement auprès des familles campinoises. Cap sur cette première édition ! PAR SOPHIE DURAT PHOTOS DIDIER RULLIER, JOGOOD.

P

arents et enfants apprennent à grandir ensemble, s’aiment et se heurtent parfois. Une problématique universelle, dont se saisit la première édition du Printemps des familles en mettant à l’honneur, du 25 mars au 7 avril, écoute et dialogue, sur le thème de la transmission. C’est le fondement de toute relation familiale : dans notre quotidien, mais aussi au travers de moments partagés comme au Lieu d’accueil enfant parent (Laep) ou lors d’un atelier d’éveil parent-enfant. Le soutien de la Ville à la parentalité s’exprime aussi par des dispositifs d’aide aux devoirs ou le conseil de professionnels. Parce qu’une oreille attentive, un petit conseil peuvent tout changer ! N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

17-21 Dossier.indd 17

P.17 24/02/13 16:24


Familles, Quatre CLME proposent un dispositif d’aide aux devoirs dans le cadre du Contrat local d’accompagnement à la scolarité (Clas).

EN PRATIQUE

Soutien et échanges familles collège Réseau local de soutien Tél. : 06 98 92 96 35 à la parentalité Clas, renseignements Tél. : 06 98 92 96 35 au CLME Point écoute accueil Office municipal jeunes, des migrants, 27, rue Albert-Thomas 19, rue du Monument Tél. : 01 49 83 79 79 Tél. : 01 55 09 14 81 Point écoute parents Écoute alcool adolescents, Tél. : 0 811 91 30 30 13, place Rodin Écoute cannabis Tél. : 01 45 16 80 33 Tél. : 0 811 91 20 20 PMI dans les quartiers Drogues info service du Bois-l’Abbé, des Tél.: 0 800 23 13 13 4-Cités, de Cœuilly, du Allo parents-bébé Maroc et du centre-ville Tél. : 0 800 00 34 56 Proximités, 27, rue Sites utiles : caf.fr, Charles-Fourier filsantéjeunes.com, Tél. : 01 41 77 10 61 mon-enfant.fr, sante. Café des familles gouv.fr/interventionsTél. : 06 60 02 20 46 précoces, pédagojeux

 Tu seras un homme, mon fils(1). Au-delà des valeurs intimes de chacun, nous sommes tous des parents qui s’interrogent et font au mieux. Bien sûr, l’amour est un socle. Évidemment, l’éducation fait partie de nos missions. Pourtant, l’évolution de notre société et les difficultés nous isolent trop souvent avec tout plein de points d’interrogation. En cela, la collectivité doit s’engager pour aider les parents à assumer pleinement leur rôle, adoucir les inégalités et préparer les jeunes à la vie sociale.

P.18 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 17-21 Dossier.indd 18

La municipalité a entendu cette nécessité. Depuis quatre ans, le Réseau local de soutien à la parentalité(2) s’emploie à créer des dispositifs d’appui. Dans la continuité de la Semaine des parents, la première édition du Printemps des familles, du 25 mars au 7 avril, multiplie les opportunités pour partager des informations et des activités : débats, ateliers, concert, forums, contes... Sur le thème de la transmission, cette initiative parle à tous les Campinois sans leçon de morale à la clé. « Le soutien à la parentalité, c’est aussi faire en sorte que les repères et la communication perdurent : entre la famille, l’animateur ou l’école. Associations et municipalité se mobilisent pour apporter écoute, orientation et rompre l’isolement », informe Clarisse Chatellier, responsable du service du Développement social de la Ville.

ciation Soutien et échanges familles collège. Pas besoin d’avoir fait une grande école pour épauler son enfant, inutile d’être un expert pour accompagner son ado dans l’apprentissage de la vie… Les transmissions familiales sont plurielles et se nichent dans une parole, des connaissances, une culture, un savoir-faire et un savoir-être. Lors du Printemps des familles, les parents pourront participer à une table ronde animée par Hawa Keita, ethno-sociologue, pour aborder la transmission familiale dans différentes cultures. Ils seront invités à partager un atelier sur la valorisation parentale avec

On transmet tout de nous

Pas de stigmatisation, mais la valorisation des parents et de leur fonction : nous sommes tous capables de transmettre de belles et bonnes choses à nos enfants. « Le Printemps des familles, à la manière d’un centre de ressources, souhaite conforter les parents dans leur légitimité d’adulte à éduquer, transmettre et apprendre à l’enfant. Cette initiative donne une lisibilité des institutions et des associations présentes à Champigny et susceptibles de les accompagner en cas de besoin », explique Corinne Hadid, médiatrice sociale de l’asso-

Le Salon des parents au collège Lucie-Aubrac en 2011.

24/02/13 16:24


Parentalité

Dossier Stand du Café des familles à la brocante du Plateau. L’association soutient la parentalité par des actions de médiation et des animations.

des ateliers parent-enfant en danse et en arts plastiques « pour se rencontrer, sans obligation de résultat, sur une pratique commune : juste pour le plaisir », précise Corinne Lelong, professeure d’arts plastiques. Le Printemps des familles sera d’ailleurs l’occasion de tester ces ateliers ou encore de bénéficier d’une formation enfant-parent au compostage dans le jardin solidaire du CLMO Maurice-Thorez, qui sera alors inauguré.

enfants, du CE1 au CM2, de se retrouver dans un lieu organisé, avec un adulte compétent pour répondre à leurs questions. Avec les autres et à force de dialogue, à chaque parent de tracer sa propre voie, avec et pour son enfant. 1. In If, de Rudyard Kipling. 2. Comité de pilotage composé de représentants du Programme de réussite éducative à la direction de l’Enseignement, des 9e et 18e circonscriptions de l’Éducation nationale, de la direction de la Politique de la ville, de l’association Soutien et échanges familles collège, de l’Office municipal des migrants.

On passe le relais

Jeanne Dion du Groupe français d’éducation nouvelle (GFEN), au CLME Maurice-Thorez. L’objectif : affirmer que les parents sont en première ligne pour transmettre à leurs enfants.

On découvre ensemble

Et si la plus grande qualité d’un parent était d’être à l’écoute de son enfant ? La communication, tout simplement : la clé de tous les champs ! À table, devant une émission de télévision, on se parle et on grandit. Hors les murs aussi, la complicité se développe en partageant une activité. En écho, la municipalité a créé

Atelier parent-enfant d’éveil corporel proposé par l’école de danse au théâtre Gérard-Philipe.

Qui que nous soyons, quel que soit notre milieu social, tout parent peut enrichir sa relation familiale en ouvrant le cercle à des professionnels, en demandant de l’aide, en dialoguant simplement avec d’autres parents. Le Point écoute accueil jeunes, antenne locale de la Maison de l’adolescent, regroupe des spécialistes qui accueillent les familles et les jeunes de 12 à 20 ans. Des associations, soutenues par la ville, comme Proximités, les Citoyennes, le Café des familles, Soutien et échanges familles collège, mais aussi les groupes de parents d’élèves constituent des interlocuteurs clés. Dans les Maisons pour tous, un Lieu d’accueil enfant parent (Laep, voir reportage pages 20-21) favorise l’échange avec les plus petits. Des ateliers d’alphabétisation, portés par l’Office des migrants et les Femmes relais dans certaines écoles, s’adressent aux parents pour améliorer la relation parent-enfant-école. C’est vrai, la réussite scolaire est au cœur des préoccupations des parents. Un dispositif d’aide aux devoirs est en place, dans le cadre du Contrat local d’accompagnement à la scolarité (Clas) dans quatre centres de loisirs, afin de permettre aux

Zoom sur… Le Printemps des familles DU 25 MARS AU 7 AVRIL - Inauguration au collège Paul-Vaillant-Couturier, le 25 à 11h - Table ronde avec Hawa Keita, le 25 à 14h - Atelier d’arts plastiques enfantparent, le 27 à 14h à la Maison des arts plastiques - Projection du film Les Enfants d’Hampâte Bâ et débat avec la réalisatrice Emmanuelle Villard et le slameur Souleymane Diamanka, le 27 à 20h - Atelier sur la valorisation parentale, le 28 à 19h au centre de loisirs Maurice-Thorez - Concert de Souleymane Diamanka et des jeunes d’ElsaTriolet de son atelier slam, le 30 à 19h à la MPT au Bois-l’Abbé - Rencontre avec l’École des parents et des éducateurs (EPE) sur la communication en famille (proposé par les associations de parents d’élèves), le 2 avril à 18h - Salon des parents, le 6 avril de 10h à 13h au collège Lucie-Aubrac - Café-conte de la compagnie La Fleur qui rit et atelier-débat sur les secrets de famille, le 7 avril à 15h et 16h Retrouvez le programme complet sur www.champigny94.fr

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

17-21 Dossier.indd 19

P.19 24/02/13 16:24


Familles, Le Laep du Bois-l’Abbé, ouvert depuis 2008, accueille les enfants jusqu’à 4 ans et les parents dans quatre espaces : une salle de motricité, un coin lecture, une salle de jeux d’imitation et une salle de bains avec des toilettes adaptés.

« Il existe une vraie chaîne du cœur à Champigny. »

« Nolan a un peu de mal à se décoller de moi car nous sommes tout le temps ensemble. Ici, il apprend à côtoyer d’autres enfants avant la rentrée scolaire. Le lieu est très bien adapté aux enfants, toutes les mamans surveillent un peu. Je discute aussi avec d’autres, on apprend les uns des autres, des autres cultures. C’est enrichissant. »

Au Lieu d’accueil enfant parent (Laep) de la Maison pour tous au Bois-l’Abbé, parents et enfants partagent des moments complices en toute liberté : pour gagner de l’autonomie, rompre l’isolement, échanger et même se confier. Immersion ! PAR SOPHIE DURAT

On grandit ense m

LYDIA, habitante de Cœuilly, maman d’Angélique 12 ans, Amandine, 8 ans et Nolan, 2 ans et demi.

P.20 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 17-21 Dossier.indd 20

S

arah, 2 ans, interpelle sa maman pour lui montrer ses exploits au toboggan dans la salle de motricité. Les autres enfants l’encouragent : « Allez Sarah ! » Fatimah, habitante du Bois-l’Abbé, vient au Lieu d’accueil enfant parent (Laep) tous les mardis matin pour que « Sarah s’habitue à d’autres enfants car nous n’avons pas d’enfants autour de nous. Avant, elle mordait et, maintenant, elle s’amuse. Quand je lui dis qu’on va venir ici, elle lance des bisous ! » Ce matin, les quatre espaces du Laep se remplissent peu à peu. Jusqu’à 20 à 30 familles se retrouvent certains mardis. Bébés, enfants jusqu’à 4 ans (non accueillis dans des structures de petite enfance) et un de leurs parents se déchaussent et investissent les lieux avec enthousiasme. Andrea, 28 mois, court rejoindre ses copains. Cent quinze familles en moyenne profitent de ce lieu : des Campinois de tous les quartiers, des habitants de

Chennevières, de Saint-Maur, de Villiers… Au Laep, chacun est totalement dans la prise de conscience du rôle de parent, quels que soient l’origine sociale ou culturelle, la situation familiale, l’âge, etc.

Qu’en penses-tu ?

Pas de mode d’emploi ! Les parents partagent ici les questions universelles du quotidien sur l’éducation et plus encore. L’allaitement, la propreté, la séparation maman-enfant, le handicap, l’épuisement, les petits bonheurs, le retour au travail, la double culture… Autant de thèmes soulevés par les participants au cours de bavardages informels. Dans ce lieu ouvert, les expériences et « recettes » des unes contribuent à déstresser les autres. Sonia, maman de six enfants, explique : « On rencontre plein de gens du quartier et d’ailleurs. C’est très sympa et on s’épaule. J’avais du mal avec le

24/02/13 16:25


Parentalité

Dossier Trois accueillantes professionnelles sont disponibles pour échanger avec les parents.

EN PRATIQUE Lieu d’accueil enfant parent, à la Maison pour tous au Bois-l’Abbé, 6, place Rodin Ouvert tous les mardis matin de 8h30 à 11h30.

Cultiver ses légumes, dans le respect de la nature… Ça donne le sourire à Marie, de l’association Relocalisons.

e mble

structures adaptées. Dans le coin bébés, Chloé, 10 mois, tente des échappées hors des bras de sa maman Anne-Sophie, du Village parisien, en congé parental. Elle discute avec Gwladys, accompagnée de Thomas, 8 mois, et PauleClémence, maman d’Enzo, 3 ans et demi. petit dernier pour la propreté, j’en ai parlé « C’est la fête ici pour les gamins. On peut avec d’autres mamans et j’ai laissé faire : aussi discuter, s’entraider. C’est bien d’avoir c’est venu tout seul finalement. » Bien sûr, un lien régulier car on se sent parfois isolé. » des témoignages plus personnels s’expriment, laissant pudiquement émerger des souffrances Tu joues avec moi ? que les accueillantes prennent en considéra- Si leurs premiers pas dans le groupe sont tion. Et souvent, sans y faire attention, les parfois retenus, les enfants s’adonnent très problématiques se dénouent au fil du temps vite à leur activité favorite : jouer ! En toute pendant que certains petits font leurs premiers sécurité et en toute autonomie. Pendant que Kawan, 2 ans et demi, du Tremblay, donne le pas ou échangent leurs premiers bisous. biberon à un poupon, Aline, sa grand-mère explique : « Ici, il se sociabilise. Ça lui fait du Bouffée d’oxygène Tous viennent chercher un espace de jeux bien de suivre les règles et cela me donne aussi différent de la maison et la rencontre de un peu d’oxygène. » Fadile, des Mordacs et l’autre. Les participants sont reçus par trois maman d’Abdullah, 2 ans, s’exclame : « Il n’a accueillantes, dont une psychologue et une plus besoin de moi ici alors qu’il est toujours directrice de crèche municipale. Sans prôner accroché à moi ! Il parle, il joue, il chante ! Je la bonne parole ou donner des conseils directs, ne m’y attendais pas pour cette première fois, ces professionnelles ont un rôle d’écoute, de je suis contente. Comme ça, il sera prêt pour prise de recul et parfois d’orientation vers des l’école. » Et pour d’autres grandes aventures !

17-21 Dossier.indd 21

« Le Laep offre les premiers liens de sociabilisation aux enfants et un lien social aux parents. Les échanges permettent d’aborder des questions que tous les parents du monde se posent. Ils viennent se rassurer et se rendent compte qu’ils sont capables. On peut déposer des difficultés, des doutes sans avoir peur d’être jugé et recueillir l’expérience des autres, être orienté. Cela brise l’isolement. » GAËLLE, accueillante et référente familleparentalité à la Maison pour tous au Bois-l’Abbé. N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

P.21 24/02/13 16:25


Mariage Naissance Baptême Anniversaire

... Venez nous voir pour concrétiser

votre projet !

&

- 5 % de remise

sur présentation de cette annonce jusqu’au 31/12/2013

116, boulevard de Strasbourg 94130 Nogent-sur-Marne ■

Somainnet1-4:Layout 2

BM Champigny Mars.indd 2

8/11/10

www.imprimerie-koch.fr

16:18

Page 1

Tél. : 01 48 76 09 55 Fax : 01 48 76 13 14 contact@imprimerie-koch.fr

182, rue du Prof. Paul Milliez 94500 Champigny-sur-Marne ■

Tél. : 01 47 06 08 22 Fax : 01 47 06 05 91 production@imprimerie-koch.fr

19/02/13 17:53


www.champigny94.fr

Tri Déchets verts

De mi-mars à mi-décembre, la Ville met en place la collecte des déchets végétaux. Les sacs translucides distribués les années précédentes restent valables pour placer tontes de gazon, feuilles, fleurs coupées, mauvaises herbes, branches en fagots. Infos complémentaires sur le calendrier des collectes 2013 et au Numéro Vert 0 805 700 500, où vous pouvez demander d’autres sacs.

Climat Earth Hour

Samedi 23 mars, la façade de l’hôtel de ville sera éteinte de 20h30 à 21h30. La municipalité répond ainsi à l’appel de WWF qui lance tous les ans l’opération « Earth Hour ». Pendant une heure, dans le monde entier, habitants et collectivités éteignent les lumières pour dénoncer le changement climatique. Et vous ? Plus d’infos sur www.earthhour.fr

Environnement On passe à l’heure d’été

Le week-end des 30 et 31 mars, petite nuit en perspective : à l’occasion du passage à l’heure d’été, vous devrez en effet avancer vos montres, pendules et réveils d’une heure dans la nuit du samedi au dimanche. Vous profiterez ainsi d’un meilleur ensoleillement et ferez des économies d’énergie. En France, on estime que cette mesure permet de diminuer la consommation électrique et d’économiser 250 000 tonnes d’équivalent pétrole.

À l’origine de nombreux traumatismes et de décès, les accidents domestiques présentent un réel danger, notamment pour les enfants. Mais parce qu’ils surviennent dans notre environnement quotidien, on en sous-estime trop souvent les risques.

Attention, dangers ACCIDENTS DOMESTIQUES

U

ne friteuse qui s’enflamme, une casserole qui dépasse de la cuisinière, une fenêtre ouverte… les enfants du CLMO MauriceThorez ont été sensibilisés, le 27 février, aux dangers de la maison(1). Des dangers que les adultes doivent aussi avoir à l’esprit. Gare à la cuisine. C’est le lieu principal des accidents domestiques pour les moins de 4 ans, avec la salle de bains et le séjour. Appareils de cuisson, produits d’entretien, briquets et allumettes sont des sources de danger, tout comme les ustensiles coupants et les appareils électriques. Les produits d’entretien doivent être stockés en hauteur dans un placard fermé à clé. Une précaution valable également pour les médicaments. Attention aux tout-petits… Les enfants qui déambulent à quatre pattes voient ce que les grands ne voient pas. Ils retrouveront la bille sous l’armoire et la porteront à la bouche ! Rappelons aussi

qu’un enfant sans surveillance peut glisser et se noyer dans un bain de 30 centimètres d’eau, que les petites mains se glissent dans les jointures de portes ou dans les tiroirs… Un enfant explore sans cesse, il a tout à découvrir. Gare aux fenêtres ouvertes et aux supports sur lesquels il peut grimper. …et aux grands aussi. Plus l’enfant grandit, plus il acquiert de l’autonomie. Des objets jusqu’alors inaccessibles attirent d’un coup la convoitise. Ces nouveaux risques doivent être identifiés par les parents et expliqués aux enfants. Pour qu’une consigne soit comprise par un enfant en bas âge, elle doit être répétée plusieurs fois. N’oublions pas que les accidents peuvent aussi être liés à une activité extérieure : vélo, piscine… LAURENCE DOYEN, DESSIN CHRISTOPHE BESSE 1. Une journée de prévention a été organisée le 27 février aux Mordacs à l’initiative du CLME, avec le soutien des pompiers de Champigny, de la Ville, de l’Office municipal des migrants et du bailleur Paris-Habitat OPH.

INFOS PRATIQUES Pour aller plus loin www.inpes.sante.fr, rubrique « La Maison de Victor et Léa » www.accidents-domestiques.com

en chiffre

2 000

C’est le nombre d’enfants de moins de 6 ans victimes chaque jour d’accidents domestiques en France. 80% de ces accidents se déroulent à l’intérieur de la maison. 75 % des parents éprouvent des difficultés à mettre en œuvre des comportements préventifs. Source : INPES, 2007

NUMÉROS PRATIQUES Veolia eau (ex-Générale des eaux) : 0 811 900 900 - EDF : 0 810 010 333 - GDF : 0 810 800 801 - Dépannage : 0 800 473 333 (gaz) et 0 810 333 194 (électricité) - Déchetterie municipale : voie Sonia-Delaunay - Pour tout renseignement sur la collecte sélective des déchets : 0 805 700 500 (numéro Vert) - Appel gratuit depuis un poste fixe (du lundi au vendredi). N° 448 - mars 2013- Champigny notre ville -

23 infos citoyens.indd 23

P.23 20/02/13 22:35


Interquartiers

JOURNALISTES RÉFÉRENTS QUARTIERS : Bois-l’Abbé/Cœuilly : Marie Dagman – 4-Cités/Simonettes : Marie Dagman – Centre-ville/Coteaux : Marie Dagman – Cœuilly/Village parisien : Laurence Doyen – Maroc : Sophie Durat – Mordacs/ Cœuilly : Laurence Doyen – Plateau : Laurence Doyen – Plant/Tremblay : Sophie Durat - PHOTOGRAPHES : Didier Rullier, Jogood, Xavier Cambervel, Anja.

Parole de

BENOÎT LAMAZURIER

16 ans, kayakiste, a participé trois fois au nettoyage de la Marne

« Au printemps, après les crues, le club de kayak organise régulièrement des nettoyages de la Marne pour les licenciés. Cette année, c’est ouvert à tous. Tout ce qui s’est déposé autour des îles est ramassé. Sacs plastiques, déchets… On peut récupérer jusqu’à l’équivalent d’une benne à ordure en un après-midi. On a même trouvé un scooter et une télévision ! »

Organisé à l’initiative de la base nautique, le nettoyage des berges de la Marne est désormais intégré à la Semaine du développement durable.

Une semaine pour a ENVIRONNEMENT

Du 2 au 7 avril est organisée, pour la seconde fois à Champigny, la Semaine nationale du développement durable. Les animations s’articuleront autour de la protection de la nature et de la diminution de notre empreinte sur l’environnement. PAR MARIE DAGMAN

INFOS PRATIQUES • Sensibilisation au tri et à l’usage des bornes enterrées avec l’association Les Petits Débrouillards, mercredi 3 avril de 14h à 17h. • Inauguration du jardin partagé du CLMO des Mordacs, vendredi 5 à 17h. • Balade « de la Marne à la Marne » à partir des Quatre-Cités, dimanche 7 avril à partir 14h. • Nettoyage des bords de Marne, à la base nautique, dimanche 7 avril de 14h à 16h30. Programme complet dans les services municipaux ou sur www.champigny94.fr

P.24 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 24-25 Quartiers.indd 24

S

ix jours pour voir la vie… avec un peu plus de nature ! Dès le 2 avril, visites à pied sur les bords de Marne, balades à vélo et rencontre avec des professionnels de l’énergie, prendront place dans l’agenda des Campinois jusqu’au dimanche. Ces journées dédiées au développement durable auront pour thème la transition énergétique, c’est-à-dire le passage vers une société plus sobre et plus écologique, moins gourmande en énergies fossiles.

respect l’environnement », explique Camille Géhin, chargée de mission Agenda 21 pour la Ville. « Une définition théorique, qui se traduit notamment à Champigny par la géothermie qui, depuis vingt-huit ans permet de chauffer les foyers à moindre coût, poursuit-elle. L’entretien des espaces verts avec zéro pesticide, les clauses environnementales dans les marchés et l’utilisation pour les écoles de mobiliers en bois issus de forêt gérées durablement sont des applications concrètes de ces principes. » Et, pour la seconde année consécutive, la Ville se Applications concrètes Par développement durable, entendez tout lie aux partenaires locaux et associatifs pour ce qui recouvre le « développement écono- proposer un programme d’animations autour mique, tout en assurant l’équité sociale et le du développement durable.

21/02/13 23:22


 Depuis vingt-huit ans, la Ville utilise la géothermie comme mode de chauffage économique et écologique.  Les agents du service des Espaces verts ont supprimé tout recours aux pesticides.  Le toit de la salle Tabanelli a été récemment équipé de panneaux photovoltaïques, qui seront inaugurés le 3 avril. Ils produisent de l’électricité revendue à ERDF.

 

 

 Les animations de la Semaine du développement durable mettront à l’honneur les circulations douces, comme le vélo.

Plant/Tremblay Mairie annexe 164, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30 Marché couvert (8 h - 13 h) 125, bd de Stalingrad mercredi et samedi

Quatre-Cités/Simonettes

r agir durable Les berges de la Marne sont de petits havres de campagne dans la ville. Cette semaine sera l’occasion de sensibiliser les plus jeunes à la faune et à la flore dont ils regorgent. Six classes campinoises, accompagnées du service municipal des Espaces verts, visiteront pendant une heure les berges de la plus longue rivière française. L’attention des enfants sera attirée sur la biodiversité, la gestion des espaces verts et la ressource en eau.

Des animations pour tous les âges

L’association Culture Guinguette offrira à d’autres enfants une excursion sur l’île du Martin-Pêcheur, afin de sensibiliser les jeunes Campinois à la vie d’une île et à sa biodiversité. Puis, pour ceux qui ont passé l’école élémentaire, la base nautique organise un nettoyage des îles de la Marne, avec arrivée en canoë sur les îlots. Adolescents et adultes prendront part au ramassage des déchets, dans le cadre de la préservation du patrimoine.

24-25 Quartiers.indd 25

Lors de cette semaine, plusieurs rendez-vous sont proposés aux Campinois autour de la transition énergétique, notamment dans les gestes de la vie domestique. Parce que réduire la facture énergétique (électricité et chauffage) de son habitation est à la portée de tous, un atelier sur les « éco-gestes », avec un spécialiste de l’espace public info énergie PACT du Val-de-Marne, est prévu. On parlera également énergies renouvelables et économies d’énergie lors de l’inauguration des panneaux photovoltaïques de la salle Tabanelli, jeudi 3 avril à 18h. La pollution de l’air due à l’utilisation du véhicule individuel est aussi en ligne de mire. C’est pourquoi les circulations douces, comme la marche ou le vélo, seront mises à l’honneur. Ballades et initiation aux deux-roues figurent au programme. Alors, ne reste plus qu’à circuler dans la Ville, qui offre plus d’une quinzaine d’activités de sensibilisation.

!

INFOSpratiques

Mairie annexe 95, avenue de la République > 01 48 81 82 65 PMI 37 bis, rue Karl-Marx > 01 47 06 00 33 Coordinateur social Yves Hemmen > 06 16 82 34 44 6, rue Germinal Point rencontre infos jeunes 6, rue Germinal > 01 48 81 44 65 Marché (8 h - 13 h) Boulevard Gabriel-Péri jeudi et dimanche

Maroc/Fourchette/ Polangis Mairie annexe 164, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30 Marché couvert (8 h - 13 h) 125, bd de Stalingrad mercredi et samedi

Bois-l’Abbé/Cœuilly Marché (8h-13h) Place de Cœuilly, jeudi et dimanche Mairie annexe 14, place Rodin > 01 48 80 63 04 Bibliothèque André-Malraux 3, mail Rodin > 01 48 80 45 20 PMI 1, place Rodin > 01 48 80 45 49 Coordinateur social à la maison du projet 4, place Rodin Sébastien Patinet > 06 16 82 34 31 Point rencontre infos jeunes 9, square Jean-Goujon > 01 48 80 27 24 Marché (8 h - 13 h) Route du Plessis mercredi et samedi

Mordacs/Cœuilly Point rencontre infos jeunes 22 bis, avenue du 8-Mai-1945 > 01 48 80 22 27 Maison du projet Centre commercial des Mordacs, avenue du 11-Novembre-1918 Coordinatrice sociale Salma Moudjaoui > 06 20 25 79 25

Cœuilly/Village parisien

Plateau

Mairie annexe 54, boulevard du Château > 01 48 80 82 72 PMI 8, rue de l’Abreuvoir > 01 55 98 11 40 Bibliothèque Gérard-Philipe 54, boulevard du Château > 01 55 98 29 80

Point rencontre infos jeunes LCR des Chaloux, chemin des Chaloux > 01 48 81 53 14 Coordinatrice sociale Aurore Chenini LCR Jalapa, 11, rue Jalapa > 06 19 68 67 31

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

P.25 21/02/13 23:22


Bérangère, de la compagnie de danse Mille Plateaux associés, fait répéter des habitants du quartier. Ils se produiront sur la scène du centre Olivier-Messiaen les 25 et 26 mai.

Le Plant/Tremblay CLME

Plus de jeu entre nous ! Mars, c’est le mois et surtout la journée du jeu, le 14, au centre de loisirs Maurice-Denis. Cette année, les plus jeunes exerceront leur habileté, avec leurs copains d’autres CLME, sur des jeux de construction : plots, Legos, carton… Avant de participer, pour les volontaires, à la Marane : un tournoi de volley, organisé avec le CLME Jean-Goujon. Finale et proclamation des vainqueurs la deuxième semaine de mars !

E-COMMERCE

La mer en ligne !

Les fringales version grande bleue ne resteront plus jamais inassouvies ! Le poissonnier campinois Aux P’tits Boulonnais lance son site de commande de plateaux de fruits de mer en ligne. En un clic, même la veille d’une soirée entre amis, réservez votre plateau 100 % fraîcheur et recevez-le à domicile : prêt à déguster ! www.auxfruitsdemer.com Boutique (à emporter) : 121, bd de Stalingrad Tél : 01 49 83 03 18 et 06 14 88 56 44

SANTÉ

Pressing écologique Soucieuse des impacts de son activité sur l’environnement et la santé, l’équipe de Green Pressing propose un nettoyage à sec des vêtements sans perchloroéthylène. Son nettoyage écologique utilise également des produits biodégradables à 98 %. 144, avenue du Général-de-Gaulle Tél : 01 41 77 77 84

Quatre-Cités/Simonettes TOUS EN SCÈNE

Faire danser les yeux

«Y

a des Zazous dans mon quartier, moi je l’suis déjà à moitié ! » La voix éraillée de Brigitte Fontaine et la douceur de M entraînent la vingtaine de participants dans leur chorégraphie. Une danse où se mêlent des mouvements plus ou moins académiques, comme celui du téléphone ou de la boule de feu. Avec des danseurs amateurs qui, âgés de 7 à 88 ans, forment un ensemble de Zazous enjoués. Dimanche après-midi, ils sont plus d’une vingtaine du quartier des Quatre-Cités à se retrouver au centre Olivier-Messiaen pour répéter, dans le cadre du projet de la compagnie Mille Plateaux associés. Depuis 2010, celle-ci met sur pied un spectacle de danse avec les habitants, qui inventent eux-mêmes les mouvements. Cette année, professionnels de la compagnie et amateurs du quartier travaillent sur le regard avec, à

l’appui, flash-mob et séance de tournage des danses en extérieur. Car pour Geisha Fontaine, une des chorégraphes de Mille Plateaux associés, le coup d’œil « peut être considéré comme un mouvement de danse ». Alors, s’investir sur la vision avec les habitants ouvre « un champ de participation et d’échange pour tous ». La danseuse à l’accent du sud retrouvera d’ailleurs le haut de l’affiche dans sa création Les Yeux dans les yeux, après la représentation du spectacle des habitants, Des yeux qui dansent, les 25 et 26 mai.

INFOS PRATIQUES Prochaines répétitions : les dimanches et jeudis, de 15h30 à 17h30 ou de 13h45 à 15h45 (contact : 01 79 63 79 36). Représentation : le samedi 25 mai à 20h30 et le dimanche 26 mai à 15h au centre Olivier-Messiaen

Parole de

CLAUDINE, 88 ANS

Participe au projet pour la 3e fois

« J’habite le quartier depuis 65 ans. Quand on m’a proposé de participer à ce projet, j’ai tout de suite dit oui. On vit des choses ensemble, toutes générations confondues… »

P.26 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 26-27 Quartiers.indd 26

20/02/13 22:36


www.champigny94.fr Centre-ville/Coteaux Démarchages Prudence

Ils prétendent faire une collecte de dons pour la piscine municipale… Or la Ville n’organise aucune collecte pour ses équipements sportifs. Des faux démarcheurs, qui ne détiennent aucune carte professionnelle, se font passer pour des agents de la mairie afin de récolter des fonds auprès d’habitants du centre-ville. Soyez vigilants !

Commerce

Pour ma maison

Maroc/Fourchette/Polangis Lycée Louise-Michel

Rencontre avec des auteurs du Prix littéraire des lycées pour les élèves de 1re ASSP1 du lycée Louise-Michel.

Prix littéraire

Au 17, avenue Jean-Jaurès, Alina, une nouvelle enseigne, a fait son apparition. Dans cette boutique, vous trouverez tout ce dont on peut avoir besoin dans une maison. Des objets de décoration aux ustensiles de cuisine, en passant par les articles de quincaillerie, difficile de ne pas trouver son bonheur dans ce grand bazar. D’autant que le commerce est ouvert du lundi au dimanche, de 9 heures à 20 heures.

COIFFURE

Le salon change d’Hair En fin d’année, le salon de coiffure Céline Création Coiffure a cédé sa place à Pretty 55, également artisancoiffeur. Au 55, rue Louis-Talamoni, l’équipe prendra grand soin de votre chevelure. Coupe au carré, brushing, mèches ou couleur, Pretty 55 rejoint les coiffeurs campinois qui veulent du bien à vos cheveux ! Tél. : 01 47 06 04 60.

F

aire découvrir la lecture et les métiers du livre à des jeunes non lecteurs, créer une dynamique. Voici l’objectif qui a motivé Mme Boutaleb, professeur de français au lycée Louise-Michel, et Isabelle Gérard, documentaliste, pour participer au Prix littéraire des lycéens(1), avec la classe de première ASSP1 (2). Un projet enthousiasmant qui a pu compter sur deux partenaires locaux : la médiathèque Jean-Jacques-Rousseau et la librairie Honoré. La mission des trente élèves ? Plonger dans les cinq livres de la sélection départementale et élire leur préféré qui concourra pour le prix final organisé au Salon du livre le 22 mars. « Cette initiative a permis aux élèves de sortir de la lecture contrainte, d’être acteur et de faire partie d’un projet d’envergure avec remise de prix », signale le professeur. Pendant six mois, lectures, cafés littéraires, atelier d’écriture avec l’auteur Béran-

gère Cournut, rédaction de critiques, échanges avec des auteurs et des professionnels au lycée ou à la médiathèque se sont succédé pour enrichir le projet. La classe a même effectué une visite au Salon du livre jeunesse de Montreuil, pour ouvrir le champ sur le «milieu» littéraire et passer outre certaines idées reçues. « La sélection, pourtant variée, n’était pas toujours adaptée aux jeunes. Mais beaucoup sont allés au bout de leur lecture. Cela a déclenché de la curiosité, certaines élèves viennent maintenant au CDI », se réjouit Isabelle Gérard. À la recherche d’une histoire, d’une tension dramatique et de thématiques fortes, les élèves se sont laissé séduire par le polar Arab Jazz de Karim Miské et la BD Triangle rose sur la persécution des homosexuels par les nazis. « Un sujet en relation avec l’actualité et qui les a touchés », signale le professeur. « Je lis beau-

coup de romans fantastiques, mais j’ai apprécié le polar qui m’a convaincue d’en lire d’autres. J’ai aimé être critique littéraire et inciter d’autres élèves à découvrir le livre que j’ai préféré », témoigne Noëllie, l’une des élèves. « Ce prix a permis de montrer d’autres liens avec le livre. De découvrir que beaucoup de personnes aiment lire et qu’elles ne sont pas des rats de bibilothèque. C’est une ouverture culturelle », complète Nathalie Duport, bibliothécaire en secteur jeunesse. Les élèves ont d’ailleurs posé leurs questions lors d’une rencontre avec les auteurs le 21 février dernier : de quoi s’approprier un peu plus l’univers des lettres. 1. Prix littéraire des lycéens apprentis et stagiaires de la formation professionnelle d’Île-de-France (Région, Maison des écrivains et de la littérature, Académies de Créteil, Paris et Versailles). 2. Première « Accompagnement Soins et Services à la Personne ».

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville - P.27


www.champigny94.fr Bois-l’Abbé/Cœuilly ATELIER

Fana de mangas Les mercredis, c’est manga ! À la Maison pour tous au Bois-l’Abbé, de 16h30 à 18h30, Carole, intervenante à l’École municipale d’arts plastiques, anime un atelier pour enfants et ados autour de cet art graphique. L’animation fera une pause pendant les vacances scolaires, pour repartir de plus belle à la mi-mars. Contact : École d’arts plastiques Claude-Poli, 01 45 16 07 90.

REPAS DE QUARTIER Mon voisin = mon parent

Cœuilly/Village Parisien Jeux de carte, scrabble, triomino... Les adhérents de l’UNRPA se retrouvent au foyer Monmousseau les mardi et vendredi après-midi.

VIRGINIE HÉLLOT

RETRAITÉS

Samedi 6 avril, le grand repas de partage fête sa 10e édition au gymnase Jean-Guimier, 31 avenue Boileau. Portée par plusieurs associations de la communauté africaine de Champigny et du Val-de-Marne, la soirée attend plus de 600 convives. Animations et spectacles accompagneront ce temps de partage. Sur invitation uniquement. Rens. : Solidarité africaine du Val-de-Marne. Tél. 06 15 74 43 78.

ANIMATIONS

Tous égaux La Maison pour tous au Bois-l’Abbé se mobilise pour la première Biennale de l’égalité femmes-hommes (lire p.12). Le mardi 5 mars, de 14h à 16h30, on débattra sur la vie de couple et le partage des tâches. Mercredi 6, de 12h à 15h, c’est « Pizza Quiz : on mange et on joue », un après-midi de questions sur les droits des femmes (pour adultes et plus de 12 ans, inscriptions avant le 5). Jeudi 7 de 15h à 16h30, projection de Number One, de Zakia Tahiri, suivi d’un échange. Garde d’enfants possible. Renseignements au 01 41 77 83 30.

Eh bien, jouons maintenant ! C

’est vendredi et Arthur, Colette, Roseline et Jeannine ne rateraient pour rien au monde l’après-midi « Jeux de société » proposée par la section Cœuilly de l’UNRPA(1). Dans la salle commune du foyer GastonMonmousseau, les jeux sortent de l’armoire, les équipes sont tirées au sort et c’est parti ! « Ce jourlà, je déjeune au foyer avec ma copine Raymonde : pas de cuisine à faire et on est déjà sur place », plaisante Christiane, qui adore l’ambiance. « La Ville met à notre disposition cette salle », explique Claudine Lavatine, présidente de la section UNRPA et résidente du foyer. « Et les foyers-logements nous intègrent dans leurs activités, comme la gymnastique ou la préparation du carnaval. » Sur les 80 adhérents que compte la section, 25 habitués se retrouvent

ainsi le vendredi autour d’une belote, d’un scrabble ou d’un triomino. Gateaux maison ou jus de fruits sortent des cabas, et pas question d’oublier les anniversaires ! D’autres participent à la séance proposée le mardi aprèsmidi. Deux fois par mois, les plus hardis dansent au bal du jeudi, toujours dans la bonne humeur. Quelques sorties sont aussi organisées dans l’année. Un moment toujours plébiscité par Raymonde, qui pousse la chansonnette pendant les trajets ! 1. L’Union nationale des retraités et personnes âgées a vocation à améliorer les conditions de vie des personnes âgées, notamment par le biais d’activités socio-culturelles.

INFOS PRATIQUES UNRPA - Section de Cœuilly. Contact : 06 19 12 45 90 / 01 48 81 83 99 Foyer Gaston-Monmousseau 2, rue Séverine

VOIRIE

Test de stationnement À partir du 4 mars, le stationnement se fera côté pair rue du 19-Mars-1962, dans la section comprise entre la rue de la Pointe-Saint-Denis et la rue de la Fédération. Cet essai de trois mois fait suite à la réunion du 16 janvier avec les riverains et les associations du quartier. Le panneau « Stop » de l’intersection entre la rue de la PointeSaint-Denis et la rue du 19-Mars-1962 sera également repositionné.

P.28 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 28-29 Quartiers.indd 28

21/02/13 23:31


www.champigny94.fr Mordacs/Cœuilly

Nadia (au centre), créatrice de Formafood, propose des ateliers culinaires pour apprendre à cuisiner ou améliorer ses connaissances en nutrition.

INFOS PRATIQUES Formafood Contact : Nadia Belmihoud au 06 72 27 33 51 Également sur Facebook

Parole de

FORMAFOOD

Cuisine et dépendances S

amedi 2 février, au théâtre Gérard-Philipe, la salle Edmond-Basset se transforme en vaste atelier cuisine. Une dizaine de personnes – dont plusieurs jeunes venus du Prij(1) – s’activent autour de Nadia Belmihoud, fondatrice en septembre 2012 de l’association Formafood et initiatrice de cet atelier. Nicole épluche les légumes, Samir prépare la tarte aux quetsches, Abdelkrim mixe saumon et fromage à tartiner. « Nous

confectionnons un repas complet que nous dégusterons sur place », explique Nadia en surveillant la cuisson du coin de l’œil. « La cuisine crée du lien, poursuit Nadia. Avec Formafood, je fais la promotion des arts culinaires et l’éducation à la nutrition. Les futurs ateliers auront aussi une vocation de formation pour des personnes en réinsertion. » Recette gagnante pour ce premier atelier. « C’est la première fois que je prépare un

SAMIR, DIT « SUKR’» participant à l’atelier Formafood

bouillon avec un bouquet garni ! souligne Djaafar, ravi. En plus, j’ai amélioré mes connaissances en nutrition. C’est important parce que je fais beaucoup de sport. J’essaie de ne pas manger n’importe quoi. » Après l’effort, le réconfort : les participants ont dressé la table et invité plusieurs convives à partager le déjeuner. Prochains rendezvous les 30 mars et 29 juin. 1. Le Point Rencontre Information Jeunesse s’adresse aux Campinois âgés de 15 à 25 ans.

« J’ai adoré sentir les ingrédients, travailler la pâte sablée avec mes mains. Chez moi, je sais me préparer des steaks, des pâtes, des crêpes et le gâteau au yaourt. Ça m’intéresse de savoir faire autre chose, surtout si ma mère n’est pas là ! »

Plateau DÉMOCRATIE

Conseil de quartier La prochaine séance se tiendra le vendredi 22 mars à 19h30 salle HenriBassis rue des Chaloux. Sont prévus à l’ordre du jour : la remise en marche des bornes amovibles sur la rue piétonne du mail de la Demi-Lune, l’aménagement de l’esplanade des Droits-de-l’Enfant et la création du terrain multisports, la réfection du cheminement en périphérie

du square Villa-Rollay, l’ouverture d’une cuisine associative.

SOLIDARITÉ

Recherche de laines Depuis plus de vingt ans, madame Zanchi tricote gratuitement ses couvertures pour les enfants du quartier. Beaucoup de ses couvertures – chaudes et colorées – ornent encore de nombreux lits. Même si elle a quitté notre ville pour rejoindre son

fils, cette mamie de 96 ans a emporté ses aiguilles avec elle et son enthousiasme ! Collecte de laine auprès de Claudie Fabre au 01 47 06 01 28

VIGNE

Au travail ! Les pieds de vigne du parc départemental du Plateau achèvent leur période de dormance. À partir du 2 mars, l’association Les vignes du coteau de Champigny remet

au propre les parcelles, taille et prépare la mise en bouteille de la cuvée 2011 (400 bouteilles prévues). Contact : Christophe Lancmann 01 48 82 41 20 (numéro professionnel) ou atoutcru@wanadoo.fr

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

28-29 Quartiers.indd 29

P.29 20/02/13 22:55


BM Champigny Mars.indd 3

19/02/13 17:53


Nursel Kilic

Repères 1978

Fondation du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan).

1979

Arrestation de Sakine Cansiz, cofondatrice du PKK (libérée en 1991).

12 sept. 1980 Coup d’État militaire en Turquie.

1994

Leyla Zana, députée au parlement turc de la circonscription de Diyarbakır, au Kurdisan, est arrêtée. Libérée en 2004.

2012

Sortie du film Je suis kurde, découverte de la réalité kurde au travers de l’histoire de trois femmes.

9 janvier 2013

Assassinat à Paris de trois militantes kurdes.

N

RÉSISTANCES

Kurde de cœur et de passion

ous avons rencontré Nursel Kilic à l’Académie des arts et culture du Kurdistan, dans le «petit Kurdistan», un mini-périmètre autour de la rue d’Enghien, à Paris 10e. Sur un mur, les portraits des trois militantes kurdes assassinées le 9 janvier 2013 au Centre d’information du Kurdistan, rue Lafayette : Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylenez (en arrière-plan sur la photo). Trois figures du militantisme kurde, trois générations de femmes. Leur mort, explique Nursel Kilic, a été vécue «comme un effondrement» par la communauté kurde et toutes les personnes dévouées à la cause de l’émancipation de la femme. Ces

!

!

femmes dérangeaient profondément, comme dérangent tous ceux qui se dressent contre l’oppression et l’abitraire et se lèvent pour la justice et la liberté. Nursel Kilic est dans la lignée de ces femmes-là. Arrivée en France à l’âge de 1 an avec ses parents, après le coup d’État militaire de 1980 en Turquie, elle a appris la langue et la culture kurdes au contact de la communauté. Depuis une douzaine d’années, « ma cause principale est celle des droits des femmes, à travers la reconnaisance des droits des Kurdes. Je travaille dans différentes organisations qui luttent pour la dignité des femmes kurdes, à tout niveau,

D.R.

INFOSpratiques

Vendredi 8 mars de 11h à 13h30 : table ronde en mairie « Droits des femmes et solidarité internationale » , en présence de militantes originaires du Kurdistan, d’Afghanistan, d’Iran, de Palestine et du Mali, en salle du conseil municipal. Entrée libre. Jusqu’au 29 mars : première Biennale de l’égalité femmeshommes. Des spectacles, des jeux, des débats, une exposition, pour réfléchir à la question de l’égalité. Lire également p. 12. Programme complet sur www.champigny94.fr

Militante de la cause féminine et kurde, Nursel Kilic est invitée par la Ville de Champigny à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars. étatique, domestique et psychologique. » Nursel est membre de l’association des femmes kurdes Zine. Elle représente Femmes solidaires aux Nations unies, à Genève. Et plaide inlassablement contre les stéréotypes visant les femmes et les Kurdes.

« Notre lutte est universelle » « Les Kurdes sont présents en Turquie, Syrie, Irak, Iran. Nous avons une grande richesse ethnique et confessionnelle : musulmans, yézidis, alévites, chrétiens, juifs. Les femmes ne subissent pas les mêmes atteintes selon les régions. Mais il y a un changement sociétal. La femme kurde a gagné son respect. Grâce notamment au courage de nombreuses femmes du Kurdistan. Leyla Zana, par exemple, reste un symbole pour nous. Illettrée,

mariée très jeune, elle a appris la politique aux portes de la prison où était enfermé son mari. Elle a été élue au parlement turc, puis emprisonnée dix ans pour avoir défendu les couleurs kurdes. » Mais pour Nursel, la défense des droits des femmes ne se limite pas au contexte kurde. « Cette lutte est universelle. Ici même, en France, j’ai eu à me battre contre mon patron, qui m’infériorisait en raison de mon genre. » Nursel a des journées chargées, passées à rencontrer des femmes de tous horizons, à remplir des dossiers, à débattre, à écrire des articles… Sa présence à Champigny, le 8 mars, n’est qu’une étape de son parcours. Un petit caillou semé sur sa ligne de vie. Mais un caillou essentiel, dressé dans les bottes de l’autoritarisme. EMMANUEL RONGIÉRAS, PHOTO DIDIER RULLIER

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville - P.31

31 portrait.indd 31

21/02/13 23:23


www.champigny94.fr

Animations

Parler des livres qu’on a lus, ou simplement écouter d’autres lecteurs, autour d’une tasse de café et de quelques viennoiseries. C’est le principe d’«Un livre dans le café».

Parole de…

CAFÉ LITTÉRAIRE

Livres et vous

Après un premier essai concluant en janvier, les bibliothèques de Cœuilly et du Bois-l’Abbé réitèrent l’opération « Un livre dans le café » toute l’année. Un lieu d’échange et de rencontres, où l’on se raconte des histoires.

L « Les chroniques de San Francisco, un roman d’apprentissage d’Armistead Maupin, m’ont passionnée ! En tant qu’habituée de la bibliothèque, j’avais envie de faire partager cet ouvrage à d’autres lecteurs. Il m’a littéralement donné envie d’aller à San Francisco ! » AURÉLIE, 30 ans

Dévoreuse de livres

’odeur du café chaud, des petites viennoiseries et des livres sur une table basse… Il est des matins que l’on aime plus que d’autres. Comme ce samedi 16 février, à la bibliothèque André-Malraux, où des amateurs de romans se sont réunis pour parler bouquins. Pour la deuxième fois, l’animation « Un livre dans le café » prend place. Mis sur pied par les bibliothécaires Estelle Moreau et Lisa Sepel, il a pour objectif de « délier la parole autour des livres » en invitant les lecteurs à échanger autour des ouvrages, qu’ils ont aimés… ou pas ! Pour « donner le ton », Estelle lit un extrait de Mémoires d’une femme de ménage, l’autobiogra-

phie d’Isaure, une jeune femme contrainte de lecture. On prendra de 30 ans qui abandonne sa thèse vite l’habitude de tremper un (ou pour devenir femme de ménage. des) livre(s) dans le café. MARIE DAGMAN PHOTOS XAVIER CAMBERVEL Le livre-témoignage interroge le petit groupe, qui questionne la bibliothécaire. Aurélie, lectrice, se lance ensuite pour évoquer un roman d’apprentissage, alors que Saliou enchaîne en présenProchains rendez-vous tant l’autobiographie de son frère Oumar Dia, qui retrace son Samedi 6 avril, 10h30, parcours d’immigré sénégalais. bibliothèque Gérard-Philipe Durant la matinée, les langues se 54, boulevard du Château. délient et les lecteurs se prennent Samedi 25 mai, 10h30, à débattre sur les contours psychobibliothèque André-Malraux logiques d’un personnage orgueil3, mail Rodin. leux vu dans une fiction, autant Plus d’infos sur que sur la transmission de l’hiswww.mediatheque.mairietoire aux plus jeunes. Un temps champigny94.fr d’échange ouvert à tous, sans

!

INFOSpratiques

P.32 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 32-33 Loisirs.indd 32

20/02/13 22:56


Sports

D.R.

C. PICOUT

Estelle Mossely s’entraîne avec le Red Stard Club Champigny depuis ses débuts à l’âge de 12 ans.

Le 19 janvier, Estelle confirmait son titre de championne de France des moins de 60 kg.

RSCC BOXE ANGLAISE

Un club à poings

Fin janvier, la Campinoise Estelle Mossely a été sacrée à nouveau numéro 1 française de boxe anglaise, catégorie moins de 60 kg. Son club, le Red Star Club Champigny, nourrit dans ses rangs les valeurs de combativité et de travail propres à la discipline.

F

in du deuxième round. 9 à 5 pour Estelle Mossely. La tenante du titre de championne de France amateur de boxe anglaise, catégorie moins de 60 kilos, joue son titre dans le gymnase de Mantes-la-Jolie, le 19 janvier. « OK. Laisse-moi faire, je suis bien », jette la boxeuse de 20 ans à Karim Adjir, son entraîneur. Estelle, la « technicienne », « part au physique sur son adversaire, Maiva Hammadouche, connue pour ses capacités d’endurance »,

RÉSULTATS Handball

En Excellence régionale, les Seniors 1 remontent à la 4e place (sur 14) en battant Le Mée le 2 février (28-24), Serris le 10 (30-26) et Vitry le 16 (30-22). En Excellence dépar-

tementale, les Seniors 2 passent de l’avantdernière à la 6e place (sur 12) après une victoire contre SaintMandé le 2 (28-23) et un nul face à Cachan le 9 (33-33).

Volley

raconte le coach. Gonflée à bloc, Estelle avance sur son adversaire, et va chercher la victoire. Deux rounds plus tard, elle confirme sa place de numéro 1, acquise en 2012 lors d’une finale opposant les deux mêmes femmes. Retour au gymnase Jesse-Owens, dans le quartier des Mordacs. Les petites bouilles de la boxe éducative laissent place au groupe des seniors, dont certains gabarits sont nettement plus impressionnants. Estelle débarque dans la salle de de France (victoire contre Orgeblon, défaite contre Dunkerque). Le 17, en championnat régional, les juniors féminines, invaincues depuis septembre, battent Villejuif et les cadettes Saint-Cloud.

Le 10 février, les cadettes Football L’équipe Seniors 1 fait se qualifient pour le 6e tour de la coupe match nul face à Torcy

le 3 en division supérieure régionale (1-1) et l’emporte face à Fresnes le 10 en coupe du Val-de-Marne (3-3, victoire aux tirs aux buts). En criterium du dimanche matin, les seniors battent Paris-Montmartre 2-1. En 2e division, les seniors battent la Camilienne 4-0.

Parole de…

son club, le Red Star Club Champigny (RSCC), où elle a débuté à l’âge de 12 ans, en 2004. Sur le ring, en ce lundi soir, Alexandra, 21 ans, qui a tutoyé le niveau national, et Laurie, 15 ans. Trois fois par semaine, cette dernière s’entraîne avec méthode. Elle touche déjà à la compétition, elle qui n’a débuté qu’en septembre dernier. Car le succès d’Estelle donne des envies ! Et malgré les appels du pied de plusieurs clubs de la région « Le club, c’est comme parisienne, Estelle et son coach sont restés fidèles à Champigny, une famille, et Estelle, c’est grâce notamment au soutien de la un peu notre mascotte ! municipalité et du conseil général. Pour maintenir son niveau, La Campinoise, qui vise le haut niveau international malgré un elle s’entraîne près de vingt échec en mai dernier pour la qua- heures par semaine, lification aux Jeux Olympiques de en plus de ses études. » Londres, garde dans son viseur KARIM ADJIR 2016 et ses Jeux de Rio… entraîneur d’Estelle Mossely MARIE DAGMAN PHOTOS XAVIER CAMBERVEL

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

32-33 Loisirs.indd 33

P.33 20/02/13 22:56


DIDIER RULLIER

www.champigny94.frw Culture

D.R.

La compagnie suisse Super trop top a adapté à la scène Quartier lointain, un manga de Jirô Taniguchi.

Parole de…

SCÈNES

Théâtral manga

Et si le manga sortait de sa bulle ? Représentation théâtrale, exposition et atelier nous invitent ce mois-ci à déambuler dans les reliefs de la BD japonaise. Un genre littéraire méconnu et pourtant foisonnant.

D « Il y a en France un fort intérêt pour le manga car notre pays est, comme le Japon, un grand foyer de la bande dessinée. Champigny propose, dans ses différents établissements, une collection de 3 300 mangas. La moitié est destinée à un public jeune, l’autre moitié aux adolescents et adultes. » BABETTE MARCENAC,

responsable de la bibliothèque Gérard-Philipe

e passage dans sa ville natale, Hiroshi se retrouve brusquement dans le corps de ses 14 ans. Famille, école, amis : il revit son enfance, tout en gardant son caractère d’adulte… Primé en 2003 à Angoulême(1), Quartier lointain, du Japonais Jirô Taniguchi, est un manga à succès, adapté au cinéma en 2010 mais aussi au théâtre dans une mise en scène de Dorian Russel, programmée fin mars au théâtre Gérard-Philipe. « C’est une histoire de famille traitée avec beaucoup d’inventivité, témoigne Véronique Lecullee, responsable du théâtre. Une œuvre singulière qui fait bouger les frontières. » Proposer, dans une salle de théâtre, une œuvre inspirée d’un manga, c’est en effet faire le pari de l’ouverture. Pour faire venir au spectacle vivant un public jeune peu attiré par les planches,

mais aussi pour faire découvrir aux habitués du théâtre un univers parfois méprisé, à tort. « Le manga ne se limite pas à Dragon Ball Z ! C’est un genre littéraire d’une variété incroyable, avec de nombreux sous-genres, policier, historique, poétique », souligne Babette Marcenac, de la bibliothèque Gérard-Philipe. Afin de prolonger la pièce, cette bibliothèque expose d’ailleurs, en mars, une trentaine de reproductions de planches de Jirô Taniguchi. Un atelier de trois heures est également proposé par Carole Trémeau, professeure à la Maison des arts plastiques, qui enseigne déjà le manga à plusieurs enfants à la Maison pour tous au Bois-l’Abbé. « Certains d’entre eux illustreront d’ailleurs le programme qui sera distribué lors de la représentation. Et pré-

parent même un fanzine pour la fin de l’année », confie-t-elle. Pas de doute : Champigny est passé à l’ère manga… EMMANUELLE PALASSET 1. Alpha art du meilleur scénario.

!

INFOSpratiques • Quartier lointain Dimanche 24 mars à 17h et lundi 25 mars à 10h30 au théâtre Gérard-Philipe. À partir de 12 ans. • Exposition Jirô Tanigushi Du 5 au 26 mars à la bibliothèque Gérard-Philipe. • Atelier manga Samedi 23 mars de 14h à 17h au théâtre Gérard-Philipe. À partir de 8 ans. Gratuit, sur réservation au 01 48 80 05 95.

P.34 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 34-35 Loisirs.indd 34

20/02/13 22:59


Histoire

Repères

juillet-août 2012

1874

Le magazine de la ville de Champigny-sur-Marne

28 mars 1882 et 5 avril 1884

ISSN 01529838 - PRIX 1,52 € - N°441 - JUILLET/AOUT 2012

Les lois sur les élections des maires et fonctionnement des mairies posent les principes du journal municipal.

1912

Premier bulletin municipal à la demande d’Albert Thomas, maire de Champigny.

Juillet 1925

Parution du Bulletin municipal de Champigny.

Champigny notre ville est un magazine avec photos et articles journalistiques

2010

Nouvelle formule magazine de Champigny notre ville.

C

Le bonheur est dans les parcs Dossier Loisirs

Centre-ville DES PROJETS D’AVENIR

Années 60

Années 80

notre ville

www.champigny94.fr

Premiers bulletins municipaux à Grenoble, Rouen, Amiens…

Le journal local est à nouveau diffusé et baptisé Champigny notre ville.

numéro 440

PRESSE

Bonnes feuilles

7-22 juillet CHAMPIGNY PLAGE Des premiers bulletins municipaux à l’actuel magazine, Champigny notre ville affiche plus de cent ans d’information locale au compteur.

Jusqu’au format magazine, la presse municipale a opéré des transitions de fond et de forme. À l’occasion de la Semaine de la presse et des médias dans l’école, illustration avec Champigny notre ville qui fait partie de notre identité territoriale.

’est votre journal et c’est un rendez-vous citoyen attendu pour suivre l’actualité de la ville, les actions de la municipalité, découvrir les habitants, retrouver des visages connus, programmer des sorties… Champigny notre ville, version XXIe siècle, partage l’identité et l’histoire de notre cité. Aux origines, dès le Moyen-Âge, les affiches publiques, comme les nouvelles criées par les tambours avec leur fameux « Avis à la populace », avaient vocation à faire connaître les décisions. Cette nécessité de « donner les nouvelles » va ainsi perdurer au fil des siècles. Alors que de premiers bulletins voient le jour en province en 1874, les grandes lois de 1882 et 1884 soulignent la nécessité du

journal local. Champigny ne tarde pas à afficher sa volonté d’informer et publie son premier bulletin municipal régulier en 1925. Assez formel et pragmatique, il décline les valeurs de civisme et de laïcité, communique sur des thématiques de fond comme l’hygiène, l’enfance, l’urbanisme. Interrompue en 1938 à l’approche de la guerre, la parution reprend dans les années 1960 avec des dessins humoristiques, des titres accrocheurs parfois caustiques et des articles engagés. Une presse plus d’opinion que d’information. Une révolution s’opère dans les années 70 et 80 avec la professionnalisation des supports : ce sont des journalistes qui sont désormais aux commandes. Avec l’avènement

de la presse contemporaine, dans de participation à la vie de la cité les années 80, la recherche gra- est finalement toujours d’actualité. phique donne aux publications Bonne lecture ! SOPHIE DURAT un caractère plus attractif et la formule magazine apparaît : plus 1 Radio France Multimédia 2004. d’infos, des rubriques qui créent des repères et des rendez-vous avec les lecteurs. Champigny notre ville s’ouvre à la culture, au sport, au portrait d’habitants avec la rubrique « Les mille et une vies de la ville ». Structuré autour de thématiques qui forgent notre quotidien, il est C’est le tirage du Bulletin désormais un lien de proximité, municipal de Champigny en un magazine à part entière. Et 1925, publié mensuellement. les Campinois le plébiscitent, à Aujourd’hui, Champigny l’instar des 70% de Français qui notre ville paraît à 37 000 affirment que « le journal municiexemplaires tous les mois. pal est un support d’information privilégié(1) ». L’esprit républicain

en chiffre

16 000

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

34-35 Loisirs.indd 35

P.35 24/02/13 16:34


Les tribunes libres relèvent de la responsabilité de leurs auteurs

OPPOSITION MUNICIPALE

OPPOSITION MUNICIPALE

Nicole RONDEAU CONSEILLÈRE MUNICIPALE

OPPOSITION MUNICIPALE

Alain CHEVALIER CONSEILLER MUNICIPAL

Laurent JEANNE CONSEILLER MUNICIPAL

GROUPE DES ÉLUS UMP

GROUPE DES ÉLUS DIVERS DROITE

LA PASSION DE CHAMPIGNY - UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE

POURQUOI VOTER ?

LE MAIRE COMMET UNE ERREUR DE PLUS...

OUI AU MÉTRO, NON AU MAIRE COMMUNISTE !

grand renfort de publicité, les Campinois ont été conviés à la réunion sur le projet du centre-ville « Union-Jaurès ». L’adjoint au maire a usé d’une rhétorique pour « noyer le poisson ». Ne nous déclarait-il pas : « le choix du site saura être attractif pour tous... il s’inscrit dans une démarche de développement durable ». Il définissait les principales caractéristiques du projet : 320 logements en 9 bâtiments de différentes hauteurs ! 300 places de parking pour les résidents et 200 places pour le public. L’opposition municipale a réagi, pour faire part : - du déficit de places de parking dans le projet. Le PLU prévoit 1 place de parking par logement, 2 places pour les grands appartements, - des difficultés de circulation provoquées par l’entrée et la sortie des parkings à proximité du RD4, - les participants ont réagi à l’annonce des hauteurs des bâtiments, - du manque d’équipements publics, écoles, crèches, etc. Si les habitants n’ont pas été entendus... le Préfet de la région Île-de-France, lui, n’est pas d’accord avec la mairie et réclame une étude d’impact aux motifs : - que certains immeubles auront une hauteur de 10 étages soit 3 étages de plus que l’immeuble à l’angle de la rue Jean-Jaurès et la rue Dupertuis, et 5 étages de plus que l’îlot Albert-Thomas ! - qu’il existe un risque potentiel de pollution des sols et de la nappe, - qu’il s’inscrit dans un environnement soumis à des nuisances sonores en raison du trafic routier sur le RD4, - qu’il est susceptible d’augmenter le trafic routier entraînant des incidences sur la qualité de l’air, - qu’il est situé en centre-ville dans un périmètre de protection de l’église Saint-Saturnin, - que la durée des travaux est prévue sur plus de 3 ans, à proximité d’habitat pavillonnaire et d’une clinique. Nous aurions tant aimé que la Ville nous indique pendant la réunion toutes ces contraintes et comment elle allait y remédier. Cette nouvelle erreur du maire s’ajoute à d’autres : - la DUP pour les Simonettes Nord a été annulée, - le projet de ZAC Marais / De Gaulle est contesté devant le tribunal administratif. Si nous critiquons ce projet, nous savons apporter nos voix quand les projets sont d’intérêt général, et nous l’avons prouvé avec notre vote unanime sur le Grand Paris Express. Une ville se construit pour et avec tous ses habitants, à méditer pour le futur.

omme la majorité actuelle, nous réclamons et militons pour que l’État assume sa signature et ses engagements afin de garantir la mise en œuvre du métro de banlieue Grand Paris Express. Dès novembre 2010, nous lancions un appel à l’union locale pour obtenir les deux gares sur notre territoire avec la gare de Champigny centre et la gare dite des 3 communes Bry–Champigny–Villiers. L’union politique de la gauche à la droite, dans le Val-de-Marne comme dans l’ensemble de l’Île-deFrance, a été totale. Ce projet voulu par un président de droite avec une région de gauche est la preuve que l’intérêt général peut primer sur les intérêts partisans. Lors du Conseil municipal extraordinaire du 24 janvier 2013, nous avons soutenu la démarche collective pour réclamer au gouvernement socialiste de tenir ses engagements sur ce dossier essentiel pour la région et notre ville. Toutefois, nous avons signifié au Maire que notre soutien ne valait pas un blanc-seing à sa politique qu’il a déjà commencé à mener autour des futurs emplacements des gares. La politique du Maire communiste d’extrême gauche consiste à bétonner de façon massive à l’ouest et au centre de la ville, notamment dans les quartiers du Plant, du Tremblay, du centre-ville et du Maroc. Dans cet esprit, de plus en plus de pavillons sont préemptés puis détruits afin d’ériger les 50 % d’HLM voulus par les communistes. Passer de 40 % d’HLM à 50 %, c’est se priver de ressources financières importantes puisque les HLM ne rapportent pas de taxes foncières et c’est donc remettre en cause la qualité des services publics comme avec la fermeture au public de la piscine Guimier au Bois-l’Abbé ou encore l’entretien des routes. L’opposition refuse cette position dangereuse pour l’avenir financier de notre ville, nous condamnons l’approche uniquement électoraliste d’un maire élu avec seulement 201 voix sur près de 76 000 habitants en 2008. Nous souhaitons une plus grande mixité sociale avec la construction de petits programmes privés en accession à la propriété permettant d’assurer des ressources fiscales justes. Le bon équilibre, ce n’est pas 50 % d’HLM, et 50 % d’immeubles et de pavillons, mais un tiers d’HLM, un tiers de pavillons et un tiers d’immeubles privés qui font défaut actuellement.

L

e droit de vote est un des droits individuels qui a été chèrement acquis. Les femmes ne votent que depuis 1944. Dans le monde, des millions de personnes sont prêtes à mourir pour accéder à ce droit fondamental. Voter est donc un devoir à respecter. Je souhaite que les Campinois fassent honneur à ce droit et s’inscrivent massivement sur les listes électorales. J’écris cette tribune car je rencontre trop de compatriotes déçus de la politique et surtout des appareils ou partis politiques. Pour casser un premier cliché éculé : les élus et les politiciens ne sont pas tous « pourris ». Comme dans tous les métiers, certains le sont et c’est alors plus visible et choquant puisqu’ils ont des responsabilités du fait de leur mandat. Mais très nombreux sont ceux qui font ce métier difficile par vocation et par ambition, pour servir leurs concitoyens. Beaucoup aiment critiquer les actions de nos élus. Vous avez bien raison et vive la capacité de discussion des Français, mais pour avoir le droit de râler, il faut aller voter ! Pour casser un deuxième cliché, la politique n’est pas inutile. La politique ne peut pas tout comme aimeraient nous le faire croire certains candidats aux promesses intenables, mais elle permet de structurer un pays, de protéger et de servir ses concitoyens pour mieux vivre ensemble. Lors des dernières élections municipales, il y avait 41 948 inscrits sur les listes électorales et seulement 23 046 électeurs campinois ont voté. Il est temps que nous redonnions confiance en la politique à toutes les générations, quelles que soient les origines. Pour cela, il sera nécessaire que les partis politiques comprennent que le temps est passé d’imposer une candidature contestée par les Campinois. Les Campinois sont suffisamment émancipés pour déterminer seuls et librement ceux qui seront en capacité de les représenter dignement. Pour redonner l’envie à nos compatriotes de retourner aux urnes, travaillons pour rassembler les Campinois au-delà des frontières imposées par les partis. Les salariés, les professions libérales, les Campinois issus du tissu associatif ainsi que de la « diversité », les chômeurs, les représentants de parents d’élèves, les représentants de locataires, les commerçants, les jeunes, les syndicalistes…, tous les Campinois doivent se réunir. Le pacte campinois doit être fondé sur le vivre ensemble.

À

C

P.36 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 36-37 Tribuneslibres.indd 36

20/02/13 23:04


MAJORITÉ MUNICIPALE

MAJORITÉ MUNICIPALE

Isabel FLORESRACMACHERS MAIRE ADJOINTE

MAJORITÉ MUNICIPALE

Sylvaine ETTORI MAIRE ADJOINTE

Claude GASCARD MAIRE ADJOINT

GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES

PARTI DE GAUCHE

GROUPE DES ÉLUS COMMUNISTES ET RÉPUBLICAINS

CHAMPIGNY POUR PLUS D’ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES

HOMMAGE AUX FEMMES

PERSONNES ÂGÉES : UNE URGENCE NATIONALE

errière les arguments et les manifestations respectueuses du jeu démocratique, certains mots et actes révèlent les réticences profondes à accepter l’autre comme son égal et rappellent combien le progrès, sur le terrain de la tolérance, demeure précaire et inabouti. Les échanges sur le mariage pour tous ont récemment illustré ce constat. La question de la parité femmes-hommes relève de la même difficulté, notamment dans l’univers professionnel. Un rapport de janvier de l’Inspection générale des affaires sociales rappelle que la France n’occupe qu’une position moyenne parmi les pays industrialisés en matière de rémunération entre les femmes et les hommes et d’accès aux postes à responsabilité. Elles sont en revanche surreprésentées dans des positions de subordination et sont l’objet de discriminations qui aboutissent trop souvent à de la ségrégation au travail.

ans le monde, une femme sur trois est battue, violée ou tuée au cours de sa vie. Ces violences sont perpétrées par l’homme avec qui elles vivent, selon un rapport des Nations-Unies, et la crise ne fait qu’amplifier ce phénomène.

D

La crainte d’être mal perçue, voire de perdre son emploi, la honte, ou encore l’acceptation expliquent en partie la discrétion de ces questions dans l’espace public. Aussi, le lancement par le gouvernement du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes est une bonne nouvelle tant ce qui existait déjà a peu fait ses preuves : ainsi du dispositif créé en 2010, qui devait pénaliser financièrement les entreprises. Pour autant, rendre la situation moins critique est à notre portée. Champigny ne se contente pas d’attendre des solutions venant d’en haut, mais au contraire entreprend de balayer devant sa porte. La signature par la Ville de la Charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale se traduit sur le terrain par la 1re Biennale de l’égalité. Elle doit permettre de sensibiliser mais aussi de libérer la parole de chacune et de chacun : débats, animations et jeux y sont à l’honneur. La journée du 8 mars en est évidemment le point d’orgue puisque la cause des femmes y est célébrée au niveau international. Sur la durée, l’Observatoire de l’égalité permettra de mieux connaître quels points, au sein des services de la ville, doivent faire l’objet d’un traitement particulier. C’est tout cela qui doit nous permettre d’avancer et d’aplanir petits et grands accrocs à cet idéal égalitaire. Les élus socialistes ne peuvent que se réjouir de cette démarche volontariste à partager avec toutes et tous.

D

Les femmes sont parmi les premières victimes de la crise. Or, les annonces du gouvernement en la matière sont très loin des mesures urgentes et nécessaires. Ces moyens ne sont pas à la hauteur des besoins, tels que : - la lutte contre le sexisme et contre les violences, - la parité renvoyée aux conclusions du rapport de Lionel Jospin, bien trop peu ambitieux, - le refus de revaloriser les salaires, de lutter contre le temps partiel imposé rendant illusoire l’égalité salariale hommes/femmes. L’austérité imposerait cette politique d’inégalité entre les femmes et les hommes ! L’austérité a bon dos ! Les revendications féministes, encore nombreuses, sont prises en compte dans le programme du Parti de Gauche, telles que les mesures pour renforcer la protection sociale, lutter contre la précarité, et éviter ainsi la paupérisation croissante des femmes. Elles sont plus concernées par la dégradation des services publics comme la petite enfance et la santé. Le Parti de Gauche milite pour voir la parité s’installer dans la vie politique, associative et familiale. Il est nécessaire que le gouvernement entende et prenne en compte le travail des mouvements féministes, afin de travailler à un projet qui éradique toutes les difficultés que subissent les femmes dans tous les domaines de la vie. Les élus du Parti de Gauche de Champigny exigent que les associations féministes conservent leurs missions de service public auprès des victimes, impliquant l’attribution de moyens financiers en fonction des besoins recensés, et soutiennent sans réserve le combat des diverses associations qui luttent avec constance pour l’égalité, la dignité et la citoyenneté des femmes. Les élus du Parti de Gauche, ses militants et sympathisants appellent tous les citoyens, notamment pour le 8 mars, à participer aux différentes activités et nombreux rassemblements organisés à cette occasion pour, entre autres, rendre hommage aux femmes du monde qui combattent au quotidien.

L

a Cour des comptes, dans un récent rapport, reconnaît la réalité contrastée de la situation des retraités : plus d’un million de personnes âgées vivent sous le seuil de pauvreté, soit 10% de cette population, et 940 000 personnes perçoivent le minimum vieillesse. Cette réalité, nous l’avons constatée depuis quelques années au CCAS et dans les permanences d’élus puisque de nombreux retraités ont beaucoup de mal à s’alimenter jusqu’à la fin du mois, certains n’ont pas les soins dont ils ont besoin faute de pouvoir les financer. Dans notre prochain budget, la solidarité continuera à tenir une place importante et pas seulement au niveau de la subvention accordée au CCAS. Les aides que nous décidons d’apporter ne peuvent remplacer des retraites trop faibles encore amputées par de nouvelles mesures fiscales (relèvement du taux de la CSG et de la contribution au remboursement de la dette sociale). À Champigny, depuis longtemps, nous avons pris en compte les difficultés rencontrées par les personnes âgées et celles liées à la perte d’autonomie. Nous avons développé le service d’aides à domicile, nos foyers logements et l’EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Cependant, ces services deviennent de plus en plus difficiles à gérer faute d’un mode de financement suffisant. C’est pourtant un droit universel qui doit être assuré par la solidarité nationale au sein de la Sécurité sociale. C’est une promesse du président de la République réaffirmée par la ministre concernée et sans recours aux assurances privées. Comme l’affirme le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie, il n’y a pas d’équilibre possible de la Sécurité sociale sans de nouvelles recettes. C’est le sens de la proposition défendue par nos élus à l’Assemblée nationale et au Sénat qui vise à créer une nouvelle contribution sociale assise sur les revenus financiers des entreprises et des banques, qui, à la différence de ceux du travail, ne sont pas soumis à cotisation sociale. Des solutions existent, il y a urgence à ce que le gouvernement s’empare de cette question.

N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

36-37 Tribuneslibres.indd 37

P.37 20/02/13 23:04


Pour rencontrer un conseiller municipal non délégué, se renseigner au : 01 45 16 40 08 -----------

Dominique Adenot (PCF), maire sur rendez-vous, en mairie

Tél. 01 45 16 40 15

Christian Fautré (PCF), 1er adjoint

Développement de la démocratie participative, communication, finances/marchés publics, intercommunalité

• le lundi de 9h à 11h, mairie

Marie Kennedy (PCF), 8e adjointe

Jean-Pierre Rivallain (PS), 15e adjoint

• le 1er vendredi du mois de 9h30 à 11h, centre Gérard-Philipe

• le jeudi de 16h à 18h, mairie

Politique culturelle, cinéma, relations avec le Musée de la Résistance

Tél. 01 45 16 40 08

• le 2e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe de Cœuilly

Tél. 01 48 80 82 72

• le 3e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 45 16 40 08

Quartiers du Plateau et de Cœuilly, prévention et droit à la tranquillité publique, commission de sécurité

Tél. 01 45 16 40 08

Fily Keita (PCF), 16e adjointe

Quartiers du Bois-l’Abbé et des Mordacs, jeunesse.

Marie-Odile Dufour (PS), 2 adjointe

Tél. 01 48 80 63 04

• un jeudi sur deux de 9h30 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

• le 4e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie

Tél. 01 48 80 63 04

• le lundi de 15h30 à 17h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Philippe Sudre (Personnalité), 17e adjoint

e

Prévention/santé, lutte contre les toxicomanies, coordination des actions sur les handicaps

Tél. 01 45 16 40 08

• le 3e samedi du mois de 9h à 10h30, centre de santé Pierre-Rouquès

Tél. 01 45 16 81 13

Georges Charles (PCF), 3e adjoint Aménagement du territoire et développement urbain (mixité et équilibre des fonctions urbaines habitat/activités), développement social des quartiers, politique de soutien aux associations et acteurs du quartier

• le mardi de 9h à 12h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Sylvaine Ettori (Parti de Gauche),

4e adjointe

Patrimoine bâti communal : équipements publics communaux, gestion et développement des énergies renouvelables dans le patrimoine bâti communal, géothermie

• le mardi de 9h15 à 11h, mairie

Tél. 01 45 16 40 43

Gilles Desseigne (PS), 5 adjoint e

Développement économique, emploi-insertion, artisanat et commerce

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Tél. 01 45 16 40 19 ou 40 39

Brigitte Terrade (PCF), 6e adjointe

Personnel communal, organisation du service public communal, actions pour la défense du service public, administration générale, nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication

• le mercredi de 14h à 16h30, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 48 80 63 04

• le 1er et 3e jeudi du mois de 14h à 16h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Bernard Lécuyer (PS), 7e adjoint

Actions pour l’environnement, le développement durable et la mise en place de l’Agenda 21, collecte et tri sélectif, service public de l’eau, cadre de vie : propreté de l’espace public (voirie/espaces verts) et espaces verts (réhabilitation et aménagement)

• le mercredi de 16h à 17h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Gérard Lambert (PCF), 9e adjoint

Développement des transports en commun, partage de l’espace public (circulations douces, circulation/stationnement), infrastructures routière et ferroviaires, travaux espace public (voirie/espaces verts liés à la voirie), réseaux, évolution écologique du parc automobile municipal

• le mercredi de 9h à 11h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

• le 3e jeudi du mois de 14h à 16h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Quartiers du Maroc, du Plant et du Tremblay, politique sportive

• le lundi de 9h à 11h30, mairie • le 3e mercredi du mois de 9h à 11h30, centre Jean-Vilar

Tél. 01 45 16 40 08

Patricia Bollinger (PCF), 18e adjointe Quartiers du centre-ville et des Quatre-Cités

• le 1er et 3e vendredi du mois de 17h30 à 19h30, mairie annexe Cité-Jardins

Tél. 01 48 80 63 04

Tél. 01 48 81 82 65

Isabel Flores-Racmachers (PS),

Claude Guerrier (PCF),

Droits des femmes, formation professionnelle

Projets urbains ANRU Bois-l’Abbé et Mordacs

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 48 80 63 04

Claude Gascard (PCF), 11e adjoint

Jeannick Le Lagadec (Parti de Gauche),

10e adjointe

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Action sociale, politique en direction des seniors, relation avec les anciens combattants et travail sur la mémoire

• les 1er et 3e lundis du mois de 14h30 à 16h30, mairie • le jeudi de 9h30 à 11h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

conseiller municipal délégué • le mardi de 8h45 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

conseillère municipale déléguée Petite enfance

• le mercredi de 10h à 12h, en alternance mairie et centre Jean-Vilar

Tél. 01 45 16 40 43

François Cocq (Parti de Gauche),

Valérie Zélioli (PCF), 12 adjointe e

Enseignement (maternel, primaire, secondaire), animation du Comité local pour l’enseignement public, enfance

• le jeudi de 15h à 17h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 25

Belhassen Blimi (PCF), 13 adjoint e

Initiatives publiques et vie associative, immigration - droits et citoyenneté des résidents étrangers, projets de solidarité internationaux

• le jeudi de 15h à 17h, centre Gérard-Philipe • un vendredi sur deux de 9h30 à 11h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

conseiller municipal délégué Jumelage

• un lundi sur deux de 14h à 15h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 43

Zohra Kassou

(Gauche Alternative Champigny), conseillère municipale déléguée Marchés aux comestibles, économie solidaire, jardins familiaux

• un mardi sur deux de 14h30 à 16h30, LCR : 18, rue du Docteur-Bring • un samedi sur deux de 9h30 à 11h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Xavier Defranoux (PS),

Nicole Pasquier (PCF), 14e adjointe

conseiller municipal délégué

Politique du logement, amélioration de l’habitat, hygiène

Tourisme

• le mardi de 9h à 12h, mairie

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 45 16 40 39 ou 40 19

* AYANT UNE DÉLÉGATION

Les élus reçoivent sur rendez-vous, à prendre aux permanences indiquées. PCF : Parti communiste français, PS : Parti socialiste.

Hôtel de Ville

14, rue Louis-Talamoni

01 45 16 40 00 Service de l’état civil 01 45 16 40 83 Service des élections 01 45 16 40 81 Coordinatrice Petite enfance 01 47 06 65 91 Maison de justice et du droit 15, rue Albert-Thomas

01 45 16 18 60 Centre communal d’action sociale

14, rue Louis-Talamoni

01 45 16 40 00 Mission locale intercommunale des Bords de Marne

Antenne de Champigny/Chennevières 15, place Rodin - 01 48 80 73 06

Espaces départementaux des solidarités (EDS) Champigny centre 4, place Lénine - 01 48 81 75 45 Hauts de Champigny 12, place Rodin - 01 45 16 82 00 Poste principale 54, rue Jean-Jaurès - 36 31 France Télécom

Agence de Saint-Maur 24, avenue de la République - 10 14

Pôle emploi

17, avenue Marx-Dormoy - 39 49

Caisse d’allocations familiales 2, rue Georges-Dimitrov

0 810 259 410 ou www.caf.fr

(prix d’un appel local depuis un fixe)

Sécurité sociale • Espace Ameli

7, rue de l’Abreuvoir

36 46

Coût d’un appel local à partir d’un poste fixe

Commissariat Urgence police : 17 7/9, place Rodin - 01 45 16 84 00 Annexe République 95, avenue de la République

01 48 82 51 20 Sapeurs-pompiers 14, rue de Dunkerque - 01 48 81 03 97 ou 18 Centre des Finances publiques de Champigny-sur-Marne

(Particuliers et entreprises) 13, rue Gabriel-Péri - 01 45 16 61 00

Inspection du travail

Immeuble Pascal - Hall B Avenue du Général-de-Gaulle 94007 Créteil - 01 49 56 29 44

01 49 56 28 41 ou 01 49 56 28 42

P.38 - Champigny notre ville - N° 448 - mars 2013 38-39 PERMANENCES&Co.indd 38

20/02/13 23:05


du 14 janvier au 19 février

Urgences

Pour les urgences médicales de toutes sortes, un seul numéro SAMU : 15

Médecins de garde

SAMI (composez le 15) (Service médical d’accueil initial) 11, rue Charles-Fourier (Cité-Jardins) du lundi au vendredi 20h-24h samedi 16h-24h dimanches et jours fériés 8h-24h

NAISSANCES

Ce prince charmant a ouvert les yeux mardi 19 février à 4h30. Avec ses 3,960 kilos et sa bonne humeur, il fait le bonheur de sa maman, Sandrine, journaliste pour Champigny notre ville, et de son papa Jean-Baptiste, journaliste, qui a également travaillé quelques mois pour notre magazine.

Dentistes de garde dimanches et jours fériés Tél. : 01 42 61 12 00

Pharmacies de garde Dimanche 3 mars Pharmacie du Village 17bis, rue Jean-Jaurès La Queue-en-Brie Tél. 01 49 62 78 92 Pharmacie Abbou 52, avenue de Cœuilly Champigny. Tél. 01 48 81 65 71 Dimanche 10 mars Pharmacie Grandcourt et Kol 19, avenue Ardouin Le Plessis-Trévise Tél. 01 45 76 05 27 Pharmacie Centrale de la Mairie 20, rue Louis-Talamoni Champigny. Tél. 01 47 06 00 65 Dimanche 17 mars Pharmacie Cubertafond 30, rue Molière Chennevières-sur-Marne Tél. 01 45 94 64 85 Pharmacie de la Poste 64, rue Jean-Jaurès Champigny. Tél. 01 47 06 10 89 Dimanche 24 mars Pharmacie des Sciences 223, avenue Maurice-Thorez Champigny. Tél. 01 48 80 78 69 Pharmacie Soussy 47, avenue Roger-Salengro Champigny. Tél. 01 42 83 94 32 Dimanche 31 mars Pharmacie 23 23, route de la Libération 94430 Chennevières-sur-Marne Tél. 01 45 76 07 22 Pharmacie Cité-Jardin 88, avenue de la République Champigny. Tél. 01 47 06 07 95 Consultations sans rendez-vous CDAG-CIDDIST (Permanences gratuites et anonymes pour le dépistage et l’information sur les hépatites, HIV, IST) CMS Maurice-Ténine lundi 14h-18h30 / mercredi 14h-16h30 CMS Pierre-Rouquès jeudi 17h-19h / vendredi 14h-16h30 Renseignements : 01 48 82 58 12

Bienvenue à Swann

Axel FONSECA (10.01) • Alicia KATEB (11.01) • Ashizack DIABATE (12.01) • Aroshanan SEEVARATARINAM • Emmie VIEIRA • Damian GATCAN • Darielle LUBADIKA • Mahé DESMONS • Emmanuel BARBANCES • Joseph BARATIN • Ethan MAILLOT HERVÉ • Amel DRIDECHE • Awais ANWAR • Aydin PERDAR • Victor ROUZADE • Maelyse RAMDANI • Sacha GRENIER • Lyhana CAPON ALVES • Minène ANANE • Elliot LAVOISIER-BILLA • Anas DARWISH • Emy FLAHOU • Zeina SIDIBE • Charlie JOUBERT • Nikola SAMARDZIC • Tijani BENYAHIA • Léa AUDOYNAUD-LAVELLI • Kalissa CISSOKO • Nolan PAYEN • Leïla MANYENGUE • Swann FERRIERE

MARIAGES

Stéphane BERNARD & Corinne QUEDVILLE (14.12) • Nicolas GOUJAUD & Clotilde CUÈNOT (14.12) • Cyriaque DZOTA & Odia MAOUKOU • Hasan OZCAN & Zeynep DASÇILAR • Hugues PHILIPPOT & Alexandra BÉZANGER • Ali OUBELLIL & Laura SENAC • Abderezak DANANE & Ghita OUBEL • Sérgio DA SILVA PIEDADE & Eluiza BRAZ RIBEIRO BIANCHI • Jacques NAVARRE & Abouch ELFADILI • Yacine TERHANI & Ophélie GREDIN • Amine EL BENNA & Nadia REZKINI • Victor TRAH & N’Guessan YAO.

DECES

Martine SERRIÈRE veuve LEDUC • Roger POTDEVIN • Norbert GALLE • Louis QUESTIER • Thérèse BALANCOURT veuve MAHOLIDA • Monsieur VINGAYEN • Chantal JUMELIN • Claudie MALINGUENDO BOYO • Emilenne DORÉ • Francis BURETTE • Georges BARRIÈRE • Ibrahim MOHAMED • Claudius DESVIGNES • Raymonde VAINE veuve PENOT • Josette MACHY • Monique DARPY • Ginette ROUFF veuve L’HERROU • Emilie TRICAN veuve DUMONT • Lucienne LIPPMANN veuve BEAUMEVIELLE • André SAFFAR • Taïb CHAFAÏ • Jean-Charles GENTRIC • Ange DESIRÉ • Olindo MARSILI • Chheng CHHEA épouse SEAM • Eliane FAREZ • Jeanne DIMET veuve MARTINI • Irène IGONIN • Simonne COESSENS • Jacques RENAUDEAU • Alain MARQUENET • Pierre SUCHOT • Michel CHOUKROUN • Raymond DESHAYES • Raymonde BALANÇON épouse NODIN • Marcelle BERRENT • Messaouda GUESSOUM veuve ABLAOUI • Larbi BOUCHETA • Louise MAZZA veuve FERRARI • Esméralda CORTÉS.

PET’S WOOD

Fabrication de meubles et accessoires sur mesures pour animaux (furets, lapins...). 06 35 18 44 53 www.pets-wood.com

Laurence QUITTARD

Conseillère indépendante en immobilier. Vente, achat, location. 06 62 43 09 30 www.quittard.optimhome.com

Alain BLONDEAU

Praticien en massage de bien-être. Se déplace sur rendez-vous. 06 76 63 08 77 ablondeau@sfr.fr

MAX TP

Voirie (bitume, pavés, dalles-béton...) Réseaux (branchements, séparateurs, bassins...) 01 71 33 14 40 sboulogne@maxtp.fr

PMBL FORMATION

Formation autour de la ventedistribution : techniques de vente, caisse, hygiène... pmbl.formation@orange.fr

THIERRY MARALDO

Traducteur scientifique et technique. Écrivain public. 06 71 70 28 89 thierrymaraldo@sfr.fr

3 EN 1

Puériculture, layette, accessoires de 0 à 6 ans. Cosmétique, maroquinerie. 06 03 17 21 17 maxfadeuille@yahoo.fr

STA BAT

Plomberie, chauffage, gaz. 01 77 22 25 04 societe.stabat@gmail.com

ALINE HETZYG

Traduction-interprétation en polonais. 06 71 64 23 10 traductions.hetzyg@gmail.com

CHANGEMENT DE PROPRIÉTAIRE PRETTY 55

Coiffure mixte. 55 rue Louis-Talamoni 01.47.06.04.60.

N° 448 - mars 2013 -

38-39 PERMANENCES&Co.indd 39

Champigny notre ville - P.39 24/02/13 16:37


L'envie de réussir ensemble Infrastructures Routières

Colas Ile-de-France Normandie - Agence Screg Sucy-en-Brie 19, chemin du Marais - 94370 Sucy-en-Brie

T : 01 49 82 20 20 - F : 01 49 82 20 25 sucyenbrie@colas-idfn.com

BM Champigny Mars.indd 4

Bâtiments Construction et Réhabilitation

Centres deTri Sites d'Enfouissement Déchèterie

Production Recyclage des Matériaux

Génie Civil

Déconstruction Désamiantage

Réhabilitation de Réseaux

www.colas-idfn.fr

19/02/13 17:53


annonces

Petites OFFRE EMPLOI

• Dame très sérieuse cherche hres • Cours de saxo enfant/ado/adulte • Recherche retraité moins de ménage et repassage + aide à ts niveaux, solfège/harmonie/ impro. Tél. 06 28 07 89 91 65 ans pour garde d’enfant de dom. Tél. 06 18 77 46 39 11 ans 4 fois/semaine maximum. • Dame sérieuse prend votre linge, • Prof de maths donne cours Quartier mairie. Ticket Cesu le repasse et le rapporte à domi- de soutien à domicile, individuel (700 €€mois). Tél. 06 76 86 35 19 cile. Travail soigné. Cesu accepté. ou groupe. Niveaux : collège (3e), Tél. 06 80 26 00 42 lycée prépa aux baccalauréats : série générale, technologique et EMPLOI • Dame avec réf. cherche hres professionnelle / BTS / prépa ECE1 ménage, repassage du lundi au • Entretien d’immeuble, dépanet ECE2. Tél. 01 71 56 61 24 nage, installation sanitaire, vendredi. Tél. 06 21 00 89 28 chauffage par plombier retraité. • Peintures et pose papiers peints • Prof d’anglais donne cours de Tél. 06 17 11 88 57 à petits prix par peintre décorateur la maternelle au TOEIC en passant par la prépa du bac. Cours • Jardinier paysagiste recherche à la retraite. Tél. 01 45 16 99 60 en petits groupes (5 élèves maxi), entretien de jardins. 9 ans d’exp. • Aide à dom. pour pers. âgées ou ou cours particuliers. Contact : Déplacements Val-de-Marne et handicapées + hres de ménage. rouquier.francois@bbox.fr. limitrophe. Tél. 07 77 94 01 44 Tél. 06 12 44 17 65 Tél. 01 42 83 64 57 • Entretien, maintenance, bri- • JF 21 ans avec exp. cherche • JH master trilingue anglaiscolage, divers, rafraîchissement hres de ménage chez particuliers. espagnol donne cours d’anglais de votre habitation, montage, Tél. 06 23 41 06 51 tous niveaux. Se déplace semaine peinture, travaux extérieur, Karet WE.Tél. 06 65 55 49 69 cher, petite maçonnerie, entre- • Dame sérieuse cherche qq hres de ménage. Tél. 01 48 81 48 53 / • Prof expérimenté propose tien du jardin, débroussaillage, cours de violon à domicile ts coupe de taillis. Possède four- 06 35 40 69 95 niveaux. Séance d’essai gratuite. gon… Tél. 06 66 69 15 17 / Tél. 07 62 15 05 72 01 48 81 05 03 GARDE D’ENFANT • Dame cherche hres ménage, • Assist. matern. agréée non- • Enseignante donne e cours repassage, garde d’enfants, fumeuse, sans animaux, cherche de soutien du CP à la 3 . Cesu pers.âgées. Tél. 06 58 64 95 96 / enfants à garder jusqu’à 3 ans. accepté. Tél. 06 89 30 02 57 Tél. 09 50 21 78 / 06 17 74 24 23 01 48 80 47 50 • Assist. matern. agréée véhiculée, habitant dans un immeuble au rdc, parc à proximité, sans animaux, aimant les enfants cherche à garder vos bout’choux 5 j/semaine, bb • JF cherche hres ménage et ou enfant. Sorties et câlins assurepassage mardi et mercredi. rés. Tél. 06 17 92 12 78 Tél. 06 05 31 09 19 • Assist. mat. expérimentée non• JF très sérieuse cherche à gar- fumeuse et sans animaux, maman der enfants et pers. âgées du lundi de 3 enfants, sérieuse cherche bb au samedi. Tél. 06 51 48 92 07 ou enfants à garder 4/5 j/semaine. • JF sérieuse recherche Ateliers et activités diverses en hres ménage et repassage. respectant rythme des enfants et souhaits des parents. Pavillon Journée, soir et WE inclus. avec jardin. Tél. 09 54 34 68 62 / Tél. 06 01 12 52 04 06 30 17 26 68 • Dame sérieuse recherche hres • Assist. mater agréée PMI expéménage + repassage du lundi rimentée non-fumeuse sans au dimanche, soirée incluse. animaux cherche bb ou enfant à Tél. 06 68 21 69 96 garder, pavillon avec jardin sec• Retraité recherche travaux peinture, pose étagères, montage meubles, électricité. Tél. 01 41 77 90 04

• JF sérieuse recherche hres de teur Cœuilly. Tél. 01 55 98 97 26 / ménage semaine + aide à dom. 06 52 55 09 81 expérimentée pour pers. âgée ou handicapée. Tél. 07 53 50 26 43 COURS • Cherche hres ménage ou repassage, possibilité d’effectuer sortie d’école à 16h30. Tél. 06 17 99 42 02

• Donne cours de français du CP au bac, philo niveau bac (15 €/h), remise à niveau adulte (20 €/h). Tél. 06 49 93 80 93

• JF très sérieuse expérimentée recherche garde d’enfants tps plein ou hres ménage tps partiel. Tél. 06 27 84 85 95

• Enseignant donne cours de maths à domicile niveau collège. Tél. 01 45 16 95 68 / 06 01 80 69 57

RECHERCHE

• Retraité cherche cours d’italien petit groupe niveau intermédiaire et cours d’informatique niveau débutant. Tél. 06 74 44 40 40 • Pour Madagascar, asso humanitaire cherche bénévole pour projets dans villages isolés région Masoala (Nord-Est). www.generation-masoala.org. Cherche aussi vêtements bb pour familles démunies jusqu’au 31 mars. Tél. 01 48 81 20 80 • Le Vélo Club de Champigny recherche coureurs de 1re catégorie, 2e catégorie, 3e catégorie, GS et tout enfant pour son école de vélo jeunes. Contact : plouviermarcel@ gmail.com. Tél. 01 48 81 90 52 / 06 38 34 13 25

• Table séjour 1900 + 2 rallonges dépliées 110 + rallonges (75 €). 2 chaises bois paille (35 € les 2). Fauteuil bois siège paille, dossier H 109, accoudoirs H 68, l 54 (35 €). 4 chaises dépareillées + tabouret (5 € pièce, 20 € les 5). 2 vieilles poêles décoration cheminées (25 € les 2). 10 assiettes à fondue en terre (25 €), 9 coupes en terre (10 €, les 19 pièces 30 €). Casier fer 20 bouteilles H 50, l 50 prof 30 (20 €). Bureau bois couleur Sienne clair H 73 135 x 30 (80 €). Tél. 01 48 83 35 02

• Sommier à lattes 140 (50 €). Tél. 01 55 98 21 83

• Cause déménagement, vend canapé 3 places convertible cuir vert épais, larges accou• Cherche étudiant compétent doirs faisant tablettes merisier pour aide informatique à domicile quasiment neuf (valeur 3 500 € régulièrement. Tél. 06 82 27 11 82 vendu 700 €). Joli lustre ancien métal ouvragé (100 €). Tél. 06 89 42 13 37 AUTO-MOTO • Scooter électrique pour han- • Grande quantité de livres à prix dicapé ou mobilité réduite attractif. Tél. 01 42 83 64 57 4 roues, fauteuil pivotant, éclairage, vitesse max 9,5 km/h, • Robes de soirée hauteur genoux garantie juillet 2013, excellent tissu aspect soie avec petites PERDU état (prix à débattre). Contact : vestes + étoles. Coloris taupe et • Étui avec paire de lunettes dominique.galopin@free.fr. ivoire, fuchsia et ivoire taille 42 (achetées 148 €, vendues 70 € égaré le 29/01/2013 chez Leclerc Tél. 06 52 57 74 50 l’unité). Tél. 06 87 84 57 67 pour la 2e fois. Reconnaissante de votre attitude envers moi. BRIC-BROC • Meuble salle à manger couleur Tél. 01 47 06 19 70 • Vélo électrique batteries bouleau 2 colonnes L 72, H 218, neuves 24 km/h, 1h30 d’auto- P 40, banc TV L 107, H 40, P 60, ANIMAUX nomie (180 €). Casio orgue LK surmeuble banc TV. Colonnes • Cause départ à l’étranger, 65 touches lumineuses (100 €). équipées de portes pleines, 2 petits chiens à donner : Cha- Trottinette électrique beau modèle portes vitrées et tiroirs (300 €). nel, petit bichon blanc 5 ans, Pipo à voir (120 €). Caravane Estérel Tél. 06 70 10 27 15 croisé bichon avec un teckel 9 ans. 450 Rigide pliante (1 300 €). • Coupe cristal années 1970 Chiens propres, font leurs besoins Cyclomoteur Caddy motobécane (50 €), halogène rétro bois et à heures régulières, pas sur les (350 €). Matériel divers à voir cuivre (60 €), vêtements homme trottoirs. Très câlins pas agressifs. sur place. Tél. 06 66 69 15 17 / taille 44, pull homme fait main Pipo a peur des gros chiens, il 01 48 81 05 03 ski (30 €), fauteuil années 1970 aboie. Vaccins à jour, tatoués. Cage • Pour collectionneur Ferrari, (60 €), vin année 1965 (20 €), homologuée transport avion (50 € 20 albums photo état neuf panier de transport chat (10 €), à débattre). Tél. 06 18 47 71 47 (valeur 350 €, vendu 35 €). veste renard roux taille 40 (50 €), • Jeune femme retraitée aimant Tél. 06 84 23 05 28 petit appareil photo simple (30 €). les animaux, cherche à gar- • Sommier métallique avec matelas Tél. 06 87 75 64 57 der votre chien (sociable) ou 1 pers., vêtements enfants à parchat pendant vacances, dans tir de 6 ans. Tél. 06 86 28 78 10 / • Réfrigérateur top H 85, l 50, prof 57 (70 €). Tél. 01 48 80 33 10 l’année ou absence des maîtres 09 81 64 31 49 si besoin (15 €/jour). Mail : • Bleus de travail Pigeon Voyageur, sylviane_matisse@hotmail.fr. • Casque moto T 56 (20 €), miroir ovale biseauté 70 cm x 50 chaînes neige 175 x 13 à 205 Tél. 06 10 77 50 95 x 60 x 13 (30 €), 180 tuiles environ (10 €). Poupée de marque • Cause déménagement donne Redland marron + châtières + habits d’origine, cheveux implanchien labrador mâle, pucé, LOF, 1/2 tuiles (150 €), banc de scie tés, plastique dur haut. 77 cm couleur sable, âgé de 2 ans. Sou- lame 350 m/m puissance 0, (20 €), bague, montre pile à chanhait : jardin pour courir. Très gentil. 7 CV vitesse 1 300 T (100 €). ger (5 €), résine Bob Dylan 19 cm Tél. 06 77 79 03 00 Tél. 01 47 06 28 66 signée (20 €). Tél. 01 45 16 98 13 N° 448 - mars 2013 - Champigny notre ville -

41 CHAMP-PA.indd 41

P.41 20/02/13 23:05


Vos énergies au quotidien

Dalkia Ile de France 2 Allée des Moulineaux 92445 Issy les moulineaux cédex Tél : 01 46 62 70 00 - www.dalkia.com

BM Champigny Mars.indd 5

19/02/13 17:53


BM Champigny Mars.indd 7

19/02/13 17:53


BM Champigny Mars.indd 8

19/02/13 17:53


Champigny-notre-ville, mars 2013